Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: Cours, Event...

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014] CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2635
Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014] CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2635
pokemon
Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014] CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2635
Potiron
est un Annonceur
Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014]

Rappel des règles

Vous devrez pour le Rodéo Pokémon, entrer dans un enclos accompagné d’un seul de vos Pokémon, et essayer de tenir le plus longtemps possible sur le dos d’un Frison déchaîné au caractère peu amical. Sur la piste ovale couverte d’une terre dure et de poussière seront placés de nombreux obstacles taillés dans divers matériaux, comme du bois, du métal ou du ciment. Lors de sa tentative pour vous désarçonner, le Frison chargera sans aucun doute ces différents supports qui lui permettront de vous déstabiliser. Le rôle de votre « compagnon » est donc de réduire les chances du Frison d’utiliser ces obstacles, en les détruisant par exemple.

Le déroulement sera comme suivant :

- Poster un unique RP de 700 mots minimum, décrivant votre personnage en train de tenter de tenir le plus longtemps possible sur le dos du Frison. Vous décrirez également votre Pokémon en train de vous prêter main forte. Vous pouvez parler dans votre RP des autres joueurs (si ceux-ci ont déjà posté avant vous), mais en aucun cas démarrer un dialogue avec eux, puisque vous n’aurez droit de poster qu’un seul RP.

Vous avez 2 mois (soit, jusqu’au 27/08/2014) pour poster votre RP. Des délais pourront être accordés si les participations ne sont pas assez nombreuses, et seront annoncés dans le TOPIC D’INSCRIPTION.


Description du lieu
Vous vous trouvez dans le stadium. Un enclos avec l'énorme Frison a été placé sur la piste centrale, et de grands gradins occupés par vos camarades vous entourent. Les obstacles placés pour votre tour sont laissés à votre imagination (ils changent pour chaque participation en fonction de ce qui a été détruit précédemment, donc n'hésitez pas à modifier par rapport aux autres participants, tout en restant dans la même cohérence tout de même). Vous entrez par une petite porte en bois puis grimpez sur le Frison solidement attaché par Général Jackie aux barrières de l'enclos. Une fois installé, le Frison est relâché, et, n'ayons pas peur des mots, à partir de là vous serez seul dans votre merde.
Votre temps sur le Frison est chronométré par Mademoiselle Hortense. Il n'y a pas de "jury" à proprement parler pour cette épreuve, car seul votre temps sur le dos du Frison compte pour la victoire.

Météo du jour : Sec, soleil de plomb, très peu de vent.

Précisions supplémentaires
- Évitez de faire agir le jury, concentrez vous uniquement sur votre prestation. Vous pouvez cependant décrire les réactions du public (en restant cohérent)
- Vous avez le droit d'utiliser UN seul Pokémon, et il faut impérativement que celui-ci soit de taille et de poids inférieur au Frison ! (dans un soucis de logique. Franchement, mettre un Ronflex sur le dos de la pauvre bête, c'est pas très sympa).
Pour indication, un Frison fait 1m60 et 94,6kg. Pour les informations de vos Pokémon, n'hésitez pas à aller consulter les Pokédex de Pokébip.
- Vous n'avez pas le droit d'utiliser d'objets (autre que l'objet équipement de votre Pokémon, et les éventuels booster et CT/CS)
- Vous ne devez en aucun cas préciser le temps que vous faites sur le Frison. Vous devez impérativement dire que vous avez été désarçonné à partir d'un certain temps (qui peut paraitre plus ou moins long, comme vous voulez), et nous nous chargerons du reste. En cas de non respect de cette règle, la participation sera annulée. Vous êtes forcément désarçonné au bout d'un moment. PERSONNE ne peut rester sur le dos du Frison jusqu'à son épuisement. A vous de décider comment vous quittez le dos du Pokémon (désarçonné, ou bien vous sautez de vous-même pour vous enfuir.)
- Pas d'interactions entre les joueurs, vous n'avez le droit qu'à un seul RP
- Inscrivez-vous dans le topic adéquat avant de poster
- Vous pouvez dès à présent écrire votre RP et le poster à la suite ! Bon jeu !
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
J'étais la première véritable personne à agir dans cet événement si particulier. Le trac montait. J'entrais dans le stadium d'un pas lent.

Tout avait commencé à cause d'une annonce, postée sur le tableau d'affichage de la Pokémon Community. Cette dernière résumait d'un concours qui se déroulait, une sorte de rodéo endiablé qui se faisait sur le dos d'un Frison, animal que je ne connaissais pas, mais que je pouvais imaginer. Cependant, dans le règlement, il était clairement indiqué et souligné en rouge que le Pokémon utilisé se devait d'être d'un poids inférieur et d'une taille inférieure au bison pour monter sur ce dernier. Je m'empressais de rejoindre un professeur, ou un directeur, priant pour en voir un au plus vite. La première personne que j'apercevais postait encore quelques affiches dans le but d'attirer des élèves. Il s'agit de la très belle secrétaire. D'un air enjoué, je la suppliais presque à genoux de pouvoir participer avec mon Lokhlass, malgré son poids et sa taille supérieurs.

"Madame, madame ! J'aimerais vraiment participer à ce concours, vraiment ! Pour ne pas tricher, pourrais-je utiliser mon seul Pokémon, Lokhlass ? Je ne le ferais pas grimper sur l'animal, il sera à côté pour me supporter, s'il vous plaît !"

La secrétaire se contenta d'afficher un grand sourire. Et voici comment débuta mon périple. Une approbation, quelques heures d'attente, et j'entrais en piste d'un air intrigué.

La foule autour de moi était composée d'élèves, d'adultes, d'enseignants, et même du fleuron de l'équipe administrative de l'établissement. Ils m'offraient une pression encore plus importante.

L'animal, le Frison, était une sorte de Tauros orné d'une coiffure afro. J'avais un avantage, c'est qu'il m'avait déjà été offert d'affronter un Tauros l'espace de quelques actions, face à Kaeko, une élève de ma classe. Avantage, ou trop de prise de confiance, je ne pouvais le savoir qu'au dernier moment. Une équipe de dresseurs me suspendirent dans les airs, accroché à une simple barre de bois depuis laquelle je devais me lâcher pour commencer l'aventure.

Bien évidemment, avant de me lancer dans ce périple, je jetais ma Pokéball en direction du centre du Stadium, de laquelle surgit Lockey, ma belle Lokhlass. Cette dernière était très surprise, voire décontenancée de ne pas être dans l'eau; mais d'un simple regard et un grand sourire, je lui indiquais qu'elle n'avait pas à s'en faire, sans lui en dire ou ne lui en avoir dit plus.

Et tout commençait. Au moment même où je lâchais cette barre de bois, le Frison chargeait de tout son être, en ne me laissant que le temps de m'accrocher à sa fourrure. La sensation n'était pas inconfortable, même si peu stable, et elle me rappelait ma façon de m'agripper à Lokhlass; qui réagit du tac-au-tac en me remarquant chevaucher la bête enragée. Ma partenaire comprit le but du jeu, et observa tout comme moi la même chose : Les rochers qui me faisaient face, et le sable que piétinait le Frison d'une course hargneuse. Sans même attendre, Lockey entama un chant assez délicat, semblable à ceux marmonnés aux nourrissons. Il s'agissait là de la Berceuse. Le Frison fut sensible à cette dernière mais ne s'endormit pas. Il se contentait de ralentir un peu sa course, zig-zaggant involontairement à cause de la fatigue, ce qui me fit frôler un rocher dont ma monture de fortune était le bélier. S'il venait à en percuter un, je n'arriverais probablement pas à m'accrocher suffisamment pour ne pas perdre l'équilibre.

Profitant de la course ralentie du Frison, Lockey utilisa un Pistolet À O en visant le sable sous les jambes de l'animal, afin de l'enliser dans un mélange visqueux de sable et d'eau. De cette façon, il ne pourrait plus charger, mais sa marche ne serait pas interrompue. Je saisis l'opportunité de me redresser sur la bête d'un mouvement puissant de mes deux bras, contre sa chevelure afro, quitte à lui faire relever la tête sous la force que j'impliquais à mon mouvement pour pouvoir l'exercer, et j'enroulais mes jambes autour de sa gorge pour avoir un appui soutenu par le bas de mon corps. J'avais quitté Lockey du regard, mais elle ne m'avait pas abandonné. Progressivement, une brume légère apparut autour de nous. Cette fois, ce n'était pas la course du Frison qu'elle cherchait à ralentir, mais sa facilité à percuter un rocher pour me projeter hors de lui. C'était la Brume de Lockey.

J'étais admiratif de la façon qu'avait mon alliée de s'en prendre au terrain, plutôt qu'à l'animal qui pourrait le considérer comme un affront et reprendre avec plus de bestialité. C'est malgré tout à l'aveugle que la course continuait, et je ne me fiais plus qu'aux actions de ma belle Lockey pour la suite de l'aventure. Même si cette dernière assurait véritablement, je ne pouvais pas m'empêcher de m'essouffler de devoir m'agripper si violemment à la bête. Je ne viendrais pas à bout de l'animal, mais je tiendrais jusqu'à ce que mes mains lâchent, non pas jusqu'à ce que mon corps succombe.

C'était fini. Lockey avait beau enchaîner les berceuses et les pistolets à eau, mes mains succombaient à la force de l'animal; mais avant de tomber vers l'arrière, je disposais mes mains au niveau du dos de l'animal. Quitte à perdre le Rodéo, quitte à le finir en beauté, même si ce n'était pas indiqué par le règlement, et l'action jumelée de Lokhlass et la mienne allait prouver notre symbiose mère-fils.

En profitant de l'appui sur le dos de l'animal, je m'expulsais vers l'avant en jouant tout sur l'accroche que j'avais de mes jambes contre sa gorge, pour passer la totalité de mon corps au-dessus de sa tête. Au même moment, j'entendais le Rugissement de Lokhlass qui fit bondit le Frison, les pattes avant premièrement, puis les pattes arrière. S'il devait charger à ce moment, sa fureur serait au plus haut, mais je ne comptais pas le laisser foncer tête baissée une nouvelle fois, quitte à perdre en me jetant moi-même sur le sol.

J'étais passé au-dessus de la tête de l'animal dans un seul but : Me retrouver tête-en-bas, accroché à ses jambes, en profitant de son saut pour viser la partie la plus fragile du corps d'un buffle : Ses jambes. Je déposais mes deux mains contre chacune, en me laissant glisser sous la bête en tirant le plus fort possible sur ce que je venais d'accrocher. L'effet fut immédiat, et même s'il ne tombait pas, je réussis à faire trébucher le Frison qui, dans sa tentative de retrouver l'équilibre, se cogna brutalement le dos contre l'un des rochers qu'il tentait si haineusement de percuter.

J'étais à terre, et Lockey n'avait plus de souffle. Le Frison, dans une colère noire contre moi, fonça tête baissée et les cornes en avant en ma direction. Je serais probablement mort à cet instant si un trait rouge n'avait pas relié son dos, signe que son dresseur le ramenait dans sa Pokéball. Je venais d'annoncer la fin de mon Rodéo enflammé à la foule.

La brume m'empêchait de voir les spectateurs, et leur brouhaha ne me disait pas s'ils étaient en train de m'acclamer ou me huer. Je déposais ma main sur la Pokéball à côté de laquelle j'étais pour faire rentrer mon partenaire dans son nid douillet, en caressant la balle rouge et blanche avec un certain soin désigné à Lockey, pour la remercier de ses merveilleux services sur terre ferme. C'étaient mes derniers pas dans le Stadium, et je me dirigeais progressivement en direction des coulisses, époussetant mon épaule nue dont quelques pierres tranchantes avaient causé des lacérations. J'étais blessé. Mais je souriais.
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Ce serait son tout premier rodéo. Et bizarrement, elle n’avait pas le trac. Chez les Pokéathlètes, des paris tournaient, pour voir qui resterait le plus longtemps sur le Frison déchaîné. Aileen, pas très riche, n’avait rien parié, vu qu’elle savait de toute manière que le Pokémon ne serait pas trop long à désarçonner le poids plume qu’elle représentait. Ellie, à côté d’elle, sautillait d’impatience. Elle n’avait pas oublié qu’Aileen lui avait promis que, puisque Sphax avait combattu Blanche, ce serait elle qui irait au rodéo. Et son impatience joyeuse grandissait de seconde en seconde, ce qu’elle n’hésitait pas à manifester à chaque fois qu’Aileen passait devant une affiche. Elle la pointait alors du doigt en couinant des « Mysdiiiiii, Mysdiiiii » qui voulaient tout dire, qui faisait rire sous cape Sphax, et qui faisaient monter la pression chez Aileen. Sauf que maintenant, elle n’avait plus si peur que ça. C’était encadré. Ils ne risquaient pas de mourir. Oh certes, elle pouvait se péter un bras dans le processus, mais bon, une attelle et c’est réglé.

Il y avait foule, dans les gradins. Des élèves, des adultes, et un peu en hauteur, des profs. Le général Jackie était appuyée contre la porte en bois, prête à relâcher l’animal, et derrière les panneaux, à l’abri hors de l’arène, Mademoiselle Hortense tenait un chronomètre dans sa main droite. D’accord. Peut-être qu’au final, elle l’avait, la pression. Oh, un tout petit peu. Un chouia. D’un bond agile, Sphax alla se percher sur un poteau de bois pour la voir entrer en scène, et lâcha un jappement sonore pour l’encourager. Bon, grimper sur le Frison, c’est parti. Avant ça, elle attrapa Ellie, sa Mysdibule, pour la poser sur la tête du Pokémon, où elle s’accrocha à une corne, presque désarçonnée par un mouvement de tête. Eh bah, ça promet. D’un geste assuré, la petite Mysdibule tira sur le Foulard Speedy, qu’elle avait ôté du cou de Sphax pour le mettre à Ellie, certaine que cela pourrait lui être utile. Sphax n’avait même pas bronché, il avait même penché la tête pour l’aider à l’enlever. Après une profonde inspiration pour évacuer le stress, Aileen escalada prudemment l’animal et se jucha sur son dos, passant ses mains dans sa coupe afro pour serrer avec force deux touffes de poil. Une fois bien sûre qu’elle était bien installée, le général Jackie ouvrit sans prévenir la porte de la cage, et le Frison sortit d’un bond, manquant de la faire voler dans les airs.

Il fallut quelques secondes à Ellie pour qu’elle parvienne à se tenir presque droite sur le dos du Pokémon déchaînée, quelques secondes pendant lesquelles Aileen s’accrochait avec l’énergie du désespoir à son appui bancal, ses jambes resserrées avec force de part et d’autre de l’animal. Une fois bien stabilisée, Ellie attrapa une corne, et tendit un bras, lâchant un Doux Parfum d’une intensité rare qui manqua de la faire tousser, mais qui eut pour effet de ralentir le Frison, sensible à l’odeur entêtante qui lui montait aux naseaux. Ellie profita de ce court laps de temps et lança un Vent Féérique devant elle. S’il ne toucha pas le Frison, il pulvérisa le rocher vers lequel il se dirigeait pour y percuter l’humaine sur son dos. Sentant le Pokémon ralentir, Aileen en profita pour raffermir sa prise et s’avancer de quelques millimètres vers l’avant, s’assurant un meilleur appui sur le dos de l’animal. Elle peut le faire. Ce n’est pas plus difficile que de coller une raclée à Sphax ou Fifi quand elle jouait avec eux.

Une embardée faillit la déstabiliser. Frison venait de secouer la tête avec force pour se débarrasser du Doux Parfum. Sans attendre d’ordre de sa dresseuse, Ellie bondit du dos du Pokémon et alla se jucher sur un rocher. Elle lâcha un puissant Rugissement, qui couvrit momentanément les jappements d’encouragement de Sphax et les hurlements de la foule. Attiré par le bruit, le Frison tourna la tête, et se prit une Provoc en pleine tête. Ce fut à son tour de rugir avec force, et de charger la Mysdibule, qui sauta agilement sur un nouveau rocher. Leur jeu dura alors quelques minutes, durant lesquelles le Frison chargeait aveuglément pour toucher la Mysdibule, qui sautait de rocher en rocher pour empêcher le Pokémon de les percuter et faire du mal à sa dresseuse. Finalement, n’étant plus sous l’emprise du Provoc, le Frison s’arrêta net, et Aileen, désarçonnée, sentit  qu’elle s’envolait. Ses doigts crochetèrent une prise, à laquelle elle se raccrocha avec force. Sauf que celle prise était une corne du Frison, qui hurla de fureur. Effrayée à son tour, Aileen obéit aux hurlements combinés de Sphax et Ellie, et lâcha la corne, se ramassant sans grâce au sol. Le Frison se leva sur ses deux pattes arrières pour l’écraser, et brusquement, le Vent Féérique d’Ellie le percuta, le faisant trébucher en arrière. Il ne heurta cependant pas le sol, rappelé dans sa Poké Ball par le trait rouge caractéristique.

Ellie courut vers elle pour se jeter dans ses bras, vite rejoindre par Sphax, qui avait sauté du poteau sur lequel il était juché pour la rejoindre en courant, se fichant bien de savoir si c’était interdit ou pas. Après un rapide câlin à ses Pokémon, Aileen se redressa, prenant appui sur son Absol qui durcit ses jambes pour ne pas s’écrouler, et elle quitta les lieux clopin-clopant, une main posée sur la tête de Sphax, l’autre accaparée par Ellie qu’elle tenait dans ses bras.

Spoiler :
Verdict : Pour moi, un seul rocher a été cassé, et quelques autres sont un peu ébréchés par les cornes du Frison. Voilà !



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Djelly Fish
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Taille de l'équipe : 16/20 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
pokemon
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
Djelly Fish
est un Topdresseur Spé. Type
Le thème de la compétition de cette fin d'année était un Rodéo. Une chevauchée dangereusement endiablée sur le dos d'un Frison. En voyant la bête, je me demandais encore pourquoi je m'y étais inscrite...Ce genre de rassemblement n'était, naturellement, pas trop mon trip. Un besoin d'adrénaline, une envie suicidaire, une preuve pour moi-même que j'étais forte...ou capable de tenir sur le dos de 94,5kg de viande à Burger...En fait non, ce n'était rien de tout ça. La raison pour laquelle j'avais apposé mon nom et mon prénom sur la fiche d'inscription du rodéo était que j'avais trouvé l'idée fun. Oui oui j'avais trouvé l'idée Fun...Je m'attendais à chevaucher un Galopa sauvage, un peu comme dans les westerns que l'on voyait à la Tv et je n'avais pas hésité une seconde pour m'inscrire à cet event de la PC.

A mon plus grand dam ce n'était pas un Galopa sauvage que l'on chevauchait, mais un Frison...et pas le petit Frison à sa mémère qui était à moitié inoffensif. NOOOOOONNN... ce serait bien trop facile...c'était LE frison bien bâti, musclé à souhait qui ferait rougir de jalousie les Tauros du ranch meuh meuh et fondre les Ecremeuh et Frison femelle en quête de testostérone. Bref une grosse bébête pas commode du tout. Je soupçonnais le général d'avoir choisi ce monstre et espérais ne pas faire partie des 10% de perte autorisées par leur assurance...

Le premier candidat à s'être jeté à la morgue...euh à l'eau, était un jeune homme brun que je ne connaissais pas. A vraie dire je ne connaissais pas grand monde ici aussi...Bref passons. Son compagnon était un Lokhlass Violet...un chromatique surement. D'ailleurs je me demandais comment les pokémons faisaient pour devenir chromatique....Leur mère trempe leur œuf dans un produit radioactif et... ?

Alors que je m'occupais à me poser des questions d'inutilités existentielles sur l'origine des pokémon chromatique, une sorte de Brume épaisse envahi la zone et recadra mon attention sur le manège. Je n'avais pas tout suivi, par contre c'était vraiment malin de sa part d'utiliser cette attaque. Malheureusement on ne voyait plus rien du tout. J'entendais le bruit de la porte de l'arène s'ouvrir et se refermer ainsi que la foule applaudir la prestation du jeune homme.

La seconde à passer était une camarade de dortoir plus petite que moi. Que je ne connaissais pas aussi, je savais juste qu'elle était de mon dortoir. Elle résistait courageusement aux actions enragées du Frison à l'aide de son pokémon, elle avait bien résisté avant d'être à son tour désarçonné violemment. Pour une fille de sa taille, je trouvais qu'elle avait fait une très belle prestation.

C'était maintenant à mon tour d'entrer dans le manège. J'espérais pourvoir fournir une aussi belle prestation comme mes prédécesseurs, même si j'avais un léger doute...Je regardais le Frison pas rassuré du tout et montais sur son dos avec beaucoup de crainte et cela pouvait se voir sur mon visage. J'avais peur. J'avais souvent entendu dire qu'il ne fallait jamais montrer sa peur à pokémon car il le ressentait...et s'il était sadique le pokémon s'en jouera...Et vu comment je tremblais, le Frison risquait de bien le remarquer.

Je priais intérieurement Arceus, même si Arceus semblait ne pas trop m'aimer ces temps si. Je fermais les yeux attendant que le pokémon parte dans l'enclos...J'attendais de longue minute et toujours rien...En fait j'avais oublié de choisir mon compagnon. Je corrigeais mon erreur vite fait en choisissant la première Ball sortant de mon sac et fis appel à Kassim. Mon Embrylex en était ravi et se plaça entre mes deux jambes. Il s'était confortablement installé sur le Frison couinant joyeusement.

Je me sentais légèrement plus basse qu'avant. Depuis que Kassim était sur l'animal, celui-ci s'était abaissé soudainement...Il était vrai que les Embrylex étaient lourds pour leur taille. J'avais peut-être un espoir de tenir avec mon petit pokémon sol très câlin, il allait me servir d'ancrage....

Le général ouvrit à peine la porte en bois que le pokémon m'entraîna au galop dans la zone. Il se redressait simultanément sur ses pattes arrières et avant, frappant violemment le sol avec ses sabots. Je m'accrochais tant bien que mal à la chevelure du buffle disco, mon pokémon s'accrochant à mon T-shirt. Je m'étais trompée, le poids extrême du petit être additionné au mien ne semblait pas déranger le pokémon plus que ça...Vu les bons qu'il faisait. A chaque saut, mon Embrylex agrippait mes jambes me permettant de rester sur l'animal et d'éviter de faire des vols planés. Il était génial.

Le Frison était agacé par mon étonnante résistance, qui portait le doux nom de Kassim et se décidait d'amplifier ses mouvements. Ils devinrent de plus en plus forts et féroces. Vu le comportement de mon petit ami sol, on aurait dit que cela l'amusait énormément, il se dandinait joyeusement de gauche à droite. Sa gaieté était contagieuse et je suivais le mouvement de son joyeux trémoussage. Le pokémon viande à burger s'arrêta avant de repartir au galop pour foncer, cette fois-ci, sur des rondins de bois posés à la verticale...Ce que l'on appelait littéralement des poteaux. Mais il n'eut pas le temps d'aller bien loin. Le pokémon fut déséquilibré à cause de notre dandinement intensif et s'effondrait au sol nous entraînant avec lui dans sa chute, m'étant fin à participation.

J'avais retrouvé l'homme de ma vie ...LE SOL et les retrouvailles furent violente. Mon Embrylex n'était pas loin de moi, sautillant de joie j'aurais presque cru qu'il en redemandait. Le Frison s'était relevé de sa chute, énervé et s'apprêtait à nous charger. Je ne perdais pas de temps et ordonnais à mon ami d'utiliser Grincement puis d'enchaîner avec une petite Tempête Sable afin de gagner du temps et de pouvoir sortir de l'enclos en un seul morceau.

Il se trouvait que, pour mon plus malheur, le bout de viande à burger sur patte n'était pas dupe. Les grincements de Kassim avaient eu pour effet de l'énerver encore plus et ce n'était pas la petite tempête de sable qu'on avait créé qui allait nous sauver. Ni une ni deux je fis rentrer mon pokémon dans sa pokéball et prit mes jambes à mon coup afin de sortir de l'arène. J'étais presque arrivée à la porte qui menait hors du manège, encore quelque mètre et j'étais libre. C'était sans compter sur le Frison qui partageait ce terrain avec moi, il avait choisi de me couper la route le bougre. Il essayait de m'empêcher de sortir. Sale bête...Au secours. Je rebroussais chemin afin d'atteindre une autre sortie, mais le pokémon me recoupa la route. A chaque fois que j'essayais de sortir il me coupait la route et cela commençait légèrement à m'énerver. Il me coupa une énième fois la route, c'était la énième de trop et je sortis de mes gonds...

« HORS DE MON CHEMIN, BOUGE TON SALE DERRIÈRE DE BUFFLE IDIOT OU JE T'ASSURE QUE JE TE TRANSFORME EN BLACK FRISON BURGER » hurlais-je agacée, comme s'il allait m'écouter. J'étais hors de moi épuisée par ma course. Comme si cela allait l'arrêter, le buffle grattait le sol expirant fortement l'air de ses poumons. « Hey ! Crotte de ponyta fermenté !!! Djelly pourquoi as-tu ouvert ta bouche ? » Me plaignais-je avant de reprendre ma course folle vers la sortie poursuivi par la viande à burger ambulante. J'atteignis enfin la sortie de ce calvaire, par chance. J'étais essoufflée, morte, crevée, tout ce que vous voulez. J'étais tellement vide que je m'effondrais d'épuisement au sol.

« Je confirme Arceus je te hais...Mais vu que je suis encore vivante et que je suis une bonne âme, je serai clémente... Je te hais à moitié » soupirais-je allongée au sol hors du manège ou se déroulait le calvaire d'une tout autre personne.


Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Le jour du fameux Rodéo était enfin arrivé, cet événement semblait avoir ramassé son lot de spectateur, le but était simple, les participants devaient tenir le plus de temps possible sur le dos d'un Frisson. Un Pokemon dont je ne connaissais rien en dehors de son apparence et pourtant, dans quelques instant, j'allais devoir lui faire face, enfin plutôt que lui faire face, m'accrocher de toutes mes forces sur son dos. Je m'étais préparé pour cet événement, aujourd'hui, je portais les même vêtements que d'habitude outre mon chapeau que je déposais avant de partir en direction du Pokemon, physiquement et mentalement, j'étais suffisamment en forme pour ne pas me ridiculiser à l'instant même ou je serais monté sur le Pokemon. Le choix du Pokemon qui allait m'accompagner fut rapidement fait, si j'avais choisi Sen je serais reparti en petits morceaux, d'un autre coté, Yumemi est de type spectre et ne peux pas me soutenir, de plus elle se serait surement dispersée. Il ne me restait qu'un seul choix possible, Suzu, la petite Chacripan ne pouvait pas m'être d'une grande aide mais elle était le choix le moins risqué et je suis sur qu'elle allait pouvoir faire quelque chose pour les obstacles, enfin j’espère.

Arrivé dans l'arène au centre du stade ou était disposé les obstacles, je me dirigeais vers le staff de l’événement qui allait me donner les informations sur ce Rodéo. Au début , je paniquais rien qu'en entendant les conseils de sécurité, puis petit à petit, je me rappelais de la fois ou j'étais monté sur un Tropius. Les Tropius étaient plus imposant donc logiquement le Pokemon que j'allais chevaucher devait sans doute être moins puissant, enfin j’espère. De plus la moumoute qui lui servait de chevelure semblait particulièrement apte à servir de poignée, en espérant que cela ne le fasse pas trop s’énerver.

Je fermais les yeux l'espace d'un instant pour me concentrer sur ce qui allait ce passer, une chute pourrait être douloureuse, heureusement que j'avais appris à tomber correctement, je le savais très bien, j'allais finir au sol en un seul morceau, enfin j’espère. En ouvrant les yeux, je regardais l'arène parsemé d'obstacle en bois semblant plutôt solide, des images de moi en train de m'écraser contre ceux ci parcouraient mon esprit me provocant de léger mots d'estomac. C'est la boule au ventre que je devais commencer cette épreuve, je tenais dans mes bras la petite Suzu qui semblait plutôt excitée par ce qui allait se passer.

A peine monté sur la créature que celle ci partait, déambulant de droite à gauche, ne me laissant que très peu de chance de tenir. Suzu s'amusait et à plusieurs reprises plantait ses griffes dans le dos du Frison, ce qui le faisait se décaler des obstacles. Arriva ce qui arriva, le Pokemon heurta un obstacle, ce qui eu pour résultat de me faire décoller pour m'écraser quelques mètres plus loin, la chute semblant ne pas m'avoir blesser, je me relevais et constatais que ma partenaire était encore sur le dos du Pokemon. La petite peste semblait s'amuser et finalement elle sautait dans ma direction, comme pour me signaler que ça commençait à l’ennuyer. Comme je le pensais, Suzu m'avait été utile, même si elle ne pouvait pas faire grand chose, elle avait quand même réussi à nous faire esquiver quelques obstacles. La vue de l'obstacle percuté à la fin me rappela que nous étions auprès d'un Pokemon ayant la bougeotte, je décidais de me retirer rapidement de la zone d'action du Frison pour me mettre à l'abri. J'étais plutôt fier de moi, bien qu'effrayer, j'avais quand même réussi à chevaucher le Frison sans rester tétanisé et fuir devant la possibilité de me blesser. Au final, je trouvais ça amusant, une petite frayeur et un sueur froide sans pour autant un traumatisme. Je pense que si l’opportunité se représentait devant moi, je recommencerai volontiers avec une vrai préparation cependant, et pourquoi pas une tenue adaptée à cet événement, pourquoi pas un petit costume de cow-boy ? Enfin bon, je ne pense pas que ce genre de chose se reproduise de sitôt, si je possédais un Pokemon de cette taille, je m’entraînerais surement à tenir longtemps sur son dos, cela pourrait être amusant, aussi bien à essayer qu'a regarder. Bref, cet événement était finit pour moi, outre de belles courbatures et un belle hématome, je m'en tirais plutôt bien.
Loan McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Taille de l'équipe : 13/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
pokemon
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
Loan McNellis
est un Pokeathlète Agent
Note du 27/06/XXXX

Aujourd'hui ma première compétition en tant que pokéathlète. Un rodéo organisé dans les règles de l'art comme dans les Western d'Unys. Tout du moins je l’espère. La question que je me posais : Était-ce sur un Bovin ou un Equidé...Sachant notre prof d'athlétisme sadique j'opte pour le pire. M'enfin ce n'était pas grave, je m'étais préparé mentalement et surtout physiquement pour cet événement. Santiag, jupe de cow-girl couleur taupe, chemise blanche à carreaux rouge, Poncho couleur taupe, bandana, chapeau cow-boy, gants et perruque brune coiffer de deux nattes. Quoi vous pensiez que j'avais fait autre chose que me déguiser en Cow-girl ? Mon heure allait sonner YIIIIIHHHAAAA !!!!


Loan déguisé =3 :

Compétition Pokéathlète #2 [27/06/2014] Tumblr_n95uyvvnPB1slkit3o1_500


J'arrivais dans l'arène, la foule était déjà bien chaude. Bravo au chauffeur de salle. Le pokémon que l'on allait monter n'était autre qu'un Frison. Le pire comme je le pensais. Les premiers conçurent passèrent juste après mon arrivée. Je vis en premier mon camarade de chambre Jun, tenir bon au balancement intempestif du buffle. La seconde était une jeune fille qui semblait plutôt frêle et fragile. Pourtant ça ne l'avait pas empêchée de tenir bon pendant un certain temps. La suivante était quelqu'un que je connaissais...Djelly ma cousine que je cherchais un peu partout dans l'académie. Elle était juste là devant moi. Je me disais que j'irais lui parler juste après son passage.

Elle semblait bien se débrouiller, avant qu'elle ne chute avec le Frison. Elle essayait de sortir de l'enclos par la suite, mais le buffle l'en empêchait et fonçait sur elle...Il voulait la blessée...Erreur fatale. Sans que je ne le veuille, mon regard se durcie, une veine de colère apparue sur ma tempe, j'étais dans une réel colère noire. Le Frison m'avait énervé et semblait énerver ma cousine aussi. Elle le menaçait disant qu'elle allait le transformer en burger ...ce qui était une très bonne idée. Elle réussit tant bien que mal à sortir de l'enclos. J'en fus soulagé.

Je courrais pour m'apprêter à monter sur le Frison quand le Général m'en empécha. Elle me disait que ce n'était pas mon tour et fit passer un garçon au cheveux blanc avant moi. D'habitude on dit les femmes d'abord, ils avaient perdu le sens de la galanterie à P.C.

Bon ok j'étais un homme déguisé en femme et alors je suis quand même en fille. J'attendais tranquillement que le concurrent avant moi finisse sa prestation. On pouvait croire que le moment d'attente avait atténué ma colère, ben non je ne décollerais pas. Mon visage exprimait la haine profonde que j'avais envers ce déchet sur patte. Il avait voulu blesser ma cousine, il aurait pu la tuer sous mes yeux. Personne, autre que moi n'avait le droit de faire des misères à ma cousine PERSONNE.

Mon tour arriva, je m'installais tranquillement sur ma proie. Je retirais mon poncho, remis en place mon chapeaux de cowboy sur la tête et fit sortir Marquis pour m'épauler. Je me rapprochais des oreilles de la bête afin de lui chuchoter au creux de l'oreille. « Que je gagne ou que je perde, mon vieux ta vie est fichue. Je ferai en sorte de t'avoir dans mon assiette viande à burger »

Je n'aurait peut-être pas du lui dire cela. Il semblait  ne pas avoir apprécier ma menace et grattait le sol avec ses sabots. A peine l'enclos ouvert, le buffle partit au galop. Il fit deux fois le tour de l'enclos avant de freiner violemment et m'envoyer valser hors de l'enclos dans l'estrade du publique. Vous pensez que ça faisait mal, je vous confirme ça fait très mal. Je pensais que je n'avais pas grand-chose, mais franchement pas grand-chose. Cette chute de rien du tout m'avait juste cassé le bras droit, ce dernier pendouillait gaiement me faisant atrocement souffrir. Toujours en colère, je me levais pointant le doigt vers le pokémon avec mon bras valide.

« TOI LE STEAK SUR PATTE. OUI TOI LA, LE BUFFLE A L'AFRO COMPLÈTEMENT RIDICULE. JE N'AI PAS FINI AVEC TOI. TOI ET TOUTES LES GENERATION QUI TE PRECEDERONT. VOUS FINIREZ DANS MON ASSIETTE TOUS »Criais-je sous le coup de la colère.

On pouvait me prendre pour un mauvais perdant, mais j'avais excessivement mal. Nous savons tous que la colère mélangé la douleur donne une chose plutôt terrifiante...Voir parfois ridicule. Je fus par la suite traîné à l'hôpital de l'île pour que l'on puisse me soigner directement.

Voilà qui allait bien débuter mes vacances, 2 mois dans le plâtre, génial. Je détestais encore plus ce buffle.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum