[Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)
Aller à la page : Précédent  1, 2
Astrée Harper
Astrée Harper
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 25
Jetons : 84
Points d'Expériences : 586
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 26 Oct - 21:34

 
 ❝ La fiesta Pyrolia ❞
 
feat. Les Amazones

 


Quand on se donne à fond dans un boulot, dans le but de ne pas trop s'y ennuyer et faire en sorte que le temps passe le plus vite possible, on passe parfois à cotés de détails vraiment importants, ou pas en réalité. Cependant, qu'il le soit ou non, ce n'est pas ce qui compte le plus. Quand elle prend de nouveau le temps de souffler un peu, pour faire le point sur cette question, Astrée se rend compte qu'elle n'a pas zappé une ou deux choses, mais bien plus que cela. Déjà, le premier point. Le départ de ses parents pour un autre stand. Certes, elle a vu qu'ils n'étaient plus là.

D'ailleurs avant de s'en aller, sa mère lui a dit qu'ils allaient voir les autres attractions des Dortoirs. Néanmoins, Astrée n'a pas vraiment prit le temps de dire au-revoir à ses parents, ce qu'elle regrette un peu dans le fond, car ce n'est pas souvent qu'elle a l'occasion de les voir en semaine. Enfin bon, au pire, elle pourra très bien les invités un week-end, ce n'est pas l'occasion qui manquera. Pour l'heure, passons à l'autre chose.

L'autre chose en question, ce n'est rien de moins que l'évolution du Ningale d'Aileen. Oui, ce n'est qu'une évolution, mais pour ceux qui connaissent un peu le pokemon de la Pyroli, ils savent que cet événement va marquer un grand changement pour cette créature. Elle qui depuis longtemps voulait prendre son envol, mais ne le pouvait pas à cause de son corps actuel, va dorénavant avoir enfin accès à des ailes suffisamment puissantes pour lui permettre de profiter de l'air autrement qu'en le respirant.

Astrée touchée par cette histoire, aimerait bien aller à la rencontre du petit Aurum. Malheureusement, avec ce qui s'est passé au début du stand, à savoir l'étreinte dans les bras d'Aileen, ce n'est pas la meilleure des idées que pourrait avoir Astrée. Elle se contente donc d'observer de loin, voyant sa préfète avec d'autres personnes, sans doute des étudiants d'un autre Dortoir. Elle préfère donc se rendre vers une autre élève, ne voulant pas déranger Aileen pour l'instant. Prenant son temps, Astrée cherche du regard Hope

Quand elle repère enfin sa camarade, elle voit une petite Noadkoko courir vers elle, les mains pleines de petites cuillères. Un sourire aux lèvres, Astrée se baisse vers Aphrodite et lui caresse le sommet du crane, tout en prenant dans ses propres mains les petits objets. Certes, le stand touche à sa fin, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas se réjouir de voir le retour des ustensiles en plastique. Avec ça dans les bras, Astrée s'avance à la rencontre de l'autre étudiante et lui souriant, lui montre ce qu'elle a dans ses doigts, tout en parlant.

Hey Hope, regarde ce que m'a rendue Aphrodite. Je voulais qu'elle trouve le coupable, mais elle a simplement ramener ce qui était voler, c'est déjà ça non ? Je suis désolé pour avant, j'étais un peu occupée avec tout le boulot. Je ne voulais pas te mettre un vent promis. Pas après l'épreuve que l'on a endurée ensemble cet été. Je dois te laisser, je dois encore finit deux trois trucs. On se revoit plus tard, c'est d'accord Hope ?

Un petit clin d’œil et Astrée se retourne vers les tables, pour finir de servir quelques clients. Puis, finalement, elle se décide à voir et parler à Aileen, pour la féliciter sur l'évolution de son compagnon. La jeune femme prend son courage à deux mains, ne voulant pas reproduire de boulettes et espère que ses joues ne sont plus rouge. Malheureusement pour elle, alors qu'elle approche de sa camarade et préfète, un événement qu'elle n'imaginait pas arriver de cette façon et, sous cet angle, se produit. Un étudiant, un garçon, un élève, un...Enfin Lui quoi, qui ose embrasser Aileen. Certes, du point de vue d'une personne qui ne rougit pas quand elle voit la préfète, c'est davantage elle qui a prit l'initiative, mais Astrée pensant différemment...

Finalement, le rouge revient sur le visage de la scientifique, mais ce n'est pas celui de la timidité, ou de l'envie. Non, c'est celui de la colère. De l'envie de cogner, alors que ce n'est pas dans son caractère. Elle est douce et gentille de nature. Cependant, elle est également humaine et deux envies contradictoires grandissent en elle. Elle pourrait très bien partir et laisser libre court à sa rage contre des objets. Elle pourrait tout aussi partir et bousculer, non pas une table, mais l'idiot qui était coller à Aileen. Cependant, le temps qu'elle réfléchisse, le Don Juan n'est déjà plus dans son champ de vision.

Qu'à cela ne tienne, puisqu'elle ne peut atteindre ce garnement, laissant parler un instant sa rage, Astrée fixe du regard Aileen, ne sachant si elle le remarque et claque avec force son plateau vide sur la table la plus proche. Elle ignore si la table en question était encore couverte ou non, mais après ce geste, d'un pas rapide et laissant tomber son chapeau, tout en pestant Astrée s'éloigne des autres, n'hésitant pas à pousser si besoin est. Sale journée, mauvaise idée d'évènement, une bonne nuit lui fera du bien.

 
 
@Eques sur Never-Utopia

_________________
[Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé) - Page 2 925139yunasignautre
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 26 Oct - 21:51
Un certain Voltali s'était pointé, et avait frenchkiss notre préfète d'après les bruits. Un rictus se dessina sur mes lèvres. Une affaire de plus à creuser, dirait-on. Je découvris qu'il nous restait aussi encore des morceaux de tarte, et ce, grâce à Dahlia qui venait de débarquer, à peine plus tôt. Le duel entre Chiho et Theandras avait aussi finalement pris fin. Je tirai le transat volé vers moi, pendant que quelques filles du dortoirs discutaient sur comment résoudre les problèmes. Certes, à la limite, la tarte pouvait se manger avec les doigts, comme les Mikados, et la poudre cacao pourrait se préparer au feeling, sans cuillère, mais ce n'était pas idéal. Et puis, il nous fallait encore rendre les services, à la fin de la journée à Mama Odie. Car sinon... Comment dire... La vie au réfectoire risquait de commencer à devenir un peu spéciale. J'imaginais les boloss qui allaient se ramener avec des branches en guise de baguette pour pouvoir manger convenablement. Un rire m'échappa.

Quelque chose traînait au sol. Sous la roue du chariot. Intriguée, je la ramassai. Un morceau de papier. Dessus, était marqué le nombre 286. Encore ? Fronçant les sourcils, je me levai pour reprendre les autres morceaux, quand quelque chose me fonça dessus, manquant de me faire tomber, mais m'arrachant surtout un hoquet de surprise. Me retournant, je pus apercevoir Mafioso. Son déguisement avait été arraché par des branches sûrement. Des feuilles mortes, brunâtres, étaient collées sur son pelage. Je soupirai. Bon sang, qu'avait-il foutu ? Je ne saurais dire. J'en avais pas envie. Je voulus l'envoyer à nouveau derrière le stand s'amuser, mais de toute évidence, la plupart des Pokémons avaient sombré dans le sommeil. La fin de la journée pointait son nez.
Après quelques minutes d'autorité et de négociations, je pus me poser à nouveau sur une chaise. Alignant les chiffres les uns derrière les autres, je me dis, après plusieurs réflexions plus stupides les uns que les autres, dû à la fatigue sûrement, que la plus probable était qu'elles formaient un numéro de téléphone. Alors, sortant mon iPok, je tentai la première combinaison qui me paraissait pas trop mal, au feeling.

« Coucou Chériiiiii ! Désolééééée, j'arrive tout de s-...
- Ah euh...
- Ah, d-... »



J'avais déjà raccroché. La voix aiguë de l'interlocutrice m'avait déjà donné un mal de crâne. Me frottant la tête d'une main, je grimaçai. Ok, c'était effectivement une idée stupide. Mais c'était quoi, alors, ces chiffres, bordel ? Voilà. Maintenant, ça m'agaçait.
Soudain, je remarquai enfin que les bords n'étaient en réalité par parfaitement droit. Ils semblaient coupés aux ciseaux. C'est à cet instant qu'un gros « BAAAAM » résonna. Quelque chose était tombé. Tournant tout le suite la tête, j'aperçus que c'était un carton. Des regards s'étaient dirigés vers ce dernier. Me précipitant vers le paquet, je l'ouvris avec une autre Pyroli qui semblait tout aussi intriguée que moi. À l'intérieur, on retrouva une lettre ainsi que quatre tupperwares, pendant que dans le ciel, s'éloignait une petite tache pourpre. Je plissai des yeux. Elle me semblait suspect.

─ Merci pour le prêt ! J'ai eu de quoi m'occuper. Je vous rends désormais ce matériel.
À la revoyure, R.Tiste ─

Le tout était accompagné d'une photo. Cette photo montrait une pyramide faite de petite cuillère et une tour penchée réalisée avec des fourchettes. Okaaay. Je crois qu'on était tombée sur un psychopathe aux envies étranges. Mais... Et les numéros ? Scriiitch. Je me retournai immédiatement. Entre les griffes de Mafioso pendaient misérablement des lambeaux de papier. Ils avaient été déchirés. Je me mordillai la lèvre inférieure. J'étais énervée. Agacée. Et irritée. Voilà, c'était fichu. Je ne pourrai jamais découvrir la vérité, ce que tout ça cachait.
Avec des mouvements de bras rageurs, j'ouvris les boîtes qui s'y trouvaient. Une d'entre elles était vide. « Offert à une adorable Noadkoko. » Qu'est-ce que cela signifiait ? Les autres, contenaient quant à eux les services en inox qui avaient disparus. Ils nous manquaient toujours les cuillères en plastique, achetés la veille.
Une voix féminine m'appela. C'était Astrée. Apparemment, un de ses Pokémons avait retrouvé ces fameuses petites cuillères. Où ? Là, était la plus grande question. Cependant, elle ne sembla rien savoir. Me confiant les retrouvailles, elle s'excusa ensuite avant de s'absenter. Soit. Une fois qu'elle se fût éloignée, je confiai à mes camarades le soin de ranger ce qui venait d'être retrouvée, et partis, pour ma part, reprendre un peu le service. Les clients avaient suivis la scène.

Finalement, quand je constatai que c'était le bon moment, je fis le tour du stand, accompagnée de Malware, pour allumer enfin toutes les lanternes. Le soleil se couchait doucement. Et pendant que les derniers client profitaient d'une boisson chaude pour la plupart, des lueurs commencèrent à danser, peu à peu, tout autour du stand, étalant de longues ombres tout autour d'eux.
La journée avait finalement touché à sa fin. Une petite brise souffla. Je remis une mèche derrière mon oreille. J'avais en fin de compte rendu le paresseux hyperactif à sa propriétaire, la folle, donc. Il ne m'avait pas bien servi et franchement, j'aurais préféré me pas l'avoir sous ma responsabilité.
Posant mes sandales sur l'herbe, je me dirigeai vers une des flammes que j'avais allumée plus tôt. M'accroupissant, je tendis mes mains devant les vitres.
Mmm, j'aurais bien voulu de marshmallows...
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   Dim 26 Oct - 23:31
Les lèvres de Loan sont incroyablement douces. Et fruitées. Oui, c’est bizarre de penser à ça alors qu’elle l’embrasse le plus naturellement du monde devant tout le dortoir et leurs invités. Alors qu’elle le lâchait, sentant encore la pression fugace de sa langue sur la sienne, elle entendit quelques Pyroli glousser, et surtout le fracas d’une élève qui monte sur une chaise pour attirer l’attention. Chiho-Creed. Qui avait auparavant sifflé un grand coup pour attirer leur attention et faire cesser le baiser, ce qui n’avait pas marché. D’ailleurs, s’il n’y avait pas eu la foule, Aileen aurait vulgairement levé un doigt dans sa direction. Mais bon, pas devant les enfants quand même ! Aileen se contenta de se tourner vers elle en s’appuyant sur un seul pied, perdant quelques secondes le rôle qu’elle était sensé jouer.

« Heeeeeeey, ici c’est moi la préfète, c’est moi qui impose la tyrann – Hrm je veux dire, eh bien quoi, Creed, tu sautes sur toutes les occasions de te défiler au cours d’un match ? Petit lâche va ! Puisque c'est comme ça, je déclare Andreas Heartnett vainqueur par abandon ! »

Il y eut des rires ironiques chez les Pyroli et parmi leurs spectateurs. Cependant, Orren, rouge pivoine, donnait son congé et s’en allait après avoir débité une tirade à la vitesse de la lumière. Eh bien … D’accord … Au revoir mon cher demi-jumeau ? Sans s’appesantir sur son départ précipité, Aileen alla chercher de quoi boire et manger pour Loan, le lui posant sur la table, s’excusant avec regret de ne pas pouvoir rester avec lui. C’est vrai, elle ne pouvait pas, elle devait gérer son stand, le manque de nourriture qui se faisait sentir, les clients qui s’en allaient à saluer poliment pour leur vendre un peu la Pokémon Community, les Pokémon qui couraient entre les tables … Quel bordel ! Finalement, elle trouva un petit moment pour revenir vers lui, au moment où ce dernier se levait pour partir. Il lui lança un drôle de regard et elle haussa un sourcil en souriant, se demandant ce qu’il lui arrivait. Elle allait le lui demander quand il l’enlaça, faisant monter un léger rouge à ses joues et faisant tomber sa perruque blonde. Et il l’embrassa. Un instant choquée, Aileen ne se gêna pas pour lui rendre la politesse, et cette fois, leurs langues s’entrecroisèrent sans grand effort. Quand il la lâcha, un peu trop tôt à son goût, il la complimenta et elle éclata de rire, faisant voleter ses cheveux bruns.

« Ouais c’est ça, casse-toi, Casanova, avant que ta furie de cousine ne te tombe dessus ! »

La seconde d’après, Djelly levait un plateau pour frapper la tête de Loan, qui s’enfuit du stand en riant. Aileen allait éclater de rire quand un grand fracas se fit entendre, la faisant sursauter, et quand elle se tourna, ce fut pour voir Astrée quitter le stand en bousculant les gens sur son chemin. Elle allait l’interpeller, mais trop tard, la fille avait disparu. Les sourcils froncés, la préfète décida de ne pas la laisser s’en tirer à si bon compte. Les Pyroli avaient besoin d’elle, et elle se tirait comme ça ? Ca n’allait pas vraiment passer crème, surtout au dortoir Pyroli. Tendant le bras, elle récupéra la perruque blonde qu’Aurum avait ramassé, fier de ses nouvelles ailes, et qu’il laissa tomber dans sa main ouverte. Pas la peine de la remettre, de toute manière tout le monde partait. La journée portes ouvertes était terminée. Se hâtant d’atteindre l’entrée du stand, Aileen salua chaque personne, les regardant partir avec un grand sourire collé au visage … Sourire qui disparut bien vite quand elle se laissa tomber sur une chaise.

« Bon bah ça va, ça c’est super bien passé, bravo pour l’organisation les filles, on a géré comme pas permis ! »

Il y eut quelques murmures d’assentiment autour d’elle. Tout le monde était crevé. Malheureusement, il restait le stand à ranger. Se redressant, elle appuya sur son dos pour le faire craquer, et lâcha un sifflement modulé pour rappeler vers elle les Pyroli qui se dispersaient.

« Bon allez les filles, on garde la pêche ! On a tout le stand à ranger maintenant ! Bon, toi, tu choisis cinq-six filles et vous ramenez toute la vaisselle dans la cuisine pour lancer une machine, les autres, toi, tu choisis aussi cinq-six filles pour ramener les tables dans notre dortoir, on pourra p’t’être les réutiliser plus tard ce serait cool, les autres, vous m’aidez à ranger tout ce barda, allez go ! Et comme il nous reste des bombecs, j’vous propose une pure soirée boustifaille quand on rentre au dortoir ! »

Quelques Pyroli lâchèrent des vivats, et comme à l’armée, les filles se séparèrent, obéissant aux ordres pour accomplir leurs tâches. La brune se hâta vers le barnum pour aider une de ses camarades à le replier pendant que d’autres vidaient tout ce qu’il y avait sur les tables. La journée avait été riche en émotions ! Sans s’en rendre compte, elle passa sa langue sur ses lèvres et esquissa un léger sourire. Oh oui, vraiment riche en émotions …

[ Stand Pyroli clos ! Merci à tous pour votre participation ! ♥ ]

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)   
[Stand Pyroli] Le Café Cosplay des Pyroli ! (Terminé)
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :