Partagez | .
Evenement #9 : Bal de promo
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513

MessageSujet: Evenement #9 : Bal de promo   Sam 12 Juil - 20:40

ÉVÉNEMENT #9 : BAL DE PROMO [12/07/2014]

La fin de l’année est enfin arrivée, et les vacances commencent à s'installer ! Pour l’occasion, l’administration a décidé d’organiser un grand Bal de Promotion lors de ce week-end de Juillet, conviant élèves, nouveaux élèves et membres du personnel à venir se parer de leurs plus beaux vêtements. Robes de cocktail, costumes et autres fioritures sont de la partie pour cette réception durant de 19h à minuit. Un grand buffet avec les mets les plus fins occupe la partie gauche de la salle, tandis qu’une grande piste de danse bordée de tables rondes occupe la partie droite.

Vous pourrez arriver à n’importe quelle heure, et repartir quand bon vous semble dans la Salle de Réception du village de Cobaba, situé à proximité de vos charmantes cabanes de rondins. Vous aurez la soirée pour retrouver vos amis, discuter, vous ressourcer, et voir vos enseignants préférés dans les états les plus… surprenants. Dans tous les cas, le mot d’ordre reste : amusez-vous !  

Et les PNJ dans tout ça ?

Deaglàn Cadigan : se sera jeté sur le buffet dès l’annonce de l’ouverture de la salle de réception, poussant élèves et membres du personnel pour s’empiffrer comme un ogre.

Riven Rivardi : un air de profond ennui peint sur le visage, sirote un verre de champagne en discutant avec quelques actionnaires de la Pokémon Community. Son Togepi secrétaire, caché derrière le plat de toasts au foie gras, n’hésitera pas à vous planter une fourchette dans la main si vous vous en approchez trop. Cette zone est donc minée.

Percy Yade : que la timidité et son costume mal boutonné paralyse, est assis sur une chaise contre le mur. Maximus repose à ses pieds, et l’enseignant d’Histoire Géographie se sers de sa tête comme d’un repose plateau.

Melty Potts : en cuisine avec Mama Odie, est une catastrophe ambulante. Elle renverse des œufs de caille partout, se cogne contre les plateaux de flûtes de champagne, et fait criser sa partenaire.

Janice Jauplain : dans une robe de hippie, discute avec Franklin Roseverte de choses et d’autres, cachés derrière un paravent à l’abri des regards indiscrets, sans se rendre compte qu’ils sont épiés par de curieuses Givralis…

Ace S. Creed : dans un costume taillé sur mesure, essaye de rivaliser avec Andreas Heartnett pour savoir lequel des deux fera chavirer le plus de cœurs de jeunes filles. Les groupies qui leurs courent derrière les basques n’aident pas vraiment à faire dégonfler leurs chevilles déjà bien imposantes.

Général Jackie & Mademoiselle Hortense :
parées de tenues diamétralement opposées, sont assises à une table et discutent autour d’un nombre astronomique de verrines, de toasts et de petits fours. Si vous ne voulez pas vous essuyer un coup de pied meurtrier de Jackie, je vous conseille de ne pas trop reluquer les formes de sa petite sœur.

Gaston Fooly : perché sur le grand lustre, répare de temps à autres les ampoules qui grillent, sans se rendre compte que ce sont des élèves farceurs qui se chargent de les faire disjoncter avec leurs Pokémon électrik.

Timothy Forest : n’est pas présent à la réception, trop occupé à s’occuper de ses précieux Bonzais.

L’Infirmière Needle : dans une robe blanche d’infirmière, guette le moindre bobo pour venir vous administrer des soins effrayants, en compagnie de son Noacier.

Les autres PNJs : ne sont pas présents. Après tout, ils ont bien mieux à faire que de venir à cette réception à deux balles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4698
Points d'Expériences : 2762

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Dim 13 Juil - 12:02

Ginji Labelvi
      Rp commun



« Bal de promo »


Une fête de fin d'année, quelle excellente idée ! Une nouvelle occasion pour s'amuser, faire la fête, et grignoter toute la soirée !
La soirée promettait d'être mouvementée. Et même si théoriquement rien ne devait nous arriver, j'ai confiance en l'académie et ses enseignants plus timbrés les uns que les autres pour qu'un grand drame ait lieu ce soir. Enfin n'importe, puisqu'il y aura un buffet !
J'étais debout devant mon armoire, à contempler ma pile de vêtements. Je devais me mettre sur mon trente-et-un je suppose ? Graah, j'avais horreur de ça. Quel est l’intérêt de s’habiller élégamment alors qu'on est là pour s'amuser ? On devrait se mettre dans des tenues peu contraignantes et décontractées, non ? Et puis, dans mon cas, tout le monde sait que je vais me mettre de la nourriture partout, donc ça ne devrait choquer personne que je vienne en touriste... Personne, à part peut-être Samaël... S'il me croise en tenue d'été pour aller au ball, il va peut-être me réprimander car je fais preuve de négligence ? Et pour me punir, il va encore me sauter dessus au milieu de la nuit pour m'entraîner de force aux fins fonds d'une grotte ! Non, pire... Il va me punir de goûter !!!
J'enfilais le costard que j'avais acheté avec ma mère de substitution à toute vitesse puis jetais un coup d’œil à mon Ipok. Dix-huit heures trente, il était temps d'y aller.... Je ne prenais pas mon sac comme j'en avais l'habitue, et me contentais de prendre mes Pokéballs que j'attachais à ma ceinture, ainsi que mon Ipok.
Je risquais un coup d’œil en dehors de ma chambre, et ne voyant aucun Samaël en vue, je me précipitais dehors. Il fallait se rendre à la Salle de Réception, je me dirigeais donc vers le bâtiment concerné en pressant le pas. Il fallait impérativement que je sois dans les premiers ! C'est une question de vie ou de mort !
Lorsque j'arrivais, la porte était fermée. J'avais un peu moins d'une demi-heure d'avance, je suppose que je n'avais d'autre choix que de patienter. Il y avait quelques élèves eux aussi pressés d'y être, ou qui n'avaient simplement rien d'autre à faire. Heureusement, je ne distinguais parmi eux aucun rival potentiel, donc je tentais de me décontracter un minimum en leur présence.
Je restais collé contre la porte en espérant que celle-ci s'ouvre avant que d'autres élèves arrivent. Hélas, il semblait que les personnes à l'intérieur étaient fermement décidés à n'ouvrir qu'à dix-neuf heures pile.
L'heure approchait petit à petit, et lors qu’enfin elle arriva, la porte s'ouvrit comme par magie pour laisser place à la gauche Melty Potts. Comme j'étais accolé sur la porte depuis une demi-heure, je manquais de tomber, mais me rattrapais vivement. Ça y est, tout allait se jouer maintenant.
Un, je fonce à l'intérieur en bousculant le professeur et fais rapidement le tour de la salle du coin de l’œil.
Deux, je localise le buffet dans un coin près des portes d'une cuisine improvisée.
Trois, je remarque la présence de chaises dispersés aléatoirement un peu partout dans la salle.  
Quatre, je fonce sur l'une d'entre elles et l'attrape par le dossier.
Cinq, je pique un sprint vers le buffet en traînant la chaise derrière moi.
Six, je regarde où se trouvent tels ou tels aliments et jette mon dévolu sur le coin des ships.
Sept, je pose la chaise juste devant le lieu souhaité et m'installe rapidement dessus.
Huit, je tends les bras.
Neuf, j'ouvre grand la bouche.
Et dix, je commence le carnage.
J'avale un par un les différents aliments se trouvant à porté de mes mains. Dès que je repairais quelque chose que je n'avais pas encoure goûté, je réparais aussitôt cette erreur. Je mangeais ainsi pendant les premières minutes de ce bal sans me soucier du reste... A part peut-être Deaglàn, qui lui aussi semblait avide de nourriture. Je lui jetais un regard noir tandis que j'avalais tour à tour divers aliments... Peut-être qu'il était le directeur, mais le buffet, c'était mon territoire, et je n'hésiterai pas à le défendre ! D'ailleurs... Il semble que le Togepi du vice-directeur ait décidé la même chose. Armé d'une fourchette, le Pokémon me regardait d'un air mauvais, surveillant le va-et-vient de mes mains sur la table. Il semblait vouloir protéger quelque chose, mais quoi ?... Je fis mine de l'ignorer mais lui jetais des petits coups d’œil furtifs jusqu'à le voir piquer un toast au foie gras disposé un peu plus loin. Il voulait les garder pour lui ? Il n'y aurait pas eu de soucis si... Si... S'ils n'avaient pas l'air si délicieux.
Je décalais ma chaise petit à petit pour me rapprocher des toasts. J'avançais discrètement et fis le maximum pour éviter de croiser le regard de la bête... Jusqu'à arriver à porté du Graal.
Je me lève d'un coup et me jette sur les toasts. Togepi me remarque aussitôt et lance sa fourchette sur ma main droite, et réussi à me toucher. Je lance un cri de douleur et lui renvoie la fourchette d'un geste de la main, puis saisis quelques toast grâce à la main gauche avant de les fourrer dans ma bouche. Le Pokémon n'en démord pas et fonce vers moi, bondit, et me plante la fourchette dans l'épaule.

« -AÏEUH ! Grr, à la bouffe comme à la guerre !!! »

Je saisis un couvert posé sur la table et le pointe sur le Togepi.

« -Tu vas goûter de ma... Cuillère ? Crotte ! »

Je change alors immédiatement d'arme et prend un couteau à bout rond.

« -Je te défie en duel ! Le gagnant remporte le monopole des toasts ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Dim 13 Juil - 15:22

"Bon sang, ce que ça peut serrer ces machins-là..."

Pour l'occasion, j'avais laissé mon kimono si habituel de côté. Je m'étais plutôt entiché d'une tenue très chic, dévoilant pour la première fois le fait que la luxure pouvait m'intéresser. De brillantes chaussures noires cirées à la perfection remontaient sur un jean d'un bleu sombre qui pouvait s'apparenter à la couleur d'une eau de mer la nuit, tandis qu'une ceinture noire délimitait mon haut et mon pantalon. Ce haut, c'était une chemise blanche immaculée que j'avais spécialement boutonnée jusqu'en haut, cachant ces attaches par une cravate noire des plus sobres et classes, que j'avais pris la peine de nouer avant d'enfiler une longue veste de costume cintrée mettant en avant la finesse de mon corps. En m'observant dans le miroir avant de partir, je me sentais mal, comme si je me rendais à un mariage. Après tout ce n'était qu'un bal, il n'y avait rien de compliqué. Un buffet, de la musique, quelques filles, des garçons qui se chargent de les raccompagner chez elles. L'ambiance m'intéressait et je ne tenais simplement pas à faire tâche.

C'est cependant à dix-huit heures que je me rendais compte que la salle était totalement vide, et pire, les portes fermées. Était-elle finie, ou m'étais-je trompé de jour ? Je consultais immédiatement le petit coupon d'invitation, puis ma montre, puis le coupon, puis ma montre. Une heure d'avance. Je rangeais le petit papier dans la poche de mon jean, avant de m'effondrer de tout mon long contre l'un des murs contre lequel j'étais adossé. Une heure d'attente. Soixante minutes au cours desquelles je me contenterais d'écouter le bruit de pas des quelques personnes qui mettront en place le buffet, et les hurlements incessants des gamines du dortoir Givrali qui se pouponnent comme des princesses pour au final ressembler à des poupées de cire effrayantes. Quand comprendront-elles que nous, garçons, aimons le naturel ? Je fus coupé dans ma réflexion en sentant un objet rouler de ma poche. Une Pokéball. Non ! Lockey, ne fais p-...

"Dzouing."

Le bruit du laser rouge qui s'échappait de la Pokéball retentit. Je me voyais déjà devoir assumer le fait que mon Lokhlass aurait causé des dégâts dans le couloir menant aux portes du bal, mais rien de tout cela ne fut. C'était Astérie, mon tout nouveau Pokémon, qui s'était contenté de sortir et tournoyer sur lui-même comme une toupie.

"Stari-stari-stari-stari-stari..."

Le pire dans tout ça, c'est qu'il ne s'arrêtait pas. J'en avais presque le tournis, mais il est vrai que je n'avais jamais vraiment cherché à connaître ce nouveau partenaire, me concentrant exclusivement sur mon Lockey. Dans un premier temps, il me semblait parfaitement idiot et ridicule, mais le fait de posséder un danseur étoile sous forme d'étoile de mer me faisait rire. Je me contentais d'essuyer mon front, couvert de quelques perles de sueur froide qui s'étaient échappées lorsque je supposais l'apparition de Lockey, mettant la main contre le refuge d'Astérie afin de l'y faire rentrer à nouveau.

Il restait encore une quarantaine de minutes à attendre, cinquante minutes extrêmement longues qui furent très vite coupées par une foule bruyante qui se rapprochait des portes, dans le but d'arriver premier dans la salle. Parmi tout ce monde, je reconnaissais un garçon que j'avais vu au cours de la journée où était dégusté un sirop aux baies Grena, un garçon aux cheveux bruns qui apparaissait surexcité. Alors que toute la masse de gens se regroupait, il se distinguait en s'agitant de façon frénétique, comme un Aspicot subissant l'attaque Fatal-Foudre. Un dernier coup d'œil à ma montre. Cinq minutes.

Lorsque les portes s'ouvrirent, je fus d'entrée percuté par ce bougre qui fusait en direction du buffet, qui me projeta à une extrémité de la salle, en direction du professeur de coordination, Andreas Heartnett. Celui-ci avait beau avoir un physique à tout épreuve, il était encore seul à cause de l'ouverture récente des portes, et je m'empressais de saisir sa main pour m'empêcher de chuter à cause de l'autre garnement. Déséquilibré, j'arrivais tout juste à attraper sa seconde main, me relevant lentement.

Je confrontais le professeur du regard, remarquant que ma position était celle que l'on pouvait arborer lors d'un slow avec sa petite amie. Les mains dans les mains, les yeux dans les yeux, le buste à une dizaine de centimètres tout au plus. C'était extrêmement gênant, et si je tentais de retirer mes mains, il les resserra brusquement pour m'empêcher de partir, m'offrant d'un sourire sarcastique une remarque lacérante.

"Allons allons petit cœur, tu veux un slow, tu en auras un !"

Qu'est-ce que... quoi ? Petit cœur ? Slow ? Quoi ?

Il venait de mettre en avant la situation gênante dans laquelle nous nous trouvions par cette ironie, mais ne plaisantait pas sur le slow. Alors que ses bras et ses jambes s'accordaient pour entamer une valse lente, je m'efforçais de suivre ses mouvements pour ne pas trébucher. Je remarquais déjà le regard de quelques filles, les premières jalousant d'être le partenaire de valse du bien aimé Andreas, d'autres riant de moi en supposant une homosexualité libérée au cours du bal. Je remarquais que cette impression était partagée par un grand nombre de garçons qui, malgré leur ouverture d'esprit, étaient amusés de me voir dans de si beaux draps. J'étais même persuadé qu'un petit rouquin m'envisageait à ce moment là.

À la fin de la musique, lâchant les mains du professeur de coordination, je décidais de rire de la situation, puisque c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. En m'éloignant de lui sans lui tourner le dos, qui sait ce qu'il pourrait faire après cette danse s'il me voyait de dos, je lui dit de façon calme et presque sensuelle.

"Je vous ai accordé cette danse, mais ce n'était que pour le bal ! Vos avances n'auront plus aucun effet sur moi, et les petites lettres déposées sous mon lit ne m'intéresseront désormais plus du tout !"

À ce moment, lui comme moi rions de cette petite blague que nous nous étions organisés l'un à l'autre, et tandis qu'il se faisait déjà aborder par quelques filles et un ou deux garçons soucieux de savoir si cette danse ambiguë pouvait se répéter, je m'attelais à regarder autour de moi dans le but de passer une bonne journée.

Résumé :
 


Dernière édition par Junmai D. Daiginjo le Dim 13 Juil - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Dim 13 Juil - 19:57

« J’vais te dire, Riri, soit tu vas la voir toi, soit c’est moi qui m’en charges. »

Orren lui envoya un regard oscillant entre la gêne et la supplication, mais comme il savait qu’Aileen ne lâcherait jamais l’affaire, il soupira, lui tirant un sourire victorieux.

« Ok, ok, j’irai lui demander … »
« T’as intérêt. Sinon c’est moi qui lui demande. »
« Non ! »
« Tu paries ? »

Orren dut saisir la menace sous-jacente, vu qu’il détourna les yeux. Non, il ne pariait pas. Il savait dur comme fer qu’elle n’hésiterait pas une seule seconde à aller aborder Ruby elle-même s’il traînait trop ou se débinait en chemin. Résultat, il irait lui-même lui parler. Heureusement pour son amour-propre, ils n’étaient que tous les deux dans la petite cabane qu’il occupait. Les trois autres occupants de la cabane étaient sortis, sans doute pour profiter de la mer avant de se rendre au bal de promo. D’ailleurs, elle n’avait toujours pas de cavalier. Elle venait de faire chanter Orren pour qu’il invite Ruby, parce qu’il aurait été trop timide pour l’inviter lui-même, et du coup elle n’en avait pas elle-même.

« Et toi, tu as un cavalier ? »
« Ouais. »
« Pour de vrai ? C’est qui ? »
« Tu verras. »

Il lui envoya un regard soupçonneux, et elle esquissa un sourire pendant que Sphax lâchait un petit grognement de rire, étouffé par le fait qu’il jouait avec Loki à tirer un vieux tissu pour voir qui l’emporterait. La soirée était le lendemain. Elle avait tout le temps de se préparer.


* * * *


En regardant les préparatifs de Hope, Aileen avait ricané d’avance, et s’était rendu compte qu’elle n’avait rien trouvé pour animer un peu la soirée. Enfin, il était un peu tard maintenant. Tant pis, elle suivrait les conneries des autres, c’était bien aussi. Attrapant ses Poké Ball, elle fit rentrer Aurum et Ellie, et croisa le regard neutre de Sphax. Essaie un peu de me faire rentrer, semblait dire son regard. D’un geste agile, Aileen lui envoya sa Poké Ball en pleine tête, et il la lui renvoya d’un revers de corne. Levant le bras, elle la saisit à la main et la raccrocha à sa ceinture. Avec un ronronnement amusé, le Pokémon lui emboîta le pas, majestueux, se rengorgeant quand les nouveaux élèves le montraient du doigt à cause de sa couleur rouge, inhabituelle chez ceux de son espèce. Il n’y avait pas beaucoup de monde dans la salle, et dans la foule, elle n’en reconnaissait pas beaucoup. Pas d’Orren, qui devait s’être caché pour esquiver ses piques, pas de Hope, certainement en train de se préparer, et pas d’Astrée, qui n’aimait pas tellement ce genre de réceptions. Sphax la poussa discrètement du bout de la jambe, pour lui montrer le buffet accaparé par ce qui semblait être un Voltali aux prises avec le Togepi du vice-directeur. Plus loin, un élève semblait être entraîné dans une danse par le référent des Phyllali. Intéressant.

Discrètement, Aileen sortit son iPok de sa poche pour prendre quelques photos, d’abord de Ginji qui se battait avec le Togepi, des couteaux à bouts ronds remplaçant astucieusement les fleurets d’escrime, puis de Junmai qui dansait avec le professeur, puis qui lui souriait, puis qui riait. Hmmm. Bonnes rumeurs à balancer haha. Sphax lui poussa à nouveau la jambe, le regard brillant, en lui montrant discrètement le plat. Aileen ne mit que quelques secondes à comprendre, et sourit à son Absol. Quelle bonne idée. Innocemment, elle s’approcha, pendant que Sphax contournait discrètement le buffet. Des toasts au foie gras. Hmmm. Miam miam. Tendant la main, elle se saisit d’une chips pour la mordiller sans y penser, et faisant celle qui n’a pas vu le début de combat en cours, elle tendit la main pour se saisir d’un toast. La fourchette du Togepi de la manqua que de quelques millimètres, mais Sphax, profitant du fait que l’attention des deux protagonistes était rivée sur sa dresseuse, tira d’un coup sec l’assiette en carton pour partir avec. De nouveau, le Togepi menaça, se tournant cette fois-ci vers l’Absol qui lâcha l’assiette. Vive comme un chat, Aileen s’en saisit et partit en courant.

« A MOI LES TOAAAAAAASTS ! »

Passant sous la table, Sphax lui emboîta le pas, mort de rire d’entendre le Togepi hurler qu’on lui avait volé ses toasts. Crève, maintenant ce sont les siens. En riant, elle s’arrêta près d’un groupe de Pyroli qui avait assisté à son petit manège, et leur montra l’assiette avec un grand sourire victorieux. Ca, c’était un vol de main de maître. Tournant la tête, elle jeta un œil au Voltali lésé. Allez. S’il se pointait par là, elle lui proposerait de partager.

Résumé du rp:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Lun 14 Juil - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Dim 13 Juil - 22:01

Kaeko regardait étrangement ces drôles objets qui ne lui étaient pas totalement inconnus mais qu’elle ne comprenait pas encore comment ils fonctionnaient, comment faire pour les utiliser. Elle prit une de ces étranges choses entre ces mains et commença à les bidouiller dans tous les sens. La brunette tenta désespérément de le faire fonctionner sur elle, en vain… Dépitée, elle le balança sur son bureau, l’engin ricocha et atterrit à quelques millimètres de la tête de son fantominus en train de piquer un somme pendant qu’elle se préparait peu efficacement, ce dernier jeta un coup d’œil à sa dresseuse, un peu moqueur en voyant la tête de la brunette dépitée.

« Mais comment marche cet artefact ? Comment elle fait Raven pour pouvoir se maquiller avec ce,… ce… ce truc ! » S’écria-t’elle, faisant au passage attirer le regard de Tomberry son Spiritomb, qui s’amusait avec le tube de mascara tombé sur le sol. Pourtant Raven avait bien prit le temps de lui expliquer comment on devait s’appliquer du maquillage, mais rien n’y faisait, la brunette n’y parvenait pas. Elle soupira, au moins la demoiselle s’était bien coiffée et avait réussi à s’habiller convenablement pour l’occasion. Un bal de fin d’année ce n’est pas rien ! Même si elle n’avait pas pensé à trouver un cavalier pour ce soir, bah tant pis, elle rejoindrait sa chère blondinette dans la salle et elle allait passer avec elle. Et puis il y aurait aussi peut-être Junmai, Ruby et d’autres de ses amies là-bas, donc elle ne semblait pas vraiment seule. Au pire elle s’amuserait avec ses Pokémons, il ne valait mieux ne pas trop s’inquiéter.

Elle soupira, se regardant dans le miroir, elle s’était plutôt bien maquillée, juste un peu de mascara et de cache misère,… de la poudre quoi, mais pas trop, a tous les coups elle en serait allergique connaissant sa chance ! On pouvait dire qu’elle était fin prête, Kaeko n’allait pas continuer de se torturer avec ces infâmes outils féminins. On pouvait dire que la dresseuse s’était bien prêtée au jeu de la soirée, sa robe noire lui allait à merveille, ses collant bleus se mariaient parfaitement avec sa sorte de guêtre pour bras et son petit chapeau noir lui donnait un certain charme.

La jeune fille pouvait désormais allait au bal, mais elle ne ferait pas un tel effort tous les jours, ça jamais, vous l’entendez JA-MAIS ! Elle mit ses chaussures, prit ses Pokéballs ainsi que son Ipok puis elle sortit tranquillement de sa chambre pour rejoindre la salle de bal, elle avait un peu d’avance, 10 minutes au cas où elle se perdrait dans le mini-village. Mais comme c’est son fantominus et son Spiritomb qui la guidait, elle n’avait aucune chance de se perdre et pouvait marcher les yeux fermés.

« Hey Mademoiselle, mademoiselle, téma comment t’es charmaaante ! » Cria un homme à la voix plutôt juvénile dans son dos, ce qui eut pour effet instantané de la faire frissonner des pieds à la tête.
« Narratrice, tu aurais pu faire moins cliché quand même ! » Fit-elle à voix basse, mais tout de même audible. Elle continua son petit bonhomme de chemin quand un autre garçon l’accosta de manière tout aussi subtile que celui précédemment.

« Alors du dortoir Mentali hein ? Ça te dirait de venir visiter le nôtre ? Ramène tes amies ma jolie. » Fit le jeune homme, plutôt bien habillé mais les cheveux plutôt sales et l’haleine sentant aussi bon qu’un miasmax malade. C’est alors qu’un troisième personnage fit son apparition aux côtés de la belle demoiselle très, mais alors très, mal à l’aise. C’est bien la première fois que des individus venaient la draguer, et l’encercler, Kaeko semblait prise au piège.

« Azyy fais pas ta meuf, et vient avec nous, tu ne le regretteras pas !» lui chuchota à l’oreille le dernier arrivé de la meute de démoloss affamés qui ressemblait à un gros crapuscule, l’acnée ne l’avait pas épargné ! Omega et Tombery voulurent faire peur aux étudiants mais ce fut sans aucun effet puisque d’autres Pokémons ténèbres leur barrèrent la route, montrant les crocs, des grahyéna tout aussi assoiffés que leur dresseur. La brunette paraissait dans une situation inextricable et ne savait que dire, ni comment réagir. Elle était cernée contre un mur entourée par des élèves plus grand qu’elle, il fallait réagir mais comment ?

« Euh désolée, mais, je, je… » Bégaya-t’elle, essayant de partir sans trouver d’idée et en regardant partout autour d’elle, inquiète.
« Wesh, tu veux pas qu’on fasse connaissance dans un endroit plus intime belle demwaselle. » Fit le cliché sur patte.
« Mais, c’est-à-dire que… » Vite une idée n’importe quoi, quelqu’un, pitié Arceus, envoies moi un échappatoire.

Miracle, elle put apercevoir un jeune garçon passer pas très loin d’elle, et des trois pubères. Arceus comment te remercier ? C’était sa dernière chance, il fallait agir vite avant qu’il ne s’éloigne, que l’apparition parte.

« Alors belle mentali, sois intelligente suis-nous » Lui chuchota celui à l’haleine douteuse.
« Pardon mais j’ai mon copain là-bas, au revoir » S’écria-t’elle en se faufilant et en sautant sur le pauvre étudiant qui ne faisait que passer, juste avant qu’il n’ait le temps de réagir elle lui chuchota très vite.
« Pitié aides moi joues le jeu, s’il te plait ! » Elle était effrayée et espérait secrètement qu’il ne dirait rien et qu’il jouerait le jeu, pour son bien. Bon si c’est aussi un malade et qu’il faisait partie de la bande Kaeko serait vraiment dans un beau pétrin !

La demoiselle s’agrippa au bras de l’élève arrivé, comme s’il était vraiment son copain et elle prononça d’une voix faussement mielleuse : « Tu viens mon chéri ? »
Les spectres de la dresseuse s’approchèrent d’elle et jouaient eux aussi le jeu en restant proche de l’étudiant n’ayant rien demandé, quelle chance mais quelle chance quand même !
Le groupe de stalkeurs regardèrent bizarrement le « couple », et partirent en déblatérant des insultes à peine voilés, ils n’avaient pas réussi à avoir la jeune fille, et c’était tant mieux ! Cependant, un membre du trio maléfique, celui avec autant de bouton qu’une calculatrice de chercheur Pokémon, semblait observer Kaeko et son accompagnateur, comme s’il n’était pas dupe de la supercherie de la jeune fille. Il fallait continuer de jouer la comédie jusqu’au bal pour le convaincre efficacement on dirait !

« Pardon mais il va falloir m’accompagner, je suis désolée mais je suis dans une drôle de situation, je me nomme Kaeko topdresseuse en mauvaise posture, enchantée. » Lui dit-elle en souriant doucement pour ne pas se faire remarquer par l’autre, voyons le côté positif des choses, elle n’était plus seule pour aller au bal !

HRP:
 

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 3:07

Une invitation. Un bal de promo. Ils organisent ça aussi, dans cette académie ? J'aurais difficilement pu croire. Une seule question vint à moi. Est-ce que les professeurs y seront pour surveiller la soirée ? Je repensai aux caractères de chacun. Finalement, un sourire s'étira sur mes lèvres. 'Vu comme ils sont barges, même si on fout le bordel sous leurs yeux, sûrement ne viendront-ils pas pour intervenir. C'est avec cette conclusion que je m'étirai et me levai enfin du canapé. Je ne l'avais pas vraiment quitté depuis ce matin. Almad avait été une adulte plutôt agréable. Une personne raisonnée, sans pour autant être barbante.
La seconde suivante, je me laissai à nouveau tomber sur le meuble moelleux, savourant la sensation de mon dos s'enfoncer dans la surface douillette. Puis je ramenai ensuite mes jambes vers moi. Les filles semblaient être sortie, ou peut-être dans leurs chambres. Il fallait que je réfléchisse à demain soir. Mes vêtements mais aussi mon matériel. Je restai quelques minutes dans cette position à observer le plafond, la tête appuyée sur le haut du canapé. Enfin, un large sourire s'étira sur mes lèvres. Je me redressai et jetai un regard à l'heure. Il était trop tard pour que j'aille faire un tour en ville, tant pis, je remettrai ça à demain. Enfin, en me dépêchant, j'aurais sûrement eu le temps. Seulement, je n'avais aucune envie de ressortir pour le moment à bien y réfléchir. Je me suis tapée une pluie à la con ce matin, ça me suffisait largement pour la journée. Je sautai néanmoins du lit, puis me dirigeai d'un pas léger vers ma chambre. Ouvrant la housse de ma guitare, j'observai mon bijou se découvrir. Je le saisis avant de la brancher à mon ampli. Puis, après l'avoir passer ma main sur la surface lisse, je me mis à jouer ce que je savais encore. Plutôt d'humeur, je sortis ensuite un bouquin de la housse de guitare, conçu pour apprendre à jouer cet instrument. Tant que j'avais un peu de motivation pour continuer dans mon apprentissage, autant en profiter. Je le feuilletai et m'arrêtai à une page, avant de me plonger dans la lecture tout en jetant régulièrement des regards vers mes doigts placées sur la manche.

___________________
Je jetai un regard complice à Aileen qui m'observait me préparer. Puis finalement, elle s'en alla. Je jetai un regard à l'heure. Il était vrai que la soirée n'allait pas tarder à débuter. Tant pis si je loupe les premières minutes. Je regretterai sûrement de ne pas avoir pu assister à quelques scènes, mais il y en aura d'autre. Très sûrement.
J'hésitai pour le sac à prendre. Mon sac à dos sera sûrement plus pratique, mais celui à main sera sans aucun doute plus adapté. Je pris finalement un nouveau sac à dos en tissu à motif fleuri. Au moins, je garderai un peu de féminité. Ça passera sûrement mieux que celui à motif militaire et clous dorés ou l'énorme de couleurs rose et blanc. Je fourrai dedans trois de mes bombes de peintures au pif. Probablement ne me serviront-ils pas aujourd'hui, mais je ne pouvais pas m'en séparer, trop habituée. Ensuite vint mon iPok, et en suivit mes affaires habituel. Le marqueur indélébile entre-autre. Finalement, je saisis trois tubes en plastique rempli de paillettes multicolores ainsi qu'un paquet de ballons tout aussi coloré. Le dernier à rejoindre mes bagages furent deux flingues. Noirs. Comme dans les films. Bon, ok, c'était des pistolets à eau. Mais j'avais craqué dessus tout à l'heure en partant m'acheter mon matériel. Finalement, on trouvait quand même de bonnes choses sur cette île. En cherchant bien. En cherchant très bien.
Je déposai mon sac sur le seuil de ma chambre, le temps d'enfiler ma robe, mes ballerines, ainsi que de me dessiner deux traits d'eye-liner et un peu de mascara. J'attachai mes cheveux en une queue de cheval haute. Question pratique. Je m'observai dans ma vitre. Une robe cintrée, dont la partie supérieur était d'un vert pomme, et l'inférieur, en jean. La touche finale. Je piochai dans ma réserve de collier. Et hop, une touche de bleu et de rose.

... Quelque chose ne jouait pas. Je fixai mon sac. Puis mes colliers. Le choix fut vite fait. Va pour le motif militaire, au final. Moi, compliquée ? Pas du tout !

Enfin prête, je quittai la maisonnette afin de me diriger vers la salle de réception. Je consultai mon iPok sur le chemin et constatai que j'avais une vingtaine de minutes de retard. Espérons qu'il ne se sera rien passé d'important entre-temps. Rentrant dans la vaste salle, je jetai un regard circulaire. La direction n'avait pas négligé en ce qui concernait le buffet. J'observai avec amusement notre cher directeur se goinfrer comme si sa vie en dépendait avant que mon attention ne soit attirer par un jeune brun – Voltali si je ne me trompe pas – danser avec l’excentrique Heartnett, plus communément appelé l'Aubergine classieux dans mon vocabulaire. Bah ouais, aubergine, c'est le teint qu'avait porté Erwann pendant deux bons mois. Un record, quoi.
Je clignai des yeux. Une fois. Puis deux. Puis je levai ma main dans laquelle se trouvait toujours mon précieux appareil. Photo. La qualité se laissait sûrement à désirer, mais ce n'était pas si grave. On distinguait pas si mal. Qualité iPok, en somme. Puis je tentai de repérer des têtes familières dans cette salle déjà plutôt bien remplie. Des Pyrolis par là. Dilemme. Passer au toilette pour lancer le bombardement, ou attendre ? Je choisis finalement la seconde option. Quelque chose d'intéressant se passait au buffet. Ginji Labelvi, connu pour ses nombreux passage à l'infirmerie, semblait plongé dans un épique combat contre le célèbre Togepi du vice-directeur. D'ailleurs, il était là aussi, celui-là ? Je ne le trouvai pas. Trop de monde.

Tout en m'approchant des filles de mon dortoir, je repérai Aileen en train de s'approcher de la zone de fight. Je saluai les quelques Pyrolis avant de lancer quelques commentaires sur le duel qui se déroulait. Puis soudain, la brune frappa. Criant sa victoire, elle se dirigea vers nous, le plat de foie gras en sa possession. Je ne pus me retenir de ricaner. Quand elle se fut assez rapprochée, je lui tendis le pouce. Puis je saisis une tranche.

« Bon, je vous en pique juste un et je file aux toilettes. À toute ! »
Sur ces doux mots, je me dirigeai vers les WC féminins. Pas encore de Mentalis en vue. Sûrement encore en train de se préparer dans leur maisonnette. Tant mieux. Je sortis de mon sac le paquet de ballon et l'ouvris. Puis j'en sortis deux du paquet. Commençons gentiment. Je les remplis d'eau et renversai également quelques paillettes dedans. J'hésitai à charger également mes pistolets, mais me retins. Je garderai ça pour plus tard.
Je sortis finalement de la petite salle, mon sac à nouveau sur une épaule, et tenant dans les mains mes bombes à eau pailletée. Personne en vue ? Pas pour le moment. Alors je les balançai au milieu de la salle, vers la où se trouvait le plus de monde. Au pif. Ça touchera bien quelqu'un, puis comme je le disais, commençons doucement. Je me dirigeai à nouveau vers le groupe de Pyroli qui semblaient s'être un peu rapprochées du buffet. Faisant un clin d'oeil à Aileen, je lui informai :

« Deux expédiées. »
Puis je me servis d'une poignée de chips tout en observant trois personnes quitter la foule, les cheveux trempes et parsemés de paillettes colorées. Un sourire s'afficha sur mes lèvres. Apparemment, ça fonctionnait plutôt bien.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 10:38

Un bal ? Ce soir ? J’imaginais que tout le monde était déjà au courant et avait déjà pus choisir leur tenue. Comment ce faisait-il que je sois toujours en retard pour ce genre de chose ? Peu importe, ce n’était pas grave… Près de dix-huit heures, je décidais de commencer à me préparer. Mais je ne savais pas quoi mettre. Ce n’était pas une journée comme une autre, je devais donc bien m’habiller et… Et me maquiller…
Soupirant, je relevais la tête, me disant que ce n’était que pour une seule journée. Je me dirigeai donc vers l’armoire et ouvris les deux portes en bois. Levant les yeux vers la dernière étagère du haut où étaient pliés mes vêtements, je tendis le bras. Trop petite… Je me mis donc sur la pointe des pieds et m’appuyai à l’aide de mon autre main sur la tablette de bois la plus proche, me poussant vers le haut. Je réussis finalement à attraper mes habits et les tirai vers moi. Malheureusement, toute la pile finit par tomber par terre. Mes vêtements encore pliés il y a quelques instants étaient maintenant au sol, en boule.
Je soupirais une nouvelle fois avant de me laisser tomber sur les genoux pour ramasser le lot. Eparpillant les habits au sol, je cherchais quelque chose à mettre… Finalement, je choisis une robe entièrement blanche, décorée et quelques petites roses rouge, donnant un rendu assez chique. Un large nœud rouge également dans le bas du dos venait finaliser ma tenue. Je la pris dans les mains avant de me diriger vers la salle de bain. Un dernier regard en arrière me rappelait l’état de la pièce. Je rangerai tout ça une fois habillée…
J’enfilais rapidement ma robe, rajoutant une paire de collant couleur chaire. Le fin voile transparent laissait ma peau claire ressortir. On voyait bien mon manque de soleil… Je laissais ces idées de côté en ouvrant ma trousse de toilette. Cette dernière ne contenait que très peu d’objet rendant mon choix évident. Du mascara et c’était tout. Rien de plus. Même pour une soirée comme celle-là, je n’étais pas obligé de me maquiller tout le visage, si ?
Je reculais pour me regarder dans le miroir, espérant que mon apparence ferait l’affaire. Je ne savais pas comment serait habillées les autres filles. S’il fallait que je rajoute ou non quelque chose. En me secouant doucement la tête, je me rappelais que mes cheveux n’étaient pas encore coiffés. Je commençais donc une longue série de coups de brosse. Enfin démêlés, je décidais de les laisser lâcher et de ne pas les attacher.
Enfin prête, je sors de la salle de bain pour regagner la chambre où mes pokémons m’attendent. Je leur souris avant de commencer à ranger mes vêtements, encore par terre, dans l’armoire. Ayant terminée, j’attrape un gilet et demande à mes pokémons de me suivre.

« Vous êtes tous prêts ? » Demandais-je gentiment. Mes pokémons émirent quelques gémissements de joie et vinrent me suivre.

Je pris mon iPok et les Pokeballs de mes compagnons avant d’ouvrir la porte. Ginji et Samaël étaient déjà partis en je n’avais pas encore vus Layla. Je jetais un rapide coup d’œil sur mon iPok pour regarder l’heure. Il était moins dix ! Je devais me dépêcher ! Je descendais de la cabane, Blou, Espoir et Astra sur moi. Quant à Sky, il préféra voler.
Enfin en bas, je me dirigeais vers le village d’un pas rapide. Il faisait déjà sombre, mais les lampadaires éclairaient fortement les allées. J’avançais dans l’espoir de tomber rapidement sur la salle de réception sans me perdre. Mais avec ma Goupix et son flaire infaillible, nous sommes finalement arrivés en quelques minutes.
Dix-neuf heures passées, les portes étaient déjà ouverte et la plus part des élèves étaient déjà arrivés. Je demandais à mes pokémons d’être sages et de ne pas déranger tout le monde. Ils pouvaient se promener mais sans trop s’éloigner. Je n’avais pas envie de les perdre aujourd’hui !
Sky se posa sur mon poignet et nous pouvions enfin rentrer. Une forte musique nous accueillis, accompagné d’un plateau de coupes de champagne. Je regardais les personnes autour de moi, me demandant si cela était pour les élèves. Hésitante, je décidais d’en prendre une, mouillant mes lèvres avant de les retirer immédiatement une grimace sur le visage. Ce n’était pas bon…
Cherchant du regard un endroit où je pourrais me débarrasser du verre, je fus soulagée de voir une table, un peu plus loin, décorée d’autres coupes vides. Je me faufilais dans la foule, me créant lentement un passage. Enfin devant la table, un soupir de soulagement accompagna mon geste. Je m’apprêtais à poser le verre quand un gros « Splash » me perturba. Sursautant, ma main dérapa et renversa une coupe vide. Celle-ci en cogna une autre, puis une autre pour transformer la table en un terrain de domino. De nombreux bruits aigus accompagnèrent chaque verre dans leur chute, mais heureusement pour moi, aucun ne tomba par terre.
De l’eau au sol, et une table remplie de verre renversé n’était pas exactement ce que j’avais imaginé pour cette soirée…
Je regardais autour de moi, gênée de voir tous les élèves me fixer. Je baissais la tête de honte avant de remarquer la présence de la Général Jackie.

« - Roh ! C’est pas possible ! Tu aurais pus faire attention quand même !

- Je… Je suis désolée…

- Bon, ca passe pour cette fois, mais que ça ne se reproduise pas d’accord ? »

J’hochais timidement la tête, avant de commencer à remettre les verres en place. Je risquais un coup d’œil au sol, voyant de l’eau par terre et mes pieds trempés. Je soupirais avant de me remettre au travail…

Résumé:
 


Dernière édition par Line Shinfly le Mar 15 Juil - 8:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 12:00

Revenons d'abord un peu en arrière, à la fin de mon voyage en Kalos. Région ou j'avais capturer un nouveau compagnon, bien que grognons. Avant de me diriger vers l’île de Cobaba et de rejoindre les autres élèves, j'étais passé par Kanto. Pour rendre une petite visite à ma chère tutrice, heureuse de me revoir, j'avais passé deux jours en sa compagnie. Lors de ces deux journées interminables, elle s'était fixé pour objectif de me relooker en intégralité. Démaquillage intégrale et changement évident de style vestimentaire. Pour elle, un jeune de mon age devait se pomponner et bien sur essayer de trouver l'amour. Encore quelque chose que je n'attend pas plus que ça, je préférerais réussir à m’améliorer dans un premier temps et envisager quelque chose plus tard. Mais bon, AUCUN argument n'est valable face à une femme. Ainsi commença le Relooking complet de ma personne. Petit moment d'absence de temps à autre, Rose me fait essayer toute une panoplie de vêtements et insiste pour que je parte au coiffeur. Résultat, je ne me reconnais plus mais plus du tout. Je tente quand même de gratter mon ancienne tenue avant de repartir de mes courtes vacances en compagnie de ma tutrice, mais malheureusement... A l'arrivée sur l’île... La tenue est remplacée par un ensemble de vêtements qui me sont inconnues. Tant pis... Je vais devoir faire avec... Je devrais en profiter pour essayer de me comporter comme un adolescent normal et plus comme un apprentie artiste.

Maintenant habillé de façon plus conventionnel et surtout coiffé ! Plus de long cheveux attachés a l'arrache et caché sous le chapeau... plus de chapeau... Je me sens, comment dire... Nu. Les tatouages retirés me déstabilise aussi, j'avais pris cette habitude de les redessiner quand je stressais. Mais la, je n'avais plus rien pour le faire, et encore moins de quoi les repeindre, il va falloir m'y habituer. Pour me consoler, je faisais sortir tout mes pokemons. Rien de bien choquant... à part le fait qu'ils me dévisagent. A première vu, le changement était perturbateur. Après quelques secondes, ils stoppaient et reprenaient leurs train train habituel. Suzu se replaçait sur mon épaule, Yumemi embêtait Sen qui essayait de contempler les environs de l'île. Et maintenant, un nouveau Pokemon si ajoutait, un Flingouste. Je ne lui avais pas trouvé de nom encore mais son caractère agressif allait surement m'inspirer. Suzu, la petite féline se dirigea vers mon lit et saisit quelque chose avant de revenir. Un bal était organisé par l'école, un grand bal de promotion. Elle voulait surement sortir un peu plus, et ne pas rester cloîtrer dans cette cabane. Personne ne devrait me reconnaître, je devrais en profiter pour prendre un nouveau départ.

Mince, il est déjà cette heure la, le bal commence à dix neuf heure. Je ferais mieux de ne pas arriver trop en retard pour ne pas me faire remarquer. Je commençais par me diriger vers la douche avant de passer une petite dizaine de minute à me recoiffer. Pour la première fois depuis très longtemps, je devais faire attention a mon apparence en dehors des spectacles. Enfilant un jean noir après l'avoir repassé, je choisissais les premiers vêtements de ma valise. C'est à dire, un T-shirt foncé avec quelques motifs peu visible ainsi qu'une veste à laquelle je retroussais les manches. Petite touche finale, je prenais le pendentif que m'avais offert Rose ainsi qu'un collier qui allait bien avec et je les enfilais. Désormais paré pour le bal, je regardais mes compagnons, Sen et Yumemi ne sont pas adaptés à la foule mais je les ferais quand même sortir une fois sur place. Suzu elle ne quittera mon épaule qu'au besoin, je n'ai donc pas à m’inquiéter. Quand à Flingouste, je verrais bien sur place.

Me voila en route, Suzu sur une épaule et ma sacoche neuve sur l'autre. Sur la sacoche blanche, il y'a une petite chaîne à laquelle j'attache désormais mes pokeballs. Les avoirs à porter de main est beaucoup plus pratique qu'auparavant ou elles étaient dans mon ancienne sacoche. De plus, je peux faire entrer plus de chose dedans. De plus, je porte un violon dans son étuis au cas ou Yumemi referait des siennes. Je ne croise pas beaucoup de personne sur le chemin, pourtant l'heure du bal approche. C'est étrange, je ne comprend pas. Ce pourrait il qu'il se passe autre chose ? M’arrêtant pour profiter d'une légère brise cheveux au vent, je m'aperçois que ma petite féline n'est plus sur mon épaule mais dans un arbre. Peu importe, la connaissant elle se dégourdit simplement les pattes.

Je m'approchais ensuite d'un groupe d'individu suspect, encerclant une jeune fille. Celle ci, après m'avoir remarqué, se jetait sur moi. Surpris de la situation, je jetais un regard perturbé directement dans sa direction. Elle semblait effrayer et me demanda mon aide à voix basse, je ne pouvais pas la laisser comme ça et je décidais de l'aider. D'un léger mouvement de tête, j'acceptais sa demande. Pour jouer le jeu, je me débrouillais très bien. Et après qu'elle est commencer par m’appeler chéri, je lançais un regard glacial en direction de ce groupe de vaurien. Je répondais ensuite à la demoiselle en détresse avec une petite voix. Avant de relancer un regard meurtrier en direction de l'attroupement de délinquant.

« J'arrive mon ange. »

Après nous avoir regardé pendant un bref instant, le groupe, après avoir un claquement de langue et quelques insultes s'en allait. Seul un des leurs restait, nous fixant comme si il se doutait de quelque chose. Je ne remarquais les pokemons de la jeune fille que très tardivement, me faisant sursauter légèrement. Maintenant, je n'avais plus le choix, l'adolescente me le signalait. Il allait falloir que je joue le jeu jusqu'au bal. Je passais donc d'une personne y allant seulement pour observer et se dégourdir les jambes à une personne accompagnant une jeune demoiselle. Elle se présenta, Kaeko, une top dresseur. J'esquissais un léger sourire devant sa formulation avant de me présenter d'une voix calme et légère.

« Je suis Al, coordinateur. Enchanté. »

Je commençais donc à me diriger vers le bal en compagnie de Kaeko. Au vu de allure, Suzu sauta de sa branche pour atterrir sur la personne restante qui nous fixait avant de se replacer sur mon épaule. Au final, nous arrivions au bal sans trop de problème, avec un peu de retard mais rien de bien méchant. Je fixais un peu la salle de réception avant de m'y aventurer en compagnie de la demoiselle. Puis, je m’arrêtais au milieu, observant le tout, un Togepi énervé avec un adolescent. Étrange, quand soudain je recevais quelque chose en plein visage, une bombe à eau... J'étais maintenant trempé et pailleté. Au milieu de la pièce, heureusement, Kaeko qui était à coté de moi n'avait pas été touché par cette grenade pailletée. Quelques paillettes me grattaient les narines et j'éternuais.

« Atchoum. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 15:32

Le bal de promo. Généralement, l'évènement clôturant l'année scolaire, permettant à tous les élèves de la promotion de s'amuser ensemble avant de se séparer pour les vacances d'été. Sauf que pour moi, fraîchement débarquée le 1er juillet, c'était le premier événement de l'école auquel j'allais participer. C'était l'occasion idéale de rencontrer mes camarades et leur montrer qui j'étais ! La première impression était la plus importante : elle influence l'image qu'auront les autres de vous pendant longtemps ! Et me présenter en robe de soirée serait le meilleur moyen de me montrer sous mon meilleur jour !
J'avais alors fais venir pour l'occasion une robe de Jadielle, ma ville natale. C'était une belle et longue robe de bal de satin violet avec une fine broderie de fleur entrecroisé en grandes boucles en fil d'argent. Elle n'avait ni manches, ni bretelles, et était cintrée au niveau de la taille. Une robe élégante parfaite pour ce genre d'occasion. Pour la coiffure ensuite, j'avais choisi quelque chose de compliqué mais de très charmant, le genre de coupe de cheveu antique.  J'avais les cheveux attaché en un chignon d'où une cascade de mèches bouclés tombés dans la nuque.  Ne connaissant pas de coiffeur ici, je due faire ma coiffure moi-même. Heureusement que je suis habile pour ces choses là. Elle était réussi, mais il fallut trois heurs de travail. Pour terminer enfin ma tenue, j'avais des escarpin argenté, une touche de maquillage et quelques bijoux dans la même tonalité.

Au moment où j'allais sortir pour me rendre à la salle de bal, Rodrigue, mon petit Coupenotte jusque là en train d'explorer ma penderie, me fit de grands yeux de chien battu. Je ne l'avais que depuis récemment, et à fin de m'habituer à sa présence, je le laisser vagabonder à sa guise dans la chambre. Il était encore jeune, et ne se sentait pas le courage de rester seul, même le temps d'une soirée. Bon... Après tout, nous étions dans une école de dresseur et d'autres personnes viendraient sans doute avec leur pokémon.


« D'accord, tu viens ! Mais tu restes sage, hein ! »

Je le prit dans mes bras, puis le posa sur mon épaule et m'en alla à la salle de réception.

J'arrivais avec un peu de retard. Il y avait déjà plein de monde dans  pièce regroupé en petit groupe, sans doute par dortoir. Mon entrée passa totalement inaperçue. Comme si je faisait partie du décor, les gens préférant chercher du regard les personnes qu'ils connaissaient déjà.  Rodrigue, heureux de rencontrer de nouveaux compagnons de jeux, avait bondit de mon épaule dés mon entrée dans la salle. Il avait lui aussi le droit de s'amuser, non ?
Ne sachant pas vraiment où aller pour commencer, je me dirigea vers le buffet où un garçon se disputait avec un Togepi. Ce n'était pas vraiment le genre de personne que je voulait rencontrer ici. Je me dirigea plutôt vers la jeune fille aux cheveux clairs accompagnée de plusieurs pokémon, qui de toute évidence n'appréciait pas le champagne à sa mine dégoutée.
Pile au moment où j'allais l'aborder,  je reçue une bombe à eau en plein dans le visage. Une bombe à eau pailleté en plus. SPLASH !! Mon mascara résistait à l'eau, mais pas le reste de mon maquillage, qui commença à dégouliner me donnant des allures de clown triste. Ma coiffure que j'avais eu tant de mal à réaliser était fichu, le chignon ne tenant plus en place. De plus, mon visage, mes cheveux et mon torse étaient recouverts de paillette. Le bruit fit sursauter celle qui était près de moi et renversa plusieurs coupe de champagne. Cela fit encore plus de bruit, attirant tout les regards dans ma direction.
Là tout le monde ne regardaient que moi et j'étais ridicule ! A cet instant j'hésitais entre éclater en sanglots ou piquer la plus grosse crise de nerfs de ma vie. Mais la raison me rappelant que faire une scène en publique n'aggraverait qu'encore plus la situation, je resta figé en poussant un rire nerveux.


« Hihiihii...hihi... »

Dans la foule qui maintenant éclaté de rire, je pense avoir vue l'instigatrice de tout ça. Une petite blondasse se gavant de chips. Si j'avais suivi mes instincts je l'aurais prise par la tête et essayais de la noyer dans le bol de ponch. Mais je devais rester calme ! Tout en  riant nerveusement je lui lança un regard noir.

*Je ne sais pas encore qui tu es, mais tu le paiera ! Tu le paiera chère !!*

Avant que quelqu'un me dise quelque chose, je partie vers les toilettes espérant rattraper se qui pouvait encore l'être. J'entendis tout de même en chemin quelqu'un crier :

« Qui a envoyé ces bombes à eau ? »

Rodrigue, qui avait assisté à la scène depuis le buffet où il se goinfrait de petits gâteaux, se rua vers moi, renversant au passage la quasi totalité du buffet, augmentant le ridicule de la situation.

Moi qui voulait faire bonne impression, c'est mal partie... Cette année commençait mal !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4698
Points d'Expériences : 2762

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 16:47

Ginji Labelvi
      Rp commun



« Bal de promo »


Le Togepi me regarde droit dans le yeux. Il fronça les siens et tînt la fourchette un peu plus fermement, puis hocha lentement la tête.

« - Ces toasts... SONT POUR MOIIII ! »

Je me jetais sur le Pokémon en tenant le couteau droit devant moi. Togepi bondit juste avant pour atterrir derrière moi, puis tenta de m'assener un coup de fourchette dans les talons. Je saute juste avant sur le côté, attrape du pain grâce à ma main droite et lui jette dessus. Le Pokémon roule sur le côté puis saute haut pour tomber vers moi en piquet. J'attrape alors la première chose à ma porté, c'est-à-dire la nappe, et la tire devant moi pour me projet, en entraînant une partie des aliments posés dessus avec moi. Togepi plante sa fourchette dans la nappe et glisse tout le long, la coupant en deux. Je tente de lui asséner un coup de couteau mais il esquive à nouveau, saute, et me plante à nouveau la fourchette dans le bras. Je cri, puis envoie le Pokémon par terre d'un geste du bras avant de shooter dedans. Togepi percute le mur et retombe sur la table, avant de retourner à l'assaut.
Le combat dure ainsi quelques minutes. Et il aurait pu durer plus longtemps, puisque l'on passait notre temps à éviter les coups de l'autre, bousculant tour à tour tables et spectateurs, et ne se touchant qu'à de rares occasions.
Mais, alors que j'étais dans le feu de l'action, Togepi fut alerté par quelque chose dans mon dos. Il bondit et tenta d'agresser une fille voulant piquer un toast. Je m'apprête à intervenir quand un Absol saisit l'assiette et, après un tour de passe-passe trop rapide pour moi, disparaît en même temps que la propriétaire, me laissant seul avec un Togepi écumant de rage. Je me tourne vers celui-ci et le vois bondir sur moi. Je donne un coup avec le manche de mon couteau (Comment j'en suis arrivé à le tenir à l'envers ? Mystère) et l'expédie sous la table. Je me prépare à ce qu'il revienne au combat, mais après quelques secondes sans réaction, je me détends et lâche un profond soupir. Soudain, je réalise que j'avais perdu la source de cet affrontement... LES TOASTS !
Je me retourne, pris d'un élan d'énergie, et vois la fille voleuse-de-toast au loin entrain de les partager avec des Pyrolis. Son regard croise le mien, et après un sourire malicieux, elle m'invite à les rejoindre d'un geste du menton. Sans baisser ma garde, je m'approche d'elle et fais un léger mouvement de recul lorsqu'elle me tend l'assiette. Je me décontracte et choppe sept toasts.

« -Marchi ! »

J'enfonce l'intégralité des toasts dans ma bouche puis jette un coup d’œil au buffet où les curieux regardant mon combat poussent des bruits d'étonnement. Je m'avance un peu, et remarque que le Togepi est sortit d'en dessous de la table. Il avait la mine sombre, et semblait même déprimé. C'était les toasts qui l'avaient mis dans cet état là ? Non.
Il avait ses deux pattes sur le centre de sa coquille.... Où l'on pouvait voir une petite fissure. Il relève alors la tête et me fixe dans les yeux avec un regard noir.
Non.
Un regard de tueur.
Il lève une patte qui se met alors à briller. Il allait... Me lancer une attaque ?! Il allait utiliser Métronome ?!
En une seconde, Togepi parcourut la distance qui nous séparait puis m'assena un coup de poing magistrale dans le ventre. Ma vision s'obscurcit et je ne vis même pas à ce moment là la table se renverser. Je m'affalais sur le sol, me tenant le ventre et me mordant les lèvres, espérant que quelqu'un vienne à mon secours.
Et ce fut le cas. Un personne s'accroupit et me regarda sombrer dans l'inconscience complète.
Mais j'ai eu le temps de voir qui c'était.
Needle. Avec un grand sourire sur les lèvres. Un sourire sadique et psychopathe.....

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 16:49

Orren avait appris la veille qu'il y avait un bal et avait décidé de s'y rendre, mais il n'avait rien de "classe" à se mettre à part ses habituels jeans foncés et ses chemises décontractées. Il avait donc appelé sa mère le matin sans vraiment savoir que faire d'autre. Bien sur Bruywerne était arrivé peu de temps après chargé d'une véritable garde robe, on dirait bien que sa mère en avait profité pour faire de gros achats et tenter de relooker son fils ! Il avait enlacé le dragon volant avant son départ et était allé regarder tranquillement dans sa chambre ce qu'elle lui avait pris. Loki avait été triste de voir son ami dragon s'en aller, mais Orren lui avait expliqué qu'ils se reverraient bien vite. Et puis Skoll qui vint avec un nouveau jouet (une branche en l’occurrence) dérida le Solochi qui parti jouer à tire la branche avec son ami canidé !
Bon il était temps de voir ce qu'elle lui avait pris... des chemises plus hideuses les unes que les autres ! Une couleur saumon, une à motif floral (non mais sérieusement), une à rayure, ... Il continua comme ça posant les chemises en un tas à coté, il saurait qu'il enterrerais cela au fond de son armoire avant de laisser Loki et Skoll jouer avec, malencontreusement bien sur ! Puis son regard se posa sur une chemise blanche aux coutures rouges : voilà quelque chose de bon goût ! Bon en pantalon heureusement que des pantalons simples noirs. Il en prit un assez droit qui semblait passer avec la chemise. Tiens elle avait même pensé à une paire de chaussures cirées, heureusement très simples elles-aussi, parce qu'avec sa mère et son goût du tape-à-l’œil ! Il trouva enfin un paquet fermé avec marqué dessus "Grosse surprise ! J'espère ça te plairas mon Riri !". Il s'empressa d'enlever le mot et de le cacher dans sa table de nuit, déjà Aileen était au courant, ça suffisait ! Il déchira l'emballage et révéla une veste à queue de pie. Certes ce n'était pas ce qui existait de plus discret, mais elle lui plaisait beaucoup. Bon allez va pour la veste ! Il essaierais le tout ce soir pour le moment, il devait aller se laver.

Sortant de la douche il se souvint de sa discussion qu'il avait eu la veille avec Aileen... Bon ben ce soir il serais obligé d'aller inviter Ruby à danser, sinon cette folle le ferait ! Bon sang ! Comment pouvait-il faire ? Faisant les 100 pas, il passa en revue différente manière de l'aborder :

*Salut Ruby, dis ça te dirais de danser avec moi ? Non c'est nul ! Salut Ruby, on danses ? Noooon jamais d'la vie ! Mais comment je vais m'y prendre moi !!! Aileen tu me le paieras !*

Arrêtant de se tourmenter il se regarda dans la glace et se saisit de son rasoir... quoi que... Il allait laisser cette petite barbe de trois jours. On verrais bien si quelqu'un le remarquerait et quels seront les échos. Même si les deux seuls avis qui importaient vraiment étaient celui d'Aileen et de Ruby bien évidemment ! Il se brossa donc les dents, se coiffa tant bien que mal, ses cheveux gardaient tout de même leur aspect mal coiffés, il mis un peu de parfum du Scalpion qu'il réservait pour de rares occasions ! Il s'habilla et se regarda dans la glace : il était plutôt satisfait du résultat. Ce n'était ni trop voyant, ni trop normal. Voilà une tenue chic sans pour autant en faire des tonnes, espérons que personne ne lui fasse de remarque. Il regarda ses deux Pokémons, même eux avaient eu le droit à un petit accessoire de Mélinda ! Pour Loki, un petit bandana noir et gris autour du cou du Solochi et pour Skoll un collier à clous ! Ce dernier s’accommodait bien mieux de son accessoire que le dragon qui tentait de le mâchonner ! Il rappela tout de même celui-ci dans sa Pokéball, le dragonnet était trop turbulent, il devrait aviser en fonction de la soirée. Le Malosse avait plus de retenue, donc il irait avec lui, mais selon la soirée il libérerais peut être le Solochi. Il recommença à penser à ce qu'Aileen lui avais dis et le revoilà à faire les 100 pas, tournant dans sa chambre comme un lion en cage ! Il devais trouver une idée pour inviter Ruby ! Il pensa à mettre un mot dans le collier à Skoll et à l'envoyer comme messager ! Non, il passerais surement pour un lâche et ça faisait plus déclaration... d'amour.... Non non non il refusait de penser à ce genre de choses !
Le Malosse qui lui gratta la jambe le tira de ses réflexions. Il le regarda et celui-ci lui montra l'extérieur avec le ciel qui s'obscurcissait. Mince quelle heure était-il ? 19h20 le voilà en retard. Il prit à la volée son Ipok, la Pokéball de Loki, celle de Skoll et sa veste et sorti en trombe tout en enfilant son haut, courant vers la salle.

Il se saisit ensuite de son Ipok et tout en courant il écrivit deux messages.

"Salut Aileen, je suis à la bourre ! J'arrive à la salle dans 5 minutes avec Skoll. Loki trop nerveux. Devrais te parler. Besoin d'aide, à tout de suite ! "

Il réfléchis deux secondes avant d'ajouter un "Bisous" pour clôturer. Elle devait bien être la seule fille où il pouvait désormais envoyer ce genre de message sans rougir (enfin presque) après ce voyage à Unys ! Puis il commença à tapper l'autre message, faisant bien attention à ce qu'il écrivait :

"Salut Ruby, comment vas-tu ? Tu viens au bal ce soir ? J'espère t'y voir !"

Cours, simple et efficace espérons le ! il envoya aussi le message à Aileen en transfert, pour qu'elle puisse le conseiller ! C'était elle qui l'avait fait chanter pour qu'il invite Ruby, donc elle l'aiderait ! Sinon qu'allait-il faire ? Il soupira profondément continuant de courir vers la salle avec son Malosse !

_____________

Il arriva donc à la salle presque une demi-heure en retard et il scanna immédiatement ceux présent dans la salle. Il vit un jeune homme se battre avec un Togepi furieux (celui du directeur surement), une jeune fille trempée qui courait se réfugier aux toilettes, une autre qui ramassait de nombreux verres sous l’œil du terrible Général Jackie, Kaeko au bras d'un garçon, une blonde qui se dirigeait vers un groupe de Pyroli. Pas de Ruby ! Il soupira il était arrivé avant elle, bien maintenant il faudrait trouver Aileen pour avoir quelques conseils ! Quand le groupe de Pyroli s'ouvrit un peu, il la vit au milieu avec Sphax, tenant fièrement un plateau de toast. Le Voltali qui s'escrimais avec le Togepi arriva devant Aileen s'empiffrant de toasts : 7 d'une traite quand même ! Mais le Pokémon œuf arriva vers lui et lui asséna un puissant coup de poing dans le ventre. Profitant de cela, le jeune brun s'élança vers Aileen, alors que l'infirmière se penchait déjà sur le pauvre garçon, mais Orren devait parler à Aileen et c'était urgent !
Arrivant vers le groupe de jeunes filles, dis un rapide "Bonsoir, je vous l'emprunte deux minutes. J'en ai pas pour longtemps promis ! " Le voilà tellement stressé qu'il parlait tout normalement à d'autres filles ! Il entraîna Aileen et son plateau de toast au loin, suivis par un Sphax qui commençait déjà à ricaner devant la nervosité du Voltali. Skoll couinait en regardant le plateau de toasts d'un œil gourmand. Orren en prit deux distraitement en donnant un au Malosse et un à l'Absol sans vraiment regardé et il dit :

-Tu as reçu mon message ? Le deuxième ? Ruby est pas encore là, je dois faire quoi, je suis stressé ! Je suis bien habillé ? Et puis j'ai voulu laisser ma barbe de trois jours, tu trouves que ça fait pas trop bête ?

Il s'arrêta pour reprendre son souffle et reprit une véritable détresse dans la voix :

-Aileen faut que tu m'aides je t'en supplies je sais pas quoi faire ! Et je sais qui si je me débine tu iras... et là je passerais vraiment pour un idiot !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 18:05

A peine eut-elle rejoint le groupe de Pyroli qu’Hope convergea directement vers elle avec un sourire innocent. Visiblement, elle était venue piquer un toast avant de partir aux toilettes. Aux toilettes hein ? Discrètement, Aileen posa la main sur son iPok accroché à la ceinture de sa robe. Contrairement à certains, qui avaient décidé de sortir le grand jeu, elle avait choisi un kimono d’été, très léger, que sa mère lui avait envoyé. Rouge et blanc, il était fluide, presque transparent, et lui descendait jusqu’aux chaussures. Ouvertes, les chaussures. Pas tout à fait plates, mais pas tout à fait talonnées non plus. Elle était légèrement maquillée, et après avoir bataillé pour mettre une baguette dans ses cheveux, elle avait abandonné au profit de son éternelle tresse brune un peu emmêlée. Elle avait l’air parfaitement innocente, surtout quand elle joignait ses deux mains sur l’avant de son corps. Un châle rouge astucieusement enroulé autour de sa taille, telle une ceinture, cachait les trois Poké Ball étant accrochée à cette dernière et l’iPok qui y pendouillait également. L’image même de la gentille petite fille, en somme. Quand elle vit deux bombes à eau exploser, Aileen appuya discrètement sur le bouton de l’iPok pour prendre la nouvelle Mentali en photo, plus son Coupenotte qui courait vers elle, renversant le buffet. Le buf – HEEY LE BUFFET BON SANG.

« Ouais, t’as ruiné le buffet aussi, on n’a même pas eu le temps d’y toucher. »

Elle esquissa un sourire en direction d’Hope, qui venait tranquillement d’annoncer qu’elle en avait balancé deux. La Mentali, qui semblait avoir saisi d’où ça venait, lança un regard noir à Hope. Aileen, amusée, leva un sourcil moqueur. Oh, la pauvre fifille à sa maman qui a mouillé sa robe. Ne cherchant même pas à être discrète – elle avait un dédain tout particulier pour les Mentali – Aileen donna un léger coup de coude dans le bassin pour attirer son attention sur la fille. La pauvre fille devait s’être donnée du mal pour réaliser sa tenue, et Hope avait tout foutu en l’air en une poignée de secondes. Visiblement, elle était nouvelle, et semblait être à deux doigts de venir exiger des excuses. Ce qui, entre nous, ne serait pas une très bonne idée. Heureusement, Aileen avait eu le temps d’immortaliser ça par une ou deux photos bien saisies. Quelle perfide petite Pyroli, hein. Alors qu’elle allait ouvrir la bouche pour lâcher un commentaire désobligeant, le Voltali lés déboula comme une tornade pour récupérer son bien. Aileen, avec un sourire, lui tendit l’assiette, et elle eut la surprise de le voir en choper sept d’un coup pour les gober, et la remercier les yeux brillants.

« Euh, de rien ? »

Et visiblement, vu qu’elle n’avait pas le droit de rester tranquille plus de cinq minutes, ce fut au tour d’Orren de débouler pour la tirer par le bras après quelques excuses bafouillées à son groupe. Il la tira un peu à l’écart et commença ses plaintes, ce qui fit soupirer Sphax d’un air mélodramatique. Pour un peu, il aurait placé une patte sur sa tête comme un comédien dramatique pour rendre ça plus réel. Et sa dresseuse n’était pas loin de faire de même. Elle leva un sourcil et esquissa un demi-sourire, s’amusant de la montée de stress du Voltali. Croisant le regard placide de son Absol, elle hocha distraitement la tête, l’autorisant à manger le toast que le Voltali lui tendait, puis elle coupa la parole à Orren coup pour qu’il arrête de se plaindre.

« J’te préviens de suite, il est hors de question que je joue les entremetteuses. Tu ne vas quand même pas me dire que c’est trop compliqué d’aller voir une fille pour lui parler, quand même ? Tu prends un verre, tu lui donnes quand elle arrive, et voilà, je ne vois pas où est la dif – »

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase. Sphax la poussa d’un coup pour lui montrer quelque chose, et elle n’eut que le temps de poser une main sur son iPok pour prendre une belle photo de Ginji qui faisait un vol plané, frappé par un Ultimapoing très précis. Inquiète, elle allait le rejoindre, quand elle vit le Noacier de l’infirmière s’avancer. Euh. Non, pas bouger Aileen. Un court instant, elle se demanda qui avait balancé l’Ultimapoing, avant que le Togepi ne se plante devant elle, tendant la main pour récupérer l’assiette. Puis quoi encore ? Mais un discret couinement de Sphax apprit à Aileen que c’était le petit Pokémon qui avait balancé le Météores qui s’était mué en Ultimapoing. Oh. Euh. Héhé. Là où Ginji s’était débattu, s’attirant les foudres du secrétaire du vice-directeur, le Togepi savait qu’Aileen ne ferait pas tellement la difficile pour ne pas subir le même sort.

« On partage ? »

La petite patte du Togepi se tendit un peu plus vers elle. La réponse était claire. Partager ? Dans tes rêves. Rends-moi cette assiette. Maintenant. Avec un soupir, Aileen ne préleva qu’un seul toast dans l’assiette, histoire d’en manger un peu quand même, puis elle se pencha pour poser l’assiette sur la patte tendue du Togepi. Une lueur brilla dans le regard du Togepi, lui montrant, s’il en était besoin, qu’elle avait fait le bon choix. De nouveau en possession de ses toasts, le Pokémon fit demi-tour, retournant pataudement vers son dresseur, qui l’attrapa sans trop le regarder pour le jucher sur une table. Aileen, qui s’était redressée, jeta un coup d’œil à Orren.

« Je disais quoi. Ah oui. Dans l’ensemble c’est pas mal, même si je ne comprends pas cette obsession qu’ont les gens, à s’habiller comme pour un cocktail. Sexy, la barbe de trois jours. Ca te vieillit. Le seul désavantage, c’est que ça pique, pas le plus pratique pour, tu sais, les bisous. »

S’il croyait ne plus être gêné en sa présence, il se trompait. Elle haussa légèrement les sourcils, s’amusant de le voir s’empourprer, puis elle lui balança un léger coup de poing dans l’épaule.

« Bon. Malgré le fait qu’un Pokémon ait eue l’idée débile de renverser le buffet, il reste quelques tables, et j’ai la dalle. C’était un Coupenotte, d’ailleurs. Ca confirme ma théorie selon laquelle les bébés Dragons ont de sérieux retards mentaux quand même. »

C’est vrai qu’entre le Coupenotte de tout à l’heure, et Loki qui ne savait pas vraiment se tenir, la côte des Dragons baissait singulièrement …

HRP:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 14 Juil - 19:44

Sur le Tapis Rouge
    Bruit sourd et répété inlassablement chaque seconde, l’affreux réveil du voisin d’un côté n’en finissait pas d’agacer Mao au plus haut point. Insupportable et affligeant, besoin de cette objet du diable Giratina inutile pour forcer un lever déjà manqué à onze heure du matin. Ces jeunes fainéants irritaient le travailleur qu’était le garçon aux cheveux turquoise. Lui avait ouvert les yeux à six heures, c’était levé dans la seconde, aller prendre tranquillement son café avant de passer par la case : salle de bain. Résultat, vingt minutes plus tard il était fin prêt à affronter la journée. Répétant ce cycle matinal tous les jours depuis déjà pas mal d’années. Le couturier affirmé n’était pas du genre à bailler aux corneilles, ce temps passé à dormir plus qu’il ne le fallait n’était que perte de temps. Ainsi, trente secondes furent nécessaire pour réveiller le buffle de l’autre côté du mur, qu’il tente son bras pour finalement couper le sifflet de son horrible machine. Le silence revint à la suite de la chute sismique de la masse voisine de son lit, le garçon bien habillé depuis chez lui esquissa un sourire, se réjouissant de la douleur de son prochain. Mais trêve de délectation malsaine, tout restait à faire.
    Mao approcha son aiguille de la chemise qu’il broda avec minutie. Une retouche par-ci, une autre par-là, elle se devait d’être parfaite pour ce soir. Tout comme son costume sur mesure assemblé de ses mains, ce fameux bal de promotion était une occasion inestimable pour éblouir de son talent et potentiellement se faire de nouvelles connaissances. Certes, il avait eu le temps d’en faire depuis son arrivé par bateau sur les plages de Cobaba, mais une différence subsistait entre groupies, admirateurs et amis véritables. Mao ne possédait peu que de cette dernière catégorie, il devait y remédier. Un geste fin, puis un éternuement, la piqure fut inévitable. Sans éprouver la moindre douleur, il vit la perle écarlate naitre au bout de son pouce gauche. Cette couleur si pure, comme une fleur en pleine éclosion, avait trouvé moyen de fasciner son esprit tordu de styliste de mode. Mais hors de question de la laisser trainer là trop longtemps, un peu de son sang sur sa chemise blanche donnerait certes une signature à sa création, mais au dépit d’une propreté dont on trouverait moyen de critiquer. L’adolescent passa son doigt égratigné sous un mouchoir et le fit panser avant de reprendre le travail. Et quelle industrie ! S’il ne s’occupait de son costume que maintenant, c’est qu’il ne put résister aux demandes de charmantes demoiselles voulant une robe d’exception pour le bal. Cette manifestation de bon gout et de désir de bien paraitre avait émut Mao qui leur promit à chacune une tenue à la fois simple, originale et resplendissante à la fois. Une simplicité que l’on retrouvera aussi chez lui, bien qu’il ait préféré innover. Mais nombreux étaient les facteurs allant à l’encontre de son idée première. D’une il manquait de temps avec la date fatidique. De deux il devait tout de même honorer toutes ses commandes. Et enfin, de trois, briller au firmament alors qu’il n’avait même pas effectué l’année qui était célébrer, quel empoté il aurait fait ! Mais cela importait, Mao savait sa décision la bonne, et ce n’était ni une piqure, ni un zombie en guise de voisinage qui allait gâcher ses ambitions.
    Surgit de l’ombre de son propre dos, une petite boule de poil vint à bondir sur sa droite, posant ses pattes félines ou presque sur la table. La chose aux grands yeux pleins d’étoiles et à la truffe adorablement mignonne examina le travail de l’humain avec une joie non dissimulé. Ce Pokemon de l’espèce des Fouinette comme l’aurait énoncé un PokeDex se prénommait Patsie, et elle était la complice officielle du couturier qui, après une semaine d’adaptation, vint à l’adopter définitivement. Remarquant la présence affective près de lui, le garçon afficha un sourire et demanda sans détourner les yeux de son travail.
    - Revenue de ta balade, Patsie ? Tu t’es bien dégourdie les jambes ?
    Réceptive aux bonnes paroles de son dresseur, l’animal s’exprima par un couinement adorable et bondit sur place, annonçant que de bonnes choses. Cela réconforta Mao qui écorcha quelques secondes de son travail pour féliciter la fourrure sur patte d’une caresse sur la tête. Il avait même décidé qu’elle viendrait avec lui hors de sa cage sphérique à la fête, en guise d’écharpe, avec le champ libre une fois à l’intérieur. A cette annonce la veille, Patsie ne pouvait plus tenir en place, il fut même difficile de réussir à la coucher ou même lui cacher la surprise. En effet, quel indigne dresseur styliste serait-il s’il n’avait pas préparé quelques accessoires pour embellir sa belle déjà bien mignonne. Portant le fil à ses dents, il rompit l’effort et conclut la dernière touche à sa chemise d’un blanc parfait que l’on pouvait la voir dans la pénombre. La Fouinette se frotta aux bras du garçon, approuvant la réussite de son travail. Lui aussi en était fier, il ne restait plus qu’à attendre une longue après-midi, pour enfin se rendre au réfectoire…

    Jamais en retard, ni en avance d’ailleurs, le nouvel étudiant et sa complice sur patte virent précisément à l’heure prévue, sept heure, devant  le modeste tapis rouge guidant jusqu’à l’entrée. L’endroit ne payait pas de mine, et faisait pâle figure devant les grandes réceptions de Safrania, mais ce bal était en l’honneur des jeunes, et les efforts du personnels étaient plus que louables. Un toast devrait être porté en leur honneur, le jeune homme ni manquera pas, comme il ne ratera pas l’occasion d’aller valser avec un maximum de cavalières. Loin d’avoir une rose à la bouche, si une charmante demoiselle lui taperait à l’œil, le premier pas sera pour lui. Mais avant toute chose, il fallait soigner son entrée et faire bonne impression sur le tapis écarlate. Venu dans un costume noir élégant, ouvert dévoilant une chemise d’un blanc pur chevauchée par un gilet gris assurant de manière subtil la transition des couleurs : noir, gris et blanc. Un ruban de soie sombre boutonné croisé au niveau du cou faisant alors office de nœud ajoutait de l’originalité à sa tenue. Portant ses plus belles lunettes et coiffé comme d’habitude, sans omettre la présence de Patsie enroulée autour de son cou, parfaitement intimidé par la foule. Mao afficha un sourire et se décida à avancer, prêt à enseigner la bien séance des gentlemen au plus barbares des élèves…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 15 Juil - 10:02

Un verre après l’autre, je les remettais sur leur unique pied, espérant ne pas faire un geste maladroit et devoir tout recommencer. Rangée après rangée, la table reprenait un peu d’allure. Bien sûr, ce n’était pas parfait, mais si j’en faisais basculer un, tous les verres tomberaient une nouvelle fois. Me concentrant sur mon travail, je n’avais pas fait attention à mes pokémons. L’air inquiète, je me retournais pour regarder autour de moi. Espoir et Astra étaient assises toutes les deux au bord de l’immense flaque d’eau, accompagnées d’autres pokémons que je ne connaissais pas. Ils semblaient tous s’amuser et rire ensemble. Regardant dans leur direction, je fus étonnée de voir Blou au centre de l’attention à glisser sur l’eau. Figure acrobatiques et autres roulades éclaboussais tout ses spectateur, riant aux éclats. Mon Obalie, recouvert maintenant de paillette, je soupirais. Je laissais mes compagnons de côté pour continuer ma tache. Sky ne tarda pas à me rejoindre en se plaçant sur mon épaule. Surprise, je tournais la tête avant de lui sourire. Mais mon Nirondelle semblait vouloir me montrer quelque chose. Confirmant mes doutes, il attrapa ma large bretelle du bec et la tira doucement avant de bouger sa queue derrière lui. Je levais les yeux dans la direction des toilettes.
Une fille en longue robe violette trempée courait dans cette direction. Son chignon mouillé également laissait ses cheveux retomber dans son cou. Elle fut rapidement rejointe par un Coupenotte qui courra sur le buffet et renversa la quasi-totalité des plateaux. Un bruit assourdissant retentit, faisant rire la foule. Je sursautai une nouvelle fois avant de soupirer. Soudain, je me rappelais l’avoir vus arriver accompagnée par son pokémon toute à l’heure. Elle s’était ensuite dirigée vers moi, mais je pensais qu’elle allait elle aussi poser son verre sur la table…

Si je n’avais pas eu l’excellente idée de prendre de champagne et n’avais pas été aussi maladroite, je n’aurai pas eu besoin de me diriger vers cette table et elle ne serait pas venue dans ma direction. Maintenant elle est trempée, et c’est en partie ma faute… Je décidais alors de m’en aller pour la rejoindre, quitte à reprendre mon travail plus tard. Je remis les deux verres que j’avais encore en mains avant d’en informer Mme Jackie.

« Ma… Madame ? La Générale Jackie me regarda avec intérêt. Est-ce-que je peux aller aux toilettes ? Je reviendrai juste après pour continuer à remette les verres en place… »

Elle hésita un instant, me fixant du regard avant de hocher lentement la tête. Un petit merci et je partais dans la direction de la jeune fille et de son Coupenotte. Mes ballerines encore mouillées, j’évitais de marcher dans la flaque d’eau. Ma Goupix me remarqua et quitta le groupe de pokémons pour venir me suivre. Astra s’empressa de venir la rejoindre, imitée par Blou. Mon Obalie, recouvert de paillettes méritait bien un petit bain…

L’équipe au complet, je cherchais les toilettes, suivis du regard par Mme Jackie, soupçonneuse. Essayant de ne pas regarder derrière moi, je fus soulagée de voir le logo « Femme ». Je poussais la porte pour entrer. Espoir et Astra passèrent gaiement devant moi et Blou, les yeux brillant les suivit. Souriant à mon Obalie, je le pris dans mes bras pour le poser à côté de la porte, contre le mur pour ne pas déranger les personnes qui passeraient par là.

« Désolée Blou, mais tu ne peux pas entrer. Mon pokémon baissa la tête, l’air déçu. Je pris Sky sur mon poignet avant de le poser au sol à côté de Blou. Je compte sur toi pour le surveiller Sky ! »

Mon Nirondelle hocha fièrement la tête avant de se déplacer en face de lui. Blou, lui, bouda. Les toilettes étaient réservées pour les filles, il ne pouvait donc pas entrer. Son air déçut s’en alla rapidement quand il commença à rouler sur lui même accompagné de quelques gémissements de joie. Je souris aux deux mâles avant de pouvoir enfin entrer…
Espoir, déjà en train de sympathiser avec le Coupenotte de la jeune fille, s’amusait à lui sauter doucement dessus, imitant une petite bagarre affectueuse. Je quittais les deux pokémons des yeux avant de remarquer la rouquine près du lavabo. Astra, assise sur le rebord lisse la scrutait. Gênée par l’attitude de ma Fouinette, je me dirigeais vers elle pour la prendre et la poser par terre. Me relevant, je souris timidement à la maîtresse du Coupenotte.

« Bon-bonjour ! Ai-je commencé timidement. Je m’appelle Line Shinfly. Je suis désolée si ma Fouinette t’a dérangé… » Ai-je dis en souriant, gênée par la situation

Quelques instants plus tard, j’ouvris ma petite sacoche pour fouiller à l’intérieure. Quel bazar ! Des crayons, des feuilles, mes pokéballs, mon iPok…
Ah, voilà ! J’attrapais du bout des doigts quelque chose, qui je l’espérais, pourrait l’aider. C’était un mouchoir de tissu blanc, encore plié en quatre, formant un carré. Essayant de ne pas le déplier, je le pris dans ma main droite avant de le tendre à la personne qui en avait le plus besoin, le sourire aux lèvres.

« Je… J’étais juste à côté quand tu t’es faite mouillée mais je n’ai pas pus venir plutôt parce que je devais remettre tous les verres que j’avais fais tomber sur la table… Dis-je en baissant la tête. Tiens, c'est pour toi ! »

Je me rappelais ensuite mon mensonge. J’étais sensée être aux toilettes et revenir tout de suite après pour terminer ce que j’avais commencé. Un petit stress vint alors me nouer le ventre pour me rappeler que je devais bientôt y aller.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 15 Juil - 14:55





















 ❝ Event #9 : Bal de Promo ❞
Le plus grand bazar de tout les temps !




Sérieusement ? Un bal de promo pour fêter la fin d'une année à laquelle je n'avais même pas participer ? Je ne comprenais même pas pourquoi j'y allais, à ce bal, après tout, je ne connaissais personne. Mais bon, puisque j'avais deux mois de vacances sur cette île (qui manquait d'ailleurs cruellement de Ponycornes), je pouvais participer aux événements, sinon, il n'y avait plus aucun intérêt à rester ici.

Environ une heure avant le commencement de la fête, je commençai à légèrement paniquer. Je ne trouvais plus aucun de mes vêtements, sauf mes chaussures qui trônaient fièrement aux pieds de mon lit. J'avais fouillé trois fois mon armoire, ma commode, et même l'intérieur de mon lit, mais bien sûr, je n'avais rien trouvé. Ce n'est qu'une dizaine de minutes plus tard que Wish ressortit du dessous de mon lit avec une boîte en carton où était écrit mon prénom. C'était les vêtements que ma mère m'avait envoyé de Mérouville lorsque je lui avais appris par téléphone qu'un bal était orgnisé.

« Merci Wish, tu me sauves la vie ! » en prenant la boîte aussi vite que possible.
« Saal ! »

J'ouvris la boîte, sortit ma chemise, accompagné d'une cravate et d'un jean noir. Ce n'était pas les vêtements les plus classes que je possédais, mais ils feraient l'affaire pour un bal de promo d'étudiants. En plus, je trouvais que tout ceci m'allait plutôt bien, sans vouloir me vanter. Je portais désormais une chemise blanche, une cravate noire non nouée autour du col de ma chemise parce que cela me serrait beaucoup trop au niveau du cou, un jean noir et des chaussures de villes noires. Je ne portais que deux couleurs mais cela ne choquait pas énormément.

Vers sept heures moins vingt, je sortis de ma petite maisonnette et prit le chemin de la Salle de Récéption. Je ne marchais pas vite, je n'étais après tout pas très pressé d'arriver à la salle. Il y avait énormément de gens autour de moi, certains étaient avec leurs Pokémons, je me sentais donc moins seul à avoir Wish avec moi, perché sur mon épaule droite, en train de jouer avec le col de ma chemise. A dix minutes de l'ouverture, j'arrivai devant la salle, m'appuyant sur mur assez loin de la foule. De nature assez timide, je ne voulais pas énormément me mélanger à des gens que je ne connaissais pas.

À dix-neuf heures, les portes s'ouvrirent, un flot d'étudiants se pressa à l'intérieur. Je ne me pressai pas, attendant que la circulation soit plus fluide, et entrai dans la salle pile au bon moment. Un gars était parti dans une danse avec un professeur, ils virevoltaient dans la salle au son de la musique. Si certains semblaient étonnés, d'autres n'étaient pas en reste pour se moquer. J'en vit même une prendre une photo avec son Ipok, cela me fit bien rire. Mais je partis faire un autre tour dans la salle. Pile au moment où je me retournais, un ballon fila devant mes yeux et explosa sur une fille dans une gerbe d'eau et de paillettes. La fille sembla hors d'elle tandis que tout le monde éclatait de rire. Je me retins moi-même de rire tellement la situation était hilarante. Et dans une autre partie de la salle, au buffet, un duel était livré. Il y avait énormément de monde autour. Un gars aux cheveux bruns se battait avec un Togepi avec un couteau à beurre. Il finit d'ailleurs par se prendre un Ultimapoing et fut évacué. Si on faisait un récapitulatif, il y avait déjà eu une danse homosexuelle, un ballon plein d'eau, une bataille au buffet et une évacuation à cause d'une attaque de Togepi. Si les journées à la Pokémon Community étaient aussi mouvementés que cette soirée, j'étais donc sûr de ne pas m'ennuyer à la rentrée de septembre, au moins, ce serait beaucoup mieux que de passer des heures dans une salle aux fenêtres fermées avec un professeur qui te raconte comment on fabrique une Poké-Ball.

Je décidai de m'éloigner un peu de cette agitation en me mettant dans mon coin, Wish à mes prieds. Elle regardait, intriguée, le reste de la salle, les gens qui dansaient, les groupes qui se formaient peu à peu, et je cherchai des visages que je connaissais, enfin, rectification, que j'avais déjà vu. Il n'y en avait aucune dans cette foule compacte qui grandissait de minutes en minutes avec l'arrivée des étudiants. Il devait y avoir beaucoup de monde à la Pokémon Community pour qu'il y ait autant d'ados dans la même salle.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 15 Juil - 15:32

Un bal de promotion. Sérieusement ? Qui avait eu cette idée stupide ? Le brun se regarda une dernière fois, devant le miroir. Bah, ça lui donnerait au moins l'occasion de danser avec sa Miss, voir même avec des garçons, histoire de faire charrier toute l'académie. Cette cravate ne lui allait vraiment pas. Il soupira, se grattant l'arrière du crâne en réfléchissant. Finalement, il tira légèrement dessus, pour qu'elle soit dans un style plus décontracté, et ouvrit les deux premiers boutons de sa chemise. Ah, c'était peut être un peu trop... Bon, et puis c'était un bal de promo ou pas ?! Il irait comme ça. Sans plus de cérémonie, il sortit de l'habitacle, désormais vide, et prit la route de la salle qui accueillerait élèves et professeurs. Un instant, le brun se demanda si ces derniers allaient se lâcher un peu, et s'il pourrait voir de nouvelles facettes d'eux. Le Général Jackie le faisait vraiment flipper. Elle était toujours si... Si... Noctis soupira et leva les yeux au ciel. Le temps était clair, pour un début de soirée. L'été était bien là, cela se voyait au soleil qui n'avait pas encore disparu. La vue sur la mer et les collines de l'île Cobaba étaient magnifiques. Il n'aurait pas été étonné que les amoureux préfèrent s'arrêter devant ce paysage plutôt que d'aller pavaner au milieu d'une foule et d'un chahut sans nom. Bah. Une fois de temps en temps, ça ne pouvait pas faire de mal. Une silhouette se détacha du soleil, et il reconnu après un long moment – en plissant les yeux – la silhouette de sa camarade, Chiho. La rouquine avait l'air un peu abattue. … C'était la fête, pourtant...? Cela faisait un moment qu'il n'avait pas vu Yuki. Devait-il emmener la demoiselle au bal ? Le problème venait peut être justement de là... Un qui voulait y aller et pas l'autre ? Une dispute...? Ou alors un souci plus personnel encore, un proche ou un pokémon...? Plusieurs hypothèses s'entassaient sur des balances de probabilités différentes, et vu le nombre grandissant, le garçon décida de cesser de tergiverser, s'approcha d'elle doucement, à pas de loup. Non pas pour la manger, fort heureusement.

« Chiho ? Qu'est-ce que tu fais là, toute seule ? »

Elle ne sembla pas répondre, et il ne put que constater son air dix fois trop abattu. Super. Et qu'est-ce qu'il faisait maintenant ? Plonger dans les ennuis, c'était génial, mais ça ne menait nul part. Il ne pouvait décemment pas la laisser là, vu la tête qu'elle faisait. Elle était peut être forte, elle ne pleurerait sans doute pas, mais quand même... Pourquoi était-il si réceptif aux autres ? Ne pouvait-il tout simplement pas l'ignorer et passer son chemin ? Une voix dans sa tête lui rappela que c'était une amie, et qu'il fallait prendre soin de ses amis. Bon. Lui remonter le moral alors...

« C'est un beau ciel que nous avons là. Mais ça accentue un peu trop le côté fataliste, si tu veux mon avis. »

Il se tourna vers elle dans un sourire. Un sourire étincelant, comme le soleil. Ambre allait le tuer. Elle allait le décapiter lentement, et lui faire subir milles tortures pour la phrase qu'il s'apprêtait à prononcer. Un mal pour un bien, songea-t-il. Si extérieurement il était un exemple parfait de joli garçon qui draguait une jolie fille aux abords d'une fête, intérieurement, il ressemblait plus au pauvre petit qui savait qu'il allait se faire massacrer, mais qui fonçait quand même droit dans le mur.

« Hé, si tu n'as rien de mieux à faire, viens avec moi au bal. Ne reste pas ici. On va te changer les idées, viens ! »

Finalement, il lui attrapa la main et la tira vers le chemin, pour finalement l'amener jusqu'à la fête. Une fois ceci fait, il lui lâcha la main – si jamais sa Miss le voyait, les explications risquaient d'être corsées – et lui montra.... Le joli bordel qu'était devenu la fête avant leur arrivée. Des toasts, des bombes à eau, des gens qui dansaient et l'ambiance enivrante des fêtes ouvraient leurs bras aux deux amis. Un instant, la partie rationnelle de son esprit l'informa que ça ne lui inspirait pas confiance, que c'était sans doute une mauvaise idée. Bon. Quitte à foncer droit dans le mur, autant foncer jusqu'au bout.

« Je vais tellement te faire tourner la tête que tu n'auras plus assez d'énergie pour penser ! »

Dans un autre sourire, il l'entraîna – une fois encore, sans lui demander son avis – sur la piste, pour la faire valdinguer dans tous les sens, dans un truc chaotique sans nom dont lui même n'était pas sûr de comprendre le sens. Mais c'était amusant. Il manqua à plusieurs reprises de trébucher, tout en envoyant sa partenaire dans tous les sens. D'un côté, il pointa un Togepi qui mettait KO un élève de l'académie, de l'autre les personnes recouvertes de paillettes, et le coin du buffet qui diminuait dangereusement. Il la fit tourner sur elle même, encore et encore, jusqu'à lui-même avoir le tournis. Après quoi, il décida de chahuter un peu avec elle, de la taquiner, et l'embêter. Un peu dingue, c'est un début de course poursuite qui s'installa, jusqu'à ce que d'un geste de la main, il renversa une partie du buffet. Avec son air le plus innocent du monde, il tourna les talons en sifflotant, conscient de faire peut être un aussi bon pitre que son Grodrive, et poussa Chiho dans la direction la plus opposée de sa bêtise. Finalement, après une courte pause, Noctis l'invita à s'asseoir dans un coin, se laissant complètement aller, la tête tournée vers le plafond.

« Ah, je suis mort. J'aurais jamais dû dépenser mon énergie sans réfléchir. Je sais même pas ce que je te faisais faire ! »

Il tourna la tête vers elle, avec un pauvre sourire d'excuse.

« Tu t'amuses un peu ? Je sais que je t'ai entraînée malgré toi... Mais j'espère bien décrocher ua moins un sourire ou deux, voir même un rire, durant cette soirée, vu comment Ambre va m'étriper derrière. Tu la verrais, des fois ! Elle peut faire des têtes comme ça ! »

Il tira une grimace à la Dream, en priant trèèèèèèèès fort pour que sa Miss ne se pointe pas à ce moment précis de la conversation. Sinon, il était bon pour rattraper ses cours d'EPS loupés. Sûr et certain, même. Peut être même avec des heures supp'... ça ressemblait peut être à une BD comique, tout ça... Il soupira, et s'enfonça un peu plus sur la chaise. D'un œil distrait, il se mit à observer Deaglan Cadignan qui s'était jeté sur le buffet plus vite que les élèves.

« Quelle soirée... J'me demande qui est le fou qui a eu l'idée de rassembler les pires calamités de l'académie en une fête... »

Qui sait, ça pourrait peut être se finir en une bataille explosive et amusante.


Spoiler:
 

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 15 Juil - 18:18

Kaeko essayait tant bien que mal de jouer le jeu du « couple », elle ne savait hélas pas du tout comment faire aussi bien la comédie d’une personne amoureuse, après tout ce n’est pas comme si les garçons tombaient tous à ses pieds, loin de là.
« Dis que je suis moche, je ne te dirais rien ! »Remarqua le personnage en chuchotant un peu blessée, pourtant son avatar est vraiment jolie, mais son caractère et ses attributs féminins… Passons, la demoiselle était désormais accompagnée d’un jeune homme aux cheveux blanc qui l’aidait parfaitement en lui disant : « mon ange », si elle avait entendu ces mots dans un autre contexte, la topdresseuse malchanceuse aurait rougit jusqu’aux os. Mais la situation dans laquelle elle se trouvait était montée de toute pièce, que qui empêcha son corps de tressaillir ou en l’occurrence de prendre une couleur pourpre.

Tout en marchant, le garçon qui a dû l’accompagner se présenta rapidement, il se nommait Al et était coordinateur, la demoiselle avait l’étrange impression de l’avoir déjà vu, cependant elle ne savait plus où, son visage lui disait quelque chose… Elle devait sûrement se tromper, sa mémoire des visages et des noms est plutôt médiocre, il ne fallait donc pas trop compter dessus. Il ne semblait pas être beaucoup bavard, ça n’aidait pas vraiment Kaeko, qui, à la base est une personne un peu timide mais avec le temps (et les cinglés de la Pokémon Community) sa timidité avait presque intégralement disparu, quelle aubaine !

Ils arrivèrent tout deux très vite à la salle de bal de promo, et Kaeko put observer un spectacle hallucinant, Ginji le bouli-bouftout était en train de se battre pour une obscure raison avec un togepi fou furieux, la scène semblait venir d’une peinture surréaliste mais pourtant se passait devant les yeux ébahis de la jeune étudiante étonnée par un spectacle si absurde. Ne voulant pas s’y mêler, elle se dirigea seule vers le bar des boissons pour en offrir une à Al pour l’avoir gentiment accompagné sans rien dire jusqu’au bal pour l’aider. Elle détourna le regard, préférant n’avoir rien à faire dans cette histoire et vit une autre situation totalement absurde, son ami Junmai en train de danser avec le professeur Andreas Heartnett, elle rigola de bon cœur en voyant son camarade rencontré à l’académie il y a peu. Elle contourna cette autre scène bizarre et s’en alla vers le bar tranquillement.

Cependant un autre événement inattendu survint juste après qu’elle ait pris deux coupes de champagne, des bombes d’eau pailletée survinrent et éclaboussèrent plusieurs personnes, dont une nouvelle fille que Kaeko n’avait jamais vu (ou peut-être qu'elle s’en souvenait plus) et qui partit rapidement aux toilettes avant que Kaeko ne l’aide. Cette dernière haussa les épaules avant d’être surprise par des bruits de verre se brisant sur le sol, elle se retourna alors et vit une camarade de son dortoir dont elle ne connaissait pas le prénom totalement embarrassée mais surtout en train de se faire crier dessus par le général Jackie. Il fallait qu’elle lui vienne en aide mais la jeune fille partie aux toilettes avant, pas de bonne action pour ce soir on dirait ! Elle soupira et se dirigea vers Al avec ses coupes de champagne à la main et vit qu’il était recouvert de paillettes de la tête aux pieds.

« Par Arceus, tu n’as pas de chance monsieur le coordinateur ! » lui dit Kaeko compatissante, d’habitude c’est elle qui se prenait ce genre de chose mais pour une fois sa créatrice n’avait pas envie qu’elle s’en prenne un.

« Et je profite de cette chance narratrice, hum pardon je vais t’aider à Atchii »Fit-elle au garçon en éternuant sur le côté. Fichues allergies n’est-ce pas ? Il fallait bien subir quelque chose non?
« Sadique » Finit-elle en chuchotant de manière inaudible aux personnes des alentours. Elle posa alors les boissons sur une table, sortit un paquet de mouchoir et le tendit à Al. « Tiens, prends, je voulais te remercier correctement mais on dirait qu’aujourd’hui chacun de nous deux est malchanceux. » Elle s’inclina alors respectueusement envers le coordinatuer au karma aussi pourri que le sien (ou son créateur au moins aussi sadique que la narratrice de Kaeko).

« Je ne sais pas toi, mais c’est bien la première fois que je vois une soirée qui commence de façon si original je dirais. » Lui dit-elle en souriant à pleine dent, ils allaient bien s’amuser ou alors bien se faire massacrer, ça dépend (de mon humeur principalement).

résumée:
 

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 17 Juil - 11:37

Je me sentait profondément humiliée... Une bombe à eau en pleine figure, après juste quelques minutes dans cette pièce. Mais quel est cette école de fous ! C'est là que j'allais passer mes trois prochaine années ? Je me demandais, cachée dans les toilettes, tout en me regardant dans la glace, si je n'avais pas fait un mauvais choix en voulant m'inscrire ici...
Rodrigue qui m'avait suivi, et qui était bien plus sensible que moi, essayait de me remonter le moral, les yeux pourtant perlés de larmes. Il me secouait comme un cocotier, comme si le fait de remuer me rendrait la joie de vivre. Mais je n'étais pas d'humeur pour ça ! En plus, son comportement m'avait déçue. Je lui avais dis explicitement d'être sage, et il renversa le buffet ! Au lieu, de le réconforter, je lui lança un regard sombre qui en disais long sur ce que je pensais. Déprimé, il alla dans un coin, osant à peine me regarder...

La porte s'ouvrit, et laissa rentrer la jeune fille aux cheveux clairs de tout à l'heure accompagnée de quelques pokémon, dont un Goupix qui s'empressa de voir Rodrigue. Comme si rien ne s'était passé, il joua joyeusement avec son nouvel ami.  Une Fouinette, sans doute appartenant à la fille, se plaça sur le lavabo sans même que je ne m'en aperçoive. Elle me regardait avec de grand yeux tout rond, comme si c'était la première fois qu'elle voyait quelques chose comme moi. Je lui rendit alors un regard qui pourrait dire : continue comme ça et je t'arrache les yeux avec une fourchette à huitre ! Heureusement sa maîtresse prit conscience que ça me gêner et alla la chercher.
Elle semblait timide et embarrassée, le genre petite fleure fragile... Alors qu'elle n'était aucunement responsable de ceci, que ce soit directement ou indirectement, elle avait l'air de se sentir coupable. C'était stupide ! Mais je n'avais pas envie d'entamer ce type de conversation idiote. Elle s'appelait Line Shinfly. Elle était plutôt mignonne dans sa robe de bal. Elle n'avait pas l'air méchante, mais juste ennuyeuse, sans caractère...
Elle me tendit un mouchoir pour me débarbouiller. Je le pris, et grommela quelque chose comme ça :


« ….. Merci.... Shinfly ?.... »

Je n'avais vraiment pas envie de discuter. Finalement, elle s'en alla avec ses pokémons, pour je ne savais plus quel raison... Je pris le mouchoir et commença à enlever mon maquillage qui avait cesser de couler. Il fallait que je me ressaisisse ! Si je capitulais à la première difficulté, jamais je ne me ferai une place dans cette école ! Je sortie de mon sac à main une trousse à maquillage que j'avais apporté pour ce genre de situation (que je ne pensais pas si extrême). Il était encore possible de réparer cet impair je le pouvais ! Je détache mes cheveux, les laissant tomber dans mon cou, toujours ondulés. Maintenant pailletés ils avaient l'air plus sublimes. Mon visage et ma robe également, ils étaient plus lumineux. Comme quoi, on peut changer le mal en bien avec un peu de volonté.

De nouveau pleine de confiance, je me sentait prête à affronté de nouveau la foule. Rodrigue emporté par mon regain de confiance sauta sur mon épaule. Je sortie fière des toilettes, aussi magnifique qu'avant, je pouvais croquer la vie à pleine dents !

La salle semblait avoir perdu contrôle depuis mon départ. Tout le monde faisait n'importe quoi : il  y en avait qui danser, d'autres chahutaient, des gens se battaient et se poursuivaient pour de la nourriture, et quelques uns aidés à ranger ce qui avait été renversé. Dont Line Shinefly, consciencieuse dans ce qu'elle faisait.


« Tiens, ton mouchoir !... Merci. »

Je lui rendit son cadeau, maintenant sale, mais qui m'avait beaucoup aidé. Je n'aimait pas m'aplatir en remerciements ou excuses. Ce simple mot était le maximum que je pouvais faire. Je ne suis peut être pas très sociable, mais au moins je m'efforce d'être polie. Je fit remarquer à Rodrigue sans paroles qu'il était responsable de ce bazar, et qu'il serait bon qu'il participe. Ayant bien compris le message et heureux de retrouver son ami Goupix, se mit à ramasser les verres et plateau qui étaient tombés. Comme quoi, il savait m'obéir si je me montre assez autoritaire.  Je lui prêta main forte pendant quelques instants.

La musique entama ensuite une valse. Une valse que j'appréciais beaucoup. J'aurais aimer danser, mais je n'avais pas de cavalier. Puis je me souvenait d'avoir vu prés de l'entrée Mao Lenz que j'avais rencontré lors de notre arrivée sur l'île. Il était très élégant dans ce costume fait mains, ça se voyait. Lui saurait surement danser la valse convenablement. Et il semblait seul à attendre quelqu'un. Je m'étais dit que c'était ma chance si sa partenaire n'était pas encore là.

« Excusez-moi. »

Abandonnant les nettoyeurs volontaires du buffet, je me précipita à l'extérieur de la salle vers Lenz. Sans vraiment lui demander son avis, je l'agrippa par le bras et l'attira dans la salle des fêtes :

« Vous m'accorderez bien une Danse ? »

Quand je voulais quelques chose, j'étais prête à tout pour l'avoir. Même voler le cavalier de quelqu'un d'autre. Je suis peut être directe et peu sociable, mais au moins il aurait l'avantage d'avoir une bonne partenaire pour cette danse.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Sam 19 Juil - 16:09

Mmm, oui. J'aperçus une rousse, la tenue complètement ruinée par une de mes bombes, courir vers les toilettes, me jetant accessoirement un regard mauvais. J'hésitai à faire l'innocente ou à la faire sortir de ses gongs. Finalement, après une petite réflexion, je lui lançai un regard angélique, avant de prendre un air moqueur et de ricaner silencieusement. Puis je me retournai. De toute manière, j'allais pas passer inaperçue avec ce qui allait suivre. J'observai un petit dragon renverser le buffet également. ... La bouffe. Quelle tragédie. Je m'adressai à moi-même une mine boudeuse.
Quand Aileen me glissa que j'avais ruiné le buffet, je glissai un regard en arrière. Ah, le dragon appartenait à l'autre rousse... Bah, elle avait qu'à mieux l'éduquer. Dixit celle qui a un Spectrum qui fait la gueule un jour sur deux. Ok, je me tais.
J'aperçus d'ailleurs ma camarade Pyroli avec son iPok dans les mains. On dirait bien qu'il y avait quelqu'un qui était prête à se charger des clichés. Le fait de pouvoir en posséder ou non m'importait peu. Le principal était qu'il y en avait, et donc qu'ils pourront être diffusés n'importe quand.

Je profitai encore d'un toast avant d'apercevoir Ginji se diriger vers notre direction afin d'en avaler sept d'un coup. J'eus un sourire forcé. C'était déjà mieux d'imiter un Magicarpe au moins. Non, mais il était sérieux ? Ou est-ce qu'il va tout dégueuler dans les toilettes dans la minute qui va suivre ?
La pokéathlète se fit « kidnapper » par un jeune homme qui m'était encore inconnu. J'observai sa barbes... Il espérait draguer Aileen, ou... ? Je tendis l'oreille pour tenter de distinguer quelques mots. Mon regard, quand à lui, se dirigea sur le goinfre qui s'était à nouveau approché fu reste du buffet. J'aperçus le Togepi sous une table.

Message... Ruby... Stressé... Bête... Aide... Idiot. Ai-je pu entendre. Cela éveilla ma curiosité. Je portai une main à ma bouche pour tenter de déchiffrer tout ça. La voix était un peu trop... Suppliante et paniquée, pour que ça puisse ressembler à de la drague. Je fus soudainement interrompue dans mes réflexion. Quelque chose attira mon attention. Je me plongeai dans l'admiration du regard de tueur d'un bébé Pokémon, secrétaire du Vice-Directeur. Sentant la tension monter, je portai ma main droite dans mon dos, afin de ressortir mon iPok.
Et... ... ... FIGHT !! Le Togepi s'élança vers l'innocent morfale, le poing scintillant. Clic, clic, clic, clic. C'était dans la boîte. Tout de même, il aurait mieux valu le surveiller, cette bestiole... Ginji semblait en effet dans un très mauvais état. Un Ultimapoing en plein dans le ventre d'un élève, c'était pas rien. Ce qui me surprit encore plus, c'était que la victime en question n'avait rien recraché de tout ce qu'il avait avalé. C'était parfaitement normal, en somme. J'aperçus la chère Needle s'approcher de lui. Elle devait bien le connaître, à force.

Je m'étirai. Du coin de l'oeil, j'aperçus la rousse de tout à l'heure ressortir des toilettes. Il était temps de sortir la suite du programme. Aileen ne semblait pas vraiment se trouver en bonne position pour être dérangée. Je pris une flûte de champagne que je sirotai tranquillement, tout en observant le Togepi à présent exiger le reste du plat de foie gras. La brune essayait désespérément de négocier au mieux. J'avalai peu à peu, savourant son goût. Ça faisait un petit moment que je n'avais plus vraiment touché à l'alcool. Finalement, j'avalai le reste d'un trait et me après avoir prévenue une Pyroli de mon absence, je retournai aux toilettes.

Le seuil franchi, je sautai pour m'asseoir sur la banquette où se trouvait les lavabos. Ramenant mes jambes contre moi afin de m'installer en tailleur, je descendis mon sac de mon dos et en sortis mes deux pistolets à eau. De loin, on aurait vraiment dit des vrais. Je commençais à me demander si je n'aurais pas mieux fait de prendre des plus ludiques et colorés. Je poussai un soupire, tant pis. Il était trop tard maintenant, de toute manière. Je me penchai de côté et enclenchai le robinet. Je remplis rapidement les deux jouets, puis je sortis ma boîte de paillettes. J'en renversai un peu dans les pistolets chargé. Pas trop, au cas-où ça bloquerait le mécanisme. Je fis un test. Les paillettes étaient assez fines, heureusement.
Je fis tourner un des jouets sur mon index. Aucune fuite. Vive la bonne qualité. Puis je les plaçai sur les lanières de mon sac, là où j'accroche parfois mes Pokéball quand je veux les avoir sous la main à tout moment.
La question maintenant, était, qui pourrais-je bien viser ? Pff... Un dilemme.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Dim 20 Juil - 19:19

Quand j'avais entendu parler d'un bal de promotion organisé par l'académie, j'avais été à la fois emplie de curiosité et attristée à l'avance. Je n'étais somme toute pas une grande fan des événements où il fallait se donner en spectacle, car je préférais largement rester dans mon coin. D'un autre côté cela faisait des jours que les rumeurs circulaient au sujet de la cérémonie, et que mes journées sur Cobaba ressemblaient davantage à du tournage en rond qu'autre chose. Les jours avaient alors défilé sans que j'arrive à me convaincre de passer à autre chose, et mon humeur en pâtissait sérieusement. Bien entendu j'avais envie de fêter cette année mouvementée à la PC, mais le faire sans Yuki à mes côtés rendait le tout morne et absurde. À cette pensée, mon expression s'assombrit encore, alors que je me baladais non loin de la maisonnette qui nous avait été assignée pour l'été.
J'étais vraiment une idiote, à faire les cents pas dans ma robe de soirée, en sachant pertinemment que le seul cavalier dont je voulais n'était pas disposé à m'accompagner. Soupirant à en fendre l'âme, je m'assis sur un banc public afin de ressasser ma mélancolie sans trop attirer l'attention... oui, à supposer qu'une fille seule en tenue formelle n'attire pas l'attention. Enfin cette île était un nid à excentricités alors je me réconfortais en me disant que les habitants avaient forcément vu pire. Le regard bas, perdu sur mes mains qui s'ouvraient et se refermaient bêtement sur du vide, je vus surprise par une voix familière, qui hélas ne fut pas celle de celui qui peuplait mes pensées. Sursautant tout de même, je posai une main sur ma poitrine en me remettant du choc.

Mon cerveau bloqua. « Toute seule. » Oui, j'imagine que c'était un résumé on ne peut plus pertinent. Je souris avec amertume, ne voyant pas quoi dire. Néanmoins la question que me posa Noctis -fringant et fort élégant dans son costume- me ramena au ridicule de ma situation. Je savais bien que Yuki n'était pas non plus porté sur ce genre d'événements, mais comme il ne s'agissait pas d'une soirée organisée par les médias ou son influente famille, j'avais eu la naïveté de croire qu'il ferait un effort, au moins histoire de m'épargner une humiliation. Et pourtant non... il avait simplement disparu depuis des jours sans donner de nouvelles, ce qui m'avait laissée à la fois triste et morte d'inquiétude. Déglutissant avec peine, j'eus du mal à trouver les mots justes pour expliquer ce que je faisais là. Mon cœur se serra et mes lèvres s'entrouvrirent sans qu'aucun son ne s'en échappe. Qu'est-ce que je pouvais bien répondre à ça ? Quelques unes des mèches rousses qui encadraient mon visage le dissimulèrent un instant, m'offrant un bref répit.
Je n'osais rien dire, de peur que la réalité n'en devienne soudainement encore plus brutale et rompe le peu de self-contrôle qu'il me restait. Au lieu de ça je regardai Noctis dans les yeux, essayant de cacher mon désarroi mais échouant en grosse partie. Ce n'était même pas que je ne voulais pas lui parler ou que j'essayais de cacher ce qui se passait, seulement rien ne voulait sortir. En plus de ça il était habillé lui aussi, ce qui signifiait qu'il avait sûrement prévu de rejoindre Ambre, ce qui était plutôt logique, d'ailleurs. Ceci dit j'appréciais son sourire qui était sans doute une tentative de me réconforter. Sa demande fut quand même une surprise, notamment parce que j'étais certaine qu'Ambre devait également aller au bal. Attends, mais qu'est-ce qu'elle allait penser en nous voyant débarquer ensemble ?

« Je ne pense vraiment pas que ce soit une bonne idée. Ambre va être furieuse, et elle aura bien raison de... »

Je fus interrompue par mon camarade scientifique qui sans plus de préambules me prit par la main pour me traîner vers la fête. Hésitante, j'étais tellement choquée par son geste que je n'eus même pas la force de refuser. J'étais touchée, abasourdie et en même temps j'avais peur des quiproquos que ça pouvait causer. Je ne voulais pas lui attirer d'ennuis, alors qu'il essayait seulement de me remonter le moral à sa façon. Le suivant donc en essayant de ne pas trop montrer le souci qui couvait dans ma tête, je me tenais droite à ses côtés, bien contente que ma robe d'une jolie teinte bordeaux n'ait pas été trop amochée. Bras dessus, bras dessous, nous fîmes notre entrée dans la salle qui était déjà pour le moins animée. C'était même un joyeux bordel, comme à peu près à chaque fois que la Pokémon Community organisait un grand rassemblement de ce genre.
J'étais en train de me dire que j'avais une sacrée envie de rester dans un petit coin où je n'attirerais pas l'attention et où surtout je ne risquais pas d'être visée par les sales blagues des autres élèves, quand Noctis prit à nouveau l'initiative et m'entraîna sur la piste de danse. Incrédule, j'avais brièvement protesté sans pour autant savoir ce que je faisais. Poussée et tirée dans tous les sens, ma tête se mit à rapidement tourner plus vite qu'un Kapoera. Néanmoins j'avais conscience que rester à me morfondre ne changerait rien à l'absence de mon petit ami, pas plus que ça n'arrangerait mon humeur. Quitte à être là, autant essayer de rire un peu, non ? Était-ce si mal d'avoir envie de s'amuser un peu ? Dansant maladroitement avec mon partenaire improvisé, je fis une tentative de sourire. Pas trop mal, même si ça manquait de conviction. Profitant d'une chanson un peu moins endiablée pour me faire entendre, je lui murmurai un bref merci à l'oreille. Oui, ce qu'il avait fait me touchait vraiment.

« Oui, je m'amuse. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il se passe plein de trucs ici. Difficile de s'ennuyer au milieu de ce chaos. Le plus compliqué reste encore de ne pas finir... » Quelqu'un passa alors derrière nous et nous aspergea de paillettes, ce qui me fit m'interrompre pour recracher quelques jolis cotillons collés à mes lèvres. « ...pris en plein milieu. » Je dodelinai de la tête tout en m'ébrouant comme un chat trempé, redressant la tête juste au moment où le Phyllali me faisait des grimaces au sens artistique digne de son Grodrive. Je ris doucement, en profitant pour le taquiner.

« Oh, Dream serait fier de toi j'en suis sûre ! »

Chahutant avec lui, je me prêtais doucement au jeu de faire et dire plein de bêtises sans trop me soucier des conséquences. Je pouffai en le voyant renverser une partie du buffet -sous le regard médusé et meutrier d'un Togepi que je surnommai Terminator- puis allai nous chercher deux jus de fruits frais en slalomant parmi les invités. En fait j'étais surprise de le voir aussi détendu et joueur, un aspect de sa personnalité que je n'avais pas vraiment eu le loisir d'observer jusque là. C'était aussi ça que d'être souvent amenés à travailler sérieusement ensemble, on avait tendance à en oublier les liens amicaux qui pouvaient nous unir. Heurtant doucement son épaule de la mienne je lui tendis son verre et pris place à côté de lui, dans un coin supposément plus tranquille.

« Ha ha ! Ça c'est une imitation sacrément impressionnante, même si je crois que je n'aurais pas réussi à avoir peur avec une tête pareille. Attends tiens refais-la moi encore une fois s'il te plaît ! »

Je m'armai de mon expression la plus mignonne -directement inspirée de celle de ma bébé Teddiursa- et posai discrètement une main dans la petit sac à main en forme de tête de Miaouss que j'avais en bandoulière. Je souris alors le rouge aux joues tandis que je le vis rire un bon coup, l’œil espiègle et brillant. Il reprit alors sa grimace de plus belle, y mettant autant si ce n'est encore plus de conviction que la première fois. Je ris alors aux éclats, sortant mon Ipok juste à temps pour immortaliser le moment d'une photo. Et CLIC c'est dans la boîte !

« Hinhin... celle là restera collector. Tu verras dans quelques années, lorsque le Professeur Flavelle fera fondre le cœur de ses étudiantes, je n'aurai plus qu'à ressortir ce vieux dossier des cartons ! Ce sera magistral ! Ce serait... ce serait comme si on voyait le Prof. Roseverte danser la Macarena avec un tshirt pokémaniaque, tu imagines ? »

Ceci dit on avait bien sous les yeux un directeur aussi goinfre qu'un Ronflex à peine réveillé, alors on n'était plus à ça près. Comme Noctis l'avait si bien dit, on avait de sacrés cas à la PC...


Résumé:
 

_________________



Collectionneuse PKMN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 21 Juil - 6:42


Tourner sur soi-même, regarder l’Indésirable et son visage sérieux, debout juste en face. Fixer ses traits de fille désabusée, rien qui transpire l’innocence imbécile, rien qui laisse envisager un fou rire candide. Pendant plusieurs secondes, je me détestais. Ma dextre lissait distraitement une mèche de cheveux. J’aurais dû me trouver jolie dans ma grande robe écrue ajustée tant bien que mal sur mon corps d’androgyne, mais ce n’était même pas le cas. Je ne devais pas être parfaitement normale. J’étais un peu originale c’est tout, il le fallait bien d’ailleurs. Quand on pensait à tous ces gamins ingrats et ignorants qui consumaient leur vie à s’écorcher sur des relations futiles, j’avais la lucidité de ne pas me joindre à ce carnage de sentiments volages. Ma gorge se serra. En un an, mes certitudes sur le sujet avaient vacillé. C’était effrayant. Un picotement très mince sur mes lèvres quand je voulais rembarrer un étranger trop avenant à mon goût, une lueur d’envie un peu sombre dans mes yeux cendres  quand j’entendais des gloussements féminins dans la chambre voisine. Le fait que je fasse l’examen de ma personne devant un miroir avant de me rendre au bal de Promo était la plus belle preuve de cette évolution diabolique.

Je soupirais et détournais le regard. Comme beaucoup d’habits modernes, ma robe avait était coupée dans l’optique d’être cintrée par une ceinture à Pokéballs. Je ne m’y connaissais pas vraiment en textile et en chiffon, mais j’aimais cet aspect pratique de l’habit. Je bouclais le lien de cuir sombre autour de ma taille et attrapais au passage l’une des sphères blanches et rouges qui étaient accrochées. L’objet me rappela Cleve, je me demandais si elle serait de la partie ce soir, si elle allait bien, si elle était contente que l’année se termine. Peut-être. Répondit une petite voix au creux de mon esprit qui semblait agacée par ce flot d’interrogations désinvoltes. Je faisais sortir Belzébuth de son foyer portatif et la créature partit aussitôt se tapir sous le lit en feulant avec animosité sur la trousse de maquillage qui vomissait son contenu sur le parquet de la chambre. Cette dernière m’avait échappé des mains à l’instant où je m’étais résignée à l’utiliser. Oups.

Je claquais la langue pour rassurer mon starter.


« C’est un truc de filles superficielles et siliconées, rien de dangereux tant qu’on ignore tous les tests qu’ils font sur des Rattatas en laboratoire avant de nous autoriser à nous en étaler sur le visage. Allez, amène-toi, une longue soirée nous attend. »

La tête fripée dans une moue menaçante du type feu dépassa du sommier, je roulais des yeux mais ne pouvait m’ôter un sourire amusé des lippes.  Je passais le seuil de la hutte qui m’accueillait moi et d’autres demoiselles le temps des vacances. L’île Cobaba était un petit coin de paradis, l’eau bleu lagon dans laquelle le soleil se noyait en imprégnant l’horizon de ses reflets crépusculaires et sa flore très exotique qui m’avait déjà donné matière à réfléchir et à étudier en avait fait ma nouvelle destination favorite. Pas de doute que ce séjour offert par l’académie – cadeau qui me paraissait un peu louche d’ailleurs, mais bon – ne serait pas mon dernier. Je reviendrais armée d’autres appareils photos et de carnets de note plus volumineux encore. En parlant d’appareil, le mien, celui qui devait me servir à compléter le portrait des Pokémons que j’apercevais fugacement en liberté en m’épargnant le mètre et la balance, pendait justement à mon cou.

Je jetais un rapide coup d’œil à l’Ipok que j’avais réussis à caler dans une encoche de la ceinture. 19h43. La fête avait commencé depuis quarante-trois minutes et des cris, des bavardages et des voix familières percèrent la cloison pour m’apporter un échantillon de cette débâcle festive. Je ne plus y aller. Bel semblait être de mon avis car entièrement replier sur son arrière train le hérisson crachait vertement sa salive bouillante sur l’édifice. Un bras encercla alors mes épaules et m’entraîna vers l’avant. Le contact me paralysa et ce fut un miracle que mes pieds se posent l’un devant l’autre. L’inconnue me fit franchirent la porte et trop concentrée à  ne pas hurler d’effroi je n’identifiais même pas la personne qui venait de plonger dans la « grosse marre ». Celle où ils pataugeaient tous. La salle était immense, il y en avait à plus savoir où donner de la tête. Je repérais Noctis entiché d’une bimbo que j’avais déjà vu. Chiho. Mais ce n’étais pas le seul à prendre du bon temps d’autres jeunes garçons s’étaient liés à une miss le temps d’une danse. Même Haernett et Ace  jouaient les Don Juan pour le plaisir d’une grande tripotée d’adolescentes… et d’adolescents ? Observais-je en voyant Hearnett se séparait douloureusement d’un étrange garçon coiffé en bleu.

Je restais pantoise avant d’être bousculée par d’autres arrivants et de me décider à avancer. Le fait que je n’ai ni partenaire, ni ami – triste vérité – m’empêchait de profiter de la soirée. J’avais plutôt la gorge nouée et la crâne rempli de questions telles que « Qu’est-ce que je fais ici ? » ou « Serait-ce vraiment pitoyable de quitter discrètement la salle ? ». Au buffet, certains élèves se battaient littéralement pour avaler toujours plus de petits toasts. Gaston s’était perché sur le lustre et un sourire très très taquin naquit sur mon minois. Ô souvenirs. Le Protocole Lumière avait laissé des traces éternelles dans ma mémoire. J’avisais Bel qui s’était réfugié sous l’une des tables et menaçait quiconque l’y délogerait. Il n’avait pas l’air très préoccupé par mon sort. Mes lèvres se pincèrent et je pris la sage décision d’aller faire un tour aux toilettes. Je n’en revenais pas d’être réduite à feindre une envie urgente pour m’arracher quelques secondes à l’atmosphère oppressante.

L’odeur de parfum ainsi que les nombreuses demoiselles qui s’appliquait avait application de la pâte sur les lèvres et du noir autour des yeux me fit frissonner. Rien que de les voir j’avais honte pour tous les Wailord sacrifiés. L’une d’entre elle retint cependant mon attention. Elle ne se barbouillait pas le visage, elle remplissait des pistolets d’eau avec un sourire malin. Blonde aux yeux bleus avec une silhouette fuselée, je ne la connaissais pas mais je l’avais déjà vu dans les couloirs. En la voyant préparé ce qui s’apparentait à mes yeux comme une bourde niaise et puéril je ne pouvais me retenir d’approcher. Dans le dos de la killeuse, je murmurais suffisamment fort pour être entendu.


« Tu ne trouves pas ridicule d’asperger les convives ?  Tu y gagnes quoi au juste ? »

Mes yeux se plissèrent, j’avais vraiment envie d’avoir une réponse mais en même temps rien n’empêcher ce bout de tueuse de me planter là pour aller commettre ces méfaits un peu plus loin. Histoire d’éliminer cette idée j’attrapais un des flingues de son bagage et le faisait tourner dans mes mains. C’était drôlement réaliste, j’avais le sentiment d’être brusquement devenue très dangereuse au simple contact du « jouet ». J’observais de nouveau le visage de mon interlocutrice, je ne voulais pas la privé de son arme-à-eau simplement capter son attention pour lui inculquer quelques petites leçon de vie. Bon OK, lui rabâcher de veilles morales moisies parce que ça me démanger.


Actions:
 

_________________



perso' le plus studieux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t193-chypre-hamilton-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t195-chypre-hamilton-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4698
Points d'Expériences : 2762

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 21 Juil - 20:32

Ginji Labelvi
      Rp commun



« Bal de promo »


Je cligne des yeux. Je me réveille je ne sais où, je ne sais quand, et tout ce qui m'entoure est encore un peu flou. Je sens tout de même un mouvement sur ma gauche.

« -Qu'est-ce qu'il y a Mine ? Il se réveille déjà ? Après l'Ultimapoing qu'il s'est pris ? Il faut croire que toute la nourriture qu'il a englouti lui a permis de s'en remettre vite... Dommage, je ne vais pas avoir le temps de lui faire toutes ses piqûres... »

Je me lève en sursaut en reconnaissant la voix douce mais trompeuse de Needle. Je ne me rappelle qu'ensuite de la raison pour laquelle j'étais ici : fête, bouffe, Togepi, bouffe, combat, bouffe, Ultimapoing. Je sens alors une vive douleur à l'estomac... Le Pokémon ne m'avait pas loupé, il fallait l'avouer. Et apparemment, j'étais tombé dans les pommes. Depuis combien de temps ? Je regarde à ma droite où se trouve mon sac, me penche vers lui et en sors mon Ipok où je regarde l'heure. Par chance, il était encore tôt et je ne devais pas avoir loupé grand chose de la soirée.
Je me rappelais alors que le charmant Mine était à mes côtés et que Needle était sûrement en train de préparer des piqûres.... Je me lève d'un bond, attrape la lanière de mon sac et me précipite dehors.

« -Merci beaucoup, mais les soins ça sera pour la prochaine fois ! Il y a un buffet qui n'attend que moi ! »

Je quittais l'infirmerie de l'île pour me diriger vers le lieu des festivités. J'arrivais essoufflé devant celui-ci et me tenais le ventre avec ma main, ayant toujours aussi mal. Enfin, ça ira mieux quand je serai rassasié, ça c'est sûr ! Je file en direction du buffet.

« -A l'assauuuuut !....... »

Je m'arrête dans mon élan. Devant moi, la presque totalité du buffet renversée, la nourriture en miette, les boissons éclatés sur le sol et les tables renversés. Melty était en train d'essayer de tout remettre en place, bien qu'elle aggravait la situation plus qu'autre chose. Togepi semblait avoir déserté, et avec l'assiette des toasts je suppose, puisque je ne le trouvais pas dans le fouillis général.
Je me laissais tomber sur les genoux, choqué par cette horreur. Pendant quelques secondes, je ne faisais rien d'autre à part cligner les yeux, la bouche béante, mais je finis tout de même par me ressaisir : quelques tables avaient survécu au massacre. Je m'en approche et remarque que la-fille-piqueuse-de-toasts était installée à l'une d'entre elles, au côté de l'Absol dont je ne remarquais que maintenant les couleurs insolites. Cela me fait penser que moi aussi j'ai des Pokémons, et que eux aussi peuvent profiter de la soirée... Je sors l’intégralité de mes Pokéballs et les jette au sol. Dans un  grand rayon de lumière, Oz, Goldfroy, Soul, Lucina, Châtaigne, Webble et Meg apparaissent. Je me baisse à leur hauteur et montre de la main toute la salle.

« -Si vous voulez vous amuser un peu, vous avez quartier libre. Ne quittez pas le bâtiment, et dès que vous avez un soucis ou que vous êtes fatigués, revenez me voir ! »

Tous mes Pokémons à l'exception de Lucina qui bailla et Soul qui grimaça poussèrent des cris de joie, avant de se disperser. Oz et Goldfroy partirent en direction de ce qu'il reste du buffet, Meg et Châtaigne sautillèrent jusqu'à une sono, intrigués, Webble grimpa sur le sommet de ma casquette et Lucina et Soul ne bougèrent pas d'un poil. Comprenant que ces deux derniers n'étaient pas des fêtards, je les rappelais dans leurs Pokéballs respectives puis allais rejoindre la-fille-piqueuse-de-toasts. Après tout, elle m'en en avait proposé non ? Je ne dois pas avoir de raison de me méfier d'elle.

« -Euh.... Je ne me suis pas présenté tout à l'heure ! Ginji Labelvi, Voltali. Qu'est-ce qu'il s'est passé avec le buffet ? Pourquoi tout est renversé ? Il reste bien quelques tables mais je sais pas si je vais tenir la soirée avec ça... »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 1262
Points d'Expériences : 1661

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 22 Juil - 20:47

Un bal de promotion… Je ne savais pas vraiment quoi penser sur le coup puis je me laissais tenter rapidement par l’envie d’aller danser avec Noctis. Ce serait surement un moment agréable à partager et l’occasion de rencontrer les nouvelles têtes de l’école. Et puis, j’’étais certaine de croiser quelques amis pour papoter un peu sur leurs projets pour ces vacances. Personnellement, je comptais bien rester quelques temps ici, sur l’île Cobaba afin de profiter des activités mise en place par l’école. De plus, c’était un nouveau lieu qui me tardait de découvrir et j’avais déjà des idées en tête pour entamer une exploration au Mausolée Scorvol. Enfin, je partirais certainement dans une autre région mais je devais déjà établir une destination finale car beaucoup m’intéressait. Je devais m’y pencher sérieusement les temps à venir ! Mais pour le moment, je devais profiter de cette soirée et mettre tout cela de côté.

La robe que je m’étais achetée était assez originale et épousait relativement bien mon corps. En bas, elle était de couleur noire et tombait en profondeur, jusqu’à mes pieds. Au niveau de ma hanche droite, il y avait une grande ouverture qui laissait une vue incroyable sur mes jambes. Mais un ruban de couleur bleu rejoignait les deux pans de cette robe sur la hauteur, se terminant au un tiers de ma cuisse. On retrouvait cette couleur en haut de ma tenue, formée par une sorte de bustier qui tombait de chaque côté de mes hanches. Ma coiffure restait néanmoins sobre : je les avais détachés et ils ondulaient légèrement dans mon dos. Il y avait un unique ornement, un nœud papillon bleu que j’avais fixé sur le côté gauche et qui dégageait mon visage.

A présent prête, je quittais ma maisonnette pour rejoindre les festivités qui avaient commencé depuis quelques minutes déjà. J’étais en retard et mon partenaire devait s’inquiéter. Je n’avais pas fait attention à l’heure et je commençais à m’en mordre les doigts. Ainsi, je pressais le pas sans pour autant courir comme une dératée et me planter au sol lamentablement. Je me trouvais enfin devant cette salle de réception, non loin des cabanes que l’on nous avait attribuées et il y avait déjà de nombreuses personnes. Je jetais un bref coup d’œil aux alentours et ne trouvais pas Noctis. Je découvrais même que le buffet était clairement un terrain miné et que j’avais peu de chance de mettre la main sur quelque chose. Quelque peu perdue, je ne trouvais aucune tête familière et fonçais directement vers les tables.

Mon regard continuait sa trajectoire jusqu’à ce que je m’arrête sur deux personnes familières, stoppant ma course. J’avais enfin trouvé le brun en compagnie d’une autre fille attablés plus loin. En m’attardant sur cette dernière, je reconnaissais clairement Chiho, une amie avec laquelle j’avais participé à certains évènements comme le cours du professeur Roseverte, l’expédition à la Grotte Granite ou encore notre étude sur les Corayon. Au début, je m’étais crispée et des questions fusaient de mon esprit à tel point que ça me tournait l’esprit. Ma jalousie faisait clairement surface et je tentais de lutter en me disant qu’il y avait bien une raison. Ainsi, je m’approchais d’eux. Heureusement que j’étais douée, gardant mon habituel sourire au visage qui permettait d’effacer ce que je pensais tout au fond de moi. Le mensonge, un art subtil. Le tout était de le retranscrire sur le visage sans que personne ne se doute de quelque chose. Et j’étais assez douée dans ce domaine.

« Gardes précieusement cette photo, je suis certaine que tu vas pouvoir l’exploiter pour le faire chanter ! » plaisantais-je, un sourire au coin des lèvres, accordant un bref regard à mes deux interlocuteurs. Le silence planait un petit instant, comme s’ils ne s’étaient pas attendus à ma présence. Apparemment, j’avais brisé leur petit moment. Je fixais silencieusement Noctis pour capter son regard... Je haussais finalement les épaules et poursuivais après m’être raclée la gorge. « Heu… Désolée. Je vous laisse. A plus tard ! »

Je filais sans perdre un instant, en leur adressant un signe de main et en me disant que j’aurais mieux fait de ne pas m’approcher. Je ne savais plus trop quoi penser, me laissant guider par mes pas. Même les professeurs étaient de la partie et ils se lâchaient vraiment. Je devrais peut-être en faire de même ? J’espérais quand même au fond de moi qu’il ne me fasse pas trop patienter, déjà qu’il m’avait oublié ! Perturbée, je redressais la tête pour me rendre compte que j’étais de l’autre côté de la salle et que j’avais bousculé des gens sans me rendre compte. Juste en face de moi, il y avait une table disponible et je m’affalais littéralement sur la chaise. Bon, ok… Pour cette fois, c’était vraiment mal barré. Et à moins de rester ici à me morfondre sur place, je n’avais rien à tirer de cette fichue soirée. Je me levais lentement et me dirigeais sur la piste de danse avant d’être entrainée par des personnes inconnues. Je devais essayer de passer du bon temps puisque c’était l’occasion de faire connaissance avec d’autres.

Informations :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mer 23 Juil - 1:45

Entre-temps, quelques filles semblaient avoir pénétrer dans les toilettes afin de se faire quelques retouches maquillages. La précision dans chaque traits est-elle vraiment nécessaire ? Mon mascara aura sûrement un peu coulé d'ici la fin de la soirée, mais ça ne deviendra pas moche pour autant... Non ? Au final, je suis quand même assez négligente, non ?
J'étais descendue de la banquette afin de me mettre debout, comme toute personne banale. Je tripotais nerveusement les lanières de mon sac sans vraiment savoir pourquoi. Soudain, une voix derrière moi me fit froncer les sourcils. On s'adressait à moi.
J'hésitai à ignorer une telle question. Mais une main s'abattit sur un des pistolets et le saisit. Les clapotis d'eau ainsi que quelques cliquetis me firent comprendre que l'inconnue semblait s'amuser avec. Je plaçai mon bagage sur mes épaules et me retournai finalement, un sourire aux lèvres.

Une de mes mains attrapa un pendentif de mon collier, le faisant tournoyer. J'observai la silhouette en face de moi. Jamais rencontrée chez les Pyrolis, néanmoins, j'avais déjà pu la croiser quelques fois dans les couloirs de l'académie. Ce n'était pas une nouvelle arrivée en ce début de moi. Son visage me frappa. Aucun trait de maquillage visible. C'était plutôt rare, à un bal, je dois dire. Naturel ou négligence ? Si tel est le deuxième cas, elle avait néanmoins pris l'initiative d'enfiler une robe. Logiquement, en procédant par élimination, je l'aurais plutôt placée chez les Givralis, à la première impression, malgré une certaine prestance dont elle dégageait. Elle possédait une soyeuse chevelure châtain, mi-longue. J'entrouvris mes lèvres. Cependant, les paroles mirent plus de temps à se faire entendre.

« Je n'y gagnerai pas grand chose. Mais si je reste tranquillement à batailler pour le reste du buffet, non plus, non ? À part quelques kilos, peut-être, mais franchement, je peux très bien m'y passer. Au final, il faut bien trouver de quoi se divertir à ce bal, non ? C'est juste que certain trouveront des autres moyens pour passer le temps. On a encore toute une vie devant nous, il faut bien trouver de quoi se divertir. Un peu de punch, ça ne fera du mal à personne. »
Je ponctuai le tout d'un haussement d'épaule puis la dévisageai pour me faire une idée de ce qu'elle pourrait bien penser de ma tirade. D'un mouvement de doigt habile, je poussai ce qui me revenait vers moi, avant de le rattraper de l'autre main, laissant retomber mon collier par la même occasion dans sa position de base. Je passai mon majeur dans l'anneau contenant la détente avant de serrer le poing puis croiser les bras. Je m'appuyai en arrière.

« C'est parce que les gens sont trop exigeants ou trop soigneux qu'ils éprouvent le sentiment d'être ridicule. Donc au final, ce n'est pas vraiment moi qui causera ce sentiment. Il faut apprendre à voir la vie sous d'autre angle. Tu penses vraiment que les enfant de sept ans trouveront ça ridicule ? Eux au moins, ils ont une vision de la vie plus joyeuse, bien que peut-être un peu naïve. Mais c'est ce qui apporte l'émerveillement de découvrir des nouveautés aussi, après tout. »
Je réfléchis quelques instants, hésitant à sortir de cette pièce. Une idée traversa ma tête. Mais après réflexion, je décidai d'y renoncer. Cela aurait bien pu réduire en bouilli l'intérêt de tirade.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475

MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 24 Juil - 12:52


Ses traits étaient légèrement arqués dans un effort pour mieux me dévisager. Peut-être essayait-elle de mettre un prénom sur ce bout de chair féminine qui arpentait les jardins de l’académie ? Mon ton neutre aurait pu l’irriter mais rien ne transparaissait sur sa bouille. Ses yeux électriques ne me laissant pas deviner ses pensées. Sa voix posée m’exposa sa réflexion fondée, j’écoutais les syllabes s’écoulait naturellement de ses lippes. L’ennuie, hein ? Je la reconsidérai rapidement avec sa robe couleur pomme et denim, son bagage fleuri et son flingue. Toute cette extravagance n’était donc pas déployée pour « jouer » à la cavalière de bal ou se distraire avec trois copines inséparables ? Il fallait mettre du « punch » pour oublier les pesantes aiguilles de l’horloge ? Je ne m’y attendais pas, aussi j’écoutais avec une attention redoublée son discours. Tout en tendant l’oreille, je m’amusais à manipuler le pistolet, alignant mon regard dans le viseur ou effleurant avec envie la gâchette de mes doigts  fins.

La « jolie » blonde insista, parlant des émotions écorchées de l’enfance. J’aimais bien la façon qu’elle avait d’en parler car cela me rappelait les jours où l’écorce des pins égratignait mes paumes et où la pluie battante imbibait mes vêtements. Je fermais les yeux pour mieux gouter au parfum sauvage de mes souvenirs et les rouvrait. Je n’étais plus une enfant. Je reposais l’arme entre les dextres de la blonde qui tripotait l’anneau suspendu à son cou. C’était fini le jeu du Chaglam et du Rattata, cela ne menait à rien de vouloir prolonger leur existence. Je lançais à l’autre un regard lourd et prenais mon temps pour détaché les syllabes de ma réponse.


« C’est terminé. Nous ne sommes plus des enfants. »

Et je poussais le battant des WC pour retourner dans la salle de fête. Je scrutais d’un œil nouveau la masse qui tournait, se gavait, riait, grimaçait. Dans le fond peut-être était-il tous comme la demoiselle armée, morts d’ennuis, cherchant en vain une issue aux heures qu’ils leur restaient. Et toi comment fuis-tu l’ennuie ? Un sourire naquit sur mon visage alors que je sortais mon Ipok avec souplesse de son carquois. J’ouvrais la fonction « notes » de l’appareil et cliquait sur le dossier « Environnement » avant de tapoter sur les lettres de mon stylet. J’arrivais à faire abstraction du bruit pour me concentrer sur les lignes à écrire. Je résumais rapidement la situation du bal, avant de détailler chaque événement, je jouais au peintre sauf qu’au lieu d’une palette j’avais un clavier et en guise de pinceau un stylet. L’étrange ballet dansaient par une poignée d’affamés autour du plateau de toast au foie gras, les sourires un peu trop larges de Chiho et Noctis avant que la délicate Ambre ne surgisse, même le maquillage dégoulinant d’eau pailletée des malheureuses qu’Hope avait piégées. Mon angoisse disparaissait petit à petit. J’étais bien, tassée contre un mur à admirer les lampes qui grillaient à mesure que Gaston les rallumait ou encore les déhanchés allumeurs d’Hearnett et Creed. Bel m’avait trouvée, lovée comme un serpent gras et velu entre mes jambes, il surveillait avec un brin de curiosité les festivités. Peut-être qu’une part du flot de mots déversés dans les notes de l’Ipok irait rejoindre la Gazette. J’avais  toujours secrètement rêvé d’envoyer un ou deux potins à Ezra.

Actions:
 

_________________



perso' le plus studieux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t193-chypre-hamilton-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t195-chypre-hamilton-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   

Revenir en haut Aller en bas
Evenement #9 : Bal de promo
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 1 :: L'Île Cobaba :: Les Habitations-