frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Mer 2 Juil - 17:19
Nous avons débarqué sur l'île aujourd'hui même. Le temps de déballer quelques affaires, de se poser et de faire connaissance avec les lieux, et la nuit est déjà tombée. Avec elle apparaît la profonde envie de fuir les environs, même si la présence de ma chère et tendre m'y retiens.. Ces cabanes dans les bois, ces constructions taillées dans le tronc et le cœurs des arbres et positionnées dans leurs frères pour respecter la plus belle ironie du monde me rendent malade, et j'attends avec impatience que ma belle s'endorme pour quitter les lieux. J'ai un regard sur chacun des quatre chambres malgré tout, et sans vraiment réfléchir, je me dirige vers l'une d'elle avec impatience. Le gosse dort peut être, ou bien il fait semblant, mais je l'empoigne par l'épaule et le tire avec violence hors de son lit, plaquant ma main contre sa bouche pour lui intimer le silence. Le gosse... Il est plus âgé que moi en vérité, me surpassant d'un an ou dix huit moi mais son attitude mentale me fait penser qu'il est plus immature et par conséquent plus jeune. Ginji Labelvi me regarde, et si je ne parviens pas à déterminer l'expression de son regard à travers la pénombre que les vingt-trois heures du soir ont fait jaillir dans notre cabane, je murmure malgré tout quelques mots pour le rassurer.

« Je ne suis pas un voleur de bouffe, t'inquiète. C'est moi, Samaël. Faut que je te montre un truc pendant que les filles dorment. Tu me suis ? »

Je me dirige vers l'armoire de sa chambre, envoyant rapidement valser quelques habits sur son lit sans même attendre sa réponse. Je souris déjà, me léchant les lèvres d'envie à l'idée de l'exploration à venir, et le temps qu'il s'habille, je lui lance de me rejoindre dehors une fois qu'il est prêt et je me dirige vers une autre des cabanes. Il me semble que j'ai vu Ruby y monter il y a quelques heures, et et je ramasse un petit caillou que je lance contre sa fenêtre en espérant qu'elle ne dort pas. J'ai les pieds enfoncés dans une sorte de mélasse, et j'en déduis qu'il a du y avoir une averse récemment, qui a eu du mal à sécher. J'espère au moins que nous pourrons profiter du beau temps, et je m'étonne malgré tout du fait que le directeur nous ai amenés ici.. Après tout, il y a une plage et en dehors des pluies diluviennes, nous pourrons en profiter ce qui rends notre séjour agréable.. Le corps professoral s'adoucirait t-il, leur traits de caractères auparavant sadiques pour la plupart fondraient-ils comme du beurre dans la poêle en cette période estivale ? Quoiqu'il en soit, au bout de deux ou trois petits cailloux, la fenêtre s'ouvre... Et ce n'est pas Ruby. Elle doit être dans une autre chambre. C'est une fille que j'ai déjà vu dans les cours d'Ace, une topdresseusse spé. Type à ce que j'ai compris mais je ne me suis pas renseigné plus que cela. J'ai du me tromber de chambre, ou de cabane peut être mais peu importe.

« Salut. Je m'appelle Samaël Winchester, Ruby ne serait pas avec toi ? Je voulais lui proposer de venir en expédition, tu peux t'incruster aussi si tu veux. »

La jeune fille est brune, les cheveux descendant un peu plus bas que les épaules, et même si je ne connais pas trop son caractère ni son nom, elle me semble intéressante pour la balade. Nous serons donc entre spécialiste type, et ce sera probablement passionnant. Il faut sans doute que je précise maintenant pourquoi j'ai décidé de réveiller Ginji et Ruby en pleine nuit, les tirant hors de leurs chambres pour aller à la conquête d'un lieu de culte que j'ai repéré au loin sans vraiment m'approcher. Il y a quelques semaines, nous avons organisé une ceuillette au bois de brume et lorsque j'ai lancé l'idée de se raconter des histoires d'horreurs, ils sont les seuls à avoir répondu. D'après ce que j'ai compris des habitants, le mausolée que j'ai repéré est dédié aux scorvol, et il paraît qu'a la nuit tombée – ou même en plein jour, aucun ne s'y est aventuré et j'ai compris au ton de ceux qui disaient le contraire qu'ils mentaient -, on peut s'y faire une belle frousse. Je retrouve enfin mes deux camarades, ainsi que la jeune fille brune et je souris doucement.

« Ginji, Ruby, vous me connaissez déjà et je vois dois quelques chose mais je vous l'offrirais en chemin. Pour toi jeune fille, je m'appelle Samaël comme je te l'ai dit et je suis du dortoir Noctali. J'ai treize ans, et je suis spécialiste type acier. Pour la raison pour laquelle je vous ai tous réunis alors qu'il est bientôt minuit... J'ai l'intention d'aller cette nuit visiter un temple baptisé le Mausolée Scorvol et vous ne pouvez pas refuser, vous n'avez pas le droit de repousser l'offre que je vous fais de m'accompagner. Cela va être génial ! En avant ! »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Ven 4 Juil - 23:27
Le débarquement sur l'île s'était déroulé depuis peu, il y a quelques heures de cela. Tout le monde fut émerveillé devant les mille et unes splendeurs de l'Île Cobaba. Ses palmiers, ses plages de sables blancs, ses cabanes à l'ambiance Cimetronellienne, ses endroits assez mystérieux ... Il y en avait pour tous les goûts. Mais, en parlant de ces cabanes, ce fut la grande bagarre pour en avoir une. Tout le monde jouait des coudes pour se frayer un chemin à travers la populace. Mais au final, tout le monde avait eu son bonheur, à priori. Pour Ruby, que du bon ! Elle se retrouvait avec une de ses amies, un garçon bipolaire mais sympathique à certains moments et celui pour qui elle semblerait avoir craqué. Heureux coup du destin ? Qu'importe. Elle allait en faire des rêves, durant deux bon mois environ ...

Parlons de son songe actuel, d'ailleurs. Elle y voyait des spectres, plein de spectres. Mais pas seulement. La scène avait lieu dans ce qui semblait être le monde distorsion, si on se fiait aux illustrations d'adorateurs de Giratina. Et au milieu de tout cela, elle. Une rousse qui dansait à merveille - preuve que c'est un rêve puisque Ruby ne sait pas danser - en compagnie dudit garçon pour lequel elle a craqué. Comment ça, un monde parallèle n'est pas l'endroit idéal pour danser ? Je ne vous permet pas ! Cependant, toutes ces images disparurent d'un coup. Ruby redescendit sur terre et ouvrit les yeux, alarmée. Elle avait entendu du bruit. Et le temps que ces yeux s'adaptent à l'obscurité, elle avait eu le loisir de paniquer à bon nombre de reprises. Mais elle se calma enfin lorsqu'elle reconnut la silhouette de Kaeko, penchée à la fenêtre et qui discutait avec quelqu'un.

Sans prononcer le moindre mot afin de ne pas réveiller les deux garçons, Ruby se leva et fit attention de ne pas faire craquer le parquet. Elle fit ensuite passer sa tête par dessus l'épaule de sa comparse spécialiste type et aperçut une de ses connaissances accompagné d'un goinfre. Oui, c'est une catégorie à part entière. Samaël du dortoir Noctali et Ginji des Voltali. Encore à moitié endormie, elle ne put qu'entendre "expédition" "incruster". Ces deux mots ensembles voulaient tout dire. La rousse ne perdit pas de temps et alla s'habiller dans le plus grand des silences après avoir frotté ses yeux comme si qu'elle cherchait à les rendre aussi brillants que l'or.

C'est en plein milieu de son essayage qu'elle entendit un "crac", et une série qui suivit. Le plancher ? Non. Elle était assise sur son lit et personne ne semblait avoir bougé. La voilà à stresser un bon coup. Ses yeux se posèrent sur le moindre élément. Rien. La vérité est qu'un oeuf venait tout juste d'éclore. Mais comment vouliez-vous qu'elle le remarque avec si peu de lumière ? Impossible.

Enfin, elle sortit de la cabane en compagnie de son amie, ayant pris soin d'emporter un sac, deux petites bouteilles d'eau ainsi que ses compagnons. Malheureusement non, pas de lampe torche. Elle se frotta une dernière fois les yeux et regarda ses partenaires d'expédition, dont celui qui prit aussitôt la parole, d'une façon un peu désinvolte mais passons. Il obligeait 'subtilement' les autres à venir avec lui. Et bien que ça ne lui fit pas si peur sur le coup, elle accepta d'une simple hochement de la tête. Si elle parlait maintenant, c'était la série de bâillements à coup sûr. Autant attendre que ça passe. Pourtant, une voix inconnu brisa le silence. Une ? Ai-je réellement dit une ? Il y en avait bien plus que ça. Et des voix résonnantes, faisant écho dans la tête du groupe, qui plus est.

*Bonsoir. Moi c'est Gérard.*
*Qu'il est beau, qu'il est beau le poulet !*
*Vos âmes sont miennes, humains ...*
*Laissez moi dormir, saletés !*

– Bon ! Okay Gérard, tais-toi ! On y va et c'est to- ... Depuis quand y'a un Gérard ici ..?

La rousse leva les yeux, les baissa, tourna sa tête à droite puis à gauche. Et enfin, elle pivota sur elle-même pour regarder dans son dos. Elle ouvrit de grands yeux lorsqu'elle aperçut un Spiritomb derrière elle. Et là, ce fut le déclic. Le "crac" dans la cabane, toutes ces voix ... Voilà qui expliquait tout ! Et ce Spiritomb avait la particularité d'être noir et rouge, à la place de violet et vert. Un chromatique se fondant dans la pénombre et émettant des lumières couleur sang aussi sinistres qu'un homme encapuchonné au milieu d'un cimetière.

– Bon bah ... Voici Gérard. Je pense tout de même que son surnom va changer assez vite, mais bon. On y va ?

HRP:
 

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 6 Juil - 20:50
Ginji Labelvi
      Feat. Samaël J. Winchester, Ruby L. Jones and Kaeko D. Riviera



« Frayeur nocturne et goutte de sang »


Des vacances sur une île paradisiaque, avec une chaleur idéale et un vaste océan serein, que demander de plus ?
UN FRIGO PLEIN
Nous étions arrivés dans nos maisonnettes respectives. Suite à un changement de dernière minute, je n'étais plus avec Yamato mais Samaël que je connaissais bien maintenant, Layla qui m'avait offert son Zébibron et une autre fille qui m'était totalement inconnue. Mais pas le temps pour les présentations ! A peine étais-je arrivé dans notre cabane que j'avais sauté sur le réfrigérateur et constatais à mon grand dam qu'il était vide avant l'heure.
Puis je m'installais dans une des chambres, et chacun et chacune passèrent la journée à vaquer à ses activités.
Personnellement, j'ai passé une bonne partie de la journée à passer de la mer au marchand de glace, mais passons ce moment inintéressant pour arriver directement au soir...
L'avantage avec ses îles, c'est que lorsqu'il ne pleut pas, il fait tout le temps chaud, et malgré le fait que la nuit la température diminue légèrement, je peux me permettre de laisser la fenêtre et les volets grands ouverts en permanence sans risquer d'attraper froid. J'étais donc confortablement avachi sur mon lit quand quelque chose m'attrapa par l'épaule et me tira hors de mon lit, avant de plaquer sa main sur ma bouche. Ça y est, c'était la fin. Quelqu'un était venu pour m'assassiner, là, maintenant, tout de suite. Mais pourquoi ? Qu'avais-je fais ? Était-ce les règles qui étaient revenues se venger ? Cela ne pouvait être qu'elles.... Mais comment une règle pouvait me tirer hors de mon lit et m'étouffer ?! Alors cela ne pouvait être qu'une seule chose... Je me faisais enlever par des extraterrestres !

« -Je ne suis pas un voleur de bouffe, t'inquiète. C'est moi, Samaël. Faut que je te montre un truc pendant que les filles dorment. Tu me suis ?  »

Pourquoi je préférais les extraterrestres sur le coup ? Peut-être que l'idée de me faire embarquer dans de nouvelles galères...
Samaël ouvre mon armoire d'où il me jette des vêtements, et sans attendre, il sort en me disant de le rejoindre tout de suite. Je m'habille et pense à prendre mon sac, mes balls, mon oeuf et une lampe, puis je sors de ma chambre avant de descendre au sol. Mon camarade de cabane s'était éloigné un peu plus loin vers une autre maison contre laquelle il menait un véritable siège. Une fenêtre finit par s'ouvrir, laissant place à une fille que je ne connaissais pas. Samaël lui expliqua qu'il cherchait Ruby, et que si elle le souhaitait, elle pouvait se joindre à nous.
Une fois tout le monde réunit en bas, le Noctali se présenta à la jeune fille avant de nous expliquer son plan. Et après nous avoir gentiment invité à se joindre à lui, nous nous mîmes en route. Ruby, qui semblait assez mal éveillée, commença alors à délirer, avant de nous présenter... Gérard ?! Voila qui est... Original ? Je regardais le Spiritomb qui avait surgit dans son dos. Il ne faisait pas du tout flipper et n'avait pas du tout un regard de psychopathe, mais parti comme nous étions parti, je pense qu'il allait vite être le cadet de mes soucis.

« -Allé c'est parti ! Et... Euh... Bonsoir... Gérard ? »

Je sortis ma lampe de poche et la passais à Samaël, puisque c'était lui qui connaissait le chemin. Je me tournais alors vers l'inconnue histoire de faire connaissance.

« -Je m'appelle Ginji Labelvi ! Du dortoir Voltali, je suis un spécialiste du type Electrik, enchanté !   »

Une fois la présentation faite, je me focalisais sur le chemin que l'on empruntait. Le spécialiste type acier semblait savoir où il allait, peut-être avait-il déjà exploré l'endroit ? Cela m'étonnerait, en une seule journée... D'ailleurs il aurait pas pu attendre le jour pour aller visiter ? Sûrement qu'il trouvait ça plus drôle. Ce qui sera sûrement le cas... Si seulement je rentre en entier.

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 13 Juil - 18:32
Vacances. Vacances ? Vacances. Vacances ! VACANCES ! Kaeko avait vraiment du mal à croire qu’elle était bel et bien vacance et pourtant il fallait croire ses yeux devant le spectacle qu’est l’île vacancière Cobaba, une île tropicale aux allures paradisiaques, Kaeko en était époustouflée, des maisons dans les arbres quoi ? Comme une cabane secrète ou un repaire que les enfants construisaient auparavant. Pourquoi n’était-elle pas rentrée chez elle malgré une mère poule inquiète et qui voulait à tout prix la revoir ? Tout simplement parce que toute sa famille à Lavanville travaille et que la demoiselle n’avait aucune envie de rester seule chez elle alors qu’à Cobaba il y avait une grande partie de ses amies et qu’ils allaient bien s’éclater ensemble ! Surtout qu’elle pourrait faire peur aux autres étudiants avec ses fantômes et cela n’a pas de prix !

Elle essaya tant bien que mal de se frayer un chemin parmi la foule de ses camarades surexcités de l’académie afin de pouvoir avoir une petite maisonnette dans les cimes. Elle réussit à en prendre une qui semblait plutôt grande, elle y déposa ses affaires et remarqua qu’elle n’était plus la seule dans la cabane, en effet, très vite elle fut rejointe par Ruby, Orren et Junmai. Il n’y avait pas à dire, tous les quatre allaient bien s’amuser ensemble !

La nuit arriva bien vite (quand on s’amuse) du fait qu’il fallait bien se répartir les chambres et ranger toutes les affaires (ce qui prit un certain quand même !). La brunette, si heureuse d’être en vacances, ne put dormir tôt cette nuit et, au lieu de regarder son mur dans son lit en attendant que le temps passe (lentement évidemment), elle se leva et se dirigea vers la fenêtre du cabanon pour prendre l’air. Juste avant cela, elle réveilla tranquillement son fantominus, si quelqu’un allait se promener proche de la maisonnette il aurait la peur de sa vie avec les spectres de la topdresseuse. Il faut bien s’amuser de temps en temps non ? Cependant, durant le court laps de temps dans lequel elle sortit Omega de sa torpeur, elle entendit des toc toc, à la fenêtre qui l’intrigua grandement curieuse comme elle est !

Elle avança à pas feutré, pour éviter de faire encore plus de bruit pour ses camarades de chambre, et ouvrit doucement la fenêtre de la cabane perchée, elle vit alors un jeune garçon en bas, avec des cailloux dans la main, elle avait déjà vu ce jeune étudiant, il était comme elle : topdresseur spé. Type. Il lui demanda alors tranquillement où se trouvait Ruby et par la même occasion il se présenta. Samaël était donc son nom, toujours bon à savoir, à son tour la brunette se présenta à lui :

« Bonsoir, oui en effet elle est là. » Fit-elle le plus bas possible, des personnes dormaient encore dans la chambre après tout ! C’est alors qu’elle vit Ruby, encore mal réveillée s’approcher d’eux, même en mode zombie, elle semblait être intéressée par l’expédition qu’ils allient entreprendre à quatre dans la nuit… Oui à quatre, bien sûr que Kaeko allait s’incruster quelle question ! Pas besoin de la tiré de son sommeil comme ça, quelle chance!

« Je viendrais en effet, comment refuser une telle offre ? Impossible, au fait, je me nomme Kaeko spécialiste spectre, enchantée vous deux ! » Répondit-elle avec une voix basse. Par la suite elle s’habilla en moins d’une seconde, prit son sac et ses Pokéballs et sortit directement au dehors de son lieu de résidence pour l’été.

Elle entendit alors plusieurs voix provenant de chez Ruby, des étranges voix différentes, se demandant d’où pouvaient bien provenir ces bruits elle regarda derrière et vit un drôle de Spiritomb aux couleurs inhabituels : Un Pokémon shiny ! Quelle chance, d’après la rousse, qui venait de se rendre compte de la présence du Pokémon, il se prénommait Gérard, ce qui fit rire Kaeko.

« Un spiritomb toi aussi ? Nous sommes deux Ruby, voici le mien : Tomberry ! » Sourit-elle à son amie tout en sortant son Pokémon de sa sphère, ce dernier fut heureux d’être libéré et d’avoir un autre camarade de même espèce ! Donc pour résumer la situation, Miss Riviera venait tout juste d’arriver à Cobaba et dès le premier soir, elle allait mener une expédition dans un lieu inconnu accompagné de topdresseur et de fantômes parés à effrayer n’importe qui ? Cette nuit promettait d’être splendide !

hrp:
 

_________________
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Espeon_la_by_GoldFlareonfrayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Giratina_la_by_GoldFlareon
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Lun 4 Aoû - 3:57
– Bon bah maintenant que vous connaissez Gérard, on y va ? Ah non ! Elle se retourna vers le Pokémon en question, pointant par la suite les élèves du doigt. Le brun squelettique, c'est Ginji. Tu sais qu'il a failli te manger quand tu n'étais qu'un œuf ? La brune hyperactive avec un de tes compatriotes Spiritomb, c'est Kaeko. Tu peux un peu la considérer comme ta tante, quelque chose comme ça. Et enfin, il y a Samaël, qui est ... Qui est où ? Eh les gars, on a perdu Samaël.

Ruby ouvrit de grands yeux en constatant que le Noctali avait bel et bien disparu - deux fois en une nuit, ça fait beaucoup pour la narrateur - sans laisser ne serait-ce qu'une seule trace. Cela devait rappeler des souvenirs à Ginji. Ce garçon avait la mauvaise manie de disparaître et réapparaître sans même qu'on ne comprenne le pourquoi du comment. Pause toilettes ? Fuite soudaine ? Imprévu ? Kidnapping ? Ruby pria pour que ce ne soit pas le dernière alternative et prit donc ses aises dans cette grande jungle. Elle avait décidé d'attendre quelques minutes en espérant que le Noctali revienne. Dans le cas contraire, cela devra se passer sans lui.

Les minutes en questions écoulées, Ruby soupira et haussa simplement les épaules, lâchant un simple « on n'y peut rien » avant d'inciter ses camarades à se mettre en route. Après tout, le temple n'était pas loin. Quoique ... Il est où, ce mausolée ?

– Mais c'est vrai ça. Il est où ce mausolée ? Je n'ai jamais rien vu de tel sur les cartes de l'île. On va pas devoir chercher, maintenant ? C'est Samaël qui savait où se trouvait ce lieu ... Bref. Maintenant que je suis debout, j'ai pas vraiment envie d'abandonner. Je ne sais pas pour vous, mais je risque pas de dormir avec cette agitation.

Sans même attendre une quelconque réponse, elle entama la marche dans une direction totalement aléatoire, incitant au préalable ses camarades à la suivre. Bon ok. Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Mais commencer à se séparer aussi. Cette jungle, aussi luxuriante soit-elle, devait forcément abriter des Pokémon assez hostiles. Ruby ne préférait pas y faire face seule, bien que son nouvel allié respirait la puissance à plein nez. Elle commençait même à avoir confiance en lui un peu trop rapidement, au moins où elle ne fit plus attention à lui jusqu'à ce qu'il se pointe derrière elle, lâchant un effrayant « bouh » qui fit sursauter la rousse, mais pas seulement. Dans ce geste de surprise, elle fit quelques pas maladroits vers l'avant et s'embourba malencontreusement entre plusieurs lianes. Il ne lui fallut que quelques secondes pour être piégée dedans.

– Euh ... À l'aide ?

HRP:
 

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Lun 4 Aoû - 18:56
Ginji Labelvi
Feat. Samaël J. Winchester, Ruby L. Jones and Kaeko D. Riviera



« Frayeur nocturne et goutte de sang »


Les présentations furent brèves, mais efficaces. Même si l'attribut de brun squelettique n’était pas des plus appréciables, mais je suppose que c'est mieux que l'estomac sur pattes. Et je suis désolé, mais quand on meurt de faim sur une île déserte et qu'on a un œuf à porté de main, on se pose pas trente mille questions.
'Fin bref, Samaël s'était encore volatilisé. S’inquiéter ? Bah pourquoi ? Il est grand, il se débrouillera très bien tout seul. Et puis si ça se trouve il est allé se planquer quelque part pour ressurgir d'un coup histoire de nous foutre la frousse.
Le soucis, c'est que maintenant que notre guide nous avait laissé en plant, il serait plus compliqué de trouver ce fameux mausolée.

« - Bon, faisons sans alors. Je suppose qu'on est pas les premières personnes à se rendre là-bas, donc il suffira de trouver un sentier et voir où il mène. »

Ruby s'était mise en marche avant même le début de ma phrase. J'en connais une qui n'allait pas tarder à se mettre dans la mouise. Trois, deux, un.... Bim. Un sursaut de la rousse la poussa à s’emmêler dans des lianes. Après un petit rire, je sortais la Pokéball de mon Statitik.

« - Tu vas commencer à bien le connaître à force. Webble, Coupe sur ces lianes !»

J'éclairais de ma lampe les lianes retenant la Pyroli. En quatre coups bien placés, le Pokémon Electrik débarrassa Ruby des plantes les plus entravant. Je rappelais Webble aussitôt, puis cherchais autour de nous un sentier à emprunter. Je préférais attendre d'être dans le temple pour commencer à enclencher des catastrophes, cela aura peut-être l'avantage de nous faire tomber dans une salle secrète regorgeant de trésors. Ambitieux? Peut-être. Je pouvais toujours rêver, après tout, il m'arrive toujours des malheurs plus qu'improbables, alors pourquoi pas des événements bénéfiques pour changer ?
Le sentier, nous finissions par le trouver. Je m'élançais dessus au plus vite, faisant signe à Kaeko et Ruby de me suivre. Peut-être Samaël nous y attendait déjà ?
Quelques minutes plus tard, nous arrivions devant un grand arc en pierre. Sur le côté, deux grands piliers, et dessus, deux statues de Scoorvol. On pouvait discerner derrière ce qui semblait être l'entrée du Mausolée.

« -Bonne nouvelle, on a trouvé le Mausolée, et on est toujours en vie ! Enfin, on sait pas trop pour Samaël... Bien ! Explorons donc ! »

Je m'élançais dans l'étrange lieu aussitôt. A votre avis, combien de temps séparera mon entrée dans le Mausolée de la première catastrophe ? Deux heures ? Une ? Trente minutes ? Un quart d'heure ?
Nop, trois secondes.
A peine avais-je fais quelques pas que je fus comme happé par le sol. Celui-ci se dérobait sous mes pieds et me fis tomber dans une salle en dessous de l'entrée. Je tombais à genoux puis sur le ventre, et me protégeais immédiatement la tête de mes bras pour éviter qu'une pierre me tombe dessus. Fort heureusement, rien d'autre ne tomba, et je pus me relever aussitôt. Je trouvais ma lampe qui était tombée un peu plus loin. Elle avait miraculeusement survécu et fonctionnait encore. J'éclairais donc le haut de la salle qui s'était effondrée pour constater que les filles étaient toujours au dessus.

« -Je vais bien, je vais bien ! Et je suis bloqué aussi... Je fais comment, je cherche un moyen pour remonter ou on essaye de se rejoindre plus loin ?  »

Je regardais partout autour de moi pour mieux observer la salle où j'étais tombé. Les pierres du plafonds s'étaient toutes logés contre un mur, laissant les trois quarts de la salle en « état ». La salle était carrée et n'était ouverte que sur trois endroits : en face de moi, sur ma gauche et au dessus de ma tête, là où j'étais tombé. Seule la sortie de gauche avait une porte, l'autre laissée un trou béant dont il était difficile de discerner ce qui se trouvait de l'autre côté, sûrement un couloir étroit donc. A part cela, la pièce était entièrement vide, pas de quoi m'aider à remonter. Je ne voyais qu'une seule solution : la toile de Webble, qui était un vrai couteau-suisse, mais je ne comptais pas le fatiguer dès maintenant.

« -Bon, je suppose que je vais devoir partir de mon côté.... A moins que vous ayez une idée ?  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 10 Aoû - 16:29
La nuit était haute dans le ciel éclairant partiellement de ses doux rayons la jungle où se trouvaient les aventuriers du dimanche. L’air humide semblait respirable et propice à une fouille, ni trop chaud ni trop frais, la perfection (gilette). Kaeko baissa son regard qui se dirigeait de lui-même vers le Spiritomb de Ruby, ses couleurs étonnante faisait de lui un Pokémon à part, quasiment légendaire. Sa beauté était sans pareille (enfin aux yeux de la brunette), la demoiselle en baverait presque devant cette sublime créature. De plus Ruby la présenta au spectre comme étant hyperactive (quand elle ne dort pas il est vrai) et qu’il pouvait un peu la considérer comme sa tante. Cette phrase mit presque les larmes aux yeux de la dresseuse noob qui voulut sauter sur la gentille rousse cependant elle rata sa cible et se ramassa lamentablement sur le sol.

« Narratrice tu vas me le payer » Fit-elle en se relevant tout en se tenant le dos endolori par cette chute non prévue. Elle regarda alors autour d’elle et vit qu’il manquait une personne au bataillon : le fameux Samaël avait complètement disparu tel un fantôme dans la nuit noir. Pourquoi était-il devenu spécialiste acier ? Le type spectre ou ténèbres lui scierait à merveille !

« Il fait souvent des disparitions éclairs comme celle-ci Ruby ? Il est doué si oui ! » Fit la Mentali sur le ton de la plaisanterie afin de détendre un peu l’atmosphère. Sa camarade pyroli haussa les épaules et avec une attitude désinvolte s’avança dans la jungle avec un pas assuré. Quelle chance d’avoir un bon sens de l’orientation Kaeko l’enviait un peu jusqu’à ce que l’étudiante au prénom de pierre précieuse s’arrête et se pose la terrible question : Mais où se trouvait se fichu mausolée ?

« Ne me demandez surtout pas hein ! Mon sens de l’orientation est médiocre ! » Dit-elle en remuant les mains devant elle comme pour dire non ce n’est pas moi ne me regardez pas s’il vous plaît ! Mais la rouquine n’attendit aucune réponse et s’avança quand même. Cependant elle ne s’attendait pas à ce que son nouveau compagnon lui fasse peur et la fasse trébucher dans les lianes robustes de la jungle à la végétation proéminente !

« Attention Ru… trop tard ! » S’écria la brunette un peu en retard sur la situation, elle n’eut même pas le temps de réagir que Ginji s’empara de sa Pokéball et lança un drôle de Pokémon insecte à couper les lianes dans lesquelles était prisonnière la pyroli aventurière.
« Tu n’as rien ? Jolie coup Gin’ sinon, tu me permets de te surnommer comme cela ? » Fit miss Riviera à son interlocuteur. Elle avait pour habitude de donner un diminutif pour les noms qu’elle penserait ne pas forcément retenir, au cas où. Et puis c’est plus simple de crier une seule syllabe que plusieurs en cas de danger non ?

Par la suite des désastreuses aventures des étudiants de la Pokémon Community, le dresseur brun prit la tête de la marche et réussit à guider l’ensemble des top-dresseurs jusqu’à un sentier qui menait directement au Mausolée Scorvol. Quelle chance de tomber dessus du premier coup ! Arceus est peut-être de leur côté finalement, enfin ce fait reste encore à prouver avec la continuité de l’exploration. Après plusieurs minutes de marche, la brunette put enfin apercevoir l’entrée du lieu de fouille. Il s’agissait d’un immense arc de pierre qui devait au bas mot faire 30 ou 40 mètres de haut, au pied de chaque piliers trônait fièrement une statue immense de scorvol, le pokémon poison, qui arborait une expression aussi fière que malsaine qui fit frémir la demoiselle aux spectres. Ces Pokémons ne sont pas particulièrement magnifiques à ces yeux, quoique ils lui semblaient bien plus agréables à regarder qu’un Ecrémeuh !

Son Tomberry à ses côtés était en train lui aussi de s’extasier devant ce splendide lieu de culte qui leur donnèrent presque un torticolis à cause de sa hauteur prodigieuse. Mais la taille ne fait pas le tout, il fallait maintenant observer ce qu’avait le bonhomme à l’intérieur, toujours en suivant le voltali, tous pénétrèrent dans le lieu parfaitement lugubre. Mais un autre évènement arriva avant même que Kaeko ne put observer correctement les lieux, en effet Ginji traversa littéralement le sol de pierre du Mausolée, la brunette sauta sur le sol afin de lui tendre sa main frêle mais il était déjà trop tard, le garçon était déjà à terre dans une autre salle plus basse.

« Tu n’as rien de cassé ? » Lui cria-t’elle.  Il répondit vite en disant qu’il n’avait rien eu du tout la demoiselle soupira alors de joie. De la chance ? Non sinon il n’aurait pas pris ce chemin, disons, un peu trop direct ? Bref, il annonça son désarroi aux filles restées une salle au-dessus en leur demandant si elles avaient une idée. Pas le temps de réfléchir, ni une ni deux la fille aux yeux améthystes dit à son Pokémon :
« Tomberry saute, on va rejoindre cette pauvre âme en perdition ! » Le Pokémon la regarda d’un air amusé, il semblait plutôt d’accords. Grâce à sa capacité spéciale infiltration, il traversa le sol et atterrit sans encombre sur le sol de pierre plus bas. Kaeko respira profondément et s’élança dans le trou plutôt large dans lequel est tombé le dresseur type électrique. Malheureusement pendant sa chute, elle fit un faux mouvement et se ramassa sur le sol lamentablement.

« C’est la seconde fois que je t’embrasse le sol, et je dois te dire que ce n’est vraiment pas mon type les lourdingues ! » Marmona-t’elle nez à nez avec son prétendant silencieux. Puis elle s’adressa à Ginji  « Ce n’est pas une bonne idée de se séparer dans un tel lieu, on risque de se perdre enfin surtout moi donc je t’accompagne ! »

Elle se releva pour la deuxième fois avec difficulté, son Spiritomb vint la voir, il s’inquiétait tout de même de l’état de sa dresseuse tout aussi chanceuse que les deux autres finalement. Kaeko releva ensuite la tête et cria à l’attention de Ruby encore en hauteur :
« Le sol n’est certes pas moelleux mais tu ne risques rien ! Tu viens aussi ? »

Par la suite elle regarda les alentours, la salle dans laquelle ils se trouvaient semblait désespérément vide, il n’y avait qu’un autel et des urnes funéraires, rien de bien intéressant sauf si on regardait dedans mais ce n’est pas une bonne idée sauf s’ils voulaient voir à quoi peut bien ressembler un organe putréfié depuis bien longtemps, elle frissonna à cette pensée puis attendit la réponse ou le passage à l’acte de Ruby, et avant pour l’exploration avec des karmas tous plus pourris les uns que les autres !
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Jeu 14 Aoû - 9:39
Ruby se débattit, encore et encore, espérant bien se sortir de ces entraves naturelles. Mais plus elle gesticulait, plus les étreintes se refermaient sur elle, si bien qu'elle n'eût pas d'autres choix que d'accepter une aide extérieure. Webble, a.k.a le couteau suisse. Vraiment pratique comme Pokémon. Combien de fois avait-il servi ? Ruby ne comptait même plus depuis qu'elle l'a vu pour la première fois. Mais soit. La rousse fut déjà bien fière d'être libérée de cet enfer. Tout de même honteuse, elle ne dit plus un mot pendant un instant, rassurant cependant la petite équipe sur son état actuel puis allant au final réprimander le Gérard.

Quoiqu'il en soit, la troupe ne devait pas perdre plus de temps. Déjà que le couvre-feu n'était pas respecté, mieux vaut ne pas traîner et se faire davantage réprimander. D'ailleurs, était-ce la soif de découvertes qui les poussait à continuer l'aventure sans le guide ? Qui sait ? Heureusement qu'un sentier leur montra le chemin à suivre, sans quoi ils n'auraient pas pu trouver le mausolée à travers cette dense et luxuriante jungle. Le premier constat sur le monument fut cependant évident. L'entrée ressemblait à une gueule ouverte de Scorvol, protégée par deux grands piliers portant chaque une statut à l'effigie du Pokémon héros de ce temple. Il fut ensuite naturel de s'avancer pour en découvrir plus, mais il fallut que Ginji tombe, traversant littéralement le sol. Ruby aurait pu en rire si elle ne le savait pas aussi malchanceux. À la place de ça, elle s'inquiéta quelques secondes puis constata que rien de fâcheux n'était arrivé au brun.

– Je crois que je ne préfère pas saut- L'autre sauta, immédiatement, sans même se poser la moindre question. Ruby la regarda faire avec inquiétude. Comment avait-elle pu ? La rousse déglutit à l'idée mais ne préférait pas rester seule en ce lieu. Elle n'eût donc d'autres choix que de se jeter également dans cet endroit des plus sombres. Et par miracle, elle réussit à ne pas embrasser le sol. Il s'en était fallut de peu, cependant. Bon sang ! Je vois autant que dans mon placard, ici !

Elle se saisit d'une de ses Pokéball, de laquelle en sortit Mist, le Balbuto. Certes, il ne connaissait pas Flash, mais il y avait bel et bien moyen de faire un peu de lumière avec une de ses attaques.

– Utilise Pouvoir Antique et maintiens-le dans les airs le temps qu'on trouve une torche, ou quelque chose comme ça.

Le sage s'exécuta, faisant apparaître une sphère lumineuse de taille raisonnable qu'il maintenait en hauteur, à environ un bon mètre au dessus des jeunes gens. Enfin Ruby put y discerner les éléments du décor, certes peu nombreux, mais assez intéressant d'un point de vue scientifique. L'autel était bien évidemment en l'honneur du Scorvol, tandis que les urnes funéraires devaient contenir des choses assez peu enchanteresses. Quant aux potentielles débouchées, il n'y en avait que deux sans compter le plafond. L'une d'entre elles était cependant assez étroite. On ne pouvait pas s'y aventurer sans savoir ce qu'il y avait au bout.

– Gérard ? Où que tu sois, va voir ce qu'il y a au fond de ce truc !

C'est en râlant avec plusieurs de ses voix qu'il s'exécuta, traversant les murs comme si de rien était. Et pendant ce temps, Ruby observa l'autre couloir à porte en demandant à Mist de l'éclairer. S'il y avait ce genre d'obstacle, c'est que ça devait abriter quelque chose. Pas le choix, il fallait l'ouvrir en attendant le retour du spectre schizophrène. Ruby s'en approcha donc, posant la main sur la barrière visiblement faite de roche. La briser serait trop risqué. Un humain ne pouvait la pousser. Il fallait un ou plusieurs Pokémon pour ça.

– Bon ! Qui s'en charge ? Aucun de mes Pokémon n'est capable de telles prouesses physiques sans faire s'écrouler l'endroit ...

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 17 Aoû - 12:28
Ginji Labelvi
      Feat. Samaël J. Winchester, Ruby L. Jones and Kaeko D. Riviera



« Frayeur nocturne et goutte de sang »


Kaeko me rejoignit presque aussitôt alors que Ruby fut un peu plus réticente. Elle finit tout de même par descendre et les deux spécialistes spectres analysèrent l'endroit. La Pyroli se servit de son Balbuto pour mieux éclairer les environs, et envoya Gérard explorer les lieux. Elle voulut alors voir ce qui se trouvait de l'autre côté de la porte en pierre.

« -J'ai de quoi ! Oz, Goldfroy, Force ! »

J'envoyais les Pokéballs au sol, et jaillirent alors le Racaillou et le Pikachu dans une lumière aveuglante, car en contraste avec l'obscurité des lieux. Les deux Pokémons se dirigèrent vers la porte et utilisèrent leur capacité pour nous créer un passage. Il poussèrent la grosse masse et la firent tout simplement tomber de l'autre côté. On ne pouvais hélas pas voir grand chose, et je fus obligé d'approcher ma lampe pour voir ce qui nous attendait.

« -On dirait un autre couloir... Au bout il y a une porte, et sinon il y a juste quelques yeux illuminés par  la lumière de ma lampe au plafond qui.... QUOI ?!  »

Une vague de Nosferalto, probablement dérangé par la fameuse lumière, sortit d''un coup du couloir en me bousculant de tout les côtés. Je reculais en me protégeant le visage et percutais quelque chose se trouvant derrière moi,  pour après m'étaler lourdement sur le sol. Deux fois en à peine quelques minutes, je sens que cette soirée va être longue.
Heureusement les Pokémons n'étaient pas nombreux, et les Nosferalto s'enfuirent vite par le trou dans lequel j'étais tombé. Je me relevais et aidais Ruby à faire de même -oui, parce que c'est elle le truc que j'ai percuté-, et après m'être excusé, je vérifiais que le couloir était libre.

« -C'est bon, il n'y a que de la pierre recouverte de moisissure, je vais voir ce qu'il y a au bout. »

Après avoir rappelé mes Pokémons, je m'avançais prudemment, de peur d'enclencher un mécanisme nous tirant des flèches empoissonnés, mais arrivais au bout du couloir sans peine. Je balayais la salle dans laquelle j'arrivais de ma lampe, et découvris qu'elle était rempli de vases divers et variés. J'élevais la voix pour que mes deux camarades m'entendent.

« - Vous aimez la poterie ? Héhé, j'espère que c'est pas un crematorium ! Enfin, si c'était le cas, ça devrait faire plaisir à vos spectres je suppose... »

Je sortais la Pokéball de Lucina et l'envoyais au sol. Je ne voyais quasiment rien avec ma lampe torche, j'allais avoir besoin de l'aide de la Luxio pour mieux éclairer la pièce. Le Pokémon poussa un petit cri renfrogné avant de faire parcourir son pelage de plusieurs petits éclairs, éclairant ainsi légèrement la pièce.
La salle était rectangulaire, le plafond et les murs n'étaient que des pierres empilés les unes sur les autres et soutenus par quelques poteaux recouverts d'une étrange mousse. La pièce était humide et l'eau des récentes pluies s'est infiltré jusqu'ici, laissant place à des petites flaques un peu partout. Des planches de bois étaient disposés en espèce d'escalier sur toute la largeur de la pièce, supportant  une vingtaine de vases de taille et forme divers et variés. En dessous de cet étagère improvisé, je pouvais discerner un drôle de plateau qui servait sûrement pour la fabrication des poteries se trouvant ici. Ces dernières étaient toutes d'un marron argileux, bien que certains vases laissent place à des traces de peintures.  
J'osais un coup d’œil à l'intérieur de l'un des pots. A l'exception d'un peu d'eau et de boue, il n'y avait rien d'intéressant. Le même contenu se trouvait dans les autres vases à côté. Après un petit haussement d'épaule, je m'apprêtais à faire demi-tour quand je remarquais un dernier vase se trouvant juste à côté de l'entrée. Comme je ne l'avais pas remarqué en arrivant ici, je m'empressais de regarder son contenu, pensant que cet isolement doit être justifié. Et oui, c'était le cas ! Quelque chose reluisait à l'intérieur du pot... Je glissais ma main dedans et attrapais l'objet convoité. Un espèce de bout de bois épais sur lequel était passé un petit objet doré.

« - Oh, une bague ! Pourquoi est-ce qu'ils l'ont mis sur un bâton ?....  »

Je ne remarquais alors que maintenant que le bâton était blanchâtre, sale, et avec quelques bouts de chair... De la chair ? J'approchais l'objet de Lucina pour qu'elle puisse mieux l'éclairer. Je fronçais les sourcils. Oui, c'était bien de la chair humai.... Je bondis en arrière en projetant l’objet de l'autre côté de la salle, lançant un cri horrifié.

« -Un doigt!!! C'est un doigt humain !!!  »

Je secouais frénétiquement la main ayant tenu l'objet, avant de l'essuyer contre le mur. Physiquement ça ne le salissait plus qu'autre chose, mais mentalement j'avais la sensation de me débarrasser de cette immondice. Je retournais auprès des filles en continuant de secouer ma main, dégoûté.

« -Pouah, il n'y a rien d'intéressant là-bas ! Gérard est revenu ? Parce qu'on va être obligé de prendre le couloir.... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Mer 27 Aoû - 23:57
Le sol était vraiment peu confortable tout de même et la brunette se releva le plus rapidement possible, les deux dresseurs furent vite rejoint par la Pyroli qui avait bien moins envie de sauter dans les abysses que cette folle de Kaeko. La rouquine était la seule à avoir miraculeusement réussi à ne s’être mangé le sol en pleine poire à l’inverse de Ginji et de Riviera Junior. Maintenant il fallait éclairer la pièce sombre, l’adolescente n’eut pas le temps de réfléchir sur la situation que la spécialiste spectre avait déjà envoyé son Balbuto afin d’utiliser pouvoir antique et ainsi éclairer l’endroit où les topdresseurs se situaient. La salle semblait désespérément vide, seul l’autel dédié au scorvol avait quelque chose d’intéressant et ses jarres pourraient contenir quelques trésors d’organes en putréfaction.

Il y avait deux chemins à prendre mais Kaeko ne voulait pas vraiment compter sur sa chance et sur son sens de l’orientation pour choisir la destination, elle laissa donc ses camarades agir pendant qu’elle réfléchissait à ce qui pourrait bien y avoir dans cette étrange demeure monstre ? Pokémons surpuissants ? Cadavres dans les placards ? Secte ? Vampires ? Trésors fabuleux ? Ou alors rien de tout cela, juste, rien du tout ! Bon le frisson de l’aventure et l’adrénaline de l’exploration comptent mais pas autant qu’un bon gros trésor !

Ruby décida d’envoyer son Shiny repérer les lieux d’une des deux portes afin de voir s’il n’y avait rien de dangereux à l’intérieur ce qui semblait être une sage décision. Quant à Ginji, il ouvrit le second passage mais qui cachait quelque chose : une nuée de Nosferaptis enragés qui ne voulaient sûrement pas être réveillés si brusquement :
« A terre vite ! » Cria Kaeko en se baissant le plus rapidement possible protégeant sa tête avec ses frêles bras, quelques types poisons la frôlèrent sans lui faire le moindre mal. Plusieurs secondes passèrent sans aucun bruit, la brunette releva la tête et se dirigea rapidement vers le Voltali.
« Ça va tu n’as rien ? » Lui demanda-t’elle avant qu’il ne parte seul explorer la pièce afin de voir ce qu’il y avait à l’intérieur.

Il leur cria plusieurs choses que Kaeko comprenait à moitié comme : poterie, crématorium et spectre, elle en conclut donc que c’était un crématorium où il y avait des spectres reposant dans des vases ? Mais c’est totalement absurde, elle ne préférait par répondre de peur de passer pour une cinglée aux yeux des deux autres Topdresseurs. La suite fut plus simple à entendre, elle avait compris que le brun venait de trouver une bague sur un bâton… Un bâton ? Elle comprit alors tout de suite ce qu’était ce « bout de bois » et s’écria immédiatement :
« Ginji ! Ce n’est pas un bâton c’est sûrement un… » La Mentali n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’elle entendit le garçon crier le fait que c’était un doigt humain. Il fallait s’y attendre en fouillant les urnes funéraires, mais c’est vrai que ça fait toujours un choc. « Trop tard… » Murmura Kaeko.

« Ruby, je pense qu’on va devoir prendre l’autre chemin, il ne reste plus qu’à attendre Gérard. » Lui dit-elle en souriant. Ginji retourna vers les jeunes filles tout en secouant sa main, sûrement celle qui a pris la bague sans se douter de ce que c’était réellement. Ce garçon a une chance qui étonnera toujours la brunette, si elle avait su, elle y serait allée, un os humain ne lui faisait pas peur, après tout elle avait vécu à côté d’un cimetière. Quoique, piller un cadavre ne la tentait pas vraiment. Désormais il ne restait plus qu’un endroit où se diriger : le lieu du chromatique !

HRP:
 

_________________
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Espeon_la_by_GoldFlareonfrayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Giratina_la_by_GoldFlareon
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Lun 1 Sep - 18:48
Heureusement, certains Pokémon semblaient avoir une force physique plus grande que celles de quelques spectres, au grand soulagement de Ruby qui pourra découvrir ce qui se cache derrière cette porte, bien qu'elle aurait pu y envoyer un autre de ses Pokémon. Mais dans cet endroit si étroit, on pouvait rapidement se retrouver serrés. La rousse ne prit pas le risque d'aggraver cette situation qui mettrait dans un terrible état n'importe quel claustrophobe et s'éloigna le plus possible de la vieille porte poussée par les deux Pokémon du maigrichon. Un fin nuage de poussière s'en souleva, réduisant le peu de visibilité des jeunes gens au néant durant quelques secondes. Et bien évidemment, le Voltali eût l'ingénieuse idée d'éclairer le nouveau couloir, ce qui avait mis quelques Nosferalto en colère.

– À couvert ! beugla-t-elle en plongeant au sol, n'ayant cette fois-ci par peur de l'embrasser. Un ou deux petits bleus étaient bien plus supportables que de nombreuses morsures de ces vampires carnassiers. Ruby couvrit sa tête de ses mains et ferma les yeux jusqu'à ce que les cris cessent. Une fois ces derniers estompés, elle se releva prudemment en déglutissant. Jetant son regard de gauche à droite, puis de droite à gauche, elle chercha à comprendre si tout le monde allait bien. Ginji, ok ! Kaeko, ok ! Mist, ok ! Gérard, toujours absent. Qu'il en mettait du temps, c'en était presque étrange, pensa la rousse. Plus jamais ! Plus jamais tu n'éclaires un couloir sans prévenir, Ginji !

Heureusement que tout s'était bien terminé. Enfin, c'est ce que n'importe qui aurait pu croire. Mais en bon mâle alpha - ou pas - du groupe qu'il était, le valeureux petit brun se devait de risquer sa vie pour assurer une marche paisible à ces deux demoiselles. Il se jeta donc à l'assaut de cette nouvelle débouchée - bien qu'il devait très certainement penser à autre chose en y allant - et en ressortit quelques temps après, affolé. Rien qu'aux mots du garçon, Ruby avait pu deviner ce qui lui était arrivé : quelque chose de bien effrayant, mais qui lui donnait pourtant envie de rire puisqu'elle n'avait pas vu le fameux doigt.

– Au moins, on peut dire que tu as fait main basse sur quelque chose. Un petit Badumtss s'il-vous-plaît, merci. Mais Gérard met du temps, c'est bizarre. Bon ok, c'est un peu un bébé pour l'instant. Mais voilà quoi ! Vous n'allez pas me dire qu'il a trouvé un caillou avec une forme rigolote et qu'il joue actuellement avec ?

Quand on parle du loup... Le chromatique fut de retour. Et au grand dam de sa dresseuse qui poussa à long soupir, l'heureux spectre s'amusait en effet à faire voler un caillou ovale dans les airs en poussant de multiples rires plus sinistres les uns que les autres. Ruby tapait du pied, se faisait impatiente. Finalement, son Pokémon prit la parole, jetant le caillou un peu plus loin comme si de rien n'était, tentant vainement de convaincre chaque humain ; personne n'avait rien vu, personne n'avait rien entendu.

– Statue...
– De l'or ! De l'or ! C'EST LA RUÉE VERS L'EST !
– Oh. Mon. Dieu. Un Scorvol géant, c'est tellement de mauvais goût !
– C'est la mort ! Il y a des pièges, du sang, ahah !

Ruby réfléchit un instant, tentant de lier le tout d'une façon assez... logique ? Qui sait ?

– Dès qu'on voit une statue, on s'en va vers l'est jusqu'au Scorvol géant et on traverse une multitude de pièges ? Sérieusement..? J'apprécie que tu fasses preuve de bonne volonté Midnight, mais un plan si détaillé c'est... Totalement idiot ! Elle se retourna vers le reste du groupe avant de rappeler Mist qui ne pourra pas passer à travers cet étroit couloir. Non franchement. On y va à l'aveuglette quoi...

Elle soupira puis se dévoua la première pour suivre le chromatique qui, lui, n'avait aucun mal à traverser les paroi rocailleuses. Quant à Ruby, combien de fois s'était-elle écorché le coude lors de cette longue marche du crabe ? Autant de fois qu'il y eût de pointes sur ce foutu mur. Bon sang ! Ce que la demoiselle se réjouit lorsqu'elle put enfin s'épanouir au centre d'une grande salle. Mais cette joie fut immédiatement substituée par une bouche grande ouverte lorsqu'elle aperçut une statue de la taille d'un Scorvol. Pendant que son spectre riait ouvertement, elle avait quelque peu de mal à articuler.

– Que... que... quoi ? Réellement ? C'est pas des conneries ? Tu n'as pas juste été jouer avec ton caillou..?

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Mar 2 Sep - 16:55
Ginji Labelvi
      Feat. Samaël J. Winchester, Ruby L. Jones and Kaeko D. Riviera



« Frayeur nocturne et goutte de sang »


Gérard revint pile poil au moment où Ruby achevait sa phrase. Le Pokémon chromatique se mit à débiter une série de phrase assez incohérentes les unes avec les autres, et que la Pyroli tenta d'assembler correctement. Le résultat était soit foireux, soit flippant. Je laissais Kaeko passer après Ruby et avançais une fois qu'elle s'était engouffrée dans le couloir, suivi par Lucina qui permettait d'éclairer le couloir. Après un long bâillement -bah oui, je me suis fais agresser au milieu de la nuit je vous rappelle-, nous arrivons dans une salle où se trouvait bel et bien l'une des statues décrites par le nouveau-né. Je lâchais un soupir, déjà las de toutes les catastrophes qui vont arriver.  

« -Bon bah c'est pas compliqué, il suffit d'aller à l'ouest et prendre un détour pour contourner tous les pièges. Il faut donc qu'on ailler vers là...  »

Je passais devant mes compagnons de recherche et tournais à gauche devant la statue... Lucina me suivit pour éclairer un peu plus en profondeur la salle, et au passage me fit constater qu'il y avait un mur à l'ouest et au nord de la pièce. On ne pouvait passer que par l'est.

« -Quoi ? Mais c'est pas possible enfin ! La seule autre issue qu'on avait mène à un cul-de-sac. Sachant qu'il ne passait pas à travers le sol comme je l'ai fais, comment faisait-il pour aller là-bas en évitant tout ces fameux pièges ? »

Ne voulant emboîter le pas de peur d'enclencher une quelconque malédiction, je décidais d’observer cette salle qui sera peut-être la dernière chose que l'on verra de notre petite vie. Si la statue semblait grande, c'est car elle représentait un grand guerrier une lance ( avec ce qui semble être un Scorplane sur l'épaule) sur un socle de cinquante centimètres. Il n'y avait pas grand chose d'intéressant, certaines parties de la statue étaient cassées tandis que d'autres étaient recouvertes de mousse. Mon regard se dirigea alors à « l'est » où l'on ne voyait que les murs et le sol disparaître dans le noir le plus total. Ne sachant que faire, je m'adossais contre le mur, face au dos de la statue, ce qui enfonça l'une des pierres plus profondément que les autres.
*clic*
Oh non...

« -Ô Arceus, pourquoi, je veux savoir POURQUOI, c'est toujours moi qui enclenche ce genre de truc ? Nan parce que c'est marrant deux minutes mais à la longue ça devient chiant quoi ! A force c'est moi qui passe pour le gars maladroit, bon à rien et malchanceux du groupe, c'est injuste... Les filles sont aussi poisseuses que moi d'abord! »

Hélas, ma lamentation ne fut pas entendue, et un sifflement lointain se fit alors entendre. Je criais aux spécialistes spectres de se réfugier dans le couloir, tandis que je me collais contre la statue, face au mur, tout en rappelant Lucina dans sa Safariball pour la mettre à l'abri, plongeant au passage la salle dans le noir total. Des objets percutèrent alors le mur face à moi ainsi que le côté de la statue se trouvant en direction de l'est de la salle.Le sifflement s'arrêta net, et je n'osais plus bouger de peur  de faire exploser le Mausolée. Une minute passa, et rien ne se fit.

« -Kaeko ? Ruby ? Vous pouvez pas envoyer l'un de vos Pokémons spectres pour vérifier quel genre de piège il reste encore ?»

Je sortais Lucina de sa Safariball pour qu'elle puisse à  nouveau éclairer la pièce. Et quelle ne fut pas ma joie de découvrir une centaine de flèches plantée dans le mur !... J'étais horrifié.

« -Oh, et désormais, en parfait gentleman, je vous laisse passer devant... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Sam 6 Sep - 16:58
Pas besoin d’attendre plus longtemps le spectre de Ruby qui revint enfin de son escapade d’éclaireur, enfin pas les mains vides non non loin de ça, il avait en sa possession un magnifique caillou constitué de Feldspaths et de mica noir superbe !
« Il faut vraiment que tu arrêtes de réviser ta géologie avant de rp narratrice, ça donne un résultat encore plus nul que la normal ! » Murmura Kaeko en soupirant avant d’attendre les explications de Ruby pour la marche à suivre. Elle n’avait vraiment pas été utile pour le moment durant l’expédition et elle espérait que ça changerait, la demoiselle ne voulait pas être une gêne pour les deux autres topdresseurs.

Par la suite, le petit groupe du passer par la dernière sortie de libre, celle qu’avait empreinté le chromatique, la rouquine passa devant et le brun laissa l’étudiante passer en second. Le passage était vraiment étroit, il fallait longer le mur de très près pour vouloir correctement traverser le couloir aux mille-et-un pics.
« Faut pas être trop gros ! » « Il n’y a personne de gros ici ! » Ne put s’empêcher de dire Tomberry en rigolant avec plusieurs voix bien distinctes tout en traversant tranquillement la paroi comme si de rien était. « De l’or pour toi… » « De l’or pour moi… » « De l’or pour nous ! » Continua-t’il en chantonnant tranquillement tout en restant proche de sa dresseuse (enfin proche, il était quand même à l’intérieur du mur).

Après plusieurs petites minutes, les trois camarades et leur Pokémons respectifs débouchèrent sur une toute nouvelle pièce, grande, vraiment très grande mais aussi immensément vide, mise à part le fait qu’il y avait une imposante statue au centre de la salle. Le puissant guerrier des temps anciens, un Scorplane sur l’épaule et les sourcils froncés, intriguait fortement la Mentali qui se dirigeait vers ce rocher sculpté par l’homme et déformé par le temps qui passe, il avait beau être en piteuse état, si on l’entretenait un peu, il serait peut-être plus beau et moins pitoyable. La fille enleva la mousse à plusieurs endroits pendant que son Spiritomb s’amusait à rentrer dans la pierre taillée pour essayer de faire peur à sa partenaire, mais sans succès. Quant à Ginji, il explorait les alentours avec l’aide de sa Luxio, voyant qu’il n’y avait aucun autre moyen que le couloir sombre de droite, il se mit contre une paroi pour réfléchir un peu plus sur la situation cependant un clic sonore le tira promptement de ses pensées. Dans ce genre de lieu, un déclic n’était jamais quelque chose de positif, jamais ! Le garçon laissa s’échapper de sa bouche une profonde plainte contre son karma avant de crier aux deux autres filles de partir se cacher dans le couloir ce que fit immédiatement la brunette sans réfléchir plus longtemps sur la situation.

A toute vitesse, elle se réfugia dans les ténèbres réconfortantes du passage noir tout en rappelant Tomberry dans son Hyperball afin d’éviter qu’il ne soit blessé à cause d’un stupide déclic. Des sifflements au loin retentir pendant quelques secondes puis s’arrêtèrent brusquement et le silence s’installa, une minute pile et la lourdeur de l’atmosphère sans bruit fut brisée par le spécialiste électrique qui demanda aux deux spé. Spectres d’envoyer leurs fantômes en éclaireurs.
« Sinon rien de cassé ? Je vais envoyer mon Fantominus, il est bien plus rapide que Tomberry et ne risque donc pas grand-chose ! » S’écria Kaeko en envoyant la Pokéball de son starter sur le sol qui en jaillit immédiatement avec une tête d’enterrement, quelle idée de le réveiller pendant qu’il dormait paisiblement aussi !
« Mon grand, peux-tu nous signaler les pièges sur le chemin s’il te plaît ? » lui demanda la brunette en souriant à son spectre qui pour toute réponse lui tira la langue avant de partir explorer les environs lugubres du mausolée.

Cinq Minutes passèrent avant que le petit Fantominus ne revienne en voletant tranquillement, il tourna ensuite autour de sa dresseuse pour faire signe de la suivre, sachant que Ginji ne voulait pas passer devant et qu’il s’agissait du spectre de Kaeko, la jeune fille décida de mener la marche à leurs risques et périls. En prenant une grande inspiration, elle se mit à marcher derrière Omega tout guilleret, le seul problème est qu’elle n’avait rien pour l’éclairer mais par chance, dès qu’elle fit deux trois pas le couloir s’éclaira comme par magie, des torches s’étaient allumées d’elles-mêmes faisant tressaillir l’élève qui ne s’attendait pas à une telle chance, et encore moins à une telle vision. Le sol où elle se situait était couvert de dalles toutes plus suspectes les unes que les autres, les murs étaient fissurés et plusieurs avaient des ossements couverts de flèche attachés dessus, d’autres comportaient des trous étrangement disposé comme si quelque chose allait en sortir d’une seconde à l’autre et au plafond il y avait une sorte de grille pas rassurante en un mot : creepy.

Le petit spectre assuré changea d’altitude pour se positionner sur une dalle attendant que sa dresseuse s’avance vers celle-ci, cette dernière comprenant rapidement la manœuvre de son plus ancien coéquipier fit signe à ses deux autres camarades de les suivre sans crainte. « Faîtes-lui confiance, il n’est pas du genre à faire des blagues bizarres contrairement à Tomberry ! Marchez bien sur les dalles où je suis passée sinon je crains le pire. » Fit miss Riviera en s’adressant à ses comparses tout en bondissant sur le carré qu’Omega avait indiqué. La petite boule de gaz s’envola vers une autre suivi de Kaeko sautant dessus et ainsi de suite jusqu’à qu’une dalle couverte de mousse fasse glisser la demoiselle qui se trompa alors de lui d’atterrissage déclenchant un nouveau clic prometteur, elle déglutit avant de se retourner vers Ruby et Ginji.
« Dîtes si je vous dis que j’ai entendu un nouveau clic vous me croyez ? » Leur fit-elle un peu embarrassée. On entendit alors au loin un mécanisme se déclencher, des rouages rouillés se mettant en marche. Vous souvenez vous de la grille bizarre au plafond ? Oui ? Tant mieux parce qu’elle est en ce moment même en train de lentement s’ouvrir dévoilant un immense rocher rond à la Indiana Bones qui atterri avec lourdeur sur le sol avant de commencer à rouler de plus en plus vite vers les trois topdresseurs.

« COUREEEEEEEEZ ! » Cria de toutes ses forces la jeune fille au Fantominus avant de se remettre sur pied prenant ses jambes à son coup sans attendre plus longtemps. Plus le temps de regarder où marcher, il fallait aller vite pour survivre, tout en sprintant la demoiselle déclencha plusieurs autres pièges divers et variés au passage, évitant les flèches, les mécanismes de fer rouillés tranchant et autre trappes mortelles. Ils furent vite arrivés à la fin du couloir de la mort, toujours poursuivi par la pierre roulante, Kaeko se plaqua alors contre le mur afin de ne pas se faire écrabouiller par le rocher continuant sa route à toute berzingue. Une fois le danger écarté, elle soupira en se laissant doucement glisser sur le sol froid.
« Vous êtes en un seul morceau ? Pardon d’être si maladroite et malchanceuse et,… mais où sommes-nous ? » Fit la demoiselle avant de remarquer où elle se situait. Nouvelle pièce, nouvelle aventure, nouvelle découverte mais aussi nouvelles possibilités de croiser la mort trop présente en ce lieu.

HRP:
 

_________________
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Espeon_la_by_GoldFlareonfrayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Giratina_la_by_GoldFlareon
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 7 Sep - 16:27
Clic. Pourquoi clic ? Parce que catastrophe. Tout était lié. Cela se passait toujours de cette façon, dans les films célèbres. Bien évidemment, Ginji avait été l'élément déclencheur de cette série de catastrophe. Ne pouvait-il pas être chanceux ne serait-ce qu'une fois dans sa vie ? Il semblerait que non.  Pourtant, ce ne fut pas si grave. Juste quelques projectiles sortis de nulle part après un bruit sourd. Ruby resta immobile durant de longues secondes, stressant comme pas deux, alors que Gérard virevoltait gaiement sans se soucier du moindre piège. Il se fit même un plaisir assez particulier, celui de poser sa clé de voûte un peu n'importe où histoire de voir s'il n'y avait pas de pièges dissimulés. Sa dresseuse avait bien envie de lui dire d'arrêter, mais c'est toujours en agissant de la sorte que s'engendre "l'effet boule de neige".

– Non non non. Je ne bouge plus ! Je reste comme ça jusqu'à ce que solution soit trouvée !

Résolue à ne pas bouger d'un centimètre, la rousse se faisait tourmenter par Gérard qui riait et tentait de lui faire poser un pied à terre. Car oui, depuis le début, Ruby s'était accrochée à l'un des bras de la statue. Elle roula des yeux sur le moindre élément suspect du décor, ne voulant cesser de jouer au Spoink pendu. Ou tout du moins, elle ne voulut pas arrêter tant que le Fantominus de la brune n'était pas revenu. Lorsque ce fut fait, elle descendit prudemment, veillant à ne pas s'écraser pitoyablement au sol. Puis elle se mit à suivre le groupe à pas de velours. Ne sait-on jamais. Les "clics" sont partout. Il fallait faire très attention.

À la lenteur où le petit tas progressait, Ruby eût bien le temps d'observer les alentours. Ils étaient confinés entre quatre murs, ceux-ci étant assez rapprochés. Aucun autre couloir ne s'ouvrait pas eux, c'était une allée à sens unique ; ils n'avaient pas le choix et devaient avancer tout droit sans se poser de questions. Pourtant, la tentation fut plus forte que n'importe quoi d'autre lorsque d'étranges dalles gravées de symboles suspects se distinguaient sur le sol. Il y en avait plein, plusieurs dizaines. Les squelettes disposés sur les côtés de l'allée ne laissaient cependant rien présager de bon, tout comme ces trous sur la façade droite. Kaeko ouvrit la marche, suivant simplement son starter qui lui indiquait le chemin à suivre. Ruby restait assez près, en cas d'urgence. Ginji ? Il voulait faire son gentleman et laisser passer ces demoiselles, le voilà donc en bon dernier.

Tout ne se passa cependant pas comme prévu lorsque la Mentali glissa. Oui. À cause de la mousse, visiblement. Fichue mère nature ! Hein ? Quoiqu'il en soit, un espèce de frottement métallique se fit entendre alors que les parois tremblèrent durant quelques secondes. Ruby leva alors les yeux au plafond, parfaitement immobile alors qu'elle retînt sa respiration pour finalement hurler lorsqu'une grille s'ouvrit telle une gueule de monstre pour cracher son fléau destructeur ; un énorme rocher. Pas le temps de s'échauffer, il leur fallait courir pour leur sécurité ! La rousse ne perdit d'ailleurs par une seule seconde, alors que son chromatique s'amusait à passer au travers de l'immense roc poursuivant les jeunes à travers ces dédales étroits. Mais lorsqu'une petite cavité assez grande pour quelques humains se présenta au groupe, vous pouvez être sûrs qu'ils ne perdirent pas un seul millième de seconde pour s'y jeter, quitte à se fracasser une épaule contre un mur ; ce qui fut le cas de Ruby.

– Aïe... se plaint-elle. Clairement... on est dans un espèce de mini-préau qui a servi à nous abriter mais... c'est tout ce que je sais. Elle daigna enfin observer son milieu, ne trouvant rien de bien particulier si ce n'est qu'une série de torches éteintes à cause du gros roc qui traçait son chemin. Mais elle remarqua enfin un espèce de passage très étroit. Le mur était creusé sur un demi-mètre de hauteur. En bref, il fallait y ramper. Ruby déglutit et se recula pour y rentrer sa tête. Raah ! Il fait sombre, là-dedans !

Elle réussit à attraper son iPok qu'elle fourra maladroitement dans sa bouche - on fait ce qu'on peut m'voyez - puis elle se mit à ramper, s'engouffrant donc dans ce petit passage dont elle ne voyait guère le fond. Ruby n'avait pas l'intention de revenir avant d'avoir trouvé quelque chose. Mais c'est à cause de cette mauvaise curiosité qu'elle grimaça en passant une toile, sans doute de Mimigal vu l'espace. Mais c'est aussi à cause de cette toile qu'elle ouvrit la bouche et lâcha donc iPok qui tomba... dans le vide ? Oui. S'en suivit d'un plouf. De l'eau ? Elle aspira aussitôt une certaine quantité d'air - avec modération par contre - et appela ses camarades.

– Eh ! Il y a de l'eau par-là ! Ça m'a l'air assez profond ! Mon iPok est tombé dedans, mais la lumière ne s'est pas encore éteinte ! Je crois que j'aperçois un passage, à environ un mètre de profondeur sous l'eau !

Bien évidemment, la Pyroli s'approcha prudemment du rebord pour essayer d'y voir plus clair. Mais à la place de cela, elle tomba simplement dans l'eau, provoquant à son tour un gros "plouf". Mais au moins, elle put récupérer son iPok - bien que désormais dysfonctionnel - et s'approcher dudit passage. Elle fit un nouvel appel à ses camarades, en espérant qu'ils n'aient pas pris un autre chemin. Mais voudront-ils venir ici ? Gérard rejoint sa dresseuse à cœur joie, riant d'elle, qui se retrouvait au milieu d'une étendue visiblement assez verte. Mais si, vous savez ! Cette eau de rivière que l'on voit souvent en ville, celle dans laquelle on ne veut pas trop se baigner. Et bien elle y était.

– Je vais plonger pour voir ce qu'il y a de l'autre côté ! Rejoignez-moi ! S'il-vous-plaît... Le bon côté c'est qu'il n'y a pas de Sharpedo dans cette eau..!

HRP:
 

_________________

Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 14 Sep - 16:37
Clic. Pourquoi clic ? Parce que catastrophe. Tout était lié. Cela se passait toujours de cette façon, dans les films célèbres. Bien évidemment, Ginji avait été l'élément déclencheur de cette série de catastrophe. Ne pouvait-il pas être chanceux ne serait-ce qu'une fois dans sa vie ? Il semblerait que non.  Pourtant, ce ne fut pas si grave. Juste quelques projectiles sortis de nulle part après un bruit sourd. Ruby resta immobile durant de longues secondes, stressant comme pas deux, alors que Gérard virevoltait gaiement sans se soucier du moindre piège. Il se fit même un plaisir assez particulier, celui de poser sa clé de voûte un peu n'importe où histoire de voir s'il n'y avait pas de pièges dissimulés. Sa dresseuse avait bien envie de lui dire d'arrêter, mais c'est toujours en agissant de la sorte que s'engendre "l'effet boule de neige".

– Non non non. Je ne bouge plus ! Je reste comme ça jusqu'à ce que solution soit trouvée !

Résolue à ne pas bouger d'un centimètre, la rousse se faisait tourmenter par Gérard qui riait et tentait de lui faire poser un pied à terre. Car oui, depuis le début, Ruby s'était accrochée à l'un des bras de la statue. Elle roula des yeux sur le moindre élément suspect du décor, ne voulant cesser de jouer au Spoink pendu. Ou tout du moins, elle ne voulut pas arrêter tant que le Fantominus de la brune n'était pas revenu. Lorsque ce fut fait, elle descendit prudemment, veillant à ne pas s'écraser pitoyablement au sol. Puis elle se mit à suivre le groupe à pas de velours. Ne sait-on jamais. Les "clics" sont partout. Il fallait faire très attention.

À la lenteur où le petit tas progressait, Ruby eût bien le temps d'observer les alentours. Ils étaient confinés entre quatre murs, ceux-ci étant assez rapprochés. Aucun autre couloir ne s'ouvrait pas eux, c'était une allée à sens unique ; ils n'avaient pas le choix et devaient avancer tout droit sans se poser de questions. Pourtant, la tentation fut plus forte que n'importe quoi d'autre lorsque d'étranges dalles gravées de symboles suspects se distinguaient sur le sol. Il y en avait plein, plusieurs dizaines. Les squelettes disposés sur les côtés de l'allée ne laissaient cependant rien présager de bon, tout comme ces trous sur la façade droite. Kaeko ouvrit la marche, suivant simplement son starter qui lui indiquait le chemin à suivre. Ruby restait assez près, en cas d'urgence. Ginji ? Il voulait faire son gentleman et laisser passer ces demoiselles, le voilà donc en bon dernier.

Tout ne se passa cependant pas comme prévu lorsque la Mentali glissa. Oui. À cause de la mousse, visiblement. Fichue mère nature ! Hein ? Quoiqu'il en soit, un espèce de frottement métallique se fit entendre alors que les parois tremblèrent durant quelques secondes. Ruby leva alors les yeux au plafond, parfaitement immobile alors qu'elle retînt sa respiration pour finalement hurler lorsqu'une grille s'ouvrit telle une gueule de monstre pour cracher son fléau destructeur ; un énorme rocher. Pas le temps de s'échauffer, il leur fallait courir pour leur sécurité ! La rousse ne perdit d'ailleurs par une seule seconde, alors que son chromatique s'amusait à passer au travers de l'immense roc poursuivant les jeunes à travers ces dédales étroits. Mais lorsqu'une petite cavité assez grande pour quelques humains se présenta au groupe, vous pouvez être sûrs qu'ils ne perdirent pas un seul millième de seconde pour s'y jeter, quitte à se fracasser une épaule contre un mur ; ce qui fut le cas de Ruby.

– Aïe... se plaint-elle. Clairement... on est dans un espèce de mini-préau qui a servi à nous abriter mais... c'est tout ce que je sais. Elle daigna enfin observer son milieu, ne trouvant rien de bien particulier si ce n'est qu'une série de torches éteintes à cause du gros roc qui traçait son chemin. Mais elle remarqua enfin un espèce de passage très étroit. Le mur était creusé sur un demi-mètre de hauteur. En bref, il fallait y ramper. Ruby déglutit et se recula pour y rentrer sa tête. Raah ! Il fait sombre, là-dedans !

Elle réussit à attraper son iPok qu'elle fourra maladroitement dans sa bouche - on fait ce qu'on peut m'voyez - puis elle se mit à ramper, s'engouffrant donc dans ce petit passage dont elle ne voyait guère le fond. Ruby n'avait pas l'intention de revenir avant d'avoir trouvé quelque chose. Mais c'est à cause de cette mauvaise curiosité qu'elle grimaça en passant une toile, sans doute de Mimigal vu l'espace. Mais c'est aussi à cause de cette toile qu'elle ouvrit la bouche et lâcha donc iPok qui tomba... dans le vide ? Oui. S'en suivit d'un plouf. De l'eau ? Elle aspira aussitôt une certaine quantité d'air - avec modération par contre - et appela ses camarades.

– Eh ! Il y a de l'eau par-là ! Ça m'a l'air assez profond ! Mon iPok est tombé dedans, mais la lumière ne s'est pas encore éteinte ! Je crois que j'aperçois un passage, à environ un mètre de profondeur sous l'eau !

Bien évidemment, la Pyroli s'approcha prudemment du rebord pour essayer d'y voir plus clair. Mais à la place de cela, elle tomba simplement dans l'eau, provoquant à son tour un gros "plouf". Mais au moins, elle put récupérer son iPok - bien que désormais dysfonctionnel - et s'approcher dudit passage. Elle fit un nouvel appel à ses camarades, en espérant qu'ils n'aient pas pris un autre chemin. Mais voudront-ils venir ici ? Gérard rejoint sa dresseuse à cœur joie, riant d'elle, qui se retrouvait au milieu d'une étendue visiblement assez verte. Mais si, vous savez ! Cette eau de rivière que l'on voit souvent en ville, celle dans laquelle on ne veut pas trop se baigner. Et bien elle y était.

– Je vais plonger pour voir ce qu'il y a de l'autre côté ! Rejoignez-moi ! S'il-vous-plaît... Le bon côté c'est qu'il n'y a pas de Sharpedo dans cette eau..!

HRP:
 

_________________

Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1927
Annonceur
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 14 Sep - 16:37
Le membre 'Ruby L. Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 5
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 14 Sep - 16:40
Ginji Labelvi
      Feat. Samaël J. Winchester, Ruby L. Jones and Kaeko D. Riviera



« Frayeur nocturne et goutte de sang »


Il ne manquait plus que la musique culte, et on était parfait pour la jouer à la Indiana Jones.
Franchement, les personnes qui ont fabriqué ces pièges pouvaient pas être plus original ? Les flèches qui sortent de nul part, la pierre géante qui tombe du plafond... Il ne manque plus que les murs qui se resserrent et on avait tout les plus grands clichés. Ils pouvaient faire mieux quand même ! Je sais pas moi, de l'acide citrique qui tombe du plafond ?... Ouais non, en faite le gros cailloux c'est très bien.
Nous voilà donc en train de courir comme des dératés pour échapper à une mort certaine. Lucina, qui était bien plus rapide que moi, se trouvait déjà à bonne distance de la pierre, mais en voyant comme je peinais à avancer, elle ralentit pour se mettre derrière moi et me donner des petits coups histoire de me faire aller plus vite. J’accélérais légèrement le pas lorsqu'une brique sur laquelle je marchais s'enfonça dans le sol. Ah oui, il restait toujours une série de piège. Kaeko et Ruby semblaient elles aussi ne plus faire attention à celle-ci, et nous activions des dizaines de mécanisme capable de nous faire trépasser à n'importe quel moment. Je dois vraiment être masochiste pour persister à me fourrer dans ce genre d'affaire.
Une crevasse sur le côté. Comme si nous étions tous des moi me jetant sur la dernière part de pizza, nous nous précipitions dans ce qui pouvait nous sauver la vie. Nous y rentrions tous avec peine, mais le rocher ne me frôla même pas, bien que j'étais le plus près de la sortie. Lucina était tortillée dans tous les sens à mes pieds, tandis que Ruby commençait déjà à fouiller l’étroit endroit où nous étions. Moi ? Je me contentais d'observer le magnifique mur devant lequel je me trouvais. Râpeux, et... Recouvert d'argile ? De l'argile vraiment sec alors, puis qu’à peine je grattais que de fines particules se décrochaient. Ils avaient sûrement pensé que ceci éviterait de causer des effondrements, mais avec le temps, un éboulement ne tenait qu'à un fil. Commençant alors à m’inquiéter, je m'apprêtais à demander notre départ lorsque la Pyroli trouva un petit passage dans lequel elle s'engouffra. Gagnant un peu plus d'espace ainsi, je fis craquer mes doigts comme pour m'assurer qu'ils marchaient encore. Juste au cas où.
Rouquine cria alors qu'elle venait de trouver l'accès à une... Rivière ? Serait-ce une nappe phréatique ? Mon dieu, mais nous étions à quel niveau d'altitude là ? Je n'avais pas eu l'impression de descendre plus que ça après ma chute au premier sous-sol. Peut-être que le couloir dans lequel nous étions poursuivis par le rocher était en pente... Logique en même temps, sinon le cailloux ne se serait pas mis à bouger.
Un plouf retentit. D'accord, on allait devoir se mouiller les pattes.
Je rentrais Lucina dans sa Safariball en la remerciant pour tout à l'heure, laissais passer Kaeko dans le petit tunnel et m'y engouffrais à la suite. En quelques instants, je me penchais au dessus du vide et m’inquiétais soudainement de ce qu'il pouvait y avoir en dessous. Ruby disait qu'il n'y avait rien de risqué, mais quand même... Mettant mes doutes de côté, je criais aux filles de s'éloigner histoire d'écraser personne en sautant, puis me laissais tomber dans une eau pas aussi froide que ce à quoi je m'attendais, et tant mieux. Comme il y avait peu de luminosité, je sortais la Pokéball de Meg qui peut nous être très utile dans cette situation.

« -Je vais avoir besoin de toi ma belle ! »

La Loupio sortit après une lumière aveuglante. Ses deux lanternes éclairaient parfaitement bien le bassin dans lequel nous nagions. En regardant dans l'eau, je vis le passage dont nous a parlé Ruby. J'espère qu'il n'y avait rien de dangereux de l'autre côté.

« -Meg, tu veux bien utiliser Plongée et passer devant ?  »

Je préférais ne pas prendre de risque, et lorsque le Pokémon plongea dans l'eau, je pris une grande bouchée d'air pour la suivre. L'eau n'étais pas très propre et l'on ne discernait pas grand chose, seul la lumière qui émanait des lanternes de Meg étaient correctement visibles. On arrivait tout de même à voir le passage que Ruby avait repéré, un large espace dans la paroi où l'on pouvait facilement passer à trois en même temps. Nous n'avions pas pieds, mais le sol ne se trouvait pas si loin que ça, et en quelques mouvements de bras on pouvait facilement l'atteindre. Des algues s'étaient développés un peu partout, chose plutôt étonnante puisqu'il me semble que certaines algues épurent l'eau, alors que celle-ci est dans un état plutôt piteux... Je dois vraiment revoir mes cours de botanique moi. Ou pas, après tout c'est les vacances non ?
Je commençais à pénétrer dans le passage lorsqu'un objet prisonnier de ces fameuses algues attira mon attention. Je m'en approchais et tentais de l'arracher des « mains » des plantes qui s'étaient emmêlées autour....

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1927
Annonceur
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 14 Sep - 16:40
Le membre 'Ginji Labelvi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 3
Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 14 Sep - 19:21
Survivre, mince affaire n’est-ce pas ? Il était si compliqué de rester en vie dans un lieu si dangereux et remplit de déclics tous plus dangereux les uns que les autres, certes ils étaient aussi bien clichés mais on ne s’amuserait aucunement sinon et surtout, on ne pourrait pas vivre plus de deux secondes à l’intérieur de ce mausolée de malade ! M’enfin, retournons au groupe de topdresseurs au nombre tout à fait incroyable de trois sous la paroi de roche qui les avait protégé de la pierre écrasant tout sur son passage.

« Super on ne voit plus rien et on est bloqué ! Une idée ? Pardon une fois encore je ne suis pas douée décidément ! » Fit la demoiselle en s’inclinant, ou plutôt en essayant de s’incliner dans l’espace restreints où se situaient les aventuriers en herbe. Par chance (…) Ruby trouva un autre chemin qui menait à un tout nouveau lieu aussi sordide (enfin probablement), cependant pour accéder à la nouvelle map, il fallait ramper, ce que fit la rouquine suivit de Kaeko accompagnée de son fidèle starter qui avait attendu que sa camarade topdresseuse ne dise ce qu’i y avait au bout du tunnel, ainsi que de Ginji qui s’était retrouvé seul après avoir rentré la seule source de lumière potable des environs (les Ipoks ne produisent qu’une pauvre lueur) quand on vous dit qu’à la Pokémon Community il y a moins de budget qu’il n’y paraît (malgré les frais d’inscription exorbitants) !

Une fois le chemin sinueux passé, une toute nouvelle pièce s’offrait aux trois spécialistes type. Un lac souterrain (ou une fosse septique) s’étendait à perte de vue, une sirène rousse nageant tranquillement dedans…

« JE SAVAIS QUE LES MILOBELUMAINES EXISTAIENT JE LE SAVAIS ! » S’écria Kaeko faisant au passage trembler les murs avant de remarquer que ce n’était pas une créature hybride mais bien son amie Ruby barbotant dans l’eau à la rechercher de trésors souterrains des fanatiques de Scorvol. « Hum hum, il y a quelque chose d’intéressant Ru’ la dessous ? » Mais elle ne put attendre de réponse que la Pyroli demandait déjà que les deux autres la rejoignent. C’est un coup à tomber malade en plein mois de juillet ça !

PLOUF !

Et elle y va quand même sans se soucier de sa santé ben voyons ! Heureusement qu’il y a eu d’autres rps après cette fouille sinon je t’aurais fait attraper la grippe sans sommation et tu aurais été malade toutes les vacances !
« Pff maintenant tu ne peux pas narratrice c’est trop tard et puis tu es trop en retard pour penser à ce genre de chose ! » Fit la brunette en nageant difficilement sur la surface de l’eau un peu verdâtre, la morsure du froid du liquide la faisait trembler de tout son long. Quand faut y aller faut y aller ! Le Voltali utilisa alors une Loupio afin d’éclairer le lac et ainsi découvrir ce qu’il y a en dessous. « Omega veilles sur mon sac s’il te plait ! On revient vite ! » Cria-t’elle à son Fantominus qui voletait alors au-dessus d’elle.

Elle plongea alors la tête la première ouvrant ses yeux violacés avec difficulté, malgré la pénombre elle arrivait à peu près à distinguer ses deux camarades et où ces derniers voulaient aller. Elle fit deux mouvements de brasse afin d’arriver à leur niveau et enfin remarquer ce que les deux dresseurs regardaient à travers les algues vertes, il y avait un coffre de bois complètement moisi. Il fallait maintenant l’ouvrir, ce que fit Kaeko bientôt à court de souffle. Y allait-il avoir de super trésors ou juste des bulles d’air prisonnières ? Vous le saurez… Dans un prochain rp !

HRP:
 

_________________
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Espeon_la_by_GoldFlareonfrayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby Giratina_la_by_GoldFlareon
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1927
Annonceur
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Dim 14 Sep - 19:21
Le membre 'Kaeko D. Riviera' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 12
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Mar 16 Sep - 1:48
Modération Kaeko

 
Appréciation Un rp haut en couleurs, en surnaturel et en références nombreuses. Sinon Kaeko l'aventurière est fidèle à elle-même, menant la réunion des Spé. Type anonymes à travers les surprises du mausolée. Elle utilise ses pokémons dans l'entreprise, et fait preuve d'une créativité appréciable. Le rp est correct autant en forme qu'en longueur, ce qui dynamise la fouille.

Gain Tu obtiens la CT 58 Chute libre, ainsi qu'une Corde d'alpinisme (+1 Recherche) !


Modération Ginji

 
Appréciation Pas un voleur de bouffe vraiment ? On y croit pas, Mr Frigo ! Enfin plus sérieusement le rp est drôle, ton style est toujours soigné même s'il reste quelques fautes d'inattention, surtout des concordances de temps. Sinon Ginji est toujours aussi curieux et ça lui joue des tours, comme d'habitude j'ai envie de dire ! La fouille en elle-même est plutôt dynamique, et c'est bien pensé de chercher sous l'eau.

Utilisation de plongée: Rien !

Gain Tu obtiens la CT 37 Tempête de Sable, ainsi qu'une boîte à biscuits vide !


Modération Ruby

 
Appréciation C'est toujours bien écrit, drôle et original. L'apparition de ce Gérard  à peine éclos en ajoute au mystère du mausolée Scorvol, qui devient de moins en moins rassurant au fur et à mesure de la progression du groupe. Elle joue un peu les boulettes mais aussi pour ça qu'on l'aime. Ses péripéties ainsi que celles de son jeune pokémon permettent au groupe de progresser et cela met pas mal d'animation dans le rp !

Gain Tu obtiens la CT01 Aiguisage, ainsi qu'une Robe d'Halloween !

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   Jeu 18 Sep - 19:23
Ginji Labelvi
Feat. Samaël J. Winchester, Ruby L. Jones and Kaeko D. Riviera



« Frayeur nocturne et goutte de sang »


Les algues se démêlèrent enfin, et l'objet fut enfin libre. Commençant à manquer d'oxygène, je repris aussitôt mon avancée sous-marine. Quelques brasses, et je remontais à la surface de l'autre côté de la parois. Le vent fouettait mon visage tandis que je remontais sur la rive... Le vent ? Dans une grotte ?
Je demandais à Meg de me rejoindre pour éclairer les alentours. Nous étions à l'extérieur du temple ?
Je jetais alors un œil à ce que j’avais trouvé sous l'eau.... C'était une boite rectangulaire hermétiquement fermé. Elle ne semblait pas être là depuis bien longtemps, quelqu'un l'avait égaré récemment. Je l'ouvris et hurlais de joie au moment où les filles émergeaient de l'eau.

« -JE L'AI ! JE L'AI ! LE TRESOR DU MAUSOLEE ! »

Je levais un paquet de petits sablés en direction du ciel, heureux comme tout. J'ouvris le paquet sans attendre plus longtemps et donnais deux sablés à Meg tandis que j'avalais les deux autres se trouvant dans le sachet, avant de prendre un autre paquet. Il y en avait quelques uns, sûrement un voyageur ayant égaré le goûter de tout un groupe. J'attendais que les filles me rejoignent pour leur en proposer, avant d'essayer de me repérer dans la forêt de Cobaba. Chose plutôt difficile puisque notre arrivée sur l'île était assez récente... Dans ce genre de situation, qu'un seul moyen pour se repérer : grimper aux arbres. Je m'approchais de l'un d'eux et commençais à l'escalader tant bien que mal. Une fois à une hauteur suffisante, je réussi à voir les lumières des habitations un peu plus loin. On avait fait une bonne trotte tout de même !
Je redescendais en indiquant la direction à suivre aux filles et en rappelant Meg dans sa Pokéball avant de sortir Oz pour nous éclairer. Le Pikachu bondit de sa ball avec un petit cri joyeux avant de grimper sur mon épaule.

« -Je sais pas vous, mais maintenant qu'on est trempé, j'ai pas envie d'attraper un rhume le premier jour des vacances... Et j'ai pas envie de finir empalé sur l'un des murs du Mausolée. »

J’emboîte le pas et me dirige vers les habitations. Cependant, à peine je pénètre plus profondément dans la forêt qu'Oz saute de mon épaule pour disparaître dans un buisson. Il ressort quelques minutes après avec une sorte de disquette dans la bouche.

« -Même ici il y a des CT's qui poussent sur les arbres ? Merci mon grand ! Alors qu'est-ce qu'on a là ?.... »

Je regarde l'étiquette sur le disque. Tempête de Sable. Mouais, pas super pour un spécialiste Electrik. Quoique, si j'arrive à caser cela avec Soul.... Peut-être en combat duo, avec un Magnezone ? Ou même en trio avec un Iguolta ! En faite ça peut toujours être intéressant... Je verrai ça plus tard.
Nous finissons par arriver aux habitations. Je salue brièvement les filles avant de me diriger vers ma maisonnette, crevé. Je ne pensais qu'à une chose sur le coup, me coucher, et dormir toute la journée de demain, et la suivante, et ainsi de suite....
… Et ce n'est que le lendemain matin que je réalisais qu'on avait oublié Samaël.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby   
frayeur nocturne et gouttes de sang ♢ ginji, kaeko et ruby
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :