Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mer 8 Avr - 13:38
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine fait la meilleur des choses à faire lorsqu'on est face à une décision difficile à prendre : faire confiance à notre pire ennemi, le hasard. Je fais toujours ça lorsque j'hésite entre deux plats à manger, même si au final je finis toujours pas avaler les deux...

Mais bref ! Le destin ô combien truqué fait donc son choix, qui n'est autre que le tunnel secret que j'avais découvert précédemment. Savoir que je n'ai pas à sauter la tête la première dans le gouffre qu'avait trouvé Ruby me rassure au plus haut point, même si je sais au fond de moi que ce soulagement n'est que de courte durée. Ah la la, les joies des failles spatio-temporelles...

La Pyroli prend donc la tête du groupe, me laissant apprécier mon instant de sérénité au maximum. Heureusement que l'autre diseuse de bonne aventure n'est pas là, auquel cas elle se serait sûrement hâtée de me ruiner le morale avec l'une de ces prédictions débiles. De toute façon elles sont totalement faussées, selon elle nous serions morts depuis longtemps ! Donc pas d’inquiétude... N'est-ce pas hein ?... Pas la peine de stresser....

D'ailleurs, je me demande bien ce qu'elle traficote. Si ça se trouve elle est partie roupiller dans un coin pendant que nous nous risquons notre peau. Mais trêve de lamentation, c'est à mon tour d'avancer !

Je suis donc Rouquine jusqu'au tunnel découvert, lorsqu'elle commence à me faire part de ses pensés. … L'estomac de Kyurem ? Mais... Je veux pas finir mangé moi !  Ah ça non, je refuse catégoriquement. Manger est le verbe équivalent à l'allégresse, et non à mon trépas ! Je suis prêt à tout pour ne pas me laisser grignoter, y compris... Garder ma nourriture pour faire diversion ?! Elle est folle ?! Finalement, entre mourir mangé ou affamé, je préfère finir mangé ! Avec un peu de chance, la créature qui aura cet honneur me recrachera à cause du trop peu de chair qu'il y a sur mes os. Anh, c'est pas bête ça, de nous deux, c'est sûrement Ruby la plus appétissante... Raaah, mais qu'est-ce que je raconte moi ?

Goldfroy et Lucina derrière moi, Meg dans mes bras et Webble sur la tête, je m'enfonce à mon tour dans le tunnel étroit (bénit soit le destin qui fait que je ne sois pas encore claustrophobe au jour de cette mésaventure) qui s'élargit presque aussi immédiatement après. Le Pokémon de Rouquine se charge de l'éclairage pour sa dresseuse, tandis que les loupiotes de Meg me suffisent amplement pour avancer sans me prendre les pieds dans je ne sais quoi. Je frissonne à cause du courant d'air frais que nous sentons depuis un moment déjà, lorsque Ruby en trouve la source : nous arrivons dans une salle semblant être creusée à la main, et au dessus duquel se trouve une faille menant à la sortie !

Je m'apprête à exprimer la possibilité de remonter par là pour mettre fin à cette fouille qui avait déjà assez duré, lorsque de drôles de sons métalliques se font entendre.... Oh !... Mais ce sont des amis à nous eux !...

« -D-d-d-d-d-d-des F-f-f-f-f-f-fermit-t-t-t-e ?!... »  

Après la remake du Cirque des Boulons, je vous présente la remake de l'escapade nocturne sur la presqu'île de Lansat ! Bientôt, je sens que Ruby et moi allons à nouveau tomber sur le coup de la pierre géante nous roulant après à la Indiana Jones comme nous l'avons vécu lors de notre fouille sur Cobaba, puisque cette exploration veut visiblement être la review des pires frayeurs que nous avons traversé ensembles.

Rouquine recule de quelques pas, avant de faire un cri d'effroi et de revenir au centre de la pièce. Et c'est là que...

… Le drame.

Choisir entre la bouffe ou la vie.

Vous connaissez ces jeux vidéos où vous avez la possibilité d'avoir deux fins différentes sur la base d'un seul choix ? C'est un peu ce que je suis en train de vivre là. Je sacrifie qui, Ruby ou la nourriture ?... Raaah, mais je peux pas leur donner Rouquine à manger ! … Mais mes barres chocolatés ? Elles ne méritent pas un destin si funestes !... Mon estomac non plus d'ailleurs...

« -AÏEUH ! »  

La douleur subite qui se fait sentir à ma main me fais lâcher Meg qui réussit à se réceptionner au sol malgré tout. Lucina vient juste de me mordre la main pour m'obliger à jeter la nourriture, bien consciente que j'étais actuellement pris en plein conflit avec moi même.

« -... D'a... D'accord ! Puisque vous préférez avoir ma mort sur la conscience... »  

Fin numéro deux choisie, sacrifice de la nourriture...
J'ouvre mon sac d'un coup et attrape tous les emballages me tombant sous la main. Puis je les jette alors que les Fermite se resserrent petit à petit autour de nous, avant de repérer la nourriture sortant de nul part. Je ramasse Meg d'une main et attrape Ruby de l'autre, puis crie à Goldfroy.

« -Goldfroy ! Dégage-nous le chemin ! Roulade ! »  

Le Racaillou se met aussitôt en boule sur lui même, et fonce sur les Fermite bloquant le chemin par lequel nous venons d'arriver tel une boule de bowling sur des quilles. J'entraîne la Pyroli à sa suite, parcourant en l'espace d'une soixantaine de seconde ce que nous venons de traverser en quelques minutes. La peur est censée donner des ailes, mais à moi elle donne visiblement des poumons en bon état.

Nous arrivons au passage reliant le tunnel à la salle précédente, où Goldroy est passé sans problème grâce à la capacité Roulade. Je laisse Meg et Webble passer, puis m'avance à mon tour, suivi par Ruby, tandis que Lucina ferme la marche (Mad se contentant de traverser le mur). Une fois tous de l'autre côté, je tends l'oreille pour comprendre que les Fermite se sont lancés à notre poursuite, ce qui ne me laisse guère le choix...

« -Goldfroy, Tomberoche ! »  

Le Racaillou hoche la tête et attrape les pierres qui s'étaient écroulés lors de la découverte du tunnel pour les lancer sur ce dernier, refermant le seul accès menant à la sortie que nous avons découvert jusqu'à présent.... MAIS SURTOUT A LA NOURRITURE COINCEE DE L'AUTRE COTE.

Je m'écroule sur le sol, abattu, tandis qu'une créature non méconnue refait son apparition.

« -T'es toujours pas morte toi ?...
-Mon espérance de vie est trois cent quarante sept fois plus grande que la votre, et étant donné que vous êtes, à ma grande surprise, encore capable de respirer, vous n'avez pas à vous inquiéter pour ça...
-Oh, crois moi je m'inquiète pas du tout, puisque tu te téléportes au moindre soucis... D'ailleurs tu ne peux pas nous sortir là ?
-Hélas, je n'ai guère le niveau pour remonter aussi loin autant de personne. Vous vous êtes quand même bien enfoncés sous terre....
-Super, si on continue à ce rythme on va pouvoir croiser un Rexilius...
-Trêve de plaisanterie. Je suis partie analyser la gravure que vous avez trouvé, et il se trouve qu'il s'agit de...
-Tu m'en diras tant, retourne là dedans et laisse nous mourir tranquille veux-tu ? »

Pendant que la Sidérella parlait, j'ai sorti sa Pokéball et l'ai fait rentrer à l'intérieur, n'ayant guère envie d'entendre ses prédictions néfastes.

Je me relève, et après un rapide coup d’œil des alentours, indique la trappe trouvée par Ruby.

« -Le tunnel, on oublie ! Comme j'ai envie d'en finir, je te propose de sauter tête baissée là-dedans, ça te va ? »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 23 Avr - 15:51
Quel choix Ginji allait-il faire ? Je vous propose de le découvrir dans le prochain post. Allez salut ! Quoi ? Je n'ai pas le droit de poster que ça ? Tant pis ! J'aurais essayé. Quoiqu'il en soit, Ruby se retrouvait au cœur de la cohue, totalement paralysée par la présence de si nombreux Fermite. Tétanisée, elle ne pouvait que regarder autour d'elle sans pouvoir bouger le petit doigt. De l'aide serait-elle envisageable ? Nul ne le sait. Mais elle serait la bienvenue. Bref ! Les insectes blindés progressaient peu à peu, une étincelle de malice crépitant dans leurs regards. Il serait peut-être temps d'agir, n'est-ce pas ? Bien heureusement que le Voltali fut un peu forcé par sa Luxio. Sans elle, peut-être qu'il se serait déjà barré au risque de finir maudit jusqu'à la fin de ses jours. (:v)

Les Fermite se jetèrent littéralement sur la nourriture jetée, faisant claqueter leurs mandibules maintes et maintes fois, de quoi effrayer la pauvre Pyroli qui attendit pitoyablement de se faire traîner par son camarade. C'est donc sans se plaindre que Ruby se laissa tirer jusqu'à la salle précédente, ne pouvant néanmoins pas s'empêcher de regarder derrière elle histoire de voir si les insectes d'acier avaient daigné poursuivre la troupe. Bien heureusement, il n'en fut rien. La topdresseuse poussa un très long soupir de soulagement une fois revenue dans la salle aux trois possibilités bien qu'il n'en restait que deux ; le tunnel instable ou bien la trappe. Aucune de ces deux alternatives n'était enchanteresse. Pourtant, il leur fallait choisir. Dilemme cornélien puisque – dans les deux cas – les jeunes se retrouveront certainement dans une situation des plus improbables. Que faire ? La rousse demeurait pensive alors que Ginji fit rapidement un choix.

– Hein ? Que ? Quoi ? Débarquant tout juste, elle se pinça la joue histoire de reprendre ses esprits. Sauter ? Euh ouais... d'accord euh... Tu l'es "l'homme" du groupe, hein. Je te laisse y aller en premier. Va ! courageux guerrier ! Et ça toussote alors que ça ne devrait pas. Pourquoi ? Eh bien... la petite dame n'était pas plus courageuse que ça, au point d'insister jusqu'à ce que le brun chétif accepte d'y aller en premier. La persistance a toujours payé, n'est-ce pas ? Quoiqu'il en soit, il était temps de plonger ! Ruby observa son camarade de mésaventures en train de plonger, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus entendre ses plaintes. Ginjiiiii ? T'es pas mort, hein ? Dis moi que c'est pas profond, dis-leeee !

Mad prit alors les devants, prenant aussitôt la peine d'éclairer la trappe dont on n'apercevait guère le fond. Ruby déglutit. Ce n'était pas du tout rassurant ! S'il n'y avait rien eu pour amortir la chute de Ginji, peut-être était-il déjà mort. Dans ce cas, son cadavre devait attendre juste en bas. Cette éventualité fit hésiter la rousse. Quelques cliquetis qu'elle reconnut aisément – coucou les Fermite revenant à la charge – lui permit  de faire un choix des plus rapides et irréfléchis. Lequel ? Sauter évidemment ! Entre mourir broyée entre les mandibules de Fermite ou mourir écrasée par une chute de plusieurs mètres, le choix était vite fait ! Non ? Oh et puis... ne critiquez pas mon personnage. Laissez-le plutôt brailler durant sa chute quasi infinie.

– GINJIIIIII ! SI T'ES VIVANT ÉCARTE-TOI ! SAUF SI TU VEUX SERVIR DE MATELAS HUMAIN ! Si t'es vivant, je devrais pouvoir m'en sortir... Si t'es mort, je prie pour que ton cadavre amortisse ma chute...

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 23 Avr - 21:02
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


1, 2, 1, 2.
Taper sur un clavier : ok.
Avoir un ordi qui bug toutes les trois secondes : ok.
Rédiger un rp : ok.
Avoir un scénario réaliste en tête : …
...C'est parti !


Après avoir dit ma dernière phrase, je jette un coup d’œil dans la chose super concrète qu'est le vide dans lequel je viens de promettre de sauter. Ne regrettant qu'après coup mes paroles, je m'apprête à faire part à Ruby de mon petit changement d'avis, mais celle-ci m'encourage à sauter avant même que je ne puisse dire un mot. Me résignant, je sors les Pokéballs des Pokémons m'entourant une par une, à l'exception de celle de Webble. Une fois tout le monde rentré -à l'exception du Statitik donc-, je demande à la petite tique électrique d'enrouler sa toile autour de mon torse, avant de faire un looooooong fil. L'opération prend quelques temps, mais une fois faite, j'attrape l'un des rochers ayant servi à boucher le tunnel précédemment emprunté pour l'approcher près de la trappe, et y attache l'extrémité de la toile. C'est parti pour une descente en rappel ! Ah la la, me servir d'un rocher qui protégerait Rouquine en cas d'un éventuel deuxième assaut des Fermite pour me protéger moi, si ce n'est pas galant de ma part. Bah, elle sautera avant ! (Moi aussi je développe des talents prémonitoires)

Bien que peu rassuré, je m'assois au bord du trou, Webble sur mon épaule, avant de sauter en tenant la quasi intégralité de la toile dans mes mains, mais laissant assez de mou pour légèrement descendre de façon à pouvoir remonter au premier soucis. Concluant que la toile est bien assez stable pour me retenir, je descends un peu plus en laissant coulisser la toile entre mes mains, avant de me mettre à faire de petits bonds pour augmenter ma vitesse. C'est que c'est marrant comme truc ! On dirait un agent secret s'apprêtant à infiltrer un immeuble par les fenêtres... Excité, je fais un bond un peu plus grand que les autres et percute la paroi de l'autre côté. Le choc me fait hoqueter, étouffant mon cri de douleur, mais laissant bien audible le son de la toile se cassant.

« -... Ohoh. »

Je commence à peine à tomber qu'un grand SPLAAAASH se fait entendre. C'est vrai après tout, nos vêtements commençaient à être sec, fallait bien les tremper à nouveau.
J'émerge de l'eau, et pose ma main sur mon épaule pour sentir la présence de Webble. Pas là. Comme il fait totalement noir, j'appuie sur la Pokéball de Meg qui sort directement sous l'eau. Ses loupiotes éclairant le fond du puits dans lequel je suis tombé, je retrouve rapidement Webble en train de se débattre tant bien que mal à peine plus loin pour rester en dehors de l'eau. J'attrape le Statitik que je pose sur mon casquette, mais le pauvre n'a même pas le temps de reprendre sa respiration qu'un sifflement se fait entendre au dessus de nous, accompagné d'une voix douce et suave.

Ironie quand tu nous tiens.

« -... Ohoh.² »

Je mets mes mains sur ma tête pour protéger Webble et plonge aussitôt sous l'eau. SPLAAAAASH le retour, et juste au dessus de ma tête qui plus est. Bien que j'ai réussi à descendre assez bas pour ne pas me prendre Ruby dessus, elle trouve quand même le moyen de me donner un coup de pied derrière la tête en tentant de remonter. Sonné, je fais un ultime effort pour remonter sans lâcher Webble, et inspire profondément au moment d'émerger. Le truc m'étant tombé dessus est bel et bien Rouquine -oui je l'appelle le truc-, qui semble avoir été prise de pulsion suicidaire pour s'y prendre ainsi.

« -Mais... Mais ça va pas de sauter comme ça ?! T'aurais pu au moins attendre que je te fasse signe que tu pouvais descendre ! A quoi ça me servirait d'avoir sacrifié ma nourriture si tu meurs sur un coup de tête ?... »

Ah non, déjà que j'ai plus ma bouffe, si en plus c'est pour rien... Mais apparemment, cette action n'était pas tout à fait inconsidéré, puisque Rouquine a agi après avoir entendu les Fermite revenir à la charge. Ah, donc en fait j'aurai peut-être pas du retirer l'une des pierres bouchant le passage. Bah, qu'importe ! Espérons juste qu'ils ne sautent pas à leur tour...

« -Bon, Meg, utilise Plongée pour voir ce qu'il y a là-dessous ! »

La Loupio obéit et plonge aussitôt sous l'eau, replongeant l'endroit dans le noir. Je caresse Webble qui semble encore être un peu secoué, quand Meg ressurgit de l'eau presque aussi vite qu'elle était rentrée dedans.

« -... Que ?... T'as déjà trouvé la sortie ? » Elle fait non de la tête « … Comment ça ? T'as trouvé quoi alors ?... » Rebelote « … Attends, tu veux dire qu'il y a rien de rien en dessous ? » Hochement de la tête « … Bon d'accord, c'est pas grave ! On va... Hum... On va remonter ! C'est ça ! Avec la toile de Webble on pourra s'en sortir !
-VLAAAAM
-... Et c'était quoi ça ? »

Je lève la tête, en direction de la source du bruit. La lumière qui rentrait par le trou a disparu.

… Oh non. La trappe est retombée.

« -... Arceus. On est piégés! Piégés comme des Rattatas...  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Dim 14 Juin - 14:40
Splash le grand plongeon ou plouf le grand plat ? Personnellement, j'opterais plutôt pour la seconde proposition puisque le "plongeon" de la miss avait été n'importe quoi sauf gracieux et autres synonymes. Le pauvre Ginji put en témoigner puisqu'il s'était visiblement pris un coup. Pauvre chou ! Peut-être aura-t-il un cookie de consolation sur la CB... ou pas.

Voilà donc la petite troupe dans la flotte. Enfin... une partie de la troupe. Mad s'amusait à tournoyer au dessus de la tête de sa dresseuse, l'air de dire "regarde, moi je peux léviter". La Pyroli maugréa alors que... tiens. Il fait soudainement sombre, d'un coup. Ruby releva alors la tête avec un air des plus perdus. Malheur ! L'issue avait été bouchée. Par les Fermite peut-être ? Mais quel était leur plan ? La nourriture mouillée, c'est pas si bon que ça... Enfer et damnation ! Qu'est-ce qu'on pouvait littéralement se foutre des desseins de ces insectes blindés. Le fait est que la troupe d'exploration se retrouvait piégée au cœur de cette étendue d'eau si trouble qu'on aurait pas pu en voir le fond, même s'il ne se situait qu'à un mètre de profondeur. Malheureusement pour les jeunes gens, ils n'avaient pas pied. En prenant en compte que Ruby a pu plonger d'une telle hauteur, la profondeur devait être de plusieurs mètres au moins. De plus, ce pseudo puis semblait être de forme irrégulière. Une cavité naturelle, donc ? L'étudiante s'approcha alors d'une paroi pour s'y agripper et se mit à réfléchir malgré les quelques grelottements dont elle semblait être la victime. Suite à quoi, elle colla son oreille droite à la roche, ne serait-ce que pour percevoir un quelconque son de l'extérieur. Rien, nothing, nada. Ok... Il n'y avait plus qu'une seule et unique solution.

La rousse passa ses mains sous la surface, cherchant près de sa ceinture dans l'espoir que les balls soient toujours présentes. Par on ne sait quel miracle, c'était le cas. Après de très longues recherches, elle trouva finalement celle de Mist, qu'elle ouvrit en direction des cieux (bien qu'on ne puisse pas les voir d'ici) histoire que le Kaorine ne finisse pas dans l'eau dès son arrivée. Il se maintînt alors dans les airs avec son air habituellement calme et attendit le prochain ordre de sa dresseuse. Mais avant cela, il restait néanmoins un petit détail à éclaircir. Ruby se tourna alors vers Ginji. La question qui tue...

– Si t'avais le choix entre attendre ici plusieurs minutes pour pouvoir sortir ou accélérer les choses contre quelques petits inconvénients et y arriver en quelques secondes, tu choisirais quoi ?

Le plan était si simple que même Warren pouvait le comprendre du premier coup... quoique. La solution lente : utiliser Tunnel sur une paroi. La rapide : Ultralaser. On fait avec les moyens du bord, hein.

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Dim 14 Juin - 21:05
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine colle son oreille contre une paroi, sûrement dans l'espoir de détecter un son creux signalant qu'il suffirait Ahaha, « suffirait »... d’abattre la paroi pour sortir de là. La jeune fille se détourne assez rapidement avant de plonger ses mains sous l'eau pour attraper une Pokéball qu'elle envoie ensuite en l'air. Mist, après en être sorti, lévite tranquillement au dessus de nous pour ne pas finir trempé comme certaines personnes assez intelligentes pour sauter têtes baissées dans un puits. Ruby se tourne ensuite vers moi, avant de me poser une question ma foi bien étrange.

« -Bah bien sûr je veux y arriver en quelques secondes, pourquoi vouloir attendre quelques minutes ?.. »

Ma réponse semble satisfaire la Pyroli, qui demande alors aussitôt à son Kaorine et non pas un Balbuto comme j'aurai pu le croire depuis le début du rp mais dont on ne se doute de rien puisque j'ai édité tous mes rps entre temps, absolument pas de lancer une attaque Ultralaser. Il me faut regarder Mist qui commence à charger son attaque pour que la chose parvienne à mon petit cerveau.

« -... ULTRALASER ?! MAIS T'ES COMPLETEMENT MAL- »

Pas le temps d'arriver au bout de ma phrase que le Kaorine lance déjà son attaque contre une paroi. Je plonge à nouveau dans l'eau en protégeant Webble de mes mains, tandis que le son de l'explosion parvient à mes oreilles, et ce malgré que l'eau l'étouffe en partie. Ouah, je n'aimerai pas me prendre ça dans le bide. Quelques petites pierres tombent à côté de nous, alors que je remonte à la surface. Un trou béant se trouve dans la paroi. Sans même jeter un coup d’œil à Ruby, je passe aussitôt par celui-ci pour arriver dans une nouvelle pièce. Rectangulaire, comme d'habitude, avec une porte à droite, et une porte à gauche. L'une des deux doit être dans la continuité du temple, l'autre doit théoriquement nous ramener à l'entrée. Le sol est dallé, bien que le carrelage est tantôt cassé, tantôt couvert de moisissure, tandis que le mur ne l'est mais qu'à moitié, arrêté par une longue bandelette de pierre faisant tout le tour de la salle et sur laquelle était dessinée des traits géométriques rappelant vaguement des symboles égyptiens. Seul élément vraiment marquant : au milieu de la salle, une petite fontaine, dont découle encore, à ma grande surprise, une eau limpide.

Rouquine arrive à ma hauteur, ayant attendu que Mist se soit remis du contre coup de l'attaque.

« -Tu sais qu'au lieu de faire sauter un mur comme une sagouin on aurait pu faire appel à l'autre Sidérella pour qu'elle nous téléporte dans cette salle ? On vient de perdre notre seule occasion pour qu'elle se rende utile...  »

Quand on parle du Lucario, on ne voit la queue. Un halo rouge émane soudainement d'une de mes Pokéballs, faisant apparaître notre voyante favorite en face de nous.

« -Oui, nous sommes toujours en vie, merci de t'en soucier.  
-Ne le prenez pas mal, mais je ne me soucie guère de votre état de santé. S'il vous arrive malheur durant ce périple, ce n'est pas moi, mais les producteurs qui devront répondre devant la justice humaine.
-Tu sais que la caméra sur ma tête filme tout ce que tu dis ?
-Êtes-vous conscient du fait que je communique par télépathie et donc que la caméra ne peut enregistrer ce que je pense?
-...
-Maintenant, je vous prie de me laisser m'exprimer sans que je me fasse interrompre. Je suis donc partie analyser la gravure...
-Avec l'ocarina ?
-Je vous ai demandé de ne pas m'interrompre ! Oui, avec l'ocarina. Mais il s'avère en vérité que ça n'en est pas un.
-Comment ça ?
-Après plus ample analyse... L'objet représenté s’apparente étrangement à un artefact mythique présent dans certaines légendes de la région de Sinnoh....
-Oh ! C'est chez moi ça ! C'est quoi comme artefact ?
-La Flûte Azur.
-La Flûte Azur ?
-La Flûte Azur.
-La Flûte Azur...
-Oui, la Flûte Azur.
-... La Flûte Azur ?! »

Je me tourne vers Ruby, que j'attrape ensuite par les épaules avant de la secouer comme un prunier.

« -T'entends ça Ruby ?! La Flûte Azur ! Tu sais ce que ça veut dire ? Ça veut dire que si on la trouve... ON VA POUVOIR ALLER REGLER NOS COMPTES A L'AUTRE MACHIN QUI NOUS PORTE LA POISSE DEPUIS LE CIEL.  » sans lâcher Ruby, je me tourne vers la Sidérella « C'est par où ? »

Le Pokémon pointe du doigt l'une des portes.

« -Par là, mais vous devez aussi savoir que...
-PAS DE TEMPS A PERDRE, Rouquine, on se bouge ! »

Je rappelle la Sidérella dans sa Pokéball et entraîne Ruby avec moi en direction de la porte, Webble complètement désarçonné sur ma casquette...

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 25 Juin - 18:15
Ultralaser. Oui monsieur, Ultralaser. Quand elle parlait d'accélérer les choses, ce n'était pas pour ne rien dire. Quitte à ce que quelques cailloux tombent du plafond – oui, "quelques" selon elle – autant que ce soit fait avec douceur et... wait ? Avec violence et rapidité, bien sûr ! C'est donc sans prendre en compte l'affolement de Ginji que Ruby ordonna à Mist de littéralement briser une des parois à coup de rayon d'énergie pure. Y'a pas l'temps de niaiser, comme dirait je ne sais plus qui. On plonge sa tête sous l'eau sans faire d'histoires, ne serait-ce que pour éviter les mauvaises surprises. La rousse frissonna tout de même lorsqu'un débris plutôt gros manqua de s'écraser en plein sur son crâne. Ce ne fut qu'une histoire de quelques centimètres. Elle avait eu chaud !

Quelques secondes plus tard, l'imprudente sortit la tête de l'eau et félicita Mist pour son travail toujours aussi précis. Bah ouais ! C'est qu'il bien uniforme, ce trou. Un peu fumant certes, mais uniforme. Ginji ne tarda d'ailleurs pas pour pénétrer à l'intérieur. Qu'il fasse au moins attention à ses mains, bon sang ! La roche est peut-être brûlante, vu comment elle fume. Il ne sembla néanmoins pas s'en préoccuper et découvrit une nouvelle salle. Sérieux ? Alors en fait, il faut réellement péter les murs pour voyager de salle en salle ? Curieuse, la miss s'éleva pour sortir de l'eau et passer par le trou, peu de temps après son camarade de mésaventure. Elle passa sa tête par dessus l'épaule du brun et... suspens... ah bah oui ! C'est encore une salle. Une énième salle. Les architectes se sont vraiment pas fait chier. Vous savez quoi ? On s'en fout des architectes. La Pyroli se jeta littéralement sur l'eau pure de la fontaine et se réhydrata aussitôt. il faut dire que l'eau dans laquelle elle avait sauté auparavant ne donnait vraiment pas envie, notamment par sa couleur.

– Elle aurait ronchonné pour le faire. J'aime pas les ronchonnements.

Une simple réponse lâchée comme ça, entre deux gorgées d'eau. À vrai dire, en dehors du liquide et de la conversation, rien ne l'intéressait. Se désaltérer puis parler pour ravoir envie de se rafraîchir à nouveau, il n'y a que ça de vrai. Quoiqu'il en soit, la Sidérella apparut alors. Elle doit avoir un truc, celle-là. Ouais. Elle lit certainement les pensées de tout le monde, même en restant dans sa ball. Y'a trop de coïncidences, là ! Bref ! La créature entama un long dialogue avec Ginji, discussion bien trop étendue pour que Ruby puisse la suivre de début à la fin. Elle décrocha très tôt, retournant à sa petite beuverie jusqu'à ce que le Voltali arrive, enthousiaste comme jamais, et la secoue comme un Repoirier. Rendre des comptes à l'autre qui porte la poisse ? La rousse pencha la tête sur le côté et cligna des yeux, sceptique. Elle ne remettait pas en doute la parole de l'innocent garnement – quoique... – mais préféra rester réaliste un instant. Est-ce que c'était vraiment possible ? Elle continua d'en douter jusqu'à ce que le garçon – ne me faites pas dire "homme" – de la situation la traîne jusque l'une des deux portes.

– Euh... ouais ok d'accord. Et après, tu crois qu'on va traverser la 42è dimension peut-être ?

Ou peut-être que tu aurais simplement dû te taire, ma chère. La porte fut donc ouverte et... bah rien. Elle débouchait simplement sur un corridor des plus sombres dans lequel l'impatiente s'engouffra immédiatement, rappelant néanmoins Mist puisqu'il ne pouvait pas passer. Y'a pas à dire, on y voyait vraiment rien. Oui. Même en cherchant à éclairer les alentours. Pourquoi ? Parce que le couloir s'était soudainement élargi. Il n'y avait pas d'alentours. Ou du moins, il n'y en avait plus sur quelques bons mètres. C'est sans réfléchir que Ruby s'avança dans le but de trouver une hypothétique sortie, sans que le Feu Follet de Mad puisse la guider. Soudain...

AAAAAAAAAAA[...] ! Bah quoi ? Qu'est-ce qui est arrivé ? Rien de bien grave, elle s'est simplement cassée la gueule dans un escalier qu'elle n'avait pas vu. En même temps... on y voit vraiment rien. Elle se frotta le crâne en maudissant Arceus puis se releva. Attention ! Y'a un escalier par ici !

Ruby s'appuya cette fois-ci sur le mur le plus proche, le longeant prudemment tout en traînant des pieds. Bah ouais ! Ce serait vraiment stupide de tomber deux fois dans le même genre de piège foireux. Néanmoins... la loi des deux failles poissardes qui se rencontrent veut que, si un piège est évité, un autre plus gros leur tombe dessus. Quel était-il donc cette fois-ci ? Bah... Pour faire bref : soudaine impossibilité de décoller ses mains d'un truc pâteux et puant. Ah ! Et un petit mot aussi. Enfin, un petit nom crié bien fort.

– AVAAAAAAAAAAL...TOUT !
Gloup ! Une rousse à moitié engloutie, une !

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 29 Juin - 17:28
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine s'engouffre la première dans la porte. Je la suis sans un mot, réfléchissant à ses paroles... La quarante-deuxième dimension ? Quarante-deux c'est la réponse universelle, donc la dimension quarante-deux est la dimension universelle, donc elle rassemble toutes les autres dimensions, donc ça veut dire qu'on est déjà dedans non ?... Qu'est-ce qu'elle peut raconter comme bêtise parfois, cette Ruby !

Le couloir dans lequel nous débouchons est plongé dans le noir complet. Même les loupiotes de Meg, qui me suit discrètement depuis que nous sommes sortis de l'eau, ne permettent pas de voir au de-là ne l'endroit où nous avançons. Ma camarade a donc l'idée, mais excellente, voir sublime idée, quoique légèrement naze en fin de compte, d'avancer la tête baissée... Au sens propre, comme au sens figuré, puisque la jeune fille a lancé un énorme cri après avoir entamé une étrange chute parsemée de bong, de bam, de bim et de tout un tas d'autres onomatopées signifiant clairement qu'elle heurte le sol de manière régulière. Puis les bruits cessent, tandis que je regarde droit devant moi, crispé, avant de me relâcher en entendant la voix de Ruby me signalant la présence d'escalier. Ouf, elle est vivante. Je n'ai pas sacrifié ma nourriture pour rien.

Beaucoup plus prudemment que la rouquine, je m'avance dans les escaliers en mettant touuuuut doucement un pied devant l'autre, ne souhaitant pas me casser la figure à mon tour. Après tout Rouquine l'a parfaitement fait, et il serait dommage de gâcher le spectacle avec une performance plus médiocre...

Sauf qu'un étrange cri retentit dans le corridor, interrompant ma marche silencieuse. Je reste figé pendant les quelques secondes qui suivent, attendant un autre son quelconque, mais rien. Je me remets donc à avancer, tout doucement.

« -... Ruby ?... Pourquoi tu t'amuses à imiter le cri de l'Avaltout ?... Très réussi, au passage... On croirait presque qu'il est réel....
-AVALTOUUUUUUUUUUUUUUUUUT
-... Ruby.... La moindre des politesses serait de me répondre, non ?...   »

D'accord. Il est réel. Et Ruby ne répond pas... Je fais quoi ? On n'y voit rien ici ! Impossible de savoir ce qu'est devenue la Pyroli, ni où se trouve l'Avalatout sauv-

Les marches s'arrêtent, et je percute quelque chose. C'est mou, c'est gluant, ça gigote, mais je n'ai pas le temps de trouver plus de qualificatifs que je me prends ce qui semble être un pied dans la figure. J'entends Webble chuter au sol, et n'ose pas bouger malgré le fait que le Pokémon sauvage se tienne en face de moi de peur d'écraser le pauvre insecte.

Le seul point positif étant qu'à cette distance, les loupiotes de Meg me permettent clairement d'entrevoir ce qui se passe : deux jambes ainsi qu'un bassin dépassent de la bouche de l'Avaltout et bougent dans tous les sens. Ohoh.

« -Oh l'Avaltout ! C'est moi le goinfre ici ! Si quelqu'un doit manger Rouquine, c'est moi, c'est clair ?!... Fin non peut-être pas, mais en tout cas pas touche ! Recrache-làààààà.... »  »

Je saisis l'une des jambes de la jeune fille que je tente de tirer de la bouche de toutes mes forces, mais l'Avaltout me donne aussitôt un coup de patte qui me fait tomber sur les escaliers. Je me relève en grimaçant, avant de lancer un ordre en direction de Meg.

« -Meg ! Hydrocanon sur son ventre ! Et vise bien hein, faudrait pas l'aider à avaler Ruby en lui tirant dessus !  »

La Loupio se met à se déplacer en faisant des mouvements de droite à gauche pour se placer mieux que possible pour tirer. Mais déjà qu'il est compliqué de viser un le ventre d'Avalatout qui gigote dans tous les sens, si en plus c'est dans l'obscurité ! Meg finit néanmoins par lâcher son attaque, qui s'ensuit aussitôt d'un bloup avant que... Ruby ne m’atterrisse dessus, couverte d'une substance gluante dont se dégage une drôle d'odeur. Ma Loupio a réussi a la lui faire recracher ! Par contre, le Pokémon sauvage ne semble pas content qu'on l'interrompe en plein repas...

« -Ruby, tu peux te dégager s'il te plaît ?... Parce que déjà tu empestes, et ensuite parce que tu me fais mal, et après parce que tu me gênes, et enfin parce qu'il y a  un Pokémon pas content juste devant nous....   »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 29 Juin - 20:18
Noir. Le noir le plus complet. Oui, encore plus obscur que le noir d'il y a quelques secondes, celui de cette salle mystérieuse. En effet, on n'y voyait vraiment rien, dans le corps d'un Avaltout. Ruby ne préféra néanmoins pas se livrer à quelques études scientifiques du Pokémon. Ce qu'elle voulait ? Sortir, évidemment. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle se débattait telle une petite diablesse alors qu'elle sentit son pied heurter quelque chose. Qu'est-ce que c'était ? La captive n'en avait pas la moindre idée puisque l'Avaltout semblait être totalement insonorisé de l'intérieur. S'en suivit alors d'elle ne sait quelle action plus ou moins calculée pour la faire sortir du ventre de la bête. Éjectée un peu plus loin, la rousse se frotta le crâne, constatant alors avec effroi qu'une substance plutôt gluante et urticante la recouvrait. Voilà donc le revers de la médaille ? Pas tant que ça. Il y avait autre chose. Oui. Ce truc à la fois mou et étrangement constitué juste en dessous d'elle. Après confirmation vocale, il semblerait que ce soit Ginji en train d'alerter du danger présent.

– Ouais bah hein, j'ai pas voulu qu'il m'avale, non plus !

Elle peina donc à se relever, la pauvre demoiselle, mais y arriva finalement après maintes tentatives, le tout en s'appuyant le chétif corps du pauvre Ginji par peur de mettre la main sur une autre créature de l'étrange. Enfin... Autant se charger de la présente, ne précipitons pas les choses si vous le voulez bien. Ruby rappela donc Mad dans l'espoir qu'elle lui vienne en aide. Tout ce que le spectre put faire, c'est éclairer le monstre. Brr. C'est qu'il fait peur, ce machin. Et puis... wait. Pourquoi est-ce qu'il a encore la gueule ouverte ? Ah non, Avaltout ! Tu ne feras pas deux fois le même coup, pas à ma Ruby ! Mange plutôt la petite flamme bleue créée par le Skelénox, ça te fera le plus grand bien. Et par la même occasion, ça permettra peut-être au petit groupe de s'enfuir. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il attend, ledit groupe ? En route, mauvaises troupes !

Ruby s'en alla donc le plus vite possible – ce qui était assez ironique puisqu'elle devait faire attention à là où elle mettait les pieds – tout en s'assurant que Ginji ait pu suivre. C'est alors qu'elle aperçut la lumière. Oui, cette lumière, le fameux éclat au bout du tunnel. La Pyroli se précipita pour l'atteindre le plus vite possible, quand soudain... Brr. Un coup de froid. Non, elle n'était pas sortie des souterrains. La vérité se trouvait ailleurs, mais où ? Oh ! C'est très simple ! Sur le buste de la topdresseuse qui se décomposa mentalement lorsqu'elle se rendit compte des propriétés acides de la bave d'Avaltout qui venait de dissoudre son haut, jusqu'à ce qu'elle ne soit supérieurement couverte que d'un soutien-gorge. Glamour.

– Ginji... Ne... ne regarde pas. Ou... ou je te tue. Comme c'est mignon. Oui. Une fille qui perd toute crédibilité à cause d'une voix tremblotante, comme c'est mignon et surtout jubilatoire. Et pendant ce temps, la demoiselle en détresse ne prêta pas la moindre attention à l'Avaltout fou furieux qui surgit de l'ombre, gueule grande ouverte, prêt à engloutir le groupe entier sans sommation, ou plutôt sans Stockage. *badumtss* Hein ? Pourquoi il fait encore noir, maintenant ? Oh put-- COURS ! MAIS REGARDE PAS !

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mar 30 Juin - 17:10
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


La Pyroli se relève, emplie de gratitude à mon égard j'aurai dû la laisser se faire manger par l'Avaltout pour ensuite donner l'Avalatout à manger au Ronflex pour ensuite...., avant de faire appel à son Pokémon pour que celui-ci lui vienne en aide. Le Skélénox utilise ce qui semble être une attaque Feu Follet qui va droit dans la gueule de la bestiole, avant que Ruby ne décampe à vive allure en bonne petite chouchoute de Jackie. Je ne tarde pas à faire de même, attrapant Meg à la volée tandis que Webble a l'intelligence d'utiliser sa toile pour revenir sur ma casquette.

Plus nous avançons, et moins l'obscurité se fait présente. Arrive un moment où le couloir se retrouve totalement éclairé grâce à des torches placées par-ci par-là. Je m'appuie contre un mur, après avoir posé Meg, pour reprendre ma respiration, lorsque j'entends Ruby me parler d'une voix presque tremblante. Je relève la tête en sa direction, dubitatif.  

« -Bah ? Qu'est-ce qui .... ?»

Vous avez déjà vu un Ginji couleur tomate ? Non, je ne suis pas devenu shiney -si seulement- et non, je n'ai pas pris de coups de soleil -chose ardue sous-terre-. Alors pourquoi mon visage a-t-il pris cette teinte si particulière ? Oh, trois fois rien, juste que la jeune fille qui m'accompagne dans cette mésaventure se retrouve en soutif en face de moi et que c'est excessivement gênant. Mon premier réflexe est donc de me cacher les yeux de mes deux mains avant de pivoter sur moi-même, écarlate.

« -P-p-p-p-p-p-o-o-o-o-u-u-u-u-r-r-r-r-r-q-q-q-q-u-u-u-u-u-o-o-o-o-i-i-i-i-i t-t-t-t-t-u-u-u-u-u a-a-a-a-a-a-a-a-s  e-e-e-e-e-e-n-n-n-n-n-l-l-l-l-l-e-e-e-e-v-v-v-v-e-e-e-e-e-e-e-e-e  t-t-t-t-t-t-t-t-t-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-n-n-n-n-n-n  h-a-a-a-a-a-a-a-a-u-u-u-u-u-u-u-t-t-t-t-t-t-t-t ?... »

Bah oui, pourquoi donc ? Avait-elle donc si chaud que ça ? Peut-être que c'est parce qu'à forcer de s'enfoncer sous-terre, nous nous rapprochons de la lave en fusion, et que du coup la Pyroli meurt de chaud ! Voila l'explication ! Puis un Pyroli qu'à chaud, c'est rigolo en plus ! Parce que c'est un type Feu, et le feu ça réchauffe, donc un type Feu qu'a chaud... ! Ahahaha ! Qu'est-ce qu'on s'amuse !

J'entends quelque chose bouger juste devant moi. Webble s'agite soudainement sur ma casquette et fait des petits bruits paniqués, tandis que Ruby m'ordonne de courir, mais sans regarder. Je retire mes mains de mon visage et constate alors que l'Avaltout se trouve juste en face de nous, prêt à nous avaler tout cru. Je me tourne vers Rouquine en panique, mais me détourne aussitôt en la voyant en soutien-gorge, avant de refaire volte-face en voyant l'Avaltout, avant de pivoter sur moi-même en renvoyant la Pyroli... Au final je finis par lâcher un cri de frustration avant de me m'être à courir en direction de la jeune fille tout en me cachant les yeux. Chose pas très concluante, puisque à peine ai-je effectué trois pas que je trébuche sur une pierre plus traître qu'une autre, pour me ramasser lamentablement sur le sol. Je me relève, et me mets à courir sans me soucis de la vue Ruby.

« -DESOLE MAIS PAS LE TEMPS D'ETRE PUDIQUE. AU PIRE RESTE DERRIER MOIIIIII ! »

Elle est bonne, non ? Une Pyroli surentraînée de Jackie, derrière moi, durant une course poursuite... Autant dire que c'est une méthode de plus pour se faire avaler par le Pokémon à nos trousses. Fort heureusement, la créature ne semble pas être l'une des plus rapides existantes, et nous n'avons aucun mal à mettre de la distance entre nous. Hélas.. On ne peut pas courir éternellement, et l'Avaltout finira toujours par nous rattraper. Je m'arrête donc brutalement, et en détournant le regard, je m'adresse à Ruby.

« -On peut pas... Hh... Courir éternellement, il va falloir le combattre... hh... Tu pourrais pas te rhabiller?... Ca serait plus pratique pour moi... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mar 7 Juil - 16:52
Courir, encore et encore jusqu'à ce que mort s'en suive... C'est probablement ce qui allait arriver s'ils continuaient d'échapper à l'Avaltout sans avoir un autre plan de secours. Après tout, les Pokémon étaient réputés pour avoir de bien meilleures capacités que les humains, ces derniers finiront donc épuisés bien plus rapidement. Ginji ne tarda pas à le comprendre. Ah ? Déjà fatigué ? Quelle chance a-t-il de ne pas avoir Jackie sur le dos, celui-là. Combattre, proposait-il. Bah en fait... ce n'est pas totalement con, mais ça risquerait de mettre quelques Pokémon hors service. Après tout, le poursuivant ne semblait pas commode et... OMG ! Il fallait encore courir, ne serait-ce que le temps qu'une stratégie soit adaptée. Il ne fut d'ailleurs pas dur pour Ruby de réfléchir durant sa course, puisqu'elle devait se cantonner au rythme de Ginji afin de ne pas le dépasser. Sérieusement ? Beaucoup trop innocent, le garçon !

– Juste... couuuurs ! Pour le moment, le temps que je réfléchisse à un plan, tu... tu vois ?

Le groupe aurait simplement pu se retourner et faire face au Pokémon mais... pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Bah ouais ! C'est beaucoup mieux de courir jusqu'à cet étrange précipice et de faire du saut en longueur afin de passer par dessus, pas vrai ? Oui, largement. Après tout, ce n'étaient que deux petits mètres. Quoi ? Un peu plus ? On est plus à ça près. La rousse qui part de son "idée" à Ginji, rajoutant que l'Avaltout ne pourrait sans doute pas bondir sur une telle distance. En même temps, vu comment est constituée la chose... Enfin ! C'est sur cette dernière ligne droite que Ruby accéléra, mettant toutes ses réserves d'énergie à profit pour prendre un maximum de vitesse et bondir inconsciemment par dessus le précipice. Yolo, comme on dit. Avait-elle réussi ? Eh bien... c'est assez compliqué. Oui mais non. Elle avait atteint l'autre bout mais y était accrochée, à deux doigts de tomber.

– Maaaaad ! Attrape la ball de Mist et appelle-le vite ! Il doit bien être reposé depuis l'Ultralaser !

Bien que légèrement ahurie, la Skelénox s'exécuta, allant fouiller sommairement l'intérieur du sac de sa dresseuse, ne tardant pas à trouver la bonne sphère. Une pression plus tard, le Kaorine apparut. Sans que la Pyroli ne dise un mot, la voilà soulevée dans les airs jusqu'à ce qu'elle soit ramenée. Soulagée, elle se laissa tomber à même le sol et regarda l'autre côté du précipice et rappela la sage afin de débloquer le couloir. L'Avaltout y était resté. C'est ça ! Va rager dans ton potager ! Wait what. Il manquait quelque chose, ou plutôt quelqu'un.

– Ginji...? Euh, je n'ai pas pu me rhabiller, mais c'est pas une raison pour disparaître. Allez ! Eh. Sérieusement, t'es où ?

Pas en haut, ni en bas, en tout cas. Alors... avait-il été mangé par l'Avaltout ? Oh mon Giratina ! C'est catastrophique ! Comment pouvait-on manger le mangeur ? C'est un crime allant à l'encontre des lois de la physique moderne !

– Eh Avaltout ! Recrache-le ou je te casse les dents que tu n'as pas !

Mais qui vous dit que le Voltali avait réellement été mangé ? Suite dans le prochain post. Jajaja !

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mer 15 Juil - 22:27
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Donc si je comprends bien, je dois trouver une justification au fait que je ne sois ni devant Ruby, ni au fond du ravin, ni collé au plafond, ni dans le ventre de l'Avaltout ? Et bah merci Ruru... Que ? Comment je sais ça ?... Merde, j'avais zappé le quatrième mur ! Je vais donc devoir reprendre la narration en bon petit personnage parfaitement inconscient que son récit à la 1ère personne lui est dicté, c'est ça ? Soit...

Lorsque je propose à Rouquine de s'arrêter pour affronter le Pokémon, que fait-elle ? Elle me dit aussitôt de me remettre à courir. Je parle une langue différente ou je viens simplement de me faire remballer en beauté ? Ni l'un ni l'autre ! La Pyroli semble d'accord sur le fait que nous devrons faire face à la créature à un moment ou à un autre, mais elle préfère courir en réfléchissant à un plan que de foncer tête baissé -assez ironique quand on sait que c'est parce qu'elle a foncé tête baissée dans le couloir que nous nous retrouvons dans cette situation. Ne faut-il pas pourtant vaincre le feu par le feu ?-.

En bon camarade obéissant et parfaitement confiant envers sa comparse *KOFKOF*, je reprends la course sans protester, regrettant néanmoins l'actuelle impossibilité de faire une pause. Bah oui, vous vous rappelez qui je suis ? Ginji Labelvi, alias le Topdresseur faiblard et maigrichon qui souhaite devenir Coach à ses heures perdues.... Ah zut, c'est pas encore le cas, chronologiquement ! Je disais donc, Ginji Labelvi, alias le Topdresseur faiblard et maigrichon qui souhaite devenir Coordinateur à ses heures perdues afin de pouvoir s'empiffrer sans avoir à passer par Mama Odie... Mouais, ça fait encore moins crédible. Mais cessons de perturber le quatrième mur, voulez-vous ? La faille spatio-temporelle est déjà assez déformée comme ça...

Oh, mais que voit-on, au  loin ? Un précipice ! N'est-ce pas merveilleux les enfants ? Ruby, en voyant la chose, ne tarde pas à me faire part d'un plan pour le moins génial : sauter par-dessus, et narguer l'Avaltout une fois de l'autre côté car celui-ci n'a pas le corps adéquat pour franchir un tel obstacle ! Pourquoi pas, ai-je envie de dire... Si seulement j'étais capable de franchir une telle distance ! Hors, ce n'est pas le cas. Et tandis que Ruby s'élance, je m'arrête brusquement pour observer les alentours. Peut-être ai-je les moyens de trouver un long bâton en bois pour m'initier au saut à la perche ? Hélas, c'est trop espérer, puisque nous sommes actuellement dans un souterrain qui ne contient que de la caillasse, des pierres, des rochers, des cailloux, des gravillons, puis parfois un peu de terre, et de l'eau de temps à autre. Ici, le bois ne sert qu'à deux choses : retenir les infrastructures -auquel cas c'est une trèèèès mauvaise idée de les retirer-, ou servir de torche -auquel cas c'est même pas la peine d'essayer de faire du saut à la perche avec-, ce qui en fait un matériau peu affluant dans les environs. Allez faire pousser des arbres sous terre, vous.

C'est alors que l'Avaltout, trop concentré sur sa course, me passe devant sans même me remarquer !... Comment ça c'est une justification complètement naze ? Oui bah pour ça allez vous plaindre à Ruby, c'est de sa faute si je suis obligé de raconter une telle excuse bidon ! Et qu'est-ce que j'ai dit au sujet du quatrième mur ?!

Je me tourne en direction du précipice, où l'Avaltout s'est arrêté. Je ne vois pas Rouquine, mais je l'entends menacer le Pokémon Poison de lui casser les dents totalement inexistantes, croyant que je me suis fait manger par celui-i. Hmm, merci pour ton soutien Ruby. C'est... L'intention qui compte, n'est-ce pas ?

Il n'empêche que je suis toujours coincé de ce côté du précipice, et que dès que l'Avaltout me remarquera, je suis cuit ! Ah moins qu'il ait prit goût à Ruby et qu'il ne souhaite manger qu'elle... Ou si ça se trouve, il a reconnu ma qualité de vorace !... Non, il ne faut pas trop espérer.

Alors comment passer ?...  En voyant quelques pierres entassés non loin de l'Avaltout, je crois bien avoir une idée....

Je cours en direction des pierres en question, et une fois à leur hauteur, je bondis dessus, prenant ainsi un peu de hauteur... Avant de sauter sur la tête de l'Avaltout. Boing ! Sans qu'il n'ait le temps de comprendre ce qui lui arrive, je profite de la hauteur que me donne la créature pour sauter de l'autre côté du ravin. Et un saut marchepied, un !

J’atterris de l'autre côté... En atterrissant directement sur Ruby, en fait. Le choc n'est guère agréable, mais bon, on commence à avoir l'habitude ! Mais étant conscient de la non-agréabilité Oui, j'invente des mots de la chose, je me relève au plus vite, un peu secoué. Meg décide aussitôt de quitter mes bras, jugeant ce moyen de transport bien trop dangereux, tandis que je me détourne de Rouquine en remarquant que celle-ci ne s'est toujours pas rhabillée. Mais quelle exhibitionniste ! N'a-t-elle pas honte ? Devant un être aussi innocent que moi-même, en plus !...

Je regarde donc l'Avaltout, semblant tout attristé de voir son repas lui filer sous le nez, et en viens presque à avoir de la compassion pour lui.

« -Oui, je comprends que ça doit être dur, je n'ose imaginer ce que je ressentirai si on me retirait mon repas juste avant que je ne l'engloutisse !...
-TOUUUUUUUUUUT !!!!
-... Comment ça c'est pas pareil ?! Bien sûr que si ! C'est même pire ! Parce que mon repas, je l'ai payé, MOA ! Avec MES jetons gagnés DIGNEMENT, qui plus est !... Et aussi un peu grâce à Aileen... Mais genre un tout petit peu...  »


@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 17 Juil - 10:08
Littéralement prête à en découdre avec l'Avaltout qui avait hypothétiquement avalé Ginji, Ruby se prépara déjà à faire appel à Midnight. Oui, on parle bien de ce Spiritomb si psychopathe qu'il n'est sorti qu'en cas d'urgence, auquel cas il risquerait de foutre un sacré bordel. Mais là, c'était un cas de force majeur. Le Voltali allait être digéré bien rapidement si personne ne faisait rien. De ce fait, la rousse porta sa main à ses effets personnels et y chercha la ball dudit Pokémon, baissant les yeux pour s'aider dans ses recherches. Résultat, elle n'aperçut pas un ninja blond brun s'élever au dessus du Pokémon qui gobait tout et fut bien plus que surprise lorsque l'ombre maigrichonne retomba sur elle. Tombant à la renverse, Ruby ne réussit pas à s'en sortir sans douleur. Elle grommela et ouvrit les yeux peu de temps après l'impact. Même si elle voyait flou, elle reconnut Ginji. Quoi ? Alors il n'avait pas été mangé, en vrai ? Quoiqu'il en soit, le ninja du dimanche se releva, pour le plus grand plaisir de la Pyroli qui ne tarda guère à suivre le mouvement. La reprise d'esprit fut néanmoins plus longue, bien plus longue, ce qui laissa notamment le temps à Ginji de débattre – si on pouvait appeler ça comme ça – avec l'Avaltout. Je vous jure... Il aurait dû devenir spé. type goinfre et se constituer une équipe d'Avaltout, de Ronflex, de Tropius, de Sucroquin et de Sorbouboul. Quoi ? Ça fait pas six ? Fleeeeemme.

– Un petit Piafabec rouge un autre bleu, un vert et un jau-... hein que quoi ? Enfin ! Elle redescend sur terre ! Ginji ? Mais qu'est-ce tu fous ? On s'en va !

Et s'il veut pas ? C'est facile ! Il suffit d'employer la force Pyrolienne durement accumulée au cours des entraînements made in Jackie pour tirer le frêle bras du gouffre sur pattes et ainsi le forcer à venir. Y'a pas le temps de débattre avec ce poison ambulant, il fallait surtout trouver *toussotements* la flûte azur *toussotements* ou bien un moyen de s'en sortir en vie, sans perdre un seul membre. Oui, c'était utile de le préciser. Avec de tels poisseux, on ne sait jamais. Et puis ce long couloir n'inspirait guère confiance. Pourquoi ? Contrairement au fameux tunnel que l'on voit dans le coma, il n'y a pas de lumière. Cela semblait être un corridor sans fin. Donc... si les gravures se prolongeait sur l'intégralité du mur, cela voudrait-il dire que des indigènes sont encore en train de graver et de prolonger le tunnel ? Tout ça mangeant, en dormant et en copulant ? C'est une théorie qui se tient... dans le monde des Pokémons, en tous cas. En parlant de tenir, vous savez ce qui ne tient pas debout ? Une rousse ici présente qui commence à flageller. Ouch ! Ça, c'est à cause du dernier choc. Qui est-ce qu'on doit remercier pour cette migraine ? Qui donc ? Le ninja, bien sûr !

Elle prit alors appui sur le mur, lâchant Ginji et profitant ainsi de sa main libérer pour la porter à l'arrière de son crâne, à l'endroit exact où sa tête avait heurté le sol. Bon ! Au moins, il ne semblait pas y avoir de sang, mais il n'empêche que ce mal de crâne est des plus affreux. Ahlala ! Les garçons, vraiment responsables de tous les malheurs et tracas féminins. Phrase cliché ? Du tout ! Ce n'est pas une manipulation mentale de mon propre personnage pour le monter contre celui du scientifique fils de son père, absolument paaas. Ah bah tiens ! Quand on évoque vaguement la confrontation, il faut bien qu'elle ait lieu. Ruby se retourna alors vers Ginji en grimaçant. Attention, c'est l'heure des plaintes.

– Sérieux... Tu pouvais pas genre... sauter normalement ? C'était pas si dur. J'ai failli me viander mais je me suis ratée à la fin aussi. Bref, t'aurais pu sauter normalement au lieu de me bondir dessus comme un Attention, petit mot rigolo dans 3... 2... 1... sagouin.

M'enfin ! On va pas se battre pendant des lustres, si ? C'est marrant, ok, mais il faut passer à autre chose. C'est donc sans transition que Ruby reprit appui sur le mur et... oh !  Depuis quand est-ce que les murs bougent ? Bah... Depuis qu'ils sont faux et abritent en réalité un passage secret, comme dans les vieux cartoons. Mais si, vous savez ! Ce faux mur qui tourne quand on appuie ne serait-ce qu'un peu dessus ! Eh bien c'est exactement le même genre de mécanique qui emporta la rousse de l'autre côté. Et comme le hasard fait bien les choses, le mur percuta également Ginji et le ramena également dans le monde DISTORSIOOOON inconnu.

– Peu importe où on est, réfléchis avant d'agir, hein.

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 17 Juil - 14:39
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Rouquine décide d'interrompre ma discussion palpitante avec mon comparse Avaltout en m'attrapant par le bras et en me tirant avec elle. Bah enfin ! Pour une fois que je trouve quelqu'un avec qui parler de la vie ô combien compliquée des affamés chroniques...

N'ayant pas l'envie -ni l'a force en fait- de résister, je me laisse entraîner par la Pyroli dans la suite du couloir, Meg nous suivant docilement sur ses deux petites pattes. Webble est toujours perché sur ma casquette, se demandant bien à quel moment il pourra avoir un instant de répit. Désolé mon gars, mais ce n'est pas pour maintenant ! Surtout que la jeune demoiselle de fille j'aime bien les pléonasmes qu'est Ruby semble décidée à ne pas me lâcher... A quoique ! Alors qu'elle me tire dans ce couloir sans fin, elle finit tout de même par me défaire de son emprise, avant de s’avachir contre un mur... Ah bah bravo l'endurance Pyroli ! Comment ça je ne vaux pas mieux ? Oui mais, comme dit à l'instant, elle c'est une Pyroli, elle suit les entraînements de Jackie, elle n'a donc aucune excuse. Namého.

D'ailleurs, la Pyroli dont il est question semble avoir le sang chaud... (Ahaha ! Sang chaud ! Vous avez compris ?... Ok, j'arrête les jeux de mot à base de Pyroli. ) Ruby commence en effet à me reprocher mon saut précèdent, que, je le rappelle, j'ai été contraint de faire parce que madame ne souhaitait pas affronter l'Avaltout. Petite joueuse.

« -Bah si ça l'est, j'ai pas la chance d'avoir un corps d'athlète, môa... Puis toi même tu dis t'être viandée, t'imagines ce qui serait arrivé si j'avais sauté normalement ? Moi j'dis, on aurait affronté l'Avaltout sans rechigner, on aurait pu prendre notre temps pour passer le précipice...  »

Tiens, il y aurait-il de la tension dans l'air ? Visiblement. Mais je trouve que Ruby va un peu trop vite en me reprochant de pas avoir pu sauter correctement...  Je veux bien être gentil et mignon, mais voilà quoi. Puis bon, au final c'est pas comme si j'incendiais ma partenaire non plus hein...

Mais pas le temps pour les mondanités, puisqu'un piège est déjà bien vite activé. En voyant le mur commencer sa rotation, j'ai à peine le temps de réceptionner Meg qui bondit dans mes bras, avant de me retrouver happer de l'autre côté avec Ruby, qui ne tarde pas à me dire de faire attention.

« -Venant de celle qui a foncé tête baissée dans la bouche d'un Avaltout, je ne sais pas comment le prendre.  »

Sur cette phrase purement ironique, je demande à ma Loupio d'augmenter l'électricité dans ses loupiotes afin d'avoir une plus grande luminosité. Chose qu'elle fait aussitôt, pour nous laisser apercevoir que nous nous retrouvons actuellement face à... Oh tiens, un précipite ! Mais beaucoup plus grand cette fois-ci. Parce qu'en fait, on n'en voit pas le fond. Et ne comptons pas le traverser en bondissant bêtement de l'autre côté ! Puisque l'autre côté est parfaitement inexistant. Non, la seule chose qui ne soit pas du vide dans l'endroit où nous sommes actuellement, c'est le rebord riquiqui qui longe le précipice... La seule zone où il y a assez de terre pour ne pas craindre la chute, c'est là où les pieds de Ruby et moi sont posés. Hum.... Pourquoi je ne suis pas rassuré ?

Doucement, je me retourne, et pose délicatement Meg qui frémit en voyant le gouffre. Puis je tâtonne sur le mur dans l'espoir de réactiver le tourniquet mais... En vain. Rooh, c'est dommage, j'aime bien les tourniquets, moi.

« -Dis moi que t'as des Pokémons capables de nous faire voler ou léviter....  »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Dim 19 Juil - 3:14
Oula ! Oula ! Mais c'est qu'il répondait en plus, le petit Ginji. Bien que la situation semblait des plus désespérées, Ruby ne put s'empêcher de jeter un regard en coin à son camarade, l'air de dire "ah oui ? C'est comme ça que tu le prends ?" Si elle avait été plus exécrable que ça, sans doute aurait-elle pu pousser le Voltami trop joyeux au fond du précipice. Malheureusement, la déontologie le lui interdisait. Pas de trahison envers les amis, hein ? Humpf ! Avant de l'incendier de nouveau, il fallait surtout trouver un moyen de sortir de l'autre côté. Ruby tenta donc d'attraper la ball de Mist mais s'arrêta lorsqu'elle manqua de tomber dans le gouffre obscur. Fiou ! Un peu plus et elle y chutait réellement. La voilà néanmoins coincée, ne sachant que faire pour atteindre l'autre côté. Par réflexe, elle se retourna donc prudemment vers le mur piégé qu'elle tenta de pousser, que ce soit dans un sens ou dans l'autre. Il ne sourcilla pas. Même pas une poussière n'en tomba, c'est vous dire à quel point il paraissait inébranlable.

C'est en se retournant de nouveau que le juste de l'irréparable fut commis. Un coup de coude maladroitement placé sur Ginji et hop ! On le pousse dans le vide, comme si de rien n'était. Malgré les quelques tensions, la Pyroli rattrapa son camarade par la main mais manque de bol, la chute avait été trop rapide. Elle fut donc entraînée inlassablement dans le vide sans même pouvoir lutter. Oh non... Combien de chutes cela faisait-il jusqu'à présent ? Bien trop pour les compter. C'est alors que La Sidérella apparut. Ah bah tiens ! Toujours dans les pires situations.

– Bonjour, élèves de la Pokémon Community. Je viens vous annoncer que votre vie s'éteindra dans exactement 14 secondes.
– LA FERME MADAME IRMA ET TELEPORTE-NOUS. Ginji, accroche-toi vite !
– C'est qu'il me faut 5 secondes pour me télépor-
– FAIS-LE OMG.

Et bah voilà ! Un peu de politesse alors que l'étudiante commença à apercevoir le sol. Ouch... Le baiser allait avoir lieu dans trois, deux, un... téléportation ! That was easy, comme dirait le bouton EASY de Smosh. Oui, totalement, si bien que la rousse était vautrée à peine le sol, en train d'haleter comme jamais. Par chance, il semblerait que la Sidérella ait pu téléporter l'intégralité du groupe de l'autre côté du mur, cela n'empêchait néanmoins pas la mauvaise humeur d'il y a quelques instants de faire surface, se fichant des conventions et des morales, style "coucou je m'incruste et je fous la merde". Et puis euh... c'est pour le script. Oui, voilà. On ne contredit pas le script. Il y aura dispute et c'est tout.

– Sérieux, t'as beau être maigrichon comme un Dardargnan, t'es plus lourd qu'il n'y paraît. Genre, comment tu m'as entraîné alors que j'ai essayé de te rattraper. Toute la bouffe que t'as mangé est stockée dans une pochette spatio-temporelle de ton estomac ou quoi ? Un petit soupir, concentration, prise d'élan, sprint et... TACLE ! Ca te tenterait pas, un régime de quelques jours ?

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 20 Juil - 20:49
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


Merci Rouquine. Vraiment. C'était bien la peine de me sauver la vie lors de l'incendie du Cirque si c'est pour me pousser dans le vide quelques mois plus tard... Au moins, ça m'aura permis de vivre quelques beaux instants de ma, aussi courte soit-elle, vie...  

Ah, quoique, mon trépas n'est peut-être pas immédiat. Notez la présence d'une assonance en « a », mettant en relief la volonté de survie du personnage de par sa qualité représentative de... En effet, Miss Sidérella semble, pour une fois, apparue au bon moment, et suite à l'empressement de Ruby -c'est pas comme si on allait mourir dans quatorze secondes hein, noooon, pas du touuut....-, nous téléporte de l'autre côté du mur. Qu'ai-je fais durant tout ce temps ? Rien, je me suis contenté de hurler comme quiconque s'apprête à s'écraser sur le sol comme une vulgaire crêpe... Comment avoir faim alors qu'on est sur le point de mourir, ou l'art des comparaisons, de Ginji Labelvi, bientôt en vente dans votre librairie la plus proche !

C'est donc juste avant la rencontre fatidique que la Pyroli et moi-même nous retrouvons téléportés, et donc que nous soyons sains et saufs. Et ce grâce à la Pokémon Psy. Qui l'eût cru ? Pas moi en tout cas. Mais qu'importe ! Pas le temps de la remercier, puisque visiblement Ruby, qui semble avoir oublié que c'est parce qu'elle m'a bousculé qu'on s'est retrouvés précipités dans le vide -Ah je ne vous l'avais pas dit?-, décide de reprendre les reproches.

« -Eh ! C'est moi qui devrai être en train de te réprimander... Qui c'est qui vient de me pousser dans le vide, pour info ? On doit se serrer les coudes hein, pas précipiter l'autre dans sa tombe !  »

… Mais Ruby n'a pas dit son dernier mot. Oh que non. Et il aurait mieux fallu, car à l'évocation du « régime », j'écarquille les yeux et me relève d'un coup, foudroyant du regard la jeune fille.

« -Co... COMMENT OSES-TU ?! Espèce de... De nudiste... ANOREXIQUE. VOILA. T'ES QU'UNE SALE NUDISTE ANOREXIQUE. »

Je tourne le dos à Ruby, blessé par ses propos, avant de réaliser que Meg manque à l'appel. Webble, étant sur ma casquette, avait chuté avec nous, et s'est donc téléporté avec nous, mais pour ce qui est de la Loupio... Elle est encore coincée de l'autre côté du mur.

« -Sidérella, il y a moyen de ramener ma Loupio ici ?  »

Aussitôt dit, aussitôt fait. La Pokémon Psy disparaît pour revenir une seconde plus tard, amenant avec elle ma chère Meg. Celle-ci, en constatant que nous sommes toujours en vie, bondit dans mes bras. Je la câline affectueusement, avant de lancer un regard assassin à la Pyroli.

« -Si jamais ma condition physique te dérange à ce point, tu n'as qu'à continuer sans moi ! Je ne vois pas comment je pourrai rester avec quelqu'un qui souhaite me mettre au.... Ré... Gi...  Brrr, ADIOS. »

Je me mets en marche, bien décidé à poursuivre cette expédition seul, et sans rappeler la Sidérella dans sa Pokéball. Après tout elle en sort quand elle veut, donc qu'elle soit autonome !

Les poings serrés, je ne décolère pas. MOI, faire un REGIME ?! Mais comment peut-elle me dire une chose pareille ?! Après tout ce que j'ai fait pour elle !.... Ouais en fait j'ai pas fait grand chose, à part lui sauver la vie à une ou deux reprises, mais ça elle le fait aussi, donc ça compte pas. Mais MEME. C'pas une raison !

Je ne m'en rends compte qu'après coup, mais je suis en train de refaire le chemin inverse, si bien que je me retrouve face à la crevasse de tout à l'heure. De l'autre côté, l'Avaltout semble s'être assoupi, mais le son de Meg posée au sol le tire de son sommeil. Il se réveille d'un coup, et son regard s'illumine l'espace d'un instant, avant de s'éteindre aussitôt.

« -Quoi ? Tu t'attendais à ce que ça soit Rouquine ? Désolé de pas être aussi appétissant. Apparemment mon corps fait tout pour être détestable.  »

L'Avaltout cligne doucement des yeux, tandis que je m'assois sur le sol en tailleur. Je commence à fouiller dans le sac à dos donné par les producteurs au tout début de cette expédition, dans l'espoir de trouver un reste de nourriture ayant échappé aux Fermite... Mais rien. Grrr, j'aurai dû donner Ruby à la place ! Dépité, mais surtout affamé, je lève la tête en direction du Pokémon Poison.

« -Dis, toi qui vit ici, tu connaîtrais pas le chemin qui mènerait à la Flûte Azur par hasard ?...
-Avaaaaaal?
-Ouais, Flûte Azur. Ça te dit quelque chose ?
-Tout!
-D'après les légendes, c'est l'artefact qui te permettrait de trouver Arceus... Raaah, si j'y arrivais, je pourrai lui demander une immense Corne d'Abondance ! J'aurai à manger pour l'éternité !
-Vaaaaaaaaaal! »

La créature semble pris d'un élan d’enthousiasme. A-t-il tout compris?...

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 23 Juil - 6:36
Nudiste anorexique, hein ? Ruby arqua un sourcil, piquée au vif par la remarque de son camarade. Comment ça "nudiste" ? Tout ça ne serait pas arrivé sans un certain Pokémon moche et goinfre du surcroît. Oui, voilà. c'est exactement ça ! À l'instant, on aurait dit que les morfales étaient responsables de tous les malheurs du monde. La Pyroli ne se gêna pas pour le penser, aussi longtemps que ça durera. Bah ouais ! Pourquoi est-ce que les Fermite les avaient poursuivis ? Pour manger. Pourquoi est-ce que l'Avaltout a désintégré le haut de la rousse ? Pour manger. Pourquoi est-ce que Ginji rage actuellement ? Parce qu'on lui propose un régime. Trop de coïncidences. Les mangeurs sont responsables de la déchéance, du chaos et de la fin du monde.

– Ah oui ? Parce que tu crois que j'ai voulu m'afficher comme ça volontairement devant toi ? Ahah ! Prends pas tes rêves pour la réalité. Et vas-y, pars. C'est pas moi qui vais te retenir, bouffeur compulsif.

On tourne les talons et hop ! C'est magique ! La personne auparavant en face de nous ne semble plus exister, pour le grand bonheur éphémère de l'étudiante qui ne tarda pas à emprunter le chemin opposé à celui de Ginji. Par chance, le Ronflex humain mais chétif prit le chemin qui menait vers l'Avaltout. Ne s'inquiétant pas une seule seconde du sort de son camarade, Ruby continua d'avancer dans son coin. Tant pis s'il se faisait manger, l'autre Voltami. Un paradoxe de plus ou de moins dans ce monde, ça n'allait pas changer grand chose.

Un soupir. L'étudiante descendit de grands escaliers qui se présentaient à elle. Ils étaient en colimaçon, de quoi bien donner le tournis au fil du temps. Une fois arrivée en bas, elle se tînt la tête, non seulement à cause de la migraine d'auparavant mais aussi de ce tournis nouvelle créé. Allez ! Courage ! Il ne fallait pas se faire abattre pour si peu, non. Enfin... ne pas se faire abattre avant Ginji, en tous cas. Il fallait lui prouver que, tout seul, il ne pouvait rien faire. C'est donc au beau milieu d'un élan de courage que Ruby lâcha son crâne et se remit à avancer, s'aidant néanmoins du mur proche d'elle pour s'y appuyer. En le longeant,elle débarqua dans une énième salle menant vers un autre – devinez quoi ? – escalier. Chouette ! Lui aussi en spirale, qui plus est. Ahah ! Que du fun !

Exaspérée, la Pyroli se posa contre un mur, respirant lourdement. La faim commença à la tirailler, ce qui lui fit immédiatement repenser à son camarade. Alors il ressentait ça en permanence ? Cette sensation de vide dans le ventre lui était éternelle ? Pff ! Ne commençons pas à compatir. Son ver solitaire ne l'excusait pas d'un tel comportement. Mais, juste pour la forme, Ruby entra en méditation, fermant aussitôt les yeux afin de se relaxer. Pour une fois qu'elle était au calme, dans une pièce dans danger apparent, il fallait en profiter. C'est alors que le sol trembla. L'humaine n'ouvrit pas immédiatement les yeux, se contentant de quelques paroles.

– Mist, arrête d'essayer de me faire peur. C'est pas drôle. Je ne retournerai pas le voir. Pas de chance ma belle, tu l'as rappelé il y a bien longtemps maintenant.
– Coriiiiiiiiible !
– Corible ?
– Crooooo !
– Crocorible ? Mais qu'est-ce que tu racontes ? Et puis arrête de me baver dessus, c'est dégueu... Enfin, elle ouvrit les yeux. CROCORIBLE ?! NON, PAS ENCORE TOI !

Avant que le grand reptile ne puisse décapsuler la tête de la route d'un coup de mâchoire, celle-ci s'écarta d'une roulade très peu gracieuse, mais qui lui suffit à marquer la distance entre le Pokémon et elle. Puis elle se releva dans la hâte et rebroussa chemin, remontant donc ces horribles escaliers en colimaçon qui firent revenir son mal de crâne. À en juger par les grognements qu'elle pouvait encore entendre, le Crocorible était à ses trousses. Mauvais. C'était très mauvais. À part Queen, aucun des Pokémons de Ruby ne pouvait prendre l'avantage sur l'ennemi. Et encore. En terme de puissance, il y avait une énorme différence entre les deux. La rousse ne préféra pas donner ses compagnons en pâture et poursuivit sa fuite en sens inversé, se rendant alors compte d'une chose.

– Mais... si je vais par-là, je vais peut-être croiser l'autre. Mais si je ne bouge pas, je me fais bouffer. Mais de l'autre côté, y'a aussi l'Avaltout. Raaah ! Autant mourir dans mon coin ! Elle s'arrêta donc de fuir inutile, faisant désormais face au Crocorible. Allez ! Tu veux quoi ? Mes bras ? Mes jambes ? Ma tête ? TOUT ? Alors t'es comme l'autre Voltami, là. Tu bouffes tout quitte à ne plus rien avoir pour la prochaine fois ? Bah brav-
– CROCOOOO !
– Hiiii ! Courage, fuyons !

La peur. Au final, rester ici à ne rien faire dans l'unique but de se faire dévorer n'est pas une alternative des plus motivantes. Mieux vaut fuir, encore et encore, même si ça impliquait de devoir passer par ce faux mur et se mettre à nouveau en danger. Dans le pire des cas, si Mist était encore en forme, il pourrait soulever sa dresseuse au dessus du précipice jusqu'à ce qu'une idée soit trouvée. Oui, voilà. Il n'y avait pas besoin de l'aide du brun chétif engloutisseur de mondes. Mais quand même, il fallait avouer qu'à deux, même si les dangers étaient deux fois plus présents, il était bien plus facile de lutter.

– Ginjiiiii !

Ah bah tiens, on y vient. La faiblesse de la femme ! Un point Madmoizelle, merci.

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mar 28 Juil - 23:01
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


« -YEEEEEEEHA ! »

Vous avez déjà essayé de faire du rodéo sur un Avaltout ? Non bien sûr, pourquoi quelqu'un essaierait de faire du rodéo sur un Avaltout ?... Du rodéo sur un Avaltout sauvage qui plus est, au fin fond des souterrains de Lansat, et malgré le fait que celui-ci ait tenté de manger votre camarade juste avant ! Non vraiment, je ne vois pas ce qui peut passer par la tête d'une quelconque personne pour qu'elle se mette à faire ça...

D'ACCORD J'AVOUE TOUT, C'EST CE QUE JE FAIS ACTUELLEMENT. Comment vous avez fait pour deviner ?! Vous êtes vraiment doués pour me tirer les vers du nez !...

L'évocation de la Corne d'Abondance semblait plaire à l'Avaltout. (Je sais parler aux goinfres...) Par conséquent, celui-ci m'a explicitement signalé son envie de poursuivre avec moi cette magnifique mésaventure. Voila, ça me fait un remplaçant pour Rouquine ! Namého, elle est pas indispensable non plus !

Mais comment traverser le précipice, vous demandez-vous ? Une combinaison des attaques Toile de Webble et Lance-Boue de Goldfroy, sorti pour l'occasion, permit de construire un petit pont de fortune que l'Avaltout emprunta maladroitement.

C'est donc après avoir rentré Meg et Goldfroy dans leurs Pokéballs, et laissé Webble sur ma casquette, que j'ai pris place sur l'imposante tête du Pokémon. La matière est un peu... Étrange, mais je fais avec. Jamais je n'ai eu la chance de faire ami-ami avec un tel frère de nourriture ! Et oui, la timeline veut qu'à ce moment là de l'histoire, je n'ai pas encore rencontré de coPAIN Et absolument rien ne pourra gâcher ce beau moment de fraternité inter-espèce, pas même une accélération soudaine de l'Avaltout à la vue de Ruby !... Quoique.

En effet, le Pokémon sauvage, alléché par l'odeur de la succulente Rouquine qui fonce droit sur nous en gueulant, pique soudainement un sprint en direction de la jeune fille. Non préparé à cela, je n'arrive pas à me retenir à temps et chute au sol, Webble ayant définitivement collé ses pattes à ma casquette, agacé par temps de va-et-vient.

Je me relève rapidement, pour comprendre que l'Avaltout ne semble pas être le seul attiré par Ruby. Un cri éloigné parvient à mes oreilles, cri que je reconnais rapidement comme étant celui de...  l'Escroco de tout à l'heure ?!... Mais... Mais.... COMMENT ELLE A FAIT POUR TOMBER DESSUS ?!

N'empêche, l'Escroco, les Migalos, les Fermites et l'Avaltout veulent visiblement tous en goûter, du Ruby ! Peut-être que je devrai essayer moi aussi ?... Après tout, si elle a l'air si appétissante aux yeux de ces Pokémons, c'est qu'il y a une raison, non ?...  En plus ça ferait une bonne compensation pour tout à l'heure, avec les Fermites... Argh, mais qu'est-ce que je raconte ?! C'est mon nom qu'elle crie actuellement, et même si elle a osé prononcer le mot interdit et qu'elle est probablement l'aliment le plus goûteux que porte cette terre, je ne vais pas la laisser se faire manger comme ça !

« -Nooooon Avaltout, arrête toiiii... Tu me laisses pas le choix, Webble... »

C'est avec un pincement au cœur que j'ordonne à mon Statitik de lancer une attaque Toile sur l'Avaltout. Emmêlé dans la toile gluante, je lui passe devant pour aller rejoindre Rouquine qui court actuellement dans la direction opposé, fuyant l'Escroco. Ne dois-je pas faire de même ? Si, c'est une bonne idée maintenant que j'y pense !

Lorsqu'elle arrive donc à ma hauteur, je fais demi-tour et me mets à courir gaiement à ses côtés.

« -JE M'ETAIS FAIT UN NOUVEL AMI ET T'AS TOUT GACHE ! T'as intérêt à sortir vivante de ce souterrain pour ne pas me faire regretter tous ces sacrifices ! »

Gaiement, je vous dis.

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Jeu 6 Aoû - 2:33
On court dans la joie et surtout la bonne humeur ! Cette chose effrayante poursuivant Ruby n'est pas un affreux Crocorible, mais un mignon petit Tutafeh en pleurs. Hein ? Hein ? Dites-lui que oui... Allez ! Juste pour la rassurer ! Non ? Bah tant pis elle. Ahem... Je disais donc ? Ah oui, c'est ça : la demoiselle continuait de courir alors qu'elle aperçut Ginji sprinter vers elle. Un danger de l'autre côté ? Elle n'espérait pas. N'empêche, au lieu de s'épuiser bêtement, le Voltali aurait simplement pu atteindre. Bah bravo ! Vive le gaspillage inutile de ressources. Enfin... il ne fallait absolument pas créer de nouveau conflit, c'était primordial. Coopération était de mise pour vaincre l'ennemi, mais aussi un hypothétique Avaltout... si jamais il arrive à se libérer... N'espérons pas ! Déjà que Ginji semblait assez désemparé de devoir abandonner son "ami" ainsi... Wait what ? Ami ? Ah bah d'accord. C'est qu'il sympathise vraiment avec n'importe quoi, le brun. D'ailleurs, en parlant de sympathique, c'est qu'il ne l'était pas vraiment, pour le coup. Ah bah d'accord ! Rancunier en plus de ça. Gngngn. Qu'il est mauvais, ce morfale.

– Bah tu vois, c'est que j'aimerais bien sortir vivante d'ici ! On manque juste de... de temps pour trouver une solution !

Et aussi de souffle pour courir. Bah ouais. Pyroli ou pas, c'est que tout cela fatiguait, à la longue. On parle bien d'humains et non pas de surhommes, bien que cela aurait été bien plus agréable à RP. Imaginez... mette K.O le reptile en un coup de poing, ce serait presque jouissif. Bref ! C'est en apercevant le précipice de toute à l'heure que Ruby eût une idée. Bon, c'était assez cartoonesque mais il s'agissait de la seule solution viable pour le moment. Il fallait donc en faire part à Ginji, et c'est pour cela que la rousse ralentit, afin de pouvoir parler sans souffler entre chaque mots.

– Ecoute ! On va ralentir un peu, puis au dernier moment, quand on sera proches du... du gouffre, on s'écartera simplement pour le laisser passer et... tomber dans le vide. Ce silence serait-il symbole d'un scepticisme de la part du Voltami, ou bien simplement le substitut d'un miséricordieux facepalm ? Qu'importe. Il n'y avait plus le temps de pinailler. C'était ça ou rien. Si t'as une meilleure idée, ne te gêne pas pour la proposer avant qu'on arri- ÉCARTE-TOI !

Aussitôt dit, aussitôt fait. La Pyroli se colla littéralement à la paroi gauche alors que le Crocorible mordit le vide. Encore heureux. Et Ginji ? Est-ce qu'il était bien de l'autre côté ? La masse corporelle de la créature empêchait l'étudiante de confirmer cela. Quoiqu'il en soit, elle se déplaça vivement derrière la bête et tenta de la pousser de quelques centimètres, juste assez pour qu'elle puisse chuter inlassablement. Mais cela échoue ! Le monstre ne bouge pas d'un petit centimètre et va même jusqu'à soupirer tandis Ruby s'éloignait progressivement du double-type. Oh oh... Un bon côté de la chose, vite ! Il fallait trouver un bon côté à tout cela. Ah oui ! Ginji ne semblait pas être tombé dans le précipice. Oui, voilà. C'est une bonne nouvelle. Mais... encore faudrait-il que rien de fâcheux ne lui arrive. Promptement, la jeune se saisit du bras de son camarade et le tira avant même que l'imposante mâchoire ne se referme sur lui. Un peu plus et la tête de malheureux aurait été décapsulée d'un coup. Bref ! Il était temps de faire encore une fois demi-tour, puisqu'il ne semblait pas y avoir d'autres issues. Malheur ! Arceus, pourrais-tu arrêter un seul instant de jouer de mauvais tours à ce duo ? Non ? Bah tant pis. Les malheureux vivront avec cette poisse jusqu'à la fin de leurs jours, à moins que... Dites, chers lecteurs, vous pensez qu'un Avaltout puisse ingurgiter de la poisse ? Oui. Solution désespérée. Mais au détriment d'être utile pour une quelconque bénédiction, il pourra peut-être s'en sortir un minimum face au Crocorible... peut-être.

– Hé ! Tu veux pas demander de l'aide à ton pote ? Ce serait cool de gagner un peu de temps... histoire de trouver un véritable plan... Ah bah oui ! La solution cartoon avait été si stupide qu'elle se révélait finalement être la preuve du manque flagrant d'irrigation régulière du cerveau. Par pitiééééé ! Et après ça, je m'excuserai pour ce que j'ai dit, promis !

HRP:
 

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Ven 7 Aoû - 13:36
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


… Sérieusement ? Elle pense SERIEUSEMENT que son idée va fonctionner ?... Non pas que je doute des plans foireux de Rouquine, que nenni, cela serait mentir que de dire que je n'ai pas confiance en elle et ses idées... Ou pas... Mais voilà, pas te temps de s'enjailler joyeusement, car déjà la sulfureuse, dynamique et défaitiste Pyroli me demande de m'écarter. En bon gentleman, et tenant légèrement à ma vie, j'obtempère, et me colle face à la paroi de droite.

Et oh, miracle !... Le plan n'a pas du tout marché ! Zut alors ! Il était pourtant si bien ficelé ! On se demande bien comment a-t-il pu échoué...

La mâchoire du Crocorible s'étant refermé à l'endroit exacte où se trouvait ma tête il y a quelques secondes, j'observe l'immense gueule du Pokémon avec des yeux ronds comme des boules de bowling. Je ne remarque donc qu'après coup que Ruby a, une nouvelle fois, une excellente idée, qui consiste à... Pousser le Crocorible. Il s'est passé quoi exactement, durant notre séparation, elle a perdu quelques neurones ou... ?

Mais à défaut d'être équipée d'un cerveau fonctionnel, Ruby a néanmoins assez de réflexe pour me tirer in extremis d'une décapitation instantanée. Nous reprenons donc la route en sens inverse, appréciant visiblement faire cinquante fois le même trajet, jusqu'à ce nous apercevons une nouvelle fois mon cher copain Avaltout, toujours piégé dans sa toile. A l'entente de la nouvelle proposition de ma camarde -c'est sa journée aujourd'hui-, j'arque un sourcil et la fusille du regard.

« -Tu crois vraiment qu'il va vouloir nous aider après ce que j'ai été obligé de lui faire ?!... Quoique... Je vais tenter quelque chose...  »

Arrivé devant l'immense créature, qui se débat de plus belle à notre vue, autant à cause de la colère vis-à-vis de moi-même, que de la faim, vis-à-vis de Ruby. C'est d'ailleurs sur cette dernière émotion que tout va se jouer... N'est-ce pas ironique ? C'est parce qu'il souhaite manger Rouquine que j'ai été contraint de l'emprisonner, mais c'est pour cette même raison qu'il va peut-être nous venir en aide...

« -JE TE PROPOSE UN MARCHE ! Tu nous aides à battre le vilain là-bas, et en échange... Je te laisserai goûter un peu de Ruru ! Ça te va ?  »

Les yeux de l'Avaltout s’illuminent à l'entente de la proposition. Parfait ! J'ordonne à Webble d'utiliser son attaque Coupe pour libérer le Pokémon Poison, qui lance aussitôt un cri de guerre avant de partir à la charge contre le Crocorible. J'attrape ensuite Rouquine par le bras comme elle l'a fait précédemment, faisant abstraction de ses commentaires de mécontentement, et l'entraîne avec moi. Direction, tout droit ! Laissons les colosses s'affronter entre eux !

Nous ne tardons pas à arriver par un escalier en colimaçon, qui ne semble pas méconnu de la donzelle. Allons-y donc ! Si la hauteur des escaliers semble convenir de justesse pour laisser passer un Crocorible, je doute néanmoins que cela soit le cas pour un Avaltout. Donc si l'Avaltout parvient à mettre le Crocorible hors d'état de nuire, et qu'il essaye de nous rejoindre pour réclamer son dû, il sera coincé ici et ne pourra donc pas goûter au plaisir du bras gauche de Ruby !... Oui je sais, c'est fourbe. Si vous croyez que je ne culpabilise déjà pas assez... Mais là, on n'a vraiment pas le choix. Parce que si je meurs... Je ne pourrai pas toucher toute la nourriture que vont m'offrir les producteurs une fois le film réalisé !.. Et je ne pourrai tout simplement plus manger, aussi, ce qui est plutôt contraignant quand on se met dans toute cette galère spécialement pour de la nourriture.

Arrivés en bas, nous observons avec une grande stupéfaction la présence d'une nouvelle salle. Woooow, que c'est exceptionnel !... Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais plus ça va et plus je deviens cynique, môa. Peut-être la pression de l'air. Bah ouais, sous terre elle doit être différente, non ? Ouais, donc on va dire ça. La pression de l'air.

Je commence à faire quelques pas dans la pièce, que déjà Webble descend de ma casquette pour partir explorer les lieux. Bien que secoué, le petit Statitik grimpe le long des murs pour s'infiltrer dans les petites failles et voir ce qu'il peut trouver. Je le laisse faire, et me retourne plutôt pour jeter un œil dans les escaliers, et tenter de déceler la présence de l'un des deux Pokémons précédemment à notre poursuite.

« -... Je n'entends rien, nous sommes trop éloignés. Ou alors ils sont tous les deux K.O. . Ou alors ils ont fait alliance et sont en train d'avancer de manière très discrète pour ensuite nous prendre par surprise et nous bouffer sans qu'on ait le temps de s'en rendre compte... Je vais demander à Goldfroy de boucher l'entrée au cas où, en attendant on a qu'à se reposer ou fouiller un peu.  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 31 Aoû - 3:33
Sérieusement ? Non mais, genre, sérieusement ? Oui. Il l'a fait. Ginji a réellement de l'aide à l'Avaltout, alors qu'à la base, il ne s'agissait que d'un appel à l'aide désespéré de la part de la rousse. Pourtant, cet appel avait été pris au pied de la lettre. Voilà maintenant que la bestiole de type poison fut libérée, bien joyeuse de s'être faite extirper de cette toile gluante. Pourquoi si joyeuse ? Mais surtout : pourquoi ces quelques regards en coin sur mon personnage ? Non Avaltout, non ! Veto, veto ! Tu ne la goûteras plus jamais. Regarde dans quel état tu l'as mise. Elle n'a même plus de haut, et ce depuis tout à l'heure ! Bref, va combattre l'autre Crocorible, au lieu de regarder ma rousse avec tes sales yeux lubriques. Ahem.

Courage, fuyons ! Il est temps de mettre à profit cette très puissante technique d'intimidation alors que les deux colosses entamaient leur combat. Pendant ce temps, le binôme de jeunes dévalait l'escalier en colimaçon à toute vitesse. Vers où menait-il, déjà ? Ruby tenta de s'en souvenir avant que Ginji ne parvienne en bas de l'escalier, ne serait-ce que pour l'épargner d'un terrible danger ou pire, d'un funeste destin. Rien ne parvînt à l'esprit de la Pyroli qui se contenta donc de suivre son camarade. Si rien ne l'avait marquée, c'est qu'il ne devait y avoir aucun danger. Pour sûr ! Il ne s'agissait là que d'une salle presque identique aux autres, si ce n'est son atmosphère un peu plus lourde. Pas l'idéal pour la santé mentale, en somme. Pourtant, Ginji proposa tout de même de s'y reposer pendant quelques instants, tandis que ledit Goldfroy entassa des pierres afin que les deux, qui pouvaient revenir à tout moment, soient un minima ralentis.

– Dans ce genre de situation ? Se reposer ? Jackie te les aurait déjà coupées, pour ça. Ce fut sans compter sur l'inconscience habituelle du petit Ginji. Tes cheveux. Je parle de tes cheveux, bien sûr.

Autant ne pas l'obliger à réfléchir plus qu'il n'en avait besoin. De ce fait, Ruby ne perdit pas de temps pour analyser les murs de la salle, et ce dans le but de voir s'il n'y avait pas (encore une fois) une entrée cachée. Après de longues minutes d'examen, le diagnostic fut sans appel : rien de rien, kapoute, wallou. Alors c'est ça ? Depuis tout ce temps, tout ce qui les attendait n'est qu'un funeste destin ? Celui de se faire dévorer dans une salle aux allures suspectes, mais qui n'abrite pourtant rien de tel ? Non, non et re-non ! Ces histoires de destin, quelle grosse connerie quand même. Pourquoi le titiller un peu, d'ailleurs ? Les spectres, c'est bien fait pour ça. Ruby en envoya donc un maximum d'entre eux en reconnaissance, afin de récupérer des informations sur les lieux, mais aussi de dresser un plan approximatif. Ce serait déjà pas mal.  Enfin... ça, c'est dans l'optique où le plafond ne se met pas soudainement à trembler pour ensuite menacer de s’effondrer d'un instant à l'autre.  Que que quoi ? Qu'est-ce qui se passe encore ? Naturellement, Ruby leva les yeux et manqua réellement de ce manger une pierre sur le nez, ce qui aurait été relativement comique mais aussi dramatique, puisque cela ne lui aurait pas permis d'avoir la merveilleuse idée d'attendre bête que le déluge passe. Mais remerciez-la, cette mini Marie Curie ! Sans être, on aurait jamais remarqué que les débris tombaient uniquement vers le centre de la pièce, comme si que quelque chose de plutôt lourd avait fait craquer le sol de l'étage supérieur. Qu'était-ce donc ? Un simple autel rongé par le temps. Un autel qui semblait être la pierre gardienne d'un objet à forme énigmatique.

– Hey ! Viens voir, mais fais attention aux débris qui tombent encore...

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 31 Aoû - 12:56
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


« -Ah bon ? Jackie est coiffeuse à mi-temps ? »

Je tente d'imaginer la Général en train de couper les cheveux d'un élève dans un salon de coiffure. C'est chelou, comme rendu. Je la vois plus étriper l'élève en question avec les ciseaux...
Me laissant à une étrange réflexion, Rouquine commence à examiner les lieux tandis que Goldfroy commence à boucher l'entrée dans la salle. Au moins, nous serons tranquilles un petit moment, avec ça. Cela m'attriste de devoir ainsi abandonner l'Avaltout alors que je lui ai fait une promesse, mais je crains de ne pas avoir le choix...

D'ailleurs, en parlant de ça, elle n'a pas dit qu'elle me donnerait des excuses, l'autre Pyroli ? Croisant les bras, je fronce les sourcils, tendant de me donner une allure sévère. Sans grand succès.

« -Et euh... T'oublies rien, par hasard ? »

C'est alors que le plafond se met à trembler. Oh punaise. Qu'est-ce qui se passe encore ?! Il va s'abaisser ! C'est ça ! Il va descendre petit à petit jusqu'à nous écraser complètement ! Nous devons sortir d'ici, et vite... AAAAAH L'ENTREE EST BOUCHEE, GOLDFROY QU'EST-CE QUE T'AS FOUTU ?!
Ma panique disparaît dès que je comprends que le plafond ne s'abaisse pas. Il y a juste le centre de celui-ci qui s’affaisse... Ruby se décale sur le côté, observant les pierres s'écrouler sans grand stress apparent. Il est tout à fait possible que cela soit le Crocorible qui, par son poids, fasse s'effondrer le sol, mais non, ce n'est pas grave, on va attendre bien sagement qu'il atterrisse devant nous. Par sécurité, je porte ma main à ma ceinture, lorsqu'un gros objet percute le sol. Un autel, sur lequel se trouve un coffre, et orné de nombreux dessins énigmatiques.

J'observe l'objet de loin, mais ma partenaire doit avoir développé une légère myopie, puisqu'elle préfère s'approcher et m'invite à faire de même. A sa remarque, je lève les yeux au plafond, mais constate que tout a cessé de s'écrouler en même temps que la chute de l'autel. Bien que méfiant, je rejoints Ruby, Goldfroy sur les talons, et Webble redescendu pour l'occasion. Arrivés devant l'étrange objet, Rouquine et moi échangeons un regard, avant de diriger nos mains vers l’ouverture du coffre.

« -A trois. Trois... Deux... Un...
-Attendez ! »

… GRAAAAH. Ce n'est pas le moment !

« -Si ça l'est.
-Arrête de lire dans mes pensées ! »

Elle est de plus en plus lourde, cette Sidérella. Alors que nous nous apprêtions à ouvrir le coffre, notre émetteur sur patte est réapparu entre Ruby et moi-même. C'est quand la dernière fois que nous l'avions vu ?... Ah oui, juste après que je me sois fâché avec Rouquine. Et cette dernière ne l'avait pas avec elle quand je l'ai trouvé, donc ça veut dire qu'elle est partie faire son petit tour comme elle a tendance à le faire depuis le début de cette fouille.

 « -Je dois vous prévenir que...
-Que quoi ? Le coffre va nous exploser à la figure ? Nous allons nous prendre des flèches dans le crâne ? On va se faire absorber dans le monde de distorsion ?... Tu peux éviter de sourire comme ça, Rouquine ? Tu fais flipper...
-Non, il n'y a aucun risque à ouvrir ce coffre, seulement...
-Et bah pourquoi tu nous déranges alors ? Pour une fois qu'on peut toucher à un truc sans risque ! Ruby, zéro ! »

Suivant mon impulsion, nous levons tous deux le haut du coffre, avant qu'une lumière ne nous éblouisse. Celle-ci se dissipe presque aussitôt, nous laissant voir son contenu... Oh Arceus... Dîtes-moi que je rêve... C'est vraiment la Flûte Azur ?! Avec toutes ces pièces d'or ?!
Sans réfléchir, je m'empare de l'instrument, et le trouve aussitôt... Extrêmement léger. Et bien mou.

« -... Je ne savais pas que la Flûte Azur était faite en papier mâché. »

Sidérella laisse s'échapper un profond soupir. Ruby, elle, attrape quelques unes des pièces d'or, et retire leur emballage, pour nous démontrer qu'il s'agit de magnifiques pièces en chocolat !... MAIS D'OU ?!

« -Si vous m'aviez laissé le temps de finir, j'aurai pu vous prévenir que le dessin trouvé plus loin a été fait il y a pas moins de trois jours, à l'aide d'une craie purement industrielle.
-... Qu-qu-quoa ?...
-Elle fait partie d'une chasse au trésor pour enfant dont le but est de vous mener jusqu'ici.
-... Tu te moques de moi ?! Tu vas nous faire croire que des enfants sont censés surmonter les pièges que nous avons traversé ?!
-Et bien... Si vous aviez suivi le plan sans avancer tête baissée en passant par des passages totalement insolites, les seuls pièges que vous aurez dû traverser sont la piscine de ballon, le toboggan de la mort, et la terrible salle des monstres en peluche. Il vous aurait alors suffit d'emprunter l'ascenseur pour arriver jusqu'ici.
-Quel ascenseur ?!
-Ting! »

Au même moment, ce que nous croyons être des parois de la salle s'écartent pour laisser place à... Un ascenseur. Rempli d'enfants accompagnés d'une adulte. Les gamins sortent en trombe de l'ascenseur et se dirigent tout droits vers le coffre sans prêter attention à nous, excités comme des puces. L'adulte, en nous voyant, semble légèrement étonnée, mais s'approche malgré tout de nous.

« -Oh, d'autres enfants. Je vois que nous n'avons pas réussi à trouver le trésor du Capitaine Sharpedo en premiers... Mais dîtes-moi, vous n'êtes pas un peu grand pour participer à ce genre de jeu ?...
-Uybnerygde. »

Bug mental. Gros bug mental. Très GROS bug mental.

« -.... S-s-sérieusement ? Mais c'est  pas possible ! C'est super dangereux ! Imaginez si un enfant se trouvait sous les pierres au moment de leur chute !
-Les pierres ? Oh, vous voulez parler de la petite mise en scène pour l'apparition du coffre ! Ça a été très long à mettre en place, mais je ne suis pas peu fière du résultat ! Ne vous inquiétez pas, les pierre sont en mousse, pour éviter que le coffre ne se brise lors de la chute. J'ai d'ailleurs eu beaucoup de chance de trouver ce coffre dans une brocante... Un petit coup de peinture, et hop ! Un trésor ancien !
-.... M-m-mais et le Crocorible ?! Vous imaginez s'il arrive jusqu'ici ?!
-Oh, vous avez fait la rencontre de Pupuce ? Il adore faire des câlins aux enfants ! D'ailleurs, étrange qu'il ne soit pas là... D'habitude, il traîne toujours dans le coin avec Glouton, Tweedeldee et Tweedeldum.
-.... Pupuce ?! Glouton?! Tweedeldee et Tweedeldum ?!...  
-Glouton est un gros Avaltout très gourmand, et Tweedeldee et Tweedeldum sont les surnoms donnés par les enfants aux deux Golemastoc qui vivent ici. Juste, vous faîtes quoi avec ces caméras sur la tête ? Je n'ai pas fait de papier pour le droit à l'image des enfants pour les parents... »

… Je... Je... Ce n'est pas vrai. Ce n'est pas possible. Quand je me suis levé ce matin, je suis allé dehors et Oz m'a électrocuté, et je suis tombé dans le coma. Voila c'est ça. Tout ceci n'est que le fruit de mon imagination. Rien d'autre. Je délire complètement. D'ailleurs je vais bientôt me réveiller là, je le sens...

« -Au risque de vous décevoir, ceci n'est point un rêve. Si vous m'aviez écouté, vous n'auriez pas eu à... »

Je serre les dents, et me tourne vers le Sidérella pour l'attraper. Sauf qu'elle prévoit mon geste et se téléporte juste avant, ce qui fait que je tombe sur Ruby et que je la pousse un peu plus loin. Nous percutons alors le mur, qui s'effondre aussi net, nous faisant chuter au sol. Je m'écarte de Ruby en toussotant un peu à cause de la poussière, tandis que la dame se précipite vers nous.

« -Oh ! Vous allez bien ?... »

Je secoue la tête. Non, ça ne va pas du tout. Je prends appui sur le sol pour me relever, mais mes mains se posent sur un drôle d'objet. Je tourne la tête pour voir ce dont il s'agit, me demandant bien qu'est-ce qui peut encore nous tomber dessus...

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1931
Annonceur
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 31 Aoû - 12:56
Le membre 'Ginji Labelvi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 10
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Sam 3 Oct - 14:59
Au final, peut-être qu'Arceus n'était pas aussi maléfique qu'il ne le faisait croire, puisqu'il laissa tout de même la flûte azur tomber entre les mains de ces deux éternels poisseux. Peut-être dans l'optique de réguler l'ordre spatio-temporel. Il est vrai. Dialga et Palkia devaient bien avoir du mal à contenir les malheurs de ces deux adolescents. À qui la faute ? (je suis l'un et l'auuuutre ♫ *pan*) La réponse est évidente puisqu'il s'agit de ce même être qui délivre à présent l'objet convoité par tous les chercheurs de ce monde afin de prouver l'existence de Dieu.

Les yeux de Ruby s'illuminèrent tandis qu'elle évita les dernières caillasses par réflexe. Elle s'imaginait déjà en train de nager dans tout ce dont elle avait rêvé, sans même penser au fait que la planète serait couverte de nourriture suite au souhait de Ginji. Cependant, toute bonne chose a une fin. Ici, cette fin était de type psy et se montrait particulièrement rabat-joie, bien que purement réaliste. Alors tout ceci n'était que du faux, disait-elle sous une autre tournure. Et là, cerise sur le gâteau. Un petit bruit métallique annonça l'arrivée de l'ascenseur. Un ascenseur. Ici. Oui. Facepalm de la pauvre Pyroli qui commençait d'ors et déjà à fulminer. Tous ces dangers rencontrés et bravés pour... du toc ? Il semblerait bien que oui.

– Je vais... Je vais...

Du calme ! Respire leeeentement ! Garde ton sang froid, ne te jette surtout pas au cou de cette personne innocente et ne fais surtout pas brûler la Sidérélla dans le sixième cercle des enfers. Et puis ces enfants... ces enfants bruyants qui posent leurs sales pattes crasseuses sur LE trésor. Enfin... sur le FAUX trésor. Tout cela était insupportable. Coment ne pas craquer ? Pourtant, Ginji fut le premier à céder. Poussé à bout, il chercha à violenter (regardez-le, il est vilain) la Sidérella. La fourbe répliqua néanmoins aussitôt et ce fut Ruby qui en paya les frais puisqu'elle se retrouva littéralement emportée par un Ginji incontrôlé.

Le noir pendant quelques instants. Encore une fois, le Voltali maladroit se retrouvait sur la rousse, cette dernière prise en sandwich entre le délicat sol (sentez l'ironie) et le maigre Voltali (qui ne paraît pas si léger que ça quand il vous écrase). Et pourtant, il trouva le moyen d'être un minimum content. Qu'est-ce qu'il foutait, là ? Il voulait jouer avec les cailloux ? Mais qu'il bouge avant, au moins ! Ruby soupira et fut forcée d'y mettre du sien pour virer le Voltali de cette position douteuse. Rires des petits enfants. Cette scène devait leur paraître des plus clownesques. La Pyroli eût envie de leur gueuler après mais se retînt. De toute façon, elle n'aurait pas été crédible, avec un haut en moins. Elle jeta donc un regard en coin à Ginji, toujours en train d'essayer d'attraper quelques pierreries. Quoi ? Y'avait un vrai trésor ici, alors ? À en croire les yeux de l'animatrice, oui. D'ailleurs, elle s'en approcha subtilement - ou pas - et tenta de poser ses sales pattes sur le butin. L'énervée s'interposa.

– Hop hop hop ! On a failli mourir genre 56 fois à cause de votre activité. Je demande réparation et je me sers donc !

Enfin... indirectement puisqu'elle envoya plutôt son Kaorine et son Gringolem le faire, pendant qu'elle fit obstacle à la moindre tentative de l'avare adulte. Son salaire était-il si maigre que ça ? Rien à faire. Ruby ne la laissera pas passer. Pas toucher au VRAI trésor. Gardez le machin en toc.

Scientifique G0
Kaorine a 5 points de recherche, Gringolem en a 3.
Utilisation de la lampe torche LUMINAX (désolé pour les caps lock hein '-') et du Ruban Anniversaire +2 Recherche (équipé à Gringolem)

_________________

Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1931
Annonceur
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Sam 3 Oct - 14:59
Le membre 'Ruby L. Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 6
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Mer 14 Oct - 8:42
Jugement Divin
Bon * fais craquer ses doigts*, brace yourselves, I'm coming !

Appréciation

L'aventure commence
Bon, alors par où commencer...Ah oui : Ginji et Ruby engagé pour un video-gag sur Lansat (BOUFFE), avec la rouquine qui fait preuve de sa motivation légendaire (On peut parler de méta-gaming quand la personne IRL comtamine son personnage?), il faut avouer qu,il y a du potentiel. Et dés les premier pas du jeune duo, le ton est donné :

''On va faire cette fouille, ça va faire plaisir aux réalisateurs, ils seront tellement contents qu'ils vont nous offrir une Masterball, puis nous irons au sommet du Mont Couronné pour rejoindre les Colonnes Lances et y capturer Arceus pour qu'il puisse rompre le sortilège ! Et créer ma Corne d'Abondance, au passage ! ''

Mais quel bon plan ! Pas de bol, en lieu et place d'Arceus, c'est moi qui vais m'occuper de votre cas.
Ginji a de l'espoir, à l'inverse de Ruby qui semble aux portes de la dépression pendant une bonne partie du RP. Tu n'a pas le droit de le tuer, ce coPAIN...En plein jour en tout cas, attends d'être en dessous. Et les choses ne tardent pas à exaucer le voeu de la Pyroli. Concernant l'introduction donc, rien à redire, c'est bien mis en place, c'est drôle, c'est logique et les personnages ainsi que leurs Pokemons sont mis en valeur.

Les Profondeurs
Allez, on démarre les réjouissances ! Alors pour commencer, la Siderella est un atout de taille dans ce RP. Pas pour le duo malchanceux mais bien pour le lecteur, puisque chacune de ses apparitions augure un nouveau piège, ou une réplique à mourir de rire.
L'attaque du Crocorible lance donc la longue série de catastrophes qui va frapper la pauvre équipe d'exploration. La fuite et l’éboulement qui s'en suit garde sa cohérence, du fait du double-type Sol et Ténèbres de la bête, relativement handicapant pour les deux Spé Types.
En revanche, vous auriez pu vous laisser ensevelir, voila qui aurait fait la joie des Archéologues de PC : Un Fossile Estomac et un Fossile Poil (Dans la main), quelle découverte !
On enchaine donc avec une chute dans une crevasse pleine de Migalos, et là, je dois le dire : Pas la peine d'utiliser l'Univers entier pour vous mettre en danger, vous vous débrouillez très bien tout seul.


“Elle décrète alors qu'il ne vaut mieux pas pour nous de nous intéresser un peu plus au plan''.

Avec autant de posts, normal que quelques fautes de frappes ou d'orthographes viennent se glisser dans le tas. Elles sont très diffuses, mais je me devais de renoter celle-ci parce que j'ai vraiment bugué en la lisant.
J'ignore si vous vous en êtes rendu compte, mais vous avez créé un véritable temple de RPG avec toute vos péripéties, qui correspondent chacune à un élément. Du coup, voici un listing de vos pièges, en soluce exclusive !

Le Feu
Cette fois, c'est la nature elle-même qui tente de faire rôtir notre duo improbable.  Je me demande à quoi vous servent vos Pokémons Eau respectifs, mais dans la panique, ce genre de choses peut arriver.
La prise de conscience tardive mais réelle de Ruby vient me rassurer sur l'état de l'enseignement à Lansat : Eau sur Feu, c'est super efficace, vous obtenez un A !

La Terre
Ginji manque de tuer Ruby plusieurs fois, mais c'est à cette dernière que revient le moment de gloire : Excellente idée que d'utiliser Mitra-Point, avant de récupérer les restes de Ginji. Petite précision : Cette attaque peut pulvériser un Galeking sous Mur de Fer. Donc Ginji aurait probablement dû finir en purée, mais au lieu de m'écouter , vous feriez mieux de courir !

Les Gardiens
Et voici que deux Golemastoc déboulent. Ruby prend la part belle durant cette confrontation, du fait de sa connaissance de ces adversaires redoutables. Le plan consistant à jouer au bowling avec un Gringolem s'avère inventif, pendant que Ginji fait office de vaillant sidekick. Il en profite même pour fouiller les lieux avec l'aide de sa Statitik, qui incidemment est mis à contribution  tout au long du RP. Tu auras bien mérité tes AAA à volonté, Webble.
On retrouve ici un gros point positif de ce long RP : TOUT les Pokémons sont mis en valeur et leurs capacités spécifiques sont bien utilisés pour faciliter l'avancée du groupe ou dépasser les obstacles rencontrés.
L'aventure se poursuit, mené par une cb qui joue la main du destin, j'aime bien l'idée, il faudrait presque en faire un Topic.

Le Metal
Record vaincu . Personne n'a essayé de vous manger pendant au moins...20 minutes. La confrontation est à hurler de rire, mais c'est surtout le dilemme de Ginji qui retient mon attention : Nourriture ou Ruby? Kaidan ou Ashley? (Donc Kaidan se mange, j'ai bien fait de le garder) Un véritable choix de héros de RPG, et il a fait le choix logique pour un forum -18, bon choix. La réapparition de Siderella qu'on avait un peu oublié vient relancer le suspense du RP...Raaaah, laissez-la finir, je veux savoir, moi !
Raaah le suspense de Sidérella...Laisse-la finir , bon dieu.

L'Eau
Heureusement que vous n’êtes pas Aquaphobe, mais cette fois-ci, voila nos héros bel et bien coincés dans la flotte. Bon et bien a vous de tirer l'Ultralaser (Z'etes au courant que en théorie, vous venez de vous  bouillir vous même  ? VU comment marche Ultralaser, vous êtes des Écrapinces  frits, là.)
La révélation de la Flute Azur fait buguer tout le monde, de Ginji à Ruby en passant par le lecteur. Meme si je pouvais, je vous la donnerais pas Ruby serait capable de l'utiliser pour détrôner Arceus et mettre Magicarpe à la place.

Le Poison
Et c'est reparti pour un casse-croute de Dresseur. L'apparition de l'Avaltout, futur copain de Ginji, dépasse, et de loin, le comique de toutes les situations précédentes. Vous avez juste oublié que ses fluides gastriques sont censés endormir ses proies, ou alors Ruby est trop nueterrifiée pour s'en rendre compte.

Si quelqu'un doit manger Rouquine, c'est moi, c'est clair ?!  JE LE SAVAIS

Ruby qui se retrouve à moitié à poil, dans une pièce fermée avec Ginji..On dirait le début d'une blague pas drôle. Mais je note tout de même pour la gazette, et nonRuby, tu n'y échapperas pas.

Donc si je comprends bien, je dois trouver une justification au fait que je ne sois ni devant Ruby, ni au fond du ravin, ni collé au plafond, ni dans le ventre de l'Avaltout ? Et bah merci Ruru... Que ? Comment je sais ça ?... Merde, j'avais zappé le quatrième mur ! Je vais donc devoir reprendre la narration en bon petit personnage parfaitement inconscient que son récit à la 1ère personne lui est dicté, c'est ça ? Soit...

Notre malédiction éternelle, coPAIN, regarde-moi, je dois me faire 51 posts en me retenant de rire à chaque nouveau paragraphe pour faire un peu de professionnalisme.
Bref, revenons à nos Wattouat: Ginji parle donc l'Avaltout. Après avoir réussi à le passer ce gouffre, c'est dommage de tomber dedans.
Néanmoins, désolé mais il y a une chose que je dois dire : ''REGIME''...RUBY TU VIENS DE PERDRE 40 points ! Non...200 !
Je comprends donc parfaitement que Ginji décide de laisser tomber son acolyte et reparte en sens inverse...Même si ça m'enquiquine, j'ai déjà beaucoup de trucs à suivre quand ils sont ensemble, alors séparés...
Heureusement Ruby  retrouve son grand ami le Crocorible type TENEBRES ( J'aurais trouvé mythique l'idée qu'elle tombe sur un Dedenne perdu dans les souterrains), et le duo se réunit rapidement. Ginji en profite même pour devenir le légendaire Avaltout Rider, Maitre de la Confrérie de l'estomac d'acier.
L'échec du plan Crocorible (Un peu bâclé quel dommage) n'est une surprise pour personne, mais le combat des Titans qui s'en suit (Et la promesse de Ginji...Si Ruby disparait un jour, on retrouvera une flaque violette prés de son lit, à coup sûr) dure probablement encore dans les profondeurs de la terre.

La fin
C'est...glorieux. Les réactions des deux zigotos, la découverte que tout ceci n'était qu'une vaste blague et que seul leur incompétence malchance est en cause, les trolls de la Sidérella...
Tout est légitime et expliqué, même la présence de tout ces Pokémons sauvages potentiellement meurtriers dans les souterrains d'une attraction pour les enfants. On a vraiment cru comme Ginji et Ruby que nos héros avaient atterris dans un espèce de temple antique, blindé de pièges. Seul bémol à la compréhension : Et le feu, il sortait d'où?

Bon vous l'avez compris , j'ai adoré et ça a même réussi à me faire oublier la taille impressionnante de ce RP. Sentiments, combats, trolls, blagues situations incongrus, utilisations de TOUT les Pokémons possibles de tellement de manières différentes que j'ai arrêté de compter...

Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure - Page 2 Tumblr_l39hnaUqC21qbg16co1_500

Et oui, parce que vous allez devoir y passer tout les deux, entre mes griffes. Car voici venue l'heure des...RECOMPENSES ! Après concertations et vote, la décision est tombée.
Vous recevrez donc tout les deux un Objet Evolutif, un bon objet à porter ET un Fossile parce que c'est la première fois que je lis un RP comme ça, comme en témoigne la taille de mon commentaire.

Alors nous commencerons par Mr Labelvi aka Avaltout Rider

Objet Evolutif :
Pierre du Mont Couroné
Objet à Porter: Cristal de Choc (Un Pokémon tenant cet objet est immunisé au sommeil)
Fossile: Fossile Nageoire

Et ensuite, le cas de Miss Jones aka Miss Casse-Croûte

Objet Evolutif:  Pierre Nuit
Objet à Porter: Anneau ancien (Si un Pokémon tenant cet objet est effrayé, l'adversaire le sera aussi)
Fossile: Fossile Plume

_________________
Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure - Page 2 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   
Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :