Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Court Royale 2 Mid
48.97 € 69.99 €
Voir le deal

Chypre Hamilton
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t193-chypre-hamilton-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t195-chypre-hamilton-mentali
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Sinnoh
13 ans
24
669
475
pokemon
Sinnoh
13 ans
24
669
475
Chypre Hamilton
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Il y avait dans les yeux limpides de la richissime étudiante un mélange incertain de je-m’en-foutisme et de surprise. Penchée sur un ridicule miroir de proche, elle s’appliquait de ses mains graciles à réordonner sa chevelure. Je roulais des yeux. La rose me semblait si superficielle à cet instant précis. J’aurais craché par terre de dégoût si nous n’avions pas été en pleine mission. Si. Avec des si on pourrait mettre Illumis en bouteille je suppose. Fortement contrariée je laissais le soin à Bel de commencer à désintégrer les arbustes en coup de patte réguliers. Il était volontaire mais comme je m’y attendais mais sa petite taille le rendait profondément inefficace. Je maudissais un peu de ne pas avoir songé à prendre Thor qui du haut de ses soixante-cinq centimètre aurait fait bien plus de dégâts. Quelle imbécile. J’eus le plaisir de découvrir que malgré ses activités ô combien passionnantes et prioritaires Avril avait fini par faire le lien entre ma grimace et la broussaille qui dévorait l’accès à la nouvelle de demeure. Dire que nous ne connaissions pas le nom des gens pour qui nous exécutions ce travail…

L’ennui m’arracha un soupir et je me focalisais bientôt sur le bruit de lames régulières de l’Insécateur. La souplesse de ses mouvements lorsqu’ils tracés des arcs aériens et mortels me fascinait. La Coordinatrice prenait le temps d’aiguiser les lames de son gardien ? Je jaugeais rapidement son visage pétri de lassitude et inscrivait un « non » définitif. Les premiers végétaux terrassés, cette idée de soin des lames tourna dans mon esprit. Plus notre progression avancée plus je lançais de fréquent coup d’œil à la dresseuse, j’étais démangée par l’idée de la prévenir. Lorsqu’un arbre un peu plus large que les autres tomba en bourdonnant, je n’y tenais plus.

« Tu savais que les lames d’un Insécateur sont réputées pour s’émousser rapidement ? De nombreux soins sont proposés pour ça. En tant que Coordinatrice, tu devrais te renseigner. »

Juste après avoir dit ça, un sentiment me noua l’estomac. J’étais en train d’oublier quelque chose. Le sentiment d’être passé juste à côté d’un élément important pesait sur mon crâne comme le soleil à son zénith. Je mordillais ma lèvre inférieure en dressant une liste mentale de ce qui nous était arrivé quand la voix grave et familière du troisième me fit sortir brutalement de mes pensées. Il est déjà arrivé ? Je regardais le brun et tous ses pansements. Prince ? Le scientifique avait-il éborgné mon comparse dans ses manœuvres. Une colère maternelle fit étinceler mon regard avant que je ne vois la tête d’hélium surgit gaiement aux côtés du Phyllali. L’angoisse tomba bien que je ne puisse retenir un grognement.

« J’espère que tu as été raisonnable. »

Nous faisions chemin commun vers la maison. Elle me rappela étrangement celle de mon enfance, faisant ressurgir quelques souvenirs inquiétants. Je déglutissais. Les tuiles rouges harmonieusement disposé et les quelques Nirondelles qui pépiaient joyeusement semblaient tout droit sortis d’un souvenir. La chaire de mes bras s’étaient hérissés et je m’engouffrais nerveusement dans le logis. J’en ressortais presque aussitôt. Je n’aimais pas. Cela me serrait définitivement le cœur de faire le rapprochement entre cet endroit et celui qui avait donné naissance à tant de drames par le passé. Bel m’observait curieusement en trottinant silencieusement près de moi. Je lui enjoignais d’aller jouer plus loin. J’avais besoin d’être un peu seule. Je mettais un point d’honneur à remplir la maison de cartons, soulevant sans grimacer les blocs de « Sucre d’Orge » qui pour certains pesaient presque aussi lourd que mon Obalie. Cette énergie partait d’un désir simple, plus vite j’aurais terminé plus vite cette mission serait achevé. Les Tarsals avaient été redoutables, soignant le part de travail jusqu’à distribuer les cartons dans la pièce correspondante. Les abrutis, maintenant le petit groupe allait être obligé de faire pareil. J’en étais à mon quatrième aller-retour et je commençais déjà à me transformer en flaque de sueur. La chose qui m’avait échappé plus tôt revint me frapper comme la foudre. Un arbre un peu plus large que les autres tomba en bourdonnant. Les arbres ne bourdonnent pas. Glacé d’effroi de je me tournais lentement vers la baie ou une nuée de Dartagnan arrivés épée en avant. Sur le coup de la surprise je lâchais mon chargement qui écrasa mon pied droit. La douleur fulgurante me déstabilisa alors que je sautillais de façon tout à fait disgracieuse réprimant de grosses larmes. Ma stupidité me fit perdre un temps précieux et la part encore rationnel qu’il y avait chez moi s’efforça de palier.

« Bel ! Enflamme ces intrus ! TOUT DE SUITE ! »

Le rongeur hésita. Doux Arceus ! Il n’allait pas se la jouer protecteur de la faune local tout de même ?! Ces grosses guêpes ne se priveraient pas pour nous infliger des dommages conséquents. D’autant qu’elles se rapprochaient a vu d’œil. Du calme. Si l’Héricendre refusait de la carboniser, soit. Il me fallait un autre plan. J’arrachais sans ménagement le scotch du carton que je m’étais faite tombé sur l’arpion et sortait vivement brosse, grattoir, jouets… Quand enfin je mettais la main sur ce que je cherchais : un paquet de Poffins. Je priais pour qu’il s’agisse d’un goût Pêche ou Oran et non pas Remoraid ou Poissirène et le jetais à nos agresseurs. Ceci fait j’attrapais Bel sous mon bras et fonçais me réfugier dans la maison, ce n’était qu’une manœuvre pour gagner du temps. Les courants d’air m’apprirent que toutes les fenêtres avaient été ouvertes surement par notre lady de service. Gé-nial. Je m’empressais de fermer celle du rez-de-chaussée.

« ASPLIN ! Ferme les fenêtres de l’étage vite ! »

Je réalisais que je n’avais aucune idée de là où pouvait être Noctis. Le scientifique avait-il eut le temps de regagner l’abri ? Passablement inquiète j’interpellais à nouveau la rose.

« Tu sais où est Noctis ? »






perso' le plus studieux

Noctis Flavelle
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Les deux filles arrivées, ils commencèrent à répartir les cartons dans les différentes pièces. Mauvaise journée, définitivement. Et encore, il n'avait rien vu. Il avait fermé les yeux cinq secondes, pour se reposer. Jamais il n'aurait dû. Il entendit un premier cri, puis un ordre de la part de la même personne. Il rouvrit les yeux, pour contempler l'essaim de Dardagnan qui fonçait droit sur la maison, et donc sur eux. Oh bon sang ! Le destin s'acharnait contre lui, ou quoi ? Où était passée les deux filles ? La réponse tomba d'elle même, elles étaient à l'intérieur et lui... Et lui à l'extérieur. Maudite journée, maudit temps, maudite mission ! D'une humeur passablement exécrable il se tourna vers l'essaim qui lui fonçait dessus. Il n'avait pas envie de rigoler, et encore moins avec eux. Ce serait peut être un bon moyen de se passer les nerfs. Il saisit deux pokéballs, et les lança avec un ordre :

« Abri. »

Le Crustabri ne se fit pas prier et quelques Dardagnan se heurtèrent à la paroi fine et impossible à briser. Le groupe se répartit rapidement autour d'eux, et le dresseur regarda Embrun et Ether. Maintenant, c'était une question de timing. Dans l'abri, il ne pouvait par leur ordonner d'attaquer, mais dès qu'il s'éclipserait, les autres chargeraient. Donc maintenant... Il soupira et regarda les deux autres. Il comptait sur eux.

« Surf, puis Tonnerre. »

L'eau conduisait l'électricité. La vague partit, touchant tout le groupe d'un coup, les faisant reculer un peu, emporté par la violence du courant. La petite maison ne sembla pas gênée, mais peut être qu'à l'intérieur, il avait des secousses. L'attaque Tonnerre qui suivit fut rapidement redirigée sur les Dardagnans, qui, mouillés, n'eurent cessent de conduire ce courant à chacun des leurs. Leur jetant un regard dédaigneux et agacé, le brun n'avait en revanche pas prévu la suite. Furieux, un bourdonnement plus puissant que les autres fut clamé à l'unisson, et cette fois ci, quelque chose de gros arrivait. Un autre Dardagnan, plus gros, plus fort, plus puissant, et très en colère. Ha, parce que lui était d'humeur à rire, peut être ? Si les autres pokémon mesuraient en moyenne un mètre, celui là en faisait au moins deux. D'ailleurs, l'affrontement de regard aurait pu durer éternellement si l'Altaria du dresseur ne fonçait pas droit sur ce dernier, pour le récupérer en toute hâte. Surpris, il se raccrocha à l'oiseau du mieux qu'il put, rappelant les deux autres dans leur pokéball. Le passage par la fenêtre était complètement imprévu, et une fois à l'intérieur de la maison, il se laissa tomber au sol. Flûte alors... Il eut vite fait de se redresser, pour se retrouver en compagnie des deux filles.

« J'ai vraiment pas de chance. »

Néanmoins, maintenant qu'il les avait bien énervés, il y avait peu de chances que l'autre géant parte de lui-même. Son Grodrive venait de foncer sur lui pour l'entourer de ses pattes, pleurant à chaudes larmes. Il réconforta l'acteur d'une main, prêt à parier qu'il ne s'agissait là que d'un autre de ses shows. Dream... Il soupira. Aussi, il se garda d'énoncer ces pensées, plutôt sombres et destructrices, et demanda d'une voix relativement posée :

« Quelqu'un a un plan ? »



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Gwenn Emmings
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Des Dardagnans. En masse. Le regard bleu d'Avril était fixé dessus. Un mélange d'incompréhension, de peur et de surprise. Elle entendit une voix qui semblait l'appeler. Fermer les fenêtres ? Malgré tout, elle fronça des sourcils. Elle n'appréciait pas qu'on lui donne des ordres. C'est l'inverse, en général.

« Évite de me donner des ordres la prochaine fois. »
Annonça-t-elle à l'intention de la brune, tout en se déchaussant rapidement. Le parquet peut facilement être abîmé à cause des talons comme les siens. Zut. Elle avait oublié ce détail en pénétrant dans la demeure tout à l'heure. Ignorant la question qui venait d'être posée, elle sortit ses Pokéball et fit appel à Bulle pour l'accompagner dans sa tâche. D'ailleurs, qui était ce Noctis ? Le jeune homme, peut-être ? Grimpant à l'étage, une ombre masculine apparut. Il est là. Après avoir avertie la brune, la jeune femme fila aux étages supérieurs.

Les fenêtres claquèrent les unes après les autres. Une fois toutes les issues bloquées, la rose resta au milieu d'une pièce vide, tapotant son pied contre le sol nerveusement. Elle n'osait pas jeter de regard vers l'extérieur. Dans un soudain élan de panique, elle refit le tour des chambres afin de descendre tous les stores également. Finalement, le bâtiment plongé dans le noir, comme une base de guerre barricadée, la rose redescendit enfin au rez-de-chaussée.

« Quelqu'un a un plan ? »
Eut-elle tout juste le temps d'entendre. Elle s'installa sur le plancher après avoir vérifié la propreté de ce dernier. Peu de poussière, ça ira pour cette fois.

« Un plan ? Il faudrait aller au lance-flamme directement. »
C'est vrai. Un Démolosse était bien pratique, tout de même, en y repensant. Quoique son père ne devait pas l'utiliser de la même manière qu'elle, mais ce n'est qu'un détail. Agacée et angoissée, elle sortit ses trois Pokéball pour les déposer sur le sol, sans savoir que pouvoir faire. Tout en les fixant, elle jouait avec, nerveusement, en les faisant tournoyer les unes après les autres.

« D'ailleurs, ils emménagent quand ici ? Dans quelques minutes, quelques heures ? Si on a assez de temps, on peut toujours attendre qu'ils s'en aillent... Un pensée lui vint soudainement à l'esprit. Au faite, il y a une cheminée dans cette maison ? »
Pourquoi pensait-elle à ça au juste ? Ah oui, ça pourrait être une potentiel entrée pour que les Dardagnans viennent les agresser. Elle frissonna à l'idée de  se retrouver confrontée à une armée de ces bestioles. Elle espérait avoir une réponse négative à sa question précédemment posée. En attendant, elle se mit à farfouiller dans son sac, dans l'espoir de pouvoir trouver un quelconque objet qui pourrait l'aider, cependant, rien de bien utile. Elle s'allongea sur le sol avec un soupire, découragée. Elle regretta à cet instant de ne pas avoir sa carabine sur elle ou bien Memphis à ses côtés. Grincement des dents.
Chypre Hamilton
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t193-chypre-hamilton-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t195-chypre-hamilton-mentali
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Sinnoh
13 ans
24
669
475
pokemon
Sinnoh
13 ans
24
669
475
Chypre Hamilton
est un Scientifique Chercheur Pokemon

L’interpellé déboula en sueur, la mine peu réjouie. Mon faciès se tordit dans une grimace d’appréhension. Rien n’était coordonné. S’il revenait de l’extérieur dans cet état, c’est qu’il avait probablement échoué à repousser l’assaut des guêpes. Peut-être même avait-il attisé leur hargne. J’étais piquée de colère à l’idée qu’il est empiré la situation  mais je n’osais pas le dire à voix haute. J’étais rouge de honte d’avoir omis ce détail en nous frayant un chemin dans les bois. Plan ? A la blague ! C’est sûr qu’en quelques minutes, acharnées que nous l’étions à empiler les cartons où fermer fenêtres et volets nous risquions d’avoir un plan ! Il faisait bien sombre à présent dans l’habitation, l’odeur de la poussière et le bourdonnement incessant des Dartagnan m’oppressait. Je claquais des doigts et le dos de Bel s’hérissa de flamme. L’Héricendre me coula un regard doux, apaisant. Pendant ce temps Avril – qui semblait enfin se soucier d’autre chose que sa personne – parlait d’attendre. Hypothèse que je trouvais excellente, les animaux s’excitaient rapidement mais dans l’absence de résultat leur agressivité redoublait comme un soufflet. J’avais pu de nombreux Rattata sauver leur fourrure en se cachant ainsi entre les racines d’un arbre.

Bien sûr qu’ils avaient une cheminée, j’étais passée au moins deux fois devant en déplaçant les cartons. Mes sourcils se froncèrent. La rose pensait-elle à une échappatoire propice ? Y faire brûler un feu ? Je me glaçais. Et si… Sortie, entrée, guêpier. Mon cerveau se mis à chauffer. Agir. Je bondissais vers la pièce à vivre où était l’âtre, mon partenaire sur les talons. Révélée  par la lumière vacillante des flammes du rongeur, j’eus la joie de découvrir que les Dartagnan n’avaient pas encore eu la même idée que nous. J’attrapais un tisonnier noir et le brandissais prête à en découdre avec nos invités inopinés. Mais le vrombissement colossal qu’ils dégageaient faisant trembler les murs de la baraque parut réduire. Je ne savais pas comment l’interpréter, jusqu’à la voix criarde bien familière désormais retentisse derrière les maisons. Plutôt mourir que d’être désignée responsable. Avril pouvait bien passer pour une égoïste sans moi. L’angoisse que j’avais pour ma propre réputation était parfaitement méprisable aussi je me forçais à cogiter sur une façon d’aider le jeune couple en détresse. Marion était-elle seule ou très bien accompagnée ? Hum… Information inutile. Je faisais le vœu que l’exubérante rousse ne soit pas venue en vélo ou à pieds, sinon il valait peut-être mieux se préparer à ramasser une loque violacée tout de suite.

Nos agresseurs insectes n’étaient pas franchement des créatures tendres et pour avoir observé les dégâts d’une unique piqûre venimeuse sur un imbécile de Joliberges je n’avais pas franchement envie d’expérimenter. Ou bien juste pour approfondir la connaissance scientifique que je pouvais en avoir et… Ce n’était pas le moment. Armée de mon tisonnier je passais le palier de la porte. En voyant la nuée de bête encerclant la petite auto rouge de Marion, je me liquéfiais sur place. Pourquoi ? Quel courage ridicule pouvait bien m’avoir fait quitté mon précieux abri ? Un couinement près de ma cheville fit écho à mes pensées. Bel m’avait suivie. Plus que de l’étonnement, c’était presque de l’abasourdissement de le voir bravé ses démons pour me suivre. Mon cœur oscillait entre une grande gratitude et une terrible colère. Il risquait d’être blessé et ne serait qu’un fardeau avec son abstinence au combat. Un autre glapissement de sa part me prévint de l’arrivé d’une très laide bête jaune rayée de noir. De mon épée de fortune je la repoussais. Un autre surgit et je répétais mon geste. Je m’étais toujours cru dénuée de talent dans les jeux d’escrime aussi j’étais surprise d’atteindre mes cibles et d’esquiver les coups. Etait-ce l’instinct de survie qui décuplait ainsi mon agilité.

Mon cœur tambourinait. J’avais du mal à me concentrer  sur autre chose que les dards qui pointaient sur moi. En fait je n’y arrivais pas du tout. J’entendais les braillements de Marion. Du soulagement ? De l’horreur ? Comment faire la différence. Mes alliés avaient-ils agi pendant les interminables minutes où je défendais becs et ongles ma chair d’aiguilles qui suintait un liquide couleur violine. Je vais peut-être pouvoir faire un rapport détaillé sur les effets de ce poison finalement… Je m’épuisais de secondes en secondes, chaque assaut me paraissant plus rapide et brutal que le précédent. J’avais la rage au cœur. Je ne voulais pas être la première à céder, ce qui était inévitable au rythme où allaient les choses. Promis si je m’en sors, je m’inscris à un club d’escrime.

Et puis il y avait Belzébuth à côté. Il s’était d’abord tassé contre mes pieds, mais en avait été éjecté dès les premières secondes. Je crois qu’il souffrait d’être impuissant. Mais je ne le voyais pas. Jusqu’à ce que des flammes lèches mes bras qu’un terrible bruit d’agonie ne détruise l’un de mes agresseurs. Mes bras sentaient le roussi, le corps du malheureux aussi. La bravoure dont il faisait preuve me redonna un peu de vigueur que j’investissais contre le flot de bêtes. Etaient-elles toutes sur moi ? La question m’effleura avant que le bruit de cisaille  d’un dard n’étincèle près de ma tempe. Je me laissais de nouveau emporter par le rythme de la parade et des coups. De sa frêle poitrine qu’il gonflait, l’Héricendre parvenait à faire des chaos nets. Mais cela ne suffisait pas. Cela ne suffisait pas à empêcher mes forces de se détraquer. J’étais épuisée et ruisselante, un coup de dard frappa mon tisonnier qui s’envola bien haut dans le ciel. Au même moment le corps de Bel devint une forme lumineuse qui grandissait. Un nouvel être au corps gracile naquit. J’observais avec fascination la courbe allongée de son corps, les pattes plus musclées ainsi que la longue crête de feu sur son dos. Mais surtout c’était l’étincelle or qui habitait désormais son regard sans peur. L’animal s’ébroua avant de se transformer en roue de feu. Le mouvement de rotation l’empêchait de tomber, il éliminait ses opposants de façon brève et efficace. J’admirais en haletant sa silhouette neuve de combattant infliger des dégâts conséquents.

Nous fûmes de nouveaux deux. En sécurité dans le vaste jardin de la propriété. Une pénible odeur de brulé s’insinuait dans mes poumons chaque fois que j’inspirais mais pour rien au monde je n’aurais souhaité être ailleurs. Une pudeur toute naturelle m’empêcha de féliciter oralement mon starter mais mes yeux chargés de fierté parlaient pour moi. L’image de Noctis et Avril m’assaillit. Allaient-ils biens ? Avions nous vraiment détruit l’intégrité de l’essaim ? Je jetais des regards furtifs autours de moi et tombais sur les fesses. J’étais vide et livide, inutile d’imaginer affronter une seconde vague dans ces conditions.


HRP - Evolution de Belzébuth (Héricendre > Feurisson)





perso' le plus studieux

Noctis Flavelle
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Chypre était sortie. Seule, face à des dizaines et des dizaines de Dardagnans. En plus, la jeune propriétaire de la maison était aussi là. Râlant, le brun sortit à son tour, le regard mauvais. Il envoya son Crustabri auprès de sa cliente, en lui donnant comme unique ordre de ne laisser approcher personne, chose que le pokémon eau saurait faire à merveille. Même si elle était dans une petite auto, si jamais il y avait le moindre dégât, ça allait sûrement leur retomber dessus. Hors de question de faire cette bêtise. Maintenant, aider Chypre. Projet difficile, vu que l'essaim n'avait pas l'air très content de la voir, et lui non plus d'ailleurs. Aliéna et Ether furent envoyés à l'assaut. Entre les esquives, les Ball'Ombre, les Psykos, l'électricité qui se promenait et bientôt, les flammes du Héricendre qui parcourait l'air, le brun se dit que c'était peut être là une mauvaise idée. Il esquiva l'une des attaques du groupe, songeant qu'il n'était pas du tout en sécurité, et qu'il aurait mieux fait de ne rien faire du tout. Alors qu'il était acculé à une paroi de la maison, un assaut final sembla décimer le groupe, dont l'énorme Dardagnan furieux qu'il avait provoqué bien malgré lui. Qu'est-ce que... L'évolution du Héricendre semblait avoir fait le ménage, et... Son Grodrive était par terre, K.O. … Il n'avait quand même pas fait ça ? Le petit ballon semblait avoir utilisé son attaque Explosion pour faire le ménage. Sans demander l'avis de son dresseur, évidemment... Inquiet, il se rapprocha de Dream, en le secouant un peu. Le ballon mauve entrouvrit un œil, et fit un signe de la patte comme quoi il était le meilleur. Ne changerait-il donc jamais ? Dans un soupir, il le rappela dans sa ball, tout comme les autres, les remerciant pour leurs efforts. Il lui faudrait faire un tour à l'infirmerie avant de rentrer. La soirée risquait d'être longue. Le Grodrive allait exagérer la chose devant les plus jeunes, transformant son acte précipité en un truc héroïque et épique. Compte tenu de son autre acte de génie dans la journée, il décréta qu'il le laisserait faire. Un peu de rêve ne tuait pas. Il s'approcha ensuite de Chypre, lui offrant de l'aide pour se relever, la félicitant elle et son pokémon, notamment pour son évolution. Lui aussi avait eu un Héricendre. Un sourire nostalgique et douloureux s'installa sur son visage. Enfin, il se dirigea vers l'auto de leur cliente, intacte, et ouvrit la portière pour lui demander si elle allait bien. Choquée ou hystérique, il n'aurait trop su dire devant la ribambelle de mots qui défilait à une vitesse ahurissante. Le brun lâcha un stop en plein milieu d'une de ses phrases, pour expliquer :

« C'était un accident, et je serais vous, j'essayerais de ne pas le reproduire à l'avenir vu que vous allez vivre là. »

Dans deux jours, elle rappellerait pour déménager à nouveau, c'était sûr. Le brun se contenta de ces mots pour faire un signe de têtes aux deux filles, et pressa Plush pour s'en aller au plus vite. Hors de question de rester une minute de plus ici. Il emprunta le chemin dégagé un peu plus tôt par ses acolytes, et dès que le ciel fut visible, s'envola sur le dos de son starter. Dans les cieux, un ballet apaisant se déroulait. Virevoltant au travers des nuages, l'Altaria entama un de ses chants dans le but d'apaiser son dresseur. Le poids sur son dos se rabattit vers l'avant, et un léger mouvement régulier accompagné d'une respiration lente lui fit comprendre qu'il s'était endormi. Prenant soin de ne pas le faire tomber, elle emprunta tout naturellement le chemin vers l'académie, durant de longues minutes dans les cieux rougeoyants. Le soleil se couchait, offrant la vision du ciel la plus colorée et vivante. Une longue journée, sanglante, se finissait. Le rouge tourna progressivement au vert, puis au bleu, pour laisser le calme et la douceur de la nuit voiler le monde. Noc n'en demanda pas plus pour s'effondrer sur son lit.


HRP - Fini pour moi.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Gwenn Emmings
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Après avoir posé sa question, la rose s'impatientait à attendre une réponse. Finalement, ce fut la brune qui se leva précipitamment. Avril, après s'être enfin décidée à se lever, se dirigea vers la direction qu'avait empruntée sa camarade. Manquant une collision, elle esquiva de justesse cette dernière qui semblait à présent se précipiter à l'extérieur. Un froncement de sourcil. Cependant, elle n'eut pas le temps de rajouter un quelconque commentaire puisque cette dernière se trouvait déjà bien loin. Agacée, l'étudiante continua malgré tout sa progression vers le salon. Devant elle se dressait une cheminée à l'ancienne, en pierre claire. De taille classique, Avril ne l'avait cependant pas remarqué tout à l'heure en venant ouvrir les fenêtre. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que cela n'avait pas lieu d'être. C'était les fenêtres qui l'intéressaient à son arrivée, rien d'autre.
Par sécurité, elle décida d'allumer un feu. Cependant, manque de chance, la réserve de bois n'avait pas encore été remplie. En grommelant, elle partit fouiller dans les cartons. C'était désordonné, dedans. Le couple devrait vraiment apprendre comment trier des affaires. Finalement, après quelques minutes, de recherche, elle finit par trouver un balais brosse. Ses doigts saisirent agilement une sphère. L'action ne dura quelques secondes avant que l'Insécateur ne retourne à nouveau dans sa Pokéball. Shrire, coupe-moi ça.
Qui avait dit qu'elle n'avait pas de bois ? Elle apporta les bouts de bâton dans la cheminé. Une boîte d'allumette plus tard, et hop, un feu brûla dans la cheminée. La présence de cet élément était comme un soulagement pour la jeune femme.
Un bourdonnement résonna soudainement, amplifié par la résonance créée par le doux foyer. Sursaut. Crainte. Elle quitta rapidement la pièce sans savoir où aller. Le danger lui semblait être partout. Un danger qu'elle ne pouvait combattre, et cela l'agaçait bien pour cette raison. Elle se sentait démunie.

En pénétrant dans la salle où la brune devait s'y trouver un peu plus tôt, Avril réalisa qu'elle était vide. Où étaient passés les deux autres ? Elle revint sur ses pas, se dirigeant dans le couloir. Elle se concentra sur les sons alentours. Tout à l'heure, elle essayait au mieux de ne rien entendre. Les insectes se cognant contre les parois produisaient des bruits qui ne l'a rassurait nullement. Elle avait donc préféré les ignorer. Comme toujours. Défense naturelle.
Des détonations de combat provenaient de l'extérieur. La jeune femme se dirigea vers la porte d'entrée. Son doigts tapota sur la poignée. Quelque chose se passait effectivement dans le jardin. Quoi exactement, elle ne saurait dire. Juste que des attaques fusaient de toutes parts. Des Dardagnans étaient éparpillés dans le jardin. Posé un pied à l'extérieur ne faisait pas partie des plans de la rose. Elle prit une longue inspiration pour se calmer. Finalement, elle retourna dans une des pièces.

Disposant les cartons en une longue rangée, elle entreprit de toutes les ouvrir. Finalement, tentant de se repérer dans la pagaille qui s'y trouvait, elle en saisit un qui semblait contenir de la vaisselle. Voir autant de boîtes de couleur brun fade l'insupportait. Et ne rien dans un cadre si oppressant la démangeait. Il fallait qu'elle fasse quelque chose.
Le transportant dans la cuisine, elle tenta d'allumer la lumière. Cette dernière de vint cependant pas. Lâchant quelques jurons, elle remarqua par la suite qu'il n'y avait même pas encore une ampoule qui avait été installée. Dans un mouvement de rage, elle remonta les stores oubliant la raison première pour laquelle elle les avait descendus. Heureusement pour elle, les bestioles semblaient avoir disparu. Attirées par autre chose.
Elle s'attela dans du rangement, bien qu'irritée. Finalement, arrivée à la moitié, elle abandonna. Elle en avait marre. Elle décida de se détendre les jambes. Elle reprit son sac et enfila ses bottes.

C'était calme. Que faisait-elle là, d'ailleurs ? Ouvrant la porte principale, elle resta planté quelques secondes sur le seuil. Semblerait-il qu'elle ait manqué quelque chose. Ah, c'est vrai...
Elle se mordit la lèvre inférieur avant de jeter un regard circulaire. Les Dardagnans semblait s'en être allés. Elle avait bien fait de patienter. Elle observa le masculin de l'équipe s'en aller. Puis elle se dirigea vers la femme rousse qui se trouvait dans une petite voiture rouge. Elle avait donc fini par venir.

« J'ai allumé un feu dans la cheminé. Il vaut mieux ne pas trop vous attarder ici afin de pouvoir aller le surveiller. »
Sur ce, elle s'éloigna, s'enfonçant dans la forêt. Arrivée à la bordure, elle se retourna pour demander à la brune si elle venait ou non. Elle fouilla dans son sac afin d'en ressortir son porte-feuille et compta la monnaie qu'elle possédait sur elle. Ça devrait suffire. Sortant ensuite son iPok, elle passa un coup de fil. Un taxi, c'est toujours plus pratique. Il était temps de se retirer des lieux.

[RP terminé pour Avril]
Chypre Hamilton
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t193-chypre-hamilton-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t195-chypre-hamilton-mentali
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Sinnoh
13 ans
24
669
475
pokemon
Sinnoh
13 ans
24
669
475
Chypre Hamilton
est un Scientifique Chercheur Pokemon

J’entendais le feu qui crépitait dans l’âtre comme un démon sauvage qu’on aurait mal encageait. Ma peau s’était hérissée au moment où la dextre salutaire de Noctis s’était refermée sur la mienne. Ca ne me rassurait pas. Cela me soutenait au mieux. Mais l’esprit farouche de demoiselle sauvage s’insurgeait si fort que je demeurais de marbre devant cette attention. Je guettais du coin de l’œil Belzébuth, le fier, le preux Belzébuth que l’évolution semblait avoir délesté de l’angoisse qui rongeait sa vie jusque alors. Ma gorge se noua. Et s’il ne m’aimait plus ? Si sous cette forme où le danger n’était plus un obstacle mon titre de maîtresse devenait fioriture et qu’il se moquait impunément de ce que nous avions partagé ? J’étais faible de penser ainsi, avec autant de sentiments mous et gluants dont étaient pétris les sots.

Je secouais ma tête avec douceur de gauche à droite. J’étais fatiguée. La fatigue embuait mon esprit. Il fallait rester lucide, se concentrer sur l’essentiel. Je toisais à la dérobée le grand brun qui sans jamais se départir de son calme avait simplement escorté la rousse pimpante et exprimer maintenant avec calme ma non-culpabilité dans l’affaire. Au lieu d’être reconnaissante, je lui en voulus d’atténuer l’affaire. J’avais échoué, j’avais failli et c’était uniquement de mon ressort. Une poupée comme Avril n’aurait pu calculer ce genre de chose à l’avance. Mettre une couche de « c’était un accident » semblait au contraire accentué mon tort. Sous les accusations de mon esprit, j ployais, trop fragile et épuisée pour opposer une logique solide et raisonnable à ces mauvaises pensées.

Comme des Nirondelles, mes coéquipiers s’enfuirent en tout hâte de la maudite maisons de propriétaires. Je restais là. Bientôt de nouveau assise dans l’herbe à regarder les tuiles rouges du toit en caressant la courte fourrure de Bel qui ne ronronnait plus. Seuls ses yeux fermés prouvés qu’il était sensible au geste. Haut dans le ciel, Prince regardait aussi avec un désarroi non-feint son seul ami partir. Peut-être pour toujours. Marion vint m’apporter de la tisane à deux reprises, elle tremblait et je déclinais son offre, deux fois. Quand le soleil devint crépusculaire j’enfermais le Feurisson dans sa sphère et ordonnais au Baudrive de me portais hors des bois. Le vent soufflait fort et dans le bon sens aussi mes pieds une fois sur le bon sentier regagnèrent vite l’établissement. Le micro-onde ! Et zut.


FIN





perso' le plus studieux

Compte PNJ
Icon : [MISSION] Déménagement - Page 2 CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12868
[MISSION] Déménagement - Page 2 CeOUB4f
-
-
0
0
12868
pokemon
[MISSION] Déménagement - Page 2 CeOUB4f
-
-
0
0
12868
Compte PNJ
est un PNJs
Déménagement: Noctis, Chypre et Avril (www)

★★★★☆ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !

Le tout est bien écrit, c’est bourré d’humour et inventif. Les personnages extérieurs sont très décalés et le trio d’élèves interagit de façon intéressante, que ce soit entre eux ou avec leur environnement. L’aide des Pokémons est mise à contribution de façon intelligente, et le tout sur un léger fond de tension entre les deux filles. La mission a été finie dans les temps, et on a même droit à l’évolution de Bel au passage !
En bref, rappelez-moi de choisir Rin-Express et ses loyales paires de bras pour mon prochain déménagement !


Chypre: Bon lancer ! Tu gagnes une baie Oran [MISSION] Déménagement - Page 2 Miniat_baie_oran_dp et une baie Lichii [MISSION] Déménagement - Page 2 Miniat_baie_lichii_dp
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum