Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano
Visiblement tu étais perdue. Le taxi t'as déposé dans un trou paumé de Kalos, tu avais demandé Illumis sur la carte, pas ce truc, tu voulais la capital, ton lieu de naissance, l'endroit même ou tu es née. Pourtant quelque chose te tracasses, tu connais cet endroit tu y es déjà venu au moins une fois tu le sais c'est certain. Si seulement Akali est de sortie le rire nerveux que tu dégages ne la rassure pas, les rares fois ou tu riais comme ça c'était quand tu faisais une rechute dans la violence gratuite. Mais là ce ne fut pas le cas.

Cette ville n'était pas de premier âge, mais son architecture bien qu'ayant survécu aux âges avait en elle une certaine modernité qui attirait l'oeil et provoquait un charme auquel nul ne pouvait résister peu importe ses efforts pour y arriver. Tu ne remerciais pas le chauffeur auquel tu avais balancé le prix du déplacement pour porter tes valises pour t'avancer ensuite vers l'hôtel. C'était le crépuscule, autant dormir dans un lit confortable et au chaud.

Tu entres donc dans un établissement, une auberge, la personne à l'acceuil, une dame âgée à moitié sourde te donne une chambre proche de la sortie avec vue sur les pierres autour de la ville, tu as perdu le nom de celles-ci, mais tu sais qu'elles ont une certaine importance historique. La nuit est calme, tu as ton oreiller avec toi, celui qui possède la douce odeur de Héra ta Kangourex qui, tu ne sais jamais pourquoi, une odeur fraîche et parfumée. Elle se passe donc sans encombre, tout le monde dors dans ses pokéballs et toi dans ton pyjamas Galopa rose.

Au petit matin tu te lèves, comme s'il fallait reprendre le rythme scolaire bien sur alors que c'était dans deux jours. Tu te lave et t'habilles.. normalement pour une fois, juste en rose et bleu. Dans un délicat soupir tu sors de chambre toute propre avec tes valises pour quitter l'auberge après avoir payé ta nuit.

Dehors il fait beau et malgré quelques faibles nuages qui masquent la forte lumière du soleil, le ciel st bleu. C'est donc une bonne journée et tu files en sautillant dans la douce brise vers les couloirs de piliers de pierres. Tu laisses toute ta troupe en sortir et tu laisses carte blanche dans la zone jusqu'à la fin d'après midi.

Alors que tout le monde s'éparpille tu commences à caresser l'une de ces pierres du bout des doigts, les gravures sont presque intactes malgré les âges passés, ce lieu te rend presque nostalgique. En passant tes doigts sur les gravures tu reconnais les formes d'un Kangourex justement et en te mettant à genoux tu as même les courbes de son bébé, c'était adorable.

C'est après quelques heures passée à étudier ces pierres dont la matière n'a rien d'avantageux comparé au métal que tu possèdes, tu décides donc d'aller chercher ta petite équipe. Mais ce sont des plaintes qui attirent ton attention, allant d'un pas lent mais inquiet tout de même tu avances vers la source du bruit. C'est après quelques minutes de marche à chercher entre herbes et arbres que tu vois Mafioso ton Parecool debout contre arbre en tendant les mains vers une branche sur laquelle pendait plusieurs baies, alors que tu allais avancer pour aider ce petit glouton, c'est le bras de Héra qui te bloque. Elle était arrivée elle aussi à tes côtés, mais son regard était celui d'une mère qui voulait voir son fils grandir par lui même. Tu comprends à présent pourquoi elle ne veut pas te laisser y aller.

Elle avait raison, tu avais toujours cédé à ses caprices, il devait apprendre à se débrouiller par soit même afin de pouvoir grandir et mûrir également. Il devait savoir que la plus belle des récompenses c'est d’acquérir par soit même le fruit de son désir. La maturité ne se donne pas, elle s'acquière elle aussi comme toute chose que l'être humain possède en lui. Tu l'observais donc à grande peine, tendre les bras vers le haut et voir qu'il ne lui manquait qu'un saut pour y arriver, mais hélas il était bien trop flemmard et peu sportif pour sauter ainsi.

Les minutes passaient ainsi, elles étaient de plus en plus longue et pourtant Mafioso ne ménageait pas ses efforts loin de là, il essayait de sauter et malgré des chutes répétées on sentait déjà qu'il avait progressé, ses pieds décollaient du sol, mais ce n'était pas assez pour qu'il y arrive.

Mais au moment où tu allais craquer ton premier pas s'arrête à cause de l'événement qui arrive, le Parecool normalement si calme commence à piquer une crise de colère et arrive à sauter partout, tu restes interdite dans un premier temps, mais encore plus lorsqu'un vive lumière blanchâtre entourer ton pokémon, un faible sourire maternel inonde ton visage : Mafioso évoluait sous tes yeux, la lumière grandissait en même temps que le pokémon, bientôt il se tenait sur ses deux pattes arrières comme un humain, son poil n'était plus rose, mais d'un orange pâle et quelques touffes d'un orange flamboyant.

Il ne lui fallut pas longtemps pour attraper le fruit qui lui était à portée de main et le manger d'un geste, puis de sauter dans l'arbre pour le vider en quelques faibles minutes de tous ses fruits. Plus grand, plus fort, plus énergétique et plus glouton, comment allez-tu faire ma pauvre Audrey ?

Tu décides enfin de t'approcher pour aller voir ton pokémon, quand ce dernier te vois il n'a pas sa réaction habituelle, habituellement il avançait presque en rampant au sol pour venir te demander à manger. Non, là il sautes brutalement au sol et cours sauvagement vers toi avec un grand sourire joyeux, tu vois bien le gros enfant arriver sur toi jusqu'au moment ou il te saute dessus en t'aplatissant au sol tel une grosse crêpe en criant son nouveau prénom joyeusement.

-Oui je sais que tu es heureux... mais tu vois, faire les choses pas soit même porte et portera toujours ses fruits mon petit Mafioso. Mais vu le temps que tu as mis le soleil à eu le le temps de baisser suffisamment pour que le ciel soit à ta couleur ! Il nous faut rentrer.

C'est à contre cœur que le fraîchement évolué rentre dans sa pokéball ainsi que tous tes autres amis qui ont profité de cette après midi pour faire ce qu'ils voulaient, à présent il faut que tu trouves un taxi pour rentrer ensuite par avion à l'île.

[Evolution de Parecool en Vigoroth ]
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum