Partagez | .
Le voleur de souhaits ( feat Cleve)
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   Ven 19 Sep - 19:36

Une belle journée s'annonçait en perspective, le soleil brillait de tous ses rayons et apportait la chaleur tant recherché durant ce mois de septembre. Les filles du dortoir couraient un peu partout pour organiser des sorties plages ou shopping, peu leurs importait tant qu'elles pouvaient profiter de la belle journée.

Moi ce que je faisais était simple...rien...je ne savais pas quoi faire. Ça m'enquiquinait légèrement, je m'étais promis de palier à ma routine en faisant quelque chose de différent et d'imprévisible...Tient, si j'allais visiter les endroits de la pokémon community que je n'avais pas vu durant mon année précédente. J'étais plutôt casanière toujours enfermer dans ma chambre, je n'avais pas vraiment vu grand-chose de l'académie.

Par où commencer...Pourquoi pas les Ruines Jirachi, j'entendais souvent dire que ces ruines avait un petit air magique et enchantée et que l'on y trouvait une fontaine à souhait. Je n'y croyais pas trop, il était temps pour moi de voir si c'était vrai. Je pris mon sac avec mes pokéball et mon œuf de Nirondelle, direction les ruines.

Je sortis de mon dortoir et me dirigeais vers l'endroit choisit. Passage obligatoire devant le dortoir des "je me la pète plus haut que mon cul junior", avant d'arriver dans le lieu préférer de monsieur Roseverte.

« Waa, c'est super jolie ici...un magnifique endroit pour pique niquer » je regardais le lieu émerveillé par cette zone de l'académie. L'eau de la fontaine brillait de mille éclats sous les rayons du soleil, on pouvait croire que c'était une fontaine de diamant. Les vestiges d'anciens monuments étaient recouverts d'une légère couche de mousse, leur donnant une petite touche de couleur égayant légèrement ce paysage anciennement dévasté. « Je sens que je vais revenir souvent ici, ce lieu serait parfait pour entraîner mes camarades ailé » disais-je pour moi.

Je m'approchais de la fontaine, la mine curieuse pour l'observer de plus près. Il y avait une centaine de millier de jetons qui gisaient dans l'eau...Les personnes d'ici avaient des coutumes bien étrange... jeter de l'argent dans une fontaine pour faire un vœux...et si j'essayais. Après tout j'étais ici pour m'intégrer, je ferais un pas de plus vers eux en m'essayant à leur étrangerie.

Alors, à ce que j'avais entendu il fallait prendre un jeton, se mettre dos à la fontaine et faire un vœu. Je me mettais dos à la fontaine tenant un jeton que j'avais préalablement retiré de ma bourse et le regarda. « Mmm...Jirachi je vais être sincère je ne sais pas du tout faire un vœu, donc je vais te dire ce que j'ai sur le cœur et vu que j'ai beaucoup de choses à dire, je vais être économe et les mettre dans ce seul jetons. J'aimerais que tu veilles sur ma famille...toute ma famille même ma grand-mère qui ne semble, ne pas vouloir me connaitre et veille sur Loan aussi, que je n'ai pas vu depuis un moment. J'espère qu'il ne deviendra pas comme elle. Je voudrais que tu protèges toutes les personnes que j'ai eu la chance de rencontrer ici...même l'inutile qui aime un peu trop se mettre en avant...Que dire de plus ...je souhaite que tu protèges mes compagnons de route du mauvais sort, que tu me donnes le petit plus pour faire les bons choix durant les match afin qu'il se fasse pas mal....Je sais, je n'ai pas vraiment dit de souhait me concernant...mais ça serait un peu trop égoïste de ma part...Je suis une dresseuse mon rêve est d'avoir une arène spécialiste type Vol comme mon idole et j'y arriverai seule, je ne voudrais pas me tourner vers la solution de facilité pour te faire un vœux rien que pour moi. Après tout, me battre est mon quotidien » je rigolais de ma petite trouvaille et continuais mon petit monologue pour Jirachi.

« ...En gros je vais juste être simple et te résumer le tout. Je souhaite que mes amis, ma famille, mes pokémons et ceux que j'ai eu la chance de connaitre ici soient heureux...Tu serais génial si tu fais ça... enfin je trouve »

Maintenant il fallait que je lance le jeton où j'avais enfermé mon souhait dans l'eau de la fontaine. Je respirais et lançais finalement le jeton espérant qu'il tombe dedans...j'attendis un instant et entendis le bruit d'un objet qui tombait au sol. Comment avais-je fait pour rater la fontaine elle était juste derrière moi.

Je soupirais blasé par mon fail royal et me dirigeais vers l'endroit où était tombé mon jeton pour le ramasser. Je le cherchais du regard et le trouva non loin de la fontaine. Ma chance voulue qu'un Miaouss sauvage qui rodait dans les parages me la prenne devant mes yeux.

« Hey petit petit petit, allez soit un gentil pokémon et rends moi mon souhait » disais-je au pokémon sauvage. Celui-ci me toisa et partit en courant sur ses quatre pattes, mon jetons dans la gueule « Naaaannn mon souhait, arrêter ce pokémon » criais-je tout en courant derrière le petit félin, espérant pouvoir le rattraper. Je le poursuivais sans relâche déterminé à reprendre mon souhait. Le petit chenapan tourna à gauche, je fis de même et rentra dans une personne avant de tomber, entraînant la pauvre victime dans ma chute. « Aouch !! » Je regardais la jeune fille que j'avais bousculé et la reconnue de suite « Cleve ! Désolée je t'ai foncé dessus ça va ? Il faut que je rattrape ce Miaouss » Je me relevais aidant ma camarade à faire de même et cherchais du regard le voleur de souhait. Je l'avais perdu de vu, il avait dû s'enfuir au loin avec mon souhait. J'en couinais de tristesse. «Mon souhait....RENDS MOI MON SOUHAIT SALE MATOU» hurlais-je de rage vers la direction ou le Miaouss voleur s'était enfuit

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770

MessageSujet: Re: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   Mar 30 Sep - 14:48

« On raconte qu’un jour, un lutin bienheureux blanc et jaune était descendu sur la Terre pour maraver sa gueule à un autre lutin bienheureux. Le second lutin était quelque peu poilu, vert comme une mousse avariée, et ses yeux étaient grands et globuleux. On disait également qu’il habitait une minuscule cabane à Roucool dans la forêt, et qu’il avait dû se battre farouchement pour obtenir ce territoire, quitte à précipiter les bébés Roucool encore dans leurs œufs du haut de leur nid, créant ainsi le plat gastronomique connu sous le nom d’Omelette Forestière. Le lutin jaune et blanc vint alors dans le Bois aux Chênes d’Ecorcia rencontrer son rival lutin, et il le défia au cours de ce qui devint ensuite le plus grand tournoi d’Omelette Forestière jamais organisé à ce jour. Ils précipitèrent des œufs de Roucool pendant près d’un siècle, jusqu’à ce qu’un Canarticho les déloge à coup de Coupe bien placé. Depuis ce jour, le lutin bienheureux jaune et blanc, connu sous le nom de Jirachi, vogue de continents en continents pour répandre l’antique recette de l’Omelette Forestière, et, accessoirement, exaucer les vœux de ceux qui ont le bon goût de le trouver meilleur que son concurrent Celebi. » acheva Cleve en reposant le livre qu’elle était en train de lire à son équipe de Pokémon sur la table de la Bibliothèque. Madame Pervenche, la Bibliothécaire, était endormie sur son bureau depuis qu’un petit malin avait décidé d’utiliser l’attaque Berceuse sur elle et son horrible Chacripan dans le but de ne pas les avoir sur le dos lorsqu’il travaillait. Tous les membres de la team de la Pokémécanicienne étaient donc assis en cercle sur la table, écoutant avec une attention toute particulière les lectures de contes de leur dresseuse. Ritsu commençait à s’endormir et ne fut réveillé que par un léger coup de coude d'Applepie, l'Evoli de Cleve. Cherryl était en train de confectionner une poupée Jirachi avec des cheveux prélevés à Pervenche, et il y plantait des aiguilles avec un entrain inquiétant. Pep’ était aussi captivé que lorsqu’il regardait « Les Feuj de l’Amour », chaque dimanche dans la salle commune des Givralis. Curly était assis et ronronnait fortement, ses grands yeux fascinés par la couverture du livre de contes. Et enfin, Lem était dans la chevelure de Cleve, et il lisait par-dessus son épaule avec un air satisfait sur le visage. La rousse était quant à elle ravie. Elle regarda une nouvelle fois le conte de « La Bataille de l’Omelette Forestière », et elle leva les yeux en l’air, pensive.

« Eh les gars », dit-elle à ses Pokémon, les pupilles brillantes d’excitation. « Vous comprenez ce que signifie ce conte ? » Les six membres de son équipe la regardèrent avec un air interdit, attendant la suite. « Ça veut dire que si je TROUVE un Jirachi, je pourrai manger une Omelette Forestière antique ! » conclut-elle en se levant en en écartant les bras dans un geste théâtral. Ritsu et Cherryl soupirèrent en échangeant un regard blasé. Selon eux, ce n’était pas vraiment la chose à retenir du conte ; et certainement pas ce qui devait motiver une personne saine d’esprit à trouver un Jirachi. Pep’ semblait cependant partager les mêmes motivations que sa dresseuse, et il hocha vigoureusement la tête de haut en bas. C’était décidé, dès aujourd’hui, la Pokémécanicienne allait trouver un Jirachi ! Mais par où commencer ses recherches ? La jeune fille balaya la bibliothèque du regard et tomba sur un Phyllali qui avait la réputation d’être un lèche cul en cours particulièrement intelligent.

« Eh Tomas ! » l’interpela-t-elle d’un air impérieux –finie la timidité, elle avait un BUT et elle n’allait pas s’encombrer de sentiments bizarres comme la gêne-
« Hm ? » marmonna le garçon sans lever les yeux de son travail de thèse.
« Sais-tu où je peux trouver un Jirachi ? »
« Si tu tournes trois fois autour de sa fontaine dans les Ruines avec une coiffe d’indien et que tu cherches ensuite ses crottes fossilisées avec du matériel adéquat, il pourrait apparaître devant toi. » répondit le Phyllali sans aucune hésitation, toujours plongé dans ses réflexions.
« Woh vraiment ?! Je suis sûre que le matériel adéquat doit être des cuillères ou des trucs du genre… Après tout, on parle d’Omelette Forestière, il faut du matériel de cuisine… » réfléchit Cleve à voix haute, avant de tapoter sur l’épaule du Scientifique avec un air de profonde gratitude. « Merci, je me souviendrai de toi quand je mangerai l’Omelette. »
« Eh Carter attend ! Je me foutais de ta g-. Mince elle est déjà partie. »

Et c’était vrai. La tornade Carter avait déjà levé les voiles sans demander son reste. Tomas se fit la réflexion que cette fille bizarre pouvait quand même être sacrément naïve, mais grand bien lui fasse ; pour sa part, il allait continuer à bosser sans se préoccuper un peu plus des fantaisies de sa camarade.

***

Au bout d’un quart d’heure seulement, Cleve avait revêtu une coiffe d’indien ne demandez pas comment elle se l’était procurée et avait réussi à emprunter deux cuillères, deux fourchettes, un couteau à beurre et une poêle à frire dans la cuisine de Mama Odie. Ainsi affublée, la rousse se prenait pour la Reine du Monde, et tous les regards qui se tournaient vers elle ne pouvaient être QUE des regards d’admiration. Voyons, elle allait chercher l’Omelette Forestière, après tout ! Complètement fêlée la pauvre petite…

Peppéroni semblait cependant partager le même enthousiasme que sa dresseuse, et après de nombreuses réclamations, il put enfin avoir trois plumes rouges plantées dans sa carapace, juste au-dessus de sa queue. La Givrali le qualifia de Pepperroquet, ce qui le plongea dans la plus grande félicité. Ils prirent alors le chemin des Ruines Jirachi comme les conquérants qu’ils étaient. A peine avaient-ils fait un pas à l’intérieur du lieu mystique qu’une personne rentra dans Cleve, la faisant tomber à la renverse et lâcher tout le barda qu’elle avait sous le bras. Etonnée, la rousse en perdit même sa coiffe d’indienne, tandis que Lem dans sa chevelure était pris d’une véritable crise de panique.

« J’AI TROUVE LE LUTIN BIENHEU-heeeeeu oh ! Salut Dje, comment ça va ? »

La jeune fille qui venait de la percuter était une Pyroli que Cleve connaissait bien pour l’avoir enrôlée dans ses missions d’espionnes l’année précédente. La brune aux grandes lunettes était connue pour être particulièrement maladroite et pour avoir la fâcheuse tendance de bousculer les gens sans le faire exprès ; enfin, quand les dits gens ne le faisait pas avant elle. Cette nouvelle rencontre n’échappait pas à la règle, et la rousse esquissa un sourire. « Aha, t’inquiète pas. Mais j’ai l’impression qu’on pourra jamais se croiser de façon… normale. » commenta-t-elle en se relevant grâce à l’aide de sa camarade. Cette dernière lui expliqua alors le pourquoi du comment et Cleve regarda autour d’elle pour essayer de repérer le Miaouss, sans succès. Ce petit filou avait forcément dû disparaître dans un arbre ou autre, emportant le dû de la pauvre Djelly ! « Il finira bien par revenir, non ? » demanda la rousse à son amie, sans pour autant souhaiter qu’ils aillent à la recherche de la pauvre bête. Après tout, elle devait déterrer tout plein de crottes fossilisées avant de pouvoir faire apparaître le Jirachi ! Et avec une cuillère et une fourchette, la tâche risquait d’être plutôt longue…

« C’est si important que ça ? C’est quoi ce souhait ? » demanda-t-elle finalement en s’asseyant sur une colonne rongée par le temps.

Elle pouvait bien lui accorder cinq minutes avant de se lancer dans ses fouilles, après tout.  


Dernière édition par Cleve Carter le Mer 15 Oct - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   Lun 13 Oct - 23:46

Cleve Carter, la seule et unique personne à m'être tombé dessus. Ça faisait un moment que je ne l'avais pas revu la Givrali d'aussi près. Notre dernière rencontre datait de l'an dernier lors de notre mission d'espionnage au cirque afin d'assouvir sa curiosité. Elle me demanda si j'allais bien et je lui répondis que oui, à part mon fessier légèrement endolorie et mon souhait disparue. Je lui retournais la question, elle me dit qu'elle allait bien et que l'on ne se croisera jamais de façon normale. Sa remarque me fit sourire, elle n'avait pas tout à fait tort, enfin j'espérais un peu que si on ne savait pas ce que le futur nous réservait. « En effet si ça continue je tomberais sur une personne qui ira porter plainte à force haha...je n'espère pas » disais-je pour rire

Je couinais encore de tristesse quand je me rendis compte que ce sale matou avait disparu avec mon souhait. La jeune fille me rassura me disant qu'il finirait certainement par revenir. Elle n'avait pas tort on disait bien que les dangereux criminel revenaient toujours vers son lieu de crime...Mais est-ce que ça marchait avec les pokémon ?

« J'espère... » Disais-je avec une mine songeuse.

« Ben en fait... je voulais voir si le souhait que je faisais à Jirachi allait se réaliser en plus ce n'était pas vraiment un souhait pour moi, mais pour toutes les personnes que j'avais croisé pour qu'ils aient une bonne année...voilà. Je sais c'est un souhait un peu simple... » Disais-je tous simplement avant de me rendre compte que j'avais divulgué mon souhait. Il parait que lorsque que l'on disait son souhait celui-ci ne se réalisait pas « A zut je l'ai dit...Tu crois que Jirachi va toujours vouloir le réaliser même si je t'en ai parlé à haute voix ?» demandais-je naïvement a Clève. On ne savait jamais les pokémons comme Jirachi pouvaient être têtus gentils ou méchants...ou aucun des trois comme je le disais on ne le savait pas. Je ne connaissais personne qui avait eu la chance de croiser un légendaire et discuter avec lui.

J'attendais qu'elle me réponde en la regardant attentivement. Elle avait une tenue simple ses cheveux lâchés ornée d'une coiffe d'indien avec une fourchette et une cuillère à la main. C'était mignon son Lokhlass avait aussi quelque plume de la même couleur que celle de la coiffe d'indien de Cleve...Wait...une coiffe d'indien. Qu'est-ce qu'elle faisait avec une coiffe d'indien ? D'ailleurs qu'était-elle venue faire ici ? Autant lui demander directement au lieu de réfléchir sur le sujet. Bon commençons par le plus simple demandons lui ce qu'elle venait chercher ici...

Je regardais la jeune fille pas vraiment dans les yeux, j'étais comme envoûté par sa coiffe ne comprenant pas vraiment pourquoi ce choix et au lieu de demander ce qui avait amené la Givrali à se promener dans les ruines je lui demandais avec conviction...

« Pourquoi tu as une coiffe d'indien ?... » Mes yeux toujours posé dessus, puis, je me rendais compte que ce n'était pas ce que je voulais demander à la base et me rattrapais « ...Euh non ce n'est pas ce que je voulais dire, tu es venu faire un souhait à Jirachi toi aussi ? Et pourquoi une coiffe d'indien ? » Décidément cette coiffe prenait toute mon attention.

Hrp:
 

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770

MessageSujet: Re: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   Mer 15 Oct - 15:37

Les deux jeunes filles commençaient à échanger des banalités, et Cleve se dandina sur place. Ce n’était pas qu’elle était pressée mais un petit peu quand même. Elle était cependant une bonne amie malgré tout, et elle fit un effort pour rester sur place avec un sourire vaguement intéressé sur le visage. Elle aimait bien Djecédjelly –comme elle croyait toujours que la Pyroli s’appelait-, et elle lui était somme toute assez reconnaissance d’être restée avec elle le jour de la super mission d’espionnage au Cirque des Boulons ; elle lui devait au moins un peu de son temps pour l’écouter raconter ses malheurs concernant des souhaits et des Miaouss. Mais de quoi s’agissait-il exactement ? Cleve avait à peine écouté la moitié –le reste de son estomac cerveau étant totalement focalisé sur l’Omelette Forestière-, mais il était question d’un Miaouss qui avait volé un souhait important de la brune. Bon. Cleve n’allait pas revenir sur le fait qu’on pouvait difficilement voler un souhait –après tout, n’était-ce pas quelque chose qu’on ne pouvait saisir ? C’était comme dire qu’on lui avait ouvert la tête à coup de griffes pour lui voler une idée, c’était plutôt bizarre, non ?-, mais elle prit un air douloureux et compatissant. Dje’ était d’ailleurs toute tristounette que le Miaouss lui ait dérobé son souhait de bonne chance aux personnes qu’elle avait rencontré. Cleve se fit la réflexion que si elle avait eu à faire un vœu, elle aurait sans doute beaucoup plus pensé à sa poire qu’à celle des autres, mais on ne pouvait décemment pas faire remarquer à une autre personne que son vœu était un peu trop généreux. « Oh, ah, je vois. » répondit la rouquine avec les larmes aux yeux –plus parce que Peppéroni venait de lui marcher sur le pied de tout son poids que parce que l’histoire était émouvante, mais certes-.

La Pyroli s’inquiéta alors du fait que son vœu ne se réalise pas vu qu’elle venait de le dire à Cleve. La rousse haussa les épaules en se disant que de toute façon, si Jirachi devait réaliser un souhait aujourd’hui, ce serait certainement le sien d’apprendre la recette de l’antique Omelette Forestière. Après tout, il était beaucoup plus cool que celui de Djelly ! Enfin non pas vraiment, mais disons qu’il avait au moins l’avantage de demander quelque chose qui ferait plaisir au petit lutin bienheureux qu’était Jirachi. « Je ne sais pas trop, peut-être qu’il n’accorde pas trop d’importance à ce genre de superstitions. » répondit évasivement Cleve en examinant les lieux autour d’elle pour trouver le meilleur endroit où creuser.

C’était la première fois qu’elle visitait les Ruines, et, après être rentrée dans Djelly, elle n’avait pas eu réellement le temps de faire attention à ce qui se trouvait autour d’elle. Les Ruines Jirachi étaient spacieuses et s’étalaient à pertes de vue. Contrairement au reste de l’académie qui était plutôt verdoyant et fertile, on aurait dit qu’on se trouvait ici dans un désert. Le sol avait une couleur bizarrement beige, et même Timothy Forest aurait été incapable de faire pousser ses précieuses azalées dans le coin. De grandes colonnes style Grèce ancienne étaient disposées un peu n’importe comment, comme si elles formaient autrefois un monument qui s’était cassé la figure suite à un certain cataclysme. Rongés par le temps, les blocs de marbre, de pierre ou de terre étaient en train de s’effriter, et une poussière flottait continuellement dans l’air, comme la Tempêtesable d’un Embrylex. Quelques herbes parvenaient cependant à pousser dans ce paysage aride, émergeant comme des touffes de cheveux au creux des colonnes allongées. Ce panorama offrait un étrange contraste en comparaison des bosquets et des arbres verdoyants qui étaient en bordure des Ruines. Pour le moment, Cleve et Djelly étaient tout juste à l’entrée de cette vallée dévastée, ce qui leur donnait l’impression d’avoir un pied dans l’Oasis, et l’autre dans le Désert.

Peppéroni à ses côtés bailla la gueule grande ouverte, et Cleve reporta son attention sur la Pyroli. Etait-ce son imagination, ou est-ce que la brune la fixait avec insistance ? Sûrement son accoutrement provoquait-il l’admiration de la demoiselle, ce qui fit sourire la Pokémécanicienne de contentement. Le Peppéroquet à ses côtés bomba le torse, comme pour signifier également sa présence, et le terrible duo attendit qu’on les complimente. Djelly ne manqua d’ailleurs pas de faire remarquer à Cleve qu’elle avait une coiffe d’indien, en se demandant pourquoi elle la portait, puis balaya rapidement sa question avec une autre… avant de revenir finalement sur le sujet de la coiffe. Avec un sourire –ENFIN c’est à moi de parler #PAF#-, Cleve brandit sa cuillère devant la Topdresseuse et commença ses explications. « Le meilleur élève de l’école m’a dit que si je déterrais des crottes fossilisées de Jirachi avec une coiffe d’indien, le Pokémon Légendaire m’apprendrait à faire l’antique Omelette Forestière. Du coup je suis venue ici dans le but de chercher ces précieux sésames, mais je ne sais pas vraiment par où commencer. Tu penses que je devrais creuser plus près de la fontaine ? »

Les yeux mordorés de Cleve s’arrêtèrent sur l’immense fontaine dressée en l’honneur du Pokémon Légendaire Jirachi. La construction était belle, bien qu’elle reste d’apparence simple. En pierre –du moins, c’est ce que la rousse pensait-, la fontaine avec une statuette du lutin bienheureux en son sommet crachait paisiblement de l’eau qui était rendue presque dorée grâce au scintillement des pièces d’or et des jetons sur son fond. Ce fut alors à ce moment que Cleve compris ce que Dje’ voulait dire en parlant du vol de son souhait. « Oh. Le Miaouss t’as dérobé le jeton que tu as lancé dans la fontaine ? » demanda-t-elle à son amie en trempant ses doigts dans l’eau dorée, faisant quelques remous pour troubler la surface. « Les Miaouss aiment l’or, ça se tient. Mais j’ai entendu dire qu’ils aimaient les entreposer dans leur foyer. Si tu trouves la cachette, tu trouveras ton vœu, non ? » poursuivit-elle, en insistant bien sur la seconde personne du singulier. Après tout, elle avait son mission à elle, et Djelly avait la sienne. Hors de question qu’elle s’écarte de son but !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   Sam 1 Nov - 15:21

Je restais bouche béat parce que je venais d'entendre. Un garçon semblait avoir dit à Cleve comment croiser un Jirachi. Elle devait ramasser des crottes fossilisées de ce pokémon tout en portant une coiffe d'indien, c'est pour cela qu'il était habillé de cette façon. J'avais un peu l'impression que le jeune homme s'était moqué d'elle... Il faut dire que je croyais moyennement à l'existence d'un pokémon qui réalisait les souhaits et que je voulais juste vérifier si mon souhait allait se réaliser ou non si j'en faisais un. Cleve semblait croire en son existence et était déterminée à voir ce pokémon. Bizarrement son entrain et sa détermination déteint un peu sur moi, sans que je m'en rende compte.

Son Lokhlass bombait le torse, fier d'arborer les plumes de Pijako...ou de Guériaigle ... Je ne voyais pas trop bien d'où j'étais. Bref il était fier d'arborer fièrement les plumes sur sa tête. Je souriais au duo et les trouvait mignon comme ça... Oui oui mignon et non ridicule. C'était mignon de voir à quel point le pokémon de Cleve suivait sa dresseuse dans son délire costumé.

Aussi, la rousse m'expliqua pourquoi elle cherchait Jirachi. Il semblerait que ce pokémon détenait une recette ancienne, celle de l'omelette forestière ancestrale et la jeune rousse voulait connaitre cette recette. « Parce qu'il y a une recette ancestrale de l'omelette forestière !!! » disais-je surprise par la nouvelle. Je ne savais pas qu'une telle recette existait. Je connaissais la recette classique que ma mère faisait avec des œufs de Dodrio et des herbes aromatiques que l'on trouvait en forêt d'où son appellation...enfin je crois que c'était pour ça...c'était très bon. Cleve rajouta qu'elle comptait chercher autour de la fontaine pour voir si elle ne trouvait pas ces fameuses crottes.

Très sincèrement je voyais mal Jirachi faire caca près de la fontaine c'était un peu comme son lieu de travail non...il devait avoir un nid pour ça. Les pokémons étaient très pudique et se faisait le plus souvent un petit coin discret pour faire leur besoin...

Je regardais la fontaine puis regardais la zone des ruines. J'avais du mal à croire que le paysage désolé, qu'il y avait en face de nous était auparavant un lieu ou une civilisation avait vécu...c'était bien triste. Les ruines s'appelait bien ruines Jirachi...peut-être que l'ancienne civilisation avait érigée un nid pour ce pokémon ou un endroit pour qu'il dorme et qu'il soit vénérée...Après ce n'était que pure imagination peut-être avais-je tord, mais qui tente rien n'a rien comme on dit.

« Il n'a pas de nid Jirachi?...parce que je le vois mal faire caca à côté de son lieu de travail...enfin je pense...je ne suis pas sûre...Ton camarade ne t'a pas dit ou les trouver ?» J'aurais bien aimé l'aider à chercher ces crottes...dont je doutais fortement l'existence, l'espoir fait vivre comme on dit, mais ce Miaouss chapardeur hantait mes pensées. D'ailleurs il me semblait voir apparaitre sa frimousse au loin, mais je n'en étais pas vraiment sure...La zone désertique qui se tenait en face de moi devait me jouer des tours.

Par la suite ma camarade me demandait si le Miaouss m'avait dérobé mon jetons que je voulais jeter dans la fontaine. « Oui j'avais déjà enfermé mon souhait dedans » disais-je un peu gênée. Je n'avais pas trop envie de lui dire que j'avais honteusement raté mon lancer et qu'au lieu de tomber dans la fontaine la pièce doré était tombé au sol. Elle me disait par la suite que ces pokémons étaient attirés par l'or et qu'ils cachaient leurs butins dans leurs tanières. « Mais oui sa tanière » je pris les mains de la jeune fille dans les miennes, la regardant plein d'étoiles dans les yeux «Merci Cleve t'es géniale »

Je savais que la jeune fille n'allait pas m'accompagner dans cette mission ardue que sera ma chasse au Miaouss. Elle me l'avait très subtilement fait comprendre dans sa phrase. Ce n'était pas grave je ne l'aurai pas forcé à venir avec moi, de toute façon elle  avait aussi une mission. Je pris la capsule de capture de mon Etourvol et le fis sortir. Baron me sera utile pour ma tâche. Les Etourvols étaient des rapaces, ce sont des oiseaux de proie et un oiseau de proie ne perd jamais de vue sa cible, même si celle-ci était plus agile que lui.

L'oiseau poivre et sel assaisonné apparue près de moi lâchant un Etouuurr pour saluer Cleve et son Lokhlass. Je posais mes rubis sur Cleve me demandant si elle partait dans la même direction que moi ou si elle restait ici.

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770

MessageSujet: Re: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   Mar 11 Nov - 16:35

Après avoir présenté sa –ô combien génialissime- quête, Cleve pris un air fier et s’arrangea pour prendre une position qui mettrait les plumes de sa coiffe en avant. Elle brandit sa cuillère devant elle en se regardant dedans comme dans une glace. Ouais. Ça en jetait comme ça ! Fière de son accoutrement, la rouquine reporta un instant son attention sur sa camarade Pyroli. Ses révélations lui en bouchaient un coin ! Eh ouais ! Cleve eut un petit sourire et pris un air encore plus important. Comme ceux des gens qui savent des choses que les autres ignorent. Agitant un index mystérieux, elle fit signe à Djelly de s’approcher d’elle, comme pour la mettre dans la confidence. Le Statitik dans ses cheveux crépita lorsque la Topdresseuse s’approcha de sa dresseuse, ce qui eut pour effet de faire dresser ses touffes brunes d’une drôle de manière. « Eh oui ! Il s’agit d’un mythe vieux comme le monde à Ecorcia. » commença-t-elle en prenant une voix mystérieuse. Bon d’accord, elle l’avait appris aujourd’hui même en se perdant dans un livre de la bibliothèque de l’école, mais qu’importent les détails ! « C’est en prenant possession d’une petite cabane à Roucool dans le Bois d’Ecorcia que Celebi parvint à apprendre l’antique recette de l’omelette forestière. Sauf que ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il avait un rival ! Et un rival de taille ! » Oui enfin non, ils étaient tous deux aussi nains l’un que l’autre, mais certes. « Car… Jirachi est aussi maître dans l’art de l’omelette forestière ! Et aujourd’hui, c’est lui que je veux rencontrer. Bon certes, étant native d’Ecorcia, mes origines me susurrent plutôt d’être du côté de Celebi, mais… » -elle s’approcha encore plus près de Djelly pour être sûre qu’on ne l’entende pas- « …disons que pour des soucis de praticité et de proximité, c’est plus simple pour moi de viser sur le bon Légendaire. »

Et voilà ! Dje savait tout. Avec un regard brillant d’excitation, la rouquine se recula et commença à s’accroupir sur le sol pour en gratter la surface avec une fourchette de Mama Odie. La tâche semblait fastidieuse et bien peu intéressante, mais vu la récompense qu’il y aurait à la clé, Cleve n’allait pas se laisser décourager. La Pyroli était cependant encore là, et elle souleva un point auquel la Scientifique n’avait pas pensé. « Un nid ? Hm, je ne me suis pas posé la question, tu dois avoir raison. Il doit avoir une petite cabane à Roucool, comme celle de Celebi, son rival de toujours… » répondit-elle, songeuse. Quant à son camarade. Quel idiot ! Il avait omis la moitié des informations ou quoi ? Cleve pesta intérieurement contre le jeune homme, mais se ressaisit bien rapidement. Il fallait qu’elle trouve les crottes de Jirachi ! Absolument…

Dje repris cependant la parole pour affirmer qu’elle avait déjà enfermé son souhait dans ce jeton. Cleve trouva un peu bizarre que la Pyroli y accorde autant d’importance. Après tout, elle pouvait bien mettre son souhait dans un autre jeton, non ? A moins qu’elle soit complètement fauchée. La rousse avait des jetons à la pelle –à force de se faire entrainer dans des missions commando par Andreas, elle avait fini par accumuler un bon pactole !-, mais elle se doutait bien que ce n’était pas forcément le cas de tout le monde. Ah… Quels chanceux… Et dire qu’ils n’avaient même pas pu expérimenter ce contact doux avec les pétales de roses d’Andreas. Roses qu’ils sortait probablement de son calbut, ou pire encore. Avec un soupir dramatique, Cleve acquiesça lorsque sa camarade lui affirma qu’elle était géniale. Ah ça oui. D’ordinaire, elle aurait rougis et serait restée humble. Mais avec sa coiffe d’indien, forcément qu’elle était géniale ! Gonflée d’importance –comme quoi, l’habit fait bel et bien l’indien-, Cleve se tourna vers son Peppéroquet pour voir s’il avait une idée de la direction qu’ils devraient prendre. Une petite cabane, ça ne devait pas être si difficile que ça à trouver, non ?

« Je suppose que je dois aussi trouver la tanière de Jirachi. Je pense qu’il doit s’agir d’une petite cabane dans un arbre, mais je ne pense pas qu’il y en ait dans les ruines… Se pourrait-il qu’il ait érigé ça sur une des colonnes ? » réfléchit-elle à haute voix en regardant les immenses piliers complètement ravagés par le temps.

Certains étaient couchés sur le sol, tandis que d’autres étaient encore bien droit. De loin, ça pouvait ressembler à un arbre. Oh et puis bon, il devait forcément y avoir des différences entre Celebi et Jirachi ! Celebi était vert, ce qui en faisait de base, un écolo. Il était donc normal qu’il loge dans un arbre. Quant à Jirachi, de souvenir, il était blanc et jaune… comme la couleur des colonnes des ruines ! C’était forcément un truc comme ça, l’explication.

Sans qu’elle n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit, Cleve remarqua que Dje avait sorti un Pokémon Vol. Ouah ! Elle contempla l’oiseau en admirant ses belles plumes –pas aussi belles que celles sur sa coiffe, mais certes-. Et si… Et s’il pouvait la mener jusqu’à la cabane à Roucool de Jirachi ? Peut-être serait-il judicieux de faire le chemin ensemble, finalement. Haussant les épaules, la rousse fit sortir son Mélofée de sa Pokéball. S’il y en avait bien un qui avait l’habitude des conditions de vie exécrables, c’était bien cette petite horreur rose. Aussi décida-t-elle de miser sur son sens de l’orientation pour trouver le bon chemin. De son côté, Cherryl semblait tout aussi grognon qu’à son habitude, et il lança un regard lourd de reproches à sa dresseuse. « Ne fais pas cette tête, voyons. Aujourd’hui, notre objectif est une petite cabane à Roucool. Si on trouve ça, on saura où creuser. Alors arrête de faire ta tête de Spoink et cherche nous ça ! » demanda Cleve à son acolyte, en lui tendant une plume de sa coiffe pour l’encourager.

De mauvaise humeur, le Mélofée lui tapa sur la main pour faire tomber la plume, ce qui parut autant choquer Cleve que Peppéroni. Mais à présent, la quête pouvait commencer, et Cleve marcha d’un bon pas, suivie par Djelly et son Etourvol. Et si en chemin ils pouvaient trouver la tanière du Miaouss, ce serait tout bénef pour tout le monde ! Enthousiasmée par ce virement de situation, la rousse fit courir ses yeux le long des ruines poussiéreuses. Bien rapidement, elle repéra quelque chose et s’accroupit sur le sol. « Oh ! Oh oh ! On ne dirait pas des traces de pas de Miaouss ? » demanda-t-elle à Djelly en lui montrant la petite marque à coussinets imprimée sur le sol. Etaient-elles sur une piste ? D’ailleurs maintenant qu’elle y pensait, ce Miaouss connaissait certainement les environs mieux qu’eux. Si jamais ils mettaient la main dessus, elle pourrait lui demander de la conduire vers la cabane de Jirachi. Mais OUI ! Cleve avait trouvé le moyen de combiner sa mission avec celle de la Pyroli. Comme quoi avec un peu d’imagination, on pouvait contenter tout le monde ! « On les suit ? » demanda-t-elle à son amie, une pointe d’excitation dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   Mer 7 Jan - 1:13

Cleve allait me raconter l'histoire de la fameuse omelette ancestrale. Elle me demanda de me rapprocher d'elle, ce que je fis docilement. La rousse me raconta la fameuse légende avec une voix emplie de mystère et un comportement tout aussi mystérieux qui allait avec. En me rapprochant d'elle, je sentis quelque mèche de ma sombre chevelure rebiquer telle une corne de bovidé...mais mon attention était dirigée vers autre chose, l'histoire de mon amie et je ne prêtai pas plus attention à la force mystérieuse qui avait pris possession de mes cheveux.

Elle me disait que cette légende était originaire de ma région Johto, plus précisément de la ville d'Ecorcia. Une ville voisine de ma ville natale...enfin bref une légende de Johto qui racontait que Célébi était un maître dans l'art de cette recette dans cette région. Mais, il se trouve qu'il n'était pas le seul à savoir pratiquer cette recette...Jirachi en était capable aussi.

Elle rajouta par la suite qu'elle aurait préféré croiser Célébi en tant que natif de Johto...Par patriotisme je suppose. Mais bon, ayant un réel souci de distance entre Johto et Lansat et que malheureusement les Galopa ne savent pas voler cette longue distance....elle s'était tourner vers l'autre maître dans l'art de l'omelette forestière, Jirachi.

Je souriais à ma camarade, ayant toujours des doutes sur l'existence de cette fée. Je ne savais pas trop pourquoi d'ailleurs mon instinct me disait ''Non impossible qu'il existe''. Ce n'était pas de ma faute, on pouvait en parler dans des livres scientifiques écrits par le professeur Chen lui-même que mon idée restera la même. Jirachi était née de la lubie d'un peuple shooté au champignon de paras très imaginatif.... Oui je sais pourtant je cours après mon souhait pour le donner à un truc dont je ne croyais pas l'existence... Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour faire croire qu'on est dans le moule ...

Dans toute ma réflexion je n'avais pas encore remarqué que ma camarade rousse était originaire de la ville voisine à la mienne. Quand je lui avais soumis l'idée d'un nid elle fut d'accord avec moi...Même si pour moi Jirachi semblait bel et bien dû à l'imagination fertile d'un peuple sous hallucinogène...Oui je suis aussi têtue qu'une Ponyta.... Le peuple qui vivait ici avait sûrement une salle ou un endroit où il disait que Jirachi venait se reposer. C'était comme pour un enfant qui avait un ami imaginaire et que l'enfant obligeait ses parents à ajouter une assiette avec un repas chaud en plus sur la table...Vous voyez de quoi je parle...Ne le niez point on est tous passé par là u_u /OUT/

« Je suppose que je dois aussi trouver la tanière de Jirachi. Je pense qu'il doit s'agir d'une petite cabane dans un arbre, mais je ne pense pas qu'il y en ait dans les ruines... Se pourrait-il qu'il ait érigé ça sur une des colonnes ? »

« Sûrement, il faudrait se rapprocher pour voir. » répondais-je à ma camarade. Par la suite, Cleve fit appel à un Mélofée qui semblait plutôt grognon et qui repoussait avec sa patte la plume que Cleve lui tendait. Le regard choquer de Cleve et Pep' me fit légèrement rire...rire que je cachai en me retournant légèrement pour pas qu'elle me voit.

Je ramassai la plume et la plaçait dans mes cheveux, profitant de ce moment pour remettre mes mèches rebelles en place. Si je pouvais aider une amie je le ferai sans hésiter...même se je n'avais pas les mêmes croyance qu'elle. Je souriais par la suite à ma camarade avant d'ouvrir la marche dans le domaine désertique qui allait devenir notre terrain de jeux. Le où ce cache Miaouss pouvait enfin commencer.

Nous avions marché depuis quelques minutes explorant la zone dévasté par le temps. Je cherchais désespérément des signes de vie du Miaouss chapardeur et la cabane à Roucool de Jirachi par la même occasion. Je regardais dans tous les recoins des bâtiments en ruines, perdant du temps à vérifier tous les recoin pour voir que je n'avais rien laissé au hasard. Baron m'aidait dans ma tâche qui, cherchant et identifiant grâce à l'altitude les différents endroit où le suspect pouvait se cacher. Et bizarrement ce fut à ce moment-là que mon cerveau décida de remarquer une information...information que Cleve avait dite depuis un bon moment.

Ce fut grâce à l’œil de Luxray de ma camarade Givrali que l'on avait réussi à mettre la main sur des traces de papattes de Miaouss. La chasse était ouverte Mouhahahahaha, attend moi petit Miaouss je vais te faire regretter d'avoir volé Djelly Fish, pensais-je avec un grand sourire mauvais sur le visage. Ma camarade rousse me demandais si on les suivait.

« Ouiiiii, en avant !!! On est en chasse, Baron je compte sur toi. » disais-je en suivant les traces de coussinet. Je marchais tout doucement, observant très bien le sol pour suivre correctement les traces. Nous avons suivi les empreintes du Miaouss qui nous conduisaient vers les piliers que l'on voyait de loin avant de disparaître.

« Hein !!!! mais, mais... où sont-elles...J'ai perdu les traces de papattes !!! » disais-je légèrement paniquer. Je regardais à gauche et à droite pour voir si ces dernières continuait au sol un peu plus loin. Des marques ne pouvaient pas disparaître ainsi. Mon Etourvol, lui continuait à voler au-dessus des ruines et cherchait toujours notre proie. Il fallait que je retrouve ce Miaouss...Je fermai mes yeux et réfléchis à ce que je pouvais faire pour le retrouver. Un bruissement d'aile vint me couper dans ma concentration. Je ne l'avais pas bien entendu et je pensais que c'était Cleve qui m'avait parlé, mais ce n'était pas le cas.

« Je réfléchi à un plan. » répondais-je à ma camarade. L'aile me frappa à la tête ce qui me fit ouvrir les yeux en lâchant une légère plainte de douleur. Le responsable de cet assaut n'était autre que mon Etourvol.

« Mais quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?» Mon oiseau s'envola une nouvelle fois et se dirigeait au-dessus d'un endroit où il se mit à tourner en rond...

« Oh ! Oh ! oh ! je crois que tout n'est pas perdue Cleve. Baron a dû trouver quelque chose. Allons-y !!» continuais-je avec les étoiles dans les yeux. Je n'avais pas vraiment attendu la réponse de ma camarade et j'étais partis sous les chapeaux de roue vers l'endroit que mon Etourvol survolait.

Je me cachais derrière un petit muret effriter d'une ancienne bâtisse observant de loin le Miaouss chapardeur. Cette pauvre petite chose ne semblait pas être sur ses gardes, il faisait sa toilette de petit félin ronronnant gaiement mon jeton posé devant ses pattes...Erreur Fatale.

« Cleve cleve ! regarde ! regarde !il est là ! Il est là! » disais-je tout doucement en m'accrochant au bras de ma camarade. « Bon alors...Il faut agir vite avant qu'il ne nous remarque. Une frappe chirurgicale s'impose...Discrète, rapide efficace et puissante. » disais-je avec beaucoup de sérieux. « Je me porte volontaire capitaine!! » disais-je en marchant doucement vers la cible. Je faisais en sorte de faire le moins de bruit possible m'approchant du Pokémon qui était de dos. Hihihi je vais t'avoir.

Tous ce passais étonnement bien. J'avais une main sur la ball de ma Wattouat, oui j'avais dans l'idée de vouloir paralyser ce petit voleur. Mais j'avançais trop lentement et le pokémon ramassa mon jetons pour s'en aller. « Non ! »Le Miaouss sursauta et attrapa vite fait le jetons avant d'essayer de s'enfuir. Je voulais le poursuivre mais c'était sans compter sur ma maladresse quasi légendaire. Sans trop remarquer ou je mettais les pieds j'avais trébuché sur un caillou...UN RRAAAAAAHHH DE CAILLOUX...et de me retrouver à terre.

« Crotte de Cabriolaine !! Argony, je compte sur toi! » lâchais-je en sortant ma Wattouat « Utilise cage-éclair sur le miaouss vite » Ma boule de laine me regardait ce demandant si elle devait m'obéir ou non « Raaaaah fait pas ta tête de Grotichon des bois utilise cage éclair vite. » le pokémon ne voulant pas toujours pas m'écouter je fus obligé d'utiliser la technique ultime « Dragibaie !! » elle ne se fit pas prier plus longtemps et lança l'attaque demander sur le Miaouss qui fut paralysé.

« Victoiree !!! » criais-je en me dirigeant vers le pokémon qui semblait se sentir mal. Je cherchais mon jeton a terre pensant que le félin l'aurait lâché après avoir reçu la décharge, mais je ne le trouvais pas. Il ne l'avait pas dans sa bouche.... « Arceus non.... Non... Recrache ! RECRACHEE ! » disais-je en passant ma main dans le dos du Miaouss pour l'inciter à vomir, espérant qu'il recrache mon jeton. Mais effort fut vint et j'entendis le ''gloups'' qui me le confirmait....le Miaouss avait avalé mon souhait.

« Arceus POURQUOI T'ACHARNER SUR MOI !!! » disais-je les genoux à terre la tête lever vers le ciel, déprimant légèrement devant le Miaouss paralysé et la perte définitive de mon souhait...Mais minute Papilord...mon souhait était dans le jeton...mon jeton est dans le Miaouss donc maintenant le Miaouss était mon souhait...Bien sûr je n'avais qu'à jeter le Miaouss dans la fontaine et ça fera mon souhait.

Un sourire mauvais vint s'afficher sur mon visage et j'attrapais le pokémon félin. « C'est bon Cleve j'ai mon souhait on peut partir à la recherche de ta cabane à Roucool de Jirachi. Peut-être que le Miaouss sait où c'est, il suffit de lui demander.» suggérais-je a ma camarade attendant sa réaction.


Hrp:
 

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le voleur de souhaits ( feat Cleve)   

Revenir en haut Aller en bas
Le voleur de souhaits ( feat Cleve)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-