Partagez | .
Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Mar 2 Sep - 4:00

« ALLEZ ! DEBOUT LES FEIGNASSES ! C’EST FINI LES VACANCES ! »

Ô, joie, la douce voix du Général Jackie en guise de réveille-matin. Ca faisait longtemps. Enfin. Aileen s'en fichait, elle s'était levée à 4h30, comme pratiquement toutes les anciennes, pour avoir le temps d'enfiler sa tenue de sport et de se préparer un minimum avant. Elle n'avait réveillé aucun de ses Pokémon, même si Sphax avait vaguement ouvert les yeux à son passage discret, avant de les refermer. Assise sur son lit depuis quelques minutes, elle avait attrapé un magazine qu'elle survolait du regard, attendant le coup de cloche de leur référente. Se redressant en automate, elle replaça la couverture sur Ellie, qui n’avait pas bronché, et qui ne comptait pas se lever, par ailleurs. Aurum, peu habitué à ce réveil en fanfare, se réveilla en sursautant et vrombit de colère. Qui ?! Quoi ?! COMMENT osait-on le réveiller ?! Mais en voyant la carrure du général Jackie, qui venait de passer la tête par la porte de la chambre pour voir si elle se levait, le Ningale cessa de vrombir et se tassa dans l’ombre du placard. Invisible. Il n’existe plus. Personne ne le voit. Et il ne vient pas à l’entraînement.

« Ca va, dors, Aurum, t’es pas obligé de venir. Sphax ? »

Grondement étouffé de la part de l’Absol, qui se redressa, emportant la couverture au passage. Il s’en débarrassa bien vite pour bondir hors du lit et se diriger en automate vers le sac d’Aileen, grand ouvert, et en sortir une Baie qu’il commença à mâchonner distraitement. Quatre heures de sport intensif, il avait intérêt à ne pas se pointer à jeun. Avec un sourire, elle caressa la tête de l'Absol qui bâillait à s'en décrocher la mâchoire, quand le général Jackie entra dans sa chambre, sans crier, histoire de changer un peu, et Aileen se mit immédiatement au garde à vous, manquant de perdre l'équilibre car elle s'était relevée un peu trop vite pour respecter une posture militaire parfaite.

« Quand tu auras fini de te préparer, tu iras réveiller les nouvelles. »
« Oui Général ! »

Bon, avant de partir, il fallait qu’elle mange. En général, sur ce genre de choses, la coopération Pyroli était des plus actives, parce que bon, manger une misérable cracotte avant un entraînement militaire, c’est bof bof quand même. D’ailleurs, Aileen avait décidé d’arrêter les cracottes. Pas assez consistant. En voyageant avec sa mère, elle avait trouvé des barres énergétiques aux fruits et aux céréales, et c’était cool, parce qu’en général c’était aux amandes ou aux noix, et elle n’aimait pas trop ça. En plus de ça, elle tenait dans l’autre main une boisson isotonique, qui ressemblait vaguement à de l’eau sucrée. Mâchonnant son petit-déjeuner improvisé, Aileen marchait dans les couloirs, dédaignant les portes de ses camarades déjà présentes l’an dernier, frappa d’un grand coup de poing dans la porte d’Audrey pour l’obliger à se lever, et entra dans la chambre d’une nouvelle.

« Allez allez, debout ! »
« Mais il est cinq heuuuures du matiiiiiiin … »
« T’es pas au Club Med ici princesse, t’es chez les Pyroli, faudra t’y faire, c’est tous les matins pareil ! »

Un gémissement étouffé sortit de sous la couette tandis qu’Aileen quittait la chambre pour entrer dans une autre chambre pour recommencer l’opération. Quelle plaie d’être préfète et de devoir réveiller les autres, elles allaient la détester. En repassant dans le couloir, elle salua Hope d’un signe de la main, lui tendit une barre de céréales et lui chipa une biscotte. Hmmmmm. Miam miam. Les biscottes d’Hope étaient quand même meilleures que ce qu’elle prenait avant. Quand elle repassa devant sa chambre, Sphax en sortit, se pourléchant encore les babines. Comme tous les matins, il venait d’engloutir quatre baies, et Aileen fit une petite pause pour lui faire boire de l’eau de sa bouteille. Puis elle frappa une nouvelle fois dans la porte de la chambre d’Audrey.

« Allez Audrey ! Debout flemmarde ! Si tu viens pas avec nous, j’te jure qu’on te tombe toutes dessus pour te noyer dans les toilettes des Noctali ! »

De loin, elle entendit quelqu’un éclater de rire. Hope, Ruby ? Quelle importance. L’importance, c’était qu’Audrey se lève, sinon elle la tirait du lit par la peau de l’arrière-train, pour rester polie. Sphax, qui avait disparu quelques instants, revint vers elle avec son badge de préfète dans la gueule. Euh. Il risquait de s’abîmer, un peu, avec la boue, et tout ça, non ? Mais d’un côté, si elle ne l’avait pas, elle risquait de se faire engueuler par Jackie. Bon allez, autant le mettre. Caressant la tête de son Absol, elle prit le badge pour l’accrocher à sa poitrine, termina sa barre énergétique et sa bouteille d’eau sucrée, jeta les restes dans une poubelle sur son chemin, et rejoignit les Pyroli qui se rassemblaient en face de Jackie.

« Alors ! Vous avez bien profité de vos vacances ? Vous avez fait la grasse matinée ? Vous vous la couliez douce ? Bah c’est fini maintenant ! On est le deux Septembre, il est cinq heures du matin, et vous allez reprendre vos bonnes vieilles habitudes ! Et pour celles qui sont pas au courant, c’est tous les matins comme ça, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige ! Vous êtes chez les Pyroli ici, pas dans un dortoir de lavettes ! EST-CE QUE C’EST BIEN CLAIR ?! »

Chez les anciennes, il y eut un concert de « Oui, général Jackie ! » prononcé d’une voix parfaitement réveillée, et chez les nouvelles, quelques grognements.

« Je vous veux toutes au gymnase dans deux minutes ! Et au pas de course mesdemoiselles ! »

Aileen, debout très droite à côté d’Hope, échangea un regard amusé avec sa camarade. La vie mouvementée du dortoir Pyroli recommençait, et ça avait presque failli lui manquer.

[ RUBY ! CINQ HEURES ET JE L'AI FAIT ! ALORS, C'EST QUI LE BOSS 8DD ]

(Edit² : Ce rp est maintenant considéré comme un rp entraînement ! Pour celles et ceux qui ignorent ce que c'est, lisez ceci pour en savoir plus ! Merci à vous !)

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Lun 8 Sep - 13:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Mar 2 Sep - 7:05

Oh ! Cette voix de plusieurs décibels au dessus de la moyenne, cette intonation rauque et sauvage qui en faisait frissonner plus d'un, cette expression si familière et impolie... À quel point cela avait-il manqué à Ruby ? Pas le moins du monde ! La reprise fut assez compliquée, malgré que la rousse soit désormais une habituée de cette torture quotidienne. Elle eût bien du mal à se réveiller, au point même où Hex dû employer les grands moyens. Le spectre sortit sa langue qu'il écrasa sur le visage de sa dresseuse, lui offrant un plaisir douteux qui la fit frissonner dès les premières secondes. Elle maugréa, jetant la couette enroulée contre un mur pour exprimer son mécontentement. Frustrée ? Et pas qu'un peu. Adieu vacances de rêve sur Cobaba, bonjour séjour en Enfer avec Jackie dans le rôle de Satan. Lucifer ? On s'en fiche un peu. Quoique Godzilla pouvait rentrer dans ce personnage. Ruby soupira à cette pensée. Il lui fallait être à l'heure ou bien elle allait subir les brimades de ce Pokémon ainsi que de sa terrible dresseuse.

– Hex, toi tu peux te trouver facilement à manger, mais moi c'est autre chose. Je perds du temps à passer par les portes pour aller rapidement chercher quelque chose. Tu peux bouger ?

C'est en râlant que le petit Polichombr s'exécuta. Sans même prévenir, il passa à travers un des murs de la chambre, sans doute pour aller voir dans un autre "bunker" - c'est plus représentatif de l'esprit Jackie, m'voyez - afin de voler une ou deux baies assez amères. Quant à Ruby, elle ne prit pas de temps pour s'habiller. Tenue de sport obligatoire, sans quoi une vingtaine de tours de stade avec Godzilla derrière vous s'impose. Après s'être un minimum coiffée - ne plaisantons pas, la coupe du matin est bien trop négligée pour sortir - elle alla rapidement se chercher à manger de façon peu... raisonnable. Au final, Ruby avait accepté l'aide de son fidèle starter pour ramener de quoi grailler. Le tissu hanté, fier de lui, était revenu avec une barre de céréales, une Mepo ainsi qu'une petite bouteille d'eau.

– Ouais je sais, c'est pas très honnête. Mais j'irai faire des courses plus tard tu vois. Avec la rentrée, je n'y ai même pas pensé ! Et il va aussi falloir penser à renflouer les caisses... Ne t'étonnes pas si on s'en va régulièrement en mission.

Le petit sacripant hocha la tête avec entrain. Pour lui, cet entraînement n'était pas grand chose puisqu'il ne pouvait théoriquement pas le faire. Il passerait simplement à travers le moindre obstacle en riant de sa dresseuse. Cette dernière n'avait guère le choix. Y aller était une obligation. Et bien que les matinées au dortoir Pyroli étaient très animées - comme cette fois-ci où Aileen hurlait après Audrey - cela n'était pas suffisant pour rassurer les troupes avant l'horrible torture. Mais bon ! Voir les nouvelles patauger dans le plus grand des brouillards était assez amusant en soi, surtout quand il fallait resserrer les troupes comme à l'armée.

Les directives étaient claires. Toutes au gymnase, au pas de course. Et quand Jackie disait ça, cela voulait dire que dans cinq minutes maxima, tout le monde devait y être sous peine de subir un atroce sermon sur le respect et la ponctualité des troupes, tout ceci hurlé avec la puissance d'un Bang Sonique de Brouhabam, évidemment. Et bien que Ruby fut assez rassurée de tomber sur des connaissances, elle n'avait guère envie de se taper ce long et pénible discours avant d'enchaîner sur des séries de flexions, de montées de corde et de course à pied. Un seul retard, et c'était la mort. C'est pour cette même raison qu'elle se permit de booster un peu les nouvelles. Égoïsme ? Non. Toutes les vieilles devaient le savoir, ce discours était chiant.

– Un peu de nerf, s'il-vous-plaît ! Vous avez déjà vu l'enfer ? C'est rien comparé à ce qui nous attend s'il n'y a qu'un seul retard !

Et dire qu'à son arrivée à Lansat il y a plusieurs mois de cela, elle était une des plus grosses retardataires...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 9984
Points d'Expériences : 2042

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Mer 3 Sep - 20:34

Yay ! Retour des vacances, ce qui veut dire, la reprise des cours et... Des entraînements de la Cap'taine. Mon réveil sonna. Je l'éteignis en toute empressement avant que mes oreilles ne décèdent. Quatre heure et demi. J'avais décidé d'y aller mollo pour la reprise, quand même.
Ce fut dans un plaisir non feint que je remontai les stores tout en guettant les premiers rayons de soleil, impatiente de voir toutes les nouvelles recrues du dortoir. Si elles savaient ce qui les attendaient... Je ne pouvais m'empêcher de sourire.
En me retournant, je me retrouvai face à une chambre étrangement en ordre. Enfin, si on omet la jacket au sol et le sac bleu électrique au centre de la pièce. Sac qui n'allait pas tarder à remettre cette pièce dans son état habituel. Hé hé... Go !

... Finalement j'avais laissé mes affaires de sports dans mes tiroirs. Enfin, des propres. Je regardai la totalité de mes vêtements sales que je n'avais pas lavés avant de partir. Je grimaçai. Ça attendra.
Short, top, sous-vêtements, check. Je m'observai dans le miroir. Place à la salle de bain.
Pas de Ruby en vue. Balançant ma trousse de toilette d'une main, je jetai un regard à mon iPok que je sortis de ma poche avec l'autre et constatai qu'il me restait environ dix minutes. Qu'il ne me restait plus que dix minutes. Je gonflai mes joues. J'allais devoir mettre le turbo si je voulais grignoter quelque chose avant que la voix de la Cap'taine ne vienne casser les tympans à toutes les élèves en résonnant dans les couloirs. Deux coups de brosse plus tard, je me retrouvai de nouveau dans ma chambre à profiter de mes dernières minutes pour le reste de ma routine journalière, à savoir prendre soin de ma peau. Piochant dans ma réserve de biscottes, j'enfilai comme je pus mes chaussettes. J'entendais déjà la voix de plusieurs décibels de puissance venir agresser mes oreilles. Le paquet en emballage argenté en main, une tranche de pain craquante entre les dents, je fouillai désormais ma chambre à la recherche de mes baskets. Où les avais-je donc fourrées, merde ? Mon sac de voyage vidé, je passai ensuite mes tiroirs au peigne fin. Finalement, je retrouvai ces chaussures derrière le miroir. Ne me demandez pas pourquoi elles étaient là-bas.

La voix de Jackie résonna. Trop tard. Je n'avais pas eu le temps de me boucher les oreilles. Depuis quand elle prenait la peine de nous réveiller en avance ? Pfeuh, il va pas en avoir en pyjama, si ça se trouve... Tristesse. En guise de consolation, je repris une biscotte.  Terminant de lacer mes lacets, j'en piochai à nouveau quelques unes et rangeai finalement le reste du paquet. Ressortant dans les couloirs, suivis par Gum' bien motivé à ne pas rater le spectacle auquel on aura bientôt droit, je croisai Aileen que je saluai d'un signe de main. Échange de pt'it déj', puis je me dirigeai vers l'extérieur presque en sautillant. Les plaintes qui résonnaient de partout. Que du bonheur, hihi.
Je croquai dans la barre de céréales que venait de me passer la brune. Mmm, ce n'était pas mauvais. Même plutôt bon. La terminant en deux bouchés, je jetai l'emballage dans la première poubelle qui se présenta à moi. En parlant de l'autre miss, là, elle avait été nommée préfète. Je ne pouvais nier que ça me rendait un peu jalouse, mais bon, 'fallait s'y attendre aussi, une PokéAthlète. Et puis, se retrouver avec un dortoir entier sur le dos, je passe mon tour. Trop de responsabilité, c'est pas pour moi. Comme quoi l'auto-persuasion fait des miracles. ... Je réfléchis trop. Me grattant l'arrière crâne, je franchis le seuil de la bâtisse.

Genre.... J'étais en avance ? Tandis que je m'appuyais contre une façade du dortoir, mon spectre retourna à l'intérieur pour observer le désordre du matin. Sincèrement, j'avais la flemme, même si je dois avouer que c'est souvent sympa à observer. Mais plus tard, il y aura les bousculades et tout le tralala, donc voilà. C'est mieux de le faire quand on est un fantôme.
Il faisait plutôt frais. En même temps, vu l'heure, ce n'était pas étonnant. Je portai une main à ma poche. Mon short était assez ample pour pouvoir assez camoufler l'appareil qui y était caché. Sortant mon iPok, je le réglai en avance en mode appareil photo. Dans quelques secondes, tout le monde va débarquer en même temps, dont plusieurs avec une tête d'endormie.
L'extérieur commençait déjà à se remplir. Et en un rien de temps, le brouhaha intérieur devint extérieur. Clic, clic, clic. Quelques clichés en vitesse. J'observai toutes les nouvelles têtes et ricanai. Suite à quoi, Gum' m'ayant rejointe, je suivis le groupe. J'aperçus également Hana du coin de l'oeil.

Blablabla, oui C-...Générale Jackie. Blablabla. Go. Je rendis à Aileen le regard qu'elle me jetait. Alors qu'on se dirigeait vers le gymnase, je demandai à la brune :

« Alors, ces têtes d'endormie ? C'était sympa à voir ? Des tronches notables ? »

Écoutant sa réponse sans pour autant ralentir de rythme. Haaan, ça promettait. Le grand bâtiment vers lequel nous devons bientôt nous trouver ne tarda pas à se dessiner sous nos yeux. Je jetai un regard en arrière. Pour certaine, il va falloir se dépêcher. Je souris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans
Niveau : 0
Jetons : 96
Points d'Expériences : 6

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Jeu 4 Sep - 20:00

La lune commençait à faire son apparition et Faith n'avait pas encore sommeil, son arrivée ici, les futurs rencontres avec les pokemon, l'obtention de son tout premier pokemon. Tous les facteurs étaient la pour l’empêcher de dormir, en plus elle n'avait pas l'habitude de dormir la nuit et de faire des grasses matinée. Mais cette fois elle devait faire un effort, ici c'était différent de la maison et il va falloir qu'elle recommence à se coucher tôt. Mais 5 ans d'habitude ça ne s'enlève pas comme ça. Une fois la soirée entamée, une forte voix se fit entendre dans le dortoir, ordonnant aux élèves d'aller se coucher immédiatement. Les anciennes elles devaient avoir l'habitude, Faith, elle ne l'avait pas et elle décida de s'enfuir du dortoir histoire de prendre l'air avec son petit Korillon. Aussi silencieuse qu'un Arko, elle prit la poudre d’escampette et s'installa sur un banc non loin du dortoir histoire de rentrer rapidement au cas où. Une fois bien installée elle fit sortir Grelot de sa pokeball et lui tendit une sucrerie. Le pokemon la mangea silencieusement. Faith commença à prendre ses aises et regarda la lune en souriant.

"C'est bon ... C'est maintenant que les choses sérieuses commencent Grelot ... je suis trop excitée pour pouvoir m'endormir. Tu es mon tout premier pokemon et je m'occuperai de toi comme jamais je me suis occupée d'un pokemon. Je te jure qu'ensemble on serra un duo d'enfer ! "

Le Korillon répondit en faisant sonner le doux son de son grelot et Faith continua de fixer la lune tout en parlant à son pokemon pendant des heures et des heures. Ce n'est que lorsque Grelot s'endormit qu'elle décida de retourner au dortoir ... à 1h du matin d'après son iPok. Afin de pouvoir s'endormir facilement, elle mit son mp3 a fond et enfonça ses écouteurs dans ses oreilles et passa en boucle sa musique favorite avant de sombrer dans un profond sommeil remplit de rêve doux et sucrés.
Le lendemain, ayant toujours la musique dans ses oreilles, elle n'entendit pas l'appel mais elle finit par se réveiller parce que quelqu'un ouvra brusquement la porte de sa chambre afin de la réveiller. Se préparant lentement comme il lui était demander, Faith prit son temps pour se préparer pour sa première journée, n'ayant pas regarder une seule fois l'heure, elle ignorait qu'il était pas loin de 5h et la seule envie qu'elle avait était de retourner se coucher. Ne remarquant personne dans les couloirs, elle marcha silencieusement, son Korillon sur la tête, sa musique dans les oreilles, un paquet de bonbon en main et sa peluche sous le bras. Laissant ses bottes traîner par terre dans un léger grincement,elle chercha désespérément quelqu'un mais personne ... Pourquoi tout le monde avait quitter le dortoir aussi rapidement ? Se dirigeant vers la sortie elle remarqua que tout le monde se dirigea en direction d'un autre bâtiment. Toujours en prenant son temps, elle suivit le groupe tout en mangeant ses bonbons favoris. Elle en tendit un à son pokemon qui l'accepta avec plaisir et mais qui mangea la sucrerie lentement à cause de la fatigue.

Une fois devant la porte de ce bâtiment inconnu, elle baissa un peu le son de sa musique et balança un "Bonjour tout l'monde .... quelqu'un m'explique ce qu'on fait là ?"
Elle remarqua que certains élèves riaient et d'autres la prenait en photo. Qu'avait-elle fait pour que tout ce monde s’intéresse autant à elle ? Deuxième mystère de la journée. S'approchant lentement du groupe toujours en train de manger ses bonbons, elle n'imaginait même pas ce qui allait pouvoir se passer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1979-aron-faith-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2000-faith-aron-pyroli#22557
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 851

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Ven 5 Sep - 14:20

C'était une nuit sans fin, un endroit où le pays des rêves n'avait nul accès, un lieu ou l'imagination ne se rêvait pas, mais se construisait. Et oui je parle bien de ton atelier ma petite Audrey, alors que l'horloge sonnait la première heure du deux septembre tu étais entrain de bidouiller tes armes actuelles, à savoir ton canon « Poiscaille » ainsi que tes grenades, tu avais fais le plein avec une bonne cinquantaine de celles-ci. La profusion de nourriture n'avait pas de prix et encore moins quand on parlait de tes armes. Si toute ton équipe dormait il n'y avait que Vérole qui était encore éveillée pour t'aider dans tes démarches. Tes cheveux roses et indigos étaient attachés en une queue de Galopa. Poiscaille avait eut une totale refonte, changement du chargeur, de la visée, du canon et de l'apparence, maintenant il ressemblait à un Sharpedo en manque de nourriture. Tu finis la peinture pendant que ta Nucléos commence à préparer les ingrédients des balles. Puisque tes deux pistolets sont prêts. Enfin satisfaite de Poiscaille tu fais donc à Vérole.

-Il ne manque que la conception des balles bonbons et on sera au point je pense.

-Il serait temps, tu as entraînement ce matin stupide humaine !

-Je ne te sortirai pas de ta pokéball promis.

C'est sous ces délicieux mots de ta Nucléos que tu commences donc à faire de la cuisine chimique avec des bonbons, les balles sont constituées de deux bonbons collés l'un à l'autre et tu y ajoutes quelques molécules qui provoquent la séparation à cause de la chaleur du tir, mais uniquement lorsque la chaleur redescend à une certaine chaleur grâce à l'air froid provoqué par la vitesse. Après la confection d'une trentaine de chargeurs pleins. Et te voilà vers deux heures du matin à entrer dans ta chambre pour juste de déshabiller et dormir à poil dans ton lit pour t'endormir dans la minute qui arrive.

Mais si tes rêves sont pleins de mots doux ou encore de mots doux il ne faut pas oublier non plus que tu as entraînement, mais tu l'as forcément oublié car tu es Audrey. Et ce sont des cris sans délicatesses qui te réveillent en sursaut, tu laissa même un magnifique cri de haine rugir dans toute ta chambre, celles adjacentes et même dans le couloir. Celle qui oserait ouvrir la porte prendra gros temps d'office c'est ainsi que tu le décides. Tu poses tes pieds sur le sol ta couverture sur les jambes pour éviter d'offrir une vision de ton corps totalement nu aux mâles de ton équipe. Tu fais un état rapide des lieux, Héra semble réveiller Doubt lentement alors que Mafioso lui, saute déjà partout et entreprend même d'ouvrir les volets d'un coup, laissant une pâle lumière solaire, tu pousses un grognement sauvage en direction de Mafioso puis de Hercule qui semblait vouloir ouvrir la porte, ce dernier s'arrête très vite car les excès de colère de sa dresseuse étaient très flippant d'après Akali. Cette dernière commençait justement à prendre son envol quand soudainement une porte s'ouvre.

Hélas il ne fallait pas faire ça, ouvrir cette porte de l'extérieur c'était prendre de gros risques. Et à peine la phrase de la personne fut finie que tu poussa une gueulante en prenant une grenade chantilly à la main, dans un geste en tournant ton regard vers la porte ouverte tu hurles en dégoupillant et en hurlant à ton interlocutrice.

-TA GUEULE JE SUIS PAS DU MATIN PUTAIN !

Et la grenade quitta ta main pour passer dans la petite ouverture de la porte, il fallait compter jusqu'à 10 maintenant avant que le couloir ne se retrouve totalement rempli de chantilly.

1, 2, 3.

Elle quitta la chambre en bois. Akali vient de filer par l'ouverture laissée et au moment ou tu te rends compte que c'était Aileen tu rougis en criant d'autant plus fort un peu gênée.

-Désolé Aileen, je voulais pas dire ça !

4, 5, 6.

Pour aller manger quelques confiseries. Akali quant-à elle s'amusait à voler dans les couloir en faisant quelques allés et retours entre les têtes mal réveillées des jeunes Pyrolis. Mais quand la Sonistrelle aperçut la chevelure de Ruby elle alla se poser sur l'épaule en baillant pour câliner la meilleure amie de sa dresseuse. Puis en voyant Hope elle changea d'épaule pour se loger sur la sienne et manger un peu de son petit déjeuner.

7, 8, 9, 10.

Fallait pas rester ici. BOOM. Un mètre de couloir était plein de chantilly, du sol jusqu'à la moitié des murs, des cris de demoiselle fraîchement douchées retentissaient, effectivement ça devait pas être agréable, mais voilà la conséquence de te réveiller un peu sauvagement. L'explosion enfin arrivée tu sors donc de ta chambre en ouvrant totalement la porte, mais il n'y a presque plus personne. Bon il fallait y aller, tes cheveux roses en dégradé indigo totalement libérés, ta tronche réveillée avec un peu d'eau et pour tenue de sport un short de tissus t'arrivant à peine au quart des cuisses et un débardeur large laissant tes formes de jeune femme enfin visible, les vacances te réussissent. Ton équipe est derrière toi vous descendez dehors, mais tu as pris quelques jouets, Poiscaille le canon premièrement et tes jumeaux pistolets chargés prêt à l'emploi.

Enfin dehors sous un soleil pas encore levé tu vois déjà tout ton dortoir partir vers le gymnase, elles sont à mi parcours, voulant donc les rattraper tu commences à courir, Poiscaille à bout de bras et tu changes le mode, passant du tir à la projection. Quelques cliquetis se font entendre, maintenant tu vas pouvoir voler tranquillement. Tu ralentis le rythme pour passer Poiscaille entre tes jambes et appuyer sur la ficelle prévue à cet effet. Cinq longues secondes passent et un gigantesque bruit sourd émettant une grosse onde de choc se répand jusqu'au gymnase et te voilà partie en direction du gymnase.

-VERS L'INFINI ET L'AU DELA MAGGLE !

Tu voles à un mètre du sol, les jambes dans le vide assise sur ton canon, mais il faut entretenir l'onde de choc et tu dois pour ça tirer toutes les cinq secondes afin de voler. Plus tu t'approches du gymnase plus tu cries de joie, mais il y a un problème, tu n'as jamais travaillé l'arrêt... et la porte étant fermée il y a quelques soucis quant-au fait que tu vas défoncer la porte en arrivant. Par prévoyance tu hurles donc à tout ton dortoir en espérant que Jackie ne t'aie pas entendue.

-OUVREZ LA PORTE DANGER EN APPROCHE !

Une fille du dortoir prise de panique l'ouvre avant de se jeter au sol de peur que tu ne la percutes en plein vol. Les autres membres du dortoir s'écartent pour te laisser entrer telle une fusée. Pour atténuer la vitesse tu as arrêtée depuis quelques secondes d'activer la ficelle et tu commences lentement à ralentir, mais un peu trop. Poiscaille touche le sol et il t'envoie balader dans un sac d'atterrissage pour les saut à la perche. Ton canon atterrie à côté de toi après quelques rebonds. Tu vois ensuite ton dortoir entrer suivi de ton équipe pokémon ensuite. À peine Héra est-elle arrivée que tu lui dépose Poiscaille dans la poche pour le cacher et tu fais en riant.

-Cache moi ça ma belle ! Ce matin s'entraîneront Doubt et Hercule, ils en ont besoin ! Bon on y va, les autres, bah vous... vous restez ici à attendre ok ? Je vous aime !

Puis tu te lèves en allant rejoindre Audrey et Hope pendant que Akali s'envole de l'épaule de la ranger pour partir se poser sur celle de ta Kangourex. En arrivant tu vois aussi Aileen et tu rougis légèrement en disant d'une voix étrangement timide.

-Coucou les amies ! Vous allez bien ? Puis.. désolée pour le bordel.. mais j'y ai bossé dessus toute la nuit presque ! Je voulais voir si avec les rectifications je pouvais voler ! Ta voix semble plus puissante et fais en sautant sur place. Et je peux voler ! Je vole tellement vite ! Bon les filles, la dernière à faire un tour du gymnase devra aller en maillot se trémousser chez les Phyllalis !

Tu  ris joyeusement et tu pars au triple galop pour commencer à courir avec Doubt qui arrive à suivre le rythme en mettant une patte après l'autre, même ses grandes oreilles l'aident à garder l'équilibre et aller un peu plus vite. Bon Hercule, le pauvre, lui, essaie de courir, mais son poids handicapant le ralentit. Mais ayant une magnifique idée il commence à effectuer une attaque roulade pour revenir progressivement à sa dresseuse.

[Prenez en compte le nouveau avatar de Audrey pour plus d'infos sur l'avatar entier voici: www bon elle a pas la poitrine par contre hein.. plus petit comptez 85B x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Ven 5 Sep - 15:50

C'était la seconde nuit que je passais sur l'île Lansat et, une fois de plus, j'avais plutôt mal dormi. Au final, je m'étais munie d'un livre de poche et avait lu un peu pendant que Tenebrae dormait au creux de mon cou. Je tournais les pages régulièrement, sans jamais perdre le fil, comme si la fatigue n'avait aucune emprise sur moi, ce qui n'était pas pour me faire plaisir. Je soupirai, plaçai le signet et me tournai vers la petite créature chromatique qui dormait comme un loir, trop heureux d'être blotti contre sa dresseuse. M'habituerais-je jamais à cela? Je reportai mon regard vers la couverture du livre qui n'était pas mauvais en soi, mais qui possédait plusieurs incohérences dans son scénario, ou simplement des prises de décision illogiques. Enfin, si j'avais été à la place des personnages, il y a beaucoup de choses que j'aurais fait différemment, ce qui m'aurait évité plusieurs problèmes. Au fond peut-être ma façon de penser avait quelque chose d'anti-narratif? Après tout, si ces problèmes étaient réglés avant même d'apparaître, il n'y aurait plus grand chose à raconter. Sur ce je fermai les yeux un instant et, lorsque je les ré-ouvris, une élève venait d'entrer dans la chambre sans se gêner pour nous annoncer qu'il était l'heure de se lever avant de repartir aussi rapidement qu'elle était venue. Quoi? Je clignai des yeux, regardant autour de moi pour me situer. Mon livre était maintenant ouvert au sol, sans doute m'ayant glissé des mains, et Tenebrae s'était approprié l'oreiller, ronflant toujours de satisfaction. Il semblerait que Morphée ait réussi à me rattraper, quelle chance vu l'heure du réveil.

J'ébouriffai les poils du petit Zorua qui frémit et grogna dans son sommeil, mécontent de cette intervention extérieure. Peut-être devrais-je le laisser se reposer un peu plus? De toute façon je ne pensais pas avoir besoin de lui et il semblait très confortable. Et pour être honnête c'était un peu embarrassant d'avoir du mal à marcher car notre propre Pokémon se frotte contre nos jambes pour avoir de l'attention. Le choix était fait, Tenebrae resterait ici. Je me levai et m'étirai sommairement avant de passer la tête par l'embrasure de la porte, constatant l'activité inattendue du dortoir pour l'heure matinale. Les anciennes étaient facilement reconnaissables, déjà habillées en tenue de sport et mangeant ce qu'elles pouvaient tout en faisant leur routine alors que les nouvelles avaient l'air de poules sans têtes, complètement déboussolées et choquées de l'heure du réveil. Bon, autant réagir de façon intelligente. Je me dirigeai vers ma commode et en tirai des vêtements adaptés à la situation soit un petit short, un débardeur et une veste pour commencer. Lorsque le temps se réchaufferait et que mon activité physique me donnerait chaud, je n'aurais qu'à l'enlever et l'attacher à ma taille pour en être débarrassée. Avec cela j'enfilai des baskets que je nouai solidement avant de jeter un regard à mon écharpe. Il valait mieux ne pas l'emporter, j'ignorais quel était le programme de la journée et je ne voulais l'abîmer pour rien au monde, elle resterait donc ici sous la garde endormie du Pokémon Ténèbres. Maintenant de quoi manger. J'avais beau regarder partout dans ma chambre, je n'avais rien emporté du tout, croyant que je pourrais aller manger simplement au réfectoire comme tous les élèves des autres dortoirs. Il faudrait que ce soit réglé pour demain matin, mais aujourd'hui il semblerait que j'allais sortir le ventre vide, sauf si bien sur j'avais la chance de croiser une distributrice en chemin.

Suivant le flot des élèves, c'est en me faisant discrète que je me dirigeai vers la sortie, ne m'arrêtant en chemin que pour acheter une petite barre énergétique et une bouteille d'eau. J'étais prête pour ma journée, me dis-je en passant simplement une main dans ma courte chevelure d'ébène pour la coiffer sommairement. Les autres Pyroliennes autour de moi semblaient déjà se connaître et les discussions allaient bon train tout autour, mais personne ne m'adressait la parole, parfait. D'autres avaient toutefois d'autre passe-temps plus originaux comme de photographier les nouvelles qui arrivaient encore endormies et mal préparées. C'était une chance pour moi que je réfléchisses avant d'agir et que mon sens de l'observation soit développé, autrement mon image aurait pu être immortalisée pour amuser des élèves moqueurs pour un petit moment. Nous n'étions que le second jour, je ne voulais pas attirer l'attention vers moi dès le départ. Malheureusement, il y avait bien un élément que j'avais sous-estimé et ce n'était nul autre que l'attachement de Tenebrae pour ma personne. Ainsi, alors que j'approchais du gymnase, ni trop sur le devant de la file, ni trop derrière, un petit bruit aigu vint grincer à mon oreille.

- Zoooo! Zoruaaaaaa! Zooooooo!

Bien sûr. Il avait du se réveiller et avait paniqué en voyant que je n'étais plus là. Je fis volte-face pour aller récupérer mon Pokémon qui geignait si fort que toutes devaient l'avoir remarqué maintenant. Je poussai un soupir, déjà pleinement consciente que j'avais échoué et que toutes penseraient que je n'avais aucune considération pour mon compagnon. Néanmoins, j'avais une fois de plus sous-estimé la situation. J'ignore comment ça s'était passé, mais le petit Pokémon ténèbres s'était retrouvé couvert de crème chantilly. Mais où avait-il pu trouver ça? Les regards convergeaient tous vers moi et je rentrai la tête dans les épaules avant de finalement m'accroupir à ses côtés pour essayer de le nettoyer un peu. Trop content de me retrouver enfin, il se jeta sur moi, me salissant par le fait même avec un peu de toute cette crème. J'étais passé en quelques secondes de fille discrète à fille qui faisait très probablement le plus grand bonheur des photographes amateurs de notre dortoir. Tant pis, je devais faire avec et la vie continuait. Heureusement j'avais pensé à prendre une bouteille d'eau. Je pu alors m'en servir pour nettoyer le Zorua et moi-même de cette crème. Ce n'était pas la meilleure alternative et le petit Pokémon grelottais un peu maintenant qu'il était mouillé et confronté à la brise matinale, mais je ne pouvais rien faire de plus. Jetant la bouteille vide au recyclage, je pu enfin entrer dans le gymnase, Tenebrae sautillant derrière moi, son enthousiasme étant déjà de retour. Cela me fit esquisser un sourire malgré moi. Il n'y avait rien pour arrêter le type ténèbres et ça, c'était son côté de lui qui me plaisait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Ven 5 Sep - 15:58

Cela faisait déjà deux jours que j’avais retrouvé la chambre numéro trois du premier étage du dortoir des Pyroli. La rentrée était pour demain, et je devais avouer que contrairement à la plupart de mes camarades de la première promotion, j’avais hâte d’y être. Oh, bien sûr je n’étais pas pressée de me faire réveiller par la barbarie de Jackie, mais au moins avec elle je savais à quoi m’en tenir. C’est pour ça que j’avais gardé l’habitude de m’entraîner le matin pendant les vacances, tout comme mon réveil était resté réglé sur le même horaire. En réalité j’avais pris goût à ce défoulement qui entamait nos journées, et j’étais devenue incapable de faire la grasse matinée… Au grand dam de ma mère.
J’avais donc ouvert un œil à quatre heures et des cacahuètes, finissant par me lever vu que je tournais en rond dans mon lit, où Talia dormait encore. Je fis donc jouer mes compétences de ninja pour me sortir des couvertures sans réveiller la bébé Teddiursa, que je ne comptais pas emmener avec moi de toute façon. Elle était encore trop jeune et surtout trop maladroite pour que je lui impose un marathon dès le premier jour. Je la laissai donc en compagnie d’Ivy qui resterait également là pour la surveiller, après leur avoir murmuré un bonjour timide. J’enfilai donc ma tenue de sport habituelle, enfilai mes chaussures de course, puis passai rapidement à la cantine, où mama Odie avait préparé un petit déj en béton pour les Pyroli, de très loin les premières debout dans tout le campus.

Je la saluai donc gaiement comme à mon habitude. D’ordinaire j’avais le réveil difficile et plutôt agressif, mais aujourd’hui c’était différent. C’était la rentrée, et j’allais bientôt retrouver des personnes que je n’avais pas forcément beaucoup vues pendant les vacances. En fait je n’étais pas restée bien longtemps à Cobaba, car j’avais préféré retrouver ma mère pour ne pas la laisser seule. De plus je me doutais que l’académie avait dû organiser plein d’activités, et j’avais hâte de voir ce qui allait nous tomber dessus. Oh, et sans mentionner le fait que je déprimais pas mal, et que faire un peu de sport, ça me changerait sûrement les idées. Bref, j’engloutis mon bon de céréales, mon jus d’orange et mes toasts en triple vitesse, repassant rapidement dans mon dortoir pour chercher mes pokémons. Aujourd’hui Freeze, Bane et Ra’s seraient de la partie, soit respectivement Otaria, Bulbizarre et Pandarbare. Oh j’avais bien essayé de convaincre Ra’s de laisser sa place à un membre moins inexpérimenté, mais ce dernier m’avait jeté un regard vif et avait grommelé qu’il ne pouvait pas délaisser son entraînement. Et comme je ne voulais pas trainer une troupe trop large derrière moi, je finis par me laisser convaincre. Contrairement à ses deux comparses du jour, Bane n’avait encore jamais participé, et j’étais un peu stressée pour lui. C’était le moment pour lui de découvrir le dortoir, et de se rendre que sa belle vie de Pokémon d’un dresseur Noctali était terminée.

Quoi qu’il en soit je ne tardai pas à ressortir  du dortoir alors que Général Jackie passait  dans les couloirs pour réveiller tout le monde. En la croisant je la gratifiai donc d’un salut militaire parfait et d’un ‘Bonjour Général !’ qui sembla lui plaire, bien qu’elle ne manque pas de me dire de ‘remballer mon petit sourire impertinent’. Bon j’avoue ne pas avoir compris en quoi c’était impertinent, mais comme elle avait parlé au lieu d’hurler, j’estimai que ce n’était pas si mal. Je me dirigeai donc immédiatement vers le gymnase en prenant de l’avance, mes trois pokémons sur les talons. Bon j’avoue aussi que j’étais contente de quitter le bâtiment avant l’heure de pointe où toutes les nouvelles recrues affolées iraient courir dans tous les sens. Le désordre et les décibels qui règneraient alors ne me tentaient pas le moins du monde, et comme je ne pourrais pas vraiment les aider, je préférais m’en aller.

D’ailleurs à peine avais-je commencé à trottiner en échauffement sur le sentier de gravier qui menait au gymnase que j’entendis un grand bruit d’explosion. Je me demandai un instant si Godzilla avait sauté sur le lit d’une malheureuse, dans une méthode expérimentale de réveil. Néanmoins je ne me détournai pas, jugeant que c’était normal d’assister à quelques mésaventures le premier jour. Je continuai donc mon chemin, traversai la route qui menait à mon point d’arrivée, et constatai que j’étais la première arrivée. Les lumières étaient déjà allumées et le matériel était prêt ; seulement je me doutais que c’était sûrement l’œuvre de notre tyran préféré. Refermant la porte derrière moi pour ne pas qu’elle claque à cause du vent, j’entrepris de faire un topo à Bane, qui étudiait son nouvel environnement avec un regard curieux et un peu méfiant. Les autres ne tarderaient pas à arriver.

« Bon je t’explique. Bientôt, nos camarades vont arriver. Évite de leur parler ou de t’approcher d’elles avant d’être sûr qu’elles ne sont pas encore à moitié endormies. Généralement c’est une mauvaise idée, surtout si tu ne les connais pas. Elles risqueraient de déporter sur toi leur frustration. Alors reste avec nous et fais tout ce que te dira Jackie, à moins que je te donne un ordre contraire, compris ? »

Il acquiesça à plusieurs reprises pour approuver, puis se mit à poser une batterie de questions à Freeze qui sautillait dans tous les sens, impatient de faire du sport. Ses yeux brillants scrutaient la porte avec espoir, certainement celui de voir sa plus grande idole se produire une nouvelle fois dans l’exercice de ses fonctions… Le terrible Godzilla, la terreur glacée de notre référente. Je soupirai un grand coup en me demandant si nous allions avoir autant de retardataires que l’année précédente, lorsque j’entendis une voix, ou plutôt un hurlement de banshitrouye exiger qu’on ouvre la porte. Sans trop comprendre ce qui se passait, je courus pour m’exécuter, me demandant si c’était déjà une recrue qui essayait de prendre chez elle, disposée à rentrer au foyer familial quitte à devoir franchir l’océan à la nage. Mais bien entendu je ne trouvai qu’Audrey et son sempiternel excentrisme, ce qui me valut le premier facepalm de la journée. Si elle commençait déjà à nous attirer des ennuis, on était vraiment plus mal barrées qu’une faute d’orthographe.

« Audrey, je vois que tu n’as pas changé le moins du monde… »

Je soupirai en dodelinant tristement de la tête, pas emballée le moins du monde par ses cabrioles incessantes. Bon elle pouvait faire ce qu’elle voulait, emplir le dortoir d’une fantaisie dont on n’avait pas besoin, tout ça m’était égal. Par contre si toutes les Pyroli venaient à être punies à cause de ses conneries, je risquais de lui montrer que ma gentillesse et ma patience avaient aussi leurs limites. Attendant sagement les consignes de Jackie, je commençai à m’échauffer tout en donnant des instructions pour que mes Pokémons fassent de même. J’ignorai donc les commentaires un peu craintifs de mes camarades qui regardaient le gabarit de colosse de mon Pandarbare du coin de l’œil, espérant trouver bientôt des visages amicaux parmi nos rangs.

_________________



Collectionneuse PKMN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Sam 6 Sep - 17:05

Mon réveil sonna vers 4h30, comme tous les jours depuis les vacances. J'émergeais du pays de Morphée avec douceur, la tête de Nessy toujours endormie au côté de la mienne, Eris et Baron perchés sur la tête du lit. Givre contre moi avec Fae, Nepp et Kassim étaient sur la carapace du pokémon transport enroulé dans leurs couvertures respectives. J'essayais de sortir de mon lit tant bien que mal poussant doucement les pokémons qui dormaient contre moi sans les réveiller tout en évitant de poser mon pied sur la toison électrique de ma Wattouat qui dormait au pied de mon lit. Oui ils dormaient presque tous avec moi, un caprice de Nessy à la base, qu'il assouvissait en me prenant par les sentiments...Enfin pas vraiment tous Banshee ne pouvait pas en profiter à cause de sa taille.

Je me préparais vite fait bien fait, retirant la combinaison de Ramoloss qui me servait de pyjama. Mon lecteur mp3 de mon Ipok allumé, j'écoutais des musiques entraînantes afin de me réveiller à 100%, enfilant au même mon short de sport mon top et mon sweat. J'attachais mes cheveux essayant de faire une queue de cheval, personnellement ça ressemblait plus à une queue de Ponchiot, mais ça restait mignon tout de même.

Certain de mes pokémons furent réveillé par les bruits de ma préparation matinal. Givre s'étirait tranquillement me regardant avec ses yeux à semi ouvert, réveillant dans la foulée Eris, Baron, Fae et Argony. La petite dernière n'aima pas vraiment le fait d'avoir été réveillé de cette façons et commençait à se charger en électricité.

« Ah ! Bonjour l'équipe Fish vous avez bien dormi ? » Chuchotais-je à mes pokémons réveillé, tout en essayant de calmer Argony pour pas qu'elle électrocute tout le monde. Ils me répondirent positivement à la question, baillant chacun à leur tour. « Bien, vous êtes prêt pour l'entrainement matinal ? » Eris me regardait allant se poser sur la tête de Nessy pour se recoucher me faisant bien comprendre qu'elle ne sortira pas aujourd'hui. « Je vois ...Demain tu le feras avec moi et les autres dormeur alors » disais-je afin de bien lui faire comprendre qu'elle n'y échappera pas. Je regardais mes quatre autres pokémons debout. Givre, Baron et Argony iront avec moi aujourd'hui.

Je regardais mon Ipok, 4h59... « 5...4...3...2...1.. » 5h00 pile. La voix du Général empli le couloir réveillant le reste de mon équipe et faisant sursauter mon mouton électrique qui lança une attaque Cotogarde. Sa réaction me fit rire, mais la réaction de Nessy me fit peur...Il avançait, un air menaçant sur le visage, jusqu'à la porte de ma chambre l'ouvrant, avec l'aide Kassim et Eris, il avait réussi à se retrouver dans le couloir visant le général. « Ah ! Non pas deux fois, une m'a suffi » disais-je en faisant rentrer tous les pokémons rebelle dans leur Pokéball. J'entendis par la suite deux autres voix gueuler dans le couloir comme si on égorgeait un Rotiflamme.

Je posais les pokéballs sur mon bureau demandant à Fae de les surveiller « Argony, Baron, Givre allons-y. A tout à l'heure Fae » disais-je en partant en courant pour arriver devant le dortoir.

Arrivée au lieu dit on eut droit à un discourt digne du général nous disant d'aller au gymnase en deux minutes. 'Youhou!! une course de vitesse de bon matin' pensais-je. A la fin du discourt les filles étaient déjà en route pour celui-ci, il fallait que je fasse attention pour pas tomber cette fois-ci.

Je partais au pas de course avec Givre et Baron à mes côté pensant qu'Argony était derrière moi. Nous arrivions au gymnase avec le premier peloton, j'étais fière de moi je n'étais pas tombée. C'était à ce moment que je remarquais l'absence de ma Wattouat. La petite boule de laine ne nous avait pas suivi « RAAAAAAAAAHHH!!! NOM D'UN QULBUTOKE, CETTE WATTOUAT VA ME TUER!!! » Hurlais-je en piquant un sprint vers le dortoir. Mon mouton électrique y était resté sur place ne refusant de courir. Ce n'était pas vraiment le bon moment pour les caprices de pokémon, ma vie était en jeux. J'ai été une fois l'esclave du général, pas deux fois.

Je pris mon pokémon, essayant de ne pas m'électrocuter et le portais sur mes épaules, courant comme une folle pour ne pas arriver dernière. La porte du gymnase était grande ouverte par chance. Je bénissais intérieurement la personne qui avait fait cela et fonçais dans le bâtiment me prenant les pieds devant l'entrée. Je fis une magnifique roulade retombant sur mes pieds devant la porte avec mon Wattouat contre moi « Ah ! Je ne suis pas tombée !!» disais-je essoufflée et surtout étonnée par ma performance. Mon Dimoret et mon Etourvol, qui n'avaient même pas pris la peine d'accompagner leur adorable dresseuse, merci les garçons on voit la solidarité, venaient vers moi pour tapoter la tête, avec la patte pour l'un et l'aile pour l'autre, afin de me féliciter de ne pas être tombé comme une merde.

Après mon entrée aussi discrète qu'un Dophan dans un magasin de porcelaine, je dis bonjour à mes camarades de dortoir que je connaissais, dont ma voisine de deux chambres à gauche. Ça me faisait plaisir de revoir des têtes connues. Je regardais par la suite les nouvelles têtes de ce semestre priant pour leurs âmes et attendais le début des hostilités sagement.

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 25
Jetons : 84
Points d'Expériences : 586

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Dim 7 Sep - 17:16


 
 ❝Enfant le matin, Pyroli le midi, Amazone le soir❞
 
feat. Les Amazones

 


Les bonnes choses ont une fin et les vacances sont des bonnes choses. Cela étant, Astrée n'est pas le moins du monde triste en préparant sa valise, dans sa chambre à Bourg-Palette. Après tout, si elle quitte ses parents, ce n'est que pour quelques semaines, jusqu'aux prochaines vacances et surtout, elle ne va pas simplement se promener, mais retourne bel et bien dans son nouveau chez elle, au sein du Dortoir des Pyroli de l'Académie Pokemon de Lansat. Autant dire que ce ne ne sont pas les larmes qui gagnent les joues de la jeune femme, mais un grand sourire, car elle sait, ou tout du moins, elle s'amuse à deviner ce qui pourrait l'attendre une fois là-bas, mais avant d'y être, il faut encore faire tout le chemin. Chose qui en temps normal, du moins en temps de première arrivée là-bas, aurait fortement ennuyée Astrée, mais plus maintenant. Après tout, elle ne sera pas obliger de se déplacer dans un train et un navire remplis de gens stupides, au moins autant que les touristes rencontrés avec Hope sur le lieu de vacances des élèves de l'école cet été. Non, grâce au ciel, enfin surtout à une route gelée, elle va pouvoir faire la traverser des zones aqueuses sur le dos de sa Lokhlass plein de fierté. Elle va pouvoir profiter du nouvel appareil photo et vidéo, conçu par les mains agiles d'une de ses camarades du Dortoir flamboyant, et prend des souvenirs et de quoi travailler sur ce que l'on voit, lorsque l'on voyage autrement que par un véhicule des mers. C'est sur le dos de Poséidon, après avoir atteint un certain point, que la scientifique grimpe, souriant en appréciant la brise marine sur son visage, pendant qu'elle indique la voie à sa dernière amie, qui ne répond pas, se contenant d'avancer sur le dos à sa vitesse habituelle.

Lansat enfin en ligne de vue, Astrée sourit, offrant une nouvelle baie à Poséidon pour la remercier de cette grande ballade sur les océans. Une fois au niveau des ports, Astrée se laisse glissée sur la terre ferme, remerciant une dernière fois Lokhlass avant de faire sortir de sa sphère Alpha, le petit Nidoran, qui lui aussi semble bien heureux de faire son retour ici, sans doute que l’Île réserve encore bien des surprises et des mystères à élucider, ce qui attise sa curiosité au plus haut point. La jeune fille sourit à son premier compagnon pokemon et c'est ensemble qu'ils prennent la route finale, menant aux portes de la grande école pour amateurs de créatures magiques. De  temps en temps, elle prend dans ses bras Alpha, s'amusant à le porter ainsi, pendant que lui jette des regards à droite et à gauche, cherchant le moindre détail ayant changé depuis deux mois. Rien, rien qui ne sorte de l'ordinaire en tout cas. Le duo, l'humain et le pokemon, arrive finalement devant les grandes portes. Ils ne sont pas les seuls bien entendu à répondre présent à l'appel de la rentrée. Cependant, elle comme lui sait très bien dans quel Dortoir il est, de fait, plutôt que de perdre du temps dans le grand hall d'entrée, la scientifique et son ami prennent la direction qui les conduira chez les Pyroli. Là-bas, Astrée sourit à chacune de ses amies qu'elle croise, puis, elle pousse la porte donnant sur sa propre chambre, traînant avec elle sa valise, qu'Alpha évite de justesse, profitant d'un instant de répit pour filer sur le lit de son humaine, pendant que cette dernière déballe le tout, pour le ranger là où il le faut.

Le lendemain matin, à quatre heure et trente minutes, le réveil interne d'Astrée la fait sortir du royaume de Morphée , sachant très bien ce qui attend les autres élèves du Dortoir dans quelques minutes. Elle, elle quitte déjà la chaleur de son lit et de ses couvertures, pour enfiler la tenue qu'elle avait prévue la veille, avant de se coucher, en prévision de la première séance d’entraînement de l'année avec le  Général Jackie. Elle s'échauffe un peu, en compagnie d'un Alpha encore un peu endormit, mais déjà apte à bouger son corps, jusqu'à entendre une voix familière parcourir derrière la porte le dortoir des Pyroli, pour réveiller les traînardes.Elle, déjà prête à faire ce qu'il faudra, quitte sa chambre pour suivre celles qui filent vers le gymnase. Ni une ni deux, la troupe de Pyroli, sous les ordres de Jackie sont en place autour du grand terrain. Astrée, qui n'a pas perdue de temps et est déjà bien en forme, s'élance avec Alpha à ses cotés, ne jouant pas la carte de la vitesse, mais plutôt celle de l'endurance, histoire de faire chauffer son corps lentement, et non pas de dire bonjour à un joli claquage d'entrée de jeu, ce qui serait assez fâcheux, surtout pour éviter de passer ridicule face aux nouvelles. De fait, avec cette allure, il ne faut pas bien longtemps pour rejoindre la zone du Général et Astrée, souriante, observe les autres en silence.

Elle commence à s'échauffer, quand un poids l'atteint dans le dos.

Hey la vieille, pousse toi, tu dérange là tu vois ou je te montre ?

Astrée, entendant une voix bien peu charmante, se retourne derechef vers la gamine qui vient de lui adresser la parole, avec autant de tact qu'un Ronflex affamé est faible mangeur.

J'ai mal entendu la nouvelle...

Quoi ? C'est ça une Pyroli qui a de l'expérience ? Pas capable d'esquiver un Natu dans le dos et à moitié sourde ?

Je crois que je vais devoir te faire une petite démo de comment se défendre façon Pyroli gamine tu vas voir.

Ni une ni deux, Astrée range dans un coin de son corps, son coté gentille fille et active le mode Pyroli, certes gros cliché quand l'on écoute ce qu'en disent à ce sujet les autres élèves de l'Académie, mais qu'importe, ce n'est pas ce genre de tracas qui vont passer dans l'esprit de la scientifique. Après tout, certes, les filles de la maison de l'évolition de feu sont fortes, mais elles ne sont pas toutes pour autant des brutes. Ce qui ne veut pas non plus dire qu'elles doivent se laisser marcher sur les pieds, encore moins par la première venue, qui veut pisser plus haut que son petit corps, sous couvert qu'elle, en tant que nouvelle élève, a su se rendre à temps au gymnase pour le premier entraînement de cette année scolaire, sous la direction d'Aileen, la préfète, mais surtout sous les ordres, donnés d'une voix puissante par le Général Jackie. Quoi qu'il en soit, Astrée se positionne à quelques mètres de la gosse, bien décidée à lui faire comprendre son erreur de jugement et calmer ses ardeurs de pré-pubère.

Sur sa droite, Alpha grogne en direction du piaf tout rond, lui aussi voulant faire passer le message. Au fond, sans doute qu'Astrée et son compagnon savent très bien ce que la directrice des Pyroli va dire, mais sur l'instant, qu'importe. Tant que l'autre cesse de se prendre pour une petite diva, cela suffira pour satisfaire la chercheuse et son ami. Néanmoins, si l'envie est grande chez la scientifique, il est triste de constater que cela ne suffit pas. Bien qu'il ne puisse voler bien haut, le Natu flotte suffisamment pour éviter les charges d'Alpha, qui n'est pas bien grand, pas assez pour cette situation. Néanmoins, la créature violette ne bat pas en retraite, pas davantage qu'Astrée et ce, malgré les piques balancées à toute vitesse par la petite insolente. Après tout, elle a beau vouloir lui faire passer un très mauvais quart-d'heure, elle n'en perd pas pour autant sa cervelle.

Alpha tourne autour de l'oiseau, tentant de l'atteindre sous les rires de la gosse. Il le vise, l'oiseau pas la gosse, avec ses dards multiples, mais rien n'y fait.Il faudrait sans doute un coup direct pour l'emporter. Ce qui semble attisé l'arrogance de la nouvelle Pyroli, qui ne se dérange pas pour saisir chaque seconde et se moquer de l'inefficacité du duo plus ancien. La rage, la flamme qui anime Astrée et Alpha grandit à mesure des idioties de la peste humaine. Jusqu'au point de non retour. Celui où la lumière de la flamme mentale enrobe le corps de Nidoran, au point d'en cacher le moindre détail. Il grandit, prend de la forme et de la force physique. Il n'est plus petit, il est imposant pour son espèce. Son grognement est plus puissant. Sa vitesse plus élevée.Il surprend le Natu, alors que la lumière se dissipe, livrant aux regards de tous un Nidorino en rage, qui envoie ko la faible créature d'un coup de sa belle corne et écrase son corps avec l'une de ses pattes avant, pendant qu'avançant la gamine qui ne dit plus rien, Astrée pousse cette dernière pour qu'elle se retrouve le fessier au sol.

On est chez les Pyroli ici. Pas au Club Med ou chez Papy, Mamie, alors fait attention à toi. La prochaine fois, c'est pas Alpha que j'envoie sur ton oiseau.

Qui a dit que la douceur et la gentillesse ne pouvait jamais se remplacer parfois par des qualités inverses ?

Spoiler:
 

 
 
@Eques sur Never-Utopia

_________________


Dernière édition par Astrée Harper le Mar 9 Sep - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t605-astree-harper-pour-vous-servir-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t753-astree-harper-pyroli#6498
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Lun 8 Sep - 16:25

Il y avait de l’agitation dans le dortoir des Pyroli. Aileen, avec un sourire amusé, voyait toutes les anciennes quitter leurs chambres en étant habillées, peignées, et sustentées, alors que les nouvelles, que personne n’avait prévenu, étaient encore en pyjama avec un air hagard, se demandant pourquoi leurs camarades s’excitaient comme ça à quatre heures du matin. Les anciennes les renseignèrent bien vite, certaines avec une note sous-jacente de condescendance. Ah, personne ne vous a prévenu ? Le dortoir Pyroli est dirigé par l’intraitable prof d’athlétisme, le général Jackie, qui réveillait ses filles à cinq heures tous les matins, quel que soit le temps qu’il faisait dehors. Vous préparer ? Oh mais oui, bien sûr, il vous reste … Dix secondes. Bougez-vous un peu les nouvelles. Aileen, prête et parfaitement réveillée depuis trente minutes – il n’en faut pas plus pour enfiler un survêtement et se coiffer les cheveux quand même – déambulait dans les couloirs pour ouvrir les portes de chaque nouvelle Pyroli sans grande douceur, avec une certaine violence même, esquissant un sourire à chaque fois qu’une porte heurtait le mur avec fracas. Portant la main à sa poche, elle effleura discrètement l’iPok caché dedans. Une vieille habitude qu’elle avait prise, mais bon, elle comptait être sympa avec les nouvelles, sauf si certaines étaient vraiment à la ramasse. Certains clichés ne se perdent pas.

« Allez allez ! On s’active ! Croyez-moi, aucune de vous ne veut arriver dernière au gymnase ! Si on se fait toutes punir parce que l’une de vous a traîné, je peux pour assurer que vous le regretterez très cher par la suite ! »

Son petit discours, évidemment, ne s’adressait à aucune ancienne Pyroli, mais plutôt aux nouvelles qui traînaient des pieds en se demandant pourquoi diable elles devraient aller faire du sport à cinq heures du matin. Mais il était très clair que Jackie comptait sur la présence de TOUTES les Pyroli, et que si l’une d’elle s’avisait de manquer à l’appel, la punition qui tomberait sur le reste du groupe serait tellement énorme que la sécheuse regretterait son acte quand le reste du dortoir lui tomberait dessus pour le lui faire payer au centuple. Sphax, à côté d’elle, l’aidait à traquer les contrevenantes. Il jappa un bonjour enthousiaste quand il passa à côté de Ruby, faisant penser à Aileen qu’elle devait torturer, euh, questionner son frère pour qu’il lui raconte ce qu’il s’était passé avec la rouquine pendant les vacances. Sphax jappa à nouveau, et la main d’Aileen fusa, ses doigts se refermant sans douceur autour du poignet d’une nouvelle Pyroli, qui essayait de fausser compagnie au groupe pour retourner se coucher.

« Lâche-moi ! »
« Tu peux toujours rêver. »
« Mais c’est inhumain de faire du sport à cinq heures du matin, laisse-moi partir ! »
« Ah oui ? Va donc expliquer ça à Jackie, qu’elle te donne son point de vue. En attendant, bouge-toi et rejoins les autres, parce que si on est punies à cause de ton absence, on se vengera avec assez de puissance pour que tu appelles ta mère toutes les nuits en chialant, vu ? »

Sans attendre de réponse, elle lui lâcha le poignet et reprit son chemin, faisant un rapide tour des couloirs pour secouer sans ménagement les dernières endormies, frapper un grand coup à la porte d’Audrey, et s’enfuir en voyant quelque chose rouler entre ses jambes. Grenade chantilly ! Aileen déguerpit comme un lapin, poussant une petite blonde pour lui éviter le désastre matinal. La bombe explosa, libérant la chantilly partout dans le couloir. Oh mon dieu, Jackie allait les tuer toutes. Le hurlement strident d’une fille couverte de chantilly la fit exploser de rire, et Sphax, qui s’était jeté dans la chambre d’Audrey pour se cacher derrière le mur et esquiver la bombe, en sortit prudemment pour lécher le sol. Hm, miam, pas mauvais.

« Mais ça va pas, t’es malade, espèce de sauvage ! »
« Au lieu de chouiner, bouge-toi ou tu vas être en retard ! »
« Mais je suis couverte de chantilly ! »
« C’est pas mon problème ! »

La chique coupée, la fille retourna dans sa chambre d’un pas furax pour se changer, pendant que Sphax opérait un grand saut pour sauter par-dessus le lieu poisseux et la rejoindre sans encombre. La brune avait eu le temps de prendre une photo de la demoiselle chantilly, c’était magique. Aileen quitta sa cachette et se dépêcha de rejoindre l’extérieur de leur dortoir, se mettant en rang avec les autres devant Jackie, qui attendit quelques secondes avant de commencer son discours. Elle est quand même exceptionnellement sympa. Est-ce parce qu’il y a des nouvelles ? A la fin de son discours, prononcé d’une voix forte, elle leur ordonna de se diriger vers le gymnase, et au pas de course. Aileen obtempéra bien vite, rejointe par Hope en quête de petits potins. A la question de la blonde, la brune lâcha un petit rire bref, s’assurant que Jackie n’était pas derrière pour lui répondre.

« Y en a une qui a essayé de se tirer, j’ai du lui faire peur en lui disant que les Pyroli se vengeraient si on était punies à cause d’elle, je l’ai vue dans les rangs. Audrey a balancé une bombe chantilly dans le couloir, une nana a été complètement aspergée, je l’ai prise en photo. Une autre a failli éclater en sanglots quand je l’ai tirée du lit en faisant valser sa couette à l’autre bout de la chambre. »

C’est très vilain de se moquer, mais qu’est-ce que c’est drôle quand même. Arrivées parmi les premières au gymnase, Aileen s’étira pour faire craquer toutes ses articulations avant le début des hostilités. Elle put observer Astrée, qui semblait s’exciter sur une nouvelle venue, et Audrey, toujours aussi excentrique, qui avait changé le bleu électrique de ses cheveux pour un rose flamboyant. Ca lui allait plutôt bien, en fait. Cependant, les deux filles lui firent froncer légèrement les sourcils. Il y avait intérêt à ce qu’elles ne soient pas punies à cause de leurs actions. Non loin, une autre nouvelle vidait sa bouteille d’eau sur son Zorua pour le nettoyer de toute cette chantilly. Aileen allait dire à Audrey de se calmer, mais l’entrée de Jackie dans le gymnase fit taire toutes les Pyroli. Le message était clair. Celles qui étaient arrivées avant ou en même temps que Jackie étaient à l’heure, celles qui arriveraient après seraient en retard. Rapidement, les anciennes s’alignèrent comme de parfaits petits militaires, vite imitées par les nouvelles qui ne voulaient pas se faire remarquer. Jackie commença alors son inspection matinale, s’assurant que chaque fille portait une bonne tenue.

« Matricule 0121 … » Aileen retint sa respiration alors que la référente s’arrêtait devant elle, observant sa tenue d’un regard critique et stoppant un moment sur son badge. Mais elle ne dit rien et s’arrêta devant Hope, immobile à côté d’elle. « Matricule 0079 … » Suspense. Le regard de Jackie se promena sur Hope. Il sembla ne rien relever de répréhensible, vu que la référente passa à la fille suivante. Chiho.

« Matricule 0035 … Tiens, vous êtes là ? Vous n’avez trouvé aucun prétexte pour ne pas venir, cette fois-ci ? »

Ouuuuh. Ca, c’était vache. Chiho avait raté plusieurs entraînements matinaux à cause d’une blessure, ce qui n’avait pas beaucoup plu à Jackie, qui considérait comme faibles les gens qui rataient le sport à cause de quelque chose d’aussi bénin. Une jambe pétée ? Bah, tu peux encore soulever des haltères avec ça.

« Matricule 0101 ! » Ah, Audrey. Ca allait chier. « Pensez-vous que je n’ai pas vu votre entrée en fanfare ni entendu votre réveil explosif ? Vous nettoierez tout ce bazar à la fin de la séance, et cinquante pompes de plus que vos camarades sous la surveillance de Godzilla devraient vous calmer un peu ! »

Ouf, elles n’avaient pas pris de punition collective, c’était déjà ça. Continuant son inspection, Jackie passa devant Ruby – « Matricule 0086 … » - puis devant Djelly – « Matricule 0026 … » - et enfin devant Astrée.

« Matricule 0070 ! Oui, je vous ai vu agresser une de vos camarades pour une raison inexpliquée ! La conséquence de votre geste irréfléchi sera une série de cinquante pompes de plus que vos camarades ici présentes ! »

Duuur. Après un nouveau regard sévère, Jackie reprit sa route, s'arrêtant devant la dresseuse au Zorua, complètement trempée.

« Matricule 0179 ! Je ne sais pas si vous rouler dans la chantilly et vous asperger d’eau vous amuse, mais cela ne m’amuse pas ! Je laisse passer pour cette fois, mais que cela ne se reproduise pas ! »

Ouah, elle laissait passer pour cette fois, voilà qui est surprenant. Sans doute parce que la fille était une nouvelle, parce qu’une ancienne aurait pris grave cher dans sa tronche. Un peu comme la fille suivante devant laquelle Jackie s’arrêta. En la voyant inspirer un grand coup, Aileen quitta sa posture militaire, plaquant ses mains sur ses oreilles, vite imitée par les autres anciennes qui savaient ce que cela signifiait. Excellent réflexe.

« MATRICULE 0176 ! Vous vous croyez où, à un défilé de mode ?! C'est parce que vous vous prenez pour une grande star que vous vous permettez d'arriver après tout le monde ? Vous êtes trop voûtée ! Tenez-vous droite avant de tâter de ma botte ! Et vous croyez que c’est avec cette tenue que vous pourrez faire du sport ? Ces froufrous ridicules et ce vernis que vous allez immédiatement m’enlever avec une brosse en crin de Ponyta ? Vous êtes chez les Pyroli ici, pas dans un centre de formation de princesses ! Cinquante pompes de plus que vos camarades devraient vous aider à le comprendre, et si vous les faites mal, vous m’en ferez cinquante autres sous la surveillance de Godzilla ! »

Décollant ses mains de ses oreilles, Aileen se hâta de baisser la main jusqu’à sa poche pour prendre une photo de la fille mortifiée devant Jackie, retrouvant sa posture militaire quand la référente se planta devant son groupe, les lèvres pincées. Ca ne rigolait plus. L’entraînement pouvait commencer, maintenant qu’elle avait dit bonjour à chaque fille à sa manière.

« Pour bien commencer l’année, nous allons faire une séance de remise en forme ! La séance en question commence avec une série de 50 pompes, puis 50 abdos, 10 tours de terrain, un passage par le mur d’escalade, puis par la corde à nœuds, trente minutes d’exercices basiques avec les élastiques, puis de nouveau cinquante pompes et cinquante abdos, puis vous serez libres de vous remplir le ventre après avoir vomi vos tripes ! »

Les anciennes ne bronchèrent pas, mais en tournant légèrement la tête, Aileen put voir l’horreur dans les yeux des nouvelles. C’était comique.

« Qu’est-ce que vous attendez ?! EXECUTION ! »

Aileen quitta sa position raide pour se tourner vers Hope, Ruby et Audrey, encore à côté d'elle, avec un léger sourire d'encouragement.

« Mbon, bah, c'est parti hein ... »

Précisions HRP :
- Audrey, ton numéro d'étudiant est le même que celui de Ruby. J'ai demandé à Oko, elle m'a dit que le tien c'était 0101, il faudra que tu penses à le modifier dans ta T-Card.
- Mon rp est très long, désolée, c'est parce que Jackie s'est arrêtée devant chaque personne. Si j'ai oublié quelqu'un ou que j'ai écrit de la merde, n'hésitez pas à me le dire sur Skype et je modifierai en conséquence.
- J'ai la bizarre impression que la séance est vachement hardcore mais j'ai essayé de coller au personnage de Jackie. Si vous trouvez que ça fait trop, plaignez-vous à Hope, c'est elle qui a trouvé la plupart des idées, comme j'avais des dispenses en sport je savais pas trop quoi mettre.
- Ceux qui n'ont pas posté sont bien sûr libres de le faire ! Si votre personnage est arrivé à l'heure, précisez que vous étiez là depuis le début et que Jackie s'est arrêtée devant vous. Sinon, arrivez en retard et j'essaierai de pondre un dialogue de Jackie spécialement pour votre personnage.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Sam 13 Sep - 17:08

Des nouvelles. Des anciennes. Il y avait de tout, ici. L'académie était en pleine prospérité si on pouvait le dire ainsi. De plus en plus d'élèves venaient y s'inscrire, pour le plus grand plaisir des habituées Pyroli qui n'en ratèrent pas une pour se moquer des nouvelles, ahuries, totalement déboussolées. Mais en attendant, des connaissances se trouvaient chez les anciennes. Ruby y reconnut notamment Hope, toujours en train de prendre des photos. Audrey, toujours aussi tarée. Djelly, un peu dans les nuages, comme d'habitude. Aileen, éternelle complice de la blonde dans le trafique de photos. Quant aux autres, elle ne les connaissait pas vraiment, si ce n'est que de nom.

Une fois le cinéma fini, les choses sérieuses commencent. La plupart des Pyroli avait compris ce qui allait arriver. Il ne fallut même pas une demi-seconde à Ruby pour se précipiter dans les rangs à l'arrivée du général Jackie. Elle manqua malgré tout de rire en admirant les dandinements maladroits des petites nouvelles, que l'on pourrait croire touristes à tel point elles semblaient paumées. Sur ordre du tyran, la rousse resta aussi droite qu'un balai, tentant de ne pas sourciller. Poitrine bombée, bras contre le corps, jambes serrées, un quotidien qui ne devrait pas être accordé à des adolescentes. Mais sur PC, ce genre de morale n'existe pas.

La topdresseuse attendit patiemment son inspection, gardant les yeux fixés sur le mur d'en face. Jamais elle ne loucha, pas même lorsque la terrible Jackie s'approcha d'elle. Ruby retînt cependant sa respiration, se figeant totalement sur place. Plus rien n'existait à l'instant. Tout ce qui atteignait l'étudiante, c'était la voix de la Terreur. Elle souffla donc lorsque la terrible s'en alla pour inspecter les autres. Fiou ! Rien ne clochait pour elle. Quant à certaines... Ruby fut heureuse de ne pas être à leur place. Le vacarme avait été tel qu'il eût fallu se boucher les oreilles, sous peine de finir la semaine avec une bonne migraine.

Mais enfin, la première torture s'acheva. Quelques unes finirent avec une série d'exercices supplémentaires, de quoi leur apprendre le respect si on en croyait les mots de Jackie. Et bien que c'était une routine quotidienne l'année passée, personne ne semblait ravi. Tu m'étonnes. Ruby observa une à une ses camarades, leur souhaitant bon courage pour la suite. Elle alla en faire de même avec les nouvelles. Paumées certes. Mais qui n'a jamais été comme ça au début du premier semestre ? Personne. Exactement.

Après avoir fait un petit tour vers les nouvelles, Ruby revînt vers son groupe d'origine, on ne peut plus motivée. Bon ok. La dernière partie est une blague. Quoiqu'il en soit, elle ne perdit plus une seule seconde et s'échauffa la nuque, les épaules, les poignets, le buste, le bassin, les cuisses et enfin les chevilles. Un basique avant l'effort, en somme. Mieux vaut ne pas se froisser un muscle, puisque même cette excuse ne marche pas auprès de Jackie. Au moins, il y avait un certain avantage avec cette torture. Les Pokémon y étaient autorisés, mais eux étaient plus souvent à la charge de Godzilla. Sur le coup, la rousse ne fut pas particulièrement rassurée pour sa Skélénox qui pointa le bout de son... de son crâne. La morte ne fit plus attention à ce qui l'entourait et salua le moindre humain à sa portée en le traversant littéralement. Certaines filles frissonnèrent, d'autres s'en allèrent en courant. Résultat : les petites natures se retrouvèrent entre les terribles mains de Jackie.

– Pscht ! Pscht ! Mad', revient ici ! chuchota-t-elle, espérant ne pas se faire reprendre par Jackie. Suite à quoi, elle ordonna au spectre de rester sur place en attendant que les humaines terminent leurs premiers exercices. Tu attends là ! Pas de frayeurs, ou quoique ce soit d'autre !

Oh oh... Jackie l'a vu. Immédiatement, Ruby déglutit et se mit au sol, commençant sa série de pompes avant d'entendre le moindre hurlement. Pourvu que général ne fasse rien. Faire des pompes était déjà bien assez compliqué en soit, à partir d'un certain nombre. La rousse commença à avoir réellement mal dans les bras dès la trentaine. Pourtant, elle poursuivit son effort jusqu'au bout et se laissa tomber ventre à terre au bout de la cinquantième. Brièvement, elle observa ses camarades, entrecoupant ses mots de lourdes aspirations et expirations.

– Génial ! Plus que... rooh je sais plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13
Niveau : 4
Jetons : 5634
Points d'Expériences : 40

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Sam 13 Sep - 22:35

La jeune fille fut brutalement réveillée par des cris dehors. Immédiatement, elle entrouvrit les yeux pour se retrouver nez à nez avec un Evoli. Aussitôt, les événements de la veille lui revinrent en mémoire et elle grimaça franchement. Elle était arrivée à l'école, n'avait pas reçu de pokémon feu comme elle le souhaitais, n'avait rencontré personne en particulier et s'était couché le plus tôt possible afin de ne pas avoir à se demander ce qu'elle pouvait faire en attendant et pour mettre fin à cette journée. Le seul fait positif qu'elle était en mesure de voir était qu'elle avait pu intégrer le dortoir Pyroli, comme elle le souhaitait. Sans prendre garde à son pokémon, elle se leva et alla brutalement ouvrir la porte de sa chambre :


« Wow ! Ca va pas de crier comme ça à cette heure-là, vous vous prenez pour qui ? Je vais vous apprendre à réveiller les gens, moi ! »


Quelques instants plus tard, elle se trouvait en tenue de sport devant le dortoir avec celles qui s'étaient également réveillées en premier, de très mauvaise humeur, un léger mal de crâne là où la dame qui leur servait apparemment de professeur et qui n'avait pas vraiment apprécié son entrée en scène l'avait frappée pour la calmer. Evoli se tenait à côté d'elle, l'air toujours aussi calme, la regardant toujours aussi gentiment. A quoi pouvait il donc penser ?

Tout à coup, au milieu des élèves qui râlaient de devoir déjà se lever retentit un cri. Peu après, un bruit d'explosion et, quand elle regarda dans cette direction, la jeune fille vit une sorte de crème blanche se déverser dans le couloir. Une fois l'instant de surprise,elle se surprit à sourire : peut être pas si pourrie que ça, cette nouvelle journée, il semblait y avoir quelques personnes intéressantes... à côté d'elle Evoli se redressa, également intrigué.

La dame avec qui elle s'était retrouvé nez à nez en sortant de sa chambre revint leur faire un mini discours pendant que la jeune fille la fixait d'un regard noir. Ceci dit, elle suivit les autres jusqu'au gymnase sans faire d'histoire. Une fois arrivée, tout le monde se mis en rang et elle mis une seconde à faire de même. Qu'est-ce que c'était que ça ? Ils étaient à l'école, pas à l'armée, n'est-ce pas ? Tout cela semblait ridicule, mais l'intriguait en même temps.

La dame qu'elle n'aimait déjà particulièrement pas s'approcha de chaque élève pour lui faire une remarque. Ne souhaitant pas que l'incident du réveil se reproduise, elle se contenta de lui jeter un regard noir quand vint son tour.
Leur instructrice continua en leur donnant les instructions du jour. Quoi... ? N'était-ce pas sensé être une école de dressage pokémon, ici ? Non que l'idée de faire du sport ainsi lui déplaisait mais elle restait étonnée que tout cela soit dans le programme. L'allusion au petit déjeuné lui fit prendre conscience qu'elle allait devoir tout faire le ventre vide. Cela ne lui plaisait pas particulièrement, mais il était hors de question de faire plaisir à la dame en se plaignant. Alors, elle commença, en même temps que les autres élèves.

_________________
Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1754-theandras-ame-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 9984
Points d'Expériences : 2042

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Dim 21 Sep - 12:00

« Y en a une qui a essayé de se tirer, j’ai du lui faire peur en lui disant que les Pyroli se vengeraient si on était punies à cause d’elle, je l’ai vue dans les rangs. Audrey a balancé une bombe chantilly dans le couloir, une nana a été complètement aspergée, je l’ai prise en photo. Une autre a failli éclater en sanglots quand je l’ai tirée du lit en faisant valser sa couette à l’autre bout de la chambre. »

Vous savez quoi ? J'aurais dû rester à l'intérieur du dortoir. Ouais, il y a de l’oxygène frais à l'extérieur, mais voilà, quoi. Je gonflai les joues. Mais merde, j'ai vraiment raté tout ça ? Je me boudai intérieurement.
Des bruits de pas imposants, bien familiers. Par réflexe, je redressai mon dos et plantai mon regard droit devant, tout en essayant de masquer mon sourire. En effet, derrière, les chuchotements et autre questions de nouvelles inconscientes fusaient. Mon numéro d'étudiant résonna. Un silence en suivit. Ne pas rire. Ne pas rire à cause de la tension palpable. Et finalement, la Cap'taine passa à l'inspection de la Pyroli suivante. J'écoutai d'une oreille attentive tous les mots qui en sortaient. Bon sang, Audrey est vraiment tarée, à part ça. Enfin, sa nouvelle teinture était awesome. Du rose, quoi ! J'avais entendu du chahut tout à l'heure. Mais que ce soit Astrée qui agresse une nouvelle... EH, mais c'est mon rôle, ça ! Ok, je vais me taire. Raaah, la scène mythique. Un silence en suivit. Je tournai mon regard. Cette nouvelle... Ma main partit à la recherche de mon iPok pendant que je me préparais mentalement à la torture auditive qui allait en suivre. Et alors que Jack' offrait avec générosité sa voix tant mélodieuse à N°176, j'immortalisai cette scène. Les vernis... Mon vernis pêche était passé quelques fois, par miracle. Mais les couleurs plus voyantes étaient à oublier de suite.

Les instructions parvinrent finalement. Je hochai la tête quand la brune reprit parole. Ah, d'ailleurs... Je tournai la tête pour observer les alentours. ... MAIS OÙ EST PASSÉ GUM' BORDEL ?! Je glissai un oeil à notre référente. Elle avait le dos tourné. Ruby s'occupait quant à elle de son Skélénox. Mad, si je ne me suis pas trompée.

« Euh, les filles, vous n'aurez pas vu Gum ? Ruby, cinquante pompes d'abord. »

Il me fait chier la bête, il me fait chieeeer... Je me mis néanmoins au travail, non sans garder un oeil sur l'adulte censée s'occuper du dortoir à laquelle nous faisions parti. Le compteur automatique commença à s'activer dans ma tête. Arrivée à une dizaine, je repérai une nouvelle du coin de l'oeil, ne semblant pas vraiment dans son assiette. Au moins, elle s'était habillée. Pas comme l'autre qui est... Je ne sais pas où. Entre chaque pompe, je tentai de me décaler un peu.

Attendez, c'est quoi ce truc violet sous moi ? Quelque chose sortait du sol. Un truc violet sort du sol. Je m'arrêtai dans mon mouvement, manquant de m'écraser su le sol, mais me retint de justesse. Hé hé... Finalement, la pousse pourpre finit par sortir. C'était Gum', accompagné de Malware. Ils devaient avoir emprunté les souterrains. Je leur jetai néanmoins un regard noir.

« Surtout ne pas prévenir, hein ? Tours de terrain pour vous échauffer. Profitez-en tant que Godzilla n'ait pas encore débarqué. »

Pendant que mon starter filait, le second spectre parut un peu plus perdu. C'est nonchalamment qu'il suivit son aîné. Bienvenu à Lansat, Malware...
Je repris mes pompes. Cinq plus tard, un sourire aux lèvres, je me retrouvai à côté de la nouvelle aux cheveux courts.

« Alors ? Pas trop dure cette rentrée ? Tu me parais un peu sonnée... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Mer 1 Oct - 2:26

Je soupirai de lassitude en voyant le joyeux bordel dans lequel s’était déjà transformé le gymnase. Entre les nouvelles qui peinaient à se faire à la routine martiale et les anciennes qui trouvaient aussi le moyen de ne pas se faire discrètes, on ne peut pas vraiment dire qu’on ait le temps de s’ennuyer. Je vis d’ailleurs Djelly faire irruption par la porte que j’avais tenue ouverte, déboulant dans un équilibre précaire avec une boule ouateuse dans les bras. Souriant un peu malgré moi, je m’approchai brièvement pour dire bonjour, même si au final les cris de Jackie m’empêchèrent de prendre mon temps. Me tenant au garde à vous à côté des autres, je me préparai mentalement à perdre encore mes tympans le temps que notre tyran ait fini ses remontrances.
Et des remarques, il y en avait pour tous les goûts. J’avais cru qu’en étant présente à l’heure et en me tenant dans une posture parfaite, je pourrais passer entre les mailles du filet. Tu parles… eh bien non, évidemment ça aurait été trop facile. Fronçant les sourcils au reproche gratuit de la grande blonde, je serrai les dents. C’était injuste de me rebalancer mon absence à la figure… Non seulement cet épisode isolé avait eu lieu l’année dernière, mais en plus du reste mon exemption médicale d’un mois et demi avait une bonne raison d’être. J’avais bien crever empoisonnée, alors oui, on peut dire que le sport c’était passé au second plan ! Mais pas pour Jackie, ah ça jamais. Blessée de son manque de tact flagrant, je me demandai ce qui lui prenait de m’attaquer comme ça. Mon regard se durcit tandis que je refusai de baisser les yeux, bien qu'au fond je sois intimidée. Je n’allais pas agir comme si j’étais coupable, alors que je n’avais rien à me reprocher !

Blasée, je la laissai parler autant qu’elle voulait, ne lui offrant pas la moindre réaction. De toute façon elle ne tarderait pas à se trouver une autre cible, vu que tout le monde en prenait pour son grade. Astrée fut parmi les suivantes, et s’en sortit avec une série de cinquante pompes supplémentaires. J’haussai un sourcil. Seulement cinquante… ? De deux choses l’une, soit Astrée était sa nouvelle chouchoute, soit Jackie était de bonne humeur. Et à vrai dire les deux possibilités me paraissaient aussi effrayantes l’une que l’autre. Ensuite vint Audrey, qui en dépit de ses pitreries dans les couloirs et le vol plané en guise d’arrivée en fanfare s’en tirait sans la moindre punition. Oui, décidément elle était vraiment de bonne humeur. Ça devait sûrement être à cause de la rentrée, et donc de l’arrivée de nouvelles recrues  à terroriser.
Haussant les épaules, j’entamai l’exercice sans broncher, même si ma respiration s’était rapidement alourdie suite à l’effort. Une fois les pompes terminées j’avais déjà mal aux mains, mais sans doute par fierté à cause de ce que j’avais entendu plus tôt, j’étais décidée à ne pas montrer le moindre signe de faiblesse. Je profitai donc que notre référente soit partie engueuler des nouvelles qui perdaient leur temps à papoter sur les derniers accessoires pokémon à la mode, je m’approchai de Djelly et me forçai à sourire un peu. Quitte à être dans la galère, autant y être avec des amies.

« Je vois que tu as encore agrandi ton équipe ! Et elle a l’air d’avoir un sacré caractère aussi, la petite ! » Je m’accroupis naturellement pour lui tenir les pieds pendant qu’elle entamait sa série d’abdos, profitant de l’occasion pour rattraper un peu le temps perdu. Nous n’avions pas eu le temps de nous revoir depuis les vacances, après tout ! Jetant une œillade alentours pour m’assurer que nous ne risquions rien, je vis que mon Pandarbare enchaînait les pompes à une vitesse hallucinante, surtout étant donné son gabarit. Néanmoins je n’étais pas vraiment étonnée. Avant son évolution il avait toujours été très sportif et énergique, alors avec le changement il n’avait fait que devenir encore plus acharné. Quelque part dans sa tête il devait toujours être un petit ourson complexé, brûlant de faire ses preuves ! Enfin dans tous les cas une chose était sûre, il prenait son entraînement très au sérieux ! « Je te présente Ra’s le grand cogneur, et lui c’est mon p’tit Bane ! Et toi, tu as donné un nom à ta nouvelle protégée ? »

_________________



Collectionneuse PKMN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Mar 21 Oct - 18:14

Chiho allait commencer à me dire quelque chose, mais le cri de notre Bourreau empli la salle afin de nous sommer le garde à vous pyrolien. Inspection du général sur notre tenue, le torse droit les yeux en face respiration calme et surtout ne jamais cligner des yeux devant elle ...JAMAIS. A force d'avoir fait des entraînements matinaux j'avais appris de mes erreurs. D'ailleurs quand elle passa devant moi elle ne me dit rien...étonnant par contre elle remit sur le tapis le fait que Chiho n'avait pas pu venir aux entraînements à cause de ses blessures et gronda deux autres jeunes fille. Pendant que l'Ursaring, qui nous servait de référente mâchouillait les élèves non conforme jusqu'à la moelle je tapotais discrètement l'épaule de Chiho essayant de le lui remonter par ce geste un peu le moral.

Après avoir bien rongée l'os des nouvelles, pauvre petites, le général hurlait les différents exercices annonçant le début de notre torture à toute « Ravie de vous avoir connu » murmurais-je en couinant de douleur rien qu'en imaginant le nombre d'exercice que nous avions à faire...une remise à niveau hein ? Dire que ça ce n'était rien à ce qui nous attendait au cours de l'année qui vient. Mes pokémons étaient chaud enfin, Givre et baron était près Argony c'était autre chose...Comme on disait une autre paire de manches.

Nous allions commencer les 50 pompes, Givre s'était positionné, Baron...je ne savais pas trop comment il allait faire ça, mais il me lança un regard motivé l'air de dire ''T'inquiète princesse je gère'' et Argony ben elle se plaçait dans un coin et s'allongeait...Paye ta motivation le mouton ><. Je me plaçais mon tour et commençait l'exercice demandé. Arrivé à plus de la moitiée j'avais mal au bras et faisait tout pour résister et ne pas tomber, mais ma résistance fus veine et je m'écrasais sur le sol du gymnase reproduisant parfaitement à mes yeux le bruit de chute d'une patate qui tombait d'une table haute sur un parquet...en gros je n'étais pas vraiment discrète. Je me redressais et reprenais là où ma chute m'avait interrompue. Notre préfète qui n'était pas loin de moi me donnait des conseils pour tenir le reste du temps de mon exercice sans tomber. Je réussis à finir les 50 pompes sans tomber et gratifiais Aileen d'un grand sourire toute fière de moi. Oui il ne fallait pas grand-chose pour que je sois heureuse j'avouais.

Par la suite on avait 50 abdos à faire, avant de commencer l'exercice j'appelais mon étourvol pour lui donner un autre exercice, vu que les abdos il ne pouvait pas en faire. Je pris des poids et lui demandais de faire 10 tours de terrain en tenant ces poids. Il les prenait sans broncher et partait en volant.

Chiho vint vers moi un sourire bizarrement forcé sur le visage et se proposa pour me tenir les jambes je ne refusais pas son offre, mais en contrepartie je lui pinçais, gentiment, les joues pour lui dessiner un sourire « ça c'est un vrai sourire... » Disais-je en rigolant tout doucement « Ne te force pas à sourire si ça ne va pas, tu sais ça arrive à tout le monde d'avoir des coups de blues on ne te punira pas parce que tu ne souris pas...quoi que si tu fais la gueule tu risques plus de ressembler à jackinator haha » murmurais-je doucement pour pas que notre référente entende.

Elle remarqua la présence de ma Wattouat qui pouvait si elle le voulait se camoufler tel un ninja. « Oui en effet haha, la maintenant ça ne se voit pas, mais elle s'exerce à se camoufler... je crois que son déguisement c'est une pierre...Non elle dort, c'est une vrai tête de mule, la bonne copine de ma Cornèbre...Mais bon je sais elle peut être adorable par moment une adorable boule de douceur» disais-je tout en m'exerçant. Ma Wattouat avait entendu ce que j'avais dit et se levait pour se coucher à côté de moi. J'imagine que c'était ça façon à elle de m'encourager.

Elle me présenta ses pokémons dont un immense Pandarbare qui faisait les différents exercices comme si c'était un parcours de santé. En même temps je jetais un oeil sur les miens, Givre semblait vouloir se mesurer au pokémon de Chiho pour savoir qui des deux faisaient les exercices les plus facilement et les plus rapidement...Baron lui s'entraînait à voler avec des poids sur les pattes et sur le dos...il ne décollait pas bien haut. Elle me demanda quel surnom j'avais donné à ma boule de laine.

« Elle s'appelle Argony, un nom sombre complexe et mignon pour un pokémon sombre complexe et mignon hahaha. Givre ne va pas t'épuiser avant la fin » disais-je à mon Dimoret qui voulait tenir tête à son homologue de type Ténèbre. Baron vient se poser à côté de moi lâchant un ''Etourrr'' pour me dire qu'il avait fini de faire son tour de piste « c'est bien baron refait en d'autre, essaye de voler un peu plus haut» « Etouuuuurrrrvol » disait-il enjoué avant de s'envoler pour refaire de tour de terrain avec les poids. Quand j'eus fini mes abdos je rendis l'appareil à Chiho pour tenir ses jambes afin qu'elle puisse à son tour faire les différents abdos.

Dire que l'on n'avait pas fini, on avait encore 10 tours de terrains à faire, des étirements et encore 50 pompes et 50 abdos. ...On n'était pas vraiment sortie de l'auberge de jeunesse. Et notre référente qui nous surveillait avec son Lamantine au regard perçant. Encore un peu et j'avais l'impression qu'elle nous tenait tout en laisse avec des colliers de cuir. Tel une meute de Ponchien qu'elle s'amusait à sculpter à son image...si nous essayons de nous rebeller qu'elle prendrait un malin plaisir de nous remettre à notre place en nous étranglant avec le câble de notre laisse...j'eus un léger frisson d'horreur rien qu'en imaginant la scène.

En tout cas essayons de rester en vie jusqu'à la fin de nos exercice.

Hrp: Pas taper >< sorry pour le retard ;A;

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 9984
Points d'Expériences : 2042

MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   Ven 12 Déc - 0:07

Je jetais régulièrement des regards discrets à la Cap'tain, tout en enchaînant sur les abdos. Je guettais une minute d'inattention avec impatience. Pourquoi ? Comme ça. Une habitude, quoi. Qui n'a jamais profité de l'absence du prof, même la plus courte, pour se retourner et papoter avec son voisin de derrière ? La personne derrière l'écran qui est en train de taper ces quelques mots à ce moment même.
Et vous savez la meilleure ? C'est qu'au bout de la quinzième et trois-quart e abdo que la référente en question reçut un coup de fil qui la contraignit à quitter la salle momentanément. Hmm, ça devait être quelque chose de vraiment important. Ou bien lié à Hortense. Enfin bref. Je ne perdis pas longtemps pour sortir un paquet de bonbons enfouis au plus profond de ma poche et en jetait un dans la bouffe avant d'en proposer aux filles autour. Bref, dose de sucre matinal.
La porte d'entrée grinça. Je me dépêchai de faire tout disparaître avant de me remettre aux exercices. Et c'est repartiiiii...

C'était calme. Trop. Tellement que ça en devenait louche. Certes, les nouvelles galéraient. Certes, la paire de pupilles de la Cap'taine ne cessaient de fusiller tout le monde, mais même. Il semblait manquer quelque chose. Mais quoi ? Finalement, la voix sonore de Jackie résonna.

« VOUS AVEZ ENCORE SEPT MINUTES ET TRENTE SECONDES POUR TERMINER LA CORDE À NOEUDS, ON FERA LA SUITE À L'EXTÉRIEUR. ET MATRICULE 0176, IL VOUS MANQUE DIX-NEUF POMPES ET TREIZE ABDOS. Ce n'est pas la seule à qui en manque. »

Et la liste des punies s'allongeait. Ha ha... De toute façon, je ne pouvais pas en faire partie. Ou... ? Enfin bon, il était inutile d'en douter. Attendez voir... Comment ça, sept minutes ?! Il me restait encore TROIS TOUR DE TERRAIN ENTIER, BORDEL. Sans compter la suite, c'est à dire le mur de grimpe et la corde à noeuds. J'étais à la traiiiiine. En réalisant cela, je commençai à accélérer du mieux que je pouvais. En faite, on dirait que j'avais perdu un peu le rythme, quand même, durant ces vacances... Mouais. C'est rien, en faite... HIIIIIII.

J'eus tout juste le temps d'étoufer mon cri. Mais qu'est-ce que c'était que ça encore ?! Mon pied avait soudainement commencé à glisser par terre. J'avais dû brusquement ralentir mes pas, au risque de tomber. Non, mais nooon, pas ça encore ! Que des coups d'hydrocanons passent à quelques milimètres de nous, passe encore, mais j'aime pas du tout quand Godzilla décide de geler le terrain. J'aime paaaaaaas-MERDE.
Ce fut sur ces doux mots que je commençai à entammer une longue glissade durant lesquelles mes bras gesticulaient dans tous les sens pour tenter de me faire garder mon équilibre. Trop de classe. Au moins, ça avait le mérite de me faire gagner de la vitesse. Mais-...

« RUBY, BOUGE-TON C-... »

Ainsi, je fonçais telle une météorite sur la rouquine droguée. En même temps, 'faut pas m'en demander tant non plus. Du patinage, ok. Artistique, on peut toujours tenter de perséverer. Mais le patinage sans patin, ça ne se fait pas. Enfin, sauf ici...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]   

Revenir en haut Aller en bas
Et on reprend les bonnes habitudes ! [RP COMMUN PYROLI]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-