Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Ven 25 Avr - 13:58
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire
Déterminée... Premier adjectif qui pourrait qualifier son état d'esprit. Un peu trop peut-être... Mais après tout, ce n'est pas quelque chose que l'on pourrait dire de mauvais... Eléanore venait donc d'arriver à Pokémon Community. Son désir de s'imposer dans sa famille grandissant dans son esprit, elle voulait montrer à son père mais également à son frère qu'elle était capable de survivre seule dans ce monde. Elle savait pourquoi ils avaient peurs, mais malgré son entêtement face à des réflexions parfois lourdes sur le fait qu'elle soit une jeune femme, elle n'arrivait toujours pas à les convaincre. Ils étaient tous deux aussi bornés qu'elle, ça promettait de l'animation dans leur petite maison.
Et pourtant elle se retrouvait là, la joie gonflant son cœur, les larmes tentant de s'échapper de ses prunelles mordorées. Oui, elle avait pourtant réussi à les convaincre à s'inscrire dans cette école... Elle était désormais une élève de cette académie. C'était déjà un grand pas qu'elle venait de franchir, un pas vers la réussite et le bonheur. Certes, elle ne connaissait personne, elle était un peu perdue et l'unique chose qui la consolait était sa magnifique petite créature. Le collectionneur la lui avait offerte lors de son entrée à l'école et déjà elle donnerait sa vie pour sauver celle de son Evoli. Il lui semblait même qu'elle accordait beaucoup plus de confiance en ce petit Pokémon qu'elle connaissait à peine qu'à sa propre famille. Il fallait dire que ceux-ci n'arrangeaient rien du tout...
Sa petite main se posait régulièrement sur sa Pokéball, c'était une sensation étrange d'avoir une de ces petites créatures rien que pour soi. Elle voulait donner le meilleur d'elle même... Pour le moment sa préoccupation principale était de rendre heureux son Pokémon. Elle regrettait presque qu'elle ne puisse pas communiquer avec elle. Oui, elle... Evoli était une femelle qu'elle comptait bien faire évoluer un jour mais elle devait tout d'abord créer un lien avec elle.

Eléanore était une jeune fille que l'on pouvait qualifier de matinale, dormir, dormir... Ce n'était pas du tout son truc, aussi se levait-elle tous les jours vers six et demi pour profiter de la journée car comme on le dit souvent : « la vie appartient à celui qui se lève tôt ! ». Le soleil à l'horizon venait de se lever en produisant une magnifique palette de couleurs. En passant du orangé par le rose pâle pour s'éclaircir finalement en un magnifique bleu turquoise, les rayons du disque lumineux se répercutaient sur la chevelure blonde de la jeune dresseuse. La luminosité lui éclaircissait instantanément sa chevelure qui virait au dorée mais aussi ses yeux qui prenaient la teinte de l'or tirant vers les tons verts. A sept heures du matin, elle se promenait déjà, attendant le début des cours, prenant son courage à deux mains et marchant la tête haute dans la forêt. Elle avait le temps... Largement et prendre l'air lui ferait certainement évacuer le stress qui l'envahissait petit à petit. Sa main se referma sur sa Pokéball et la décrocha de sa ceinture. Ses lunettes d'aviateurs sur la tête, Eléanore s'accroupit et tendit la main droite devant elle. Un faisceau lumineux sortit de la petite balle et bientôt une silhouette se constitua. La tête penchée sur le côté, ses cheveux cascadant sur ses épaules, elle scrutait attentivement son petit compagnon. Tournant sur lui même, Evoli observa Eléanore et s'approcha prudemment. On aurait presque dit que ces deux petits trucs ou plus communément appelés êtres vivants étaient timides. Alors que pas du tout, il leur fallait simplement du temps, un peu de temps pour faire connaissance, s'habituer l'une à l'autre et puis devenir amies. La première amie de notre cher personnage. Au moins, elle ne la trahira pas, elle ne cherchera pas à la blesser ni à la rabaisser, non, au contraire, elles s'encourageront mutuellement. Evoli était une partie d'elle désormais, elle pourrait jamais laisser tomber son Pokémon, non, elle avait fait des pieds et des mains pour pouvoir l'avoir ce n'était pas maintenant qu'elle allait baisser les bras !

Un petit sourire se dessina sur ses lèvres quand elle tendit la main vers son museau. Le pelage brun de son petit animal resplendissait au soleil. C'était l'union parfaite entre l'humaine, le Pokémon et la nature, que demander de plus ? Alors la créature s'approcha un peu plus et fourra sa tête entre les doigts de la jeune femme. Sa fourrure caressait agréablement chaque parcelle de la peau d'Eléanore. C'était peut-être la première fois qu'on pouvait la voir réellement heureuse. Ce n'était pas un petit sourire sarcastique qu'elle affichait à longueur de journée, non celui-là montrait son bonheur, sa joie, elle avait enfin trouvé le Paradis ! Elle glissa alors ses doigts dans le doux pelage de son petit Pokémon, les yeux pétillant. Finalement, Evoli se rapprocha un peu plus et posa ses deux pattes avant sur ses genoux. Elle fermait les yeux, ronronnant presque aux caresses d'Elanore, ses deux oreilles en position horizontale, sa queue se balançant de droite à gauche.

©Didi Farl pour Never-Utopia

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 18
Niveau : 47
Jetons : 742
Points d'Expériences : 1199
Adulte Larbin de l'Etat
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Sam 26 Avr - 15:35
“-Mais comment je me suis retrouvée ici ? C’est pas vrai ! » Hurla la jeune fille au fantominus ! C’était le soir, il était tard, elle était fatiguée ainsi que complètement perdue dans un environnement sylvestre totalement inconnu pour la petite dresseuse sans aucun sens de l’orientation. De plus, Omega, son jeune fantominus était tout aussi déboussolé qu’elle, lui qui avait pourtant fait retrouver maint et maintes fois le bon chemin à son amie dresseuse débutante ! Cependant aujourd’hui c’était totalement différent, il était fatigué et ne voyait plus clair, lui pourtant si habitué à l’obscurité, en devint pourtant presque aveugle ce jour-là, quel chance ! Surement causé par le réveil de leur sieste hebdomadaire.

Cela ennuyait profondément Kaeko, au départ elle était partie vers 15h afin de pouvoir faire une sieste tranquillement à la lisière du bois, mais à l’heure de partir rejoindre la cafétéria c’est-à-dire vers 18H30 (elle avait prévu un peu large au cas où elle se pommerait, quelle ironnie !), elle n’a pas su retrouver la bonne voie, pourtant continuer tout droit n’est pas si compliqué n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas du tout les pensées de l’adolescente, aller juste tout droit n’était vraiment pas sa tasse de thé on dirait ! Elle qui voulait juste se rendormir pour être en bien meilleur forme en cours le lendemain, Kaeko avait d’ailleurs un niveau pas trop mauvais sans être trop moyen non plus, et il fallait qu’elle conserve son énergie pour suivre les cours de l’académie et ce, sans s’endormir ce qui était pour elle un véritable supplice. Auparavant, dans son ancienne écol,e elle dormait toujours pendant les cours et mais avait pourtant de très bonnes notes, ce qui était d’un ennui !
Mais ce temps est désormais révolu, il fallait à tout prix qu’elle suive sinon adieu bonne notes et félicitation du professeur (bon dans Pokémon Community faut pas rêver mais quand même !).

En bref, il fallait vraiment qu’elle rentre vite à l’académie afin d’être bien en forme et pouvoir bien travailler comme une petite élève modèle (« la bonne blague ! »), mais le ciel s’assombrissait de plus en plus et la dresseuse ainsi que son petit fantôme s’enfonçaient de plus en plus dans la forêt ce qui n’arrangeait vraiment pas la situation dans laquelle ils s’étaient fourrés !

« Omega je crois qu’on va commencer à apprendre à camper dès ce soir on dirait bien ! Quoique, je rêve ? Il y a une personne ici ? Je crois qu’elle est chez les mentalis en plus, je pense l’avoir déjà vu, vite, c’est notre chance Omega, vite ! » S’écria la jeune fille réellement joyeuse de pouvoir croiser un être vivant dans cette forêt, qui, avec le crépuscule ne faisait que s’assombrir.
Kaeko avec son fidèle Omega, se dirigèrent vers la mentali en face d’eux mais quand cette dernière se retourna et vit le jeune fantominus elle ne put s’empêcher de lâcher un cri suraiguë :

« Un fantômeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee »  Cette dernière se mit alors à courir le plus vite possible afin d’échapper aux deux amis absolument stupéfaits de par la réaction empreints de peur de la fille.

« Hein ? Je rêve bien ? Quel bande de trouillarde ces mentalis, j’avais pu le constater à mon arrivée mais quand même ! Pardon mon petit Omega mais je crois que tu n’es pas son style, ne le prends pas pour toi ! » Plaisanta Kaeko sur le coup, le fantominus, quant à lui, se mit à rire, faire peur aux personnes qu’il croisait, il aimait ça, c’est un fantôme après tout cependant ils étaient toujours perdus cette fille était leur dernier espoir, qui se promènerait la nuit dans une forêt ? Omega se sentait un peu coupable mais Kaeko continua de rire comme une demeurée et lui tapota la tête avec amitié juste pour signifier qu’elle ne lui en voulait absolument pas, pas besoin de parole, juste des sentiments à l’état brutes suffisaient.

« Ce n’est pas tout ça mais il va falloir dormir dans cette forêt, ce n’est pas comme si on avait l’habitude de faire des siestes dedans pas vrai ? » Dit Kaeko en souriant, puis elle se mit à s’allonger sur un tapis de mousse près d’un grand chêne, et invita par sa main son fantominus à faire de même, elle savait qu’il ne rentrerait pas dans sa Pokéball, il aurait été bien trop inquiet et trop fier pour se reposer dans sa confortable petite maison sphérique alors que sa dresseuse était dehors, seule, livrée à elle-même et aux rattatas et Noarfang qui pouvaient être présent dans ce décor fait de marron et de vert uniquement.

Et elle se mit à s’endormir, le bruit des Pokémons alentour la berçait, la nuit sombre l’avait achevée son périple au pays des rêves venait de recommencer, comme toute les nuits.

Le lendemain matin, notre jeune dresseuse aventurière fut réveillée par son fantominus qui répétait sans cesse des attaques Léchouille sur l’étudiante afin de la tirer de sa douce torpeur.

« Encore cinq minutes maman.. » Réussit à dire la jeune fille à son Pokémon qui continuait à l’attaquer gentiment en lui bavant à moitié dessus.
« Ça va, ça va je me lève ! Qu’est-ce qu’il se passe Omega, le Soleil vient à peine de se lever et… »
Kaeko aperçut une tignasse blonde surmontée de lunette accompagnée d’un petit évoli, c’était sa chance et il fallait absolument qu’elle la saisisse et ce, tout de suite. C’était la première fois qu’elle se leva si vite un matin et qu’elle courut le plus vite possible vers la jeune fille non loin d’elle. Elle ne l’avait pas forcément vu cachée comme Kaeko l’était derrière son arbre géant.

« Enfin quelqu’un comme je suis contente ! Excuses-moi mais je suis totalement perdue, tu pourrais m’aider s’il te plaît ? »
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Sam 26 Avr - 18:27


Excursion Matinale




Je ne dormais pas. D’ailleurs, je ne dormirais sans doute jamais. Enfin si, peut-être un peu. 1 heure ? 1 heure et demie ? Je ne comptais plus les heures, ni les minutes. A 20h, le couvre-feu avait sonné. Je m’étais rendu malgré moi dans mon dortoir, avec les filles des Mentali. Elles m’accueillir convenablement. On a ri et parler jusqu’à 10h du soir. Puis, chacune leur tour, elles se sont endormis. Je me souviens encore des paroles de la dernière. « Tu ne vas pas dormir, Thaïs ? » Mon sang s’était glacé dans mes veines. Que pouvais-je bien lui répondre ? Comme d’habitude, j’allais mentir. De toute manière, je n’avais pas le choix. « T’inquiète pas », lui avais-je dit. Elle s’était couché comme les autres sans pipé mot. Moi, je les ai regardé, impuissante, sans la moindre envie de dormir. Mon regard se posa sur Shimy, ma petite Absol. Elle non plus ne semblait pas très fatiguée. Je l’ai caressé, elle a « ronronné ». Je me suis couché en la regardant, roulé en boule à côté de mon lit.

J’ai donc attendu. Au moins jusqu’à minuit. Je me suis allongé sur le matelas duveteux, en soupirant. J’aimerais bien être normale. Etre fatigué, avoir envie de me reposer. Mais ça, jamais je ne pourrais le ressentir. Pourtant je ne comprends pas, pourquoi moi ? Je n’avais pourtant rien fait de mal ! J’ai secoué la tête. Hors de question de me remettre en question. Après tout, je ne l’avais pas choisi. Et je pouvais remercier ma mère : Elle aurait très bien pu m’avorter ! Mais enfin, il me fallait gérer seule ce problème. Après tout, je n’étais pas vraiment différente des autres. Pas physiquement, je veux dire. Et c’est déjà pas mal ! Je peux m’estimer heureuse d’être seulement Hyperactive, et pas estropié, ou ce genre de chose. Je ne me suis pas rendu compte qu’en pensant à tout ça, je me suis assoupi.

Quelques heures plus tard, je me suis réveillé. Dehors, il faisait encore noir. Toutes les filles dormaient. Moi, j’étais en pleine forme. Et je ne pouvais rester là plus longtemps. Je devais partir, bouger, aller quelque part. Shimy me vit lever la tête. Elle grogna doucement. A l’évidence, elle voulait rester dormir, elle. Je lui ai fait non de la tête. Se balader lui ferait du bien, tout comme moi. Pourquoi pas en dehors de l’établissement ? Il ne me semble pas que cela soit interdit, enfin d’après moi. Et puis merde, hein, je faisais ce que je souhaitais. Mais pour aller où ? Je verrais bien sur place. J’étais si excité, de partir comme ça, en pleine nuit ! J’ai bondit de mon lit, en silence bien sûr. J’ai ôté ma chemise de nuit, puis m’habillais avec un jeans noir, un sweet Crème avec quelques motifs foncé, des baskets légèrement montante –mais pas trop. Tant pis pour la douche, je me suis lavé hier soir. Et puis je ne pars pas 3 ans, j’aurais largement le temps de me doucher après.

Absol ne voulait pas bouger. Quelle paresseuse ! J’ai empoigné ma pokéball, et appuyer sur le petit bouton. La boule rouge et blanche s’est ouverte, et dans un faisceau lumineux, Shimy y pénétra sans rien dire. J’ai rangé l’engin dans une poche de ma ceinture. A moi l’aventure, le danger… Oui, enfin j’espérais tout de même ne pas me faire prendre. Je suis sortie sur la pointe des pieds. J’ai traversé les couloirs, puis franchit la grille pour enfin sortir de l’académie. Ce que l’air pouvait être bon, dehors ! J’ai inspiré longuement, observant l’horizon. Le ciel était encore noir, mais je voyais l’aube se lever, au loin. Il fallait donc que je me dépêche.

J’ai couru, dans une direction quelconque. Le choix n’avait plus d’importance. J’ai traversé les chemins, et après une course folle, je suis arrivé à la lisière d’une forêt. Le feuillage des arbres, mêlés de noir et de vert, ainsi que les rayons du soleil qui se déversaient sur le sol, m’offraient un paysage sublime. J’ai empoigné la pokéball, laissant sortir Shimy de cette étreinte. Elle semblait plus reposé, plus excité surtout ! On a avancé, côte à côte, moi qui marchais et elle qui gambadait joyeusement à mes côtés. Soudain, elle se stoppa net. Puis, elle trottina vers un sentier qui menait sans doute à une clairière. Elle avait dû sans doute flairer l’odeur d’un autre pokémon. Je la suivi, oubliant complètement l’académie, ma maladie, mes problèmes. Etre en pleine nature avec Shimy, c’était juste le rêve.

Finalement, je vis mon Absol débouché dans une clairière. Je la suivis, et découvrit que je n’étais pas seule. Une fille à la chevelure magnifiquement blonde était proche d’un évoli, sûrement le siens. Shimy s’approcha de la créature au pelage luisant. Elle le regarda d’abord, puis se mit à vouloir jouer avec lui. Elle me faisait tellement rire.



Salut ! Je vois que je ne suis pas la seule à aimer les balades matinales !

A ses côté, une autre fille grande, avec une longue chevelure noir, me fixait. Elle semblait apeuré, et des petites branches se battaient étrangement avec ses cheveux assez mal coiffé. A l’évidence, je venais de louper quelque chose, une étape importante de l’épisode. Je me suis rapproché, un air étonné avec une lueur de curiosité dans le regard.



Ça n’a pas l’air d’aller… Je me trompe ?


Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Dim 27 Avr - 10:33
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire

Son Evoli était tout à présent pour elle. Ses doigts s'insinuaient dans son doux pelage et rien ne pouvait l'empêcher d'apprécier ce toucher si agréable. Elle était si douce... Bon d'accord à ce moment elle n'avait pas encore percuté qu'elle était tombé sur un spécimen lui ressemblant énormément... Un sosie en pokémon ! Qui l'eut cru ? Poil aux lustucrus ! Hum hum... Dans tous les cas elle n'allait vraiment pas s'attendre à cette petite pochette à surprise qu'était son Evoi. Bon elle l'avait voulu, elle avait également, pour ainsi dire, ronger son père. Oui oui... Eléanore avait été une petite capricieuse, comme beaucoup de fillettes d'ailleurs, nul n'échappe à la règle et autant dire que sa famille en avait littéralement bavé.  Quelle famille me diriez-vous ? Justement, Eléanore n'avait jamais été choquée par l'absence d'une mère. Bien sûr, elle y pensait réellement et à  chaque fois dans son miroir elle essayait de se voir un peu plus grande. Elle était le portrait craché de sa chère mère, elle avait donc ainsi la capacité de s'imaginer son apparence. Quelques soirs elle lui parlait, oh elle lui racontait simplement sa vie, ses soucis. Elle lui disait qu'elle aurait aimé la connaître, vivre avec elle. Son mode de vie aurait certainement changé, Nathan et Julian n'aurait pas été ainsi. Elle aurait été plus libre, peut-être même plus heureuse. La jeune femme ne pouvait s'imaginer cette vie impossible. « Maman, nous nous retrouverons, nous allons tous aux Enfers... »

Ses yeux mordorés était plongés dans les perles brunes de son Pokémon. Il était magnifique... Soudain elle entendit un bruit derrière elle et une jeune fille à la chevelure sombre apparut devant elle. Petit hic, un pokémon spectre la suivait et il ne paraissait pas commode ! Du tout ! Elle écarquilla les yeux avant de se relever et de faire barrière devant son Evoli. Mais la nouvelle venue ne semblait pas l'avoir importé dans sa séquence d'ami ami avec sa créature puisqu'elle semblait énormément soulagée de la voir dans ces bois. Essoufflée et les cheveux en bataille, elle lui exprima son soulagement et lui demanda son chemin. La pauvre semblait perdue. C'était bien la première fois qu'elle voyait quelqu'un se lever aussi tôt qu'elle. C'était une surprise ! Eléanore lui esquissa un sourire aimable quoique néanmoins froid, comme elle en avait l'habitude avec les humains.

- Bien sûr ! Tu viens de Pokémon Community ? Elle mit une pause avant de continuer les étoiles dans les yeux. C'est un Fantominus que tu as là !

Elle fit le tour de la jeune fille pour observer son Pokémon spectre, au final, il n'attaquerais pas son Evoli, tant mieux ! Elle aimait bien toutes les créatures bizarres, qu'elles soient psy, ténèbres ou spectres, c'était de mieux en mieux ! Morbide elle ? Pas du tout ! Nous ne voyons absolument pas ce qui vous fait dire ça...
Ainsi elle observait d'un air amusé les deux inconnus devant elle, suivit de près par son Evoli qui semblait ignorer complètement le fantôme. Mais les deux jeunes adolescentes ne semblaient pas être les seules à se balader dans la forêt de bon matin. En voilà qu'une autre arriva, avec un Absol ! Sa journée commençait décidément trop bien ! C'était trop beau pour être vrai ! Et voilà que le Pokémon obscur se mit à jouer avec Evoli. Cela fit sourire Eléanore qui répondit à l'inconnue :

-  Tu risques de me croiser souvent le matin...

Elle se mit à rire et observa la fille aux cheveux ténébreux. Elle pencha la tête sur le côté et de sa main droite lui ôté une branche qui piquait dans ses cheveux. Cela lui donait un air peu glamour et assez sauvage, c'était un style...

- On dirait que tu t'es battue ou bien que tu as passé la nuit dehors, que t'es t-il arrivée ?

©Didi Farl pour Never-Utopia

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 18
Niveau : 47
Jetons : 742
Points d'Expériences : 1199
Adulte Larbin de l'Etat
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Dim 27 Avr - 17:38
« Ça n’a pas l’air d’aller je me trompe ? »
Ce n’est pas que Kaeko allait mal ou quoique ce soit dans le genre, disons qu’elle est vraiment pommée, et qu’elle veut juste retrouver son chemin. Quelle aubaine de tomber sur deux filles qui ont l’air gentilles, même si celle qui tournait autour de Kaeko et qui la dévisageait étrangement la dérangeait un peu. Elle n’avait pas l’air si bizarre notre chère dresseuse quand même ? Peut-être que si avec ses branches et son air décoiffée. Pourtant elle n’avait aucune cerne, ce qui était normal, l’adolescente peut dormir n’importe où et n’importe quand ce qui était pratique pour intégrer l’armée apparemment.

Cependant ces filles ne semblaient pourtant pas aimer dormir, si elles sont levées si tôt un matin de cours. Mais elle n'avait pas la tête à penser à cela, il fallait avant tout qu’elle mange et surtout qu’elle se change, dormir dehors c'est sympa mais ça salit un minimum.

Elle avait encore le temps apparemment, le Soleil venait à peine de se lever. Les deux étudiantes la dévisageaient étrangement tout de même, elles n’avaient jamais vu une personne dormir à la belle étoile ? Ce qui était fort probable qui serait assez fou pour dormir dehors alors qu’il peut y avoir des Pokémons sauvages très dangereux à l’extérieur. Oui bon Kaeko est une exception, c’est différent avec elle, la dresseuse est complètement timbrée donc ça passe.

C’est alors qu’on lui posa la question si c'était un Fantominus qu’elle possédait, oui c’était le cas. Mais pourtant jamais personne n’avait eu des étoiles dans les yeux en le voyant ce qui était étrange comme réaction, cependant elle appartenait maintenant à Pokémon Community il ne fallait plus s’étonner de rien dans cette académie !

« Non non je vais bien ce n’est pas le problème, c’est que mon sens de l’orientation est inexistant chez moi et que Omega mon Fantominus, était trop fatigué pour m’indiquer le bon chemin ! Du coup je suis un peu hum disons perdue » S’exclama Kaeko en souriant, sa situation la faisait rire, c’est plutôt bizarre c'est vrai mais ce n’est pas la première fois qu’elle se trouvait dans pareil situation, à force elle allait être habituée !

