Partagez | .
[Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 21 Sep - 23:02

Event interdortoir
Le Café Cosplay des Pyroli !


« Loaaaaaaan ? ♥ »
« Ouiiiiii ? ♥ »
« Je peux t’emprunter une perruuuuuuque ? ♥ »
« Ouiiiiii. ♥ »

Avec forces roucoulades aussi feintes que stupides, le Voltali avait cédé une courte perruque blonde à Aileen, non sans lui avoir proposé du thé juste avant et lui avoir fait promettre qu’elle la lui ramènerait quand elle n’en aurait plus besoin. Oui pour le thé, et oui pour la perruque. Elle avait quitté le dortoir des Voltali trente minutes plus tard, non sans oublier de passer dire coucou à son frère au passage. Perruque blonde, c’est bon. Il ne lui restait plus qu’à aller parler à sa référente de dortoir, ce qui s’avérait plus difficile que de parler à Loan, en fait. Il était huit heures trente du matin, elle devait être … Là-bas. Confiante, la préfète s’avança vers sa référente de dortoir pour lui parler, et lui demander l’autorisation exceptionnelle de dispenser le dortoir Pyroli d’entraînement le lendemain matin. Oui, Général, tout le dortoir Pyroli, sans exception. Jackie était prête à s’étouffer de surprise. Elle ne devait pas avoir l’habitude qu’on lui demande quelque chose d’aussi énorme.

« … Parce qu’on n’a pas le droit de monter notre stand la veille, et avec le sport, on n’aura jamais le temps de nous occuper et du stand, et de la cuisine, donc si vous acceptez de nous dispenser de sport pour demain, on aura le temps de tout faire. »

Le Général avait pris quelques secondes pour réfléchir, son regard sévère posé sur la préfète qui se tenait bien droite. Sa décision, cependant, fut rapidement prise.

« Votre stand a intérêt à être excellent, miss Sôma. »
« Il le sera, Général. »

Après un garde à vous parfait, la préfète repartit vers son dortoir d’un pas tranquille, luttant contre l’envie d’y courir. Ce ne fut qu’une fois les portes du dortoir refermées qu’elle courut dans le couloir pour se rétablir d’une glissade dans leur salle commune. Immédiatement, les conversations s’arrêtèrent, toutes les Pyroli sachant que leur préfète était allée parlementer avec leur crainte et respectée référente de dortoir. Dans le silence, Aileen monta sur une table pour être bien vue de toutes.

« Elle a accepté ! »

Le dortoir s’emplit de hurlements bruyants de joie, et Aileen vit quelques trucs voler dans la pièce. Elle les laissa manifester leur joie quelques minutes et leva les mains pour obtenir le silence. Ne l’obtenant pas, elle porta deux doigts à sa bouche et lâcha un sifflement modulé qui ramena instantanément le silence, et l’attention de ses camarades sur elle.

« Bon, on s’organise comme on a dit ! Chiho, tu pars immédiatement en cuisine pour parlementer avec Mama Odie, on a ABSOLUMENT besoin de sa cuisine pour nos gâteaux. Faith et les autres qui sont en charge des costumes, commencez à prendre les mesures des Pokémon qui ont besoin d’un déguisement pour ressembler aux Pokémon de nos professeurs. Les autres, rassemblez tous vos sacs ici pour qu’on ait de quoi ranger et transporter notre bazar ! »

Les Pyroli se levèrent toutes. Quelques Pyroli rejoignit Faith, et les deux filles passèrent de Pyroli en Pyroli pour prendre les mesures des Pokémon, qui pour un Noadkoko, qui pour un Lamantine … En passant près d’elle, Chiho lui envoya une de ses Poké Ball, sachant qu’elle comptait aller négocier sur la location de frigos en ville, et que quand elle aurait réussi, elle aurait besoin d’aide pour porter les frigos. Ce n’était pas sa petite team qui allait pouvoir l’aider. Descendant de sa table, Aileen accrocha la Poké Ball de Chiho à côté des siennes, et alla droit dans sa chambre pour vider son sac à dos et son sac de cours à bandoulière, qui leur serait utile pour transporter la nourriture. Elle réussit à trouver trois sacs plastiques en fouillant sa valise, et chargée de ses sacs, elle retourna dans la salle commune pour qu’ils rejoignent la pile. La dernière Pyroli venait de poser ses propres sacs quand Chiho entra en coup de vent pour dire que Mama Odie était d’accord, et elle fila dans sa chambre récupérer des sacs pour participer aux courses avec les autres. En groupe compact, les Pyroli se rendirent en ville, discutant avec entrain, certaines, comme elle, faisant rentrer leurs Pokémon dans leurs Poké Ball à cause des rumeurs de plus en plus fréquentes à propos des vols de Pokémon. Arrivées au centre-ville, Aileen grimpa sur le rebord de la fontaine pour faire face aux filles de son dortoir, qui se tournèrent vers elle, de même que deux ou trois adultes qui se demandaient ce qu’il se passait.

« Bon, on va essayer de faire plusieurs groupes pour être plus efficaces ! Il y a plusieurs magasins, autant en profiter ! N’oubliez pas qu’on veut faire des gâteaux et des tartes, des petits muffins, des cupcakes, et des trucs salés genre des toasts, des petits fours et tout ça, achetez en conséquence ! Il nous faudra aussi des boissons plates et gazeuses, des sodas, des jus de baies, mais pas d’alcool, sinon l’administration va nous tomber dessus ! Astrée, t’es nommée responsable de la bouffe, je te laisse organiser les groupes comme tu le sens. De mon côté, je vais aller négocier pour avoir des frigos pour demain, on en aura besoin. »

Descendant de la fontaine, la préfète partit seule vers un magasin d’électronique qu’elle avait repéré quelques jours plus tôt. Elle avait surtout repéré les frigos dans la vitrine, autrement plus tentants que les téléphones exposés à côté. Poussant la porte du magasin, elle se dirigea directement vers un vendeur pour demander à parler au responsable. Il lui suffit de dire qu’elle était de l’académie Pokémon pour que le responsable vienne la voir quelques minutes plus tard. En attendant, Aileen fit sortir le Pokémon que Chiho lui avait prêté, qui se révéla être Gee, le Kadabra pervers, qui ne semblait pas heureux de se trouver là. Quand le responsable fut enfin là, Aileen commença à négocier âprement, réussissant à faire baisser le prix de trente pour cent sous le regard intéressé de Gee. Finalement, Aileen réussit à faire très fort, quand le responsable du magasin accepta de lui céder gratuitement les frigos pour la journée portes ouvertes, à la condition que le logo du magasin soit visible dessus. Affaire conclue. Gee lâcha même un sifflement appréciateur, ce qui n’était pas peu dire. Aileen se retourna vers lui, pas peu fière de sa performance.

« Gee, je vais avoir besoin de toi pour soulever tout ça. »
« Désolée gamine, mais tu n’es pas vraiment ma dresseuse. »
« Je te propose un marché. »
« Oh, voilà qui devient intéressant. Parle, je t’écoute. »
« Tu acceptes de m’obéir sans rechigner et sans faire de sales coups, et je te cède une photo compromettante que j’ai eu l’opportunité de prendre. »
« Tsssk. Quatre. »
« Deux. »
« Trois. »
« Deux. »
« Hmmm ... Va pour deux. »
« On a un deal ? »
« On a un deal. »

Avec un sourire, le Kadabra leva une main, faisant léviter les trois frigos. Au moment où ils sortirent du magasin, l’iPok d’Aileen vibra. C’était Astrée, qui lui disait qu’elle avait avait oublié les bonbons sur sa liste de courses, lui demandant donc de passer faire un crochet dans un magasin pour en acheter. Se mettant en route avec Gee, Aileen écrivit rapidement une réponse, lui disant qu'il n'y avait aucun problème, et qu'elle avait eu les frigos, aussi. Attrapant un vigile par le bras, elle obtint l’autorisation de poser les frigos dans son coin, et fila directement au rayon bonbons pour remplir ses cinq sacs à ras bords de plein de trucs, sous le regard très précis de Gee qui avait accepté de noter le prix de chaque paquet pour avoir le prix final à la caisse et ne pas y passer des heures. Elle paya ce qu’elle devait, récupérant au passage un barnum pas très cher dont elle réussit d'ailleurs à faire baisser le prix de 40%, grinçant des dents sous le prix final de ses courses, et jeta les sacs dans un frigo que Gee refit léviter quand celles qui étaient au même centre commercial qu'elle la rejoignirent et qu’elles eurent posé leurs sacs pleins dans un des frigos. Ils retournèrent ensuite à la fontaine, rejoignant les autres, avant de remonter à l’académie et poser tout leur bazar dans la salle commune. Une fois ceci fait, les sacs de nourritures furent sortis, transportés, lévités jusqu’à la cuisine de Mama Odie, qui avait accepté de la leur céder, même si elle rôdait encore dans les parages pour éviter la casse. Très vite, Aileen se retrouva préposée aux toasts et petits fours, le truc pas trop dangereux à cuisiner. L’après-midi passa très vite, vu qu’elle discuta avec les filles qui cuisinaient à la même table qu’elle. A la fin de la journée, elles avaient bien tapé dans les réserves, ayant fait assez à manger pour un régiment. En parlant de manger, il était l’heure du repas. Ce soir, Aileen se coucherait tôt. Après tout, demain, il fallait organiser le stand en quatrième vitesse.

______________________________________________________________


Quand son réveil sonna, Aileen appuya sur le bouton pour l’éteindre, et se leva en automate, se frottant les yeux. Journée portes ouvertes, jour J, 4h30 du matin. Attrapant ses habits et ses affaires de toilette, Aileen fila jusqu’à la salle de bains, saluant vaguement Hope qui y était déjà, et s’enferma dans une cabine pour prendre une douche. Retournant à sa chambre, elle se coiffa devant son miroir, mâchonnant en même temps une barre de céréales qu’elle utilisait pour le sport du matin. Attrapant une nouvelle barre de céréales et sa petite bouteille d’eau entamée, elle alla s’avachir dans un canapé, avant de boire une grande rasade de son eau isotonique sucrée. Elle aurait tout de même préféré un thé de Loan, mais vu l’heure, il ne serait certainement pas trop d’accord à l’idée de lui en offrir un. Quand cinq heures sonna à leur horloge, les quelques Pyroli qui n’étaient pas dans la salle commune sortirent de leurs chambres pour rejoindre les autres. Jetant sa bouteille vide et son papier à la poubelle, Aileen grimpa une nouvelle fois sur la table, ayant l’impression d’être l’élève la mieux réveillée du dortoir.

« Bon, voilà comment on va s’organiser pour aujourd’hui. Faith, tu restes ici ou tu viens avec nous, au choix, mais tu finis les costumes et les retouches sur les Pokémon. Tous les autres, on va monter le stand ensemble pour faire ça vite et bien. Ensuite, Hope, tu prends trois quatre personnes, et tu t’occupes d’accrocher les décorations, donc Faith si t’as eu le temps de faire des bannières Pyroli, donne-les lui, sinon c’est pas grave. Astrée et Chiho, vous prenez, pareil, trois quatre personnes, et vous vous occuperez de découper les tartes pour qu’on ait plus qu’à attraper les parts, et Theandras et moi, on prend le reste et on s’occupe de dresser les tables, les chaises, mettre les nappes, et quand on aura fini, parce que ça va pas durer deux heures, on s’occupe de mettre les bonbons et les petits fours dans des assiettes. Personne n’a de questions ? Non ? Alors, EXECUTION ! »

Sa pâle imitation du Général Jackie, en qui elle était déguisée, fit rire quelques Pyroli. Les quelques Pokémon Psy des élèves d’occupèrent d’attraper les frigos, qui furent placés à côté d'une fontaine, et refroidis avec les attaques Glace des Pokémon Glace des élèves. Aileen attrapa cinq élèves et leur confia des Pokémon Psy, leur demandant d’aller chercher les bouteilles pour les mettre au frais, histoire qu’elles soient bien fraîches au moment de l’ouverture des portes. Ensemble, les Pyroli montèrent le stand, utilisant leurs Pokémon pour dresser les poteaux, étirer les tentures, attacher les cordes … En une heure, le stand était monté, et les cinq Pyroli qu’Aileen avait envoyé s’occuper des boissons étaient revenues avec tout ce qu’il fallait au bout du troisième voyage. Les frigos, d'ailleurs, avaient été déplacés sous le barnum rouge acheté la veille, proches d'une fontaine toutefois, pour profiter de sa fraîcheur toute relative. Le stand monté, les Pyroli se séparèrent, et Aileen se retrouva avec Theandras et trois autres filles, qui l’aidèrent à mettre en place les tables et les chaises, pendant qu’Hope accrochait ses décorations achetées la veille partout sur leur stand. Dommage qu’aucune d’entre elles n’aient de Pyroli, ça aurait tellement bien rendu. Les tables montées et les nappes installées, Aileen obliqua vers la cuisine de Mama Odie avec les autres, laissant deux ou trois personnes au stand, pour le cas où. Arrivée à la cuisine, elle se mit vite au travail, pour mettre les bonbons dans les assiettes avec une des filles pendant que Theandras faisait de même avec les petits fours et les toasts, assistée par une Pyroli qui avait l’air fatiguée. Aidées par les Pokémon, mais surtout par les Pokémon Psy, elles transportèrent tout ça au stand, posèrent les toasts et bonbons sur la grande table qu’elles avaient dressée avant de partir, et rangèrent les tartes et cupcakes au frais. Se laissant tomber sur un tabouret, Aileen enfila la perruque blonde qu’elle avait emprunté à Loan la veille, et elle jeta un coup d’œil à sa montre.

« Et il est … Huit heures ! Bravo les filles, on est pile dans les temps ! »

Leur stand était magnifique. Placé entre deux fontaines, elles avaient étiré un barnum rouge vif à ce qui serait l'entrée, plaçant une grande table du réfectoire en dessous pour y étaler leurs assiettes, et les cinq frigos, dont on voyait assez distinctement le logo du magasin, comme convenu. Dans leur espace entre les deux fontaines, qu'elles avaient délimité par des piliers des bois placés à même le sol et des lanternes noires pour bien délimiter le périmètre, elles avaient placé un parquet de sol, histoire de pouvoir y poser tables et chaises empruntées au réfectoire avec la bénédiction de Mama Odie sans abîmer la pelouse et s'attirer les foudres de Gaston. Chaque table placée comprenait quatre chaises, si besoin, elles avaient encore des tables et des chaises sous la table du réfectoire leur servant de bar et recouverte d'une nappe rouge coupée par Faith, et chaque petite table était pourvue de son propre parasol rouge, les restants étant également couchés sous leur table-bar. Des guirlandes et banderoles Pyroli s'étiraient le long du stand, et de loin, Aileen voyait les Pokémon des Pyroli parader en costumes, heureux comme tout. Ouais, elles avaient vraiment fait du bon boulot. D'ailleurs, les premiers arrivants semblaient apprécier la décoration, surtout une femme, très belle et très bien habillée, qui obliqua vers elle dès qu'elle la vit. C'était -- SA MÈRE ?!

« Maman ?! Mais qu'est-ce que tu fais là ?! »
« Ce que je fais là ? Aurais-tu oublié que je suis une actionnaire de la Pokémon Community ? J'ai été gracieusement invitée pour la journée portes ouvertes, et me voici ! Mais dis-moi, ce stand est absolument magnifique, c'est toi qui as fait la déco ? »
« Euh, non, c'est Hope. Tu, euh, tu veux quelque chose ? »
« Eh bien, pourquoi pas, après tout je n'ai rien mangé ce matin. »

Aileen fila vers le frigo pour sortir deux cupcakes et de la limonade pour sa mère, un cookie et de l'eau pour Fifi, lui servit un verre, et l'invita à rentrer en posant le tout sur une table protégée par un beau parasol rouge, avant de se pencher pour ébouriffer le pelage de Fifi, le Couafarel de sa mère, et lui coller un gros bisou sur son crâne poilu. Puis, elle porta le poing à sa bouche pour se racler la gorge, et sa mère, qui avait reconnu le déguisement du Général Jackie, lâcha un petit rire amusé en voyant l'imitation que sa fille en faisait.

« DEBOUT BANDE DE FEIGNASSES ! Il est huit heures et la journée portes ouvertes commence ! Le service a intérêt à être IRRÉPROCHABLE, sinon vous tâterez de ma botte ! EXÉCUTION ! »

Spoiler:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Dim 26 Oct - 23:32, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Lun 22 Sep - 14:43

La silhouette déambulait dans les rayons du centre commercial. Pas ici, ni là... Là-bas peut-être ? Les portes ouverts auront  lieu dans quelques. Et Hope s'était bien décidée à s'occuper de la décoration comme il le fallait. Certes, les Pyrolis avaient conclu qu'elles feront les courses ensemble la veille, mais partir en éclairage n'était jamais mauvais. Surtout quand à cet instant précis, l'étudiante se rendit compte que ce n'était pas là qu'elle trouvera son bonheur. Elle passa néanmoins dans le supermarché pour s'acheter une boisson gazeuse avant de quitter la grande bâtisse. Certes, grande, mais qui, aujourd'hui, ne lui avait servi à rien. Enfin, elle s'était quand même acheté une petite robe blanche estivale, dans le même genre que portait Hortense, ainsi qu'une paire de sandale à semelles compensées. Au niveau de la taille, ça la rendra déjà plus crédible. Dans un coin de sa tête elle nota également qu'il allait falloir qu'elle ressorte le push-up rouge que lui avait gentiment offert Nelly. Ouais, ok, elle l'avait forcée à accepter, mais ce n'est qu'un détail.
Bon, il était temps de se perdre dans les ruelles du centre ville. Mais pas n'importe comment. Machinalement, la jeune fille emprunta plusieurs ruelles avant d'arriver devant la boutique de travaux manuels, où elle s'achetait la plupart de ses bombes de peinture depuis qu'elle était arrivée ici.

« Salut, Mark !
- Hey, la naine, ça faisait un moment !
- Ouais, les vacances, tu sais, tout ça tout ça... Dis, tu n'aurais pas une bonne adresse pour la déco' ? [...] »


Après avoir dépenser quelques sous dans de la peinture, la blonde eut néanmoins droit à une bonne longue liste de boutique censés être « sympas ». Bien qu'il y en avait où elle doutait un peu, la sélection semblait variée en tout cas. Et c'est partii !!

____________________________


Le plan de la tente en main, je suçais nerveusement ma sucette. J'avais un peu fait le tour de ce qui pourra se révéler être intéressant, l'autre jour, mais concernant la place dont on disposait... Comment en tirer le meilleur avantage ? Seul une tente sera à notre disposition. Des tables et des chaises se retrouveront donc inévitablement à l'extérieur du barum. Puis ensuite, l'idéale serait donc d'avoir un parquet de jardin ou une espèce d'estrade en bois. Car poser tout ça directement sur du gazon, pas tout le monde apprécierait. À demander à Gaston. Par contre, il faudra essayer de ne pas trop s'incruster dans les décors, et profiter de ceux déjà existants, comme les fontaines...
Un brouhaha éclata soudainement dans la salle commune, manquant de me faire sursauter. Puis la surprise passé, je réalisai ce qui se passait. La Cap'taine avait accepté ! Mes lèvres se fendirent en un sourire, sans pour autant laissé retomber la sucrerie qui se trouvait dans ma bouche. Je frappai dans les mains de la première Pyroli que j'aperçus. Faith, en d'autres termes. Oui, la princesse du premier jour complètement perdue. Highfive ! Le prochain objectif, les sacs. Je filai sans tarder dans ma chambre pour ressortir mon sac de sport, servant de sac de voyage aussi. Je laissai cependant mes sac à dos sur le sol de ma chambre. Ils étaient bien trop petits. Bon, ça suffira, sûrement. Enfin, je l'espérais.

Quand nous arrivâmes en ville, dès que nous déposâmes un pied à terre, je filai en vitesse dans une direction, sans plus attendre. Je me remémorai ce que j'avais parcouru l'autre jour, tout en me récapitulant ce que je devrais acheter. Concentrée dans ma réflexion, je faillis ne par apercevoir la petite ruelle que j'était censée emprunter.
Je me stoppai net avant de changer de sens. À droite.

À vrai dire, je n'avais pas vraiment idée précises pour cette décoration. Après un passage dans le café où travaille Almad, cependant, elle réussit à nous prêter des parasols. Bien rouge. Rouge comme les Pyrolis. Il y en avait cinq, et autant dire que ce n'était le plus facile à transporter. Je sortis une sphère bicolore de ma poche et fit appel à Gum'. Dis... Tu me transportes ça au dortoir... S'il-te-plaît ? Silence. Bataille du regard. Finalement, il acquiesça. Faisant léviter le pack de parasol et les poids qui allaient avec, il s'envola au-dessus de la ville. Au moins, on avait une couleur maintenant. Du rouge.

Achats du jour :
- 1 rouleau de nappe
- 4 fois 20m2 de tissus voile
- 1 pack de papiers de couleurs
- 1 pack d'assiette en plastique
- 1 bobine de fil
- 3 pack de miroirs autocollants en forme d'étoile à quatre branches
- 4 plateaux de services rouges, basique
- 1 pack de 8 de feuilles adhésives noires
- 2 rouleaux de 6m de ruban en satin rouge
- 2 rouleaux de 6m de ruban en satin blanc
- 25 lanternes divers en réduction
- 5 pack de 6 bougies rouges XL
- 1 pack de 25 bougies avec supports en verre
- 1 bombe de peinture noire mat
- 1 bombe de peinture noire pailleté
- 20 mini pots de fleurs
- 2 bouquets de fleurs
- 2 vase hauts en verre

Bon, autant dire que ce ne fut pas facile de transporter tout ça seule. Ce qui posais principalement problème était les lanternes ainsi que les vases qui devait faire un mètre de haut. Je devais avoir parcourus cinq ou six boutiques diverses au moins, et le tout, sans pause. Ouais, parce qu'il y aura encore du boulot après. Finalement, je passai dans une boutique de meuble le plus proche pour leur acheter un grand cornet. Problème résolu.

Dès que nous fûmes de retour au campus, après avoir monopoliser un bus entier avec tous nos commissions, je filai avec les lanternes et ma sélection de peinture noire dans l'atelier d'Audrey que j'avais décidé d'emprunter pour la soirée. Du moins, jusqu'à ce que je sois contrainte à aller préparer ces fichus tartes. Gum', qui avait déposé les parasols dans la cuisine depuis longtemps déjà, me rejoignis. Il m'aida à disposer les lanternes de divers couleurs sur un morceau de tissus de protection. Puis je sortis les bombes. C'est parti pour peinturlurer le tout ! Gum, ouvre-moi les fenêtres des lanternes, steuplaît. Je parti sélectionner un pinceau  pour m'aider à répandre la couleur dans les derniers recoins. Après une petite heure, les lanternes étaient majoritairement prêtes. Il ne restait plus qu'à attendre qu'elles ne sèchent et le lendemain il faudra encore que je me bouge pour toutes les préparer. OH MERDE. Les fleurs. Je courrai dans la cuisine pour les retrouver. Elles avaient déjà été placées dans les vases remplis. Je poussai un soupire de soulagement. Puis, je les déplaçai dans l'atelier aussi. J'amenai une bande de tissu voile à Faith pour qu'elle me découpe quelques morceaux que j'utilisai ensuite pour décorer les vases. Alors que je sortis le ruban satin rouge pour continuer la décoration, Aileen passa la tête dans l'ouverture de la porte pour me dire qu'on avait besoin de moi en cuisine. En grognant, je quittai à contre coeur les lieux.

« Farine ? Chocolat ? Lait ? J-.. MAIS T'AS MIS TROP DE SUCRE !! » « C'est pas grave, c'est pas ça qui va ruiner la recette. Coupe mieux les pommes plutôt. » « Les fiiiiiilles, on allume comment le four ? » « MAIS TU SERS À RIEN BORDEL » « Euh... Il y a pas eu un court-circuit, là ? » « Non, tu n'as juste pas allumé le mixeur. Faut tourner le bouton en plus de le brancher. Et puis les lumières ne se sont pas éteintes. » « Ah, mais je le savais, bien sûre, ah ah... » « OÙ SONT PASSÉ LES MOULES À CUPCAKE ? » « DANS TON CUL. » « Ferme-la. » « On a plus de fouet les filles ! » « Il n'en reste pas dans le placard là-bas ? » « Dis pas n'importe quoi, c'est les pailles là en haut. » « À bah ça sera parfait alors ! » « Bien sûre... »
C'est dans un joyeux tintamarre que la préparation des pâtisseries se firent, donc. Et tout ça sous la direction d'Astrée bien que... Voilà. La nuit se mit peu à peu en place. Ils eut quelques plats carbonisés, mais la plupart se passa bien. Une douce odeur alléchante planait autour du réfectoire.

Les yeux tenant à peine ouvert, je retournai dans l'atelier de la folle après avoir négocier avec Gaston un parquet pour le jardin. Où était passée Audrey ? Aucune idée. En tout cas, je dus me contenir pour ne pas me faire distraire par les armes qui étaient disposées dans toute la zone. J'allumai l'ordinateur du coin et parcouru quelques sites pour trouver un logo représentant un Pyroli. Impression... Puis je reportai le tout sur les feuilles adhésives, Gummy m'aidant dans ma tâche. Découpages, puis collage sur les plateaux. Pas trop à gauche, trop à droit, pas trop haut. Pas d'ondulation. Finalement, je réussis à les coller correctement. J'observai mon oeuvre. Des plateaux rouge avec la silhouette d'un Pyroli au milieu. Ça rendait bien.
Next, les pliages.
On entendait les cri des Noafrang. La lune trônait fièrement dans le ciel parsemé de paillettes lumineuses. Plier en diagonal, faire rejoindre les deux coins.... Les minutes passaient. Finalement, je me retrouvai avec une quinzaine de fleur de lotus en papier rouge ou blanc. Je dus faire patience pour découper les feuilles puis tenter de leur donner la forme de... Feuille. Une fois tout cela fait, je les fixai sur les assiettes en plastique. Au centre des pétales, je déposai une bougie dans le support en verre prévu à cet effet. Je fouillai ensuite un peu les armoires pour trouver une bombe de verni pour papier. Un dernier pshit, et le tout fut près. Je m'étalai sur le sol, épuisée. La journée de demain ne sera pas de tout repos non plus. Le couvre-feu était d'ailleurs déjà passé depuis plusieurs heures. Je grimaçai en m'apercevant qu'il était déjà deux heures et demi du matin. Mon sommeil paisible était déjà mort.

Fichu réveil interne. Quatre heures et quart. J'étais crevée, c'était le cas de la dire, mais le sommeil s'était envolé. Tant pis, je ferai une sieste cet après-midi. Telle une zombie, je me dirigeai vers la salle de bain. Aileen ne tarda pas à débarquer à son tour aussi. La saluant d'une voix endormie, je continuai ma toilette.
Je me passai la tête sous l'eau froide. Mes yeux s'ouvrirent. Dix minutes plus tard, prête, je patientai dans la salle commune en grignotant des biscottes. Quand la brune débarqua, je pris les deux-trois personnes volontaires pour leur confier les trois bandes restantes de tissus voile et leur demandai de la accrocher au plafond de la tente quand cette dernière sera mise en place. Je leur donnai également les miroirs fantaisie que je leur expliquai comme devant être accrochés au tissus. Je continuai en leur disant qu'en attendant, elle pouvait nettoyer les fontaines. Je m'excusai de ne pas pouvoir apporter ma patte à cette tâche. Puis je m'en allai, pour continuer mon travail là où je l'avais laissé la veille. Terminant de décoré les vases qui furent entourer délicatement d'une voile blanche et de ruban rouge, je les déplaçai dans le parc. Je disposai les fleurs dans les quelques fontaines du parc le plus proche de notre barnum et constatai qu'elles flottaient à merveille. Puis je retournai dans l'atelier, ressortant les rubans, pour cette fois-ci entourer les lanternes. Elles n'étaient pas complètement secs, je grimaçai. Il y en avait des sphériques, des cubiques, des en forme de rectangle, etc. Je repérai les quelques uns plus ou moins sec et tentai de les décorer avec les rubans. Attendant en priant que le reste soit prêt avant huit heure aussi, je partis dans le débarras de Gaston pour sortir des  piliers en bois qu'il avait en réserve. Gum' m'aida à transporter les sac de dalles en bois aussi. Arrivée, la tente prenais déjà plus ou moins forme. Je saluai celles qui bossaient dessus appelai celle que j'avais sous mon bras pour placer les piliers au sol ainsi que les dalles. Je leur confiai ensuite les rouleau de nappe ainsi qu'une paire de ciseau pour recouvrir les tables qui commençaient à arriver peu à peu. Comme une idiote, je leur avais demandé un peu plus tôt quelque chose de pas faisable. Les bandes de tissus avaient été restés à côté, avec les miroirs. Mais bon, le barnum ne devrait pas tarder à être installé. Je leur laissai à leur première tâches et retournai dans l'atelier.

Je fixai ces lanternes. Après réflexion, tant pis. Elles collaient encore un peu, mais ce n'était pas si grave. J'entourai leur toit de ruban comme j'avais fais avec les autres, après avoir déposé une grande bougie rouge à l'intérieur. Puis je passai un coup de fil aux autres pour demander de l'aide pour les transporter. Deux filles débarquèrent peu après. Puis les lanternes furent déposées entre les piliers en bois. J'aidai ensuite pour terminer d'accrocher les bannières et sortis les déchets qui flottaient dans les fontaines ainsi que dans le parc en général.

Les nappes rouges et blanches avaient été superposés sur chaque table au milieu desquelles trônaient un pot de fleur miniatures, ne devant pas faire plus que dix centimètres de haut. Au toit du barnum étaient accrochées trois larges bande de voile parsemés de miroirs, éclairant alors la zone du café. L'espace avait été recouvert de dalles en bois, formant un parquet éphémère et apportant au stand un petit effet rustique. Sur la table principale où était déposé la plupart des affaires, se trouvait les plateau de services décorés au nom des Pyrolis. Puis à l'entrée de la tente en question, trônaient deux vases étroits mais haut, décoré de voile et de ruban lui donnant un effet de légèreté. En observant plus précisément, on pouvait apercevoir les paillettes nager dans l'eau qui maintenaient en vie les quelques fleurs qui étaient plantées dans le récipient. Derrière l'entrée, s'étendaient une grande terrasse où étaient ouverts des parasols rouges flamboyant. Finalement, tout l'espace du café était délimité par des piliers en bois allongés sur le sol, qui était chacun séparé d'une lanterne différente, au métal noir dont le haut était décoré d'un morceau de ruban. À l'intérieur de ces derniers, trônait pour chacun une bougie, soir rouge, soit blanche. Enfin, pour accéder à ce petit coin de détente, vous passerez par le parc, où de petites fontaines se situeront un peu n'importe où. Dans le bassin de ces dernier, flottaient des fleurs de lotus, en papier.

Hope se laissa tomber sur le gazon. Fini. Terminé. À l'heure. Aileen les félicita. La blondinette ne s'était cependant pas encore préparée pour son costume. Usant de ses dernières forces, elle prit le chemin de retour pour le dortoir.


Dernière édition par Hope Spettell le Mar 23 Sep - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 25
Jetons : 84
Points d'Expériences : 586

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Lun 22 Sep - 18:05


 
 ❝ La fiesta Pyrolia ❞
 
feat. Les Amazones

 


Encore une fois, Astrée va découvrir que l'Académie Pokemon de Lansat lui réserve bien des surprises en cette rentrée qui s'éloigne petit à petit et non des moindres. Encore une fois, ce n'est pas une sortie capture, ou bien une fouille dans les Bois de Brume, ni même une mission en compagnie d'autres étudiants. Non, l’événement qui attend la jeune femme du Bourg-Palette est tout autre et s'il est moins dangereux sur le papier, il ne sera pas pour autant dénuer de la moindre dose d'action et ce, bien au contraire. Les portes ouvertes de l'école ont lieu très bientôt, dans à peine moins d'une journée et aujourd'hui, ça va se transformer en une après-midi à courir dans tout les rayons du centre-commercial, dans le but de rassembler tout le nécessaire à la bonne réussite du stand des Pyrolis. Après tout, ce ne sont pas de simples portes ouvertes qui attendront tous les curieux, ainsi que sans doute les parents des élèves qui voudront voir dans quoi leurs enfants se trouve. La direction de l'établissement a prise la décision d'organiser entre les différents Dortoirs, une compétition pour juger de qui sera le plus apte à faire le meilleur travail d'équipe, en montant un stand dans une zone de l'Académie. En l’occurrence, pour les élèves du Dortoir de feu, c'est le parc, ce qui laisse une zone suffisamment grande pour faire quelque chose de très bien.

Si elle n'est pas encore dans la salle commune avec ses amies, Astrée n'est pas bien loin, puisqu'elle est dans sa chambre, préparant le plus de sacs possibles. Avec tout ce qu'elles vont devoir acheter, le moindre bagage pourra se révéler une aide précieuse dans l'accomplissement des nombreuses courses à venir. C'est quand elle entend plusieurs bruits non loin de sa pièce de repos qu'elle ose sortir sa tête, en ouvrant un peu la porte. C'est Aileen, qui a été élue préfète cette année, qui semble être à l'origine du brouhaha et rien qu'en l’apercevant rapidement, Astrée se mordille la lèvre inférieure et retourne illico presto dans sa chambre, quand même heureuse d'entendre que la Général Jackie a donnée son accord pour ne pas avoir à courir dès cinq heures du matin demain et permettre ainsi une bien meilleure organisation du stand. Quoi qu'il en soit, la fille que la scientifique aurait bien aimée voir venir chez elle cette été, a fait son effet sur la miss Harper, qui prend son temps pour sortir, ne voulant pas que l'on puisse l’apercevoir le rouge aux joues.

Elle finit quand meme par rejoindre ses camarades, se demandant si Hope et Djelly, une avec qui elle a perdu du temps à cause de parfaits boulets cet été, l'autre étant la première des Pyrolis avec qui, Astrée a fait une mission depuis le début de cette nouvelle année scolaire. Il y a aussi Audrey. C'est une assez bonne mécanicienne, étant donné que c'est elle qui a réalisée les deux commandes de la scientifique. Qu'importe si elle ne les trouve pas de suite, après tout, elles seront elles aussi présentes pour le stand. Astrée ira les voir à ce moment. Pour l'heure, la troupe d'Amazones se met en route vers la ville. Il n'est guère simple de suivre du regard une personne précise dans une foule pareil et pourtant, la fille Harper ne détache pas le sien d'Aileen, se demandant ce que la préfère va dire une fois sur place, car il est peu probable qu'elle laisse ses guerrières partirent n'importe comment. Déjà qu'Astrée est persuadée que Jackie offrira une séance surprises à ses filles pour remplacer celle de demain, mais si en plus, y en a qui font les folles aujourd'hui... Enfin bon, comme prévu, Aileen prend la parole et juché sur l'une des épaules d'Atlas, son Rhinoferos, ce qui fait ressortir Astrée du groupe d'élèves, elle écoute chaque mot. Est surprise quand Aileen la nomme responsable des courses pour la cuisine et de la cuisine en rentrant. Elle sifflote mentalement, lève le visage au ciel, puis se dresse de toute sa hauteur sur l'épaule d'Atlas et regarde les Pyrolis, ainsi que la préfète qui s'éloigne pour les frigos.

Bon les filles. Nous n'avons pas beaucoup de temps si l'on veut que tout soit prêt en temps et en heure. Théandras, tu t'occuperas des courses pour les ingrédients à tarte et cupcake, j'vais t'envoyée une liste sur ton Ipok. Chiho je te fais confiance pour les boissons. Je vais me charger des petits-fours et des toasts. Hope va se charger des décorations. Faith de tissus je crois. Que chacune des personnes que je viens de cité prennent avec elle un groupe de Pyroli et file sans tarder. Plus vite nous terminons les courses, plus vite nous passons à la suite et à la cuisine

Elle descend finalement d'Atlas, puis prend avec elle plusieurs de ses camarades pour se diriger vers le centre-commercial, sachant par avance qu'elle y trouvera tout le nécessaire pour la cuisine. Après tout, ce n'est pas sans raison qu'Aileen a désignée la scientifique pour prendre la tête de la cuisine et elle compte bien faire ce qu'il faut pour la satisfaire... Enfin, satisfaire tous le monde que l'on se comprenne bien. Quoi qu'il en soit et comme prévu, il ne faut pas bien longtemps à la fille de Bourg-Palette pour trouver le nécessaire inscrit sur sa liste. Ce n'est pas elle qui fera les toasts et compagnie, mais voilà, ce n'est pas pour autant qu'elle prend des produits de mauvaises qualités, bien au contraire. Le top du top, histoire de s'attirer les faveurs des visiteurs et que Pyroli écrase les cinq insectes. Celles qui sont venues avec la fille Harper se retrouve bien vite les bras trop charger, mais tenant le coup, sans doute par crainte de Jackie, d'Aileen ou d'Astrée, qui sait ? Quoi qu'il en soit, heureuse de ses multiples trouvailles, elle rentre avec les autres vers l'Académie Pokemon.

Une fois dans les cuisines, Astrée prend encore de la voix pour donner les directives et tous le monde s'active. Elle n'est pas mécontente de voir que même les demoiselles les moins douées en cuisine font le possible pour ne pas faire foirer cet objectif et c'est dans la joie et la bonne humeur que la scientifique se met elle aussi au boulot, des heures durant, pour s'assurer que ses petits cupcakes soient les plus parfaits que l'on pourra trouver durant cette journée de portes ouvertes. Certes, elle n'est pas une pâtissière parfaite, mais au moins, avec l'aide des autres filles et une forte dose de concentration, ce n'est pas si ardu que ça que de réaliser des gâteaux qui pourront plaire à un maximum de personnes. Quand elle pose une dernière fraise en sucre sur le dernier cupcake, c'est un sourire large sur le visage qu'Astrée remercie les Pyrolis encore présents. Tous le monde participent aux divers rangements, puis directions des activités sans doute plus reposantes, tout en se préparant au lendemain. Le stand est vraiment magnifique. Les fontaines, les décorations, tout est parfaitement installés pour attirer le regard des curieux et Astrée se mordille les lèvres, croisant les doigts pour que sa cuisine ne fasse pas tout capoter.

Il est temps de souffler un peu. Après une journée forte en action, un peu de repos ne fera pas de mal à Astrée, surtout avec ce qui attend les Pyroli le lendemain et les vérifications de dernières minutes, pour s'assurer que le stand ne manquera de rien. Elle rentre en marchant doucement vers son dortoir, se laissant glisser sur son lit pour fixer des yeux le plafond. Elle sourit, sans vraiment savoir pourquoi. Sans doute que si se déguiser et passer autant de temps sur autre chose que des recherches, permet à la scientifique de prendre un bon bol d'air dans sa jeune carrière. Quoi qu'il en soit, elle s'endort le cœur léger. Elle ne fait pas de songe cette nuit, mais en se réveillant,  la demoiselle se sent en pleine forme, ce qui est bon signe. Elle enfile la tenue préparée avec soin, pour lui permettre de ressembler un maximum à Melty Potts. Ce qui n'es par chance, pas compliqué vu que la référente des Mentali ne porte pas de tenues trop anormales.

Astrée Potts quitte donc sa chambre et son dortoir, pour rejoindre le stand dans le grand parc de l'Académie. Avec les regards avisés des autres élèves, elle vérifie le moindre détail, puis attend avec patience que les premiers curieux ne viennent voir ce que les Amazones de Jackie ont préparées de bon à déguster. Elle ignore ce que les autres étudiants ont fait comme stand, mais qu'importe, dès la première vague, dans son rôle de serveuse un peu boulette sur les bords. Si elle fait attention à ne pas tout casser, la miss Harper fait mine de renverser un verre, le rattrapant de justesse, avant de servir les gens, parfois amusés, parfois agacés, mais c'est le jeu.

Un bip et une vibration dans la sacoche de la scientifique. Astrée en tire son Ipok pour lire le message que la direction vient de lui envoyer et elle n'y croit pas à la première lecture, se forçant à une seconde pour s'assurer d'avoir bien lu. C'est la troisième qui lui fait bel et bien comprendre qu'avec tout ce qu'elle a fait depuis le début de l'année et avec ses multiples activités depuis son inscription tout simplement, elle mérite enfin le passage au grade Un chez les scientifiques, faisant d'elle une chercheuse pokemon apprentie officielle. Rien de tel pour parfaite ce début de matinée et elle laisse sa joie prendre forme avec des petits sauts, prenant dans ses bras les Pyrolis passant par là en expliquant ce qu'elle vient de recevoir. Dans sa fougue, elle ne se rend pas vraiment compte de qui elle prend rapidement contre elle, mais quand elle remarque Aileen si près d'elle, elle ne peut retenir son visage de devenir plus rouge qu'une baie Tamato et bafouillant une excuse, plutôt qu'une explication, Astrée recule bien vite et dans un sens, est soulager de voir ses parents arrivés parmi la foule, son père accompagner de sa Givrali, pendant que sa mère est avec son Pitrouille. Oui, cela se voit qu'ils sont tous les deux originaires de Bourg-Palette...
 
 
@Eques sur Never-Utopia


Dernière édition par Astrée Harper le Jeu 25 Sep - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t605-astree-harper-pour-vous-servir-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t753-astree-harper-pyroli#6498
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Mar 23 Sep - 12:19

Un stand pour les journées portes ouvertes d'une école. Le genre de truc auquel Theandras n'aurait jamais pensé participer un jour. Et pourtant elle était là, au milieu des autres Pyrolis, à attendre le retour de leur préfète qui devait leur annoncer si Jackie-chan leur permettait de sécher pour monter leur stand ou pas. Fatiguée d'attendre depuis cinq minutes sans rien faire, elle émit un claquement de langue impatient en remuant un peu dans son siège. Pourquoi n'avait-elle pas décidé d'aller patienter ailleurs ? Sur ses genoux, Evoli s'était assoupi. Elle pouvait même pas se lever, sérieux... Elle se sentait coincée, enchaînée et n'avait qu'une envie : bouger. Ce n'est que lorsque Aileen entra dans le dortoir que le pokémon accepta de se réveiller et d'aller se positionner sur l'accoudoir tandis que sa dresseuse plaçait gracieusement ses deux pieds sur le fauteuil, l'air comme souvent d'assez mauvaise humeur. C'était le cas depuis la rentrée : elle était passée d'une vie libre de gamine à la tête d'un gang, passant ses journées à courir les rues à la recherche d'un mauvais coup et à présent, elle était enfermée dans cette école, encadrée, obligée de faire ce qu'on lui demandait et donc plus chef du tout, plus libre non plus. Elle savait pourquoi elle était ici, ce qu'elle avait fait et avait d'abord trouvé cette école comme une chance de se racheter et d'évoluer de manière légale et officielle avec des pokémons, mais cette vie lui paraissait en réalité passablement ennuyeuse.

La militaire à la retraite avait apparemment consenti à ce que ses petits enfants s'occupent avec le plus grand sérieux de l'événement scolaire plutôt que d'aller se défouler comme d'habitude. Génial... étonnamment, l'entraînement du matin était l'un des trucs qui plaisait le plus à Theandras ici : il était exténuant, mais justement, tandis qu'elle faisait travailler ses muscles et son souffle, elle arrivait à ne penser à rien d'autre. Elle ne partageait pas vraiment la joie de ses camarades.

La préfète du dortoir donna ensuite ses directive et elle échangea un regard avec Evoli. Pour une fois, le pokémon avait l'air quelque peu dépité : il n'avait aucune envie de ressembler au Crapustule du professeur qu'elle incarnerait. Elle se leva pour aller chercher les sacs. Du shopping entre filles... cool. Etant là depuis quelques semaines, elle avait à peu près réussi à connaître les noms de toutes les pyrolis mais n'avait encore pris le temps de vraiment connaître aucun d'entre elles. Elles les suivit malgré tout en ville et voulu les imiter quand la plupart firent rentrer leurs pokémons dans leurs pokéballs mais Evoli se décala au dernier moment en la regardant avec son air impassible. Bon, d'accord. Elle rangea la pokéball et se baissa pour prendre le pokémon dans ses bras, qu'au moins il reste près d'elle. Si des méchants voleurs de pokémons venaient à apparaître, elle aurait toujours ses pieds pour se défendre. Et puis pour avoir elle-même pratiqué cet art, elle savait qu'un groupe en pleine journée et à la vue de tous avaient peu de chance d'être attaqué... du moins elle l'espérait.

Aileen se fit remarquer en montant sur une fontaine pour faire son spitch. Si tôt celui ci terminé, elle part de son côté et Theandras se tourne avec les autres vers Astrée, juchée sur son Rhinoféros. Drôle d'estrade...

Tartes et Cupcakes... tout cela lui donnait faim. Après avoir acquiescé, elle se dirigea vers le centre commercial et se mit en quête de ce qu'il lui fallait, se dirigeant directement vers les pâtes à tarte. Lorsqu'elle tendit la main pour en choisir une, elle sentit Evoli lui mordre l'autre.

« Aïe ! »

Surprise, elle se tourna vers son pokémon qui lui renvoya un regard sévère.

« Quoi ? »

La boule de poils s'enfuit alors de ses bras et se mit à courir dans le supermarché et elle partit à sa poursuite.

« Eh ! Reviens ici, sale bête ! »

Elle finit par le rattraper et le repris aussitôt dans ses bras, de peur que quelqu'un d'autre ne le fasse avant elle. Elle repris son souffle, se rendant compte qu'elle n'avait jamais eu aussi peur. Autour d'elle, les gens la regardaient bizarrement. Ils devaient la prendre pour une voleuse de pokémons... pas qu'ils avaient entièrement tord, mais cela faisait à présent partie de son passé.  Elle décida de ne pas en tenir compte et tourna vers Evoli un regard fâché :

« Mais qu'est-ce qui t'a pris ? »

Le pokémon ayant repris son calme habituel la regarda, puis regarda le rayon devant lequel ils s'étaient arrêtés. De la farine. Mue par un doute, elle regarda son ipok.

« Quoi ? Faut faire la pâte soi-même ??? »

Bah tiens, rester un peu plus longtemps en cuisine... elle pris ce qu'il lui fallait en farine et alla chercher le reste.

De retour, elle se mis au travail. À la fin de la journée, cupcakes et tartes pour tous les goûts s'étalaient devant elle. Elle n'aimait pas faire la cuisine mais n'était pas trop mauvaise pour autant. Elle essaya au possible de cacher la fierté que lui inspirait son travail. Pas question que les autres la voient comme « madame tartes » !


----------------------------------

Par habitude, Theandras ouvra les yeux à 4h30 du matin. Elle n'avait toujours pas acheté de réveil. Pour quoi faire quand on en avait un vivant à domicile ? Evoli dormait encore ou du moins faisait semblant de dormir. Elle en profita pour se changer, enfilant son costume. Par Palkia, ce que c'était étroit et pas confortable par rapport à ses vêtements habituels ! Elle fit quelque mouvement avec dans l'espoir de s'y habituer plus facilement et faillit pousser un cris en se regardant dans la glace : mais c'est qu'elle ressemblait presque à une fille ! Comment Heartnett acceptait-il de s'habiller ainsi ?

Elle pris quelques secondes pour se reprendre et fit de grands mouvements devant la glace pour s'entraîner. Elle ressemblait peut être plus à un clown qu'à une diva, mais jugea qu'elle n'était pas si loin du compte. Elle continua quelques instant, se prenant au jeu, et s'arrêta quand elle se rendit compte qu'elle était observée. Lorsqu'elle se tourna vers lui, les poils d'Evoli se hérissèrent  et il s'empressa de retourner faire semblant de dormir. Un sourire malicieux apparu sur les lèvres de la dresseuse : trop tard, petite boule de poils... Au moment où elle se jeta sur lui, il s'échappa en poussant un petit cri et se fut le début d'une grande course poursuite dans la chambre, qui se termina lorsque, ouvrant la porte par mégarde, ils tombèrent tous les deux dans le couloir. Un sourire effleura à nouveau les lèvres de Theandras : attrapé ! Elle le teint bien fort dans l'une de ses mains, refermant la porte de l'autre tandis que le pokémon poussait un gémissement dont la traduction serait sans doute : « S'il vous plaît, quelqu'un... aidez-moi ! »

Quelques minutes plus tard, ils étaient tous les deux dans la salle commune, Theandras calmement posée dans un fauteuil, dans une attitude qui rappelait plus celle du professeur qu'elle incarnait (les rares fois où il était assis, bien sûr) que la sienne, déjà totalement dans son rôle et Evoli à côté, déguisé en Crapustule et l'air de fort mauvaise humeur et la boudant de manière exemplaire. Les rôles semblaient  totalement inversés par rapport à d'habitude.

Aileen ne tarda pas à arriver et à leur annoncer le programme des préparations, ce qui contre toute attente be fit aucunement plonger l'humeur de l'ex racaille. Au contraire, la pâle imitation de leur référente lui tira un très léger sourire. Aussitôt, elle se leva et invita Evoli à les suivre. Le pokémon lui tourna le dos et ne bougea pas. Elle le pris donc de force et le descendit jusqu'à l'endroit où elles passeraient la matinée. Là, il fila dans un coin et n'en bougea pas jusqu'à la fin des opérations. Pendant ce temps, sa dresseuse s'activait, aidant à monter le stand et y prenant plus plaisir que ce à quoi elle s'attendait. Ce travail, légèrement physique, lui convenait. Ensuite, elle aida Aileen à mettre tables, chaises, couverts et nouriture en place, imitant la démarche de Heartnett. Elle ne voudrait jamais l'avouer, mais elle commençait à bien s'amuser. À huit, heures, les préparations étaient terminées et leur travail faisait plutôt plaisir à voir.

Evoli, l'air toujours aussi mécontent, rejoignit le stand et se rassit, à nouveau l'air décidé  ne pas bouger tandis que les filles se préparaient à recevoir les visiteurs, qui ne tardèrent pas. Theandras sortit de la zone du stand et choisit une fille au hasard et  se plaça juste devant elle pour lui faire une grande  révérence et lui offrir l'une des roses dont elle avait rempli un sac et inviter son groupe à venir les voir:

"Fantastiques visiteurs, nous ferez vous l'iiiiiiiimmence joie de venir visiter notre magnifique stand?"

Wow! Elle ne croyais elle-même pas à sa performance!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Mer 24 Sep - 22:56


La veille

La journée porte ouverte arrivait à grand pas, et pour une fois on avait enfin confier à Faith une mission qu'elle pourrait remplir sans avoir à courir dans tous les sens comme une folle à 5h du matin.
Comme chaque matin depuis sa rentré, Faith se leva dans les alentours de 4h, ce qui était toujours inuhumain pour elle. Voulant laisser son Korillon profiter au maximum elle se prépara dans un silence de mort. Une fois la tenue de sport enfilée, elle se regarda dans une glace horrifiée. Comment quelqu'un d'humain pouvait accepter de porter ce vulgaire bout de tissu qui colle autant au corps, déprimant une fois de plus Faith réveilla Grelot et tout en le tenant dans ses bras, la jeune pyroli se dirigea vers la salle commune en trainant des pieds. Ne voulant pas être remarquée par les autres elle se faufilla au fond de la salle, n'écoutant pas un traitre mot de ce que la préfète disait, la jeune fille entama un paquet de bonbon et en tendit un à son pokemon. Soudainement un brouhaha digne des plus grand et des plus gros des bouhabam se fit entendre et fit sursauter le Korillon qui appeuré se blottit contre Faith. Cherchant à comprendre ce qu'il se passait elle tira le haut, toute timide, de la pyroli la plus proche afin de lui faire signe .
D'après ce qu'elle avait retenu des jours précédents il s'agissait très probablement de Hope et après une brève explication des étoiles apparurent dans les yeux de Faith, puis dans un cris de joie elle répondit au hightfive qui lui était proposé mais se rendant compte de ce qu'elle avait fait, elle rougit et regarda ailleurs attrapant de nouveau Grelot dans ses bras. La tâche qui lui était assignée n'était on ne peut plus simple, faire les déguisements pour les pokemon et s'occuper de tout ce qui est retouche de tissu en tout genre. Une journée était amplement suffisant pour elle.

Lorsque le dortoir s'en alla en ville, Faith les suivit lentement mais cette fois correctement habillée, Robe dans le style lolita, botte en cuir noir, collant bicolor noir et violet, et enfin son Korillon qui tenait sur le haut de son crâne. Les rumeurs disaient qu'il y avait des voleurs de pokemon dans les parages mais bon, qui serait fou au point d'attaquer les sbires de cette folle de Général Jackie ? Musique à fond dans les oreilles et sucette en bouche elle alla en direction des boutiques qu'elle avait repérer à son arrivée sur l'île, à la tête d'un groupe de pyroli, elle partit en quête de trésor dans ces magasins au vitrine pleine à craquer. La liste de course était simple, prendre un maximum de tissu afin de pouvoir faire tous les déguisements et trouver un moyen de diminuer au maximum le coût. Pour le matériel, Faith avait tout dans sa chambre, après tout elle ne pouvait rentrer chez elle que pendant les vacances d'été. Tout se passa bien jusqu'au passage en caisse, il fallait trouver un moyen de négocier le prix. Après un bon petit moment, le gérant du magasin accepta de tout faire à moitier prix. Une fois cette épopée terminée, le petit groupe rentra avec les autres pyroli, chargées à bloc avec divers tissus, fils, et autres matières necessaire à la réalisation des déguisements.

Bien que le trajet était long la journée venait à peine de commencer et il fallait à tout prix que les tenues soit prêtes pour le lendemain. Au lieu de commencer à tout ranger afin de ne pas se perdre dans la masse de tissu Faith ordonna timidement à celles qui était chargées de travailler avec elle de partir en vitesse chercher les pokemon qui allait subir cette tranformation. La première fille était revenue avec un abo, d'après ce qui était dit, devait se faire transformer en steelix. Faith comença à prendre les mesures necessaires et petit à petit d'autre pyroli arrivèrent avec les pokemon requis. Une fois le tour d'abo terminé il fallait maintenant s'occuper d'un marisson, si ce que disait le papier était juste on aurait le droit à un mini noadkoko, rien que de s'imaginer le petit pokemon en noadkoko fit fondre la coordinatrice et elle s'attaqua avec joie aux mesures du petit pokemon.  Maintenant c'était au tour de son petit Grelot, cependant son "inspection" ne dura qu'un instant, Faith n'aurait pas besoin de tissu pour préparer le déguisement du korillon, un peu de latex liquide par-ci par-là et on pourrait presque avoir l'illusion d'avoir un mini-grotadmorv. Laissant le Korillon monter sur sa tête, Faith fit signe au petit mysdibule d'Aileen d'approcher. Le pokemon obéit et arriva près de la coordinatrice afin de la laisser prendre les mesures. Elle répéta cette même opération avec un otaria qui devait ressembler au Lamantine de la terrifiante Jackie, avec un vigoroth qui devait avoir l'air d'un monaflémit et un evoli qui devait avoir l'air d'un crapustule, rien de bien compliqué en somme pour les deux derniers. Laissant les pokemon dans une sale à part, Faith s'isola avec quelques autres pyroli dans une pièce à part pour préparer les costumes.

Après moultes coups de ciseaux, de doigts piqués à cause d'erreurs d'innatentions et de paquets de bonbon, les filles sortirent épuisée de l'atelier, les pokemon étaient toujours là et semblait impatients de voir leurs déguisements. Chaque pyroli s'occupa d'un pokemon différent pour le leur enfiler. Faith tomba de nouveau sur le mysdibule qui semblait impatiente de voir ceux à quoi elle allait ressembler. Lorsque la coordinatrice lui tendit le costume de relicanth, des étoiles apparurent dans ses yeux et elle tendit ses petits bras vers le chef-d'oeuvre comme un enfant ferait en voyant un cadeau. Quelques minutes plus tards, tous les pokemons était enfin prêts, tous les déguisements leur allaient à la perfection et bien que quelques uns semblait plus qu'heureux, d'autres avait un air dépité.

_________________________________________________

Jour-J

Faith se réveilla de son propre chef dans ls alentours de 4h du matin. La journée porte ouverte c'est aujourd'hui, et c'est aujourd'hui où il fallait se donner à 200%. Etant bien en avance, elle laissa dormir Grelot le temps qu'elle se prépare lentement, sans faire trop de bruit afin de ne pas réveiller tout le dortoir. Alors qu'elle se trouvait face à son cosplay de Madame Jauplain, la professeur d'éthnologie et de biologie. Le rôle qu'elle allait jouer collait parfaitement au caractère de la coordinatrice. S'extasier sur tous les pokemon qu'elle croisera, ça aurait très probablement été sa réaction normale puisqu'elle ne connait que les pokemon de la région d'Hoenn. Une fois le costume enfilé, elle réveilla doucement le korillon et le prit dans ses bras, un sac en plastique remplit de cosmétique et des bannières demandées la veille.

"Désolée mon grand mais tu es le seul auquel je n'ai pas fais de déguisement et je ne peux te le faire que maintenant."

Se dirigeant lentement dans la salle commune, elle jetta un coup d'oeil aux environ. Tout était là, prêt à être mis en place pour faire un magnifique Café. Si avec ça elles n'attiraient pas les clients c'est qu'il y à un problème. Une fois que Faith trouva un miroir, elle déposa le Korillon devant et sortit tout son attirail. Alors qu'elle commençait a préparer le mélange, Grelot fit une drôle de tête, ce drôle de mélange ne devait pas lui inspirer confiance mais lorsque la coordinatrice étala le latex liquide sur tout le corps du pokemon et fit en sorte de faire ce qui pourrait ressembler à des bourlets afin de ressembler au maximum à un grotadmorv. Une fois la première substance sèchesse, elle appliqua de la peinture aux reflets violets sur l'ensemble du corps du korillon tout en tentant de faire de légères nuances.

Les heures passèrent et le gros des pyroli s'était réveillé, alors qu'elles commençaient toute à monter le café, Faith prit l'initiative de récuperer les futurs stars de la journée. Enfilant correctement chacun de leur costumes, la jeune pyroli et les pokemon arrivèrent piles à l'heure. La coordinatrice avait des étoiles dans les yeux en voyant la beauté des lieux et la diversités des pokemon, son mini grotadmorv sur l'épaule elle partit à la rencotnre de tous les autres pokemon probablement pour faire connaissance, du moins c'est ce qu'elle se disait sans cesse. Le stand venait à peine d'être ouvert que des client affluaient déjà de partout. Alors qu'elle était obnubilée par toute cette diversité, elle reconnut la douce voix de ses parents avec le léger rugissement de leur medhyèna et c'est sans se poser de question qu'elle courrut vers eux afin d'entamer une joyeux conversation où rire et sourire se faisaient abondant.

Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Ven 26 Sep - 19:12

Lorsque Aileen nous avait annoncé que nous avions l'aval de notre professeur référente pour nous consacrer pleinement à notre stand, le dortoir entier avait explosé de joie. J'avais alors simplement souri avec mesure, connaissant déjà l'esprit de compétition de Jackie. Bien entendu elle avait dû rechigner à nous exempter d'entraînement, mais s'il y avait bien quelque chose capable de la motiver, c'était l'éventualité que ses protégées puissent écraser les autres dortoirs. Décidée à m'investir à fond dans ce projet pour oublier mes propres soucis, je m'approchai de notre préfète dès qu'elle eut un moment et lui confiai la pokéball de mon starter, avec une petite moue hésitante... Car oui, bien que je ne doute pas qu'ils puissent se débrouiller sans moi, je n'avais encore jamais laissé mon premier compagnon à quelqu'un d'autre. Déglutissant pour chasser l'angoisse, je soupirai.

« Voilà je te le confie, alors prends en bien soin. C'est une saleté quand il s'y met, mais tu verras qu'il n'a pas mauvais fond. Faites bien attention ! »

Sans plus attendre je répondis à quelques Pyrolis qui me demandaient conseil sur la meilleure marche à suivre, puis m'éclipsai dans les couloirs en direction du réfectoire. Je savais que Mama Odie était toujours très occupée à s'assurer que toutes les petites bouches de la Pokémon Community soient toujours nourries et satisfaites, mais j'avais bon espoir qu'elle accepte de nous prêter ses cuisines. Car même si le service allait être assuré au parc, il était certain que nous aurions besoin de pas mal de fourneaux pour préparer les plats les plus élaborés. Bon évidemment j'étais un peu nerveuse à l'idée de mener ces négociations, et je dois avouer que j'avais dû mobiliser des réserves de patience pour écouter les longues histoires de la cuisinière. Il avait été difficile d'obtenir la permission de mettre pied dans son antre, et encore plus complexe de lui expliquer la situation. Cependant comme je lui avais assuré que nous allions mettre en avant le manque de moyens de sa cuisine et plaider sa cause auprès de la direction -en plus d'avoir accepté de l'aider avec le service pendant les 3 semaines à venir- j'obtins enfin son approbation. Bon bien sûr elle avait insisté pour être présente durant toutes les préparations, mais à vrai dire l'idée ne me dérangeait pas. Bien entendu elle ne cuisinerait rien du tout afin de ne pas nous avantager, mais c'était secondaire. Autant avoir un adulte dans le coin pour nous conseiller si jamais nous avions un doute !

Talonnée par ma Teddiursa, qui me suivait partout en trottinant joyeusement, je revins victorieuse vers mes camarades afin de leur annoncer la bonne nouvelle. Je fus acclamée par une nouvelle tournée de cris, moins dérangeants niveau décibels cette fois, avant que tout le monde ne se sépare pour s’atteler aux différentes tâches. J'en profitai également pour confier Freeze et Snake à notre costumière attitrée afin qu'elle confectionne les tenues de Lamantine et de Steelix, puis en profitai pour m'éclipser à mon tour et passer un coup de fil. Étant donné le rôle qui m'incombait à ce Café Cosplay, j'allais devoir improviser pour me faire passer pour un homme. Et pas n'importe quel homme. Ace S. Creed. THE Ace. Mon ancienne idole, un dresseur dont le talent était aussi immense que l'ego... un héros dont le fan-club devait être le seul à dépasser le nombre d'abonnés au magazine PokéPlage.
Je pris donc mon Ipok et appelai mon meilleur ami Allen, m'apprêtant tout juste à lui demander une immense faveur. Je savais qu'il avait sans doute pas mal de projets avec les Noctali dont il était le préfet, mais j'étais aussi certaine qu'il me filerait un coup de main dans la mesure de ses moyens. Je lui expliquai donc sans entrer dans les détails que j'aurais besoin des talents de son Cizayox, lui assurant bien sûr que je prendrais soin de ce dernier comme s'il s'agissait d'un de mes pokémons. Et à vrai dire le blondinet était très bien placé pour savoir que je ne lésinais pas sur l'attention accordée à mon équipe. Après une dizaine de minutes il finit donc par accepter de me prêter son pokémon pendant quelques heures, m'offrant ainsi le meilleur partenaire pour mon cosplay d'Ace. Je lui promis de passer rapidement chercher la pokéball en passant par son dortoir afin de ne pas le déranger plus longtemps, ce qui je fis avant de prendre le bus pour aller en ville.

J'avais déjà préparé une liste pour être sûre de ne rien oublier, ni lésiner sur les quantités de boissons dont j'avais la charge. Accompagnée de deux Pyrolis un peu paumées que j'avais pris sous mon aile, je les invitai à me suivre pour me filer un coup de main. C'étaient des nouvelles qui n'étaient pas encore très à l'aise sur le campus, alors j'y voyais l'occasion de leur montrer un peu la ville en même temps. Leur assurant qu'elles n'auraient pas à s'en faire ni rien demander à leurs petits starters -un Mystherbe et un Nanméouïe assez intimidés- je sortis Bane et Ra's de leurs pokéballs une fois les courses terminées. Je réglai donc la somme totale et gardai précieusement le ticket, n'ayant même pas besoin d'encourager l'énorme Panda à porter les packs d'eau, de soda, de cocktails sans alcool et de nombreux jus de baie. Le Bulbizarre se montra très motivé à nous aider, et il porta de nombreux sacs de produits cosmétiques grâce à ses lianes, se battant même avec moi pour porter tout ce que j'avais sur les bras. Il fallut que je bataille longuement et que je lui assure que j'allais bien, faisant de mon mieux pour réconforter son côté galant tout en perdant le moins de temps possible. Finalement l'étape la plus compliquée fut d'arriver à faire Ra's baisser la tête et rentrer le ventre pour passer par la porte du bus, mais dans l'ensemble l'aventure se passa plutôt bien.

Toutes les trois nous déposâmes donc nos courses dans les cuisines, laissant l'équipe de préparation travailler librement. Néanmoins bien que je sois peu pressée de mettre la main à la pâte -non par fainéantise, mais par peur de faire une bêtise- je cherchai du regard la tête brune d'Aileen, qui était censée travailler avec moi d'après les instructions de notre cordon bleu, Astrée. Je filai donc un coup de main là où l'on sollicita mon aide, et me donnai pour satisfaite quand je reçus l'autorisation d'aller me reposer un peu. Me reposer... oui c'était une belle blague. Je repris donc Gee avant de rentrer dans ma chambre, résolue à m'occuper de mon costume comme il se devait. Devoir me déguiser en Ace, c'était un peu ironique étant donné que ma relation avec lui était assez... complexe. Néanmoins j'avais au moins l'avantage de maîtriser parfaitement mon sujet. Je n'aurais pas besoin de faire de recherches sur lui pour connaître ses mimiques, ses tics de langage, ou son style vestimentaire. Je connaissais déjà tout ça par cœur, et même si j'avais cessé d'être une de ses groupies, j'avais jadis été une de ses fans les plus acharnées. Un petit message à Noctis pour lui emprunter quelques accessoires masculins, et je me posai enfin sur mon lit.
Comme j'avais déjà Trybal à mes côtés, je n'aurais pas besoin de costumer un pokémon... ce qui était déjà génial. Je sortis donc le Cizayox d'Allen de sa pokéball et lui parlai du concept, ce qui ne sembla pas du tout le perturber. J'avais été prévenue que l'insecte était très sérieux et prenait tout au pied de la lettre, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit à ce point. Dans tous les cas je lui expliquai que nous devrions être aussi ressemblants que possible, quitte à en faire des tonnes, comme l'original. Je lui promis donc que nous allions nous entraîner avant l'ouverture du stand, ce qui hélas pour moi repoussait encore l'heure du coucher. Le laissant rester avec moi afin qu'on se familiarise un peu plus l'un à l'autre, j'entamai une fouille archéologique dans mes placards, cherchant avec attention une tenue qui pourrait être à la hauteur du personnage. À ce train là, j'étais bien partie pour une nuit blanche...

-----------


Je me levai avant même que le réveil ne sonne. J'avais dormi trois petites heures, après avoir martyrisé mes pauvres doigts en retouchant mon costume. J'avais emprunté le kit de couture de Djelly, à qui j'avais demandé de nombreux conseils, bien contente d'avoir le soutien de quelqu'un qui était plus douée avec une aiguille que toute cette satanée meute de Mentalis dégoulinantes de maquillage. Dans l'ensemble j'étais donc plutôt contente de moi : la tenue était confortable et plutôt classe. C'était un ensemble blanc de pantalon et veste de costume, avec un débardeur noir et une rose rouge à la boutonnière. Je pouvais même porter tout ça sans fermer la veste, ce qui permettait de dissimuler plutôt bien ma poitrine. Et ça, en vérité, c'était le point névralgique de la crédibilité du costume. J'avais été obligée de porter un soutien-gorge de sport trois tailles en dessous de la normale dans l'espoir de pouvoir contenir mon anatomie comme je pouvais ; en plus d'avoir recouvert le tout de bandages médicaux, ce qui me donnait l'affreuse impression de me momifier.
Néanmoins je n'enfilai pas immédiatement ma tenue de scène de peur de la salir. Connaissant ma tendance à la catastrophe, il valait mieux éviter de s'exposer inutilement au danger. Je mis des lentilles de contact pour adopter la bonne couleur, puis enfilai donc des vêtements de sport comme à mon habitude, me comportant comme un garçon afin d'adapter la bonne d'attitude. J'attachai également mes cheveux près de ma nuque, les enroulant avec des pinces jusqu'à donner la parfaite illusion de les porter courts. Quelques mèches rebelles coiffées avec du gel, était c'était au top ! J'avais eu la coupe carrée une bonne partie de ma vie alors ce n'était pas si compliqué que ça ! Toussotant pour m'y faire, je m'entraînai à parler avec une voix d'homme... ce que j'arrivais à faire... plus ou moins. J'avais besoin de pratique de ce côté là. En fait lorsque je sortis dans le couloir ce matin là, ayant même mis le même parfum qu'Ace, je vis de nombreuses têtes se retourner sur mon passage. Bon je n'aimais pas attirer l'attention en temps normal... seulement cette fois je devrais faire exception.

« Je sais déjà que je suis magnifique, pas besoin de me fixer comme ça, mesdemoiselles. Enfin, bonjour à vous aussi. Viens Light, on a des choses à faire. »


Je haussai les épaules en les toisant d'une moue pleine de suffisance. Pas trop mal pour un premier essai. À ce train là j'allais me faire détester du dortoir en quelques heures seulement, m'enfin... Tant pis, c'était le risque du métier ! Je me dirigeai à la suite d'Aileen, dont j'ignorai les cris autoritaires et à l'impérialité digne de Jackie, le volume en moins. Je regardai la montre masculine à mon poignet, bien contente d'avoir emprunté la belle chaîne en argent et les accessoires de Noctis. Trybal m'avait suivie sans protester, les gratifiant de sa plus belle pose de winner. On peut dire qu'on était parés, en corps comme en esprit. Bon j'avais juste l'impression d'étouffer dans mon corset improvisé, mais c'était un détail. Un détail de taille, et auquel je devrais me faire.
Organisant mon équipe pokémon comme un maestro, j'envoyai Light/Trybal et Ra's déplacer les frigos pour aider les autres, tandis que Freeze se faisait un plaisir de refroidir les frigos avec une attaque Vent Glace. Pendant ce temps, je filai un coup de main pour le montage du stand, surprenant parfois quelques regards mielleux et autres soupirs admiratifs de mes camarades. C'est qu'elles avaient tendance à oublier que j'étais une fille ! Un froncement de sourcils plus tard, elles se reprenaient soudainement, comme tirées de leur rêverie. C'était tout de même incroyable ! Me servant de ma toute nouvelle influence, je les défiai de me montrer quelle serait la Pyroli la plus efficace. Idée de maître. Comme par enchantement une nuée d'étudiantes se mit au travail comme si leur vie en dépendait, œuvrant de concert telles des Fermites acharnées. Une fois le stand prêt, je me permis un petit commentaire moqueur.

« Pas trop mal, les filles. C'est presque digne des Noctali. Presque. » Je vis une dizaine de regards meurtriers me fusiller, ce qui me fit lever les mains en rétorquant avec ma voix normale. « Bon ça va, ça va... Je plaisantais ! Je me suis mise dans la peau du personnage c'est tout ! »

Je souris un peu gênée avant de toussoter et reprendre mon ton condescendant de Stratège. Il restait encore plein de choses à faire, ce n'était pas le moment de se relâcher ! Vérifiant que tous les frigos fonctionnaient correctement, je demandai à Floyd mon Statitik de se charger de la gestion d'énergie de notre stand. Bon certes nous avions un petit générateur qui nous avait été prêté par le concierge, mais il valait mieux s'assurer que tout allait comme sur des roulettes. Lui parlant de façon bien plus autoritaire que d'habitude, je ne lui laissai même pas le temps d'en placer une. Et à défaut de changer son sale caractère, je crois que ça l'a pris tellement au dépourvu, qu'il ne contesta pas. Se tenant sur les frigos il surveillait nous allées et venues en crépitant doucement de quelques étincelles.
Je m'approchai donc d'Astrée Potts, me demandant si je faisais bien de m'approcher de sa cuisine. Un peu hésitante, je lui demandai si elle voulait de l'aide. Je me pliai donc au jeu de la seconder de mon mieux, faisant bien attention de ne pas faire de conneries ni casser quoi que ce soit. C'est que je n'étais pas encore à l'abri d'un accident ! Découpant les tartelettes et soignant la présentation qui se voulait irréprochable, je m'amusai à cimenter quelques regards ébahis en enfilant un tablier l'espace de quelques instants. Posant toutes les préparations dans leurs plats en carton, je disposai les chariots du réfectoire par lignes afin de tout garder au frais et sans rien faire tomber. Je rappelai les pokémons qui n'allaient pas faire partie du Cosplay café, laissant simplement Floyd surveiller les frigos. Nous étions parées à accueillir les visiteurs, alors je pouvais aller me changer pour faire mon grand retour en beauté ! Me dirigeant au pas de course vers ma chambre, je m'habillai en un temps record et souris à l'avance. J'allais faire un malheur, et briller sous le feu des projecteurs ! J'accrochai les pokéballs à ma ceinture, resserrant la veste autour de mes épaules.

« C'est parti, Light. Une fois arrivés derrière le stand, je m'accrocherai à toi et tu léviteras quelques mètres pour me déposer doucement à terre. Dans la foulée tu virevolteras dans une pirouette arrière, lançant luminocanon devant la foule en délire ! Quitte à faire notre entrée, on va leur en mettre plein les yeux ! »

_________________



Collectionneuse PKMN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Sam 27 Sep - 11:44

Aileen jeta un coup d’œil aux tables qui se remplissaient petit à petit, contente de voir que leur stand se remplissait bien. Quittant le table de sa mère, elle y abandonna Sphax, écroulé de rire après que trois Pyroli se soient redressées en garde à vous avec un « Oui, Général Jackie ! » prononcé d’une voix claire, se rendant compte un peu après qu’il s’agissait de leur préfète, et pas du Général. Se redressant elle-même légèrement, elle se mit à marcher entre les tables d’un pas raide et militaire, celui de Jackie, même si elle le refaisait avec moins d’emphase. Se rapprochant des frigos, qu’elle trouvait un peu trop éloignés et sans surveillance, elle appuya discrètement sur le bouton de la Poké Ball accrochée à sa ceinture, en faisant émerger un petit Ningale qui atterrit sur leur bar. Tout en servant un verre, Aileen cacha son Pokémon aux yeux des autres pour lui parler du bout des lèvres.

« Salut mon grand, tu vas pas chômer aujourd’hui. »

Le Ningale vrombit doucement, attendant les ordres de sa dresseuse, tendant une mandibule vers une baie Oran qui traînait pour la grignoter. Aileen poussa la baie vers lui avant de reprendre la parole.

« Avec le monde, les autres dortoirs, et les Pokémon en liberté, je trouve que nos frigos sont un peu trop laissés sans surveillance. Ta mission, si tu l’acceptes, est de te percher là-haut et de les surveiller. Tous ceux qui ne sont pas Pyroli n’ont pas le droit de poser la main sur la poignée des frigos. Et aucun Pokémon, sans exception, n’en aura le droit non plus. Ok ? »

Le Ningale vrombit, et à la manière des fourmis, plaça la baie sur son dos pour escalader un fil et se percher en hauteur, restant dans l’ombre. Les quelques regards qui se tournaient vers elle, se demandant ce qu’elle faisait si longtemps au bar, furent attirés immédiatement par l’entrée en fanfare de Chiho, déguisée en Ace Creed. Son déguisement était plutôt pas mal. Où avait-elle eu ce Cizayox ? Elle n’avait pas emprunté celui de Creed, donc … Ah, ça devait être celui d’Allen. De son pas impérieux, Aileen s’éloigna du bar, s’arrêtant en « posture Jackie », les bras croisés sur sa poitrine, pendant que Freeze, l’Otaria de Chiho, sanglé dans son costume très réussi de Lamantine, se plaçait derrière elle en essayant de prendre l’air brute qui caractérisait Godzilla. La légère animosité qui régnait entre Creed et Jackie était un peu un running gag à l’école, vu qu’elle s’était étendue à leurs deux dortoirs respectifs. D’ailleurs, Chiho était arrivée la dernière, sans compter Hope partie se changer en vitesse.

« Évidemment ! Monsieur se prend pour une starlette, il prend son temps pour arriver, mais en plus il est incapable d’arriver comme tout le monde, non, il faut que monsieur fasse une entrée tape à l’œil ! Quand tu auras fini de faire la roue, tu iras aider les autres au service ! DE SUITE ! »

Freeze-Godzilla, derrière elle, lâcha un grondement incompréhensible, semblant à la fois saluer sa dresseuse et se moquer de Creed. Elle tourna les talons sous le regard surpris et amusés de leur assistance, pour récupérer son verre et le poser à la table d’une jeune femme qui venait justement de commander ça. Déambulant entre les tables pour vérifier que tout allait bien, elle finit par se retrouver nez à nez avec Jackie. Pas une pâle imitation, la vraie. Oh. Comment dire. Glp. Ca va chier. Jackie croisa les bras, et Sphax, sentant venir le danger, rejoignit immédiatement sa dresseuse pendant que Freeze reculait un peu.

« C’est vous que j’entends hurler de la sorte, 0121 ? »
« Euuuuh, hrm, oui Général. »
« Hmmm. Pas mal. Il y a encore du boulot pour arriver à me surpasser. Qui est ce prétentieux à tignasse rouge ? »
« Creed, Général. Enfin, Chiho, déguisée en Creed. »
« Et moi, personne ne me refait ? »

Aileen tourna la tête vers Mademoiselle Hortense, qu’elle n’avait pas vue, trop stressée à l’idée que Jackie ne lui fasse sa fête. Mais la référente ne semblait pas décidée à la tuer de suite, raison pour laquelle elle se détendit un peu pour répondre à la prof de Yoga.

« Si professeur, c’est Hope, elle est partie se changer après avoir installé toutes les décos. »
« Oh ! J’ai hâte de voir ce que ça va donner. Bon, nous allons nous installer juste ici, portez-nous quelque chose de bon, Général. Tu viens Jackie ? »

Avec un grognement, le Général emboîta le pas à sa sœur, et la brune lâcha un soupir de soulagement. Elle avait échappé de peu à la mort. Les jambes en coton, elle retourna vers le bar pour servir un jus de fruits à Mademoiselle Hortense, et eut quelques secondes de flipp en se demandant quoi servir au Général. Sphax trouva la réponse en ouvrant adroitement le frigo, sous l’indifférence d’Aurum toujours perché dessus, et tapota l’orange sanguine achetée la veille du bout de la corne. Et pour les gâteaux … Sphax trouva une nouvelle fois la solution. Un peu de cookies, quatre cupcakes, et une part de tarte chacune. La préfète caressa la tête de son Pokémon pour le remercier, et se hâta d’aller poser le plateau sur la table avant de retourner vers sa mère, qui caressait la tête d’un Relicanth. Euh. Non.

« Elliiiiie ! Comment t’es trop mimiiiiiiie ! Viens ici ma pupuce, je fais une photo de toi ! »

En couinant, la Mysdibule déguisée en Relicanth se tourna vers sa dresseuse, les bras tendus pour prendre la pose, pendant qu’Aileen prenait une photo, avant de la prendre pour lui coller un bisou sur le sommet du crâne. Comment Faith avait-elle fait pour la corne ? Oh, une fermeture éclair, astucieux !

« Dis-moi, tu sais où je pourrai trouver Andreas ? Il m’a dit qu’il serait là, je ne l’ai pas encore vu. »
« Le professeur Heartnett ? Certainement au stand des Voltali, c’est leur professeur référent après tout. »
« J’irai peut-être y faire un tour pour lui dire bonjour, alors. »

Hochant la tête, Aileen reposa Ellie sur la table, et se tourna adroitement pour surveiller le stand. Pour le moment, tout se passait bien. Pourvu que ça dure … Alors qu’elle reprenait sa marche, elle vit s’approcher une tornade. Melty Potts – ah non, Astrée – qui serrait les Pyroli dans ses bras en disant que ça y est, elle a son Grade Un ! Sans avoir pu le temps de s’échapper, Aileen se retrouva compressée contre sa camarade, leurs visages étant si près que leurs nez se frôlaient, et qu’elles auraient pu s’embrasser d’un simple mouvement. Aileen vit Astrée rougir brusquement, puis la lâcher pour s’éloigner dans la foule. Un grognement lui échappa, tandis qu’elle tournait la tête vers sa mère qui s’apprêtait à dire quelque chose. Mais en voyant le regard de sa fille, la Coordinatrice comprit vite que non, ce n’était pas cool du tout. Aileen reprit sa marche, un léger pli d’énervement lui barrant le front. Il fallait croire que ça la rapprochait de Jackie, vu comment les Pyroli s’éloignaient prudemment, avant de se rendre compte qu’il s’agissait de leur préfète, et pas de leur redoutable référente …

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Sam 27 Sep - 17:23

Je franchis la seuil de ma chambre d'un pas lourd. Gum', ose utiliser Dévorêve quand je me serai endormie, et tu verras ce qui t'arrivera. Ce dernier sifflota. Okay. Okay. Je fermai la porte avec le pied et manquai de m'écraser au sol quand je perdis l'équilibre. Enjambant mon bordel habituel, je me dirigeai vers ma commode et farfouillai dans mes sous-vêtements. Bon sang, le push-up de Nelly, où était-il donc passé ? Finalement, après moult recherches, je finis par retrouver l'objet de mes choix. Je regardais le vêtement en question, me demandant comment l'autre miss avait bien pu réussir à me le fourrer dans mon sac. Motif léopard avec des détails en dentelle. Bon, au moins, ce n'était pas un truc rose fluo bien voyant. Je l'enfilai. Bon, maintenant que j'avais de la poitrine, retrouver la robe achetée pour l'occasion. C'est à ce moment que je retrouvai le string allant de paire avec le soutient-gorge que je portais. Mon regard se posa dessus. Finalement, après une réflexion au quart de tour, je l'enfilai. Bah, autant y aller jusqu'au bout. Mon starter, derrière moi, me regardait avec un air malicieux. Je ne lui prêtai pas plus attention, reprenant ma recherche.

Je sortis du cornet une robe à motif fleuri, printanière. Enfin, je l'avais trouvée ! Une simple robe bustier, cintrée à la taille avec une fine ceinture en cuire. Son retombé, léger, m'arrivait au milieu de la cuisse. Puis sans plus attendre, j'attrapai un de mes sac à main dans lequel je fourrai mes affaires habituels. Je pris ensuite une paire de lunette de soleil que je mis sur mon nez, puis sautai dans des sandales compensées. Je me regardai une dernière fois dans mon miroir, m'arrangeant les cheveux. Zut, j'aurais dû les boucler. Enfin bon, je m'empressai de quitter le dortoir. Depuis que j'avais acheté ces chaussures, je m'étais entraînée à marcher sur talons. Et il fallait dire que c'était plutôt de plaisant de pouvoir gagner quelques centimètres comme ça.
Arrivée au stand, je fis un rapide tour pour retrouver Audrey. Elle ne fut pas bien compliquée à repérée, roucoulant à décibel impressionnant en tenue d'infirmière, avec une tignasse pourpre. Ouais, Needle. Je récupérai vite fait son Vigoroth dans un costume de Monaflemit auquel je ne pris pas grande attention. Lui confiant mon sac, je me tournai ensuite vers mon starter. Je commençai avec un regard noir, avant de tenter de me contenir, et lui demandai finalement d'une voix faussement douce et calme.

« Adorable créature, aurais-tu l'indulgence de me ramener un transat dans les dix minutes qui suivent ? Merci bien ! »

Sur ce, je frappai dans mes mains et fit volte-face. Pénétrant sous le barnum, je montai les lunettes sur ma tête. Bon, qu'est-ce qu'il y avait à faire ? Je regardai autour de moi. Les filles faisaient le service. Des clients n'avaient pas tardé à arriver. Ou bien j'avais trop traîné dans ma chambre. Je repérai du coin de l'oeil Aileen assise à une table avec Hortense. Ah, sûrement des discussions sur les cours. Quand je me retournai, je me retrouvai face à la Cap'taine. Euh, wait. Elle a des dons de téléportation ou bien... ? Hum, elle n'était pas un peu plus petite que d'habitude ? Ah, mes talons. Quoique...

« Aileen ?! T'étais pas en train de discuter avec Hort-... je jetai un regard à la table que j'observais un peu plus tôt. C'est à cet instant que je me rendis compte de ma gaffe, hum, non, rien. Oublie. »

Sur ce, je la contournai faisant comme si de rien n'était après lui avoir offert un grand sourire. Je remarquai ensuite la mère de la brune, ainsi que Faith en train de papoter joyeusement avec ce qui semblait être sa famille. Je baillai à m'en décrocher la mâchoire. Je vis enfin mon spectre chargé de mission revenir. Je lui indiquai un espace libre, sur la terrasse, où il n'y avait pas encore énormément de client. Il y ouvrit la chaise longue. Merci beauté. Tu viens, Mafioso ? Et je m'allongeai sur le transat.

« Bon, Gummy, t'as pas intérêt à foutre de la merde ici. T'es libre pour l'aprèm quoiqu'il en soit. »

Ce dernier, ravi, disparu d'une seconde à l'autre. Mes paupières ne tardèrent pas à s'affaisser. Je m'endormis, une main sur la tête du pseudo Monaflemit un peu plus excité que la plupart des membres de la race dont il était déguisé. Un tout petit peu. Ou pas.
La bestiole, surexcitée et ne tenant pas à sa place, se barra tantôt sans que je ne remarque grand chose, se faufilant dans l'espace libre derrière pour gambader avec les autres Pokémons. Au service, on retrouvait Ruby qui, en Roseverte ne semblait pas très très à l'aise. Il y avait également Djelly, Yade pour un jour, qui semblait peiner à garder les verres en équilibre sur son plateau.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 25
Jetons : 84
Points d'Expériences : 586

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Lun 29 Sep - 15:46


 
 ❝ La fiesta Pyrolia ❞
 
feat. Les Amazones

 


Ce n'était là qu'une simple étreinte, pourtant, pourquoi se sentir autant gêner ? Après tout, ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'Astrée prenait quelqu'un dans ses bras. Preuve en est, qu'avant de se retrouver si proche de sa préfète, elle avait eu d'autres camarades du Dortoir Pyroli pour les câliner très brièvement, heureuse de son accession au grade Un et l'officialisation de son rang de Chercheuse Pokemon. Certes, la jeune femme n'est pas la plus tactile au monde, du moins avec les autres humains, mais elle n'en est pas moins douce et gentille.

Est-ce en rapport avec ce songe qu'elle a fait, il y à de cela quelques jours ? Dans lequel elle se voyait en compagnie d'Aileen chez elle, à Bourg-Palette, avec la préfète descendant les marches dans une petite tenue, après avoir dormit dans la chambre d'amie. Pourtant, elle sait que ce n'était pas un songe, mais bien une réalité.

Qu'importe, car elle fait en sorte de taire ce souvenir, n'osant pas se perdre dans ce genre d’éléments appartenant au passé, bien que l’élément en question soit agréable. Néanmoins, si elle se sent un peu idiote de réagir ainsi au contact avec le corps de son amie, et la pensée qu'une simple poussée du vent aurait pu déboucher sur un baiser non prévu, Astrée se console comme elle peut, pensant qu'ainsi, elle entre un peu plus dans son rôle de Melty pas très douée.

Elle fait comme elle peut pour éviter les questions de sa mère au sujet de l'autre étudiante et se contente de sourire, avant de s'excuser pour continuer son travail. Ce qui revient à servir les curieux présents, mais également à surveiller l'état des stocks, pour s'assurer que les Pyroli et les visiteurs ne manquent de rien. Il serait bien dommage de se faire taper sur le bout des doigts par une Général Jackie, qui aurait découvert que ses filles n'ont pas fait le nécessaire pour que tous ici, puisse manger, boire et se divertir au maximum.

Astrée Potts, les joues toujours légèrement rosies, s'agite de droite à gauche, renversant parfois un peu de jus de fruit sur l'herbe, ou menaçant de s'écrouler sur le sol, une assiette en main, se rattrapant toujours de justesse. Astrée prend le temps de souffler une petite minute, pour chasser le temps de quelques minutes au moins, l'image du visage d'Aileen proche du sien et se remet au travail, un peu plus sérieusement, ne voulant pas non plus devenir la risée de l'Académie, en imitant trop bien la référente des Mentali.

Surtout que cette dernière pourrait mal le prendre et venir voir la fille Harper pour lui tirer les oreilles. Heureusement, ce n'est pas dans la nature du professeur, ce qui soulage un peu la Chercheuse Pokemon. Quoi qu'il en soit, évitant pour l'instant ses géniteurs, Astrée prend parfois le temps de discuter un peu avec certaines de ses amies, se demandant si les filles Mentali, venant ici, trouveraient ou non convenable l'imitation que fait la Scientifique de leur fameuse référente.

 
 
@Eques sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t605-astree-harper-pour-vous-servir-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t753-astree-harper-pyroli#6498
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Mar 30 Sep - 14:40

La matinée avait commencé et du monde allait et venait déjà entre les stands proposés par les différents dortoirs. Professeurs, étudiants, visiteurs anonymes et familles, accompagnés de leurs pokémons, avaient répondu présents et semblaient s'attendre à passer une bonne journée lors de ces portes ouvertes. Elle avait continué à jouer les offreurs de rose excentriques jusqu'à ce qu'un grand bruit lui fasse tourner la tête dans la direction de la pyroli déguisée en Ace qui faisait une entrée... fracassante. Elle la regarda une fraction de seconde, la bouche entrouverte, puis tourna le dos la scène avec un mépris non dissimulé tandis que Jackie-chan junior lui criait dessus pour la saluer. Non mais sérieux, elle se prenait pour qui à faire son petit spectacle solo, comme ça ? Elle  ferait mieux d'aider les autres à faire le service pour faire tourner le stand plutôt que de faire son intéressante! D'ailleurs, Theandras n'avait elle-même aucune envie de faire le service. Aussi s'empressa-t-elle de trouver une nouvelle cible et de lui offrir une rose, toujours à grand renfort de courbettes et de phraaaaaaases spleeeeeendides, maaaaaaaagnifiques et pleeeeeeeeeines de roses. Seulement, là où ses autres « victimes » s'étaient contentées de rire doucement et de s'orienter ou pas vers le stand des pyrolis après avoir accepté la fleur, celle-ci la regarda avec mépris et s'adressa d'un ton condescendant à l'adulte qui l'accompagnait:

« Eh 'man, t'a vu les clows qu'ils ont ici ? T'es sûre qu'on est bien dans une école et pas un cirque ? »

Piquée au vif, Theandras se redressa d'un bloc et la saisie violemment par le col, plaçant son visage à quelques centimètres du sien.

« QUOI ??? T'as un problème toi ? Tu veux la bouffer ma rose ? »

Accompagnant le geste à la parole, elle lui mis quasiment la fleur dans les narines tandis que la jeune fille écarquillait les yeux, ne s'attendant vraisemblablement pas du tout à cette réaction. La mère, vêtue d'un tailleur, éclata de rire :

« Je sens que tu vas te plaire dans cette école, ma chérie ! Tu vas pouvoir t'endurcir un peu, c'est bien, ça ! »

La gamine esquissa un sourire et articula comme elle pu :

« Vi, 'man ! »

Une petite pression d'Evoli sur son pied suffit pour que Theandras la relâche et les regarde s'éloigner, complètement médusée : il y avait vraiment des gens bizarres, tout de même...

Elle jeta par terre la rose qu'elle avait toujours à la main et alla discrètement s'asseoir près du bar, espérant que personne ne l'ait vu. Elle n'avait plus du tout envie d'attirer les clients.

Sa tranquillité fut de courte durée et une pyroli ne tarda pas à lui demandé de porter des boissons à des visiteurs, prétextant qu'elle avait quelque chose d'urgent à faire. La fille était partie en courant avant que Theandras n'ait pu protester. Elle regarda un moment le plateau chargé de verres comme s'il s'agissait d'un monstre hideux et poussa un grand soupir avant de se lever et d'aller le porter à ceux qui l'avaient commandé. Un sourire parfaitement faux aux lèvres, elle s'inclina devant eux avant de leur servir leurs boissons une par une, faisant mine de s'extasier devant chacune.
Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Ven 3 Oct - 10:05

Orren n'avait pas eu de mal à trouver le stand des Pyrolis en demandant à quelques visiteurs de passage. Il arriva donc sur les lieux pour découvrir un deuxième café. C'était donc eux qui avaient eu la même idée que son dortoir. Cependant il fut stupéfait quand il vit tout les profs réunis ici. Attendez stop, pas possible ! Il voyait Heartnett ici en train de servir à boire alors qu'il était au stand des Voltas à danser avec sa mère... Il comprit rapidement que les élèves s'étaient déguisés en professeurs en voyant deux Jackie et deux Hortenses ! La petite Jackie avait même Sphax qui la suivait. Orren retint un brusque éclat de rire en comprenant que c'était Aileen. Elle avait osé ! Il espérait juste pour sa sœur qu'elle ne s'attirerait pas les foudres de l'ex militaire avec son cosplay plutôt réussi.
Il s'approcha alors d'elle avant d'oublier qu'il portait son costume de serveur. Son pantalon noir, chemise rouge, cravate noire et chaussures cirées noires. Il espéra que la brune ne ferait pas une remarque sur son habit du jour. Il était déjà assez mal à l'aise en voyant quelques personnes le regarder étrangement. C'est vrai pourquoi un jeune était habillé comme ça, d'une manière aussi sombre et parfait pour un cocktail ?
Il enleva une mèche de ses cheveux qui lui tomba sur le visage et se gratta la joue en approchant. C'est fou ce que ça démange une barbe. Il dit un rapide bonjour à la vrai Jackie et à sa soeur en passant à coté d'elles et salua au loin Leiko d'un signe de la main timide. Il espérait que la femme l'appréciait malgré sa parenté avec sa rivale et tout le cirque qui avait suivi leur rencontre. Il s'approcha alors d'elle avant de voir Ellie déguisée en Relicanth. La petite Mysdibule était toute enjouée d'être ainsi accoutrée et le salua avec son habituel petit cri joyeux.

-Bonjour Mme Sôma, content de vous voir ici ! Je tenais encore à m'excuser pour la dernière fois, je ne pensais pas que les choses s’envenimeraient autant.

Comprenant qu'il valait finalement mieux taire le sujet il s'éclipsa rapidement après une inclinaison de la tête et lui avoir souhaité qu'elle passe une bonne pour se rendre auprès de la préfète Pyroli.

-Oh bonjour mon Général, tout se passes bien pour vous ? Jme suis dis que je pouvais vite fait quitter mon stand pour venir te dire bonjour, après tout je te l'avais promis hein ?

Il salua aussi la deuxième Hortense à ses cotés. Il ne reconnut pas Hope déguisée. Il faut dire qu'il l'avait juste vu en coup de vent au Bal de Promo de cet été alors qu'il avait chercher l'aide de sa sœur pour parler à Ruby. EN parlant de Ruby il la reconnut au loin déguisée en professeur Roseverte. Oui malgré son déguisement il la reconnaissait, il fat dire que son visage ne passait pas inaperçu. Mais même si il voulait aller lui dire bonjour, il se retint en la voyant courir dans tout les sens pour apporter des boisson en galérant avec son plateau. Lui qui voulait en profiter pour tenter de la voir après le quiproquo de la soirée Voltali, c'était raté ! Il se retourna alors de nouveau vers Aileen en souriant, leur stand était vraiment sympa et il comptait bien en profiter pour se faire un petit quart d'heure de pause.

-Dis moi est-ce que je peux te demander un truc frais à boire ? C'est que j'arrêtes pas de courir chez les Voltas et j'ai pas pu encore me reposer depuis ce matin.

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Jeu 9 Oct - 10:44

« Aileen ! Regarde ça ! »

La jeune brune – enfin, plus vraiment brune, sur le coup, avec sa perruque empruntée à Loan – se retourna vers une de ses camarades de dortoir, qui venait vers elle en esquivant adroitement les tables et les serveuses pour se planter devant sa préfète. Il ne lui fallut que quelques secondes pour se rappeler l’identité de la personne sous ce costume de Gaston Fooly, le concierge de l’école, et si elle ne marqua aucun mouvement de recul face au petit Mimigal avec son mini costume de Métalosse perchée sur la tête de la fille, ce fut au prix d’un violent effort, invisible de l’extérieur. Au lieu de ça, elle se contenta de prendre la feuille que lui tendait la fille pour y jeter un bref coup d’œil. Qu’est-ce que … Ah. Le stand des Givrali. Et ils se font de la publicité en dévaluant les autres dortoirs pour les mettre au défi de venir les affronter sur leur propre terrain. Aileen leva un sourcil méprisant et baissa la feuille pour regarder la Pyroli lui faisant toujours face.

« Ouais, et ? »
« On ne va pas laisser passer ça quand même ! »
« Honnêtement, je n’arrive pas à me sentir insultée ni provoquée par ce qu’il y a d’écrit par ce papier. Tu crois quoi, qu’une bande de pisseuses qui refait sa french manucure en gloussant comme une bande de poules pendant qu’on sue sang et eau sous la houlette du Général me font peur ? Si elles veulent du véritable challenge, qu’elles lâchent leurs vernis à paillettes et leurs calculatrices, et qu’elles viennent passer ne serait-ce qu’une matinée en notre compagnie. Et là, on verra si les Pyroli ne valent rien sur un terrain concret face aux Givrali. En attendant, la première qui va couiner en appelant sa mère dans leur stand, je m’occupe personnellement de son cas. »

La chique coupée, la Pyroli hocha prudemment la tête, pendant qu’Aileen tendait le papier en direction d’un petit Caninos qui, après un jappement de joie, lâcha une petite Flammèche dessus. Le papier s’enflamma doucement entre ses doigts, et le dernier bout restant termina sa course au fond d’un verre d’eau avant que le feu ne lui lèche la peau. Pas comme si elle avait peur du feu, cela dit. Mais ça fait toujours un peu mal, quand même. Se tournant vers les frigos sagement alignés à l’ombre du barnum, la brune en ouvrit un en grand pour constater leurs stocks. Les gâteaux avaient du succès, le salé un peu moins. Il leur restait visiblement une quantité suffisante de boissons pour tenir jusqu’au soir, sauf si d’un seul coup leur stand connaissait une affluence forte. Les baies, cependant, achetées la veille pour les Pokémon, semblaient diminuer à vue d’œil. Il en restait assez, normalement, pour tenir jusqu’au soir. Refermant la porte du frigo pour ne pas laisser s’échapper trop de fraîcheur, elle se rapprocha de la fontaine autour de laquelle elles avaient monté leur stand, s’amusant de voir des fleurs de papier y flotter. Hope avait vraiment l’attention du détail. A croire que c’était elle qui avait une mère Coordinatrice. Son regard parcourut le stand pour s’assurer que tout allait bien, et elle esquissa un léger sourire en voyant Chiho-Ace faire son show devant un groupe de filles ébahies.

« Quand même … »
« Quoi ? »
« Même en mec, Chiho est carrément sexy. »

La Pyroli à côté d’elle – qui se révéla être Audrey, déguisée en Needle – lui lança un regard surpris, et Aileen esquissa un nouveau sourire avant de lâcher un petit rire amusé. Bah quoi, oui, elle mate ses camarades de dortoir, sans la moindre retenue, et alors ? Enfin, pas que ses camarades de dortoir. Loan n’était pas des plus disgracieux non plus, et elle avait toujours l’intention de voler un tee-shirt à Allen Wills, ce dernier les distribuant visiblement comme des petits pains. Son attention, cependant, fut retenue par une chaise longue étirée dans un coin. Quelqu’un était couché dessus. Ouhla, qui c’est qui se croit au Club Med ici ? Les sourcils froncés, Aileen s’approcha d’un pas tranquille, se radoucissant en voyant Hope. Hmmm. Effectivement, elle était bien dans le rôle du personnage, et après avoir fait toute la déco, elle en avait sans doute bien besoin, la pauvre. Néanmoins, pas de traitement de faveur, tout le monde devait se mettre au service. Aussi, alors que son intention première était de hausser le ton, Aileen se contenta de poser sa main sur l’épaule de la blonde pour la réveiller.

« Eh, Hope, je sais que tu veux entrer dans la peau de ton personnage, mais attention aux excès de zèle quand même hein ! »

Avec un sourire, elle lui tendit sa main pour l’aider à se redresser, lui faisant comprendre dans la foulée qu’elle n’avait pas spécialement le choix, aussi. Une fois la blonde debout, Aileen lui fit un sourire sympathique, bien loin de l’engueulade qu’elle aurait servie à une autre Pyroli. Elle s’entendait bien avec Hope, pourquoi gâcher ça pour si peu ? La blonde s’était offert une sieste de quinze minutes, ça devrait largement lui suffire.

« Tu veux bien aller aider Ruby ? J’ai comme l’impression qu’elle a du mal à gérer ses commandes là, ce serait bien de lui filer un coup de main avant qu’elle ne fasse une connerie, comme renverser un verre sur la tête d’un client. »

Aileen eut un léger rire, et laissa la blonde filer vers Ruby pour l’aider, pendant qu’elle-même se dirigeait vers Djelly, sentant venir la catastrophe. Elle fut arrêtée par un jeune homme très bien habillé qui stoppa devant elle pour la saluer en la qualifiant de Général. Wooo. C’est qui celui-là, il s’est cru dans un gala ? Et est-ce qu’elle ressemble au Général, sérieux ? Hrm. Oui. Elle ressemblait vachement au Général. Surtout avec un Otaria-Lamantine qui la suivait en prenant l’air le plus féroce possible, jetant de temps en temps un regard vers Godzilla, son modèle, pour essayer d’imiter son attitude à la perfection. Finalement, elle lâcha un gloussement amusé en reconnaissant son frère sous ce déguisement étrange. Chemise rouge, pantalon noir, veste en queue de pie noire, cravate noire, bottes noires cirées, et les cheveux bien gominés, ouhlala, c’est qu’il en deviendrait presque mignon son demi-jumeau ! Enfin. Mignon. Pour elle, j’entends. Parce que si elle ne se privait pas de l’observer quand elle ignorait leur lien de famille, maintenant qu’elle sait, il devient invisible et transparent.

« Ouaaah Orren, quelle grande classe, c’est pour qui que tu t’es fait tout beau, pour moi ou pour Ruuuubyyyyy ? Hrmm, je veux dire, bon sang mais qu’est-ce que c’est que cette tenue débraillée, votre mère ne vous a jamais appris à vous habiller correctement ? Et cette chemise qui dépasse du pantalon, c’est quoi ça, hein ? Et tenez-vous plus droit, on dirait un ver de vase ! Plus droit j’ai dit ! Vous êtes jeune bon sang, cessez de vous avachir comme un vieillard fatigué ! Enfin bon … Tu veux boire quoi sinon ? »

Il se serait agi de Loan, elle en aurait profité pour lui placer une tape sur les fesses histoire de rigoler un peu. Mais il s’agissait de son frère, qui se gênait facilement, alors elle allait éviter. Elle allait lui proposer quelque chose à boire, vu qu’il lui avouait avoir soif, quand deux nouvelles personnes se présentèrent aux portes du stand. Habillés comme des marins, ils regardaient autour d’eux avec une évidente curiosité. Tiens, c’est qui ces deux zouaves ? Retournant à son travail, Aileen montra une table à son frère en lui disant qu’elle arrivait, avant de se diriger vers les deux hommes qui parlaient entre eux.

« Alors c’est ça … »
« … Le stand des Pyroli ? »

« Bonjour, je peux vous aider ? »

Les deux hommes baissèrent les yeux vers elle et lui sourirent. Parfaits reflets dans un miroir, si ce n’est que l’un était vêtu de noir, et l’autre de blanc. Ils lui disaient vaguement quelque chose. Mais quoi ?

« Oui. On aimerait une table, si possible. »
« On profite de la journée portes ouvertes pour visiter l’école qui nous a envoyé trois élèves pour notre test de combat aérien. »
« On a visité le stand des Noctali … »
« Sympathique ! »
« Celui des Voltali … »
« Original ! »
« Celui des Givrali … »
« Animé ! »
« Celui des Phyllali … »
« Très plaisant ! »
« Il ne nous reste que celui-là, et celui des Mentali. »


Aileen esquissa un sourire involontaire. Tweedle Dee et Tweedle Dum ces deux-là. Mais elle allait éviter de les appeler Tweedle devant tout le monde, quand même, ils devaient bien avoir un prénom ces deux-là.

« Je vais vous trouver une table. Et vous êtes ? »
« Lui c’est Chammal … »
« … Et lui c’est Chamsin. »


Chammal et Chamsin. OH MON DIEU. Les deux mecs du Métro de Combat. Oui. Un très léger sourire perfide s’étira sur les lèvres de la préfète alors qu’elle faisait asseoir les deux hommes à une table. Puis elle se racla la gorge, pour hausser brutalement le ton, faisant sursauter un petit Goupix qui s’endormait sur les genoux de sa dresseuse.

« PERCY YADE ! Quand tu auras fini de faire ton intéressant, tu viendras ici t’occuper de la commande de ces messieurs ! EXECUTION ! »

Djelly, après un sursaut, tourna la tête vers elle pour obtempérer, et son regard tomba sur la table en question. Intéressée, Aileen la vit pâlir, et rougir, et pâlir à nouveau, et rougir une nouvelle fois. Le tout avec son regard qui signifiait « Non non non Aileen non pitié pas moi non non non ». Etouffant un rire amusé, Aileen tourna les talons, n’oubliant pas d’en taper cinq à une Pyroli qui passait et qui avait suivi l’affaire. Elle revenait vers son frère pour lui demander ce qu’il voulait boire – et s’installer quelques minutes avec lui – quand un jappement reconnaissable entre mille lui fit tourner la tête. Sphax, occupé jusque-là à se faire caresser la tête par une adorable petite fille, l’avait relevée pour japper à son intention, et lui montrer les frigos d’un mouvement de corne. En suivant le geste, son regard tomba sur son Ningale, perché sur son frigo, qui vrombissait des menaces à un petit Bulbizarre qui peinait à ouvrir la porte avec ses lianes. Délaissant son frère, Aileen se dirigea en vitesse vers les frigos, au moment où le Ningale en bondissait pour sauter sur le Bulbizarre, ses pattes brillantes indiquant qu’il allait lancer une attaque. L’autre ne lui en laissa pas le temps. Une liane s’enroula autour du corps de l’insecte, qui fut négligemment envoyé dans les airs. Choquée, la brune s’arrêta d’un coup, manquant de renverser une Pyroli qui venait vers elle. Non. Son Ningale. S’il tombe de si haut, il ne pourra pas rebondir, sa carapace n’absorbera pas le choc. Il va mourir. Et même Sphax, qui filait vers l’insecte pour essayer de le rattraper, n’arriverait pas à temps. Sous le regard horrifié de la brune, Aurum monta vers les cieux avant de redescendre, effectuant une parabole parfaite et meurtrière. Mais alors qu’il retombait, son corps fut brusquement entouré d’une vive lumière blanche, qui attira l’attention des gens sur lui. Alors qu’il allait toucher le sol, et alors qu’Ellie couinait de frayeur pendant que Sphax tentait de redoubler de vitesse pour le rattraper, la lumière blanche sembla remonter d’un seul coup vers le ciel et se scinder en deux. L’une d’elle resta statique, flottant à quelques mètres du sol, la seconde fila à une vitesse ahurissante vers le Bulbizarre qui avait enfin réussi à ouvrir le frigo. En un coup de vent, la porte se referma, et le Pokémon Plante fut envoyé au tapis, touché par une attaque que la brune estima être une Tranche, ou quelque chose comme ça. Sans s’arrêter sur sa lancée, la lumière blanche traversa le barnum, passa au-dessus, fit un, deux, trois loopings au-dessus de leurs clients émerveillés, et fila vers elle pour s’immobiliser à quelques mètres de son visage. Quand elle ouvrit la main, hésitante, la lumière se posa dessus, et elle sentit les griffes d’un insecte faire pression sur sa paume alors que la lumière disparaissait. Elle tenait, posé sur sa main … Aurum. Ninjask. Un éclat de rire nerveux lui échappa, tandis qu’elle lui caressait la tête d’un geste hésitant.

« Aurum ? C’est toi mon grand ? »

Vrombissement de fierté. Mouvement joyeux des ailes enfin fonctionnelles qui frétillent de voler à nouveau. Aurum. Merde alors, il avait évolué. Elle posa un bisou sur sa carapace, et l’insecte volant, faisant vrombir ses toutes nouvelles ailes, s’éleva de quelques centimètres, heureux comme un prince. Il volait. ENFIN. Depuis le temps qu’il attendait ça. Aileen l’avait capturé en Juillet, près du Tunnel Mérazon, et le petit insecte avait tenu à venir avec elle, frustré par ces ailes inutiles qui ne demandaient qu’à être utilisées. Il avait passé tout l’été à sauter des tables pour bondir dans le sable, agitant désespérément ses ailes pour s’envoler, retombant à chaque fois au sol, attiré par les lois de la gravité. C’était maintenant chose faite. Aurum avait évolué. Et il volait. Et étrangement, Aileen était remplie d’une très grosse fierté pour lui, et pour le travail accompli, mais aussi d’une très grosse envie de pleurer. Maintenant, il voletait joyeusement, faisant des loopings heureux, ses vrombissements indiquant aux gens tout son bonheur de pouvoir enfin le faire. Rappelée à l’ordre par Sphax, venu lui lécher discrètement les doigts, Aileen retourna vers les frigos pour se planter devant le Bulbizarre qui se relevait en grognant de colère, mais qui se tut face au regard incendiaire de la préfète des Pyroli.

« Alors comme ça, on vole dans les réserves et on attaque les Pokémon des autres ? Tu sais comment c’est puni, ça, chez les Pyroli ? »

Le petit Bulbizarre se tassa au sol, et de sa démarche pataude, s’enfuit peureusement pour aller se cacher sous la table de son dresseur. Aileen lui décocha un dernier regard sévère, qu’elle ne partagea pas avec le dresseur du Bulbizarre en voyant ce dernier se pencher pour disputer son Pokémon d’un ton sec et sévère. Alors elle releva la tête, et se retrouva nez à nez avec un … Pokémon. Insecte. Volant. Et flippant, accessoirement. Qui ressemblait vaguement à Aurum, mais qui ne bougeait pas. Et les clients de passage la regardaient, persuadés qu’elle savait ce qu’elle devait faire, ce qui n’était pas du tout le cas. Alors elle tourna discrètement le regard vers Ruby, qui levait, tout aussi discrètement, deux doigts vers elle. Deux. Quoi deux ? Oh. Ningale ayant évolué, elle se retrouvait avec le Ninjask, et … Oh, un deuxième Pokémon. Tranquillement, Aileen attrapa une Poké Ball vide à sa ceinture, et la dirigea vers le Pokémon inconnu, qui rentra placidement dedans sans faire le difficile. Ouf, c’est qu’il est flippant. Puis elle fronça faussement les sourcils, dans une attitude typiquement Jackie, les mains sur les hanches.

« Pour la suite du spectacle, adressez-vous aux Mentali ! En attendant, REMETTEZ-VOUS AU BOULOT, ET QUE CA SAUTE ! »

Quelques Pyroli éclatèrent de rire, et l’activité reprit dans le stand. Avec un léger sourire, Aileen se retourna pour ouvrir le frigo et servir deux verres, un pour son frère, un pour elle. Elle remplit une petite assiette avec des cookies et des gâteaux divers, et porta le tout à la table de son frère, se laissant peu gracieusement tomber sur la chaise en face de lui.

« Permets que je squatte, j’ai besoin de me remettre un peu de mes émotions, haha … Bordel, j’ai vraiment cru qu’Aurum allait crever. Pfouuuuuh, la peur de ma vie, là. »

info modération:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 12 Oct - 14:47

Mmm... Mes yeux s'ouvrirent péniblement. 'Veux dormiiir... Alors que je m'attendais à me faire agresser par le soleil, ce ne fut pas le cas. Ah, les lunettes de soleil, bien sûre ! Une pression sur l'épaule m'avait réveillée. Relevant les verres sur mes yeux, je me frottai les paupières, encore un peu endormie. Un main était tendue vers moi. Je la saisis pour me redresser. Ouille, ma tête. À côté de moi se trouvait une tignasse brune, souriante. Nel' ? Ma vue se stabilisa. Ah, ce n'était que Aileen. Tout en m'étirant, j'écoutai la préfète me demander d'aller aider Ruby avant qu'elle ne renverse un verre d'eau sur un client. Mouais, c'est plutôt moi qui devrait le faire, c'est ça ? Je hochai de la tête sans pour avoir vraiment compris. Ramenant mes jambes en tailleur, je voulus crier. Mais une soudaine flemme me prit. Alors je demandai à Gum' d'aller me chercher Mafioso histoire que je commence le service aussi. Cependant, aucune réponse ne vint. Hum ? Ah oui, il était vrai que j'avais autorisé le spectre à se balader dans le campus à son bon vouloir.

Bon, pas de moyen. Je me levai donc et me dirigeai vers le jardin arrière. Mafiosooo, viens par là. N'ayant eu aucune réponse de sa part, je slalomai alors entre les Pokémons qui courraient dans tous les sens pour me diriger vers ce dernier en train de gambader joyeusement également. M'agenouillant à son niveau, je le fixai dans les yeux. Bon, tu viens avec moi maintenant ? Ma réponse ? Un coup de patte bien placé en pleine gueule. Sympatoche la bestiole. Ça m'avait sonnée, mais réveillée en même temps. Le coup était parti sous une pulsion d'excitation. Le paresseux pas très paresseux s'était barré, à la poursuite d'une Goupix avec qui il voulait s'amuser. Aussi barré que sa maîtresse, quoi. Je soupirai en me frottant le nez. Tant pis. Aaaah, quoique... Un sourire mauvais se dessina sur mon visage. Attrapant une Pokéball de mon sac, je sortis Malware.

« Bon, Malw', je vais pas y aller par quatre chemins. T'as déjà vu un Monaflemit hyperactif ? Non, j'imagine. Donc Hypnose sur le travesti. ... Merci trésor. »

Le spectre s'approchait du plus près possible de la cible. Puis psssssht, le rayon parti. À cette distance, il ne pouvait pas le rater. Sauf que petit binz', la bestiole ne sentit qu'une légère chatouille. Hein ? Ma tête devait être mémorable à ce moment. Sortant mon iPok et fouillant dans le Pokédex, je finis par apprendre que les Pokémons possesseur d'Esprit Vital ne pouvaient pas s'endormir. Grommellements. Chouette.

Finalement, j'abandonnai. Attrapant un plateau sur le chemin, je me dirigeai vers la rouquine pour l'aider à décharger le sien puis lui demandai son bloc-note. Entre deux tables, elle me le passa sans trop de cérémonie, trop débordée pour plus me prêter plus attention. Je feuilletai les papiers et en déchirai quelques unes. Ru', je m'en occupe.
Passant près de la zone de réserve de bouffe, je saluai un brun qui parlait à Aileen. Hé-... Je me stoppai dans ma marche. Ce brun... ? M'agenouillant pour ouvrir le frigo et chercher ce dont j'en avais besoin, tout ça sous le regard sévère d'Aurum, je glissai quelques regards vers ces deux derniers qui discutaient. Je finis par saisir un prénom. Orren. Je mis un petit moment à réagir. Mais bien sûre ! Le fameux demi-frère de la brunette ! Je me sentis légèrement conne sur le coup. D'ailleurs, c'est ce dernier qui s'était aussi finalement mis en couple avec Ruby. Ouais, rien à voir avec ce que j'avais pensé au bal de promo. Souriant à ce souvenir, le plateau chargé, je me dirigeai vers les tables concernées.

Déposant les commandes des clients sur les tables, je leur offris de brefs sourires doux. Mon attention avait été attiré par les deux nouveaux arrivants. Leur tronche me paraissait familier. Une magazine, une magazine... AH MAIS SI. C'était ceux sur qui Nelly... Quoi déjà ? Grimaçant, je repris mon plateau pour voyager ailleurs. Voyager ? LES METROS ! Les métros de combats à Méanville. Nelly ne cessait de se moquer de l'accoutrement des gérants qu'elle jugeait ridicule. Continuant mon service, soudainement, j'aperçus les regards des clients se diriger vers le ciel. Quelque chose brillait. Très fort. Plissant les yeux, je redescendis mes lunettes de ma tête pour les replacer sur mon nez. Finalement, après des minutes d'émerveillement, on finit par comprendre que c'était Aurum qui avait évolué. Les cris de sa maîtresse fit d'ailleurs reprendre l'activité au stand.

Bon, une tranche de gâteau à la crème... Ouvrant le frigo d'une main, l'autre tenant un plateau où étaient posés deux tasses de café et un verre de soda. Coupant une tranche, je déposai ce que j'avais déjà pris à côté, le temps de me munir d'une assiette. Next, les cuillères. Partant chercher ça sur le chariot, je pris au passage deux morceau de sucre et de la crème. Cependant, une fois arrivée au fameux chariot, le bac contenant les petite cuillère était vide. À l'intérieur se trouvait par contre un post-it écrit en grand, le chiffre 47. Je fronçai les sourcils. Déposant mon plateau sur le bar, je partis chercher Astrée. Aaah, là, en train de discuter.

« Hey, Astrée ! T'aurais pas vu les petites cuillères ? Elles ne sont plus où elle était. Il y a un papier bizarre à la place. 'Fin, je vais en rechercher au réfectoire. Il y a ceux qui doivent s'occuper de la plonge qui doivent avoir terminer une partie du sale. AH ! Et si tu pourrais t'occuper de mon plateau posé sur le bar, si tu trouves quoi en faire en attendant... »

Sur ces mots, je quittai le stand. Direction le réfectoire.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Lun 13 Oct - 0:34

J'avais senti que Trybal n'était excessivement enjoué à l'idée de mon plan, ou du moins si c'était le cas, il le cachait bien. Ce qui est sûr c'est qu'il n'avait même pas considéré l'idée de me désobéir, et c'était tout ce qui comptait à mes yeux. De toute façon cet affichage en public ne serait qu'un mauvais moment à passer, c'est ce que je me répétais sans cesse pour essayer de calmer la boule que j'avais au ventre. Je n'étais plus Chiho après tout, j'étais Ace, le fameux dresseur de génie ! Serrant le poing, je me laissai propulser par l'envol de Light, qui atterrit puissamment au milieu d'un espace vide non loin de la foule... Et aussi de notre Aileen/Jackie. Que de chance ! Je descendis de mon perchoir en lissant les pans de ma veste, remettant pied à terre avec un léger déséquilibre qui fort heureusement ne m'avait pas fait chuter. Je remerciai le ciel d'avoir insisté pour tenir des répétitions de cette entrée en matière, car autrement ma maladresse aurait tout ruiné. Un Ace qui se casse la tronche à sa première apparition, ce n'était pas vraiment le style de la maison !

« La jalousie c'est un bien moche défaut, Mme la Gonflette. Remarque si vous sentiez autre chose que la sueur, peut-être que les gens vous admireraient autant que moi. Enfin... Il n'est pas interdit de rêver. Maintenant je vous laisse donner des ordres à vos chères esclaves, moi j'ai d'autres choses plus intéressantes à faire. Signer des autographes par exemple. »

Comme un prince, la Chiho masculine que j'étais se faufila entre les tables, suivie de Light qui agissait comme un parfait garde du corps se tenant entre moi et un groupe de quatre groupies qui ne cessait de la suivre partout. Doux Jésus. Ces deux Mentalis, une Givrali et une Pyroli semblaient avoir oublié le concept du stand. C'était presque flippant. Passant par le comptoir, j'enfilai un tablier que j'avais piqué à une camarade, sous les cris synchrones de mes nombreuses fans, s'extasiant sur cette fantaisie qu'elles semblaient avoir secrètement nourrie. Bien entendu j'ajoutai une touche de mon propre fan-service en faisant un tour sur moi-même et leur destinant un clin d’œil plein d'assurance. Nouvelle série de cris, avant qu'une d'entre elles ne s'écroule sur l'amie la plus proche. Mince, on dirait que l'une d'entre elles s'était évanouie. Oh, misère.
Bon évidemment j'allais aider au service, bien que ne puisse accepter d'obéir bêtement aux ordres de cette Jackie en herbes. Néanmoins il valait mieux éviter les accidents et les crises cardiaques déclenchées chez les cœurs les plus fragiles. Demandant un jus de fraive et un cookie que je promis de régler plus tard, je m'approchai de la malheureuse tombée dans les pommes et lui offris un siège à la table d'à côté. Ensuite j'invitai les quatre demoiselles à prendre place, et servis cette mini commande pour l'aider à se rétablir. Bon évidemment cet excès de gentillesse ne cadrait pas forcément avec Creed, mais ça ne pouvait pas faire de mal d'apporter quelques améliorations au personnage, pas vrai ?

« Navré de vous avoir causé des émotions fortes, Karen. J'espère que vous retrouverez vite vos forces. Voici pour vous. »
« Kyyyaaaaa... Creed-sama connait ton prénom !! »

Je fus prise d'une furieuse envie de facepalm, devant une telle démonstration de... je ne sais même pas comment qualifier ça. Dans tous les cas je me forçai à sourire simplement, comme si de rien n'était, avant de fluctuer entre les diverses tables, toujours scrutée par cette bande de Miradars en jupons. La vache, ce que c'était stressant ! Prenant les commandes, je faisais de mon mieux pour garder la concentration nécessaire à ne rien renverser sur personne. Bien entendu en même temps que les additions je sortais mon stylo de la poche de ma veste pour signer un autographe, ce qui avait au moins le mérite de beaucoup amuser les autres étudiants, et les adultes qui semblaient bien se marrer.
Assez fière de moi, je continuai ma progression, plutôt soulagée que les groupies soient restées sagement assises. Ça me ferait des vacances, parce que bouger en étant constamment épiée c'était plutôt perturbant, surtout pour quelqu'un d'aussi discret que moi. Cependant je ne manquai pas se remarquer que dans l'ensemble le stand semblait plutôt bien marcher. Ce n'était pas plus mal que mon idée soit un succès, à vrai dire cela enlevait un grand poids de mes épaules. Assez pour que je puisse continuer de jouer mon personnage sans remords, bien que je prie à chaque instant que le vrai Creed ne mette jamais les pieds au parc. Chassant un frisson d'effroi de mon échine, je me dirigeai vers une silhouette longiligne et plutôt classieuse, avec une coiffure suffisamment élaborée pour ne pas laisser de doute quand à son modèle. Andreas Heartnett, la seule et unique tarlouze à pouvoir éventuellement me faire concurrence. Enfin s'il n'avait pas le charisme d'un Crustabri asthmatique, et ce dans ses meilleurs jours. J'allais lui apprendre que la mode ce n'était pas tout dans la vie, et que dans le mot « fashion-victim » il y avait surtout victime !

«  Hé, toi là ! T'as pas fini de parader comme un pokémon en plein concours ? Et si on passait plutôt à des choses sérieuses, hein ? Je te défie en duel, Heartnett ! Sors tes pokéboules si t'es un homme ! »

_________________



Collectionneuse PKMN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Mer 15 Oct - 12:39

Theandras s'était donc retrouvée à faire le service. Tant qu'à faire, elle avait pioché dans son stock de roses pour en mettre une sur chaque plateau qu'elle apportait, espérant qu'il lui en resterait assez pour la fin de la journée. Enfin, mis à part les roses « officielles », elle avait cru bon d'aller en chiper quelques unes supplémentaires chez le fleuriste, juste au cas où, alors ça devrait aller... enfin elle espérait.

Tandis qu'elle commençait doucement à se lasser de son rôle et à se demander combien de temps encore cela allait devoir durer, Evoli, lui, semblait aller un peu mieux et, sorti de sa bouderie, la suivait à nouveau partout. Pour la énième fois, elle apporta leur commande à des clients :

« Ooooooooh ! Mais quel beau couple ! Absolument maaaaaagnifique, vous allez si bien ensemble, c'est faaaaantastique, vraiment ! »

Le couple en question se regarda en lâchant un petit rire. Mais qu'avaient donc les humains à se mettre par deux, comme ça ? Vraiment aucun intérêt... à part faire preuve de masochisme en supprimant volontairement sa liberté pour s'occuper de quelqu'un qui n'en profitera pas lui-même puisqu'il sera trop occupé à faire de même de son côté... sérieusement, stupidement incompréhensible.

Gardant toujours son sourire factice coincé sur son visage (elle commençait d'ailleurs un peu à avoir mal à la mâchoire), Theandras servit leur commande ainsi que celle de leurs pokémons – un Canarticho et un Melo qui n'avaient pas l'air aussi enchantés que leurs dresseurs de se trouver là – puis, en dernier, elle prit la rose et, s'inclinant avec un sourire charmeur, l'offrit à la demoiselle qui l'accepta, un peu gênée. A côté d'elle, son Roméo se tendit soudainement. Tssss... mais quel crétin ! Sérieusement, il n'y avait pas cru tout de même ? Elle était une fille, ça se voyait, non ? Elle n'allait pas la lui piquer, sa chérie ! Enfin peut être qu'avec son déguisement, ça ne se voyait pas trop en fait mais un minimum de réflexion, c'était pas interdit !

Ne montrant aucunement le fruit de ses pensées et ignorant parfaitement la réaction du jeune homme, elle se redressait gracieusement et dignement quand elle se sentie interpellée. Elle allait reprendre ses bonne vieilles habitudes avec un « Wah ! Qui c'est qui veut s'battre ici ? Y'a quelqu'un pour m'défier ? » et y aller avec les poings, mais se retint de justesse. Non, ce n'était pas vraiment l'attitude du perso qu'elle était sensée jouer. Elle se retourna malgré tout brusquement et vit la fille déguisée en Ace S. Creed – Chiho, c'était cela ? - qui la narguait. Elle prit sur elle la provocation qu'elle venait de recevoir et se tortilla comme une Mentali se rendant compte que sa voisine avait oublié de mettre du mascara, ce matin, la main gauche sur la hanche droite et la main droite sur le côté de sa bouche, histoire d'avoir l'air choquée mais que son attaquante puisse comprendre ce qu'elle dirait :

« Oh, quelle vulgarité ! Pour un prof', parler ainsi devant ses élèves... vous manquez grandement de classe, Vantarda... »

Oui, elle inventait des surnoms sur le vif, et alors ?

« Et la brutalité, la violence, tout de suite... »

En son for intérieur, la jeune fille exultait : ah, enfin un peu d'action ! Elle allait pouvoir se défouler un bon coup, briser le cycle des services endormissants de cette journée !

« … vous manquez sérieusement d'élégance, mon cher. Vous vivez dans les tréfonds de la bassesse d'esprit, incapable de voir plus loin dans les relations humaine que la possibilité de blesser autrui... quelle pitié ! Vous êtes incoooooooorrigible ! »

Theannett pris un air désolé :

« Enfin puisqu'il n'y a que ce langage que les êtres de votre espèce comprennent, je suppose que je vais devoir m'y adapter et vous répondre de la même façon, vu qu'il vous est impossible d'atteindre mon propre niveau... »

Bon aller, fini le discours de starlette effarouchée, place à l'action !

« Smeagol, veux-tu bien montrer à cet horriiiiiiiible personnage la subliiiiiiiiiime beauté de tes attaque ? »

Evoli, clairement, n'appréciait pas son rôle. Mais il voyait aussi là un moyen de se défouler un bon coup sur cette journée qui lui pesait tout autant que son costume. Alors, même s'il n'aimait habituellement pas la violence, il allait y aller à fond. Tandis qu'il se mettait en place, sa jeune dresseuse se préparait à donner des ordres et à commenter en même temps. Certes, elle aurait préféré y aller elle-même, mais jamais celui qu'elle incarnait n'aurait utilisé ses poings. Elle allait donc devoir se contenter de faire ça à la manière de la plupart des gens... en ajoutant un peu d'Heatnett pour agrémenter, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 585

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 19 Oct - 20:52

Je m'étais éclipsé durant quelque minute afin de partir à la recherche de clients. Mon but atteint je m'accordais quelque minute de pause vagabondant toujours dans ma tenue voltalienne. Beaucoup de personnes s'arrêtaient pour me prendre en photo avec leurs enfants ou avec eux. J'étais une star en quelque sorte haha.

C'était intéressant d'avoir fait ce concours inter-dortoir, on s'amusait comme des petits fous chez les voltalis. Les différents retours que j'avais eus sur notre stand, me rendaient heureux. Les clients avaient apprécié nos différentes tenues et ça ne pouvait que gonfler mon ego...qui était déjà pas mal hahaha. Je me rappelais de l'improvisation que l'on avait fait ainsi que l'accident qui m'avait coûté la perte de mon second baiser, dire que je le réservais pour une personne qui m'était cher. Mais ce n'était pas ça qui m'attristait le plus. Ce qui m'avait attristé était le comportement d'Amaoka. J'en déprimais, je n'embrassais pas si mal que ça quand même.

Je continuais à marcher, dans réfléchissant à ma question personnelle...est-ce que j'embrassais bien ? à vrai dire moi seul ne pouvait le savoir...la réaction d'Amaoka m'inquiétait au plus haut point. Un Homme aussi bien battis que moi ne sachant pas embrasser...perdait de tout son charme. (OUI je me trouve beau, même terriblement sexy et ?)

Sur cette pensée, j'entrais dans le stand de nos concurrentes. Un café Cosplay...un autre café haha la compétition s'annonçait de plus en plus intéressante. Je cherchais ma proie... ma cible comme vous voulez...pour faire plus simple je cherchais la brun du regard. Au passage je vis Djelly galérer pour servir les maîtres du métro, elle était aussi rouge que ses yeux...trop mignon haha.

Après quelque minute de recherche je trouvais la miss à qui je souhaitais parler. Elle n'était pas loin de l'entrée, assise sur une table et parlait à quelqu'un de noir vêtue. Sans plus attendre je courrais vers la en courant et criais son prénom tout en feignant les larmes.

« AIIIIILLLLLEEEEEENNNN, les garçons du dortoir sont méchant » disais-je. Elle se tourna vers moi et semblait ne pas comprendre le pourquoi du comment de ma réaction, je continuais donc ma petite histoire « J'ai sans faire exprès embrasser l'un des garçons et...et ...et il a eu une réaction de dégoût...Je ne comprends pas pourquoi, je n'ai pas mauvaise haleine pourtant.... tu crois que c'est moi qui embrasse mal ? » Demandais-je avec sincérité à la jeune Pyroli. Je remarquais par la suite que la personne qui se trouvait en face d'elle était Orren, notre préfet. « Ah tiens Orren, t'inquiète je retourne vite au stand après ma venue ici, d'ailleurs c'est bientôt l'heure...» disais-je à mon préfet en attendant la réponse de la jeune pyroli.

Tenue de Loan ♥ yeah love me sweety *out*:
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Lun 20 Oct - 20:30

…Mmmmh.

Toujours en train de crier la préfète. Pour une fois que le Général Jackie accepte de suspendre l’entraînement l’espace d’une matinée, il faut qu’Aileen s’y mette à son tour. J’étais parfaitement consciente qu’aujourd’hui s’avérait être une journée spéciale et que chacune d’entre nous, membres du dortoir Pyroli, devaient donner leur cent-dix pourcent. Il s’agissait d’un privilège de pouvoir participer aux portes ouvertes de la pokémon community et il était malheureusement hors de question de s’en dérober en cette journée festive. Chacune des filles présentes dans le dortoir en ce moment – j’en faisais donc partie – possédait une tâche attitrée par les soins de mademoiselle Sôma. Certaines se chargeaient de récupérer des quantités impressionnantes de nourriture, d’autres devaient trouver des boissons diverses ou encore étaient affectées à la décoration du stand. Tout se devait d’être impeccable, absolument tout. Encore heureux, j’avais préparé mon déguisement depuis déjà un bon moment, ce qui me permettait de conserver mon calme au contraire de certaines qui s’affolaient déjà. Un petit sourire en coin marqua mes lèvres rosées tandis que je sautais hors de mon lit.

Le parc était merveilleusement bien décoré, exactement comme ce l’était dans mon imagination. Les couleurs vives fusaient de partout et chacune des tables de notre kiosques se trouvaient être agencées aux banderoles, ballons et autres décorations farfelues qu’avaient installées mes collègues Pyroli. Contrairement à l’habitude, ma coiffure n’était pas remontée en queue de cheval et je ne portais pas mes larges lunettes jaunes. J’avais troqué ma couette contre une perruque mi- longue d’un brun clair et celle-ci se trouvait être surmontée d’un chapeau gris orné d’une bande de tissu noir. Plutôt que de porter mon débardeur gris et jaune, j’avais emprunté une chemise blanche par-dessus laquelle j’avais enfilé une espèce de kimono rouge aux motifs rappelant les toiles que tissent les migalos. Un pantalon ample et agencé venait compléter mon accoutrement. Derrière moi me suivait un Bruapode, qui se trouvait en réalité être Hercule et Rush, tous deux accroupis sous le costume à la manière des porteurs de dragons chinois. Les couleurs des déguisements de mes compagnons ainsi que du miens se révélaient d’ailleurs être si jolies qu’on croirait presque qu’il s’agissait des vrais personnages qu’ils illustrent. L’humble et modeste Timothy Forest, jardinier certifié ainsi que garde-chasse des terres appartenant à la Pokémon Community ainsi que son fidèle acolyte, Bonzaï.

Salut les filles! J’ai récupéré ces quelques tartes ainsi que ces pâtisseries appétissantes avant de venir, juste au cas où on commencerait à être en carence en saccharose. J’ai aussi pris soin de concocter des biscuits pour accompagner le thé !

Je dépose les plats au même endroit que les autres contenant le même genre de sucreries avant de me servir une tasse de thé et ensuite m’installer auprès de mes copines. Je ne tardai point à remarquer la présence d’un bon nombre de personnes, m’indiquant que le stand des Pyroli fonctionnait à merveille cette année. Je reconnais même les visages de certains membres des autres dortoirs, peut-être venus déguster nos délicieuses pâtisseries ou encore admirer la qualité des déguisements de chacune d’entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Mar 21 Oct - 19:49

Ma provocation pour le moins gratuite avait évidemment pris des allures de défi dans une arène de gladiateurs, surtout suite à l'écho de sifflements et autres commentaires des passants. Je me demandais bien ce qui m'avait pris de faire tant de raffut, surtout que je détestais par-dessus tout m'afficher en public. Les aléas d'avoir une mère célèbre dans ce coin du globe, sans doute. Dans tous les intérieurement j'étais terrorisée de voir les conséquences de ce que je venais de faire, tandis qu'une autre partie, plus exubérante, s'en fichait royalement. Attirer les regards, captiver les clients ? Quoi de mieux pour attirer encore plus de monde ? Bon évidemment je n'en étais pas encore à ces services/combats des établissements huppés d'Illumis dont j'avais tant entendu parler, mais il fallait bien faire avec les moyens du bord ! Serpentant entre les tables avec mon plateau vide à la main, je le glissai sous le bras pour mieux dévisager mon adversaire du jour. Cette nouvelle qui se cachait sous les traits élaborés du très féminin Heartnett allait avoir droit au meilleur plat de résistance !

« Vantarda ? Mais ça n'existe même pas ! Et non, ne me dis surtout pas que c'est un nouveau mot à la mode, tu vas me donner des boutons ! Je vais te faire bouffer ta ch'mise par le col, l'androgyne ! »

Dans ma rousse perfection au masculin, je roulai des yeux qui roulèrent vers le ciel. C'est qu'au moins son rôle était au poil, elle était aussi frustrante de tournures alambiquées que l'original ! Ce qui ne faisait que raviver la flamme du Ace en moi, brûlant de toujours plus d'envie de lui rabattre son caquet. Serrant le poing, je me rapprochai de Light/Trybal, à qui j'expliquai discrètement la situation. Heartnett prononçait ses tirades et happait la foule, ce qui m'arrangeait plutôt deux fois qu'une. Je savais que le Cizayox était un pokémon surentraîné par Allen, sûrement l'un des plus talentueux TopDresseurs de l'académie. Il s'était aussi avéré que lui et moi nous entendions plutôt bien, et même si j'étais loin d'avoir atteint la même proximité que son propriétaire d'origine, je savais qu'il obéirait sans broncher. Le tout c'est que l'envoyer au combat contre ce petit Evoli déguisé en Sméagol serait un pur meurtre. D'autant plus qu'il avait un peu de mal à doser sa force... n'en témoigne la cicatrice de cette pauvre Djelly.

« Écoute je sais que tu aurais aimé combattre, mais ça ne va pas être possible. Le combat serait trop déséquilibré, et de toute façon tu n'en tirerais qu'un entraînement insatisfaisant. Par conséquent je vais envoyer quelqu'un d'autre, pendant que toi tu joueras les gardes du corps. C'est que... j'ai pas très envie de me faire attaquer par les filles qui nous louchent dessus. Oui, celles-là. Promis je te filerai quelques baies en compensation. »

J'acquiesçai en suivant son regard interrogatif, lui confirmant ce dont je parlais. J'espérais que ce rôle le tiendrait occupé, et surtout que la promesse d'un petit quatre heures bien mérité l'encouragerait à prendre son mal en patience. Au final son regard toujours aussi sérieux s'illumina d'une étincelle de gourmandise qui me fit sourire. Je serrai alors le poing et le cognai doucement contre sa pince fermée, en un check qui était devenu notre routine. Ensuite j'entrouvris légèrement les pans de ma veste blanche pour saisir une pokéball avec laquelle je jonglai nonchalamment. Ensuite comme pour mieux soigner mon effet, je pris la rose que j'avais accrochée à ma boutonnière et la jetai vers la foule, ce qui automatiquement fit bondir les furies à couettes vers une table où était assise une Pyroli en tenue de Timothy Forest. La pauvre. Grimaçant en haussant des épaules, je consolai en me disant qu'il fallait bien que ma première boulette arrive. Si ça en restait à un peu de tumulte et quelques cris pour une rose, on peut dire que ça pourrait être pire. Mais je n'avais pas vraiment le temps de penser à ça, j'avais un combat à mener.

« Azraël, on va lui donner une bonne leçon. Tiens-toi prêt à assurer. Attaque Groz’yeux suivie de Dard-Venin ! »

Le Nidorino surgit de sa pokéball en regardant autour de lui d'un air curieux et même un peu perturbé. Il ne semblait pas étonné par mes ordres, néanmoins le nombre de gens présents alentours avait l'air d'un peu l'intimider. Fixant le pseudo Sméagol pour un jour, il semblait l'étudier comme pour mieux comprendre de quelle espèce de pokémon il s'agissait. Oui, moi aussi j'étais un peu perplexe parfois, alors je ne pouvais le blâmer pour sa réaction. Je lui intimai donc de la main de s'avancer un peu en retrait de notre café, afin que notre combat ne dérange pas les gens qui mangeaient nombre de sucreries en observant la scène. Le show avait commencé, avec les acteurs -humains comme pokémon- sautant dans l'arène. Tous les ingrédients pour un bon combat étaient réunis, alors maintenant, il suffisait de se lancer ! Le poing serré et l'air confiant, je souris alors que mon Nidorino s'élança vers son adversaire.

_________________



Collectionneuse PKMN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 25
Jetons : 84
Points d'Expériences : 586

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Jeu 23 Oct - 9:38


 
 ❝ La fiesta Pyrolia ❞
 
feat. Les Amazones

 


Astrée profite que la foule soit de plus en plus nombreuse au stand, pour s'éclipser quelques minutes et souffler un peu, au risque de se faire gronder par Jackie, que ce soit le véritable général, ou bien sa version cosplayé par Aileen. Nul doute que ni l'une, ni l'autre, ne serait ravie de voir l'une des filles du dortoir Pyroli se permettre de prendre ainsi une pause, aussi courte soit-elle. Néanmoins, la scientifique ne le fait pas par pur plaisir, mais pour un réel besoin de vider un peu ses pensées, pour rentrer encore mieux dans son rôle de Melty Potts. Il faut dire que les éléments s'enchainent pour aider la demoiselle à faire boulette sur boulette. Déjà, ce genre d'évènement n'est pas vraiment sur la liste de ce qu'aime faire Astrée, mais pour aider son dortoir à sortir du lot, elle n'a pas dit non à sa participation. Elle aurait pu, mais comment auraient réagi ses amies et camarades ? Après, Astrée a dû se préparer à jouer un rôle et elle n'est pas une très bonne actrice. Certes, elle a au moins eu la chance d'héritée d'un rôle qui n'est pas le plus compliqué, mais bon quand même.

Sans le vouloir, Aileen a rajouté une petite couche, en nommant Astrée responsable des courses et de la cuisine. Cependant, d'un autre côté, c'est aussi ce qui permet à la jeune femme de garder la tete haute, car elle qui n'aime pas à se valoriser, de crainte de passer pour une arrogante, est contente de voir que même ainsi, on peut lui faire confiance. Elle a donc fait tout son possible pour que rien ne manque à cette petite fête et jusqu'à présent, tout semble aller pour le mieux. Astrée regrette simplement de s'être un peu emportée, niveau tendresse, quand elle a appris pour son augmentation de grade, mais ce qui est fait est fait. On ne revient pas sur le passé, on vit avec et on essaie de ne pas reproduire nos erreurs pour aller de l'avant. Quoi qu'il en soit, après cinq minutes, Astrée se décide à faire marche arrière et retourne dans la foule, trébuchant involontairement sur les racines d'un pokémon plante endormi. Bien entendu, pour les autres, ou du moins certain, ce geste est tellement habituel quand on connaît Melty, qu'ils n'y font pas attention. Par contre, une poignée de visiteurs, en voyant la chute d'Astrée Potts ne se retiennent pas de rire de la situation.

Astrée se concentre sur les pensées d'une victoire des pyroli à ce petit tournoi de stand, pour ne pas craquer devant les rires. Au lieu de quoi, en se relevant, elle remet son chapeau en place et sourit, accompagnant ce geste avec des petits signes de la main. Astrée retient un soupire, puis s'en va vers les tables, pour prendre en main un plateau garnit de petits-fours, qu'elle compte bien faire disparaître dans les mains et estomacs des curieux et des étudiants. Un peu d'agitation permet de l'action au stand. Elle ne fait pas attention à tout, mais Astrée croit voir l'une des Jackie, elle ne saurait dire laquelle, s'en prendre à un pokémon près du frigo. Elle remarque également qu'il ne reste plus beaucoup de fourchettes, pour ne pas dire aucune et que cela, risque de compliquer un peu sa tâche. Il faut croire que le destin n'est pas du genre à vouloir lui donner un coup de pouce aujourd'hui. Au moins, ses parents étant partis vers un autre stand, celui-ci lui enlève un poids. Il faut cependant qu'elle fasse attention, car si vraiment, il n'y a pas une seule fourchette, la situation pourrait tourner au vinaigre. Astrée se tourne donc vers sa petite Marisson, déguisée pour l'occasion en Noadkoko et lui explique le problème, pour qu'elle cherche discrètement de son coté le coupable.

 
 
@Eques sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t605-astree-harper-pour-vous-servir-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t753-astree-harper-pyroli#6498
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Jeu 23 Oct - 20:21

Aileen ne s’était pas rendue compte que la journée était bien avancée, et que la fin de la journée portes ouvertes était pour bientôt. Après avoir un peu papoté avec son frère, elle était repartie au service, s’inquiétant de voir leur stock de nourriture baisser aussi vite. Merde, merde, merde, comment elles allaient faire, et Hope qui ne revenait pas … Ok c’était vraiment la merde. Elle allait tirer discrètement la sonnette d’alarme quand elle vit une Pyroli déguisée en Timothy Forest venir vers elle et poser plusieurs boîtes sur la table leur servant de bar. Des tartes, des pâtisseries, et des biscuits … Oh, ouiiiii, elles sont sauvées, et personne ne se rendrait compte qu’elles avaient frôlé la catastrophe. Normalement, Aileen aurait du imiter Jackie et engueuler la jeune Pyroli pour son retard impardonnable – elle arrivait carrément à la fin quoi ! – mais bon, comme elle se pointait en sauveuse avec assez de bouffe pour leur assurer la fin de la journée, pour une fois, elle ne dirait rien. Aileen se dirigea immédiatement vers elle, oubliant « sans le faire exprès » son rôle de Général Jackie pour aller remercier discrètement Dahlia.

« Oh ça par contre ça tombe à pic, on commençait à être à court. Ariane, Justine, faites une petite pause, vous courez depuis le début de l’après-midi, posez-vous là et coupez les tartes, on va déjà commencer à distribuer ces gâteaux pour faire diversion quand j’aurai envoyé un texto à Hope. »

Sortant son iPok, elle tapa un message rapide à Hope, pour lui demander de voir s’il ne restait pas de leur bouffe au frigo parce qu’elles commençaient à épuiser singulièrement les stocks. Puis elle rangea son iPok et sortit des assiettes pour étaler les quelques gâteaux dessus, tout en ordonnant à une Pyroli de ranger les pâtisseries au frigo après que Freeze y ait lancé une petite attaque Glace pour le refroidir un coup. Les tartes découpées les rejoignirent bien vite. Distribuant les assiettes aux Pyroli, elle en attrapa deux, passant entre les tables, ses assiettes en équilibre sur ses doigts, pour proposer des gâteaux aux gens qui admiraient le simili combat d’Ace Creed et Andreas Heartnett, respectivement Chiho et Theandras qui semblaient s’en donner à cœur joie. Heureusement que Chiho n’avait pas utilisé le Cizayox, le combat aurait été trop inégal contre l’Evoli de Theandras … Le combat semblait bien se dérouler d’ailleurs. Et Sphax, prenant très à cœur son rôle de surveillant, jouait avec les bébés Pokémon, jouant à tire-la-corde avec un tout petit Caninos absolument adorable, lui abandonnant le vieux chiffon leur servant de corde sans vraiment trop résister, sous le regard attendri des touristes de passage. Elle ne broncha pas quand Astrée se rétama non loin d’elle, se contentant de tendre son assiette vers une petite fille qui y prit le dernier gâteau qu’elle avait, et alla poser les assiettes sur leur bar improvisé avant de retourner s’asseoir à côté de son frère.

« Haaaaa, pauuuuuse … Mais qu’est-ce que … »

Aileen ouvrit de gros yeux en voyant une furie jaune débarquer dans son stand en piaillant et en criant … Son prénom. Genre. T’es qui. On se connaît ? Son hostilité méfiante mourut quand l’être non-identifié s’approcha, et Aileen ne put retenir un gloussement surpris. Oh, mon, Dieu, Loan en Voltali. Super sexy. Et visiblement, il avait embrassé un garçon – elle en ressentit brusquement une pointe d’agressivité sans savoir pourquoi – sans le faire exprès, en fait, il l’avait embrassé avant de s’enfuir en râlant. Est-ce que ça veut dire qu’il embrasse mal ou qu’il pue de la gueule ? Aileen haussa les épaules, ne portant aucune attention à la Pyroli qui approchait et à Astrée qui semblait la fixer de loin. Les deux devaient sans doute se demander qui est cet être jaune qui piaille devant leur préfète.

« Hmmm je sais pas, laisse-moi voir ? »

Sans la moindre gêne, Aileen tendit la main pour l’attraper au col du bout du doigt, le tira vers elle, et en fermant les yeux, elle posa ses lèvres sur les siennes. Elle entendit vaguement quelqu’un étouffer un cri, et un plat tomber et se renverser, sur une table ou sur leur faux parquet. Quoi, ça va, c’est juste un bisou … Se sentant d’humeur joueuse, elle tendit la langue pour lui lécher les lèvres en traître. Et elle comprit avec surprise qu’il avait eu la même idée qu’elle quand le bout de leurs langues se touchèrent fugacement. Son regard s’aiguisa, et elle le repoussa doucement mais fermement, luttant contre l’envie d’éclater de rire – ou pire encore, de lui rouler un patin devant tout le monde. Très naturelle, elle haussa à nouveau les épaules, l’air de réfléchir.

« Bah non, ça va écoute, toi, au moins, tu embrasses pas comme un Lippoutou. »

Sachant qu’avant ça elle n’a embrassé qu’une seule personne, et c’est Warren qui l’a kissthief comme un salaud et qui l’a beaucoup regretté après ♪ Tournant la tête, elle faillit éclater de rire devant la tête ébahie du préfet des Voltali, choqué de la décomplexion évidente de sa sœur. Eh oui, on n’est pas tous aussi timides que toi quand tu veux embrasser Ruby, mon Riri ! Se tournant à nouveau, elle capta deux ou trois regards qui la fixaient et qui se détournèrent bien vite. Bon. Au travail peut-être ?

« Mesdemoiselles, j’achète la photo la plus réussie pour garder un souvenir. Merci de votre gentillesse. »

Dans les rangs des Pyroli, il y en eut quelques-unes pour éclater de rire, avant de se reprendre rapidement pour se remettre dans la peau de leur personnage. Ce qu’elle n’avait pas fait du tout, là, en fait. Mais bon, tant pis. Avec un sourire, elle se tourna à nouveau vers Loan en haussant un sourcil. Quoi, quelque chose à dire sur ce kissthief, Voltali supersexy ?

[ Oui c'est court et c'est nul mais l'event avance un peu au moins ~ ]

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Ven 24 Oct - 20:05

Astrée semblait m'avoir foutu un de ces vents, mais genre, magistral. Grimaçant, je filai en direction du réfectoire pour récupérer ce qui nous fallait. Passant par la porte arrière, je saluai les deux élèves, qui après avoir perdu au chifoumi, devaient faire la plonge.

« Heey, 'aurez pas vu les cuillères ?
- Quoi ?
- Les p'tites cuillères, y'en a plus.
- Ah, ça. On en discutait tout à l'heure. On a pas reçu le dernier bac des sales, et il y a une miss qui est déjà venu chercher les propres. Mais comment ça, genre, ils ont disparu ?
- Bah, y a plus rien. Nada. 'Fin, c'était qui qui était venu les chercher ?
- Euh... Désolées, j'y ai pas prêté attention... Lisa ?
- Nop non plus. C'est... Pas normal ?
- Baah... Non, à ce que je sache. Bon j-... »


La vibration de mon iPok m'interrompit dans ma tirade. Farfouillant dans mon sac quelques instants, je ressortis ce petit appareil. Un texto d'Aileen qui me demandait de jeter un oeil dans le frigo à cause des stock de nourriture qui s'essoufflaient. Hmm, ouais... Ouvrant grand la porte de ce dernier alors que dernière moi une petite bataille d'eau commençait à s'engager avec des rires, je fis une rapide analyse des restes. Mes yeux s'ouvrirent ronds en découvrant ce qu'il contenait.

─ 20 boite de mikado sa irai ? si nn on peux p-e proposé du chokola cho gratos. ya mass stock ─
Ouais, 'faut pas comprendre pourquoi il y a autant de mikados dans le frigo. DANS LE FRIGO, BORDEL. Enfin bon, dans un placard à côté, j'avais trouvé également un grand stock de cacao. La journée commençait gentiment à toucher à son terme, et pourquoi pas du chocolat chaud, après tout ? Surtout quand la température se rafraîchira, cette boisson devient juste tellement excellente. Sans attendre une réponse de la préfète, je fouillai un peu partout pour dénicher un grand sac en plastique dans lequel je fourrai tout ce que je pouvais puis ouvrit les tiroirs avec la réserve de services de Mama Odie. Des couteaux, des cuillères à soupe et... Et... Et ? Ouais. C'était tout. Je haussai les sourcils. Des compartiments étaient vides. Deux, plus précisément. Les cuillères à café et les fourchettes. Plus de fourchettes, non plus ?! Je me baissai pour jeter un oeil plus à l'intérieur. R-... Deux morceaux de papier s'y trouvaient. Sur l'un était écrit « 58 » et sur l'autre, « 42 ». J'enfonçai les post-it dans mon sac et me retournai, voulant poser quelques questions aux Pyrolis à la plonge. Cependant, trop préoccupées à se poursuivre en se lançant des injures, des éponges dans les mains, je préférai de pas les déranger dans leurs activités et les saluai, bien qu'elles ne me prêtèrent alors pas vraiment attention, ne me renvoyant qu'un simple « salut ».

Je déposai le tout sur la table principale du stand en baillant. P'tain, il commençait à s'assombrir. Je fatiguais. Me frottant les yeux en relevant mes lunettes de soleil, j'annonçai :

« C'est tout ce qu'il reste. Il y aurait encore éventuellement des briques de lait si on en a plus assez ici. 'Faudra aussi penser à chauffer du lait, du coup, si on l'fait, c'te distri de chocolat chaud. À moins que vous préférez le faire à cinq jetons. Ou pas du t-baîllement- don ou bien pas du tout. Bon, un plan en tête, les filles ? »

J'ai fait ce qu'on m'a demandée, donc maintenant, qu'on me fiche la paix. D'ailleurs, tant que j'y suis, 'faudra que je repasse dans la cuisine signaler aux deux gamines de faire le ménage une fois qu'elles auront terminé leur jeu. AH ! En parlant de ça...

« Hum, sinon, il n'y plus de cuillères à café et de fourchette, dans la cuisine. J'ai retrouvé deux papiers, et le troisième a été retrouvé tout à l'heure dans le bac des ptites cuillères justement. »

Je sortis lesdits papiers de mon sac après quelques petites secondes, et les posai ensuite à plat sur la table. Les chiffres avaient chacun été écrits au stylo, d'un couleur différentes. 47, 58 et 42, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Sam 25 Oct - 17:22

Mes yeux d’obsidienne s’écarquillèrent quand je compris que le Général Jackie se trouvait en fait être Aileen Sôma, la préfète qui gueule tout le temps, oui oui. Son déguisement s’avérait être très impressionnant, il n’y avait absolument aucun doute là-dessus. Tandis que je donnais un petit coup de main aux autres pyroli afin de couper les tartes en part égales pour remonter notre stock qui descendait à vue d’œil, j’observais les pokémons qui jouaient et courraient partout autour de nous. Une certaine magie flottait dans l’atmosphère réconfortante de cette après-midi chaude. Je regrettai bien vite mon retard effroyable, comprenant qu’au stand la journée avait dû se dérouler comme ça depuis la matinée. J’avais raté une bonne chance de rencontrer de nouvelles personnes et d’accentuer mes relations avec les filles de mon dortoir. Néanmoins je ne m’en faisais pas trop avec cela, l’occasion se représenterait, j’en étais persuadée. J’attrapai les pâtisseries coupées et, sous le conseil de la préfète déguisée en Jackie, allai les ranger dans le réfrigérateur refroidit par la glace un pokémon du même type. Le froid intense régnait aux abords des portes et je tâchai de faire vite pour m’en éloigner le plus rapidement possible.

Je m’installai derrière le comptoir, préparant des fruits tranchés dans une assiette dans l’intention de les offrir à nos invités et à leurs compagnons pokémons. Tout le monde aime les fruits, surtout après avoir englouti un kilogramme de nourriture sucrée en tous genres. Alors que je m’attardais à couper les pommes en quartiers, une nouvelle personne fit son apparition dans le stand et je remarquai bien vite l’intérêt que lui portait Aileen. Mes yeux vinrent aussi gros que deux balles de ping pong et je faillis m’entailler un doigt par mégarde. Venait-elle réellement de l’embrasser ? Comme ça, sans aucune gêne et devant tout le monde ? Woooooooah… Les choses commençaient réellement à dégénérer au sein du stand café des pyroli et heureusement que les professeurs, les vrais parce que vêtus comme cela on pourrait confondre, n’avaient pas assistés à la scène. « Je détournai le regard des deux individus, gênée par ce que je venais de voir. Bon sang, louez-vous une chambre, y’en a qui veulent éviter de gaspiller toute la nourriture qu’ils ont ingérés… » Je me retins de le prononcer à voix haute, me contentant de le chuchoter doucement, de manière à peine audible. Les filles avec qui je préparais les collations ne l’avaient même pas entendu, pour sûr. Mes mains s’avéraient au moins être intactes, c’était une très bonne nouvelle. Vous imaginez devoir attraper un ballon avec un ou deux doigts en moins comment ça doit être chiant ? Ouais, c’est exactement ce que je me suis dit.

L’astre solaire commençait à descendre tranquillement dans le ciel, annonçant que la journée se terminerait bientôt et que chacun des stands devaient être fermés. J’attendis toutefois les recommandations d’Aileen avant de commencer à ranger quoique ce soit. Je jetai un regard en direction de mes pokémons, qui s’étaient lassés de leur déguisement commun, qui jonchait désormais le sol. Bonzaï le Brutapode n’est plus. Je ne pus empêcher mon rire cristallin d’éclater devant cette image qui m’était tout juste passé en tête.
Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Sam 25 Oct - 21:31

J'avais bien vu l'éclat de combativité dans les yeux de la jeune fille qui me faisait face. En fait même ce pauvre Evoli enlaidi par son costume semblait avoir soudainement changé de posture, comme s'il n'avait fait qu'attendre ce moment. J'avais déjà remarquée cette nouvelle qui répondait au nom de Théandras durant nos entraînements matinaux. J'avais aussi observé la façon réservée qu'elle avait de rester en retrait. Je ne savais pas exactement si elle cherchait une chance de s'intégrer, ou bien si elle préférait simplement rester seule. Dans tous les cas je ne l'avais jamais vue montrer autant d'entrain, et cela ne faisait que m'encourager dans l'idée de combattre.

D'une façon ou d'une autre, j'espérais aussi qu'un affrontement inattendu aurait le don de galvaniser un peu les clients, leur offrant un spectacle digne de ce nom en plus d'un service personnalisé. Et puis quoi de mieux pour des cosplay de Heartnett et de Ace que de laisser la rivalité s'exprimer pleinement ? Je souris avec confiance à Théandras, la regardant gesticuler en parlant, s'exclamant presque en des tirades poétiques tandis que je me contentais de faire ma plus belle pose. Light/Trybal continuait de parader autour de moi, servant de rempart à la meute de groupies qui à mon grand désespoir, semblait croître petit à petit. Bon sang, après un pareil carton, je devrais peut-être m'exiler dans les rayons familiers de la bibliothèque pour fuir cet excès soudain de popularité. Et voilà pourquoi je préférais largement rester une fille comme les autres, une élève parmi tant d'autres, avec ses mimiques et ses maladresses.
Enfin... Je m'en tirais plutôt bien à ce sujet. Je n'avais blessé personne et je n'avais rien renversé ou cassé sur les clients. Je pouvais bien mettre ça sur l'inspiration d'Ace, monsieur Parfait, alias l'homme qui était trop doué pour rater les choses les plus triviales. Jetant un coup d’œil à la ronde, je vis Aileen dans les bras d'un type que je ne connaissais pas, et haussai un sourcil. La tête de ce blond ne me disait rien du tout, même s'il ne semblait pas non plus faire partie des nouveaux arrivés. Mais comme je n'étais pas très physionomiste, j'avais sûrement oublié. Quoi qu'il en soit je fus surprise de voir que ce dernier avait embrassé Aileen devant tout le monde, comme si c'était la chose la plus naturelle qui soit. Nouvel haussement de sourcils. Nous étions en train de perdre notre préfète, qui semblait soudainement oublier où elle était et surtout quel personnage elle était en train de jouer. Incrédule, j'approchai mes doigts de ma bouche et sifflai un grand coup.

« Hé oh, on se calme là-bas ! Pas de ces frivolités chez les Pyr... Ahem je veux dire pas de ça en ma présence, je suis le seul à pouvoir contenter les ardeurs de ces dames ! »

J'ignorai les soupirs synchronisés qui retentirent derrière moi, et pointai sur eux un index accusateur. De ce fait, je mis en pause le combat en cours pour monter sur une chaise, qui dansa d'un pied sur l'autre dans un équilibre très précaire. Mais je m'en fichais de tomber. Il fallait que je sauve les meubles, car si Jackie avait le malheur de voir une chose pareille, nous étions toutes bonnes pour la guillotine ! Je veux dire, vous imaginez le Général se faire embrasser par un zouave sorti d'Arceus sait où ? Non ? Hé bien moi non plus, justement ! Profitant de ma hauteur, je repérai toujours Freeze qui était resté en retrait, l'air un peu perdu. Lui faisant signe d'approcher, je vis au passage que Aileen avait eu la joie de voir son pokémon évoluer en Ninjask. Pas mal, pas mal du tout même. Je souris, ravie que notre stand semble bien marcher malgré les quelques imprévus. Dans l'ensemble on peut dire que c'était plutôt une réussite ! Laissant le temps à Théandras Heartnett de se remettre de ses émotions et surtout d'échafauder une stratégie, je virevoltai entre les tables pour servir quelques commandes, faisant de mon mieux pour ne pas faire de bêtises avant la fin. C'est que j'avais bon espoir de tirer quelques leçons morales de ce cosplay. Peut-être que Ace pourrait m'apprendre encore quelques trucs... Même si ce n'était que via une imitation.

_________________



Collectionneuse PKMN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 26 Oct - 17:58

Orren appréciait beaucoup la compagnie de sa chère soeur, même si c'était assez dérangeant de voir discuter normalement avec une Jackie miniature. Oui, car même si le Voltali connaissait la force de la préfète, il était évident qu'à coté de la vraie Jackie ce n'était rien. Celle-ci était encore plus musclée, pouvant tranquillement rendre jaloux certains de ses collègues Pokéathlètes masculins de sa forme athlétique. Mais Aileen était sur son stand et préfète en plus de ça, donc elle devait aider à maintenir le bon déroulement de leur Café Cosplay. Elle dut donc laisser Orren seul, qui alla discuter un peu avec la mère de la brune. Leiko semblait l'apprécier, elle était aimable et fit une remarque qui fit rire le jeune homme.

-Et dire que vous êtes tout les deux préfets. Vous êtes pas frère et soeur pour rien on dirait !

Orren en rigola et prit congé de la Coordinatruce au Couafarel. Il était bien content qu'il n'y avait pas une quelconque gêne avec la mère de sa demi-soeur. Mieux valait être e bon termes avec le reste de sa famille, car oui d'un certaine manière Leiko était de la famille. Elle était après tout la mère de la Pyroli. La femme parti aussi, pour trouver le Professeur Heartnett qu'elle disait. Déjà sa mère, maintenant Leiko. Le référent des Voltalis avait-il un tel "charme" ? Bon il fallait dire qu'ils avaient tout trois la même passion : la Coordination et les Concours.

D'un seul coup le jeune homme entendit une voix familière râler et s'indigner à tout va en appelant la préfète. Il se retourna pour voir Loan habillé dans son costume de Voltali s'indigner de la réaction d'Amaoka à leur bisous surprise. Mais que faisait-il là ? Qui s'occupaient de leurs tables à tout les deux ? Bon surement avait-il trouvé un bon remplaçant, car le roux avait le sens des responsabilités et n'était surement pas parti en laissant tout en plan.
Il se plains devant Ai de la réaction du roux aux yeux hétéro-chromatiques, demandant à la brune si il embrassait mal ou si il avait mauvaise haleine. Orren savait que les deux aimaient bien jouer, il avait entendu parfois de petits échos. Mais alors qu'il s'attendait à une pique de sa soeur, ce qu'elle fit l'étonna au plus haut point. Elle attrapa le rouquin et l'attira vers elle pour l'embrasser d'une manière plus que décontractée. Bon c'était Aileen, mais tout de même ! En plus il était assez proche pour voir que tout deux avaient eut la même idée de donner un coup de langue sur les lèvres de l'autre pour surenchérir dans leur jeu. Ce qui finit en quasi roulage de patin.
Orren ouvrit de grands yeux ronds comme des Pokéballs et sentit la rouge lui monter aux joues. Certes, cela ne l'impliquait d'aucune sorte, mais quand on se dit qu'il avait déjà du mal à faire un simple bisou rapide à Ruby quand il y avait du monde, alors ça ! Voyant les deux s'éloigner l'un de l'autre, il s'approcha pour dire rapidement à sa soeur.

-Euhh Ai, jvais te laisser j'ai encore du boulot au stand. A tout de suite Loan !

Il avait parlé tellement vite qu'on aurait dit que tout les mots étaient attachés et s'étaient enfui plus vite que son ombre. Ohlala, non mais Ai ! Ça va gazer chez les Pyros ! En plus Orren avait entendu des rumeurs comme quoi une fille du dortoir de sa soeur avait un peu flashé sur elle. Oh le bordel ! Et Loan, celui-là jouait tout autant que la brune, toujours à surenchérir le jeu de la préfète. Orren alla faire un petit tour dans l'académie, cherchant à se changer les idées pour se concentrer à nouveau sur son stand après cet événement inattendu. Y a pas à dire, il faudra une fois qu'il parle avec Loan. Même si Aileen ne serait pas du tout du tout d'accord, il voulait savoir si c'était un mec bien. Car si le Voltali s'avérait être un gars aux apparences trompeuses et qu'il tournait autour d'Aileen, ça deviendrait électrique dans le dortoir des jaunes !

HRP:
 

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 585

MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 26 Oct - 19:37

Après ma petite histoire la jeune fille haussa les épaules. Elle devait surement s'en foutre royalement de mon histoire, ce qui me rendait plutôt triste...je ne savais pas trop pourquoi. Mais bon j'allais pour changer de sujet quand elle me répondit qu'elle ne savait pas de la laisser voir...La laisser voir ?

« Te laisser vmmmm » je n'eus même pas le temps de finir ma phrase que la pokéathlète m'attrapa par le col et m'embrassa devant TOUTES les élèves pyroli et surtout devant son frère. Je n'aurais pas dû faire cela, mais je le fis instinctivement et fermai mes yeux afin de savourer ce petit bisou inattendu. Cela faisait-il partie du jeu ? Sans doute il fallait donc que je renchérisse sur son attaque furtive. Je m'apprêtais à lui lécher doucement ses lèvres, mais à ma grande surprise nous avions eu la même idée et je me retrouvais à lécher sa langue. Un long frisson venait à traverser mon corps suite à ce contact. Je regardais la jeune fille, les yeux remplit d'une lueur inconnue avec une envie de continuer même de recommencer cet acte qui me rendait presque euphorique. Mais la jeune fille me faisait comprendre que le jeu s'arrêtait là, ce qui me fit redescendre sur terre.

« Bah non, ça va écoute, toi, au moins, tu embrasses pas comme un Lippoutou. » me disait-elle limite comme si de rien n'était. J'en rigolais doucement comprenant la pique lancée contre mon camarade de dortoir Warren.

La réaction des autres personnes présentes dans le stand ne se faisait pas attendre. La pyroli qui était déguisé en Ace n'hésita pas a nous faire une scène digne d'Ace lui-même. Je pouffais snobant limite l'Ace miniature. « Si vous pensez être le seul, vous êtes bien loin de la vérité. Il serait de bon temps que vous retiriez le voile qui vous assombri la vue mon cher» riais-je a moitié. J'entendais ma cousine râler et courir vers moi pour m'assommer avec son plateau. Ce fut très simple de retenir son coup pour ne pas être blessé.

« Coucou Cousine ça va ? » La jeune Fish me cria limite dessus un peu mécontente « Ahh tu voulais un bisou aussi ma cousine chérie » je la prenais dans mes bras lui faisant un bisou sur le front et me récolta un magnifique coup de poing dans les côtes avant de repartir servir sa table. « Aïeee »

Par la suite ce fut Orren qui s'approcha de nous, j'avais un peu peur de sa réaction...je venais tout de même d'être embrassé par sa sœur devant lui. Ben en fait non, il semblait plus gêné que moi...bizarrement et nous disait qu'il partait et que l'on se reverrait plus tard avant de s'enfuir.

Aileen provoqua le rire de certaines pyroli en leur disant qu'elle garderait la photo la plus jolie comme souvenir. Elle était vraiment...je n'avais pas vraiment les mots pour décrire mon amie, en gros je la trouvais géniale. Je surveillais l'heure pour ne pas être en retard et n'allais pas tarder à partir à mon tour . On avait un spectacle à finir chez les volta. Il fallait que je lui fasse mes adieux ...qui était plus des au revoir que des adieux et la remercier du magnifique présent qu'elle m'avait offert.

La pyroli se retournait vers moi et me lança par la suite un regard tout en levant un sourcil. Elle me déifiait, en tout cas j'en avais l'impression. Je n'allais pas me laisser battre aussi facilement à notre jeu miss Soma.

Je lui fis un grand sourire me léchant limite les lèvres avant d'attraper doucement la jeune Aileen et de lui faire un baiser digne de ce nom et non un simple petit bisou sur les lèvres. « Merci pour l'accueille. Tu embrasses plutôt bien...en plus tu as bon goût ♥. Allez je te laisse sinon on va me tuer. A plus mon amie ♥ » disais-je en riant. Je me retournais vers l'assembler peuplant le stand .« Mes chers je vous salue » avant de partir du stand en riant et courant sous les coups de plateau de ma cousine Djelly.

Je m'étais assez éloigné du stand de ses demoiselles et me remis à marcher normalement. Je posais ma main sur mes lèvres, le rouge aux joues, me rendant compte que j'avais embrassé par deux fois la jeune Aileen et retournais dans cet état vers le stand de mon dortoir.

Hrp:
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
[Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-