Concours Coordination #2 [25/05/2014]
Riven Rivardi
Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Adulte Mécano
Sujet: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Sam 24 Mai - 23:14
CONCOURS COORDINATION #2 [25/05/2014]

Rappel des règles
Le but du Concours Coordination sera de montrer les compétences de vos Pokémon  afin de lui attribuer -ou non- un ruban. Afin de valider votre participation, il n’y a qu’une seule condition à remplir :
- Poster un unique RP de 700 mots minimum, décrivant votre personnage défilant sur l’estrade avec son Pokémon ou ses Pokémon, et la prestation. Vous avez totale carte blanche sur le style vestimentaire, le costume, le maquillage, et l’attitude de votre personnage et de vos Pokémon. La prestation doit mettre en avant vos Pokémon, en mettant en scène ses attaques, évidemment. Inutile de faire un Ramoloss qui se livre à une prestation de claquette et ne tire même pas un Pistolet à O. En toute franchise, ce serait complètement inintéressant pour nous. Le but est de vous voir utiliser un maximum vos attaques (dans la limite du raisonnable et de l'esthétique, bien sûr. On est pas là pour utiliser tous les moves du Pokémon sans cohérence, il nous fait du spectacle !)

Nous déciderons par la suite d'offrir le ou les rubans aux personnes qui nous auront le plus convaincu. Ne prenez pas cet évènement trop au sérieux, si vous n’êtes pas choisi : les résultats peuvent parfois être surprenant, mais comme toujours, une grande importance sera donnée à la qualité de RP et à la cohérence.

Vous avez 2 mois (soit, jusqu’au 25/07/2014) pour poster votre RP. Des délais pourront être accordés si les participations ne sont pas assez nombreuses, et seront annoncés dans le TOPIC D’INSCRIPTION.


Description du lieu
Vous vous trouvez dans la grande salle de spectacle. Une immense estrade en hauteur a été installée, afin que vous puissiez vous adonner à votre prestation. UDe nombreuses places occupées par des élèves s'étalent devant vous. Au premier rang, une table en longueur vous fait face, accueillant Deaglàn Cadigan et Riven Rivardi (les Directeurs et Vice-Directeurs de l'académie), Andreas Heartnett (le professeur de communication) et Melty Potts (le professeur de Botanique). Ils sont bien évidemment accompagnés de leurs Pokémon respectifs. La salle est brillamment éclairée, et retombe dans le noir complet entre chaque prestation. Un spot vous illumine cependant dès que vous arrivez sur les devants de la scène.

Météo du jour : Aucune importance, puisque vous êtes à l'intérieur

Description des vestiaires : vaste salle séparée filles/garçons, avec des cabines pour se changer, des bancs, et de grands miroirs un peu partout.

Précisions supplémentaires
- Évitez de faire agir le jury, concentrez vous uniquement sur votre prestation. Vous pouvez cependant décrire les réactions du public (en restant cohérent)
- Vous et votre Pokémon devez être maquillés et/ou déguisés. Ne lésinez donc pas sur la description de votre personnage
- Vous pouvez utiliser jusqu'à 3 Pokémon MAXIMUM
- Les objets achetés en boutique ou trouvés en recherche fossiles apportent du bonus à votre performance. Mais les autres déguisements n'en font gagner aucun
- Vous pouvez utiliser 3 objets MAXIMUM (je parle ici des objets apportant du bonus. Pour les autres objets normaux, c'est illimité)
- Veuillez mettre en fin de RP dans une balise HRP, les objets faisant gagner du bonus que vous souhaitez utiliser, sur quels Pokémon, et leurs effets (par exemple : Chapeau à Plume sur Carapuce, + 2 en Beauté, etc.) sans quoi leur effet bonus ne sera pas compté !
- Vous pouvez écrire votre RP depuis la préparation dans les vestiaires, jusqu'à la fin de votre prestation et votre retour dans les vestiaires
- Pas d'interactions entre les joueurs, vous n'avez le droit qu'à un seul RP
- Inscrivez-vous dans le topic adéquat avant de poster
- Vous pouvez dès à présent écrire votre RP et le poster à la suite ! Bon jeu !

Le THEME pour cette Compétition est le suivante : Printemps.
Effectuez votre performance en fonction de ce thème, en l'abordant de façon personnelle et originale, tout en gardant à l'idée qu'il faudra obligatoirement que les membres du staff qui vous évalueront trouvent le rapport avec le thème sus-cité.
Bon courage !
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Dim 25 Mai - 22:57

Concours Coordination #2 [25/05/2014] Tumblr_mjvk6nEzqj1qg39ewo1_500
Spring Wonders

C’était une grande journée, ma toute première participation à un concours Pokémon. Enfin, notre toute première participation et pour ne rien arranger, nous étions d’ailleurs les premiers à nous présenter. Je réajustai sommairement mon kimono, me tenant nerveusement dans les coulisses. J’avais décidé de viser quelque chose de simple, mais d’élégant et de frais afin de concorder avec le thème, soit le printemps. L’étoffe de mon somptueux yukata était donc d’un joli vert pomme, décoré de fleurs de cerisiers d’un doux rose pâle, sans oublier l’obi d’un autre vert plus clair. Ma chevelure, pour sa part, était remontée à l’aide d’un joli peigne, serti lui aussi de fleurs de cerisier. À mes côtés, toujours aussi confiant et pompeux, se tenait mon Snivy. Si j’étais aux prises avec une grande nervosité, le petit Pokémon plante semblait se préparer à vivre son heure de gloire sans la moindre anxiété. Il lissa le ruban que je lui avais noué au cou en une jolie boucle, fait du même tissu que mon kimono et donc décoré de quelques fleurs également. Ladite boucle était plutôt ample et venait meubler la quasi-totalité du poitrail du petit Pokémon et, pour moi, cela suffisait amplement. Il ne s’agissait pas d’une parade de mode et donc, l’important était de ne pas lui nuire lors de l’exécution de notre routine, tout en ajoutant une touche d’esthétisme et, bien sûr, d‘élégance. Oui, c’était mon mot du jour et je ne comptais pas y déroger. Je m’accroupis et vint caresser doucement la tête de mon compagnon, pour l’encourager et lui manifester mon soutien. Il ferma les yeux et bougea un peu la queue, pour me remercier. Je fus presque étonnée qu’il ne me repousse pas de son habituelle attitude hautaine, mais me dit qu’au fond il était peut-être tout aussi nerveux que moi, sauf qu’il le cachait mieux.

« Tout va bien se passer. Il suffit de te rappeler la routine. Croissance, puis Charge pour sauter plus haut, et ensuite tu termines avec Phytomixeur pendant que tu es encore en l’air. Si c’est bien exécuté, premier concours ou pas, nous serons les champions! »

Et puis nous avions bien réussi en entraînement, alors il n’y avait pas de raisons pour que nous n’y arrivions pas ici, devant la foule. Oh aller, j’avais attendu cet instant toute ma vie, je n’allais quand même pas me dégonfler maintenant, me dis-je en respirant un bon coup et en me relevant, lissant les pans de mon kimono pour m’assurer qu’il soit impeccable. Au dessus de l’estrade, des membres de l’équipe de scénographie avaient accroché des banderoles de petites lanternes de papier que j’avais fabriquées à la main, rappelant un peu ces mêmes lanternes que l’on accrochait aux arbres lors des fêtes de l’hanami, au printemps. Elles brillaient d’un timide éclat chaleureux, juste ce dont j’avais besoin pour mettre en place l’atmosphère et la mise en scène. Également j’avais déjà fait parvenir mes instructions à l’équipe technique pour les soucis d’éclairage et m’étais procurée un violon afin d’accompagner musicalement la performance d’Ouji-sama. Ce serait une performance touchante et bien orchestrée de la floraison et de la renaissance de la végétation au printemps, le tout avec une influence nipponne. Il n’y avait rien pour nous barrer la route et mon père allait sans doute voir les enregistrements alors je me devais d’être à la hauteur.  J’étais sa petite princesse après tout et me devais de prouver que je méritais amplement ce titre. D’ailleurs, il était temps de passer à l’action. Les spectateurs avaient pris place dans les gradins et le jury également était à son poste. Il ne manquait plus que nous il semblerait. J’échangeai un regard avec mon Pokémon plante, nous étions prêts. Mon compagnon et moi nous avançâmes donc devant la foule et Snivy se dirigea vers le milieu de la scène alors que je restai en retrait. Le Vipelierre s’étendit au sol, en guise de préparation pour le numéro alors que de mon côté je plaçai une petite couverture par terre, sur laquelle je m’assis à genoux, le dos bien droit. Ainsi, j’avais l’air d’une pique-niqueuse ou quelque chose du genre, venue admirer la venue du printemps aux premières loges. Je remontai un peu les manches de mon yukata pour qu’elles ne me nuisent pas et installai mon violon à mon épaule, préparant mon archet, avant de finalement laisser entendre les premières notes.


Une lumière bleutée éclairait le petit Pokémon, encore au sol, afin de symboliser le froid et le gel hivernal. Puis, alors que les notes défilaient doucement, la lumière progressa vers le blanc et Ouji-sama se releva doucement en suivant la musique, dansant et utilisant de même coup la technique Croissance. Son feuillage se fit alors plus vert et plus lumineux, comme s’il venait fraîchement d’éclore dans toute sa splendeur alors que l’éclairage se modifia vers une teinte un peu plus chaude ce qui, combiné à la technique employée, donnait littéralement l’impression qu’il brillait de mille feux. La plus somptueuse des fleurs du printemps venait de fleurir, sous nos yeux ébahis. Il dansa encore un peu, avec plus d’énergie bien que suivant toujours la musique, livrant une performance solide et harmonieuse. Il se déplaçait avec aisance, nullement gêné par son accessoire. Son petit être était plus agile qu’il n’y laissait paraître et son regard s’était fait très concentré. Il tournoyait comme une petite ballerine, bougeait doucement ses petits bras feuillus, se déplaçait allégrement, suivi des projecteurs. Puis, il sauta en l’air, un peu vers le public, usant de la technique Charge pour se propulser avec plus d’efficacité. Ce fut un bond empreint de vigueur, sans aucune hésitation et effectué avec confiance. Jusqu’à présent tout se déroulait à merveille et je souris à l’idée du prochain mouvement. Snivy se mit à tourner sur lui-même alors qu’il était encore en l’air. D’abord ce fut doucement, presque comme un balais aérien, puis avec plus d’insistance alors qu’il s’apprêtait à effectuer la dernière technique de la routine, mais non la moindre, le Phytomixeur.

Il sembla rester en apesanteur un cours instant alors qu’il tournoyait élégamment. Puis, le mouvement se fit plus rapide et un torrent de feuilles se mirent à danser dans l’air, autour du Pokémon plante. Ce déluge végétal était si important qu’il s’étendait jusqu’au dessus des têtes du public qui redressèrent les yeux, émerveillés. La lumière des projecteurs filtrait au travers du feuillage et, l’espace d’un instant, j’eu l’impression que nous avions quitté la salle. Nous étions dans la forêt, sous le couvert d’un feuillage luxuriant au travers duquel se dessinait la chaude lumière du soleil d’été. Même le bruissement du vent dans les feuilles me parvenait, accompagnant la mélodie que je jouais au violon.  De l’hiver à l’été, voilà comment je baptiserais notre prestation, me dis-je en humant le doux parfum de la nature. Puis, finalement, Ouji-sama atterrit sur la scène sans aucun mal pour ensuite faire la révérence alors que mourraient dans l’air les dernières notes de mon violon et que les feuilles virevoltaient paresseusement dans la salle pour finalement atteindre l’audience et le sol. Les spectateurs, enthousiastes, se mirent à applaudir et j’allai rejoindre mon petit Pokémon plante afin de m’incliner devant eux, les remerciant d’avoir été un si bon public. Puis, je tendis le bras vers le Vipelierre qui sauta pour l’atteindre avant de remonter jusqu’à mon épaule et nous quittâmes la scène sans plus tarder alors que mon cœur battait toujours à tout rompre. Ce n’est que de retour dans les vestiaires que je me tournai vers lui, heureuse comme une gamine.

« On l’a fait! Et en plus la foule a l’air d’avoir aimé et c’était génial! Tu étais génial, Ouji-sama!! »

Conclus-je avant de le serrer dans mes bras et de déposer un petit baiser sur le dessus de sa tête. Nous ne gagnerions peut-être pas, mais j’étais satisfaite de notre performance. Nous avions tout donné et, dans l’état actuel des choses, nous n’aurions sans doute pas pu faire mieux. C’est donc avec ces pensées empreintes de joie que je dénouai mon obi afin de me changer et d’enfiler mes vêtements normaux. Si nous nous dépêchions nous pourrions trouver une bonne place dans la foule pour assister aux autres performances et avoir une idée de ce que présentaient nos compétiteurs, sans oublier que je mourrais d’envie de voir la performance de Ruby-chan!

HRP:
Spoiler:
 
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Jeu 5 Juin - 12:44
Après toute cette longue attente, après toutes ces dernières journées à stresser comme pas possible, après tous ces entraînements difficiles... c’était finalement le grand jour. Un concours de coordination avait enfin lieu à Pokémon Community et c’était la première fois que je pouvais officiellement y participer, puisque la dernière fois que je n’avais pas encore choisi ma spécialisation de coordinateur. J’allais enfin pouvoir démontrer au public ce que j’étais capable de faire. J’ignorais si notre spectacle allait passer à la télévision, mais cela ne me dérangeait pas, puisque je souhaitais que le plus de monde possible puissent m’observer en action. J’espérais seulement que tout allait bien se dérouler lors de cette prestation, mais j’étais prêt. Et mes pokémons aussi.

L’atmosphère dans les vestiaires était oppressante, quelques minutes avant le début des prestations. Impatient de voir toute cette tension disparaître, je m’étais enfermé dans l’une des cabines d’essayage pour me changer et ainsi attendre mon tour. Voir la nervosité sur le visage des autres me rendait d’autant plus nerveux et je savais que cela serait néfaste sur ma performance. À mon plus grand soulagement, l’animatrice prit la parole quelques minutes plus tard, annonçant officiellement le début du concours. Je me décidai à sortir de ma cachette à cet instant, désormais habillé comme un fermier avec, dans la main, une fourche comme accessoire. J’ignorais quand j’allais être appelé sur scène et j’espérais que je n’étais pas le dernier de la liste, sinon l’attente risquait d’être interminable.

Ma respiration fut coupée lorsque j’entendis finalement mon nom, ma nervosité montant en flèche d’un coup. J’avais réussi à me calmer un peu, mais tous mes efforts étaient désormais vains. Prenant une grande inspiration, je m’avançai vers la salle de spectacle, essayant de retrouver ma confiance. Lorsque je fus visible, à quelques pas de la scène, un tonnerre d’applaudissement se fit de la part des spectateurs pour m’accueillir. Il m’était impossible de reculer désormais, je devais faire face à ce concours. Après tout, que pouvait-il bien arriver ? Mes pokémons étaient confiants et notre entraînement s’était toujours bien déroulé. Sans perdre davantage de temps, j’adressai un large sourire au public pour chasser ma nervosité, avant de les saluer en m’inclinant légèrement.

L’instant suivant, j’avais lancé ma Safariball dans les airs qui s’ouvrit en deux, laissant ainsi sortir le pokémon qui se trouvait à l’intérieur, soit ma Tournegrin. La poképsule que j’y avais installé s’activa au même moment, faisant apparaître de nombreuses petites fleurs colorées autour de mon pokémon plante pour l’accompagner dans son entrée sur scène. Celle-ci, légèrement déguisée avec la couronne de faux diamants sur sa tête, à la base de sa feuille, se laissa tout doucement retomber vers le sol. La Tournegrin utilisa son attaque Synthèse juste avant d’atterrir sur la scène, ce qui illumina son corps, comme si elle s’apprêtait à évoluer.

Mais le spectacle ne faisait que commencer. Tout en continuant de scintiller, le pokémon plante utilisa son attaque Reflet, ce qui eu pour effet de créer une bonne dizaine de clone, qui se dispersèrent autour d’elle, alors qu’ils continuaient de briller eux aussi. Ceux-ci ne perdirent pas de temps et se mirent à sautiller, tout en tournant autour de la véritable Tournegrin et ils utilisèrent l’attaque Sill’Herbe. Une douce mélodie commença à se faire entendre et les voix combinées des pokémons plantes ne firent plus qu’une. La chanson devint de plus en plus forte, au même moment où Sun lança une attaque Tranch’Herbe. Les feuilles montèrent en spirale au-dessus d’elle-même, créant ainsi une tornade verte qui se mouvait au même rythme que la douce mélodie.

Tandis que j’observais les feuilles monter de plus en plus haut dans la salle de spectacle, je serrai la deuxième pokéball contenant l’autre pokémon qui allait bien vite entrer sur scène, avant de la lancer dans les airs. L’objet s’ouvrit, laissant apparaître mon Noarfang qui portait un chapeau melon sur la tête. Encore une fois, la poképscule s’activa et de petites étoiles dorées accompagnèrent son entrée sur scène. À peine libéré dans les airs, Soren utilisa son attaque Protection. Au lieu de créer un mur invisible devant lui, une fine couche colorée recouvrit son corps, le faisant ainsi briller à la lumière des projecteurs. L’énorme hibou s’envola avec grâce et fit le tour de la salle rapidement, pour impressionner au maximum les spectateurs par la prestance qu’il dégageait.

La fin du spectacle approchait. Prenant une grande inspiration, je fis un signe à mon Noarfang pour que celui-ci enchaîne avec la fin de la prestation. Sans perdre plus de temps, l’oiseau se dirigea vers la Tournegrin et remonta la tornade de feuille en tournoyant autour de celle-ci. Lorsqu’il atteignit le sommet, il stabilisa son vol, se préparant à effectuer la dernière attaque. Soren laissa quelques secondes s’écouler pour faire durer le suspense et il passa à l’action lorsque la douce mélodie atteignit son apogée. Utilisant son attaque Pique, il plongea en plein milieu de la tornade de feuille, toujours vêtu de sa protection colorée. Le courant d’air qu’il apporta balaya les feuilles dans toutes les directions et celles-ci se dispersèrent jusqu’aux gradins où étaient installés les spectateurs.

Bien entendu, même s’il plongeait tout droit vers la Tournegrin, le Noarfang ne la percuta pas. Lorsque les feuilles furent éparpillées un peu partout dans la grande salle et qu’elles eurent doucement retombées sur le sol, Soren se tenait au milieu de la scène avec Sun sur la tête. Les deux pokémons s’inclinèrent légèrement pour remercier le public qui les applaudissait bruyamment. Apparemment, ils semblaient avoir apprécié le spectacle... Satisfait, je remerciai mes pokémons avant de les remettre dans les balls respectives, après quoi je saluai à nouveau la foule avant de retourner dans les vestiaires. Jamais je n’aurai pu accomplir une aussi belle prestation pour la première fois.

Spoiler:
 
Ininja Hagane
Ininja Hagane
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Mer 11 Juin - 13:17
En cette journée spéciale tu te sens plein d'énergie, mais aussi avec une boule au ventre et ce n'es pas du à un abus de nourriture, mais au concours de coordination. Tu ne pensais pas t'y retrouver un jour, mais quand tu as appris que les compétitions de ce mois-ci ne comportaient pas de compétitions pour les tops-dresseurs tu t'as rabattu sur la coordination qui ressemble plus à un combat que les recherches n'y ressemblent. Le thème de cette édition était « Le Printemps » ô joies d'être un spécialiste du type poison quand il faut parler du printemps et de la naissance de la faune et de flore ! Heureusement pour toi, Webble était tombé à point nommé, cette petite araignée électrique du haut de ses dix centimètres sera l'une des deux clés de ta victoire. Pourquoi deux ? Ha oui, Sally sera là pour l'accompagner pour une prestation qui ressemblera à du théâtre, une forme de tirade et non de monologue.

Flash Back préparation

Les jours qui avait précédés tu avais longuement répété ton enchaînement cinq à six fois par jour avec le serpent l'araignée. Tu ne les ménageaient pas du tout, ils devaient sans cesse donner le meilleur d'eux même afin de pouvoir t'offrir une performance de plus en plus parfaite, précise et éblouissante, tu ne venais pas pour la victoire, mais pour le spectacle. Les coordinateurs avaient plus d'expérience pour les concours que toi c'était certain, en fait tu venais pour t'amuser, te donner une idée de la difficulté des performances. Tu avais préparé ta tenue aux prix de nombreuses heures de travailles, la couture n'étais pas ton fort, mais à force d'orner des armes de bijoux et de tissu tu commençait à t'y connaître un peu dans ce domaine. Bien que toute ton équipe t'observais de ses propres yeux ton jeune oeuf lui ne pouvait pas depuis sa coquille, mais bientôt lui aussi pourra observer ces compétitions de coordinations, les combats pokémons et tout ce qui pourrait l'intéresser, ton équipe poison se construit lentement, mais sûrement et cet oeuf sera un de tes pokémons clés pour tes futurs victoires.

Il fallait une tenue sur le printemps, soit, tu avais une tenue d'oracle de tissu blanc immaculé, la coupe tu tissu fût ardue pour un amateur comme toi et tu dus t'y prendre à plusieurs reprises pour y arriver, un résultat que tu jugeais satisfaisant compte tenu de ton niveau. Pour les accessoires c'était un peu plus dans tes cordes, en effet tu avais réussis à créer une sorte coiffe indienne qui s'accrochait autour du crane, au devant on y trouvait un demi soleil avec de grands rayons de soleils rouges, oranges et jaunes, au niveau des poignets et du coup tu portais de multiples colliers et bracelets serrés autour des parties concernées auxquels pendaient des multiples gouttelettes d'eaux en cartons colorés et enduit pour donner une effet de réalisme. Tes pokémons eux avaient eu une teinte de maquillage, pour Webble c'était de la poudre blanche pour faire ressortir ses yeux bleus et le blanc symbole de puretés irait très bien dans le thème. Quant-à Sally tu l'avais totalement enduite de noir et seul ses motifs avaient gardés leurs  couleurs d'origines et s'organisaient dans une figure agressive et froide, mais tout cela était fait de manière volontaire
.

A présent tu as dans ta loge, tu es seul avec Sally et Webble, chacun sait ce qu'il a dire, à faire, comment bouger et attaquer, ta prestation doit refléter le meilleur de toi même et l'union de tes pokémons. Tu commences à remaquiller Sally pendant que Webble se roule dans la poudre blanche pour te faciliter le terrain une fois que tu auras fini avec elle. Cette dernière et d'un noir ébène et Webble d'un magnifique blanc. Quant-à toi tu t'habilles lentement, prenant soin de bien placer chaque élément de ton costume, tu finis par du maquillage en te faisant un éclair qui pars des sourcils, traversent l'oeil pour arriver à hauteur de tes narines. Tes deux pokémons et toi vous regardez une dernière fois dans le miroir avant que tu ne tapes dans tes mains, c'est l'heure d'y aller, les applaudissements du candidat que tu précèdes résonnent. Il est temps.

Tu quittes les loges d'un pas assuré, dans tes chlorures étroits tu avances, le fine semelle te fais ressentir chaque centimètre du sol qui touche tes pieds, tu ne fais plus qu'un avec le monde autour de toi, tu n'entends que Webble qui gémit d'excitation sur la tête de Sally et cette dernière qui siffle pour le calmer d'une voix douce. Quand tu arrives sur scène c''est le noir total. Ta prestation résulte sur une histoire fictive sur le premier arbre du printemps, tu n'es peu-être pas le premier à faire comme cela, mais qu'importe, tu y crois dur comme fer. Avant que la scène ne s'éclaire Sally et Webble sur sa tête vont se positionner devant toi sur ta droite et donc sur la gauche si on regarde depuis le public.

La lumière éclaire la scène. Voici le commencement. Tu vois le jury composé du directeur, Deaglàn Cadigan, le directeur adjoint Riven Rivardi, le professeur de communication, Andréas Heartnett et la professeure de botanique Melty Potts. Un jury d’exception qui observe des prestations depuis plusieurs heures déjà. Tes yeux reflètent une profonde concentration et tu commences à prendre la paroles.

-Connaissez-vous l'histoire du premier arbre printanier ? Cette légende que l'ont transmet d'oracle en oracle ? Je présume que non et c'est pour cela que je suis ici. C'est une légende dont le sujet est un arbre... pas n'importe quel arbre, un arbre avec de faibles racines, sans branches et sans fleurs, comme tous ses condisciples. C'était un arbre dont la texture semblait être celle d'un tissu fin et délicat...

Tes pokémons agissent en même temps que toi, quand les mots « Faibles racines » résonnent dans la salle, la queue de Sally s’enroule légèrement sur elle-même pour se donner une position statique d'arbre sans racine, Webble au même moment débute une attaque sécrétion sur Sally. Les files de l'araignée blanchâtre virevoltent dans de douces ondulations, lentement mais sûrement le serpent empoisonné noir comme les enfers se recouvre de blancs tissus de trois couches, chacune ayant un rôle pour le futur, Webble est toujours sur la tête du serpent désormais totalement recouvert de tissu. Le public semble perplexe quant-à ce début. Mais tu t'en doute, à ce moment précis tu viens de finir ton introduction. Tu continues donc.

-Cependant ! Si cet arbre était aussi faible que ces compagnons, les saisons forgèrent ce petit être faible ! L'été lui apporta sa chaleur, son zénith le fit presque brûler si bien que Sulfura cherchait de l'ombre pour se protéger de la chaleur ! Tu lèves bras vers le ciel avant de les plier pour les positionner sur ta coiffe que tu effleures. L’automne calma cette chaleur et l'hiver, par ses diluviennes pluies et ses neiges auraient put geler cet arbre, Artikodin lui même fuyait les neiges et les grêles. Tu lèves les bras en l'air en secouant les épaules et les poignets pour que tes bracelets et ce qui y pend s'entrechoquent pour créer une bruit semblable à la pluie qui tombe. Mais le pire !  Ce fut en début de printemps que la dernière épreuve tomba sur cet arbre et ce fut la foudre ! Tu fais un arc de cercle avec ton bras gauche vers le ciel. Ces foudres étaient si violentes que même Electhor avait peur de sortir de sa montagne !

Tes pokémons agissent aussi en même temps. Pendant ta première phrase Webble effectue une attaque taillade dans le dos de Sally pour trancher le tissu et laisser une ouverture pour l'intérieur pour la suite du spectacle avant de reprendre sa place sur le crane de Sally. Quand le mot « Zénith » arrive aux oreilles de Sally elle enflamme ses crocs pour mordre dans la première couche de tissu ce qui à pour effet d’enflammer tout le tissu de sécrétion sous les cris de surprise, Webble lui n'est pas atteint du feu car le feu ne prend pas à cet endroit, mais les flammes laissent croire à cela. Les flammes continuent de brûler et c'est quand le mot « Geler » s'entend dans la salle que le serpent gèle ses crocs pour mordre dans le tissu enflammer, ce qui pour effet de geler progressivement tout le tissu de Sally comme si l'arbre entre progressivement dans un air glacière. Webble dû effectuer un saut discret afin qu'il ne se retrouve pas prisonnier de la glace. Le feu n'était pas éteint au contraire, il est affaibli et on le voyait brûler dans la couche de glace transparente, le spectacle peu commun laissa encore la surprise des spectateurs ressortir. Enfin sur la dernière partie, quand le mot « Foudre » hante la salle, Sally rend ses crocs électriques pour croquer à nouveau dans le tissu pendant que Webble étend une fine couche de toile électrique par-dessus la glace qui prend en ampleur quand les deux tensions électriques se rencontrent ce qui a pour effet de laisser de petits éclairs se former sur le corps prit par les trois éléments. Webble lui sent son corps le chatouiller, mais arriver à rester calme.

-Ce fut au moment où la foudre cessa que l'arbre se mit à grandir ! Oui ! Ses racines grandirent d'un seul coup !

À ce moment précis Webble utilise une nouvelle fois Sécrétion pour que tout son tissu glisse dans l'ouverture et arrive jusqu'au bas de la queue sa Sally et au moment du trop plein le premier tiers du corps de Sally se libère dans un explosion formidable, la fusion du feu, de la glace et de la foudre créait une sorte de poudre cristalline qui se répends dans la zone d'explosion. D'un seul coup des racines poussent sur le sol de la scène et s'étendent en étoile sur deux à trois mètres autour du corps de Sally.

-Ses branches jusque là, inexistantes poussèrent en tourbillon protecteur vers le ciel comme si les branches formaient les courbes d'un bourgeons !

La suite du spectacle se poursuis car Webble doit à présent créer un trop plein sur tout le corps de Sally pour faire exploser la glace qui au contact du feu et de la foudre provoque cette même poudre cristalline qui se répend sur tout le public ainsi qu'autour de l'arbre pendant que dix branchent poussent à la même vitesse dans les mêmes courbes vers la gauche. Le spectacle unique de ce tissu qui s'étant sur presque cinq mètre de haut laisse entendre de très vives exclamations, les branchent qui n'ont ni feuilles et ni bourgeons commencent à en avoir progressivement en partant de la base des branches jusqu'à leur sommet. Pour ce travail Webble étend ses sécrétions lentement depuis l’extérieur et non l'intérieur du cocon car il faut procéder par ajout de couche et non  plus ajout interne pour une poussée fulgurante

-Enfin devenu lui même, l'arbre printanier était enfin digne de son statut. Les baies bientôt pousseront, mais la légende des premières baies n'a rien à voir avec celle de cet arbre ! Ce que l'ont sait de cet arbre c'est que vivre auprès de lui rendait les pokémons et les humains beaux, ils n'étaient plus noirâtres, mais naturels !

Sur ces derniers mots qui constituent ta prestation Sally sort du cocon par l'utilisation de sa capacité spéciale « Mue », elle n'avait plus ce noir sur son corps, elle était d'un violet pur et intense, son corps brillait de propreté avec sa peau fraîche, de plus les motifs sur son buste faisaient penser à arbre en fleur par l'agencement particulier des éléments présents. Webble bien qu'épuisait par tant de sécrétion utilisée garde la tête haute en se postant sur ta coiffe rouge sur laquelle on arrivait à le voir très distinctement. Tu regardes le publique en souriant avant de t'incliner pour le salut traditionnel, une première, puis une seconde avant de partir de la scène en passant devant l'arbre que Sally allume de ses crocs avant que celui-ci ne soit prit dans un intense braiser qui dissipa le tissu dans les airs avec une poudre brillante des plus majestueuse.

Tu l'avais fais, toi et tes deux compagnons. Tu regagnes rapidement ta loge avant de souffler un bon coup et d'hurler de joie, le plus dur était fait, il fallait à présent attendre les résultats.

[HRP: Webble/Sally 0 point en beauté, Aucun objet donnant de la beauté. Aucun bonus /HRP]
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Mar 17 Juin - 20:07
Concours Coordination #2
♢ Line ♢
Enfermées dans une cabine des vestiaires, la boule au ventre et le cœur battant, nous nous préparions, moi et mon équipe, pour notre premier concours de coordination. Cet instant devait être parfait. Sans aucun faux pas. Même si Espoir, Astra et Blou s'étaient entrainés plus d'une trentaine de fois pour ce moment, je ne pouvais m'empêcher d'être inquiète. Comment ferais-je si nous nous trompions ? Me demandais-je avec inquiétude. Cette question me trottait dans la tête depuis la veille.
Je m'étais couchée tôt hier pour être en forme pour l'évènement tant attendu, mais au lieu de m'endormir et de me reposer, je n'ai pratiquement pas fermé l'œil de la nuit, ne pouvant m'empêcher de penser au lendemain... Me perdant dans mes pensées, je sentis quelque chose se frotter contre ma jambe. C'était Espoir ! Elle essayait de me réconforter comme elle le pouvait. Je me suis baissée pour la prendre dans mes bras et lui faire un câlin. Astra sauta doucement sur ma tête et le petit Blou me regardait avec de grands yeux brillants. Moins d'une seconde plus tard, je me retrouvais avec Blou et Espoir dans mes bras et Astra sur ma tête !
Le concours allait bientôt commencer et je devais encore préparer mes pokémons. Je n'étais pas encore habillée, alors il fallait que je me dépêche. Je fis signe à Astra qu'elle descende alors que je déposai Espoir et Blou sur le petit banc de ma cabine. Je sortis de mon sac une brosse et allai m'installer à mon tour sur le banc. Je pris ensuite Espoir sur mes genoux. J'ai commencé à la brosser en soignant particulièrement la petite mèche qu'elle avait sur la tête et ses six queues avant de pouvoir passer enfin à Astra qui avait bien besoin d'une coiffure aussi. Je reformais le petit rond dessiné par sa fourrure et brossais sa queue également. Quant à Blou, il me suffisait juste de passer ma main sur son fin pelage pour qu'il soit lisse et impeccable.
Une fois mes pokémons brossés, j'enfilai la robe que j'avais spécialement réservée pour cette occasion. Elle était rose pâle avec de larges bretelles sur les épaules. Elle m'arrivait au-dessus des genoux, ce qui me rendit plutôt mal à l'aise. Je n'avais pas l'habitude de mettre des habits aussi élégants. La jupe se terminait par une dentelle blanche et était cintrée à la taille par un large ruban se finissant par un gros nœud dans le dos. La robe était entièrement brodée de petites fleurs de cerisier. Sur le haut, il n'y en avait que très peu alors qu'au bas de la jupe, les pétales ne laissaient presque plus entrevoir le tissu. Les bretelles étaient elles aussi recouvertes de dentelle. Je tenais à rester dans le thème du printemps, imposé par le jury.
Pour moi, le printemps signifiait les fleurs, les abeilles, les couleurs claires, bien plus discrètes et douces que celles de l'été.
Une fois ma robe enfilée, je frottais la jupe pour enlever les plis. J'ai ensuite mis à l'oreille droite d'Espoir un ruban rose pâle, assorti à ma robe. Astra reçut un ruban de dentelle blanche à son oreille gauche. Nous étions toutes les trois parfaitement dans le thème. J'ai ensuite cherché dans mon sac le troisième ruban que j'avais emporté pour Blou. Alors que je le lui montrai en souriant, il sortit son ventre pour que je puisse le mettre plus facilement. Le sien était simplement blanc. Simple, peut-être, mais très élégant. Mon équipe enfin habillée, nous sortîmes de la cabine, puis nous nous dirigeâmes vers les miroirs pour nous maquiller. Je n'aimais pas me barbouiller le visage avec ces produits cosmétiques. Mais pour un moment aussi important, je devais faire un effort. J'ai tout de même mis un peu de fond de teint, du mascara et du gloss assorti à ma robe : quelque chose de très clair sans extravagance. Bref, le strict minimum... Une fois maquillée, je pris ma brosse pour démêler mes longs cheveux blancs. Puis je les ai attachés en queue de cheval à l'aide d'un ruban rose clair, en faisant bien attention à ce qu'il n'y ait pas de bosses ou de cheveux qui dépassent. Finalement, j'ai quand même décidé de laisser sortir ma mèche. Mon regard a quitté le miroir pour observer Espoir et Astra, qui étaient toutes les deux en train de fouiller dans mon sac. Espoir sortit enfin la tête, une boîte dans la gueule. Elle se frotta à ma jambe pour me tendre l'objet. Je le pris en lui souriant pour la remercier. J'ouvris la boite pour en sortir la couronne que j'avais achetée à la boutique spécialement pour cette occasion. Elle était ornée de faux diamants, mais de loin, on ne pouvait pas voir qu'il s'agissait d'une imitation. On remarquerait simplement quelque chose de brillant sur la tête. Ce n'était pas plus mal. Je l'ai posée délicatement sur la tête d'Espoir en prenant soin de bien la positionner pour qu'elle ne puisse pas tomber sur scène.
Habillée, coiffée et maquillée, je n'avais plus qu'à enfiler mes boucles d'oreilles en forme de petites roses de couleur claire pour parfaire ma tenue. Voilà, j'étais fin prête et mes pokémons aussi. Il ne nous restait plus qu'à croiser les doigts pour que tout se passe bien. Espoir venait d'apprendre une nouvelle attaque, et je n'étais pas sûre qu'elle réussisse à l'utiliser correctement. Mais l'important n'était pas de gagner ! Il faut que nous nous amusions.
Je me suis mise à genoux pour faire signe à mes pokémons de venir me rejoindre. Ils se sont empressés de venir pour écoutez ce que j'avais à leur dire. Je leur souris gentiment avant de commencer à leur parler.

« Si jamais vous vous trompez, ou si vous ratez votre attaque, ce n'est pas grave ! L'important n'est pas de gagner ! Juste de vous amuser. Alors quand nous serons sur scène, détendez-vous et amusez-vous ! » Ai-je dit pour encourager mes pokémons.

Mon équipe me regardait avec de grands yeux brillants de fierté. On pouvait voir leur excitation et leur impatience à travers leur regard. Mes yeux pleins de tendresses ne cessaient de les observer.
Espoir sauta sur mes épaules, Astra sur me tête et je pris Blou dans mes bras, ce qui ne sembla pas lui déplaire. Avant de sortir de vestiaires, j'attrapai la lanière de mon sac pour le mettre sur l'épaule. J'ai enfin ouvert la porte pour me diriger vers les coulisses. C'est là qu'on m'apprit que j'étais la quatrième à passer. Le stress s'empara alors de moi, me faisant perdre tous mes moyens. Espoir me réconforta avec un grand sourire et, une fois les deux premiers et magnifiques spectacles terminés, qui étaient d'ailleurs, on me dit de me préparer et que c'était mon tour. Ils ont installé la courbe de métal dont j'avais besoin pour mon numéro. C'était un grand morceau de métal formant un arc de cercle, les deux extrémités au sol. Il était décoré de grosses fleurs, les plus grosses et les plus belles que j'avais trouvées chez le fleuriste.
Une fois le décor en place, Espoir et Astra sautèrent sur le plancher et je posai doucement Blou au sol. Un dernier petit sourire d'encouragement à mes pokémons et le rideau se leva, laissant place à une immense salle de spectacle. En voyant la pièce remplie de spectateurs, le stresse s'empara une nouvelle fois de moi. La scène n'était pas encore éclairée puisque le spectacle n'avait pas encore commencé. M'accrochant à l'idée qu'on ne pouvait pas encore me voir, je me détendis un peu.
En regardant un peu mieux l'endroit où je me trouvais, je remarquais au premier plant une longue table qui regroupait les jurys. La salle était pleine, mais je n'arrivais pas à reconnaitre une personne que je connaissais. Je pris une grande inspiration. Le spectacle allait commencer.

**********

Les lumières se sont finalement allumées vers moi. Certaines blanches et d'autres jaunes. Je levai la tête vers la foule, un sourire timide sur le visage, imité par mes pokémons. Je les regardais avec entrain pour leur expliquer qu'ils pouvaient commencer.
Le spectacle débutait avec Blou. Le petit pokémon rond s'avança rapidement vers le devant de la scène, derrière la courbe de fleurs. Une fois en place, il recula d'un pas pour utiliser Poudreuse sur les fleurs. Un courant d'air froid et pailleté tourbillonna dans les airs. La poudre brillante continua son chemin en divaguant de droite à gauche pour déposer les minuscules flocons sur les plantes, de gauche à droite. Les fleurs firent immédiatement gelées par l'attaque, les rendant d'un argenté brillant avec quelques petites touches de bleu ciel. Une fois la totalité des fleurs congelées et brillantes, Blou répéta une nouvelle fois l'attaque cette fois bien haute dans les airs. Un nouveau courant d'air glacé parcourut la salle, rendant les murs et le plafond saupoudrés de paillettes. La pièce rendait tout de suite plus claire. La petite créature, satisfaite de son travail roula sur le ventre pour se déplacer et laisser place à Astra.
La Fouinette sautilla en avant à l'aide de sa queue, le sourire aux lèvres. Elle semblait calme et posée, comme si rien ne pouvait l'intimider. Astra sauta de plus en plus vite et bondit en l'air jusqu'à hauteur des fleurs brillante. Une fois en face, elle utilisa Griffe. De petites coupures vinrent séparer les fleurs de l'arc de cercle de métal. Aucun pétales ne se brisèrent. Nous avions dû nous entraîner de nombreuses fois pour arriver à un sans-faute. Elle utilisa ensuite Vive-Attaque pour aller se placer à l'opposé de Blou. Les fleurs qui n'étaient pas encore tombées au sol continuaient leur chute jusqu'à ce qu'Espoir arriva en courant gracieusement et sauta avant d'utiliser Flammèche. De nombreuses flammes se déplacèrent en tourbillonnant pour atteindre la plante qui leur étaient destinées. Le feu entoura la glace et le fit fondre, ce qui rendit aux fleurs leur aspect du début. Les pétales et le cœur n'étaient pas brûlés, juste chauds. Avec la température de la pièce, les plantes dégagèrent de la vapeur d'eau, laissant place à une mince fumée qui disparut rapidement. Les fleurs, qui avaient refroidi, tombèrent avec délicatesse au sol, après avoir exécuté quelques loopings. Les fleurettes étaient éparpillées par terre, comme un tapis. Espoir passa à chaque endroit où il y en avait une, les queues trainant au sol. Comme un ballet, les fleurs furent déplacer pour en dessiner une immense. Bien sûr, ce n'était pas une fleur très sophistiquée. Juste le cœur et les pétales. C'était moi qui avais appris à Espoir à la réaliser. Elle avait comprit la technique très rapidement d'ailleurs, ce qui m'avais étonné.
Une fois le dessin terminé, la petite Goupix se plaça au milieu de la fleur. Cette fois, la queue bien haute. Elle leva ensuite la tête vers le plafond avant d'utiliser une nouvelle fois Flammèche. De nombreuses petites étincelles jaillirent pour partir dans chaque direction, comme un petit feu d'artifice. Le feu se déposa sur la glace, en la faisant lentement fondre. Maintenant, la glace avait disparu, et le froid également, laissant place au printemps.
La température était agréable. Je levais les yeux, pour admirer le travail de mon pokémon, les yeux remplis de fierté et d'émerveillement.
Espoir, baissa la tête pour regarder le sol, avant de la relever avec grasse et recula toujours en regardant le publique, en particulier le jury.
Blou avança pour s'arrêter à la même place qu'Espoir toute à l'heure, soit le cœur de la fleur, et le milieu de la scène. Il prit une grande inspiration et utilisa Pistolet à O en tournant sur lui-même, tout en baissant la tête, à hauteur des fleurs au sol. La pression les fit décoller en l'air les unes après les autres, répétant ainsi le dessin dans les airs. Il répéta l'attaque pour les envoyer encore plus haut. De l'écume se dirigea une nouvelle fois sur les fleurs, les rendant brillantes à nouveau. Astra courut vers Blou pour se placer à ça gauche, laissant un écart entre aux deux. Celui-ci fit rapidement bouché par la présence d'Espoir qui les avait rejoints.
Blou et Astra utilisèrent tous les deux en même temps Boul'Armure. Une sorte de petit bouclier transparent se plaça devant eux, avant de les rendre brillants. Pendant que les deux pokémon s'imitaient, Espoir utilisa Mimi-Queue. Elle secoua ses sept queues émettant une sorte de poussière argentée qui entoura le petit groupe. Entre temps, j'avais rejoins mon équiper, me plaçant derrière eux. C'est à ce moment que les fleurs tombèrent autour de nous. Les pétales, qui étaient encore gorgés d'eau, laissèrent tomber dans leur chute des gouttelettes d'eau, rendant l'univers autour de nous fluide et brillant.
Une fois le dessin à nouveau répété au sol, Espoir finit le spectacle en utilisant Regard Touchant. L'attaque de type fée rendit le regard d'Espoir merveilleusement envoutant. Une lumière rosée l'entourait, rendant Blou, Astra et moi également rose. Une fois la couleur estompée, le publique comprit que le spectacle était terminé. Une foule d'applaudissements vint nous récompenser. J'avais même remarqué que quelques personnes s'étaient levées, ce qui me faisant d'autant plus plaisir. Je ne pouvais m'empêcher de sourire à tout se monde. Espoir partit vers devant et attrapa une fleur dans la gueule pour venir me la poser sur la tête. Ceci n'était absolument pas prévu, ce qui rendit ma surprise encore plus forte. Je souris à mon pokémon pour la remercier, les yeux brillants, pétillants et remplis d'amour pour ma starter. Nous avons salué le publique, avant que le rideau ne se referme.

**********

Voilà, nous venions de faire notre premier concours... Il s'était merveilleusement bien passé ! Je pris Espoir, Astra et Blou dans mes bras et leur fis un énorme câlin, remplis d'amour.

« Vous avez été parfait ! Vous êtes les meilleurs ! Tout c'est bien passé et vous vous êtes amusé, c'est le plus important ! » Ai-je dis, remplie d'admiration pour mes pokémons.

Espoir se frotta contre ma joue, Astra mon épaule et Blou mon ventre. Mes pokémons étaient tout simplement merveilleux...


HRP :
Espoir : 2 points de beauté  (Couronne Faux Diamants : +? point de beauté)
Astra : 2 point de beauté
Blou : 2 points de beauté
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 10814
Points d'Expériences : 2588
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Mer 18 Juin - 16:35
Les multiples miroirs qui ornaient les murs de la pièces étaient si imposants qu'on pourrait presque croire qu'ils reflétaient une autre réalité. Qu'ils créaient un monde imaginaire. Que se serait-il passé si elle n'avait pas fait ça, si elle n'avait pas fait ci ? Elle n'arrivait pas à imaginer. Mais elle ne voulait pas le savoir non plus. Se dire que dans une réalité elle serait devenue autre chose, c'est comme dire qu'elle n'était pas unique. Qu'il y avait quelqu'un qui serait capable de comprendre la moindre de ses pensée, comme un miroir, sans pour autant l'être.
Les autres participants autour d'elle s'activaient. Elle, elle restait immobile, sur une chaise, essayant de se cacher de ses reflets. Sous sa crinière blonde, elle tenta de diriger ses pensées vers les préparations.

Quand elle apprit le thème, ce dernier l'embêta pendant bien des jours. Qu'aurait-elle bien pu faire avec un insecte dont la présence se faisait autant remarquer qu'un brin d'herbe dans un pré, une boule de poils qui apprécie le froid par-dessus tout, et un spectre qui... Enfin, ça se passait de commentaire. Aucun d'entre eux ne possédait des attaques pouvant rappeler le printemps. Elle dû se résigner à dépenser quelqu'un de ses précieux jetons en ville. Néanmoins, elle appréciait énormément les trouvailles qu'elle avait pu y faire.
Un son de violon l'interrompit dans ses pensées. Elle se laissa bercer par la musique quelques minutes. Puis elle vérifia ensuite une dernière fois la couronne de diamants qu'elle avait personnalisée avec de multiples fleurs en tissus en tous genres. Son fil de nylon avait enfin servit à quelque chose autre que de lui faire travailler son imagination. Un dernier regard. Il lui manquait quelque chose. Un paquet en plastique, une bobine de fil et des ciseaux, c'était repartit.

Des applaudissement sonores se firent entendre. Les mélodies et les voix s'enchaînaient.
Finalement, la fillette se leva. C'était à son tour.

______________________

Le public semblait encore agité par la précédente représentation. Finalement, au bout de plusieurs secondes, le silence revint. Une lumière tamisée éclairait l'arrière de la scène. Si on observait plus attentivement, semblerait-il qu'une ombre était apparut. La silhouette se séparait en deux. L'une se détachait de l'autre. Finalement, on pu distinguer le contour d'une jeune fille. La seconde ombre s'était dirigée vers le milieu de la scène, se cachant ainsi de la lumière et des regards. Seuls quelques reflets lumineux trahissait de temps à autre sa position. Peut-être est-ce des cristaux... Ou des diamants. Mais c'était si faible. On aurait plutôt dit des paillettes. Un reflet plus important refléta soudainement, engloutissant les autres. Ce fut le dernier, avant que le noir ne revinsse dans la salle, laissant seulement distinguer la silhouette féminine. Malgré la lumière, on pouvait aisément deviner qu'elle portait une robe bouffante et possédait une longue chevelure. En plissant les yeux, on pouvait apercevoir la légère différence de teint entre le vêtement et le reste de l'ombre. Mais déterminer la couleur du tissu était une toute autre tâche.
Alors que la lumière éclairait peu à peu le centre de la scène, la forme d'une sphère apparut progressivement aux yeux du public. La boule était lisse, et malgré qu'on aurait pu dire qu'elle était translucide, rien ne pouvait trahir ce qu'elle contenait. Rien ne pouvait confirmer les suppositions du public, des chuchotements s'élevaient.
Les plus poétiques la compareront à la lune. Ronde et lumineuse. D'une lueur bleutée, comme elle l'est décrite dans les régions froides.



Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Dim 13 Juil - 17:31
Et nous voila dans les vestiaires. Accompagné de Sen et de Yumemi, nous revoyons une dernière fois ensemble les passages délicats de la représentation. On est jamais assez prudent, et avec Sen, je peux m'attendre à tout. Je commence donc par tout revoir avec mon Scalpion, apparemment all green. Tout à l'air bien ancré dans son esprit, maintenant passons à Yumemi. Voici la partie la plus délicate, si elle ne respecte pas les instructions données lors des entraînements. Je risque de me retrouver jambon devant une immense foule, constitué essentiellement d'élèves... AH, le stress commence à me chauffer les oreilles. Il ne faut pas que je pense au pire, surtout pas au pire... Yumemi semble avoir compris mais la connaissant. Si jamais elle est distraite pendant la représentation... NON, je ne dois pas y penser. Mon tour arrive bientôt, il va falloir accélérer sur les préparations. J'enfile mon costume et en profite pour retoucher un peu la peinture de Sen. Une peinture spécial, préparé par un des membres la troupes à laquelle j'appartiens. Le but de celle ci est de refléter la lumière d'une façon particulière, selon la lumière, les fleurs dessinées sur mon pokemon donneront comme une illusion de fleurir et de bouger. C'est en grande partie un des atouts de ma prestation, le thème étant des plus défavorables pour mon équipe. Je finis ensuite d'enfiler mon costume, un déguisement de Scalproie. Pendant que Sen se regarde dans un des miroirs des vestiaires, Yumemi répète sa chorégraphie. De mon cotés, je relis mes partitions. Pour cet événement, je m'étais entraîné avec un instrument que jamais je n'avais utilisé. Cela ne faisait qu'augmenter la pression déjà présente sur mes épaules. Au moins, le challenge était de taille. Des pokemons complètement en désaccord avec le thème, maladroit et dissident qui plus est. Mon seul avantage résidait dans mes études sur les danses traditionnelles, et je comptais bien en profiter.

Voila, il est temps de se diriger vers la scène. Mon stress... Plus de soucis, le fait de m'approcher de la scène m'avait mis en mode spectacle. J'étais prèt aussi bien physiquement que mentalement. Il est maintenant temps de faire ce pour quoi je suis ici, Let's go. Aussi tôt, profitant de l'obscurité, je me faufilais vers mon instrument de musique. Un koto, un instrument des plus traditionnelles qui a pour particularité de posséder un son étrangement harmonieux. Que la représentation commence !

La scène s’éclaircit en un instant, nous étions à nos emplacements définis. Sen en avant, commençait a danser délicatement. Une danse nommé le Nihon Buyo, particulièrement reposante à regarder. Yumemi était en apesanteur au dessus de Sen, fixant le public tout en virevoltant de façon délicate et gracieuse. Pour ma part, je me tenais légèrement en retrait, accompagnant mes partenaires avec le son de mon instrument. Tout ce passait bien, la chorégraphie était respecté en globalité. Sen semblait apeuré par le public et le spectacle ne faisait que commencer.

L'introduction finit, il allait falloir en mettre plein les yeux au jury. De la ou j'étais, je ne les voyais pas. Tant mieux, leurs regards auraient pu me rendre nerveux. Je continuais à jouer, laissant Sen débuter la partie deux du spectacle. Le pokemon commençait à exécuter de légères attaques griffes à chaque fois que je m’arrêtais sur une note en particulière. Profitant de Sen qui attirait l'attention, Yumemi concentrais une série de vagues psy. Celle ci était diriger sur le sol autour de Sen, éclairant ainsi la scène et permettant à la peinture en place sur le petit Scalpion de briller. Donnant l'impression que les fleurs dansaient avec lui, sur ça peau métallique. Au passage, la première vague psy faisait se relever des pétales de cerisier. Placé ici dans l'optique de s'éparpiller un peu partout sur la scène. On arrivait enfin à la conclusion, J’accélérais légèrement mon rythme pour finalement me stopper net. Au même moment, Sen exécutais une attaque Griffe d'acier. Celle ci s’arrêta au même moment que mon morceau.

Nous nous dirigions ensuite vers le devant de la scène, pour saluer le public avant de retourner dans les vestiaires. Nous avions donnés le meilleur de nous même. Il y'avait quelques erreurs mais je ne prenais pas compte de celle ci. Sen était de nature maladroite et avait quand même réussi à exercer une danse de haut niveau combiné à des attaques sans commettre de grosse erreur. Yumemi était rester calme bien que parfois déconcentré par les quelques demoiselles qu'elle apercevait dans les premiers rangs. Et pour ma part, j'avais raté quelques notes de musiques. Notre objectif était atteint, la représentation me suffisait amplement pour savoir ce qu'allais nous réserver le future.

Une fois de retour dans les vestiaires, pas un bruit de la part de mes collègues, ni de moi d'ailleurs. La pression retombait et petit à petit, je m'endormais.

(HRP : Rien du tout / pas de bonus O_O)
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Jeu 31 Juil - 4:18
Le jour tant attendu est enfin arrivé. Ruby stressait, elle sentait que son cœur allait bientôt s'échapper de ses poumons si elle ne faisait rien pour remédier à ce malheureux trac. Elle n'était que dans les coulisses, pourtant ses jambes tremblaient, tout son être se sentait comme faible, démuni de toute once de force et de courage. Qui plus est, les candidats qui passèrent chacun leur tour étaient tous plus prestigieux les uns que les autres. Ruby se fit particulièrement attentive aux passages de ses connaissances, dont celui d'Estelle. Tout le monde rayonnait, alors qu'elle n'était encore qu'une inconnue parmi tant d'autres. Lorsque son nom fut enfin annoncé, la peur s'empara d'elle encore plus que précédemment. Un retour en arrière était impossible. Elle ne pouvait plus se désinscrire. Et bien que sur le coup, ses Pokémon l'encourageaient, aucune force ne lui venait. Elle avait peur de l'erreur, devant un tel public, devant un tel jury.

Mais laissons cela au passé. C'est ce qu'elle aurait aimé se dire, et ainsi pouvoir se débarrasser de ses peurs. Mais n'y fit. Elle n'eût d'autres choix que de s'avancer sur scène, quasiment tétanisée par ces nombreux regards posés sur elle. Elle aspira puis expira un bon coup et bomba le torse, mimant ainsi une prise d'assurance. Vêtue d'une robe rouge aux divers volumes fleuris, on pouvait au moins dire qu'elle rayonnait ne serait-ce que sur un point. Et à ses pieds se tenait fièrement Pimousse, le Grindur. Lui était bien heureux de se retrouver sur scène, d'être le sujet des critiques. Le petit, orné simplement par une couronne de fleur faite main, bondit soudaine autour de la rousse.

Une douce musique entra alors en scène, débutant sur des notes aiguës et éloignées pour se rapprocher au gré du temps. C'est à ce moment que Ruby se mit à valser gracieusement sur scène, faisant danser sa robe écarlate, suivie de Pimousse qui tourbillonnait avec elle. Son attaque armure l'avait rendu bien plus luisant, le faisait ainsi refléter la lumière tel le soleil qu'il s'estimait être. Plus la musique s'accélérait, plus les danseurs se hâtaient, s'efforçant de suivre le rythme de l'air printanier.

C'est alors que l'ambiance devint plus sombre. Les projecteurs passèrent d'une jaune chaleureux et lumineux à un bleu aussi sombre que la nuit, voire même plus. La scène était à présent peu éclairée, la musique ne faisait que s'aggraver encore et encore. Puis, en arrière plan, une sphère blanche s'éleva dans les cieux, jusqu'à arriver à une hauteur raisonnable. Il s'agissait de l'attaque Pouvoir Antique de Mist, qui restait dans les backstage en tant que superviseur de la chose. Dans le reflet de cette lune artificielle apparut Hex, le Polichombr saupoudré de blanc, représentatif de l'hiver ne voulant laisser ses droits a printemps.

C'est à cet instant que la musique devint plus grave encore et qu'Hiver bombarda la scène d'éclair noirs ; Ténèbres. Ces flux d'énergie explosaient en de sombres étincelles que les danseurs évitèrent, toujours en tourbillonnant. Mais un imprévu se glissa dans le scénario. En tourbillonnant, la fille de printemps chuta, ayant désormais l'air d'une feuille morte plutôt que d'un beau bourgeon. Honteuse, elle se redressa, reprenant comme si rien ne s'était passée. Elle venait cependant de se ridiculiser en public.

Lorsque l'éclair final tomba, petit Printemps s'éloigna de la rousse, allant se dresser face au terrible Hiver et sa nuit précoce. Le premier acteur rayonna de mille feux, brisant son armure pour passer à l'offensive. Une sphère d'énergie d'un bleu ciel se chargea puis fut projetée sur la lune artificielle qui explosa à son tour, libérant de petites poussières blanches sur la scène. En parallèle à cela, les projecteurs illuminèrent à nouveau la scène de leur jaune chaleureux éclairant petit Printemps, rayonnant. Hiver venait de perdre ses droits et s'éteignit simplement sans laisser de traces.

La musique cessa. Les acteurs se montrèrent tous sur l'avant de la scène, s'inclinant face au public et s'éclipsant rapidement sur demande de la rousse qui n'en pouvait plus de rester sur scène, tout particulièrement après son lamentable échec. Pour sûr qu'elle allait se faire massacrer pour cette chute.

– C'est pas pour moi ... Plus jamais je ne monterai sur scène, plus jamais ... Défaitiste mais pas égoïste, elle se retourna vers ses Pokémon. Vous avez assuré les gars. Si on se fait huer, ce sera de ma faute, pas de la vôtre ...


HRP:
 



Calliope Pryde
Calliope Pryde
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2109
Points d'Expériences : 1579
Adulte Médecin Débutante
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   Mer 6 Aoû - 17:46
Un événement particulier se préparait au sein de l’académie et la jeune Calliope avait eu la brillante idée –ou pas- d’y participer. A vrai dire, elle n’avait pas vraiment l’envie de le faire mais on lui avait forcé la main : elle s’était retrouvée inscrite sur la liste des participants alors qu’elle n’avait même pas regardé un jour cette feuille… ! C’était juste une fille du même dortoir qu’elle qui l’avait prévenue. Qui avait bien pu faire un coup pareil ? La pauvre Calliope n’en avait aucune idée malheureusement… Et cela la mettait mal à l’aise car elle était beaucoup trop timide pour se montrer, surtout sur une scène, devant plusieurs personnes inconnues. Et pourtant, elle avait essayé de l’expliquer à ses professeurs, mais personne ne voulait l’entendre. Son nom était noté, c’est tout ce qui comptait. Pitoyable excuse, n’est-ce pas ? Contrainte, Calliope n’avait pas le choix que de se préparer un minimum. Elle était donc dans le vestiaire des filles, ses affaires en mains. La plupart des demoiselles présentes se dépêchaient. Toutes dans l’effervescence du spectacle, elles voulaient que ce soit parfait, dans les moindres détails. Callie préférait alors se ranger dans un coin pour se préparer tranquillement, sans que l’on ne vienne la déranger. Il y avait trop de mouvements et elle avait peur d’être bousculée. Hana, sa Chlorobule, se tenait tout prêt d’elle et la regardait s’habiller.

Bien entendu, la jeune fille s’était informée du thème de la compétition et avait choisi une robe rappelant avec aisance le printemps. C’était une robe dont le bustier était formé de deux feuilles, stratégiquement placé sur sa poitrine à présent camouflée. La robe arrivait au-dessus de ses genoux mais un voilage beaucoup plus clair et transparent tombait de chaque côté de son corps et couvrait le reste de ses jambes.  Pour les chaussures, elle misait sur des compensés par crainte de chuter de façon ridicule. Néanmoins, elle avait pris le soin de cueillir des fleurs rouge et rose pour les nouer près de sa cheville, vers l’extérieur. C’était la même chose pour le deuxième accessoire qu’elle fixait sur le côté gauche de sa tête : une jolie fleur blanche aux nuances roses. Et la dernière touche consistait à placer un simple ruban rouge autour de son cou. Voilà… Pour la coiffure, elle préférait laisser ses cheveux tomber en cascade dans son dos, comme d’habitude. Pour le maquillage, elle optait pour un léger fond de teint pour couvrir les petites rougeurs sur sa figure causées par le soleil. Rien de plus, rien de moins. Elle ne désirait pas en faire trop et rester la plus naturelle possible. Cela lui ressemblait et ça lui convenait parfaitement.

La tenue :
 

Calliope était maintenant prête. Elle attendait son tour avec embarras dans la chaise. Hana la regardait d’un air inquiet et se lova dans ses bras pour la réconforter. Cela faisait du bien à la pauvre rouquine. Elle ne s’était absolument pas préparée et allait tout réaliser sur place, sans même réfléchir. Il serait peut-être temps de se questionner alors… Mais trop tard : on l’appelait déjà. Son cœur battait rapidement dans sa poitrine qu’elle paraissait déjà essoufflée. Elle distinguait la lumière des spots à quelques centimètres. Elle montait avec difficulté sur l’estrade, empoignant avec le maximum de force la rambarde. Hana était sur son épaule et elle tremblait, communiquant son stresse à la jeune dresseuse. Et si jamais elles n’allaient pas plaire … ? Si jamais on allait se moquer d’elle ouvertement … ? A l’appel de son prénom, Callie restait totalement immobile. Ses jambes étaient paralysées. Une deuxième fois, son nom raisonnait dans l’immense pièce, sentant l’impatience du commentateur. Alors, une force invisible la poussait dans son dos. Et c’est ainsi que Calliope Pryde faisait son entrée : tête penchée en avant, elle essayait de se rattraper. Un, deux, puis trois grands pas et la voilà plantée au milieu de la scène. Elle redressait alors la tête lentement et arrivait à discerner les personnes en face d’elle jusqu’à ce que les spots lumineux ne l’éclairent de trop, l’éblouissant totalement. La rouquine se retrouva aveugle et plaça ses mains sur ses paupières fermées pour diminuer cette force qui l’assomme. Elle respirait rapidement, elle ne savait plus où elle se trouvait.

_ Chlorobule !

Et là, elle distinguait parfaitement la voix et l’encouragement de son amie. Le courage de Callie revenait et elle pouvait commencer. Elle ordonnait à sa partenaire d’utiliser Vampigraine tout autour d’elle. Les graines grandissaient alors et formaient diverses plantes, principalement des roses rouge et des ronces… Cela créé une atmosphère à la fois terrifiante et impressionnante. Callie se retrouvait alors emprisonnée dans cette cage naturelle, ne pouvant plus faire aucuns mouvements. Certaines ronces venaient même lui entailler légèrement ses bras dénudées. Elle croisait alors le regard de son amie et elles se comprennaient. D’un signe de tête et par le biais d’un petit sourire, Callie demandait à Hana de poursuivre. La plante s’exécuta sans plus attendre et se plaça bien au-devant de la scène pour que le public l’observe. Soudain, elle se mettait à briller, fortement ce qui faisait décrocher quelques exclamations de la part de certaines personnes. Chorobule se concentrait donc. D’un coup, une poudre et une nuée de feuille s’échappaient de nulle part pour voler dans tous les sens, créant un mélange exquis. La plante contrôlait ces feuilles à la perfection et d décidait de les diriger toutes dans un même sens, laissant une trainée de poussière brillante derrière elle. Un petit bal aérien et voilà que ces feuilles se dirigeaient droit vers Callie, la libérant alors de sa cage.

Les attaques Poudre Dodo et Feuillemagik étaient le final. Calliope s’empressait donc de rejoindre sa partenaire pour saluer rapidement le public. En regagnant les vestiaires, la rouquin se jetait sur un fauteuil pour souffler un peu. Elle avait surmonté sa peur !


Aucun Bonus...
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Concours Coordination #2 [25/05/2014]   
Concours Coordination #2 [25/05/2014]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :