Partagez | .
Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]
 Scientifique Novice
avatar
Scientifique Novice
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476

MessageSujet: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Ven 12 Sep - 20:35



 
❝ Le malheur des uns fait le bonheur des autres ! ❞
† Kaleb Blake / Nami Kisuke †

Aujourd’hui, Tiplouf se sentait étrangement heureux. Ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais vous répondre maintenant. Mais quelque chose me disait qu’il allait se passer un évènement important dans la journée. Mymi semblait veiller sur l’œuf que nous avions reçus tantôt. Elle le fixait à longueur de temps et ne souhaitait jamais le laisser sans surveillance. A chaque fois que nous allions quelque part, elle souhaitait l’emmener avec elle. Mais c’était risquer justement, j’avais peur de le casser… Alors je tentais de lui expliquer tant bien que mal que je ne pouvais pas risquer de le briser en pleine mission ou autre part. Même en promenade, il suffirait qu’une tierce personne me bouscule pour qu’il tombe et que Ptiravi devienne une  omelette. A force de lui expliquer, je pense qu’elle avait compris et qu’elle savait faire la part des choses même si c’était compliqué de la forcer à ne pas prendre son précieux avec elle. Mymi avait des réactions de maman, c’était étrange mais tellement mignon. Ce n’était pas son œuf, ni son enfant mais elle sentait que ce Ptiravi allait faire notre bonheur. Peut-être que Tiplouf était content justement parce que nous avions un nouveau compagnon avec nous, malgré qu’il ne soit pas encore réellement présent.

Il y avait du mouvement dans les couloirs, les filles semblaient s’activer et je pouvais remarquer plusieurs connaissances à toute vitesse devant moi. Que se passait-il ? Lorsque je pointais mon nez dehors, toute l’agitation me désorientait. Et puis, un message sur mon iPok m’interpella. Mme Jauplain s’adressait à toutes les filles Givrali et annonça une petite journée de sortie. De quoi nous occuper un bon moment ! Nous avions le choix de l’endroit, et de ce que nous souhaitions y faire. Les commérages sur le bois de la brume fusaient dans le couloir, et ces histoires racontant que pleins d’élèves s’y aventureraient la nuit pour se faire peur m’intéressait. D’après les ragots, tous les froussards seraient partis de cet endroit et laisseraient pour la plupart du temps, leurs objets. C’était vraiment sympathique de leur part puisqu’ils allaient faire une heureuse pour la journée ! Plusieurs rangs se formaient, et je voyais déjà les dortoirs se mélanger. Chacun commençaient à avancer, mais je ne voulais pas partir de suite. Je n’avais pas le matériel adéquat et surtout, je n’avais pas Akty avec moi. Mes deux Pokémons étaient restés dans la chambre en attendant que j’observe la raison de l’agitation précédente.

Direction la chambre, l’armoire puis la salle de bain. J’enfilais des bottes hautes car: qui dit bois, dit ronce, qui dit ronce, dit piqûres, et qui dit piqûres, dit démangeaisons ! Et je n’avais nullement envie de passer ma journée accroupie à me gratter le bas des jambes. J’enfilais une paire de gants doux pour fouiller les endroits humides ou la terre sèche, et j’étais fin prête. Je mis une ceinture noire avec des emplacements de PokeBall que je ne trouvais pas souvent utile. Akty serait certainement à mes côtés et Mymi attendrait patiemment que je l’appelle, accrochée à la ceinture. Je ne m’étais pas du tout trompée, à peine la porte du dortoir fermée et mon pingouin préféré sortit de sa Ball tout excité à l’idée d’aller se promener dans un endroit aussi sympathique que les Bois de la Brume. A ce que j’avais entendu dire, une brume incessante plongeait les bois dans une ambiance assez lugubre, et c’est ce qui attirait les jeunes élèves. Mais généralement, les bruits étranges de la nuit les faisait tous fuir et détaler comme des Laporeilles. Ca n’allait pas être mon cas, puisque nous étions en pleine journée, mais qu’en prime… J’adorais ce type d’endroit.

Il n’y avait déjà plus personnes dans la grande cour de l’Académie, je devais certainement être la dernière des élèves encore dans l’enceinte de l’école. Ou certains avaient décidés de ne pas participer à ce petit évènement sympathique. Je marchais tranquillement en direction des bois jusqu’à ce que les feuillages recouvrent complètement mon champ de vision. J’entrais dans le lieu lugubre, et la brume recouvrait mes jambes. Les grands arbres couvraient presque les rayons du soleil et on se croirait presque dans un monde complètement différent, alors que derrière ces grandes feuilles, se trouvait la route qui menait à la Pokémon Community. Le vent soufflait les feuilles, amenant une ambiance encore plus pesante que précédemment. Aucun son ne venait déranger le calme de ces bois, et j’imaginais venir ici la nuit. Cela devait réellement être flippant. Mais Akty semblait complètement penser le contraire. Il commençait déjà à avancer, le bec au sol à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Il ne perdait pas le nord lui ! Alors j’appelais Mymi à la rescousse quand des bruits de pas retenaient mon attention… Quelqu’un était en approche !


HRP: Voilà, j'ai commencé en espérant que cela vous plaise ! Je n'ai pas donné de nom pour celui qui arrive après moi, je vous laisse le libre choix de répondre dans l'ordre qui vous convient ! N'hésitez pas à me dire si quelque chose ne vous plait pas Wink



Dernière édition par Kathleen Arktycia le Dim 12 Oct - 16:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3742-0268-a-la-recherche-des-legendes-tarja-termine-mentali#40486 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3745-tarja-jensen-mentali
 Scientifique Novice
avatar
Scientifique Novice
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Dim 14 Sep - 1:35

Gauche, droite... Gauche ? Non droite ! Gauche cette fois-ci ? Non toujours pas. Droite alors ! On tournait en rond. C'est difficile de prendre des décisions lorsqu'on court. Encore plus dans une forêt. Oui, aujourd'hui on se ressourçait. Petit échauffement dans la forêt, l'air vivifiant rafraîchissait mon esprit. J'étais assez loin de l'Académie pour souffler un bon coup. Et Boo également. Hélas, on était complètement paumés. On tentai de ne pas trop se péter la tronche contre le sol mais c'était difficile avec toutes ses ronces, ses écorces d'arbre, les racines apparentes et celles dissimulées sous les touffes d'herbes. Plusieurs fois je m'étais pris les pieds dedans. En fait c'était peut être pas très intelligent de courir ici. Nous avions donc entamés une petite pause. La brume s'était levée. L'endroit était assez effrayant en fait. On se serait crû dans un film d'horreur de série B. Même les pokemons étaient aux abonnés absents. Il n'y avait rien que nous deux, du moins c'est ce que je croyais. Je n'avais pas réellement fais attention, je suis peut être un peu étourdi qui sait. Mais je m'étais appuyé contre un arbre, histoire de m'adosser tranquillement le temps de reprendre mon souffle, et surtout établir un plan avec Boo afin qu'on rentre en un seul morceau. J'avais pris des pierres, un bâton, et je traçais quelque chose sur le sol pour lui faire une sorte de carte. Ses petites griffes allaient être fort pratique, je comptais le faire grimper à un arbre pour prendre de la vision, et me guider afin qu'on puisse rentrer. Mais quelque chose d'étrange s'était produit. L'arbre s'était « décalé » sur le côté.

Je m'étais retrouvé contre le sol allongé, j'en profitai pour regarder en l'air voir ce qu'il s'était produit, avant de remarquer que ledit arbre possédait une drôle de petite touffe d'herbe au sommet. Des branches en forme de mains. Des racines en forme de pattes. Un air effrayant. Oui. C'était bel et bien le pokemon spectre nommé Desséliande. Ses plusieurs « pattes » s'il on peut dire ça comme ça, faisait qu'il se déplacait de la même façon qu'une arachnée. Mon Ipok m'informa que ces pokemons étaient assez dangereux contre ceux qui abîmaient la forêt. Je n'avais donc pas réellement à m'inquiéter. Sauf que le bougre était assez coquin. Il appela les autres treants à la rescousse. Ni une ni deux, c'était une armée de miniatures Brocélôme et quelques autres copains de la forêt qui s'étaient joint à nous. Alors bon. Inutile de vous faire un dessin. J'avais jeté le bout de bois, la pierre, écrabouillé le plan que nous avions établi... Et on courrait de plus belles. Never look back. Impossible de regarder derrière moi. Mon champ de vision couplé d'une remontée d'adrénaline des plus pures, je prenais des décisions très rapidement pour tenter de les semer. Mais cet endroit semblait... Interminable.

Au bout d'un moment plus rien. J'avais plus tellement la force de sprinter, donc il fallait s'arrêter un peu. Puis en regardant derrière moi, plus personne. C'est alors que la terre s'ébranla partout autour de nous. Le vent soulevait les feuilles, quelques-unes formaient un tas qui tournait avant de s'écraser au sol. Un tremblement de terre ? Un ouragan ? Allez savoir ce qu'il se trame ici ! Je cherchais Boo du regard, au sol mais également dans les arbres. Il n'était plus là. Vraiment inquiet, je fis machine arrière afin de voir où est-ce qu'il pouvait se trouver. Impossible de remettre la main dessus. C'était incroyable comme situation, certainement la première dans ce registre. La terre ne bougeait plus, le vent s'était arrêté, comme si nous étions sur « Pause ». Le vent ne circulait plus. Les arbres restaient fixes. Même lorsque je respirais il n'y avais plus cette petite « fumée » blanchâtre devant ma bouche afin de me faire remarquer qu'il faisait un peu froid. Je criais, mais aucun son ne sortait de ma bouche. Puis, quelque chose me pinça les joues. Avant que cette petite force spirituelle me mis une grosse torgnole en pleine face...


...Et que je me réveillai. Putain de rêve étrange. Mon petit ourson mal-luné tentait de me réveiller depuis tout à l'heure, sans succès. Ses griffes avaient légèrement tranché la chair de ma joue, mais ce n'était pas voulu. C'était pas l'hémorragie non plus, mais ça piquais pas mal ! A cet instant présent, je m'étais demandé « Si c'était un Ursaring, est-ce qu'il m'aurait décroché la tête en voulant me réveiller ? » Je n'osais même pas y penser. Bref ! On était dans « Le bois de la brume » un endroit complètement paumé à mon goût. On s'était fait un petit footing, et par la suite je m'étais posé contre un arbre. Un baîllement entraînant un autre baîllement, j'avais fermé les yeux quelques instants... Quelques secondes pour me reposer... Secondes ayant virés à des minutes. J'étais tout de même bien paumé. On s'était levé, direction quelque part... Je repensais à ce rêve. Une tempête, un tremblement de terre, mon pokemon qui disparaît, des arbres spectres... Tout ça ne signifiais rien de bon. Si j'étais une sorte de voyant arnaqueur, je dirais que c'est un mauvais présage. Que la forêt me fait comprendre que je ne suis pas à ma place ici, et qu'elle souhaite me voir quitter ces lieux. Bien entendu, je ne suis pas un charlatan. Je ne croyais pas à ces trucs de bonnes femmes non plus d'ailleurs. J'étais juste un peu fatigué. C'est vrai que les entraînements deviennent de plus en plus intensifs, il fallait également prendre le temps de se reposer quelques fois. Bon. Et maintenant, que faire ?

▬ Y'a quelqu'un ?! Criais-je afin d'être fixé sur un point important. Soit j'étais seul et paumé. Soit il y avait d'autres personnes dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3732-0267-il-me-manque-plus-qu-un-alohomora-pour-ouvrir-toutes-les-portes-que-je-desire-fini-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3746-mercier-soraya-voltali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Dim 14 Sep - 16:04

- Non, je ne prendrais pas votre putain d’œuf !
- Il le faut, demoiselle, il le faut. Ce n'est pas une question de désir, mais de nécessité pour votre avancement spirituel.


Les cris de la blonde fusaient dans la rue commerçante. C'était le matin, très tôt, et l'ambiance estivale s'était totalement évaporée. La populace commençait déjà geindre, balayer le devant des boutiques, faire les inventaires, et... Interpeller les passants. Nami avait eu la merveilleuse idée de se lever tôt, ou plutôt de ne pas se coucher, pour aller se promener en ville de bon matin, dans le but de découvrir la diversité sociale de l'île. Renfermée sur elle-même, la demoiselle faisait la moue depuis la rentrée, évitant les gens ou les humiliant ouvertement pour cacher son mal-être. Elle n'arrivait pas à converser normalement avec eux, ne serait-ce que durant une flopée de secondes. Chaque fois, elle se mettait dans une situation aussi bizarre qu'elle, et pour éviter les moqueries, elle piquaient les autres avec sauvagerie. Pour une fois, elle avait voulu passer un moment normal, sans questionnements, avec ses deux compagnons. Fuir la réalité pour aller dans une rue commerçante à l'aube. Elle croisait des minots qui rentraient de soirée, duvet sous le bras. Ils semblaient dégoûtés par l'air matinal, tandis qu'ils avaient passé la nuit dans un formidable aqua. Elle leur avait souri avec gène, ce qui ne fut guère rendu. Pourtant, elle se croyait jolie, la Nami, du moins assez pour mériter un regard.

- Je n'ai pas un jeton ! Faudrait limite que tu me payes pour que j'accepte cette horreur. Un œuf de... De...

Revenons au point initial, au centre de l'action. Nami, durant sa balade, avait rencontré un type étrange, dans le croisement d'une rue sombre. Il lui avait dit de venir, ce qu'elle avait fait. Pur masochisme. Elle croyait avoir à faire à un vendeur d'herbes, mais non. Il voulait lui filer un œuf de... Le mot était insupportable à dire.
Ça gueulait dans tous les sens, demoiselle sortait de ses gonds. Jamais elle ne s'occuperait d'une bête pareille, jamais. C'était contraire à son idéologie féline. Sa colère était immense, car ce gourou essayait de la persuader depuis une demi-heure. Quand elle partait, il lui courrait après, disant que la destinée les réunissaient ici. La demoiselle devenait folle de rage, mais au fur et à mesure, elle se laissa convaincre de le pouponner jusqu'à son éclosion. Après quoi, elle échangerait la bestiole. Elle savait qu'elle ne pourrait jamais lui donner tout l'amour qu'il lui faudrait. Jamais elle ne le comprendrait. Ce serait dur pour un bébé de se retrouver avec une dresseuse aussi peu aimante. Alors à quoi bon faire un effort ?
Au bout d'un moment, elle plaça l’œuf dans son sac, totalement résignée. Nami quitta l'homme en lui lançant un regard plein de dédain, ignorant toujours ce qu'il avait a gagner à lui filer un œuf comme ça. Décidément, la journée commençait fort.

Elle ne voulait pas rentrer comme ça. Il fallait s'habituer premièrement à la présence de l'élément ovale dans son sac en cuir. En plus, c'était lourd. Horreur, horreur, horreur. Il fallait qu'elle ramène quelque chose d'autre pour ne pas être la risée. Comment se justifierait-elle de ramener un œuf de .. ? Une fouille était nécessaire, obligatoire. Histoire de vie ou de mort. En sortant de la ville, elle remarqua la lisière d'une forêt. La demoiselle s'y engouffra sans réfléchir. Les ronces lui tranchèrent sa peau laiteuse qui n'était pas couverte par son petit short à motifs poignards. Elle râla de plus en plus, mais demeura assez courage pour continuer sa route dans le bois brumeux, au point de s'y perdre. Une atmosphère mystique lui fit oublier ses petits tracas du matin, la plongeant peu à peu dans une sérénité inexpliquée. Elle se trouvait seule dans une nature divine, la ramenant à l'état de vulgaire être vivant. Quel moment magi...

- Y'a quelqu'un ?!

Ou comment briser sa nouvelle paix intérieure. Une voix de mâle avait résonné. En entendant l'herbe remuer, la blonde constata que le protagoniste était à quelques mètres d'elles. Elle ne le connaissait absolument, mais l'avait reconnu. C'était un nouveau, tout comme elle, mais nettement plus performant. Pendant que la minette flânait, lui était devenu un coach. C'était une fonction très intéressante, et Nami lui aurait sûrement demandé quelques services pour Alcide si ses poches n'étaient pas vides de jetons.

- Non, Kaleb. Tu es seul. Tout seul, murmura t-elle d'une voix espiègle.

Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Novice
avatar
Scientifique Novice
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mar 16 Sep - 11:15

Après l'accord d'Ambre, et son absence imprévue, nous continuons le RP sans elle. Ambre a décidé de ne pas y participer pour éviter de ralentir l'avancement de la fouille. Je post donc la suite en espérant qu'elle reviendra vite !



 
❝ Un évènement tant attendu, mais tellement inattendu !❞

Ces bruits provenant des divers feuillages derrière moi ne m’inspiraient guère de confiance. Et pourtant, en approchant, Mymi ne trouva qu’un pauvre petit Aspicot en mal. Elle me confia par la pensée qu’il semblait coincé dans les ronces. Akty bomba le torse et se jeta sur les branchages dotés de pointes et commença un travail acharné. Des coups de becs par-ci, des coups de bec par là et les ronces finissaient par céder. Le petit ver couleur terre sèche était enfin libre et me regarda de ses tout petits yeux noirs. Il était attachant, mais je ne pouvais pas encore le prendre avec moi. Il s’en alla, me laissant alors avec mes deux Pokémons chéris.

‘Il te remercie et t’aidera un jour, il a promis !’

Oui, c’était Mymi qui m’envoyait ses ondes afin de traduire les paroles du petit Aspicot. Et vous remarquerez qu’elle savait enfin faire des phrases correctes. Cela était apparu quand le Ptiravi est arrivé dans notre vie. Même sans qu’il ne soit réellement parmi nous, elle se sentait déjà plus mature qu’avant même si elle reste complètement déjantée ! Mais cela me faisait très plaisir de voir que mes Pokémons faisaient des efforts. Et en parlant d’efforts, il fallait peut-être qu’on se bouge de là. Cette forêt brumeuse est réellement étrange et je me sentais attirée par le cœur de cet endroit. Je demandais à mes Pokémons de suivre en faisant attention à toutes les racines et ronces qui jonchaient le sol. L’incident du petit Aspicot pouvait nous servir de leçon puisque n’importe qui pourrait se retrouver coincé là-dedans. Surtout Akty en fait. Vu sa petite taille, il aurait très bien pu se coincer les pattes dans ces branchages et se blesser. Mais il était assez prudent pour ne pas tomber dans le piège des Bois. Et nous avancions toujours plus au travers de la brume. Seul mon pingouin pouvait voir ses pattes, la fumée blanchâtre recouvrait les pieds de ma Mime ainsi que les miens. Ainsi, je demandais au petit être des mers de nous guider afin que nous ne nous blessions pas.

Cet endroit était tellement perdu que j’avais peur d’y rester bloquée. Je ne savais même pas si j’allais retrouver le chemin du retour maintenant. Mais en avançant encore plus profondément, je remarquais deux silhouettes au loin, et surtout une voix qui demandait s’il y avait quelqu’un dans les parages. Quelqu’un aux cheveux longs, et un autre aux cheveux courts. Je continuais la route dans leur direction avant de voir que celui aux cheveux écourtés et ébourrifés était finalement un jeune homme que je connaissais parfaitement bien. Et oui, je veux bien sûr parler de Kaleb, ce garçon tellement craquant et amical, le seul à qui je me suis réellement attachée depuis que je suis arrivée à la Pokémon Community. Peut-être parce que c’est le premier élève que j’ai rencontré en arrivant ici, et qu’un lien s’est tissé directement entre nous deux. L’autre personne était une jeune fille aux cheveux blonds, ondulés telle une algue portée par les eaux. On aurait dit une sirène. Son visage me disait vaguement quelque chose, mais je ne pouvais vous dire son nom. J’avais certainement dû la croiser au hasard dans l’école, peut-être même dans le dortoir des Givrali. Mais cela reste très incertain ! Je l’entendais murmurer quelque chose que je ne pouvais déchiffrer. Et Akty la regardait avec un regard très méchant.

J’avais l’impression qu’il ne supportait jamais les nouvelles rencontres. Déjà avec Kaleb, cela avait été difficile. Enfin, pas avec le garçon en lui-même mais bien avec son Pokémon. Son ourson était d’ailleurs au chevet du jeune homme, et une griffure trônait sur son visage. Je me demandais bien ce qu’il lui était arrivé dans cette forêt. Les branches sont pointues, il est facile de se blesser. Alors il se pourrait qu’en marchant, un des bras des arbres environnants lui ait tranché son joli petit minois. Mais j’étais loin du compte, seulement je ne le savais pas encore. Et puis Akty se précipita sur le Teddiursa, comme ça sans aucune raison apparente. Il s’approcha de lui et plongeait son regard défiant dans ses yeux. Il tapota son épaule et une lumière éblouissante s’empara de la forêt sombre et brumeuse.

‘Tiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii….’

Quelque chose se passait et je n’avais même pas eu le temps de saluer mes camarades. Akty était entrain de changer sous mes yeux. Pourquoi maintenant ? Qu’est ce qui faisait qu’il changeait directement ? Teddiursa semblait lui faire un effet terrible. Non pas, de l’amour mais bien un effet combattif et motivant. Lorsqu’il était en présence de cet ours, il se sentait si fort et si fier de l’avoir vaincu à son premier combat. Il y avait une certaine complicité naissante entre les deux compères, et mon Tiplouf ne pouvait plus se passer de son collègue. Après un mois complet avec Akty, à sortir chaque jour de la semaine avec lui, à accomplir les mille et unes folies, il devenait plus grand et plus fort.

‘Kaleb ! Oh mon dieu… !’

Mon regard se tourna vers la demoiselle à la chevelure de déesse et remarqua que le changement d’Akty en Prinplouf avait ébloui tout le monde. J’étais tellement excitée de l’évènement que j’en avais oublié mes bonnes manières. Je lui faisais signe de s’approcher, et tentais de me calmer. Ma respiration était soutenue, mon cœur allait s’arracher seul de ma poitrine, les larmes voulaient quitter mon corps mais étaient retenues par une sorte de lien invisible. J’avais réellement du mal à accepter que Tiplouf soit devenu un beau et grand Prinplouf. Il venait de changer d’apparence et son côté ‘petit et mignon’ venait de laisser place à ‘moyen et fier’. Sa façon de bomber le torse n’avait pas réellement changé, et Mymi applaudissait de ses mains boudinées. Elle sautait dans tout les sens jusqu’à s’écraser au sol en se prenant les pattes de bouffon dans une ronce. Cela me faisait rire, et après un bref instant, je pu reprendre mon calme.

‘Excusez-moi… Cela me fait réellement bizarre de voir mon petit pingouin grandir comme ça, c’est la première évolution que je vois de mes yeux, c’est incroyable ! Oh, j’ai oublié de me présenter à la jeune fille qui était derrière toi Kaleb. Je suis Kathleen, et… Pardonne moi mon excitation mais… On se serait pas déjà croisé dans les dortoirs Givrali ?’

J’étais quasiment certaine d’avoir vu cette chevelure se promener dans un des couloirs du dortoir. Mais je ne pouvais mettre un nom sur ce beau visage, vu que nous ne nous étions jamais parlé. Et je venais presque d’oublier ce pourquoi j’étais venue ici… Fouiner et chiner les meilleurs objets abandonnés ! Et pourquoi ne pas profiter de la présence du Voltali et de la jeunette pour trouver quelque chose plus facilement !



Pour la modération:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3742-0268-a-la-recherche-des-legendes-tarja-termine-mentali#40486 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3745-tarja-jensen-mentali
 Scientifique Novice
avatar
Scientifique Novice
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Jeu 18 Sep - 14:15

Il y avait des Cornèbre, dans les alentours. Ces créatures m'étaient connues car elles étaient de sales voleurs, il y en avait une qui m'avait dérobée une gourmette quand j'étais petit. Certains disaient qu'il fallait les suivre pour trouver leur nid. Dedans, se trouverais un bon nombre de bijoux, objets diverses, capsules techniques. Et quitte à être perdu, autant rentabiliser la chose en chassant les nids de Cornèbre. Néanmoins avec la brume épaisse qui s'était levé, on ne voyait quasiment rien. C'était difficile de voir en hauteur, à moins que le petit Boo puisse utiliser sa paire de griffes pour grimper sur le tronc d'un arbre afin de prendre un peu d'altitude. Mais bon pour le moment mieux vaut pas essayer, je préfère garder mon combattant près de moi si jamais il se passais quelque chose. Imaginez si un pokemon néfaste passait dans le coin, je serais seul et esseulé, une proie facile pour n'importe quel type d'ennemi. Mais là n'était pas le pire, il y avait aussi l'histoire des vols de pokemons. Je préférais clairement que Boo reste avec moi, nulle envie qu'un type vienne me le voler. Il manquerait plus que ça ! Peut être devrais-je voir mes priorités à la hausse. Certes un Teddiursa était plus athlétique, mais dans cette forme là il risque d'être une proie si jamais ce genre de choses m'arrive. Par contre, un énorme ours mal luné, ça risque d'être une cible bien plus difficile à capturer. Enfin je pense...

Perdu dans mes pensées, je n'avais même pas fais cas qu'une autre personne m'avait suivi. A vrai dire, Boo non plus ne l'avait pas vue venir. C'était une jeune femme qui m'était encore inconnue. J'avais vu la croiser peut être dans les couloirs de l'Académie, et encore je n'y traîne pas trop pour y croiser des gens. Enfin quand je dis suivi, c'est surtout parce qu'elle semblait assez proche de ma position et ne s'était pas annoncée en arrivant. Comme si elle me filait. Cette réaction semblait légèrement étrange, raison pour laquelle je restais assez prudent.

▬ Toi aussi t'est paumée ?

Lui avais-je demandé avant de voir une petite créature à la teinte bleutée arriver. C'était un Tiplouf que je connaissais bien. Nous nous étions entraînés à la nage ensemble, celui-là même qui avait vaincu Boo en combat singulier. Les deux gaillards ne s'aimaient pas trop, mais semblaient se compléter aujourd'hui. La ruse et la fierté, deux aspect assez singuliers en soit mais qui était profitable aux deux. Mais celui-ci semblait défier mon petit bonhomme. Il venait d'évoluer sous nos yeux ébahis. Sa carrure était bien plus grande à présent, il semblait même plus fort qu'auparavant. Néanmoins, il était bien plus « laid » à mon goût. Tiplouf était mignon à son premier stade d'évolution. Assez laid à la seconde. Et impressionnant au dernier stade. Le dortoir Givrali donc ? Apparemment oui. Cela étant, j'étais toujours à la quête d'un nid de Cornèbre. En espérant ne pas tomber sur un Corboss bien évidemment. Quoi que. J'avais toujours de quoi le contrer si jamais. Je disposais d'une attaque de type Roche sur Boo. Attaque que je lui avais apprise dans le but de pouvoir contrer les pokemons de type vol.

▬ Il paraît que le coin recèle de trésors, ça vous dis un petit concours ? On part chacun dans une direction, et on se retrouve ici pour voir qui à décelé la meilleure trouvaille ! Des intéressées ?

Toujours des petits challenges, Boo semblait impatient, il avait arrêté de se curer le nez et regardait chacun de ses futurs adversaires. Il était joueur, et aimait énormément les défis. Il allait se battre corps et âme pour déceler la meilleure chose possible afin de gagner, c'était là son but. Il ne souhaitais pas se battre à l'amiable. Lui ce qu'il voulait c'était gagner, à tout prix. Et croyez-moi, il allait y mettre les formes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3732-0267-il-me-manque-plus-qu-un-alohomora-pour-ouvrir-toutes-les-portes-que-je-desire-fini-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3746-mercier-soraya-voltali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mer 24 Sep - 17:10

Les actions se passèrent vite, à peine la minette avait-elle rencontré Kaleb, qu'une jeune fille se présenta. Petites querelles amicales entre pokémons, et un monstre bleu évolua. La demoiselle qui était arrivée demeurait impassible en voyant sa bestiole changer d'apparence. Nami dut se retenir pour ne pas avoir un fou rire, car sa transformation était laide et ridicule. Être représentée par cette chose, la blonde ne l'aurait jamais accepté. Cependant, la dresseuse semblait sincèrement contente du résultat, et notre jeunette ne put qu'apprécier l'humanité de sa compagne de dortoir.
Elle profita des retrouvailles platoniques entre le couple qui se présentait devant elle pour sortir Salvia de sa pokéball, qui lui fonça dessus pour poursuivre sa nuit dans ses bras. La féline avait été irrité par l'interdiction de sa dresseuse à sortir de sa sphère bicolore, à cause des dommages que l'animal nocturne produisait pendant la nuit. C'était simple, si Nami la surprenait, elle était privée d'attention durant toute la journée. Cela avait été radical.

- Ma puce, faudrait se réveiller là. J'aimerais que tu m'aides à fouiller les lieux. J'ai besoin de me changer les idées.

Par télépathie, la petite bête sentit la confusion de son amie, mais son faible niveau ne lui permettait en aucun cas de savoir comment elle en était arrivée là. Il était encore trop tôt pour qu'elle parle de ce satané œuf, dont l'obtention brisait une grande partie de ses ambitions... La dresseuse qu'elle connaissait de vue se présenta, et lui demanda d'une voix très agréable si elles s'étaient croisées dans les couloirs de leur dortoir. Bien sûr que Nami se souvenait d'elle, comme de beaucoup d'ailleurs. Elle avait retenu la tête de la plupart des nouveaux qui avait fait leur initiation sur l'île Cobaba.

- On s'est croisé à plusieurs reprises, il me semble. Je suis Nami,  ravie de vous connaître.

Kaleb proposa ensuite un concours de fouille. De nature peu ouverte, notre blonde avait du mal à suivre les événements. L’œuf, la rencontre, l'évolution, la perspective de fouille, Salvia qui jouait avec ses cheveux comme avec une pelote... Elle se passa une main sur la tête, dépitée, cherchant une réponse appropriée.

- Je suis plus socialiste qu'individualiste, mais allons bon, lâcha t-elle d'une voix docile avant de sortir Alcide, son Hélionceau, et de lui confier son Ipok. Retrouvons-nous ici dans une petite heure, mon pokémon nous fera un signal de rassemblement. J'ai bien peur que l'on ne se retrouve plus, sinon.

Elle indiqua au lionceau les mesures à suivre. Lorsque l'Ipok bipera, il utilisera une puissante attaque Râle Mâle, pour annoncer la fin de l'épreuve, puis toutes les deux minutes, il utiliserait une attaque Flammèche en hauteur pour les guider jusqu'au point de rendez-vous. Au moins, si quelqu'un se perdait, il lui suffirait de grimper dans un arbre pour se localiser. Nami préférait agir avec prudence. Elle aurait préféré poursuivre la fouille avec les deux autres protagonistes, et ainsi apprendre à les connaître un peu plus. La dresseuse trouvait que les relations entre les élèves étaient beaucoup trop professionnelles, et ne permettaient pas un véritable épanouissement entre eux. Il suffisait de voir ces deux daleux en face d'elle, qui semblaient éprouver des sentiments l'un pour l'autre mais qui se contentaient de discuter pingouin.
Elle embrassa le front d'Alcide, qui surveillait le chronomètre sur l'Ipok avec une attention légendaire, puis salua poliment ses deux pseudos adversaires. Nami était tout de même impatiente de découvrir cette forêt mystique, et de vivre son aventure personnelle dans celle-ci. Lorsqu'elle marchait avec détermination pour s'éloigner du groupe, elle ne remarqua même pas que les oreilles de son chaton se levaient, laissant voir les deux canaux psychiques, signes d'immense crainte de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Novice
avatar
Scientifique Novice
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mer 24 Sep - 20:17



 
❝ Un évènement tant attendu, mais tellement inattendu !❞

Magnifique. Certes Tiplouf était plus mignon que Prinplouf, mais il commençait à devenir grand et majestueux. C’était le sacrifice à payer en attendant qu’il devienne le roi des Pingouins ! Personnellement, j’aimais mon Pokémon comme il était, je me fichais de savoir s’il était laid, beau, mignon… Ce qui comptait pour moi, c’est l’amour que je lui porte et surtout sa confiance, sa manière d’entrer en symbiose avec moi. Et Akty restait le même intérieurement, je le savais. Il était devenu plus fort, plus rapide, et obtenait de nouvelles capacités. Ca serait peut être le moment de s’en servir puisque Kaleb nous avait proposé une petite fouille compétitive. La jeune fille se présenta avec son nom, Nami. C’était un joli nom, féerique à mon goût. Une petite Psystigri se lovait dans ses bras à l’instant où je regardais mon pingouin bomber le torse, fier d’avoir enfin passé un cap. Tous ces Pokémons me mettaient dans tous mes états et je ne savais même pas pourquoi. Cela devait être l’ambiance de la forêt certainement.

Après quelques instants, Nami laissa un Hélionceau avec son iPok et nous expliqua qu’il serait là pour nous indiquer la fin de la fouille, et nous aider à nous retrouver à notre point de rencontre. Très astucieux, je devais l’avouer. Une heure, c’est tout ce dont nous avions droit pour faire nos petites recherches, chacun dans notre coin. Se promener dans cette forêt lugubre ne me déplaisait pas, même si j’aurais préféré rester avec eux. Personne ne connaissait cet endroit, et surtout ce qu’il pourrait renfermer. Qui sait si ces bois étaient sans craintes. Mais bon, quand il fallait y aller, nous y allions ! Où ? Je ne sais pas encore, mais je tentais d’aller de l’avant, laissant mes deux compagnons partir à leur tour. Mymi et Akty ouvraient la voie ensemble, dégageant branchages et ronces de mon passage. Tellement serviable, je n’en revenais pas. Akty était désormais quasiment aussi grand que la clown qui m’accompagnait. La brume semblait s’apaisée à mesure que nous avancions, et je comprenais pourquoi en prolongeant mon avancée. Une petite clairière s’ouvrait devant mes yeux, avec un restant de camp. Le bois brulé semblait être légèrement chaud. Peut être que les campeurs étaient partis récemment !

Un Dardargnan volait en plein milieu de l’endroit éclairé. L’humidité de l’herbe chatouillait nos narines, et Akty éternua d’amblée. Certainement un pollen malveillant ! Le Pokémon abeille était accompagné d’un petit Aspicot tout mignon. Il ressemblait à celui que nous avions aidé précédemment. Je fouillais mes poches avant de remarquer que je n’avais pas mon CapStick. Pourtant, je m’étais jurée de ne jamais l’oublier dans la chambre ! Une habitude que je n’avais pas encore assimilée. Mon Prinplouf se mit en position de combat comme pour se défendre d’une éventuelle attaque des insectes. Sauf qu’il n’y avait aucune raison d’avoir peur, du moins, d’après la transmission de pensée que nous venions de recevoir.

‘C’est sa maman ! Elle te remercie d’avoir sauvé son fils.’

Alors comme ça, la mère du petit m’avait trouvé en personne pour me remercier d’avoir aidé son fils de la mort certaine qui l’attendait s’il restait encore des jours coincés sous ces ronces. Mymi transmit alors qu’il n’y avait pas de quoi et que je faisais tout pour sauver les Pokémons en détresse. J’avais d’ailleurs une idée. Je n’avais pas mon CapStick, mais rien ne m’empêchait de lui demander un peu d’aide pour la fouille. Les autres n’en sauraient rien, et sans la capturer, je pouvais obtenir son aide. En même temps, elle m’était redevable désormais. Alors Akty commençais à creuser la terre mouillée à l’aide de son bec. Mais ce n’était pas très pratique, le trou se rebouchant aussi tôt.

‘Mymi, demande à ce Dardargnan s’il ne pourrait pas nous filer un petit coup de main pour creuser cette terre, nous nous chargerons du reste !’

Alors le Pokémon psy partit en courant espérant rattraper le Pokémon volant assez rapidement, j’aidais mon pingouin à creuser la terre, mais je devais avouer que c’était plutôt épuisant. J’ordonnais à Akty d’utiliser Griffes d’Acier, une des nouvelles techniques du panel. Il se lança à l’assaut de la terre humide et un creux se forma sous ses pattes. Tel un Ponchiot, il ne cessait de creuser encore et toujours plus . La miss revenait en compagnie de l’abeille. Apparemment, elle semblait disposée à nous filer un petit coup de patte pour atteindre les dessous du sol plus rapidement. Elancée dans les airs, elle tournoyait sur elle-même en mettant ses dards côte à côte. On aurait dit une foreuse animale, et en arrivant au niveau du sol, une brèche venait de s’ouvrir assez profondément. Il semblait y avoir un trou plus profondément, mais l’insecte avait du mal à aller jusque là. Elle aurait certainement du mal à remonter avec tous ces débris de terre sur ses ailes. Alors que Mymi et Akty n’auraient aucun souci. Mymi pouvant soulever son compère afin de le ramener dans l’herbe. C’était pratique d’avoir des pouvoirs psychiques ! Je lui demandais de remercier l’abeille volante pour son aide précieuse et je la laissais repartir voir son enfant dans la forêt.

‘Parfait ! Akty, PicPic en direction du bas pour écraser toute cette terre et ouvrir un trou plus profond, je suis certaine qu’il y a quelque chose là-dessous. Ce campement n’était pas là par hasard et la terre semblait être retournée à cet endroit. Mymi, prépare-toi à faire remonter ton ami. Sinon, il pourra se débrouiller tout seul ! N’hésite pas à te cloner afin d’envoyer d’abord ton double pour qu’il puisse remonter ses trouvailles. Ce sera peut être plus prudent !’

Ils se mirent au travail, le temps commençait à passer. Sans m’en rendre compte, une demi-heure venait de s’écouler facilement. Akty sauta dans les airs et plongea tête la première dans le grand trou. A cette hauteur, la terre restante n’allait pas faire long feu. Mymi, quand à elle, se concentra un maximum et se clona. J’avais donc deux Mr. Mime face à moi, dont l’une d’entre elles n’était pas vraiment réelle. Un grand bruit retentissait, qui indiquait que le bec de mon starter venait de taper sur quelque chose. On aurait dit un coffre au trésor !  C’était en fait une boite recouverte de terre, elle avait prit la teinte et s’était changé en joli petit coffre. Akty ne voulait pas risquer de l’ouvrir, et ne voulait pas remonter par lui-même. La miss s’asseyait sur le sol, posant ses mains sur sa tête et se concentrait sur la forme d’Akty. Elle le souleva de quelques mètres avant de le relâcher. J’attrapais sa nageoire au plus vite et le hissais vers moi. Un sacré travail qu’ils avaient fait là ! Le clone plongea à la place du Pokémon eau et prit la petite boite. Il n’avait plus qu’à remonter en se portant lui-même et le tour était joué !

Un rugissement puissant arriva jusqu’à nos oreilles et une petite boule de feu brillait dans les hauteurs. La fouille était fini, pile à temps ! Je reprenais le chemin inverse en espérant que les deux autres avaient aussi trouvés quelque chose. D’autres boules de feu rejoignaient les cieux afin de nous montrer la direction qu’il nous fallait prendre. J’ouvrirais la boite en présence de mes compagnons, une fois arrivée sur place…



Pour la modération:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3742-0268-a-la-recherche-des-legendes-tarja-termine-mentali#40486 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3745-tarja-jensen-mentali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mer 24 Sep - 20:17

Le membre 'Kathleen Arktycia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Novice
avatar
Scientifique Novice
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mer 8 Oct - 15:03


Au final, tout le monde avait accepté le petit challenge proposé par le jeune pokéathlète. Quel ne fut pas sa surprise lorsque la jeune fille expliquai qu'elle était plus socialiste qu'individualiste. Pourtant c'était bien elle qui était restée légèrement éloigné de Kaleb lorsqu'il était perdu. Une personne sociale l'aurait certainement aidé à retrouver son chemin. Curieux personnage qu'était cette Nami. En scrutant les yeux au ciel, Blake aperçu un Cornèbre, et celui-ci lui fit penser à un vieux dessin animé qui passait à l'antenne lorsqu'il était encore un marmot sans le poil.  A peu près âgé de cinq ans, il était déjà tombé sur « Cornèbre & Bernie » l'histoire d'un pokemon corbeau et son compagnon ayant plein de péripéties rocambolesques assez stupide. Néanmoins ça marchait bien sur les enfants. Sans un bruit, il désigna le Cornèbre du doigt. Celui-ci avait quelque chose dans le bec, et ce n'était point un Aspicot. Cela signifie donc que le pokemon possédait quelque chose. Et bien voilà , la fortune sourit aux audacieux ! En quête d'aventure, Boo tentai de grimper vers les sommets de cet arbre, plantant ses griffes l'une après l'autre. L'épopée du Teddiursa fut assez courte. Légèrement déséquilibré, il retombai tout en bas et du recommencer. Une fois, puis une deuxième avant d'y arriver enfin. Le nid était posé sur une petite branche, assez robuste pour qu'on y fasse un nid, et pour que plusieurs pokemons soient dessus, mais trop peu large. En clair, un faux mouvement et vous vous ratatinez directement au sol sans passer par la case départ.

Blake de son côté scrutait les environs. Il n'y avait aucun signe des deux autres, si ce n'est quelques bruits assourdissants de temps en temps. Allaient-ils trouver mieux que lui ? Espérons que non ! Kal' comptait énormément sur son unique pokemon pour y arriver. Celui-ci se déplaçait aussi légèrement qu'une feuille. Il avait énormément de souplesse. Et dans ce genre de discipline, c'était un réel avantage ! Par la suite... Un coup de panique ou de folie, allez savoir, mais Teddiursa n'avait pas su gérer la pression. Il se jetai sur le nid et tombai du haut de l'arbre. Maître Corboss sur son arbre perché tenait en son bec un cadavre – celui d'un aspicot je précise. La créature au ramage majestueux s'élançait de sa branche pour rattraper le petit voleur. Fort heureusement, pas d'oeuf dans le nid, uniquement quelques trouvailles. Teddiursa après s'être relevé savait pertinemment qu'il n'allait pas faire le poids contre un pokemon pareil. Il pris le nid dans ses mains, avec les plusieurs objets qui se trouvaient à l'intérieur, et... Tout simplement... Il pris ses jambes à son cou et traçai aussi rapidement qu'un Elecsprint.

Face à cette scène, Kaleb poursuivit le Corboss, qui lui-même poursuivait Boo. Chacun avançait à son rythme, et le Corboss était obligé d'être à une allure pas trop rapide, sinon pour sûr qu'il allait se prendre un arbre ou deux dans la face. Après cinq minutes intenses de course d'obstacle dans ces bois, Teddiursa s'était planqué derrière un grand arbre imposant. Directement, le Corboss fit machine arrière, pris de panique. Boo quittai sa cachette, devant les yeux ébahis de son dresseur. Non pas qu'il fut surpris que le Corboss dégage aussi rapidement. Mais disons que le Teddiursa s'était planqué derrière un Desseliande qui était relativement assez flippant. Il court il court l'ursidé ! Et à un moment il décide d'arrêter de courir, tout simplement parce que c'est assez physique, même pour un athlète comme lui. L'arbre ne l'avait pas suivi aussi loin. De toute façon avec la brume c'était compliqué d'y voir quelque chose. Boo avait perdu la moitié de ce qu'il possédait, si ce n'est plus. Mais au final, il lui restait quand même quelque chose et c'était le principe. Ils pouvaient s'amuser tout les deux à retrouver le butin manquant, mais c'était très peu utile.  Il fallait savoir que pendant les fouilles, chacun travaillait de son côté. Dans l'équipe Kaleb, on fonctionne comme ça : Kaleb trouve des idées originales – comme pratiquer la pêche et l'apnée, avec un pokemon et une paire de chaussette – et Boo exécute les ordres quelque peu idiots de son maître. Aujourd'hui, c'était une chasse dans les hauteurs. Qu'est-ce que ça pourra être la prochaine fois ?

▬ Essaye de retrouver leurs traces avec ton flair Boo !

A présent il fallait retrouver les deux autres, l'heure avait du s'être écoulée... Enfin peut être ?


[Pour la modération : Boo possède 2 Points de recherche]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3732-0267-il-me-manque-plus-qu-un-alohomora-pour-ouvrir-toutes-les-portes-que-je-desire-fini-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3746-mercier-soraya-voltali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mer 8 Oct - 15:03

Le membre 'Kaleb Blake' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mer 8 Oct - 16:58

Cette forêt a quelque chose de divin, Salvia. Tu la sens, toi aussi, cette aura particulière. Venir ici pour chercher pour fouiller, c'est pathétique. Imprégnons-nous de ce lieu, la surprise viendra d'elle-même.
Nami admira longuement les arbres recouverts d'un velours émeraude. Le chaton effleurait avec une attention légendaire tous les éléments qu'il trouvait. Elles s'installèrent sur une petite bute, regardant les monstres de poche qui passaient par là. Ils avaient une incroyable chance de vivre dans un endroit aussi solennel. Salvia, même avec cette sensation de paix, gardait les oreilles dressées, prête à lancer une attaque à tout moment. La dresseuse faisait mine d'ignorer ce détail, balançant de temps en temps sa paire d'yeux sur sa protégée. Elle sortit son calepin et griffonna des dessins, n'oubliant aucun détail de ce lieu mystique. La blonde se promit de revenir ici le plus régulièrement possible pour lire des histoires féeriques à ses pokémons, ce bois brumeux permettant une réelle proximité et attention. Ce moment particulier permit à la demoiselle de se relaxer et d'oublier la frustration causée par l’œuf.
La féline décida au bout d'un moment de se lever et de continuer la visite. Nami l’attrapa dans ses bras, craignant que les ronces blessent son bébé. Ses jambes étaient déjà égratignées et ruisselantes de sang. C'était comme si ce lieu ne devait pas accueillir des êtres humains, car trop paisible pour leur tempérament véhément.
A force de regarder les environs, Salvia lança un feulement, sautant des bras de son amie pour utiliser Rafale Psy sur un rocher. Nami la regarda faire, absolument blasée par son geste. Le chaton griffa le gros caillou, commençant à bouillonner de colère. La mousse fut émiettée ou calcinée par le choc psychique. Notre blonde s'approcha et remarqua des petites inscriptions marquées sur le roc.

La brume geint,
Dans l'inerte, l'enfant dort.

La jeunette eut un frisson d'excitation. Le Psystigri s'interposa à nouveau et continua à cogner le rocher jusqu'à l'étourdissement. Au fur et à mesure que le chaton produisait des efforts, une paroi du gros caillou commença à s’effriter : quelqu'un ou quelque chose l'avait creusé, puis comblé le trou d'argile. Le regard des deux pestes commença à briller, griffes et ongles se mêlèrent pour déboucher le roc. Quand le travail fut fait, le chaton s'incrusta dans la crevasse, et sortit un vieux paquet de chewing-gum rongé par le temps. Nami l'ouvrit lentement, croyant faire une découverte incroyable. Sa déception fut grande en découvrant un morceau de cristal de roche, sûrement le trésor d'un bambin qui passait par là. Salvia elle, sauta dans tous les sens et saisit le petit bout. La blonde se rappela rapidement que ces pierres stockaient des informations, visibles par les pokémons de type psy. Étant donné la puérilité de ce trésor, le chaton devait s'enticher du souvenir d'un enfant.

« - Salvia, c'est à un enfant ? Le pokémon approuva. Alors laissons-lui son petit trésor, il n'aimerait pas que l'on lui vole. »

La féline hésita, puis replaça la petite perle brillante dans la boîte à chewing-gum. Les deux complices remirent tout à l'état initial, de manière à ce que personne ne vienne à nouveau profaner ce trésor d'enfant. Nami s'inquiéta tout de même à propos de l'inscription, qu'elle trouvait bien trop boursouflée pour appartenir à un bambin. Elle se contenta de la recouvrir de terre et de partir.
Le Râle Mâle de son monstre de poche se fit entendre, brisant une nouvelle fois l'ambiance de ce lieu. Les deux acolytes s’apprêtèrent à rentrer quand un étrange bruit les dérangea. Le menton de la jeunette pivota vers le haut, et elle mit un petit autel calé dans l'arbre. Le vent qui s'engouffrait à l’intérieur provoquait un son cristallin.
C'est ça ! pensa Nami. La brume geint, le vent ! L'inerte, la cabane ! L'enfant, l'enfant ? Le trésor ?
Le chaton sauta immédiatement dans l'arbre, engouffrant son petit minois dans l'entrée de l'autel. Il la sortit immédiatement, faisant un immense sourire. Une mère Nirondelle s'occupait de ses petits endormis dans cet ancien édifice religieux. Quand celle-ci s'envola, craignant le petit félin, celui-ci passa une patte délicatement près des petits, et attrapa un petit coffret. Nami l'aida à descendre, folle de joie. Les deux amies s'embrassèrent, heureuses de leur découverte, puis se ruèrent vers le point de rendez-vous grâce aux signaux d'Alcide. L'heure de la révélation allait arriver.


Je ne possède malheureusement aucun point de recherche avec Psystigri. Merci pour la modération !


Dernière édition par Nami Kisuke le Mer 8 Oct - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mer 8 Oct - 16:58

Le membre 'Nami Kisuke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Mar 14 Oct - 13:10

MOdération Kathleen

Appréciation Un bon rp dans sa globalité, alimenté par l'évolution du Tiplouf en Prinplouf. Kathleen utilise le sauvetage d'un Asipcot pour obtenir l'aide d'un Pokémon sauvage sans à avoir à utiliser son Capstick, ce qui est plutôt original et pratique pour la fouille. A part cela, la manière dont la recherche est menée reste assez basique. Et dommage que vous faîtes cela chacun de votre côté...
Gain Tu gagnes une CT Siphon et un Foulard usé.


MOdération Kaleb

Appréciation De même, j'ai bien apprécié le rp dans son ensemble, notamment la petite introduction dans lequel Kaleb fait un drôle de cauchemar. C'est dans un esprit toujours aussi compétitif qu'il lancera un concours de recherche, en gardant un même plan de fouille durant tout le long du rp: fouiller les nids de Cornèbre. C'est bien pensé, et la course poursuite est amusante à lire! Par contre, attention aux quelques fautes d’orthographe présentes un peu partout dans la fouille.
Gain Tu gagnes une CT Larcin et une Basket de Jackie.


MOdération Nami

Appréciation Nami semble être un personnage difficile à cerner, réservée et peu ouverte mais n'aimant pas être seule... Drôle de mélange, mais cela n'empêche pas la jeune fille d'utiliser de manière originale son Hélionceau pour que tout le monde puisse se repérer, même dispersé dans la forêt. J'ai bien aimé la petite énigme, mais au final il n'y a pas vraiment de fouille. (Penses à mettre le lien de ta T-card dans Profil -> T-Card!)
Gain Tu gagnes une CT Rayon Chargé et un Collier cassé.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Novice
avatar
Scientifique Novice
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476

MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   Ven 17 Oct - 16:16



 
❝ Nouvelle Technique ❞

La lumière scintillait toujours dans le ciel, le chemin était clair malgré cette brume incessante. Je ne voyais peut-être pas où je marchais, mais en tout cas, je voyais très bien la direction à prendre. L’idée de cette Nami était ingénieuse, et je ne tardais pas à retrouver le petit Hélionceau. Il était seul pour le moment, il ne faisait juste qu’attendre sa dresseuse je suppose. J’ôtais mon capuchon et le dépliait sur le sol afin d’y poser mon postérieur. Le sol était tâchant mais plutôt ce bout de tissu que ma jupe ! Assise en tailleur, la boite entre les jambes, je prenais mon mal en patience et attendait que les deux autres refasse surface. Pour faire passer le temps, je contemplais Prinplouf. Il y a encore si peu… Il était tout petit, tenait dans ma main sans problème. Maintenant, il me fallait le tenir de mes deux bras, et encore. Il devait peser une vingtaine de kilos pour sa taille. Ce n’était pas très lourd, mais ce n’était pas non plus une plume ! Sa tête était moins mignonne qu’avant, mais il restait mon Akty. Beau, grand et fort. J’avais si hâte de le voir grandir encore, mais ça me passera avec le temps certainement.

Une silhouette apparaissait à travers la fumée blanchâtre qui recouvrait la vision à quelques mètres. Je pu reconnaître le jeune homme avec qui j’avais passé de nombreuses heures, tandis qu’Akty me tapotait sur la tête pour me montrer que la Givrali arrivait aussi. Presque pile à l’heure, le pauvre petit lion devait se sentir un peu exténué d’avoir user d’une technique quasi sans cesse pendant presque une quinzaine de minutes. La jeune fille récupéra son Pokémon, et ils se joignirent à moi. J’avais hâte de savoir ce que renfermait cette boîte, je ne vous le cache pas. La dernière fois que j’avais fouiné, j’avais trouvé quelque chose de pas si mal. Est-ce que la chance allait être avec moi cette fois aussi ? Je regardais mes deux comparses et leur montrait la chose entre mes mains.
Alors, la chasse a été bonne ? Je n’ai trouvé que cette petite boite, et j’ai préféré attendre qu’on soit réunis pour l’ouvrir. Vous êtes prêt ? C’est parti !

J’enlevais le loquet qui la maintenait fermée et poussa le dessus pour m’afficher ce qui était dedans. Un foulard de couleur gris, très usé était en boule à l’intérieur. Déchiré, sale… J’étais un peu déçue de ce qu’il se trouvait à l’intérieur. Mais c’était le jeu ! Tandis que les deux autres me dévoilaient leurs trouvailles, je déroulais le petit foulard pour l’étendre et voir si je pouvais le faire réparer à un moment ou un autre. Un petit truc brillant roula sur le sol et Akty se jeta dessus comme une pie se jette sur une montre en or. Il sautillait avec l’objet circulaire entre les nageoires. On aurait bien dit une nouvelle capsule technique, comme celle de la dernière fois ! Cependant, rien ne m’indiquait son numéro ou son nom. Mais Akty semblait y attacher de l’importance, serait-ce parce que ça brille ou plutôt parce qu’il savait ce qu’elle renfermait ? Grâce à mon iPok, je pouvais me renseigner sur la capsule flashy. Après quelques recherches, un nom de CT s’affichait sur l’appareil : CT Siphon. Apparemment, mon Prinplouf pouvait l’apprendre. Je suppose qu’il avait envie d’assimiler cette technique, mais j’attendais un peu avant. Histoire que je me fasse à ses nouvelles techniques, et surtout sa nouvelle apparence. Je regardais mes deux compères qui possédaient eux aussi leurs objets trouvés lors de cette petite fouille. Cela nous avait permis de visiter la forêt, une première fois pour certains, une seconde ou plus pour d’autres ? Qui sait.

‘Chouette journée. Mais ces bois ne sont pas si effrayants que ça. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais y a rien pour nous fiche la trouille ici. Peut-être qu’il se passe des choses étranges la nuit, mais je ne peux pas rester pour voir ça de mes propres yeux. Je vais devoir rentrer pour m’occuper de mon œuf, mais surtout entraîner Akty à sa nouvelle forme ! Ça vous tente de faire le chemin ensemble ?’

J’attendais une quelconque réponse et retournait en direction de l’Académie avec qui voulait bien rentrer avec moi. Après quelques minutes de marche, je saluais les deux personnes qui avaient fouillés en ma compagnie – dira-t-on – et parti dans ma chambre. Peut-être que je recroiserai Nami, cette fille un tantinet complexe…



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3742-0268-a-la-recherche-des-legendes-tarja-termine-mentali#40486 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3745-tarja-jensen-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]   

Revenir en haut Aller en bas
Le malheur des uns fait le bonheur des autres [Fouille] [PV. Kaleb / Nami]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-