Partagez | .
Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Dim 21 Sep - 10:14

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Mes cheveux sont ébouriffés, en ce dimanche matin. Je m'étale sur toute la longueur de mon lit, à moitié enroulé dans la couverture. Mes Pokémons sont allongés aux quatre coins de la chambre, et la plupart dorment encore. Enfin, ce n'est pas le cas d'Oz et Châtaigne qui ont passé la nuit dans mon lit, puisqu'il semble que je gigote pas mal dans mon sommeil. D'ailleurs en y repensant, je ne me suis pas couché dans l'autre sens ?
Une sonnerie retentit. Dans les vapes, je me lève maladroitement et manque de trébucher sur Goldfroy en allant saisir l'Ipok posé sur mon bureau. Lorsque je regarde qui m'appelle, seule une série de chiffre n'ayant aucun sens pour moi s'affiche sur l’écran. Une personne totalement inconnue, donc. Sûrement un vendeur d'assurance, ou une bêtise du genre... Je jette l'Ipok sur mon lit d'un geste nonchalant avant de tirer la chaise de mon bureau et de me laisser tomber dessus. La sonnerie continue de retentir, jusqu'à ce que la personne essayant de me joindre tombe sur mon répondeur. J'écoute distraitement ma voix déformé par l'appareil qui résonne dans toute la pièce.

« Bonjour, vous êtes sur le répondeur de Ginji Labelvi ! Si vous êtes le livreur de pizza, je dois déjà être devant l'entrée du bâtiment en train de vous attendre, vous ne devriez pas tarder à me voir ! »

Faut vraiment que je pense à changer de répondeur. Heureusement, une voix pré-enregistrée prend la relève en disant le traditionnel texte « Laissez un message après le bip sonore ». Le fameux bip dont il est question retentit à peine une seconde après, suivi par une voix m'étant vaguement connu. Sans prêter attention à ce qu'il me raconte, je passe déjà à autre chose et me dirigea vers la salle de bain.

« -Bonjour, c'est le producteur de "You got Delibirded ", vous vous souvenez de nous ? Après notre caméra caché, on avait diffusé la vidéo où vous apparaissiez dans un bar où un marin vous a reconnu et a dit que vous étiez des grands aventuriers plutôt comiques. On aimerait beaucoup pouvoir filmer une journée avec vous fouillant les fameux souterrains de Lansat, avec votre karm... Euh chance inouïe, on devrait avoir un vidéo-gag... Euh reportage très intéressant ! Si vous acceptez, vous aurez le droit à une récompense à la fin du tournage ! Et ne vous inquiétez pas, les déplacements,  instruments de fouilles et repas sont pris en comp-
-BOUFFE »

Je suis sorti de la salle de bain en trombe et ai décroché dès que le mot « repas » est parvenu à mes oreilles. Le producteur ne dit plus rien pendant quelques secondes avant de vérifier qu'il n'y a pas eu une erreur de communication.

« -Euh... Vous êtes bien l'élève de la Pokémon Community ? Un certain "Labelvi" ?...
-Vi c'est moi ! Vous pouvez me répéter votre bla-bla s'il vous plaît ? Il y a une partie que je trouve très intéressante... 
-Hmm, bien... On aurait besoin de vous et de votre camarade de classe pour réaliser un... Documentaire dans les souterrains de Lansat.
-Non, je parlais pas de ça !
-Euh... Il y a une récompense à la fin du tournage ?
-Toujours pas, continuez.
-.... Les instruments archéologiques et les repas sont compris dans le budg-
-VOILA qui m’intéresse ! Vous avez besoin de moi et Ruby donc ? Et si on participe à votre émission on aura le droit à beaucoup de nourritures c'est cela ?
-Euh... Oui oui, tout à fait ! BEAUCOUP de nourritures ! Une énorme quantité ! Assez pour nourrir tout un troupeau de Ronflex ! Hmm... Vous pouvez nous retrouver devant votre académie dans une heure ?
-MANGER ! »

Je raccroche et jette l'Ipok dans mon sac, soudainement beaucoup plus dynamique. Je retourne à la salle de bain où je m'habille en moins de temps qu'il en faut pour dire « buffet à volonté », réveille tous mes Pokémons pour les rentrer dans leurs Pokéballs respectives, prends mon sac avec quelques affaires comme une lampe, un anorak, et deux bouteilles d'eau, puis sors précipitamment de mon dortoir. Je me dirige vers la maison Pyroli et m’arrête net devant le bâtiment. J'ai sûrement pas le droit de rentrer, ou plutôt pas intérêt, puisque Jackie doit rôder dans les parages. Je dégaine mon Ipok et choisis le numéro de Ruby parmi ma liste de contact.

« -Rouquine, ça te dit une petite fouille, là maintenant tout de suite, illico pesto ? Fais vite je suis devant ton dortoir ! »

Je raccroche aussitôt, et vais m'asseoir un peu plus loin devant le bâtiment. Si je lui parle de l'émission maintenant, elle va sûrement refuser, rabat-joie comme elle est. Et j'ai absolument besoin d'elle pour explorer les souterrains !

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Dim 4 Oct - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mer 8 Oct - 16:40

La routine. Pourquoi en parler ? Au final, c'était aussi redondant que les cris d'un Psykokwak victime d'une migraine terriblement anodine. Quoique. Allez, juste pour vous faire plaisir ! Je disais donc... Comme d'habitude, Ruby a participé à l'entraînement matinal des Pyroli. Attendez ! MER-credi ! Je me suis trompé de texte. On est dimanche. Et donc voici : grasse matinée, quand tu nous tiens ! Enfin presque. À vrai dire, cette grasse matinée n'avait pas duré bien longtemps. Dix heures, rien que ça. Il y avait du progrès par rapport aux cinq heures imposées par Jackie, mais soit. Il n'était que dix heures lorsque son iPok la réveilla. Bah quoi ? Ce machin fait réveil automatique maintenant ? Ah non. Ce n'est que Ginji.

Ruby ne garda qu'un seul et unique œil ouvert histoire de confirmer qu'elle ne s'était pas trompée. Une fois ses doutes confirmés, elle décrocha nonchalamment et poussa un "oui ?" démuni de toute motivation. Le Voltali se fit le plus bref possible. Aucun motif. Juste un rendez-vous. C'était rare. Est-ce qu'il avait trouvé comment dévaliser les cuisines ? Il semblait bien enthousiaste. Mais bon ! Aussi fatiguée soit-elle, la rousse n'était pas du genre à envoyer balader les gens. Allait-elle donc y aller ? Il faut croire que oui, malheureusement. Elle se leva donc lentement, rangeant ses pieds encore froids dans de confortables et doux chaussons roses. Bah quoi ? Comment ça "détail sans importance" ? Laissez moi conter mon histoire. Et donc... elle attrapa par la suite quelques habits, une brosse, une serviette et tout l'attirail nécessaire pour le passage de "l'après-douche". Pour faire quoi ? Vous êtes plus naïf que je le croyais.

Après s'être douchée, la topdresseuse se prépara dans la plus grande des lenteurs. Non pas qu'elle voulait absolument faire attendre Ginji pour l'avoir réveillée si tôt. Quoique... En réalité, elle était encore un peu dans les vapes. Il lui manquait quelque chose, mais quoi ? À manger ! Et pour ça, il fallait malheureusement se contenter du minimum tout simplement parce que les douze coups de midi se faisaient de plus en plus proches. Se remplir l'estomac peu de temps avant le repas, c'est mauvais. Elle soupira donc et se rendit au réfectoire, dans lequel elle piqua deux Mepo. Un dernier passage dans sa chambre et hop ! La voilà partie.

Rapidement, elle tomba nez à nez avec Ginji alors qu'elle finit le premier fruit. Elle fit rouler le second sur la paume de sa main tout en faisant les derniers pas. Enfin, elle croqua dedans. La voilà bien plus réveillée qu'auparavant. Sans doute grâce aux vitamines de cette baie, qui sait ? Quoiqu'il en soit, il lui fallait savoir pourquoi Ginji l'a convoquée ainsi. C'était tout de même intriguant, depuis tout ce temps. Une nouvelle mission ? Une simple envie de se confier ? NON ! Est-il tombé amoureux ? Avait-il besoin de conseils de la part d'une fille ? N'importe quoi ! Ce type est fou de son frigo et de personne d'autre. On pouvait donc immédiatement rayer cette hypothèse de la liste.

– Bouh ! C'est pour quoi ? Mama Odie est malade et tu espères que j'aille cuisiner à sa place ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Sam 11 Oct - 21:52

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine met quelques minutes pour arriver. Elle semble prendre son temps, ce qui m'inquiète légèrement... Est-ce qu'elle viendra ? Peut-être que j'ai été trop bref au téléphone et qu'elle n'a pas compris que j'ai besoin d'elle au plus vite. Raah, faut que j'arrête d'être aussi spontané !... Oh, miracle, la Pyroli arrive avec un délicieux fruit dans le main... Je suppose qu'il n'est pas pour moi, mais on peut toujours rêver. Elle me salue avant de me demander quelle est l'urgence pour laquelle je l'ais appelé, tandis que je fais de gros yeux ronds.

« -Ne... Ne parle pas de malheur, enfin ! Mama Odie ? Malade ? Brr... » je frissonne à cette pensée, avant de m'éclaircir la gorge « Bref... Ça serait pour une petite fouille dans les souterrains... Il faut qu'on soit devant les portes de l'académie dans un peu moins de trois quarts d'heure pour... Euh... Recevoir le matériel d'archéologie que j'ai demandé à Gaston !  »

Je lui fais un grand sourire innocent avant de jeter un œil à mon Ipok. En effet, Ruby m'avait bien fait patienter et il faut qu'on soit dehors dans trente sept minutes. Heureusement qu'elle n'a pas tardé plus que ça... Je serai bien embêté moi s'ils annulent l'émission ! Et ma nourriture ? Non, je ne dois pas y penser, ça va attirer le mauvais sort. Quoique, je m'apprête à m'embarquer dans une fouille aux côtés de Ruby, ça va forcement attirer le mauvais sort. Je sais pas, peut-être que nous ne devrions pas exister et le fait que l'on se côtoie crée une distorsion de l'espace-temps. Maintenant que j'y pense, la première fois que j'ai rencontré Rouquine, c'était quand même au milieu d'un cirque en feu dans lequel il n'y avait aucun échappatoire, des gens paniquées et des Pokémons géants qui semblaient vouloir notre mort. Si ça se trouve, si Ruby et moi n'avions jamais existé, l'incendie aurait jamais eu lieu... Mais c'est horrible ! Le simple fait que l'on vive met en danger la vie de centaines de personnes ! Il faut qu'on y fasse quelque chose, mais quoi ? Je sais ! On va faire cette fouille, ça va faire plaisir aux réalisateurs, ils seront tellement contents qu'ils vont nous offrir une Masterball, puis nous irons au sommet du Mont Couronné pour rejoindre les Colonnes Lances et y capturer Arceus pour qu'il puisse rompre le sortilège ! Et créer ma Corne d'Abondance, au passage ! Mais quel bon plan !
… Même pas parti et je pète déjà un plomb, ça promet.  
Je fais signe à Ruby de me suivre, avant de me mettre en marche en direction de l'entrée de l'académie. Nous sommes vraiment en avance, mais je ne vois pas ce que l'on peut faire dans l'immédiat, donc autant attendre.
Arrivé à l'extérieur de l'établissement, je m'assois sur le même banc sur lequel nous étions venus avec Ruby et Yamato avant de prendre le bus en direction du centre-ville pour une mission il y a quelques mois maintenant. D'ailleurs, cela fait un bail que je n'ai pas de nouvelle de ce dernier... Fichu 15 %.
Au final, il ne faut pas plus de vingt minutes pour voir arriver une voiture. Comme l'académie est quelque peu paumé au milieu de Lansat, rare sont les véhicules passant devant, du coup il est facile de deviner que celle-ci est là pour nous. L'engin s'arrête pile devant notre banc, et à peine une seconde après, l'homme qui se trouvait sur les lieux de tournage lorsqu'on s'est fait piéger par l'émission télé en revenant de la presqu'île. Il semble lui aussi nous reconnaître, et nous fait un grand sourire avant de nous pousser dans la voiture. Trois secondes plus tard, Ruby et moi étions poussés sur le côté contre l'une des portières arrières, l'homme prenant la place restante et tenant une liste de papier. La voiture se met en route, et le réalisateur commence à lire toute la paperasse.

« -Bien, heureusement que vous êtes en avance ça va nous faire gagner du temps. On va vous lâcher devant une entrée des souterrains se trouvant être étrangement éloigné de votre académie. On vous donnera avant deux caméras frontales et un sac avec quelques outils de bases pour une exploration des plus banals, du genre trousse à pharmacie, radio de secours, fusée de détresse... Euh... *humhum* Vous aurez également un talkie-walkie pour rester en permanence en contact avec nous. Nous serons placés un peu plus loin avec tout notre matériel pour suivre l'expédition de loin, mais vous inquiétez pas, il n'y a aucun chance pour que la communication soit coupée ! Enfin, descendez pas trop bas quand même... Ah, et j'allais oublier ! Vous serez accompagnés par une Sidérella qui fera office "d'antenne relais" au cas où vous vous... Euh, trouverez légèrement en hors champ. » la voiture s'arrête d'un coup « Bonne chance ! »

La portière à notre droite s'ouvre, et Ruby et moi sommes poussés en dehors du véhicule. Deux sacs et une Pokéball nous sont alors jetés, avant que la voiture ne démarre pour vite disparaître de notre vision. Je me relève pour remarquer une grosse crevasse non loin, sûrement l'entrée du souterrain. Je me tourne alors vers Rouquine pour remarquer son expression peu enchanteresse...

« -Euh... Héhé, t'as vu, c'est le gars de la dernière fois là... Et... Euh... C'est marrant, j'étais persuadé que j'avais appelé Gaston, je me suis peut-être trompé de numéro alors, quel dommage... Bon... Je crois qu'on a pas le choix, on est obligé d'y aller, n'est-ce pas ? »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 23 Oct - 19:25

Tiens ! Une réaction qui ne fut pas très étonnante de la part de Ginji. Ces quelques mots suffirent à le faire frissonner. Pourtant, il en fit rapidement abstraction et alla droit au but. Une fouille ? Rien que ça ? Ruby haussa simplement les épaules, elle qui aurait facilement pu croire qu'il l'avait invitée ici pour quelque chose de plus grave que ça. Seule exclusivité de la chose : du matériel offert par Gaston. Sérieusement ? Ce type était assez amical pour prêter du matériel d'expédition à deux élèves qu'il connaît à peine ? Eh bien ! On en apprend chaque jour, et ça a le mérite de nous rendre moins con.

De nombreuses secondes passèrent dans le plus grand des blancs, de nombreuses secondes durant lesquelles Ginji sembla ailleurs, perdu dans un autre monde, dans ses pensées. La rousse claqua deux fois des doigts et l'appela, en vain. Elle soupira finalement, se disant qu'il devait penser à de la nourriture ou quelque chose du genre. Il n'y avait que ça pour le transporter dans un autre monde. Enfin ! Au bout de quelques temps, il se mit enfin en route. Ruby le suivit, se demandant néanmoins si c'était une bonne idée. Après tout, elle ne s'était pas préparée mentalement ni même physique pour une fouille, sans parler de la chance légendaire des deux aventuriers. Cela ne semblait pas être une bonne idée de les réunir pour une aventure palpitante mais surtout périlleuse.

Une fois en dehors de l'académie, il n'y a plus qu'à attendre Gaston. Encore heureux que cet endroit apportait une certaine nostalgie aux jeunes, sans quoi il aurait très certainement été ennuyant d'attendre une bonne vingtaine de minutes. D'ailleurs, une voiture s'afficha après ce court délai. Tiens ! Gaston était si chargé qu'il venait en voiture ? Carrément ? Et bien non ! Ce n'était pas Gaston, mais un type dont l'air ravi éveillait quelques mauvais souvenirs chez Ruby. Heureusement, elle n'y pensa pas directement et se laissa piéger dans ce mystérieux traquenard, pour ainsi dire. S'en suivit aussitôt d'un immense monologue explicatif. Que dis-je ? Un colossal parpaing digne d'être l'une des fondations de la Tour Prismatique, si bien que la voiture s'arrêta exactement à la fin de ce discours. Wow ! Les explications avaient autant duré ? C'est fou comme le temps passe vite quand on cherche à s'échapper, mais aussi à égorger un certain Voltali. Encore heureux qu'il n'y avait plus personne pour être témoin de ce meurtre... Ah si, malheureusement. Mais ne vous étonnez pas si un certain ventre sur patte disparaît mystérieusement en cette journée...

– Naaaaan ! Juuuuuuure ! J'avais même pas fait la différence entre cette équipe de tournage et Gaston ! Allez. Pour quelle quantité de bouffe tu nous as vendu ? Cent kilos ? Deux cents peut-être ? Soyons fous ! De quoi remplir un camion-citerne ? M'enfin... au moins, si on va assez loin, personne ne verra la façon pitoyable dont nous mourrons.

Quelle preuve flagrante d'optimisme ! Mais que voulez-vous ? Ce mini précipice ressemblait clairement à la gueule du Diable qui n'attendait que ça, que ces inconscients fassent un pas un peu trop imprudent et se retrouvent piégés à jamais dans les enfers. Malgré le danger, la rousse s'approcha avec prudence et passa rapidement sa tête au dessus de la cavité. Elle se saisit d'une lampe pour essayer d'en voir le fond. Génial ! Un fossé d'obscurité infinie. Quoi de mieux que le grand plongeon pour commencer une fouille ? Ces producteurs auront un couteau sous la gorge, si la Pyroli a le bonheur de s'en sortir bien sûr.

– Hmpf. Je leur ferai pas l'honneur de prendre des supers images de nos malheurs. Ils ont qu'à se dépatouiller seuls, qu'ils n'espèrent pas toucher une partie du butin, en plus de ça.

Immédiatement, elle fit appel à Mist. Jamais elle ne sautera là-dedans sans sécurité, d'autant plus qu'elle venait d'avoir une idée pour y plonger. Oui, elle allait le faire. En même temps, faire demi-tour maintenant serait un peu... stupide. Elle soupira donc et regarda son Pokémon qui sut immédiatement que faire en scrutant les pensées de sa dresseuse. Il médita quelques instants et écrasa sa pointe à même le sol. Ce dernier se fissura jusqu'au gouffre, y provoquant un éboulant. Ah ! Ce que Telluriforce est pratique, en fin de compte. Enfin... à partir du moment où on en modère la puissance. La toupie retînt ensuite deux des plus gros rochers et laissa les autres tomber. Ruby bondit immédiatement sur l'un d'entre eux et s'assit dessus.

– La 'limousine' est avancée. En espérant qu'un coin assez peu poli te transperce avec amour. ♥

Elle attendit patiemment avec ce sourire narquois tandis que son Pokémon la rejoint. Il ne fallait surtout pas le retirer, sous peine de voir les rochers s'écraser en bas tout comme les malheureux qui seront montés dessus. Le sage les fit donc descendre en parfaite synchrone, avec prudence. Et bien que Ruby avait envie de se venger en faisant une blague un peu trop effrayante à Ginji, Mist ne fut pas du même avis.

– Humpf. Pas drôle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 24 Oct - 12:26

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Faire mon testament avant de partir aurait été une bonne chose, non ?
Je sais pas vous, mais j'ai l'impression que Ruby est pas contente. Sisi, j'vous jure.
Bon ok, elle veut carrément ma mort là.  Mais ça va, c'est juste l'histoire d'une petite exploration sympatoooooche !.... Et puis il y aura de la nourriture à la fin, c'est très important ça. En plus c'est pas comme s'ils nous lâchaient sur une île déserte avec trois barres de céréales, non, on a tout le matériel nécessaire à une vrai fouille archéologique !
Rouquine s'approche du gouffre et commence à nous préparer le terrain. Elle ne veut pas qu'on prenne les caméras ? Mais... Si on fait ça, ils nous donneront pas mon méga-repas ! Non non non, impensable, je ne risque pas de me faire égorger par Ruby pour une boite de conserve trouvée sous terre !
Je la laisse donc nous construire une entrée à l'aide de son Kaorine, tandis que je me dirige vers les sacs et la Pokéball sur le sol. Je ramasse cette dernière avant de la regarder, sceptique, puis l'accroche à ma ceinture avant d'ouvrir l'un des deux sacs. J'y découvre une corde enroulée sur elle-même, la fusée de détresse, la radio, la trousse de secours, des barres énergiques -qui ne feront d'ailleurs pas long feu, je le sens-, et une énorme lampe torche. Je sors l'appareil, impressionnée par sa taille, et la tend fièrement vers Ruby tout en l'allumant

« -Ouah ! Regarde ! Ils plaisantent pas hein, ça c'est du matériel de pro !  » la lampe grésille avant de s'éteindre « … Euh... Ça doit être mes Pokémons Electriks qui pompent l'énergie depuis leur Pokéball, héhé... »

Détournant aussitôt le regard pour éviter de me faire foudroyer par la Pyroli, je continue de farfouiller dans le sac pour en sortir une caméra frontale. Je jette alors un coup d’œil risqué pour vérifier que Rouquine ne me regarde pas, puis la fourre dans ma poche. Il faut qu'on filme, qu'elle le veuille ou non !
Mon petit ménage fait, je referme le sac et en met un sur chaque épaule. Manquant de chuter en arrière à cause du poids,  je rejoins la jeune fille me demandant gentiment de m'entailler sur un rocher pour me vider de mon sang. Je m’assois sur l'un des rochers, toujours en évitant le regard de Ruby, tandis que son Pokémon commence la descente....
On finit par arriver dans une espèce de cavité souterraine des plus inhospitalières. Tout ici avait du être creusé par l’érosion, et le sol présente des formes d'irrégularités plutôt nombreuses, cela ne ressemble en rien aux souterrains de l'académie. Ils sont bien sûrs qu'il s'agit des mêmes ?... Oh avec un peu de chance, un couloir nous mènera aux cuisines de l'académie !
Oui, parce qu'il y avait plusieurs passages, pour commencer. Cependant, tous étaient plongés dans l'obscurité la plus totale, heureusement que la lumière s'échappant de la crevasse est assez puissante pour me permettre de sortir ma lampe de mon sac... Ah mince, c'est vrai, elle a grillé.
Je n'ai pas spécialement envie de demander de l'aide à mes Pokémons dès maintenant, de peur de les épuiser trop vite, mais c'est ça où je me fait étriper par Ruby. Évitons donc de jouer avec ses nerfs dès le début de cette excursion qui promet déjà d'être laborieuse....
En y allant un peu au hasard, je prend la Pokéball de Châtaigne, mon Zébibron, et l'envoie au sol. Le Pokémon en sort en poussant un petit cri joyeux, tandis que je m'agenouille devant lui en lui caressant la tête.

« -Tu peux nous éclairer sans problème toi, hein mon grand ? »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Dim 14 Juin - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 27 Oct - 1:07

Humpf. En plus d'une arnaque totale, il fallait que le matériel gentiment prêté soit défectueux. Sans blague ? Mais à quoi pouvait-on s'attendre d'une telle équipe de tournage ? C'est n'importe quoi ! À chaque découverte, Ruby semblait fulminer, comme prête à sauter au cou du Voltali sans l'espoir de lui arracher la trachée. Elle s'en abstînt néanmoins, tout simplement car cela la fera très certainement tomber dans ce vide obscur en plus de perdre sa seule et unique compagnie humaine ici. Quoique... peut-être que ce ne serait pas plus mal, ne serait-ce que pour arranger un peu son karma. Ahem ! Pas de meurtres ici. Il y avait des caméras, en plus d'une Mesmerella qui s'empressera forcément d'aller rapporter tout ça à son dresseur.

– Tu en as de la chance, on arrive au sol. Je peux plus te faire tomber d'une hauteur vertigineuse.

Trêve de mauvais humour ! La lampe offerte ne marchant pas - comme c'est bizarre - il fallut faire à l'ancienne, comme sur l'île. En espérant que cette fois-ci, la "balade" ne dure pas plus d'une nuit. Le Zébibron se chargea donc d'éclairer les lieux. C'était assez étroit. Les roches paraissaient gorgées d'eau, à un tel point que de la moisissure se permettait de pousser par-ci et par-là. Le sol était creusé de façon irrégulière, si bien qu'il fallait faire attention où on posait les pieds, sous peine de se tordre la cheville par un simple manque d'inattention. Le ciel ? Bah ! Elle le regrettait déjà. S'évader discrètement pendant que l'autre a le dos tourné, c'est une idée. Néanmoins, c'était assez vache, même pour une vengeance. Autant le brûler à petit feu, et pas d'un coup.

– Bon ! Je te laisse ouvrir la marche, bien sûr. Comme ça, si un rocher tombe mystérieusement du plafond, tu seras le premier à te faire écraser. Si je m'en sors pas miracle, j'irai dire au monde que tes derniers mots s'adressaient à Mama Odie et à ton frigo. Puis tes Pokémon erreront sans foi ni loi et causeront du tort à travers tout l'académie, ce qui fait que les gens t'en voudront et viendront cracher sur ta tombe. Elle haussa les épaules avec un sourire innocent aux lèvres. Ou sinon, il y a le scénario où tu te fais dévorer la moitié du corps par un Aligatueur tapis dans l'ombre. Mais bon. C'est moins probable...

Un grognement. Rien que ça ? Tu parles ! Il fallait toujours quelque chose pour contredire la rousse. Et le pire, c'est que ça venait de derrière, dans son dos. Elle ne préféra pas se retourner et se contenta de déglutir avant de faire quelques pas en avant, lentement, encore plus lentement et... à fond les manettes ! Elle ne prit même pas le temps d'alarmer son compagnon d'infortune. À force, il devait être habitué à tout ce genre de péripéties. Néanmoins, la fuite se déroulait plutôt... mal. Le terrain est toujours aussi peu praticable. Résultat, ces espèces de grognements se rapprochaient dangereusement et la source en restait toujours non-identifiée. Et là, problème. Un cul de sac. Enfin presque. La seule issue n'était pas assez large pour permettre à tout le monde de passer en même temps, cela permettait à peine à une personne de s'y engouffrer. De toute manière, il était déjà trop tard. Une silhouette se dessinait dans l'ombre. Deux pupilles dangereusement brillantes se faisaient remarquer au milieu de cette obscurité.

– Hem... C'est quoi déjà...? Windardum leviosa, truc comme ça ? On s'en fout. À L'AIDE !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mar 28 Oct - 14:04

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Je suis heureux de constater que malgré le coup vache que je lui ai fait, Rouquine reste toujours aussi amicale avec moi !
…. Pitié.
Elle ne sait pas que parler de malheur l’attitre ? En me souhaitant tout cela, elle me condamne à une mort certaine et atroce !... Ah, c'est peut-être bien ce qu'elle veut en faite.
Je me prépare donc à prendre la tête de l’expédition, comme me la gentiment demandé la Pyroli. Sauf que celle-ci se met soudainement à marcher de plus en plus vite avant de piquer un sprint sans préavis. Elle veut me laisser seul dans la grotte ? C'est pas sympa... Surtout que c'est moi qui possède tout le matériel et le Pokémon qu'on nous a prêté.
Mécontent, je m'apprête à partir à sa suite quand un grognement vient de derrière mon dos. Châtaigne se retourne pour voir ce que c'est, et à son expression terrifié, je devine que la chose ne nous veut pas que du bien. Je me frotte les yeux, fatigué avant l'heure.

« -Même pas cinq minutes qu'on est là. CINQ MINUTES. Et il y a déjà je ne sais quoi qui veut ma mo... Oups, c'est vrai. CHÂTAIGNE COURS ! »

Le Zébibron ne se fait pas prier et se met à courir en empruntant le même chemin que Ruby précédemment. Faisant de même, je m'efforce de ne pas trébucher bêtement pour éviter de me faire dévorer tout en tenant un rythme un minimum rapide. Derrière moi, je n'entends pas de pas de course, plus une marche modéré... En gros, la créature prend bien son temps pour venir se remplir la panse. Il me nargue en plus, nan mais j'y crois pas.
Je finis par rattraper Châtaigne et Ruby. Comment ça se fait ? Bah c'est cool ils m'ont attendu... Ah non, un cul de sac. C'eût été trop beau.
Je me plaque contre la paroi humide, alors que ma partenaire tente d'user de ses pouvoirs magiques pour nous sortir de là. Le hic, c'est qu'elle n'en a pas... Elle peut pas faire un effort ?
Voyant deux yeux sortis de nul part apparaître progressivement, je saisi une Pokéball et la balance sur le sol. La lumière émise m’éblouis quelques instants, mais elle est aussitôt remplacée par un Pokémon faisant presque ma taille.
Sidérella se tourne vers nous, nous fait la révérence avant de me scruter de ses yeux d'un bleu très pale. Une voix résonne alors dans ma tête.

« -Bonjour, je suis chargé par l'équipe de production de m'assurer que vous ne preniez pas de risques inutiles lors du tournage de votre expédition, ou du moins que vous ne filmiez pas ces passages de peur d'être censuré. Oh, je vois d'ailleurs que votre espérance de vie est en train de baisser radicalement, toutes mes condoléances...
-Que quoi ? Mais on s'en moque de ça, utilise une attaque Psy ou je ne sais quoi contre ce machin qu'est derrière toi et viiiiiiite ! »

Pourquoi est-ce Pokémon que j'ai envoyé au combat? Je n'ai absolument aucune idée de ses capacités! Je me tourne vers Ruby, espérant qu'elle en sache un peu plus, mais la luminosité baisse soudainement, me poussant alors à vérifier ce que fait Châtaigne. La lumière que ce dernier émet s'échappe de la seule issue qu'est à notre disposition. Ah bah merci le soutien! Remarque, je ne peux pas obliger ce Pokémon à assister au massacre de son maître....
Désormais plongé dans un noir presque complet, je m'appuie un peu plus contre la paroi rocailleuse en espérant pouvoir disparaître à l'intérieur. Hélas, je crains que cela ne soit pas possible...

«-Sinon on peut toujours essayer Avadacadabra? Quoique à tous les coups le sort va se retourner contre nous... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Dim 9 Nov - 17:24

Ah ! Qu'il est pot de colle, ce malheur. Après une course effrénée, il fallait forcément tomber nez-à-nez avec un cul de sac. Certes, il y avait une issue, mais un peu trop étroite pour permettre au groupe de s'enfuir efficacement sans avoir affaire au danger. La liberté n'était plus qu'une utopie, tout comme l'étincelle de la vie qui se faisait lentement dévorer par l'ombre. La seule source de lumière émanait désormais des yeux de la bête, une lueur sinistre en somme. Plus la créature s'approchait, plus sa longue gueule aux dents crochues se faisait visible. Cela sans parler de l'imposante carrure de la bête qui semblait plus grosse que ses compères.

– Dis Ginji... t'as déjà vu un Crocorible affamé..? Je crois qu'on aura pas le temps de prendre des photos...

Et oui ! En plus d'être affamé, il fallut que ce soit un Pokémon relativement tenace face à deux spécialistes types. Immunisé à l'électricité et résistant aux spectres... quoi de mieux pour commencer cette expédition bidon ? Bah ! À moins d'envoyer cinquante Pokémon sur lui, ce colosse ne faiblira pas. Et encore... Il peut tout balayer d'un Séisme, surtout dans un lieu si clos. Bon sang ! Cette journée commence affreusement mal, pour sûr. Ne restait plus qu'à gagner du temps pour s'échapper, ne serait-ce que pour fausser les mauvaises prédictions de la Mesmérella sur l'espérance de vie des deux jeunes.

– Mist ! Tomberoche !

Le temps n'était clairement pas à la formulation de phrases développées, mais plutôt à la fuite. Il fallait gagner un maximum de temps, en espérant que cela soit assez pour permettre à tout le monde de s'engouffrer dans cette faille un peu trop étroite. Bref. Quelques roches tombèrent, des roches assez imposantes pour créer un mur improvisé entre les explorateurs et la bête qui les poursuivait. Maintenant, il leur fallait passer à travers cette brèche, action qui allait demander de très longues secondes de patience et d'acharnement. Mais dessus tout, cela nécessitera un travail d'équipe et un calme olympien.

– Mais rentre, Ginji ! Je passe après toi ! Vas-y vite, bon sang, ou tu mourras de mes propres mains ! Ahem. Qu'avais-je dit ? Qu'il en soit ainsi...

Tant de gentillesse ! Sur le coup, Ruby avait limite envie de pousser le Voltali à l'intérieur de la brèche pour qu'il y rentre. Pourquoi ne voulait-elle pas se sauver en première, d'ailleurs ? Bah... Il faut bien un éclaireur. Qui sait ce que se trouve au bout de cet étroit tunnel ? Est-ce du sadisme ? Plutôt de la prudence, quoiqu'une pincée de vengeance personnelle sur cette soupe. Miam !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 1 Jan - 0:27

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


« -Étrange, vous savez que j'ai du mal à voir votre avenir au delà de trois minutes?
-Et c'est censé être mauvais signe, c'est ça ?
-Disons que si vous ne réagissez pas dans les vingt secondes qui suivent, le Crocorible commencera par vous lacérer le ventre pour en faire sortir vos tripes, avant de les faire cuire enroulées autour d'un long morceau de bois pour les déguster avec....
-CROOOOOOOOO
-Ah, il vous fait savoir que vous êtes très appétissants. Surtout qu'il a repéré les barres chocolatés dans vos sacs.
-Je crois que j'avais pas besoin de traduction pour comprendre... EH, pas touche à mes barres chocolatés ! Rooh et puis c'est bon, j'ai compris tu sers à rien, rentre dans ta ball et arrête de vouloir nous saper le moral c'est... Comment dire.... Pas le moment ?
-CROOOOOOOOOOOOOOOO
-Ah tu vois ? Lui aussi il commence à perdre patience... »

Je rentre la Sidérella dans sa Pokéball aussitôt tandis que Ruby ordonne à son Pokémon d'utiliser Tomberoche. Même si cette attaque aurait été bien inutile en combat singulier, elle permet ici de créer un barrage entre le Crocorible et son futur repas, nous. Rouquine me laisse alors le choix entre passer par la brèche ou mourir de ses mains de Pyroli surentraînée par Jackie, une décision pour laquelle je n'ai pas besoin de poser le pour et le contre pendant deux heures. Je m’accroupis et demande à Châtaigne d'avancer, puis tente de me faufiler à travers l'étroit passage. Et quand je dis étroit, c'est vraiment étroit... Au final, j'abandonne l'idée d'avancer à genoux et m'étale plutôt sur sol,  ne progressant qu'à la seule -et maigre- force de mes coudes. J'entends Ruby passer derrière, puis un claquement de mâchoire sec provenant sûrement de la grande gueule du monstre. Je me stoppe aussitôt, surpris, et quelque peu apeuré.

« -... Rouquine ?... Si je t'entends pas hurler, ça veut dire qu'il pas a réussit à chopper ta jambe ?... Pas vrai ?...  »

Réponse affirmative. Ouf. Le Crocorible, frustré, décide de laisser s'échapper sa rage à travers des coups de poings contre la paroi du souterrain. Si l'on se dépêche pas un peu, on va finir enseveli sous la roche. Non, on n'est pas encore tiré d'affaire... Et comme je n'ai pas envie que l'on retrouve mon corps fossilisé lors d'une fouille archéologique réalisée par la descendante d'Ambre Lawford dans dix millions d'année, je crois que je vais accélérer un peu...
Au bout de quelques secondes supplémentaires à s'écorcher les coudes sur des cailloux, on finit par voir le bout de ce mini tunnel. Je m'en extirpe lentement, suivant mon Zébibron à l'extérieur, et constate rapidement que le nouveau lieu où nous nous trouvons est semblable au précèdent, à la seule différence que quelques failles dans le plafond laissent filtrer plus de lumière, et qu'aucun Pokémon sauvage ne pointe son nez à l'horizon. 'Fin à première vue...
J'aide Ruby à sortir à son tour du tunnel avant de souffler un peu. Une grande secousse fait alors ressentir, tandis que la brèche s'effondre sur elle même la seconde d'après. Cool, on peut plus faire demi-tour maintenant.

« -Bon... La suite promet d'être... Palpitante ?  »

J'ouvre l'un des sacs et commence à fouiller dedans. J'en sors une caméra frontale que je scrute quelques secondes avant de l'allumer et de la passer autour de mon front. Si je veux ma bouffe, va bien falloir que l'on s'y mette... J’observe ensuite l'endroit dans lequel nous nous trouvons, et crois discerner trois chemins différents.

« -Tiens, on a le choix... Perso je prendrai bien le chemin de gauche. Et toi, si je te demande le couloir que tu veux prendre là maintenant tout de suite, ça serait lequel ? Qu'on puisse savoir lesquels on doit éviter à tout prix du coup, avec la chance qu'on a... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 1 Jan - 6:25

Au final, le passage se déroula à priori comme prévu. Enfin... ça avait été un peu lent, mais tout le monde était sauf. Il s'en était néanmoins fallut de peu pour que Ruby y perdre un bras entier. Et oui ! C'était près, si près qu'elle en resta silencieuse durant de longues secondes, s'interrogeant sur ce qui lui serait arrivé si jamais son bras s'était malencontreusement retrouvé dans la gueule protubérante du reptile. Non, non et encore non ! Il ne fallait pas penser à ce genre de chose, c'était bien trop... gore ? Mauvais ? Désagréable ? Étrange ? Morbide ? Sans aucun doute. Enfin ! Voyons les choses de bon côté, puisque la rousse semble encore être en vie. Reste-t-il encore à voir pour combien de temps, car les souterrains semblaient regorger de surprises plus dangereuses les unes que les autres.

– Oui, ça va.

Tu parles. Au fond d'elle, elle ne pouvait s'empêcher de se dire "mais non ! Rien ne va ! On est dans un endroit pourri et dangereux comme pas deux, tout ça pour satisfaire un audimat en partie composé de personnes âgées". Il est vrai. Après tout, qui regarde les émissions de farces et attrapes ? Juste Pour Rire, c'est toi que je vise. Ahem. Maintenant que tout le monde se trouvait dans cette crevasse, il fallait la traverser puis ressortir de l'autre côté, chose qui fut étrangement facile, bien trop facile. Eh oui ! On parle bien des deux poisseux nationaux, impossible qu'il ne se passe rien. En l'occurrence, une fois qu'ils furent sortis de la mini crevasse, celle-ci se ferma immédiatement comme une sorte de gueule géante. Génial ! Il n'y avait plus moyen de faire demi-tour, en plus de ça. Suite palpitante ? Pour sûr que ça l'est, roleplayers omnipotents que nous sommes. Mais... pauvres personnages !

Enfin bref. Encore une fois, le Voltali ne put s'empêcher de prendre quelques images des lieux, motivé par la récompense qui l'attendait. Encore faudrait-il qu'il sorte vivant d'ici ! Quoiqu'il en soit, trois tunnels s'ouvraient désormais aux jeunes. Ginji voulait prendre le couloir de gauche. Une raison particulière ? Est-il gaucher ? On s'en fout. Comme il l'avait si bien expliqué, il fallait éviter à tout prix les chemins voulus, histoire de ne pas aggraver leur situation. En guise de réponse, Ruby pointa tout simplement le chemin de droite de son index, ayant encore un peu de mal à se remettre de ses émotions. Le bras quoi ! Ainsi avançaient-ils tout droit, ignorant littéralement les deux chemins favoris, ce qui valait bien mieux pour eux. Mais sur quoi allaient-ils tomber ? Peut-être que c'était moins dangereux de passer par ici, mais qui a dit que ça ne le serait pas du tout ? Personne. Exactement.

Soudain, un espèce de "cloc" fit écho, encore, et encore. Plus Ruby avançait, moins elle se sentait rassurée. Même la lampe torche qui grésillait ne semblait pas heureuse de se retrouver ici. Rah ! C'est génial, ça. Visibilité réduite, et bruits angoissants. De ce fait, histoire d'apaiser ses soupçons, l'étudiante fit appel à Mad Eater la Skélénox, à laquelle elle ordonna sur le champ d'utiliser Feu Follet et de rôder autour d'elle. Fiou ! Après vérification, il semblerait que ce bruit soit provoqué par les gouttes d'eau qui perlaient du plafond. Attendez... des gouttes d'eau ? En général, ça ne veut rien dire de bon.

– Hem... Ginji ? Soit on est chanceux - ce qui m'étonnerait - et on se trouve sous une simple nappe phréatique... Soit c'est comme d'habitude, et on se situe approximativement sous le lac corail ou la mer... Ne touche surtout pas aux parois, hein. Pas envie qu'un éboulement fasse tomber toute cette eau !

Bien évidemment, la règle était aussi valable pour la rousse, qui se tînt aussitôt la plus éloignée possible des murs rocheux qui empêchaient l'eau de s'infiltrer ici par dizaines de litres à la seconde. Mais à quoi bon se préoccuper de ça s'il arrive une nouvelle gaffe ? Oh ! Je m'explique. Ruby fut si transportée ailleurs par la contemplation de ce plafond peu fiable qu'elle ne regarda pas une seule seconde où elle mit les pieds ? Résultat : une crevasse, un cri, un atterrissage assez doux malgré tout. À vous d'en déduire quelque chose de cohérent. Quoi ? Vous trouvez pas ? Pff ! Je m'explique donc plus clairement : au lieu de contourner ladite crevasse comme n'importe qui l'aurait fait, cette idiote de Pyroli tomba malencontreusement - on a l'habitude - dedans. Néanmoins, elle se cassa rien, malgré son cri strident de surprise. Pourquoi ? Bah ! Il suffit de demander à Mad d'éclairer la crevasse, hein ! Ahem... une fois ceci fait, on pouvait retrouver la spécialiste spectre dans une position à la fois embarrassante et dangereuse. En effet, la voilà piégée sur une grande toile dont elle ne pouvait se libérer par elle-même. Ah bah bravo ! C'est ça de paniquer et de bouger dans tous les sens, on s'emmêle dedans. Les gesticulations de la râleuse n'arrangèrent rien, en plus de ça. Les propriétaires de cette toile sortirent de crevasses murales et s'approchèrent lentement. Leurs pupilles brillaient d'un éclat malsain et sadique, mais surtout affamé en fait.

– Bordel de... m'approchez pas sales Migalos ! Retournez manger les Coxy ! MAAAAD ! GINJIIII ! Faites quelque chose !

Mauvaise idée de dire ça à Mad', puisque ce "quelque chose" voulait dire "n'importe quoi" pour elle. De ce fait, elle traversa le corps chétif du Voltali en ricanant. Si Ruby avait pu bouger ses bras, elle aurait sans doute facepalm.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 1 Jan - 12:46

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine désigne le chemin de droite, réduisant notre champ d'action à un seul couloir. Espérons que notre logique ne soit pas trop tordue et qu'elle fonctionne...
Nous prenons donc le passage centrale, en espérant qu'ils mènent bel et bien à quelque chose. Et par quelque chose, j'entends le genre de chose que l'on est censé trouver lors d'une fouille, et pas une horde de Pokémon affamé ou une série de piège élaborée par on-ne-sait quels anciens.
Alors que nous marchions, Ruby notifie oralement que nous nous trouvons très probablement sous une étendue d'eau, et que ça serait sympa d'éviter de tout nous faire tomber dessus en enclenchant un mécanisme quelconque, ou tout simplement en prenant appui sur une paroi trop granuleuse. C'est vrai que ça peut être cool.

« -Pigé ! »

Le chemin que nous empruntions est assez large, de sorte que Châtaigne ne puisse éclairer toute la zone. Se collant contre mes jambes, il me permet cependant de constater que la roche qui nous entoure change petit à petit, prenant des couleurs un peu plus sombre. Les bords du chemin s'affinent également au fur et à mesure que l'on avance, le sol devient plus plat et les parois deviennent doucement, mais sûrement, de véritable murs, et non plus de la roche creusée par l'érosion. La progression devenant donc moins casse-gueule, je me permets de commencer à fouiller les alentours pour voir si l'on peut trouver un début de piste pour une quête au trésor ou un truc dans le genre. Ça peut toujours être cool non ?
Je scrute le sol à la recherche d'un détail particulier mais ne trouve rien d'intéressant, si ce n'est une grande quantité de pierres noires légèrement rugueuses. Je me baisse pour en attraper une et l'observe avec intérêt, tentant de me remémorer mes vagues cours de Biologie. Une illumination me vient soudainement, me permettant de me rappeler l'identité de cette roche.

« -Rouquine, regarde tout autour de nous, il y a du basalte ! Je crois bien que tu avais raison quand tu disais que nous étions sous la mer... Puisque le basalte est le principal constituant de la couche océanique. Enfin, on ne doit pas encore être tout à fait en dessous, mais on est plus très loin... »

J'obtiens pour seule réponse un cri me faisant sursauter, et la seconde d'après, Ruby a disparu. Celle-ci ne tarde pas à redonner signe de vie en hurlant à son Skélénox et à moi de faire quelque chose au plus vite. Des Migalos ?! Je m'approche de la crevasse d'où s'échappe la voix paniquée de la Pyroli et comprend bien vite de quoi il est question. Mais c'est pas vrai... Je sens alors un courant d'air glacé me traverser le corps, et je m'aperçois rapidement que le courant d'air en question n'est autre que le spectre de la jeune fille, la prénommée "Mad Eater" -nom plutôt étrange, soit dit en passant. Enfin, tout ça pour dire que le frisson qui parcourt toute ma chair me stupéfait quelques secondes, mais je suis vite rappelé à l'ordre par une Ruby hystérique. Les Pokémons Insectes se rapprochent dangereusement d'elle, et la seule idée que j'ai à l’esprit, c'est de mettre feu à la toile. Mais allez savoir pourquoi, j'ai bien peur que ma camarade n'apprécie guère...

Ne voyant pas trente mille possibilités, je décoche une Pokéball de ma ceinture et l'envoie dans la crevasse pour en faire sortir Webble, le Statitik qui, nous le savons déjà, risque d'être une fois de plus surexploité lors de cette expédition. La petite créature est d'abord un peu désarçonnée, se demandant bien ce qu'il fait sur une toile de plusieurs de ses congénères, mais semble comprendre le pourquoi du comment en voyant Ruby se débattre.

« -Vainquons le mal par le mal, Webble, utilise Taillade pour couper la toile, puis Toile Élek sur les Migalos pour les empêcher d'avancer ! »

Le Pokémon Electrik et Insecte s’exécute, et se met à couper la toile autour de Ruby de manière hâtive. Hélas, dès que les Migalos ont vu que nous étions en train de dérober leur repas, ils accélérèrent la marche et encerclèrent bien vite Rouquine et Webble. Crotte crotte crotte ! Que faire ?! Il ne me reste plus qu'une solution...

« -Ruby... Je t'en prie ne m'en veux pas. Châtaigne, Cage-Eclair ! »

Le Zébibron lance une onde de choc paralysante sur l'ensemble des êtres présents sur la toile. Oui oui, même la Pyroli est touchée par l'attaque... Bah oui, vous m'expliquez comment je suis censé faire en sorte de ne pas la toucher ?! De toute façon, l'attaque ne fait pas de dégât sur les personnes humaines ou Pokémon, elle se contente de les empêcher de bouger... Par conséquent, tout le monde à l'exception de Webble, qui est immunisé, devient immobile, permettant au Statitik de finir proprement son travail. Et puis l’avantage, c'est que Ruby cesse de gigoter dans tous les sens, facilitant grandement la tâche à mon compagnon...

« -Ne... Ne t'inquiètes pas Rouquine, hein ! J'ai... J'ai des baies Ceriz dans mon sac de toute façon, dès qu'on te sort de là, tu pourras retrouver ton état normal !... »

Webble coupe le dernier bout de toile retenant la jeune fille, libérant celle-ci de l'emprise des Migalos... Et la faisant tomber plus bas dans la crevasse. Plouf. Ah, bonne nouvelle, elle s'est pas brisée la nuque en bas, puisqu'il semble y avoir de l'eau... Heureusement qu'elle sait nager, sans quoi elle se noierait probablement...
...Une minute...
...Elle est paralysée non ?...
… Mais quel boulet...

Sans réfléchir plus longtemps, je plonge ma main dans mon sac puis saute dans la crevasse, passe à travers le trou dans la toile, et atterrit dans l'eau juste à côté d'elle. Ça me manquait d'être trempé, tiens. Châtaigne est resté tout en haut, tandis que Webble est toujours perché sur la toile aux côtés des Migalos paralysés. Je fais avaler une Baie Ceriz à Ruby, et l'attrape par les épaules le temps qu'elle puisse à nouveau se mouvoir.

« -Ça va, t'es toujours en vie ?  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 1 Jan - 21:59

La prochaine fois, rappelez à Ruby de ne jamais demander de l'aide à Mad, puisque celle-ci ne fit... rien qui puisse aider la dresseuse en difficulté, bien au contraire elle perturba Ginji. Attendez... mais oui. Ce passage l'a tellement perturbé que, maintenant, il veut couper la toile, comme ça ? Mais... mais il est fou ! Et s'il n'y avait rien en bas ? Une sorte de gouffre sans fond ? Pire ! Et s'il y avait carrément des piques mortelles ? Ah non ! Elle ne préféra pas y penser une seule seconde. Mais tout de même ! Dire que ce serait fini aurait été bien trop beau pour être vrai. Eh bah non ! Il demandait le pardon. Mais pourquoi ? Sans doute pour ce qu'il allait faire d'ici environ... trois... deux... un... Cage-Éclair ?! La rousse tenta de rétorquer avant que le cheval électrique ne lance son attaque, mais... ce fut trop tard, bien trop tard. La voilà déjà paralysée jusqu'à la moelle épinière, ses gestes saccadés par des parasites. Et maintenant, la chute que nous attentions tous ! Plouf ! À la flotte !

Il s'en était fallut de peu. Imaginez un peu si, durant sa rapide descente en enfer, Ruby avait heurté les murs. Sans pouvoir bouger le petit doigt, pour sûr qu'elle aurait très certainement pris cher. Enfin... il n'y avait qu'à demander pour qu'elle en pâtisse, preuve en image : certes elle n'était pas aplatie comme une crêpe, mais la voilà piégée dans de l'eau, sans pouvoir rien faire. Merci Ginji et Webble ! Quel duo de choc ! Heureusement que le premier n'hésita pas une seule seconde à se jeter à l'eau. Après tout, il n'avait rien à perdre. Si Ruby venait à mourir noyée, pour sûr qu'elle aurait hanté le brun jusqu'à la fin de ses jours malheureux. Enfin bref. Une baie Ceriz plus tard, tout revenait dans l'ordre. La Pyroli redevînt libre de ses mouvements, flottant désormais paisiblement sur l'eau. Ses prunelles se posèrent sur les Migalos qui, accrochés à leurs misérables fils gluants, tentaient de ne pas tomber à l'eau à leur tour. Bien fait ! D'un côté... ce serait tout de même mauvais s'ils tombaient.

– En vie ? Je crois. Peut-être que je suis déjà morte. C'est trop calme, beaucoup trop calme ! Ouais c'est ça, je suis aux portes du paradis.

À noter qu'il s'agissait d'un délire totalement fictif, bien entendu. La rousse fit signe à Mad de descendre, ce qu'elle fît tout en s'amusant à perturber les araignées pendues à leur fil. Elle fut immédiatement rappelée par sa dresseuse qui soupira. Ici, elle allait être totalement inutile. Il n'y avait pas moyen de remonter ces quelques mètres, la paroi était trop abrupte et peu fiable, en plus de briller à la moindre lumière. Bien trop humide ! Il n'y a aucun putain de moyen de l'escalader, pensa-t-elle. De ce fait, elle se tourna vers les profondeurs glaciales de cette eau, et peina durant de longues secondes à fouiller sur elle, jusqu'à finalement tomber sur la sphère du Pokémon désirée. Queen en sortit, toute chose de se retrouver en milieu aquatique.

– Pas le temps de s'amuser, Queen ! Plonge et regarde s'il n'y a pas une sortie quelque part. Si tu trouves quelque chose, sers toi mais vite. J'ai pas envie qu'on s'attarde ici ! brailla-t-elle en levant une nouvelle fois les yeux vers la voûte non pas céleste, les Migalos y pendaient toujours, comme si qu'ils espéraient toujours pouvoir se mettre quelque chose sous la mandibule.

Le mollusque plongea donc dans les profondeurs marines - ou douces, on ne sait toujours pas - tandis que sa dresseuse se fit impatiente. L'eau était froide, assez sale, et sombre. Si on l'éclairait, on ne verrait sans doute que deux mètres plus loin tout au plus. Enfin ! Environ deux minutes plus tard, le Pokémon aquatique remonta à la surface, encore plus joyeuse qu'avant. Selon ses mimiques, il semblerait qu'un passage est creusé dans la roche, menant vers un autre espace. Clos ou non, les étudiants n'avaient visiblement plus rien à perdre.

– Bon ! J'espère que tu sais plonger, car on va devoir passer dans une sorte de tunnel marin ! Dans le pire des cas, tu peux t'accrocher à Loupio je crois ?

Utilisation de la CS Plongée, la dernière utilisation remontant au 14/06/2014 (6 mois quand même, avouez que ça passe ! //SBAFF//

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 1 Jan - 23:42

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Non, toujours pas morte. Tant mieux, je me vois mal me trimballer un cadavre pour le reste de la fouille... Na, plus sérieusement, heureusement qu'elle est toujours en vie, sans quoi j'aurai sa mort sur la conscience, et comme la jeune fille a de bons liens avec les spectres, je suppose qu'elle trouvera bien un moyen de se venger depuis l’au-delà.

Ruby rappelle son Skélénox, fort utile jusqu'à présent, et le remplace aussitôt par un Viskuse qu'elle envoie sous l'eau pour partir nous trouver une issue. Quant à moi, je réfléchis à un moyen de rappeler Châtaigne, resté en haut, dans sa Pokéball... Webble est assez bas pour que je puisse le faire, mais ce n'est pas le cas du Zébibron. Je sors donc la sphère de ce dernier et la lance le plus haut possible.

« -Webble, attrape moi ça ! Remonte et fais rentrer Châtaigne dedans, puis jette là en bas et redescend. Je pourrai te faire rentrer aussi. »

Le Statitik tire une toile pour attraper la Pokéball en vol, puis escalade la paroi de la crevasse jusqu’à arriver à son sommet. Un bruit me fait comprendre que Châtaigne a appuyé sur le bouton de la sphère de capture pour rentrer à l'intérieur. J'entends Webble qui commence à redescendre, et tends donc le bras droit tout en essayant de me maintenir en dehors de l'eau grâce à des moulinets de l'autre membres. La Pokéball atterrit pile dans le creux de ma main, me permettant d'accrocher rapidement celle-ci à ma ceinture. Je sors ensuite celle de Webble, tend à nouveau le bras, puis fais rentrer le Pokémon à l'intérieur.

« -Merci, z'êtes géniaux. »

Le temps que je fasse toute cette manip', le Pokémon de Ruby est déjà revenu. Et apparemment, les mimiques qu'il nous fait ne sont pas une chorégraphie de je-ne-sais quelle comédie musicale, mais un langage super codé de spectre que Rouquine décrypte comme signifiant qu'il y a un passage là-dessous. Comme lors de notre fouille avec Kaeko ! Je hoche la tête lorsqu'elle me parle de m'accrocher à ma Loupio, et sors donc la Pokéball de Meg par la suite. Une fois le Pokémon en dehors de celle-ci, je lui explique la situation.

« -Meg, je vais te demander d'utiliser Plongée pour prendre un passage sous l'eau, et je m'accrocherai à toi pour que tu puisses m'entraîner rapidement de l'autre côté, d'accord ?  »

La Loupio lance un petit cri joyeux. Ses deux petites lanternes éclairant magnifiquement bien l'endroit, je constate que l'eau est étonnement cristalline, comparé à la plupart des eaux envahis par la vase dans lesquelles j'ai tendance à tomber. On peut même discerner l'endroit par lequel on va passer... Je n'avais jamais remarqué à quel point Meg fait une bonne lampe torche.
Enfin, il est temps de s'immerger complètement dans l'eau glacée, je prends donc une grande bouchée d'air avant de me faire entraîner par mon Pokémon sous l'eau. Tenant celle-ci d'une main et  ma casquette de l'autre, je regarde la faune marine avec émerveillement alors que nous passons rapidement par l'ouverture, après quoi l'on remonte rapidement à la surface. On se trouve cette fois-ci dans ce qui semble être un lac souterrain... Il y a une espèce de rive un peu plus loin, rive sur laquelle je demande à Meg de me hisser. Ruby a tôt fait de m'y rejoindre. Je frémis à cause du froid, mais n'oublie pas pour autant la raison de notre venue ici.

« -Meg, retourne sous l'eau pour fouiller un peu et voir ce que tu trouves... Pendant ce temps, je vais voir ce qu'on peut trouver sur cette ri-... Ouah, c'est quoi ça ?  »

Si je n'ai pas achevé ma phrase, c'est parce que l'immense gravure que l'on repère sur la paroi est à couper le souffle. On dirait... Un espèce d'ocarina avec une forme bizarre. A côté, en beaucoup plus petit, plusieurs dizaines de petits dessins sont reliés par des pointillés... Plus loin de la gravure, je repère un escalier qui descend, et par lequel on pourra sûrement continuer à avancer

« -... A ton avis, c'est quoi cet objet géant ? Et ces petits dessins... On....  On dirait une carte... Et chacun des dessins représentent un détail ou une épreuve présent sur la route à suivre pour trouver cet objet. C'est rigolo... Si on prend la carte en photo, on pourrait peut-être essayer de suivre le parcours...  »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Sam 3 Jan - 16:01

Ruby

Utilisation de la CS Plongée
Gain Tu gagnes rien !


GINJI

Utilisation de la CS Plongée
Gain Tu gagnes rien !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Sam 10 Jan - 12:17

Pas question de céder à la facilité pour autant. Ruby tenta tout d'abord de plonger par elle-même avant de constater - seulement deux secondes plus tard - que ce fut un échec cuisant. Jackie devrait davantage entraîner les jeunes à la plongée, c'est bien plus pratique et commun que des montées de corde. Bref ! La rousse soupira donc et se résigna à s'accrocher au corps de la pieuvre rose pour qu'elle l'a tracte sous l'eau. De ce fait, elle aspira tout d'abord une grande bouffée d'air - sans pour autant remplir ses poumons, n'oublions pas la pression sous-marine - et tapa gentiment la tête du mollusque afin qu'il se mette à plonger. D'ailleurs, le Pokémon semblait ne rien avoir trouvé ici. Tant pis ! Les trésors ne se cachaient guère partout. Même les souterrains - aussi complexes et alambiqués soient-ils - ne faisait guère exception.

Enfin, ils débarquèrent tous sur une côte assez accueillante. Enfin... accueillante oui, si on omet le fait que le sable merveilleusement blanc est ici remplacé par de la roche rappeuse, que le soleil n'a pas un seul mot à dire en ces lieux, et qu'au lieu d'avoir droit à de beaux cobabatiers, seule une immense peinture rupestre était là pour représenter la pseudo majesté des lieux. Et bon Arceus, ce qu'il faisait froid surtout ! Ah non, rien. Ruby n'était juste pas encore sortie de l'eau, et ça commençait à se faire sentir par des frissons et soupirs d'inconfort. Ce problème fut finalement réglé, ou presque. Comment se sécher maintenant ? Les frissons ne cessèrent guère. Il fallait faire avec ! Ruby rappela Queen qui - pour le moment - ne semblait plus être d'aucune utilité, si ce n'est distraire la foule par ses numéros loufoques. Et c'est ainsi que Mad fit son retour - sans même s'excuser, la bougresse - dans le but d'éclairer la fresque.

– Vu la "lumière" dont il est baigné sur ce dessin, ça semble être quelque chose de divin. Mais bon... je pense pas que ça nous sera utile ! Enfin... tu sais ? Si on s'attend à la suite, il va se passer quelque chose d'encore plus grave. Je préfère y aller sans savoir !

Aussitôt, elle ordonna à la Skélénox de passer devant, histoire qu'elle puisse éclairer les lieux une nouvelle fois. Puisque son utilité actuelle réside dans son attaque Feu Follet, autant l'exploiter au maximum. Et puis si ça pouvait prévenir des pièges, ne nous gênons pas. Enfin... ça prévient des pièges visibles en tout cas. Par contre, ceux fonctionnant comme dans les films Pokéwoodiens - genre, cette dalle qui fait clic quand on marche dessus - c'était autre chose, puisque Mad lévitait. Il lui fut impossible de désarçonner celui-ci, ce qui valut à Ruby la mauvaise surprise de l'activer d'elle-même. Cinq secondes plus tard, des trous s'étaient ouverts sur une des façades du couloir. Ahah ! Trop facile ! À tous les coups, c'étaient des lances ou des flèches. Réponse dans 3... 2... 1...

Courage fuyons ! Voilà, il se passe toujours autre chose que ce à quoi on s'attend. Question piège : est-ce que des lances ou même des flèches sont oranges, produisent de la lumière et la chaleur, en plus de carboniser un mur ? Non ! Est-ce que le feu en était capable ? Oui ! Raison de plus pour Ruby de courir comme si que sa vie en dépendait. Attendez... mais c'était le cas ! Qui plus est, il n'en faudra pas beaucoup au Voltali pour qu'il s'active lui aussi, à moins d'être distrait par une certaine odeur de barbecue ; celle de son propre corps en train de brûler. Mais oui ! C'était une bonne interrogation. Se laissera-t-il avoir ? Roh ! Au final, on s'en fout un peu !

– MAIS COUUUUUUURS !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 16 Jan - 17:18

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine me fait part de son opinion quant à la gravure face à nous. Elle décrète alors qu'il ne vaut mieux pas pour nous de nous intéresser un peu plus au plan, et décide d'avancer à la lumière du Feu Follet de son Pokémon. Je hausse les épaules, tandis que Meg émerge de l'eau, bredouille. Je la gratifie d'un petite caresse sur la tête et la prend dans mes bras pour la suite de l'aventure. Bien qu'elle peut marcher hors de l'eau, elle prend beaucoup de temps pour avancer, il est donc plus pratique de la transporter moi même.

Nous descendons les escaliers, puis progressons dans un long couloir, éclairé par le Feu Follet et les loupiotes ô combien pratique de Meg. Flânant sans faire attention à ce qui se trouve devant, j’observe le plafond avec un étrange intérêt. Dire que la mer se trouve juste au dessus... Dommage que les parois de la grotte ne soient pas invisibles, j'aurai bien aimé voir à quoi ressemble le fond de l'océan... Il me semble qu'il y a un endroit comme ça à Unys... Si j'ai bonne mémoire, il a pour nom l'Aquatube, et relie deux villes au nord-est de la région... Par contre le nom des villes en question, j'en ai aucune idée. Peut-être que Ruby y est déjà allée ? Après tout, elle vient d'Unys il me semble...

Pas le temps de poser la question, puisque la Pyroli me hurle déjà de prendre mes jambes à mon cou. Tiré de ma rêverie, je réalise que des jets de flammes s'échappent des trous dans les parois. Il ne m'en faut pas plus pour me convaincre de presser le pas. Dit comme ça, c'est beaucoup moins percutant que "courir comme un dératé"...

« -MEEEEEEEEEEG, Pistolet à O, Ecume, Surf, Cascade, Plongée, Bulles d'O, Hydrocanon, tout ce que tu veux, mais éteints moi çaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !  »

La Loupio, tout aussi paniquée, tire des jets d'eau dans toutes les directions, et de façon totalement hasardeuse. Résultat, elle trouve le moyen de toucher Ruby avec une attaque Hydrocanon, ce qui a pour effet de propulser la jeune fille au loin. Mais genre vraiment loin.

« -Eeeeeeeeeeeeeh mais attends moiiiiiiiiiiiiii !  »

Le couloir semble sans fin, tout comme les flammes à nos trousses, et Rouquine est loin devant. Je continue de courir jusqu'à remarquer la dépouille de ma coéquipière... Juste en dessous d'une porte en train de s'abaisser.

« -Relève toi feignaaaaaaasse ! » Hum. Ça me rappelle vaguement quelque chose. « Tu vas te faire écraser !  »

Heureusement, elle semble se remettre du choc de l'attaque de mon Pokémon Eau et se décale pour éviter de se faire piétiner. Le mur s'abaisse de plus en plus, et il ne reste qu'un petit espace pour passer lorsque j'arrive à sa hauteur. Je saute alors au sol pour rouler et passer en dessous quand...

SBAF

.. Je me prends la porte de pleine poire.
Les pièges que l'on active sont vachement clichés, mais pas la façon dont on s'en sort. Au lieu de passer dessous de justesse comme dans les films d'action, je suis arrivé un peu retard et me suis jeté contre, sans passer à travers. Déjà bonne nouvelle, je me suis pas fait écraser. Ensuite mauvaise nouvelle, je suis un tout petit peu coincé.
Je me relève, Meg toujours dans mes bras, et me plaque dos au mur pour regarder la progression des flammes. Elles ne sont qu'à quelques mètres de moi, et je ne vois aucun échappatoire. Ma Loupio tire des jets d'eau pour essayer d'éteindre le feu, tandis que je tape contre le mur de toute mes forces tout en gueulant, espérant que Ruby m'entende.

« -ROUQUINE FAIT QUELQUE CHOSE POUR OUVRIR CETTE PORTE ! Et viiiiiiiiiite si possible, je tiens pas à savoir ce que ressent une pizza jambon-fromage-mozarella-poivron-champignon-chocolat-cornichon dans un fouuuuur..... »


@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Lun 9 Fév - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 2 Fév - 22:32

Que c'est beau les flammes, comme c'est joli, et comme ça ne brûle pas du tout. Mais absolument pas du tout. Non ! Le bras de Ruby ne fut pas à deux centimètres de finir calciné, non non. Je ne vois pas de quoi vous parlez, Monsieur Wright. Ahem ! Finalement, il semblerait que la providence soit du côté de la rousse... Sérieux ? Vous y avez cru ? Parce que vous, vous trouvez que se prendre une attaque Hydrocanon en plein dans le bide, c'est être chanceux ? C'est à croire que les rôles de la scène du cirque sont inversés. Heureusement que l'attaque ne provenait pas d'un Wailord, mais d'un tout petit Loupio. Tout petit, tout mignon tout plein... et qui crache quand même de l'eau à haute pression. Combien de côtes brisées, à votre avis ? Honnêtement, je ne préfère pas prendre les paris.

Bref ! Ruby s'envola vers d'autres cieuuuuux (~tokééééééé~) loin, très loin, au point de terminer presque à l'autre bout du corridor. Bon ! Le seul avantage de la chose fut le voyage rapide, efficace et gratuit. Les inconvénients étaient - quant à eux - plutôt nombreux, dont le fait que la pauvre demoiselle soit désormais dans les pommes. Et encore ! Ce n'est que le début. Forcément, il fallait que la porte en pierre brute sous laquelle elle se trouvait malencontreusement - merci qui ? - soit en train de descendre. Elle descendait lentement certes, mais ça faisait peur. Néanmoins, ne les faisons pas trop poisseux. Ruby se réveilla donc à cause des cris du Voltali. Ouais bon, encore heureux. J'aurais plutôt dû mettre "grâce à". Vous savez quoi ? Flemme ! Tout comme la flemme est telle pour Ruby qu'elle ne se lève pas, mais qu'elle roule simplement de l'autre côté. Quant à Ginji... loupé ! La porte dans le nez ! Ahem. Que faire maintenant ? Ouvrir la porte ? C'est bien beau, mais comment ? Elle faisait au moins trois mètres. Puis elle était assez épaisse aussi. En prenant en compte le fait qu'elle soit faite en roche... elle devait peser au moins... ON S'EN FOUT. C'est très lourd ! Et voilà !

– EH ! TU CROIS QUE J'AI LE POING D'ACIER OU QUOI ? ... Mais c'est pas con ça... GINJI ! RECULE-TOI, CA VA PETER.

Tout d'abord, la rousse fit appel à Goliath, tout heureux de pouvoir mettre son poing destructeur à l'épreuve. Bien évidemment, l'épaisse paroi n'allait pas céder face au premier coup de poing venu, non. Il fallait quelque chose de bien plus puissante, une attaque capable de briser la roche comme si que ce n'était que du verre. Et justement, le golem d'argile avait dans son panel l'attaque idéale. Après que Ruby se soit reculée, le monstre de poche resta immobile durant de longues secondes, après avoir fait reculer son poing droit. Ce dernier s'illumina d'un éclat pur et menaçant qui gagnait en ampleur à chaque seconde, si bien que la Pyroli finit par se cacher les yeux. Enfin, après ce long instant de concentration, Goliath frappa la porte de toute la force qu'il possédait, cela couplé à sa meilleure attaque : Mitra-Poing. À couvert, camarades ! Ruby plongea aussitôt au sol, alors que la roche se brisa dans un fracas assourdissant. Ah ouais ! En combat, cette attaque était extrêmement dure à placer, et ce n'est sans doute pas pour rien. La spécialiste type n'osa pas imaginer ce que ça deviendrait lorsque Goliath aura évolué, et donc triplé de volume. Ouch...

– Ginjiiii ? T'es où ? C'est ouvert ! Magne-toi ou tu vas finir en hotdog ! D'ailleurs... si tu clamses ici, tu pourras plus en bouffer ! Elle se releva, et regarda rapidement autour d'elle. Pas de passage à gauche, ni à droite. Tant pis ! Il fallait continuer la traversée de ce couloir, ou bien accepter de se faire dévorer par les flammes. Eh ! Qui vient de se manger Hydrocanon, hein ? C'est moi qui devrais être au tapis ! Goliath, va l'aider à se bouger !

La chose s'exécuta, retournant dans l'autre partie du couloir à la recherche d'un blond brun maigrichon accompagné d'un Loupio. Lorsqu'il crut l'avoir trouvé, il le tira de toutes ses forces. Est-ce que c'était lui ? On espère ! Après tout, il n'y a pas le temps de se retourner avec ces flammes qui progress-- oh oh. Houston, on a un problème.

– J'espère que tu sais grimper à la corde, y'a que ces lianes très peu fiables...

Mettons l'entraînement de Jackie à profit !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 9 Fév - 13:54

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine me demande de reculer. Elle est marrante, elle reculer, alors que je suis entouré par les flammes. Meg fait de son mieux pour éteindre ses dernières, mais elle commence à fatiguer la pauvre, et je ne sais pas combien de temps elle va pouvoir tenir. Surtout que Ruby prend son temps de l'autre côté...
Je porte la main à ma ceinture où j'attrape une Pokéball. J'envoie celle-ci au sol pour en faire sortir Zelf, mon Wattouat.

« -Zelf, Mur Lumière ! »

Très vite, le mouton fait apparaître un mur lumineux entre nous et la porte de pierre. Je m'agenouille près de celui-ci en attendant le choc, espérant que la protection suffise. Normalement, cette attaque ne fait que diminuer les dégâts, et non les arrêter, on va bien voir ce que ça donne...

Un grand bruit de fracas se fait entendre, tandis que des morceaux de roche virevoltent dans le couloir. Et comme je l'ai prévu, le Mur Lumière a diminué leur impact, sans pour autant les arrêter, faisant que je pars tout de même en arrière, Meg et Zelf dans mes bras. Le temps d'encaisser le coup, quelque chose m'attrape par la jambe et commence à me tirer...

« -Ch'uis pas encore mort, je peux toujours marcher !... Enfin je crois... »

Me dégageant de l'emprise du Gringolem, je me relève à la va-vite, m'assure que mes deux Pokémons vont bien, et après un hochement de tête de leur part, je m'en vais rejoindre Rouquine... Qui me propose d'escalader des lianes se trouvant sur le côté.

« -Ouais, t'as raison, on est entouré par les flammes, alors grimpons sur la chose la plus inflammables au monde... Eh, mais attends moi ! »

La jeune fille, bénéficiant du bien-être*kofkof* des entraînement de Jackie, arrive à grimper les lianes sans trop de problème. Sachant pertinemment que la chose ne sera pas aussi aisé pour moi, je rappelle Meg et Zelf dans leur Pokéball et sors Webble -alias couteau-suisse- de la sienne.

« -Webble ! Utilise ton attaque Toile autour de mes mains... Fais vite, je t'en prie !»

Bien qu'incrédule, la créature s'exécute, et très vite je me retrouve avec une belle paire de gant toute gluante. Je m'accroche  alors à une liane, et tente de me laisser tomber pour voir le résultat. Je reste accroché ! Ma sécurité assuré, je commence l'ascension, non sans galérer à décoller mes mains de la liane à chaque fois. Arrivé à une certaine hauteur, je demande à Webble d'utiliser son attaque Taillade afin de couper le bas de la liane et ainsi éviter que le feu s'attaque à celui-ci, pour se propager par la suite jusqu'à nous.

Mes bras me font de plus en plus mal, mais déjà on arrive en haut du mur qui, à l'inverse d'avant la porte de pierre, ne mène pas directement au plafond, mais à un étrange espace du haut duquel on peut surveiller le couloir. Des gardes étaient probablement postés là jadis pour surveiller une entrée ou je-ne-sais-quoi.

Lorsque j'arrive enfin à me hisser comme une grosse patate sur le rebord, Rouquine est déjà là depuis un petit moment. Les bras endoloris, je me laisse tomber sur le sol pour pouvoir profiter de cet instant de calme. Webble me rejoint à peine quelques secondes plus tard, et grimpe sur mon épaule comme pour me soutenir.

« -Pouah... Hhh... Merci pour le... Hhh... Mur... Pfiouuuu, j'en peux plus. Bon. On fouille un peu les environs pour voir ce qu'on trouve, puis on continue d'avancer ? »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mer 18 Fév - 1:50

Et voilà une bonne chose de faite ! Enfin... bonne entre guillemets, puisque Ginji aurait très bien se retrouver enseveli sous les décombres suite à l'explosion de la roche, ou bien carrément carbonisé par manque de temps, ou bien... oui ça va, je pense qu'on a compris. Il aurait pu mourir d'innombrables façon. Oui, même par une épine venant se loger dans son pied par on ne sait quel miracle. Ne jamais sous-estimer la fourberie du hasard, jamais. Enfin ! Il semblerait que rien de bien malheureux ne lui soit arrivé puisque Goliath revînt avec lui bien rapidement. Ruby rappela alors que le Gringolem qui ne pouvait léviter ou même voler - pas encore en tous cas - et leva la tête. Il y avait au moins cinq bons mètres de liane à grimper. Il est clair que ça n'allait pas être du gâteau, même avec de l'entraînement. Quoique l'adrénaline fera la plupart du travail. Il restait néanmoins un problème que le Voltali ne put s'empêcher de soulever. Les lianes brûlaient facilement, pour sûr.

– Oui bah... si t'as une meilleure idée, ne te gêne pas ! Mais je perdrai pas plus de temps à réfléchir, je grimpe !

Ne pas perdre plus de temps, disait-elle ? Ce n'étaient pas des paroles en l'air, puisqu'elle s'y attela immédiatement. Et puis Ginji semblait avoir trouvé la solution au problème qu'il avait lui-même soulevé, alors pourquoi tergiverser ? Bref ! Ruby finit bien évidemment la première en haut, comme quoi l'entraînement ça paie réellement. Sa respiration était encore assez calme, il n'y avait que ses bras pour la ramener sur terre. Cela faisait un peu mal. Mais j'aimerais bien vous y voir, vous ! Bref. Le brun chétif réussit finalement à arriver en haut, bien essoufflé quant à lui. C'est dans ce genre de situations qu'on remarque la véritable différence entre les flemmards et les machines de guerre de Jackie. Rappelez-moi de ne plus dire que le sport est inutile.

– Hm, ouais. Après tout, il n'y a plus que ça qu'à faire. Et tant qu'on y est... autant parier. Quelle genre de merde va nous tomber la prochaine fois ? Une fosse aux Arbok ? Un plafond à pics ? Un couloir pavé d'explosifs ? Y'a l'embarra du choix, je crois ! Oui bon ça va. Arrête d'être pessimiste ne serait-ce qu'un moment. Relativise ma chère, tu n'es pas encore morte ! Si ça se trouve, ce sera même pire.

Rappelez-moi de lui apprendre le sens du mot "optimisme", puisqu'elle ne semble pas l'avoir saisi correctement, cette petite - pas si petite mais certes - rousse. Qu'importe ! Maintenant que le ventre sur pattes semblait avoir récupéré, il était temps de se remettre en route. Ruby s'équipa donc d'une des lampes torches grésillantes gentiment prêtée par le staff de cette maudite émission des enfers. Quel malheur ! Quel grand malheur cela est, de ne pas avoir pris sa belle LUMINAX. En même temps, la spécialiste des spectres ne s'attendait aucunement à se retrouver à faire fouille forcée. Grand malheur ! Elle soupira longuement avant de rappela à nouveau Mad. Puisque son Feu Follet restait de plus grande utilité que ces lampes pourries autant ne pas lésiner sur son utilisation. De ce fait, elle put apercevoir et décrire le nouveau paysage. Le plafond était bien plus sec et rugueux. Au moins, ils n'étaient plus sous la mer, pour leur plus grand bonheur. Les murs quant à eux restaient toujours les mêmes : rocheux, simples, irréguliers. Ce n'était qu'un énième corridor parmi tant d'autres. Génial ! Venez vous amuser avec Ruby et Ginji dans un labyrinthe souterrain, cela sera l'expérience de votre vie ! Et la dernière en passant...

Mad ouvrit donc la marche, passant devant le groupe. L'avantage, c'est qu'elle pourra éviter le prochain piège matériel. Le désavantage par contre... c'est que si ce pied se déclenchait par dalle ou bouton bizarre posé soit sur le sol ou sur le mur... le spectre ne pourra en aucun cas les activer dans le vide. Mais bon ! Il semblerait que le destin soit bien clément cette fois-ci. Pas de piège à l'horizon. C'était bien trop bizarre, ça. C'est comme si que les créateurs de ce labyrinthe disaient ouvertement "Allez, continuez à avancer tout droit jusque dans cette très belle salle si bien construite que vous n'en reviendrez pas. Allez-y, c'est sans danger !". Entre nous, c'est juste la façon la plus suspecte de tendre un piège gros comme un camion. Néanmoins... personne ne vit cela venir puisque le groupe progressa, sous le regard discret de l'autre cruche de Sidérella qui était revenue. Magie ? Non. Juste la téléportation. Franchement... ne pouvait-elle pas aider, cette potiche ? Bref ! Laissons-les débarquer dans cette grande salle ovale où aucun autre chemin ne semblait construit. Un cul de sac, alors ?

– Génial. Maintenant on a le choix. Crever de faim ou de vieillesse - si on a de la chance - ici, ou bien retourner se jeter dans les flammes ? J'ai un penchant pour la seconde alternative. Je fais demi-tour, au revo-- Ne jamais parler trop vite, très chère. Que s'est-il passé, cette fois ? Oh ! Rien de bien spécial... le chemin s'est juste soudainement effondré, laissant une merveilleuse vue sur l'enfer. Non, ce n'était pas une image. Il s'agissait du véritable enfer, soit cet incendie qui s'est propagé jusqu'ici. Encore heureux qu'il ne semblait pas être capable de s'élever à l'étage... pour le moment... Bah tiens ! Il m'a entendu. T'as vu comme il est cool ce feu ? Il veut m'offrir une mort plus rapide. Eh mais... On est TRÈS cons, en fait. Ginji ! Tu crois qu'on peut se caler au plus profond de cette salle et demander à nos Pokémon d'utiliser Surf ? ON A QUE CA QU'À TENTER DE TOUTE FAÇON.

Elle demanda son à Mad de se rapprocher alors qu'elle se cala elle-même tout au fond de ladite salle, faisant aussitôt appel à Queen. Ouais ouais c'est ça, soit joyeuse, espèce de... pieuvre rose. Ahem ! Aussitôt appelée qu'elle dût utiliser Surf en direction du couloir écroulé, en espérant qu'avec cela - et les Pokémon de Ginji - assez d'eau soit générée pour éteindre ce feu infernal. Non, on espère plus, là. On prie carrément. Mais je vous jure ! La Pyroli était en train de prier. Dans sa tête certes, mais elle le faisait. Enfin ! Une immense vague d'eau et un rideau de fumée plus tard, le salle était également quelque peu inondée. Ruby se leva néanmoins et se rapprocha avec prudence du couloir, attendant que la fumée s'en aille. Et... Miracle ! Si, je vous jure ! Il ne restait plus une seule flamme, juste un sol désormais aussi noir que du charbon, mais soit...

– On a réussi ! On a éliminé un obstacle !
– Mes félicitations. Vous êtes passés de 2 minutes de vie restantes à... 26 minutes.
– QUOWAAAAAA ? MAIS C'EST... J'EN AI MAAAAARRE.

_________________



Dernière édition par Ruby L. Jones le Ven 20 Fév - 5:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 20 Fév - 0:49

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Alors, voyons voir ce que nous avons. Des murs discontinus. Des murs irréguliers. Des murs inégaux. Eeeeeeet... encore des murs, comme tous les murs qu'on voit dans tous les couloirs que nous empruntons tout le temps.

Difficile de trouver quoi que ce soit ici. Ou du moins quoi que ce soit d'intéressant. Donc nous avançons, Mad en tête, Rouquine derrière, et moi encore derrière, Webble sur mon épaule. Il n'y a aucun piège en vu, donc nous pouvons progresser sans problème. Et l'autre créature de type Psy a réussit à nous rejoindre, il me semblait pourtant l'avoir bien enfermé dans sa Pokéball... Elle aurait pu nous aider, avec ses pouvoirs Psychiques !... Bah, de toute façon, elle ne semble vouloir avoir d'autres utilités que diseuses de bonnes mésaventures. Oui, car c'est une belle mésaventure que nous avons là ! Quoique, l'aventure n'est pas si fâcheuse que ça, car si l'on s'en sort bien -et seulement si, en sachant que les prédictions de Miss Sidérella ne sont pas terribles-, on aura le droit à beaucoup de nourritures ! Et ça, c'est l'essentiel.

Nous finissons par arriver dans une pièce ovale fort prometteuse : elle contient, à l'instar des couloirs que nous traversons, absolument rien. Même pas de couloirs pour avancer... Et du coup on est censé aller où comme ça ? Ah oui c'est vrai, on a dévié de notre trajectoire initiale. Donc si on veut continuer à avancer, ça veut dire qu'il va falloir redescendre et affronter les flammes...

Et quand on parle du Lucario, on en voit la queue ! Le sol s'effondre à quelques pas de nous, donnant une belle vue sur ce qu'il se passe en dessous. Et Rouquine trouve l'unique et seule solution s'offrant à nous...

« -Il y a intérêt à ce que ça marche. Sinon...
-Et bien vous mourriez soit brûlés, soit affamés, soit...
-C'est bon c'est bon, je veux pas savoir. Soul, Meg ! »

Je sors la Loupio, une nouvelle fois, et le Limonde de leurs Pokéballs respectives. Ruby fait de même avec Queen, et nous nous collons tous deux contre les parois du fond de la pièce. Nos Pokémons s'élancent alors sur une grande vague sortant de nul part, et s'abattant sur les flammes du couloir que nous avons précédemment quitté. Et magie, le stratagème fonctionne ! Rouquine s'approche doucement du gros trou dans le sol et me confirme la disparition totale des flammes, suivit d'une nouvelle prédiction super rassurante de notre compagnon de fortune.

« -Bah, de toute façon elles sont totalement faussées ses prédictions... Elle pourrait presque nous prédire qu'on va gagner au loto demain, alors qu'on a genre... Hum... Un fois cent divisé par le nombre de participant moyen, puis divisé par sept cent trente cinq virgule neuf à cause de notre poisse... Euh... Je dirai environ 0,0000000001 %. Ou 0,00000000001 % plutôt. Bon, et si on avançait ? On a 26 minutes -25 maintenant- pour trouver c'te ocarina bizarre.
-Un ocarina?
-Ouais, on a vu une peinture un peu plus loin. Avec une carte aussi, mais c'est chelou en fait, donc en avance à l'aveuglette pour voir ce que ça donne...
-Hmm. »

Et l'instant d'après, la Sidérella disparaît. J'espère qu'elle ne s'est pas téléportée en voulant éviter une suite d’événement funestes... UNE MINUTE. Si elle peut se téléporter... Pourquoi a-t-elle attendu bien sagement que l'on grimpe jusqu'en haut du mur pour apparaître au lieu de nous venir en aide ?! Enfin, qu'importe...

« -Bon, on reprend la route qu'on a emprunté au début ? Webble, utilise Toile pour amorcer notre descente s'il te plaît ! »

La petite araignée s’exécute, et nous tire un magnifique petit airbag. Meg et Soul dans les bras, Webble sur l'épaule, je saute en premier pour rebondir sur la grosse toile, avant de constater que le feu a pratiquement tout cramé. D'ailleurs, à en juger par la noirceur sur les murs, j'ai bien fait de couper les lianes que nous avons escaladé précédemment, parce que les flammes semblent être montées super haut... Mais peu importe ! Nous sommes à l'abri de tous dangers maintenant, donc avançons !

Clic

« -.... Naoooooooooon.... Rouquine, descends pas tout de suite, au cas où faudrait remonter en urgence... »

J'enlève mon pied de la dalle que je viens d'activer en me retenant de déglutir. Je sens Webble trembler, tandis que la terre tremble légèrement... Et j'en comprends vite la source : deux Golemastocs arrivent progressivement du fond du couloir pour faire partir les visiteurs encombrants...

« -.... En fait, manque plus que quelques autres Pokémons géants et des gens en panique et on revit le cirque des Boulons. Eh mais, si ça se trouve, un Darkrai nous a endormi et nous fait vivre un cauchemar... AÏEUH. Merci Webble, c'est gentil de me pincer et de me faire réaliser que non, je risque bel et bien ma vie... Bon, en fait Ruby ça serait bien que tu descendes, c'est toi la spécialiste des spectres non ?...
-MASTOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOC! »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 20 Fév - 5:48

Connaissez-vous cette sensation de bonheur ultime ? Si ultime que l'odeur de brûlé et l'ambiance assez chaotique des lieux ne vous affectent totalement plus. C'était un peu le cas de Ruby, qui venait de se rendre compte que les prédictions de ce fichu Pokémon psy pouvaient être faussées. Oui. C'est un peu passer du coq à l'âne, en terme d'émotions. Tantôt la colère, tantôt la joie. On préférera néanmoins conserver cette dernière ! Bref. Comme à son habitude, Ginji fit appel à Webble pour débloquer la situation. Statitikk, couteau suisse depuis 1571. La Pyroli s'apprêta donc à plonger à son tour après avoir rappelé Queen. Elle fut néanmoins retenue par Ginji. Mais quoi encore ? Qu'est-ce qui valait la peine d'avoir failli la faire tomber à côté de la toile-matelas ? Oh ! Rien de bien spécial, rien du tout. Juste deux grands Golesmastoc servant de gardes aux lieux.

– Ahah ! J'ai une meilleure idée... Ils sont faits d'argile. Donc ils ne peuvent pas traverser les murs, contrairement à la majorité des spectres ! L'endroit étant assez étroit, il suffit de les faire tourner en bourrique ! Finalement, elle sauta, se réceptionnant avec grâce - ou pas - sur la toile créée par le Statitikk. C'est alors que la suite de son plan germa. Je vais les retenir un moment. Pendant ce temps, couvre intégralement les murs de toile, si tu peux. S'ils tombent dans un endroit aussi clos, ils auront du mal à se relever. Encore plus si tout est gluant !

Aussitôt, la demoiselle fit appel à Ramsès car il correspondait aux critères recherchés : petit, mobile, capable d'affaiblir et de se protéger. Suite à quoi elle s'en alla en direction des deux géants avec pour seule compagnie son Tutafeh qui se mit à voleter entre les colosse, les obligeant presque à se frapper pour l'attraper. Soudainement, une flamme bleutée se forma dans le creux de ses mains, flamme qu'il lança aussitôt sur un des géants avec aisance puisqu'ils ne pouvaient se mouvoir correctement ici. Brûlé ! Un d'affaibli ! Etant principalement physique, il n'allait plus faire trop de dégâts. Le second riposta néanmoins, enveloppant son poing d'une énergie sombre. Il fit tomber sa lourde attaque sur le petit spectre qui s'en sortit pourtant indemne, puisque protégé par une sphère verte et très peu opaque. Abri est vachement pratique dans ce genre de situations, n'empêche.

– Ginjiii ! Vous pouvez vous grouiller ? On ne va pas pouvoir tenir éternellement, hein !

Et c'est peu dire. Ramsès avait beau s'en sortir aussi bien que ça, contenir deux ennemis de cette taille en même temps ne lui était plus possible. La Pyroli la rappela donc, le remplaçant par Mist et Goliath. Elle venait d'avoir une idée pour les obliger à reculer. Non. Briser les murs reviendrait à les libérer, et ce serait trop mauvais. Ruby donna donc quelques directives, incitant le petit golem à utiliser tout d'abord Boul'Armure, puis Roulade. Goliath ne fut néanmoins pas lâché immédiatement puisque le sage eût pour tâche de retenir l'avancée de la boule d'argile. Il tournait, tournait, tournait encore et encore, créant au passage une force bien plus importante que d'habitude. Oui, cette tactique est directement inspirée de Sonic, et alors ?

– C'est bon Mist, tu peux tout lâcher ! Boulet de canon dans votre gueule !

Ahem. Ne nous emportons pas. Cela vaut aussi pour toi, Ruby. Bref ! Le psychique lâcha donc prise. Goliath eût donc droit à un départ des plus fulgurants alors qu'il s'écrasa contre le géant le plus avancé, l'obligeant - comme prévu - à reculer à cause de la puissance de l'assaut. Assaut à double tranchant, puisque le petit être d'argile allait également se prendre des dégâts si sa dresseuse ne réagissait pas. Bien heureusement, elle rappela aussitôt toute sa fine équipe, fière d'elle. Mais... l'ennemi était loin d'être K.O. Au contraire, il se relevait même. La rousse se retourna donc et se mit à courir pour rejoindre Ginji.

– Alors, ce piège ? Ils vont reveniiiiir, vite ! Il faut les faire tomber là-dedans !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 20 Fév - 23:12

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Vous savez quoi ? En fait je crois que ce piège est celui que je préfère parmi tous les autres auxquels nous avons fait face jusqu'à présent. Pourquoi ? Car il ici, il est pas question de courir pour échapper aux flammes, ramper pour se cacher, grimper pour s'enfuir, sauter pour sauver notre peau, non, rien de tout ça. Là, il est question de deux Pokémons sauvages, voulant nous casser la figure certes, et donc de combat. Et moi les combats, j'aime ! M'enfin, c'est bien dommage que les deux zigotos d'en face soient de type Sol, quoique, j'ai bien Meg avec moi... Mais qu'importe, car la spécialiste des spectres met ses connaissances à notre service, et élabore un plan pouvant nous tirer d'affaire sans trop de casse. Enfin normalement.

« -Ils ne peuvent pas passer au travers des murs ? Je prends note ! Webble, t'es chaud patate ? »

Le Pokémon me répond par un petit cri enthousiaste, saute de mon épaule, et commence à tirer son attaque Toile de toutes parts. Faudra faire gaffe à ce qu'il ne se fasse pas écraser ! Rouquine part à l'assaut pour distraire les deux golems, accompagnée par son Tutafeh. Quant à moi, je rentre Soul dans sa Pokéball, le Limonde étant hélas peut utile dans la situation actuelle, mais garde Meg dans mes bras, son type Eau pouvant toujours se révéler utile contre les deux Pokémons de type Sol et Spectre.

Les secondes passent, et Webble arrive à couvrir le couloir tant bien que mal de toiles. Hélas, la tâche est bien trop grosse pour la petite araignée, et bien qu'il fasse preuve d'une grande détermination, je me doute qu'il commence à fatiguer. C'est pourquoi je sors une Safari Ball dont je fais sortir la résidente, Lucina, et demande aussitôt à Webble de venir sur cette dernière.

« -Lucina, ça te dérangerait de prêter un peu d'énergie à Webble ? Les Statitik sont capables d'absorber l'électricité, comme tu es l'une des plus robustes de mon équipe, j'ose espérer que tu pourrai le laisser te prendre de quoi se remettre d'aplomb.  »

La Luxio lâche un soupir et se contente de s'asseoir bien sagement. Qui ne dit mot consent, Webble se planque dans le pelage du félin et plante ses deux petites mandibules dedans. Lucina grimace légèrement, mais fierté oblige, elle reste bien droite et ne bronche pas plus que ça. Et dès que Webble a absorbé suffisamment d'énergie pour tenir plus longtemps, il repart à l'assaut pour achever son piège. Je donne à Lucina les premières baies qui me passent sous la main, tout en observant Rouquine qui est en train de... Euh... Jouer au bowling ?

A peine a-t-elle terminé son petit tour de passe-passe qu'elle revient vers moi en courant. Je constate qu'elle a troqué son Tutafeh contre un Kaorine et l'autre golem version miniature qui m'a sauvé la vie précédemment.

« -Huuuum.... Pas tout à fait, mais ça devrait suffire ! Webble, reviens !   »

Le Statitik obéit, et revient à toute vitesse se réfugier sur mon épaule. Les deux Golemastoc s'approchent dangereusement de nous, sans prêter attention à toutes les toiles les entourant. Je dépose alors Meg sur le sol, la Loupio pouvant, je l'espère, se charger de la finalité du plan : les faire tomber dans les toiles.

« -Meg, Onde Folie !   »

Les loupiotes de la créature se mettent à briller de plus en plus fort avant que deux petites lumières ne s'en extirpent. Elles se dirigent tout droit vers les deux golems qui ne prennent même pas de les éviter... Et qui trébuchent aussitôt qu'ils ont été en contact avec elles. S'emmêlant bêtement les pieds, les deux Golemastoc se fracassent chacun d'un côté du mur, nous faisant au passage une belle  haie d'honneur.

« -Bien, ne perdons pas de temps !  »

Je ramasse Meg et invite Rouquine à me suivre, avant que mes Pokémons et moi piquons un sprint pour passer entre les deux créatures le plus rapidement possible. Lorsque nous sommes suffisamment éloignés, je m'arrête cependant et dépose à nouveau la Loupio à terre.

« -Juste histoire d'être sûr, Meg, Surf ! »

Une nouvelle vague déferle tout le long du couloir en direction des deux Golemastoc, mais je n'ai pas le temps de voir s'ils sont touchés par celle-ci puisque j'attrape aussitôt mon Pokémon avant de me retourner pour reprendre notre course.

Nous finissons par débouler dans une pièce étonnant bien structuré : si les couloirs que nous arpentons depuis le début ne semblent être que le résultat d'un creusage barbare ou même d'une simple érosion, celle-ci est parfaitement rectangulaire et est recouverte de dalle du sol au plafond. Nous commençons à nous enfoncer petit à petit dans ce qui semble être un vieux temple, où je ne sais quelle ânerie.
Je lâche Meg et, tandis que celle-ci fonce câliner Lucina, redresse ma caméra frontale qui a été quelque peu secoué par tous ses événements. Les réalisateurs de l'émission ont intérêt à ne rien couper au montage.

Je reprends petit à petit mon souffle, observant ce qui s'offre à nous pour la suite des événements.

« -Désolé si je t'ai pas laissé le temps d'en chopper un, mais j'avais pas vraiment envie de prendre de risque... Alors, on à quoi là ? Tiens, un nouveau couloir, quelle surprise... Je sais pas toi mais je vais voir ce qu'on peut trouver là, si on suit la logique des gens ayant construit tout ça, il ne semble y avoir des pièges que dans les couloirs... Enfin j'espère.... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Dim 14 Juin - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 13 Mar - 16:17

Une prière directement adressée à Arceus plus tard, Ruby souffla un bon coup. Ce n'était pas totalement prêt ? Tant pis ! Il n'y avait pas vraiment le choix à l'heure actuelle. Le passage fut donc dégagé en vue de l'arrivée des deux grands golems qui ne pouvaient que se chamailler entre eux suite à cette attaque Onde Folie. Tant mieux ! Ils tombèrent finalement dans le piège, pour le plus grand bonheur de Ruby qui n'eût guère besoin de se faire prier pour s'en aller à toute vitesse. Bien évidemment, elle dût s'arrêter en plein milieu de sa course. Pourquoi ? Oh, rien de bien spécial. Ginji voulait cependant s'assurer de la chute des deux géants. Oui euh... mieux vaut ne pas les mettre en colère. Si jamais ils s'en sortaient, c'est qu'ils seront bien énervés les balourds. La rousse se tut néanmoins, laissant le Voltali agir. Tant que la troupe s'en sortait, c'était le plus important. Il n'y avais cependant aucun moyen de le savoir pour de bon, si ce n'est en consultant la Sidérella. Idée à jeter à la poubelle puisque Ruby ne voulait plus adresser un mot à cette chose porteuse de mauvaise augure.

Quoiqu'il en soit, il était temps de reprendre la course. Oui. Il fallait courir, encore une fois. Il n'y avait donc pas vraiment le temps pour observer les fresques taillées à même la roche ou encore l'architecture plutôt antique des lieux. Après tout, cela ne pouvait être qu'un fil Zoroark attendant patiemment que les jeunes soient à portée pour revêtir son apparence d'origine et les dévorer sans sommation. Non, non et re-non ! Ne pensons pas à ce genre de choses et... freinons ? Oui. Ruby s'arrêta soudainement. Non pas qu'il y en avait particulièrement besoin, mais plutôt parce que le groupe d'explorateurs malchanceux débarqua dans une pièce aux allures bien plus anthropique que les corridors précédemment traversés à toute allure. Des dalles de taille semblable recouvraient la terre et les roches. Les murs semblaient aussi étrangement plats, bien trop plats pour que la nature ait pu créer cela.

– Goliath évoluera bien à un moment ou un autre, de toute façon. M'enfin ! Vu qu'il n'y a visiblement qu'un seul et unique chemin... D'ailleurs, je suis totalement paumée. J'ai l'impression qu'on tourne en rond depuis le début. Pourtant, on est bien ailleurs. Tu crois qu'on est à un étage supérieur ou inférieur ?

Elle s'avança donc en direction du sombre couloir, rappelant Mad à ses côtés histoire qu'elle puisse faire office d'éclaireuse. Malheureusement, son Feu Follet ne permettait guère d'éclairer plus loin que quelques petits mètres. Ce corridor semblable à une gueule de monstre n'était guère un choix des plus accueillants. Ruby fit donc demi-tour et pivota jusqu'à constater qu'il n'y avait aucune autre issue. Agacée, elle tapa du pied avant de constater quelque chose d'étrange. Les petits chocs contre le sol faisaient écho. Ses yeux s'abaissèrent au sol, ne remarquant rien d'anormal à première vue. Elle prit néanmoins soin de frapper à nouveau le sol. Non, ça n'avait pas été le fruit de son imagination.

– Hum... je crois qu'il y a un passage sous cette dalle. Comme je l'ai découvert par pur hasard, ça doit cacher quelque chose de terrible - comme d'habitude - mais bon... J'ai pas trop envie d'emprunter un autre couloir. Je commence à avoir mal à la tête à force de tourner en rond.

Sur recommandation de la Pyroli, Mad s'en alla en première dans ledit passage, n'ayant guère besoin d'attendre que le carrelage soit soulevé pour y entrer. Suite à quoi, Ruby patienta durant quelques minutes avant de voir son spectre revenir. Ce dernier lui assura qu'il n'y avait aucun danger apparent, par le biais de quelques mimes. La descente allait néanmoins être difficile, si on en croyait la grimace dernièrement tirée. Attendez un peu... donc la descente est le danger, n'est-ce pas ? En espérant que cela ne vaille pas une chute de plusieurs mètres.

– On la soulève et euh... Et t'y vas en premier. Ouais c'est ça. T'es sensé être le gars courageux de la bande. Allez !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Sam 14 Mar - 12:06

Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Ça va, Rouquine préfère attendre que Goliath évolue plutôt que de tenter la capture de l'une de ces choses. Heureusement, parce que si elle y retourne ça sera sans moi... J'ai déjà eu ma dose de ces trucs au cirque des Boulons, peut-être que d'ici deux trois ans je serai capable d'en regarder sans me rappeler de cette abominable soirée. Ou deux trois siècles plutôt.

Je m'étire de tout mon long, les muscles endoloris, tandis que Lucina et Meg s'assoient tranquillement côté à côte. Webble, toujours perché sur ma tête, observe les environs avec un grand intérêt, avant de descendre de lui-même pour commencer à parcourir la salle de long en large. Le petit Statitik semble pris d'un grand élan de curiosité, ce qui n'est pas plus mal puisque je compte de toute façon fouiller la pièce. Je suis la petite araignée jusqu'à l'un des murs de la pièce, laissant Ruby observer le couloir suivant. Une fois à la hauteur des parois, je constate que leur rebord est tout à fait lisse, preuve qu'ils ont été taillé pour construire cet endroit. Il y a cependant quelques petites fissures tout le long du mur, fissures que Webble s'empresse d'aller visiter. Peut-être pourra-t-il trouver quelque chose ? Je le laisse faire et continue d'inspecter les murs, jusqu'à remarquer qu'une petite partie de celui-ci est beaucoup plus claire que les autres. Sceptique, je m'en approche et commence à gratter la paroi, qui s’effrite aussitôt. Hum. Ça semble avoir été rajouté bien après la construction de ce mur. Patiemment, je décroche une Pokéball de ma ceinture et en fais sortir Goldfroy. Le Racaillou atterrit sur le sol avec un cri de guerre, et après l'avoir laissé observer les environs quelques instants, je lui montre la partie claire du doigt.

« -Tu vois cette partie du mur ? Utilise l'attaque Force pour l'ouvrir ! »

Le Racaillou frappe dans ses mains avant de se mettre face à la paroi. Puis d'un coup de poing, il fracture la roche, mais uniquement celle de la partie que je suspecte être plus récente, preuve qu'elle a été faite à la va-vite. Des petits bouts de roches virevoltent, laissant place à un petit passage par lequel je pourrai passer facilement accroupi. Je tente de voir ce qu'il y a de l'autre côté, mais le petit tunnel bifurque aussitôt sur le côté à peine qu'on soit entré dedans, on ne peut donc pas voir ce qu'il y a tant qu'on n'y rentre pas. Je m'apprête à faire signe à Ruby de me rejoindre lorsqu'un petit cri se fait entendre.

« -Staaaaaatiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! »

Aussitôt, quelque chose de léger atterrit sur ma casquette. Je porte ma main à celle-ci et attends que Webble grimpe dessus, et une fois cela fait, je l'amène à hauteur de mes yeux pour voir que la créature est un peu secoué. Puis, à l'aide d'une de ces mandibules, elle me désigne le plafond, d'où l'on peut voir une fissure.

« -... Attends, tu viens de tomber de là-haut ? T'as réussi à grimper là-bas ?
-Stati!
-Et tu as trouvé quelque chose ?
-Titik... »

Désolé, Webble secoue doucement la tête, attristé de n'avoir rien trouvé. Je hausse les épaules et le gratifie d'une petite caresse, me disant qu'au moins il se sera amusé à faire l'explorateur, avant que je ne remarque que Ruby me fait signe de la rejoindre vers le milieu de la salle. Goldfroy, Webble et moi allons la voir, bientôt rejoints par Meg -Lucina semble s'adonner à une petite sieste-. Selon la Pyroli, il y a un passage sous le sol, et elle m'invite d'ailleurs gentiment à risquer ma vie en premier. Hum, ne dit-on pas les femmes d'abord normalement ?... Non ?...

« -Euh... On peut tout aussi bien prendre le couloir, non ?... Ah ! Sinon, j'ai trouvé un autre passage à travers ce mur là-bas, on peut essayer de l'emprunter ! … Ou alors on passe -euh je veux dire je- par là-dessous.... Glps... »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 6 Avr - 16:12

Trois possibilités. Parmi elles : trois désastreuses, trois mortelles, trois catastrophiques et trois potentiellement dangereuses. Au final, choisir ne conduirait qu'au même résultat. C'est donc sans réfléchir que Ruby fit usage de la meilleure tactique connue jusqu'à ce jour pour trancher entre les trois possibilités, soit Am-stram-gram. Le hasard ou plutôt les gens de la CB s'arrêta sur la troisième possibilité, soit le tunnel secret caché dans le mur. Ruby soupira et laissa tomber sa découverte au moins aussi incertaine que les autres pour finalement se diriger vers le passage trouvé par Ginji. Quand on s'approchait du tunnel, on pouvait ressentir une sorte de courant d'air frais comme si qu'il menait à la liberté. Pourtant, cette évidence serait bien trop positive pour ces chers personnages. Cela n'empêcha néanmoins pas le rousse de ne pas perdre espoir. De ce fait elle s'aventura la première dans le passage, bien que peu enchantée par ce qui pouvait l'attendre de l'autre côté du tunnel. Encore une fois, il y faisait sombre, très sombre. Pauvre Mad ! N'allait-elle pas s'épuiser à force de maintenir son attaque Feu Follet ne serait-ce que pour éclairer les lieux ? Pour le moment, tout allait pour le mieux, ce qui était d'ailleurs assez étrange.

– Ok. Ce courant d'air frais, ça doit être quelque chose du style... Kyurem en train de soupirer. Ouais voilà, c'est ça. Plus on s'en rapproche, plus il fait froid. Ça ne peut être que ça ! Si ça se trouve, le bout de ce tunnel n'est autre que son estomac. On disparaîtra sans même que personne ne s'en rende compte et... raaaah. Le pire c'est qu'on a vraiment plus rien à perdre ! Mais juste par précaution... ce serait bien de garder de quoi faire diversion. Si t'as à bouffer, ne mange pas tout. On pourra se débarrasser de ça pour survivre quelques minutes de plus...

Hérésie ? Non, du tout. Ce n'était que de la logique pure. Mais qu'en était-il vis-à-vis de Ginji qui ne vivait apparemment que pour manger ? Tant pis ! S'il s'inquiétait plus pour son estomac que pour sa survie, c'était son problème. Bref ! À force d'avancer, les troupes pouvaient de mieux en mieux voir ce qui s'offrait à eux, soit un long couloir aux parois érodées dont on ne voyait encore le bout. Avant de l'apercevoir, il fallut marcher durant de très longues minutes sur ce sol irrégulier qui faisait bien plus que mal aux pieds. Une fois ledit bout visible, Ruby pria Mad de s'avancer en première, ne serait-ce qu'en simple éclaireur. Par un simple signe de la tête, la Skelénox annonça au groupe qu'il n'y avait aucune anomalie ici présente, simplement une salle bien plus illuminée que les autres. Enfin... salle entre guillemets puisqu'elle s'ouvrait dans de très nombreuses directions. Pour faire une estimation, les tunnels présents étaient au moins quinze. Pour une pièce de cette taille, c'était un score honorable. Mais ce n'était pas l'élément le plus intrigant. En levant la tête, on pouvait apercevoir une faille dans le plafond, une faille qui conduisait...

– à l'extérieur !

Bien entendu, nos chers lecteurs doivent désormais avoir l'habitude. À chaque bonne chose se produisant, une plus mauvaise suit dans les quelques secondes. Qu'est-ce que ça allait être, cette fois-ci ? Oh ! Rien de bien grave, juste quelque chose capable de faire remonter un certain traumatisme. Comment résumer ça ? Fermite, terrier. Ces deux mots vous ont-ils assez éclairé ? En effet ! Nos jeunes héros se trouvent actuellement au beau milieu d'un terrier de Fermite, ces dernières bestioles pointant le bout de leurs mandibules après avoir entendu du bruit. Certaines sortaient des tunnels, d'autres arrivaient de l'extérieur. Qui plus est, leurs regards ne traduisaient évidemment pas un chaleureux "vous êtes les bienvenus", mais plutôt un "oh, c'est cool ! Un quatre heures". Traumatisme enclenché. La Pyroli se recula jusqu'à heurter quelque chose de froid, de métallique et d'irrégulier. Un frisson la parcourut alors qu'elle fonça au centre de la pièce, le tout en poussant un cri d'effroi digne d'une Mentali s'était regardée dans la glace sans s'être maquillée auparavant.

– Gi-gi-gi... GINJIIIII ! Lance de la bouuuuuuffe !

Bien évidemment qu'elle aurait pu le faire elle-même. Cependant, elle fut trop paniquée pour faire un mouvement de plus. Et puis c'était bien plus marrant de laisser cette corvée à notre cher mangeur !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   

Revenir en haut Aller en bas
Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-