Puis la blonde qui lui tournait autour, s’approcha de la dresseuse et lui retira une branche dans ses cheveux, elle en semblait assez fière de cette action, ce que Kaeko ne comprenait pas vraiment d’ailleurs pourquoi. Mais ce n’était d’aucune importance majeur. Il fallait qu’elle retrouve son chemin quand même ! Puis la blonde avec des étoiles dans les yeux lui demanda ce qu’il s’était passé, elle avait le lui avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, fallait s’y attendre qui pourrait prévoir une nuit seule dans une forêt.

« Exactement j’ai dormi ici, la mousse est confortable mais les branches piquent un peu ! » Dit Kaeko en rigolant. « Mais après c’est juste une question d’habitude, sinon aucune de vous ne pourraient me montrer où se trouve le dortoir des Mentalis, il faut quand même que je me change avant de retourner en cours ! » Demanda Kaeko avec un immense sourire.

_________________
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire Espeon_la_by_GoldFlareonUne rencontre sous les rayons de l'astre solaire Giratina_la_by_GoldFlareon
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Dim 27 Avr - 20:22


Excursion Matinale




La fille à la tignasse blonde me regarda en souriant. Elle venait de m’affirmer qu’elle était très matinale. Un peu comme moi. Je réalisais en fait que nous avions assez de points communs. Mon attention retourna vers l’autre fille. Elle avait une chevelure très foncée, presque noir. Un peu comme les miens. La blonde rit en voyant Miss-Brune. Elle se rapprocha d’elle et lui retira une petite brindille coincé dans ses longs cheveux noirs et emmêlés. Ça me choqua un peu. C’était un geste un peu trop « protecteur » à mon gout. J’irais même jusqu’à dire que ce geste était un geste maternelle. Mais enfin, pas besoin de se préoccuper d’une si petite chose.

Quant à l’autre, elle semblait complètement paumée, au sens propre comme au sens figuré. Miss-Blonde semblait émerveillé par le pokémon spectre qui accompagnait l’aventurière. Pourquoi tant d’étonnement ? Surtout que son Fantominus, qu’elle avait surnommé Omega, n’était pas l’un des pokémons les plus rares. Ni les plus attrayants. Mais il avait un charme, comme toutes les créatures qui existaient dans ce monde. Enfin, c’était mon avis. Miss-Brune affirmait qu’elle avait passé la nuit ici. Courageuse, comme petite ! Bon, bien sûr, elle ne l’avait pas fait volontairement. Son Omega n’avait pas eu le courage de lui indiquer le chemin. Quel paresseux ! A sa place, je me serais remise en question.

Tandis que les deux filles parlaient, mon regard parcouru la clairière, et se posa sur ma petite Shimy. Elle roulait avec l’évoli de Miss-Blonde, sûrement pour jouer. Je ne me sentais pas trop concerné par la conversation, enfin pour le moment. Je me suis donc accroupie, et j’ai approché ma main de la fourrure blanche immaculée d’Absol. Elle s’arrêta de jouer en me regardant. Elle gémissait comme un nouveau née. A l’évidence, elle voulait que je participe à leur jeu. Je me suis emparée d’un bâton, et je l’ai lancé dans les fourrés, pas très loin. Absol s’est lancé à sa poursuite, tandis qu’Evoli restait là. Elle est revenue, le bâton dans la gueule. Elle l’a lancé à Evoli. Il l’a rattrapé facilement, et ils l’ont relancé. J’étais bien, avec eux.

Mais quand j’entendis Miss-Brune parlé du dortoir des Mentali, je me suis relevée. Partir, déjà ? L’aube venait seulement de se lever. Je pris la parole pour m’opposer à ce départ si vite.



Ce serait avec joie de te ramener à ton dortoir. Personnellement, je pourrais facilement me retrouver. Mes doit-on partir tout de suite ? Nous sommes bien, ici. Et l’aube se lève à peine.

Je n’avais nullement envie de partir. Ici, la nature, la pureté de cette âme qui en construit tant d’autres chaque jour. Je ne voulais pas quitté cet endroit. Pas maintenant. Je voulais apprécier le bon air avant de retourner en cours. Quoi ? Un peu de poésie ne fait pas de mal.


Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Lun 28 Avr - 14:16
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire

La jeune fille qui se tenait devant elle avait l'air étrangement fatigué. Que lui était-il arrivé ? Pourquoi n'était-elle pas rentrée dans son dortoir un peu plus tôt avant que la nuit tombe ? Décidément Eléanore avait toujours du mal à comprendre les gens et voir que ceux-ci ne la comprenaient pas plus que ce qu'elle ne se cernait elle même la faisait rire. Décidément, la race humaine regroupe un sacré troupeau de moutons, tous les mêmes qui ne se différenciaient aucunement des autres. C'en était presque désespérant... Oui pathétique était peut-être plus approprié. Voilà pourquoi elle voulait sortir du lot, montrer qu'elle n'était pas comme toute cette masse populaire. L'énergumène qui se tenait devant elle la faisait sourire... Peut-être était elle différente au fond ? Ses cheveux emmêlés, des brindilles s'infiltrant dans sa masse ténébreuse de cheveux, de la terre sur ses vêtements. Elle avait belle et bien passé la nuit dehors. Pauvre petite...

Ainsi son « Oméga » avait été trop fatigué pour lui montrer le chemin du retour ? Quel faignant que voilà ! Eléanore se plaignait de son Evoli mais bon le fantominus était quelque chose aussi ! S'il se mettait carrément à ne plus rien foutre sous prétexte qu'il était fatigué. La jeune femme afficha un air contrarié et continua à ôter les différents « matériaux » qui s'étaient faufilés sauvagement dans la chevelure épaisse de son interlocutrice. Pendant ce temps, l'autre jeune fille avait lancé un bâton à son Absol ainsi qu'à Evoli. Elle semblait elle aussi aimer beaucoup les Pokémons. Peut-être qu'elle avait trouvé des vraies amies ?

«  - Il aurait pu faire un effort quand même... Il peut arriver une multitude de choses en une nuit surtout ici... Combien de fois on y rencontre des imprévus qui ne nous réjouissent pas du tout... »

L'autre jeune femme jouait avec les Pokémon. Eléanore sourit la voyant ainsi à l'aise avec ces créature. Son petit ami ou petite amie était elle aussi très belle et attirait l'attention de la jeune femme. Un absol... il fallait dire qu'elle était très penchée pour les pokémons de type psy, spectres et ténèbres, tout ce qui pouvaient toucher à l'occulte... Il n'y a pas de mal à ça si ?
La brunette se mit à rire et dit qu'elle voulait se rendre au dortoir des Mentali Eléanore ouvrit grands les yeux en entendant l'autre répondre. Elle connaissait ce dortoir elle aussi... Mais elle ne voulait pas encore rentrer. Alors Eléanore s'exclama :

« - Je suis également de ce dortoir mais ne partons pas maintenant ! Tu auras tout le temps de te laver, ne t'en fais pas... Je connais le chemin... Dis moi c'est un Absol que tu as là... Il est magnifique, ou elle... »

Eléanore avait bien remarqué le regard choqué de la fille à l'Absol lorsqu'elle retirait les brindilles des cheveux de la brunette... Un geste peut-être affectueux... En même temps personne ne le lui avait fait quand elle était petite... Sa mère n'avait jamais été là. Mais elle ne lui avait pas manqué... Elle ne l'avait connu. Elle aurait voulu la connaître mais le sort en avait décidé autrement, quel dommage ! Voilà peut-être la raison d'un tel geste et d'une telle préoccupation envers une inconnue, mais cela avait peu d'importance. Tout d'abord elle ne les connaissait pas, elle aurait bien aimé connaître leur prénom respectif...

- Dites moi si ce n'est pas indiscret... Vous vous appelez comment? pour ma part je suis Eléanore...

Elle leur fit un clin d'oeil avant de poser ses mains sur les épaules de la brunette. Elle avait fini de lui ôter les branchettes. Elle refit le tour et se posta devant elle observant son Evoli qui semblait beaucoup s'amuser.

©Didi Farl pour Never-Utopia

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 18
Niveau : 47
Jetons : 742
Points d'Expériences : 1199
Adulte Larbin de l'Etat
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Mer 30 Avr - 1:05
« Ce serait avec joie de te ramener à ton dortoir. Personnellement, je pourrais facilement me retrouver. Mes doit-on partir tout de suite ? Nous sommes bien, ici. Et l’aube se lève à peine. »

Kaeko avait dit quelque chose de blessant ou vexant pour tirer une telle mine attristée à la fille en face d’elle ? Elle ne pensait pas pourtant avoir dit une bêtise pour une fois. Mais bon, elle pouvait encore attendre mais son estomac n’était pas d’accords avec elle et émis un grognement intense que Kaeko essayait désespérément de cacher peut être sans succès ou pas qui sait ?

Mais apparemment chacune d’elle était des Mentali, si ce n’était pas la chance du siècle ça ! Arceus est vraiment clément ces temps-ci, ce qui est étrange d’ailleurs ! Mais c’est bon, elle allait enfin pouvoir sortir de cette forêt ce n’est pas que Kaeko n’était pas bien dans cette lisière mais son ventre lui ne semblait pas vraiment ravi. Cependant ces deux étudiantes avaient des points en commun, celui de se lever aux aurores et celui de vouloir rester en communion avec la nature.

Mais il n’y avait pas que cela, Kaeko avait l’impression d’être un peu une bête curieuse via vis des deux petites Mentalis en face d’elle. La dormeuse de la belle étoile n’était pas à son aise, en plus la blonde semblait dire qu’Omega aurait pu faire un effort. C’est vrai que Kaeko avait mal formulé la cécité de son Pokémon quand il était fatigué. Dans la journée ils s’étaient endormis au Soleil et le réveil brutal par la lumière éclatante de l’astre avait un peu brulé les rétines du petit fantominus. Mais les deux étudiantes ne pouvaient pas le savoir, il fallait que Kaeko le leur dise !

« Ow non non je ne risquais rien, il n’y avait pas un pauvre clampin aux alentours, la seule que j’ai vu a pris peur en voyant Omega. Et puis hier il ne voyait rien du tout parce que ses yeux ont brûlé sous le Soleil lors de notre sieste, et la fatigue accumulé n’a pas aidée à retrouver notre chemin ! Sinon vous savez j’ai déjà fait du camping en plein milieu d’une clairière sans Pokémon avec mon frère donc on s’y habitue » Sourit Kaeko.

Elles avaient tout de même l’air gentilles ces deux filles Mentalis, Kaeko pourrait finalement rester un peu plus longtemps, tant pis si elle devra prendre que deux minutes pour se laver, par contre pour la nourriture, c’est vital, il fallait vraiment que la petite étudiante aux cheveux bruns mange. Mais pendant qu’elle méditait sur les besoins de son estomac, les pokémons des deux dresseuses s’amusaient ensemble. Le petit fantominus était intrigué et alla lui aussi voir les deux petites créatures. Il voulait sûrement jouer avec eux, cependant, il ne voyait toujours pas bien, mais Kaeko lui sourit comme pour lui dire : Vas-y.

La blonde s’amusait à retirer les branches coincées dans les cheveux de Kaeko, ça lui faisait plaisir et la brunette avait commencé à apprécier ces gestes tendres, on aurait dit sa mère quand elle rentrait du bois avec ses amis de Lavanville étant plus petite. C’était attendrissant comme geste.

Puis, toujours la jeune blonde, leur demanda leur prénom gentiment, c’est vrai ! Kaeko avait complétement oublié  de se présenter à elles. D’habitude c’était la première chose qu’elle faisait mais ça lui était vraiment sorti de la tête. Chose pourtant rare chez la demoiselle.

« Quelle nouille, je me présente toujours d’habitude mais là j’ai un peu zappé, désolée. » S’excusa poliment à la dénommée Eléanore. « Je m’appelle Kaeko et je suis ravie de vous connaître, je ne savais pas que des Mentalis pouvaient se lever aussi tôt que des pyrolis » Plaisanta la brunette aux cheveux mal-coiffés et à l’allure débraillé. « Par contre vous n’auriez pas à manger s’il vous plaît, disons que je... » Elle n’avait pas pu finir sa phrase, son estomac s’en était chargé tout seul.

Allait-elle se faire de nouvelles amies ? Elle le pense, et espère vraiment pouvoir enfin s’entendre avec ses camarades de dortoir dont la plupart était terrifié par le petit fantominus pourtant calme. Mais bon, on ne peut pas être aimé de tous.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Mer 30 Avr - 19:47


Excursion Matinale




Après avoir dit ces mots, mon attention retourna vers les pokémons. Ils semblaient bien s’amuser, tous les deux. Ces créatures si magnifiques restaient un grand mystère pour moi. Je me devais de les étudier. Mon devoir, quelque part, n’était pas de faire combattre ces créatures. Je voulais vraiment utiliser tout leur potentiel. Pour faire quoi, au final ? Je ne savais pas vraiment.  J’observais alors Miss-Blonde qui semblait partager mon embarra. Quitter ce beau paysage tout de suite serait vraiment dommage. De plus, j’ai découvert que Miss-Blonde était une Mentali. Intéressant à savoir. Enfin, un peu dommage tout de même. J’étais la seule Givrali, ici. De même, elle commença à me dire que Shimy lui plaisait beaucoup, et qu’elle était vraiment magnifique.

C’est vrai que ma petite Absol était unique. Je sentais qu’elle allait faire des jaloux, et des jalouse. La blondinette continua d’enlever les brindilles dans la chevelure de la brune. Je me suis demandé si ces filles allaient être mes futures amies. Et pourquoi pas ? Miss-Blonde aimait beaucoup se lever tôt le matin, ce qui était un bon point. Quant à la brunette, je ne connaissais pas grand-chose sur elle. Mais j’allais apprendre ! La blonde, une fois sa besogne achevée, se présenta. Eléanore, s’appelait-elle. C’était un assez jolie. Mais, et moi alors ? Quelle idiote. J’avais complètement oublié de me présenter aussi.

La brune se nommait Keako. C’était un nom jolie est peu commun. Elle était des Mentalis, tout comme Eleanore. Et… Elle semblait croire que j’étais une Mentali aussi. Mais non ! Il fallait que je lui explique. J’allais le faire, quand elle ajouta que son estomac criait famine. D’ailleurs, il se manifesta. Je dois dire que moi aussi, je commençais à avoir un peu faim. Et ma balade matinale m’avait fait oublier beaucoup de chose que j’avais l’habitude de faire.
.


C’est vrai que je n’ai absolument pas penser à manger. Je dois dire que moi aussi, j’ai faim. Y’a pas un arbre à baie, pas loin ? On devrait chercher, non ?

J’attendais leur réponse, les observant chacune leur tour. Puis mon regard se tourna vers Shimy. Je lui fis signe de venir. Elle gambada jusqu’à moi, n’ayant pas l’air de comprendre pourquoi je l’avais appelé. « Nous partons en quête de nourriture », lui ai-je soufflé. Pui je me relevais. Il fallait que je tire l’affaire de dortoir avec Kaeko.



Ah et au fait, je ne suis pas une Mentali, mais une Givrali.


Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Jeu 1 Mai - 16:28
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire

La jeune fille semblait avoir dormi à la belle étoile. Avait-elle vu des étoiles filantes ? Si oui, avait-elle fait un vœux ? Avait-elle croisé des animaux nocturnes ? Que c'était romantique ! De plus elle avait eu droit à un tête à tête avec son fantominus ! Quelle belle nuit étoilée ! (accompagnée d'un pokémon spectre prêt à te voler ton âme … héhéhé...) Non son cher Oméga semblait être un gentil fantôme, un brave ami !

L'autre jeune fille semblait beaucoup apprécier la compagnie des pokémons. Elle restait avec son Absol et Evoli. C'était étrange de voir comme un autre dresseur aimait s'occuper des créatures des autres. Elle paraissait gentille... Mais il fallait quand même se méfier. Le fait qu'elle soit réticente à partir lui fit rappeler sa propre personnalité. Elle aimait se lever tôt, profiter de ce que la nature a à nous offrir chaque jour... Bref quelqu'un qui aimait profiter de la vie, ça se sentait, ça se voyait si ça ce n'était pas une évidence ! Ou peut-être qu'Eléanore se fourrait le doigt dans l’œil jusqu'au coude et que la jeune femme n'avait pas le choix. Elle ne saurait trop dire.
C'était vraiment inconscient d'être resté en pleine nuit dans les bois... on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber. Finalement la brunette se rectifia, la lumière du soleil fatiguait so cher Pokémon. Il aurait quand même pu faire un effort le coco ! Eléanore soupira et posa ses mains sur les épaules de la jeune femme, finalement elle lui répondit d'un ton calme restant tout de même aimable et chaleureux :

- Je ne parlais de pauvres élèves traumatisés par ton Pokémon spectres, mais de créatures sauvages peuplant la forêt. La dernière fois je me suis faite courses par des Rattatas, alors tout peut arriver je dirais... N'oublie pas que tu es dans la nature, les Pokémons sont dans leur milieu naturel, nous pas... Nous risquons beaucoup à pénétrer en ces lieux. Je suis heureuse que tu n'aies rien... et ton Pokémon aussi...

Le fantominus observait les deux autres Pokémons qui s'amusaient ensemble, il semblait vouloir les rejoindre, ce n'était pas une mauvaise idée temps qu'il ne faisait pas de mal à Evoli. Sa maîtresse l'encouragea à les rejoindre et bientôt il les accompagna. Eléanore se mit à sourire, Oméga ne devait pas s'amuser tous les jours avec d'autres créatures de la même « espèce ». Au moins, si cela le rendait heureux !
Eléanore désirait en savoir plus sur ses interlocutrices, aussi les interrogea t-elle sur leur prénom respectif. La brunette se nommait Kaeko et la fille à l'Absol Thaïs. De très beaux noms qui valaient la peine d'être su. Ce serait certainement la dernière fois qu'elle en entendrait des comme ça. Ses deux nouvelles compagnes avaient faim. Cela lui fit penser qu'elle possédait une boite avec des beignets dans son sac. Tout en le prenant dans ses bras elle leur répondit :

- Certaines Mentalis peuvent être plus robustes que certaines Pyrolis... (petit sourire en coin). Sinon... Je crois qu'il me reste des beignets au cas où j'aurais un petit creux... laissez moi vous trouver ça...

Sa main glissa dans son sac et elle attrapa la boite... Ouverte... Il ne restait plus qu'un seul beignet au sucre. Elle écarquilla des yeux et son regard se posa sur Evoli. Petit chenapan... CHOSE QUI NE SERT A RIEN !!!! COMMENT AVAIT-ELLE OSE LUI FAIRE CA ! ELLE AVAIT POURTANT CONFIANCE EN ELLE ! Ses lèvres dessinèrent une douce grimace avant qu'elle ne se retourne vers ses compagnes :

- Je crois bien que tu aies raison Thaïs... Il va falloir qu'on trouve un arbre à baies... Il ne me reste plus qu'un beignet... Pour le moment on peut le partager... Je n'ai pas faim.

Elle prit le beignet dans sa main, le coupa en deux parties distinctes et distribua un bout à chacune. Elle tapa ensuite dans ses mains pour faire partir le sucre et elle fusilla du regard Evoli qui repartit courir de plus belle... La coquine avait comprit... Qu'elle grosse bouffe celle-là ! Elle allait morfler et elle le savait. Quelle enflure!
Thaïs appela son Absol qui arriva en trottinant et elle ajouta qu'elle était du dortoir des Givralis. Eléanore fronça les sourcils avant de lui demander un sourire aux lèvres:

- Je me disais bien aussi que je ne t'avais jamais croisée... Comment connais-tu le chemin? Tu viens souvent?



©Didi Farl pour Never-Utopia

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 18
Niveau : 47
Jetons : 742
Points d'Expériences : 1199
Adulte Larbin de l'Etat
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Sam 3 Mai - 15:29
C’est vrai qu’un arbre à baies n’était pas une mauvaise idée mais Kaeko n’en avait pas aperçut lors de sa soirée camping dans la forêt, il faut dire qu’elle  ne voyait pas claire et que son Fantominus encore moins ce soir-là. La petite brunette n’avait pas vraiment cherché non plus, elle avait mieux à faire comme se perdre dans la forêt le soir.

«Tu n’es pas sympa créatrice c’est ta faute si je suis comme ça en plus ! » Chuchota Kaeko de manière inaudible afin que ses deux nouvelles camarades ne l’entendent pas.

Cependant, elles pourraient toutes trois aller chercher des baies ensemble avec leur starter respectifs ce qui pourraient être vraiment sympa, Kaeko allait se faire de nouvelles amies et elle en était heureuse, réellement la brunette les trouvait gentilles, elle le leur dira en temps voulu d’ailleurs, on n’est pas pressé ! Puis Thaïs révéla aux deux Mentalis qu’elle n’appartenait pas à ce dortoir mais à celui des givralis. Ce qui était étrange, Kaeko avait dû louper un épisode, encore…  La brunette ne comprenait pas vraiment ce qu’il venait de se passer à l’instant.

Ce fut au tour de la belle blonde de leur dire qu’elle avait des beignets et qu’elle veut bien les partager, comme c’est gentil de sa part. Décidément, elle lui sembla de plus en plus sympathique. Mais il eut comme un  problème, Eléanore fit une énorme grimace et ma petite dresseuse de spectres se demanda pourquoi elle fit une pareille tête. Elle annonça alors qu’elle n’avait plus qu’un seul beignet et dit qu’elle le partagerait entre elles deux, soit Thaïs et Kaeko. Apparemment la blonde n’avait pas faim, elle restait pourtant vraiment généreuse pour partager son dernier beignet à des personnes qu’elle venait à peine de rencontrer.

L’étudiante au fantominus la remercia de sa profonde gentillesse en lui faisant un bisou sur la joue et en lui disant un « grand merci Eléanore». Avant que cette dernière ne sépare en deux son seul beignet et donne les moitiés aux deux autres jeunes filles. Il fallait tout de même aller à la chasse aux arbres à baies pour se nourrir, un beignet c’est très bon mais ça ne peut satisfaire le trou noir servant d’estomac à Kaeko et surtout avant une matinée de cours éreintant. Une promenade matinale n’est pas une si mauvaise idée après tout, la brunette devrait se lever plus tôt plus souvent et changer sa mentalité de grosse flemmarde. Pourquoi ne pas se lever un peu plus tôt pour profiter de l’air frais et de la rosée du matin. Mais changer les habitudes de notre chère dresseuse n’allait pas être simple !

La dresseuse d’évoli rajouta une question à l’intention de Thaïs lui demandant si elle venait souvent chez le ravisant dortoir des Mentalis et comment connaissait-elle le bon chemin alors que Kaeko ne l’avait toujours pas mémorisé, comme à son habitude à vrai dire, après quelques semaines elle saura retrouver sa voie mais ce n’était hélas pas pour tout de suite.

« C’est vrai ça, si tu viens au dortoir la prochaine fois passe nous voir, j’aimerais bien discuter avec toi et Eléanore ! Je suis seule dans ma chambre et les autres Mentalis ont la frousse de mon type de pokémons de prédilection, je me sens donc un peu seule là-bas. Même si maintenant je sais qu’il y a Eléanore, je passerais d’ailleurs te voir si tu le veux bien. » Dit la petite dresseuse heureuse de voir que ces jeunes étudiantes n’étaient pas loin et connaissaient par cœur le bon chemin pour rentrer chez soi. Comme Kaeko avait hâte d’apprendre plus de choses sur ces deux interlocutrices ! Elle ne pouvait pas découvrir leurs intentions ni toutes leurs pensées mais elle s’en contrefichait, elle voulait juste passer du temps avec elles, juste cela, rien de plus !
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Lun 2 Juin - 18:05
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire

La jeune fille brune avait faim, de ça elle en était certaine, elle la voyait se délécter du beignet sans que ça ne la cale pour autant. A vrai dire Eléanore était un peu comme elle, un ventre sur pattes dont le pécher mignon était le Beignet. Elle lui vouait directement un culte, c'était inévitable. Comment résister face à une telle douceur ? Ces magnifiques saveurs qui titillent nos papilles gustatives pour nous donner envie d'en reprendre une deuxième bouchée... Puis une autre, et encore une. Il y a avait cependant un seul et unique inconvénient, trempé dans la friture il était inévitablement et délicieusement gras. Hum... Nous nous égarons dans les beignets, je pourrais vous en faire une dissertation. Euh, non, Eléanore plus que moi. Comment ne pas en prendre alors que.. ?

Excusez nous pour ce léger contretemps, la jeune fille a cru bon de souligner les saveurs exquises de ce met si délicieux. A vrai dire, cela lui avait fait un peu de la peine de le voir se faire manger par d'autres personnes que par elle. Un poil possessive la demoiselle tout de même. Mais c'était Son Beignet et savoir qu'Evoli en avait mangé la moitié lui mettait les nerfs en boule ! Non pardon pas la moitié presque tout le sachet laissant sur le côté un malheureux et tout petit innocent... Beignet. Beaucoup de Beignets tout ça non ?
Ce qui lui remonta le morale fut la bise de la brunette sur sa joue lors de son don généreux, accompagné d'un grand merci dont elle se délectait déjà. Elle apprécia le contact sans pour autant être attirée par les filles. Elle était juste Très tactile, c'est tout.

Kaeko continua alors, disant qu'elle aimerait bien les voir plus souvent dans le dortoir des Mentali. Le fait que les autres filles avaient peur d'un spectre n'étonnait pas Eléanore. Elle, elle s'en fichait, elle les aimait bien, elle les trouvait même plus que passionnant. Elle se retourna vers Kaeko un large sourire dessiné sur ses lèvres avant de se placer derrière elle et d'observer son Oméga, curieuse comme toujours. Finalement elle lâcha d'une voix guillerette :

- Cela sera un véritable plaisir de te revoir. Cela ne m'étonne guère qu'elles ne veuillent pas rester avec toi, ce sont des froussardes c'est tout. Pour ma part j'aime bien les spectres, rien d'étonnant quand je me passionne pour les pokémons psy et donc l'occulte. D'ailleurs j'y pense puisque tu es seule et moi aussi, nous pourions partager notre dortoir ! Enfin... Ca c'est si tu le désires bien sûr mais sache que la présence d'Oméga ne me dérange pas, au contraire, je crois même qu'il me fascine !

Un rire cristallin s'échappa alors de sa gorge lorsqu'elle caressa son Evoli songeant qu'elle ferait d'elle un mentali très certainement. Elle s'accroupit alors au sol et posa sa main sur la terre. Fermant les yeux elle prit une inspiration avant d'évacuer son esprit de toutes les pensées négatives. Enfin elle se concentra et sentit presque les pattes des rattatas contre la terre humide de la forêt. La rosée n'avait pas encore séchée. Qui disait Rattata disait Baie à gogos. Elle se releva et lui fit un signe de la main :

- Vous vouliez des baies non ?

Elle leur adressa un clin d'oeil avant de s'élancer dans la forêt vers les traces des rongeurs. Kaeko avait faim elle en était certaine. Souriante, elel touchait les écorces des arbres comme une enfant. Elle en restait une...

Spoiler:
 
©Didi Farl pour Never-Utopia

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 18
Niveau : 47
Jetons : 742
Points d'Expériences : 1199
Adulte Larbin de l'Etat
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Lun 16 Juin - 16:49
Eléanore  lui fit une proposition en ce beau matin qui ne laissa pas Kaeko de marbre, elle lui avait demandé d’être ensemble dans la même chambre, ce qui la rendit vraiment heureuse ! Elle n’allait plus être accompagnée de sa solitude pour camarade de chambre. Son fantominus ne comptait bien sûr pas, mais une conversation à sens unique n’est pas toujours agréable. M’enfin, avant la gentille proposition de la blonde, cette dernière compatit avec Kaeko en affirmant que les Mentalis étaient des froussardes ce qui eut pour effet de faire rire la brunette ! Elle indiqua en même temps qu’elle n’aura pas peur des Pokémons de Kaeko et qu’elle s’intéressait à l’occulte. Intéressant même si la brunette n’était pas vraiment portée dessus.

Par la suite, son interlocutrice ria de bon cœur, un doux rire cristallin qui sonnait comme une belle mélodie aux oreilles de ma petite création. Et je viens de me rendre compte que ça fait très roman à l’eau de rose ce que je viens de marquer, tant pis !
« Pour être trouillardes, elles le sont vraiment, je me souviendrais toujours de ma première nuit dans le dortoir et leur regard effaré à la vue d’Omega ! M’enfin, on s’y habitue à force. Et c’est avec joie que j’accepterais d’être dans la même chambre que toi ! On se sentira moins seule comme ça ! Par contre je suis bordélique mais le summum du bazar c’est bien pire que Fukushima chez moi ! » Lui répondit-elle en rigolant, pour être contente ça elle l’était, elle avait hâte de pouvoir être enfin avec quelqu’un, vous ne pouvez même pas l’imaginer !

Son ventre allait encore grouiller si la demoiselle ne l’avait pas frappé avant, la jeune top dresseuse sourit à ses interlocutrices afin qu’elles ne la trouvent pas trop bizarres, mais Eléanore était déjà partie à la recherche de baie afin de se nourrir toute ensemble. Cette dernière semblait avoir vu un rattata et elle se mit à courir après lui, Kaeko ne tarda pas à la suivre elle-même, la blonde lui fit un clin d’œil et partit à la poursuite du petit Pokémon. C’est parti pour la chasse aux baies ! Cette chasse pourrait être amusante, même affamée, comme la brunette avait bien dormi, elle possédait encore pas mal d’énergie en réserve pour courir un peu !

Eléanore souriait à pleine dent, elle semblait s’amuser comme une folle, elle regardait chacun des troncs d’arbre afin de pouvoir en trouver un avec des baies. Le petit Omega, se prit aussi au jeu et réussit, au bout d’une dizaine de secondes, à trouver un rattata qui déguerpit en toute hâte en voyant le petit fantôme qui le poursuivit en sortant sa proéminente langue !

« Ici Eléanore, Omega a trouvé le Pokémon ! En avant ! » S’exclama la brunette guillerette.
Elle courut vers le petit rattata, et le vit se glisser dans un trou, dans un trou juste devant un arbre, dans un trou juste devant un arbre, un arbre à baie ! Elle allait pouvoir manger ! Enfin, ce n’est pas que le beignet d’Eléanore était mauvais, mais il ne pouvait pas satisfaire le gouffre qui servait d’estomac à Kaeko.
ITADAKIMASUUU !!!

HRP:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Mar 17 Juin - 13:53
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire

Les deux jeunes femmes étaient seules chacune dans leur chambre respective pourquoi ne pas se mettre ensemble ? La jeune kaeko paraissait être une fille gentille et sans problème, peut-être serait-elle une très bonne amie pour notre Eléanore qui a du mal à trouver les bonnes personnes. Quand elle était plus jeune elle avait toujours eu une ou deux amis qui la laissaient en plan pour aller jouer avec d'autres gens. Elle était donc toujours un peu seule et ne s'en plaignait jamais. La solitude faisait partie d'elle-même puis au fond de son cœur elle savait qu'il y aurait toujours son frère prêt à tout pour elle. Enfin à tout, il ne faut pas piquer les M&M's, ni les Mars glacés, ni les Mochis, ni les onigiris, ni les beignets. Mais la blonde avait toujours fait des exception, elle aimait tout ce qu'adorait son frère et ne se cachait pas pour le lui faire savoir ! D'ailleurs quand elle se servait des onigiris, des beignets ou même des mochis (à la fraise et au chocolat) elle ne se gênait pas pour les manger devant lui. Cela le mettait dans une rage folle et son seul espoir de survie est l'attention du Gobou qui patauge dans la baignoire de la salle de bain. Généralement il suffisait d'arroser un peu Julian pour qu'il fasse demi tour et hurle le fait qu'il soit trempé. Mais tous les deux ils s'aimaient bien !

Kaeko semblait heureuse de la proposition de la belle blondinette. Elle se mit même à rire en lui répondant qu'elle était une bordélique sans nom. Ce n'était pas un problème pour Eléanore quoique...

- c'est vrai que je me sentirais bien moins seule ! Ce n'est pas grave pour le bazard ne t'en fais pas, je ne supporte pas qu'une chambre soit mal-rangées, il n'y aura pas de bordel si je range au fur et à mesure ! Je pense que l'on va très bien s'entendre Kaeko tu as l'air d'être une fille vraiment gentille !!

Elle lui adressa un clin d'oeil, le fait qu'elle ne range pas ne lui dérangeait pas du moment qu'elle même le faisait.
La chasse au Rattata était lancé, Eléanore avait réussi à en repérer un. Elle en avait besoin de cette petite créature si elle voulait trouver des baies. Grâce aux connaissances de son père, elle savait reconnaître des traces de Pokémons mais aussi comment les trouver rapidement et simplement. Ils se protégeaient généralement du froid, ils devaient donc se trouver à l'abri. Pour ceci elle regardait dans quel sens soufflait le vent. Un peu plus tard elle se mit à courir en souriant, Kaeko la suivait avec son fantominus et l'autre jeune fille aussi (?) Finalement elle entendit un cri provenait de Kaeko et elle se retourne vers elle, elle avait trouvé un arbre à baie !

- Attends moi aussi Kaeko, je reviens !

Sur ces mots Eléanore s'agrippa aux écorces de l'arbre s'inventant des petites pioches pour les pieds. Un vrai singe cette jeune fille. Elle jeta son bras en avant et réussit à attraper une branche. Elle s'assied dessus et de ses mains fines elle commença à récolter les baies. Du haut de sa branche, elle en jeta une à la jolie brunette avant de se pendre par les genoux, se retrouvant la tête en bas. Sa paire de lunette d'aviateur était toujours accrochée sur sa tête même si ses cheveux pendaient dans le vide. Là elle fit passer une autre baie pour l'autre jeune fille mais encore trois autres pour les trois pokémons :

- Dis moi Kaeko, Oméga peut manger ? C'est dans ses capacités ?

Elle était réellement intriguée par ce pokémon. Elle ne connaissait pas trop les spectres mais cela la passionnait cependant moins que les pokémons psy. tordre une cuillère par la pensée n'était pas des plus simples ni faire léviter une pokéball mais elle arriver à faire léviter des objets d'une finesse extrême comme une feuille mais le plus important était qu'elle arrivait à faire passer des messages par la pensée. Du moins avec les Pokémons... Elle ne savait pas si cela marchait avec les humains, peut-être essaierait-elle avec Kaeko?
©Didi Farl pour Never-Utopia

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 18
Niveau : 47
Jetons : 742
Points d'Expériences : 1199
Adulte Larbin de l'Etat
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   Jeu 26 Juin - 0:50
Eléanore semblait apprécier l’idée de partager une chambre à deux, la brunette allait devoir faire un effort colossal de rangement dans ce cas mais son ami le vaut bien, elle paraissait si gentille.

« Merci du compliment mais c’est toi qui es gentille ma grande » Lui répondit Kaeko en souriant, elle rajouta par la suite « Je ferais un effort pour ranger la chambre, promis ! » Finit-elle, toujours avec un grand sourire scotché sur le visage. JE NE SUIS PAS INSPIREE BORDEL ! Hum hum pardon, je vais me reprendre, pardon pour ce petit intermède.

« Ça ne va pas narratrice ? » Me demanda Kaeko inquiète, sans prendre la peine de chuchoter, de toute façon il semblait qu’Eléanore soit déjà parti, enfin j’espère pour Kaeko, bref, deux jours que je suis dessus et syndrome des 78 mots, mais ça n’a absolument rien à voir, continuons ton récit jeune fille, à la suite de cette conversation la brunette partit à le recherche du Rattata et trouva alors l’arbre à baies tant convoité (mon précieeeuux), elle appela la blonde qui accouru directement.

Après que sa camarade lui dit de rester à terre, elle grimpa sur l’arbre afin de donner des baies  à l’affamée qui essaya toujours aussi désespérément de cacher les bruits désobligeants que pouvait alors faire son terrible gouffre d’organe vital. Eléanore jeta alors une baie aux deux demoiselles plus basses qu’elle. Kaeko lui lança un somptueux « merci ! » Avant de commencer à dévorer goulument le présent de la Mentali perchée qui s’amusait à faire diverses acrobaties ce qui amusaient grandement la jeune brunette qui aurait aimé la rejoindre si la faim ne la tenaillait pas autant. Par la suite la dresseuse à l’évoli fit passer une baie à chacun des trois Pokémon présent aux côtés de Kaeko. Elle lui posa alors, toujours la même interlocutrice, une question afin de savoir si son Oméga pouvait manger. Au vu du regard vraiment curieux d’Eléanore la dresseuse spectre ne put s’empêcher de rigoler de bon cœur.

« Bien sûr qu’il le peut, bon c’est vrai comme cela on ne dirait qu’il puisse manger mais faut bien qu’il survivre. Même s’il est déjà mort. » Plaisanta la demoiselle en regardant son Starter avaler goulument la baie offerte par la blondinette dans l’arbre. Comme l’estomac de la brunette fut un peu restauré, cette dernière décida derechef de monter dans l’arbre avec la demoiselle présente dessus. Pour être à ses côtés (et se rassasier un peu plus par la même occasion mais aussi pour s’amuser à grimper sur un arbre comme au bon vieux temps de l’époque maternel.

Elle mit du temps pour monter, elle n’était pas vraiment agile la bougresse mais cette situation la faisait rire, ça l’amusait. Depuis combien de temps n’avait t-elle pas escalader quelque chose ? Elle l’ignorait et s’en fichait un peu d‘ailleurs. Une fois installée à côté de l’autre adolescente qui avait encore la tête renversée. Kaeko reprit trois baie dans l’arbre, en donna encore une à Omega, ensuite une à la demoiselle tête à l’envers puis la dernière pour elle, et juste avant de la dévorer elle s’exclama joyeusement :
« ITADAKIMASUUU minaa-san » et le meurtre diabolique et sans pitié du fruit s’effectua.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire   
Une rencontre sous les rayons de l'astre solaire
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :