Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-20%
Le deal à ne pas rater :
JIGA Batterie Externe 30000mAh, 3 ports USB et 3 entrées
26.36 € 32.95 €
Voir le deal

Lucas Emerillon
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Une journée chargé en événements
C'est le grand jour. Aujourd'hui, Lucas s'est levé de bonne heure. Il n'a pas poussé de bâillements sourds comme il en fait toujours pour bien se réveiller, il est sorti de son lit tel un voleur fuyant la maison qu'il vient de cambrioler, a enfilé ses chaussons, et a quitté sa chambre en silence. Même seul dans cette pièce, aucun bruit n'est tolérable pour lui. Il ne faudrait pas que quelque chose vienne perturber cette journée qui s'annonce magnifique. Il a attrapé avant de sortir ses affaires et son matériel de douche, sa serviette pokéball et son shampoing saveur des baies côtières. Il monta à l'étage des douches, et y posa ses affaires. Il entra tranquillement sous le jet d'eau chaude qu'il ouvrit à quarante degrés. Il se nettoya rapidement son corps sali par son lit et chopa furtivement son shampoing. Il se savonna, puis se rinça. Son silence était toujours de rigueur. Il ne bougeait que très peu pour éviter de faire entendre ses pas à l'étage d'en-dessous, et essayait de ne réveiller personne, encore moins les grincheux. Sa douche prise, il s'empara de sa serviette et s'essuya lentement et calmement. Le plus sec qu'il pouvait, il prit ses affaire posés juste à côté de la pomme de douche, et les enfila. Tout d'abord le boxer, il ne faudrait pas qu'on le prenne pour un pervers, bien qu'il se trouve dans un dortoir pour garçons où ce genre de scène de rencontre arrive souvent, gris, simple, sans pli, neuf. Vient ensuite le pantalon, Lucas n'aime vraiment pas rester en boxer et il ne peut que se dépêcher d'enfiler son bas, un jean noir charbon, simple également. Puis il met son T-shirt, pour pouvoir être prêt à fuir habillé et propre en cas de danger, noir aussi, dans un style sobre bien exprimé. À cela s'ajoute une belle chemise, hérité du frère disparu depuis bien longtemps, un gris d'un clair digne d'une eau de roche, un style classique comme on en voit peu. Enfin les chaussettes, pour ne pas avoir à se trimbaler pieds nus dans les chaussures, et il était prêt. Tandis que les premiers élèves du dortoir arrivaient à la douche à leur heure habituelle, Lucas, lui, en sortait tout juste avec près d'une bonne heure d'avance sur ses horaires quotidiennes. C'est dire si la situation qui l'attendait était pour lui une joie immense.

Il rejoignit sa chambre dans le même silence que pour en partir, et prend cette fois plus d'affaires. Manteau, d'un rouge sanglant décoré d'un symbole alchimique qu'il trouvait magnifique, et dont il n'avait toujours pas cherché la signification, qui était l'élément principale dont se servait les autres élèves pour le désigner, sac, d'un doux cuir décoré par le nom de la marque de son fabricant, nom que le blondinet ne retenait jamais parfaitement et qu'il préférait montrer plutôt que de le dire, pokéballs, chacune contenant un précieux compagnon du garçon. Il en avait déjà perdu une lors de l'épisode du cirque des boulons, et donné deux d'entre eux à des camarades de l'académie, il espérait maintenant ne plus avoir à se séparer d'un seul d'entre eux, et son œuf, acquis lors de la chasse aux œufs, non loin d'éclore, contenant un pokémon de type électrique du nom de Négapi, un futur filou en perspective, et qui allait jouer un rôle cruciale dans cette journée qui s'annonçait magnifique. Tout ceci enfilé et rangé comme il faut, Lucas sortit pour la seconde fois de sa chambre, et la ferma cette fois à clé, clé qu'il rangea dans sa poche bien à l'abri des voleurs. Encore une fois dans son meilleur silence, il traverse le couloir qui le mène aux escaliers, et descend tranquillement dans le salon. Ce dernier était encore vide, un vent semblait presque y souffler, mais rien n'y vivait encore. Les murs étaient encore frais de la nuit passé, les fenêtres remplies de la buée matinale. Aussi mortellement silencieux que soit l'endroit, Lucas le passa sans s'arrêter, il n'avait rien de bien particulier à faire dans cet endroit après tout.

Il sortit du dortoir, et marcha tranquillement, dans les couloirs un peu trop calmes. D'autres élèves étaient actuellement dans la même situation que Lucas, et se dirigeaient peu à peu vers le réfectoire pour y prendre leur petit-déjeuner. Certains discutaient tranquillement entre eux pour laisser passer le temps qu'il perdait à rejoindre la salle où les repas composé d'un mélange de froid, c'est-à-dire céréales, tartines et jus de fruits, et de chaud, soit le chocolat chaud, le thé ou le café, selon les préférences, les attendaient tous. Cependant, à leur arrivée au réfectoire, chacun dût attendre un peu pour avoir leur repas. Il n'était évidemment pas encore l'heure de manger. En attendant le bon moment pour avoir un bon plat, Lucas lista les affaires qu'il avait sur lui. De ce qu'il prévoyait d'emmener, rien ne manquait. Pas même le simple mouchoir en cas de rhume soudain. Rien ne devait perturber la situation, un point c'est tout. Après quelques temps d'attentes, et l'arrivée incessant d'élèves au compte-goutte, les repas furent distribués. Chacun avait le sien, plus ceux de leurs pokémons. Le réfectoire était plutôt grand, et il y avait de quoi permettre à tous les pokémons des élèves de manger sans problèmes de place, en dehors de quelques exceptions qu'il était inutile de préciser. Ainsi, toute la clique du noctalien, composé de huit pokémons; Freed l'Embrylex, Myrtille la Ponyta, Aegis le Chevroum, Alexandre le Camerupt, Zero le Reptincel, Bahamut le Vibraninf, Piou le Brasegali et Pit l'Akwakwak, pouvaient sans problème manger leur petit-déjeuner de pokémon, tandis que leur maître profitait sans se soucier des autres de son repas copieux.

Une fois la dégustation terminé, Lucas rappela tout ses compagnons dans leur pokéball, et alla poser son plateau avec les bols de ses compagnons à l'endroit prévu à cet effet, et s'empressa de quitter le réfectoire, qui était maintenant l'habituelle foire à élèves matinale dans lequel il est impossible de se rendormir, sauf cas particulier. Le garçon marcha lentement dans les couloirs. Il ne sifflotait pas, il ne rigolait pas, il ne parlait pas, il souriait simplement et fixait son regard vers l'ouverture des portes donnant sur l'extérieur de l'académie, et donc sur le parc et la forêt qui l'entoure. Le soleil était à son aurore, seuls quelques uns de ses rayons transperçaient le paysage et éblouissaient ceux qui essayaient de les regarder trop longtemps, mais ce ne fut pas ce qui arrêta le blondinet dans sa course. Bien vite, il se retrouva dehors, et se surprit étonnement à être le premier dans le parc. Un calme naturel régnait sur les lieux, et même les Roucools ne roucoulaient  pas encore. Il y avait sûrement beaucoup d'élèves qui sommeillaient bien au chaud dans leurs couvertures, alors il ne fallait pas les déranger en s'étirant sans vergogne en plein milieu du parc de l'académie, au risque de se lâcher niveau sonore et d'en faire subitement réveiller certains et qui ne seraient pas très commodes avec ceux qui les réveillent avant leur heure habituelle. Ainsi le noctalien choisit de ne rien faire une fois le centre exacte du parc atteint, et continua son trajet tranquillement comme si de rien ne s'était passé, et s'engagea tranquillement vers la forêt.

Il ne s'y rendit pas vraiment, et tout près d'y pénétrer, se mit à la border jusqu'à atteindre une entrée de grotte dont l'obscurité était nettement accentué avec les aurores. Tout peureux n'aurait jamais osé s'y engager à une heure pareil, cependant Lucas n'était de ces gens-là, et ayant de ce fait une chose à y faire, il passa l'entrée sans problème. Il avait cependant un problème. Le froid glacial du matin remplissait jusqu'à l'intérieur des grottes, et comme le garçon n'avait rien emmené de chaud avec lui, il n'avait d'autre choix que d'appeler un de ses types feu pour lui tenir chaud. Et pour l'occasion, il avait eu dans l'idée de faire venir Zero à lui. La flamme qui brûlait en permanence sur sa queue était un excellent chauffage portatif pour les excursions comme celles-ci. Et comme s'il s'en allait en guerre, Lucas marcha sans se retourner vers sa destination, qu'il atteignit bien vite.

Le blondinet s'avança vers le centre de la pièce. Les lumières du plafond n'éclairaient que bien peu, mais il fallait dire aussi que l'endroit n'était pas des plus chics. Le seul indice qui laissait penser à une présence humaine était ce bureau encerclé par une chaise d'un côté, et d'un fauteuil de l'autre, entouré par des dizaines et des dizaines d'étagères sur lesquels trônaient des pokéballs par centaines. La tanière du collectionneur n'était certes pas très attirante, mais elle était bien connu des élèves pour être la caverne aux merveilles. Il s'agissait en effet de l'endroit où chacun vient récupérer son premier compagnon qui l'accompagnera tout le long de l'académie. Mais aujourd'hui, Lucas ne venait pas récupérer son premier compagnon pour la seconde fois depuis le début de l'année, mais venait en trouver un nouveau, selon les instructions qu'on lui avait laissé. D'ailleurs, il savait déjà quel pokémon prendre, on le lui avait demandé sous forme d'un questionnaire. Le résultat l'avait énormément surpris, cependant il l'avait trouvé très bien. Il n'avait donc plus qu'à venir le chercher des mains du collectionneur. En parlant de lui, celui-ci était confortablement posé sur son fauteuil à observer le garçon venir vers lui. Devant lui, une pokéball attendait patiemment que son possesseur vienne la chercher. Mais avant de la récupérer, Lucas devait parler à ce mystérieux et intriguant homme, lui montrer ses véritables motivations, celles qui l'ont poussé à vouloir d'un nouveau compagnon, et ce n'est seulement qu'au bout d'une bonne demi-heure de discutions sans une seule interruption, pendant laquelle Zero observait les alentours avec intérêt sans se préoccuper de ce que faisait son dresseur, qui celui-ci reçut la pokéball qui lui revenait de droit. Il s'agissait du neuvième pokémon à se joindre à l'équipe de Lucas. Et pour s'assurer qu'il s'agissait de celui qu'on lui avait dit, il lança la pokéball dans les airs pour faire apparaître le pokémon dans une explosion de lumière qui galvanisa un instant le Reptincel posé un peu plus loin. Quand la lumière disparut complètement, c'est un Doudouvet qui apparut aux yeux de tous. Un instant, le pokémon sembla calme, mais la seconde suivante, il s'affola. Sans demander quelque chose, le type plante fuit de la pièce et se dirigea vers l'entrée de la grotte. Ayant peur pour lui, lucas s'empressa de saluer le collectionneur avant de suivre le pokémon dans sa fuite pour le raisonner. Malheureusement, les choses firent que se compliquer lorsque le pokémon se retrouva au dehors. Un petit vent s'était levé, et il était suffisamment fort pour emporter le pokémon sans qu'il ne puisse faire quelque chose, en dépit de sa caractéristique naturel à supporter les vents et à en user pour se déplacer. Bien vite, il se retrouva beaucoup trop haut pour que son nouveau dresseur puisse le sauver. Il ne lui restait plus qu'à appeler son seul pokémon volant, Bahamut, pour aller le sauver. Cependant, au moment où il s'apprêtait à lancer la pokéball, Lucas fut arrêté par son Reptincel qui lui indiqua qu'il allait le sauver. Tout d'abord confus, Lucas comprit finalement ce que voulait le pokémon.

Le type feu se sentait déjà prêt à évoluer en Dracaufeu, un puissant dragon qui serait largement capable de surmonter les vents pour aller secourir Doudouvet. Ayant la confiance complète de son combattant, le dresseur décida de le laisser faire, mais juste avant de le voir évoluer, il se souvint de plusieurs choses, entre-autre le fait qu'il avait de quoi faire évoluer son nouveau compagnon en Farfaduvet, un pokémon magnifique, et que son évolution avait encore plus d'aisance à se sortir de son pétrin que de laisser Zero s'en occuper. Mais pour que le type plante réussisse à évoluer, il fallait encore qu'il touche la pierre soleil qui se trouvait dans le sac de Lucas, et seul le type feu était dans la capacité, une fois évolué, de la lui transmettre. Ainsi, tandis que la concentration intense qu'avait entrepris d'accomplir le Reptincel pour laisser son corps se développer naturellement par l'évolution, le blondinet sortit de sa poche avant-gauche de son sac la pierre requise. Une lumière enveloppa subitement le pokémon du garçon, et rapidement, il se mit à grandir, à changer de forme, à évoluer. En quelques secondes, il était passé du stade de Reptincel à celui de Dracaufeu, et il avait maintenant de quoi voler au secours de Doudouvet. Mais avant qu'il ne s'envole, Lucas se présenta devant lui et lui remit la pierre en lui indiquant simplement de la coller au corps du type plante pour le sauver.

Et c'est ce qu'il fit. Il s'envola dans une bourrasque d'air provoqué par ses ailes vers le pokémon dérivant dans le vide, et tandis sa griffe tenant la pierre vers son nouveau compagnon de jeu, et le toucha avec. Tout comme Zero, le Doudouvet se mit à s'illuminer et à grandir, à changer de forme en devenant un magnifique Farfaduvet. La boule de coton fit d'elle-même disparaître la lumière d'un coup de patte avant majestueux. Puis il redescendit progressivement en utilisant sa coiffure cotonneuse comme d'un parachute. Atterrissant tranquillement sur la terre ferme quelques secondes derrière le type feu, que Lucas avait pris soin de faire revenir dans sa pokéball entre-temps, et se dirigea vers ce dernier tout joyeux. S'agenouillant pour le caresser, le blondinet souriait à son nouveau pokémon déjà évolué. Il fallait maintenant trouver un à ce pokémon, mais lequel ? Déjà, l'important était de connaître son sexe. Était-il masculin ou féminin ? L'avenir allait bientôt le révéler au jeune garçon quand soudain, de son sac, se mit à bouger sans vergogne son œuf de Négapi. Il fut un peu surpris, mais ce n'était rien à côté de ce qui vint ensuite. Le Farfaduvet voleta un instant et se plaça sur le sac de son dresseur. Il fouilla dedans, et sortit l'œuf sans que Lucas ne le retienne le moins du monde, allez savoir pourquoi. Le type plante fit entrer l'ovale géant dans sa chevelure cotonneuse en entier, il faut dire qu'il possédait une énorme touffe qui faisait plus des trois-quarts de sa taille total, qui n'était pas des moindres, il faut le dire, et se posa sur le crane de Lucas en lui sommant comme il pouvait de trouver un bon endroit où poser l'œuf. La première idée de Lucas fut de se rendre dans le salon de son dortoir, où il pouvait poser son protégée en tout tranquillité avec le moins de risque possible. Pour plus précaution, le garçon laissa Farfaduvet entourer l'ovale de son coton léger et extrêmement doux. Elle portrait un regard désespéré à l'œuf et espérait pouvoir le faire éclore avec l'aide de son maître sans souci. On aurait dit une vraie mère qui allait bientôt accoucher, une mère responsable et attentif. Ce n'était déjà plus le frêle et fuyard Doudouvet qu'il était quand Lucas l'a sorti de sa pokéball une vingtaine de minutes auparavant, et c'est dans ces moments-là que tu te rends compte à quel point les pokémons peuvent changer aisément de caractère simplement en choisissant d'évoluer. Le noctalien avait déjà vécu ça notamment avec Piou, qui d'impuissant Poussifeu, il était devenu un courageux et puissant Galifeu avant de devenir encore plus fort en évoluant récemment en Brasegali dans le combat qui l'avait lié profondément avec Pit, l'Akwakwak du parc safari. Mais ce n'était pas le moment de se préoccuper de ces détails-là. Il n'était encore que huit heures et demi du matin, mais l'activité que donnait Lucas à sa journée était déjà très importante. Il avait prévu autre chose, mais il ne pouvait pas laisser passer le fait que son œuf pouvait être en danger, et également sur le point d'éclore. Ainsi prit-il toute sa journée libre pour s'occuper de cet œuf. Cela n'arrêta pas une seule seconde. Chaque mouvement de l'œuf faisait d'autant plus s'inquiéter son propriétaire. Il avait l'impression que le pokémon avait du mal à sortir de sa coquille, il ne pouvait pas s'empêcher de penser que ça aurait dû se passer plus vite. Il enchaînait les passages entre sa chambre, les douches, le salon et d'autres pièces sans importances desquels il ramenait divers objets pour tenir son protégée au chaud dans la couverture naturelle qu'était Farfaduvet.

Ce dernier et Lucas ne mangea pas de la journée tellement leur activité leur prenait tout leur temps. Et bien que la seule préoccupation du type plante était d'assurer une protection optimale à ce futur nouveau-né, il semblait exténué. La journée passa complètement, avec quelques successions de personnes qui aidaient Lucas à protéger l'œuf du froid et l'aider dans son éclosion. Quelques-uns étaient des éleveurs, qui encourageaient Lucas dans ses efforts, et ne pouvaient que prier pour qu'il parvienne à faire naître le type électrique sans problème. Dans la soirée, on fit allumer un petit feu de cheminée près duquel on posa Farfaduvet et l'œuf qu'il couvait en quelque sorte, soutenu par un gros tas de draps qui étaient destinés à réchauffer l'ovale. Depuis une bonne heure, il bougeait faiblement, ce qui était parfaitement normal d'après les éleveurs qui s'y connaissaient, et permit à Lucas et son nouveau pokémon de prendre une bonne pause. Le type plante s'était endormi, mais pas le blondinet. Il concentrait ses réflexion sur Farfaduvet. Il cherchait toujours à savoir s'il s'agissait d'un mâle ou d'une femelle, et dans le feu de l'action, il avait oublié de demander à ceux qui y connaissaient vraiment quelque chose s'il ne pouvait pas le mettre au courant, ces derniers devant maintenant être tous couchés. Un silence implacable lui laissait parfaitement l'occasion d'y réfléchir, et cela lui fut profitable, puisqu'avec le comportement qu'avait adopté le pokémon qui était entièrement significatif, il était indiscutable qu'il s'agissait d'une femelle. Qu'en serait-il du futur pokémon de Lucas ?

Encore une fois, la réponse se révéla bien vite, sous la forme de craquements tout d'abord légers puis importants et de plus en plus violents. Il devait être dans les vingt-trois heures lorsque l'œuf se mit soudain à gigoter dans tout les sens sans retenu, se cassant par endroit. Le mouvement réveilla Farfaduvet, le bruit le dresseur. Tout deux purent joyeusement assister à la naissance de Négapi, qui apparaissait peu à peu de sa coquille qu'il frappait avec de petits coups. Bientôt, il se dévoila au grand jour. Tout ce qui se trouvait autour de lui le fascinait déjà, et bien vite, il devint un peu plus mature. Son regard prit forme, et ayant presque exactement le même que celui du type plante, il ne pouvait s'agir que d'une femelle. Les noms étaient donc tout trouvés pour Lucas. Il posa ses bras sur le sol, et indiqua aux deux pokémons de monter dessus comme ils pouvaient, puis il les fit grimper sur lui, et les posa tranquillement sur ses jambes. Le type électrique était très fasciné par la coupe de cheveux de son « père », mais il semblait prêter une oreille à la discussion. C'était à se demander s'il n'avait pas eu une croissance rapide quelques secondes après sa naissance, et qu'il était déjà capable de comprendre la situation. Il fallait que Lucas en sache plus sur le sujet, il fallait en revanche qu'il dise ce qu'il avait à dire avant. Un grand discours de bienvenue qu'il avait préparé dans son coin pour sa future Doudouvet, mais qu'il allait prononcer pour une Farfaduvet et une Négapi en même temps, c'est-à-dire deux nouveaux pokémons pour grossir les rangs très vides des femelles, et avec quelques détails de la journée en prime.

«  Mes grandes … Je vous souhaite la bienvenue dans mon équipe, et tout particulièrement toi, ma petite Négapi, qui vient tout juste de naître. Il est temps pour vous de découvrir le monde avec moi, et j'espère que vous serez heureuses à mes côtés. Tout spécifiquement Farfaduvet, qui semble déjà très féminine depuis que je l'ai fait évolué ce matin. Ainsi, pour officialiser la chose, je me dis qu'il serait bien de vous donner des petits surnoms. Pour toi, ma Farfaduvet, il est déjà tout trouvé : Je t'appellerais Layla. Parce qu'il sonne enfin magnifiquement que tu es belle. Quand à toi, ma Négapi, du fait que tu es pour moi une sorte de rayon de soleil pour combler pour ma vie de dresseur, je vais t'appeler Queen. C'est un symbole de grandeur qui se mérite, et que as largement le droit de porter. Je vous adore tout les deux autant que les autres, peut-être plus encore ! dit-il dans un élan de joie immense. »

Les deux pokémons furent enchantés d'êtres nommés par leur nouveau dresseur. Étrangement, ils semblaient parfaitement comprendre le rôle de ces surnoms, leur subtilité, et elles n'en furent que plus contentes de pouvoir les accepter. Ainsi rejoignirent-elles officiellement la troupe de Lucas. Les évènements de l'avenir semblaient se précipiter vers le garçon, cependant même s'il en avait l'infime connaissance, Lucas n'avait aucune raison de s'en soucier. Il était heureux, c'est tout ce qui comptait.

Voir plus bas

 

codes par shyvana


événements :

- Obtention de Doudouvet.
- Évolution de Doudouvet en Farfaduvet.
- Perte de la pierre soleil.
- Évolution de Reptincel en Dracaufeu.
- Lucas s'est occupé très particulièrement de son œuf de Négapi (-1 jour avant l'éclosion).
- Éclosion de l'œuf de Négapi.
- Obtention de Négapi.


Une journée chargée en événements  1466193127-s1

                         
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum