Evenement #9 : Bal de promo
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 15 Juil - 15:32
Un bal de promotion. Sérieusement ? Qui avait eu cette idée stupide ? Le brun se regarda une dernière fois, devant le miroir. Bah, ça lui donnerait au moins l'occasion de danser avec sa Miss, voir même avec des garçons, histoire de faire charrier toute l'académie. Cette cravate ne lui allait vraiment pas. Il soupira, se grattant l'arrière du crâne en réfléchissant. Finalement, il tira légèrement dessus, pour qu'elle soit dans un style plus décontracté, et ouvrit les deux premiers boutons de sa chemise. Ah, c'était peut être un peu trop... Bon, et puis c'était un bal de promo ou pas ?! Il irait comme ça. Sans plus de cérémonie, il sortit de l'habitacle, désormais vide, et prit la route de la salle qui accueillerait élèves et professeurs. Un instant, le brun se demanda si ces derniers allaient se lâcher un peu, et s'il pourrait voir de nouvelles facettes d'eux. Le Général Jackie le faisait vraiment flipper. Elle était toujours si... Si... Noctis soupira et leva les yeux au ciel. Le temps était clair, pour un début de soirée. L'été était bien là, cela se voyait au soleil qui n'avait pas encore disparu. La vue sur la mer et les collines de l'île Cobaba étaient magnifiques. Il n'aurait pas été étonné que les amoureux préfèrent s'arrêter devant ce paysage plutôt que d'aller pavaner au milieu d'une foule et d'un chahut sans nom. Bah. Une fois de temps en temps, ça ne pouvait pas faire de mal. Une silhouette se détacha du soleil, et il reconnu après un long moment – en plissant les yeux – la silhouette de sa camarade, Chiho. La rouquine avait l'air un peu abattue. … C'était la fête, pourtant...? Cela faisait un moment qu'il n'avait pas vu Yuki. Devait-il emmener la demoiselle au bal ? Le problème venait peut être justement de là... Un qui voulait y aller et pas l'autre ? Une dispute...? Ou alors un souci plus personnel encore, un proche ou un pokémon...? Plusieurs hypothèses s'entassaient sur des balances de probabilités différentes, et vu le nombre grandissant, le garçon décida de cesser de tergiverser, s'approcha d'elle doucement, à pas de loup. Non pas pour la manger, fort heureusement.

« Chiho ? Qu'est-ce que tu fais là, toute seule ? »

Elle ne sembla pas répondre, et il ne put que constater son air dix fois trop abattu. Super. Et qu'est-ce qu'il faisait maintenant ? Plonger dans les ennuis, c'était génial, mais ça ne menait nul part. Il ne pouvait décemment pas la laisser là, vu la tête qu'elle faisait. Elle était peut être forte, elle ne pleurerait sans doute pas, mais quand même... Pourquoi était-il si réceptif aux autres ? Ne pouvait-il tout simplement pas l'ignorer et passer son chemin ? Une voix dans sa tête lui rappela que c'était une amie, et qu'il fallait prendre soin de ses amis. Bon. Lui remonter le moral alors...

« C'est un beau ciel que nous avons là. Mais ça accentue un peu trop le côté fataliste, si tu veux mon avis. »

Il se tourna vers elle dans un sourire. Un sourire étincelant, comme le soleil. Ambre allait le tuer. Elle allait le décapiter lentement, et lui faire subir milles tortures pour la phrase qu'il s'apprêtait à prononcer. Un mal pour un bien, songea-t-il. Si extérieurement il était un exemple parfait de joli garçon qui draguait une jolie fille aux abords d'une fête, intérieurement, il ressemblait plus au pauvre petit qui savait qu'il allait se faire massacrer, mais qui fonçait quand même droit dans le mur.

« Hé, si tu n'as rien de mieux à faire, viens avec moi au bal. Ne reste pas ici. On va te changer les idées, viens ! »

Finalement, il lui attrapa la main et la tira vers le chemin, pour finalement l'amener jusqu'à la fête. Une fois ceci fait, il lui lâcha la main – si jamais sa Miss le voyait, les explications risquaient d'être corsées – et lui montra.... Le joli bordel qu'était devenu la fête avant leur arrivée. Des toasts, des bombes à eau, des gens qui dansaient et l'ambiance enivrante des fêtes ouvraient leurs bras aux deux amis. Un instant, la partie rationnelle de son esprit l'informa que ça ne lui inspirait pas confiance, que c'était sans doute une mauvaise idée. Bon. Quitte à foncer droit dans le mur, autant foncer jusqu'au bout.

« Je vais tellement te faire tourner la tête que tu n'auras plus assez d'énergie pour penser ! »

Dans un autre sourire, il l'entraîna – une fois encore, sans lui demander son avis – sur la piste, pour la faire valdinguer dans tous les sens, dans un truc chaotique sans nom dont lui même n'était pas sûr de comprendre le sens. Mais c'était amusant. Il manqua à plusieurs reprises de trébucher, tout en envoyant sa partenaire dans tous les sens. D'un côté, il pointa un Togepi qui mettait KO un élève de l'académie, de l'autre les personnes recouvertes de paillettes, et le coin du buffet qui diminuait dangereusement. Il la fit tourner sur elle même, encore et encore, jusqu'à lui-même avoir le tournis. Après quoi, il décida de chahuter un peu avec elle, de la taquiner, et l'embêter. Un peu dingue, c'est un début de course poursuite qui s'installa, jusqu'à ce que d'un geste de la main, il renversa une partie du buffet. Avec son air le plus innocent du monde, il tourna les talons en sifflotant, conscient de faire peut être un aussi bon pitre que son Grodrive, et poussa Chiho dans la direction la plus opposée de sa bêtise. Finalement, après une courte pause, Noctis l'invita à s'asseoir dans un coin, se laissant complètement aller, la tête tournée vers le plafond.

« Ah, je suis mort. J'aurais jamais dû dépenser mon énergie sans réfléchir. Je sais même pas ce que je te faisais faire ! »

Il tourna la tête vers elle, avec un pauvre sourire d'excuse.

« Tu t'amuses un peu ? Je sais que je t'ai entraînée malgré toi... Mais j'espère bien décrocher ua moins un sourire ou deux, voir même un rire, durant cette soirée, vu comment Ambre va m'étriper derrière. Tu la verrais, des fois ! Elle peut faire des têtes comme ça ! »

Il tira une grimace à la Dream, en priant trèèèèèèèès fort pour que sa Miss ne se pointe pas à ce moment précis de la conversation. Sinon, il était bon pour rattraper ses cours d'EPS loupés. Sûr et certain, même. Peut être même avec des heures supp'... ça ressemblait peut être à une BD comique, tout ça... Il soupira, et s'enfonça un peu plus sur la chaise. D'un œil distrait, il se mit à observer Deaglan Cadignan qui s'était jeté sur le buffet plus vite que les élèves.

« Quelle soirée... J'me demande qui est le fou qui a eu l'idée de rassembler les pires calamités de l'académie en une fête... »

Qui sait, ça pourrait peut être se finir en une bataille explosive et amusante.


Spoiler:
 

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 15 Juil - 18:18
Kaeko essayait tant bien que mal de jouer le jeu du « couple », elle ne savait hélas pas du tout comment faire aussi bien la comédie d’une personne amoureuse, après tout ce n’est pas comme si les garçons tombaient tous à ses pieds, loin de là.
« Dis que je suis moche, je ne te dirais rien ! »Remarqua le personnage en chuchotant un peu blessée, pourtant son avatar est vraiment jolie, mais son caractère et ses attributs féminins… Passons, la demoiselle était désormais accompagnée d’un jeune homme aux cheveux blanc qui l’aidait parfaitement en lui disant : « mon ange », si elle avait entendu ces mots dans un autre contexte, la topdresseuse malchanceuse aurait rougit jusqu’aux os. Mais la situation dans laquelle elle se trouvait était montée de toute pièce, que qui empêcha son corps de tressaillir ou en l’occurrence de prendre une couleur pourpre.

Tout en marchant, le garçon qui a dû l’accompagner se présenta rapidement, il se nommait Al et était coordinateur, la demoiselle avait l’étrange impression de l’avoir déjà vu, cependant elle ne savait plus où, son visage lui disait quelque chose… Elle devait sûrement se tromper, sa mémoire des visages et des noms est plutôt médiocre, il ne fallait donc pas trop compter dessus. Il ne semblait pas être beaucoup bavard, ça n’aidait pas vraiment Kaeko, qui, à la base est une personne un peu timide mais avec le temps (et les cinglés de la Pokémon Community) sa timidité avait presque intégralement disparu, quelle aubaine !

Ils arrivèrent tout deux très vite à la salle de bal de promo, et Kaeko put observer un spectacle hallucinant, Ginji le bouli-bouftout était en train de se battre pour une obscure raison avec un togepi fou furieux, la scène semblait venir d’une peinture surréaliste mais pourtant se passait devant les yeux ébahis de la jeune étudiante étonnée par un spectacle si absurde. Ne voulant pas s’y mêler, elle se dirigea seule vers le bar des boissons pour en offrir une à Al pour l’avoir gentiment accompagné sans rien dire jusqu’au bal pour l’aider. Elle détourna le regard, préférant n’avoir rien à faire dans cette histoire et vit une autre situation totalement absurde, son ami Junmai en train de danser avec le professeur Andreas Heartnett, elle rigola de bon cœur en voyant son camarade rencontré à l’académie il y a peu. Elle contourna cette autre scène bizarre et s’en alla vers le bar tranquillement.

Cependant un autre événement inattendu survint juste après qu’elle ait pris deux coupes de champagne, des bombes d’eau pailletée survinrent et éclaboussèrent plusieurs personnes, dont une nouvelle fille que Kaeko n’avait jamais vu (ou peut-être qu'elle s’en souvenait plus) et qui partit rapidement aux toilettes avant que Kaeko ne l’aide. Cette dernière haussa les épaules avant d’être surprise par des bruits de verre se brisant sur le sol, elle se retourna alors et vit une camarade de son dortoir dont elle ne connaissait pas le prénom totalement embarrassée mais surtout en train de se faire crier dessus par le général Jackie. Il fallait qu’elle lui vienne en aide mais la jeune fille partie aux toilettes avant, pas de bonne action pour ce soir on dirait ! Elle soupira et se dirigea vers Al avec ses coupes de champagne à la main et vit qu’il était recouvert de paillettes de la tête aux pieds.

« Par Arceus, tu n’as pas de chance monsieur le coordinateur ! » lui dit Kaeko compatissante, d’habitude c’est elle qui se prenait ce genre de chose mais pour une fois sa créatrice n’avait pas envie qu’elle s’en prenne un.

« Et je profite de cette chance narratrice, hum pardon je vais t’aider à Atchii »Fit-elle au garçon en éternuant sur le côté. Fichues allergies n’est-ce pas ? Il fallait bien subir quelque chose non?
« Sadique » Finit-elle en chuchotant de manière inaudible aux personnes des alentours. Elle posa alors les boissons sur une table, sortit un paquet de mouchoir et le tendit à Al. « Tiens, prends, je voulais te remercier correctement mais on dirait qu’aujourd’hui chacun de nous deux est malchanceux. » Elle s’inclina alors respectueusement envers le coordinatuer au karma aussi pourri que le sien (ou son créateur au moins aussi sadique que la narratrice de Kaeko).

« Je ne sais pas toi, mais c’est bien la première fois que je vois une soirée qui commence de façon si original je dirais. » Lui dit-elle en souriant à pleine dent, ils allaient bien s’amuser ou alors bien se faire massacrer, ça dépend (de mon humeur principalement).

résumée:
 

_________________
Evenement #9 : Bal de promo - Page 2 Espeon_la_by_GoldFlareonEvenement #9 : Bal de promo - Page 2 Giratina_la_by_GoldFlareon
Evenement #9 : Bal de promo - Page 2 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 17 Juil - 11:37
Je me sentait profondément humiliée... Une bombe à eau en pleine figure, après juste quelques minutes dans cette pièce. Mais quel est cette école de fous ! C'est là que j'allais passer mes trois prochaine années ? Je me demandais, cachée dans les toilettes, tout en me regardant dans la glace, si je n'avais pas fait un mauvais choix en voulant m'inscrire ici...
Rodrigue qui m'avait suivi, et qui était bien plus sensible que moi, essayait de me remonter le moral, les yeux pourtant perlés de larmes. Il me secouait comme un cocotier, comme si le fait de remuer me rendrait la joie de vivre. Mais je n'étais pas d'humeur pour ça ! En plus, son comportement m'avait déçue. Je lui avais dis explicitement d'être sage, et il renversa le buffet ! Au lieu, de le réconforter, je lui lança un regard sombre qui en disais long sur ce que je pensais. Déprimé, il alla dans un coin, osant à peine me regarder...

La porte s'ouvrit, et laissa rentrer la jeune fille aux cheveux clairs de tout à l'heure accompagnée de quelques pokémon, dont un Goupix qui s'empressa de voir Rodrigue. Comme si rien ne s'était passé, il joua joyeusement avec son nouvel ami.  Une Fouinette, sans doute appartenant à la fille, se plaça sur le lavabo sans même que je ne m'en aperçoive. Elle me regardait avec de grand yeux tout rond, comme si c'était la première fois qu'elle voyait quelques chose comme moi. Je lui rendit alors un regard qui pourrait dire : continue comme ça et je t'arrache les yeux avec une fourchette à huitre ! Heureusement sa maîtresse prit conscience que ça me gêner et alla la chercher.
Elle semblait timide et embarrassée, le genre petite fleure fragile... Alors qu'elle n'était aucunement responsable de ceci, que ce soit directement ou indirectement, elle avait l'air de se sentir coupable. C'était stupide ! Mais je n'avais pas envie d'entamer ce type de conversation idiote. Elle s'appelait Line Shinfly. Elle était plutôt mignonne dans sa robe de bal. Elle n'avait pas l'air méchante, mais juste ennuyeuse, sans caractère...
Elle me tendit un mouchoir pour me débarbouiller. Je le pris, et grommela quelque chose comme ça :


« ….. Merci.... Shinfly ?.... »

Je n'avais vraiment pas envie de discuter. Finalement, elle s'en alla avec ses pokémons, pour je ne savais plus quel raison... Je pris le mouchoir et commença à enlever mon maquillage qui avait cesser de couler. Il fallait que je me ressaisisse ! Si je capitulais à la première difficulté, jamais je ne me ferai une place dans cette école ! Je sortie de mon sac à main une trousse à maquillage que j'avais apporté pour ce genre de situation (que je ne pensais pas si extrême). Il était encore possible de réparer cet impair je le pouvais ! Je détache mes cheveux, les laissant tomber dans mon cou, toujours ondulés. Maintenant pailletés ils avaient l'air plus sublimes. Mon visage et ma robe également, ils étaient plus lumineux. Comme quoi, on peut changer le mal en bien avec un peu de volonté.

De nouveau pleine de confiance, je me sentait prête à affronté de nouveau la foule. Rodrigue emporté par mon regain de confiance sauta sur mon épaule. Je sortie fière des toilettes, aussi magnifique qu'avant, je pouvais croquer la vie à pleine dents !

La salle semblait avoir perdu contrôle depuis mon départ. Tout le monde faisait n'importe quoi : il  y en avait qui danser, d'autres chahutaient, des gens se battaient et se poursuivaient pour de la nourriture, et quelques uns aidés à ranger ce qui avait été renversé. Dont Line Shinefly, consciencieuse dans ce qu'elle faisait.


« Tiens, ton mouchoir !... Merci. »

Je lui rendit son cadeau, maintenant sale, mais qui m'avait beaucoup aidé. Je n'aimait pas m'aplatir en remerciements ou excuses. Ce simple mot était le maximum que je pouvais faire. Je ne suis peut être pas très sociable, mais au moins je m'efforce d'être polie. Je fit remarquer à Rodrigue sans paroles qu'il était responsable de ce bazar, et qu'il serait bon qu'il participe. Ayant bien compris le message et heureux de retrouver son ami Goupix, se mit à ramasser les verres et plateau qui étaient tombés. Comme quoi, il savait m'obéir si je me montre assez autoritaire.  Je lui prêta main forte pendant quelques instants.

La musique entama ensuite une valse. Une valse que j'appréciais beaucoup. J'aurais aimer danser, mais je n'avais pas de cavalier. Puis je me souvenait d'avoir vu prés de l'entrée Mao Lenz que j'avais rencontré lors de notre arrivée sur l'île. Il était très élégant dans ce costume fait mains, ça se voyait. Lui saurait surement danser la valse convenablement. Et il semblait seul à attendre quelqu'un. Je m'étais dit que c'était ma chance si sa partenaire n'était pas encore là.

« Excusez-moi. »

Abandonnant les nettoyeurs volontaires du buffet, je me précipita à l'extérieur de la salle vers Lenz. Sans vraiment lui demander son avis, je l'agrippa par le bras et l'attira dans la salle des fêtes :

« Vous m'accorderez bien une Danse ? »

Quand je voulais quelques chose, j'étais prête à tout pour l'avoir. Même voler le cavalier de quelqu'un d'autre. Je suis peut être directe et peu sociable, mais au moins il aurait l'avantage d'avoir une bonne partenaire pour cette danse.


Résumé:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2528
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Sam 19 Juil - 16:09
Mmm, oui. J'aperçus une rousse, la tenue complètement ruinée par une de mes bombes, courir vers les toilettes, me jetant accessoirement un regard mauvais. J'hésitai à faire l'innocente ou à la faire sortir de ses gongs. Finalement, après une petite réflexion, je lui lançai un regard angélique, avant de prendre un air moqueur et de ricaner silencieusement. Puis je me retournai. De toute manière, j'allais pas passer inaperçue avec ce qui allait suivre. J'observai un petit dragon renverser le buffet également. ... La bouffe. Quelle tragédie. Je m'adressai à moi-même une mine boudeuse.
Quand Aileen me glissa que j'avais ruiné le buffet, je glissai un regard en arrière. Ah, le dragon appartenait à l'autre rousse... Bah, elle avait qu'à mieux l'éduquer. Dixit celle qui a un Spectrum qui fait la gueule un jour sur deux. Ok, je me tais.
J'aperçus d'ailleurs ma camarade Pyroli avec son iPok dans les mains. On dirait bien qu'il y avait quelqu'un qui était prête à se charger des clichés. Le fait de pouvoir en posséder ou non m'importait peu. Le principal était qu'il y en avait, et donc qu'ils pourront être diffusés n'importe quand.

Je profitai encore d'un toast avant d'apercevoir Ginji se diriger vers notre direction afin d'en avaler sept d'un coup. J'eus un sourire forcé. C'était déjà mieux d'imiter un Magicarpe au moins. Non, mais il était sérieux ? Ou est-ce qu'il va tout dégueuler dans les toilettes dans la minute qui va suivre ?
La pokéathlète se fit « kidnapper » par un jeune homme qui m'était encore inconnu. J'observai sa barbes... Il espérait draguer Aileen, ou... ? Je tendis l'oreille pour tenter de distinguer quelques mots. Mon regard, quand à lui, se dirigea sur le goinfre qui s'était à nouveau approché fu reste du buffet. J'aperçus le Togepi sous une table.

Message... Ruby... Stressé... Bête... Aide... Idiot. Ai-je pu entendre. Cela éveilla ma curiosité. Je portai une main à ma bouche pour tenter de déchiffrer tout ça. La voix était un peu trop... Suppliante et paniquée, pour que ça puisse ressembler à de la drague. Je fus soudainement interrompue dans mes réflexion. Quelque chose attira mon attention. Je me plongeai dans l'admiration du regard de tueur d'un bébé Pokémon, secrétaire du Vice-Directeur. Sentant la tension monter, je portai ma main droite dans mon dos, afin de ressortir mon iPok.
Et... ... ... FIGHT !! Le Togepi s'élança vers l'innocent morfale, le poing scintillant. Clic, clic, clic, clic. C'était dans la boîte. Tout de même, il aurait mieux valu le surveiller, cette bestiole... Ginji semblait en effet dans un très mauvais état. Un Ultimapoing en plein dans le ventre d'un élève, c'était pas rien. Ce qui me surprit encore plus, c'était que la victime en question n'avait rien recraché de tout ce qu'il avait avalé. C'était parfaitement normal, en somme. J'aperçus la chère Needle s'approcher de lui. Elle devait bien le connaître, à force.

Je m'étirai. Du coin de l'oeil, j'aperçus la rousse de tout à l'heure ressortir des toilettes. Il était temps de sortir la suite du programme. Aileen ne semblait pas vraiment se trouver en bonne position pour être dérangée. Je pris une flûte de champagne que je sirotai tranquillement, tout en observant le Togepi à présent exiger le reste du plat de foie gras. La brune essayait désespérément de négocier au mieux. J'avalai peu à peu, savourant son goût. Ça faisait un petit moment que je n'avais plus vraiment touché à l'alcool. Finalement, j'avalai le reste d'un trait et me après avoir prévenue une Pyroli de mon absence, je retournai aux toilettes.

Le seuil franchi, je sautai pour m'asseoir sur la banquette où se trouvait les lavabos. Ramenant mes jambes contre moi afin de m'installer en tailleur, je descendis mon sac de mon dos et en sortis mes deux pistolets à eau. De loin, on aurait vraiment dit des vrais. Je commençais à me demander si je n'aurais pas mieux fait de prendre des plus ludiques et colorés. Je poussai un soupire, tant pis. Il était trop tard maintenant, de toute manière. Je me penchai de côté et enclenchai le robinet. Je remplis rapidement les deux jouets, puis je sortis ma boîte de paillettes. J'en renversai un peu dans les pistolets chargé. Pas trop, au cas-où ça bloquerait le mécanisme. Je fis un test. Les paillettes étaient assez fines, heureusement.
Je fis tourner un des jouets sur mon index. Aucune fuite. Vive la bonne qualité. Puis je les plaçai sur les lanières de mon sac, là où j'accroche parfois mes Pokéball quand je veux les avoir sous la main à tout moment.
La question maintenant, était, qui pourrais-je bien viser ? Pff... Un dilemme.

Spoiler:
 

_________________



Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Dim 20 Juil - 19:19
Quand j'avais entendu parler d'un bal de promotion organisé par l'académie, j'avais été à la fois emplie de curiosité et attristée à l'avance. Je n'étais somme toute pas une grande fan des événements où il fallait se donner en spectacle, car je préférais largement rester dans mon coin. D'un autre côté cela faisait des jours que les rumeurs circulaient au sujet de la cérémonie, et que mes journées sur Cobaba ressemblaient davantage à du tournage en rond qu'autre chose. Les jours avaient alors défilé sans que j'arrive à me convaincre de passer à autre chose, et mon humeur en pâtissait sérieusement. Bien entendu j'avais envie de fêter cette année mouvementée à la PC, mais le faire sans Yuki à mes côtés rendait le tout morne et absurde. À cette pensée, mon expression s'assombrit encore, alors que je me baladais non loin de la maisonnette qui nous avait été assignée pour l'été.
J'étais vraiment une idiote, à faire les cents pas dans ma robe de soirée, en sachant pertinemment que le seul cavalier dont je voulais n'était pas disposé à m'accompagner. Soupirant à en fendre l'âme, je m'assis sur un banc public afin de ressasser ma mélancolie sans trop attirer l'attention... oui, à supposer qu'une fille seule en tenue formelle n'attire pas l'attention. Enfin cette île était un nid à excentricités alors je me réconfortais en me disant que les habitants avaient forcément vu pire. Le regard bas, perdu sur mes mains qui s'ouvraient et se refermaient bêtement sur du vide, je vus surprise par une voix familière, qui hélas ne fut pas celle de celui qui peuplait mes pensées. Sursautant tout de même, je posai une main sur ma poitrine en me remettant du choc.

Mon cerveau bloqua. « Toute seule. » Oui, j'imagine que c'était un résumé on ne peut plus pertinent. Je souris avec amertume, ne voyant pas quoi dire. Néanmoins la question que me posa Noctis -fringant et fort élégant dans son costume- me ramena au ridicule de ma situation. Je savais bien que Yuki n'était pas non plus porté sur ce genre d'événements, mais comme il ne s'agissait pas d'une soirée organisée par les médias ou son influente famille, j'avais eu la naïveté de croire qu'il ferait un effort, au moins histoire de m'épargner une humiliation. Et pourtant non... il avait simplement disparu depuis des jours sans donner de nouvelles, ce qui m'avait laissée à la fois triste et morte d'inquiétude. Déglutissant avec peine, j'eus du mal à trouver les mots justes pour expliquer ce que je faisais là. Mon cœur se serra et mes lèvres s'entrouvrirent sans qu'aucun son ne s'en échappe. Qu'est-ce que je pouvais bien répondre à ça ? Quelques unes des mèches rousses qui encadraient mon visage le dissimulèrent un instant, m'offrant un bref répit.
Je n'osais rien dire, de peur que la réalité n'en devienne soudainement encore plus brutale et rompe le peu de self-contrôle qu'il me restait. Au lieu de ça je regardai Noctis dans les yeux, essayant de cacher mon désarroi mais échouant en grosse partie. Ce n'était même pas que je ne voulais pas lui parler ou que j'essayais de cacher ce qui se passait, seulement rien ne voulait sortir. En plus de ça il était habillé lui aussi, ce qui signifiait qu'il avait sûrement prévu de rejoindre Ambre, ce qui était plutôt logique, d'ailleurs. Ceci dit j'appréciais son sourire qui était sans doute une tentative de me réconforter. Sa demande fut quand même une surprise, notamment parce que j'étais certaine qu'Ambre devait également aller au bal. Attends, mais qu'est-ce qu'elle allait penser en nous voyant débarquer ensemble ?

« Je ne pense vraiment pas que ce soit une bonne idée. Ambre va être furieuse, et elle aura bien raison de... »

Je fus interrompue par mon camarade scientifique qui sans plus de préambules me prit par la main pour me traîner vers la fête. Hésitante, j'étais tellement choquée par son geste que je n'eus même pas la force de refuser. J'étais touchée, abasourdie et en même temps j'avais peur des quiproquos que ça pouvait causer. Je ne voulais pas lui attirer d'ennuis, alors qu'il essayait seulement de me remonter le moral à sa façon. Le suivant donc en essayant de ne pas trop montrer le souci qui couvait dans ma tête, je me tenais droite à ses côtés, bien contente que ma robe d'une jolie teinte bordeaux n'ait pas été trop amochée. Bras dessus, bras dessous, nous fîmes notre entrée dans la salle qui était déjà pour le moins animée. C'était même un joyeux bordel, comme à peu près à chaque fois que la Pokémon Community organisait un grand rassemblement de ce genre.
J'étais en train de me dire que j'avais une sacrée envie de rester dans un petit coin où je n'attirerais pas l'attention et où surtout je ne risquais pas d'être visée par les sales blagues des autres élèves, quand Noctis prit à nouveau l'initiative et m'entraîna sur la piste de danse. Incrédule, j'avais brièvement protesté sans pour autant savoir ce que je faisais. Poussée et tirée dans tous les sens, ma tête se mit à rapidement tourner plus vite qu'un Kapoera. Néanmoins j'avais conscience que rester à me morfondre ne changerait rien à l'absence de mon petit ami, pas plus que ça n'arrangerait mon humeur. Quitte à être là, autant essayer de rire un peu, non ? Était-ce si mal d'avoir envie de s'amuser un peu ? Dansant maladroitement avec mon partenaire improvisé, je fis une tentative de sourire. Pas trop mal, même si ça manquait de conviction. Profitant d'une chanson un peu moins endiablée pour me faire entendre, je lui murmurai un bref merci à l'oreille. Oui, ce qu'il avait fait me touchait vraiment.

« Oui, je m'amuse. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il se passe plein de trucs ici. Difficile de s'ennuyer au milieu de ce chaos. Le plus compliqué reste encore de ne pas finir... » Quelqu'un passa alors derrière nous et nous aspergea de paillettes, ce qui me fit m'interrompre pour recracher quelques jolis cotillons collés à mes lèvres. « ...pris en plein milieu. » Je dodelinai de la tête tout en m'ébrouant comme un chat trempé, redressant la tête juste au moment où le Phyllali me faisait des grimaces au sens artistique digne de son Grodrive. Je ris doucement, en profitant pour le taquiner.

« Oh, Dream serait fier de toi j'en suis sûre ! »

Chahutant avec lui, je me prêtais doucement au jeu de faire et dire plein de bêtises sans trop me soucier des conséquences. Je pouffai en le voyant renverser une partie du buffet -sous le regard médusé et meutrier d'un Togepi que je surnommai Terminator- puis allai nous chercher deux jus de fruits frais en slalomant parmi les invités. En fait j'étais surprise de le voir aussi détendu et joueur, un aspect de sa personnalité que je n'avais pas vraiment eu le loisir d'observer jusque là. C'était aussi ça que d'être souvent amenés à travailler sérieusement ensemble, on avait tendance à en oublier les liens amicaux qui pouvaient nous unir. Heurtant doucement son épaule de la mienne je lui tendis son verre et pris place à côté de lui, dans un coin supposément plus tranquille.

« Ha ha ! Ça c'est une imitation sacrément impressionnante, même si je crois que je n'aurais pas réussi à avoir peur avec une tête pareille. Attends tiens refais-la moi encore une fois s'il te plaît ! »

Je m'armai de mon expression la plus mignonne -directement inspirée de celle de ma bébé Teddiursa- et posai discrètement une main dans la petit sac à main en forme de tête de Miaouss que j'avais en bandoulière. Je souris alors le rouge aux joues tandis que je le vis rire un bon coup, l’œil espiègle et brillant. Il reprit alors sa grimace de plus belle, y mettant autant si ce n'est encore plus de conviction que la première fois. Je ris alors aux éclats, sortant mon Ipok juste à temps pour immortaliser le moment d'une photo. Et CLIC c'est dans la boîte !

« Hinhin... celle là restera collector. Tu verras dans quelques années, lorsque le Professeur Flavelle fera fondre le cœur de ses étudiantes, je n'aurai plus qu'à ressortir ce vieux dossier des cartons ! Ce sera magistral ! Ce serait... ce serait comme si on voyait le Prof. Roseverte danser la Macarena avec un tshirt pokémaniaque, tu imagines ? »

Ceci dit on avait bien sous les yeux un directeur aussi goinfre qu'un Ronflex à peine réveillé, alors on n'était plus à ça près. Comme Noctis l'avait si bien dit, on avait de sacrés cas à la PC...


Résumé:
 

_________________
Evenement #9 : Bal de promo - Page 2 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Chypre Hamilton
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 21 Juil - 6:42

Tourner sur soi-même, regarder l’Indésirable et son visage sérieux, debout juste en face. Fixer ses traits de fille désabusée, rien qui transpire l’innocence imbécile, rien qui laisse envisager un fou rire candide. Pendant plusieurs secondes, je me détestais. Ma dextre lissait distraitement une mèche de cheveux. J’aurais dû me trouver jolie dans ma grande robe écrue ajustée tant bien que mal sur mon corps d’androgyne, mais ce n’était même pas le cas. Je ne devais pas être parfaitement normale. J’étais un peu originale c’est tout, il le fallait bien d’ailleurs. Quand on pensait à tous ces gamins ingrats et ignorants qui consumaient leur vie à s’écorcher sur des relations futiles, j’avais la lucidité de ne pas me joindre à ce carnage de sentiments volages. Ma gorge se serra. En un an, mes certitudes sur le sujet avaient vacillé. C’était effrayant. Un picotement très mince sur mes lèvres quand je voulais rembarrer un étranger trop avenant à mon goût, une lueur d’envie un peu sombre dans mes yeux cendres  quand j’entendais des gloussements féminins dans la chambre voisine. Le fait que je fasse l’examen de ma personne devant un miroir avant de me rendre au bal de Promo était la plus belle preuve de cette évolution diabolique.

Je soupirais et détournais le regard. Comme beaucoup d’habits modernes, ma robe avait était coupée dans l’optique d’être cintrée par une ceinture à Pokéballs. Je ne m’y connaissais pas vraiment en textile et en chiffon, mais j’aimais cet aspect pratique de l’habit. Je bouclais le lien de cuir sombre autour de ma taille et attrapais au passage l’une des sphères blanches et rouges qui étaient accrochées. L’objet me rappela Cleve, je me demandais si elle serait de la partie ce soir, si elle allait bien, si elle était contente que l’année se termine. Peut-être. Répondit une petite voix au creux de mon esprit qui semblait agacée par ce flot d’interrogations désinvoltes. Je faisais sortir Belzébuth de son foyer portatif et la créature partit aussitôt se tapir sous le lit en feulant avec animosité sur la trousse de maquillage qui vomissait son contenu sur le parquet de la chambre. Cette dernière m’avait échappé des mains à l’instant où je m’étais résignée à l’utiliser. Oups.

Je claquais la langue pour rassurer mon starter.


« C’est un truc de filles superficielles et siliconées, rien de dangereux tant qu’on ignore tous les tests qu’ils font sur des Rattatas en laboratoire avant de nous autoriser à nous en étaler sur le visage. Allez, amène-toi, une longue soirée nous attend. »

La tête fripée dans une moue menaçante du type feu dépassa du sommier, je roulais des yeux mais ne pouvait m’ôter un sourire amusé des lippes.  Je passais le seuil de la hutte qui m’accueillait moi et d’autres demoiselles le temps des vacances. L’île Cobaba était un petit coin de paradis, l’eau bleu lagon dans laquelle le soleil se noyait en imprégnant l’horizon de ses reflets crépusculaires et sa flore très exotique qui m’avait déjà donné matière à réfléchir et à étudier en avait fait ma nouvelle destination favorite. Pas de doute que ce séjour offert par l’académie – cadeau qui me paraissait un peu louche d’ailleurs, mais bon – ne serait pas mon dernier. Je reviendrais armée d’autres appareils photos et de carnets de note plus volumineux encore. En parlant d’appareil, le mien, celui qui devait me servir à compléter le portrait des Pokémons que j’apercevais fugacement en liberté en m’épargnant le mètre et la balance, pendait justement à mon cou.

Je jetais un rapide coup d’œil à l’Ipok que j’avais réussis à caler dans une encoche de la ceinture. 19h43. La fête avait commencé depuis quarante-trois minutes et des cris, des bavardages et des voix familières percèrent la cloison pour m’apporter un échantillon de cette débâcle festive. Je ne plus y aller. Bel semblait être de mon avis car entièrement replier sur son arrière train le hérisson crachait vertement sa salive bouillante sur l’édifice. Un bras encercla alors mes épaules et m’entraîna vers l’avant. Le contact me paralysa et ce fut un miracle que mes pieds se posent l’un devant l’autre. L’inconnue me fit franchirent la porte et trop concentrée à  ne pas hurler d’effroi je n’identifiais même pas la personne qui venait de plonger dans la « grosse marre ». Celle où ils pataugeaient tous. La salle était immense, il y en avait à plus savoir où donner de la tête. Je repérais Noctis entiché d’une bimbo que j’avais déjà vu. Chiho. Mais ce n’étais pas le seul à prendre du bon temps d’autres jeunes garçons s’étaient liés à une miss le temps d’une danse. Même Haernett et Ace  jouaient les Don Juan pour le plaisir d’une grande tripotée d’adolescentes… et d’adolescents ? Observais-je en voyant Hearnett se séparait douloureusement d’un étrange garçon coiffé en bleu.

Je restais pantoise avant d’être bousculée par d’autres arrivants et de me décider à avancer. Le fait que je n’ai ni partenaire, ni ami – triste vérité – m’empêchait de profiter de la soirée. J’avais plutôt la gorge nouée et la crâne rempli de questions telles que « Qu’est-ce que je fais ici ? » ou « Serait-ce vraiment pitoyable de quitter discrètement la salle ? ». Au buffet, certains élèves se battaient littéralement pour avaler toujours plus de petits toasts. Gaston s’était perché sur le lustre et un sourire très très taquin naquit sur mon minois. Ô souvenirs. Le Protocole Lumière avait laissé des traces éternelles dans ma mémoire. J’avisais Bel qui s’était réfugié sous l’une des tables et menaçait quiconque l’y délogerait. Il n’avait pas l’air très préoccupé par mon sort. Mes lèvres se pincèrent et je pris la sage décision d’aller faire un tour aux toilettes. Je n’en revenais pas d’être réduite à feindre une envie urgente pour m’arracher quelques secondes à l’atmosphère oppressante.

L’odeur de parfum ainsi que les nombreuses demoiselles qui s’appliquait avait application de la pâte sur les lèvres et du noir autour des yeux me fit frissonner. Rien que de les voir j’avais honte pour tous les Wailord sacrifiés. L’une d’entre elle retint cependant mon attention. Elle ne se barbouillait pas le visage, elle remplissait des pistolets d’eau avec un sourire malin. Blonde aux yeux bleus avec une silhouette fuselée, je ne la connaissais pas mais je l’avais déjà vu dans les couloirs. En la voyant préparé ce qui s’apparentait à mes yeux comme une bourde niaise et puéril je ne pouvais me retenir d’approcher. Dans le dos de la killeuse, je murmurais suffisamment fort pour être entendu.


« Tu ne trouves pas ridicule d’asperger les convives ?  Tu y gagnes quoi au juste ? »

Mes yeux se plissèrent, j’avais vraiment envie d’avoir une réponse mais en même temps rien n’empêcher ce bout de tueuse de me planter là pour aller commettre ces méfaits un peu plus loin. Histoire d’éliminer cette idée j’attrapais un des flingues de son bagage et le faisait tourner dans mes mains. C’était drôlement réaliste, j’avais le sentiment d’être brusquement devenue très dangereuse au simple contact du « jouet ». J’observais de nouveau le visage de mon interlocutrice, je ne voulais pas la privé de son arme-à-eau simplement capter son attention pour lui inculquer quelques petites leçon de vie. Bon OK, lui rabâcher de veilles morales moisies parce que ça me démanger.


Actions:
 

_________________



perso' le plus studieux

Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 21 Juil - 20:32
Ginji Labelvi
      Rp commun



« Bal de promo »


Je cligne des yeux. Je me réveille je ne sais où, je ne sais quand, et tout ce qui m'entoure est encore un peu flou. Je sens tout de même un mouvement sur ma gauche.

« -Qu'est-ce qu'il y a Mine ? Il se réveille déjà ? Après l'Ultimapoing qu'il s'est pris ? Il faut croire que toute la nourriture qu'il a englouti lui a permis de s'en remettre vite... Dommage, je ne vais pas avoir le temps de lui faire toutes ses piqûres... »

Je me lève en sursaut en reconnaissant la voix douce mais trompeuse de Needle. Je ne me rappelle qu'ensuite de la raison pour laquelle j'étais ici : fête, bouffe, Togepi, bouffe, combat, bouffe, Ultimapoing. Je sens alors une vive douleur à l'estomac... Le Pokémon ne m'avait pas loupé, il fallait l'avouer. Et apparemment, j'étais tombé dans les pommes. Depuis combien de temps ? Je regarde à ma droite où se trouve mon sac, me penche vers lui et en sors mon Ipok où je regarde l'heure. Par chance, il était encore tôt et je ne devais pas avoir loupé grand chose de la soirée.
Je me rappelais alors que le charmant Mine était à mes côtés et que Needle était sûrement en train de préparer des piqûres.... Je me lève d'un bond, attrape la lanière de mon sac et me précipite dehors.

« -Merci beaucoup, mais les soins ça sera pour la prochaine fois ! Il y a un buffet qui n'attend que moi ! »

Je quittais l'infirmerie de l'île pour me diriger vers le lieu des festivités. J'arrivais essoufflé devant celui-ci et me tenais le ventre avec ma main, ayant toujours aussi mal. Enfin, ça ira mieux quand je serai rassasié, ça c'est sûr ! Je file en direction du buffet.

« -A l'assauuuuut !....... »

Je m'arrête dans mon élan. Devant moi, la presque totalité du buffet renversée, la nourriture en miette, les boissons éclatés sur le sol et les tables renversés. Melty était en train d'essayer de tout remettre en place, bien qu'elle aggravait la situation plus qu'autre chose. Togepi semblait avoir déserté, et avec l'assiette des toasts je suppose, puisque je ne le trouvais pas dans le fouillis général.
Je me laissais tomber sur les genoux, choqué par cette horreur. Pendant quelques secondes, je ne faisais rien d'autre à part cligner les yeux, la bouche béante, mais je finis tout de même par me ressaisir : quelques tables avaient survécu au massacre. Je m'en approche et remarque que la-fille-piqueuse-de-toasts était installée à l'une d'entre elles, au côté de l'Absol dont je ne remarquais que maintenant les couleurs insolites. Cela me fait penser que moi aussi j'ai des Pokémons, et que eux aussi peuvent profiter de la soirée... Je sors l’intégralité de mes Pokéballs et les jette au sol. Dans un  grand rayon de lumière, Oz, Goldfroy, Soul, Lucina, Châtaigne, Webble et Meg apparaissent. Je me baisse à leur hauteur et montre de la main toute la salle.

« -Si vous voulez vous amuser un peu, vous avez quartier libre. Ne quittez pas le bâtiment, et dès que vous avez un soucis ou que vous êtes fatigués, revenez me voir ! »

Tous mes Pokémons à l'exception de Lucina qui bailla et Soul qui grimaça poussèrent des cris de joie, avant de se disperser. Oz et Goldfroy partirent en direction de ce qu'il reste du buffet, Meg et Châtaigne sautillèrent jusqu'à une sono, intrigués, Webble grimpa sur le sommet de ma casquette et Lucina et Soul ne bougèrent pas d'un poil. Comprenant que ces deux derniers n'étaient pas des fêtards, je les rappelais dans leurs Pokéballs respectives puis allais rejoindre la-fille-piqueuse-de-toasts. Après tout, elle m'en en avait proposé non ? Je ne dois pas avoir de raison de me méfier d'elle.

« -Euh.... Je ne me suis pas présenté tout à l'heure ! Ginji Labelvi, Voltali. Qu'est-ce qu'il s'est passé avec le buffet ? Pourquoi tout est renversé ? Il reste bien quelques tables mais je sais pas si je vais tenir la soirée avec ça... »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 22 Juil - 20:47
Un bal de promotion… Je ne savais pas vraiment quoi penser sur le coup puis je me laissais tenter rapidement par l’envie d’aller danser avec Noctis. Ce serait surement un moment agréable à partager et l’occasion de rencontrer les nouvelles têtes de l’école. Et puis, j’’étais certaine de croiser quelques amis pour papoter un peu sur leurs projets pour ces vacances. Personnellement, je comptais bien rester quelques temps ici, sur l’île Cobaba afin de profiter des activités mise en place par l’école. De plus, c’était un nouveau lieu qui me tardait de découvrir et j’avais déjà des idées en tête pour entamer une exploration au Mausolée Scorvol. Enfin, je partirais certainement dans une autre région mais je devais déjà établir une destination finale car beaucoup m’intéressait. Je devais m’y pencher sérieusement les temps à venir ! Mais pour le moment, je devais profiter de cette soirée et mettre tout cela de côté.

La robe que je m’étais achetée était assez originale et épousait relativement bien mon corps. En bas, elle était de couleur noire et tombait en profondeur, jusqu’à mes pieds. Au niveau de ma hanche droite, il y avait une grande ouverture qui laissait une vue incroyable sur mes jambes. Mais un ruban de couleur bleu rejoignait les deux pans de cette robe sur la hauteur, se terminant au un tiers de ma cuisse. On retrouvait cette couleur en haut de ma tenue, formée par une sorte de bustier qui tombait de chaque côté de mes hanches. Ma coiffure restait néanmoins sobre : je les avais détachés et ils ondulaient légèrement dans mon dos. Il y avait un unique ornement, un nœud papillon bleu que j’avais fixé sur le côté gauche et qui dégageait mon visage.

A présent prête, je quittais ma maisonnette pour rejoindre les festivités qui avaient commencé depuis quelques minutes déjà. J’étais en retard et mon partenaire devait s’inquiéter. Je n’avais pas fait attention à l’heure et je commençais à m’en mordre les doigts. Ainsi, je pressais le pas sans pour autant courir comme une dératée et me planter au sol lamentablement. Je me trouvais enfin devant cette salle de réception, non loin des cabanes que l’on nous avait attribuées et il y avait déjà de nombreuses personnes. Je jetais un bref coup d’œil aux alentours et ne trouvais pas Noctis. Je découvrais même que le buffet était clairement un terrain miné et que j’avais peu de chance de mettre la main sur quelque chose. Quelque peu perdue, je ne trouvais aucune tête familière et fonçais directement vers les tables.

Mon regard continuait sa trajectoire jusqu’à ce que je m’arrête sur deux personnes familières, stoppant ma course. J’avais enfin trouvé le brun en compagnie d’une autre fille attablés plus loin. En m’attardant sur cette dernière, je reconnaissais clairement Chiho, une amie avec laquelle j’avais participé à certains évènements comme le cours du professeur Roseverte, l’expédition à la Grotte Granite ou encore notre étude sur les Corayon. Au début, je m’étais crispée et des questions fusaient de mon esprit à tel point que ça me tournait l’esprit. Ma jalousie faisait clairement surface et je tentais de lutter en me disant qu’il y avait bien une raison. Ainsi, je m’approchais d’eux. Heureusement que j’étais douée, gardant mon habituel sourire au visage qui permettait d’effacer ce que je pensais tout au fond de moi. Le mensonge, un art subtil. Le tout était de le retranscrire sur le visage sans que personne ne se doute de quelque chose. Et j’étais assez douée dans ce domaine.

« Gardes précieusement cette photo, je suis certaine que tu vas pouvoir l’exploiter pour le faire chanter ! » plaisantais-je, un sourire au coin des lèvres, accordant un bref regard à mes deux interlocuteurs. Le silence planait un petit instant, comme s’ils ne s’étaient pas attendus à ma présence. Apparemment, j’avais brisé leur petit moment. Je fixais silencieusement Noctis pour capter son regard... Je haussais finalement les épaules et poursuivais après m’être raclée la gorge. « Heu… Désolée. Je vous laisse. A plus tard ! »

Je filais sans perdre un instant, en leur adressant un signe de main et en me disant que j’aurais mieux fait de ne pas m’approcher. Je ne savais plus trop quoi penser, me laissant guider par mes pas. Même les professeurs étaient de la partie et ils se lâchaient vraiment. Je devrais peut-être en faire de même ? J’espérais quand même au fond de moi qu’il ne me fasse pas trop patienter, déjà qu’il m’avait oublié ! Perturbée, je redressais la tête pour me rendre compte que j’étais de l’autre côté de la salle et que j’avais bousculé des gens sans me rendre compte. Juste en face de moi, il y avait une table disponible et je m’affalais littéralement sur la chaise. Bon, ok… Pour cette fois, c’était vraiment mal barré. Et à moins de rester ici à me morfondre sur place, je n’avais rien à tirer de cette fichue soirée. Je me levais lentement et me dirigeais sur la piste de danse avant d’être entrainée par des personnes inconnues. Je devais essayer de passer du bon temps puisque c’était l’occasion de faire connaissance avec d’autres.

Informations :
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2528
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mer 23 Juil - 1:45
Entre-temps, quelques filles semblaient avoir pénétrer dans les toilettes afin de se faire quelques retouches maquillages. La précision dans chaque traits est-elle vraiment nécessaire ? Mon mascara aura sûrement un peu coulé d'ici la fin de la soirée, mais ça ne deviendra pas moche pour autant... Non ? Au final, je suis quand même assez négligente, non ?
J'étais descendue de la banquette afin de me mettre debout, comme toute personne banale. Je tripotais nerveusement les lanières de mon sac sans vraiment savoir pourquoi. Soudain, une voix derrière moi me fit froncer les sourcils. On s'adressait à moi.
J'hésitai à ignorer une telle question. Mais une main s'abattit sur un des pistolets et le saisit. Les clapotis d'eau ainsi que quelques cliquetis me firent comprendre que l'inconnue semblait s'amuser avec. Je plaçai mon bagage sur mes épaules et me retournai finalement, un sourire aux lèvres.

Une de mes mains attrapa un pendentif de mon collier, le faisant tournoyer. J'observai la silhouette en face de moi. Jamais rencontrée chez les Pyrolis, néanmoins, j'avais déjà pu la croiser quelques fois dans les couloirs de l'académie. Ce n'était pas une nouvelle arrivée en ce début de moi. Son visage me frappa. Aucun trait de maquillage visible. C'était plutôt rare, à un bal, je dois dire. Naturel ou négligence ? Si tel est le deuxième cas, elle avait néanmoins pris l'initiative d'enfiler une robe. Logiquement, en procédant par élimination, je l'aurais plutôt placée chez les Givralis, à la première impression, malgré une certaine prestance dont elle dégageait. Elle possédait une soyeuse chevelure châtain, mi-longue. J'entrouvris mes lèvres. Cependant, les paroles mirent plus de temps à se faire entendre.

« Je n'y gagnerai pas grand chose. Mais si je reste tranquillement à batailler pour le reste du buffet, non plus, non ? À part quelques kilos, peut-être, mais franchement, je peux très bien m'y passer. Au final, il faut bien trouver de quoi se divertir à ce bal, non ? C'est juste que certain trouveront des autres moyens pour passer le temps. On a encore toute une vie devant nous, il faut bien trouver de quoi se divertir. Un peu de punch, ça ne fera du mal à personne. »
Je ponctuai le tout d'un haussement d'épaule puis la dévisageai pour me faire une idée de ce qu'elle pourrait bien penser de ma tirade. D'un mouvement de doigt habile, je poussai ce qui me revenait vers moi, avant de le rattraper de l'autre main, laissant retomber mon collier par la même occasion dans sa position de base. Je passai mon majeur dans l'anneau contenant la détente avant de serrer le poing puis croiser les bras. Je m'appuyai en arrière.

« C'est parce que les gens sont trop exigeants ou trop soigneux qu'ils éprouvent le sentiment d'être ridicule. Donc au final, ce n'est pas vraiment moi qui causera ce sentiment. Il faut apprendre à voir la vie sous d'autre angle. Tu penses vraiment que les enfant de sept ans trouveront ça ridicule ? Eux au moins, ils ont une vision de la vie plus joyeuse, bien que peut-être un peu naïve. Mais c'est ce qui apporte l'émerveillement de découvrir des nouveautés aussi, après tout. »
Je réfléchis quelques instants, hésitant à sortir de cette pièce. Une idée traversa ma tête. Mais après réflexion, je décidai d'y renoncer. Cela aurait bien pu réduire en bouilli l'intérêt de tirade.

Spoiler:
 

_________________



Chypre Hamilton
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 24 Juil - 12:52

Ses traits étaient légèrement arqués dans un effort pour mieux me dévisager. Peut-être essayait-elle de mettre un prénom sur ce bout de chair féminine qui arpentait les jardins de l’académie ? Mon ton neutre aurait pu l’irriter mais rien ne transparaissait sur sa bouille. Ses yeux électriques ne me laissant pas deviner ses pensées. Sa voix posée m’exposa sa réflexion fondée, j’écoutais les syllabes s’écoulait naturellement de ses lippes. L’ennuie, hein ? Je la reconsidérai rapidement avec sa robe couleur pomme et denim, son bagage fleuri et son flingue. Toute cette extravagance n’était donc pas déployée pour « jouer » à la cavalière de bal ou se distraire avec trois copines inséparables ? Il fallait mettre du « punch » pour oublier les pesantes aiguilles de l’horloge ? Je ne m’y attendais pas, aussi j’écoutais avec une attention redoublée son discours. Tout en tendant l’oreille, je m’amusais à manipuler le pistolet, alignant mon regard dans le viseur ou effleurant avec envie la gâchette de mes doigts  fins.

La « jolie » blonde insista, parlant des émotions écorchées de l’enfance. J’aimais bien la façon qu’elle avait d’en parler car cela me rappelait les jours où l’écorce des pins égratignait mes paumes et où la pluie battante imbibait mes vêtements. Je fermais les yeux pour mieux gouter au parfum sauvage de mes souvenirs et les rouvrait. Je n’étais plus une enfant. Je reposais l’arme entre les dextres de la blonde qui tripotait l’anneau suspendu à son cou. C’était fini le jeu du Chaglam et du Rattata, cela ne menait à rien de vouloir prolonger leur existence. Je lançais à l’autre un regard lourd et prenais mon temps pour détaché les syllabes de ma réponse.


« C’est terminé. Nous ne sommes plus des enfants. »

Et je poussais le battant des WC pour retourner dans la salle de fête. Je scrutais d’un œil nouveau la masse qui tournait, se gavait, riait, grimaçait. Dans le fond peut-être était-il tous comme la demoiselle armée, morts d’ennuis, cherchant en vain une issue aux heures qu’ils leur restaient. Et toi comment fuis-tu l’ennuie ? Un sourire naquit sur mon visage alors que je sortais mon Ipok avec souplesse de son carquois. J’ouvrais la fonction « notes » de l’appareil et cliquait sur le dossier « Environnement » avant de tapoter sur les lettres de mon stylet. J’arrivais à faire abstraction du bruit pour me concentrer sur les lignes à écrire. Je résumais rapidement la situation du bal, avant de détailler chaque événement, je jouais au peintre sauf qu’au lieu d’une palette j’avais un clavier et en guise de pinceau un stylet. L’étrange ballet dansaient par une poignée d’affamés autour du plateau de toast au foie gras, les sourires un peu trop larges de Chiho et Noctis avant que la délicate Ambre ne surgisse, même le maquillage dégoulinant d’eau pailletée des malheureuses qu’Hope avait piégées. Mon angoisse disparaissait petit à petit. J’étais bien, tassée contre un mur à admirer les lampes qui grillaient à mesure que Gaston les rallumait ou encore les déhanchés allumeurs d’Hearnett et Creed. Bel m’avait trouvée, lovée comme un serpent gras et velu entre mes jambes, il surveillait avec un brin de curiosité les festivités. Peut-être qu’une part du flot de mots déversés dans les notes de l’Ipok irait rejoindre la Gazette. J’avais  toujours secrètement rêvé d’envoyer un ou deux potins à Ezra.

Actions:
 

_________________



perso' le plus studieux

Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 28 Juil - 15:47

Le Bal de Promotion : Irruption imprévue
feat. All (Libre)

Encore une journée qui s'achevait et qui allait te procurer une nouvelle surprise tandis que la nuit commençait à s'abattre sur le campement principal de l'île Cobaba. A bien y regarder, la lune habitant jalousement le ciel semblait être dans sa phase de quartier, donnant une impression de rondeur à l'horizon étoilé de part en part du globe. Une nuit sans bruit majeur, sans invasion intempestives de pokémons insectes en tout genre, qu'ils eurent été urticants ou simplement venimeux. Non, rien qui ne pouvait perturber le cours d'une journée sans fausse note, qui avait été généreusement gâté en potentiel solaire, et qui t'avait permis de prendre quelques couleurs déjà !

Et pour couronner cette énième journée d’intégration au sein du corps d'étudiants prochainement admissibles à la Pokémon community, ainsi que ceux déjà inscrits de par l'année déjà écoulée, tu allais te diriger vers le centre névralgique de ce complexe de vacances, et tu allais mettre les pieds dans une salle vaste et fournies en décorations, en mobiliers, et en audience. Tu n’avais pas réellement prévu de te changer lorsque tu avais décidé de t’aventurer dans cette bâtisse spéciale, dont le fond sonore avait attisé ta curiosité … mais tu te confrontas très vite à l’erreur que tu avais commise, car sans le savoir, tu t’étais immiscé au Bal de Promotion de ce début de mois de Juillet, qui accueillait étudiants déjà inscrits et nouvelles recrues, pour profiter des buffets, de la piste de dance et de la compagnie de tous les comparses futurement visibles à la Pokémon Community. Tu n’espérais qu’une chose, c’est que personne ne t’eut vu rentré dans la salle, ni te cacher derrière le buffet des hors-d’œuvre, pour ne pas avoir à te sentir honteux d’être passé en mode décomplexé vestimentairement parlant à une soirée de haut standing.

Tu restas alors caché derrière la pile de condiments et de mets en tout genre, chauds et/ou froids, en attendant que quelqu’un ou quelque chose te permette de vivre cette soirée d’une autre façon que dans la honte, la gêne et la sensation d’avoir fait irruption là où tu n’aurais pas dû être.



Résumé du post :
 
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mer 30 Juil - 17:57
Chiho avait pris une photo. Une photo de lui en train de faire une grimace. Il se sentit rougir et s'enfonça dans le col de sa chemise, gêné. Mince. Mince, mince, mince. Qu'est-ce que... Oh, il ne voulait pas qu'on la voit, cette photo ! Et la voix d'une personne bien connue le tira de ses pensées. Ambre. Et voilà. Oh non. Elle l'avait vu sur cette photo. Sa rougeur ne fit qu'augmenter et il s'apprêtait à rétorquer que ce n'était pas du tout ce qu'elle croyait... Jusqu'à poser réellement ses yeux sur elle. Aucun son ne sortit de sa bouche, alors qu'il la dévisageait allègrement de haut en bas. Radieuse. Sublime. Y avait-il un mot pour décrire l'effet qu'avait cette terrible partie fendue qui dévoilait ses jambes ? C'était... C'était... Mais les gens ne pouvaient pas la regarder comme ça ! Ils n'en avaient pas le droit ! Lui et seulement lui ! Mince. Elle était si jolie que maintenant, il voulait la kidnapper sur place, pour l'emmener dans un endroit où ils ne seraient que tous les deux. Il dû faire un effort considérable pour contenir la rougeur de ses joues qui s'intensifiaient, et avant même qu'il n'eut le temps de se remettre de ses émotions, elle était déjà repartie. Bien sûr. Elle avait dû se sentir gênée. De le voir comme ça, avec Chiho. Il se mit à fixer le sol, soudainement devenu palpitant. Que faire ? Laisser Chiho seule ? Il l'avait emmenée pour se changer les idées. Il ne pouvait tout simplement pas la lâcher comme ça, en plein milieu. D'un autre côté, il se doutait que ce n'était pas non plus très agréable pour sa Miss. Qui était d'ailleurs sur la piste de danse. Qui étaient ces garçons, au juste ? Il fronça les sourcils et s'efforça de cacher sa moue bougonne, en tournant la tête. Vers Chiho. Ah bah bien, maintenant il avait un témoin.

« … Tu n'as absolument pas vu cette tête de jalousie que je viens de faire, d'accord ? »

Il se mit à repenser à ce qu'avait dit Chiho plus tôt, avant qu'Ambre n'arrive. Ses joues se recolorèrent à nouveau. Professeur Flavelle. Intérieurement, il ne pouvait tout simplement pas nier que cette appellation lui plaisait. Il ne serait probablement jamais professeur, cela dit...

« … A supposer que je devienne professeur un jour, interdiction également de montrer ça à mes futurs potentiels élèves. C'est ma grimace spéciale pour remonter le moral. Devine qui me fait ça quand je suis à plat ? »

Dream était vraiment un pokémon exceptionnel, par bien des aspects. En attendant, son problème n'était clairement pas résolu. Il se sentit terriblement mal à l'aise et terriblement minable, mais finit par demander à Chiho :

« Dis, hm... ça te dérange si on passe la soirée à trois ? Que je rattrape ma Miss et que je l'invite à rester avec nous ? »

Ce qui lui semblait être le meilleur compromis. Il ne voulait vraiment pas laisser Chi seule comme ça, mais en même voir Ambre avec de parfaits inconnus lui étaient insupportables. Il fronça davantage les sourcils en voyant la distance qui la séparait du garçon qui dansait avec elle. Jalousie, jalousie. Une voix dans sa tête le taquina, et il se sentit terriblement minable. Il savait pourtant qu'elle apprécierait sans doute peu, mais il jura dans une partie de lui-même qu'elle ne serait pas là pour tenir la chandelle.

« Je suis vraiment possessif, je crois. »

Il détourna son regard de ceux qui lui tournait autour et regard avec intensité la jeune femme à ses côtés. Elle aussi, elle était belle. Est-ce que les autres garçons étaient jaloux aussi ? Son attitude était-elle seulement correcte ? Il l'ignorait. Comme s'il cherchait des réponses, il se plongea dans les yeux de sa camarade.[/color]

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mer 30 Juil - 23:00
J'avais toujours des paillettes plein les cheveux, et avec tous ces reflets brillants je me sentais comme un Couafarel tout droit sorti du toilettage. Et bon au risque de décevoir pas mal de monde, je ne trouve pas les Couafarels particulièrement beaux. Enfin dans tous les cas je n'avais pas manqué de voir l'expression contrite d'Ambre, qui cachait pas mal d'autres choses, je n'en doutais pas. Après tout j'étais bien placée pour comprendre que trouver son petit ami en bonne compagnie ce n'était pas très agréable, même si en occurrence je n'avais aucune arrière pensée envers Noctis. D'ailleurs je n'eus pas le temps de m'expliquer ni même de répliquer quoi que ce soit, car ma consœur scientifique disparut rapidement au milieu de la foule en direction de la piste de danse. Devinant rapidement ce qui se passait, et notamment la jalousie qui devait habiter les deux membres de ce couple si obstiné, je souris tristement, sachant déjà quelle serait ma prise de position. Essayant de me faire diplomate, je murmurai.

« J'ai absolument rien vu, monsieur Flavelle. Mais ne tire pas une tronche pareille, sinon bientôt ce sera moi qui devrai faire des grimaces pour te remonter le moral. Oh, et cesse de te miner pour moi. Va la retrouver et ne te soucie pas du reste. Tu as déjà beaucoup fait pour moi et je ne veux pas te causer de soucis. »

Dodelinant de la tête, je refusai sa proposition de passer la soirée à trois. Non, Ambre allait juger que je jouais la cinquième roue du carrosse, et ce à raison. Deux c'est bien, trois c'est trop, comme on dit. Et si vous en doutez, vous n'avez qu'à étudier les Triohydre et les Dodrio ! Enfin bref, je savais ce que je voulais, et je n'allais pas laisser les bonnes intentions de Noctis saper son couple. Cognant amicalement son épaule de la mienne, je l'aspergeai involontairement de mes confettis multicolores.

« Va la rattraper et amuse-toi bien, pendant que moi je vais essayer de manger quelque chose. Attendre des fantômes, ça creuse ! Oh et promets-moi de ne pas en venir aux poings, d'accord ? »

Je comprenais très bien le sentiment de possessivité qui le dévorait, et je savais aussi qu'il était capable de presque tout pour défendre les gens qu'il aimait. J'avais déjà eu le loisir d'observer la beigne bien sentie qu'il avait décochée à Eric Stone le jour de la Saint Valentin, et quelque part je ne tenais pas à ce qu'il réitère. Après tout le bal était l'occasion de s'amuser, pas de finir à l'infirmerie une nouvelle fois ! Non, décidément cela ferait trop plaisir à Needle. No way ! Le tirant par la main pour le lever et le pousser vers la piste de danse où se trouvait Ambre, je fis des V avec mes doigts avant de lui faire un clin d’œil victorieux. J'allais mieux, grâce à lui et son initiative de briser la coquille de ma solitude, alors il n'avait pas à s'en faire. Marchant vers un coin du buffet, j'évitai le plus possible le Togepi enragé qui grondait à chacune des approches des affamés du coin. Faisant discrètement le tour pour trouver de quoi calmer le grognement indistinct de mon estomac, je finis par heurter quelqu'un sur ma route, agrippant de justesse son poignet pour lui éviter d’atterrir tête la première dans un énorme pot de ponche.
Je reculai alors en marmonnant des excuses, tête basse et rouge jusqu'aux oreilles. Néanmoins quand je levai les yeux, je constatai avec surprise que le garçon en question, que je ne connaissais pas, était paré d'un débardeur, d'un short de bain, et de tongs. Oui... une drôle de tenue, vraiment. Intriguée, je me demandai un instant s'il y avait un concours de déguisements, ou bien si la soirée était à thème. Regardant autour de moi je vis que les gens, bien que débraillés et parfois aspergés d'eau, de paillettes et autres joyeusetés, étaient habillés comme moi. J'expirai de soulagement, me disant que pour une fois ce n'était pas moi qui jouais les touristes.

« Dé... Désolée, j'étais un peu distraite. Ça va ? » Je le regardai brièvement, avant que mon ventre pousse à nouveau un gargouillis digne d'un cri de Némélios. Gênée je souris sans trop savoir où me mettre, observant les environs pour voir comment je pourrais atteindre la nourriture sans me faire étriper par le « secrétaire » du vice-directeur Rivardi, ou bien par par le directeur Cadigan, qui n'avait toujours pas lâché le buffet d'une semelle.


Résumé:
 

_________________
Evenement #9 : Bal de promo - Page 2 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 31 Juil - 3:26
Ce fut une journée épuisante, non pas par la quantité d'activités qu'elle avait proposé, mais plutôt par cette chaleur assommante qui poussa la rousse à ne sortir que pour aller se baigner, histoire d'en finir avec cette mauvaise sensation de transpiration. Ce n'est pas très classe d'avoir des auréoles sous les aisselles ou même de puer la sueur à un point tel qu'un Grotadmorv serait capable de vous prendre pour une de ses comparses. Quitte à croiser n'importe qui, Ruby y était allée, restant cependant isolée en compagnie de ses Pokémon. En bref, ce fut une journée épuisante également par son ennui puisque l'étudiante passa un bon nombre d'heures à nager en rond sans réel but. Comme un Magicarpe ? Oui. C'est une comparaison qui se faisait.

Le soir venu, il faisait tout de suite plus frais. La demoiselle avait l'impression de revivre, si bien qu'elle partit se balader un peu partout sur l'île, même si encore une fois elle n'avait aucun objectif en tête. L'indécise profita de la pénombre pour effrayer quelques élèves insouciants à l'aide de ses spectres. Un passe-temps assez normal pour une spécialiste du type, me direz-vous. Mais la prochaine victime ne fut pas effrayée, bien au contraire. Au moment où la jeune voulut lui faire peur, son iPok sonna, brisant ainsi le silence nocturne mais aussi sa tentative d'effroi.

"Salut Ruby, comment vas-tu ? Tu viens au bal ce soir ? J'espère t'y voir !"

Elle remarqua également que le message avait été envoyé aux environs des 19h30 et qu'elle ne le recevait que maintenant, alors qu'il faisait nuit. Sa réaction fut donc des plus naturelles. Ruby jura silencieusement, maudissant Riven Rivardi et ses plans bizarres pour économiser de l'argent. À tous les coups, la couverture réseau de l'île était en gruyère, à l'image de la bonté de l'organisateur qui se creusait encore plus chaque jours pour au final disparaître. Naturellement, elle répondit cependant à Orren.

Le bal ? Mince ! J'avais carrément zappé ça ! Excuse-moi, je viens au plus vite !

"Au plus vite", hein ? Cette partie là n'avait pas été écrite en étant prise à la légère. La rousse sortit de sa cachette découverte mais qu'elle trouvait pourtant toujours aussi attrayante et se rendit à la cabane. Plus personne dedans. Ils étaient sans aucun doute déjà partis au fameux bal, tandis que Ruby n'avait même pas jeté son dévolu sur une seule robe. Résultat, elle en choisit une dans la hâte, aux coutures sans trop de volume, à ras du corps pour le buste et bien plus dégagée au niveau des jambes. Sa timidité lui avait cependant interdit de prendre quelque chose de voyant. Ainsi, son choix se porta sur du noir. Avec cela, elle sortit de sa valise un ruban d'un violet sombre qu'elle mêla délicatement à sa chevelure sous forme de joli nœud. Et enfin, elle hésita longuement sur les chaussures à prendre, s'arrêtant finalement sur du chic mais discret. En bref, un truc avec lequel une jeune ne devrait pas marcher. Bien heureusement, les talons n'étaient pas bien hauts.

Dans cet accoutrement, elle avait bel et bien l'air d'une fille à papa, impression qu'elle cherchait constamment à ne pas donner. Mais elle n'avait plus le temps d'hésiter, bien trop en retard pour cela. Ainsi, elle se précipita maladroitement sur les lieux du bal dans lesquels elle pénétra. Son assurance descendit aussitôt de quelques niveaux. C'était bondé de monde, si bien qu'elle chercha à se faufiler à travers les gens telle une souris dans un labyrinthe. Seul bémol, elle ne savait pas où trouver son bout de fromage. De toute manière, comment l'abordera-t-elle ? Sûrement pas avec un « Salut ! Je suis là ! Tu veux danser ? Au passage, tu sais que je t'aime un peu, voire beaucoup ? ». Cette pensée la fit déprimer et perdre la dernière dose de courage qu'il lui restait. Ruby s'installa donc dans un coin de la salle en marmonnant dans sa barbe, cherchant désespéramment un moyen d'aborder Orren.


Résumé:
 

_________________

Ikiala Rosenbach
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 31 Juil - 10:27



Bal de promo.



Une très bonne journée, riche en découvertes et en rencontres, voilà comment la Givrali pouvait décrire ce jour de vacances qui venait d'avoir lieu. Ikiala avait eu l'occasion de rencontrer Aaron, un nouveau assez discret, mais dont la compagnie n'avait pas était désagréable du tout. La rouquine espérait d'ailleurs pouvoir le recroiser durant le bal de ce soir.
En effet, la direction avait jugé bon d'organiser un bal de promo dans une grande bâtisse au milieu du village de vacances. Ikiala avait donc pris soin de se préparer pour l'occasion, et sur les conseils avisés (ou pas) de ses pokemons, avait finalement opté pour une robe mi longue rouge sans décolleté, de toute manière sur elle ça n'aurait servi à rien. La jeune c'était ensuite dirigée vers la salle où devait avoir lieu le bal, elle était en retard, la sortie dans la jungle de cette après-midi l'ayant fortement encouragée à reprendre une douche plus longue que d'habitude. Son Pichu, toujours perché sur sa tête semblait très heureux d'avoir résolu le casse-tête que lui avait proposé Ikiala en coiffant ses cheveux ainsi, le bébé pokemon n'avait épargné de la coiffure un peu élaborée que la jeune fille avait tentée de faire, que la tresse descendant le long de sa joue droite. La souris jaune semblait toute excitée à l'idée d'entrer dans cette salle remplie de bruits et de gens habillés comme des Joliflors ou des Pingoleons.

Après un petit instant perdu dans ses pensées, Ikiala entra dans la grande salle. La fête semblait déjà avoir eu son lot d'animations, la rouquine pouvant observer ci et là des jets de paillettes, de confettis, des flaques d'eau ? Visiblement il y avait de quoi s'amuser. Le premier réflexe de la rousse fut de chercher du regard des gens qu'elle connaissait. Elle pensa tout d'abord à Cleve, sa camarade de dortoir, malheureusement Ikiala ne repéra nulle part les cheveux roux de sa comparse. La jeune fille pu par contre apercevoir Noctis, un peu plus loin, près de la piste de danse, mais ce dernier semblait en pleine discussion avec Ambre, aussi valait-il mieux ne pas les déranger.
Finalement Ikiala dû se rendre à l'évidence, elle connaissait la plupart des élèves de vue, mais n'avait jamais eu l'occasion de parler avec tout le monde. Passait-elle trop de temps à s'entrainer ? En tout cas le Pichu de la jeune fille ne semblait pas déranger par la réflexion de sa dresseuse, et avait déjà entrepris son propre voyage, en direction du buffet, lieu sacré où il pourrait remplir son estomac de bébé pokemon affamé. Il y fut très vite rejoins par Ikiala, qui c'était rendu compte que son pokemon ne se trouvait plus sur sa tête. Le Pichu avait entrepris d'escalader la table, mais il fut arrêté par sa dresseuse qui vint le poser directement au sommet de l'édifice qui semblait bien trop grand pour lui. Étonnement le Pichu ne se dirigea pas vers de la nourriture, mais vers le centre de la grande table, passant au milieu des différents apéritifs et des coupes de champagne pour venir sautiller en regardant dans une direction, visiblement tout content.
Ikiala fit donc le tour de la table pour rejoindre son Pichu et voir ce qui le rendait si heureux. Elle reconnut d'abord Chiho, une fille du dortoir Pyroli avec qui elle avait eu l'occasion de discuter mais qu'elle ne connaissait pas tant que ça. Et à côté, toujours aussi discret, quoique sa tenue pouvait contraster avec celle des autres élèves, Aaron, à qui le Pichu faisait de grands signe en sautillant sur place. Ikiala adressa un sourire ainsi qu'un geste de la main aux deux élèves pour les saluer.

"Bonsoir Chiho, ça fait longtemps. Et je suis contente de voir que tu es venu Aaron. Comment allez-vous tous les deux ?"

HRP:
 


Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 31 Juil - 19:46
Orren était gentil. Non, vraiment, très gentil. Le genre de garçon qui aurait pu faire fondre son cœur, en d’autres circonstances. Mais ce n’était pas le cas, heureusement pour Ruby, car Aileen aurait été une concurrente acharnée. D’un geste très naturel, elle saisit son kimono pour le relever délicatement, le préservant ainsi de la petite vague d’eau qui leur arrivait dessus. Si elle sentit ses pieds se tremper d’un coup, elle avait au moins préservé ses vêtements. Enfin, normalement, Hope serait gentille et ne la viserait pas. En tournant négligemment la tête pour voir les nouveaux arrivants, elle vit Ruby se faufiler dans la salle pour se mettre dans un coin, un air presque malheureux peint sur le visage. Et quand elle lui envoya fugacement un regard légèrement hostile, Aileen faillit éclater de rire. Ruby la prenait pour une rivale. Quelle grande blague. C’est vrai qu’elle n’était pas au courant, la jolie demoiselle. Avec un regard espiègle, Aileen tourna la tête vers Orren. Il est temps de lui montrer que ce que chaton dit, chaton fait. En l’occurrence, si tu ne lui demandes pas toi, je lui demande à ta place, et sois sûr que je n’y mettrai pas autant de formes que toi. Saisissant le poignet d’Orren, elle le tira avec autorité vers Ruby, traversant tranquillement la foule pour rejoindre la rouquine et se planter devant elle.

« Bonjour Ruby. Tu t’ennuies ? Moi aussi, ce jaune débile me colle aux pattes depuis le début de la soirée. Tiens, je te le donne, il te tiendra compagnie, tape-le sur le crâne s’il bave trop. Passez une bonne soirée mes lapins ! »

Avec un sourire malin, elle fila, sans oublier de lever les sourcils en direction d’Orren. Chose promise, chose due. A lui de se démerder avec sa timidité maladive, ce n’était plus son problème s’il était incapable d’aligner deux mots correctement sans passer pour un crétin. Bon, que pouvait-elle bien faire maintenant ? S’approchant du buffet, elle rassura rapidement le Togepi qui surveillait pour qu’on ne lui chipe pas ses toasts. Non, elle voulait des chips à l’ancienne posées juste à côté. En la regardant avec méfiance, il poussa le pot de chips vers elle du bout de sa fourchette, et elle les récupéra avec prudence avant de battre en retraite. S’appuyant à une table, elle commença à picorer ses chips, en donnant de temps en temps à Sphax qui levait la tête pour en demander une ou deux. Hope n’était pas sortie des toilettes, Orren roucoulait avec Ruby, bref, elle s’embêtait. Elle se demandait si elle devait quitter les lieux quand le brun de tout à l’heure, revenant de l’infirmerie, convergea brutalement vers elle en la noyant de questions. Ginji Labelvi. Il est où le buffet ? MAIS OU EST LA BOUFFE ENFIN ?! Aileen reposa son bol de chips vide à côté d’elle avant de lui répondre.

« Aileen Sôma, Pyroli, et enchantée. Un Coupenotte s’est pris les pattes dans la nappe et a renversé le buffet, rapidement imité par une fille que je ne connais pas, du coup il n’y a plus rien à bouffer et j’envisage sérieusement d’aller braquer les cuisines. Et fais gaffe, t'as un pied dans l'eau là, il y a eu un semblant de bataille d'eau pendant ta sieste. »

En levant les yeux, elle maîtrisa à grand-peine un mouvement de recul. Une, une, UNE PUTAIN D’ARAIGNEE. Ce mec se baladait avec une araignée sur la tête. Irk. Se sentant observée, l’araignée électrique agita ses mandibules pour lui dire bonjour. Bon sang mais quelle horreur. Prenant sur elle et ravalant son aversion prononcée pour les arachnides, Aileen tendit le doigt vers le petit Statitik, et retint un frémissement quand il le serra de ses mandibules, comme pour lui faire une poignée de main. C’est, c’est vraiment horrible. Heureusement pour elle, il n’existait aucun Pokémon Dragon ressemblant à une araignée, Orren lui épargnerait donc cette horrible cohabitation. Une araignée, et elle s’était laissée toucher par une araignée, brrr. Bon. Effaçons cette horrible image de notre esprit et passons à la suite. Il avait une araignée – brrr – électrique sur la tête, Aileen penchait vers le Topdresseur spécialisé. Pas insecte. Electrique ? Certainement. Elle demanderait à Orren, vu qu’il est Voltali aussi.

« Au fait. Ca va toi ? Le Togepi n’y est pas allé de main morte quand même. C’est quoi qui t’a guéri, les piqûres, ou la perspective des piqûres ? »

La brune esquissa un sourire complice. Le sadisme doucereux de Needle était connu de tout l’académie, après tout.


Résumé du rp:
 

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 31 Juil - 23:00
Ginji Labelvi
      Rp commun



« Bal de promo »


La jeune fille posa le bol de ships à côté d'elle avant de se présenter. Aileen Sôma, Pyroli, soit La-fille-des-toasts, je m'en souviendrai. Alors comme ça un Coupenotte avait tout fait renversé ? Mais qu'est-ce que j'allais manger moi maintenant ? Ça ne sert à rien de rester au bal si je n'ai plus rien à me mettre sous la dent !
A sa dernière remarque, je réalisais en effet que j'étais juste sur une flaque d'eau. Je reculais puis balayais la salle du regard pour voir que d'autres lieux ont été ainsi miné... C'était bien le moment de faire une bataille d'eau ! On est là pour faire la fête, pas pour autre chose -pense le gars qui ne fait que bouffer-.
Aileen eut alors un léger tremblement après avoir relevé la tête. Webble se trémoussa sur ma tête comme il avait l'habitude de le faire pour saluer quelqu'un, tendit que la Pyroli tendit sa main doucement. Elle semblait y aller un peu à contrecœur, mais peut-être n'était-ce qu'une impression. Je souris puis caressais la tête du Statitik. Je rigolais à sa question dont elle connaissait sûrement déjà la réponse.

« -La deuxième option ! Enfin, il faut dire que je commence à avoir l'habitude, à force de me retrouver chez cette timbrée... Donc, le buffet est hors-service, il faut que je trouve quelque chose à me mettre sous la dent... »

Je repensais alors à la phrase d'Aileen au sujet de la cuisine. Elle envisageait sérieusement ? Ça voulait tout dire. Je ne sais pas si c'est une très bonne idée, mais d'un autre côté, il vaut mieux manger tout ce qui se trouve là-bas avant qu'il finisse écrabouiller ou tremper comme le trois quart du buffet.

« -Braquer la cuisine.... C'est très risqué, tu n'as jamais vu l'équipe de Mama Odie ? La dernière fois ils ont failli m'égorger... » Je passais ma main sur mon cou comme pour le protéger à cette pensée « … Si on veut espérer piquer quoi que ce soit, il faut qu'ils soient occupés en dehors des fourneaux.  »

Je me grattais l'arrière de la tête comme j'avais l'habitude de faire lorsque j'étais plongé en intense réflexion. La seule chose qui ferait réagir Mama Odie, ça serait qu'on lui vole sa nourriture, mais c'est justement ce qu'on veut faire.... Et si....

« -Hmm... Je sais ! Il faudrait que l'un de nous deux arrivent à rassembler de la nourriture dans un plat. Il ne faut pas qu'il y en ait nécessairement beaucoup, mais juste assez pour que la quantité paraisse énorme... Il faudra alors se précipiter dehors, et tandis que les Pokémons de Mama Odie poursuivent le pseudo-voleur, l'autre se faufile dans la cuisine et pique le plus de nourriture possible ! Je peux servir de leurre tandis que tu choppes de la nourriture, mais attention je ne pourrai par leur échapper bien longtemps.... »

Mon attention fut alors capté par Gastoon perché sur un tabouret en train de changer une lampe. Des élèves s'amusaient visiblement à faire sauter le jus de certaines d'entre elles. Mes Pokémons Electriks en seraient d'ailleurs parfaitement capables....

« -Ah ! Et arranges-toi pour trouver une lampe aussi, tu risques d'en avoir besoin pour y voir quoi que ce soit! Mes Pokémons et moi allons tout faire sauter... »

Cela ne me ressemblait pas de faire ce genre de trucs, mais alors vraiment pas. Mais, c'était une question de vie ou de mort ! Tous ces aliments qui risque d'être gâchés par quelques rigolos doivent être sauvés !

« -Bien, trouves-toi une lampe tandis que je rassemble de quoi faire le leurre. Si tu n'en trouves pas, je peux toujours te prêter mon Statitik et ma Luxio, ils sont parfaits pour éclairer les zones les plus sombres. Et trouves un sac aussi. Un grand, non, un immense ! Il faut prendre le plus de nourriture possible. On se retrouve là quand tout est prêt.... On va se régaler ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mer 6 Aoû - 12:00
Aileen ouvrit de gros yeux surpris, et étouffa un éclat de rire derrière sa main. Le pillage de la cuisine, à la base, elle disait ça pour déconner, mais le Voltali avait l’air gravement chaud pour y aller et faire un carnage. Mon Dieu mais il était vraiment sérieux avec son plan bancal qui consistait à piller la cuisine ? Bon visiblement il l’avait déjà fait, vu son ton de voix, mais il envisageait sérieusement de le refaire pour bouffer un peu. Aileen aussi avait déjà affronté Mama Odie, elle s’était cachée dans un placard pour échapper à son courroux, et avait attendu pendant quinze minutes le départ du Tygnon, mais ça, évidemment, elle ne pouvait pas le dire. Personne ne la croirait si elle disait qu’elle s’était perchée dans le dernier placard en hauteur au-dessus des plaques de cuisson. Avec un demi-sourire, elle laissa le jaune terminer le compte-rendu de son plan machiavélique avant de prendre la parole.

« Tu te rends compte que je disais ça en l’air, et que tu t’enflammes comme un fou ? Enfin, bref, je vois pas trop en quoi Mama Odie te fait peur, je lui ai échappé, une fois. C’est fou le nombre de placards vides qu’il peut y avoir dans sa cuisine. Cependant, ton plan comporte quelques failles, et non des moindres. »

Reculant d’un pas, elle l’observa rapidement avec une grimace qui voulait tout dire. Trop fin. Pas assez musclé. Vu son regard, il était plein de bonne volonté, mais il ne devait pas faire beaucoup de sport. Bref, le genre de mec qui tape un sprint quelques secondes et qui s’appuie contre un mur en respirant comme un gros fumeur en manque de souffle. Pas génial pour le plan donc, surtout s’il voulait semer le Tygnon ou le Chapignon de la cuisinière. Il fallait donc qu’elle se dévoue. Forgée par les entraînements du Général Jackie, elle courait vite, pendant longtemps, et était parfaitement capable de sauter pour se cacher en hauteur sans être vue ni entendue.

« Ne le prend pas mal, mais t’es taillé comme une brindille. Mama Odie te rattraperait en quelques minutes, tu serais puni, et tu pourrais même pas toucher à la bouffe. Je vais faire l’appât, ça vaudra mieux. »

Le reste du plan était bon par contre. Faire sauter le courant, profiter de l’émoi pour s’engouffrer dans la cuisine et chaparder des trucs. Bien, par contre il allait falloir qu’elle se change. On court assez mal avec un kimono et des chaussures à talons en bois. C’est joli, pas trop dérangeant pour marcher, mais pour courir ça devient déjà un peu plus compliqué, en fait. En plus le nœud dans son dos commençait déjà à se barrer à cause de son mouvement brusque de tout à l’heure. Bref, il fallait qu’elle se change, et vite, sinon ça n’allait vraiment pas le faire.

« Va falloir que j’aille me changer, monsieur le stratège. C’est pas avec un kimono que je vais être efficace, si tu vois ce que je veux dire. On se retrouve devant la porte ? »

Avec un sourire complètement innocent, elle quitta la salle, faisant un rapide coucou à Orren pour lui signifier que tiens, regarde, moi aussi j’ai un cavalier, comme promis. Bon, Orren ne pouvait pas savoir qu’ils allaient faire un mauvais coup, mais quand même. S’il la connaissait un minimum, il saurait que ce sourire plein d’innocence voulait dire qu’il fallait qu’il se planque sous une table, sa Juliette adorée avec lui. Quittant la salle de bal, elle retourna jusqu’à sa maisonnette et ouvrit sa valise pour sortir de quoi se changer. Poussant ses habits habituels, qui ne l’auraient pas aidée à passer inaperçue, elle attrapa des habits posés au fin fond de sa valise, que sa mère avait mis là parce que quand même, ils sont beaux ma chérie. Alors. Ca non, trop précieux. Ca, c’est de la dentelle, il ne valait mieux pas. Ce fut Sphax qui trouva la solution, en tirant du bout des crocs un jean ample et un tee-shirt noir et rouge à longue capuche elfique. Aileen lui caressa la tête en souriant.

« T’es un génie, Sphax. Allez, je mets ça. »

Il lui fallut quelques minutes pour se changer, bloquée avec son nœud dans le dos qui avait réussi à s’emmêler. Elle y réussit toutefois, enfila ses nouveaux fringues, et s’attacha les cheveux, se faisant une grosse tresse qu’elle glissa dans son tee-shirt. Voilà, méconnaissable ! Quittant sa maisonnette, elle alla se poster devant la porte de la salle de bal, se posant contre un mur pour être bien certaine de ne pas être vue de l’extérieur. Il fallut quelques minutes à Ginji pour la rejoindre, changé, serrant dans sa main quelque chose qui ressemblait à une cagoule. Pas de commentaires, Aileen.

« Eh bah, t’as pris ton temps … Bon, j’imagine que t’as pas de Dedenne, hein ? Pas grave. J’te pique ta petite araignée pour le reste, je pourrai en avoir besoin, sait-on jamais. Hey, on se retrouve sur la plage, ça fera romantique comme ça. »

D’un bond, le Statitik quitta la tête de Ginji pour atterrir sur la sienne. AH. MAIS QUELLE HORREUR. Retenant un mouvement brusque, elle esquissa un demi-sourire, et quitta les lieux pour s’engouffrer dans la cuisine. Très vite, elle se saisit d’une assiette et commença à empiler des trucs au hasard dessus, faisant assez de bruit pour attirer l’attention. Gagné.

« SALE PETIT VOLEUR ! QUITTE MA CUISINE IMMEDIATEMENT ! »

Coupure de courant. Bon timing Ginji. Lâchant son plat dans un bruit sourd, elle quitta les lieux en courant, poursuivie par le Chapignon de la cuisinière. L’araignée, sur sa tête, lançait des Cage-Eclair au hasard pour toucher le Pokémon Combat et le ralentir, permettant à sa propriétaire temporaire de quitter le couloir en semant ses poursuivants. D’un bond, elle prit appui sur un mur, et se jucha sur le toit, se plaquant contre pour regarder les deux Pokémon quitter le bâtiment comme deux furies et s’élancer vers les maisonnettes. Perdu ! Etouffant un fou rire, elle descendit du toit, et fila discrètement vers la côte, descendant le sentier escarpé pour s’asseoir dans le sable.

Résumé du rp:
 

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mer 6 Aoû - 15:13
Ginji Labelvi
      Rp commun



« Bal de promo »


Aileen fut en premier temps surprise par cette idée saugrenue. En l'air ? On parle de nourriture enfin !
Finalement, elle préféra faire le rôle de l’appât. Je m'étais proposé de le faire car cela la fou mal d'arriver devant un inconnu et de lui dire « -Hey salut, tu veux te faire courser par un Chapignon enragé ? » , mais c'est vrai que stratégiquement parlant, c'était pas terrible non plus. Je suis loin d'avoir un corps d’athlète et je n'aurai pas tenu longtemps sur un sprint, même si j'ai quelques tours dans mon sac. Enfin, j'ai la partie la moins compliqué au final ! Faire péter un disjoncteur et remplir un sac de bouffe, moui c'est faisable.
La Pyroli me donna rendez-vous devant la porte, le temps d'enfiler une tenue adéquate. Je la saluais avant de me lancer moi aussi dans les préparatifs. Il me fallait rassembler mes Pokémons, et trouver un grand sac.
Je retrouvais Golfroy et Oz en train de s'amuser avec les nerfs de Gastoon. Le Racaillou envoyait la souris électrique en l'air tandis que ce dernier faisait exploser les lampes lorsqu'il était assez proche.

« -A quoi vous jouez tout les deux ?! »

J'attrapais les Pokémons pour les sermonner. Chose ironique puisque je vais leur demander par la suite de faire sauter l'électricité toute la salle de fête, mais ça ils le savaient pas encore. Tout ce que je pouvais leur dire, c'est que je leur promettais de quoi se régaler....
Meg et Châtaigne, plus sages, s'amusaient près du buffet. Ils se cachaient sous la nappe et surgissaient soudainement de celle-ci pour attaquer l'autre. Je leur demandais de rentrer dans leur Pokéball respective puis quittais la salle de fête. Il fallait trouver le disjoncteur.
Dehors, je fis le tour du bâtiment pour chercher l'objet de convoitise. Par chance, la salle des fêtes était alimenté par un réseau privé, ainsi je n'allais pas couper l'électricité de toute l'île, mais uniquement celui nous intéressant.
Maintenant, un grand sac.
Je retournais dans ma cabane où je rentrais dans ma chambre. Mon sac à bandoulière était bien trop petit, je prenais donc en plus un sac-à-dos type randonné beaucoup plus grand. Je mettais également la main sur une espèce de cagoule en laine avec laquelle je jouais quand j'étais petit... Elle ne m'allait plus maintenant, je ne sais pas ce qu'elle faisait dans mes affaires. Enfin, je la prenais tout de même, pensant que je pourrai toujours caler deux trois gâteaux dedans. En sortant de ma chambre, je passais devant la cuisine ou je vis une glacière rangée en dessous de la table. Je l'attrapais également et sortais tant bien que mal de la maisonnette pour rejoindre Aileen à l'entrer. Celle-ci avait quitté son kimono pour une tenue beaucoup plus adaptée à la situation.

« -Eh bah, t’as pris ton temps … Bon, j’imagine que t’as pas de Dedenne, hein ? Pas grave. J’te pique ta petite araignée pour le reste, je pourrai en avoir besoin, sait-on jamais. Hey, on se retrouve sur la plage, ça fera romantique comme ça. »

Romantique ? Je me contentais de hocher la tête en guise de réponse, puis sortais Lucina, Oz et Meg de leur Pokéball. Je mettais le sac bandoulière autour de la Luxio sans lui donner plus d'explication, puis demandais aux trois Pokémons de me suivre. Arrivé devant le disjoncteur, je me mis à parler à voix basse.

« -Meg, arrose cette machine, et ensuite, Oz, tu feras un court circuit avec tes attaques électriques, d'accord ? Lucina, quand ceci sera fait, suis moi rapidement et discrètement.»

Mes Pokémons étaient toujours aussi incrédules, mais hochèrent lentement la tête. Lorsque j'entendis un cri, Meg tira un magnifique jet d'eau sur la machine qui fit alors quelques étincelles, avant qu'une fumée s'en échappe lorsqu'Oz utilisa l'attaque Tonnerre dessus. Je vis les lumières s'échappant des fenêtres de la salle de fête s'éteindrent d'un coup, suivit d'un grand brouhaha.

« -Go ! »

Je rentrais Meg et Oz dans leur Pokéball et fonçais vers la porte de derrière, menant directement à la cuisine. A l'intérieur, j'ouvris la porte du premier réfrigérateur à porté de main et remplis la glacière de gâteaux, fruits et autres sucreries. Sur une étagère, j'attrapais des sachets de ships et de cacahuètes que je fourrais dans la cagoule, puis je remplis le sac de randonné de bouteille de soda, jus de fruit, et même de l'alcool. Enfin, j'ouvris un autre réfrigérateur pour remplir le sac de Lucina avec des boites de toasts préparés à l'avance, des bâtonnets de légumes et quelques pots de sauces. Je me relevais et m'élançais vers la sortie en attrapant un poulet entier et tout chaud en train de refroidir sur une grande assiette. Je quittais la pièce en trombe puis me dirigeais vers la plage tandis que la salle des fêtes étaient en ébullition...

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Jeu 7 Aoû - 11:06
L’événement commençait bien, à peine arrivé et j'étais déjà frappé par madame la malchance. Ne voulant pas trop attirer l'attention, je ne m'exprimais pas. J'acceptais cependant l'aide de Kaeko, la jeune fille me tendait un paquet de mouchoirs pour que je puisse m'essuyer le visage. Après m'être rapidement débarrasser de l'eau, je me tournais vers la top dresseuse. Au point ou j'en étais, je ne reculais devant aucune folie, autant profiter du moment pour se lâcher un petit peu n'est ce pas ? Maintenant que j'étais sec, j'enlevais ma veste pour la laisser sécher sur le bord d'une chaise. Suzu sur mon épaule regardais les alentours, de nombreux pokemons étaient présents. Ne semblant pas motivée par la rencontre d'autre créature, la petite Chacripan s'affalait sur mon épaule.

J'étais venu pour me socialiser autant en profiter, bien que je ne trouvais pas le courage de parler aux autres personnes, je reconnaissais tout de même quelques visages. Noctis, le jeune qui possédait tout comme moi une Feuforêve était présent. Ainsi que Ambre, l'adolescente qui avait ressuscité un Ptera. Je remarquais aussi Junmai qui semblait complètement se lâcher pendant cette soirée. Enfin bon, même si je leurs avais déjà parlé, je n'avais pas suffisamment de confiance en moi pour leurs adresser la parole.

Comme la remarque de Kaeko me le faisait remarquer, la soirée était animée. Je ne pouvais qu' acquiescer, même si je n'assistais jamais aux bals et autres soirées dans le genre. Je voyais bien que quelque chose cela ne devait pas se passer comme ça à la base. Des tables étaient tombées, des enseignants énervés et des étudiants prient de la bougeotte, cela ressemblait fortement au déroulement des fêtes dans les films et séries, celles qui finissent souvent avec un énorme manque de bol de certains participants.

"Je suis d'accord. Même si je n'assiste que rarement à ce genre d’événement, celui ci me semble bien animé."

L'espace d'un instant, je voulais laisser sortir mes autres pokemons cependant, en y réfléchissant de plus près cela aurait été une mauvaise idée. Dans une foule un peu plus calme, j'aurais pu laisser sortir Sen mais avec le mouvement des participants, quelqu'un serait surement blesser avant la fin de la soirée. Yumemi quand à elle aurait surement sauté sur la première adolescente qui serait passée devant elle. Le Flingouste que j'avais récemment capturé, avec son tempérament aurait surement mit un beau bazar lui aussi. Par sécurité, je me contenterais de Suzu, c'est bien la seule qui arriverait à se comporter un minimum correctement.

J'observais ensuite ce qui se passait autour de moi. Certaines faisaient des allez retour dans tout les sens, d'autres discutaient entre eux. Je voyais surtout que je n'étais pas le seul à ne connaitre personne. Enfin bon, je me laissais submerger par mes pensées, tout en caressant la tête du félin sur mon épaule avant de me rappeler que je n'étais pas seul. Ne voulant pas laisser la jeune fille mal à l'aise, je réfléchissais à quelque chose qui pourrait nous permettre de nous amuser. La seul idée qui traversait ma tête était de de l'inviter à danser. Je fixais le plafond quelques secondes, comme pour rassembler mon courage et aussi, au passage, réfléchir à comment mis prendre. Une petite ampoule s'illumina dans ma tête, je m'inclinais légèrement devant l'adolescente, lui tendant la main dans sa direction avant de lui demander si elle voulait m'accorder une danse. La phrase qui sortait de ma bouche était une réplique d'un vieux film que j'avais vu, sur le coup, cela me semblait intéressant. En y repensant, cela est très embarrassant, je rougissais légèrement en attendant sa réponse.

" Mademoiselle, Shall we dance ?"

résumé:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2528
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Sam 9 Aoû - 21:52
La miss à laquelle j'avais affaire me parut bien lugubre. Plusieurs syllabes détachées soigneusement comme une œuvre d'art. C’est terminé. Nous ne sommes plus des enfants. Un regard sombre. On aurait dit les paroles d'une personne ayant grandi trop vite, avant même d'avoir pu profiter de son enfance. Elle était plutôt intrigante, à vrai dire. Je l'observai me tourner le dos et quitter la salle humide, pour s'enfoncer à nouveau dans la foule en fête.

Quand sa silhouette disparue enfin de l'encadrement de la porte, je haussai les épaules. Notre petite discussion semblait avoir attirer l'attention des quelques artistes lambda plongées dans les retouches de leur maquillage. J'eus droit à quelques regards noirs, auxquels j'y répondis avec un sourire innocent avant de les ignorer.
Je sortis de mon sac ma lime à ongle et continuai avec la suite logique, soit se limer les ongles. Cela avait pour but de me détendre. Je lâchai un « Pfff... » en m'appuyant contre la banquette. Qu'est-ce que la brune me voulait au juste ? J'étais un peu perdue face à son comportement, ou plutôt à sa conclusion avant de quitter les lieux. J'aurais tendance à la considérer comme une fille qui se croit supérieure et s'amuse à s'occuper de ce qui ne la regarde pas. C'était un peu l'impression que j'avais eu lorsque je me suis retrouvée face à elle. Je notai son visage dans un coin de ma tête et décidai de me changer les idées. Je sortis un nouveau ballon que je remplis d'eau. La flemme de rajouter les paillettes. En quittant les toilettes, je lâchai un :

« Bah, c'est des choses qui arrive. Ça ne changerait pas tellement que si un de ces robinets là explose soudainement à cause d'une pression d'eau trop puissante. »
Ma connerie du jour prononcée, je quittai la salle exiguë qu'étaient les toilettes. Aileen était passée jenesaisoù. À la place, il y avait une Ruby rigolant avec le Voltali encore non-identifié. Alors que des morceaux de puzzle se rassemblaient peu à peu dans ma tête, j'immortalisai la scène. Peut-être me servira-t-elle un jour, ne sait-on jamais. La mélodie d'une valse résonnait dans la salle. Et mon attention fut soudainement attiré par un schtroumpf. Non, pas schtroumpfette comme Almad ou Audrey. D'ailleurs c'est con parce que la schtroumpfette est blonde. Enfin, un schtroumpf, quoi. Une tifs bleue, plus précisément.
En passant à travers la foule pour m'approcher de plus près, ma bombe à eau dans les mains, je crus apercevoir la frustrée impulsive du cirque. Enfin, je n'en étais pas vraiment sûre. En tout cas, la rousse précédemment victime semblait avoir passée son chemin sur cet incident, et cherchait à présent un cavalier. Sa cible du moment était un jeune homme à la chevelure turquoise. Un nouveau sûrement, également. De tels cheveux, j'aurais remarqué depuis bien longtemps. À moins que... Oh, tiens, Chiho. Et une chevelure rose que je n'aurais su identifier de dos. Rien à fichtre, je vise le bleu et basta. C'est toujours meilleur quand on a un objectif précis. ... Bon, ok. Je m'ennuie ferme.

Un imprévu. J'eus un sourire lorsque ceci vint. Un peu avant que je n'expédie mon arme, les lumières s'éteignirent soudain. Probablement avais-je raté ma cible. Enfin, ce n'était pas le plus grave. Vu les événements actuels, surtout.
J'entendais déjà les chuchotements d'incompréhension et de panique. Je tentai de me déplacer, bousculant quelques personnes au passage et ignorant leurs plaintes. Et puis zut. Je saisis un de mes pistolet et le dirigeai en direction de la personne que je venais de bousculer, et qui semblait peu ravie. Headshot.

« AH AH. »
Lâchai-je avant de continuer ma route. Où ? Je ne savais pas trop. Je tirai encore deux coups dans la salle. C'était bon, il n'avait pas été bouché par les paillettes. Puis je le fourrai dans mon sac. J'apercevais des lumières qui commençaient à s'allumer. Probablement les iPok de certains élèves. Pas con. J'en fis de même. En attendant, encore fallait-il régler ce léger problème d'éclairage. Peut-être que ce ne serait pas mal. Quoique c'était un beau spectacle quand même. Il faudrait que je me trouve le moyen de pouvoir le savourer.

Spoiler:
 

_________________



Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mer 13 Aoû - 19:33
L’ambiance semblait survoltée lors de cette soirée bal, beaucoup d’étudiants (et d’étudiantes) virevoltaient au son de la musique d’ambiance de cette fête. D’autres élèves se rencontraient de manière plus ou moins normale, il y en avait même un qui avait pénétré dans la salle habillé en mode plage ce qui dit doucement sourire la brunette. « Tu es bien courageux j’aurais aimé venir en tenue banale moi aussi, sacrée Raven qui m’a relookée ! » murmura-t’elle tout en dévoilant ses dents blanches. Tout en observant la salle, la demoiselle tomba sur une scène intéressante, elle vit son amie Pyroli Ruby se faire trainer de force par une fille qu’elle ne connaissait pas vers Orren, son camarade Voltali. Elle aperçut les deux protagonistes d’une nouvelle histoire d’amour en train de rougir violemment l’un comme l’autre. Kaeko ne put lâcher un « Comme c’est meugnon ça suinte de guimauve! » à la sauvette.

Elle mit rapidement sa main devant sa bouche mais il devait déjà être trop tard, Al devait l’avoir entendu dire une ânerie pareille. Bah ce n’est pas comme si elle avait l’habitude de dire des bêtises en présence de tierce personne. Elle se mit à le regarder dans le blanc des yeux et toujours en souriant elle lui répondit calmement « Pardon pardon, ce sont deux de mes amis, ils ont du mal à s’avouer leur amour, ils sont à eux seul une série d’amour à l’eau de rose. »

Elle reprit son verre de champagne tout en soupirant de bien-être.  Ce couple la faisait doucement rigoler, encore mieux que de regarder une comédie romantique, tant qu’elle ne tienne pas la chandelle leur idylle la rendait heureuse pour eux. Par chance, au vue de leur timidité respective, jamais elle ne tiendrait la chandelle. Elle leva alors son verre dans leur direction et prit une gorgée du liquide alcoolisé pétillant. Pas mauvais, pas mauvais du tout même, le vice-directeur a dû en choisir un bon champagne pour les élèves pour sa consommation personnelle plutôt. Lui faire une bonne action ? C’est beau de rêver.

« Tu ne fais pas ce genre de fête ? On peut dire que j’ai l’habitude ayant grandi  dans une grande famille fêtarde ou tout était prétexte à convier l’ensemble de notre famille, mais il est vrai que nos soirées étaient moins, comment dire classe. On ne faisait que boire, chanter, danser et jouer aux cartes jusqu’à pas d’heure. Oups pardon je dois t’ennuyer avec mes histoires promis je me tais ! » Fit-elle embarrassée d’avoir tant parlé. Elle allait probablement tous les revoir cet été en plus, mais quand ? Miss Riviera l’ignorait, tout ce qu’elle pouvait deviner c’est qu’ils feraient forcément une énorme réjouissance pour féliciter l’étudiante de son passage en tant que topdresseuse grade 1. Ses cousines allaient sûrement la prendre pour un être anormal pour, au final, s’éclater avec la brunette.

Elle reprit une petite gorgée de sa boisson enchanteresse tout en se ressassant ses souvenirs quand le coordinateur l’invita gentiment à danse, prise un peu au dépourvue Kaeko cligna plusieurs fois des yeux avant de vraiment comprendre. Elle reposa sa coupe de champagne sur la table en bois et prit accepta la proposition en souriant.
« Une telle offre ne se refuse jamais monseigneur [size=8] Par contre narratrice si tu mets une musique de slow pile à ce moment je te jure que je ne réponds plus de rien! » Fit-elle en allant sur la piste de danse avec Al. Dommage tous mes plans de cette soirée tombent à l’eau hum hum, ils valsèrent tout deux sur le rythme entrainant de la musique quand d’un coup d’un seul le courant électrique s’éteignit. Il faisait aussi noir dans la salle que dans le ventre d’un Ronflex, juste la faible lumière du panneau « Sortie de secours » était encore en marche. Cependant la Mentali n’eut pas le temps de comprendre ce qu’il venait de se passer qu’un *pschiiit* se fit entendre, elle reçut deux trois gouttes d’eau et glissa malencontreusement  sur une flaque d’eau.

Elle ne put se rattraper et tomba ( ou bien pas sur Al, ou bien s’agissait-t ’il de quelqu’un d’autre, elle l’ignorait puisque la salle était toujours terriblement obscure.
« Aie, ow pardon pardon je ne t’ai pas fait mal ? »Rougit-elle, visiblement Kaekosemblait maladroite et malchanceuse aujourd’hui. Cette soirée pourrait être mémorable finalement !

Résumé:
 
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Dim 24 Aoû - 19:15
Chi était partie, sans demander son reste. Sur sa chaise, le brun se sentait à la fois coupable et reconnaissant. Il se promit de retrouver la rouquine plus tard, pour s'assurer que tout allait bien. En attendant... Il avait une demoiselle à protéger de la foule. Enfin, elle avait plus l'air de s'amuser qu'autre chose. Il se releva et avec un air mauvais, s'approcha de sa Miss et surtout, de celui qui pensait pouvoir l'approcher de la sorte. Il parvint tant bien que mal à se rapprocher, jusqu'à attraper habilement d'une main la main de la jeune femme, pour la faire tournoyer vers lui. Il la fixa dans les yeux avec un sourire d'excuse, pour l'embrasser doucement sur l'épaule. D'un geste, le garçon la fit tournoyer un peu pour l'amener dans un coin plus intime, où les gens ne regardaient pas trop. Loin des regards de ces satanés mecs prêt à se jeter sur sa Miss. Sérieusement... Il osa couler un regard vers elle et déclara :

« Tu es partie sans même me laisser le temps de dire quoi que ce soit. Tu sais que c'est criminel de porter une robe qui dévoile autant tes jambes ? Non, sérieusement... »

Il était tombé raide dingue amoureux du vêtement dès la première seconde. Il lui allait très bien, moulant à la perfection juste les endroits qu'il fallait, et la coiffure ainsi que le regard noir d'encre de la jeune femme n'arrangeait rien du tout. Il se sentait pousser des ailes et la fit danser un peu plus, parce qu'après tout, ils étaient là pour ça. Une partie de lui la sentait légèrement tendue, aussi, il attendit d'expliquer son comportement après avoir réussi à décrocher un sourire à sa Miss. Il se permit tous les moyens, des petites blagues aux regards amusés, jusqu'à le tendre baiser dans le cou. Puis, fatigué, il l'invita à s'asseoir un peu et engagea la conversation :

« Tu as soif ? Il ne doit pas rester grand chose, vu la pagaille, mais... Je peux toujours aller voir. Je suis désolé d'être parti sans toi. Je crois que Chiho ne va pas très bien. Elle était très triste quand je suis arrivé, je crois que c'est à cause de Yuki. »

Il se mordit la lèvre inférieur, conscient que ça n'excusait pas son attitude envers la jeune femme. Ni envers elle, ni envers Chiho d'ailleurs. La rouquine avait certes eu l'air de s'amuser un peu plus, mais il savait que la tristesse ne s'effaçait pas complètement lors d'un moment de rire ou de joie. C'était sans doute temporaire.

« … J'ai essayé de lui remonter le moral. Je me suis inspiré de Dream, et je crois bien que ça a marché. Bon. Je vais trouver un truc à boire. »

Il se leva et adressa un sourire à Ambre, avant de se fondre dans la foule à la recherche de quelque chose de comestible. Il avait peut être un peu faim. Waouh, les buffets semblaient être pris d'assauts. C'était carrément une guerre civile par ici ! Le brun s'arma de tout son courage, et profita qu'une masse l'abritait du regard du Togepi pour se hâter de dérober quelques apéritifs et deux verres – d'ailleurs il n'avait fichtrement aucune idée de ce qu'il pouvait y avoir dedans – et fila vers l'endroit où il était plus tôt. Il tendit un verre et proposa la nourriture à sa Miss avant de s'asseoir à son tour.

« Bon, j'ai attrapé des trucs... Mais je ne sais même pas ce qu'il y a dans ces verres, alors fais attention, quand même... »

Il regarda le liquide à l'intérieur emplit de doutes. Peut être qu'il aurait mieux fait de laisser ça là où il l'avait trouvé, après tout. Bah. Ce n'était qu'un petit verre. Qu'est-ce qui pourrait bien leur arriver, hein ? Au moment où il s'apprêta à boire le breuvage, ils tombèrent dans le noir complet. Naturellement, un sourire taquin se forma sur les lèvres du garçon. Il s'approcha de l'oreille de sa Miss, et y murmura :

« On est dans le noir, maintenant. Personne ne nous voit plus... ça te gêne si j'en profite...? »


Spoiler:
 

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Mia Clarke
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
Pokeathlète Novice
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Lun 25 Aoû - 23:25
Un bal pour rencontrer du monde, quelle merveilleuse idée ! Nathaniel était conquis et vit là une occasion de se faire des amis et peut-être de changer un peu des rencontres loufoques qu'il avait fait jusqu'à présent. Il y avait ceci-dit peu de chance qu'il tombe sur un léviator enragé dans une salle de réception ou encore un troupeau de mimigals affamés. Se remémorant ces charmants souvenirs, il ouvrait grand sa valise dans laquelle il avait laissé ses vêtements par flemme de les ranger dans les placards. Mouche d'un œil méfiant le regarder choisir ses vêtements. Lorsqu'il s'exclama « ça c'est vachement classe ! » en sortant une chemise à fleurs mauve, soulignant le fait que son mauvais goût n'avait d'égal que ses qualités communicatives, l'oiseau ne put retenir un rire narquois. Malgré tout, Nathaniel l'enfila fièrement accompagnée d'un pantalon blanc trop ample et de ses traditionnelles sandales. Se regardant dans la glace, il se persuada qu'il avait toutes ses chances de séduire mais aussi en voyant son Pokémon se moquer qu'il valait mieux que ce dernier passe la soirée dans sa Pokéball. Cela lui évitera aussi d'aller entrer en communication avec des extraterrestres pour tenter d'exterminer le monde... Mouche et ses activités nocturnes.

Après avoir hésité à prendre avec lui son chapeau de paille, Nathaniel se dit qu'il fallait mieux rester sobre malgré la couleur peu classique de sa chemise à motif. Son Pokémon enfermé et ses sandales aux pieds, il quitta donc sa chambre pour rejoindre la fameuse soirée. Sur le chemin il ne put s'empêcher de s'imaginer toute sorte de scénarios qui lui seraient favorables : rencontrer l'amour de sa vie, devenir l'ami et le favoris d'un professeur... les idées ne manquaient pas. Il se contenta d'une entrée discrète en se mêlant à la masse quitte à perdre tous sens de l'orientation, ce n'est qu'en se retrouvant nez à nez avec le buffet qu'il comprit que le destin l'y avait amené ! Une grande assiette de toasts de foie gras était à portée de main, il la tendit et en posant une main sur le précieux sésame il sentit quelque chose de tranchant s'enfoncer dans sa main. Bien évidemment, il ne put un grand cri de douleur et remarqua la présence du trouble-fête : un togepi caché derrière le plat armé d'une fourchette. Il le vit jeter un coup d'oeil vers un adulte grand blond avec fière allure mais la mine très ennuyée, il semblerait que ce fut son dresseur. Malgré son manque de connaissance de l'établissement, il reconnut le vice-directeur et préféra reporter son plan de vengeance. En se tournant pour s'éloigner, il put apercevoir le fameux directeur de l'établissement en pleine goinfrerie. Le prestige de l'école ne leur était sûrement pas dû...

Curieux, il posa son regard sur les adultes présents, un homme avec un costume mal-ajusté semblait tétaniser mais la présence d'un grand Steelix à ses côté laissa perplexe Nathaniel, soit le monstre métallique était son garde-du-corps soit il était son persécuteur... Peu importe. Son regard se perdit quelques instants dans la beauté d'une femme blonde au regard apaisant et formes délicates, cependant lorsqu'il croisa celui colérique de celle qui semblait être son opposée, il détourna le sien. Décidément, la convivialité n'était pas de mise. Le Phyllali se consola sur des mets certes moins attractifs que les toasts mais pas mauvais pour autant. Il fut interrompu par une très belle femme dont la compagnie était bien moins accueillante.

Vous vous êtes fait mal ? Je peux vous soigner vous savez !

La présence d'un Pokémon plein de piques à ses côtés dissuada le jeune homme de lui confier sa main et il finit par s'éloigner du buffet cherchant un endroit au calme. Il finit par se retrouver au milieu d'un couple qu'un regard dissuasif l'encouragea à ne pas rester, foutus hippies. Regardant le sol déçu de tous ces rejets et mésaventures, il remarqua une tâche sur sa chemise. Il se dirigea alors vers les toilettes pour la retirer.

En plein nettoyage, la lumière s'éteignit. Avançant à tâtons vers la porte, il laissa glisser ses doigts pour trouver la clé afin de rouvrir la porte qu'il avait verrouillé dans l'optique de faire sa lessive tranquillement. Maladroitement il fit tomber la clé qui glissa de l'autre côté de la porte. Enfermé Nathaniel se laissa aller à un long soupir avant de taper sur la porte espérant que quelqu'un l'entende et vienne lui ouvrir.

Et bien, on est pas sortis du sable ! Et bien sûr Mouche n'est pas là quand j'ai besoin de lui, c'est-à-croire qu'il le fait exprès... AU SECOURS!! LES TOILETTES ME TIENNENT EN OTAGE !!!

Résumé :
En gros, il s'est un peu mis tous les PNJ à dos et est maintenant enfermé dans les toilettes. A cause de la panne de courant il a fait tomber la clé qui est maintenant par terre de l'autre côté de la porte après avoir glissé.

Si quelqu'un veut bien l'en sortir !

_________________


.MIA  CLARKE
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   Mar 26 Aoû - 6:48
Cela faisait déjà un bon petit bout de temps que Seth était au bal. Si ! Je vous jure ! Jusqu'à présent, il était resté dans son coin en train de peaufiner ses stratégies - d'approche de la gente féminine - avec l'aide de Nutty, qui ne comprenait pas un traître mot de ce que son dresseur lui disait. Il y avait de tout, dans cette fête. Des couples, des solitaires, des poisseux, des enfoirés, des nuls, des boulets et surtout des gens en train de danser. Ce que c'était ennuyant pour le clown, puisque cela ne faisait que le rendre davantage jaloux, lui qui dansait comme une girafe funambule en train de jongler avec des aquariums. Oui, c'est aussi affreux que ça à voir, si bien que lui-même en avait conscience. Malgré tout, il ne perdit pas espoir et se disait qu'il allait avoir une touche - beau comme il se voyait - cette soirée.

Il faisait des repérages et établissait des barèmes divers et variés. Cela lui échappait d'ailleurs quelques fois, au point qu'il en parlait à voix haute. Non, il ne ressentait pas la moindre gêne lorsqu'il se saisissait d'un carnet et disait des choses comme "trop plate", "trop grosse", "trop boutonneuse" et j'en passe. Le seul mal avait été pour ses deux joues, lorsque le vert en subit les retours des damoiselles en furie. Présentement, il se demandait si la baffe d'un Kangourex aurait été plus ou moins violente que toutes celles qu'il avait récolté durant une partie de ce bal. Cette question le hantait, au point qu'il fit le tour des lieux, cherchant quelqu'un avec un Kangourex. Malheureusement, il ne trouva point de personne remplissant ce seul et unique critère. Pauvre de lui. Son interrogation restera sans réponse.

C'est alors que les lumières s'éteignirent. À cause de quoi ? Il n'en avait pas la moindre idée et s'en foutait un peu, à dire vrai. Cependant, il savait une chose : les speed-dating dans le noir complet, ce n'était pas pour lui. Le topdresseur encore novice se leva donc de son siège improvisé - qui était en fait un gars totalement bourré, oui - et tenta de trouver une sortie, sans aucune lumière pour le guider. Non, jamais il n'utilisera la lumière envoyée par cette baguette magique (l'iPok). La sorcellerie, c'est le mal ! Mais au final, peut-être qu'il aurait dû, puisqu'il se retrouva partiellement assommée par quelque chose, ou plutôt par quelqu'un. Ce quelqu'un s'excusa. Le Phyllali n'eût même pas besoin d'entendre la voix de l'inconnue pour savoir qu'il s'agissait d'une fille, puisqu'il se retrouvait dans une position plutôt avantageuse qui ne tarda pas à le faire réagir en conséquences.

– ... BOOBS. À qui sont ces boobs ? I need to savoir ! fit-il, pensant que parler franglais suffisait à rendre cool. Oh... Non... Non... NON ! Toi, couché !

Affolé, il se releva en poussant la demoiselle sans la moindre gêne. Bien sûr qu'il avait profité. Il est dans la fleur de l'âge, après tout. Mais justement, c'était mal. Le voilà avec un petit incident. Si si. Messieurs, vous saurez de quoi je veux parler. Le voilà donc à marcher en canard, singé par son starter qui le suivait maladroitement dans cette obscurité. Une fois arrivé dans ce qui semblaient être des toilettes - miracle, il est arrivé au bon endroit - il poussa un long soupir, allant profiter d'un urinoir pour camoufler au mieux sa poussée d'hormones. Enfin, ce fut bâclé puisque que quelqu'un criait depuis une cabine. Seth s'approcha de la porte visiblement fermée en penchant la tête sur le côté.

– Yo gros ! J'sais pas si t'as vu, mais 'fait noir ! Et même si j'avais la berlue, j'saurais que t'es coincé dans c'placard ! ♫ Le rap aussi ça rend cool, dit-on. Tu d'vrais en profiter pour pisser, ensuite t'vas tout m'expliquer ! J'sais pas c'est quoi ton problème, mais j'veux t'aider quand mê-- Il glissa pitoyablement, ayant visiblement marché sur quelque chose. Sa face s'écrasa en plein contre la porte, dans un vacarme assourdissant. Il se releva avec difficulté en grognant. Taiiiin ! J'ai marché sur quelque chose et j'ai glissé. Le truc est parti en arrière et moi en avant, l'effet peau de banane quoi.


Résumé:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Evenement #9 : Bal de promo   
Evenement #9 : Bal de promo
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :