Le banquet le plus glamour
Orren Losvrôk
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Sujet: Le banquet le plus glamour   Lun 8 Sep - 18:00
Voilà c'est la rentrée ! Orren était revenu sur l'île de Lansat avec assez de sujets de préoccupations pour ne pas remarquer l'effervescence que ça créait. Les nouveau courraient de partout, soit pour chercher leur Pokémons ou leur dortoir ou encore pour découvrir tout les lieux au plus vite. Les anciens quand à eux reprenaient doucement après leurs vacances, retrouvant avec plaisir leurs marques. Orren lui était étendu sur son lit habillé. Son regard perdu vers le plafond. Tant de choses c'était passées ces vacances. Certaines étaient très plaisantes tandis que d'autres... Il avait découvert qu'i avait une demi-soeur qui n'était autre qu'Aileen ; l'apprendre n'avait fait que les rapprocher un peu plus. Elle lui était devenu très chère et il éprouvait aujourd'hui un véritable amour fraternel pour elle, mêlé à une admiration grandissante pour la jeune brune.
Il avait aussi avoué ses sentiments à Ruby. Certes c'est elle qui avait fait le premier pas et qui lui avait tout dit après l'avoir embrassé, mais tout de même il n'était même pas mort de gêne. Il avait répondu à son baiser et lui avait dis ce qu'il ressentait pour elle. Il avait encore du mal à se faire à l'idée de la considérer comme sa petite amie, mais ça viendrais. En même temps il n'avait jamais vécu ça auparavant, donc c'était tout à fait normal que ça le trouble. Et puis sa timidité légendaire ne s'était pas pour autant évanouie !

Dans les choses moins plaisantes il y avait déjà la possible rupture de ses parents. Sa mère avait en plus contacter l'académie qu'il serait peut être moins en forme que d'habitude et avait expliqué à une secrétaire larmoyante les grandes lignes de cette histoire. Mélinda était toujours une maman poule, ne voulant pas porter préjudices à son fils. Il savait qu'ils se sépareraient, c'était sur. Après les actes de son père, il n'existait aucun moyen de faire marche arrière. C'était le tableau familial qui se déchirait et brûlait. Il se sentait comme arraché à son enfance, comme si un cordon ombilical invisible venait d'être violemment arraché à son ventre. Mais sa mère l'avait appelé sur le ferry pour lui dire qu'elle en avait déjà parlé avec l'académie et que son professeur principal comprenait. En même temps c'était aussi un Coordinateur, donc il n'y pas de doute que l'extravaguant Professeur Heartness ait joué un véritable drame au téléphone, totalement meurtri par la tragédie frappant ce pauvre garçon ! Mais ce qui avais intrigué le Voltali fut que sa mère lui avait dis qu'à la rentrée il aurait une surprise. Malgré les interrogations du fils, sa mère ne voulut en dire plus.
Et le dernier événement peu souhaitable. Orren s'était fait un ennemi. Oui, oui vous avez bien entendu : un ennemi. Et de son dortoir en plus ! Un jeune en première année avait tenté d'embrasser Ruby puis avait violé les lèvres d'Aileen. Orren l'ayant appris et étant arrivé peu après ce baiser volé à sa sœur, une violente altercation s'en était suivie. Ils s'étaient crier dessus, se traitant de tout les noms et se menaçant. Ils en étaient même venus au mains et Orren avait défié le jeune aux lèvres de Lippoutou en duel à la rentrée. Bien sur Aileen sera de la partie, hors de question de rater ça. Et encore plus hors de question que son frère perde ! Mais il avait bien l'intention d'écraser cet arrogant petit rouquin !

Tiré de ses réflexions, il entendit qu'on toquait à sa porte. Il se leva pesamment sous le regard de Skoll qui avait ouvert un œil en entendant ce bruit mat. Il alla lentement vers la porte, les cheveux totalement ébouriffés et l'ouvra. Quelle ne fut pas son étonnement lorsqu'il découvrit le Professeur Heartnett devant sa chambre avec son grand sourire. Sans attendre la moindre invitation, il rentra dans la chambre du jeune garçon qui regarda consterné son référent dans sa chambre. Celui-ci regarda les recoins de la pièce en tournant sur lui-même comme si il exécutait une quelconque pirouette acrobatique !

-Eh bien Orren, je vous savais un jeun homme simple, mais tout de même cette chambre en bien des endroits de glamour ! Il faudrait faire un effort !

-Euhhh très bien M. Heartnett, je verrai cela. Mais...

-Subliiiime ! Bon je ne te cache pas qu je ne suis pas venu pour t'aider à décorer ton petit nid, mais déjà je suis là pour te féliciter pour ton grade 1 et j'aurais quelque chose dont j'aimerais tout d'abord te parler. Je sais que tu n'es pas très à l'aise en présence de la foule et c'est pour ça que je viens déjà t'en parler ce soir avant la grande assemblée des Voltalis de ce soir !

-Quoi ? Une assemblée ?

-Oui eh bien c'est vrai que si tu n'es pas sorti tu n'as pas du être au courant, pourtant tout les Voltalis y vont ! N'est ce pas une chose magnifique ! Ce sera comme une grande soirée où s'élèveront les jeunes graines de dresseurs de demain vers le firmament, poussé par la vélocité du Pokémon nous représentant !

L'homme tendit au arçon une rose avec ses félicitations, et alors qu'il s'enflammait il tournait sur lui même les bras écartés. On s'attendait presque à voir tomber du plafond paillettes et pétales de fleurs ! D'un seul coup il s'arrêta et fixa Orren droit dans les yeux.

-Orren Losvrôk, Top Dresseur de Grade 1 spécialiste du type dragon en deuxième année, j'ai l'honneur de te dire que tu seras le tout premier préfet du dortoir des Voltalis !

Et encore une pirouette, mais cette fois en grimpant sur le lit du brun, comme si c'était une estrade. Et puis tout ça pour ça. Il ne devenait que le préfet des Volt.... QUOI !!!?!! Orren un préfet, lui qui avait déjà du mal à s'adresser à une personne qu'il ne connaissait pas, il devrait être le porte parole du dortoir !

-Et ce soir je t'introniserai officiellement, ce sera magique ! Je compte sur toi pour démontrer tout le glamour et le style dont est capable un préfet des Voltalis et que le discours que tu prononceras soit enflammé comme le cœur de Sulfura !

Et en plus il devrait faire un discours... Il se décomposa de plus en plus à chaque nouvelle information. Le voilà plongé dans une profonde torpeur, comment allait-il faire ?! Il leva ses yeux écarquillés vers le référent des jaunes avant de lui demander.

-Mais pourquoi moi ? Je suis sur qu'il y a bien d'autres élèves tout aussi capables et qui se feront une joie d'être préfet. Enfin je veux dire... euhhh... je suis honoré, mais je penses pas en être capable...

-Que racontes-tu ? Tu es le parfait préfet pour les Voltalis : tu es un jeune garçon dans la force de l'âge et tu sais faire preuve de force comme le prouve ton affinité avec les dragons ! Et puis tu as en toi la fibre de la coordination grâce à ta maman ! Dire que tu es le fils de Mélinda, la Coordinatrice de Kalos avec son Bruywerne ! J'ai déjà jugé un concours de ta mère tu sais, oh quelle splendeur, quel glamour, quel classe. C'était tout bonnement un défilé de beauté et de style ! Son Bruywerne culminait au sommet de sa beauté et de sa gloire !

Pendant cette annonce passionnée du Professeur, le Voltali se demanda si sa mère n'était pas derrière cette décision... Non elle n'aurait tout de même pas osé en parler, mais surement que c'était ça la fameuse surprise ! Il posa cette question au Coordinateur qui s'élançait en tout sens dans la chambre sous le regard médusé de Skoll, dérangé dans sa sieste et comprenant que c'en était fini du calme tant que ce drôle d'humain qui sautait partout était là. S'arrêtant en plein dans un demi tour gracieux, les mains tendus vers Orren il lui dis avec un sourire des plus éclatant :

-Mon cher Orren, ta maman avait approuvé ma décision et en était ravie ! Bon eh bien je vais te laisser te préparer, je compte sur toi et montre nous ton coté glamouuuur ce soir !

Et il s'évanouit par la porte dans une pirouette de danseur artistique. Décidément Orren avait parfois un petit peu de mal avec la caractère passionné et flamboyant du référent de son dortoir. Mais le voilà qui deviendrait préfet ce soir. Heureusement Heartnett avait eu le tact et la présence d'esprit de lui en parler avant, sinon Xerneas sait ce qui serait advenu du pauvre spé dragon ! Mais qu'avait prévu le Professeur pour ce soir? Vu l'excentricité du personnage, il craignait le pire. En attendant Orren s'assit tranquillement sur son lit, Skoll alla poser sa tête sur la cuisse de son dresseur en réclamant des caresses. Il grogna doucement sous les grattouilles de son dresseur, oh oui derrière les oreilles c'est ce qui est de mieux. Il baissa ses yeux vers le Malosse, lui et le Pokémon s'était énormément rapprochés depuis qu'il l'avait reçu d'Audrey en échange de Vérole. D'ailleurs que devenait Vérole, bah surement fidèle à elle-même à médire ! Après quelques minutes il se décida à se lever et à aller se préparer pour ce soir.

____________________________________


Le voilà en plein milieu de cette masse de jeunes garçons devant une estrade qui s'était étrangement élevée dans le grand hall commun des Voltalis. Des tables et des chaises étaient aussi disposées en trois rangées à l'entrée de la pièce.  Le Professeur référent se tenait sur l'estrade improvisé et virevoltait en souhaitant le bienvenue à ses élèves.

-Et donc bienvenue à tout nos petits nouveaux et bon retour à ceux qui sont en deuxième année ! Je souhaite aussi souhaiter un joyeux anniversaire à notre académie pour ses un ans et que cette année soit pleine des paillettes de la réussite pour vous tous ! Brillez au firmament mes Voltalis et élevez votre grâce au delà de tous ! Soyez GLA-MOUUUUUR !!!

Les applaudissements qui s'en suivirent furent plus ou moins enthousiastes. Bien sur les Coordinateurs étaient à fond devant leur double référent. Les autres applaudissaient aussi, à part les nouveaux encore choqués par l'attitude de ce phénomène académique ! Eh oui les nouveaux, voilà la Pokemon Community !

-Bon eh bien maintenant j'aimerais demander à Orren Losvrôk de me rejoindre ! Voilà viens à coté de moi mon cher !

Orren grimpa sur l'estrade quand d'un coup une de ses Pokeballs se mit à bouger, libérant la bête sommeillant en elle. Et ce fut Loki qui s'ébroua avant de regarder avec des yeux fascinés tout ce monde réuni. Mais son attention fut vite retenue par Heartnett. Avant qu'Orren ne puisse faire quoi que ce soit le Solochi s'élança vers l'homme. Aie aie aie, collision imminente dans trois, deux , un... Eh bien non, le Professeur esquiva gracieusement la charge du dragon et lui attrapa les pattes avant pour l'entraîner dans une double pirouette avant de le lâcher et de lui caresser la tête en riant.

-Voilà que peut-on attendre de plus d'un membre des Voltali que d'avoir rendu un terrible dragon aussi doux qu'un Wattouat ! Et ce membre sera à partir d'aujourd'hui notre premier préfet ! Vous pouvez l'applaudir, il est celui qui représente le mieux les Voltalis : un dresseur prometteur qui sait rester humble et qui connait la valeur de l'amitié ! Je t'en prie Orren, à toi la parole. Vous pouvez l'applaudir.

Après ce discours enflammé que pouvait-il bien dire. Surtout que Loki l'avait déjà mit dans un bel état de gêne comme un témoigne la légère rougeur de ses joues. Il se racla deux ou trois fois la gorge avant de prendre la parole. Heureusement l'intervention de Heartnett qui fit signe de silence permit d'entendre le jeune brun.

-Euh... bonsoir. Bon ben voilà je suis Orren, je remercie le professeur Heartnett de sa confiance et je euh... Je vous promets d'être à la hauteur de l'honneur que vous me faîtes. C'est une chance et euh je compte bien montrer que je la mérites. Donc... Volta Powa !

Cette dernière exclamation qu'il dit lui était venu comme celle là après avoir entendu un Voltali au cheveux bruns l'utiliser un jour. Il l'avait dis haut et fort avec son Statitik sur la tête, pas comme Orren dont le ton était quelque peu hésitant. Cependant les quelques élèves et même le référent Voltali reprirent cette devise improvisée avec enthousiasme ce qui permit aux applaudissements de débuter pour ce discours misérable. Orren n'était vraiment pas doué pour parler. Heartnett vint lui accrocher son badge doré en forme de Voltali encore sous les applaudissements des autres élèves.
Cela étant fait le Professeur appela Mama Odie et son équipe combat pour servir le grand festin qu'il avait personnellement prévu pour ses élèves. Le tout dans le raffinement et la classe de la gastronomie Kalosienne. Même si quelques chips et autres exemples de nourriture dont raffolaient les adolescents s'étaient glissés dans le tout !

Orren descendit de l'estrade en compagnie de Loki et de Skoll qui se libéra aussi. Il alla directement se chercher un verre de limonade bien fraîche et quelques amuse bouches pour calmer son estomac noué. Il lança une moricette à chacun de ses deux Pokémons tandis qu'il dégustait tranquillement une verrine en se tenant un petit peu à l'écart des autres.

-Bon eh bien maintenant je penses qu'un peu de calme ne me fera pas de mal !

Malheureusement le Voltali qui approcha de lui avec un grand sourire ne pensa pas qu'Orren avait eu son quota de foule pour aujourd'hui.

HRP:
 

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Lun 8 Sep - 22:08
Cela faisait un moment que nous étions rentrées sur l'ile. Nous avions déjà repris nos petites habitudes dans notre chambre de dortoir. Elle semblait bien vide sans junmai, j'espérais qu'il revienne me tenir compagnie, mais vus l'avancer des évènements on dirait que non. Point positif j'avais la chambre rien que pour moi. Non je n'étais pas sans coeur, je voyais le positif dans toutes choses, c'est différent.

Je ne savais pas trop quoi faire aujourd'hui, je m'étais donc enfermé dans ma chambre et m'attelait à m'occuper de l'entretient de mes divers accessoires. J'appris un peu plus tard dans la journée que notre référent de dortoir, qui semblait être le seul à apprécier mes performances en déguisement on se demandait pourquoi, nous avait préparé à tout le dortoir un Banquet avec une surprise.

Joie, je pourrais tester ma nouvelle tenue. Ce qui me laisse toute la journée pour faire les dernières finitions à ma tenue de soirée. On resserrait un peu ici et on met les prothèses.

« Euréka »criais-je heureux de voir que ça fonctionnait. J'avais tellement été absorbé par ma préparation que je n'avais pas vu l'heure passer. « Bientôt l'heure de se ....de se ....de se camoufler ?? »

*Une fille dans un dortoir de garçons c'est plutôt visible, pas vraiment du camouflage*

Je tirais la langue à ma comparse et continuais mes affaires. Pas le temps de bavarder, il fallait que je me prépare. Je pris la jolie robe crème et l'enfilait délicatement pour ne pas la froisser, mis ma perruque et mes broches de Fleur de Gracidée de caque cotée. Je mis en place ma fausse poitrine. Puis passait à l'étape maquillage...mmm un léger fond de teint suffira il fallait que je reste tout de même naturel.

Je m'inspectais une dernière fois dans le miroir. Il me manquait quelque chose à oui le ruban blanc sur le bras, comme ça PARFAIT. J'étais enfin prêt pour le buffet, qui n'allait pas tarder à commencer.

Le *camouflage* de loan =3:
 

« Fichtre je suis en retard » disais-je en regardant leur sur mon ipok. Je sortais de ma chambre sous les regards étonnés de mes camarades de dortoir retardataire. Il devait être déjà habitué, j'étais presque déçu par leur réaction. Je montais sur le dos de ma douce girafe et partis au Galop pour rejoindre la salle de fête.

___

J'arrivais juste à temps dans la salle noire de monde, notre référent avait déjà commencé son discourt. Grimm et moi nous étions accrochés à ses lèvres. Je n'étais pas vraiment fan de coordinateur pokémons, mais lui a su accepter ma passion pour mes performances et méritait toute mon admiration rien que pour cela.

« Et donc bienvenue à tous nos petits nouveaux et bon retour à ceux qui sont en deuxième année ! Je souhaite aussi souhaiter un joyeux anniversaire à notre académie pour ses un an et que cette année soit pleine des paillettes de la réussite pour vous tous ! Brillez au firmament mes Voltalis et élevez votre grâce au-delà de tous ! Soyez GLA-MOUUUUUR !!! »

*il est génial* « Il est génial » disions-nous en concert mon pokémon et moi. Il continua son discourt tout en appelant un certain orren à monter sur l'estrade avec lui. Il nous dit par la suite que se jeune homme tout à fait banal, que personnellement je n'avais jamais vu ...enfin je crois, était notre préfet.

Ce qui veut qui voulait dire qu'il allait représenter les voltalis. Notre référant n'hésita aucunement d'étaler son pédigrée devant tout le dortoir. Un Top dresseur spé type dragon ...je ne voulais pas être méchant, mais il risquait de se faire bouffer s'il ne prenait pas un peu plus de muscle. M'enfin comme on dit les dragons sont des pokémons de caractère et assuré seul un dresseur ayant un fort caractère pouvait bien les dresser. Après ce sont des légende urbaine comme on dit.

En tout cas en tant que spécialiste type dragon j'imaginais que son discourt allait être assuré, entraînant droit passionnant comme les chevaliers de l'ancien temps dont j'étais descendant, je m'attendais à quelque chose d'épic avec un cri de guerre et tout. Malheureusement quand le jeune ouvrit la bouche tous mes espoirs s'envolèrent avec sa voix...J'étais sous le choc « ...» j'en étais bouche bée. L'assurance des spé type dragon elle était partie ou ? Et c'est ce mec qui devait nous représenter, il avait certainement du potentiel.

Un visage attachant un métier palpitant ok il ferait une très bonne idole en plus il a une devise qui a de l'impact. Elle était bien trouvée le voltali powa, tout le monde l'avait hurlé, oui oui même moi malgré le choc du manque d'assurance flagrant de notre préfet en public. Je ne sais pas s'il savait que ce genre d'exercice il risquait de le refaire. Je sentais une comme une mission divine monté en moi, je me devais aider ce wattouat égaré pour les voltalis.

Je me dirigeais vers lui d'un pas déterminée et lui poka l'épaule avant de le lui parler avec ma voix masculine.

« Excuse moi, euh Orren c'est ça ? Ravi de faire ta connaissance je suis Loan McNellis et voici ma tendre Grimm ma Girafarig»

*Heureuse de te connaitre *disait-elle par télépathie

« Félicitation pour ta promotion de préfet. Mmmm..Je n'irai pas par quatre chemins et je suis désolé. Mais on voyait que tu n'étais pas à l'aise sur l'estrade. Malheureusement je pense qu'avec ton statut de préfet ce genre d'exercice tu le feras souvent et je voudrais te donner quelque conseil. Ne regarde jamais le public fait croire au public que tu les regardes, quand on manque d'assurance sur scène ça aide...Tiens-toi droit avec la tête droite ta voix portera plus loin comme ça » disais-je en mimant avec moi. Je regardais le jeune homme de plus près il semblait me dévisager.

« Euh !!! Quelque chose ne va? J'ai de la crème sur le visage ? Ma prothèse mammaire est décalée ? » Demandais-je au jeune homme. « Pourtant elles semblent très bien tenir en place" rajoutais-je en les attrapant fermement avec mes mains, regardant le jeune homme qui semblait toujours aussi intrigué.

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Le banquet le plus glamour 1469463719-brodiva
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Mar 9 Sep - 12:07
Ginji Labelvi
VOLTALI POWA



« Le banquet le plus glamour »


Volta powa, hein?
J'étais assis au milieu du hall de mon dortoir, entouré d'une masse de personnes plutôt grandes. Il y avait eu pas mal de nouveau cette année !
Andreas nous faisait son petit discours annuel, ponctué par quelques « glamouuuuur ». Et la surprise du jour, nous avions enfin un préfet ! Orren montait timidement sur l'estrade d'où il reçut son insigne de préfet, et d'où il sortit également un cri de guerre m'étant bien connu. Tout le monde sembla le reprendre avec le sourire aux lèvres, fiers de la « trouvaille » de leur préfet. Est-ce que cela me dérangeait qu'on le considère à l'origine de cette phrase ? Absolument pas. Tant mieux même, j'ai envie de dire. Participer à la vie du dortoir sans en tirer le moindre profit me convenait parfaitement. Les rôles valorisant, je les laisse aux personnes comme Allen qui aiment se démarquer des autres. D'ailleurs, il me semble justement que ce dernier a été nommé préfet, lui aussi. Il faudrait que je pense à le féliciter, bien que cela n'arrangerait sûrement pas son ego.
Webble agitait gaiement ses mandibules du haut de ma casquette. Il semblait prendre plaisir à participer à cette fête ! Châtaigne également, le Zébibron était assis sur mes genoux -et il commence à peser son poids- et hennissait gaiement aux moindres applaudissements. Le reste de mon équipe a préféré passer la soirée dans ma chambre pour dormir, cette journée de rentrée s'étant révélée particulièrement éreintante. Et puis, cela leur permettra de faire connaissance avec les deux nouveaux, Harissa et Smegta. J'espère qu'ils s'entendront bien...
Le frère d'Aileen réussit à achever son discours, bien que cela fut plutôt laborieux. Heureusement qu'il semblait déjà préparé à cela, je n'osais pas imaginer ce que cela aurait donné si on lui avait annoncé de but en blanc sur l'estrade. Je comprenais un peu mieux ce que la Pyroli voulait dire par « timide ».
Prévoyant l'arrivé imminent du buffet, je me levais quelques secondes avant le reste des élèves pour m'accouder aux tables dressées à l'occasion. Webble sembla comprendre ce que j'avais en tête, contrairement à Châtaigne qui reniflait l'odeur alléchante de la nourriture qui venait de nul part. Non, elle ne venait pas de nul part... Mais de la cuisine de Mama Odie !
Affamé -pour changer-, je m'apprêtais à me jeter sur la toute première assiette posée sur la table lorsque Tygnon me repoussa gentiment avec son pied, commençant à avoir l'habitude maintenant. Il ajouta à cela un regard noir lourd de sens. Et pas besoin de parler le Pokémon pour comprendre de quoi il était question ! « Tu attends comme tout le monde, ou tu vas amèrement le regretter » Ranafoutre, j'aime aussi la nourriture amère...
Étant tout de même un minimum censé, je lâchais un long soupir en m'éloignant vers l'armoire contenant divers jeux des société. Une bonne partie de carte, c'était souvent la bonne occasion pour se réunir entre jaune, nouveau ou ancien. Et puisqu'une grande majorité, voir l’intégralité, d'entre nous était réunie ici, autant en profiter non ? J'ouvrais en grand les portes de l'armoire et tira au hasard une boite de jeux, et attendis patiemment la fin du discours pour crier haut et fort.

« -Qui veut faire une partie de Monorpaly* ? Je vous préviens d'avance, je prends le pion Pikachu ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Warren Lightning
Warren Lightning
Région d'origine : Unys.
Âge : 15 ans.
Niveau : 25
Jetons : 37
Points d'Expériences : 475
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Mer 10 Sep - 11:26
Ce jour-ci, tu n'étais pas trop d'humeur à sortir et à aller t'amuser. Après tout, tu devais étudier l'un de tes gros bouquins sur les Pokémon Spectre de Mortimer, le fameux dresseur champion d'arène de type spectre de Rosalia, à Johto. Tu l'admirais beaucoup, il avait non seulement la puissance, mais aussi la classe. Sans parler de son Ectoplasma, aussi rapide que l'éclair et aussi foudroyant que l'éclair, une chose est sûre, c'est que tu donnerais cher pour te battre contre lui, tu es sûr que pendant ce combat, tu apprendras beaucoup. Dans le bouquin, tu pouvais lire ce qu'il y avait dans le sommaire, tu pouvais voir le tableau des types spectre, les Pokémons spectre connus à ce jour, les évolutions, et même une petite bande dessinée sur les évolutions de Pascal, le Fantominus qui n'arrive pas à évoluer.

« Hm... Allez pascal, j'en suis sûr que tu peux le faire ! » - fis-tu en admirant les belles illustrations du livre.

Tu as fini de lire la bande dessinée, ligne par ligne, mot par mot et lettre par lettre. Tu es resté sur ton impatience de lire le prochain tome, tu en étais déjà au trente septième tome et tu devais lire le suivant pour savoir la suite de l'histoire de Pascal. Tu jettes à coup sec de main ton bouquin sur le lit et tu te diriges vers le miroir. Aujourd'hui, tu allais avoir un banquet spécial Voltali pour accompagner la rentrée scolaire, et tu ne devais surtout pas le rater, ça permettra à toi et tes Pokémons de faire connaissance avec tes amis du même dortoir. Ce soir, tu as décidé de t'habiller costar et cravate. Tu pris un t-shirt blanc, et par-dessus, une espèce de costar. Tu pris un pantalon noir, pour rester dans les mêmes tons de couleurs et des paires de chaussures luxueuses que tu t'es permis d'acheter pour ces occasions. Tu les poses délicatement au bord de ton lit, et tu empruntas la douche pour un instant. Puis une, puis deux, puis trois gouttes sortent du robinet avant de faire jaillir un jet d'eau chaude sur ton corps. Tu avais désormais le torse sous l'eau. À l'aide de tes pieds, tu tournas délicatement la manivelle pour stopper l'eau de la baignoire et tu profites un bon moment avant de sortir de la douche, lavé. Tu pris d'une poignée la serviette pour te sécher tes cheveux, et tu te prépares, avec la tenue prévue pour le banquet.

-

Tu étais désormais, à quelques pas de l'entrée, tu pris la poignée et tu ouvres la porte. Tes yeux s'écarquillèrent en voyant la foule de Voltali. Tu franchis le seuil de la salle, à pas discrets, sans faire un bruit, et tu pris une place au troisième rang. La Pokéball de ton spectre se mit à trembler dans ton sac et une lueur rouge vermillon le fit apparaître, il semblerait que lui aussi serait intéressé par le banquet. Tandis que tu allais prendre les écouteurs MP3 pour entendre le nouveau tube de Strykna, tu entends directement et clairement, la voix d'un homme, le son provenait du centre. Tu jettes tes yeux en sa direction. Celui-ci accompagna d'un discours des plus troublants.

« Et donc bienvenue à tous nos petits nouveaux et bon retour à ceux qui sont en deuxième année ! Je souhaite aussi souhaiter un joyeux anniversaire à notre académie pour ses un an et que cette année soit pleine des paillettes de la réussite pour vous tous ! Brillez au firmament mes Voltalis et élevez votre grâce au-delà de tous ! Soyez GLA-MOUUUUUR !!! »

La foule se lève et l'applaudit, comme s'il était une célébrité, m'enfin, si c'était le cas, tu n'avais jamais entendu parler de lui.

« Bon eh bien maintenant j'aimerais demander à Orren Losvrôk de me rejoindre ! Voilà viens à coté de moi mon cher ! »

Comme si tes yeux n'étaient pas assez écarquillés, le présentateur en rajouta une couche en annonçant le nom complet du préfet du dortoir Voltali. Orren Losvrôk, ne serait-ce pas le mec de Ruby ? Tu allonges ton visage sur la palme de ta main, désespéré. Comme si ça ne suffisait pas qu'il pique ta copine, il doit aussi être ton porte-parole. Tu ne manqueras aucune occasion pour lui cracher à la gueule, et ça, tu es un professionnel, tu ne rates jamais ta cible.

« Désespérant... » fis-tu en parlant dans ta barbe.

Ton Pokémon semblerait partager ton opinion, celui-ci avait un air de colère et de méchanceté dans son regard, il ne dirait pas non pour le lancer une de ses attaques psychiques sur le front de ce bon à rien de Orren. Son discours suit, son discours était d'ailleurs à la hauteur de sa personnalité, soit catastrophique, son Pokémon Dragon s'échappe de sa Pokeball et charge sur le professeur. Comme si son dresseur ne s'était pas autant ridiculisé, le professeur arrêta son attaque en deux-trois mouvements... pitoyable.
Une fois son discours terminé, tu décides de le voir aux coulisses, non pas pour l'applaudir ou pour le lécher les bottes, non, tu voulais mettre les choses au point.

« Toi, bonhomme brun dracophile, qu'on mette les choses au clair, ce n'est pas parce que tu as été élu que tu vas devoir te sentir frais et ce n'est pas pour autant que je vais me mettre à genoux devant toi, pour moi, tu n'es qu'un bon à rien et tu ne changeras jamais. Comme on dit, bon à rien un jour, bon à rien pour toujours. » fis-tu au garçon brun tout fraîchement élu officiellement préfet.

_________________


Le banquet le plus glamour Miniat_6_x_200Le banquet le plus glamour Miniat_6_x_375Le banquet le plus glamour Miniat_6_x_355Le banquet le plus glamour Miniat_6_x_562Le banquet le plus glamour Miniat_6_x_092Le banquet le plus glamour Miniat_6_x_680
Orren Losvrôk
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Mer 10 Sep - 17:09
Une femme approchait d'Orren... une femme dans le dortoir Voltali ?!? Mais la voix d'homme qui sorti de cet étrange être le troubla encore plus ! Donc il/elle s'appelait Loan, ok noté après tout il devait tenter de mémoriser les membres de son dortoir ! Et sa Girafarig Grimm, très polie aussi. Cependant le jeune préfet ne put s'empêcher de rougir et de baisser les yeux devant cet aspect féminin, lançant de temps à autres des regards intrigués. Bon sang, de bon sang mais qu'est ce que c'était que ce foutoir déjà ! A peine la réunion commencée avec la cafouillage d'Orren que le voilà en pleine conversation avec Loan un membre des Voltalis dont la voix ne correspondait pas à l'apparence efféminée.

-Félicitation pour ta promotion de préfet. Mmmm..Je n'irai pas par quatre chemins et je suis désolé. Mais on voyait que tu n'étais pas à l'aise sur l'estrade. Malheureusement je pense qu'avec ton statut de préfet ce genre d'exercice tu le feras souvent et je voudrais te donner quelque conseil. Ne regarde jamais le public fait croire au public que tu les regardes, quand on manque d'assurance sur scène ça aide...Tiens-toi droit avec la tête droite ta voix portera plus loin comme ça.

-Euhhh très bien m.. merci...

Et en plus le voilà encore ridiculisé par la leçon de discours qu'il venait de prendre. Bien sur il n'y avait surement aucune méchanceté chez le Voltali qui ne faisait que donner quelques conseils à son nouveau préfet. Mais pourtant le brun se sentit très mal, avait-il à ce point donné une mauvaise image ? Il faudrait qu'il s'améliore dans ce cas ! Et justement voilà l'occasion de prendre conseil chez quelqu'un qui semblait savoir de quoi il parlait.
Orren allait demander conseil en levant la tête qu'il s'arrêta à nouveau net. Visage plutôt masculin même si les traits étaient fins, poitrine généreuse, robe, mais voix de mec ! Mais qu'est ce qui se passe à la fin ?! Le jeune homme ne put s'empêcher de dévisager son interlocuteur, à tel point que celui-ci rétorqua.

-Euh !!! Quelque chose ne va? J'ai de la crème sur le visage ? Ma prothèse mammaire est décalée ? Pourtant elles semblent très bien tenir en place !

Prothèse donc c'était des faux ! L'anxiété de son dresseur dut le faire réagir, car Skoll se désintéressa de son met pour aller saluer les nouveaux venus avec un aboiement amical. Il regarda la Girafarig et sembla l'apprécier rapidement, car il s'en rapprocha et commença à engager une conversation par de petits aboiements. Grimm devait surement lui répondre par télépathie, car elle ne faisait aucun bruit et pourtant le Malosse semblait écouter attentivement.

-Non, non je t'assure tout va bien ! Il n'y a rien de décalé, j'ai juste été surpris euhhh... de ton apparence pour dire vrai... Tu ressembles beaucoup à une fille et euhhh... on est chez les Voltalis...

Oui ce n'était que ça ! Non Orren n'était absolument pas gêné par l'apparence de Loan, voyons ! Il présenta rapidement ses deux Pokémons présents : Skoll, le Malosse et Loki, le Solochi. Celui releva justement vivement la tête et fixa dans une direction... Mais que lui arrivait-il ? Il n'eut pas besoin de regarder pour avoir la réponse, l'ignoble voix méprisante qui s'éleva lui fit rapidement comprendre de qui il s'agissait : Warren Lightning, celui qui a tenté d'embrasser Ruby et qui a embrassé Aileen... ce sale petit prétentieux pitoyable.

-Toi, bonhomme brun dracophile, qu'on mette les choses au clair, ce n'est pas parce que tu as été élu que tu vas devoir te sentir frais et ce n'est pas pour autant que je vais me mettre à genoux devant toi, pour moi, tu n'es qu'un bon à rien et tu ne changeras jamais. Comme on dit, bon à rien un jour, bon à rien pour toujours.

Orren passa une nouvelle fois au rouge, mais de colère. Comment osait-il l'insulter si ouvertement après la dernière fois. Surtout qu'il venait de devenir préfet et qu'il était déjà en pleine conversation. Il se retourna avec un regard des plus haineux pour le rouquin qui se tenait devant lui. ALors que Ruby possédait un roux flamboyait, on aurait plutôt comparé celui du jeune homme à une orange sur le point de pourrir. Le préfet pris une lente inspiration avant de répondre d'une voix acerbe et tranchante :

-Désolé mon gars, mais c'est comme ça et tu devras t'y faire, je suis préfet des Voltalis ! Et c'est pas un mec comme toi qui va me faire la leçon. A coté de toi, même le Professeur Creed deviens humble. Toute façon on a encore un match à faire et jvais te faire ravaler ta fierté ! Sur ce crèves le chouineur.

Orren se souvenait que le mec avait chouiné devant Ruby pour faire pitié. Il chercha un moyen de s'éloigner du rouquin et entendit quelqu'un demander qui voulait jouer au Monorpaly. Il se saisit du poignet de Loan pour l'entraîner avec lui avant de répondre.

-MOI ! Et je prends le pion Coupenotte !

Il passa de nouveau devant l'autre abrutis et Loki gronda en passant. Skoll alla même jusqu'à aboyer sur ce gamin en montrant les crocs. Mieux valait qu'il ne cherche pas ce soir le message voulait clairement dire "Fiche nous la paix ou tu vas tâter de mes dents !" Il alla donc rejoindre le jeu en découvrant que l'annonceur de la partie n'était qu'autre que celui qui avait inventé le "Voltali Powa !" Il le salua de la tête avant de dire.

-Je suis Orren, enchanté et voici Loki et Skoll. Tu permets que je prennes le Coupenotte donc ? Ah et encore désolé de t'avoir piqué ta devise, mais elle est franchement géniale ! Je crois que c'est le seul passage potable quand j'ai parlé, donc merci !

Le préfet lui décocha un grand sourire amical, eh bien on dirais que de péter un plomb contre Warren l'avait assez détendu pour qu'il soit à l'aise avec d'autres personnes. Il se tourna vers une table du buffet pour attraper un immense plateau avec des chips, mini sandwichs et autres victuailles ainsi que trois verres de limonades pour lui, Loan et le jeune au Statitik !

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Soraya Mercier
Soraya Mercier
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500
Scientifique Novice
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Jeu 11 Sep - 12:39
Un fête ? C'est bien ça ? Je venais tout juste de rentrer d'un entraînement intensif, et voilà que tout les Voltalis étaient présent dans notre pièce commune. Il y avait tout les élèves, notre professeur référent ainsi que notre Préfet, un jeune homme plein d'entrain mais possédant la frousse lorsqu'il parle devant un grand public. Par la suite, il y eu un différent entre notre Préfet et un autre jeune homme. Assez hostile l'un envers l'autre, ils avaient presque plombés la soirée. Mais fort heureusement, un autre gars brun sorti un jeu de société et plusieurs personnes décidèrent d'aller jouer un coup. Pour ma part, je ne savais que faire. Je puais la transpiration, il fallait peut être que j'aille faire une douche avant de me joindre à eux. Mais voilà que le Professeur Heartnett s'incrusta près de moi, pirouette après pirouette, balançant des fleurs à tout va. Il faut dire que l'odeur était assez puissante, mais c'était plus la faute de l'oeuf Tadmorv que la mienne. Enfin bon. Apparemment ça lui avait "blessé" les narines. Entre deux galipettes, il pressait sur un échantillon de parfum pour libérer dans la salle, une odeur de rose. On se serait crû dans la salle de bain d'une jeune femme. Ce type était complètement bizarre. C'est pas que je ne l'aimais pas... Mais il était quand même assez barré.

Je n'avais guère envie de lui parler, ce type me tapait sur le système. Et puis, je trouve que la Coordination c'est plus un domaine adapté pour les filles, sans vouloir faire mon macho. C'était pas réellement mon truc de pomponner mes Pokemons. Nous étions plus axé sur le sport, un domaine qui me plaisait énormément. Et il faut croire que Boo avait accepté ma passion. J'avais l'envie et la motivation d'aller faire un entraînement aux aurores avec les Pyrolis - et surtout leur professeur référente : Général Jackie. Bien entendu pour le moment cela m'était impossible car je n'étais pas accepté dans leur dortoir. Je ne pouvais pas faire l'un de leurs entraînements. Mais je suis certain que dans un futur proche, je trouverais un moyen afin de m'approcher de cette Général. Pendant que la foule se dissipait à diverses endroits, j'en profitai pour m'éclipser de la fête et rejoindre les douches. Bien entendu, j'étais tombé sur le professeur Heartnett qui pensais que j'avais juste envie de quitter la fête. Après quelques explications, je pris la route direction les sanitaires afin de régler un souci d'hygiène. Je laissai mon oeuf dans la chambre - courage à celui qui arrive à fermer l'oeil avec cette odeur emplie d'immondices - et pris une petite poignée de minutes afin de me décrasser.

Propre et sentant bon, je repris la direction de la pièce commune. Et directement, je m'étais incrusté pour faire une partie de Monorpaly avec les deux autres personnes. Un pion Coupenotte et un Pion Pikachu étaient déjà pris. Et de loin, je vis un pion qui allait certainement autant m'intéresser à moi qu'à Boo.

▬ Il reste de la place pour un autre joueur ?

Je m'étais incrusté ainsi. En fait je ne savais pas si c'était un groupe fermé ou ouvert. Mais paraît-il que les Voltalis sont plutôt ouverts dans l'ensemble. C'est pour ça que j'avais rejoins ce dortoir et pas un autre. Boo était posté sur ma nuque, agrippant mes cheveux pour prendre de la hauteur et surtout ne pas tomber. Il regardait mes futurs adversaires au jeu, et balançait des regards aussi noirs qu'hilarants. Comment pouvait-on le prendre au sérieux ? Il avait beau plisser des yeux, fermer la bouche et regarder les gens droit dans les yeux sans sourciller, que pour ma part je ne me sentais pas réellement agressé.
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Jeu 11 Sep - 13:59
Ginji Labelvi
      VOLTALI POWA



« Le banquet le plus glamour »


Les gens se tournèrent vers moi, et alors que certains partaient en direction du buffet, quelques camarades du dortoir vinrent participer au jeux. Tout souriant, je balançais mon regard de part et d'autre de la salle pour voir s'il y avait d'autres joueurs, et vis ce qui semblait être une altercation entre notre préfet et un rouquin... Et à côté d'eux se trouvait... Une fille ? Déconcerté, je regardais attentivement cette dernière en essayant de déterminer son dortoir, en vain. Son visage me disait vaguement quelque chose, mais sans plus...
Orren sembla balancer une tirade au roux avant d'attraper la fille par la main et de venir dans ma direction. Ah, ils se connaissaient ? Je suppose qu'en tant que préfet, le brun avait le droit d'inviter sa petite amie...
Ils vinrent vers moi et Orren me salua gaiement avant de me parler du nouveau « slogan » du dortoir. Je fis un sourire amusé avant de hausser les épaules.

« -Oh, devise, pas devise, si ça se trouve tu l'as entendu de la bouche de quelqu'un d'autre ! Ginji Labelvi, ravi ! »

J'invitais Orren et sa copine à s'asseoir tandis qu'un autre garçon se joint à nous. Demandant s'il restait de la place, je lui répondais d'un air air chaleureux en lui me présentant à nouveau, au passage. J'installais le jeu sur une table basse entourée de deux fauteuils d'un canapé trois places, et m'assis dans l'un des fauteuils en sortant les pièces du jeu. Je déployais le plateau, pris mon pion Pikachu et le plaçais sur la case départ, puis distribuais billets et autres bricoles nécessaire pour jouer. Je pris ensuite les dés et les tendis à Orren.

« -Si monsieur le préfet veut bien nous faire le privilège de démarrer la partie... » fis-je d'une voix ironique avant d'éclater de rire.

Je m'installais plus confortablement sur mon fauteuil et dévisageais la copine d'Orren qui n'avait pas dit un mot depuis qu'elle était là. C'est étrange, il me semblait qu'Aileen m'avait dit qu'Orren et Ruby étaient très timides l'un avec l'autre, pourtant Orren n'a pas hésité à prendre la main de cette fi...

… Une minute.... La copine d'Orren, c'est pas censé être Ruby justement ?!
Mon visage se décompose soudainement tandis que je fixe notre préfet avec de gros yeux ronds. Je le regarde en clignant des yeux frénétiquement quelques secondes avant de diriger mon attention vers sa compagne, et inversement. Je commençais alors à virer au rouge, et lorsque se fut à moi de lancer les dés, je me lève d'un bond, faisant sursauter Webble et Châtaigne à mes côtés.

« -Je... Euh... J'ai oublié quelque chose dans ma chambre, désolé ! »

Sans attendre qu'on ne me réponde, je pars à vive allure en direction de mon espace privé en attrapant Châtaigne au passage. Je bousculais les personnes sur mon chemin, ne faisant attention à rien d'autre que ce que je venais de voir. Merde, Orren trompait Ruby ? Mais ça n'a aucun sens ! Il le ferait pas en public enfin... Surtout que presque toute l'académie est au courant de ses sentiments pour la Pyroli !
Arrivé devant ma chambre, j'ouvre la porte et la referme aussitôt, faisant cette fois-ci sursauter tout mes Pokémons couchés de parts et d'autres de la pièce. Je déposais Châtaigne et Webble sur le sol, et alors que mes Pokémons me regardèrent avec des yeux à la fois surpris et incrédule, je m'appuyais contre la porte. Qu'est-ce que je devais faire ?! Je ne peux pas le cacher à Ruby, c'est mon amie quand même !
Je me frottais les yeux avec mon bras droit lorsque je réalisais que je tenais mon Ipok dans la main de libre. J'avais ouvert une bulle de discussion avec Ruby par réflexe...  Je regardais mon écran quelques secondes, sans un mot, avant de retourner sur l'accueil.

« -Non, non... Je ne peux pas lui dire ça comme ça ! »

Je plaquais ma tête contre la porte, désespéré. Si seulement quelqu'un pouvait m'aid....
… Aileen !
Aussitôt, j'affichais mon répertoire et fis défiler une liste de prénom avant de tomber assez rapidement sur celle qui jouait le rôle à la fois de demi-soeur d'Orren et d'entremetteuse. Je sélectionnais son numéro et l'appelais... Je plaquais l'Ipok contre mon oreille, et attendis. Une sonnerie... Deux sonneries... Trois sonneries.... BIP ! Elle venait de décrocher.

« -Aileen! Il y a un problème ! Un gros problème ! On se retrouve entre nos deux dortoirs dès que tu es libre ! Fais vite, c'est urgent ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Dim 14 Sep - 16:13
« Non, non je t'assure tout va bien ! Il n'y a rien de décalé, j'ai juste été surpris euhhh... de ton apparence pour dire vrai... Tu ressembles beaucoup à une fille et euhhh... on est chez les Voltalis... »

« Ah ! Tu trouves hahaha ! Merci. Je remercie encore plus mes géniteurs pour m'avoir offert leur gène me permettant de me camoufler ainsi..» disais-je sans montrer le moindre sentiment de tristesse suite à la disparition de mes parents. J'allais devenir un espion et un espion ne montre pas ses faiblesses. Grimm était tout à fait d'accord avec moi, même si ça ne l'avait pas empêché de regarder comment j'allais avant de débuter une conversation avec un Malosse. Il me présenta par la suite son Malosse et son Solochi.

« Enchanté... » Disais-je aux deux pokémons « Mais je te rassure, sous mes traits fin se cache bel et bien un homme, j'ai même la musculature qui va avec. Tu veux la voir ? » Disais-je en m'apprêtant à soulever ma robe, quand je fus interrompu par un autre camarade Voltali venu montrer son désaccord suite à la nomination de notre préfet. Le goujat me bouscula presque ne semblant pas remarquer ma présence et cracha sa haine au visage d'Orren.

Toi, bonhomme brun dracophile, qu'on mette les choses au clair, ce n'est pas parce que tu as été élu que tu vas devoir te sentir frais et ce n'est pas pour autant que je vais me mettre à genoux devant toi, pour moi, tu n'es qu'un bon à rien et tu ne changeras jamais. Comme on dit, bon à rien un jour, bon à rien pour toujours.

Non, mais pour qui il se prend lui. Il ne voyais pas que l'on était en pleine discutions. Je regardais le visage d'Orren à ce moment précis et ce que je vis sur son visage était...une rage profonde. Ce n'était aucunement la même personne. Je me demandais ce qu'il s'était passé entre eux pour qu'il y ait autant d'électricité dans l'air. Grimm aussi, elle se permit de rentrer dans l'esprit de mon camarade préfet afin de lire ses souvenirs.

*Il semblerait que le roux ait embrassé sa copine Pyroli, je n'ai pas vraiment son prénom sa rage m'empêche de voir ce détail...Il a aussi embrassé sa sœur, une Pyroli aussi et ce contre leur volonté pour les deux* me rapportait-elle par la pensée. S'en suivit un petit dialogue télépathique entre nous

* un kiss thief ? Pathétique, on ne fait pas ça à une fille* mon regard se durcit, je comprenais parfaitement l'énervement d'Orren. S'il avait fait ça à ma cousine, je l'aurais transformé en Hachis Parmentier pour Tranchodon.

*Tu penses que la copine d'Orren soit Djelly ?*

*Aucune chance, elle est trop spéciale pour avoir un copain. Timide, un peu sur la réserve mais complètement à l'ouest pour comprendre toute subtilité du langage romantique* répondais-je à mon pokémon au tac au tac

Ma Girafarig boudait me disant que j'étais méchant avec ma cousine. Je n'étais pas méchant, je disais la vérité. Djelly n'y connaissait vraiment rien en cela elle reste trop dans sa propre bulle se croyant protégée du monde extérieure. Je le sais c'est ma cousine ...que je n'avais pas vu depuis 5 ans, mais elle n'avait pas changé. Bref revenons à nos deux Nidorino.

Je m'apprêtais à dire quelque chose pour remettre ce jaloux à sa place quand Orren me pris de court.

-Désolé mon gars, mais c'est comme ça et tu devras t'y faire, je suis préfet des Voltalis ! Et c'est pas un mec comme toi qui va me faire la leçon. A coté de toi, même le Professeur Creed deviens humble. Toute façon on a encore un match à faire et jvais te faire ravaler ta fierté ! Sur ce, crèves le chouineur

J'en étais bouche bée...Non mais là, il y avait tout, l'assurance, force dans la voix qui montrait bien qu'il était en colère, la veine de colère présente et même une petite insulte. J'en avais presque la larme à l’œil. Grimm était morte de rire me disant ma pensée actuelle * Le petit évoli va devenir un grand voltali*.

LA suite je ne compris pas trop, je fus attrapé par le poignet et trainer loin du roux. « Euuh Orren tu peux me lâcher s'il te plait » il ne semblait pas m'entendre et continuait à me traîner jusqu'à la table de monorpoly. Il paiera cet affront.

Le jeune garçon qui avait proposé se jeux se nommait Ginji, je fis un signe de tête lui faisant comprendre que j'étais heureux de le connaitre, même si je ne lui avais pas dit mon nom. J'étais trop occupée à préparer ma mini vengeance auprès du préfet pour m'avoir traîné jusqu'ici, ne remarquant pas que l'hôte de notre table était partie on ne savait ou.

*Grimm*

*Sir yes sir*

Je me décidais de le taquiner un peu, mais cette fois avec une voix plus féminine. Il fallait que je me mette dans la peau de mon personnage et pour le reste je faisais confiance à ma douce amie. Je gonflais mes joues pour prendre une mine boudeuse et tapotais l'épaule d'Orren tout en lui disant d'une voix féminine « Ce n'est pas bien de traîner une fille comme ça, tu devrais avoir honte ORRY » Je mis mon bras près de mon visage et fis mine de pleurer avec une voix toute aussi mignonne « ça fait mal, tu devrais être plus délicat avec moi tu sais » rajoutais-je avec un petit sourire de Chacripan.

La plupart des garçons autour de nous chuchotais, à la vue de la petite scène. Ils me trouvaient mignonne et ne savaient pas pourquoi j'étais ici. Je faisais comme si de rien était je pris les mains de notre nouveau préfet et lui disais plus discrètement au concerné toujours parée de ma voix féminine.

« En tout cas je suis CONTENTE de voir que tu as l'assurance en toi, d'après ce que j'ai vu. Tu as bien fait de le renvoyer bouler. Il faudra juste t’entraîner et je compte bien t'y aider...Enfin si tu veux bien de mon aide ? » Disais-je en penchant la tête sur le côté en émettant un petit rire cristallin. « Je me demande bien qu'est-ce qu'il a pu faire pour que tu mettes dans une telle rage... » Rajoutais-je en posant un doigt sur mes lèvres tout en regardant le plafond, gardant en main celle d'Orren avec la main de libre. Même si je le savais déjà, je préférais que le concerné me raconte ou me résume l'histoire...enfin s'il le voulait bien.

Je posais mon regard émeraude sur mon camarade qui semblait bien être perturbée, je demandais à Grimm d'arrêter étant satisfait de ma petite vengeance. Les chuchotements s'amplifiaient ce demandant ce que je faisais-la. Je me retournais vers mes camarades de dortoirs lâchant d'une voix forte et masculine « JE SUIS UN VOLTALI AUSSI » je vis certain de mes camarades blanchir et avoir une aura de désespoir

« Ahahahah je crois que j'ai brisé des cœurs ce soir. Bon on commence quand cette partie ? Il est parti où notre Hôte ? » Lâchais-je à Orren « A bonjour ! Moi c'est Loan » disais-je au Voltali blond qui s'était installé avec nous pour jouer.

Hrp:
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Le banquet le plus glamour 1469463719-brodiva
Orren Losvrôk
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Sam 27 Sep - 10:12
Orren qui s'était assis et avait saisi le pion Coupenotte n'avait pas remarqué l'air boudeur de Loan derrière lui. Le brun, nommé Ginji, lui donna les dés en lançant une petite pique qui fit sourire le tout nouveau préfet. Alors qu'il lançait les deux dés en faisant en 4 et un 2, il ne remarqua même pas les yeux écarquillés de son partenaire Voltali. Celui-ci regardait d'un air choqué tantôt Orren, tantôt Loan. Et d'un seul coup, alors que le spé Dragon venait de finir de bouger son pion, il se leva, prétextant une excuse en courra presque jusqu'à la sortie, se rendant ensuite vers les chambres. Très étrange...

D'un coup il sentit qu'on lui tapait sur le bras et il se tourna vers son partenaire habillé en fille pour que celui-ci lui fasse une parfaite scène, avec une voix de fille !!

-Ce n'est pas bien de traîner une fille comme ça, tu devrais avoir honte ORRY ! Ça fait mal, tu devrais être plus délicat avec moi tu sais !

Orren ne put répondre. Il se contenta bêtement d'ouvrir et de fermer la bouche devant ce spectacle des plus étrange... Mais comment faisait-il ça ?! Surtout que l'illusion était tellement bien amenée, que le pauvre sentit ses joues rougir et sa timidité maladive refaire surface. Il avait beau se dire que c'était un garçon, ses yeux et ses oreilles maintenant lui prouvait le contraire !

-En tout cas je suis CONTENTE de voir que tu as l'assurance en toi, d'après ce que j'ai vu. Tu as bien fait de le renvoyer bouler. Il faudra juste t’entraîner et je compte bien t'y aider...Enfin si tu veux bien de mon aide ? Je me demande bien qu'est-ce qu'il a pu faire pour que tu mettes dans une telle rage...

-Je euh euh... Je... oui ! Si tu peux m'aider pourquoi pas ! Et ce qu'il a fait c'est simple il a tenter d'embrasser ma copine, puis quelques temps plus tard jlui suis tombé dessus alors qu'il venait d'embrasser ma sœur. Le pire c'est que ce con ne voit même pas le problème, il croit être dans son bon droit. En tout cas jcompte bien lui faire passer son envie dans un combat !

D'un seul coup Loan se retourna pour crier avec une bonne voix d'homme qu'il était aussi un Voltali avant de plaisanter sur les potentiels cœur brisé. Ce ne fut que quand le travesti salua un nouveau venu qu'Orren remarqua le blond qui s'était assis près d'eux.

-Oh excuse moi ! Orren enchanté, je t'ai jamais vu. Tu es surement nouveau ! Tu rejoins la partie ?

Après lui avoir serré la main je lui tendit les dés et les pions restant pour qu'il en prenne un.

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Sam 11 Oct - 18:35
Ginji Labelvi
VOLTALI POWA



« Le banquet le plus glamour »


J'abandonne les filles pour m'enfuir en direction du dortoir. Qu'y faire ? La réponse me paraît évidente, mais je ne sais pas vraiment si c'est la bonne.
Harissa me rattrape, déroutée plus que jamais, tandis que j'arrive devant l'entrée du bâtiment. Je m'engouffre à l'intérieur pour être immédiatement surpris par le brouhaha général. Mon regard balaye la salle de droite à gauche avant de se poser sur le buff.. NON. Ce n'est pas le moment. Je continue de scruter l'endroit avant de me rappeler de l’armoire près de laquelle j'avais disposé le jeu de Monorpaly. Il y a foule, mais j'arrive tout de même à discerner les différentes personnes s'y trouvant. Dont Orren, la fille aux Gracidées, et le garçon nous ayant rejoint au moment de mon départ. Je reste debout sur le seuil de l'entrée de mon dortoir pendant quelques minutes sans savoir que faire, avant que mes pieds ne se mettent mécaniquement en marche en direction du groupe d'adolescent. Je me fais bousculer par quelque personne, mais je ne fais pas vraiment attention à ce que je suis en train de faire, au point que sans que je ne me rende compte, je suis déjà devant la table de jeu. Les joueurs ne remarquent pas tout de suite ma présence, et je reviens à mes esprits que lorsque mon regard croise celui de la fille. Je cligne rapidement des yeux, m'éclaircis la gorge, puis m'adresse à elle d'un ton gêné.

« -Euh... La fille avec les Gracidées... Oui toi là, tu... Tu peux venir deux minutes s'il te plaît ? »

Elle se lève tandis que je m'écarte légèrement de la table pour me retrouver au milieu d'une foule de Voltalien. La fille me rejoint, accompagnée de son Girafarig, et semble attendre quelque chose de moi. Légèrement perdu, je me contente de regarder l'une des fleurs de Gracidée se trouvant au dessus de ses cheveux avant de me rappeler que je lui avais demandé de me rejoindre sans explication. Je réfléchis alors à ce que je voulais lui dire, mais ne me rappelle plus de la raison de ma venue.
Je secoue la tête avant de respirer doucement. Je tente ainsi de me calmer et y parvient au bout de quelques secondes. Je me remémore alors les paroles d'Aileen. «  il sort avec Ruby, puis de toute manière il est trop coincé pour ne serait-ce qu’attraper la main d’une fille » Ça, j'ai cru le comprendre, pourtant, je n'avais pas rêvé tout à l'heure : ils se tenaient la main. « Cheveux verts, robe blanche, Gracidée … Pour ce que j’imagine, elle a l’air franchement sexy. Si c’est pas la copine de mon frère, je mets une option dessus. » Je n'avais pas tilté sur le coup, mais je n'étais sais pas au courant qu'Aileen est intéressée par les filles. Peu importe, en tout cas cela veut dire qu'elle croit possible qu'elle et Orren ne sont pas ensembles, donc il y ait toujours possible que je me trompe. « Dis-moi, elle a une belle poitrine ou pas ? » Mon regard dévie pour atterrir sur le sommet de la robe de la fille. Je fixe ainsi le haut de son corps pendant quelques secondes avant d'écarquiller grand les yeux et de virer au rouge.

« -AAH ! Pardon ! Désolé ! J'ai.... Je... je... Viens par là ! Il... Il faut qu'on aille rejoindre des amies à moi, on doit parler... »

Sans attendre de réponse, je prends sa main et l'entraîne avec moi vers l'entrée du dortoir, quittant ainsi une nouvelle fois la fête sous le regard déboussolé de mes camarades...

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.


_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   Jeu 6 Nov - 23:16
Voir Orren rougir et se sentir gênée face à ma prestation m'avait ravie...oui j'étais un sadique, j'aimais jouer avec les faiblesses des gens...à moindre dose bien sûr je ne voulais pas me mettre toute l'académie à dos, non. De plus, ma girafe le trouvait mignon quand il rougissait et voulait continuer le jeu. Je disais à ma girafe psychique qu'il ne fallait abuser des bonnes choses. Elle arrêta notre amusement et je repris une voix masculine.

Orren me disait qu'il n'était pas contre l'idée que je l'aide pour s'entrainer à parler devant un public. Formidable ! Il me raconta par la suite ce que l'autre roux, avait fait à sa soeur et sa copine. Me mettant cette fois-ci officiellement au courant de l'histoire. Je fis un air outré à l'entente de cette histoire...Oui je jouais un peu la comédie, mais imaginer s'il me raconte l'histoire et que je ne réagissais pas, cela aurait été bizarre.

« Mais c'est immonde de faire à des jeunes filles. En tout cas j'espère que tu lui botteras bien le derrière à ce malotru. »

Nous parlions tous en attendant le petit brun qui avait initié le jeu. D'ailleurs il était passé ce petit Voltali ; Cela faisait un long moment que l'on l'attendait....Il devait avoir une envie pressante pour être partie aussi vite...Une grosse envie, vu le temps qui défilait.

« ...Notre ami en met du temps...Tu penses qu'il va bien ? » Demandais-je à notre cher préfet. Il faut dire qu'il n'eut pas eu le temps de me répondre que le jeune homme en question m'interpela. Il pensait que j'étais une fille et ma petite Grimm, friante de ce jeu, ne se gênait point pour lui donner ce qu'il demandait.

« Euh... oui bien sûr » répondais-je d'une voix féminine. Je posais ma main sur celle de mon préfet lui disant que j'allais revenir. Je me dirigeai vers le jeune garçon calmement discutant avec ma Girafe. Je ne savais pas ce qu'il voulait Grimm non plus elle me disait que l'esprit du jeune garçon était un peu embrouillé par bon nombre de sujet et qu'à cet instant il pensait à ...Ma poitrine... * Typiquement masculin u_u* *Hahaha on ne pense pas tous à ça.*

Je regardai le jeune homme dans les yeux tout en lui demandant où il m'emmenait. Je jouais une fille, il fallait que je sois un minimum ''inquiète'' de suivre un garçon en pleine nuit. Surtout que je ne connaissais toujours pas ces intentions en mon égard.

« -AAH ! Pardon ! Désolé ! J'ai.... Je... je... Viens par là ! Il... Il faut qu'on aille rejoindre des amies à moi, on doit parler... »

Il ne me laissa pas le temps de répondre et fit comme Orren. Il m'attrapa par le poignet et me traîna hors de la salle de fête sous les regards obnubilés des garçons de notre dortoir.

« Hey !! Mais attend je ... »

Je sentais que cette soirée allait me réserver une belle surprise et que j'allais bien rire...enfin je l'espérais.

Spoiler:
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Le banquet le plus glamour 1469463719-brodiva
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Le banquet le plus glamour   
Le banquet le plus glamour
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :