Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3197
Points d'Expériences : 4002
Todresseur Spé. Type
Sujet: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Jeu 11 Sep - 14:48
Ginji Labelvi
      feat Aileen Sôma, Ruby L. Jones, Orren Losvrôk and Loan McNellis



« Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué... »


Je raccrochais et fourrais l'Ipok dans mon sac. Je reprenais lentement ma respiration, essoufflé, alors que mes Pokémons me dévisageait toujours. Je finis par leur adresser un sourire en leur disant qu'il s'agit d'un soucis propre aux humains, que c'est trois fois rien et qu'ils peuvent se rendormir. C'est vrai que lorsqu'on est un Pokémon, on ne doit pas se poser trente mille questions, on doit faire avec qui on veut quand on.... Urk, revenons au sujet.
Je déposais Webble à côté de Meg et Zelf qui étaient couchés côte à côte, tandis que Châtaigne avait déjà rejoint Lucina. Je fis alors quelques pas indécis dans ma chambre, ne sachant pas vraiment que faire dans l'immédiat, et décidais que le mieux était d'aller directement sur le lieux du rendez-vous. Je m'apprêtais à quitter ma chambre lorsque je me rappelais qu'Orren et sa... « copine » devait encore être dans le hall, et qu'ils risquaient de me voir si je sortais. Après un soupir, je me tourne vers la fenêtre de ma chambre et conclus que je ne dois pas avoir vraiment le choix... J'ouvre la fenêtre, et me rend compte qu'il fait tout de même assez frais dehors. J'attrape une veste noire dans mon armoire et enjambe la fenêtre pour me retrouver dehors. Puisque ma chambre se trouvait sur le côté gauche du dortoir, face au centre de l'établissement, j'étais obligé de contourner le bâtiment discrètement pour ne pas avoir à passer devant l'entrée du dortoir, au risque de me faire prendre. Je ne sais pas vraiment ce que je craignais qu'il ne m'arrive, au pire je pouvais prétexter un petit malaise, mais je préférais ne pas prendre de risque. Je commence alors à contourner le bâtiment, m'éloignant le plus possible des fenêtres d'où de la lumière en sortait pour ne pas me faire repérer. Alors que je m'apprêtais à passer derrière le bâtiment, j'entendis une petit cri familier dans mon dos. Je me retournais en un sursaut, surpris, et découvris que Harissa m'avait discrètement suivi... L'Emolga me regardait avec un air à la fois complice et malicieux, comme si elle croyait que j'allais accomplir un méfait dans l'ombre, mais que promis, je dirais rien. Je lâchais un soupir de soulagement tandis que je lui fis signe de ne pas faire de bruit en mettant mon index devant mes lèvres, avant de reprendre ma marche furtive. Je finis par apercevoir des lumières s'échappant d'un bâtiment se trouvant un peu plus loin : le dortoir des Pyrolis. Je presse le pas, et en quelques secondes, je me retrouve sur un petit espace de verdure. Je m'arrête en plein milieu et commence à tourner en rond au bout de quelques secondes, incapables de rester là sans rien faire. Harissa se posa sur le sol où elle inclinait la tête tout en me fixant, perplexe. Qu'est-ce qu'ils sont bizarres ces humains, alors ! Elle tourna alors subitement la tête en direction du dortoir Pyroli, un bruit l'avait intrigué. Aileen avançait vers moi tandis que je lâchais un soupir de soulagement, avant de me dirigeais vers elle. Je la salue vivement et prends la parole aussitôt

« -Okay, ça va pas du tout, on a un soucis. Orren, Ruby, ils sont bien censés sortirent ensemble non ?  » Je désignais mon dortoir d'où émanait le son du brouhaha de la fête et en vins directement aux faits « Orren, il est préfet, et là il y a une grande fête en son honneur, à lui. Enfin je crois, c'est plutôt une fête en l'honneur des Voltalis, mais en tout cas, là-bas c'est la fête. » Bon d'accord, peut-être pas directement. « J'avais faim, alors je suis parti avant la fin du discours d'Andreas pour aller manger, sauf que lorsque Mama Odie commença à dresser les tables, Tygnon m'a empêché de me servir car c'était pas l'heure. Alors moi j'étais dépité tu comprends, il y a un grand buffet à porté de main mais je peux pas me servir, donc moi ça me frustre et..... RAAAH mais qu'est-ce que je raconte ?! J'ai vu Orren avec une fille, je sais pas qui c'est mais elle lui faisait un grand sourire, et à moins qu'il est une autre demi-soeur cachée, je comprend pas pourquoi ils se tenaient la main ! Qu'est-ce qu'on fait ?! On peut pas dire ça à Ruby !  »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Jeu 11 Sep - 17:23
Raaaaaah … Pourquoi elle. Quand elle était descendue du bateau, et que le Général Jackie s’était pointée devant elle, ne s’émouvant même pas de voir toutes ses anciennes lâcher leurs valises pour un garde-à-vous des plus protocolaires sous le regard surpris des nouveaux et blasé des autres dortoirs, Aileen avait bien compris que ça puait sévère pour elle. Elle ne s’était juste pas attendue à ce qu’on lui remette un badge. Sérieusement, vous voulez qu’elle en fasse quoi, qu’elle le mange ? Ou qu’elle le donne à son Ningale qui l’ajouterait à sa collection de trucs inutiles et brillants ? Non, il fallait qu’elle le porte, parce qu’elle était la nouvelle préfète des Pyroli. Si elle s’était retrouvée face à un autre professeur, Aileen aurait brusquement éclaté de rire, mais voilà, sa référente était le Général Jackie, pas un excentrique distributeur de roses ou un autre adulte de ce genre. Elle s’était retrouvée obligée d’accepter le badge, parce que même si le Général Jackie lui avait dit qu’elle pouvait trouver quelqu’un d’autre si elle déclinait l’offre, son regard lui indiquait qu’elle passerait la pire année scolaire de sa vie si elle s’y essayait. Du coup, elle avait passé sa journée à guider les nouvelles Pyroli jusqu’au dortoir, tout en empêchant Audrey de balancer ses bombes de partout, et Hope de leur faire des mauvaises crasses. Ca va, on attendrait l’entraînement du matin pour faire tout ça. Héhéhé.

« Sphaaaaax, Elliiiiiie, aidez-moiiiiiii … »

Enfin dans sa chambre, Aileen avait décidé de faire passer son mal de tête et son irritation avec un cachet d’aspirine. Seul problème, elle ne trouvait plus son aspirine. Voilà qui est problématique. Elle avait profité du fait qu’elle vidait sa valise pour ranger ses affaires dans le placard, puis pour appeler ses Pokémon à la rescousse. Ellie, qui jouait avec la peluche lapin que sa dresseuse, couina en tendant le bras vers le bureau, et Sphax se redressa pesamment pour attraper le sac bandoulière, l’ouvrir d’un mouvement du museau et attraper l’aspirine qu’il lui tendit sans un mot. Après lui avoir caressé la tête, elle en prit une avec une grande rasade d’eau et alla se coucher sur son lit, presque prête à s’endormir toute habillée. Au moins, elle serait déjà vêtue pour le sport du lendemain, c’était déjà ça de pris non ? Ellie, qui jouait dans un coin du lit, cessa de pousser des petits piaillements joyeux pour laisser sa dresseuse s’endormir tranquille. Sa respiration s’apaisait, son mal de crâne aussi, et d’un seul coup, un son strident lui vrilla les oreilles. Aileen, persuadée que c’était son réveil, ouvrit de grands yeux choqués, avant de se rendre compte qu’Ellie avait attrapé son iPok qui sonnait pour le lui tendre. Quoi. Qui ose. Ginji. Avec un grognement, elle décrocha pour le coller à son oreille.

« Grnnn quoiii ? »
« Aileen ! Il y a un problème ! Un gros problème ! On se retrouve entre nos deux dortoirs dès que tu es libre ! Fais vite, c’est urgent ! »
« … MAIS JE DORMAIS PUTAIN ! »

Il lui avait raccroché au nez, en plus. Non mais sans déconner ! Aileen lâcha un long grondement qui fit lever la tête de Sphax, rendu curieux par ce bruit incongru. Il lui fallut énormément de motivation pour se lever et attraper une veste. Elle allait le tuer, bordel, déjà qu’Ellie avait été intenable sur le bateau à cause de son mal de mer, si en plus elle n’avait même pas le droit de se reposer ! Ce fut avec irritation qu’elle ouvrit la porte de sa chambre, laissant ses Pokémon sortir en premier, avant de franchir le seuil et de la claquer avec violence, faisant sursauter une nouvelle Pyroli qui préféra filer dans sa chambre avant de se faire engueuler par sa préfète au regard sombre. A pas vifs, elle quitta son dortoir, faisant voler sa cape rouge qui claquait dans le vent. Rendez-vous devant le dortoir Voltali ? Putain, Ginji allait douiller sévère. Il ne lui fallut que quelques minutes pour atteindre le dortoir, son mal de tête avait augmenté, de même que son irritation. Alors qu’elle arrivait, elle se rendit compte que Ginji l’attendait devant le dortoir Voltali, la voyant venir avec un certain soulagement. Ouais. Tu vas pas être soulagé longtemps mon gars.

« Bon, qu’est-ce que tu – »

Une nouvelle fois, Ginji lui coupa la parole, et elle lâcha un léger grognement d’énervement. Et de quoi il voulait lui parler en plus, de son frère ? Fête en l’honneur des Voltali, pour le nouveau préfet, qui était son frère, ouais, elle était au courant …  Mais, en quoi ça la regardait ? Par contre, quand il lui dit que son frère était avec une fille, elle leva un sourcil. Orren. Une fille. Par la main. Lui, ce gros timide ? Puis il pouvait pas arrêter de parler un peu ? Elle a mal à la tête bon sang ! Quand, enfin, il fit une pause, Aileen lui coupa brutalement la parole pour l’empêcher de recommencer.

« Et tu m’as dérangée pour CA ?! Sans blague Ginji, j’ai eu une journée merdique, j’ai du guider les Pyroli jusqu’au dortoir et les aider à s’installer en répondant à leurs questions, m’occuper de mes Pokémon, expliquer aux nouvelles comment aller récupérer leur starter, les rassurer, leur dire que personne ne les engueulerait parce qu’elles sont en retard le premier jour, j’ai mal à la gorge, à la tête, j’étais en train de dormir, et tu me réveilles pour les histoires de cul de mon frère ?! »

Attends. Retour. Quoi ? Son frère avec une fille ? Mais, c’était juste impossible. Il était (ENFIN !) en couple avec Ruby, puis il était tellement timide que rien que le fait de tenir la main de quelqu’un du genre opposé au sien le faisait rougir de manière excessive. Enfin, sauf si c’était sa main à elle, vu qu’elle était sa sœur. Demi-sœur. Qu’importe. Avec une grimace, elle porta la main à sa tête et se passa une main dans les cheveux. Bordel mais qu’est-ce qu’elle avait mal. Trop de bruit dans ce dortoir.

« Et puis oui, il sort avec Ruby, puis de toute manière il est trop coincé pour ne serait-ce qu’attraper la main d’une fille, déjà qu’il a du mal à lui parler en public, je le vois mal faire le Don Juan devant tous les Voltali ! Elle ressemble à quoi cette nana ? »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3197
Points d'Expériences : 4002
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Sam 13 Sep - 14:15
Ginji Labelvi
      feat Aileen Sôma, Ruby L. Jones, Orren Losvrôk and Loan McNellis



« Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué... »


Hoho.
Aileen semblait énervée. Mais vraiment, énervée. Et pas à cause des agissements de son frère, non, mais à cause de moi. Elle était préfet désormais ? Je l'aurai sans aucun doute félicité dans un autre contexte... Mais ce nouveau job semblait plus agacer Aileen qu'autre chose. Pourquoi ne refusait-elle pas ? Jackie probablement. Il est vrai que je n'aimerai pas subir ses foudres. Au final, les deux semblaient s'en sortir parfaitement pour tétaniser les personnes sous leurs cris enragés. Oui, parce que c'était ce que j'étais là, tétanisé. Enfin, pas vraiment, puisque la violence de ses paroles m'avaient tout d'abord fait sursauter. Actuellement, je me contentais de la dévisager avec une mine quelque peu horrifiée. Lorsqu'elle finit par me demander à quoi ressemblait la fille, je fis deux pas en arrière, légèrement.... Dégoûté. Oui voilà, c'était le mot, dégoûté. Dégoûté du comportement d'Orren. Dégoûté par la colère d'Aileen. Dégoûté par ma lâcheté, ma peur, mon inconscience, mon incapacité à agir seul. Dégoûté, simplement et purement dégoûté.
Étrangement, je ne me sentais plus autant paniqué que tout à l'heure. Comme si le problème me paraissait soudainement anodin. Que c'était le genre de soucis que l'on règle d'un geste de la main, et que l'on balaye d'un mouvement de tête. Je détourne mes yeux d'Aileen et fixe le bâtiment des Voltalis, où la fête battait son plein.

« -Elle fait notre taille, a de longs cheveux verts, porte une robe blanche et a une fleur de Gracidé au dessus de chaque oreille. Il est assez facile de la repérer avec une telle tenue, surtout au milieu d'un dortoir masculin. » Je fis signe à Aileen de laisser tomber « C'est bon, tu peux retourner te coucher. Désolé de t'avoir réveillé pour ça, je n'aurai pas dû te déranger. Bonne chance pour ton rôle de préfet. »

Je fourrais mes mains dans les poches de ma veste et pris la direction de mon dortoir. Harissa ne semblait pas avoir compris le moindre mot de nos paroles, ou du moins leur sens, mais elle avait capté que la tension était soudainement montée et tira la langue à Aileen de manière très snob en guise d’au-revoir. Je devrais sûrement la réprimander, après tout la Pyroli avait bien raison d'être énervé, mais je n'en trouvais pas le courage. Ou plutôt l'envie, j'étais soudainement très las. L'Emolga profita d'un léger courant d'air pour se poser sur mon épaule tandis que je m'éloignais sans un mot de plus d'Aileen. Est-ce que je lui en voulais de m'avoir engueulé ainsi ? Je souhaitais que non. J'étais en tort dans l'affaire, pourquoi lui en vouloir ? Il n'y avait aucune raison, mais quelque chose au fond de moi me fit ressentir une certaine colère à son égard. Je ne voulais pas faire de mal, je cherchais seulement à savoir que faire face au comportement d'Orren.... Au final, Aileen avait évacué toute sa frustration de la journée sur moi. Je ne devais pas lui en tenir rigueur. Je crois.
Tout ceci me rappela alors l'engueulade que j'avais eu avec Samaël à Illumis. Le problème était tout autre et la situation beaucoup moins compliqué, mais j'avais tenu tête au Noctali ce jour-là. Ici, je me suis contenté de détourner le regard et de lâcher l'affaire... Preuve de courage ou de lâcheté ? Le courage, c'était de savoir abandonner quand il le fallait. D'un autre côté, être lâche, c'est fuir ce que l'on craint...
Je me mis alors à culpabiliser. On ne pouvait pas se quitter comme ça, notre amitié en serait sûrement entachée. Je fis un dernier geste de la main sans savoir si Aileen était encore là, puis élevais la voix en espérant qu'elle m'entende.

« -Vraiment désolé, j'espère que tu m'en veux pas trop  » Bien sûr qu'elle t'en veux abruti, elle vient de t’engueuler pour information « J’essaierai de régler cette histoire de liaison en parlant directement avec le concerné... Et puis, Orren n'est pas un idiot, il tromperait pas Ruby devant plusieurs personnes....  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Ven 19 Sep - 11:00
Hmm. Elle y était peut-être allée un peu trop fort. Voilà que le Voltali reculait, s’éloignant d’elle, sans doute pour ne pas prendre un mauvais coup. Qu’est-ce que ça peut être sensible, un Voltali, quand même … Alors qu’elle allait reprendre la parole, Ginji la coupa pour décrire la fille. Grande, cheveux verts, robe blanche, fleurs de Gracidée … Par Arceus, il ne s’était tout de même pas laissé berner par un vulgaire cosplay ? A nouveau, Ginji la coupa sans le savoir, la félicitant du bout des lèvres pour son poste de préfète. Moui, pas comme si elle tenait réellement à le devenir, le dortoir Pyroli n’était pas le plus calme des dortoirs. Enfin, il respectait l’autorité, plus ou moins, il suffisait qu’elle réussisse à imposer la sienne et elle n’aurait pas de problèmes. Et d’un coup, le Voltali tourna les talons pour retourner dans son dortoir. Aileen, surprise, baissa les yeux vers Sphax, qui leva la tête vers elle, lui demandant silencieusement pourquoi il partait comme ça. Avec un haussement d’épaule, elle se mit en mouvement, non pas pour retourner à son dortoir, mais pour suivre Ginji qui s’arrêtait pour lui parler, lui disant qu’il règlerait ça tout seul. Alors qu’il levait la main pour la saluer, Aileen s’en saisit pour le tirer en arrière, lui faisant perdre l’équilibre, et elle passa une main autour de son ventre, se collant à lui pour un câlin de dos. Espérons juste que Ginji ne soit pas aussi gêné qu’Orren avec tout ce qui concerne les contacts féminins.

« Recommençons depuis le début. Bonjour beau brun, t’as passé de bonnes vacances ? Excuse ma mauvaise humeur, j’ai du passer ma journée à gérer les Pyroli, anciennes comme nouvelles, et j’ai mal à la tête. Pour me faire pardonner le fait que j’ai passé mes nerfs sur toi, je te corromprai avec des bonbons, je crois qu’il m’en reste, mais en échange, tu me donnes de l’aspirine, je pense ne plus en avoir beaucoup. »

Comprenant le signal, Sphax recula dans l’ombre et fila dans le dortoir des Pyroli. Par chance, elle avait oublié de fermer la porte à clé, il n’aurait aucun mal à ouvrir la poignée, et Ellie fermerait la porte en partant. Lâchant le Voltali, elle recula d’un pas pour le regarder alors qu’il se tournait vers elle. Ginji avait l’air en forme. Toujours aussi mince malgré la quantité astronomique de bouffe qu’il peut engloutir à lui tout seul, et bien mignon, même s’il n’était pas trop le genre de la brune qui préférait les gens avec plus de … Vigueur ? Un peu moins flemmards, on va dire. Sportifs, voilà. Capables de la suivre. Et elle n’en avait pas encore trouvé. Mais bon, à quatorze ans, elle a le temps quand même hein. Passant ses mains dans son dos, elle sourit au Voltali, lui coupant la parole avant qu’il ne la reprenne pour gueuler ou elle ne savait quoi d’autre. Avec les jaunes, tout est possible.

« Cheveux verts, robe blanche, Gracidée … Pour ce que j’imagine, elle a l’air franchement sexy. Si c’est pas la copine de mon frère, je mets une option dessus. Dis-moi, elle a une belle poitrine ou pas ? Enfin, j’imagine que t’as pas regardé … »

De nouveau, un sourire parfaitement innocent s’étira sur ses lèvres. Oui, elle se vengeait sur le Voltali en le gênant gentiment, ce qui est toujours mieux que de lui gueuler dessus, vous en conviendrez. Jetant un bref regard par la fenêtre, elle vit juste des ombres bouger derrière, ce qui ne l’informait pas trop sur le déroulement des évènements et la présence de cette fille déguisée. Car oui, elle était sûrement déguisée. Personne n’a les cheveux verts à moins de porter une perruque ou de se faire une teinture, comme Audrey qui avait les cheveux bleus et qui venait de se les teindre en rose. Dans la tête d’Aileen, c’était forcément une fille. Aucun mec sensé ne se travestirait en fille, c’est tellement mal vu par la société, à cause de ces histoires de masculinisme, virilité, et toutes ces conneries auxquelles elle n’attachait que peu d’importance. Un homme, déguisé en fille, ce serait tellement improbable, et à la fois tellement génial qu’elle avait repoussé l’idée sans trop réfléchir.

« Tu veux bien aller la chercher, cette fille ? Que je puisse voir ce qu’il en est, avant que Ruby ne croie que son copain la trompe alors qu’ils sont ensemble depuis même pas deux semaines. »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Mer 8 Oct - 17:54
Une seule journée à peine. Quelques heures depuis le le fameux retour. Enfin, le débarquement des nouveaux. L'académie leur réserva par la suite une semaine histoire qu'ils s'intègrent parfaitement à l'établissement. Semaine durant laquelle les anciens n'avaient théoriquement rien à faire, si ce n'est que de vaguer à diverses occupations et aider les nouveaux en détresse qu'ils croisaient. Mais pas de chance pour les Pyroli, Jackie faisait exception à la règle. L'entraînement reprenait dès le premier jour, que cela plaise ou non. Comme d'habitude, personne n'avait eu le courage de discuter les ordres de la "sainte patronne".

Bien heureusement, ce premier était à compter à partir du débarquement des nouveaux, de quoi apaiser les troupes. Mais pourquoi fallait-il y aller, d'ailleurs ? Est-ce que c'était vraiment nécessaire ? Qu'importe ! Quitte à me répéter, les ordres de Jackie ne sont guère discutables. La rousse dût se faire silencieuse durant de longs instants, jusqu'à ce qu'enfin, les demoiselles soient autorisées à partir. Et bien entendu, la préfète veillait au grain pour que personne ne fasse de gaffe. Pour sûr, une certaine demoiselle devait être assez surveillée... Bref ! Après cela, que pourra faire Ruby ? Trop tard pour s'endormir, l'heure du dîner est encore loin et tout le monde préférait flemmarder pendant que les nouveaux élèves s'installer. Dans ce cas, pourquoi ne pas en faire de même ?

La rousse se posta près d'un arbre en périphérie de son dortoir, s'adossant à celui-ci et fermant les yeux en espérant que rien ni personne ne gâche cette journée un peu trop paisible. Mais si ! Gâchez-la ! Je ne veux pas de banalité. Oh ! Mais c'est Aileen qui passe là ! Qu'est-ce qu'elle fallait ? Elle n'a pas l'air très commode, comme si qu'elle était levée du mauvais pied. Bon. Il est vrai que ça avait l'air d'être le cas. Mais ne faisons aucune remarque désobligeante, voulez-vous ? Quoiqu'il en soit, cette mauvaise humeur était assez... intrigante. Presque autant que cette soudaine hâte. Oh oh ! Généralement, cela voulait dire qu'Orren manquait à l'appel, par exemple. Vous vous rappelez de cette fois à Cobaba ? C'était presque pareil. La rousse se leva donc et suivit l'autre Pyroli d'une certaine distance. Bon ok. Peut-être que ça ne la regardait pas, mais la curiosité était désormais bien trop forte. Après quelque temps, la voilà donc dans le dortoir des Voltali. Okay ! Ça ne pouvait être que ça. Mais qu'avait fait le malheureux, cette fois ? Ruby voulait en savoir plus.

Elle s'approcha donc davantage et vit Aileen en compagnie de Ginji. Quoi ? Je suis le seul choqué ? Bref ! Une brève dispute éclata, avant qu'ils ne se réconcilient par la suite. Non ! C'est une blague ? Eux ? Ensembles ? Non ! Franchement ! C'est irréaliste ! Quoique si on y pensait davantage... Pourquoi seraient-ils ici à discuter ensembles et à se chamailler pour un rien ? Cela cache quelque chose. Le plus discrètement possible, Ruby s'approcha donc du binôme. Et à ce moment là, elle entendit quelque chose d'assez... perturbant. En fait, ça parlait bien d'amour, mais pas entre eux deux. La rousse déglutit depuis sa cachette et tenta de prendre la situation dans son ensemble. Mais elle n'y arrivait pas. Tant pis pour la subtilité. Elle sortit de sa pseudo-cachette comme si de rien n'était avec un air ahuri. Elle ne comprenait pas tout, mais saisissait grosso-modo le vif du sujet. Enfin, c'est ce qu'elle croyait.

– DE QUOI ? C'est quoi, cette histoire ? J'ai mal entendu, hein..?!

HRP:
 

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3197
Points d'Expériences : 4002
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Sam 11 Oct - 18:04
Ginji Labelvi
      feat Aileen Sôma, Ruby L. Jones, Orren Losvrôk and Loan McNellis



« Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué... »


Alors que je m'apprête à regagner mon dortoir, quelque chose attrape ma main avant de m'arrêter net. Aileen me fait un câlin en me faisant comprendre à sa manière qu'elle était désolée de s'être emportée de la sorte. Je cligne des yeux, surpris, avant d'esquisser un sourire accompagné d'un haussement d'épaule. Heureusement qu'elle n'a plus l'air de m'en vouloir ! Surtout qu'elle me propose un délicieux cadeau. Je me lèche les babines tandis qu'elle me lâche pour me laisser me retourner, me laissant juste voir son Absol disparaître dans l'ombre. La Pyroli me fait alors un sourire tout en parlant de la jeune fille avec qui était Orren à la fête... Que ?!... Si j'ai regardé sa poitrine?! Je vire soudainement au rouge sous les ricanements de Harissa qui, toujours sans vraiment comprendre de quoi il est question, prend un malin plaisir à me voir dans tous mes états. Sadique.

« -B.. B... Bien sur que non j'ai pas regardé! Tu crois vraiment que moi je... »

Je laisse ma phrase en suspens. Bien évidement qu'elle ne croit pas que je puisse faire ce genre de chose, elle fait ça pour me taquiner. Vivement que je reçoive mon paquet de bonbon moi.
Aileen propose alors ce qui semble être le mieux à faire dans le contexte actuel, aller chercher la fille et mettre les choses au clair. Par contre, je ne sais pas vraiment comment je suis censé m'y prendre, genre « -Salut, tu veux bien me suivre dehors ? T'es avec le copain d'une amie à moi et faudrait qu'on parle un peu. »  ? Bah, je verrai.
Je fais un oui de la tête et tente une nouvelle fois de retourner dans mon dortoir quand l'Emolga pousse soudainement un petit cri d'alerte. Une seconde après, Ruby fond sur nous tel un vautour sur sa proie, et elle ne semble pas joyeuse. Plutôt énervée, même. Enfin, qu'est-ce qui lui pre.... ?
Ô doux Arceus. Quel est le pourcentage chance pour que la fille qui ne doit pas se trouver là actuellement se trouve comme par hasard là en ce moment même ? Le destin a une dent contre moi, on peut en être sur désormais. Même deux je dirai. Ou trois. Toute une bouche en faite.
La panique monte en moi tandis que la cocue rouquine exige des réponses. Pourquoi a-t-il fallut qu'elle entende ? Et puis d'abord, elle a entendu quoi exactement ? Et elle était où à ce moment là ? Et depuis quand ? Elle nous espionnait ?  
Mes yeux vont d'Aileen à Ruby, puis de Ruby à Aileen, puis à nouveau d'Aileen à Ruby tandis que je balbutie une réponse.

« -Euh... Bah... Euh... En faite, il y a... Et puis.... Euh... . Je... Je reviens !»

Sans attendre une quelconque réponse, je tourne les talons et me dirige vers mon dortoir en courant....


Quelques minutes après, je quitte le bâtiment dans lequel la fête bat toujours son plein. La fille aux fleurs de Gracidé se trouve derrière moi, et je lui indique un espace herbu un peu plus loin entre mon dortoir et celui des Pyrolis. Aileen et Ruby s'y trouvent toujours, mais je n'arrive pas à voir si elles sont en train de s'engueuler ou non. Légèrement gêné, je demande à la fille de me suivre jusqu'à elles...

Dans quoi me suis-je embarqué ?

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Ven 7 Nov - 13:38
Le "camouflage" de loan =3:
 

Le brun me traînait hors du dortoir de façon peut délicate pendant quelque mètre. On se dirigeait tout deux vers le dortoir des filles, qui faisait face au nôtre, le dortoir pyroli. Je ne savais pas pourquoi les amies du petit Voltali voulaient me voir...Peut-être leur avait-il dit qu'une fille avec une magnifique robe blanche crème était parmi eux et qu'elle voulait voir la dite robe...Alalala les filles. Je me libérais gentiment de l'emprise du jeune brun.

« Tu es le deuxième Voltali à me traîner ainsi, ce n'est pas très agréable. On ne vous a jamais apprit à traiter correctement les filles dans ce dortoir. Faudrait que je vous l'apprenne. Je marquerai cela sur mon agenda. » Disais-je outré par le comportement de Grotichon enflammé du garçon, le suivant toujours.

« D'ailleurs tes amies, pourquoi allons-nous les voir ? » Lui demandais-je finalement par curiosité. Je n'avais pas remarqué que nous étions déjà arrivés à destination et retrouvais devant le dortoir des Pyrolis, en face de deux jeunes filles, qui semblaient se parler entre elle.

Une brune et une rousse. La Rousse semblait légèrement énervée, je ne savais pas trop pourquoi. Alors que la brune était calme et semblait attendre quelque chose. Toute deux étaient habillées en robe de nuit... Ce que les jeunes d'aujourd'hui nomme pyjama...Elles avaient été tirées de leur sommeil...pour une robe ? Non j'avais beaucoup de mal à croire cela. Personne ne se lèverait en pleine nuit pour voir juste une robe crème faite main...personne de sensé tout du moins.

Je regardais avec un peu plus d'attention chacune de ses demoiselles essayant de comprendre par leur action et par leur comportement pourquoi elle voulait me voir. Commençons par la brune. Elle avait de magnifique et long cheveux brun avec deux petites mèches qui ...* Euh ce n'est pas trop le comportement Loan* * Je sais, mais regarde ses cheveux font des mèches qui ressemblent à des oreilles de petit animale adorable...il me faut une perruque comme cela...c'est vraiment trop mignon...* Racontais-je par la pensée à ma douce starter.

Enfin bref passons, elle avait des yeux violets...*Il faut que je pense à acheter des lentilles de cette couleur* *Je note.*... Donc oui, des yeux violets qui me scrutaient de la tête aux pieds. Je ne pus m'empêcher d'avoir un sourire charmeur envers la jeune fille quand je vis cela. La rousse, elle, n'attirait pas vraiment toute mon attention et pourtant, Arceus sait à quel point je devrais l'observer. Ma petite Girafe gardienne me rappela ce point. Je posai mon regard sur la jeune fille, elle était plutôt jolie...sans plus, enfin pour moi. Elle semblait surprise de me voir tout comme ça camarade brune.*... Bizarrement je sens qu'il y a comme qui dirait Ohmassacre sous Racailloux...Pas toi Grimm?*

*Sincèrement, Loan je ne pense qu'a m'amuser là. C'est marrant de faire croire que tu es une fille surtout à eux...* La phrase de ma Girafarig m'interpella. Elle savait une information que je ne connaissais pas. *Grimm... Tu sais ce qu'ils me veulent ?* *...Qui sait....hihi tu verras cela par toi-même.* me disait-elle par la pensée.En gros elle le savait, mais ne voulait rien me dire...Cela était fâcheux. Je la regardai d'un air sceptique avant de parler aux jeunes pyrolis.

« Euh...Bonsoir, il parait que vous vouliez me voir. Il y a un problème ? » demandai-je aux jeunes filles présentes d'une voix plus que féminine.

Spoiler:
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué... 1469463719-brodiva
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Ven 7 Nov - 15:41
Gêner Ginji était vraiment trop facile. Il suffisait de le taquiner un peu et il rougissait comme une tomate bien mûre. Il avait suffi qu’elle lui demande d’un ton amusé s’il avait maté la poitrine de la demoiselle, et le voilà qui changeait brutalement de couleur. Bref. Ginji avait accepté d’aller chercher mademoiselle. Et alors qu’il allait tourner les talons, il y eut un bruit, et l’Emolga perché sur la tête du Voltali lâcha un couinement d’alerte, et Aileen se retourna brusquement menaçante, pour voir Ruby sortir d’un fourré. La colère remplaça bien vite la surprise. Après tout, Aileen avait encore mal à la tête, et s’il y avait une chose qu’elle détestait plus que tout, c’était bien les fouineurs. Serrant les poings, Aileen laissa silencieusement partir Ginji, et dut se faire violence pour ne pas écraser son poing fermé dans le visage de la pseudo petite copine de son frère. Calme. Rester calme. Frapper Ruby la défoulerait sur le moment, mais ça ne ferait pas passer sa hargne. Quand la porte du dortoir des Voltali se referma sur un chuintement discret, la jeune préfète laissa brusquement éclater sa frustration.

« Ca te prend souvent de suivre les gens pour espionner leurs conversations ? C’est quoi ton délire, t’es en manque de vie sociale et tu veux la combler en stalkant celle des autres ? Puis franchement tu trouves pas que ta jalousie est vachement mal placée pour le coup ? »

Sphax, qui venait de revenir, fit doucement pression sur son poing fermé pour qu’elle se calme, et elle le desserra un peu pour laisser glisser ses doigts sur la douce tête de l’Absol rouge qui lui lécha la paume de la main pour lui demander de se calmer. C’était un peu mort. Aileen détestait être espionnée, sans doute parce qu’elle-même venait d’être acceptée dans la filière des espions.

« Ca fait, quoi, deux semaines, trois, que tu sors avec lui, t’as pas trouvé cinq petites minutes à passer en sa compagnie, et maintenant tu sous-entends qu’il s’en serait trouvé une autre ? Comme je le comprends ! Que tu manques cruellement de confiance en toi, j’en ai rien à foutre, c’est pas mon problème, mais ose encore une fois dire ou sous-entendre que mon frère est indigne de confiance, et j’te mets ta jalousie bien profondément là où je pense ! »

Ellie lâcha un petit couinement pour lui signaler que des gens approchaient. Toujours en colère, la brune se tourna souplement, faisant voleter ses longs cheveux, et vit Ginji qui revenait d’un pas timide, comme conscient qu’il interrompait une engueulade dans laquelle il aurait préféré ne jamais être mêlé. Facile à comprendre. Derrière lui venait Orren, qui se demandait sans doute ce qu’il se passait, et la demoiselle en question. Grande, longs cheveux verts, jolie poitrine, robe crème apparemment faite main, voix fluette un peu gênante qui grimpait dans les aigus, qui semblait la mater comme pas permis, s’arrêtant sur ses yeux violets puis sur ses oreilles de lapin, comme disait sa mère. Aileen se retint pour ne pas passer les mains sur ses cheveux pour aplatir ces deux petites pointes rebelles, et rendit son regard, quoiqu’un peu trop hostile, à la demoiselle qui leur demandait s’il y avait un problème. Sphax fit doucement pression sur sa main pour l’empêcher de répondre trop vertement à la fille qui n’y était pour rien. Cependant, Aileen lançait un deuxième regard sur elle. Gracidées. Cheveux verts. Cosplay de Shaymin. Une mèche rousse s’échappait discrètement entre les longues mèches vertes, et à bien y regarder, la poitrine semblait fausse. Sa main fusa dans un geste rapide, arrachant les cheveux verts, emportant une perruque douce au toucher avec elle, laissant apparaître une masse de cheveux roux ébouriffés. La perruque en main, Aileen se tourna à nouveau vers Ruby, la lui mettant presque sous le nez.

« En en plus, tu me fais une putain de crise de jalousie pour un GARCON ?! Tu as si peu confiance en mon frère que tu crains la concurrence d’un GARCON qui porte une perruque et une paire de faux seins ?! Mais tu te fous de ma gueule ?! »

Et d’un coup, l’information lui monta au cerveau. Son regard s’ouvrit légèrement de surprise, et retomba sur la perruque verte, avant de se relever vers le garçon roux. De nouveau la perruque. Et le garçon. Dans sa tête, deux idées s’affrontaient. La première, faiblarde, chuchotait qu’il avait quand même un sérieux grain. La seconde, plus puissante, lui disait qu’il était carrément génial. Les deux l’emportèrent. Il avait un grain … Et il était génial. Un léger sourire fleurit sur ses lèvres alors qu’un gloussement involontaire en sortait, et elle éclata brusquement de rire, sous le regard blasé de son starter qui ne comprenait pas pourquoi elle passait de la colère aux rires avec autant de facilité.

« Haaaa, c’est un garçoooon, haaaaa, Ginjiiii t’es vraiment trop naïf, c’est un garçon et tu vois une nana, sérieux, merci, merci de m’avoir réveillée, j’avais jamais autant ri, haaaa bon sang je vais mouriiiiir … »

L’ambiance était carrément plombée. Ruby était jalouse, Ginji était gêné, Orren avait l’air en colère, le garçon roux s’amusait bien, et elle était morte de rire à n’en plus pouvoir s’arrêter. Sphax, qui venait de comprendre, lâcha un profond soupir désabusé. Il ne comprenait vraiment pas les humains et leurs manières de s’habiller. Un garçon, qui portait une robe, rien de très hilarant pour lui, pas la peine de se rouler par terre non plus. Laissant sa dresseuse hoqueter de rire, il s’approcha de Ginji pour qu’Ellie, assise sur son dos, lui tende le paquet de Fraive Tagada qu’elle tenait entre ses petites mains. Voilà qui devrait le consoler d’avoir été traité de naïf devant toute la petite assemblée. Enfin, il savait qu’Aileen s’excuserait plus tard. Avec un paquet de bonbons plus gros que celui-là. Cessant finalement de rire, la brune se frotta les yeux pour effacer les petites larmes d’amusement, et tendit la main vers le garçon-fille pour lui rendre la perruque qu’elle serait toujours entre ses doigts fins.

« Désolée, c’est, hrm, les nerfs. Tiens, je te la rends. Alors, elle a un petit nom, la très jolie princesse ? ♥ »

Maintenant, il fallait juste voir si ce joli rouquin aux yeux verts était joueur ou pas. Mais vu le costume, il y avait des chances pour qu’il le soit, et qu’elle trouve enfin quelqu’un avec qui s’amuser …

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3197
Points d'Expériences : 4002
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   Jeu 27 Aoû - 15:27
Ginji Labelvi
      feat Aileen Sôma, Ruby L. Jones, Orren Losvrôk and Loan McNellis



« Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué... »


Cette soirée va de gaffe. En gaffe.

Mais ça, je ne suis pas encore censé le savoir. Alors que j'entraîne la jeune fille avec moi en dehors du bâtiment Voltali, celle-ci finit par me poser une question sur le pourquoi du comment je la force à quitter la fêter...

Gêné par la remarque faite juste avant, je lui lâche la main lorsqu'elle fait un mouvement pour se libérer, avant de balbutier une réponse.

« -Ah ! Euh ! Désolé ! Je voulais pas être brute ! Pardon ! Je... » je m'incline pour m'excuser, avant de me redresser « En fait on... On aurait quelques questions au sujet d'Orren... Vraiment désolé de te déranger avec ça, mais tu dois me suivre ! »

Bien que légèrement stressé par tout ça, j'avance jusqu'à Aileen et Ruby, suivi par la jeune fille. Et... Oh. C'est marrant, on dirait qu'il y a de l'orage dans l'air. C'est le spé elek qui vous le dit ! Aileen est légèrement en train d'engueuler Rouquine, mais ne comprends pas vraiment à quel sujet, puisque j'entends à peine la fin de sa dernière phrase. « ...j’te mets ta jalousie bien profondément là où je pense ! » …. Bah où ça ? Dans l'oreille ? Pourquoi elle voudrait faire ça ? Et puis c'est faisable au moins ?... Puis c'est quoi ces questions d'abord ?!

Comprenant vaguement grâce au mot  « jalousie» qu'il est surtout question des sentiments actuels de Rouquine à l'égard d'Orren, je me mets entre les deux Pyroli pour tenter de calmer Aileen.

« -Nah ! Vous engueulez pas ! Attendez un peu qu'on sache au moins toute l'histoire !... Fin non n'attendez pas, vous engueulez pas tout court, même quand on saura ce qu'il se passe, mais voilà quoi !  »

Sauf que mon intervention tombe dans le vide, puisqu'Aileen est plutôt occupée à fixer la jeune fille, dont je ne connais d'ailleurs toujours pas le nom. Et là, d'un coup, sans que je ne comprenne pourquoi, elle passe sa main das les cheveux de la fille et... Les arrache aussitôt ?! Mais enfin Aileen, on n' arrache pas les cheveux des gens, qu'on soit énervé ou non !... Koa ? Ce ne sont pas ses cheveux ?...

Mon cerveau a un léger bug mental. Attends. Si ce n'est pas une vrai perruque. Que la fille est en fait en garçon. Ça voudrait dire que...

« -Mais alors Orren est.... ? AAAAAAAAH. Euh. Je. D'accord. Ok. Pas de soucis. Non mais il a le droit. J'vais pas le juger. C'est mal de juger les gens. Tant mieux s'il est épanoui, hein. Ça surprend. C'est tout. Un peu. Quoique. Quand on y repense... »

Mais apparemment, je suis le seul à penser comme ça, puisqu'Aileen reprend aussitôt son engueulade sur Ruby parce qu'elle... AH NON. J'AI DIT PAS D'ENGUEULADE. Je tente de m'interposer une nouvelle fois, tout craignant de me prendre un Falcon Punch à tout moment de la part de l'une des deux filles.

« -C-c-calme toi Aileen ! Elle pouvait pas savoir ! Hein ? Pas vrai que tu pouvais pas savoir Ruby ? Sinon elle serait jamais sortie avec lui, puisqu'aux dernières nouvelles Ruby est une fi... Attends. Rassure moi. Rouquine. Ne me dis pas que tu portes une perruque, toi aussi. Parce que sinon, ça voudrait dire que... Je t'appelle Rouquine pour rien ?!  »  

Je ne comprends plus rien, je suis perdu, mais alors totalement... Surtout que, ooooh, qui c'est qui nous a rejoint mais que je n'ai pas remarqué ? Ce cher Orren, enfin ! Et Aileen qui part dans un fou rire chelou digne d'un grand méchant. Sisi, son rire est vraiment flippant. Peut-être que c'est parce que je suis super tendu, aussi. Et que je ne comprends toujours rien.

« -Euh.... OK ! D'accord !  On oublie tout ! J'ai fait une grosse gaffe ! Je suis désolé désolé désolé ! Je voulais pas ! J'ai juste cru que... Et que du coup bah... Sauf qu'en fait... Fin voilà quoi ! Excusez-moiiiiiii ! Promis, je ferai plus gaffe la prochaine fois ! Je vérifierai d'abord si ce sont de vrais seins !... EUH NON JE FAIS PAS CA MOI ! Orren, tu t'en chargeras, ok ? Et du coup. Bah. Hum. On fait la paix ! D'accord ? On fait tous la paix ! On se prend tous par les mains et... Vous venez boire quelque chose au buffet Volta ? On allait faire une partie de Monorpaly ! Je suis sûr qu'on va bien s'amuser ! Pas vrai ?...  »  

Tentant d'apaiser les tensions tant bien que mal, j'ai toujours l'impression qu'il y a une ambiance de plomb... Raaah, et tout est de ma faute !

Au final, Ruby et Orren préfèrent retourner à leurs chambres respectives, semblant toujours un peu... Irrités. Aileen semble s'amuser un peu avec la fi-euh le garçon, mais finit elle aussi par regagner se chambre, lui faisant bientôt de même. Moi je reste là, seul, entre les dortoirs Pyrolis et Voltalis, toujours un peu... Déboussolé ?

Je finis par lâcher un soupir fatigué, avant de secouer la tête.

« -... Pouah. C'est vraiment compliqué. Je vais me contenter d'aimer mon frigo môa, hein...  »  

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...   
Amour ? C'est pas une variété de pomme ça ? Celle entourée de sucre ? Pouah, compliqué...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :