Des rêves rose bonbon
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Des rêves rose bonbon   Lun 16 Juin - 15:19
Les derniers cours de l'année lui paraissaient bizarrement plus longs et ennuyeux que les autres. Parce qu'il était pressé d'en finir, et de pouvoir rentrer chez lui, à Kalos, ou parce que son Munna désormais plein de vie l'occupait à plein temps, il n'aurait trop su dire. Depuis qu'il était passé voir l'infirmière Needle pour son considérable trop-plein de sommeil, la boule rose avait cessé de dormir en permanence et même pire : elle avait commencé à devenir un tantinet hyperactive. De pokémon presque normal, elle était passé au stade pokémon normal compte tenu du reste de l'équipe. C'est à dire, tout aussi folle et étrange. Il eut un soupir terrible et posa sa tête contre son bureau, reposant lourdement son sac à terre. Si fatigué... Ses rêves furent dévorés tout du long par l'inquiétude que causait le Munna, et il ne se réveilla que plus tard. Le soleil se couchait, donc il devait être assez tard. Il soupira et étendit son corps pour se réveiller. Son sac était toujours par terre, et la boule rose flottait dans la salle en l'attendant. Sortie toute seule, encore ? Sa Mentali semblait également avoir pris l'initiative, puisqu'elle lui faisait face, sur le bureau d'à côté. Il lui gratta la tête d'une main, avant de se relever et de regarder par la fenêtre. Il avait perdu beaucoup de temps pour rien. Au dehors, plus personne n'allait et venait, mais il distinguait tout de même quelques vagues silhouettes dans le parc. Dans un sens, cet endroit lui manquerait. Il avait tellement vagabondé ici depuis Septembre... Il avait commencé avec juste sa Tylton, et maintenant, il lui paraissait avoir accompli un long chemin, alors que seulement quelques mois s'étaient écoulés. Bientôt, il rentrerait chez lui avec toute sa troupe...
Il eut un léger sursaut d'horreur. Chez lui ? Avec eux ? Mince. MINCE. Son père allait avoir une telle surprise en constatant le caractère de toute cette petite bande ! Quant à sa soeur... Elle allait se jeter sur sa Mentali et sa Laporeille. Aucun doute là-dessus. Que devenait l'Evoli de sa mère ? Comment se portait tous les gens de la ville ? Il se surprit à éprouver une certaine nostalgie, qu'il n'avait pas lorsqu'il était parti. Il soupira, et attrapa son sac avant de s'apprêter à partir. Mais lorsqu'il se retourna, il constata qu'il n'était pas seul, dans la salle de classe où il étudiait chaque jour. Une petite rouquine qu'il connaissait bien lui faisait face, et il se demanda un instant depuis combien de temps elle était là. Le brun était un peu difficile au réveil, donc il n'avait pas vraiment fait attention de savoir si elle l'avait dormir et s'agiter dans son sommeil, mais il préférait ne pas y penser. Il avait fait une petite recherche souterraine avec elle, il n'y avait pas si longtemps, et savait qu'elle et Yuki étaient plus que proche. En repensant à celui qui le surnommait Yoru, il se demanda si les choses avaient bougés depuis ou non. Dans tous les cas, ça n'avait pas d'importance. Il sourit à Chiho, et lui demanda :

« Salut, Chi'. Tu es là depuis longtemps...? Je suis désolé, je me suis endormi ici, je ne t'ai pas remarqué avant. »

Le Munna qui était dans la pièce parut intéressé par la demoiselle qui se profilait devant lui. Il tourna et retourna autour d'elle, dansant ou valsant par moment. Il continua ce manège un moment, avant de finalement se laisser flotter entre les deux humains. Le brun eut un sourire d'excuse.

« Désolé, il est un peu étrange. Au départ, il ne faisait que dormir, mais depuis qu'il a vu l'infirmière, il est carrément hyperactif. »

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   Mer 25 Juin - 17:52
Les cours étaient terminés depuis longtemps déjà et comme à mon habitude j’avais été parmi les derniers à quitter la salle de classe. La dernière heure avait été jalonnée des piques acérées du Professeur Roseverte qui ne ratait jamais une occasion de nous rappeler nos erreurs. Oui, on pouvait dire qu’il avait le don de faire redescendre les plus arrogants sur terre, même si parfois je me disais qu’il était dangereux pour les élèves les moins confiants en leurs capacités. Je comptais sans doute parmi ceux-là malgré des notes à faire pâlir de jalousie mes concurrents les plus acharnés. J’avais toujours eu des facilités à étudier et des prédispositions certaines à l’apprentissage rapide, mais je n’étais plus la seule dans ce cas-là. En quittant la salle, je souris et jetai un regard en coin à Noctis, qui était affalé sur un livre. Il devait être fatigué, alors il valait mieux ne pas le déranger, lui et le joli Munna qui flottait au-dessus de sa tête. Je lui glissai un petit au revoir timide auquel il ne répondit pas, alors je haussai les épaules et pris Talia dans mes bras avant de quitter la salle.
Je marchais dans le couloir en me hâtant de rentrer, lorsque mon téléphone se mit à sonner. Je m’arrêtai alors pour le sortir de ma poche, décrochant au passage. C’était Yuki qui me rappelait de sa voix enjouée qu’on devait aller au cinéma le soir venu. Bien entendu il ne se gêna pas pour faire deux ou trois allusions salaces avant de me raccrocher, adoucissant ses propos Tanukiens avec quelques mots doux. Je rougis mais lui répondis par la réciproque, espérant que personne n’avait pu entendre la conversation à l’autre bout du fil. Car oui bien entendu sa tendance à la perversité n’était plus vraiment un secret, mais certaines choses devaient rester de l’ordre privé. Dodelinant de la tête, je caressai le menton de Talia d’un air distrait, marchant à pleine vitesse dans les couloirs en me disant que je devrais terminer le devoir que venait de nous donner Roseverte si je voulais être tranquille en soirée. Je me rassurai en me disant qu’il suffirait que je respecte les consignes du livre… Le livre ! Je l’avais oublié en classe ! Secouant la tête je fis rapidement demi-tour. Cependant cette fois quand je fis mon entrée dans la pièce, Noctis était bel et bien réveillé.

« Salut ! Oh euh, pas vraiment en fait… J’ai oublié des affaires, mais ce n’est pas grave ne t’en fais pas. Toi par contre tu as l’air très fatigué. Ça ne te ressemble pas de t’endormir en cours… tout va bien ? »

On pouvait aisément m’accuser de me mêler de ce qui ne me regardait pas, mais certainement de ne pas assez me soucier des autres, surtout lorsque je les appréciais. Noctis était un des rares garçons qui ne semblait pas me dévisager étrangement, que ce soit d’un air méprisant ou intéressé, et en plus du reste je respectais énormément son intelligence. Par conséquent même si nous n’étions pas très proches je l’appréciais bien, et me demandais ce qui lui valait ce soudain accès de fatigue. Des nuits un peu trop animées avec Ambre, peut-être ? Je fronçai les sourcils, bien que mes réflexions aient été interrompues par l’apparition d’une petite boule rose devant mes yeux. Le Munna semblait très énergique, contrairement à son maître.

« Oh c’est curieux, les Munna ont pour réputation d’être plutôt calmes. Enfin je comprends bien que tu sois fatigué dans ces cas. Les pokémons ont parfois tendance à nous épuiser… J’en sais quelque chose. » Je ris en glissant une œillade vers Talia et ses grands yeux de bébé curieux. Cette dernière était toujours accrochée à mon tshirt comme si sa vie en dépendait, mais contrairement à d’habitude, elle ne semblait pas avoir peur de ces deux étrangers. Elle regardait Noctis avec une étincelle de méfiance, mais elle semblait complètement fascinée par Munna et son balet aérien. Sa couleur peut-être ? Je notais qu’elle aimait bien les teintes roses et pourpre, pour une raison que je ne m’expliquais pas. « Sinon… Needle lui aurait donné un drôle de médicament tu crois ? Et à part son hyperactivité, il va mieux au moins ? »


_________________
Des rêves rose bonbon 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   Mar 15 Juil - 4:06
Le brun sourit à la réflexion de sa camarade. Elle aussi, elle en savait beaucoup sur les pokémons. Il était ravi de partager avec elle l'esprit scientifique et la curiosité particulière et relative à ces petites bestioles étranges. Noctis soupira, et s'étira un peu plus, avant de laisser ses bras retomber mollement. Son Munna s'agita près de lui, comme pour lui insuffler de l'énergie. Le garçon sourit et lui caressa la tête, avant de répondre :

« Oui, je vais bien. Juste une mauvaise passe de sommeil... Needle a dû lui donner un tonique, ou quelque chose du genre. Tu aurais dû le voir avant : il ne bougeait pratiquement pas ! Mais au moins, maintenant, il se nourrit correctement et a l'air de s'être rendu compte qu'il avait changé d'environnement ! »

Le Munna, vexé, forma plus de fumée rose pour lui donner la forme d'un poing géant, prêt à s'abattre sur la tête du dresseur. Ce dernier tira la langue et agita la main vers la fumée, pour la dissiper. La boule rose sembla alors pencher du côté de la jeune femme, lui mimant un langage formée par de la fumée, en des images parfois comiques et drôle, mais à une vitesse sans doute trop élevée pour qu'elle ait eu le temps de comprendre quoi que ce soit. Il agissait vite, il pensait vite, mais il n'était vraiment pas doué pour comprendre les autres, celui là ! A nouveau, la boulette se mit à tourner autour de l'étrangère, et s'approcha de l'ourson, soudainement plus intéressé. Sa fumée s'échappa, rose et vaporeuse, pour former quelque chose de plus léger et de plus lent. Un petit mouton qui sautait par dessus une barrière, puis un autre et encore un autre. L'image d'un autre Teddiursa, semblable en tout point à celui dans les bras de la Pyroli, qui marchait et avançait dans une petite forêt. La forme rose trouva alors ce qui devait être des baies, et s'empressa de les engloutir. La fumée se dissipa sur la fin de l'histoire, alors que le Munna agitait son corps avec enthousiasme, comme pour demander à la petite si cela lui avait plu.

« Il a une façon de communiquer toute particulière... Et il a l'air de bien t'aimer, toi et ta Teddiursa. »

Comme pour confirmer ses dires, la boule forma un nuage de fumée en forme de cœur, qui explosa en une multitude de petits cœurs qui tombèrent doucement à terre. Il s'agita, tourna autour, et finalement, se reposa à côté de Talia. Coulant un regard vers son dresseur, la mimique qu'il lui fit signifiait clairement qu'il voulait rester un peu plus avec l'ourson. Noctis soupira, s'assit, invita d'ailleurs Chi à s'asseoir, et attendit que la lubie passe.
Enfin, si elle passait.


HRP - Je suis vraiment désolé pour le retard. J'ai eu vraiment du mal à RP récemment.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   Lun 18 Aoû - 3:31
« Needle aurait pu te donner un peu de ce remontant, je crois que tu en as rudement besoin. »

Je haussai un sourcil en l'étudiant attentivement, lui trouvant tout de même un teint bien pâle pour quelqu'un qui d'habitude ne manquait pas d'énergie. Et en plus du reste cette blancheur peu naturelle faisait encore plus ressortir ses cernes, ce qui n'arrangeait rien. De plus comme je supposais que la cause de cycle de sommeil perturbé n'avait pour ainsi dire aucun rapport avec notre chère Ambre Lawford, c'est que le souci se trouvait ailleurs. Comment j'en étais arrivée à une telle conclusion ? Eh bien c'est plutôt simple. Quel garçon possédant l'entièreté de ses facultés se plaindrait de passer des nuits avec sa petite amie ? Bien entendu j'en arrivais à me demander comment une telle chose était possible, les dortoirs étant tout de même tenus à un couvre-feu... Ceci dit tous ne faisaient pas preuve d'une discipline aussi stricte que celle de Jackie. Il était donc fort probable que les deux scientifiques aient réussi à trouver un moyen de leurrer leurs référents, ce qui disons le franchement, me ferait presque les jalouser. Bah oui, moi aussi j'aurais aimé avoir un peu de liberté, et Yuki serait bien d'accord avec moi !
D'un autre côté il avait mentionné l'infirmière Needle, ce qui me rassurait un peu. Il était toujours aussi prévoyant et attentif à la santé de ses pokémons, indépendamment de son propre état, cela forçait le respect. Et puis si pour des raisons qui m'étaient propres -et pas sans rapport avec le temps où j'avais été forcée de rester à l'infirmerie- je n'appréciais pas cet endroit, je devais bien reconnaître que la psychopathe et son Noacier étaient très compétents dans leur domaine. Elle manquait de compassion, de gentillesse et de la serviabilité d'une Joëlle, mais au moins elle savait ce qu'elle faisait, bien qu'on puisse parfois en douter. Oh elle avait juste un goût prononcé pour les remèdes dégoûtants au goût et à l'odeur, ainsi bien sûr, que ses incontournables piqûres. Mais ça mis à part, elle était plutôt réglo.

Me retournant vers le Munna qui flottait en faisant des images de fumée, je ris doucement. C'était agréable de le voir si plein de vie, s'exprimant par un moyen plutôt exotique. Je n'avais jamais vu un spécimen de ce genre de près avant, alors je devais avoir l'air particulièrement captivé. Et puis cette capacité à animer les volutes roses, c'était vraiment intéressant. Peut-être même que cela l'aidait à communiquer avec se semblables, ou à survivre dans la nature ? En tout cas cela prouvait qu'il était loin d'être bête, même s'il semblait être un peu susceptible et capricieux. Il s'entendrait sûrement bien avec mes pokémons psy, si jamais ils avaient l'occasion de se croiser. Oui, en fait j'avais bien envie de voir ce que ça pouvait donner, seulement une salle de classe ce n'était pas vraiment idéal pour ça.
Je me concentrai à nouveau sur les images animées qui défilaient devant mes yeux, encore et encore, à une vitesse impressionnante qui me laissait confuse. Talia regardait elle aussi, admirative. Une fleur, un soleil, une pokéball, une tête qui ressemblait à Noctis, et puis une voiture et un... soutien-gorge ?! Une minute qu'est-ce que c'était que ce cirque ? J'avais raté un épisode ou quoi ? Non mais parce que ça y ressemblait fort. Cillant plusieurs fois comme pour essayer de me remettre les idées à l'endroit, j'en venais à me demander si mon esprit n'était pas un peu plus pervers que je ne voulais bien l'admettre. Non. Sûrement pas, cela ferait vraiment trop plaisir à Gee. Si jamais je venais à approuver une chose pareille, ce serait la fin des haricots, je perdrais ma crédibilité à tout jamais !

Prenant une chaise pour profiter que tout le monde soit parti, j'assistai à cette espèce de dessin animé particulier, qui fascinait ma petite Teddiursa, dont les yeux scintillaient toujours  d’émerveillement. Et puis elle frappait parfois dans ses pattes comme pour réclamer une suite à l'histoire dont elle était visiblement la vedette. Néanmoins je le voyais, pour une raison qui m'échappait, tout cela semblait la calmer plus que cela ne l'exaltait. Une fois que Munna en vint au passage des moutons, Talia commençait à piquer de plus en plus du nez, à tel point que ses paupières se fermaient toutes seules, lourdes d'un sommeil qui la gagnait. Grand scoop, le marchant de sable est rose ! Lorsque l'artiste improvisé sautilla pour demander l'impression de ses spectateurs, il ne reçut qu'un léger ronflement pour réponse, la bébé s'étant endormie à mes pieds, la tête appuyée contre le pied de ma chaise.

« Je suis bien placée pour savoir que les histoires ça l'aide à dormir, mais là je crois qu'on bat tous les records. C'est à s'en demander si les pouvoirs de Munna ne sont pas à l'oeuvre. Tu crois que ça a pu indirectement influer sur le fait que tu t'endormes en cours ? »

_________________
Des rêves rose bonbon 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   Dim 31 Aoû - 18:13
Le jeune homme ne put s'empêcher de bâiller. Chiho avait peut être vu juste. Il n'en savait trop rien, à vrai dire. Le garçon se mit à réfléchir. C'est vrai qu'il dormait beaucoup plus ces derniers temps, surtout avec l'hyperactivité de Munna. Mais ce qui en était la cause, il n'en avait aucune idée. Lui-même ne supporterait pas bien longtemps toute cette agitation mêlée à cette fatigue éternelle. Il laissa sa tête choir sur le dossier de la chaise en regardant le plafond, pour finalement répondre :

« Je ne sais pas. Je suis juste très fatigué, et constamment. Je ne vais pas pouvoir tenir ce rythme très longtemps, mais si effectivement ça vient de Munna, il faudra bien que je m'y habitue. Je ne vais quand même pas le laisser seul dans la nature. »

Probablement pas, non, mais ça n'empêchait que... Le souci restait bel et bien le même, et il ne savait comment s'en occuper. Sa Mentali avait déjà tenter plusieurs fois de l'aider avec ses ondes psychiques, mais elle n'était pas assez puissante pour l'aider à se sentir moins fatigué. Perdu dans ses réflexions, il ne remarqua même pas qu'il sombrait lentement dans le sommeil, à nouveau. Bientôt, la salle se déforma, et ça ne l'inquiéta pas le moins du monde. Le plafond devint progressivement le ciel, et au lieu d'être assis sur une chaise, il était debout, dans un champ. C'était l'été. Il faisait chaud, et il entendait des rires. Le petit garçon se tourna vers l'arbre où se reposait habituellement sa mère, en train de feuilleter un bouquin, plein d'étranges signes auquel il ne comprenait rien. L'enfant de cinq ans regarda la jeune femme brune aux grands yeux rieurs lui sourire. Elle se redressa et lui prit la main, pour le tirer vers la ville. Leur maison à Romant-Sous-Bois avait toujours été un peu petite, surtout depuis l'arrivée de sa jeune sœur. Il ne savait pas trop s'il l'aimait. Elle était petite et bruyante, ne cessait de faire trop de bruit pour tout. Il entendit une cassure dans la cuisine et s'y précipita. Tout semblait soudainement tourner au ralenti. L'enfant s'entendit appeler sa mère, incertain. La femme était complètement immobile, comme horrifiée. Elle se rua sur son fils, qu'elle attrapa férocement par la main avant de grimper à l'étage. Le petit garçon ne comprenait pas, appelant sa mère avec une grande inquiétude. Il se sentit poussé dans une pièce sombre, là où dormait sa plus jeune sœur. La petite fille de trois ans se frotta légèrement les yeux en voyant son frère taper à la porte, et suivit bientôt le mouvement. Puis il y eut des cris, et une grande chaleur. Le feu lécha le plafond sous leurs pieds, et les enfants se mirent à hurler. Mais la porte était bloquée, et les volets de la fenêtre fermés. Noctis était trop petit pour les atteindre ! Les larmes au yeux, l'enfant tira tant et plus sur son bras, effectuant des petits bonds pour essayer de l'agripper. Mais rien n'y faisait. Morte de trouille, sa sœur se réfugia contre lui, alors que la porte embrasée leur faisait face. Coincés. Ils étaient coincés. Et leur mère ? Que lui était-il arrivé? Il prit alors sa sœur par les épaules et lui ordonna de grimper en se servant de lui comme appui, pour ouvrir la fenêtre. La fumée commençait à les intoxiquer. La petite fille, en larmes et tremblantes, tira de toutes ses maigres forces sur le volet, qui céda. Paniquée, elle frappa le verre qui la coupait du monde extérieur, jusqu'à avoir la main en sang. Son frère parvint à ouvrir la fenêtre, et désormais posté sur le pauvre rebord de la maisonnette, ils hurlaient. Il ne fallut pas longtemps aux voisins pour les découvrir dans le brasier. Maintenant, il fallait sauter. L'enfant poussa sa sœur sans retenue, et se figea complètement au moment où lui même aurait dû sauter. Il ne pouvait pas ! Il ne pouvait pas ! Il se sentit poussé et happé par le vide. Sa tête se retourna, découvrant les yeux clairs de sa mère. Son visage était comme brouillé, incomplet. Il ne parvenait pas à la reconnaître. Elle était bizarre. Du sang ? Elle était brûlée ? Que se passait-il ? L'enfant hurla.
Noctis aussi. Il se redressa en sursaut, aussi paniqué que dans son rêve. Presque aussitôt, son Munna se posa sur son épaule et il repartit tranquillement dans le sommeil, l'air de rien. Sauf que cette fois-ci, le petit pokémon n'osa pas projeter le rêve. La fumée rose du pokémon qui avait endormi son dresseur pour plaisanter s'était dissipée. Il avait voulu montrer ce qu'il était capable de montrer, à savoir n'importe quel rêve. Il avait donné la première image, mais il ignorait que cela était relié à un souvenir du garçon. Un souvenir profondément ancré, et probablement oublié. Penaud, il regarda l'autre humaine dans la pièce, qui avait donc assisté au rêve. Quelques minutes plus tard, le Munna se posta de nouveau près du dresseur, qui se réveilla cette fois-ci beaucoup plus tranquillement. Il se frotta les yeux. Il était secoué. Le brun ne comprenait pas, mais il se sentait légèrement effrayé, et tremblait. Il regarda son Munna avec étrangeté, et tenta de se souvenir de son rêve. Mais il n'y parvint pas. En revanche, l'un de ses mauvais souvenirs lui collait fermement à l'esprit, et il ne savait pas pourquoi. L'un des plus étranges, des plus mauvais, la mort d'une personne trop importante à ses yeux. Il retint difficilement ses larmes, et soupira.

« Il m'a fait dormir. Intenable, vraiment. »

Mais son Munna arborait une expression si désolé qu'il se demanda un instant quel était le souci.

« Il a fait une bêtise, ou quoi ? »

Chiho répondrait peut être à ses interrogations.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   Jeu 11 Sep - 17:53
« Non, bien sûr ce n'est pas du tout ce que je voulais dire... »

Je m'étais sentie obligée de préciser même s'il le savait sûrement déjà, car à vrai dire toute cette histoire de fatigue m'intriguait beaucoup. Le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'était pas banal ! Néanmoins j'avais toujours le don de croiser des dresseurs dans des situations très délicates. D'abord Mélissandre et son œuf, puis Hope et son Nidorino... les deux ayant fini de la même façon, après quelques discussions et un gros dilemme. Ceci dit là la situation était différente. La santé de Noctis semblait réellement de plus en plus instable, et bientôt ça ne se résumerait peut-être plus seulement à quelques mauvaises nuits de sommeil. De la fatigue chronique, c'était sérieux, surtout avec notre rythme de vie. Je fronçai les sourcils et m'appuyai contre le banc voisin après avoir posé tout mon barda, réfléchissant à ce que je pourrais faire pour l'aider. Je pourrais en appeler à Crow, l'experte en matière de sommeil et de rêves, mais je n'étais vraiment pas sûre que ça suffise à comprendre ce qui se passait. Ma Soporifik était encore jeune et avait du mal à maîtriser ses pouvoirs psychiques, même avec l'aide de Gee pour la chaperonner. Si ça se trouve la faire intervenir empirerait encore les choses, et c'était bien la dernière chose que je voulais.

« J'ai bien une idée, mais je crois que c'est un peu risqué. Tu veux quand même tenter le coup ? » J'étais prête à au moins lui exposer mon plan avant de me décider, mais je n'obtins aucune réponse en dépit de l'attente. Il n'était tout de même pas... « Noc ? » Endormi... Hé si. La nuque renversée en arrière, pliée dans une position improbable, il avait les yeux fermés et une respiration régulière. Une expression tranquille mais étrange sur le visage, il émettait de petits ronflements légers, ce qui trahissait nettement la fatigue accumulée. J'eus presque envie de le secouer, fort consciente que s'il était à nouveau pris en train de piquer un roupillon dans une salle de cours, il risquait de sérieux ennuis. Néanmoins il était tellement exténué que c'était presque cruel de le réveiller comme une sauvage. Je m'approchai donc doucement de lui et posai une main sur ses épaules pour le ramener dans le monde réel avec le plus de douceur possible.

Mais alors que je lui murmurais gentiment de se réveiller, le décor autour de moi se mit à changer progressivement, ce qui me flanqua la trouille comme je l'avais rarement eue de ma vie. Abasourdie, je regardais sans cesse autour de moi dans l'espoir de comprendre ce qui se passait, en vain. Je me pinçai vivement le bras, me demandant si ce n'était pas moi qui étais plongée dans le royaume des songes. Et pourtant non... Noctis dormait paisiblement à côté de moi, et son Munna flottait dans l'air avec ce même air espiègle de sale gosse, faisant de petits ronds de fumée avec le plus grand flegme du monde. Qu'est-ce qui se passait ? J'avais l'impression d'être prisonnière d'un monde parallèle et inexplicable ! L'adrénaline montait de plus en plus dans mes veines, se confondant avec un mauvais pressentiment dont je n'arrivais pas à me débarrasser. Pourtant je vis un tout petit Noctis qui semblait heureux, progressant dans un environnement modeste mais agréable, tous sourires.
Ne sachant comment arrêter ça, je priai le Munna de nous aider, sans résultat. Ne sachant à quoi m'attendre je pris Talia dans mes bras sans la réveiller, et m'assis sur la chaise la plus proche de peur que mes jambes ne flanchent. C'est qu’entre-temps j'avais aperçu des flashs bizarres et confus d'une scène qui avait de quoi en atterrer plus d'un. Surtout moi, en fait. J'avais beau savoir que tout cela n'était qu'une illusion dans laquelle était plongé mon esprit, j'avais beau savoir que ce n'était pas vrai et que théoriquement nous ne risquions rien, mon cœur battait si fort que j'avais l'impression qu'il allait exploser. Dans cette espèce de monde alternatif qui n'avait plus rien d'une salle de cours les murs étaient lentement léchés par des flammes hautes et terrifiantes, qui gagnaient lentement les escaliers et les pièces à l'étage.

Paniquée je serrai Talia plus fort contre moi, prête à faire tout et n'importe quoi pour nous tirer de là, mais étant incapable de me lever et de courir. J'étais faible et vulnérable une nouvelle fois, j'étais terrorisée par la lueur irisée des flammes, et immobilisée par la peur et le sentiment pesant de ne pas avoir de forces. Je tombai à terre, le bébé pokémon serré contre ma poitrine, essayant péniblement de ramper vers Noctis enfant, le souffle pénible à cause de la fumée. Je le vis alors aider sa petite sœur que je reconnus comme Lyph, dont il m'avait parlé plusieurs fois et mon cœur se serra. Il fallait qu'ils sortent de là ! Il le fallait ! Noctis hurla, et moi aussi. Relâchant ma Teddiursa dans un coin de la pièce qui semblait à l'abri de l'incendie, je courus pour le tirer de là. Je courus de toutes mes forces... Et semblai enfin déchirer le voile fin et persistant qui séparait le rêve et la réalité. Je m'écrasai contre le corps du Phyllali et l'entourai instinctivement de mes bras, les yeux humides. Ce drôle de film auquel j'avais assisté en tant que spectatrice forcée avait réveillé de nombreux mauvais souvenirs chez moi, et j'avais peur. J'avais peur de le perdre comme j'avais failli perdre des gens qui comptaient au milieu d'un brasier, au cirque. J'avais eu peur de mourir moi aussi, en agissant encore de façon déraisonnable, et surtout... surtout j'avais assisté à la mort de sa mère, un triste événement qui ne m'était pas non plus étranger. Mon père était mort quand je n'étais qu'une enfant, alors le moins qu'on puisse dire, c'est que... que je comprenais le désespoir et l'incompréhension que j'avais vu dans les yeux de ces deux petites têtes brunes.

Je relâchai finalement Noctis, reculant d'un air gêné qui traduisait la situation peu habituelle. De plus mes yeux étaient aussi émus que les siens, bien que les raisons soient probablement différentes. Toussotant pour essayer de me reprendre, je fis de mon mieux pour me redresser sans avoir l'air bête. Ce n'était pas gagné... surtout qu'il demandait des explications, comme s'il ne se souvenait de rien. Hésitante, je le regardai un moment en pesant le pour et le contre de lui dire ce que j'avais vu. Mais comment pourrais-je aborder le sujet sans le blesser ? Ce n'était peut-être pas une bonne idée de jouer franc jeu. Il fallait que je le protège avant tout, mais quelle était la bonne décision ? Fronçant les sourcils, je baissai les yeux. Je ne savais pas quoi dire. Non, je n'en avais pas la moindre idée.
Mon regard se porta sur le pauvre Munna, qui volait sans vraie direction, cherchant un endroit où se cacher. Sifflant doucement, il avait un air triste et désolé qui confirma au moins mes suspicions. Il n'avait pas la moindre idée de comment les choses avaient échappé à son contrôle à ce point. Il avait sûrement cherché à faire une petite blague pour rigoler, sauf que ce petit tour avait pris des contours de drame. Il avait fait une bêtise, si on peut dire... Même si ce n'était visiblement pas du tout son intention. Je ne lui en voulais pas, en vérité. En fait je regrettais seulement ne pas avoir de solution pour les aider, tous les deux. Je déglutis, et essayai de parler clairement, même si ma voix tremblait encore un peu.

« Je crois qu'il... N'a pas fait exprès. En fait il a sûrement voulu te prouver qu'il peut faire plein de choses, qu'il est fort et malin, mais il a été pris à son propre jeu. Il nous a tous plongés dans un rêve, dans ton rêve. Je crois qu'il a dû... te faire dormir, sans contrôler la direction de ce que ton esprit projetait. Du coup cela a fait remonter des souvenirs pas très agréables. »

J'avais balbutié de manière un peu chaotique, mais dans l'ensemble ça avait du sens, je crois. Je préférais ne pas donner de détails concernant ce que j'avais vu, par pudeur et respect de sa vie privée. Si ça se trouve il n'en avait parlé à personne, et il était fort possible qu'il n'ait pas prévu que je sois au courant de choses aussi personnelles. Il me semblait donc inutile de le mettre dans l'embarras, surtout que revivre un tel épisode de sa vie, c'était déjà bien assez traumatique comme ça. Je soupirai pour me remettre de mes émotions, remarquant du coin de l’œil que Talia émergeait petit à petit, en se frottant les yeux comme après une bonne sieste. Je me forçai à lui sourire, tandis que cette dernière marchait en zigzag dans ma direction, s'accrochant à ma jambe. C'était toujours comme ça au réveil, elle cherchait toujours ma présence, et devenait intenable si elle n'avait pas sa dose d'attention et de câlins. Je lui souris, trouvant par la même occasion un certain réconfort. Puis je jaugeai Noctis et son pokémon couleur bonbon, une idée émergeant dans un coin de ma tête. Cela paraissait peut-être fou, mais ça me paraissait le mieux à faire.

« Si tu veux... j'ai peut-être un moyen de renforcer Munna, et de l'aider à contrôler ses pouvoirs. Je crois que je te l'ai dit mais Crow, ma Soporifik a pris Gee pour professeur. Comme elle est encore très jeune, elle a énormément de mal à maîtriser ses capacités, c'est notre pervers national qui lui sert de mentor. Je te promets qu'il est raisonnable et très responsable. En fait il prend son rôle encore plus au sérieux que je ne l'aurais cru, et depuis le début de ses 'cours', Crow n'a plus causé de cauchemars à personne. Je pense que... Je pense que tu devrais me confier Munna quelques semaines, au moins le temps que tu te reposes, et qu'il apprenne à se contenir. Je te promets de bien m'en occuper, c'est promis. »

Je m'inclinai en avant comme ma mère me l'avait appris tant de fois, croisant les doigts pour qu'il me fasse confiance, et ne me prenne pas pour une opportuniste qui ne pensait qu'à s'accaparer son pokémon. C'était une idée folle c'est vrai... mais malheureusement c'était aussi la seule que j'avais en stock.

_________________
Des rêves rose bonbon 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   Ven 12 Sep - 16:37
Alors Chi savait. Ce mauvais souvenir, c'était également son mauvais rêve, son cauchemar. Et pire encore : sa camarade l'avait vu. Elle avait été témoin de ses propres souvenirs, ce qui expliquait grandement sa réaction un pue bouleversée. Le garçon serra les poings. Il n'avait jamais réellement souhaité parler de ce passage de sa vie à quelqu'un. Sa jeune sœur s'en souvenait à peine, et lui même préférait l'oublier la plupart du temps. Son Munna avait fait ça. Bien sûr, il ne pouvait pas en vouloir au petit pokémon, parce qu'il ne l'avait pas souhaité. Mais pourtant... pourtant... Noctis lui en voulait. Il se sentait un peu trahi par son propre pokémon. Il avait rouvert une blessure vive pour s'amuser, et cette simple pensée lui déchira le cœur. C'était ignoble de sa part de penser ça. Il était encore relativement sauvage. Il ne pouvait pas faire ça. Vraiment pas. Chiho s'interposa alors dans ses pensées. Elle lui proposait une solution, pour s'occuper de lui et essayer de faire son pokémon changer. Techniquement, il aurait pu s'en charger lui-même avec Aliéna. Il aurait pu. Sans doute. Mais il avait le cœur lourd et ne put que répondre favorablement à sa demande :

« Je pense que c'est pour le mieux. Je n'ai pas vraiment la force de mener ce genre d'entraînements, en ce moment. »

Il avait en même temps un peu peur que le petit pokémon le vive comme un abandon, comme s'il était coupable réellement. Ce n'était pas ça. Ça n'avait rien à voir. Mais le brun, en tentant de dire quelque chose, se rendit compte qu'il était incapable de prononcer le moindre mot. Non. Il ne pouvait pas. Le jeune homme était parfaitement incapable de parler à son pokémon. Le souvenir traumatisant des flammes brûlantes lui revint en tête, et il se tourna vers la fenêtre, en agrippant le rebord jusqu'à en faire blanchir ses phalanges. C'était beaucoup trop pour lui. Noctis avait toujours su garder son calme en toute circonstance, mais là, il ne parvenait vraiment pas à rassurer son pokémon, pas plus qu'à se rassurer lui-même. Le regard brillant, comme prêt à lâcher sa rage et ses pleurs sur le monde, il se tourna vers Chiho avec toute la douceur qu'il était capable de fournir en cet instant, et lui remit la petite pokéball du Munna dans la main. Au pokémon rose, il jeta un regard désolé, navré, et suppliant. Incapable de s'expliquer davantage, il espérait que le pokémon des rêves le comprenait. Il murmura à sa camarade :

« Excuse moi. »

Et il s'en alla d'un pas pressé, visiblement peu enclin à rester davantage dans la même salle. Le garçon avait besoin d'air et d'espace. Au dehors, il chercha naturellement à s'éloigner du bâtiment, comme s'il en avait peur. Une partie de lui le trouva ridicule. Vraiment, ridicule. Comment pouvait-il fuir de la sorte ? Plush sortit naturellement de sa pokéball en cet instant. Le lien qu'il avait tissé avec son starter était beaucoup plus puissant qu'il ne l'aurait cru jusqu'alors. L'Altaria lui adressa un roucoulement mélodieux, avant de se coller au dresseur. Honteux et coupable, il enfoui sa tête dans les plumes cotonneuses de son oiseau, pour cacher sa tristesse. Il n'aurait trop su dire combien de temps il était resté ainsi, mais Plush entonna son chant peu après et il sombra, encore une fois, dans le sommeil. Mais cette fois-ci, c'était un sommeil doux, réparateur. Le pokémon ne broncha à aucun moment en sentant son dresseur dormir et se retourner. Quand elle n'était qu'une petite Tylton, déjà, il avait tendance à tourner et virer dans tous les sens. Avec le temps, cette habitude lui était passée, dû aux nombreux pokémons qui venaient se coller à lui. Le ciel se fit sombre, et il fallut une dose de courage supplémentaire à l'oiseau pour réveiller le garçon, afin de le faire rentrer au dortoir. C'était bientôt terminé. Les vacances approchaient à grand pas, il n'aurait plus à se soucier de rien... Voilà... ça irait bien comme ça. Il était fatigué.
Le souci venait peut être de là, au fond. Dans un coin de sa tête, il nota qu'il faudrait qu'il s'excuse envers le pokémon confié à Chi et Chi elle-même lorsqu'il irait un peu mieux.


HRP - Et c'est fini pour moi.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   Ven 12 Sep - 22:49
« D'accord. »

C'est tout ce que j'avais eu la force de répondre en voyant la détresse de Noctis, et la tristesse de Munna, qui se cachait en flottant derrière ma tête. Il semblait craindre la colère de son dresseur, qui paradoxalement ne lui accordait pas un seul regard. J'étais un peu déroutée par le déroulement des événements, tout en sachant que j'étais dépassée par les conséquences de cette blague malheureuse. J'avais envie de consoler le pauvre Noctis qui était confus et distant comme je l'avais rarement vu. Pourtant je savais qu'insister maintenant n'était pas une bonne idée. Il était aussi réservé que moi, il avait presque autant de mal à en parler, on dirait. Alors j'allais simplement prendre mes responsabilités et m'occuper de ce Munna du mieux que je pouvais. J'acceptai la pokéball que le Phyllali m'avait tendue, me sentant un peu bête mais me forçai à ne pas flancher.
Je l'entendis alors brièvement s'excuser avant de s'éclipser sans explications, ce qui me fit déglutir. Plus que jamais je sentais le poids de mes choix peser sur mes épaules. Je m'étais engagée à protéger et entraîner la petite boule rose afin qu'elle soit un jour capable de maîtriser ses capacités on ne peut plus particulières... Et je m'y tiendrais, dans la mesure de mes moyens. Une fois Noctis parti, je me tournai vers Munna et effleurai sa tête dans une caresse timide. Je ne voulais pas qu'il se sente abandonné, même s'il était évident qu'il se sentait coupable d'avoir rouvert de vieilles blessures à son entourage. Je lui parlai tout bas, lui expliquant que j'allais lui présenter Gee et Crow, des nouveaux amis qui veilleraient sur lui.

« Enfin, j'aurai besoin de ton aide pour surveiller Crow. Elle est encore plus jeune que Talia, tu sais. Je sais que tu es triste, que tu t'en veux sûrement... Je sais que rien de ce que je dirai ne te fera sentir mieux. Mais n'oublie pas que tu n'es pas seul. Nous sommes là pour t'aider et si tu as besoin de quoi que ce soit, compte sur nous. »

Je lui souris sincèrement, essayant de mettre derrière moi les images trop réelles qui défilaient encore dans un coin de mon esprit. J'avais vu le trauma de Noctis, j'avais fini par revivre le mien, et certains détails comme l'odeur ocre de la fumée et la façon insidieuse dont elle avait empli mes poumons étaient encore trop vifs. J'avais pas mal de doutes au sujet des pouvoirs oniriques de Munna, néanmoins je savais qu'accabler un pauvre pokémon ne me soulagerait en rien. Au lieu de ça, j'avais tout intérêt à travailler sur moi-même pour essayer d'en tirer des leçons, et qui sait, peut-être parvenir à surmonter ma phobie au passage. Je rangeai la nouvelle pokéball dans mon sac afin d'avoir le mains libres, puis pris mes livres dans une main et Talia dans l'autre bras.

« Viens, Munna. Je vais te montrer ma chambre et te présenter Gee et les autres. Essuie tes larmes, chez les Pyroli il n'y a pas de place pour les faibles ! »

Je lui fis un clin d’œil pour adoucir mes paroles, lui montrant que ce n'était qu'une taquinerie. Puis je sortis de la salle de classe à mon tour, décidée à tenir parole comme je l'avais assuré à Noctis.

[Terminé aussi pour moi ^^]

_________________
Des rêves rose bonbon 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Des rêves rose bonbon   
Des rêves rose bonbon
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :