Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: L'Île Cobaba :: Les Côtes

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Le levé de soleil. Des jolies couleurs, rouges, jaunes et... encore d'autres. Les soleil qui commence à revenir, qui pointe le bout de ses rayons. Les premiers rayons dorés du jours apparaissent. Mon visage en obtient quelques uns. Capu, la Riolu, quand à elle, reste de marbre, debout, à côté de moi, fixant l'horizon de ses deux yeux. Nous avons beau être différents, une seule et même chose nous unis : notre amitié. Il y a bien d'autres points communs. Mais, malgré les apparences, nous nous entendons bien ensemble. Je bifurque et marche le long des côte, pour admirer le soleil et pouvoir humer l'iode. L'iode, c'est un parfum si... si bon à humer. Capu tire le bas de ma veste et me sors de ma rêverie. Elle semble grommeler et m'indiquer une direction. Je soupire, et la suis finalement. Elle à casser mon rêve, ma trame poétique. Mais, aucune rancœur envers elle. Après tout, on me l'a confiée, et il faut bien l'écoutée. La Riolu me conduit sur un rocher, quel escalade d'un bon, avant de s'assoir au bout. Je la suis et grimpe sur le rocher, à côté d'elle. D'ici, l'horizon est joli. Les vagues de la mer sont encore calmes, rien de trop méchant. Une belle couleur bleutée commence à apparaitre. Capu fixe l'horizon, en se protégeant les yeux avec une patte. Ou un bras, si elle préfère. Enfin, je ne lui est jamais demandé.

"Capu, on va par là-bas ? En tout cas, c'est joli par là."

La Riolu se contente de grogner un peu. Je saute du rocher et marche dans le sens inverse. Mon pokémon marche tranquillement à côté de moi. Elle jette de temps en temps des petits coups d’œils sur l'horizon. Elle est assez gentille, au final, bien sûr, c'est quand elle veut. Je caresse la tête de Capu, avant de fourrer ma main dans ma poche. La côte est magnifique. L'eau est foncée, mais le soleil est presque pleinement levé. Soudain, des bruits de pas me font me retourner d'un même geste de ma Riolu.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Cela faisait à peine quelques jours de Livina était arrivé sur l'île de Cobaba. C'était inutile de préciser que la jeune fille était totalement excitée de débuter sa nouvelle vie avec le pokémon que le Collectionneur lui avait confié, quelques heures après son arrivée. Elle avait pu avoir un Medhyena qu'elle avait surnommé Shenzi et ils c'étaient tous les deux liés d'amitiés, voir plus étant donné que Shenzi la prenait un peu comme sa mère.

Ce matin-là, il était certes très tôt, mais Livina et Shenzi se trouvait déjà sur la plage à contempler l'eau calme et turquoise de la mer où les rayons rouges-orangées du soleil levant reflétaient. L'air était calme, la mer peu agitée et elle respirait à plein poumons l'air salé qu'elle appréciait tant, alors qu'une légère brise venait caresser son visage et faire flotter quelques mèches de ses cheveux d'ébènes autour de son visage. Elle restait plantée dans le sable, debout quelques minutes avant de s'asseoir dans le sable fin et chaud, en laissant Shenzi grimper sur ses jambes pour s'y mettre en boule. Elle glissa une main sur son Medhyena, pour venir caresser sa douce fourrure grisâtre entre les oreilles et sur le dos, laissant un petit soupire s'échapper d'entre ses lèvres. Ça lui faisait du bien de sortir, de regarder ce paysage magnifique et de laisser l'odeur plaisante de la mer lui chatouiller le nez. La mer, l'océan, c'était bien quelque chose qu'elle n'avait jamais vu auparavant quand elle vivait avec ses parents et son frère, mais elle était tout de même heureuse de pouvoir désormais plonger ses mains dans le sable en laissant les grains lui caresser la peau.
Après de longues minutes ainsi, à regarder l'horizon avec ce soleil qui devenait de plus en plus clair au fur et à mesure qu'il s'élevait dans le ciel, Livina décida de se relever pour se promener. Comme lisant dans ses pensées, Shenzi sautant dans ses bras comme elle le faisait habituellement pour qu'elle puisse être portée, Livina pu se relever, laissant la légère brise emporter le sable s'étant accroché à ses vêtements. La jeune fille marchait lentement, de façon aléatoire, laissant ses traces de pieds nues dans le sable humide, tandis qu'elle caressait son petit Shenzi entre les oreilles, un large sourire aux lèvres. Sans préavis, le Medhyena sauta des bras de Livina et accouru en direction d'un coin d'herbes hautes où il disparut de sa vue. La jeune fille le suivi en courant également et se mit à le chercher parmi les herbes hautes qu'elle écartait aisément de ses mains, fouillant de partout, appelant son ami, sans se préoccuper des légers bruits de pas qu'elle entendait.

« Shenzi, reviens-ici ! Où t'es-tu caché encore.. ? »

Quelques dizaines de secondes après ses paroles, Shenzi sorti de sa cachette en bondissant sur la jeune fille, la faisant ainsi tomber sur le dos. Cette dernière se mit alors à rire de sa petite blague, venant glisser ses doigts contre le ventre du Medhyena comme pour le chatouiller se mettant uniquement sur ses genoux dans le sable.

« Ne recommence plus jamais ça, petite fripouille ! » dit-elle tout en ricanant.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum