La maison des fous a pour nom Mausolée
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: La maison des fous a pour nom Mausolée   Mar 19 Aoû - 3:56
Sa bouche se décrocha, une main para la glotte du fond de sa gorge, un fantominus avisé voletait tout autour pour guider sa dresseuse au sens de l’orientation douteux. La lune avait pris la place de l’astre solaire et siégeait en maître dans les cieux parés de milliards d’étoiles plus brillantes que le regard d’une fangirl regardant un yaoi. Situation parfaite pour sortir dans la jungle à deux heures du matin affronter des Pokémons hostiles uniquement armé d’une lampe torche défaillante et d’un sac contenant l’équipe sacrée de la demoiselle n’ayant pas froid aux yeux (pourtant la chaleur n’était pas au rendez-vous). Elle avança pas à pas, sûre d’elle (certaine de son starter plutôt) se frayant un chemin difficilement dans la tendre obscurité faisant rideau à son regard perçant (comme le chat de mamie Hilda). Elle se stoppa net dans sa progression  et leva la tête vers le ciel parsemé de mille et une paillettes de zebibron shiney.

« Ce n’est pas bientôt fini cette histoire à deux balles ? Quand on pense que tu as peut-être une tournure de phrase intéressante, non je n’allais pas dire talent tu n’en a pas, tu gâches  le tout avec une blague aussi raffinée qu’un Ronflex en train de s’empiffrer ! Il suffit ! » S’écria Kaeko, mécontente de la narration aussi agréable qu’un cactus dans le *JDG APPROVED* pour cette dernière. Elle soupira et se tourna vers Omega tout en hochant la tête pour lui dire de continuer d’avancer. Le petit spectre guida sa camarade tout en voletant la langue pendu sur le côté à la manière d’un Mastouffe assoiffé.

Une dizaine de minutes s’écoula dans un silence religieux dans laquelle les deux comparses ne faisaient qu’avancer sans discuter afin de ne pas réveiller les Pokémons des alentours dormant à poings fermés. Puis l’édifice commença à apparaître à l’horizon, un édifice gigantesque de pierres construit pour le sacro-saint culte des Scorvols. Le lieu n’avait pas changé depuis la dernière visite de la Mentali déterminée à découvrir plus de choses sur ce lieu si mystique. Elle accéléra le pas jusqu’à être en dessous de l’arcade poussiéreuse gardée par les êtres type poison à gueule béante gardien probable du Mausolée. Rien n’avait bougé pas même le trou qu’avait fait ce cher Ginji en traversant les dalles du sol sale. L’étudiante et son petit fantôme passèrent à pas de loup à côté de l’ouverture inattendue dans laquelle le Voltali malchanceux était tombé. Une fois le premier piège passé, elle continua son petit bonhomme de chemin dans un couloir sombre paré de tableaux d’hommes et de femmes ayant l’air heureux et brillant la joie de vivre… Enfin mieux valait-il le croire car leur visage lugubre et pâle pourrait effrayer un Spiritomb enragé.

Ce chemin déboula dans une toute nouvelle pièce, entièrement noire, miss Riviera avait beau éclairer chaque parcelle de cette salle avec sa misérable lampe torche piqué à un de ses amis scientifique (ou plutôt emprunté pendant une période indéterminée plus ou moins longue.) « Mais arrêtes de dire des bêtises veux-tu ? Je lui avais demandé pendant qu’il dormait et il ne m’a pas refusé. »Fit la demoiselle venant tout juste de se faire passer pour une voleuse au rabais. Mais non ne vous inquiétez pas, elle va rendre cet objet peu fiable. Revenons à son aventure dans le mausolée, elle ne voyait rien du tout malgré la faible lumière de son petit appareil. Miss Riviera se demandait si c’était elle qui avait un problème avec ses rétines peu fiables (ou du moins de ses bâtonnets détraqués ne captant que peu voire pas la lumière, SVT dans votre face ! hum hum fermons cette parenthèse)  ou bien s’il y avait quelque chose qui clochait avec ces étranges murs. Pendant un instant elle crut les voir se mouvoir tout seul. Elle se frotta les yeux, cligna plusieurs fois ces derniers puis s’appuya contre ces parois rocheuses à l’aspect bizarres.

CRIIIIIIIIIIIII CRIIIIIIIIIIIIII CRIIIIIIIIIIIIII TOOOOOOOOOOO RALTOOOOOOOOOOO

Un ballet aérien de Pokémon vol/poison se fit voir puis entendre, tels les néants s’apprêtant à avaler la dresseuse et son ami spectre. Sans chercher à comprendre elle se baissa afin de prendre un minimum de coup par les Nosferaptis et leur évolution Nosferaltos. Une bourrasque rasa de près sa pauvre tête brune, des attaques ultrasons et onde folie fusaient dans tous les sens frappant la jeune fille de part en part, sans effet pour onde folie mais efficace contre Omega son fantominus, qui, une fois l’attaque et les doubles/types passés, tournoyait dans tous les sens. Quant à la dresseuse, déjà bien tarée, elle, fut prise d’un rire dément d’échappée récente d’asile psychiatrique. Ah je vois qu’on ne dit plus Asile mais hôpital psychiatrique, autant pour moi, aparté fait, la demoiselle s’amusait à rire telle le Joker à s’en égosiller la voix.

Plusieurs minutes interminables s’écoulèrent avec lenteur, et Kaeko put enfin retrouver l’’intégralité de son esprit malade. Une violent migraine lui transperça le crâne puis disparut aussi vite qu’il était apparu. Elle se tourna alors vers son starter toujours dans un état second, elle n’avait aucun remède contre la confusion et préféra faire rentrer son Fantominus dans sa sphère pour le soigner plus tard. Elle voulait tellement continuer sa petite aventure qu’elle décida de rester explorer. Cependant son petit spectre en moins, la fouille allait être difficile, elle soupira.

« Mon karma est toujours aussi misérable prions pour que mon sens de l’orientation le soit moins. » Pauvre petite âme naïve, comme si ton sens de l’orientation allait soudainement être bon, c’est beau de rêver mais il faut aussi se réveiller de temps à autre.

HRP:
 
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Mer 27 Aoû - 7:29
Mais que fais-je ? Tu cherches des trésors. Oui, mais pourquoi ? Bah parce que tout le monde veut des trésors. C'est tout ? Meurs et laisse moi raconter mon histoire, artichaut.

C'était une belle journée d'été. Seth était dehors, sur la plage, dans son merveilleux maillot de bain qui avait pour motif des têtes de Togepi. Si ce n'est pas mignon... Bref ! Ses yeux verts se baladaient un peu partout. Sur le sable, sur cet idiot de Nutty, sur la mer, sur les demoiselles - on l'a tous vu - et sur les oiseaux qui volaient. En bref, il n'avait rien à faire mis à part flâner comme un idiot sur cette étendue de sable blanc. Et pendant que le Magmar chromatique s'amusait à faire châteaux de sable - et occasionnellement à hurler comme un cochon qu'on égorge lorsque sa patte entrait en contact avec l'eau salée - son dresseur, lui, réussit à s'endormir. Par chance, il avait mis de la crème solaire avant, ça lui éviterait d'hériter d'un mauvais bronzage indésirable ou bien de vilains coups de soleil.

– Sola ! Solaroooooc ! fit le Pokémon, tournoyant bêtement dans le sable en recouvrant au passage le Phyllali qui se réveilla.
– Ah ... Ahah ... Je suis la sirène des sables, attention. J'ai des seins et une voix enchanteresse. Je peux faire couler un navire en chantant ! Il souffla. C'EST CE QUE TU VOULAIS ENTENDRE HEIN ? NUTTY, LANCE-FLAMMES.

Petit détail qu'il a omis, son Pokémon ne connaissait pas encore cette attaque. À la place, il tira une petite flammèche qui n'eût que pour effet de faire rire le joyeux Solaroc, tandis que le vert s'extirpa de sa prison sablonneuse. C'est alors qu'il se rendit compte du fait que trouver des Solaroc ici, c'est rare. Peu de gens en possédaient. Le dresseur de la roche mystique débarqua alors, affolé. Enfin, la dresseuse. Une belle blonde, qui s'excusait à cause de la maladresse de son Pokémon. Seth en profita bien évidemment pour boxer le concerné. Mauvaise idée puisqu'il se brisa pitoyablement le poing.

– OH MON DARKRAI ! Hérétique. Où t'as eu un Pokémon si dur ? Il pourrait bien m'aider à briser de l'Apitrini !
– Je l'ai eu dans un espèce de Mausolée à l'effigie des Scorvol. Bon... En fait je ne l'ai pas vraiment capturé, mais chut ! Ça me fait un Pokémon en plus et je suis contente ! Mais... c'est-un-se-cret ♥️
– Ah euh oui d'accord très bien compris. Les maillots de bain, quelle invention géniale. Il y avait une belle poitrine juste sous ses yeux. NON ! Ne me tente pas, fille de Satan ! Je dois poursuivre ma quête éternelle et démolir les Apitrini de cette Terre ! Je ne pourrais pas t'épouser avant ça... Attends moi vingt ans s'il le faut, comme dans les films Pokéwoodien ! Il s'éclipsa après avoir volé une carte que la demoiselle tenait entre ses mains, oui oui.
– Il est timbré ? Non, il est juste parti.

C'est en se baladant dans la jungle en suivant les indications du plan que Seth fit le constat le plus stupide du monde. On aurait dit un dessin de maternelle. Agacé, il grogna et décida de prendre un chemin totalement aléatoire, ce qui lui valut de se faire attaquer par les insectes, par les lianes mais aussi par quelques marais. Enfin, ça lui a surtout coûté un temps terrible. La nuit tombait désormais alors qu'il trouva enfin le lieu de ses désirs, là où la bombasse avait eu son Solaroc sans papiers. Un immigré quoi, puisqu'on ne capture normalement pas en dehors des sorties prévues à cet effet.

– Ouais. On a vu plus satanique quoi. Azir, lumière !

C'est magique. Aussitôt qu'il avait pénétré dans le lieu, lesdites lumières s'allumèrent. Wait, what ? En fait non. Il ne s'agissait là que de Nutty qui avait eu le bon réflexe de rendre la flamme de sa queue plus vive encore. Le principal étant que notre clown y voyait désormais mieux. Quoique... Il aurait peut-être préféré ne rien voir du tout. Sur les murs rocheux de l'immense sale sombre, des tableaux - oui oui - étaient accrochés. Quels étaient ces portraits ? Ceux du Ku Klux Klan ? Étrangement, ils avaient tous la tête de l'emploi, et surtout aucun rapport avec les Scorvol.

– Ni-ni-ni-NI--... MAGMAAAAR ! ... LA LOGIQUE ! Quel beau duo. Ils nous évitent le pire.

Passons. Il s'avança, toujours éclairée par la flamme de son starter bleu. Par chance, il ne tarda pas à pénétrer dans un lieu visiblement plus accueillant, puisqu'il n'y avait aucune toile cette fois-ci. Soulagé, il s'assit à même le sol en soufflant longuement tandis que quelques volatiles nocturnes s'esquivèrent à la lumière générée par la flamme de canard ardent. Seth avait cherché un Solaroc durant cinq bonnes minutes et le voilà déjà agacé. Mais son dédain pour Apitrini le poussa à se relever.

– JE TE VAINCRAI, INSECTE DE PACOTILLE.

Et comme si qu'on l'avait entendu - ou pas - quelqu'un s'était mis à rire au loin. Intrigué mais surtout vexé, le vert s'avança en direction de ce rire et... se fit littéralement agresser par une nuée de Nosférapti et Nosféralto enragés. La pauvre victime s'écrasa au sol. Sol qu'il pouvait d'ailleurs décrire comme dallé, poussiéreux, vieux de je ne sais combien d'années mais aussi mitigé par quelques batailles visiblement anciennes. Les griffures se faisaient fréquentes, ici. Très peu enchanté par cela, Seth se releva et se fit guider par Nutty à travers cette obscurité, jusqu'à tomber nez à nez avec... la fille du bal. Oui, celle avec les "BOOBS", qui était aussi l'une des deux filles du cours chelou avec les Grotadmorv.

– Nufufufu... C'est le destin. À moins que tu m'aies appelé en sachant que j'étais ici. Coquine va !

HRP:
 
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Jeu 28 Aoû - 3:16
La voilà seule, seule dans ce lieu lugubre sans Omega pour la guider et la rassurer. Il lui restait bien Tomberry mais le fait qu’il reste toujours derrière la demoiselle avec un regard digne d’Hypnomade devant un enfant de moins de huit ans la faisait un peu, comment dire, flipper ? Pour une spécialiste spectre c’est ridicule d’avoir peur d’un simple fantôme stalkeur (même si n’importe quel être humain aurait peur d’un tel Pokémon). Elle soupira, non il valait mieux qu’elle reste seule pour l’exploration, après tout les lieux lugubres ça la connaît !

Elle ne put faire un pas, qu’elle entendit ceux d’une autre personne avancer vers la brunette, elle déglutit avant de se retourner pour voir qui c’était (ou ce que c’était, on est jamais sûr de rien à deux heures du matin) en éclairant d’une sale lumière l’inconnu(e). Elle vit alors un visage qui ne lui était pas inconnu : le type bizarre du cours tout aussi étrange avec les Grotadmorv. Elle lui sauta alors dans les bras sans se poser de question bien trop contente de trouver quelqu’un qu’elle connait même un peu. Quand je vous disais que Pokémon Community l’avait changée je ne mentais pas, adieu timidité bonjour extravagance 24h/24, 7j/7 et même les jours fériés oui parfaitement !

Se rendant compte de son geste stupide et vraiment bizarre, elle lâcha très vite le Phyllali honteuse avant de comprendre ce que venait de dire ce dernier avant qu’elle ne bondisse dessus sans crier gare. Le destin ? Avant qu’elle ne réfléchisse à la suite de la phrase du garçon elle répondit guillerette :
« Bien sûr que c’est le destin je venais de me retrouver seule et tu apparais comme par magie ! J’ai une de ces chances je suis vraiment contente que tu sois avec moi. » Lui dit-elle les yeux brillant de milliers d’étoiles sans vraiment se soucier de ce que signifiait vraiment les paroles de Seth. Naïve ? Normalement non mais cette chère Mentali était si heureuse de tomber sur quelqu’un qui ne lui était pas totalement inconnu, elle aurait fait ça sur n’importe qui qu’elle connaissait, mais ça, son interlocuteur ne le savait pas !

Elle se rendit compte quelques secondes plus tard des insinuations du clown vert, resta planter en face de lui tout en penchant sa tête neutre sur le côté : « Coquine ? » Puis elle regarda sa tenue et ne compris pas vraiment, un peu fatiguée pour réfléchir mais si elle avait été en pleine possession de tout son intellect’ elle aurait eu une toute autre réaction mais quand il fait nuit il ne fallait pas trop lui en demander.

« J’imagine que tu fais aussi une fouille ? Dis ça te dirais de venir m’accompagner ? Ce n’est pas que j’ai peur mais mon starter a eu un léger raté et il est un peu hors-jeu, donc je me sens un peu seule! » Lui dit-elle en souriant, qu’elle est niaise ce n’est pas possible d’être aussi bête, on aurait dit une tentative de drague dans les série B du jeudi soir. Alors qu’en fait, la spécialiste spectre veut juste quelqu’un pour explorer les environs avec elle, pour s’amuser et découvrir des trésors inimaginables !

Maintenant la demoiselle priait intérieurement pour que le garçon accepte, au vu des idées loufoques qu’il peut avoir, faire cette fouille pourrait s’avérer vraiment drôle et légèrement loufoque, aller coco dis juste oui, elle ne te mangera qu’en cas d’extrême besoin c’est tout !
« Alors ? Oui ou non ? Ça peut être sympa ! Et euh, je ne te sauterais plus dessus promis ! » Lui dit-elle en se grattant les cheveux, juste un peu gênée… Même si en vrai elle s’en fiche royalement de sauter sur les gens comme ça s’en prévenir ! Bonne fouille !

_________________
La maison des fous a pour nom Mausolée Espeon_la_by_GoldFlareonLa maison des fous a pour nom Mausolée Giratina_la_by_GoldFlareon
La maison des fous a pour nom Mausolée 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Dim 31 Aoû - 4:31
Le destin, c'est sûr. Rien d'autre n'était possible. Ce n'était que l'oeuvre de la providence, oeuvre que la Mentali semblait d'ailleurs affirmer, assumer et même connaître. Le vert sourit, ravi. Il était dans le noir presque total, avec une fille et avait eu droit à un câlin, en plus de ça. On aurait presque dit l'émission 'Tourner manège'. Enfin, c'était presque à l'aveuglette, quoi. Et puis si ça, ce n'était pas le cadre idéal pour un rendez-vous, je mange mon chapeau ! Je n'en ai pas, donc je ne mangerai rien. Fermez-la, je m'en fiche de votre mécontentement. Je fais ce que je veux, où je veux, quand je veux. Seth aurait d'ailleurs pu profiter à nouveau de cette poitrine s'il pensait de la même façon que moi. Ah la la... Mais quel idiot. Enfin, il semblerait au moins qu'il ait réussi à faire quelque chose de sa misérable vie. Oui. De son point de vue, la vérité était aussi flagrante qu'une attaque Flash dans un cimetière durant un jour de pluie : il plaisait. Voilà ce qu'il croyait. Mais il faut dire que les propos de la brune le poussaient à croire en cette idylle.

– Fouiller ? Bah en fait, j'étais venu ici pour chercher un gros Solaroc tu vois. Ce serait vachement pratique comme boule de démolition, et aussi pour écraser les Apitrini. Et grâce à lui, je pourrais aussi chercher voire trouver pourquoi la gravité n'agit pas sur lui. Ah la la... Albert Einshtroumpf serait vert en l'apprenant. La fille lui rappela par la suite ce qu'elle attendait. Ah euh ouais. Est-ce qu'il y a l'option fouille corporelle avec ça ? Parce qu'en fait, j'aime bien ce genre de fouille, moi. On apprend à connaître les gens en découvrant leur corps, c'est génial.

Sans même réfléchir à ce qu'il disait, le vert ordonna à Nutty de passer devant pour éclairer le chemin et par la même occasion dissuader les Nosférapti de tenter une nouvelle approche. Il allait y avoir de la marche, d'autant plus qu'il ne voyait toujours pas quel était l'intérêt de fouiller à une heure si tardive. Quoique la richesse n'attend pas.

Seth s'avança donc derrière son starter, se permettant d'offrir son bras à la Mentali si jamais la peur l'assaillit. Opportuniste ? Non voyons ! Juste un peu intéressé par les occasions s'offrant à lui. Il faut toujours saisir les perches que l'on nous tend. Mais bon ! Il fallait avouer que cette perche-ci, il ne préféra pas y toucher. Ni celle-ci, ni celle-là, ni celles du fond. À vrai dire, il y avait plein de perches devant lui, s'étendant du sol jusqu'au plafond, comme des barreaux de cellule. Le Phyllali s'en approcha avec prudence et toqua dedans. De l'acier, rouillé qui plus est. Cela devait être un bien vieux piège qui a dû empaler bon nombre d'imprudent.

– Ouais ok, je vois le genre... Nutty, ce truc me les brise. Tu peux pas les faire fondre ? T'es bien capable de provoquer des éruptions volcaniques selon la petite voix dans la baguette magique, alors hein.

Le chromatique toucha à son tour les barreaux, l'air sceptique. Pourtant, après une seule Danse Flamme, les barres de fer s'étaient littéralement tordues, fondues par la chaleur et surtout vieillies par le temps. Fier de lui, Seth s'avança alors. Sauf que derrière cette pseudo barrière, il n'y avait pas de sol. Résultat... Il tomba dans le vide en hurlant comme un teubé. Mais au bout d'une seconde à peine, son « ouille » raisonna à travers les dédales du mausolée. Il n'y voyait pas clair, mais réussissait à apercevoir un espèce de petit passage assez étroit et intriguant, ou un humain ne pouvait y passer à moins d'y aller sur ses quatre membres. Le clown invita donc la damoiselle à sauter cette marche d'escalier géante, lui promettant de la rattraper dans ses bras. Enfin, à quelques détails près.

– Saute ! Je te rattrape comme dans les films, tu vois ? Mais après ça, tu vas la première dans ce petit tunnel ! J'suis claustrophobe, je vais avancer lentement. C'était surtout pour avoir une belle vue, ouais. Mais aussi parce qu'il avait un peu peur, mais chut !
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Mar 2 Sep - 0:45
Des étoiles brillèrent, oui il y avait des étoiles dans un lieu où le ciel n’était pas visible, où me direz-vous ? Tout simplement dans les yeux de Kaeko, si heureuse de retrouver Seth avec qui elle s’était si bien amusée au cours des Grotadmorvs. Elle n’eut pas longtemps à attendre la réponse du Phyllali qui partit alors en un long monologue sur le pourquoi du comment il avait pénétré en ces lieux probablement maudits, la raison de sa venue était tout autre que celle de la brunette : il voulait un Solaroc comme boulet de démolition (I CAME LIKE A WEEERRCKING BALL), et en même pour écraser de pauvres Aptirinis. Il rajouta qu’il se demandait comme ces Pokémons psy pouvaient voler défiant toute gravité, une nouvelle thèse pour un scientifique ? Il demanda alors s’il s’agissait aussi d’une fouille corporelle (if you know what I mean) ce qui fit exploser la Mentali d’un rire qui se percuta contre les murs du Mausolée provoquant ainsi un léger écho.

« Une fouille corporelle ? Un Solaroc ? Mon Giratina Seth tu me fais vraiment bien rire ! En terme de boulet je te conseillerais aussi un Tauros, crois-en mon expérience, ces machins-là sont puissants ! » Fit la demoiselle en mettant sa main à l’endroit où le bovin l’avait embroché qui laissait une marque pas très glorieuse sur sa peau blanchâtre. « Une fouille corporelle ? Je n’ai rien à cacher m’sieur ! » Finit-elle en lui faisant un clin d’œil amusé, n’ayant pas encore bien compris les insinuations du garçon au look improbable avant de commencer à bouger suivant le canard chromatique à l’air délicieusement niais. Pauvre petit.

Seth proposa son bras comme dans les films où les filles s’accrochent au bras de leur gros Bill Roméo tremblante de peur, situation dans laquelle l’homme en profitait grandement. Seul petit bémol, la brunette n’avait pas choisi la spécialisation spectre pour rien et les lieux hantés ou effrayants ça la connaissait. Un léger ricanement sortit de sa bouche avant qu’elle ne prenne l’Hyperball contenant son Spiritomb qui en sortit immédiatement lâchant un rire démoniaque de 108 voix mélangées.
« J’ai ce type de Pokémons avec moi sept jours sur sept je ne vais pas prendre peur pour si peu ! » Sourit-elle à son camarade avant de s’arrêter devant des épines de fer rouillé de partout barrant dangereusement le passage, la topdresseuse ne préférait pas y toucher, qui sait ce qu’il pourrait arriver si elle faisait ça ! Cependant Seth trouva une solution bien rapidement, il donna l’ordre à son Magmar bleu d’utiliser une attaque pour faire fondre ces barreaux gênant le passage. Ces derniers tombèrent bien vite en miette, l’usure du temps peu vraiment être utile à quelque chose en fin de compte.

« Dis-moi Seth, la baguette magique c’est bien l’Ipo… » L’étudiante n’eut pas le temps de finir sa phrase que le verdâtre s’avança avec un peu trop d’empressement et tomba dans un trou, le piège basique ! Kaeko voulut plonger pour rattraper la main de l’élève chanceux mais il était déjà sur le sol d’après le « Ouille » qu’il avait émis.
« Rien de cassé ? J’ai l’impression de dire ça souvent dans cet endroit ! » Lui cria la demoiselle avant d’entendre qu’il ne semblait y avoir plus de peur que de mal puisque l’ouverture du sol ne paraissait pas très haute. Seth lui demanda de sauter alors dans ses bras afin qu’elle ne tombe pas non plus comme une masse (comme lui quoi). Mais la brunette ne l’écoutait pas, elle sauta directement avant d’atterrir sur ses deux jambes (sans se manger le par terre pour une fois) suivi de son Spiritomb traversant tranquillement les dalles de pierres avant d’atteindre lui aussi le sous-sol.
« Merci pour la proposition mais ça devrait aller ! Tu es claustrophobe et tu es allé dans le mausolée ? Tu n’as pas froid aux yeux coco ! » Fit-elle étonnée d’un tel courage (ou d’une telle stupidité au choix) « Tomberry peux-tu aller voir ce qu’il y a au bout de ce tunnel s’il te plaît ? Juste au cas où ! » Demanda la brunette à son fidèle double type qui partit directement explorer les lieux.

Au bout de quelques secondes on entendit plusieurs voix parlant en même temps dans un drôle de fouillis presque incompréhensible :
« R.A.S. Patron ! » « On m’a appelé gamin ? J’aime ce lieu, j’en ferais bien ma résidence secondaire hin hin ! » « Mon détecteur de piège n’a pas sonné cap’tain ! » « J’aime bien ces Pokémons Poisons ! » « Poissons que tu dis ? »
« Tomberry il y a d’autre Pokémons avec toi ? » Lui cria Kaeko inquiète de savoir si son spectre était en danger. Silence radio il ne répondit pas. Le lieu ténébreux sans aucun bruit perturbait la brunette qui commença à avancer vers le trou avant qu’elle n’entende quelque chose se faufiler derrière elle, un frisson la parcourant des pieds à la tête qui commençait à tourner afin de voir ce que c’était et elle vit alors son Spiritomb faire une grimace horrible en criant avec ses 108 êtres décédés un « BOUH » mémorable.

Aucune réaction, la Mentali le regardait avec un air totalement blasé : « Si tu avais fait ça à Seth ta blague aurait marché mais pas avec moi mon grand ! J’avais peur que tu ne sois resté coincé la… » *CLIC*
« Clic ? Comment ça clic ? » Regardant avec sa lampe autour d’elle, miss Riviera se demandait d’où pouvait bien provenir ce déclic. Elle n’eut pas à chercher bien loin, Tomberry avait posé sa clé de voûte au mauvais endroit.
« Allo, Houston ? Nous avons un problème ! » Fit le fantôme avant de commencer à prendre la fuite voyant ce qu’il venait d’arriver. Une dizaine d’épines commençait à sortir promptement des murs juste après le petit déclic, ne cherchant pas plus loin ce qu’il se passait, la topdresseuse cria à son partenaire et à Nutty de déguerpir le plus vite possible. Elle leur prit chacun la main, se brûla à cause du Magmar relâchant instantanément son emprise sur ce dernier et suivit son Spiritomb à travers le seul chemin où il ne fallait pas être trop gros pour passer. Elle avait le dos complètement courbé et sa progression n’était pas des plus rapides cependant ils furent vite sortis de ce mini passage secret.

Le quartet se retrouva alors dans une grande pièce carrée où trônait au centre une immense table de bois moisi éclairé faiblement par un lustre noir émettant une lueur violacée. Des chaises en très mauvaises état étaient rassemblées autour de la grande table sur laquelle étaient posés 5 bougies diffusant la même lumière violette que le grand lustre principal. Un service en porcelaine brisé où il manquait probablement des pièces était disposé de telle manière à nous inviter à manger même si l’argenterie et la nourriture ne semblaient pas être présentes sur cette tablée qui prenait toute la place de la pièce pourtant immense dont les murs étaient entièrement moisis et dégageaient une odeur âcre. Il n’y avait aucun Pokémon poison aux alentours, rien du tout, mais alors que voulait dire le Pokémon schizophrène ?
« Tomberry je ne vois aucun type poison ? Tu es certain de ton rapport ? » Lui demanda-t’elle en le regardant de ses yeux violets fatigués.
« Affirmatif chef ! » « Ils sont mêmes déjà là ! » « Sortez le lance-flamme ça va chauffer ! »

Plusieurs cris se firent entendre dans toute la salle à manger, des Migalos descendirent de leur toile fait de fils invisibles, des assiettes volèrent en direction des deux jeunes et de leur petite équipe, sans vraiment faire attention Kaeko avait encore sa main dans celle du vert et la serra un peu plus, pour être dans la mouise ils l’étaient c’est sûr. Elle doit avoir un don ce n’est pas possible !
"Ou une narratrice un peu sadique!"

HRP:
 

_________________
La maison des fous a pour nom Mausolée Espeon_la_by_GoldFlareonLa maison des fous a pour nom Mausolée Giratina_la_by_GoldFlareon
La maison des fous a pour nom Mausolée 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Mer 3 Sep - 12:28
Si seulement. Si seulement elle avait bien voulu attendre avant de sauter. Rah ! Tant pis. Seth attendra la prochaine occasion pour jouer les héros. Après tout, ce n'est pas comme si qu'il n'allait pas y en avoir d'autres, n'est-ce pas ? Mais au moins, son excuse était aussi bien passée qu'une vieille camionnette suspecte à la douane. Pas d'examen, juste un contrôle de papiers et en voiture Simone ! Mais si cela le faisait passer pour quelqu'un de courageux, pour sûr que le vert n'allait pas dire la vérité. On est si bien à mentir et à récolter les compliments, n'est-ce pas messieurs les politiciens ? Et bien que ce Spiritomb le mettait assez mal à l'aise, ce n'est pas pour autant qu'il allait déballer son sac. Jamais ! Et il avait bien fait puisque le spectre s'en alla.

– Hmm, mouais. La fouille corporelle attendra, c'est mieux dans un coin encore plus étroit. J'ai lu ça dans... Dans une revue scientifique, ouais c'est ça. Parce qu'en plus d'être courageux, je me cultive l'esprit. Par contre, j'ai toujours pas compris l'intérêt du magazine Playboy, mais bon...

Il haussa les épaules alors que le Pokémon à la centaine d'esprits revînt. Seth ne préféra pas croiser le regard de la chose et l'écouta simplement parler, ce qui lui valut presque une frayeur monstre lorsque le "bouh" se fit entendre, bien que le son ne lui était pas destiné à l'origine. Il toussa puis siffla, faisant comme si de rien n'était. Le vert aurait bien voulu répliquer par la suite, mais il y eût ce clic, vous voyez ? Oui, celui qui était généralement annonciateur de problèmes dans les films du genre Greninja Jones ou même Crocorible Dandy. C'est en cherchant la source que Seth fut tiré par la demoiselle, allant même jusqu'à faire abstraction du milieu qui l'entourait tellement il était heureux.

– Oh ! Tu ne peux plus attendre pour l'endroit étroit, c'est ça ?
– MAR !
fit Nutty en bondissant pour taper l'arrière de la tête de son dresseur qui ne comprit toujours pas pourquoi. En fait, il courait simplement sans réel but.

Heureusement, il s'arrêta après ce long sprint, d'autant plus que le trajet avait dû être fait quasiment accroupi. Enfin il pouvait s'étendre de tout son long, il ne se gêna pas alors que Nutty lui, n'avait pas eu à se courber autant que son dresseur. Il n'aura pas non plus à éclairer cette pièce puisqu'on y voyait bien. En son centre, une table en bois sombre, de l'ébène à première vue. Quelques chaises étaient accordées avec cette première tandis que la seule lumière était procurée par un lustre ainsi que quelques bougies. Il ne manquait plus qu'un pentagramme sur le sol et nous voilà partis pour un rituel satanique ! Seul souci, la présence de Pokémon poisons était certifiée. Mais où ? Il ne tarda pas à comprendre lorsque la pression exercée par la main de la brune augmenta. De sa main libre, Seth se saisit donc de sa seconde Pokéball qu'il lança.

– Chuck ! Brise les assiettes volantes avant qu'elles ne nous atteignent ! Nutty, tu tiens les bestioles éloignées avec Flammèche ! On s'en fout si tout crame, on aura qu'à trouver un autre chemin !

Le dernier sorti s'exécuta, brisant aisément les projectiles par ses poings. Aucune ne réussit à passer ce mur de combat, les assiettes s'écrasèrent toutes au sol dans de pénibles et bruyants fracas de céramique. De l'autre côté, Nutty faisait reculer les Migalos en crachant de petites flammes. Etant vulnérables à cela, il était naturel que les arachnides se montrent prudentes. Cependant, le canard ardent n'allait pas pouvoir tenir ainsi éternellement, de même pour Chuck qui finira par s'épuiser. Le sachant bien, le Phyllali longeait chaque mur avec une attention particulière, jusqu'à analyser le moindre détail. Des meubles, des bougies, des miroirs, une tapisserie fendue, des tableaux, des stat- une tapisserie fendue ? Sur quelques centimètres de largeur, dans une forme rectangulaire de la taille d'une porte. Oui, c'était exactement ça.

– Chuck, suis-nous ! Nutty, utilise Brouillard !

Le concerné emplit ses poumons d'airs et expulsa aussitôt un dense et sombre nuage de son bec, gaz bénin qui ne tarda pas à envahir la pièce entière. Discrètement, Seth tira Kaeko ainsi que Chuck près de sa trouvaille alors que le Magmar ne peina aucunement à les suivre. Il s'appuya de tout son corps contre le mur alors qu'une porte s'ouvrait lentement et difficilement. Par celle-ci, le groupe entier put s'en aller alors que le vert revînt expressément pour se moquer des Migalos.

– Ahahah ! Vous ne voyez rien, hein ? Bande de gros thons ! On s'arrache !

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le garçon repoussa la porte afin de la fermer et put enfin contempler le milieu dans lequel il avait emmené le groupe. Un long et étroit couloir s'étendant à perte de vue, limité par deux murs poussiéreux couverts de portes espacées d'intervalles réguliers. Seth s'avança et tenta d'en ouvrir une. Bloquée. Il réitéra l'opération pour celle du mur d'en face, également bloquée. Borné et loin d'être défaitiste, il s'empressa d'essayer avec un bon nombre de portes, si bien qu'il parcourut une vingtaine de mètres pour finalement arriver devant la porte qui le fit craquer.

– Trousselin ! Ramène ton cu- ton trousseau ! On a besoin de toi !
– Choc !
– Depuis quand un Trousselin ça fait "Choc" ?


Non, ce Pokémon ne pousse pas ce genre de cri. Il s'agissait de Chuck qui, énervé d'attendre, enfonça son poing dans la dernière porte de bois, faisant un merveilleux trou dans celle-ci. Intelligemment, il passa son bras dans le fameux trou et ouvrit la porte de l'intérieur. Nutty prit immédiatement le relais, éclairant les lieux à l'aide de sa queue enflammée. Le vert hallucinait. Depuis quand son équipe devenait autonome ? Depuis que Chuck était là, bien sûr. Ce petit maçon aimait bien donner des ordres et être le chef de groupe. Il avait réussi à rendre Nutty compétent, bon Arceus !

Un escalier. Voilà ce que cette porte-ci abritait. On n'en voyait pas le bout, c'était flippant. Pourtant, le Phyllali ne devait pas décevoir cette damoiselle. Depuis qu'il tenait sa main, tout était clair. Il devait l'impression ! Et puis cette fouille corporelle, bon sang ce qu'il en rêvait. Il fit donc un compte dans sa tête, et une fois arrivé à trois, il descendit une marche et réitéra l'opération pour les quatre prochaines marches. Enfin, il se résolut à descendre normalement, jusqu'à débarquer dans une bien plus grande salle bondée de... de cercueils, chacun gardés par une chandelle soulevant trois bougies. Comment pouvaient-elles être allumées en permanence ? Mystère et boule de gomme. Mais pourquoi des cercueils ? Ce n'était pas un cimetière souterrain, tout de même ? Intrigué, Seth poussa un couvercle qui tomba lourdement au sol, manquant presque d'écraser les pieds du Machoc qui poussa un râle. Et lui qui s'était préparé à tomber sur un cadavre fut finalement déçu. À l'intérieur, il n'y avait que... bah rien.

– Pas possible ! C'est quoi ces conneries ? Ça ne peut pas être une salle spécialement faite pour nous troller, si ? Non, ça ne peut pas être un cul de sac avec des cercueils sans rien dedans ! Il eût aussitôt une illumination. En fait, un cercueil c'est pratique pour une fouille corporelle !

Il lâcha la main de la demoiselle et demanda assistance à Chuck pour qu'il le hausse à une hauteur suffisante afin de rentrer dans le tombeau. Sans gêne, il s'y allongea et regarda la jeune femme.

– Il reste de la place ! Regarde ! Il gesticula pour laisser tout de même un peu plus d'espace à la brune. Et là, le retour du clic. AH NON ! C'est la maison du clic ou quoi ?!


HRP:
 
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Sam 6 Sep - 21:45
Fouille, corporelle ou pas, il fallait avancer dans ce maudit mausolée que Kaeko adorait un peu trop visiter malgré le fait qu’elle risquait sa vie à chaque instant, elle est un peu maso la cocotte comprenez-vous ?
« Ça me fait un point commun avec toi ça ! » répondit-elle en murmurant juste avant que son Spiritomb ne déclenche le fameux déclic et qu’elle ne prenne la main de Seth pour fuir le plus vite possible de cet endroit hanté provoquant une réaction de satisfaction de la part du garçon qui s’écria qu’elle ne pouvait plus attendre pour l’endroit étroit ce à quoi répondit la brunette tout en s’engouffrant dans le passage fait pour des nains plus petit que leur moyenne minuscule (apparemment on ne dit pas un petit nain donc bon) : « Non en effet je ne peux plus attendre, cours ! »

Une fois dans la nouvelle pièce qui s’avère être la salle à manger (une table, des couverts merci capitaine obvious) les deux camarades furent entourés par des Migalos à l’air affamés et par une armadas d’assiettes volantes, par chance, Seth réagit directement en utilisant un autre de ses Pokémons, un Machoc à l’air robuste, qui envoya valdinguer le service de porcelaine fendu à l’autre bout de la salle en mille morceaux puis ce fut au tour du Magmar chromatique qui agit, sous les ordres directs de son dresseur, en crachant des flammes de couleurs bleues à la face des insectes (oui je sais les araignées ne sont pas des insectes mais les Migalos sont de type insecte donc chut) qui reculèrent de peur de mourir carbonisés. La spécialiste spectre regarda alors son Spiritomb, tout deux semblaient faire figuration pour le combat contre les envahisseurs persistant. Sans attendre que la brunette réagisse, le vert la tira vers lui puis cria à Nutty d’utiliser une attaque brouillard afin de disparaître en mode ninja et fuir par une porte dérobée à la manière d’un trucage de magicien.

Une fois sortit de la pièce aux Migalos, ils se retrouvèrent dans un long couloir n’ayant pas été nettoyé depuis des décennies, des portes en bois pourries étaient présentes contre les murs dont la tapisserie ne devait plus être visible depuis des lustres. Le Phyllali commença à essayer d’ouvrir les portes, cependant elles semblaient toutes fermées à clé. Il finit par s’énerver au bout d’une dizaine d’issues closes, son Pokémon combat utilisa ses poings afin de débloquer une entrée et ce, avec succès ! Kaeko aurait pu demander à son Spiritomb de traverser le mur et d’ouvrir le passage de l’intérieur mais c’était tellement plus amusant de voir son camarade essayer toute les portes jusqu’à s’énerver. La Mentali devait avoir l’âme d’une peste, l’âme d’une fille de son dortoir… Non il ne faut pas trop pousser quand même !

Ils entrèrent alors dans un tout nouveau lieu toujours éclairer par le type feu, la lampe torche de la spécialiste type en devenait inutile, elle choisit de l’éteindre avant de la ranger dans son sac en attendant que Seth daigne bouger.
« Ta claustrophobie refait surface ? »Plaisant-t’elle tout sourire faisant au passage rire son Spiritomb ayant saisi l’ironie de la dresseuse. Mais pour toute réponse, le jeune homme descendit une première marche, respira un bon coup, en franchit une deuxième en inspirant trois secondes puis gravit une nouvelle marche avant de reprendre une allure normale. L’escalier irrégulier en colimaçon semblait interminable pour la demoiselle, elle voulait tellement savoir ce qu’il y avait au bout qu’elle en tremblait d’excitation.
« Je parie sur une salle de torture en bas et toi Tomberry ? » Demanda-t’elle à son double type qui répondit avec une seule phrase enthousiaste « Des cadavres des cadavres ! » Joyeux, vraiment très gai, tout comme la décoration de la crypte où venait d’atterrir les étudiants de la Pokémon Community.

Il y avait des cercueils à même le sol de partout, des chandeliers éclairant faiblement le sous-sol étaient disposées çà et là dans la pièce de manière absolument hasardeuse. Ce n’est pas un Mausolée de fanatique pour rien ! Le plafond avait un style gothique et était plutôt bas, dévoilant à la lumière des chandeliers la finition de ses arcs de pierres superbement taillés.
« Je décline toute responsabilité si à cause de nous les morts se sont réveillés. » S’exclama Kaeko, toujours une main dans celle de son partenaire, cette fille ne sait vraiment pas ce qu’elle fait. Le stratège prit les devants en ouvrant une des tombes pour au final… ne rien trouver à l’intérieur. Il s’exclama fortement que cette crypte servait uniquement à jouer avec leur nerfs avec des plaisanteries douteuses. Puis il eut comme une sorte d’idée tout aussi loufoque que d’habitude, lâchant la main de la brunette qui venait à peine de se rendre compte qu’elle n’avait pas lâché celle de son camarade depuis le premier petit clic. Elle la regarda avant d’hausser les épaules se fichant éperdument d’avoir tenu la main du vert imprévisible qui était en train de s’installer tranquillement dans le cercueil tout en déclamant que c’était un endroit parfait pour une fouille corporelle.

« Je savais que tu étais un vampire HA HA pris au dépourvu ! » S’écria la Mentali en pointant du doigt le Phyllali installé dans la dernière demeure d’une personne qui n’y reposait plus. « Mais je pense que tu as mal compris, il s’agit d’une fouille des lieux pas une fouille cor… » *clic* juste *clic*. La jeune fille ne finit pas sa phrase et soupira en lâchant un : « Et c’est reparti ! » Qu’avait produit ce déclic cette fois-ci ? Rien de plus que l’ouverture de plusieurs autres cercueils libérant des Tutafeh et des Tutankafer à l’air énervé. Cette fois-ci c’était à elle d’avoir, sans plus attendre elle ordonna une attaque vent mauvais de la part de son Spiritomb. Cependant l’attaque, bien qu’efficace, n’était pas suffisante, les Pokémons spectres en face d’eux étaient bien trop nombreux, il fallait trouver une autre stratégie et vite !
« Je fais ce que je peux narratrice de pacotille ! Tomberry, il y a quelque chose en-dessous de nous ? C’est peut-être une crypte mais on a une chance, infime, qu’il y ait une encore une salle ! » Fit-elle à son fantôme qui fit passer sa tête à travers le parterre à la manière d’un Doduo froussard. Il la ressorti en criant aussitôt : « Affirmatif mon capitaine ! » « Ça brille ! » « Mon précieuuuuux »
« Parfait, Chuck, pardon de te demander ça, mais peux-tu détruire le sol juste en dessous de la tombe de Seth ? Merci beaucoup ! » Demanda-t’elle alors au Machoc avant de rejoindre son ami dans le cercueil de bois non prévu pour contenir des personnes vivantes. Il fallait maintenant être rapides, les Pokémons fantomatiques ne tarderaient pas à vite les rejoindre. Elle s’allongea alors sur le Phyllali en étant rouge de honte avant de rajouter : « Désolée mais ça va secouer ! »

Un énorme BOUM retentit dans toute la salle, le sol s’affaissa et une tombe tomba (ha ha ha…) du plafond atterrissant avec fracas sur le sol de pierres polies. Le cercueil avait volé en mille éclats et des morceaux de bois se retrouvèrent sur la tête de Kaeko encore un peu assommée par cette chute vertigineuse. Elle se releva avec peine avant d’aider son pauvre camarade qui avait dû subir le choc de plein fouet. « Pardon mais je n’avais pas d’autre idée ! » mais où est-ce qu’on a pu atterrir ? » Se demanda-t’elle en regardant le plafond troué par le Pokémon combat de Seth. D’ailleurs où étaient passés les petits monstres ? Le Magmar et le Machoc avait miraculeusement subi aucune blessure, ils avaient surement dû sauter en même temps que les deux étudiants mais et son Spiritomb dans tout ça ? Pas besoin de chercher bien loin, la spécialiste type savait déjà qu’il préparait une attaque derrière son dos. Elle se retourna brusquement en criant à son tour à Tomberry un merveilleux BOUH qui fit apparaître une moue boudeuse sur le visage du Pokémon déçu de ne pas avoir pu faire une blague à sa partenaire.

Une fois tous réuni, la demoiselle inspecta un peu les lieux, il s’agissait d’une pièce ronde avec qu’une seule porte de secours et des tonnes et des tonnes de coffres partout. Des babioles étaient entassées dessus comme de vieux chandeliers, des miroirs brisés, des chemises sales, de l’argenterie poussiéreuse et j’en passe des meilleurs. Etait-ce la salle aux trésors ? Avaient-ils enfin un peu de chance pour cette exploration hasardeuse ?
« Seth on a peut-être touché le gros lot ! » S’écria Kaeko tout sourire, dîtes-moi qu’ils vont découvrir enfin quelque chose d’intéressant par pitié !

HRP:
 

_________________
La maison des fous a pour nom Mausolée Espeon_la_by_GoldFlareonLa maison des fous a pour nom Mausolée Giratina_la_by_GoldFlareon
La maison des fous a pour nom Mausolée 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Dim 14 Sep - 20:08
Ce petit clic n'annonçait rien de bon. Et pourtant, Seth se fit une joie d'accueillir la Mentali dans son cercueil. Position agréable, mais passons. Une bande, voire un gang de spectres pointa le bout de nom. Composé par des Tutafeh et Tutankafer, il était théoriquement impossible de tous les repousser et Seth le savait. Une solution, vite ! Mais ses capacités de réflexions étaient bloquées. Clairement. Il ne faisait que de penser à sa position actuelle. Peut-on mettre ça sur le dos de l'incompétence ? Non. Plutôt sur le dos du manque d'expérience avec les jeunes femmes. Ah la la... Tant à apprendre et plus que quelques secondes à vivre. Voilà ce qu'il se disait, à l'heure actuelle. Et c'est alors que le sol se mit à trembler. Une fois. Deux fois. Trois fois. Il avait fallu trois coups de poings à Chuck pour briser l'épaisse roche et entraîner une chute des cercueils.

Le vert se releva difficilement, bien qu'aidé par le demoiselle qui fut la première à mettre les pieds sur terre. Chuck se tenait debout depuis longtemps, fier de son carnage. Quant à Nutty, il était encore en train de faire l'idiot, se dandinant de gauche à droite en chantonnant une mélodie inconnue. Le dresseur, lui, fut bien assez sonné pour sursauter au "bouh" du Spiritomb qui ne lui était même pas destiné. Suite à quoi, il se frotta la tête à de nombreuses reprises, puis les yeux. Il chercha à prendre rapidement des repères, au moins soulagé du fait que les spectres étaient restés en haut. Allez savoir pourquoi. Mais ça arrangeait bien ces jeunes gens.

La salle avait une forme on ne peut plus ronde. Dans plusieurs angles étaient agencés quelques coffres de petite ou de grosse taille. Non. Impossible ! Ce genre de chose n'arrivait que dans les films. Les coffres en questions ne devaient receler aucune fortune. Le Phyllali devait s'en assurer. Pour cela, il s'approcha à pas feutrés d'un gros coffre puis déposa ses mains aux rebords de la boîte. Il déglutit et fit un rapide compte dans sa tête. Au bout de trois, il souleva avec difficulté la partie supérieur de la boîte de pandore et... fit les gros yeux avant de bondir en arrière, poussant un cri de surprise. Comment des gens pouvaient-ils s'amuser à mettre de telles choses dans des coffres à trésor ?

– UN SQUELETTE ! ENTIER ! VIVANT ! Enfin... MORT ! MAIS UN SQUELETTE QUOI !

Il ne lui en fallut pas plus pour refermer immédiatement le conteneur, frissonnant d'effroi mais aussi de dégoût. Il faut dire que l'ambiance sombre de l'endroit n'aidait pas vraiment. Le clown chercha donc un objet potentiellement intéressant au sol et trouva un bout de bois. Il s'accroupit pour s'en saisir puis se dirigea vers la demoiselle l'accompagnant avec un immense sourire digne du Chat du Cheshire. Et sans même lui demander, il déchira une petite partie de son haut. Oui, clairement. Mais non, ce fougueux damoiseau ne faisait pas ça pour la beauté du geste, ni-même pour l'effet comique ou quoique ce soit d'autre. Non. En réalité, il ne voulait pas déchirer ses propres habits.

– Merci !

Un remerciement, c'est déjà ça. Suite à quoi, il ordonna à son canard chromatique de se servir de sa queue pour allumer la torche improvisée. Un bout de bois et un tissu, prenez note, fan de Man vs Wild. C'est facile à reproduire ! De quoi tenir environ dix minutes dans le noir, c'est déjà ça. Enfin, flemmard qu'il est, Seth demanda à Nutty de porter la torche en attendant que Chuck et lui-même fouillaient les coffres. Mauvaise idée puisque la brindille s'embrasa en quelques secondes à peine. Le vert grogna, son mécontentement n'étant rien par rapport à celui de Chuck. Le Machoc s'enragea littéralement après ce coup du destin et frappa impitoyablement un des murs, dans lequel s'était niché un coffre. Oh ! Bien caché, celui-là. Seul bémol : il était assez petit. Mais qui ne tente rien n'a rien.

– Tu peux m'appeler McSeth, baby, lança-t-il à destination de Kaeko. Je sens que je vais devenir riche !

HRP:
 
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1885
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Dim 14 Sep - 20:08
Le membre 'Seth Evans' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 12
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Dim 14 Sep - 22:01
Alors résumons les faits principaux voulez-vous ? Si vous avez bien tout suivi ça ne devrait pas poser de problème sauf à celui qui ne suit pas derrière (toujours le même d’ailleurs) : Deux topdresseurs de la Pokémon Community explorèrent un étrange mausolée, jusqu’ici tout va bien, mais à la suite d’un déclic, d’une attaque de Migalos, puis d’un second déclic et d’une nouvelle attaque de Pokémons spectre cette fois-ci les comparses se retrouvèrent dans une toute nouvelle salle où trône en son centre des débris de cercueil violemment fracassé. Le résumé est fait ? Vous avez compris ?

« Le meublage pas du tout spotted narratrice ! » Fit la brunette en croisant les bras contre son ventre. On n’appelle pas ça du meublage, mais une introduction en bonne et due forme ! Pendant que Kaeko plaisantait avec la haute instance, Seth commençait à fouiller dans un des gros coffres que comportait la pièce ronde, la découverte qu’il fit fut surprenante pour le jeune garçon mais désuète pour la demoiselle qui, à la vue du squelette, ne put s’empêcher de partir dans un énorme fou rire.

« Tu ne serais pas un cousin de Ginji par hasard ? » Dit la spécialiste spectre en essuyant une larme qui parlait de son œil gauche. Ça faisait la deuxième fois dans le Mausolée qu’un garçon découvrait un ossement humain en hurlant à plein poumons. En tant que fan de fantôme l’étudiante n’avait pas peur des morts (ou ici de leurs restes) même si elle voyait un jour un cadavre elle hurlerait à s’en déchirer les cordes vocales à coups sur ! Une fois s’être ouvertement moquée du vert, ce dernier s’avança vers la demoiselle un sourire n’envisageant rien de bon aux lèvres. La brunette n’eut pas le temps de réfléchir plus d’une seconde à la situation qu’elle se retrouvait avec une partie de son t-shirt en moins dévoilant une légère partie de son soutien-gorge qu’elle cacha immédiatement avec son bras !

« Hey coco, je veux bien que tu sois complétement timbré mais quand même tu ne pouvais pas prendre une de tes fr… » « BOOOOBS » « Et mince… » Soupira la jeune fille en sachant pertinemment ce que son Spiritomb va faire… Enfin elle se doute surtout de ce qu’il POURRAIT faire nuance. Tomberry, la bave à la bouche et le regard lointain s’approcha de plus en plus de sa dresseuse avec une arrière-pensée  qui ne laisse présager rien de bon.
« Tomberry non, non, j’ai dit non kyaaaaaa ! » S’écria la demoiselle pendant que Seth s’éclatait à se fabriquer une torche afin d’éclairer un peu mieux la pièce. Le double-type, quand à lui, tirait de toute ses forces le T—shirt de Kaeko afin d’en voir plus, pervers un jour, pervers toujours ! Avec son bras libre la Mentali reprit l’Hyperball de son fantôme schizophrène afin de le faire rentrer dedans pour ne plus qu’il essaye de la mettre à poil.

Pendant ce temps, toujours dans la même pièce, le Phyllali avec l’aide de son Machoc délogeait un coffre caché afin de découvrir ce qu’il pouvait bien déceler. Intrigué, Kaeko regarda curieuse des trésors contenus dans ce coffre avant de se rendre compte qu’elle aussi devait fouiller ce lieu plein de mystères. Au hasard elle prit une malle couverte de poussière dont le cadenas rouillé partait en miettes. Miss Riviera força le verrou pour enfin découvrir ce que recelait le meuble de bois. De vieilles fripes couvertes de trous et rongées par les mites se désintégrant immédiatement dès le contact de la main de l’étudiante au tissu des vêtements vraiment anciens.

« Hey McSeth  rien de mon côté ! Quoique, c’est quoi ce truc ? » Fit la demoiselle en remarquant qu’il n’y avait pas que des vieux habits dans sa malle moisie sans relever ce que le stratège a ajouté à la suite de McSeth ni le fait qu'ils allaient devenir riche... Aucune chance la-dessus!

HRP:
 

_________________
La maison des fous a pour nom Mausolée Espeon_la_by_GoldFlareonLa maison des fous a pour nom Mausolée Giratina_la_by_GoldFlareon
La maison des fous a pour nom Mausolée 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1885
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Dim 14 Sep - 22:01
Le membre 'Kaeko D. Riviera' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 11
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11604
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   Lun 29 Sep - 11:33
MOdération Kaeko

   
Appréciation Un bon rp dans son ensemble, contenant tout de même quelques fautes. Kaeko a la chance, ou pas, de croiser son ami Seth dans le Mausolée et lui propose de fouiller à ses côtés, sans comprendre les réels intentions de son partenaire... Il y a de nombreuses descriptions et l'aventure est palpitante. Une petite question que je me pose quand même: qu'est-ce qui empêche les Tutafeh et les Tutankafer de passer à l'étage du dessous? Enfin, le rp reste sympathique!
   Gain Tu gagnes la CT Larcin et la Casserole de Melty !

   
MOdération Seth

   
Appréciation Un bon rp dans son ensemble également, avec peu ou pas de fautes. Seth est un personnage vraiment comique ayant de drôles de pensées, l'aventure avec lui est également mouvementée. Dommage qu'il y ait bien moins de descriptions que sa partenaire.
   Gain Tu gagnes la CT Zenith et un Bâton Étrange (+10 Att. Spé.) !

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: La maison des fous a pour nom Mausolée   
La maison des fous a pour nom Mausolée
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :