Partagez | .
J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Ven 12 Sep - 22:47

Cela va faire maintenant trois jours que je m'occupe du pokémon de cette chère Hope Spettell, ma première vraie cliente. Superviser un processus de reproduction demande bien plus de temps et d'efforts que ce que j'avais bien pu imaginer. Les deux partis nécessitent en effet une grande attention et je ne vois pour le moment pas de nette amélioration dans leur relation, ou même dans le comportement qu'ils ont l'un vis à vis de l'autre. Entre Luna et Malware, c'est toujours le statut quo. Ils se parlent certes mais ça s'arrête là. Jusqu'à preuve du contraire, on ne forme pas d’œufs en causant. Quoiqu'il en soit, je ne compte pas presser les choses. Mes deux pensionnaires ne sont ensemble que depuis peu alors soyons un minimum patient. Si jamais la relation de ces deux pokémons ne débouche pas sur l'avènement d'un petit alors je ne pourrais m'en prendre qu'à moi-même – et j'aurais l'air bien sotte auprès de la Pyroli qui, pour sûr, me demandera des comptes. Pour cause, j'ai vérifié : Skelenox et Tarsal sont parfaitement compatibles, ils appartiennent effectivement tous deux au même groupe d’œufs. De plus, ils ont tous deux le sexe adéquat à savoir mâle pour l'un et femelle pour l'autre. Ceci étant, et comme l'a très bien expliqué la prof de bio dans son cours mis en ligne plus tôt dans la journée : cela ne dépend plus que de l'éleveur. À lui de bichonner les deux pokémons afin que toutes conditions les réunions soient réunies pour que la parade nuptiale ait lieu. Bref tout ça pour vous dire que m'occuper de ces deux zigotos me prend quasi tout mon temps. Quand je ne suis pas en cours, je suis en pension et quand je ne suis pas en pension, je retourne au dortoir afin de travailler mes cours. Afin de faire retomber la pression un minimum – et de satisfaire les désirs de mes autres pokémons –, je décide de prendre mon après-midi pour passer plus de temps avec eux.

Parmi les insatisfaits désireux de passer plus de temps en ma compagnie, Venom est sûrement le plus pénible. Ce Nidoran va vraiment me rendre folle un de ces jours. Pour me faire comprendre qu'il souhaite sortir, le bougre s'amuse à cogner tout les objets croisant sa route. Oui c'est entre-autre à cause de cette vilaine manie que j'ai dû changé deux ou trois fois de cahier en histoire l'année passée – il apprécie tout particulièrement déchirer les livres et manuels avec sa corne. Après avoir frapper deux ou trois objets se trouvant ci et là, je soupire à la vue de ce spectacle affligeant et dis :
▬ J'ai compris … On va faire ce que tu aimes par dessus tout, c'est bon.
À savoir fouiner dans les grottes et chercher des babioles plus ou moins rares. Me demandez pas ce qu'il apprécie là-dedans je ne saurais vous répondre mais le fait est que ça le défoule. Pendant un moment, il allait même la nuit, seul, je ne sais trop où pour creuser des trous. À croire que la chasse au trésor est pour lui une obsession au même titre que les sports extrêmes pour Jackie. Ainsi me voilà sur la route de … Euh … Où on va en fait ? Ah … Bah en vérité j'en sais rien vu que je suis actuellement en train de suivre Venom qui a décidé de prendre les rennes. Comme très souvent alors, j'essaie de ne pas perdre sa trace et après plus d'une demi heure de course je le vois s'arrêter près d'une entrée souterraine … Encore une. À croire qu'il n'y a que ça sur l'île Lansat.  
▬ Génial...
Vous le sentez le grand enthousiasme hein ? Oh ça oui, je respire la joie ! Plus sérieusement, j'avais quelque peu prévu le coup et amené une torche histoire de ne pas marcher seule dans le noir. Ceci-étant nous commençons à progresser quand soudain Nidoran s'arrête. Mon sang ne fait qu'un tour quand j'entends des bruits de pas derrière moi. Je me retourne et aperçois une jeune fille d'à peu près mon âge accompagnée elle aussi d'un partenaire pokémon : un Zorua. Je soupire un bon coup alors que ma main gauche tapote mon cœur.
▬ Fiou … Tu m'as fait peur.
Et pas qu'un peu ! J'ai quand même sursauté hein ! Vu qu'elle aussi a découvert ce souterrain je présume que nous pouvons continuer la chasse ensemble. Ça évitera qu'on se fasse peur mutuellement en cherchant dans les mêmes endroits – ou du moins qu'elle me fasse peur. Histoire d'être un minimum polie, je m'avance et me présente à la brunette :
▬ Fait Quinn, du dortoir Mentali. Enchantée. On est là pour la même chose je pense …
Ceci est bien entendu une question rhétorique. Encore que … En fin de compte, à bien y réfléchir, elle doit être là car elle l'a décidé d'elle-même et car l'archéologie est sa passion, ce qui n'est pas tant mon cas en réalité. J'ai plus été entraînée dans cette aventure par mon Nidoran que de ma propre volonté si vous voyez ce que je veux dire.


Dernière édition par Faith Quinn le Dim 9 Nov - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Sam 13 Sep - 3:45

J'étais debout, les bras croisés, devant ma petite tablette pleine de livres dans ma chambre. Rien pour me faire envie et toujours ce même petit trou qui me faisait froncer les sourcils. De la Terre à la Lune, je ne l'avais toujours pas récupéré. J'en étais presque à me demander pourquoi j'avais eu l'idiotie de lui envoyer ce livre, mais bon, il était trop tard pour les regrets maintenant. Assis sur mon lit, un petit renard noir et mauve me regardait avec un air beaucoup trop joyeux. Oh, il savait. Lorsque je ne trouvais rien d'intéressant à lire, la destination la plus probable était la bibliothèque, antre de Noctis Flavelle que j'avais décidé d'éviter comme la peste. Néanmoins mon Zorua avait des projets contraires et il était devenu un véritable amoureux du scientifique, à mon grand damne. Résultat, chaque sortie à la bibliothèque était pour moi une torture et pour Tenebrae le plus beau jour de la semaine. Je ne voulais pas y aller, mais alors là vraiment pas. Mais alors quoi? Si je ne pouvais pas lire, que ferais-je? Je jetai un regard par la fenêtre, à la recherche d'inspiration. L'extérieur... Oui, je tenais peut-être là une bonne piste. Après tout, depuis mon arrivée sur l'île Lansat je n'avais fait que m'installer, participer aux entraînements de Pyroli et visité l'école pour me familiariser avec elle. Toutefois, je n'avais pas encore commencé à explorer l'île en elle-même qui, pourtant, regorgeait probablement de secrets qui n'attendaient qu'à être découverts. J'esquissai l'ombre d'un sourire victorieux, j'avais trouvé une alternative enrichissante à la lecture et j'avais déjà hâte d'y être. Me retournant vers Tenebrae, je lui partageai mon plan sans songer à m'enquérir de son avis. De toute façon la seule idée de faire une activité seul avec moi allait sans doute le ravir beaucoup plus que les câlins du Phyllali.

- Aujourd'hui nous allons visiter l'île. Ce sera notre première exploration ensemble et il faudra travailler en équipe. Ça te va?

Bien sûr, le Zorua était déjà sur ses pattes, prêt à parcourir le monde entier si je le lui demandais et qu'il pouvait le faire à mes côtés. C'était à n'y rien comprendre. Bref, j'enfilai une vieille paire de jeans, des bottes de cuir arrêtant peu avant le genou, un top et mon éternel foulard rouge. Avec ça ne me manquait plus qu'une paire de gants sans les bouts, mon sac bandoulière plein de trucs dont je pourrais avoir besoin et, finalement, un endroit à découvrir. Kalel Croft, prête pour l'exploration. Je quittai le dortoir Pyroli, refermant derrière moi adéquatement avant de prendre le chemin le plus proche vers... vers quoi? Je m'arrêtai, regardant partout autour de moi alors que Tenebrae levait les yeux vers moi, attendant ma décision. Je ne connaissais pas trop les endroits intéressants, ne les ayant pas encore découvert, mais il y avait bien un endroit où j'avais déjà mis les pieds et ce n'est nul autre que mon starter qui m'en donna l'idée. Lorsque j'étais allée voir le Collectionneur, j'avais du passer par tout une ensemble de souterrains et j'avais bien failli me perdre en cours de route alors pourquoi ne pas y retourner? Peut-être quelque chose d'intéressant se cachait-il dans les profondeurs de l'île? Et même si ce n'était pas le cas, j'avais fait une promesse. J'allais faire mille et une découverte et voir tous les paysages possibles, j'allais parcourir le monde et apprendre à le connaître. L'île Lansat n'était que mon point de départ et je comptais bien la parcourir jusque dans ses plus profonds souterrains. Je me fichais bien de l'archéologie et des trésors, mais l'appel de l'aventure était plus fort que tout. C'est donc avec cette résolution bien ancrée en tête que je me mis en chemin d'un pas énergique, accompagnée de mon fidèle acolyte.

Nous gagnâmes l'entrée des souterrains et je du plisser les yeux pour tenter d'y voir quelque chose à plus de dix mètres, puis cinq et bientôt deux. Nous ne pouvions définitivement pas poursuivre comme ça, me dis-je avant de fouiller mon sac brun et noir pour en sortir une lampe torche. Voilà qui saurait nous être plus qu'utile. Je m'engouffrai dans les profondeurs, plus embâlée à l'idée de voir jusqu'où ces tunnels pouvaient mener qu'à l'idée de trésors enfouis. Après tout cette Académie ne devait pas manquer d'élèves curieux qui étaient déjà venus ici dans leurs temps libres, j'étais donc persuadée que je ne trouverais rien d'intéressant au niveau de l'entrée, ou des entrées s'il y en avait plusieurs. C'est donc d'un pas décidé que j'avançai sans prendre la peine de vraiment porter attention aux parois, surveillant surtout les endroits où je marchais et le plafond qui, à certains endroits, devenait soudainement plus bas avant de retourner à sa hauteur d'origine. L'endroit était humide, sombre et frais et ce n'était pas désagréable je dois l'avouer, mais c'était une constation qui suffisait à me faire comprendre que je ne voudrais pas revenir ici en plein hiver. J'entendis des bruits plus loin et cru percevoir une certaine luminosité à l'angle du couloir, ce qui n'était pas du tout naturel. Je gagnai le tournant au pas de course avant de tourner et d'illuminer une silhouette féminine, accompagnée d'un petit Pokémon. Elle se retourna d'un coup avant de mettre la main sur son coeur et je baissai ma lampe seulement ensuite, après avoir réalisé qu'il devait être plutôt désagréable de se faire aveugler de la sorte dans un tunnel comme celui-là. D'un voix soulagée, elle m'avoua que je lui avais fait peur et c'est avec un air un peu gêné que je lui répondis.

- Je suis désolée, je n'aurais pas du vous aveugler comme ça.

Je me préparais déjà à tourner les talons, mais la jeune fille aux cheveux à l'exact opposé des miens s'empressa de se présenter en s'avançant vers moi. Faith Quinn, Mentali. Une élève d'un autre dortoir donc. La demoiselle mentionna également que nous étions surement là pour la même chose, sans doute pour sous-entendre que nous pourrions rester ensemble pour parcourir les dédales de souterrains qui se profilaient devant nous. Je me mordis l'intérieur de la joue. Je n'avais pas du tout l'intention d'entâmer une exploration avec une inconnue, j'étais là pour découvrir cet endroit par mes propres moyens, sans l'aide de qui que ce soit. Néanmoins pour avoir sursauté comme ça la dénommée Faith ne devait pas être très à l'aise dans ce genre d'endroit et, de ce que j'avais entendu des Pyroli avec plus d'ancienneté, les Mentali n'étaient pas du genre très sportives, ni même très aventureuses à bien y penser. Il aurait été assez malhonnête de l'abandonner sur place et de repartir en tournant les talons, d'autant plus que mon Zorua chromatique semblait déjà vouloir s'approcher pour faire la connaissance de l'étrangère, bien qu'il restait plus près de moi que d'elle, attendant mon autorisation. Aller, il fallait parfois faire des choses qui nous ne plaisent pas vraiment, mais qui enrichissent l'aventure à leur façon. D'autant plus que si Logan me regardait en cet instant, il serait déçu que je reste seule très assurément.

- Kalel Seales, dortoir Pyroli. Ça ne me dérange pas de faire un bout de chemin avec vous. C'est la première fois que vous venez aussi ou vous connaissez un peu les tunnels? Ça pourrait être utile si au moins l'une de nous deux sait où on va, bien que ce ne soit pas obligatoire.

J'éteignis ensuite ma propre lampe torche. Dans un espace restreint comme celui-ci il était inutile que nos deux lampes soient allumées et ainsi nous économiserions les batteries de ma propre torche qui pourrait peut-être servir plus tard si notre excursion s'éternisait. Je me préparais déjà à la suivre et Tenebrae, voyant que j'avais engagé le dialogue et que nous ferions équipe, s'avança sans gêne, bien décidé à aller faire la rencontre du Nidoran de la dresseuse. Les capacités de Tenebrae à se trouver de nouveaux camarades de jeu m'étonneraient toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Sam 13 Sep - 12:50

▬ Si nous connaissons les tunnels ? Oui, on peut dire ça. Mon Nidoran et moi avons déjà fait quelques excursions mais c'est bien la première fois que je vois ce souterrain là. Je suppose qu'il ne doit pas être si différent des autres. Un tunnel reste un tunnel après tout.
Un archéologue émérite m'aurait certainement incendié pour ce que je viens de dire mais de mon œil non expert, il est vrai que je ne fais pas la différence entre telle ou telle grotte. La Pyroli éteint sa torche – celle-là même qui m'a éblouie quelques secondes auparavant – et nous faisons route ensemble. Le Zorua de Kalel et mon pokémon sont quant-à eux cote à cote. À croire qu'ils s'entendent déjà comme de vieux amis. Pour le moment, la route est comme qui dirait « calme ». En effet nous nous contentons d'avancer en ligne droite car aucun embranchement n'a été observé par miss Seales ou par moi-même. Le couloir que nous empruntons depuis déjà deux à trois bonnes minutes se termine enfin et débouche sur une pièce relativement grande – en comparaison au tunnel étroit du moins –, cette pièce est spacieuse. Ledit endroit n'est guère plus lumineux que les longs passages que nous avons dû emprunter plus tôt mais avec ma torche j'éclaire les roches humides et quelque chose m'interpelle. Je fais alors part de mon observation à ma partenaire de fortune :
▬ Hey regarde ça. On dirait que le calcaire a été taillé comme pour former un banc.

C'est ni du grand art ni même un travail de sculpteur moyen mais ça m'étonnerait que la roche adopte naturellement une forme aussi parallélépipédique. Peut-être que des gens vivaient ici il n'y a pas si longtemps. À noter que par « gens » j'entends aussi pokémon. Car ce travail aurait tout aussi bien pu être celui d'un Rototaupe ou d'un Sablette. Si mon hypothèse s'avère exacte et s'il y a bien eu des pokémons ou des humains ici alors il peut être judicieux de s'arrêter pour creuser et voir s'il n'y a pas de trésor ou objet caché. Toutefois mon petit doigt me dit que nous avons encore des choses à découvrir concernant ce souterrain. En effet la pièce dans laquelle nous nous trouvons donne sur deux nouveaux passages jumeaux, moins étroits que celui par lequel nous sommes entrés. Je ne suis pas très courageuse de nature mais si nous voulons explorer au maximum les lieux, nos chemins vont devoir se séparer – pour un temps du moins.
▬ Je prends celui de droite, tu prends celui de gauche et on se retrouve ici dans une demi heure ?
Évidemment il n'est pas dit que nos deux chemins n'aboutissent pas à la même pièce finale et, de la même façon, il se peut que nos entrées donnent toutes deux sur des lieux inintéressants – qui de fait nous feraient revenir à notre point de départ dans seulement cinq minutes – mais il vaut mieux parer à toutes éventualités. Je prends l'entrée de droite tandis que Kalel pénètre dans celle de gauche. Notre collaboration aura été de courte durée mais l'expédition vient à peine de commencer alors …

Pour ne pas changer je suis mon camarade de type poison et nous ne tardons pas à nous arrêter tous les deux. Pourquoi donc ? Et bien car je viens de trouver quelque chose pardi ! À huit ou dix mètres devant moi se trouve une construction en calcaire étrange, comme une sorte de puits. Je ne savais même pas qu'on pouvait trouver ce genre d’œuvre ici … La présence d'un tel bâtiment confirme en quelque sorte l'hypothèse selon laquelle quelqu'un vivait ici. Car cette fois-ci c'est sûr, ce puits ne peut être d'origine naturelle. Curieux, mon Nidoran et moi avançons vers ladite création minérale et pouf ! Une partie du sol se dérobe sous nos pieds et nous voilà piégés. Ah bha … Fallait s'y attendre hein. Si des personnes ont crée des infrastructures ici, elles ont aussi dû mettre des pièges histoire de sécuriser la zone. Les parois étant humides, Nidoran ne peut pas escalader et rejoindre le puits. Quant-à moi n'en parlons pas … J'ai toujours été nulle en sport – et ce malgré ma seconde place miraculeuse à une compétition pokéathlète –, l'escalade n'est pas l'exception à la règle. Pendant un instant je suis tentée de crier : « KALEL ! » afin que cette dernière vienne m'aider si elle le peut mais pour des raisons personnelles je m'abstiens. Si je fais ça, elle risque de me prendre pour un boulet et ce n'est pas l'image que je veux donner de moi. Surtout qu'en réfléchissant un peu, je sais comment me sortir de ce mauvais pas toute seule. En effet j'ai fait l'acquisition il y a de cela quelques temps d'un valeureux compagnon que j'ai, selon toute logique, appelé Valor. Le Furaiglon, du fait de sa nature de pokémon vol, peut certainement m'aider. Ceci-étant, je sors l’aiglon de sa prison sphérique et ordonne à ce dernier la chose suivante :  
▬ Cherche s'il n'y a pas quelque chose qui peut nous aider à sortir Venom et moi.
Il y a un puits non ? Théoriquement s'il y a des nappes phréatiques en dessous, il faut un seau et une  sorte de câble pour récupérer l'eau. Si corde il y a, je suis sauvée ! À Valor de jouer.

Spoiler:
 


Dernière édition par Faith Quinn le Dim 9 Nov - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Sam 13 Sep - 14:11

Elle me répondit que son Nidoran et elle avaient déjà fait quelques excursions, mais que c'était sa première fois dans ce souterrain ci. Néanmoins, elle ajouta ensuite naïvement que ça ne devait pas être si différent des autres et qu'un tunnel restait un tunnel. Moi-même je n'avais pas encore beaucoup d'expérience dans les fouilles et autres aventures, mais je ne pouvais m'empêcher de me dire que c'était vraiment naïf de penser comme ça. Pour ma part, le potentiel archéologique ne m'intéressait pas vraiment, mais quand venait le temps de retrouver son chemin ça devenait vachement important de pouvoir dire quel tunnel était lequel et de connaître un peu les lieux, bien qu'heureusement nous n'avions pas encore croisé d'embranchement, ce qui nous faciliterais la tâche. Quoi qu'il en soit, nous fîmes route ensemble et mon regard anthracite parcourait le souterrain des yeux, bien que je surveillais toujours du coin de l'oeil le petit Tenebrae. Ce n'est qu'au bout d'un moment que nous découvrîmes une plus grande pièce. Je repris donc ma propre torche pour nous aider à fouiller ne serait-ce que visuellement cet espace plus rapidement. De mon côté, l'un des murs semblait recouvert de mousse, mais j'avais l'impression qu'il y avait autre chose en dessous. Toujours aussi curieuse, je tentai donc de retirer ce qui me bloquait la vue, bien que le contact de la mousse ne fut pas très agréable. Je nettoyais ensuite sommairement le mur, toujours de mes mains, et vis que des inscriptions y étaient gravées, inscriptions auxquelles je ne comprenais strictement rien. J'allais tenter de trouver comment les déchiffrer lorsque la voix de Faith me parvint de l'autre côté de la pièce. Un banc taillé dans le calcaire? C'était probablement lié à ces gravures. Ni une ni deux je me retournai donc vers la Mentali et allai la rejoindre avant de m'accroupir devant le banc. Je parcouru sa surface, lisse et d'une coupe bien trop nette pour ne pas avoir été faite. Je me penchai pour regarder dessous en m'éclairant et passai une fois de plus une main contre la construction, cherchant une anomalie dans le banc ou quelque chose du genre. Je ne m'attendais pas à trouver un objet de véritable valeur ou quoi que ce soit, mais peut-être un indice aurait pu y être laissé. Je me relevai et éclairai le dessus du banc à nouveau pour finalement remarquer un élément intéressant, une petite fente entre l'assise et le mur. J'y glissai le bout des doigts et sentis un objet peu épais, mais solide, que j'en sortis en faisant bien attention de ne pas me couper sur les bords. Un fragment de miroir?

- Je pense avoir trouvé quelque chose d'intéressant. Il y a des inscriptions sur le mur d'en face, je pense que ce bout de miroir pourra nous aider à y voir plus clair.

Je regagnai donc les inscriptions, en face, et usai de mon miroir. Comme je m'y étais attendu, la simple inversion permettait de reconnaitre des lettres qui avaient été également mise dans le désordre. Il me fallu donc un peu de temps pour tout bien comprendre, le temps de remettre les lettres à leur place et d'en tirer quelque chose. J'allai par la suite remettre le miroir à sa place, à l'intention de futurs explorateurs qui aimeraient vivre la même aventure, et me tournai vers Faith pour lui partager mes découvertes.

- Selon ce que j'ai lu il y a quelque chose plus loin, mais il faut des clés pour les ouvrir, cachées dans ces tunnels.

Comme il y avait justement deux tunnels qui se tenaient devant nous et que nous étions deux, Faith proposa la stratégie la plus judicieuse, se séparer pour gagner du temps. J'acquiesçai sans plus de cérémonie et rappelai Tenebrae qui fouinait encore avec le Nidoran de Faith. Le petit renard chromatique vint me rejoindre au pas de course et nous pûmes nous aventurer dans le couloir de gauche. Comme plus tôt, je devais rester attentive. Parfois le terrain était d'avantage en pente, parfois le plafond descendait, parfois le tunnel obliquait vers la droite avant de revenir dans son cours originel. Je du même enjamber une motte de gravas qui s'était amassée en beau milieu du chemin avec un peu de terre, de quoi prier pour ne pas se retrouver ensevelie dans les souterrains. Puis, au bout d'un moment, je remarquai une alcôve sur notre gauche et me demandai si nous ne pouvions pas y trouver quelque chose d'intéressant. J'observai les lieux avant d'y entrer et, environ à la hauteur de ma cheville, je repérai une fine corde tendue comme la corde d'un arc. Pour ma part je l'emjambai sans problème avant de prévenir mon compagnon.

- Fait attention à la c--

Trop tard. Le petit Zorua s'était emmêlé les pattes dedans et le piège fonctionnait toujours ne serait-ce que partiellement. Une grille s'abattit, coupant toute retraite, bien qu'elle ne gagna pas le sol. Le mécanisme devait être rouillé puisqu'elle s'arrêta à une dizaine de centimètres du sol. Ce n'était certes pas suffisant pour m'y glisser, mais avec un peu d'efforts ça le deviendrait sans doute. Refusant de céder à la panique, je décidai de faire quelques recherches dans l'alcôve, peut-être y trouverais-je quelque chose après tout. Rien au niveau du plafond qu'une solide parois de calcaire et rien au niveau du plancher non plus. Par contre, dans le mur, environ à la hauteur de ma taille, se tenait un tout petit tunnel, trop petit pour moi, mais juste assez grand pour Tenebrae. Je baissai les yeux vers le Pokémon chromatique qui me regardait avec un air faussement courageux. Je n'aimais pas ça, mais il fallait bien vérifier juste au cas où. Je me baissai donc pour prendre Tenebrae et le placer dans l'embrasure de ce discret tunnel. Avant de le laisser partir, je lui offris une caresse et un baiser sur le dessus de la tête.

- Je t'attends ici, n'hésite pas à faire demi-tour s'il y a un problème ou que tu as peur. Fais attention à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Sam 13 Sep - 15:44

Valor en met du temps … Certes ça ne fait que cinq minutes qu'il est dehors mais à ce que je sache, ça ne prend pas trois ans de prendre une vulgaire corde et l'envoyer. Au final, je finis par voir le bout du cable et m'exclame alors :
▬ Et bah enfin.
Sur ces mots je laisse Nidoran monter en premier et le suis de près. Le lien m'ayant permis de remonter était bel et bien la corde du puits. Mon Furaiglon avait remonté le seau et défait la corde c'est sûrement pour cela qu'il a pris autant de temps. Surtout que le seau en question n'était pas vide mais remplie d'eau tiède. Je remarque la présence d'un petit objet brillant au fond du récipient. Je plonge ma main dans l'eau, me saisis de l'item et place ma torche juste devant. Il s'agit d'un couteau. Évidemment ce n'est pas un couteau de cuisine ni même un objet géométrique. C'est plutôt une sorte de lame avec un manche très rudimentaire. Au passage j'ai eu de la chance de ne pas me couper en saisissant l'objet.

Trouvant le canif plutôt joli, je le mets dans ma poche et le garde. De la même façon que le miroir était utile pour lire les inscriptions sur le mur, le couteau risque de me servir. En outre je prends soin d'examiner le puits et m'amuse dans un second temps à retirer de l'eau via le seau. Il y avait bien une arme dans le récipient alors pourquoi ne pas chercher un trésor dans ce puits. Après quelques tentatives infructueuses, je comprends que le réservoir d'eau en question ne contient rien de plus que de l'or bleu. Dommage mais au moins j'aurais essayé ! Je continue mon chemin et dépasse le fameux puits. Avec ma torche je continue d'éclairer les environs et marche relativement lentement – accompagnée de mes deux pokémons – espérant ainsi trouver quelque chose. Malheureusement il n'en est rien. Je n'ai ni montre en ma possession ni notion du temps très précise mais je présume que ça doit faire à peu près vingt minutes que Kalel et moi nous sommes quittées. Pensant avoir un peu de temps devant moi, je continue d'avancer et remarque peu à peu une lumière. Ce n'est clairement pas une sortie – la lumière n'est pas assez intense pour cela – mais une nouvelle pièce est à portée de vue. À bas le délai que nous nous étions fixé, je me presse de rejoindre cette nouvelle salle. Cette dernière est moins humide que la précédente et un poil plus éclairée pour une raison que j'ignore. Malgré tout pour y voir parfaitement clair, je garde ma torche allumée. Comme précédemment, je fouine un peu partout afin de voir s'il n'y a rien ici ou là. Et je n'ai pas besoin de chercher très longtemps pour me rendre compte qu'il existe une autre entrée que celle par laquelle je suis passée. Ainsi je devine – ou plutôt suppose – que le chemin qu'a pris Kalel doit mener vers cette sortie. La Pyroli n'étant pas encore là, je prends un peu les devants et examine la pièce. Il n'y a malheureusement rien de bien intéressant. Comprenez par là que je n'ai trouvé ni pierres évolutives ni artefact particulier. En revanche il y a un chemin unique … Eh bah. Je crois qu'on a pas fini de fouiller cet endroit. Et dire que de l’extérieur ce souterrain avait l'air « tout petit ».

Avant de m'engouffrer plus en profondeur, je prends soin d'examiner l'endroit à nouveau mais ni moi ni mes pokémons n'avons déniché quelque chose. Je me mets donc en tête d'avancer jusqu'à ce qu'un bruit derrière moi se fait entendre. Cette fois-ci, je ne sursaute pas car je crois reconnaître les cris du Zorua chromatique de Kalel. Je me retourne et constate que la brunette est là, en chair et en os. Je suis contente de la voir ici. Pendant un moment je pensais que le chemin qu'elle avait emprunté la mènerait on ne sait trop où. Dans tous les cas, afin de ne pas perdre de temps je désigne la route à prendre et ironise :
▬ J'espère que tu n'es pas fatiguée parce que maintenant c'est là-bas que nous devons nous rendre.
Bien sûr on peut s'arrêter ici un instant histoire de se reposer ou même de fouiller à nouveau la pièce. Ce n'est effectivement pas parce que je n'ai rien trouvé qu'elle ne sera pas en mesure de dénicher quelque chose pouvant nous mener à un éventuel butin. Du moins ça c'est si elle souhaite s'arrêter ce qui n'est pas sûr. Je vais lui poser la question et lui faire un petit compte-rendu de ce qui s'est passé pour moi tien !
▬ A moins que tu veuilles faire une pause ? J'ai fouillé cette salle et n'y ai rien trouvé. Et dans le long couloir, j'ai vu un puits dans lequel se trouvait ça :
Je sors le couteau de ma poche et le tends vers elle. Je vais éviter de lui parler du piège dans lequel je suis tombé histoire qu'elle ne s'inquiète pas pour rien.
Sur ce, nous ne tardons finalement pas à reprendre la route.

Spoiler:
 


Dernière édition par Faith Quinn le Dim 9 Nov - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Ven 7 Nov - 3:44


Tenebrae était toujours dans le petit tunnel et, pendant ce temps, je décidai de concentrer mes efforts sur la grille. L'agripant de mes mains gantées, j'essayai de la repousser vers le haut, ce qui se solda par un échec accompagné d'un grincement. Certes, j'avais réussi à la faire monter d'un centimètre, mais c'était à peu près tout. Bon, tant pis, il faudrait l'obliger à bouger, peu importe dans quel sens. Je tirai donc la grille vers le bas, deux centimètres. Vers le haut, trois centimètres. Vers le bas, trois centimètres. Vers le haut, six centimètres. Parfait. Je la lâchai doucement et, heureusement, elle ne bougea plus. Je n'avais pas réussi à l'ouvrir entièrement, mais avec un jeu de seize centimètres je devrais aisément pouvoir m'y glisser et il en allait de même pour mon renard chromatique. D'ailleurs, ce dernier ne tarda pas à revenir, accompagné d'un petit couinement enthousiaste, mais étouffé. Tournant mes yeux anthracites vers lui, je compris ce dont il en retournait en le voyant débarquer, tout heureux, un vieux couteau non aiguisé en bouche. Cela serait-il l'une des fameuses clés que nous devions obtenir avant de pouvoir gagner notre butin? Quel drôle d'endroit tout de même, comme si quelqu'un avait décidé de nous préparer une petite épreuve au cas où des élèves un peu trop curieux viendraient jusqu'ici.

Quoi qu'il en soit, je récupérai l'objet et gratifiai le renard d'une caresse, ce qu'il sembla bien sûr amplement apprécier. Comme quoi les conseils de Noctis n'étaient peut-être pas mauvais en fin de compte. Et j'ai bien dit peut-être. Bref, je rangeai le couteau dans mon sac et laissai mon starter quitter l'alcôve le premier avant d'en faire de même, en me glissant sous la grille. Je me salis au passage, mais cela faisait partie intégrante de l'aventure et c'est donc sans m'en soucier que je me relevai avant de ressortir ma lampe torche. Il me fallait maintenant continuer afin de voir si ça menait quelque part et, le cas échéant, rebrousser chemin afin d'aller retrouver la Mentali. Heureusement, ce ne fut pas nécessaire puisque, au bout d'un bon moment de marche, nous atteignîmes une seconde pièce où patientait la jeune fille aux cheveux roses. Les deux chemins se rejoignaient donc ici, pratique. De plus, elle m'accueillit avec un peu d'humour, ce à quoi je lui répondis en esquissant un sourire.

- Je pourrais faire cela toute la journée.

Puis, poursuivant, elle me dit n'avoir rien trouvé dans cette salle, mais qu'elle avait bien trouvé un couteau sur le chemin menant jusqu'ici, dans le fond d'un puits. Curieuse, je m'approchai et récupérai l'objet qu'elle tendait vers moi afin de l'examiner. Le matériel et les motifs utilisés étaient les mêmes que ceux du mien, ils étaient à première vue identiques. Je sortis d'ailleurs l'objet, les comparant côte à côte avant de faire part de mes réflexions à Faith.

- Et j'ai trouvé celui-là de mon côté, ils sont identiques. Peut-être que ce sont les fameuses clés que nous devions chercher. Il ne nous reste plus qu'à trouver la serrure.

Maintenant cette mise au point faite et une fois que je lui eu rendu sa trouvaille, nous reprîmes notre route afin de partir à la recherche d'un quelconque butin, enfoui dans les profondeurs des souterrains. Aux aguets, je cherchai dans les parois tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à des fentes où insérer les poignards et, heureux de pouvoir aider, Tenebrae faisait de même avec quelques mètres d'avance sur nous. Tout ceci avait des allures de chasse au trésor et me faisait penser à ces jeux où chaque personne qui trouve la récompense doit alors en laisser une nouvelle avant de remettre le jeu en place, pour les prochains visiteurs. Peut-être était-ce d'ailleurs le cas? Car bon, autrement il serait difficile de justifier l'existence des telles installations ici, dans les souterrains de l'école. Au bout d'un moment, les petits jappements enthousiastes de mon compagnon chromatique se firent entendre et nous gagnâmes la fin de ce nouveau couloir, là où se trouvaient deux espèces de serrures qui semblaient attendre que nous les ouvrions.

- C'est l'heure de vérité.

Dis-je avant de me munir de mon poignard, espérant que toute cette aventure s'avérerait fructueuse.


Hrp:
 

_________________

Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Sam 8 Nov - 22:12

La jeune brune observe le couteau que j'ai trouvé et le compare à celui qu'elle a elle-même déniché. Ce sont vraisemblablement les mêmes. L'espace d'un instant j'ai du mal à y croire et pourtant : ils sont bien identiques. Kalel suppose que nos poignards jumeaux sont les deux clés permettant d'ouvrir l'éventuelle caverne aux merveilles et j'avoue que l'idée – en plus de me plaire – me paraît fort probable. Ainsi donc il nous faut trouver deux fentes où insérer les poignards, tout en espérant que nous ne fassions pas fausse route. En parlant de route, il est temps de reprendre la nôtre. Nous avançons dans ce couloir et constatons qu'il est bien plus large que les précédents. Afin de fouiller le plus efficacement possible les environs, je demande à Venom et à Valor de se séparer. Chacun cherchera dans une direction différente. Ce passage dans lequel nous nous trouvons est vaste mais ce n'est pas tout. L'important nombre de roches et obstacles nous empêche de progresser comme nous le désirons et devons à de nombreuses reprises contourner des obstacles. Sachant qu'il faut de plus examiner chacun de ces murs – car il s'agit peut-être de porte secrète en vérité – vous comprenez pourquoi notre tandem met du temps à trouver les deux mystérieuses fentes. Elle et moi progressons un bon moment quand finalement c'est son pokémon qui trouve les serrures. Ces deux la se trouvaient au bout du couloir … Comme quoi, à trop théoriser les choses, on finit par les complexifier pour rien. Miss Seales sort son canif et la plante dans une des deux fentes. Je fais de même et me recule par prudence. Rien ne se passe.
▬ Mh.

Est-il possible que tout cela ne soit qu'une supercherie ? Que du vent ? J'ai du mal à y croire. Je dirai même plus, je ne VEUX PAS y croire. Il doit forcément y avoir quelque chose caché derrière ce mur. Je regarde la paroi et ne comprends pas ce qui cloche. Les deux poignards s'incrustent parfaitement, il devrait donc y avoir …
▬ Oh. J'ai compris.
Ce sont des clés n'est-ce pas ? Si oui alors mettre les clés dans la serrure ne suffit pas à ouvrir la porte. Il faut maintenant la tourner afin d'activer un mécanisme. Je crois lire dans les yeux de Kalel que la Pyroli a compris, c'est pourquoi je ne prends pas la peine de lui expliquer et me met à tourner le poignard dans le sens des aiguilles d'une montre. Mon binôme fait de même et un bruit sourd provenant de sous nos pieds se fait entendre. Entre les deux fentes se dessine une ouverture qui grandit à mesure que les secondes s'écoulent. Mon cœur s'emballe, je suis impatiente de voir ce qui peut bien se trouver dans cette mystérieuse pièce. Si ça se trouve nous avons fait tout ce chemin pour rien Kalel et moi. Ce serait décevant néanmoins l'expérience a été amusante. Bien que je sois tombée dans cet immonde piège, la chasse au trésor en compagnie de la Pyroli a été une expérience enrichissante pour moi comme pour mes pokémons. J'espère que la brune se dit la même chose de son côté. Quoiqu'il en soit, trêve de parlotte et de rêveries, il est temps de voir ce que cache la « pièce secrète ».

Notre groupe fait quelques pas et avance. La zone cachée est plutôt vaste à ma grande surprise – je m'attendais à ce qu'un simple coffre nous attende. Rien n'est à portée de vue. Ou bien il y avait un immense trésor qui a été entièrement pillé, ou bien nous nous sommes fait des illusions à propos d'un éventuel « coffre tout prêt qui nous attend bien sagement ». Dans tous les cas, il faut encore fouiller un peu si nous désirons dénicher un quelconque artefact ayant une valeur pécuniaire non égale à zéro.
▬ Bien, je suppose qu'il faut à nouveau chercher.
Notez l'intonation toute particulière que je mets lorsque je prononce le : « à nouveau ». Oui, vous l'aurez compris, je suis un tantinet agacée. Mais peu importe si cela peut me permettre d'obtenir une relique ancienne ou un objet de grande valeur ! Ainsi donc Venom, Valor et moi nous mettons pour la énième fois à chercher. Bien entendu Kalel et son Zorua font de même de leur côté. Le Nidoran creuse ici et là lorsque l'envie lui en prend. En ce qui me concerne je me mets à fouiller de mon côté entre et autour les différents rochers. Sait-on jamais … Peut-être que quelque chose est resté coincé et a échappé aux yeux aguerris de ceux qui ont pu venir ici avant nous.

HRP : Nidoran a 5 points de recherche, Furaiglon en a 0 (+2 Ruban)

_________________




Le personnage le plus lent.


Dernière édition par Faith Quinn le Dim 9 Nov - 10:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Sam 8 Nov - 22:12

Le membre 'Faith Quinn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Mar 11 Nov - 19:03

MOdération

Appréciation Le RP démarre bien. Encore une fois, l'envie de faire des fouille est présente. Faith rencontre par hasard Kalel et lui propose de l'accompagner aussitôt. Malheureusement, les deux filles se retrouvent bien vite séparées. Il y a de bonnes descriptions des lieux et de l'intérêt porté aux Pokemon qui se montrent bien utiles à Faith (notamment lorsqu'elle tombe) La description des fouilles n'a rien d'original mais elle reste présente. Il ne faut pas à hésiter à décrire comment cette recherche se fait, à part dire : 'je fouine un peu partout afin de voir s'il n'y a rien ici ou là.'
Gain Tu gagnes une CT Griffe Ombre et une épaulette épineuse (+10 en attaque) !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   Sam 6 Déc - 18:48

Venom creuse longuement tandis que Valor survole grossièrement la zone. Les yeux des aigles sont reputés pour être perçants et incroyablement puissant pourtant l'aiglon n'a toujours rien trouvé. Oui cela fait bien dix minutes que nous y sommes, mes Pokémons et moi. Du côté de Kalel, ça ne va pas fort non plus. Son Zoruark ne déniche rien, de même pour sa dresseuse. Je soulève quelques pierres ci et là avec l'aide du quadrupède violet et observe dans les recoins les plus sombres. Il est possible que quelque chose soit caché comme dit précédemment. C'est donc ce que je fais et me manque de peu, à plusieurs reprises, de me tauler. Bien sûr cela fait sourire ce bougre de Venom mais qu'importe. Les pattes du type poison sont recouvertes de terre et quelques plaques rouges commencent à apparaître. Ce sont sûrement des ampoules ou je ne sais trop quoi. Ceci-étant j'ordonne au Nidoran d'arrêter un petit moment. Inutile de se ruiner la santé pour si peu. Nous ne sommes même pas sûres Kalel et moi que cet endroit abrite un quelconque trésor ou objet de grande valeur.

De mon côté les premières douleurs apparaissent très bientôt. Je n'ai jamais été très sportive alors vous comprenez que mes jambes souffrent. Rester si longtemps le dos courbé fait par ailleurs grandement souffrir mes vertèbres. Qu'on se le dise, je ne suis pas à l'agonie mais tout de même ! Ça fait mal, voyez-vous ! Nos compagnons et moi-même prenons une pause bien méritée. Kalel et son Pokémon avoir fait de même quelques minutes avant nous, c'est pourquoi ils reprennent les fouilles. Afin de ne pas nous gêner, nous communiquons la Pyroli et moi. Lorsque la miss fouille la zone plus à l'est, elle m'en informe et je fais de même pour les endroits que je passe au peigne fin.

Passées ces cinq minutes de pause, nous reprenons les recherches. Valor continue de survoler les environs. Prions pour que l'acuité visuelle du volatil nous permette de trouver une babiole. En effet il serait triste de sortir de cette grotte les mains vides, ne serait-ce que par principe. Nous avons fouillé longuement le souterrain, résolut plusieurs énigmes : je refuse d'admettre que tout ces efforts ont été vains. La recherche se poursuit et je mets tout mon cœur à l'ouvrage. À quatre pattes, j'ouvre grands les yeux à la recherche d'un bibelot. Pour sa part Venom sillonne les environs et use de son flair. J'ai du mal à croire que cela soit utile pourtant la bestiole s'excite une fois arrivé devant un petit rocher de quelques centimètres de haut sur une dizaine de centimètres de circonférence.
▬ Mh ?
L'argent et les objets de grandes valeurs n'ont pas d'odeur pourtant Venom est certain que quelque chose se cache ici. Je veux bien y croire, c'est pourquoi j'essaie de soulever la pierre mais sans grande réussite. Le Pokémon prend de l'élan et cogne à de nombreuses reprises la roche jusqu'à ce que cette dernière cède. Pourtant il n'y a rien sous la roche, voilà qui est surprenant. Le type poison prend l'initiative et décide de creuser quelques centimètres sous ladite pierre. Très vite, il découvre une chaîne ainsi qu'un pique imposant.
▬ Whaa ? Qu'est-ce que c'est que ça ?
On dirait une arme. Venom se saisie de la chaîne avec sa mâchoire, tire, puis tire encore. En sort un épaulette épineuse. J'y étais presque ! Ce n'est pas une armure mais une protection ancienne. Nulle doute qu'elle doit être utile en combat. Je montre l'objet à Kalel et le mets dans mon sac à dos. Sait-on jamais, un tel objet pourrait m'être utile dans un avenir plus ou moins proche ! J'observe les environs et finis par me demander où a bien pu passer Valor. L'oisillon était là il y a pourtant cinq minutes ! À défaut de pouvoir trouver de trésors, j'aimerai au moins ne pas perdre mes Pokémons. Ceci-étant je mets en pause nos fouilles archéologiques et décide de me consacrer à la tâche ô combien ardue qu'est celle de retrouver ce piaf un tantinet trop téméraire. De lui même, le type vol se montre à moi. Il était vraisemblablement caché dans une ouverture cachée en hauteur et s'est engouffré dedans. En sortant de cette dernière, je remarque que mon camarade tient quelque chose entre ses serres : une CT. À en croire mes yeux, il s'agit de la capsule technique contenant l'attaque Griffe Ombre. Venom peut apprendre cette attaque si je ne dis pas de bêtises ! De même pour Valor peut-être … J'en suis un peu moins sûre. Quoiqu'il en soit nous continuons notre fouille et il en va de même pour ma partenaire de fortune, à savoir Kalel. Au final, nous ne trouvons rien de plus en ces lieux et décidons de quitter l'endroit. Miss Seales a peut-être trouvé des objets intéressants de son côté, en tout cas elle ne m'en a rien dit – il est aussi fort probable qu'elle soit rentrée bredouille. Dans tous les cas nous faisons un bonhomme de chemin ensemble avant de nous saluer convenablement et de retourner chacune dans nos dortoirs respectifs.

_________________




Le personnage le plus lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]   

Revenir en haut Aller en bas
J'ai toujours pas d'idées de titre [Kalel]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-