Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure   Lun 19 Oct - 9:24
Ginji Labelvi
      Feat. Ruby L. Jones



« Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure »


VAS-Y ARCEUS ! JETTE MOI DES FLECHES ! ENSLEVIS MOI SOUS DES PIERRES ! CARBONISE MON CORPS ET MON AME ! ETOUFFE MOI AVEC UN GAZ MORTEL ! VAS-Y, J'ATTENDS !

Me préparant à une nouvelle catastrophe, et ayant de toute façon l'envie subite d'en finir, j'attends que la foudre divine vienne me frapper. Mais plusieurs secondes passent, et rien ne se produit, si ce n'est que j'entends Rouquine qui sort ses deux Pokémons avant de faire barrage à l'adulte qui s'approche de nous. J'ouvre alors les yeux, et regarde l'objet que j'ai agrippé dans ma chute...  Tiens. Ce n'est pas normal, ça. J'écarquille les yeux, me les frotte, me pince, me mords la langue, puis me mords le bras, et écarquille encore plus les yeux en observant ma trouvaille.

« -Mais... C'est... C'est une Pierre du Mont Couronné ! J'ai... J'ai trouvé un objet évolutif ! »   je me tourne en direction de Ruby, tendant la pierre « Regarde Ruby ! Regarde moi ça ! »  

Mon désespoir, ma tristesse, ma fatigue, ma haine, tout s'est miraculeusement envolé en l'espace d'une seconde. C'est pas un oxymore, ça, de parler d'espace et d'une notion temporelle en même temps ?... Des étoiles ont fait leur apparition dans mes yeux, alors que je contemple la pierre évolutive, provenant par ailleurs de ma région d'origine. Je n'en reviens pas... La plupart des personnes parvenant à mettre la main sur une pierre évolutive ont au moins la spécialité Scientifique, en règle générale ! D'ailleurs, toutes les pierres que je possède, je les ai acheté à certains d'entre eux. Aucune d'elles n'a été trouvée par mes soins.... Sauf celle-ci !... Par contre, s'il est nécessaire que je manque de me faire tuer à cinquante reprises pour en trouver une, je préfère arrêter tout de suite les fouilles archéologiques.

Je relève la tête, et observe la petite salle découverte grâce à la chute du mur. Nous sommes vraiment sur de la pierre brute, contrairement à la quasi-totalité des lieux que nous avons fouillé jusqu'à présent, si ce n'est les quelques fois où nous nous sommes écartés du chemin. Il y a un tout petit trou entre le sol et le mur difforme de cette espèce de mini-caverne, trou par lequel il est possible de voir ce qui semble être.... Une marche d'escalier ? Je plisse les yeux, suspicieux.

« -Goldfroy, tu m’exploses ça ? Mist, tu files un coup de main ? »  

Il n'en faut pas plus aux deux Pokémons pour faire chuter la paroi se trouvant juste au dessus du trou, dévoilant un véritable escalier. Doucement, je me relève, fourrant la pierre évolutive dans mon sac, et m'approche de l'escalier. Il semble praticable. J'échange un regard avec Ruby, avant de commencer à les descendre, suivi par Webble et Goldfroy.

« -... L'état d'érosion des roches indique que cet escalier a été construit il y a approximativement trois mille ans.  »

Je me retourne, en voyant que la Sidérella a décidé de nous suivre. Je ne m'en préoccupe pas plus que cela, et continue de descendre les marches, jusqu'à atteindre une salle qui ressemble trait pour trait à celle que nous avons quitté il y a peu... La Sidérella arrive bientôt elle aussi, rattrapée par Ruby et ses Pokémons. Je me tourne vers la Pokémon Psy, et lui pointe les deux coffres plus loin, au centre de la pièce éclairée par quelques flambeau.

« -... Et ça, ça été fait il y a trois jours ou il y a trois mille ans ?... »  

Sidérella ne dit rien. Ruby, agacée par cette attente inutile, prend les devants et se dirige directement vers l'un des coffres. J'échange un regard avec Webble et Goldfroy, avant de faire même, mais pour l'autre coffre. La Pyroli a déjà ouvert le sien quand j'arrive à sa hauteur, et contemple son contenu. Je ne m'y attarde pas plus, et ouvre le second coffre d'un coup, avant de regarder ce qu'il y a à l'intérieur. J'ai un petit moment de bug, avant de m'emparer du premier objet qu'il s'y trouve...

« -... C'est une blague ? Après la Flûte Azur en papier mâché, j'ai le droit à un cailloux en pâte à modeler ?... Quoique, c'est un peu lourd, pour de la pâte à modeler... »  

Je saisis la pierre avec quelques difficulté, d'abord surpris par son poids, puis la pose au sol. Ouais d'accord, c'est qu'un cailloux, quoi. Quoique, il y a un drôle de motif dessus... C'est plutôt joli. C'est pas tous les jours qu'on voit une pierre avec ce genre de dessin dessus. Webble semble bien l'apprécier lui aussi, puisqu'il commence à courir autour en lâchant des petits cris joyeux. Et bah si ça lui plaît ! Je fais un peu de place dans mon sac, et y range la pierre, avant de regarder une fois de plus dans le coffre. Je vais avoir le droit à une poterie, cette fois ?... Oh. Non. C'pas une poterie, ça. Lentement, je saisis l'étrange cristal, complètement noir, avant d'avoir un petit coup de jus. Je manque de lâcher l'objet, mais Goldfroy a le réflexe de tendre ses mains en dessous des miennes pour ne pas qu'il tombe. Sidérella, qui observait les trouvailles de Rouquine, se téléporte juste à côté de moi, semblant quelque peu abasourdie. Elle regarde pendant quelques secondes le cristal que je tiens dans mes mains, sans rien dire, mais finit par se faire à nouveau entendre.

« -... Décidément, vous êtes de bien étranges spécimens. Non seulement vous êtes toujours en vie, mais en plus, vous parvenez malgré tout à mettre la main sur un trésor antique. »

Sceptique, je la regarde, et lui tends un peu plus l'objet.

« -... Tu sais ce que c'est, toi ?
-Un vieux bijou. Les petites ondes de choc qu'il émet régulièrement maintiennent son porteur éveillé.  »

J'ai un petit sourire. Voila qui peut être fort utile pour les combats ! Je me relève, toujours en tenant le cristal dans mes mains, et constate que Ruby à elle aussi fini de fouiller son coffre. Apparemment, elle aussi a eu le droit à de beaux cadeaux... Je reste quelques instants silencieux, avant d'indiquer les escaliers d'un mouvement du menton à ma camarade.

« -Barrons-nous d'ici au plus vite, avant que quelque chose ne vienne tout gâcher. »

Je range ce dernier trésor dans mon sac, et, sans plus attendre, nous remontons les escaliers, jusqu'à retourner dans la salle précédente, où l'adulte est en train de courir après des gosses récalcitrants. Je tente de capter son attention, et n'y parviens que lorsque Goldfroy se met sur le chemin de l'enfant après lequel elle courre pour le stopper net. La première chose qu'elle regarde est mon sac, devenu bien lourd, subitement.

« -Que faisiez-vous là-bas ? Cela ne fait pas parti de la chasse aux trésors, vous auriez dû me laisser vous accompagner...  »

Ignorant sa remarque, je pointe l'ascenseur du doigt.

« -On peut remonter par là ?
-... Bien évidemment, vous voulez remonter par où ?
-Une crevasse dans le plafond, une autre fissure dans le mur, une trappe cachée, un téléporteur antique... Mais l'ascenseur convient très bien. Merci ! »  

Après tout, je ne suis toujours pas claustrophobe, alors autant en profiter !
Sous le regard incrédule de la jeune femme, Ruby, nos Pokémons, la Sidéralla et moi-même rallions l'ascenseur. Il est plutôt vaste, et n'a que deux boutons : un pour monter, et un pour descendre. J'attends que tout le monde soit rentré à l'intérieur pour appuyer sur le bouton de la monté. L'ascenseur commence à monter, et non, il n'y a pas de coupure de courant nous bloquant Ruby et moi en milieu de trajet. C'est bon là, c'est fini, les catastrophes.

L'ascenseur s'arrête, et les portes s'ouvrent. Nous sommes dans le hall d'entrée d'une espèce de grande garderie pour enfant high-tech... L'homme de l'accueil nous regarde avec un air suspicieux, mais je n'y prête aucune attention et attrape Ruby par la main pour l'entraîner en dehors du bâtiment. L'homme se met debout et nous interpelle, nous demandant d'où nous sortons, mais nous sommes dehors bien avant qu'il n'ait le temps de finir sa phrase. Je suis légèrement ébloui par la lumière du soleil, mais mes yeux s'y accoutume rapidement. Sans grande surprise, je constate que nous sommes en plein centre-ville de Lansat.

« -... Tous les chemins mènent à Rome.  »  

Je m'étire de tout mon long, et lâche un soupir de soulagement. Puis je saisis le sac donné par l'équipe de tournage, j'enlève ma caméra frontale, je récupère la Pokéball de la Sidérella, et donne le tout à cette dernière.

« -Tiens. Tu rendras ça à tes dresseurs... Ou tes employeurs, je sais pas. Et dis leur de m'envoyer le camion de cookies à l'adresse suivante : Pokémon Community, Dortoir Voltali, chambre numéro trente-quatre, rez-de-chaussée, et au nom de Ginji Labelvi ! Je vais me régaler, môa...
-Je ne suis pas sûr que vous soyez capables d'avaler une telle quantité de nourriture à vous tout seul.
-Cela ne serait pas la première de tes prédictions que je fausserai. »

Je souris. La Sidérella lâche un soupir, avant de faire de même. L'instant d'après, elle se téléporte à un endroit inconnu, emportant avec elle les affaires que je lui ai confié ainsi que celles de Ruby. Je dépoussière mon jogging, en très mauvais état, et bien content que tout ceci soit terminé.

« -... On fait quoi, on rentre à dos de Dracolosse, comme la dernière fois ? »

Bah ouais. Autant finir cette longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure avec classe.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Une longue, longue, longue, trèèèèèès longue mésaventure
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :