Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Kaeko D. Riviera
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon : [Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 1911
Points d'Expériences : 1512
[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1911
1512
pokemon
[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1911
1512
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
Rien à droite ? Rien à gauche ? Rien en haut ? Rien en-dessous, quoique s’il y avait quelque chose en dessous la brunette aurait vraiment peur sachant qu’elle ne porte pas de pantalon,… oui elle était en robe, ou plutôt en yukata rose à fleurs, oui chers amis vous avez bien entendu ROSE À FLEURS ! Mais comment un tel miracle a bien pu se produire me direz-vous ? Et bien laissez-moi vous le conter, cette transformation est récente et s’est déroulé le jour de la rentrée.

« Et je vous souhaite à toutes une bonne rentrée mes chéries ! Amusez-vous bien à Pokémon Community. » Fit Melty Potts la référente du dortoir Mentali sous un tonnerre d’applaudissement de la part des résidentes du lieu violet. Kaeko était bien sûr en retrait de toute festivité, elle ne connaissait qu’Estelle qu’elle n’avait pas vue et Eléanore qui était hélas partie pour une raison qu’elle ignorait. La jeune fille soupira et commença à quitter la salle accompagnée de son tout nouveau spectre, un Funecire à l’air perpétuellement perché, le seul de ses Pokémons dont ses camarades de dortoir n’avait pas peur parce qu’elle le trouvait… acceptable on va dire. Cependant la soirée de rentrée ne semblait pas être terminée puisque la professeur retourna sur la petite estrade et s’adressa une dernière fois à la foule maquillée comme un Lippoutou shiny.
« J’allais oublier, vous avez dès aujourd’hui une préfète spéciale Mentali, Kaeko D. Riviera si tu veux bien monter avec moi ? » Fit-elle toute sourire à la brunette qui avait pâlit en un instant. Non non ça devait être un cauchemar, elle devait probablement être en train de dormir quelque part dans l’académie. Toujours aussi blanche et couvée de dizaines de regards haineux envers sa personne elle répondit en déglutissant, les yeux ronds comme des boules de billards.

« Vous, vous, vous avez dû vous tromper mademoiselle, ça ne peut pas être moi ? »
« Bien sûr que si ! C’est bien ton nom Kaeko D. Riviera ? » Fit la professeure du tac au tac avec un immense sourire faisant briller ses dents blanches.
« Oui c’est… »
« Dans ce cas, c’est bien ton nom sur cette enveloppe contenant ton insigne de préfète de dortoir ! »
« Je te jure narratrice tu vas me payer une telle insulte ! » Murmura Kaeko à elle-même, je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises, mais pour une fois ce n’est absolument pas ma faute, ce qui est vraiment rare en soit!

Elle était désormais sur l’estrade, en plein devant son dortoir au complet avec des filles toutes plus habillées de marques les unes que les autres avec des coiffures sophistiquées et des Pokémons trop KAWAII. Non vraiment, c’était un véritable enfer pour la spécialiste spectre qui avait été suivi par Kira son Funecire drogué. Plusieurs commentaires bien sympathiques se firent entendre.
« Tu as vu ses habits ? Hideux, elle ne doit pas avoir mieux ! »
« Non mais regardez-moi cette coupe, elle ne s’est pas coiffée  ce matin ? » Pour une fois qu’elle avait utilisé sa brosse un peu de respect !
« Comment peut-on aimer les Pokémons spectres, ils sont si hideux et sans aucune grâce ! » Non mais ils sont plus classes que n’importe quelle chaussure rucci.
« Aucun maquillage cette fille est fade ! »
« Elle est surtout laide oui ! »
Plusieurs quiches (merci Ruby pour cette expression) ricanèrent de manière insupportable avant que Melty ne donne l’ordre à l’assemblé de se taire afin d’offrir l’insigne de préfète à Kaeko sur le point de s’écrouler de désespoir, elle n’allait pas tenir le coup, ça non c’était certain, au revoir Pokémon Community, rebonjour Lavanville.

« Tu es officiellement chef du dortoir, vous pouvez l’applaudir les filles ! » S’exclama la référente rayonnante cependant on put entendre les crizicks chanter au dehors, aucun bruit dans la salle, juste le silence aussi lourd qu’un Wailord obèse.
« Tout est dit, je peux aller mourir à Johto maintenant ? » Demanda la topdresseuse voulant se cacher n’importe où mais surtout ailleurs que cette salle où l’ambiance aussi lourde qu’un Warren se faisait ressentir (pardon mon grand, petite dédicace ♥). Soupirant, Riviera junior descendit les marches quatre à quatre afin de disparaître en mode ninja mais la demoiselle se fit vite entourer par toute la troupe de Mentali jalousant son pouvoir incommensurable (humhum).
« Je… Je dois aller ranger… ma chambre… oui ma chambre, vous comprenez je dois donner l’exemple hehe. » Sourit-elle crispée, ses muscles se raidirent tous un à un à la vue des yeux haineux posés sur elle. Silence radio une nouvelle fois.
« Je ne savais pas non plus que l’attaque regard noir était possible pour des humains… Je dois y aller ! » Elle amorça une technique de fuite mais fut très vite ralenti par deux blondes à la beauté surprenante et au maquillage impeccable.
« On veut bien que tu sois notre référente, mais on va devoir faire quelque chose pour ça ! » Fit la jeune femme en regardant la brunette mal à l’aise de la tête aux pieds, elle qui pensait ne plus ressentir un tel sentiment c’était rapé, merci Pokémon Community et ton exquise imprévisibilité.
« Euuh, je,… »
« Les filles, on s’en charge, viens la préfète. » Il y avait comme du mépris dans ce dernier mot, l’élève embarrassée le sentait (et le regard colérique le démontrait tout autant). Elle fut emmenée dans une immense chambre où il y avait au bas mot trois grandes armoires plein à craquer de fringues et des commodes aussi bourré qu’un Alcoolique. On la fit s’assoir sur le lit puis essayer des habits par centaines, on la maquilla (alors qu’elle supplia de ne pas le faire, allergique m’voyez) puis on fit la plus grand torture que Kaeko eut subi : une toute nouvelle coiffure, c’est-à-dire devoir se coiffer CORRECTEMENT.

Au bout de trois heures de supplices (pire pour la demoiselle qu’une séance de torture chez Jackie c’est dire !), elle fut presque méconnaissable. Elle ressemblait désormais vraiment à une personne originaire du Kanto, portant Yukata et coiffure allant parfaitement avec la couleur noir de jais des cheveux de la Miss qui ressemblait à une princesse (ou une geisha selon ses pensées).
« Ma chéwie tou es subalaïmeeee ! » Fit une Mentali à l’accent indéniable, la fille transformée ne voulait vraiment pas se regarder dans la glace de peur de voir le trop grand changement, hélas ses camarades la forcèrent à regarder sa bouille changée.

Un cri d’horreur se perdit dans la chambre, Kaeko était… potable, impossible, impensable : IMPROBABLE.
« Pitié pourquoi vous m’avez fait ça ! » Dit-elle horrifiée étouffant un nouveau cri.
« Mais ça te va vraiment bien ! Maintenant tu es des notres, on n’est pas coordinatrice mode pour rien ! »
Enfin comme 99% du dortoir de fille, Kaeko faisait partie des rares exceptions et c’était elle qui avait été élue préfète, la rumeur comme quoi Riven choisissait les élèves allant dans les dortoirs avec un dé devait être aussi vérifié pour les préfets il n’y avait pas l’ombre d’un doute, à moins que ces chers directeurs aient un sens de l’humour douteux, l’âme trollesque ou encore avait élu les représentants de chacun des dortoirs après une nuit fortement arrosée. Tellement de possibilité, sauf la logique, tout sauf ce détail la logique ! On savait que le directeur ne brillait pas pour son intelligence (♥) et que le vice-directeur était un éternel farceur mais tout de même, élire préfète Kaeko, quelle idée a pu donc bien passer dans leur cervelle de cinglé ?

La spécialiste type fut tirée de ses pensées par un claquement de doigts d’une fille de son dortoir, elle lui demanda alors si son nouveau elle lui plaisait et quelle va être sa première réforme en tant que représentante des Mentalis.
« Je, je vais, réfléchir à ça, demain je vous prépare une surprise pour qu’on soit réunie ensemble pour la rentrée ! » Avait-elle dit pour enfin se débarrasser de ces coordinatrices plus que gênantes, elle s’enfuit suivi de son Funecire n’ayant pas encore bien capté le changement radical de sa dresseuse malgré le fait qu’il ait assisté à toute la séance d’habillage sans broncher (et sans personne pour l’approcher).

La voilà donc ici, toujours en Kimono en train de regarder partout s’il n’y avait pas une Mentali planquée quelque part pour l’agresser comme les trois de ce matin qui l’avaient accostée pour lui remettre ses nouveaux habits mais aussi et surtout cette coiffure compliquée.  Elle avait réussi à s’échapper de leur emprise en prétextant qu’elle avait leur soirée à préparer, malheureusement à part de la nourriture elle n’avait rien trouvé et les goûts musicaux sont plus que douteux pour ses camarades. Elle soupira, et se décida d’envoyer un message à sa nouvelle amie Estelle via son Ipok.

« ESTEEEEEEEEEEELLLEEEEEEE pitié dis-moi que tu as une playlist pour la fête et des micros ? C’est pour la soirée Mentali et je t’avoue que je ne sais plus quoi faire, pardon de te demander ça mais tu es la seule qui soit assez gentille et compréhensive à ce sujet T-T
Si tu en as peux-tu me les rapporter ce soir à 18h30 dans la salle principale du dortoir, merci d’avance et encore désolée.»


Message envoyé à : Estelle Mentali

Maintenant il ne restait plus qu’à la demoiselle d’envoyer un autre message, à Melty Potts, qui lui avait donné son numéro dans l’enveloppe contenant l’insigne doré trop blingbling pour spécialiste spectre, elle lui demanda s’il était possible d’avoir un rétroprojecteur et quelques mises en bouches de la référente qui répondit à ce message avec une tonne de petits cœurs tout en lui disant qu’elle en ferait autant que ses petites protégées en voulait. Cette professeur doit être une des rares qui apprécie vraiment son dortoir, les Mentalis sont vraiment aux petits oignons (comparées aux pauvres Pyrolis et leur abominable entraînement quotidien qui avait déjà repris, rentrée ou non).

La préfète commença à décorer la salle commune du dortoir (quand je vous dis qu’on est dans Poudlard en vrai !) avec l’aide de son Girafarig pour les banderoles, de son Funecire pour allumer les chandeliers et de son Fantominus ainsi que de son Spiritomb pour éloigner les éventuelles curieuses. Au passage, sa fine équipe avait bien pris soin de se moquer avidement du nouveau style de la jeune fille qui ne put s'empêcher de leur crier dessus rouge de honte entendant les moqueries de ses Pokémons adorés (le pire étant Tomberry dont les échos des rires des 108 esprits retentir dans tout le dortoir).
Et non encore une fois, elle ne sortirait pas son Tauros qui, je vous le rappelle, veut toujours autant l’embrocher à vue. Miss Potts arriva les bras chargés de victuailles pour la soirée ayant l’air tous plus délicieux les uns que les autres qu’elle disposa sur des tables parées de nappes violettes claires. La journée passa à une vitesse prodigieuse et il était déjà l’heure d’ouvrir la salle aux Mentalis toutes aussi surexcitées qu’un statitik sous cookaïne et toutes aussi superbement habillées de robes de cocktails avec des coiffures toutes plus bizarres les unes que les autres aux yeux de Kaeko qui fit rentrer son équipe dans leur sphère, sauf Kira qui l'accompagnait en volant doucement éclairant de sa faible lueur violette les cheveux de sa dresseuse, avant de leur souhaiter la bienvenue à toute.

« Bonsoir à toutes, bienvenue à cette soirée dansante/karaoké, j’espère que vous allez apprécier ! Passez une agréable fin de journée. » Ses mots lui lacérèrent la gorge au moins autant qu’une attaque tranche d’un Cizayox furibond, elles allaient sûrement passer un joyeux moment mais qu’en est-il de cette brunette nationale ? Elle ne faisait que prier à la venue d’Estelle depuis tout à l’heure. Au moins elle n'était pas totalement seule, son Funecire était là, en train de fixer une chaise, la dévorant littéralement du regard mais il était là. C'est déjà ça de gagner non?

HRP :
Voilà voilà, j’espère que ce post vous plaît pardon pour les fautes mais je n’ai vraiment pas le courage de relire Gomen T-T bonne soirée sinon fufu ENJOY


Dernière édition par Kaeko D. Riviera le Jeu 5 Mar - 16:11, édité 2 fois


[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. Espeon_la_by_GoldFlareon[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. Giratina_la_by_GoldFlareon
Dahlia C Black
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1982-dahlia-c-black-l-eclair-rose
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1995-t-card-dahlia-c-black#22546
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
pokemon
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
Dahlia C Black
est un Topdresseur Novice
Dahlia se tenait là au milieu de tout ces filles bien pouponnées et propres sur elles-même. On aurait dit qu'elles sortaient d'une série Pokéwoodienne ! Elle était en train d'écouter à moitié, bon oui au cinquième, le speech de Mme Potts, leur professeur référente. Elle leur souhaitait la bienvenue chez les Mentalis, qu'elles passent une bonne année... ouais ouais c'est cool, et quand on fait la fête. Non pas qu'elle n'aimait pas la dame qui leur parlait, mais bon elle avait l'air du genre à bichonner ses élèves. Dahlia ne mangeait pas de ce pain, elle voulait pas devenir une mollassonne comme ces greluches qui souriaient bêtement avec leurs sourires digne d'une pub de dentifrice ! Et puis toutes à vérifier tout le temps leur coiffure, maquillage, ect... Bon Dahlia était aussi coquette, mais bon pas autant à cheval sur son apparence. La preuve : une jupe blanche, un petit bustier blanc avec des touches de rose, un peu d'eye liner et pas de chaussures. Oui, oui pas de chaussures, elle aimait bien être pieds nus. Comme ça au moins elle pouvait avoir sa liberté de mouvement, et puis quand on porte trop des shoes on pue des petons ! Et le genre de méga talons haut comme en portait les fashion victims autour d'elle, bah ça semblait être le bon moyen de se péter la cheville pour un rien !
Mais quelque chose attira l'oreille de la jeune académicienne : une préfère. Oh chic une greluche en chef ! Mais elle déchanta vite en voyant la jeune brunette, nommé Kaeko, qui monta aux cotés de la Potts. Cool franchement, elle était toute simple mais très jolie avec son air perdue. un ptit Funécire complètement stone la suivait. Cool des spectres, c'est grave flippant ça ! Rien de mieux pour se faire une soirée horreur !

*Ouaiiiis, ça sens les soirées creepy à s'raconter des histoires d'horreur en étant éclairer par le spectre ! Coool !*

Mais la pauvre en plus, toutes les autres lui en mettait plein la tronche. On aurait dit qu'elle était toute malheureuse d'être préfète. Entendant les virulentes remarques que leur tout récente préfète se prenait des autres, Dahlia se retourna vers un groupes de bécasses et leur dit d'un ton cinglant.

-Non mais silence à la fin. Vous vous pensez belle avec vos tronches aussi colorées qu'un toîle de peintre ? Elle est simple et jolie c'st bien mieux, et puis jsuis sur ce sera une super  préfète ! J'ai le pif pour ça !
-Mais qu'est ce qu'elle parle elle ? On lui a pas adresser la parole, et déjà faudrait penser à mettre des chaussure la sauvage.
-Stu veux la sauvage elle peut te coller son pied nu dans ton gros derrière !

La fille aux cheveux roses lui répondit d'un ton très acéré, mais avec un grand sourire. Elle voulait lui montrer qu'elle se moquait ouvertement d'elle et n'en avait que faire des représailles. Elle avait maté bien plus costaud que cette ptite vipère médisante ! Mais bon ! Une cruche reste une cruche non ?
La prof donna à la brune au spectre une trop jolie insigne en or qui représentait un Mentali.  Puis elle fit une remarque sur la mort et Johto qu'elle ne compris pas vraiment parce que déjà les nanas autour recommençaient à jacasser ! Bien il était temps de s'éloigner.

Elle sorti alors de la salle commune et libéra immédiatement Isis, elle avait préféré garder l'Evoli dans sa ball. Le boule de poil s'étira d'une manière tellement craquante avant de se lisser son beau pelage argenté à grand coup de langue. Ah bah oui fallait qu'elle soit belle quand même ! Plusieurs commentaires fusèrent sur la kawai-attitude du starter de Dahlia. Elle se baissa et caressa la tête de la petite chose qui en profita pour sauter sur ses épaules et s'asseoir sur celle de droite dans un parfait équilibre. C'était vraiment devenu sa place, sur son perchoir humain d'où elle pouvait tout voir. Sa queue en panache s'enroula autour du cou de la fille qui se dirigeait déjà vers l'extérieur pour aller courir un peu dans l'herbe.

____________________


Une petite demi heure plus tard Dahlia revenait avec Isis qui trottait à coté d'elle. Elles s'étaient bien défouler et maintenant il était temps de prendre une bonne douche. Mais en passant à coté d'un groupe de fille elle entendit parler d'une soirée Mentali qui se ferait donc ce soir ! Génial, elle avait espéré et voilà que son souhait était exhaussé, merci la creepy-préfète ! Donc ce serait comme une soirée pijama, pas besoin de venir déguisée elle supposa. Elle courut pour se rendre dans sa chambre, allant directement se laver. Une fois propre elle se sécha les cheveux et les coiffa soigneusement. Elle était très fier de sa tignasse rose, qui lui avait valu le surnom d'éclair rose du Major Bob, et donc elle en prenait grand soin ! Elle se maquilla comme tout à l'heure, en rajoutant juste un petit coup de blush légèrement rosé sur ses pommettes. Pour les habits... bah on va pas s’embêter hein : un short beige et un débardeur noir. Et hors de question de mettre des chaussures : si elle voulait s'amuser elle allait surement pas s'encombrer.
Elle sorti donc de sa chambre bien prête après avoir brossée Isis qui voulais aussi être jolie. Elle se rendit dans la salle qui commençait doucement à se remplir, cherchant du regard la brunette. Elle trouva leur préfète dans un coin, presque terrifiée de la vague de dindons envahissant les lieux. Oui des dindons monsieur, parce que ça glousse autant q'une basse cour ces choses là ! Elle se dirigea donc à pas de loup derrière Kaeko et arrivée juste derrière lui tapota sur l'épaule en faisant un "Hé mademoiselle la creepy-préfète !"
La pauvre concernée se retourna et sursauta, visiblement sur le qui-vive.

-Salut, je suis Dahlia, une petite nouvelle ici, et la boule de poil sur mon épaule c'est Isis ! Ben dis donc qu'est ce qui t'es arrivée on dirais que tu veux rentrer chez les soeurs kimono de Johto !

Elle regarda sa camarade de haut en bas. Un kimono coloré, des cheveux bien coiffés et du maquillage. A tout les coups elle était tombé dans un guet-apens des fashionistas et elles l'avaient relooker pour qu'elle fasse pas "honte" aux Mentalis ! Boarf elle était mimi comme ça aussi, ça lui allait bien !

-Ça te vas bien, même si ça fait un changement par rapport à tout à l'heure ! Dis, vous avez prévu de la musique  ? J'espère des trucs qui bougent hein ! Genre euhhh Iron Mysdi, Black Sabelette ou ptètre Smogo et les Toxiques le groupe de la championne dUnys ? Un truc rock'n roll quoi !

Elle leva sa main poing fermé avec juste l'index et l’annulaire tendus vers le ciel avec un grand sourire et en sautant comme une folle.  Bons surement elle l'était un peu, mais pas grave !
Faith Quinn
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
Taille de l'équipe : 7
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
7
Sinnoh.
15 ans.
40
2092
1032
pokemon
7
Sinnoh.
15 ans.
40
2092
1032
Faith Quinn
est un Coordinateur Éleveur
La rentrée est pour bientôt. Nul doute que l'année qui arrive nous réserve bon nombre de surprises et cela commence dès aujourd'hui avec cette chère Melty Potts, notre professeur référent, qui nous annonce qu'une élève à été nommée préfet du dortoirs. Ainsi donc la Mentali répondant au nom de Kaeko est catapultée sur le devant de la scène – vraisemblablement contre son gré – et présentée par le professeur de botanique comme l'élue, the chosen one. Bien entendu cela ne plaît guère à une majorité de personne qui de fait boycotte la séance d'applaudissement – qui a d'ailleurs été quasi inexistante. Si j'ai applaudis ? Bien sûr que non pardi ! Loin de moi l'envie de me faire allumer du regard par une horde de pestes blondes. Quoiqu'il en soit, Mme Potts lui remet son badge de préfet, signe de l’acquisition de ses nouveaux droits et devoirs ; car c'est bien connu : « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». C'est sur cette réflexion philosophico-politico-débile que je quitte la pièce un instant et retourne vaquer à mes occupations ; à savoir flâner seule on ne sait trop où.

Le temps passe et – comme à mon habitude – je n'ai rien fait de bien excitant aujourd'hui. Et oui chers lecteurs comme vous pouvez le constater ma vie est toujours aussi palpitante. Blagues mises à part, je vais certainement sortir ce soir. Et oui, cela paraît étrange et pourtant c'est vrai. Paraît-il qu'une soirée est organisée afin de fêter euh … Euh … notre rentrée. Cela me paraît bizarre de fêter un retour à l'école et aux cours puisque l'élève lambda ne doit guère aimer étudier mais pourquoi pas. Toutes les Mentali étant conviées à la soirée, je passerai faire un tour histoire de dire bonjour aux nouvelles arrivées et afin d'essayer – je dis bien essayer – de m'intégrer un peu à la communauté, chose que je n'ai pas encore réussi à faire après un an passée à l'académie.

Il se fait relativement tard quand je rentre de ma balade. Comme à mon habitude, j'ai eu un peu de mal à retrouver mon chemin mais finalement j'y suis parvenu. Ne voulant pas me pointer en retard à la fête, je m'habille pour l'occasion et envoie Venom ainsi qu'Ahri se coucher – ces deux là risqueraient de se battre si jamais je les amène avec moi. Vêtue d'un kimono vert je suis fin prête à festoyer en compagnie de mes consœurs pomponnées de la tête aux pieds. Enfin, je dis ça mais il est fort probable que je reste en retrait à dire vrai. Une fois arrivée sur place, je m'assieds dans un coin et patiente. Les gens causent, dansent et s'amusent comme ils le peuvent tandis que moi je passe le temps en les regardant faire. Après quelques bonnes minutes d'observation je décide – enfin – de faire preuve d'initiative. Il est hors de question que je passe une seconde année ici à ne rien faire, bloquée par une timidité presque maladive ; alors c'est parti. Prenant mon courage à deux mains, je me dirige vers un groupe de Mentali comprenant le nouveau préfet dont j'ai déjà oublié le nom et une autre personne à la chevelure rose, tout comme moi.
▬ Salut à vous deux. Ah et félicitation pour ta promotion. Je suis Faith Quinn, enchantée.

Par chance une place se libère au karaoké, je me presse donc et entraîne mes deux comparses avec moi. La chanson jouée actuellement est relativement connue. En effet il s'agit d'un tube populaire auprès des jeunes qui est par ailleurs la bande originale d'un film de la décennie précédente : Je voudrais déjà être un Némélios. Fixant les deux filles, j'annonce :
▬ Une de vous deux fais le Pijako !
Dis comme ça, c'est pas très glorifiant mais il faut bien que quelqu'un s'y colle et il n'est pas question que ce soit moi. Soit dit en passant, il ne faut pas se méprendre, le Pijako a un rôle très important dans la chanson ! En effet il représente la sagesse et tout et tout ! Le refrain ne tarde pas à arriver :

▬ Je voudrais déjàààààààààààààààààà … Être un Némélioos ♫
Heureusement que le ridicule ne tue pas, le cas échéant je crois que je serais six pieds sous terre.
Deux minutes trente plus tard le tube se termine et je passe à la table la plus proche histoire de prendre une boisson, de quoi hydrater ma gorge asséchée.
▬ C'était cool n'est-ce pas ? On recommence ?
Quelque chose me dit que la réponse ne sera pas positive.

Spoiler :
La tenue de mon perso pour ceux que ça intéresse :
Spoiler :
[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. IA.240.1721234
Chypre Hamilton
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t193-chypre-hamilton-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t195-chypre-hamilton-mentali
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Sinnoh
13 ans
24
669
475
pokemon
Sinnoh
13 ans
24
669
475
Chypre Hamilton
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Je laçais pensivement une paire de bottines noires à mes pieds. Les vibrisses de Belzébuth chatouillaient ma nuque et faisait naître un sourire irrépressible sur mon visage. Le Feurisson prenait un malin plaisir à enrouler sa morphologie allongée autour de tout ce qui était fait de chair tiède. J’avais déjà pris quelques notes sur cette étrange attitude, ébauchant des hypothèses sur un instinct maternel anormal quand on considérait la sexualité du spécimen ou une méthode de chasse par étouffement inconsciente. Je l’écartais d’un revers de main pour me redresser et époussetait avec un soupir las le blazer jais des poils beiges dont il était à présent clairsemé. Mes pupilles cendres rencontrèrent presque automatiquement le miroir. Les bottines de cuir étaient avalées par un pantalon droit de toile souris,  ma veste cintrée laissait entrevoir une chemise blanche maculée de poils bleu marine – l’inconvénient d’avoir un Pokémon bicolore. Je regardais ma mine pâle, tirant avec mes doigts sur les poches violacées en dessous de mes yeux. J’étais fatiguée.

Mon retour académie avait été moins paisible que je ne l’aurais pensé. L’air trop parfumé de ma chambre m’écœurait après deux mois passés à me ressourcer au bord de l’océan. Mes doigts étaient rongés et mes nuits peuplés de disparitions. Une peur sourde était montée en moi depuis que j’avais consulté l’actualité de Lansat. Les événements du Cirque et le reste auraient dû me mettre en garde, nous n’étions plus à l’abri. Je ne me déplaçais plus sans avoir sur moi, toutes mes Pokéballs. Belzébuth était le seul que je libérais encore régulièrement de son habitacle plastique, incapable de me dispenser de sa présence. Tout tourner autour des mots « disparu », « volé », « activement recherche ». Au point d’en délaisser la recherche, de laisser mes carnets moisir au fond des tiroirs et de me transformer en…ça. J’eus un rictus dégouté devant la fille à l’habit soigné mais dont la chevelure sale et les traits tirés trahissaient le trouble.

Le ronronnement du starter sur mes pieds me sortit de ma tourmente et je lui adressais un sourire reconnaissant avant d’attraper un élastique pour attacher ma crinière dans un chignon désordonné qui avait le mérite de masquer en partie l’état déplorable dans lequel ils étaient. J’attrapais au hasard un petit pot beige abandonné sur le bord du lavabo par ma voisine et en tartinait mon visage. Hum… on ne dirait rien sur l’effet coup de soleil qui attirerait l’attention de l’interlocuteur ailleurs que sur ma trop visible exténuation. J’avais déjà échappé à la petite cérémonie d’accueil de Melty, je ne pouvais décemment pas être absente à la soirée organisée. C’est Kaeko, une fille plus que quelconque et si peu qualifiée pour diriger la foule de pestes que constituait notre dortoir, qui avait été nommée préfète. C’était ma voisine de chambrée qui me l’avait dit et sa voix suintée une telle jalousie que je m’étais fendue d’un compliment sur son rouge à lèvres, histoire de la consoler. Des codes. Sa grimace hargneuse s’était muée en sourire typé et elle était partie vaquer plus loin.

Je déambulais tranquillement dans le couloir en faisant claquer le court talon de mes chaussures sur le sol brillant. La Salle Commune. J’ouvrais la porte et me faisait dépasser par un groupe d’amies repliaient sur elles-mêmes, sans doute la nouvelle promotion. La salle avait été décorée de banderoles roses et violettes, il y avait des confettis par terre et la voix amplifiée d’un karaoké me parvenait. Melty riait et s’excusait en renversant du jus de baie  sur ses élèves pendant que le buffet se faisait dévaliser par les appétits solides de certaines demoiselles. J’inspirais l’air chaud et encore parfumée de la salle et entrait. Se tenir droite, le regard sûr et ne pas s’affaler sur la première chaise à portée de main. Tout était question d’apparence. Je n’aurais pas voulu qu’une vilaine rumeur, annonce que Chypre battait de l’aile en ce moment où quoique ce soit du genre. J’étais là essentiellement pour saluer la préfète et peut-être échanger une poignée de main avec Catherine si nos chemins se croisaient.

Belzébuth que le bruit rebutait, était parti se réfugier sous les petits fours. Quel trouillard. Son évolution l’avait rendu moins passif mais il était encore loin de s’enhardir. J’attrapais un gobelet remplit de jus de bais et y tremper les lèvres tout en fouillant la pièce du regard. Je ne tardais pas à voir un groupe de trois jeunes filles. Faith, une crinière rose un peu perchée qui était arrivée à l’ouverture de l’académie comme moi. Kaeko, notre préfète, méconnaissable dans son peignoir fleuris et avec la coiffure sophistiquée dont l’auteur ne devait probablement pas être elle. Et une autre blonde, que je ne connaissais ni de Palkia, ni de Dialga. Toutes les trois avaient le visage rouge et ruisselant de sueur : karaoké. Un rictus malicieux sur les lippes, j’enjambais la dizaine de mètres qui devait nous séparait et tendait une main osseuse à l’élue.

« Bonsoir et félicitations. Je me présente, Chypre Hamilton, enchantée.»

Tout en disant cela, je toisais le visage de Kaeko. Je cherchais une nuance dans ses iris, un pli particulier sur son minois, un détail qui aurait permis de justifier sa gradation vis-à-vis d’une autre fille. C’était un examen vain puisque si l’essence noire du pouvoir existait en sa personne, elle était parfaitement invisible dans la lecture de ses traits. Je proposais aussi une poignée de main à la blonde inconnue et Faith, consciente que ne pas le faire aurait pu être mal vu et que je n'avais pas envie d'affronter le courroux d'un fort caractère. D’un geste vague de senestre je désignais les Mentalis assemblées et m’adressais de nouveau à la brune.

« Es-tu satisfaite de ta cours ? »

Ma question était ponctuée d’un sourire. J’aimais bien les métaphores et les habitudes coquettes et princières de notre dortoir n’étaient pas sans rappeler l’époque des royaumes et des chevaliers.






perso' le plus studieux

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
J'avais manqué la rencontre! J'avais honte, vraiment vraiment trop honte, mais c'était la vérité. Tout ça pour une histoire de bagages perdus lors de mon retour de Cobaba, une véritable galère dont j'avais du m'occuper en priant le ciel pour qu'aucun de mes effets n'ait été égaré ou pire, volé. D'autant plus que dans la valise manquante il y avait ma peluche de Chinchidou! Oui bon, dit comme ça c'est bizarre. Haha, regardez l'adolescente qui fait toute une histoire pour sa petite peluche perdue dans le transport. Bah non, je vous corrige tout de suite, pour moi cette situation était tout bonnement intenable! C'était un cadeau cette peluche et j'y tenais plus que tout! Et puis de toute façon la préfète serait surement l'une de ces peintures vivantes qui attirait les foules, une fille super canon et tout le tralala, une élève Mentalienne jusqu'au bout des cheveux. Décidément, ce ne serait personne que je connaissais et donc ma présence n'était pas requise à ce point, du moins pas autant qu'auprès de mon bien le plus précieux. Je ne vous raconte pas mon soulagement lorsque je pu enfin marcher dans les couloirs de ce familier dortoir en trainant ma grosse valise derrière moi. Me précédant, marchant avec des airs princiers et le nez bien haut, Ouji-sama ouvrait la marche, commandant à toutes de s'écarter sur mon passage pour faciliter notre avancée. Un sourire charmeur illuminait néanmoins ses traits et toutes étaient captivées par le Pokémon plante, s'en était tel qu'aucune ne passa le moindre commentaire sur moi et sur le fait que je venais carrément de bloquer la circulation de tout un étroit corridor. Au moins il y avait un avantage à posséder un starter qui aimait autant attirer l'attention, on m'oubliait un peu. Enfin, ça n'empêchait pas les conversations toutes autour de battre leur plein et, bien que j'essayais de ne pas trop y porter attention, je ne pu m'empêcher d'entendre certaines choses.

- ....de type spectre je te dis! C'est affreux!
- Ouais j'avoue, ils ont pensé à quoi? Elle a l'air de la fille du Cercle avec ses cheveux! Tout le monde va nous prendre pour un dortoir de laiderons maintenant!
- Ça c'est certain! Vous croyez qu'on peut contester sa nomination? Non parce que sa soirée karaokée moi j'y vais pas! Hors de question de montrer que j'encourage cette....

Et les conversations continuèrent sans s'arrêter, mais j'avais pour ma part poursuivi mon chemin, plus songeuse que jamais. Je ne connaissais que deux adeptes du type spectre, l'une étant chez les Pyroli et l'autre n'étant effectivement pas sans rappeler la fille de ce film qui m'avait fait craindre les formes géométriques durant une bonne semaine. Oui bon, j'avais douze ans quand je l'ai vu ce film, faut me laisser une chance quand même! Bref, quelles étaient les chances pour que Kaeko ait vraiment été promue préfète? Je ressongeai même à notre petite soirée discussion et je me dis que l'intéressée elle-même n'en serait probablement pas des plus enchantées, bien qu'elle serait probablement trop gênée et trop gentille pour dire non. Quoi qu'il en soit, nous avions finalement gagné la chambre qui était la mienne depuis Janvier maintenant et c'est avec soulagement que je tournai la clé dans la serrure. Refermant derrière moi, c'est ni une ni deux que j'abandonnai mon lourd fardeau et que j'allai retrouver mon lit, y sautant presque avec un immense sourire et le coeur léger avant de tourner mes yeux marrons vers le plafond. Je n'aurais jamais pensé que cet endroit pouvait me manquer autant. Un petit mouvement se fit sentir sur le matelas et je relevai la tête pour apercevoir mon Petit Prince qui m'avait imité et qui venait s'étendre à mes côtés, fixant lui aussi le plafond avec un air serein et reposé. Il avait eu son petit bain de foule et il n'avait pas détesté ça, mais je savais bien qu'au fond il adorait aussi nos petits moments juste à deux et ils avaient été rares cet été. Nous revoilà, lui et moi, seuls dans cette chambre, comme au tout début. Sans avertissement, je me retournai vers lui, le serrai dans mes bras et le chatouillai un peu alors que ma petite plante adorée se débattit entre deux "Vyyyy" aigus, entrecoupés de petits rires beaucoup trop mignons pour appartenir à un Pokémon habituellement si fier de sa personne.

Ce qui m'arrêta dans mon élan ne fut nul autre que la sonnerie de mon iPok, vibrant avec fougue dans la poche de ma nouvelle veste. Oui bon, j'avais égaré l'ancienne peu avant le début des vacances d'été et je n'avais aucune idée de l'endroit où elle était, du coup j'avais fait comme tout le monde dans ces cas là. Je délaissai le petit Vipelierre qui poussa un soupir de soulagement, sa petite main feuillue plaquée contre ses côtes, affalé au travers de mon lit. Encore porteuse de mon immense sourire, je consultai ma messagerie, curieuse de voir de qui ça pouvait bien provenir. Oh, Kaeko? J'allais pouvoir savoir si ces rumeurs étaient fondées ou pas il semblerait. Mon regard parcouru le texte et mon sourire se figea alors que je bugai. Puis, le téléphone me glissa des mains pour aller rejoindre le sol avec un petit bruit sourd, attirant l'attention de mon starter. Oh merde! Ça vaut cher ce truc! Je pouvais pas juste l'échapper comme ça quand je voulais! Je réalisai presque immédiatement un plongeon de la mort, me retrouvant à genoux avant de récupérer l'objet électronique des deux mains, me portant à son secours comme s'il avait eu besoin de manoeuvres de réanimation cardio-respiratoire. Mais non, il allait bien. Ouf! Par contre le texte était toujours le même. Les rumeurs étaient donc vraies? Un instant là... Est-ce que je devais sauter de joie pour mon amie ou alors compatîr pour son sort difficile ou encore éclater de rire devant le côté loufoque de la situation? Et puis pourquoi pas un peu des trois en même temps, me dis-je avant de me permettre un rire et d'ensuite lui répondre.

Je m'en occupe, chère préfète! Bonne chance avec la horde de Lippoutou. Wink On se revoit ce soir. Bises, Estelle.


J'appuyai sur le bouton envoyer, espérant qu'elle le verrait rapidement. De son côté, Ouji-sama était maintenant en position assise, me questionnant du regard sur le contenu du message. Oh, ce n'était rien d'important, on doit juste trouver des micros pour tout un dortoir et préparer une playlist complète de chansons pour une fête d'adolescentes superficielles. Oh et, tout ça pour la soirée même. Ouais, aucun défi, la routine, un truc bien normal pour une journée de la rentrée. J'étais dans la merde jusqu'au cou!! Ni une ni deux, j'entrai en mode panique et fit l'inventaire de ce que j'avais. Ouais non, aucun micro caché dans le fin fond de ma valise et aucune playlist ne m'attendant sagement sous le lit. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir cherché, je ne vous raconte pas le bordel qui régnait dans ma chambre après cela, une véritable zone de guerre. Même le petit Snivy usa de ses lianes et de ses mains feuillues pour m'aider dans ce carnage. Vu mon talent et ma méthode inexistante, les raisons qui m'avaient écartées d'un parcours d'archélogue crevaient les yeux, agressivement, avec une fourchette bien aiguisée. Je m'arrêtai finalement pour reprendre mon souffle, constatant l'hécatombe en échangeant un regard découragé avec mon starter. Toujours aussi courageuse, entreprenante et responsable qu'à l'habitude...je pris la fuite en prenant bien la peine de verrouiller derrière moi, remettant le ménage des lieux à plus tard. Avec un peu de chance madame Pervenche me laisserait utiliser le matériel de la bibliothèque, n'est-ce pas? Je lui avais déjà rendu service par le passé après tout, espérons maintenant qu'elle s'en souvienne...

***

J'avais passé de longues heures les yeux rivés sur un écran, des écouteurs vissés aux oreilles, mais ça avait porté ses fruits. J'avais une compilation de chansons populaires, allant de Skitty Perry à Ledyba Gaga en passant par Taylor Starmie. Avec ça, je m'étais permis d'ajouter un large éventail de chanson Disney ainsi que quelques chansons thèmes de séries particulièrement connues auprès des adolescentes, parce que dans un monde aussi fabuleux que celui des Pokémon, tout le monde ou presque aimait l'animation japonaise, c'est bien connu. Avec ça quelques autres bonnes chansons piochées un peu au hasard dans différents styles pour que chacune en trouve au moins une à son goût et l'affaire était dans le sac. J'avais ensuite demandé gentiment à Madame Pervenche si je pouvais aussi lui emprunter un peu de matériel d'audio, soit les fameux micros, et je fus immensément soulagée lorsque j'eu son approbation. Enfin, remarque j'avais eu de la chance que ce soit pour la soirée Mentali, supervisée par Melty, autrement j'aurais peut-être du ramasser mes économies et aller en acheter des satanés micros. Aller, maintenant un brin de toilette avant de me diriger là-bas....sauf que non. Je venais de me souvenir de l'état de ma chambre et, finalement, décidai de me rendre directement à la soirée. De toute façon je m'assurais toujours de porter de jolis vêtements qui m'avantageaient sans pour autant me démarquer et je ne m'appliquais jamais rien de plus qu'un peu de mascara sur les cils du haut, du coup aucune retouche n'était pour moi nécessaire. Quant à ma longue chevelure rose... Oh et puis osef, de toute façon c'était pas laid non plus de seulement les laisser libre une fois de temps en temps. Ils étaient propres et encore porteurs de l'odeur fruitée de mon shampoing alors aucun problème à signaler de ce côté. Petit coup d'oeil vers Ouji-sama. Même pas besoin de demander, il bombait déjà le torse, pratiquait son sourire, prêt à séduire l'assemblée des Mentaliennes au grand complet. Aller, en route vers la salle principale du dortoir.

Je gagnai cette dernière un peu en retard et pu déjà entendre que certaines avaient commencé le karaoké, mais ça manquait affreusement de micro et elles n'avaient qu'une quinzaine de chansons parmi lesquelles choisir. C'était une chance que je sois là! Ni une ni deux, je me dirigeai vers l'espace karaoké, porteuse de mon butin, cherchant Kaeko des yeux, mais niet. Je fus soudainement prise de peur, parcourant les lieux avec des yeux un peu plus grands, maintenant interdite et hésitant à avancer. Où était donc ma petite fille du cercle tant adorée?! Est-ce qu'elle s'était fait avoir par la horde de Lippoutou? Étaient-elles celles qui m'avaient envoyé ce message afin de me piéger et de m'avoir moi aussi?! Était-ce une sombre machination du Roi des Dé-- Non pardon, j'ai promis déjà que je ne ferais pas cette référence là, mais c'était plus fort que moi. Dans tous les cas, Kaeko était portée disparue! J'avais beau parcourir la foule de long en large, aucune signe de sa longue chevelure noire, de ses Pokémons inquiétants -les pokémons fantômes sont nos amis, pas des tueurs en série- ou de son petit sourire un peu timide. De son côté, toujours aussi prêt à me défendre, Ouji-sama m'avait abandonné. S'emparant de l'une des fleurs décorant la table, il était partit à la recherche de charmantes Pokémon femelle, ou même dresseuses, à conquérir, m'abandonnant à mon sort. Merci pour le support moral, j'apprécie beaucoup, sincèrement. J'étais prête à aller me terrer dans un coin en pleurant et en récitant un chapelet pour prier et demander la sauvegarde de mon âme, jusqu'à ce que j'aperçoive finalement une intruse dans la foule, entourée d'autres Mentaliennes, bien qu'elle semblait assez mal à l'aise. Et à bien y regarder, plusieurs regards convergaient vers elle, mais... mais....mais mais mais.....Oh mon Arceus. Kaeko s'était vraiment fait avoir! Vite, je devais la sauver de ce pétrin sans nom, lui apporter mon assistance, lui tendre la main en cette période de noirceur. Hum! Il n'y a aucune exagération là-dedans, je pèse chacun de mes mots vous saurez! Bref, prenant mon courage à deux mains, je parcouru la foule, toujours porteuse des micros et de ma playlist, et allai déranger le petit groupe qui s'était formé autour de la nouvelle préfète avec un petit air gêné. Pour la subtilité on repassera, je devais l'avoir oubliée dans ma chambre, ensevelie quelque part dans le fond d'un tiroir.

- Je suis vraiment désolée de vous déranger en pleine discussion, mais c'est vraiment important. J'ai emporté la playlist et les micro! Il ne reste plus qu'à tout installer et la soirée pourra vraiment commencer. Oh, et félicitations pour ta nomination Kaeko et euhm...c'est hum...différent ce que tu portes...Enfin, si tu as besoin d'un coup de main, n'hésite pas à me demander surtout...hehe!  
Kaeko D. Riviera
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon : [Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 1911
Points d'Expériences : 1512
[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1911
1512
pokemon
[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1911
1512
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
Kaeko voulait plus que disparaître, elle faisait face à une armée de Lipoutous… grognasses… Bon d’accords Mentalis si vous préférez, ce qu’il ne faut pas entendre afin d’éviter de blesser l’ego surdimensionné de ces pestes. S’éclipser, fuir, disparaître, devenir invisible ou encore mourir ? Voilà ce qu’avait la nouvelle préfète en ce moment, un regard haineux par-ci une critique par-là, la brunette n’était pas susceptible mais il y avait tout de même une limite avant un énorme pétage de plomb. Tenir, il fallait tenir, tout simplement rien que le temps d’une soirée pas plus. Zen soyons zen !
« Quelle idée stupide t’es passée par la tête pour que tu acceptes que je sois préfète hein dis le moi ! » Fit la demoiselle faisant au passage soulever des moqueries à son sujet comme quoi elle était cinglée et qu’elle parlerait aux morts, absurde tout le monde parle aux morts, la preuve avec les types spectres ! Elle aurait dû se taire, elle le savait ais tant pis, l’étudiante se tapait déjà l’affiche dans un tel accoutrement alors un peu plus ou un peu moins qu’est-ce que ça changeait ?

Quelque chose, ou du moins quelqu’un la tira de ses sombres pensées en lui faisant peur par derrière (Samaël sort de ce corps), une nouvelle fille aux cheveux d’un rose aussi éclatant que ses dents blanches. Elle se présenta vivement tout en plaisantant sur le fait que Riviera junior ressemblait aux sœurs Kimono de Johto ce qui n’était pas totalement faux en soit.
« Je ne l’ai pas tellement choisi ! Je me nomme Kaeko mais maintenant je suis certaine que mon nom est dans sur toute les bouches des Mentalis. » Elle soupira alors avant que son interlocutrice aux allures vraiment sympathiques ne reprenne le cours de la discussion en ajoutant que cette drôle de tenue lui allait bien et s’il y avait des musiques bien Rock comme il faut ce qui fit rire aux éclats la brunette délaissant la pâleur morbide de son visage morose.
« Si tu savais à quel point j’aurais aimé les mettre ou encore de la musique de Johto comme les vocarygon mais apparemment c’est bien trop bizarre pour ces filles ! » Sourit la brunette avant de continuer en chuchotant « J’en mettrais en mode ninja si tu le veux ! » Y’a quoi ? Il fallait bien qu’elle se fasse des amies Mentalis sympathiques après tout non ? Une nouvelle personne qui lui était absolument inconnue vint se présenter aux deux demoiselles, sans attendre une réponse la fille en kimono vert les força invita à prendre place au-devant de la scène afin de faire toute ensemble un karaoké de fortune avec des micros usés que la jeune préfète avait réussi à chiper dans la chambre d’une camarade de dortoir endormie sur la chanson du roi Némélios.

« Euuuuh si je vous dis que je suis aphone ça marche comme excuse ? » Mais c’était déjà trop tard, la jeune Faith s’amusait déjà à chanter sur l’air entraînant de la musique plus que connu qu’évidemment la demoiselle ne pouvait pas vraiment piffrer, mais il fallait que la soirée soit une réussite et elle fut obligée de chanter à son tour (aussi faux qu’un Brouhabam qui mue) la partie courte du Pijako. Kira qui, pendant tout ce temps l'avait suivi du regard, restant un peu en retrait, se mit à avoir de grands yeux puis parti se cacher sous une table afin de ne pas entendre la cacophonie infâme qui sortait de la bouche de sa dresseuse. Pas bouger, je suis une statue.

Trois minutes passèrent à la vitesse d’un Monaflemit faisant une course à pied, soit vraiment lentement avant que Kaeko ne s’arrête le visage perlant de gouttes de sueurs (classieux) effaçant au passage le maquillage hors de prix que les filles lui avait forcé à mettre. Raison plus que parfaite pour l’enlever avant que sa peau ne devienne rouge et boursouflée. Vive les allergies ! D’un revers de la main elle effaça toute trace de ce fond de teint aussi puissant qu’une boîte de poils à gratter qui laissa au passage une petite tâche sur son kimono rose, qu’elle idée d’en avoir mis autant franchement ?

« Merci, ce fut… sympathique mais je ne recommencerais pas tout de suite ma chère ! » fit l’étudiante en essayant tant bien que mal de respirer normalement. Vous parlez d’une galère. « Une fois que je serais reposée on s’en refait une si tu veux ! » Fit la demoiselle en souriant à Faith qui semblait débordante d’énergie et surtout qui ne jugeait aucunement la spécialiste spectre. Tout en se redressant, Riviera junior fut de nouveau abordée par une fille à l’allure assurée mais surtout classe (même si elle semblait un peu fatiguée sur les bords !) qui la dévisagea avec un air indescriptible ne sachant dire s’il était mauvais ou supérieur ou alors empli d’une certaine malice. Elle se présenta alors et avait le nom vraiment élégant de Chypre.
« Merci beaucoup. » Fit Kaeko ne sachant pas vraiment ou regarder avant que la jeune femme ne rajoute une phrase ironique à l’intention de la nouvelle « chef » mentalienne.
« J’aurais bien aimé abdiqué mais ce n’est pas possible apparemment. Je ressemble plus au bouffon qu’à une reine non ? » Sourit-elle en retour à la miss Hamilton. Kaeko était certes dans une position délicate ainsi que vraiment mal à l’aise mais ça ne l’empêchait aucunement de faire un peu d’humour n’est-ce pas ?

Une voix familière se fit entendre derrière la brunette qui la reconnut immédiatement : son amie Estelle venait de lui porter secours, vous parlez d’une chance ! Un miracle plutôt !
« Estelle merci, merci beaucoup tu es la meilleure tu le sais ça ? Merci encore et je m’excuse de t’avoir donné une pareille mission, j’ai réussi à installer quelques musiques mais les micros que j’ai pris ont commencé à rendre l’âme ! » Répondit la topdresseuse en indiquant les objets en piteuse état. Elle reprit ensuite en chuchotant « Si tu as une idée pour me débarrasser de ces pestes et de leur envie de me relooker dis la moi ! » Kaeko, au bout du rouleau ? NOOOON à peine !

La brunette se dirigea ensuite vers l’estrade et y brancha la playlist de son amie ainsi que les micros tout beaux, la soirée pouvait enfin commencer !
« Alors qui veut se lancer ? En première ? » S’exclama la spécialiste spectre à la foule de harpies qui la dévisageaient avec un air supérieur, ce n’était franchement pas gagné si vous voulez mon avis ! Pourquoi Kira n'était pas là pour les menacer quand il le fallait? Bon il est vrai qu'une bougie ne servirait à rien mais tout de même! ça peut être utile!

Dernière édition par Kaeko D. Riviera le Jeu 5 Mar - 16:18, édité 1 fois


[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. Espeon_la_by_GoldFlareon[Mentalis] Une soirée de rentrée en votre honneur. Giratina_la_by_GoldFlareon
Dahlia C Black
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1982-dahlia-c-black-l-eclair-rose
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1995-t-card-dahlia-c-black#22546
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
pokemon
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
Dahlia C Black
est un Topdresseur Novice
A peine s'était-elle présentée, qu'une nouvelle arrivante les rejoins ! Une jolie petite blonde du nom de Faith ! En plus celle-ci leur proposa un karaoké sur un célèbre titre de film d'animation. Oh ouiiii, c'était une superbe idée ! Pas besoin de la tirer, Dahlia se rua sur l'estrade avec Isis sur l'épaule pour se saisir d'un micro ! Elle sautait dans tout les sens et s'amusait, donnant à pleins poumons même si c'était plus souvent faux ! Bah quoi on peut pas être sportive et avoir une jolie voix douce ?!
Kaeko avait pris le rôle de Pijako, surement pour éviter d'être trop sous les feux des projecteurs. Elle devait l'être assez avec cette soudaine promotion. Ce qui fit que les deux jeunes filles s'amusaient comme des folles jusqu'à la dernière note de musique ! A la fin Dahlia se tourne vers Kaeko pour lui tendre un mouchoir. La pauvre avait tout son maquillage qui partait en sucette et sa peau semblait ne pas avoir apprécié toute cette couche de cosmétiques !

- C'était cool n'est-ce pas ? On recommence ?

-Ouais ! Laisse moi boire un truc et on se remets ça quand tu veux ! C’était génial ! Au fait moi c'est Dahlia !

Elle avait sauté de joie en prenant les mains de Faith dans les siennes. C'est vrai qu'elle avait rarement eu l'occasion de se marrer comme ça avec quelqu'un. C'était plus aux dépends des autres d'habitudes, donc c'était très rafraîchissant de pouvoir se démener un peu avec d'autres personnes très sympathiques !Mais une nouvelle arrivante les coupa dans leur élan. Elle arriva avec une démarche trahissait tout aussi bien que son visage la fatigue. Ouah on aurait dit qu'elle sortait d'une maladie super violente ! Ou peut être qu'elle avait des problèmes qui l'empêchait de dormir ? Dans tout les cas elle se présenta comme Chypre Hamilton. Elle tendit la main à Dahlia pour lui la serrer et quelque chose dans cette fille lui rappela une trop bonne connaissance et elle se tint droite en serrant la main de Chypre, presque en claquant des talons. Pourquoi dès qu'une personne droite venait elle avait ce vieux tique que lui avait refourgué le Major Bob ? Un peu plus et elle se mettrait au garde-à-vous ?
Dahlia laissa s'échapper un très subtil soupir blasé après s'être présentée. Isis vint l'interroger du regard en s'avançant sur son épaule. Mais la jeune fille aux cheveux roses rassura sa partenaire en lui caressant la tête et en souriant. Elle se retourna pour attraper un verre de jus de baie bien frais, rien de mieux après s'être égosillé de la sorte ! Elle chipa aussi au passage des petits roulés de jambons qu'elle se mit à partager avec son Evoli chromatique. Celle-ci décida de sauter des épaules de sa dresseuse pour aller grignoter son jambon au sol devant les pieds de Faith. Ça y est Mademoiselle n'a pas eu encore la reconnaissance qui est due à sa beauté ? Elle cherchait donc à attirer les regards, allant jusqu'à se frotter aux chevilles des jeunes filles présentes pour réclamer une caresse. Quel petit Pokémon chafouin !

Et voilà qu'une cinquième personne vint se rajouter à leur petit groupe. Une jeune fille aux cheveux roses tout comme elle ! Elle s'excusa et s'adressa immédiatement à la préfète, démontrant un débit de paroles important. Dahlia se concentra et comprit rapidement que la tenue donc de la fille aux spectre n'était donc vraiment pas de son fait, et surtout une atrocité pour celle-ci ! Et donc désormais il y avait une playlist et des micros. C'est vrai que ceux qu'ils avaient utilisés étaient un peu vioques quoi ! Complètements cabossés et tout et tout, mais bon ça dépannait quand même !
Dahlia s'approcha donc de la nouvelle arrivée et lui fit un grand sourire.

-Salut je suis Dahlia ! Merci d'avoir apporter de nouveau micro c'est super ! Tu permets que je jette un oeil à la playlist ?

Elle regarda rapidement ce qu'il y avait comme musique, mouais bon, surtout des trucs mainstream quoi ! Quoi que... Alors juste que Kaeko avait fait son annonce un cri de jeune groupie s'éleva dans les airs avant que Dahlia ne se retourne avec un sourire qui s'étendait jusque derrière les oreilles ! Voilà, elle avait trouvé un de ses groupes préférés ! Et qui de mieux que la creepy-préfète pour l'accompagner là-dessus ?! Elle attrapa donc Kaeko avant de lui lancer.

-Ace of Spearow de Magmariser Head ?! Là tu viens avec moi creepy-préfète et tu t'es déjà bien reposer !

Quand la musique se mit en route Dahlia commença à mimer la guitare, elle était à fond dedans. Et puis là pas besoin de chanter bien, le chanteur avait déjà une voix cassée encore plus rocailleuse qu'un déluge de Gravalanches !

-If you like to gamble, I tell you I'm your girl ! You win some, loose some, it's the same to me !!!

Elle sautait dans tout les sens, laissant sa tignasse blonde voler, tout en se démenant comme une cinglée ! Elle transpirait tellement que des mèches de cheveux lui collaient au visage et que des perles de sueur lui coulaient dans les yeux. Mais pas grave, elle s'éclatait ! Elle entraînait souvent la dresseuse aux spectres avec elle en lui attrapant les mains et l'entraîner dans une danse encore plus folle que celle d'un Kapoera !

La musique s'arrêta enfin au bout trois minutes. Dahlia sauta de l’estrade pour rejoindre le groupe de Mentalis qu'elle formaient et se ruer sur un verre de jus de baie. Bon maintenant il fallait qu'elle arrête et reste un peu plus calme, surtout que la musique choisie ne semblait pas très apprécier des greluches qui la regardait d'un air étrange. Elle sorti un élastique d'une de ses poches et s'attacha les cheveux en un chignon grossier, ils étaient déjà assez trempés de sueur et surtout elle n'aimait pas quand ils lui collaient au visage ! Si elle avait su qu'elle ferait autant d'activité physique elle se les serait directement attacher ! Elle se maintint alors un peu en retrait pour laisser les autres discuter. Au pire elle s'intégrera à la discussion plus tard ! Pour le moment elle attrapa Isis et la hissa à nouveau sur ses épaules, la petite Evoli visiblement avait reçu son quota de câlins. Elle alla donc sur l'épaule à sa dresseuse, lustrant son poil argenté minutieusement.



DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum