Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Ven 30 Mai - 10:03
Se lever avant le soleil était une chose que les Pyroli apprenaient à faire, dans une bonne humeur toute relative. Tous les matins, ils partaient faire du sport intensif, voire carrément militaire, n’ayons pas peur des mots, en compagnie du général Jackie, leur référente de dortoir. Sauf que ce matin-là, Aileen avait eu le plus grand mal à émerger, la faute à des révisions tardives, certainement. Une de ses camarades avait eu la gentillesse de la secouer par l’épaule pour la réveiller, et si elle était arrivée parmi les derniers dans le rang, elle avait évité l’engueulade sonore auxquels avaient eu droit les retardataires. C’est en partant qu’elle se rendit compte qu’elle n’avait pas mangé, et qu’il était un peu trop tard pour retourner à sa chambre chercher de quoi tenir pour les heures à venir. Tant pis. Elle mangerait après. Comme elle le redoutait, la séance militaire matinale dura plus longtemps que prévu, le général Jackie poussant le vice jusqu’à les garder un peu plus longtemps vu qu’ils n’ont pas cours le samedi. Comme de par hasard, personne n’osa moufter. Il faut être fou pour la ramener devant le général, aussi. Le supplice matinal terminé, le général Jackie lâcha finalement ses élèves, qui s’éparpillèrent vers les douches. Aileen avait une tout autre idée.
« T’as faim, Sphax ? Je te propose qu’on aille manger tout de suite et … Hey, non, arrête, pourquoi tu me pousses comme ça ?! »
Si l’Absol chromatique était toujours partant à l’idée de manger, il était bien moins emballé par l’idée de laisser sa dresseuse se balader dans toute l’école dans cette tenue. En sueur, couverte de boue, elle ne sentait pas très bon, ce qui est normal après une séance de sport comme ça, mais la faim lui coupait tout le reste. Ce qui primait pour elle, c’était de manger, et après on verrait. Et Sphax ne l’acceptait pas. Pas du tout, même. Poussant sa dresseuse en utilisant sa tête, il la ramena bon gré mal gré vers le dortoir des Pyroli, même si Aileen, qui avait bien compris ce qu’il voulait faire, se laissait pousser en râlant. Franchement, la faim, ils n’avaient pas mangé depuis hier soir, ok il y a des biscottes dans la chambre mais avec la dalle qu’elle se paye ce ne sont pas ces malheureux morceaux de trucs natures qui vont la contenter, il lui faut du sucre, DU SUCRE bon sang ! Et pendant ce temps l’Absol la poussait, lâchant parfois quelques petits cris pour lui dire que oui, mais avant tu te laves, quand même. Finalement, elle rentra dans son dortoir, puis dans sa chambre, et se jeta sous la douche pour que Sphax arrête de râler. Une fois propre, et rhabillée, elle se tourna vers son Pokémon, dont le doux pelage était aussi humide que les cheveux de la dresseuse.
« Ca va, c’est bon, on peut y aller ? Ou alors tu veux que j’attrape une Mentali pour qu’elle me relooke entièrement, tant qu’on y est ? »
Sphax leva les yeux au ciel, et sortit le premier de la chambre dans une attitude digne. Avec un sourire, Aileen le suivit, et ils se dirigèrent vers le réfectoire, trépignant presque d’impatience à l’idée de manger enfin. Cependant, une mauvaise surprise les attendait. L’heure du petit-déjeuner étant passée, les portes étaient fermées. L’Absol poussa un couinement de colère et de stupéfaction, allant même jusqu’à taper misérablement à la porte avec sa corne pour qu’on lui ouvre et qu’on le laisse se nourrir. Aileen, pendant ce temps, réfléchissait. Crocheter la serrure était impossible, cependant il devait bien y avoir une autre entrée quelque part. Après tout, ils ne se faisaient pas livrer la bouffe en passant par la salle de restauration. CQFD. Peut-être qu’en passant par l’arrière, ils trouveraient une solution. Innocemment, elle se tourna vers son Pokémon.
« Bon, on retourne à la chambre chercher les biscottes ? »
Sphax se tourna lentement vers elle, lui lançant un regard aussi noir que possible, que son regard bleuâtre n’arrivait pas à adoucir. Et quand il lui lâcha un « AB-SOOOOL. » plein de colère, elle comprit assez rapidement qu’il était HORS DE QUESTION qu’ils retournent à la chambre. Sphax a faim, et il veut manger ici, maintenant, tout de suite, alors il fallait trouver une solution, et RAPIDEMENT, avant qu’il ne casse cette foutue porte. Tout ça dans un seul mot. Pouffant de rire, elle gratouilla la tête du Pokémon, ce qui ne le calma pas pour autant.
« Je plaisante. Viens, on va faire le tour, il y a forcément une autre entrée. Si je te demande d’utiliser Ruse pour qu’on aille plus vite, ça marche ? »
Le regard du Pokémon chromatique brilla d’une lueur mauvaise, et il fit volte-face pour courir en silence dans le couloir. Après un temps de surprise, Aileen lui emboîta le pas sans faire de bruit, et s’arrêta brutalement un peu plus loin pour ne pas renverser l’Absol, qui regardait une porte avec une profonde satisfaction. Sortant une épingle de sa poche, Aileen s’en approcha et se pencha pour la crocheter, pendant que Sphax posait son séant un peu plus loin, pour faire discrètement le guet. Quand un clic discret retentit et que la porte s’ouvrit, elle retint difficilement un hurlement de joie, et se contenta d’entrer en silence dans la cuisine, suivie par son Pokémon qui referma doucement la porte d’un mouvement de tête. Tandis qu’Aileen s’enfonçait dans la cuisine, Sphax tira à lui un bol de baies Durin auxquelles il fit rapidement un sort. La dresseuse, pour sa part, avait déniché quelque chose d’assez sucré pour lui remonter le moral, et un bol de cookies qui termina vite dans son sac. Alors qu’elle mangeait, cachée derrière une table de travail, Sphax revint ventre à terre, les yeux écarquillés, lui faisant vite comprendre que quelqu’un venait d’entrer. Eh merde ! Furtivement, elle passa de l’autre côté de la table de travail et se dirigea vers la porte dans le plus grand silence. Elle n’avait pas prévu qu’elle se retrouverait face à un Spectrum, tout aussi surpris de voir qu’il n’était pas seul dans la cuisine.
« Ouaaaaah ! »
Aileen s’était éloignée d’un coup, et ce qui devait arriver arriva. Elle heurta une chaise, qui tomba joyeusement sur un panier de pommes qui se répandirent au sol. Sphax, lui, avait sursauté, heurtant de plein fouet de plan de travail, et une assiette de gâteaux posée en équilibre dessus. Attirée par les lois de la gravité, l’assiette tomba bruyamment au sol, et les gâteaux roulèrent sous les tables. Bon. Au temps pour la discrétion. Le Spectrum, lui, avait filé à toute allure, et quelques secondes plus tard, ce fut un joli visage encadré de mèches blondes qui apparut dans son champ de vision. Oh, une élève ! Bien, relève-toi Aileen, tu as l’air ridicule.
« Hé hé hé … Désolée. Ton Spectrum m’a surprise. »
Elle se releva souplement, jetant un regard désabusé à Sphax, qui s’empiffrait joyeusement avec les gâteaux tombés au sol, vu qu’il avait compris, lui aussi, qu’ils ne s’étaient pas fait pincer. Du moins pas encore. Epoussetant vaguement ses habits, elle ramassa son sac et leva les yeux vers sa camarade. Bon allez, engage la conversation, sois polie.
« Toi aussi, tu t’es levée trop tard pour manger ? »
Bon, si avec ça, l’autre ne la prend pas pour une morfale flemmarde … Du coup, très gênée, autant par ce qu’elle venait de dire que par son manque de discrétion, elle se sentit obligée de nuancer, non, pire, de s’expliquer.
« Aileen. Pyroli. J’ai pas eu le temps de manger avant l’entraînement commando, je me rattrape comme je peux. Et le morfale, là, c’est Sphax. »
Pas vraiment ému à l’idée qu’on se traite de morfale, Sphax se contenta de remuer sobrement la queue, terminant son gâteau avec un ravissement proche de l’extase. Lui aussi a participé à la séance, et les baies, ça ne nourrit pas vraiment un homme – enfin, un Pokémon. D’un geste souple, Aileen attrapa un gâteau sagement posé dans une assiette pour le tendre à la blonde qui lui faisait toujours face.
« T’en veux ? »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Ven 30 Mai - 14:03
Entraînement matinale, comme d'habitude, quoi. Djelly qui trébuche moins, Ruby toujours autant droguée que d'hab, Yuka aussi discrète qu'à son habitude. Au moins, cet entraînement avait l'avantage de nous faire connaître presque tous les prénoms de nos camarades de dortoirs. Dès les pompes finies, je détendis mes muscles. Une micro-sieste sur le sol plus tard, je filai sous la douche. Je vous avais déjà parlé du gros désavantage de ces exercices ? Encore plus que le fait de devoir se lever à quatre heures ? Non ? Bah c'est le fait que tu transpires automatiquement et que tu doives donc toujours te laver les cheveux à moins que tu n'aimes sentir la sueurs. Bon, le fait que je sois passée chez le coiffeur avait arrangé un peu les choses, mais ça n'empêche que le shampoing tous les jours, c'est mauvais pour le cuir chevelu. Un gros dilemme, quoi. Enfin bref, je m'étais dépêchée pour ne pas avoir à faire trop de file. Au bout de cinq minutes, je réussis à avoir une cabine. Pas trop mal en sachant que j'avais lézardé un peu sur le gazon.

Et maintenant ? Flemme de réviser, mes devoirs sont bouclés. J'ai envie de me mettre quelque chose sous la dents. Mais pas des biscottes, quelque chose de moins sec. Bon, direction le réfectoire ? On dirait bien. Mochi somnolait encore sous mon lit. Je l'observai quelques secondes. Puis pris un coussin sur lequel je l'installai avant de le remettre à son endroit initial. Ça sera plus confortable sûrement. Mais peut-être aura-t-il ensuite trop chaud ? J'y réfléchis encore quelques minutes, le temps de m'habiller. Finalement, je saisis sa Pokéball et l'emportai avec moi.
L'autre chose qui m'embêtait profondément avec ce temps, était qu'il faisait trop chaud pour pouvoir prendre un sweat et de fourrer mes affaires dans les poches. J'étais alors obligée d'emporter mon sac.
Note à moi-même : Acheter un sac à dos

Je marchais d'un pas tranquille vers le bâtiment où je désirais me rendre. Une glace, ça doit être sympa aussi. Mais qu'est-ce que j'ai à faire pour le reste de ma journée ? Rien. Ennuie mortel en prévision. Bah, autant trouver quelque chose à faire pour m'amuser. Et vu que je me rendais justement au réfectoire... Foutre le bordel en cuisine ? Ça pourrait être marrant. Bientôt, une rumeur circulera sur les compétences en cuisine de notre chère Mama Odie. Ou pas. Mais rien ne m'empêchait de partir à l'exploration de cette cuisine. Peut-être y trouverais-je des choses intéressante, comme une éventuelle complicité entre elle et l'infirmière ? Gummy était sorti, sentant mon sourire se former sur mes lèvres.

« Bon, bah on y va ? »
Lui dis-je. Ce dernier ne se gêna pas et se dirigea directement vers l'arrière du bâtiment. Je le suivis. Une porte. Celle qui mène directement à la cuisine, sûrement, au vu du compost qui se trouvait à côté. Était-elle ouverte ? Gummy ne se gêna pas pour passer à travers le mur. Je m'approchai à pas de loup de cette porte et baissai doucement la poignée. Discrètement, j'exerçai une légère pression vers l'avant. Bingo, la porte était ouverte ! Je passai ma tête à travers l'ouverture et fermai les yeux en entendant un cri féminin suivit d'un brouhaha non-identifié. Espérons que personne n'a rien entendu et ne viendra. À l'heure où il était, il ne devait pas avoir trop de monde en train de déjeuner dans la salle à l'avant et Mama Odie devrait être en train de somnoler devant le comptoir, à ma connaissance. Gummy était revenu derrière moi.
Une pomme roula à mes pieds. Curieuse, je pénétrai dans la pièce. Une jeune fille était étalée sur le sol, à ma gauche. Elle avait de longs cheveux foncés, soyeux et portait des vêtements rouges. Mmm, les cris de Jackie. Elée ? Ailee ? Nan, un autre truc.

« Hé hé hé … Désolée. Ton Spectrum m’a surprise. »
Me dit-elle quand elle m'aperçut. Je lançai un regard au concerner, un sourire aux lèvres. Ce dernier sifflotait, l'air de rien. La jeune fille se leva. En tout cas, c'était une Pyroli. Le prénom, je n'arrivais plus à m'en souvenir et ça m'agaçait. Un Abr... Absol était à ses côté, en train d'engloutir des pâtisseries. Le sien, sûrement.

« - Toi aussi, tu t’es levée trop tard pour manger ? Continua-t-elle une fois relevée.
- Pas vraiment, une petite faim, on va dire. » Mentis-je, bien que ce n'en était pas complètement un.
- Aileen. Pyroli. J’ai pas eu le temps de manger avant l’entraînement commando, je me rattrape comme je peux. Et le morfale, là, c’est Sphax.
- Aah, voilà, Aileen. Je me disais que c'était un truc du genre.
Je claquai des doigts. Hope pour ma part. Pyroli aussi, si tu ne m'a pas encore croisée.
- T’en veux ? »
Me demanda-t-elle en me tendant un gâteau.

J'en saisis un après un petite « Thank's ! » accompagné d'un hochement de tête. Commençant à l'engloutir, j'entendis des bruits de pas se rapprocher. Merde.

« Fais gaffe, quelqu'un arrive. »
Chuchotai-je à ma camarade Pyroli. Avalant le reste du gâteau, je m'accroupis pour ensuite me mettre à quatre pattes.

« Tiens, il y a quelqu'un ? J-... OOH MON DIEU !! Mes gâteaux ! »
La voix grave et paniquée m'apprit que c'était Mama Odie. Des pas lourds mes rapides se firent entendre. Elle se rapprochait en courant. Je me mordis la lèvre et contournai le plan de travail le plus silencieusement du monde possible. Me collant contre le meuble, j'écoutai la dame de cantine maugréer sur le désordre.

« Les chenapans qui ont fait ça vont m'entendre ! »
C'est sur ces doux mots que je l'entendis s'approcher de moi. Vite ! Je rampais derrière le meuble suivant. Des portes claquèrent. Apparemment, avait-elle pris un balais et un balayette afin de tout ranger. Ah non, elle avait fait appel à son Tygnon pour l'aider.
Je jetai un regard autour de moi. Le monde vu du bas était décidément bien différent que vu de haut.
D'ailleurs, la brune, elle s'en était sortie comment ?

Une voix au comptoir appela la vieille dame qui s'empressa d'y aller. Je la vis passer à côté de moi et retins ma respiration. Elle ne m'avait pas remarqué, à mon plus grand bonheur. Son Pokémon était resté. J'ouvris un placard à côté de moi. Il ne contenait que quelques produits vaisselles, et assez d'espace pour que je m'y cache. C'est pratique quand on a une petite taille, pour ce genre de chose, quand même. Mon Spectrum s'y trouvait déjà. Je m'engouffrai, fermant la porte derrière moi en silence. Quelques minutes passèrent, finalement, le ménage était terminé, et le Tygnon retourna vers sa maîtresse, fermant la porte de la cuisine derrière lui. Les oreilles tendues, je sortis du placard après avoir été sûre que le silence était revenu.

« Mmm, Aileen ? »
Chuchotai-je. Mon regard se posa sur le paquet de sucre et celui du sel, à côté des plaques de cuisson.

_________________



Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Ven 30 Mai - 17:10
La chute avait fait un boucan du tonnerre, mais bizarrement, ça n’avait attiré personne. Le bruit de la cafétéria devait sans doute couvrir leur bazar. Alors qu’elle contemplait l’étendue des dégâts, elle fut rejointe par une autre fille, la propriétaire du Spectrum qui l’avait surprise. Une jolie petite blonde au regard pétillant de malice, le genre de fille à qui il vaut mieux éviter de se frotter si on veut garder ses dents bien en place dans sa mâchoire et pas se retrouver à les ramasser au sol. Enfin bref, un pur produit des Pyroli quoi. Par contre, impossible de se souvenir de son prénom. C’est ça, les entraînements matinaux sous le soleil, ça vous grille la cervelle. Finalement, elle se redressa, et se présenta, en profitant pour se justifier un peu. Et l’autre fit de même. Hope, Pyroli aussi. C’est vrai qu’elle l’avait vue ce matin à l’entraînement. Mais le matin, Aileen était un peu dans les vapes, et là, elle n’avait pas mangé, émerger était encore plus difficile, surtout quand une femme tyrannique hurle des ordres tels que monter à la corde, ramper dans la boue, faire des pompes, escalader un mur … Dure, la vie d’un Pyroli.
« Oui voilà, c’est ça, Hope. Je m’en rappellerai la prochaine fois. »
Alors qu’elle piquait un gâteau à la crème pour remplir son estomac, un bruit de pas se fit entendre. Sphax releva la tête, tendu comme un arc. Oh. Problèmes. Hope lui signala assez inutilement que quelqu’un arrivait, et se planqua contre un plan de travail pendant qu’Aileen se penchait souplement pour se dissimuler ailleurs. Surtout qu’il s’agissait de Mama Odie, et là, c’était très problématique. Cette dernière venait de remarquer le plat de gâteaux renversés, et la bouillie ignoble au sol montrant qu’un Pokémon s’était bâfré avec. Il y eut un grand cri, un bruit de placard, et un frisson descendit le long du dos de la brune. Aïe, elle avait appelé son Pokémon. Regardant prudemment sur le côté, elle vit le Tygnon ranger la cuisine pendant que sa propriétaire râlait avec force en rejoignant la cafétéria. Un peu plus loin, Hope se faufilait dans un placard. Il allait falloir qu’elle se cache, et vite, avant que le Tygnon ne l’attrape. A pas de loups, elle rampa à quatre pattes vers un plan de travail pendant que Sphax faisait le guet, et quand elle le vit remuer la queue, elle escalada comme un chat la cuisinière pour se cacher dans un placard en hauteur et fermer la porte, laissant assez d’espace pour rappeler silencieusement son Pokémon qui réintégra placidement sa Poké Ball. Quelques minutes passèrent, durant lesquelles le Tygnon s’agita pour terminer son œuvre, et manquant de provoquer une crise cardiaque chez la brune quand il ouvrit le placard juste à côté de celui dans lequel elle était cachée. Il s’en alla finalement, retournant vers sa dresseuse, et quelques instants après, une porte de placard s’ouvrit en grinçant. Hope sortait prudemment de sa cachette, et semblait la chercher. Aileen l’imita vite, ouvrant la porte du placard d’un léger coup de pied, et se laissant souplement tomber au sol pour rejoindre la blonde.
« Ouf, on a eu chaud. Une chance que Mama Odie soit une maniaque du rangement, t’as vu le nombre de placards vides dans cette cuisine ? »
Le regard d’Aileen suivit celui de sa camarade, et elle esquissa un sourire innocent pas très convaincant quand elle vit le sucre et le sel et qu’elle comprit le plan de sa camarade. Un rapide coup d’œil lui apprit que Mama Odie ne revenait pas. Sphax sortit de lui-même de sa Poké Ball, et lui lança un regard inexpressif. Quoi ? Allait-il encore lui faire comprendre d’un seul mot que c’est une mauvaise idée et qu’il ne faut surtout pas faire ça ? Non. D’un pas très digne, il se dirigea vers le petit tas de baies, en mâchonna quelques-unes, puis d’un mouvement de pattes, fit malencontreusement tomber la poivrière dedans. Le poivre se répandit sur les baies noires, et l’Absol s’assit, la fixant d’un regard supérieur, avec l’air de lui dire « Va-y, fais mieux. » Piquée au vif, Aileen regarda rapidement la cuisine, et d’un geste vif, intervertit le contenu du pot d’harissa et du pot de sauce tomate. Sphax lâcha un petit grondement amusé, parce qu’il savait, tout comme elle, que du poulet au jus de tomates était prévu pour le soir. Les élèves allaient cracher du feu toute la soirée. Finalement, ce fut à Hope de faire sa bêtise, et les deux filles quittèrent la cuisine en pouffant de rire. Ca allait gueuler ce soir.
« C’est pas tout ça mais j’ai encore faim moi. On va se chercher à manger ? Légalement, j’entends. »
Sphax manifesta assez bruyamment son accord, même si ce n’était pas à lui qu’elle parlait. Quel ventre à pattes ce Pokémon ! Ils n’auraient pas pu lui filer un Chenipan ? Trois feuilles par jour et c’est réglé ! Non, lui, il bouffait son poids en baies, puis il enchaînait sur des gâteaux … Bon quoique, on a le Pokémon qu’on mérite, elle n’était pas irréprochable au niveau de la nourriture. Mais c’est bon de manger. Finalement, elles rentrèrent dans la cafétéria par la bonne porte, cette fois-ci, et ce fut le plus naturellement du monde qu’Aileen alla chercher à manger, revenant avec un petit déjeuner copieux – bah quoi, elle a rien mangé ce matin elle – et des baies Siam pour les Pokémon. Sphax, grand prince, poussa le bol de baies vers le Spectrum de la blonde pour lui proposer de partager avec lui. Aileen fit d’ailleurs de même. Elle avait pris plus à manger que d’habitude, exprès pour que sa nouvelle camarade grignote avec elle si elle en avait envie. Eh, c’est de la solidarité Pyroli, on ne laisse jamais un camarade dans la galère. Mâchonnant distraitement son bout de pain, elle chercha un moyen de relancer la conversation. Et le trouva.
« Dur quand même, l’entraînement du matin, hein ? Le général Jackie est quand même un sacré gros tyran. Mais bon, faut bien ça pour forger des Pokéathlètes convenables. »
Du bout du doigt, elle poussa un fruit vers Sphax, ce dernier essayant de s’en emparer sans renverser le plateau. Parce que oui, ce Pokémon adore les fruits, en plus. Tout joyeux, il s’en empara et commença à le grignoter pendant que la dresseuse reprenait la parole.
« T’es pas une athlète toi, non ? Il me semble pas t’avoir déjà vu au stade, mais je peux me tromper. »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Ven 30 Mai - 20:31
J'eus rapidement une réponse. La voix venait de plus haut, d'un placard aussi.

« Ouf, on a eu chaud. Une chance que Mama Odie soit une maniaque du rangement, t’as vu le nombre de placards vides dans cette cuisine ? »
J’acquiesçai de la tête. Arceus était en notre faveur. Quand je la vis sourire à son tour quand elle suivit mon regard, moi-même j'esquissai un rictus. Son Absol, Sphax ressortit de sa Pokéball tandis que Gummy faisait le tour de la salle. Pendant que le Pokémon au poil soyeux s'occupait des baies, je sortis un saladier pour m'aider dans ma tâche. Hop, le sucre dans le récipient, je verse le sucre dans le pot vide, puis je remplis l'autre avec le premier assaisonnement. Je revisse les couvercles et le tour joué ! J'eus un rire moqueur. Lorsque je me retournai, j'aperçus Aileen inverser, quant à elle, la sauce tomate et l'harissa. Gummy, en nous voyant nous amuser, ne voulut pas être en reste. Il finit par réussir à dénicher une bouteille de vin blanc qu'il remplaça par du jus de pomme et vice-versa. Bah, il maîtrisait sa Télékinésie, c'était ça au moins. Finalement, nous sortîmes de la cuisine, en pouffant.
D'ailleurs, je l'aimais bien, l'Absol. Malgré son air si sérieux, il ne semble nullement dérangé de s'amuser avec des activités comme celles-ci. Bah, c'est un Pokémon Désastre après tout. Ça doit être marrant. Mais Gummy n'était pas si loin. Quoique... Mouais.

« Tope-là ! »
Dis-je à Aileen en brandissant ma main.
Elle me proposa ensuite d'aller manger quelque chose, ce que je ne refusai pas. La porte du réfectoire franchie, nous partîmes nous chercher de quoi se nourrir. Enfin, surtout elle. J'achetai pour ma part un verre de jus Parma et des croquettes pour Mochi et Torë. Mon équipe s'élevait en ce moment au nombre de trois, depuis que j'avais délaissé Azz chez Chiho et Nepenthes chez Djelly. Mais ce n'était pas plus mal, ça me faisait des économies. Et surtout, ils sont plus heureux. Le jeune Marcacrin mangeait avec un appétit féroce, peut-être presque le triple de la libellule.
La discussion s'engagea rapidement :

« - Dur quand même, l’entraînement du matin, hein ? Le général Jackie est quand même un sacré gros tyran. Mais bon, faut bien ça pour forger des Pokéathlètes convenables.
- Difficile à croire, mais je commence plutôt à m'y habituer. C'est sûre. Les progrès en à peine quelques mois sont énormes. Je plains d'avance les futures Pyrolis qui nous rejoindront au semestre prochain.
J'esquissai un sourire. Elles allaient morfler, même. Déjà que c'était difficile pour moi de suivre celles qui étaient arrivées au dortoir au début de l'année scolaire.
- T’es pas une athlète toi, non ? Il me semble pas t’avoir déjà vu au stade, mais je peux me tromper.
- Ouais, j'ai pris la spé top-dresseur. Mais je pense faire athlète quand je pourrai choisir la seconde spé. Donc t'as pris ça, toi ? T'as déjà choisis ton parcours ou pas ? »


Remarque, l'entraînement de la Cap'taine devait être un beau avantage quand même pour celles qui choisissait de prendre Pokéathlète.

« J'ai pris ranger. Le CapStick était plutôt compliqué à manier au départ, mais une fois qu'on s'y habitue, c'est plutôt pratique. 'Fin, après 'faut encore avoir l'occasion de les utiliser. Mais c'est plutôt sympathique. »
Je ne cherchai pas justifier mon choix. Mais je pense qu'elle avait compris que je n'étais de loin pas une cinglée de l'écologie.
Gummy s'ennuyait à force d'observer les autres membres de mon équipe prendre leur repas, alors il vint vers moi. Je lui fis un signe de main. Suite à quoi il passa joyeusement le mur le plus proche pour partir hanter les couloirs de l'académie. Je soulevai mes jambes pour m'installer en tailleur et observai une blonde derrière mon interlocutrice parler de maquillage et des différentes marques pour le fond de teint. Fond de teint, hein ? Une Tomato sur le visage ça peut être pas mal aussi. Je remarquai les baies Resin dans le bol de l'Absol. Ça pourrait aussi faire l'affaire. Mais je regrettai de ne pas avoir de lance-pierre dans mon sac.

_________________



Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Sam 31 Mai - 9:55
Mine de rien, Hope était une fille vachement sympathique. Certes, elle était initialement passée pour foutre le bordel dans la cuisine, mais ça ne valait pas mieux qu’elle, qui avait crocheté la porte pour la piller en toute discrétion. Ce qui aurait pu marcher si son Spectrum ne lui avait pas collé une frousse bleue d’ailleurs. Sortant de la cuisine en pouffant de rire, les deux filles se dirigèrent vers la cafétéria, passant cette fois-ci par les portes officielles. Aileen, en général pleine de bêtises, était assez contente d’avoir trouvé quelqu’un avec qui les faire. Parce que bon, Sphax est bien gentil, mais en général il ne la suit pas tellement quand elle veut en faire, et faire ça seul c’est un peu ennuyant quand même. Très vite, les deux filles atteignirent la cafétéria, non sans avoir topé pour célébrer leur petite victoire. En se composant un air sérieux, Aileen alla vite commander de quoi manger, car après les quatre heures trente de commando et la frousse qu’elle venait d’avoir, elle mourait de faim. Aussitôt assise, la conversation s’engagea assez vite, Hope lui parlant en même temps qu’elle surveillait son (adorable !) Marcacrin qui mangeait, Aileen abandonnant pour sa part sa poire à Sphax qui louchait dessus avec assez de force pour la trouer.
« Tu m’étonnes, c’est quand même assez déconcertant d’être réveillé à quatre heures par des hurlements, tout ça pour aller ramper dans la boue sous la pluie. Mais en fait c’est plutôt marrant. »
Oui, marrant. Là, Hope allait vraiment finir par la prendre pour une folle. Mais Aileen adorait le sport. Après avoir été tenu par la bride pendant quatorze ans par une mère coordinatrice qui la poussait vers les métiers de la mode, pouvoir enfin laisser libre cours à toute cette énergie lui faisait un bien fou. Et bizarrement, elle dormait beaucoup mieux aussi, on se demande pourquoi.
« J’aime beaucoup le sport, je suis assez satisfaite d’être une Pyroli. J’aurais détesté être envoyée dans une maison de gros prétentieux qui se prennent pour les caïds de l’école alors qu’ils n’ont sans doute jamais soulevé un haltère de leur vie. »
A côté d’elles, deux Noctali lui envoyèrent un regard noir. Mais comme Aileen continuait de beurrer sa tartine sans s’émouvoir de leur irritation, et qu’ils n’avaient aucun moyen de savoir si elle parlait d’eux, ils retournèrent à leur conversation, non sans lui lancer quelques œillades meurtrières. Pauvres chéris. Qu’ils aillent donc se plaindre au crâneur leur tenant lieu de référent de dortoir, s’ils ne sont pas contents. Cependant, Hope lui répondait, lui confirmant ce qu’elle pensait, c'est-à-dire qu’elle n’était pas une athlète. Elle avait préféré Topdresseur. Encore un ?! Aileen avait l’impression bizarre que cette école était remplie de Topdresseurs spécialisés dans un type. Comme il n’existait à ce jour que dix-sept types, ça allait bientôt faire des doublons de spécialisations. Quand Hope lui demanda si elle-même avait choisi son parcours, Aileen secoua négativement la tête.
« Non, pas encore. Mais j’aimerais bien faire Pokéathlète. Avec option Coach, je pense. »
Coach. Mais bien sûr. Après tout, elle ne pouvait pas tellement lui dire qu’elle était très intriguée par cette option Espionnage qui semblait faire grand bruit en-dehors de l’établissement. S’il y avait des espions dans l’école, ils s’en cachaient plutôt bien. Tant pis, un jour, elle prendrait son courage à deux mains pour aller demander quelques précisions à un des professeurs qui s’occupaient de cette matière, vu qu’ils semblaient être au nombre de trois, si ce n’était plus. Hope, reprenant la parole, lui dit qu’elle avait choisi l’option Ranger, titillant immédiatement sa curiosité, surtout quand elle se mit à lui parler du CapStick.
« Ca ressemble à quoi un CapStick ? J’ai entendu dire que c’était une petite toupie qui tournait autour du Pokémon pour le calmer, ce est déjà assez dur à croire, mais j’imagine que cette toupie magique ne va pas tourner seule autour du Pokémon non ? »
En tout cas, Hope n’avait pas l’air de faire ça parce qu’elle était une dingue de la nature, une cinglée de l’écologie qui irait bien passer le reste de ses jours accrochée à un arbre. A tous les coups, elle faisait ça pour le plaisir de se retrouver seule dans les grands espaces, puis sans doute pour la sauvegarde du monde Pokémon, histoire de les empêcher de s’entretuer entre eux pour un arbre à baies alors qu’il y a le même un peu plus loin. Hope, cependant, semblait intéressée par ce qu’il se passait derrière elle. En se concentrant, elle réussit à entendre un bout de la conversation des deux filles derrière elle. Maquillage, marque de fond de teint. Aileen esquissa une légère moue, dégoûtée. Ca avait failli être sa vie. Sphax, qui avait suivi silencieusement et qui savait très bien qu’il aurait détesté être le Pokémon d’une Coordinatrice Mode, poussa très naturellement, du bout de la patte, son bol de baies Resin vers la jeune blonde, pendant qu’Aileen, tout aussi naturellement, poussait du bout des doigts sa cuillère vers Hope, sans la regarder pour ne pas la trahir alors qu’elle n’avait encore rien fait. Pleine de conneries, ces deux filles.

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Sam 31 Mai - 13:51
« Mmm, c'est pas bien de gâcher la nourriture. »
Chuchotai-je, un rictus aux lèvres. Je ne me gênai néanmoins pas pour saisir la cuillère de mon interlocutrice et de piocher un baie dans le bol de son Pokémon. Viser avec ce genre de mécanique n'avait jamais été mon fort. Ça, c'était plus le point fort de l'autre pyromane. Moi, je préférai largement lancer à la main. 'Fin, ma force m'a toujours fait défaut, du coup, les bombes à eau ou à peinture étaient bien meilleures qu'une simple Tomato. Malheureusement, ça aurait été fort peu discret.
Je plaçai la cuillère sur la table et la positionnai le plus précisément pour que la trajectoire soit bonne. Distance, ça devrait aller. Je plaçai ensuite soigneusement la baie dans la partie conçue à cet effet. Ma main au-dessus de la manche, pas de décalage. Et feu !

Bilan ? Un peu trop fort et légèrement décalée à droite. Ce fut sa douce Granivol qui se la reçut sur la tête. Bon, tournons la tête et continuons comme si de rien n'était la conversation. Quelques plaintes se firent entendre.

« Ouais, il y a une toupie. Je m'arrêtai quelques secondes, interrompue par des cris horrifiés. Putain, comme elles sont bruyante quand même. Je soupirai. Donc une toupie. Le CapStick est en faite un espèce d'iPok avec une antenne. Je l'ai pas prise, je la prends que pour les missions ou pour m'entraîner. Et à l'intérieur de l'appareil, t'as une toupie. Pour capturer un poké sauvage, 'faut qu'elle fasse un certain nombre de tour autour du pokémon en question. Tu gères la trajectoire de la toupie grâce à la partie principale du Capstick. Je te montrerai, un jour, si tu veux. »
Le liquide de jus Parma dans mon verre secoua. Des mains s'étaient brutalement posées sur notre table. Je tournai la tête. Oh, surprise, la coordinatrice de tout à l'heure. Ses yeux nous scrutaient. Je fronçai les sourcils, je n'aime jamais être observée comme ça.

« Hey, vous ! Vous n'aurez pas vu quelqu'un balancer une baie? »
Nous agressa-t-elle avec sa voix aiguë se voulant autoritaire. Je tournai ma tête vers elle. Avec l'expression d'une personne qui ne semblait rien comprendre.

« Hein, tu parles de quoi, juste ? »
Puis je fis semblant de jeter un regard tout autour de moi et m'arrêtai devant leur table. Je lâchai un léger « Oh ! » de stupeur.

« Je vois. C'est pas très... Hygiénique. Mais le jaune s'accorde plutôt bien avec du rose, t'es pas d'accord avec moi, Aileen ? »
Je me remis à siroter mon jus de baie, engageant à nouveau la conversation le plus calmement au monde et ignorant celle qui s'était incrustée à notre table. Elle semblait fulminer. Tant mieux. Mon verre se vidait progressivement. Mon Yanma, ayant finis son repas, vint se poser sur la table. Mochi, quant à elle, se replongea dans une petite sieste.

_________________



Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Sam 31 Mai - 15:46
Pas beau de gâcher la nourriture ? Tu parles, comme si ça la dérangeait. Hope piocha dans le pot pour prendre une baie, et discrètement, Aileen le récupéra pour le baisser. Sphax l’attrapa délicatement du bout des pattes et le posa par terre pour recommencer à manger dedans comme s’il ne s’était rien passé. Appuyant la cuillère sur la table, Hope commença à viser, et Aileen, prudente, se pencha en avant, faisant mine de se saisir du jus de baies Mago posé de l’autre côté du plateau. Et feu ! La baie siffla non loin de l’oreille de la brune, et n’atteignit pas sa cible, tombant sur le Pokémon au lieu de toucher la dresseuse. Il y eut des cris indignés, et Aileen se redressa, l’air de rien, pour boire naturellement son jus de baies. Il n’y avait plus grand-chose sur son plateau, par ailleurs. Cependant, Hope reprenait la parole, commençant par se plaindre du bruit, et Aileen hocha posément la tête, d’accord avec elle. Elles faisaient vraiment trop de bruit. Le CapStick. Intéressant. Un genre d’iPok avec une antenne, qui permettait de faire tourner le fameuse toupie, qui se rangeait à l’intérieur de l’iPok une fois l’opération finie. Etrange. Alors qu’Aileen allait ouvrir la bouche pour lui dire que oui, elle voulait bien voir ça un jour, deux mains se plaquèrent sur leur table, faisant trembler le plateau et le verre de la jeune blonde. Sa voix agressive un peu trop aigue tira une grimace à Aileen, qui se tourna pour regarder derrière elle quand Hope lui demanda innocemment son avis.
« Ouais, bof, ça fait un rouge bizarre quand même. Va falloir frotter fort pour l’enlever. »
La Coordinatrice lâcha un couinement horrifié, qui lui rappela tellement sa mère qu’elle eut envie de se lever et de la baffer pour lui apprendre à rester un minimum digne au lieu de s’exciter pour pas grand-chose. C’est du jus de baie, pas de la peinture corrosive, il n’y a pas mort d’homme – ou mort de Pokémon. Mais elle se retint. Faussement curieux, Sphax releva la tête pour regarder ce qu’il se passait, non sans se lécher les babines pour faire disparaître toute trace de jus de baie jaune. Se désintéressant complètement de la Coordinatrice, Aileen reporta son attention sur Hope, pour essayer de lui répondre. Cependant, la jeune Mentali semblait avoir repéré le bol de baies que Sphax mangeait, et frappa à nouveau sur la table, lui coupant une nouvelle fois la parole. Bon, la ça risque de moins bien se passer.
« Arrêtez de me prendre pour une imbécile, je sais que c’est vous ! »
« Ca t’embête pas trop qu’on mange et qu’on essaie de papoter ? Sois gentille princesse, va squatter une autre table. »
La Coordinatrice lâcha un nouveau couinement, et Aileen serra doucement le poing. Curieux, Sphax releva la tête, en oubliant cette fois-ci de lécher ses babines. Du coup, la jeune Mentali put voir le jus de baie jaune, qui la conforta dans l’idée que c’était de leur faute. Elle fit alors une grosse bêtise. Elle contourna la table pour s’approcher du bol, et Sphax, pensant qu’on allait le lui prendre et ne pas le lui rendre, s’avança d’un coup pour placer sa nourriture entre ses pattes et gronder d’un air menaçant, stoppant aussi sec la Coordinatrice. Elle eut aussitôt toute l’attention de la jeune Pyroli, qui darda son regard violet sur la Mentali, qui les regardaient tour à tour, Hope et elle, pour avoir un minimum de soutien. C’est mort.
« Si t’as faim, tu vas t’en acheter, mais tu touches pas aux siennes si tu veux pas que je te fasse des ennuis. »
« Je sais que c’est vous ! Pourquoi vous avez fait ça à mon Pokémon ?! »
« Je ne sais pas pour Hope, mais franchement c’est pas le Pokémon que j’aurai visé, surtout quand sa dresseuse a un manque de goût assez flagrant. Un tee-shirt rouge sur un pantalon vert ? C’est Carnaval, ou c’est journée à thème ? »
Piqué au vif par le ton méprisant de la Pyroli, la Coordinatrice fit alors une deuxième erreur, celui de couiner une troisième fois et de lui attraper le poignet pour lui mettre une gifle. Visiblement, elle n’avait pas compris qu’elle avait affaire à deux Pyroli, qui suivaient un entraînement militaire tous les matins, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Souplement, Aileen fit tourner son poignet pour attraper celui de l’autre, et tira d’un coup sec vers elle. En quelques secondes, la Coordinatrice se retrouva immobilisée, le poignet coincé, avec un risque de fracture au moindre mouvement un peu trop hasardeux. Sphax, de son côté, faisait face au petit Granivol en colère, le fixant avec une intensité telle qu’il aurait pu le transpercer des yeux. La deuxième Coordinatrice, voyant que son amie avait des problèmes, se rapprocha en faisant sortir un petit Malosse de sa Poké Ball.
« Bien. Maintenant sois gentille, et va voir ailleurs si on y est. Emmène donc ta baie volante et ta copine avec toi, Hope et moi apprécierons. »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Sam 31 Mai - 18:23
« Ouais, bof, ça fait un rouge bizarre quand même. Va falloir frotter fort pour l’enlever. »
Mmm, pas faux. En attendant de lui répondre, je savourai en silence le cri étouffé que nous offrait l'intruse. Indignation, hein ? Je fixai à mon tour cette coordinatrice sans pour autant enlever la paille que je mordillais de ma bouche. Elle était plutôt jolie. De grands yeux verts et une soyeuse chevelure châtain relevée en queue de cheval. Des longs cils bruns et un trait d'eye-liner. Des sourcils foncés, travaillés manuellement, sûrement. Notre table puait son parfum, par contre. Ses doigts, crispés sur notre table, avaient les ongles colorés d'une couche de vernis pourpre, un peu trop foncé à mon goût. J'aperçus son regard se poser sur le bol de la créature aux poils argentés appartenant à ma camarade de dortoir. Elle avait de la chance, en tout cas. Dans une tout autre circonstance, cela aurait pu être une conclusion hâtive. Ici aussi, d'ailleurs. Un sourire moqueur apparut sur mes lèvres. Je m'apprêtai à répondre à la brune en face de moi. La cruche me devança. Faisant vibrer à nouveau notre table.

« Arrêtez de me prendre pour une imbécile, je sais que c’est vous ! »
Je lâchai la paille, desserrant ma mâchoire. Un sourire passa mes lèvres. Je laissai à Aileen le plaisir de lui répondre. La discussion s'enchaîna. La folle furieuse semblait s'être fondée sur l'idée que c'était nous qui avions balancé une baie sur son Pokémon. Elle faisait fixette sur le bol de Sphax.

« - [...] surtout quand sa dresseuse a un manque de goût assez flagrant. Un tee-shirt rouge sur un pantalon vert ? C’est Carnaval, ou c’est journée à thème ?
- C'est la Mère Noël. C'est dans la tradition, elle peux pas faire autrement, c'est pas de sa faute... Quoiqu'il lui manque un peu de boobs quand même,
commentai-je. Puis je m'adressai à la concernée, toute sourire. Pense à acheter un push-up plus efficace. »

Elle voyait rouge. Ses doigts agrippèrent la propriétaire de l'Absol à la peau couleur sang, fixant lui-même avec intensité le Granivol en colère. Manque de chance, elle s'était trompée d'adversaire. Quoique si elle s'en prenait à une plus faible qu'elle, cela serait un signe de lâcheté, non ? En deux-trois mouvements, ma camarade l'avait maîtrisée.

« Bien. Maintenant sois gentille, et va voir ailleurs si on y est. Emmène donc ta baie volante et ta copine avec toi, Hope et moi apprécierons grandement. »
Ah oui ? Tournant ma tête, j'aperçus une des coordinatrice se trouvant à la table de l'intruse sortir son Pokémon et s'approcher vers nous. Je la regardai dans les yeux, provocatrice.
La propriétaire du Malosse se plaça à côté de sa copine. Elle nous pointa du doigt. Des ongles longs et blancs. Je voyais derrière elle, les deux dernières coordinatrices de leur table se chuchoter des mots à voix basse. La nouvelle arrivante entrouvrit ses lèvres rouges. Je la coupai dans son élan. Je vidai mon verre de jus de baie que je poussai ensuite plus loin d'une pichenette.

« - Sachez que c'est pas parce que nous avons des baies Resin que c'est forcément de notre faute. Si vous saviez un minimum lire, vous aurez sû que c'est les baies qui sont au menu du jour, donc évitez de nous embêter avec vos conclusions hâtives. Ensuite, sourire angélique, après réflexion, effectivement, le mélange de couleur n'est pas si... Magnifique. Essayez de négocier plutôt des baies Pecha la prochaine fois que quelqu'un souhaitera se servir de vous comme cible. Le tons chaleureux de l'orange pastel devrait mieux s'accorder avec le rose plastique de ton Granivol.
- EEH, une baston entre gonzesses !! »
Cria une voix derrière nous.

Une petite foule s'attroupa rapidement autour de nous, bien que le réfectoire était peu rempli.

« - Ferme ta gueule, connasse, tu pues de la bouche. Alors comme ça les hostilités étaient lancées ? Comme elle le souhaite.
- Oh, t'as entendu ça ? Je ne suis pas la seule à avoir compris que la bouteille de parfum que t'as vidée ce matin était pour cacher ta mauvaise haleine, m'adressai-je à la première coordinatrice. Le rire aiguë de leurs deux amies vinrent agresser mes oreilles.
- Ahah, genre, elle a même compris qu'elle parlait d'elle.
- Et vous, vous semblez avoir du mal à comprendre quand c'est fait exprès ou pas. Mais bon, tout le monde ne peut pas avoir un QI ass...
- Spark, purédepois, elles me soûlent,
prononça la voix dédaigneuse de Miss-j'aime-les-ongles-au-tipp-ex.
- Abri. » Répliquai-je, un rictus moqueur sur le visage.

J'avais plutôt bien fait d'acheter cette CT, quand même. Même en dehors de l'utilisation pour le concours de coordination, elle restait plutôt pratique. Torë déploya ses ailes pour voleter rapidement au bout de la table et faire apparaître un mur transparent aux reflets bleutées protégeant toute la table autour de laquelle on se trouvait. La fumée noirâtre s'écrasa contre. La foule recula pour se protéger de ce gaz toxique, y compris les coordinatrices.

« T'as d'autres idées débiles dans ce genre, pour intoxiquer tout le réfectoire ? »

_________________



Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Dim 1 Juin - 0:05
Même si elle ne le montrait pas, Aileen s’amusait bien. Voir une Coordinatrice essayer de la maîtriser par la force était assez comique. Il ne lui avait fallu que quelques secondes pour la maîtriser, d’une seule main, et sans bouger de sa chaise, ce qui semblait mettre la jeune demoiselle dans un état de colère indescriptible. Très vite, Hope se joignit à la danse, expliquant posément aux autres Coordinatrices pourquoi elles se trompaient. Moui, ou pas, vu qu’elles étaient bien les responsables de l’incident de la baie. Elle tiqua un peu quand la première insulte fusa, mais Hope semblant gérer la situation, elle n’intervint pas, se contentant de terminer son jus de baies avant de reposer son verre vide sur la table. Et ce fut le début du massacre. Une petite troupe se forma rapidement autour des filles, et Aileen décida qu’il était temps qu’elle intervienne pour calmer la situation avant qu’elle ne dégénère – non je déconne, évidemment qu’elle allait mettre encore plus d’huile sur le feu, ce n’est pas tous les jours qu’elle s’amusait autant voyons.
« Oh bon sang, mais qu’elles sont cruches. Elles s’habillent comme des lampadaires, gloussent comme des dindons, et sont incapables de reconnaître l’ironie. »
« Non mais de quoi elle se mêle la faiblarde ?! »
« La faiblarde a maîtrisé ta copine d’une seule main, non pas que ce soit un réel challenge à côté de ce que le général Jackie nous fait faire, alors écrase si tu veux pas qu’il t’arrive la même chose. »
« Spark, Purédpois, elles me soûlent. »
Oh. Mince. Cependant, entendre Hope prononcer « Abri. » d’une voix très calme lui tira un sourire perfide. Et alors que la bulle se formait, Aileen poussa brutalement la Coordinatrice qu’elle tenait pendant que Sphax attrapait vivement le petit Granivol par une aile pour l’envoyer dans le décor. La Coordinatrice chuta lourdement au sol au moment où la bulle terminait de se former et que les autres personnes se retrouvaient intoxiquées par le gaz nauséabond. Profitant que personne ne voyait rien, Aileen leva le pouce en direction de la jeune blonde, pour la féliciter de sa rapidité de réaction. Quand la buée noire s’évapora lentement et que la Pyroli reprit la parole d’un ton moqueur, Aileen ne put s’empêcher de continuer à sa suite.
« Laisse tomber Hope, ce sont des Coordinatrices option Mode, on ne peut pas leur demander un effort de réflexion trop intense. Ces nanas n’ont qu’un cerveau en commun de la taille d’un petit pois, elles ont préféré le maquiller et l’habiller d’une robe rose plutôt que de l’utiliser pour réfléchir. »
La Coordinatrice allait répondre quand un hurlement terrifiant s’éleva soudain, lui coupant la parole. Profitant de la mêlée générale, le Mèdhyena en avait profité pour chiper le bol de baies, et Sphax venait tout juste de s’en rendre compte. Se redressant de toute sa taille, une aura noire et violente sembla soudain l’entourer, tandis qu’il fixait le Pokémon chien avec une haine palpable. Ce dernier le regardait aussi, d’un air provocateur, le bol de baies entre ses mâchoires. Sphax tourna légèrement la tête vers sa dresseuse, attendant un ordre, une indication, quelque chose lui donnant l’autorisation de réduire ce sale voleur en charpie. Car en tant que Pokémon apprivoisé, il savait qu’il n’avait pas le droit de réagir sur un coup de sang, pour ne pas porter préjudice à sa dresseuse. Il n’était pas sauvage, mais domestiqué à sa manière, et il attendait des ordres. Qu’Aileen fut heureuse de lui donner.
« Rends-moi ces baies. »
« Tu plaisantes ? T’en as lancé sur le Pokémon de ma copine ! »
« J’ai payé ces baies avec mon argent. Soit tu me les rends, soit je vais les chercher sur ton cadavre. »
« J’aimerais bien voir ça tiens ! »
« A ta guise. Sphax ? »
Le Pokémon Désastre gronda de satisfaction, et s’approcha lentement de l’autre Pokémon, qui tenait toujours ses baies dans sa gueule. Sans attendre de directives d’attaque, vu qu’on lui avait donné carte blanche, il passa à l’action vivement, sans qu’aucun ordre ne vienne. Pourtant, c’est ce que l’autre attendait. La Coordinatrice faisait voler son regard d’Aileen à l’Absol, attendant un ordre pour pouvoir le contrer. Ce fut son erreur. Vivement, Sphax lança une Vive-Attaque pour percuter le Pokémon et lui faire lâcher le bol de baies. Avant que ce dernier ne puisse les récupérer, il enchaîna avec un Provoc pour exciter le Mèdhyena qui, au lieu de lancer le Jet de Sable que lui hurlait sa dresseuse, préféra utiliser une Morsure sur Sphax pendant que ce dernier se tournait pour saisir le Granivol qui revenait à la charge et l’envoyer d’un coup sec vers le Marcacrin de Hope, comme pour lui en faire cadeau. L’effet du Provoc prenant fin, et son Pokémon étant bien amoché la Coordinatrice put enfin agir.
« Abri ! »
« Ruse ! »
Le Mèdhyena commença à invoquer sa bulle de protection. Sphax disparut d’un coup, pour réapparaître derrière lui, et le heurter sèchement, lui faisant perdre l’équilibre. La bulle vola en éclats, et l’Absol saisit le Pokémon à la gorge pour l’envoyer dans les airs d’une torsion du cou. Enfin débarrassé de son adversaire, Sphax alla se placer à côté de ses baies, fixant d’un air méprisant le groupe de Coordinatrices, comme pour les mettre au défi d’insister. Ce qu’elles firent. Trois, quatre, cinq Pokémon furent sortis. Mama Odie, elle aussi, sortit d’un coup de sa cuisine, et hurla en voyant le désastre. Jus de baie au sol, plateaux en vrac, tables et chaises renversées …
« Que se passe-t-il ici ?! »
Les Coordinatrices se mirent à parler toutes en même temps, si vite qu’on n’y comprenait rien. Quand elles firent une pause, brusquement réduites au silence par le Tygnon de Mama Odie, Aileen saisit sa chance. Elle avait appris l’art du mensonge pour que sa mère lui fiche la paix, en lui disant que ce bleu venait d’une chute et pas d’un coup de poing mal placé, ou qu’elle avait passé la journée à se balader au marché alors qu’elle était allée traîner sur les quais, lieux peu fréquentables de la ville, pour y voir des combats Pokémon.
« On mangeait tranquillement, et celle-là est venue nous voir pour nous accuser d’avoir lancé des baies sur son Pokémon ! Ensuite elle a essayé de voler le bol de baies de mon Pokémon, je l’en ai empêché, et elles sont intervenues pour nous combattre ! Le Mèdhyena de celle-là a même voulu voler la nourriture de mon Absol ! »
Les Coordinatrices poussèrent un cri outragé, alors que les rares témoins hochaient la tête, personne n’ayant vu Hope tirer à la cuillère sur le Granivol. Aileen adorait jouer sur la crédulité des adultes, ces derniers pensant dur comme fer qu’à quatorze ans, les enfants ne sont encore, justement, que des enfants, et pas de futurs adultes en devenir. Pour achever le point final à son magnifique bobard, elle se tourna vers Hope, les yeux brillants de larmes contenues. C’est vrai quoi, après tout on les avait attaqué sans raison aucune, alors qu’elles voulaient juste manger !
« Pas vrai Hope ? »
Ah, quelle bonne comédienne. Plus qu’à espérer qu’Hope accepte de jouer le jeu.

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Dim 8 Juin - 15:54
« Laisse tomber Hope, ce sont des Coordinatrices option Mode, on ne peut pas leur demander un effort de réflexion trop intense. Ces nanas n’ont qu’un cerveau en commun de la taille d’un petit pois, elles ont préféré le maquiller et l’habiller d’une robe rose plutôt que de l’utiliser pour réfléchir. »

Mouais... Si on veut. Raison de plus pour s'amuser un peu. Cependant, avant que je ne puisse faire quoique ce soit, une voix gronda. Duel entre canins, avec comme récompense, un bol de baies. Bah si elles le souhaitent. J'observais la scène, un sourire moqueur au lèvre. Je fus soudainement interrompue dans ma contemplation par un geste brusque. Un cri de surprise mélangé à de la douleur se fit entendre.
La connasse. Elle va me lâcher les cheveux dans la seconde qui suit, ou elle le regrettera. Tenant quelques une de mes précieuses mèches, elle me forçait à lever la tête pour la regarder dans les yeux. Yeux scintillant de colère. C'était beau à voir. Je lui souris avec un air de défi.

« - Vous êtes plutôt gonflées. Si tu me présentes des excuses là, tout de suite, je te laisse tranquille avec les autres, me dit-elle.
- Aha, rêve toujours... Connasse, lui répondis-je, après avoir pouffé un coup. »

Puis directement après, je levai mon genou pour la frapper dans le ventre. Elle me lâcha rapidement, ses mains quittant ma crinière pour tenir son corps douloureux. Enfin, elle avait reculé à l'impact, amortissant le choc, donc ça ne devait pas être très grave. Je me frottai la tête, légèrement sonnée. Elle m'avait tout de même arraché quelques mèches. Je lui rendrai la pareille. Oh que oui. Un jour. Elle devra faire attention aux jours qui suivent.
Une Granivol atterrit près de moi et de ma boule de poils chocolat. De l'autre côté, le combat battait son plein. Mochi, surprise, se réveilla en sursaut, peu ravie. La pauvre bête rosée, quand même... Je m'accroupis en face, avant de lever la tête pour croiser la tête de sa dresseuse furibonde. Comme elle veut.

« Bon, Mochi, Poudreuse ? »

Histoire de rafraîchir l'atmosphère. Mon Marcacrin me regarda, un peu hésitante. Finalement, une grosse vague de neige apparut, poussant la Granivol encore sonnée par sa chute en arrière. Entre la neige, le reste de fumée toxique, les étincelles du combat à côté, la foule qui criait et qui pariait, il y avait un beau bordel.
Soudain, j'aperçus un petit groupe de Pokémon apparaître. Aïe, Sphax va avoir du mal à s'en sortir contre cinq ennemis. Et Gummy qui s'est barré. Je soupirai. Heureusement, un cri arrêta directement tous les événements qui se passaient. Ah, notre chère Odie.
Un brouhaha se forma rapidement entre les coordinatrices qui essayaient d'expliquer et la foule qui commençait à se disperser et quitter discrètement la salle. La cuisinière demanda le silence à l'aide de son Tygnon. Ma camarade Pyroli en profita pour expliquer à son tour.

« Pas vrai Hope ? »
Ou comment se défendre en ne disant que la vérité. Elle avait du talent, celle-là, aussi.

« - Oui ! Je vous jure que si ! Celle-là a même voulu la gifler ! Et elle, elle m'a tiré les cheveux. Elle a même voulu nous intoxiquer !
- Elles nous ont insultés!
Répliqua une.
- Mais c'est elles qui ont commencé ! Me défendis-je. »

Des phrases fusèrent à nouveau dans tous les sens. Des spectateurs s'en mêlaient pour acquiescer les paroles de telle ou telle. Finalement, la vieille dame en eu ras-le-bol.

« SILENCE !! Rangez-moi tous ce bordel et fichez le camps, COMPRIS ?! »
Sur ces doux mots, elle retourna dans sa cuisine en grognant, demandant à ses Pokémon de nous surveiller. Des plaintes fusèrent et des regards assassins nous fixaient, nous et les coordinatrices. Les quelques élèves qui essayaient de s'éclipser se faisaient arrêté par un Tygnon musclé. Un silence de mort régnait dans la salle. Je regardais les Mentalis qui me fixait d'un air provocatrice et moqueuse. Qu'elles osent s'approcher et on verra après. Je rentrai Torë et Mochi dans leur Pokéball tout en relevant les chaises renverser. Mamie Odie revint peu après pour tendre un seau d'eau et un chiffon à la propriétaire du Malosse qui ne pu se plaindre. Elle passa ensuite son boulot à la brune au Granivol. Finalement, la salle en ordre, nous fûmes tous poussés à l'extérieur.

« Les filles, toujours à se crêper le chignon pour un rien. »
« P'tain, elles sont chiantes ! »
La foule se dispersa rapidement. Les coordinatrices, après nous avoir fusillés une dernières fois du regard, s'en allèrent, elle aussi. J'entraînai rapidement Aileen vers un coin plus isolé, avant d'éclater de rire. J'essuyai une larme d'un revers de main.

« C'était excellent ! On remet ça à quand tu veux, à condition de ne pas se faire repérer. »
Parce que oui, bien que au final, ces cruches n'avaient aucune preuve, le fait qu'elles nous aient soupçonnez m'avait un peu irritée quand même.

« Je crois que je prendrai un sandwich, ce soir. »
Je lui fis un clin d'oeil. Finalement, nous partîmes en salle de classe. Les cours ne tardaient plus trop à débuter. Je notai dans un coin de ma tête le visage de la blonde. Je pourrai revendre ses mèches à un perruquier par la même occasion, en plus de me venger, je me ferai un peu de tune.

[Fin du RP pour Hope / Merci pour ce RP génial! 8D]

_________________



Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   Dim 8 Juin - 17:39
Ce qui n’était au départ qu’un petit jeu pour tromper l’ennui s’était vite transformé en guerre. Les Mentali piaillaient pour que les deux filles s’excusent, et les deux Pyroli, au contraire, s’enfonçaient dans leur mensonge. Et elles s’amusaient beaucoup. Ce n’était peut-être pas très charitable, mais Aileen avait les Coordinatrices en horreur, surtout quand elle les entendait piailler avec des décibels en trop parce qu’elles ont une tache sur leur robe ou qu’elles trouvent que leur Pokémon est adorable. Ce groupe d’imbéciles faisaient le frais de son ressentiment, et de ces années passées à supporter sa mère qui couinait pour un oui ou pour un non, parce que le pelage blanc de Fifi ne l’est pas autant qu’il devrait l’être, ou que sa coupe Kabuki a été faite de travers. Maintenant, c’était le bordel. Sphax se battait pour récupérer ses baies, Hope se battait pour que la Coordinatrice lui lâche les cheveux, et dans ce bazar ignoble, un hurlement se fit entendre. Mama Odie, qui constatait l’ampleur des dégâts. Profitant d’une pause dans le débit de parole des Coordinatrices, Aileen plaça sa version des faits, très vite reprise par Hope.
« SILENCE ! Rangez-moi tout ce bordel et fichez le camp, COMPRIS ?! »
Le hurlement de Mama Odie fit tomber un silence de mort dans le réfectoire. Les Coordinatrices les fixaient, Hope et elle. Leur animosité se heurtait aux regards sarcastiques des deux Pyroli. Elles avaient gagné cette petite bataille. Et discrètement, Sphax fut à ses côtés, l’air extrêmement fier de lui. En effet, il avait profité de la pagaille pour attraper le Granivol gelé et le rouler dans le jus de baies pour laver son honneur. Maintenant, le petit Pokémon n’était plus tout à fait rose, et ses feuilles pendaient, misérables, de chaque côté de sa tête. Ca, c’était pour avoir essayé de lui voler ses baies. Mais la Coordinatrice ne put même pas hurler sa colère. Mama Odie venait de revenir, avec des seaux, des brosses, tout ce qu’il fallait pour nettoyer, et chaque Coordinatrice reçut son attirail. Pour échapper à la corvée, Aileen attrapa Hope par un bras et la tira vers une table pour qu’elles la soulèvent à deux. La salle fut remise en ordre en quelques minutes, et tout le monde fut prié de quitter les lieux.
« Les filles, toujours à se crêper le chignon pour un rien. »
« P’tain, elles sont chiantes ! »
« Vive-Attaque. »
L’Absol disparut, et réapparut derrière les dresseurs, qu’il percuta avec force. Les deux garçons battirent des bras comme des moulins, et tombèrent au sol au moment exact où Sphax se replaçait à côté d’elle. Avant qu’Aileen n’ait eu le temps de placer une pique bien sentie, Hope l’attrapa par le poignet pour la tirer dans un endroit calme et éclater de rire. Essuyant une larme d’un revers de main, elle lui dit également qu’elles pourraient remettre ça n’importe quand, à condition de ne pas se faire choper. Le regard de la brune s’égara sur la chevelure de la blonde, et un sourire s’étira sur ses lèvres fines.
« Oui, il faudra qu’on remette ça très vite. Que tu me montres comment fonctionne ce CapStick, et qu’on récupère la mèche de cheveux qu’elle t’a arrachée. »
Quand Hope reparla de leur petit tour en cuisine, disant qu’elle mangerait un sandwich ce soir, le regard d’Aileen pétilla. Avec tout ça, elle avait presque oublié. Enfin bon, elle s’en serait rappelée en allant manger le soir même, et serait partie avant de faire une regrettable erreur. Finalement, les deux filles se séparèrent, chacune devant aller en cours. Avec toutes ces bêtises, elle allait arriver en retard au cours de sport. Cependant, avant de se quitter, elles se promirent sans vraiment le dire de se revoir pour régler son compte à la Coordinatrice qui avait osé toucher à ses cheveux. Aileen avait déjà plein d’idées pour se venger et lui pourrir la vie …

[Et RP fini ! o/]

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]   
Opération morfale ! (Aileen&Hope) [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :