Un château romantique pour des timides
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Un château romantique pour des timides   Jeu 21 Aoû - 16:12
Orren s'était réveillé de bon matin aujourd'hui, en effet il avait un planning chargé. Il voulait déjà aller au marais au nord d'Illumis pour tenter d'y trouver un Mucuscule, puis il devait rentrer, se laver et aller rejoindre Ruby qui arriverais à la gare en milieu d'après midi. Après avoir passé le voyage à Flocombes en sa compagnie, il mourrait d'impatience de revoir la jeune fille. Il s'était donc préparé bien tôt et avait pris avec lui Skoll et Spike, laissant Loki dormir. Si il laissa faire le Solochi il dormirai jusqu'à midi et Orren serait depuis longtemps rentré. Il sorti donc de l'appartement de sa mère et pris la direction de la porte Nord pour accéder aux marais. 6H de matin les rues de la capitale étaient anormalement calmes et vides, mais en même temps il y avait très peu d'activités à cette heure là pendant l'été. C'est aussi pour cette raison qu'il voulut aller trouver un Mucuscule le matin, la chaleur et l'humidité du lieu où il s'apprêtait à aller seraient intenables une fois la journée bien entamée. Et c'est vrai qu'il avait pensé y emmener Ruby pour qu'elle puisse voir la maison hantée, Mais après s'être renseigné chez des gens de la grande ville, il n'y avait rien d'hanté, pas même le moindre Pokémon Spectre. Juste un vieux profiteur qui racontait une histoire "effrayante" dans un lieu lugubre puis réclamait un pourboire ! Une belle arnaque quoi ! Quelle honte ça aurait été d'aller là bas avec Ruby. Il aurait été tellement honteux qu'il ne serait plus jamais sorti du dortoir Voltali !

Bon en tout cas le voilà devant la grande porte, il l'a franchi avec ses deux compagnons qui se tenaient bien tranquille. Eh bien pour le Malosse c'est normal, il est sérieux de nature. Mais Spike était étonnamment calme... D’habitude il n'en loupait pas une pour se faire remarquer et faire tourner son dresseur en bourrique. Mais on dirais bien que le canidé avait de l'autorité sur lui et le surveillait attentivement. Surement que le dragon ne voulait pas se frotter à nouveau contre celui qui l'avait récemment battu !
Le requin des sables avaient vraiment un sacré caractère ! Fier, gourmand, borné comme pas permis et bagarreur en plus de celà ! Pas plus tard qu'hier il a attaqué sans prévenir un Couafarel qui passait tranquilement avant qu'Orren ne parvienne à le faire rentrer dans sa Ball, puis il avait lancé une Draco-Rage sur Bruywerne. Mélinda avait rit aux éclats e voyant le petit Griknot prendre ses pattes à son cou et courir maladroitement, poursuivi par l'immense Bruywerne qui voulait lui faire passer l'envie de le déranger pendant son repas. AH et le soir Orren a récupéré une bonne morsure en contrariant Spike et le traitant de goinfre quand celui-ci avait chippé toutes les baies Marron dans le sac d'Orren. Heureusement rien de bien grave, mais tout de même quel sale caractère !

Et maintenant le voilà à patauger dans la gadoue en cherchant un Mucuscule. Il faisait déjà terriblement humide dans le marais et l'odeur de vase était dure à supporter, ce que confirmait Skoll par ses nombreux éternuements. Ils avançaient en faisant attention aux fameux trous d'eau dans les quels ils pourraient tomber. Ils étaient là à chercher sans rien trouver, pas la moindre antenne de ce petit dragon baveux ! Orren commença à ne plus avoir la foi et décida de rentrer après 1h de recherches. Le terrain était bien trop ardu et il n'avait pas d'habits faits pour patauger dans la mélasse comme ça ! En plus de ça le soleil commençait à réchauffer l'atmosphère qui devenais de plus en plus lourde !
Seulement un bruit attira l'attention du dresseur et de ses deux dragons. QUelque chose avait bougé. Sans avoir le temps de réagir Spike lança une attaque Tourbi-Sable. A en juger par le cri qui sortit des buissons, ça avait fait mouche. Mais un ABo en sorti et de fort mauvaise humeur. Il lança une attaque Dard-Venin sur eux. Skoll sauta sur le brun pour le protéger, tandis que le Griknot avait encaissé l'attaque sans sembler véritablement affecté. C'est vrai qu'avec son double type sol, il avait une résistance naturelle aux attaques Poison. Il voulut aider son Pokémon par un ordre, mais celui-ci attaqua avant qu'il n'ai pu ouvrir la bouche. Il lança une attaque Bêlier, qui rata évitée par le souple serpent. Il cogna dans un arbre et tituba quelques seconde, sous le choc. Il n'en fallut pas moi au Pokémon Poison pour se lacer sur le dragon des sables et lancer une attaque Ligotage.

-Spike ! Allez Draco-Rage !

Le Griknot s'en fichait complètement, préférant chercher à mordre son adversaire. Mais bien forcé de remarquer que l'Abo était trop rapide pour lui, il lança son attaque à bout portant. Le souffle d'énergie frappa le serpent violet en pleine face et il relâcha Spike avant de s'enfuir à toute vitesse. Ils avaient gagnés ! Malgré les cris frustrés du dragon qui n'avait pas fini son combat semble-t'il, Orren l'attrapa et le prit dans ses bras pour le féliciter. Il était fier de son Pokémon, même si un peu d'écoute n'aurait pas été plus mal ! Il regarda sa montre et tiqua : 10H, il fallait qu'il rentre et se prépare encore pour cette après midi, sans oublier de prendre des affaires pour aller vers le château Chaydeuvre où il désirait emmener la jeune rousse, de se laver, de réveiller Loki... enfin bref programme chargé !
Bon il n'avait peut être pas attrapé de Pokémons dragon, mais au moins il aura pu voir Spike en pleine action, et il avait de bons espoirs pour l'avenir du Pokémon dans une équipe dragon !

______________

14H30 Orren venait de finir de s'habiller. Ses affaires étaient prêtes dans un sac en bandouillère, il était lavé et Loki était réveillé ! Pas très dur en même temps, juste à l'énonciation de la venue de la rouquine il s'était levé fou de joie et avait couru partout, obligeant son dresseur à tout ranger après cet accès de joie. Il ne manquait plus que de se diriger vers la gare. Mélinda insista pour accompagner son fils, qui de toute façon n'avait pas son mot à dire !C'est donc dans ces conditions qu'ils se mirent en chemin. Le garçon se saisit de son Ipok et envoya à Ruby :

"Hello ! Voilà je vais à la gare là, j'espère que le train est à l'heure et de toute façon il y a encore une demi heure normalement avant que tu arrives à Illumis ! J'ai pris toutes mes affaires et on ira au Palais Chaydeuvre en taxi. Ma mère a appelé le gérant du château et on aura une chambre chacun normalement, parce que dans certains cas (là ma mère est souvent allé participer aux petits concours de coordination qu'ils font là bas) ils acceptent de louer des chambres ! Par contre ma mère a absolument voulu venir avec moi pour t'attendre à la gare. Je suis vraiment désolé, mais je pouvais rien faire !
En tout cas j'ai vraiment hâte que tu vienne ! Bisous ! "

Il avait pesé le moindre de ses mots, même si envoyé un message à la jeune fille était bien plus facile que les autres moyens de communication, surtout en vue de la timidité du jeune homme ! Tout ses Pokémons dans leur balle respective, il rentra dans l'immense gare d'Illumis. Le bâtiment était magnifique, dans la lancée du reste de la capitale. De tout façon ils avaient prévus de n'aller qu'un jour au château avec Ruby, ils viendraient aussi visiter Illumis ! D'un seul coup l'annonce retenti que le train qu'ils attendaient allait entrer en gare. Orren se mit pas très loin du quai, impatient de voir Ruby. Son cœur battait la chamade, tandis qu'il scrutait les passagers à la recherche de la Pyroli !


HRP:
 
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Jeu 21 Aoû - 18:44
Cela faisait déjà quelques jours que cette excursion à Flocombe s'est terminée. Cela s'était-il bien passé ? Certainement. Après tout, il s'agissait de vacances. Qui plus est, cela n'avait fait que rendre Ruby plus sûre de ses sentiments. Cela faisait un bon bout de temps qu'elle le savait déjà, mais hésitante comme elle était, l'avouer à elle-même avait été une véritable épreuve. Mais tout cela s'est désormais envolé. Après tout, elle avait accepté de venir à Illumis en compagnie d'Orren. Tout le monde sait qu'il ne s'agit pas de n'importe quelle ville, puisque c'est en fait la capitale de Kalos en plus d'être connue sous des noms tels que « ville lumière » , « ville ouvrière » ou même « ville des amoureux ». Quoi de plus romantique qu'un séjour à Illumis et tous ses restaurants luxueux, ses rues harmonieuses, ses superbes palaces et autres ? Seules peu de choses pouvaient rivaliser avec cela. Le sachant bien, Ruby se demandait déjà comment elle allait gérer tout ce stress. C'était une véritable épreuve. Non. C'était bien plus que ça.

La voilà donc à Kalos, en compagnie d'Hex qui dansait dans les airs à la recherche d'un quelconque point de repère. Ce n'était pas Illumis, mais une ville portuaire. Il lui restait encore à prendre le train pour la Prestigieuse. D'ailleurs, il y avait une exclusivité à cette région. Le TMV, ou le Train à Méga Vitesse. Le nom était flatteur, restait à voir si la machine le méritait. La rousse monta à bord et attendit patiemment le départ du transport. Elle rappela bien évidemment Hex, les Pokémon ne devant pas être sortis dans les trains. Les gens avaient d'ailleurs pour référence leur fameux "on n'est pas au métro de combat, ici". Mots qui firent rire la demoiselle avant que le serpent d'acier ne se mettent en route. Sa réputation était amplement méritée puisque le trajet n'était estimé qu'à une heure environ. C'est donc au beau milieu de chemin que la rousse reçut le message d'Orren. Elle y sourit. Le palais Chaydeuvre ? Elle en avait déjà entendu parler. C'était apparemment un prestigieux palais où les rois de Kalos avaient l'habitude de loger. Aujourd'hui, c'était un musée mais qui accueillait toujours quelques personnes.

Salut ! Apparemment, je devrais bientôt arriver. La vitesse de ce train m'a laissée bouche bée, d'ailleurs. Je sens qu'on va passer un autre séjour magnifique ! J'ai hâte de voir ce dont ce fameux palais regorge. Je suis sûre qu'on y verra de belles choses ! Je suis d'ailleurs étonnée que mon père ne soit jamais venu ici, d'ailleurs. Mais bon ! On se revoit d'ici quelques minutes ! Ne t'en fais pas pour ta mère, ça ne me dérangerait pas de la rencontrer ! Bisous ♥ !

Bavarde ? Non. Mais il est sûr que discuter par le biais d'un appareil était bien plus simple que de le faire à vive-voix. Cependant, Ruby allait devoir le faire d'ici peu. Qui plus est, elle ne sera pas en face à face avec le garçon, il lui faudra faire bonne impression. De quoi la faire stresser encore plus, en somme. Et ce n'est en aucun cas les cours de bonnes manières qu'on lui avait payé quand elle était petite qui allaient y faire quelque chose. Les choses qu'on lui avait appris sont bien trop extravagantes et "hors" de ce monde. Mieux valait la jouer naturelle, le plus possible.

C'est alors que le train arriva à bon port. Ruby put en sortir sans le moindre problème, bien que les passagers jouaient des coudes pour sortir rapidement. Cette grande vitesse avait visiblement donné la nausée à certains, berk. Mais visiblement, cette foule ne l'avait pas trop aidé à se faire repérer. Elle décida d'en profiter pour changer de chemin. Non pas qu'elle voulait s'enfuir. C'était autre chose. Elle patienta derrière un distributeur durant quelques instants et s'avança enfin à pas de velours. Une fois à portée, elle tapota l'épaule du garçon avec un grand sourire.

– Bonjour ! Je recherche un certain garçon du dortoir Voltali !

Pourtant enjouée, ses joues se teintèrent un peu lorsque le concerné se retourna. Elle réussit à lui faire la bise après de longues secondes d'hésitation. Enfin, elle s'adressa à la mère de brun, toujours avec son sourire.

– Je suis Ruby. Enchantée madame ! fit-elle en s'inclinant quelques instants.
– Oh ! Tu es exactement comme mon Riri t'a décrite ! Belle, aimable, tout ça. répondit la vénérable d'un air enjoué. Ruby en rougit fortement. Orren avait-il dit tout cela sur elle ? La voilà d'autant plus gênée qu'avant. Mais il ne fallait pas qu'elle se laisse vaincre ainsi, non ! C'est alors qu'elle se rappela justement de ce petit "Riri" qui avait été à la base fourni par Aileen.
– Voyons Riri ! Tu en fais trop ! s'exclama-t-elle entre deux rires, histoire de faire passer sa propre gêne.

Dire que ça aurait pu continuer éternellement. Mais non, il fallait bien une fin à tout. Quelques minutes avaient été suffisantes pour cette conversation. Et puis Ruby avait trouvé la mère d'Orren bien sympathique et amusante, malgré qu'elle ait le don apparent de mettre les gens dans l'embarras. Au moins, il semblerait que les au revoir déchirants ne soient pas pour elle, puisqu'elle n'éclata pas en sanglot lorsque les jeunes avaient dû partir. Le chauffeur du taxi n'avait visiblement pas toute la journée. Le pauvre devait bien gagner ses journées s'il voulait vivre dans le plus grand des conforts Illumisien.

Cette virée au palais Chaydeuvre allait cependant lui rapporter pas mal d'argent. Le tarif de base en plus de celui pour la distance. Au final, il avait eu une bonne journée. Ruby se demanda même si ça ne faisait pas trop mal à Orren d'avoir à débourser autant. Il ne semblait pas vraiment s'en soucier. Mais il avait raison ! On doit oublier tous ses soucis, en vacances.

Ils débarquèrent donc devant le palais et ses immenses jardins. D'abord étonnée, la rousse en ouvrit de grands yeux admiratifs. Enfin elle prit le réflexe de se saisir de son iPok avec lequel elle photographia le paysage. C'était tout simplement magnifique. Le château géant méritait bel et bien son nom. Qui plus est, le tout devenait plus somptueux encore lorsqu'on s'en approchait. L'immense bâtisse fit frissonner l'adolescente. Elle jeta un regard indiscret à Orren avant d'y entrer. C'était vraiment une chance d'avoir pu venir ici ! Et sa première impression à l'entrée : un "woaw" poussé sans la moindre discrétion. Une statue de Milobellus en or, quoi de plus extravagant mais magnifique ?

– Pince-moi ! Je rêve ?

_________________

Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Lun 25 Aoû - 21:25
Orren ne voyait toujours pas la Pyroli et continua de la chercher du regard. Pourtant avec sa chevelure de feu, elle devrait être très repérable dans la foule, mais non pas le moindre cheveux roux à l'horizon. C'est alors qu'il sentit que quelqu'un lui tappotait l'épaule quand il entendit une voix cristalline lancer :

-Bonjour ! Je recherche un certain garçon du dortoir Voltali !

Orren se retourna et se retrouva face à la jeune fille. La surprise lui tinta immédiatement les joues d'une légère couleur vermillon. Surprit, il n'arriva pas à articuler un mot devant la jeune fille avant quelques secondes. On pouvait dire qu'ils étaient un peu plus à l'aise l'un avec l'autre depuis leur séjour à Flocombes, mais tout de même il restait des moments de timidité. Enfin il arriva à articuler "Bonjour Ruby, content de te voir !". Puis il fut à nouveau étonné quand elle vint lui faire la bise. il put sentir le contact de sa peau et il en frissonna légèrement. Il n'avait pas été préparé à ce contact physique soudain, sachant que d'habitude les deux jeunes sont horriblement gênés si ils s'effleurent seulement !
Puis la rouquine s'adressa à Mélinda, la saluant. Et bien sur cette chère maternelle ne pouvait pas s'empêcher de vendre un peu la mèche, racontant globalement le genre de chose que disait Orren à sa mère. Ça lui apprendra à parler de ce genre de choses à sa mère, voilà bien la preuve qu'il ne pouvait lui faire confiance. Ahlala mon pauvre Riri, regardes toi encore plus rouge que le rouge, ton visages ferait de l'ombre à un Flambusard ! Et quand Ruby repris le Riri pour rire, il rigola aussi, mais d'un rire nerveux, cherchant surtout à ne pas paraître aussi désemparé qu'il l'était vraiment.

*Ça tu vas me le payer Maman...*

Il n'y avait pas de pensées méchantes dans l'esprit du Voltali, seulement encore une fois sa mère l'avait plongé dans la gêne devant quelqu'un. D'abord Aileen, maintenant Ruby, et on continuera par quoi : Audrey la folle-heureuse, Kaeko la malchanceuse ou encore la petite Raven ? Décidément sa mère n'en ratait pas une !
Heureusement la discussion ne s'éternisa pas et ils allèrent dans le taxi. Sa mère lui fit une bise sur la joue en leur souhaitant un bon petit séjour là bas, qu'ils pourraient toujours revenir à Illumis après, qu'il y avait assez de chambres dans l’appartement si il le fallait. Orren répondit qu'il la préviendrait si jamais il venait ensuite passer quelques jours à Illumis, après tout autant en profiter, Kalos est une si belle région ! Orren et Ruby discutèrent de tout et de rien dans le taxi, ce qui leur fit du bien en éloignant cette gêne qui les avait tenaillé à la gare, grâce à qui, on se le demandes... Et puis ce fut l'occasion pour Ruby de voir un peu le paysage de la région. Orren regarda aussi par la fenêtre, légèrement émut. il était de retour chez lui, ça lui semblait si loin la dernière fois qu'il avait arpenté les routes du coin ! Mais pas le temps pour ça ! Ils arrivaient au Palais Chaydeuvre ! L'allée bordée d'arbre était toujours autant bondée de touristes, heureusement le château serait plus calmes, peu prévoyait la somme astronomique demandée pour le visiter. Mélinda avait réservé en avance pour son fils, bénéficiant de quelques rabais dus à son métier et au partenariat qu'elle entretenait avec le propriétaire des lieux. Les jardins à l'avant du château n'étaient pas vraiment entretenus, mais on pouvait y trouver des Pokémons sauvages, donc au diable la beauté et vive la capture si ils pouvaient du moins !

Ils arrivèrent devant le grand bâtiment et entrèrent dedans après avoir passé les grilles gardées par un homme qui reçut d'Orren la lettre de réservation et être passé dans la longue allée qui menait au palais. Orren vit les regards discrets que lui lança Ruby et ne put s'empêcher de sourire, l'endroit lui plaisait tant que ça ? Elle avait des étoiles dans ses beaux yeux qui n'arrêtaient pas d'aller d'un endroit à un autre, dévorant le panorama. Panorama qu'elle photographia avec son Ipok. Elle avait raison il fallait garder des souvenirs. il prit aussi quelques photos, rigolant un moment avec Ruby alors qu'ils se prenaient respectivement en photos au même moment, voilà qui fera un très beau souvenir pour le jeune brun.
Enfin ils pénétrèrent dans le château somptueux et la Ruby ne put s'empêcher de faire un "Woaaw" impressionné devant le décor empli de dorures, de sculptures, de frises, bas reliefs, peintures et autres œuvres d'art. Mais le plus impressionnant était cette gigantesque statue de Milobellus tout en or ! Comble de l'extravagance et de la richesse exposée aux yeux de tous !

- Pince-moi ! Je rêve ?
-Tu veux vraiment que je le fasse ? Parce que si tu rêve, on rêve à deux pince moi aussi !

Ils restèrent là, bouche bée devant la statue, quand un majordome en costume s'approcha d'eux pour les inviter dans leur quartier. Quartier carrément, il pouvait pas dire chambre tout simplement. Orren était peu habitué à ce monde de luxe, car malgré leur niveau de vie aisé, ils avaient toujours vécu simplement dans sa famille. Ils suivirent donc l'homme aux cheveux grisâtres à l'étage, puis dans plusieurs couloirs. Partout la même extravagance avec toutes ces pièces artistiques, à croire qu'il y avait tellement d'argent que pour l'utiliser on avait essayé de remplir les lieux avec les plus grandes œuvres. Certaines étaient d'un goût discutable, tandis que d'autre laissait le dresseur sans voix. Et dans les tableaux ce qu'on retrouvait le plus étaient des peintures de Couafarel, voilà qui plairait à la mère d'Aileen !
Enfin ils arrivèrent dans une chambre immense munie d'un lit double à baldaquins, d'un somptueux canapé en cuir ocre, d'un table à manger en bois blanc avec deux chaises assorties, la salle de bain était d'un blanc pur mêlé à un or vif. Orren se retourna pour demander à l'homme :

-C'est magnifique, et peut-on voir l'autre chambre ?
-Autre chambre ? Monsieur je crois qu'il y a un malentendu. Nous avons bien reçu une réservation au nom de Losvrôk mais pour une seule chambre pour un couple avec le petit déjeuner dans la chambre. Cela dit en passant vous avez dans les tables de chevets notre carte, prenez ce qu'il vous plaira la maison offre volontiers le repas pour tout les services que Mme Mélinda nous a rendu.

Orren avait complètement décroché à la fin de la première phrase. Qu'avait donc fait sa mère ?! La même chambre.... lui et Ruby allaient dormir dans la même pièce ! Et il n'y avait qu'un seul lit double... Les joues, non, tout le visage du jeune garçon devinrent plus rouge que jamais, il semblait mourir de gêne ! Il n'arrivait pas à s'imaginer.. lui et Ruby... dormir ensemble.. Non, non, non ! Son cœur ne tiendrait pas, déjà que pour le moment il semblait plus enclin à s'éjecter du torse du Voltali. Il lança un regard à Ruby qui avait désormais la même teinte que ses cheveux.
Il réfléchis à toute allure tout en remerciant machinalement le majordome qui les laissa s'installer. Il posa sa valise au sol et s'assit dessus, le cerveau en ébullition. il vit que Ruby allait dire quelque chose mais il lui coupa l'herbe sous le pied en disant la première chose qui lui venait par la tête :

-EUhhh je suis désolé, pourtant j'avais bien dis qu'on y allait à deux, mais je crois que ma mère a mal compris... mais j'ai pas assez d'argents sur moi pour prendre une autre chambre.. T'en fais pas je serais pas chiant, je vais prendre le canapé comme ça tu seras tranquille !

Il parlait à 2000 à l'heure complètement stressé. Le pauvre était presque à transpirer tellement il était dans tout ses états. Son visage ne changeait pas d'un iota de sa teinte cramoisie et pour changer de sujet il pensa à la surprise qu'il avait pensé pour Ruby, les jardins devant le château abritait un Pokémon Spectre propre à Kalos : Monorpale !
Ce fut donc sans réfléchir qu'il dit vivement à la jeune fille qu'il avait une surprise pour elle et qu'il lui attrapa la main pour l'emmener derrière lui à travers les couloirs du palais jusqu'à se retrouver de nouveau à l'entrée. Là ils sortirent et filèrent droit vers les herbes devant qui entouraient l'allée d'entrée.
Il pénétrèrent alors dans ces fourrés, marchant doucement et Orren tenait toujours la main de la jeune rousse. Il regardait partout, scrutant le moindre mouvement quand d'un coup une ombre passa devant eux et s'arrêta pour les observer aussi. Le Monorpale lâcha un "Moooo" intrigué, les observant de son œil rond. Il se tenait néanmoins sur ses gardes et en jetant un regard à la Pyroli, il vit qu'elle avait des yeux pétillants et fixait sans ciller le Pokémon Glaive. Tout doucement le jeune dresseur mis la main à sa ceinture pour se munir d'une de ces ball. Il la lança pour libérer le Griknot ! Spike atterri devant le Pokémon sauvage avec un cri de défi. Orren lui ordonna de lancer une attaque Tourbi-Sable, mais le petit dragon fut trop lent et le Monorpale l'attaqua avec Ombre Portée. Une flaque d'obscurité s'étendit du Pokémon acier jusqu'au requin des sables pour le toucher vivement n l'enveloppant dans de profonds ténèbres. Malheureusement le temps que Spike reprenne ses esprits le Monorpale avait filé en frôlant les deux étudiants. C'était rageant ! Pourquoi fallait-il que l'épée fantôme s'enfuit comme ça ! Le brun se sentit dépité et honteux. Ce fut avec une expression de profond regret qu'il se tourna vers Ruby pour lui dire d'un ton empli de regret :

-Excuses moi... je voulais te faire la surprise que tu puisse voir un Monorpale ici, vu que je sais que tu adores les Spectres... et puis j'avais pensé essayer de le capturer pour toi, mais on dirait que Spike et moi on est pas encore trop au top niveau travail d'équipe...

Il s'arrêta pour reprendre son souffle, sa voix s'était étranglé sur les derniers mots. Il s'en voulait tant qu'il n'osait même pas la regarder, préférant baisser la tête, honteux.

-Mais on a tout fait foirer... excuses moi.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Mar 26 Aoû - 5:18
Evidemment, Ruby n'était pas la seule étonnée. Mais il y avait de quoi. Ce n'est pas tous les jours qu'on avait droit d'entrer ainsi sans un lieu si privilégié et d'y passer la nuit en plus de ça. Cela devait coûter une fortune, pour sûr. Le père de Ruby aurait très certainement pu se le permettre s'il était de passage ici. Mais l'entièreté de cette propriété était hors de moyen de père Jones. C'est peut-être pour sa qu'il n'était pas venu ici. Cet homme ayant sa fierté, il refusait d'admettre que quelque chose soit hors de sa portée. Cependant, ce palais avait peut-être accepté l'une des œuvres de quadragénaire puisque les murs étaient littéralement tapissés de toiles équidistantes. Si on prenait en compte la superficie du château, des milliers d’œuvres devaient être entreposées ici. Le Roi qui a fait construire ce trésor devait être très fortuné, voire plus encore.

Ruby fut cependant sortie de ses réflexions lorsqu'elle fit face à la dure vérité : une seule chambre demandée. Immédiatement, ses joues s'empourprèrent. Ce devait être la mère d'Orren qui s'est occupée de ça. L'aurait-elle fait exprès ? La rousse ne le savait pas. Mais si c'était le cas, cela voudrait dire que les choses n'avancent pas assez lentement à son goût. Ou tout simplement qu'elle a un petit penchant sadique envers son pauvre fils. C'étaient des possibilités comme les autres. Mais qu'importe, puisque le savoir ne réglera pas cette situation des plus embarrassantes. Encore heureux que la timide fut sortie de ses pensées, encore une fois.

– Hein ? Ah ! Et bien... Tu n'es pas obligé de te dévouer pour y aller... Enfin, ça pourrait être moi..! Pourquoi tu ne- fit-elle avant d'être coupée dans son élan, soudainement attirée dehors par le Voltali. Elle se demanda tout d'abord pourquoi, surtout quand il l'emmena dans les hautes herbes. On n'y va pas pour s'amuser, en règle générale. Mais sa lanterne fut éclairée lorsque le brun fit face à un Monorpale. Un bien beau spectre que Ruby ne cessait de fixer sans cligner une seule fois des yeux. Il le lui fallait ! Elle aurait bien tenté le coup, mais il semblerait qu'Orren soit le premier sur le coup. Enfin, il était, puisque le Pokémon s'échappa sans perdre de temps après avoir lancé une riposte. Les réels objectifs du garçon ne furent dévoilés que juste après. À cette vérité, Ruby ouvrit de grands yeux. Son cœur s'accéléra encore une fois. Il avait voulu lui faire un cadeau. C'est gentil Orren... Tu ne devrais pas tant te démener pour moi. Enfin, ce que je veux dire c'est que... Pense à toi, aussi ! Je n'ai pas envie que tu te sentes mal de ma faute. Elle attrapa alors une des mains de brun entre les siennes et sourit. J'en aurai un, ne t'en fais pas pour ça ! Je ne vais pas t'en vouloir parce que tu as raté. C'est l'intention qui compte, comme on dit !

Elle lâcha la main de son interlocuteur, légèrement gênée. Mais elle oublia vite ce petit malaise et tira à son tour le garçon en espérant trouver de quoi passer le temps. Une visite du palais ne serait pas plus mal. Il était si vaste que Ruby était persuadée de ne pas pouvoir le découvrir dans son intégralité avant la fin du séjour. Cela ne l'empêcha pourtant pas de retourner à l'intérieur de l'immense bâtisse, dans laquelle elle se promena, ne suivant que son instinct comme seul et unique guide. Elle espérait cependant ne pas se perdre, voilà qui serait bête d'autant plus qu'elle n'était pas seule.

Les longs couloirs semblaient être les mêmes. D'un blanc légèrement maculé et creusés de fresques, un long tapis rouge s'étendant à perte de vue, des statues en or et des toiles des plus grands peintres. C'est d'ailleurs en faisant attention à celles-ci qu'elle en découvrit une de son père. Étonnée mais amusée par cet étrange hasard, elle s'arrêta devant en la pointant du doigt. En premier plan se trouvaient une pomme rouge ainsi qu'un Papillusion tandis qu'une silhouette d'homme se dessinait en arrière plan. Dans la pomme, une grande morsure ainsi qu'une plus petite, cette dernière appartenant visiblement à l'insecte. La plus imposante était sans doute celle de cette silhouette très peu détaillée. Elle était ici pour que le spectateur s'y identifie. Le père de la rousse étant un grand utopiste, il pensait et continue de penser qu'il n'existe aucune barrière entre humains et Pokémon, qu'ils sont en réalité une seule et même espèce. La pomme faisait office d'allégorie de l'union, tandis que chaque personnage était représentant de sa "faction". La rousse avait tout saisi au premier regard. Il faut dire que côtoyer le peintre en question durant quinze années, ça aide.

– Hmm... Dis-moi ! Qu'est-ce que tu penses en regardant ce tableau ? Sois honnête et dis-moi tout ! Je veux savoir si tu penses que son message est idiot, fouillis, juste, et j'en passe ! Je ne vais pas te manger quoi que tu dises, l'art est fait pour être jugé. Elle marqua une courte pause et lui sourit. De toute manière, je n'oserais même pas te manger !

Elle rit, bien qu rougissante. Elle se fit par la suite attentive à la réponse du Voltali, n'ayant aucunement l'intention de le voir autrement peu importe ce qu'il disait sur le tableau. Ruby se considérait à part de son père. Peu importe à quel point une remarque sur ce tableau était négative, elle s'en fichait un peu. Mais elle prit conscience assez rapidement que ce ne devait pas être un sujet de conversation très passionnant pour Orren, à moins qu'il ait développé une sorte d'intérêt pour ledit sujet. La spécialiste des spectres bafouilla donc quelque chose d'incompréhensible et l'emmena visiter une autre partie du château. Elle tomba sur un grand balcon donnant sur les jardins, là où une vue merveilleuse s'offrait à eux. Des statues étaient éparpillés à tous les coins de la surface d'en bas. Deux Pokémon majestueusement imposants se faisant face, ainsi que des pokéball éparpillées aux autres coins. La vue n'en devenait que plus merveilleuse encore avec le soleil qui se couchait, ne laissant derrière lui qu'un ciel orangé.

– C'est merveilleux... J'en ferais une peinture, si les moyens m'étaient donnés. Après tout, c'est toujours mieux que quelques photos. Mais on ne peut pas tout avoir, alors... Elle se mit de dos au paysage, se saisissant de son iPok. Elle tira ensuite Orren à ses côtés avec un sourire. Dis "Psytigriiiii" !

_________________

Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Mar 26 Aoû - 21:17
Ouff, elle ne lui en voulait pas ! Ruby rassura même le jeune homme tout en lui prenant sa main droite entre les deux siennes. L'effet fut immédiat et le rythme cardiaque du jeune homme s'accéléra. Quand elle lui lâcha la main, il se tourna pour respirer un bon coup et rapeller son dragon des sables qui boudait dans son coin, vexé que le Monorpale soit parti. Quel caractère celui-là !
Mais il n'eut pas le temps d'approfondir cette pensée que Ruby lui saisit la mais comme il l'avait fait pour elle tout à l'heure. Elle le tira hors des herbes en lui disant qu'elle voudrait visiter le château, et c'est ce qu'ils firent ! Ils arpentèrent les vastes couloirs du palais, toujours aussi chargés en œuvres d'art ! Les couloirs étaient si semblables que le jeune homme se dit qu'il devrait prendre quelques points de repères pour retrouver leur chemin plus tard. Un vase moche ok, un tableau avec pleins de dragons ok , juste à un croisement une statue de Leviator, ... Il continua ainsi pour arriver à se faire un listing des objets à retrouver dans le sens inverse. Ce château était vraiment immense, même trop pour qu'il arrive un jour à s'y repérer même si il y habitait ! Et puis la décoration était certes riche en belles choses, mais il y en avait tellement qu'on en avait le tournis et qu'au bout d'un moment on s'en lassait. Orren préférait surtout les tableaux avec un petit peu de sous-entendu. Voire pour la cinquantième fois un portrait d'un Couafarel, très peu pour lui !

Soudain la rousse s'arrêta et pointa du doigt un tableau qui plut particulièrement à Orren ! Voilà enfin quelque chose avec du sens, où l'auteur avait caché un peu de sa pensée tout en donnant un bel aspect à la chose ! Une peinture d'une pomme avec un Papilusion, et au loin une silhouette. La pomme possédait deux traces de morsures bien différents et Orren se fit directement son idée sur la tableau et il l'aimait beaucoup. Soudain la signature au bas le titilla. Jones... Mais c'est le père de Ruby qui avait fait cette peinture !?! il était impressionné ! Il passa d'un seul coup à la gêne la plus extrême quand Ruby lui demanda son avis.

-Eh benn.... Pour moi il a essayé de montrer le lien entre Pokémon et humain. Ce partage qui existe entre nous. Nous sommes sur la même terre, sous le même ciel et respirons le même air. Nous sommes indissociables les uns des autres !

Il s'arrêta gêné d'avoir parler autant sur un sujet au il n'y connaissait vraiment rien. Et puis la remarque de Ruby n'arrangeait rien. Le manger... Elle n'oserait pas le faire et lui encore moins !
ET finalement ils abandonnèrent le tableau de M. Jones pour tenter de trouver autre chose dans ce palais qui pouvait retenir leur attention, et ils ne furent pas déçus ! il y avait un immense jardin aux formes géométriques parfaites ! Chaque carré avait une parfaite simétrie, peu importe le sens où on regardait ! Une statue à l'avant et une à l'arière du jardin présentaient les deux dragons légendaires Reshiram et Zekrom. Une fontaine était implantée en plein milieu de l'allée centrale, au cœur du jardin ! Les rayons de feu de l'astre du jour illuminaient cet endroit et le nimbait d'un halo orangé. Orren en fut bouche-bée et ne put que rester là à admirer le paysage. Il laissa juste s'échapper un petit "On se croirait dans un rêve" qui disait tout sur ce qu'il pensait du panorama !
Il approuva de la tête la remarque de Ruby sur la peinture. Il est vrai que ça ferait un très très beau paysage à peindre, avec toutes ces couleurs éclatantes désormais teintées de feu ! Orren ne remarqua pas tout de suite que la jeune fille avait sorti son Ipok, ce ne fut que quand elle le tira à coté d'elle pour lui faire dire "Psystigriiiii" avant de prendre une photo qu'il réalisa. Il sourit heureusement à temps, et pas d'un de ces sourire forcé de photo de famille. Non le jeune spécialiste des dragons affichait un franc sourire de bonheur. La proximité avec la jeune fille, ce paysage, ces vacances, tout était parfait ! Elle prit donc la photo et ils regardèrent. Elle était super ! Et le paysage se voyait bien et puis ce serait un souvenir précieux ! Orren ne put s'empêcher un commentaire :

-La photo est géniale ! Faudra que tu me l'envoie ! Et puis faut dire le paysage est magnifique... un peu comme toi !

Il ne compris que trop tard qu'il avait exprimé ses pensées à vive voix. Il posa sa main sur sa bouche et regarda la jeune fille avec un regard horrifié. Qu'avait-il dit ? Mais pourquoi ne pouvait-il pas apprendre à tout garder en lui comme il avait si bien l'habitude ? Était-ce la présence de la jeune fille ? Il se maudit intérieurement pour cette gaffe ! Il était beau maintenant à rougir si fort que sa rougeur était bien plus éclatante que celle des cheveux de la belle.
Il lui fallait maintenant trouver un moyen d'éviter le tournant qu'avait pris la conversation. Sinon ce serait de nouveau l'escalade à la gêne déjà avec la réponse de la rouquine à son compliment, il ne faut pas qu'il continue ou ce serait le cercle vicieux ! Heureusement la nature sait se faire entendre au bon moment. Le ventre du jeune brun gargouilla légèrement et il regarda la rousse avec un sourire gêné, toujours en train de piquer son fard après sa bourde.

-Oh... il doit être bientôt l'heure de manger. Et si on allait se changer et manger au restaurant ? En plus c'est un chef étoilé d'Illumis qui viens servir ici, faut juste une tenue habillée je crois.

Et ils se dirigèrent vers leur chambre. Orren les guidait grâce aux points de repère qu'il avait pris avant, s'arrêtant de temps en temps pour regarder si il tel objet n'était pas là. Mais heureusement avec un peu de chance, ils retrouvèrent leur chambre. Ils décidèrent de se changer pour aller manger. Ruby alla dans la salle de bain et Orren resta dans la chambre pour vêtir une autre tenue. Il choisit pour une fois ce que sa mère avait préparé pour lui : une chemise blanche aux coutures noires avec un veste de costard noir , pantalon noir, chaussures cirées de même. Seul une cravate rouge devait donné un peu de couleur à cet ensemble, mais n'arrivant pas à faire le noeud et ne se voyant pas arborer ceci, il décida de simplement la passer autour de son cou en la laissant ouverte. Un peu débrayé comme dirait sa mère, mais pour un jeune c'était amplement suffisant ! Enfin après quelques minutes la Pyroli sortit de la salle de bain. Orren ouvrit de grands yeux en la voyant ainsi apprêtée, elle était vraiment sublime et n'en revenait pas qu'il irait avec elle au restaurant ! Elle lui demanda si elle était bien comme ça, parce qu'elle n'avait pas l'habitude de ce genre d'habits.

-Tu es superbe t'en fais pas ! Ça te vas super bien ! Donc on peut se mettre en route ?

Et ils se dirigèrent vers la porte de la chambre avant qu'Orren ne s'arrête d'un coup et retourne vivement en arrière pour récupérer quelque chose. Son collier, le pendentif dont Ruby possédait l'autre moitié. Il le mit autour du cou et glissa le médaillon sous sa chemise. Puis il souris à la rouquine, signe qu'ils pouvaient se remettre en route.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Mer 27 Aoû - 6:45
Sur demande, Ruby mémorisa la requête d'Orren. Elle lui enverra la photo. La technologie le permet si facilement, c'en est étonnant. Mais ça l'était encore moins que les rougeurs de la rousse. Dans cette situation et dans ce contexte dit si idyllique, il lui fut aisé de se faire des idées, voire des délires. Elle secoua cependant la tête de gauche à droite, sans se retenir quitte à paraître un peu folle. Au moins, ça l'avait aidée à reprendre ses esprits puisqu'elle ne s'en sentit que mieux. Enfin, c'était avant qu'elle se rappelle de ce qu'Aileen lui avait dit il y a plusieurs jours déjà. Se bouger ? Comment faire ? Ruby n'en avait pas la moindre idée. Pourtant, dans un élan de courage - ou de bêtise - elle s'avança. Le Voltali changea aussitôt de conversation, parlant désormais de nourriture et de restaurant. Et bien que la proposition fit plaisir à la Pyroli, cette dernière se dit que c'était peut-être pas une si bonne idée, de prendre des initiatives. Et puis quoi ? Elle n'avait avancé que d'un pas, à vrai dire. Comment pourrait-il deviner ce à quoi elle a pensé avec ça ? Pas moyen. Enfin, c'est ce qu'elle croyait.

– Hmm... Oui, pourquoi pas ? Allons-y alors !

Elle sourit, soupirant en silence et tentant d'oublier cette malheureuse tentative, sachant bien qu'elle aurait très certainement bloqué au dernier moment. Fichue timidité maladive, voulait-elle jurer. Elle se retînt cependant, se contentant de suivre le brun à travers les longs couloir du palais dont elle ne se lassait toujours pas. Et bien que cette fois-ci elle ne s'arrêta pas devant une oeuvre quelconque, cela ne l'empêcha cependant pas de les admirer en silence, tout en se remémorant ce qu'Orren lui avait répondu la dernière fois. Il avait vu juste. Peut-être devrait-il se mettre à la peinture, lui aussi. Bref ! Plus le temps de méditer là-dessus. Lorsqu'ils débarquèrent dans la chambre, il fallait tout de suite aller se changer. La soirée approchant à grands pas, il ne leur fallait pas non plus manger trop tard. Accompagnée d'une valise, Ruby s'appropria provisoirement la salle de bain histoire de se préparer. Ne soyons pas fous. Elle n'allait pas le faire devant lui.

Elle prit donc le temps de réfléchir à sa tenue. L'endroit était chic, la tenue se devait donc de l'être aussi. La rousse sortit diverses robes qu'elle détailla une à une. Il ne fallait pas que ce soit trop osé, ni trop discret ou bien trop plat. Il fallait quelque chose d'élégant mais de modeste. Son choix se porta donc sur une robe rouge lui descendant jusqu'aux cuisses dans une sorte de jupe plissée et légèrement volumineuse. Quant au haut, il n'avait pas de manches, uniquement des volumes aux aspects fleuris tout autour du cou ainsi que dans le dos, ce dernier étant partiellement nu. Et malgré l'absence d'un décolleté plongeant -elle n'aurait pas osé voyons - Ruby afficha fièrement son collier en surface. Avec ça, elle plaça une petite barrette supportant une fausse rose rouge dans ses cheveux qu'elle lissa soigneusement durant de longues minutes. Pour terminer, elle hésita de longs instants sur les chaussures à mettre. Petits talons ou rien, puisqu'elle ne pouvait supporter ces trucs trop perchés. Elle opta finalement pour la première solution, prenant une paire d'escarpins peu élevés et ouverts, dans l'optique de conserver un certain aspect floral.

– Qu'est-ce qu'il manque ? Ah ! Je sais !

Bien qu'elle hésita durant de longs instants, elle attrapa une trousse à maquillage. Et malgré qu'elle ne s'en servait que rarement, elle n'en était pas pour autant démunie de produits de beauté. Cependant, Ruby ne comptait pas s'étaler tout ça pour devenir un de ces pots de peinture, ça non. Elle préférait de loin rester dans le discret malgré tout. Un léger rouge à lèvres de couleur assez proche que celle de l'accoutumée ainsi qu'une petite épaisseur d'eye liner. Et pour la petite touche finale, un peu de parfum. Elle sortit enfin de la salle de bain, espérant qu'elle n'ait pas trop abusé sur le coup. Son regard bascula vers le sol tandis que ses joues s'empourprèrent. Le compliment n'arrangea en rien la situation, bien qu'il lui remonta le moral. La gêne n'était pas vaincue.

Enfin, ils se mirent en route une fois qu'Orren avait récupérer son collier. Ne connaissant cependant pas les lieux et n'ayant pris aucun repère, Ruby laissa l'orientation au Voltali puisqu'il semblait bien plus débrouillard ici. C'est après quelques temps que le restaurant fut trouvé. Et en effet, il était bien chic, même assez sélect, si bien que les adultes y mangeant déjà s'arrêtèrent pour regarder débarquer les deux jeunes gens. Des questions furent posées à leur sujet. Il est vrai que de voir deux mineurs rentrer dans un tel lieu de cette manière, ce n'est pas commun. Ruby essaya de faire abstraction de tous ces regards et poussa un long soupir. Enfin, elle put aller s'installer à une table avec Orren. Anxieuse, elle ne savait que faire. Et bien que ce monde était semblable à celui de ses origines, elle ne s'y faisait toujours pas.

– Est-ce que... est-ce que c'est raisonnable ? Je veux dire... Ce n'est pas trop cher..?

_________________

Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Mer 27 Aoû - 8:27
Ruby était sublime dans sa robe rouge et le jeune garçon n'avait de cesse de se le ressasser en la regardant encore et encore sur le chemin du restaurant. Et puis pourquoi s'était-elle approchée sur le balcon pour au final s'arrêter au bout d'un pas ? Il n'en avait aucune idée, il ne pouvait lire dans l'esprit des gens ! Et même s'il le pouvait, il ne le ferait pas, il avait bien trop de respect pour cela ! Il laissa donc cette interrogation sans réponse, de toute façon pas le temps de s'en faire pour ça ils allaient pénétrer dans le restaurant.
Leur présence ne passa pas inaperçu. Deux jeunes dans un endroit aussi chic, voilà de quoi jaser ! Ils se mirent donc à une petite table ronde et un homme très bien habillé vint à leur table.

-Bonjour je me présentes, je suis Romuald et je serais à votre disposition le temps du service. Permettez moi de vous donner notre carte, donc le menu du jour se compose d'une salade de fraîcheur d'été, ensuite un poisson avec une julienne de légumes croquant le tout relevée d'une sauce citronnée, puis un Osso Bucco au miel et ses pommes de terre en robe de chambre. Enfin pour le dessert nous avons un parfait aux trois chocolats et caramel.
Orren approuva de la tête c'était parfait et il demanda un apéritif sans alcool pour lui à la jeune fille. Ce qui revenait à deux jus de fruits de la passion, sirop de menthe et un litchi baignant dans le breuvage au bout d'un pique.


-Est-ce que... est-ce que c'est raisonnable ? Je veux dire... Ce n'est pas trop cher..?
-Non ne t'en fais pas. Ma mère est très connue ici avec son métier de coordinatrice, donc on a des prix. Et puis même faut pas qu'on se soucie de ça, on est en vacance hein !

Il lui fit un petit clin d’œil, puis ils reçurent leurs boissons. Ils trinquèrent et en burent une gorgée. Le repas se passa très bien et les plats étaient d'une qualité exceptionnelle, rien à voir avec la cuisine du Voltali. On aurait dit que chaque saveur arrivait à se faire sentir individuellement et en même temps se mariait avec les autres pour former un véritable délice ! Ils finirent chacun des plats, car malgré leur nombre impressionnant, ils ne comptaient au final que peu de nourriture, la qualité primant sur la quantité. Mais c'était amplement suffisant pour les rassasier tout deux. Ils finirent par le dessert et Orren n'en revint pas. Lui qui n'était pas très amateur de sucré et de chocolat, il se régalait ! Ruby aussi semblait apprécier.

-J'espère que ça te plaît ici. J'avais envie de te montrer un des plus beaux endroits de Kalos. Je t'aurais bien emmené à Crom'lach, mais c'est peu le bordel avec ma famille.

Il se tut et n'en dis pas plus, pour éviter d'embêter Ruby avec ses problèmes et fit un geste nonchalant de la min.

-Enfin c'est pas ça le plus important. Ce qui l'est c'est que ça te plaise, que tu apprécies aussi de venir dans ce lieu !


Il lui sourit avant qu'ils ne se lèvent, le forfait du restaurant était compris dans la réservation. Il ne paya que les boissons, cachant bien évidemment la somme à la jeune fille. Et ils sortirent du restaurant, marchant tranquillement dans les couloirs du palais. Orren proposa que le lendemain ils aillent un peu profiter du jardin. Pour le moment ils marchaient et regardaient à droite à gauche quand quelque chose attirait leur attention. Ils arrivèrent enfin devant leur chambre et y pénétrèrent. Ruby alla à nouveau dans la salle de bain, pour se préparer à aller au lit, alors qu'Orren le fit dans la chambre. C'est vrai qu'il était fatigué de toute cette marche à travers le palace ! Il ne pourrait vraiment pas habiter dans un endroit pareil, à moins d'installer des tapis roulants et des panneaux directionnels un peu partout dans la demeure ! La rouquine sorti de la salle de bain en pijama, alors qu'Orren était simplement avec un grand t-shirt lui tombant jusqu'au genou. Normalement il ne portait que ses sous-vêtements, mais heureusement il avait pris cet immense t'shirt par précaution !

-Eh bien bonne nuit ! A demain Ruby !

Il lui dis bonne nuit avec un sourire et il s'approcha pour lui faire un bisous sur la joue pour lui dire bonne nuit. Avant d'aller se réfugier dans la couette sur le canapé pour cacher les rougeurs qui s'emparaient de son visage ! Et doucement ils s'endormirent.
Les deux jours qui suivirent ne furent que dans le même état d'esprit avec une visite des jardins le deuxième jour et une visite de la ville d'à coté au troisième. Petit déjeuner dans la chambre le matin, toute la journée à visiter, découvrir, s'émerveiller et prendre des photos avec leur Ipok ; et le soir ils allaient manger au restaurant. Ils avaient pris de nombreuses photos, ça oui ! Et beaucoup ensembles, les deux jeunes semblaient se rapprocher de plus en plus.
Le quatrième jour ils retournèrent de bonne heure à Illumis. Ils prirent donc un taxi en dirent au revoir au Palais Chaydeuvre et toutes ses extravagances et prirent la route de la ville lumière ! Ils arrivèrent sur les coups de 10H30 encore assez tôt pour aller voir quelque chose avant d'aller manger à l'appartement de la mère d'Orren qui ne rentrerait que le soir. Il sorti donc du taxi en s'étirant. Le trajet n'est pas très long, mais il appréciait de pouvoir de nouveau être actif et sur ses jambes. Il récupéra sa valise et celle de Ruby. Ils allaient surement marcher un peu, alors hors de question qu'elle porte sa valise. et c'est ce qu'il lui dis :

-Bon ma mère habites de l'autre coté d'Illumis, donc on va devoir traverser le centre ville à pied. On en a pour trois quarts d'heure si on y va maintenant, mais si tu veux on peut faire un petit détour. En tout cas je prends les valises, je vais pas te laisser porter ça alors qu'on va avoir pas mal de marche ! Il fit une courte pause pour réfléchir. SI tu veux on peut passer devant la Tour Prismatique ou devant la fameuse Place Rose.

Oups il avait oublié que la Place Rose était justement celle des amoureux. Espérons que Ruby n'y trouve pas une intention que le Voltali n'avait pas du tout !
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Mer 27 Aoû - 20:38
Le repas fut somptueux, bien évidemment. Il y avait même quelques délices dont la rousse ignorait l'existence jusqu'à présence. Il faut que la gastronomie Kalosienne n'est pas trop dans ses priorités. Pourtant, elle apprécia, aussi bien les mets divers que le cocktail fruité. Raison de plus pour convaincre son père de s'installer dans une maison de vacances à proximité. Finalement, Ruby ne préoccupait plus du prix. Orren avait raison, il fallait profiter des vacances plutôt que de s'inquiéter pour de telles choses. Enfin, mégarde à surveiller son porte-monnaie, tout de même.

– Ne t'en fais pas pour ça. On a beaucoup de temps devant nous. Il y a bien d'autres vacances chaque année. On aura forcément du temps pour ça ! s'exclama-t-elle, entièrement convaincue par ses propres mots. Et puis c'est toi qui disait de ne pas te soucier de ça, bien que le sujet était différent. Alors souris et profite ! Ce qu'elle fit par la suite elle-même.

Après avoir fini de manger et de papoter un peu, ils s'en allèrent du restaurant. La nuit était à présent noire, le doux soleil n'apportait plus sa chaleur. Le vent nocturne se levait, faisant de cette nuit un potentiel nid à rhume. Mieux valait dormir. Ruby approuva l'idée d'Orren sur la petite excursion de demain et le suivit jusque dans la chambre. Rapidement, elle retourna dans la salle de bain histoire de se changer et de se démaquiller, ce qui ne prit pas de temps étant donné qu'elle n'en avait mis que très peu. Une fois dans son pyjama, elle ressortit de la salle de bain. Après le court instant dédié aux salutations, elle rougit et s'en alla dans le lit, se demandant s'il n'aurait pas été mieux d'inverser les positions. Après tout, c'était le Voltali l'hôte, en somme. Il aurait été normal de lui laisser le lit, qui était plus à lui qu'à l'invité. Mais le sommeil emporta bien rapidement la demoiselle qui en oublia tous ses petits tracas.

Deux autres jours passèrent au sein de ce somptueux palais. À la longue, Ruby s'était habituée aux lieux et commençait enfin à prendre des repères bien que son sens de l'orientation n'était pas des plus fameux. Elle croyait avoir vu le château sous toutes ses coutures, ou presque. Ce n'était pas le cas, mais ne la décevons pas puisqu'il lui fallait partir, désormais. Les jeunes embarquèrent donc dans un taxi à destination d'Illumis. Le trajet ne prit pas énormément de temps, puisqu'ils arrivèrent bien avant midi. Apparemment il leur restait pas mal de temps avant de pouvoir rentrer. De quoi faire un détour, comme disait le brun. L'idée de la place rose fit cependant rougir Ruby ; elle avait déjà entendu quelques ragots à ce sujet.

– Bah... C'est que... d'accord.

Elle baissa malgré tout les yeux, rougissante. Elle suivit Orren à travers la ville, jusqu'à débarquer sur ladite place. Elle n'était pas petite, mais pas immense non plus. Plusieurs couples s'y trouvaient déjà, tandis que d'autres tentaient plutôt la carte de la séduction envers de parfaits inconnus. La rousse, elle, préféra simplement immortaliser l'instant avec une énième photo tandis qu'elle se permit d'acheter deux pommes d'amour, dont une qu'elle donna au garçon. Après tout, pourquoi ne débourserait-elle pas un sous ? Quoiqu'il en soit, le temps passait. Ils ne pouvaient pas rester ici éternellement et se remirent donc en route. Enfin, c'est jusqu'à ce que Ruby s'arrête devant un certain bâtiment.

– Club des épreuves ; venez tester vos habiletés en combat simple, duo, trio, ou même rotatif. Mouais. Tu viens ? On va tous les battre ! Elle rit puis emmena le Voltali à l'intérieur dudit bâtiment. Elle y demanda une inscription pour une courte série de combats duo et s'en alla dans l'arène improvisée après avoir choisi Hex et Midnight de son côté. Cinq combats ? Faisons en sorte de terminer ça vite !

HRP:
 

_________________

Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Dim 31 Aoû - 11:41
Et ils allèrent se balader un petit peu. Orren la dirigea donc parmi les rues illumisennes, connaissant assez bien la ville pour ne pas se perdre. Il faut dire que si on ne connais pas, Illumis est un parfait labyrinthe ! Toutes ces petites rues reliant d'autres rues ou bien les différentes places entre elles. Un seul bâtiment peut être trouvé par n'importe qui : la Tour Prismatique. En même temps elle est située au centre de la ville et les 5 grands axes de la capitale mènent tout droit à ce somptueux lieu !
Après quelques minutes ils arrivèrent à la place rose. Quelques couples en train de profiter de cet endroit, et d'autres personnes cherchant à séduire. Eux étaient là à regarder l'endroit en rougissant. Au moins ils étaient bien assortis ! Ruby alla leur acheter une pomme d'amour à chacun et lui en tendit une. Le brun la prit et remercia la rousse en piquant un fard. Il grignotèrent assis l'un à coté de l'autre tranquillement, tandis que quelques personnes les voyant ensembles sur la place rose souriaient en les voyant ou se permettaient une petite remarque sur le caractère mignon de la scène. Ce qui n'arrangea pas le problèmes de rougeur du Voltali, qui devint de plus en plus rouge. Il se demanda si la jeune fille était dans la même gêne que lui. Mais il ne lui demanda pas. Premièrement il n'osait pas et deuxièmement il leur fallait se mettre en route.

Cependant sur le chemin ils passèrent devant le club des épreuves. Ruby voulut y participer et faire une petite série de combats. Orren acquiesça, c'est vrai que ça pouvait être marrant. Donc il lui décocha un grand sourire combatif et s'inscris avec Skoll et Spike !  Et les combats commencèrent. Le premier adversaire fut un jeune garçon dresseur depuis peu. Il ne manquait cependant pas de confiance en lui et laça son Marisson contre le Malosse du brun. Il y avait un gros déséquilibre de force et de type et ce fut sans grande surprise que Skoll évinça rapidement le premier Pokémon avec deux attaques Crocs Feu, et le deuxième, un Abra, avec une simple attaque Vibrobscur. L'étudiant ne fut même pas fier de cette victoire trop vite acquise. Le deuxième combat fut contre un vieil homme qui voulait revivre l'ivresse de sa jeunesse par les combats. Le premier affrontement fut un match nul entre Skoll et un  Balbuto, chacun ayant utilisé la faiblesse de l'autre. Vint alors Spike contre un Passerouge. Bien sur Spike n'écoutait pas du tout son dresseur et n'en faisait qu'à sa tête. Le combat tourna très vite en la faveur de l'oiseau. Et alors qu'Orren sentit la fin du combat approcher il cria à son requin des sables.

-Spike esquive et après contre-attaque avec Draco-Rage ! Je comprends que tu veux gagner de tes propres moyens, mais je te volerais pas ta victoire, on gagnera ensembles !

Le Griknot regarda avec un air étonné son dresseur, comme si la dernière phrase avait été une révélation pour lui. Son dresseur ne voulait donc pas tirer les lauriers des victoires du petit dragon, mais il voulais vraiment l'aider ?! Malheureusement ce moment d'inattention de la part de Spike fut sa perte. Il reçut de plein fouet l'attaque Coupe Vent du Passerouge et fut déclaré KO. Il le fit rentrer dans sa Pokéball en soupirant, tant pis il avait perdu. il songea à créer une relation de confiance avec le petit Pokémon dès qu'ils rentreraient à l'académie.

-C'était un beau match jeune homme. Dommage que ton petit dragon ne t'obéisse pas ! Avant de l'utiliser à nouveau en combat, assures-toi qu'il aie confiance en toi !

Le brun sourit légèrement. Il avait raison, il lui faudrait d'abord gagner la confiance du Pokémon avant de faire un match. Si ça se trouve il aurait pu capturer ce Monorpale pour Ruby si seulement Spike avait eu confiance en lui te l'avait écouté !
il alla donc faire soigner ses Pokémons à l’accueil et attendit sur le retour de Ruby. Enfin en pleine forme il sortit Spike de sa Pokeball et lui donna une baie en le félicitant pour sa combativité. Le petit Pokémon prit la baie et la goba avant de regarder son dresseur et lui tourna le dos. Soupirant Orren le rappela dans sa ball.

Quelques minutes passèrent et enfin il vit Ruby sortir de la zone de combat. Il alla à la rencontre de la jeune rousse et lui demanda.

-Alors ça a été ? Moi j'ai perdu au deuxième match, faut croire que Spike et moi on est pas encore assez en phase pour combattre !

Il rigola, même si son regard était empli d'un certaine tristesse que son dragon ne lui fasse pas du tout confiance. Ils se dirigèrent donc vers la sortie, puis vers l'appartement de la mère du jeune dresseur. Quand ils y arrivèrent ils déposèrent leurs affaires et se mirent à table. Mélinda leur avait concocté un véritable repas maison, comme les mères savent si bien le faire. Et alors qu'ils mangeaient, elle leur demanda comment c'était passé leur séjour au Palais Chaydeuvre. Les deux jeunes lui racontèrent leur séjour là bas, puis ils parlèrent d'Illumis jusqu'à la fin du repas. En début d'après midi Orren proposa à Ruby d'aller voir la Tour Prismatique. Après tout c'était le symbole emblématique de la ville !

Ils sortirent et se dirigèrent vers le centre de la cité des lumières. Il ne leur fallut pas beaucoup de temps pour y arriver. Et une fois devant ils purent l'admirer dans tout sa splendeur.

-Voilà la Tour Prismatique qui cache aussi l'arène de Lem, champion du type électrique de la ligue de Kalos ! C'est lui qui assures aussi l'entretien de la tour et sa maintenance !

il sortit son Ipok et proposa de prendre en photo Ruby devant ce panorama. C'était leur dernier jour ensemble et Ruby partirait en fin d'après midi. Il voulait profiter le plus possible de la présence de la jeune fille.

*Peut être que je devrais... mais comment ! Aileen me dit d'y aller de foncer ! Mais je peux pas moi, j'ose à peine lui faire les bises*

Plongé dans ses pensées il ne remarqua pas tout de suite que Ruby s'était rapprochée entre temps et avait commencé à lui parler.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Dim 31 Aoû - 16:15
La voilà désormais dans ce fameux club des épreuves. Jusqu'où allait-elle arriver ? Et jusqu'où Orren allait pouvoir aller lui aussi ? Ruby ne tardera pas à le savoir puisque son premier opposant s'avança. Un jeune randonneur, à première vue. Son duo était composé d'un Maracachi ainsi que d'un Krabby. Aucun type ne prenait l'avantage sur l'autre, c'était un combat à armes égales. Mais celui-ci fut assez rapidement bouclé. Le premier adversaire semblait manquer d'expérience en ce qui concerne les combats Pokémon. Deux tours avaient suffi, cela fut en partie dû à la violence exceptionnelle des deux spectres de la rousse.

Le second combat s'en suivit. L'adversaire était une femme d'âge mûr qui semblait avoir un minimum d'expérience avec les Pokémon. Elle fit appel à un Mélofée ainsi qu'un Papillusion, comme quoi la difficulté augmentait expressément à chaque combat. Le premier tour se déroula sur un plan assez simple en soi. Le starter de la Pyroli s'élança contre le Mélofée à coup d'Ombre Portée tandis que le chromatique bombardait l'insecte de Vibrobscur. L'ennemi ne se laissa pas faire, puisqu'Hex ressortit légèrement blessé tandis que Midnight était paralysé. Heureusement, l'ascendant fut repris sur le second tour, puisque les deux spectres mirent K.O le Papillusion en l'attaquant ensembles. Le Mélofée fut achevé au tour suivant.

Troisième combat : Braisillon et Gravalanch. Ce combat fut décisif et perdu en trois tours. Les deux ennemis avaient fait preuve de bien trop d'esprit d'équipe tandis que les deux Pokémon de la belle n'en faisaient qu'à leur tête, se disputant ouvertement à la première erreur de l'autre. Ruby soupira puis quitta le stade improvisé tandis que ses compagnons furent soignés dans l'immédiat. Elle rejoignit Orren qui lui fit un court résumé sur son avancée. Après s'être faite attentive, elle en fit de même.

– J'ai passé le deuxième, mais le troisième combat a été à sens unique. Mes spectres sont forts mais ont encore du mal à s'entendre entre eux... Mais bon ! On aura fait de notre mieux, et c'est ce qui compte !

Ils rentrèrent par la suite chez Orren. Anxieuse, Ruby passa bien plus de temps à se convaincre intérieurement qu'à découvrir les lieux. Pourtant, elle réussit à apprécier le repas mais aussi à conserver une discussion fluide et spontanée avec la mère du garçon. Elle était en assez bon terme avec elle, si ce n'est pas génial ! Mais bon, il était bien plus facile pour deux femmes de converser entre elles qu'avec un garçon, généralement. Quoique... La Pyroli réussit à accepter la proposition du brun sans bégayer, bien qu'elle rougit discrètement sur le coup. Il y avait du progrès, beaucoup de progrès !

Une fois arrivé, le garçon donna de brèves explications à la rousse qui s'y fit toujours aussi attentive, découvrant ainsi le patrimoine d'Illumis, dont sa prestigieuse Tour Prismatique. Haute, blanche et lumineuse, majestueuse, elle trônait au centre de la ville comme point de repère principal et comme lieu incontournable pour n'importe quel touriste, ce qui expliquait d'ailleurs la présence de beaucoup de personnes ici. Pourtant, Ruby y fit abstraction et resta concentrée sur son dernier jour ici, en profitant au maximum que ce soit en rigolant, en discutant, mais aussi en prenant de magnifiques photos. Mais il manquait quelque chose. Elle y avait réfléchi depuis sa dernière tentative. Elle repensa à l'attitude du garçon, mais aussi aux propos d'Aileen. Si on en croyait ces derniers, Ruby ne déplaisait pas au Voltali. Pourtant, elle hésitait encore, bien qu'il lui fallait s'avancer. Et inconsciemment, elle se rapprocha.

– Tu... Tu sais..? Il y a des choses qui... qui ont du mal à être dites, ou même des choses qu'on ne peut pas faire comme ça... J'y ai réfléchi encore et encore, cherchant si c'était la bonne solution à tout ça. Aujourd'hui encore, on va devoir se séparer et... je ne peux plus atteindre sans avoir de réponse. Pardonne-moi si ce n'est pas la bonne chose à faire... Elle respira un bon coup et ferma les yeux. Dans sa tête, elle comptait les secondes qui passaient, ceci étant couvert par les bruyants battements de son cœur. Ses joues se teintèrent de rouge alors que, délicatement, ses lèvres effleurèrent celles d'Orren. Gênée, confuse et tout ce qui allait avec, elle se recula lentement en baissant les yeux et bégayant, n'osant plus croiser son regard. Elle garda d'ailleurs les yeux fermés, seules quelques mots arrivèrent à sortir. Je... je t'apprécie beaucoup, Orren... Non. Je t'aime...

Après ceci, elle se recula, déglutissant. Jamais elle ne s'était sentie aussi anxieuse, c'est comme si qu'elle allait s'évanouir. Et pourtant, tout ceci n'avait pas été refusé, à première vue. Tout cet amour, il n'avait pas été ignoré, ni dénigré ou même critiqué. Non. Il n'avait été qu'accepté. Prise de la plus grande des joies, Ruby ouvrit enfin les yeux et releva la tête, le regardant enfin après ces longues secondes d'inquiétude. Et cette fois-ci, elle avait pu l'embrasser une dernière fois avant que le temps ne se fasse manquant, avant qu'elle ne doive partir. Elle flottait sur un petit nuage. Dire que la séparation allait être plus dure, désormais. Mais pourtant il le fallait. Le train n'allait pas l'attendre, amour ou non.

– On reste en contact ! On se reverra bientôt de toute manière, Riri ! dit celle qui était presque au bord des larmes, aussi bien de joie que de tristesse. J'ai apprécié tout ce temps passé avec toi... Elle l'enlaça une dernière fois, de toutes ses forces, comme si qu'elle avait voulu ne pas partir. Pourtant, lorsque le coup de sifflet se fit entendre, elle dût monter à bord du train pour au final regarder sa silhouette s'éloigner, à travers une des vitres du transport à méga-vitesse.

_________________

Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   Dim 31 Aoû - 16:58
Orren était perdu dans ses pensées. Tourmenté entre l'envie de tout avouer à la belle rousse, la peur d'être rejeté et surtout sa timidité. Il n'arrivait pas à prendre de décision, c'était bien trop dur. Malgré tout les encouragements d'Aileen, qui la poussait à aller lui parler, qui voulait qu'il fasse enfin le premier pas. Dès qu'il lui parlait de Ruby elle l'arrêtait pour lui répondre "Bah c'est simple tu l'attrapes, tu l'embrasses, tu lui dis que tu l'aimes et voilà c'est réglé !"
C'est sur que dis comme ça ça paraissait si simple. Mais la simple pensée d'embrasser la jeune fille le mettait dans tout ses états, transformant son visage en brasier, son coeur en un marteau piqueur et son esprit en une véritable tempête de questions. Tout lui dire ? Même par message il n'avait pas le courage ! Sur son Ipok se trouvait plusieurs brouillons enregistrés, des déclarations de la plus humble à la plus enflammée. Mais jamais ô grand jamais il n'avait trouvé le courage d'appuyer sur ce simple bouton Envoyer. Et là le voilà dans un décor idyllique devant la tour de lumière de la capitale de Kalos, la ville des amoureux pourtant. Et malgré tout ce temps à penser à ses sentiments, s'être avouer de ce qu'il ressentait pour la jeune dresseuse, avoir passé plusieurs jours avec elle à Flocombes. Après tout ça ses sentiments étaient si forts, mais ils ne parvenaient toujours pas à briser cette muraille de timidité. Mais la voix de Ruby le sorti rapidement de ses tourments intérieurs.

- Tu... Tu sais..? Il y a des choses qui... qui ont du mal à être dites, ou même des choses qu'on ne peut pas faire comme ça... J'y ai réfléchi encore et encore, cherchant si c'était la bonne solution à tout ça. Aujourd'hui encore, on va devoir se séparer et... je ne peux plus attendre sans avoir de réponse. Pardonne-moi si ce n'est pas la bonne chose à faire...

De quoi parlait-elle ? Quel chose ne pourrait être bonne à faire ? Son introspection passée l'avait rendu totalement absent. Il était à coté de la plaque, ayant du mal à saisir tout ce dont parlait la jeune fille et où elle voulait en venir. Il allait lui demander d'éclairer sa lanterne en expliquant où elle voulait en venir.

- Mais de qu...

Il fut subitement arrêté par la jeune fille. Non pas qu'elle avait chercher à lui couper la parole. Tout simplement elle s'était rapproché de lui si près que leurs visages étaient proches, bien trop proches pour les nerfs du jeune brun. Il se sentit étrangement nerveux, son coeur palpitait, son cerveau cessa toute activité, son estomac se serra comme sous la mortelle étreinte d'un Arbok. Et les lèvres de Ruby vinrent effleurer les siennes en un timide baiser. Elle venait de l'embrasser. Le visage d'Orren ne pouvait être d'une teinte si écarlate. Son cœur manqua un battement. Il ne réussis pas à réagir, étant dans un état de catatonie parfaite. Plus rien n'existait autour de lui à part la jeune fille. Le monde était effacé, évincé par cette fille si belle et que son cœur désirait tant. Et des mots si simples parvinrent à son oreille. Deux mots si simples, si purs, qu'il brisèrent tout simplement la barrière que s'était créer le jeune homme, laissant ses émotions sortir au grand jour et éclaté. D'une voix étouffée qui lui parut celle d'un autre il répondit.

-Je... Moi aussi je t'aime Ruby... Je voulais tant te le dire, mais je... je n'osais pas...

Il la regarda et elle releva la tête. Leurs regards se croisèrent, un sourire se dessinèrent sur leur lèvres à tout les deux. Et profitant des derniers instants leur restant ensemble ils s'embrassèrent à nouveau. Orren lui rendit son baiser les yeux fermés, appréciant la douce sensation des lèvres de la rousse sur les siennes. Leurs lèvres se séparèrent, tout comme ils allaient bientôt devoir le faire. Allant à la gare pour que Ruby puisse prendre le train. Ils se tinrent la main sur le trajet, prenant tout de même soin d'arriver à temps. Il se sentait léger, si léger. Comme un Drattak ayant enfin ses ailes et pouvant s'élancer dans les airs, il pouvait enfin respirer. Tout ce poids sur son cœur s'était enfin envolé, remplacé par ce sentiment d'allégresse, de bonheur. Il regarda plusieurs fois sa petite amie, car il pouvait désormais la considérer comme telle, et se dit que la chance lui avait enfin souri. Après des épreuves si dures ces derniers temps, enfin la roue avait tourné. Sa vie serait à jamais changé. Il avait perdu un père, gagné une sœur et trouvé l'amour.
Mais l'heure était arrivée et sur les quais de la gare il leur fallait se séparer.

– On reste en contact ! On se reverra bientôt de toute manière, Riri !  J'ai apprécié tout ce temps passé avec toi..

Il vit ses yeux humides et lui caressa le visage de la main en lui répondant qu'ils se reverraient bientôt à l'académie et que lui aussi avait tant apprécié le temps passé avec elle. Elle l'enlaça et il répondit à son étreinte, ne voulant pas la laisser partir. Mais il le fallait, elle devait rentrer chez elle et il savait bien que le temps jusqu'à la rentrée lui paraîtrait long, si long. Et c'était avec les yeux humides, se retenant de justesse de laisser s'échapper cette tristesse qu'il la vit s'éloigner à bord de ce train qui allait l'éloigner si vite de lui.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Un château romantique pour des timides   
Un château romantique pour des timides
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :