[Mission] Ils nous les ont volé !
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Mission] Ils nous les ont volé !   Sam 17 Mai - 13:55
Une mission. Quel bonheur ! Encore une fois, Ruby était fière de pouvoir sécher l'entraînement matinal de Jackie sous prétexte qu'elle devait être en forme pour quitter l'académie. C'est fantastique, n'est-ce pas ? Enfin, ça le reste jusqu'à ce que la Terreur en personne vous annonce qu'il faudra rattraper tout ça. Le grand sourire de la rousse se décomposa en une grimace sans égal. Deux fois plus d'exercices la prochaine fois. C'est à croire que Jackie s'en fichait de tuer ses élèves à la tâche. Une vraie tortionnaire, quoi.

Mais au moins, la jeune missionnaire pouvait se permettre de narguer ses camarades Pyroli grâce à son absence justifiée. Et bien qu'elle en subit plusieurs regards noirs la veille, elle ne s'en préoccupa pas. À la place, elle préféra briser sa tirelire pour aller faire des emplettes demain de bonne heure.

La nuit passa donc dans le plus grand des calmes, et le réveil fut bien plus agréable à supporter que celui auquel Ruby avait droit quotidiennement. Une simple sonnerie douce et légèrement perçante était bien mieux que des hurlements poussés par une folle au sifflet et à la voix si terrifiante qu'un Brouhabam en pleurerait de terreur. La dresseuse se réveilla avec un léger sourire aux lèvres. Elle partit se préparer, la même routine habituelle, quoi. Elle s'équipa en conséquences et n'oublia pas tout son précieux argent. Et dire qu'elle avait gagné ça durement, voilà qu'elle allait en dépenser la quasi-intégralité pour quelques broutilles.

C'est tôt qu'elle emprunta le premier transport pour la ville. Bien qu'elle devait faire cette mission avec quelqu'un d'autre, elle préférait de loin être en avance. Et lorsqu'elle arriva en ville, elle quitta son siège pour fouler à nouveau le sol de l'île et se rendre dans une boutique particulière, une qui vendait des costumes en tout genre. Elle en ressortit plus tard avec un sac à la main, un beau sac blanc rempli d'affaires qu'elle venait d'acheter. Enfin, elle partit pour le pressing. Elle y demanda à emprunter une cabine d'essayage dans laquelle elle se changea. Et voilà une Ruby aux couleurs et au thème du mariage, une ! Non, vous ne rêvez pas. Elle a bien été dépensé son argent pour ça, réellement.

Dans son sac, elle y rangea ses habits d'origine qu'elle offrit ensuite au fameux pressing. Le reste de son argent allait servir pour ça. Tout cela pour un os en os en guise de pince à cheveux, d'une robe à moitié déchirée en fausse peau de Persian et des souliers accordés. N'avait-elle pas honte ? Non. Il faut croire que, parfois, elle laissait ressortir l'extravagance artistique de son père.

La rousse partit ensuite manger un bout, toujours en subissant les regards inconnus. D'autres riaient, d'autres appréciaient. C'était en fonction des goûts. Et lorsqu'elle eût fini son repas sous les regards attentifs de la populace, Ruby partit pour le lieu du rendez-vous. Il était l'heure. C'était une simple maison aux airs un peu modeste, mais où les décorations préhistoriques avaient été placées pour les mariés. L'habitat où on allait rencontrer les clients. C'est alors qu'une silhouette que la rousse connaissait passa l'entrée. Au moins, ce n'était pas avec quelqu'un qui lui était inconnu.

– Oh ! Mais c'est toi, Audrey ?

_________________

Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Dim 18 Mai - 14:47
En cette douce mâtiné ce sont les rayons du soleil qui éclaircissent ta peau et percent tes paupières, te réveillant au passage. C'est bien la première fois depuis que tu es revenue du parc safari puisque tu dors avec Cerbérus qui vient squatter ton lit, ce qui entraîne des disputes nocturnes entre Akali et Cerbérus du coup, ce qui fit que tu ne fermes pas un œil avant une heure du matin. Heureusement pour toi cette nuit tu avais gardé une place pour Akali dans ton cou et pour Cerbérus sur ton ventre.

Les deux Pokémons ont du mal à se réveiller quand toi tu oses te lever, ton compagnon à quatre pâtes grogne un peu avant d'ouvrir les yeux, tu ris un peu l'observant et tu redresses pour t'asseoir en tailleurs. C'est dans un étirement aussi grand que tu bâillement que débutes donc cette journée. Tu sors du lit, berceau de Morphée avant de regarder par la fenêtre de ta chambre depuis laquelle tu vois tes amies Pyrolis courir autour d'un stade et encore une fois tu ris, car toi tu es de mission et tu n'es pas totalement rétablie de ta blessure, dans une semaine par contre les choses sérieuses commencent et depuis quelques jours déjà, puisque tu es mécanicienne voilà. Tu peux donc fabriquer des objets, en modifier pour te faire quelques jetons.

C'est donc avec une certaine joie que tu t'habilles, la mission du jour consiste à retrouver un voleur d'anneau de mariage, les mariés voulant absolument se marier ont recommandés des anneaux, invités leurs convives et même d'autres puisque tu fais parti des incognitos. Ta tenue sur le thème de préhistoire résulte d'un faut os au niveau du nez qui est en réalité scindé en deux et donne cet effet par un jeu d'aimant contre la parois de séparation des deux narines. Ensuite tu as une robe en faut poil de Mamochon avec un grand décolleté qui par du cou jusqu'au nombril sans trop dévoiler ta maigre poitrine, quoi qu'on dirait que tu as pris, mais en vérifiant le miroir tu te rends compte que non. Pour orner ton visage tu mets du rouge à lèvre, c'est la seconde fois de ta vie, la première fois c'était le jour de ton arrivée. Ta robe arrivant jusqu'au genoux, ils y a une fente le long de la cuisse droite pour te laisser courir car tu sais que tu courras, et pour ce faire tu as tes bottes de courses, avec des talons de cinq centimètres de talons compensés, par l'avant un mécanisme aspire l'air pour le propulsé à l'arrière pour grandement accélérer ta vitesse de course, en plus le tout est recouvert d'une fausse fourrure de Léopardus pour correspondre au thème et à ton style.

Tu prends donc la route avec Akali et Cerbérus qui n'ont pas eu de tenue spéciale et ils en sont bien content. Tu marches donc jusqu'au centre ville à pieds, le rendez-vous pour ton groupe de mission est à 14h, tu est partie à midi pour avoir le temps de marcher et ne pas abîmer ta jambe fraîchement rétablie, tes bottes de courses vont justement te servir à aller aussi vite que d'habitude sans trop utiliser la musculature de ta jambe. Fière de ta création te voilà partie pour la ville.

Il est environ 13h50 quand tu arrives en ville puisque tu as fais une détour pour le lac corail pour ne sait-on qu'elle raison car tu avais envie d'observer l'eau sûrement et tu te dis que dois absolument y mener des recherches en plus de cela. Ce fut heureuse comme un Ramoloss avec un sourire niais que tu trempais tes doigts dans l'eau froide avant d'en lancer à Akali, mais pas à Cerbérus sinon il allait clairement péter un câble et te cracher du feu au visage.

Quand tu arrives avec quelques minutes d'avance sur le lieux de rendez-vous tu vois une silouhette que tu connais pourtant bien, ces cheveux rouges, c'est Ruby, heureuse quand elle lance ton prénom à haute voix tu fais de grandes gestes des bras en arrivant les bras levés. Tu lui souris en la regardant, elle aussi avait fait l'effort vestimentaires, sa robe en faux Persian était très jolie à ton goût puisqu'il mettait en valeur le rouge de ses cheveux et tu dis d'un sourire.

-Ruby ! Comme tu m'as manquée tout ce temps où j'ai du rester clouée au lit ou à mon atelier de mécanicienne qui vient d'ouvrir ! Comment tu vas depuis la dernière mission alors ?

Ton regard est ensuite attiré par une carrure imposante en approche, tournant la tête pour voir de qui il s'agit tu reconnais Kyle et tu lui fais un grand geste des bras en riant.

-Kyle ! Toi aussi tu es du Mariage du coup !?

C'est après quelques dialogues entre vous que les mariés arrivent pour vous parler plus amplement des détails de votre mission.

[HRP: Kyle je te laisse jouer les mariés dans ton poste pour te donner plus de matière et débuter vraiment la mission x) /HRP]
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Jeu 29 Mai - 20:06
Quelle question stupide. Evidemment que c'était elle. Des tresses bleues pareilles, un air aussi joyeux et dément à la fois, qui cela pouvait-il être mis à part cette très chère Audrey ? Peut-être un sosie parfait. Mais non, c'est impossible voyons ! On parlait bien de celle qui est un tantinet schizophrène sur les bords, qui brise des noix en hurlant "jackpot" et qui se fabrique des armes plus farfelues les unes que les autres. Mais bon. Malgré tous ces côtés un peu – beaucoup – bizarres, ça faisait assez plaisir à Ruby de la revoir. Au moins elle n'était pas tombée avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Quoique, si. Une seconde personne arriva. Un garçon, plus grand, avec une carrure bien plus sportive que celle des Pyroli. D'ailleurs, à quel dortoir appartenait-il ? Qu'importe. Il s'appelait Kyle. Avoir son nom, c'était un le minimum.

– Alors euh ... On commence par quoi ?

Aussitôt cette question posée, le garçon s'absenta en laissant derrière lui quelques mots comme quoi il avait quelque chose à faire. Ruby haussa les épaules. Ça ne regardait que lui, elle ne chercha pas à en savoir plus sur le coup. Et là, dramaturgie. Madame "Barbie" arriva. Pourquoi Barbie ? Parce que même vêtue au thème de son mariage, elle n'avait pas pu s'empêcher de recouvrir son visage de plusieurs couches de maquillage. C'était vraiment ... Bizarre. Mais Ruby s'abstint de toute remarque. Après tout, Barbie et Ken étaient les clients de PC.

– Oooooh ! Ce n'est pas trop tôt ! Nous vous attendions depuis ... Nous vous attendions depuis très longtemps, c'est tout ce qui compte ! Bon, au moins vous avez fait l'effort vestimentaire, c'est bien ! Mais j'ai quand même pleiiiiin de critiques à faire sur vos tenues ! On voit que votre sens de l'esthétique n'est pas très ... Développé ! Mais bon, trêve de bavardages ! Il faut que vous retrouviez nos anneaux ! Oh, nos beaux anneaux ! Lorsqu'on a voulu se les passer au doigt, on a remarqué qu'ils étaient partis ! Tout le monde a paniqué ! Et dire que j'avais passé des heuuuuuures à dire à cette idiote de bijoutière de les faire sur mesures ... Il nous les faut ! Sans quoi notre mariage ne sera pas parfait ! Vous entendez ? PARFAIT. P-A-R-F-E-T !

Mais quelle blonde, pensa Ruby. Non seulement elle parlait trop pour ne rien dire, mais en plus elle ne savait pas épeler un mot qu'on apprenait dès sa plus tendre enfance. Elle méritait vraiment bien son surnom de Barbie. À tous les coups, elle était siliconée. Mais bon, là n'était pas le vif du sujet. Mieux valait que la rousse reste concentrée et ne se perde pas en bavardages inutiles comme l'avait fait la poupée humaine. Elle soupira donc en haussant les épaules et répondit à la blonde d'une voix assez neutre.

– On s'en occupe. On est venues pour ça, après tout.

Elle se retourna vers Audrey, espérant qu'elle n'ait pas une de ses fameuses crise de folie. Non ! Pas pour si peu, tout de même ? Ruby l'espérait. Mais pour éviter tout malencontreux accident, la rousse tira son acolyte Pyroli hors des rabâchages de la blonde et scruta rapidement les environs. Non, le voleur ne devait pas être ici. Ce serait totalement stupide. Le Pokémon bandit devait déjà être parti assez loin pour ça. Mais la question principale restait sans aucun doute "Où ?" Et oui. Jusqu'aux dernières nouvelles, personne ne le savait. Et surtout, Ruby ne comptait plus parler à la plastic girl jusqu'à la fin de la mission.

– Bon ! On n'a pas vraiment de piste pour l'instant, malheureusement ... Mais je pense avoir une idée ! Ça te dit de faire circuler une rumeur en ville comme quoi les bagues volées sont des fausses ? J'ai déjà vu ça dans un film du Pokéwood. Il paraît que ça pousse le voleur à revenir pour confirmer ses soupçons !

_________________

Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Sam 31 Mai - 14:13
À peine arrivé que Kyle doit déjà repartir. Il n'a pas prévu la tenue pour le mariage, cet aveux te fait rire alors que tu observes Ruby, le duo des cheveux aux drôles de couleurs était réunis, le rouge et bleu, en avant pour l'aventure pensais-tu ! Tu vois cependant votre cliente arriver, madame Barbie, comme la poupée ? D'ailleurs ça te rappel que tu adorais les brûler à l'institut dans les premiers mois qui suivirent ton arrivée, c'était drôle d'entendre les pauvres petites âmes sensibles pleurer et les éducateur paniqués devant ton comportement. C'est un sourire aux lèvres que tu l'écoutes parler à cette Barbie, en plus vu tout le maquillage il y avait ce que tu mettais toi en un an alors que elle, c'était ce qu'elle mettait en une journée. Tu rigoles à pleine bouche devant ce trop plein de maquillage. Elle parle mais tu n'arrives pas à te concentrer sur les détails, ça parle juste du but de la mission et c'est le principal. Tu notes qu'elle ne sait pas écrire correctement le mot « Parfait » comme quoi rien ne l'est dans ce monde !

-Madame le vrai crime c'est qu'un Quelorior est badigeonné votre visage de peint...

Cependant Ruby te coupe la parole en disant que vous alliez vous en occuper et après ça elle t'entraîne loin de la dame à laquelle tu n'as pas pu finir de poser ta question, tu aurais aimé savoir toi si son maquilleur c'était un Quelorior ! Mais soit, il fallait trouver le voleur ! Heureusement Cerbérus avait dans sa gueule son kit de bricolage et toi tes talons à propulsion d'air. Tu pourras donc modifier ou fabriquer quelques babioles pour réussir la mission. En regardant Akali sur ton épaule en réfléchissant aux paroles de la blonde maquillée tu te remarques qu'il n'y a pas de traces sur le lieux du crime et le temps que tu arrives ainsi que le reste de l'équipe, le bandit devait déjà être loin, très loin même. Il fallait donc trouver un moyen de le faire revenir !

Les mots de Ruby arrachent à tes lèvres un grand sourire et tu glousses devant son idée qui était excellente si on peut dire ainsi. Il fallait donc faire circuler cette rumeur. C'était donc tellement intéressant ! Tu la regardes avec un sourire malicieux pendant que tu prends ta caisse à outils pour la poser à tes pieds.

-Je sais comment on va faire pour aller plus vite ! Au lieux de lancer une rumeur on va tout simplement l'annoncer au mégaphone ! On va dire que les anneaux n'étaient que les prototypes en plastiques le temps que vrais arrivent par bateau, et le bateau vient d'arriver, vu le débit de bateau qui arrivent à l'île c'est tout à fait crédible ? Hein ? Hein ? Hein ? Et donc ! Moi je vais faire un tour chez un orfèvre le temps que les invités reviennent, que tout se remette en place, et je reviendrais avec des faux anneaux dans une boîte piégée pour que le bandit se fasse attraper si jamais il tente de voler entre les anneaux ? C'est beau le bricolage ! Va prévenir la madame maquillée par un Quelorior du plan, je vais bidouiller le système de mégaphone ! Après tout les autorités nous connaissent et l'agent Jenny à dit qu'elle avait une dette envers moi ! Voilà l'occasion de l'utilisée ! Ça va faire KABOUM cette histoire !

Tu dis à pleines dents pendant que tu ouvres ta caisse à outil et tu déplies les différentes zones pour avoir tes tournes-visses, tes sécateurs à fils, ton ampère mètre ainsi que ton matériel de dessin. Tu tends une feuille et un crayon à Ruby.

-Au fait, utilise donc ça pour demander un croquis des anneaux factices qu'elle voudrait la madame en plastique maquillée.

Ce après quoi, tu te diriges vers une borne électrique qui sert à concentrer dans un hub numérique les différents canaux éclectiques. Tu branches ton iPok dans la prise adéquate et tu commences à t'amuser sur le réseau électrique pendant que tu modifies quelques connectiques électriques pour te connecter à tout le réseau de mégaphone de la ville. Après dix minutes de travaille acharné à déjouer les pare-feu, les antivirus et autres conneries tu es donc connecter à tous les mégaphones. Heureuse tu cris dans une voix attractive.

-Bonjour habitants de l'île ! Comme vous savez aujourd'hui Barbie et Ken unissent leur vie dans le plus beau mariage à thème que le monde est connu jusqu'à aujourd'hui et jusqu'à sa fin ! Hélas au moment de s'échanger les alliances les anneaux furent dérobés ! Heureusement rien de grave ce n'était que les prototypes car les vrais anneaux arrivent par bateau dans moins d'une heure ! J'invite donc tous les témoins, les demoiselles d'honneurs, les invités, les photographes, les journalistes à revenir prendre place et à toi aussi jeune curieux qui m'écoute, car crois moi, tu vas rater un mariage dont le budget est supérieur à ce que tu gagneras toute ta vie ! Longue vie à l'amour de Hadou Barbie et Hadou Ken ! Longue vie à Street-Fight et à demi-cercle + arrière ! À dans une heure pour le plus beau mariage du monde, que dis-je ! De l'univers ! Dianthéa ne pourra jamais faire mieux !

Après ça tu te déconnectes très vite au réseau avant qu'on ne te tombe dessus et de mettre la mission en échec à cause d'un long retard. Tu rejoins Ruby qui semble un peu à bout de nerf et tu arrives par derrière en lui massant les épaules avec douceur.

-Tu sais il n'y a que les machines qui pètes un boulon ! Pas les humains ! Tu ris joyeusement avant de lui dire. Alors ! Elle est d'accord pour refaire le mariage une fois que j'aurai établi de faux anneaux à partir du croquis et une boîte piégée ? Puis tu dis en riant. Tu sais ce qui serait cool ? C'est que tu fasses comme dans Vaga-Bond ! Le film d'espionnage avec l'agent 007 et les Vaga-Bond Girls, c'est de séduire un peu tous les hommes suspects que tu vois, en plus ! Tu lui tâtes la poitrine. Avec ça et ton décolleté tu peux largement y arriver ! Faut juste occuper les gens jusqu'à ce que j'ai finis ! Tu te sens de le faire ?
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Sam 31 Mai - 16:41
C'était moins une. Un peu plus et la bleue allait dire les quatre vérités en face à la pauvre Barbie, ou au moins mettre les points sur les i. Certes, ça aurait été marrant à voir. Mais pour le bien de la mission, mieux valait éviter ce genre d'incident. Respecter le client était une règle d'or, bien que parfois rageante, injuste ou même pire. Mais lorsqu'on était pris dans le feu de l'action, on oubliait assez vite les petits détails ce genre et restait focalisé sur le plus important, c'est-à-dire la mission.

Audrey semblait avoir compris là où la rousse voulait en venir, mais elle proposa tout de même son idée. C'était assez ingénieux et surtout plus rapide que de faire circuler une simple rumeur. Oui, ça pouvait marcher. Et en plus de ça, ce stratagème collait parfaitement à la peau de sa créatrice, c'est-à-dire bruyant, qui attire l'attention et surtout qui faisait l'effet d'une bombe, si l'on pouvait le dire ainsi. Mais le mauvais côté dans toute cette histoire, c'est que la rousse allait se retrouver obligée de fréquenter Barbie, femme en plastique et au cerveau en gelée. Malheur, Ô grand malheur ! C'est pour le bien de la mission, pensa-t-elle à répétition comme pour se rassurer et se réconforter de son propre sort.

– Ok ... Ne me souhaite pas bonne chance, ça va me porter encore plus malheur qu'actuellement.

Haussant les épaules, Ruby prit la feuille et le fameux crayon, espérant fortement que la fashion victim soit en mesure de dessiner quelque chose de semblable. Puis, prenant son courage à deux mains, elle s'approcha de Pot-de-Peinture-chan, aspirant et expirant bruyamment. Elle attira ensuite son attention d'une petite tape "amicale" sur l'épaule. Graisse de Wailord se retourna, la rousse manqua de sursauter, ayant oublié à quel point toutes ces couches de maquillages étaient affreuses une fois ensembles. Elle déglutit et rattrapa une seconde fois son courage.

– Donc il faut que vous nous dessiniez un modèle des bagues afin d'en reproduire des fausses.

La jeune offrit le crayon et le papier avec indifférence et alla s'asseoir péniblement sur une chaise. Malheureusement, l'autre l'avait suivi et commença à griffonner le papier, en parlant de tout et de n'importe quoi. Et, n'ayant d'autres choix pour faire bonne impression, la belle se retrouva forcée d'écouter tous les bavardages de la poupée vivante. C'était ennuyant ! se dit-elle sans cesse, à chaque seconde, à chaque mot, à chaque son prononcé avec la voix perçante de piaf de cette blondasse sans cervelle. Mais bon, ça ira. Il ne fallait la supporter que durant ... Quelques longues minutes ! Qu'Arceus ait pitié d'elle.

– Alooooors ! Là, c'était un os je crois et ... OH NON ! Il était plutôt par ici, un peu incliné comme ça tu vois. Parce que mon chéri et moi, nous voulions que face au soleil, nos bagues donnent un peu un effet de ... Comment qu'on appelle ça déjà ? Tu sais, le truc qui donne l'heure, qui est gros et tout ! Même qu'il y a trois aiguilles, une qui bouge tout le temps et les deux autres qui bougent moins vite ! HORLOGE. Voilà ! Bref. On voulait qu'au soleil, l'os fasse comme une horloge tu vois ? Sauf qu'il ne donne pas l'heure, parce qu'on est pas encore en 2050 hein ! Les petits trucs qui donnent l'heure, c'est pas très perfectionné aujourd'hui. Enfin, sauf quand c'est rose bien sûr ! Parce qu'en rose, ça fait tout de suite plus moderne et esthétique ! Tu n'es pas d'accord avec moi ?

Ruby soupira, agacée. Et le pire c'est que ça avait continué comme ça pendant de très longues et pénibles minutes, jusqu'à ce que la voix de sa coéquipière brise la conversation et occasionnellement toutes les autres de la ville. Pauvres personnes âgées qui faisaient la sieste, dommage pour eux. Mais pour la rousse, ce fut une occasion en or qu'il fallait saisir. Elle prit donc la feuille et le crayon avec une certaine brutalité et se leva, furibonde. Bien heureusement, Audrey fut de retour avant que Barbie ne prononce ne serait-ce qu'un mot de plus. Et un esprit de sauvé, un !

– Tant qu'elle et son "Kenichou" sont heureux, elle s'en fiche totalement, faut croire. Et euh ... Qu'est-ce que tu veux dire par là-AAAAAAH ! Elle sursauta, poussant un cri de surprise et rougissant brutalement. Une main sur sa poitrine, une seule. Mais ça suffisait déjà pour la même mal à l'aise, en plus de la proposition qui avait été faite par la suite. Ruby se recula et cligna des yeux à plusieurs reprises en regardant Audrey. Avait-elle bien entendu ou n'était-ce qu'une tromperie auditive imaginée de toute pièce par son fourbe de cerveau ? Non. Vrai, vérité, réalité. Rien de plus authentique. C'est pour le travail. C'est pour le travail. C'est pour le travail. Elle se ressassait un milliard de fois cette pensée en tête. Mais je ... Si tu insistes ... Elle lui rendit ensuite la feuille et le crayon. Finalement, la Barbie n'avait dessiné que des anneaux simples avec un os sur chaque. Quel énorme effort graphique. Puis elle partit.

La demoiselle ne se sentait cependant pas sûre d'elle et de ses capacités. Qu'elle possède un certain charme naturel ou non, certes. Mais l'exploiter, c'était une tâche très corsée pour elle, la grande timide. Même en s'imaginant être dans un film au contenu un peu osé, elle n'arrivait pas à s'imaginer en tant qu'actrice de celui-ci. Bien trop compliqué. Et pourtant, elle se lança sur sa première "victime". Un grand homme brun qui venait tout juste de rentrer dans le bâtiment. Ruby l'aborda timidement, avec un regard plus ballant au sol qu'autre chose. Mais elle leva finalement les yeux versions lui, toute rouge, et réussit à s'accrocher à son bras. Rien que cela lui avait demandé une force mentale des plus conséquentes. Elle était presque déjà à bout mais elle savait très bien qu'il fallait "jouer" pour réussir. Le bras de l'inconnu se vit tiré jusqu'entre les modestes formes de la jeune.

Et là, premier échec. L'inconnu se libéra, précisant qu'il avait déjà quelqu'un. Fantastique ! En plus de rater, pourquoi ne pas se forger une magnifique réputation assez dégueulasse en ville ? Génial, vraiment. Ruby soupira et alla s'asseoir dans un coin avec un air attristé et abattu, se disant qu'elle n'était qu'une bonne à rien. Et c'est à cet instant qu'ils débarquèrent, les célibataires un peu en manque, m'voyez. À croire qu'une jeune fille presque au bord des larmes, c'était la proie idéale. Mais maintenant, Ruby s'en fichait. Elle s'était pris un cuisant échec en pleine figure et avait du mal à s'en remettre, si bien que quelques courageux osèrent l'enlacer, et d'autre allaient même plus loin. Mais elle se releva avant, d'un bond, et criant.

– M-mais ... ARRÊTEZ. JE NE SUIS PAS VOTRE OBJET !

Attirer l'attention de tout le monde : mission accomplie. Si seulement elle avait eu la jugeote d'hurler dès le début, ça lui aurait évité une certaine mésaventure.

_________________

Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Dim 1 Juin - 13:08
Sa réaction quand tu lui tâtes la poitrine te fais bien rire et tu lui mets ensuite le doigt sur le bout du nez avant de reculer en lui souriant grandement. Malgré le cri de surprise elle accepte et tu restes certaine qu'elle y arrivera, après tout il faut bien qu'elle apprenne le jeu de comédie, c'est tellement excitant d'avoir un rôle, se sentir regarder, observer, désirer. Mais tu ne connais pas ça, après tout tu es Audrey.

C'est donc avec le croquis de la Dame maquillée par une Quelorior que tu t'en vas chez un orfèvre pour avoir un lieu calme où travailler pendant que Ruby s'occupe de sa tâche avec le plus de ferveur possible. Tu passes assez facilement dans la foule grâce à ta fine taille, mais aussi grâce à Cerbérus qui grogne dangereusement pour ouvrir la marche.

Tu rentres dans une bijouterie vide, le dernier client sort quand toi tu entres et tu en profites alors pour observer le gérant de la boutique, ayant environ la trentaine il te regarde avec un œil pas très nette se demandant ce que fais une demoiselle dans une tenue aussi provocante que la tienne. Imitant la mission de Ruby tu t'avances au comptoir sur lequel il s'accoude et tu l'imites en te baissant un peu pour laisser une jolie vue sur ton buste et tu lui dis d'une voix enfantine et sensuelle.

-Bonjour monsieur... heu... excusez moi monsieur... mais une cliente m'a demandé de faire une réplique de ses bagues le plus rapidement possible pour son mariage... et elle en a besoin dans moins d'une heure. Tu fais une pause en te mordillant la lèvre. Je présume... tu glisses ton doigt sur le torse du bijoutier. Qu'un homme aussi expérimenté que vous pourriez ausculter les bagues que je possède pour tripoter de vos délicats doigts ma demande ?

Le bijoutier à du mal à déglutir et alors qu'il s'approche de toi en murmurant un « Oui je te le promets » dans un souffle tu lui fourres le croquis dans les mains et tu répliques dans un grand sourire.

-Merci monsieur ! Vous êtes adorable ! Mais travaillez vite... Ta voix deviens plutôt celle d'une femme fatale et tu caresse Cerbérus qui se dresse sur ses pattes arrières pour regarder le vendeur en grognant. Car Cerbérus n'aime pas quand on n'obéis pas aux ordres de maîtresse Audrey...

L'homme un peu désemparé et paniqué va dans son atelier derrière la comptoir et tu le suis en y entrant dans une démarche féline avec Cerbérus à tes côtés, tu l'observes travailler avec la rapidité et la précision la plus délicieuse jamais vue. Alors qu'il est ne plein travaille tu reprends la parole en tenant un morceau de tissu comme un fouet.

-Monsieur, il me faudrait aussi une boîte à bague deux fois plus grande, j'aurai besoin de la modifier... Le voyant un peu lent à la réaction tu fais claquer le tissus. Rapidement ! Au son du tissu il te donne une boîte de toute beauté en s'excusant et tu ris un peu en partant la modifier. Quel ange monsieur... Cerbérus vous tient compagnie pendant que je travaille.

Tu t'installes un peu à l'écart et ouvres ta boîte à outil pour la modifier, à côté du plan de travail sur lequel tu es il y a des restes de métaux parfait pour ce que tu veux. Tu te mets au travaille et tu pièges la boîte de sorte à ce que dès que quelqu'un entre ses mains à l'intérieur de la boîte sans avoir retiré le système électrique avant la bôite se referme sur lui en plantant des petite lames tranchante dans les doigts pour le faire hurler de plaisir. Et il y n'y a que toi qui puisses désactiver le système. C'est lorsque tu as finie que le bijoutier te donne les bagues en baissant les yeux d'un geste respectueux. Tu ris dans un sourire et tu places les bagues puis actives le mécanisme piégé. Tu relèves le visage de l'homme et lui mordille la lèvre en le quittant ensuite.

-Merci monsieur ! Je reviendrai peu être !

Tu es déjà sortie quand il répond à tes paroles. Tu ris joyeusement à pleins poumons quand tu ressors de la bijouterie, les gens te regardent et tu lances quelques regards torrides à quelques groupes de jeunes hommes, tu souris devant les réactions et tu te dis que jouer la séductrice à ses petits avantages. Tu n'as pas besoin d'activer tes bottes à propulsion d'air pour rejoindre le lieu du mariage.

Au moment où tu arrives c'est un cri aigu qui attire ton attention. Tu reconnais la voix de Ruby et c'est au pas de course que tu t'élances en activant tes bottes à propulsion justement, tu avances dans la foule monstrueuse en arrivant non loin d'un groupe d'homme qui semble entourer une belle jeune femme aux cheveux flamboyant. C'est bien Ruby.

-Lâchez là bande de goujats !

Ni une, ni deux ton pieds décolle dans la mâchoire du premier avec une activation de la botte, le choque et si grand qu'on entend un craquement de mâchoire très bruyant. Au moins il ne pourra pas se plaindre ! Tu le regardes haineuse et les autres s'écartent en s'excusant longuement, ils amenèrent leur ami voir quelqu'un qui avait une Leuphorie. Tu t'assois à côté de Ruby en l'entourant par la taille.

-Tu pleures pas hein ma Ruby ! Ta femme est là ! Alors t'en fais pas tu auras plus à subir ces idiots d'hommes ! Ma Ruby il faut pas pleurer ! Tu as tenue le temps qu'il fallait, ton rôle est un véritable succès j'ai les fausses et on va donc pouvoir bientôt pouvoir passer aux choses sérieuses ! Tu lui souris et lui embrasse la joue. En fait, fais attention à ta poitrine, elle est trop jolie si bien qu'elle attire des goujats ! Tu fais comme moi, tu en frappes un avec tellement de violence qu'il peut plus parler et hop ! C'est réglé ! Allé ! Je vais aller jouer mon rôle auprès des demoiselles d'honneurs et toi tiens toi prête avec toute ta famille de pokémon !

Tu te lèves en lui souriant tendrement et tu t'en vas comme si de rien n'étais, comme si le monde était rose et tu rejoins Barbie pour lui montrer les bagues, son regard est moche quand elle est heureuse que tu manques de crier de peur, mais il faut respecter le client !

-Alors mademoiselle Hadou Barbie, je vais infiltrer les demoiselles d'honneurs en prétextant mon retard et pendant ce temps Ruby la jolie demoiselle aux cheveux roux sera dans le publique prête à intervenir. Il ne faut pas que je vous donne les bagues tant qu'on aura pas vu le voleur approcher. Tu lui montre les bagues un bref instant. Alors laissez moi gérer le timing et demander à la personne concernée de bien ralentir le discour.

-C'est fantastique ! Je n'aurai jamais cru qu'une femme avec aussi peu de goût que toi pourrez avoir un travaille de si bonne qualité, les jeunes ne sont peu-être pas si tous aussi moches que ce que l'on dit. Tu auras le droit à un petit four pour toi et ta copine en guise de récompense. Mais uniquement un ! Il ne faut pas abuser de ma gentillesse. Déjà que je tolère cette robe !


Tu ris dans un soupire et tu tiens prête avec les demoiselles d'honneurs et les témoins pendant que Hadou Ken arrive ainsi que le prête pour débuter la séance. Dans un esprit tu te dis que ça manque de canon à confettis quand même.

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Lun 2 Juin - 17:13
Une voix. C'était celle d'Audrey. Bien qu'elle fut désespérée actuellement, Ruby se redressa de tout son long pour voir ce qui se passait. Aouch ! Peut-être qu'il aurait mieux valu de ne pas regarder. Pour la rousse, ce n'était pas très agréable de voir quelqu'un se faire fracasser la mâchoire, en gros. Pourquoi tant de violence, se demanda-t-elle. Mais pourtant, il fallait avouer que l'homme l'avait bien cherché, car il faisait partie de ceux qui ont essayé de porter la main sur la belle en détresse.

Suite à cela, Ruby s'assit, soulagée, tandis que la foule s'écartait puis s'en allait, laissant Audrey revenir. Et d'une pierre deux coups. La place juste à côté de Ruby s'était donc libérée et la bleue en avait profité pour venir, baladant un peu sa main à son tour. Mais bon, le tout était accompagné de quelques mots, ça passait, pour cette fois. Quoique, c'était tout de même dur à avaler pour Ruby, tant de compliments et de consolations à la fois. Elle se demandait même parfois si ça partenaire Pyroli n'exagérait pas un peu, voire même beaucoup. Finalement, elle soupira et haussa les épaules, encore rouge. Après tout, elle venait tout juste de se donner en spectacle en plus de recevoir quelques compliments après cela.

– M'oui ... Je vais faire ça, et merci pour tout !

Lorsque la folle joyeuse s'en alla, Ruby courba son dos et attrapa discrètement une de ses balls qu'elle ouvrit, peinant à cacher l'éclat blanc signifiant la sortie d'un Pokémon. Et avant même que celui-ci n'ose prononcer une seule fois le nom de son espèce, sa dresseuse l'arrêta en plaçant son index devant la bouche spectrale de son starter. Oui, il s'agissait d'Hex, le plus adapté pour la mission qui allait suivre. Le cachant sous la chaise située devant elle, la demoiselle lui adressa la parole en chuchotant afin que personne ne le remarque. Et de toute façon, avec tant de monde, le petit fantôme ne voudra certainement pas faire son intéressant.

– Place toi où tu veux, tant que personne ne te remarque et que tu aies une vue plongeante sur toute la salle. Si jamais tu vois quelqu'un de suspect, tout particulièrement avec un Pokémon, tu me préviens. De toutes manières, Mist restera en communication permanente avec tout le monde, donc tu n'auras qu'à l'avertir lui. Est-ce que cette tâche est à ta hauteur ? L'humaine insista cependant sur sa question, juste pour titiller les nerfs de son Pokémon et de le pousser à accepter l'offre. Il disparut donc, passant au travers du sol pour déboucher sur un mur et se caler dans un tableau où il joua le rôle des yeux du personnage y étant représenté. Cachette lambda pour un spectre, quoi. Suite à cela, elle fit appel à son Balbuto, toujours aussi discrètement. Et toi Mist, tu sais ce que tu as à faire ?

La toupie psychique hocha la tête, totalement sûre de ses capacités. Ruby se rassit donc au fond de sa chaise, passant sa main sur la tête de son Pokémon pour le caresser. Elle assista ensuite à l'arrivée des protagonistes tels le prêtre et les mariés. Et pendant ce temps, les Pokémons accomplissaient leurs tâches avec brio, tout particulièrement le spectre qui, depuis sa cachette, avait pu assister à un événement assez étrange qu'il décrit en détail au Balbuto. Suite à cela, tout fut décrit à la topdresseuse, toujours par voie mentale. Elle ne réagit pas, agissant le plus naturellement du monde. Il ne fallait pas que sa couverture soit brisée. Enfin, Mist s'empressa de communiquer la petite historiette en détail à l'infiltrée chez les demoiselles d'honneur, prenant au préalable quelques petites précautions.

*Bonjour. Je suis Mist, le Balbuto de Ruby. Ne t'inquiète pas, agis comme si que je ne t'avais jamais parlé. Regarde juste trois chaises à droite de ma dresseuse. Cet homme, il n'est pas humain. Il ne sait même pas parler, c'est un Zorua abusant de son illusion, selon Hex qui l'a vu se transformer. Mais s'il assiste à la scène d'ici, c'est qu'il ne doit pas être seul. Il doit avoir un dresseur ou encore de la famille dissimulés quelque part dans la salle. Reste sur tes gardes, ils essaieront peut-être de s'approcher. Fin de la communication.*

Et voilà de quoi donner un côté plus "agent secret" à cette mission. Maintenant que tout le monde était averti, il fallait rester sur ses gardes, prêts à agir à tout moment. Mais la cérémonie traînait un peu, il fallait l'avouer. Encore heureux que Barbie n'en avait pas assez dans le crâne pour "jouer la comédie", car ça aurait très certainement été un fiasco total. Mais lorsque la boîte laissa apparaître les bagues factices, la salle fut plongée dans le noir. Panique totale.

HRP:
 

_________________

Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Mar 3 Juin - 20:56
Alors que tu es concentrée sur ta tâche tu entends une voix dans ta tête, tu sursautes et quand cette voix clarifie la situation tu fais mines de te gratter vivement au niveau de la nuque comme si une bête t'avais faite sursauter avant de te gratter pour enlever cet effet de piqûre. Ce qui se présente comme une Kabuto appartenant à Ruby te fait état des lieux, un Zorua sous forme humaine était dans l'assemblée non loin de là où tu étais, d'un geste discret tu le localises ce dernier et reprends ta position initiale en tenant le boîtier entre tes mains avec force.

Tu observes ainsi la scène de mariage qui se déroule sous tes yeux en étant heureuse de pouvoir voir cela de tes propres yeux pour la première fois de ta vie. Certes tu te demandes comment Ken peut aimer Barbie, mais tu penses qu'il a des problèmes auditifs et visuels précoces pour en arriver là. Tout se passe pour le mieux sauf quand les lumières s'éteignent soudainement, panique à bord de grands cris se font ressentir. Le boîtier te fil entre les doigts comme par magie, mais pas tout à fait, tu sens une main te frôler le corps et tu cherches à te repérer. D'un cris en lançant Akali vers le lieux qui semble être les fenêtres tu ordonnes.

-Tranche-air pour ouvrir une fenêtre ! Rapidement !

Dans un cri l'oiseau fonce tête la première en lançant l'attaque voulue et parvient fort heureusement à casser une fenêtre en plusieurs éclats. La lumière se diffuse dans la salle en désordre et tes yeux se fixent sur l'agresseur, le voleur, la lâche ! C'est un Zoroak en réalité accompagné du Zuora qui se transforme sous tes yeux, c'était intriguant à voir, un homme devenir un pokémon et vis versa. Cette capacité illusion était tellement intrigante et intéressante !

Pris en flagrant délit de vol, le Zoroark ouvre le boîtier et tente de prendre les bagues pour s'enfuir ensuite. Erreur qui te fait sourire car il déclenche le mécanisme se faisant ainsi lacérer les doigts et le laisser souffrir dans un cris de douleur et les lames le bloquait. Tu présumes Ruby déjà entrain de l’appréhender. Puis tu dis de manière très dissuasive, car tu sais que le dresseur est dans les lieux.

-Écoutez-moi bien ! Je suis du FSI, Force Secrète d'Intervention. Le pokémon voleur et son complice à été invité, cependant, son dresseur est dans la salle ! En effet messieurs dames ! L'invité est peu être à votre droite ! Ou pourquoi pas à votre gauche ! Votre propre mari, femme, sœur et frère et autre parent peut être le coupable ! Vous savez peu être qui il est déjà, pourquoi agit-il ici ? Et bien sachez que si vous le faites vous obtiendrez une immunité judiciaire totale au procès qui suivra ! Tu fais une grande pause en souriant et tu regardes Ruby en lui faisant un clin d'oeil en espérant qu'elle comprenne. La voleuse ! C'est elle ! Élève à Pokémon Community elle sévit depuis plusieurs mois ici en volant diverses objets quand elle va en ville. Je la piste en essayant de me rapprocher d'elle afin de pouvoir la comprendre et la piéger pour lui faire croire que jamais je ne la suspecterai. Et pourtant la voilà prise en flagrant délit.

Tu observes la salle d'un geste en guettant toute réaction suspecte. Hex et le Balbuto de Ruby ne semblaient pas avoir bouger, peu être trouveraient-ils un comportement suspect pour qu'elle même intervienne à la suite de cela, cette diversion imprévue pouvait tout changer !

-Ruby, mettez-vous à trois mètres de la porte sans personne autour.

Ainsi elle pourrait physiquement bloquer le voleur par la porte. Les fenêtres étaient toutes fermées sauf une seule qui était gardée par Akali. Le voleur ou la voleuse ne risquait pas de s'échapper.

-Je vous demande de poser lentement vos pokéballs à terre ainsi que votre iPok et de vider vos poches !

C'était le moment ou jamais de briser la diversion quand elle semblait arriver au comble de la crédibilité.

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Mer 4 Juin - 12:15
Des plaintes d'adultes qui cherchaient leur chemin en cette sombre ambiance, des pleurs d'enfants qui prenaient peur en croyant qu'il ne s'agissait que d'un monstre venu pour les dévorer et quelques Pokémons qui gardaient la tête froide par rapport à leur dresseur. Puis un éclat calma tout le monde, un bris de verre. Une fenêtre condamnée était désormais hors d'état d'obstruer à la lumière qui s'engouffrait à nouveau dans le bâtiment. Les foules reprirent leurs activités, se demandant tout de même ce qui venait de se passer à l'instant.

Les coupables furent dévoilés. Le Zorua n'était bel et bien pas seul. Avec lui, son évolution, plus grande et sombre, tenta de subtiliser les anneaux. Mais à la place de cela, il hurla une fois pris au piège par la boîte de Pandore. Ce cri était affreux à entendre. Plus d'un avaient pris peur. Ni une ni deux, Ruby se leva de sa chaise après avoir ordonné à Mist de se faire discret. Elle peina à attraper le Zorua qui se retrouvait désormais sous son bras, se débattant tel un petit lionceau en furie. Quant au Zoroark, elle lui fit obstruction lorsqu'il tenta de s'en aller, agonisant. La douleur l'avait empêché de réagir face à un simple croche-patte de la belle. La bête s'étala donc à même le sol, souffrante. La pauvre. Le piège avait dû tout de même lui faire mal.

Lorsque Audrey prit la parole, la rousse se redressa de tout son long pour l'écouter attentivement, surtout depuis le moment où elle s'était mise à mentir, c'est-à-dire depuis le début. Mais pourtant, elle faisait assez crédible, ainsi. Puis un petit signe fut destiné à Ruby. Elle ne comprit pas sur le coup mais en saisit le sens une fois que son acolyte la désigna comme coupable de toute cette manigance. Les regards se posèrent alors sur elle, ce qui la fit paniquer. De quoi renforcer son jeu de la fausse coupable. Elle rit nerveusement, se grattant l'arrière de la tête tandis qu'elle recula lentement vers la porte.

– Ahahah ..! M-mais qu'est-ce que tu racontes ..? Je n'ai rien fait ! Personne ici n'a de preuves ! Vous ne pouvez rien faire sans !

Une fois à la distance imposée, elle passa ses mains sur elle et s'exécuta, sortant tout ce qu'elle possédait. Pendant ce temps, elle reçut un message de Mist. *Hex l'a repéré. Il pense que c'est Ken lui-même d'après son attitude. Il regarde partout autour de lui et pince frénétiquement le revers de sa main gauche qu'il garde dans son dos ; il stresse, il a peur. Identifie discrètement sa poche droite, on y distingue deux formes. Certainement deux Pokéballs à modèle rétractable.* Le Pokémon s'empressa de transmettre le message à Audrey. Il était bientôt temps de briser la glace, maintenant que le coupable avait été repéré. Ruby reprit alors son calme et soupira, ramassant ses objets par la suite. Et bien que le public n'allait très certainement pas comprendre.

– Tu as entendu ? Nous voilà désormais fixées. Monsieur panique. Monsieur est une personne importante de la cérémonie. Et monsieur est le voleur. Pour terminer, ce monsieur c'est Ken ! Elle se coupa, reprenant son souffle. Tant de répétitions du "monsieur" juste pour lui mettre davantage la pression, il fallait avouer que ça l'avait fait sourire. Puis elle reprit en regard Hadou Ken. Montrez-nous ce que vous avez dans votre poche droite. Oui, je parle bien des deux minis balls, soit celle de Zorua et de Zoroark. Vous êtes fini.


HRP:
 

_________________

Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Sam 7 Juin - 19:15

Le bluff marchait à la perfection et Ruby avait suivit le mouvement en faisant croire qu'elle était démasquée son jeu d'acteur était formidable et ce fut avec plaisir que tu en ajoutais dans tes gestes et tes paroles. Tu vois ton amie s’exécuter en retirant et posant tous ses objets au sol dans une fausse panique, les regards des invités sont sur elle et l'écrasent lourdement, toi même tu dis que cela doit être difficile de tout supporter. Akali revient se poser sur ton épaule et tu la caresse lentement au niveau des oreilles en attendant les faux aveux de Ruby.

Cette dernière les prononcent en se redressant fièrement, elle prend la parole et sa voix est claire et déterminée, elle a réussit à identifier qui était l'auteur du crime, et ce sont dans les derniers mots que même toi tu lâches un cri de surprise comme le reste l'assemblée qui se retourne vers le pauvre Ken. Tu tournes le regard vers Barbie qui laisse tomber son bouquet tomber au sol et tes yeux se tournent vers Ken qui prend la parole en se jetant à genoux.

-Il faut me comprendre enfin! Je ne pouvais accepter un tel mariage ! Depuis qu'elle le prépare je ne vis plus avec une femme, mais un pot de peinture ! Je vis avec un tableau surréaliste c'est moche incompréhensible et jamais satisfait ! Alors je me suis fais préter un Zorua et un Zoroak pour mettre le mariage à l'eau, mais il a fallut qu'elle vous appelle ! Vous ! Élèves de Pokémon Community ! Et en plus ce n'est même pas un vol, je reprends les bagues que j'ai moi même payé je vous rappel !

À ces mots Barbie lance son bouquet à son ancien copain puisqu'elle hurle !

-Comme as-tu pu oser ! Moi qui t'aime plus que tout, je t'ai donné la chose la plus précieuse qu'une femme puisse avoir !

Tu lances à ces mots :

-Ta première serviette format culotte ?

-Non pas ça ! Mon doudou ! Mon premier doudou je lui ai offert et il me trahit après ce cadeau ! Je te pensais un homme bien, tu as changé oui depuis que j'ai accepté ta demande de mariage, tu rentres tard et tu pars tôt de la maison pour aller travailler, le thème du mariage tu l'as choisis, on se demande pourquoi ? Car tu me trouves si laide ? À cause d'un peu de maquillage ? Et bien.. KEN ! JE ! TE ! QUITTE ! Je te déteste !

Tu rigoles alors que l'assemblée s'écarte de la zone où se trouve Ken alors que les autorités prévenues par le bruit du carreau cassé, des cris et de la coupure de courant sur leurs écrans sont venues. Ils entrent en catastrophes, c'est la même section que la dernière fois et tu reconnais l'agent Jeny de la dernière fois qui te souris puis à Ruby. Pendant que ses hommes menottent Ken, Jeny s'approche de vous.

-Excellent travaille ! Vraiment ! Bravo. Je vous demanderai de faire un bref rapport écrit sur l'incident. Elle fait une pause soupirant. J'aurai tendance à laisser Ken s'enfuir vu ce que le futur lui réservait mais hélas il faut qu'il soit juger... le pauvre. Bref, rentrez bien, vous avez fait du bon travailles mesdemoiselles !

Elle s'en va sans attendre de réponses et tu observes Ruby et sautes dans ses bras dans un cris de victoire.

-C'est géniale ! On a résolu cette enquête ! Le mystère de la femme peinture, du vol des anneaux et aussi la réponse à une chose : Pourquoi ? Je ne sais pas ! Mouhaha ! On devrait devenir policière tu crois pas ? Comme ça je fabriquerait les nouvelles armes de service ! Ça serait drôle tu crois pas ?

Tu lui fais un grand sourire avec de lui baiser la joue avec une certaine douceur et violence qui te caractérisent. Maintenant tu pouvais rentrer pour profiter du reste de ta journée et vaquer à tes commandes de mécaniciennes ! Tu t'enfuis au pas de course en évitant de rentrer dans un poteau en courant. Tu disparais dans la masse pendant que Ruby doit chercher ses pokémons.

[HRP: fin de la mission pour Audrey/HRP]

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   Dim 8 Juin - 0:11
Le coupable démasqué, mais les soupçons non-apaisés. Malgré cela, certains soupçonnaient encore la rousse. Ils changèrent bien vite d'avis lorsque Ken avoua son crime en détail. C'est sûr qu'il n'allait pas accepter ce genre de mariage. Barbie n'était même plus humaine, loin de là. Mais de là à ruiner ses rêves plutôt que de privilégier une discussion face à face. Ken était-il sadique ? Non. Juste rationnel. Après tout, qui voudrait parler avec cette pie plus bavarde qu'une adolescente en chaleur sous extasy. Oui, carrément. Mais il n'y avait pas plus vrai comme comparaison.

Suite à toute une ribambelle d'actes, Ruby s'avança parmi l'assemblée afin d'atteindre sa coéquipière. Pauvre Zoroark, tout de même. Toujours en train de crier et tout le monde l'ignorait désormais. Quant au Zorua, il vagabondait dans la salle, pris de panique lorsque les sirènes se firent entendre. Les forces de l'ordre débarquèrent. Et comme à chaque fois, la célèbre agent Jenny fut dans le lot, dirigeant les troupes qui prirent le contrôle de la salle. Les gens étaient évacués après avoir été interrogés. Tous désignèrent le mari comme coupable, y compris Barbie qui se fit une joie incommensurable de le dénoncer.

Suite à quoi, le coupable fut embarqué. Chacun avait fait son travail. Enfin, presque. il fallait toujours le fameux rapport sur la situation. Et bien évidemment, Audrey s'était enfuie bien avant, laissant au passage un gros bisou à sa coéquipière. Parfois, Ruby se demandait si sa partenaire était plus folle ou joyeuse à en crever des yeux. À voir. Reviens donc avec le costume, la prochaine fois ! Mais pour l'instant, comme la dernière fois, elle fut chargée du rapport. Génial n'est-ce pas ? Elle alla donc voir la policière, la saluant, puis faisant un rapport détaillé de la situation.

– Alors ... On est arrivées ici dans le but de trouver le voleur. On a voulu l'attirer avec un stratagème faisant croire que les bagues précédemment volées sont des fausses. Ainsi, le voleur allait revenir au mariage. Mais au début, on ne savait pas que c'était le mari lui-même. On l'a découvert grâce à mon Polichombr qui l'a vu agir bizarrement après que je me sois faite passer pour la coupable. Et enfin, ses alternatives de fuite s'en sont retrouvées réduites puisque son Zoroark a été piégé par l'invention assez ... sadique de ma partenaire. Et c'est à peu près tout.

Elle haussa simplement les épaules et récupéra les deux Pokémons l'ayant assisté dans sa tâche. Le Polichombr sortit donc du tableau et le Balbuto de sous sa chaise. Suite à quoi, la dresseuse les rappela dans les sphères et décrocha une simple salutation. Elle s'enfuit ensuite, avec la joie incommensurable d'avoir terminé cette mission et de ne plus avoir à parler à Barbie.


End ~

_________________

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission] Ils nous les ont volé !   
[Mission] Ils nous les ont volé !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :