Partagez | .
Course d'orientation sous la surface [solo]
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Course d'orientation sous la surface [solo]   Mer 1 Oct - 22:38

Course d'orientation sous la surface


« Oula ! »

Un léger déplacement de cailloux se trouvant sur mon chemin manque de me faire tomber violemment de peu. Je n'arrête cependant pas ma marche, plutôt mouvementée. Il s'avérait en effet que je courais. Je dévalais la petite pente qui se présentait à moi, suivi de près par deux de mes compagnons, ceux qui me suivaient pour cette fouille-là. L'un était Bahamut, mon Vibraninf. J'avais dans l'intention de lui apprendre un peu plus de choses sur les fouilles à ce pokémon-là. C'est la raison pour laquelle je comptais l'emmener dans une seconde fouille suivant immédiatement celle-ci. L'autre était ma ravissante Ponyta, Myrtille qui n'avait testé qu'une seule fois la fouille. Je me disais qu'elle avait l'utilité de tester une nouvelle fois.

Mais je ne devais pas m'en préoccuper pour le moment. Mon intérêt était porté sur cette aventure-ci. Mon idée avait été des plus réfléchies, je n'ose pas dire si elle était intelligente ou non, l'avenir me le dirait de toute façon très bientôt.  J'avais décidé de faire toute cette première fouille en courant. Oui, en courant. Pour certains, groupe dont je fais parti, on considère cela comme de la Course d'Orientation. Dans l'idée, il s'agissait à peu près de cela, au détail près que je n'avais à ma disposition aucune carte, et que le but de cette acte était d'arriver plus rapidement au butin que sont les objets dont regorgent les souterrains de l'académie. Le duo qui m'accompagnait avait chacun son utilité dans l'affaire. Si Bahamut pourrait grandement m'aider en utilisant sa faculté de produire des ondes, Myrtille, qui était cependant moins apte à la recherche pur, avait donc de même l'avantage d'être partiellement enflammé, et de pouvoir ainsi éclairer le chemin et les éventuels cachettes d'objets. Comme quoi, bien qu'encore débutante, le type feu cachait en elle un gros potentiel dans le domaine archéologue. N'ayant cependant encore qu'une simple réflexion de scientifique novice, il m'était impossible de savoir si mes pensées étaient pertinentes. Quoi qu'il en soit, il était au moins clair que la demoiselle n'était pas plus des plus inutiles.

« Attention ! »

Un énorme rocher bloquait une bonne partie du chemin, mais je repérais facilement un passage sur le côté que je passais plutôt aisément malgré ma corpulence. Ce fut cependant plus difficile pour Myrtille, que je dus rappeler temporairement dans sa pokéball pour qu'elle passe. Bahamut s'en sortit comme un chef de son côté. Maintenant, contrairement au reste du chemin que j'avais parcouru depuis l'entrée que j'avais pris la toute première fois que j'étais venu dans ces souterrains, le chemin se coupait en dizaines d'autre trajets différents. Je ne vis cependant pas de réels changements quand à ce décor rocheux monotone et tout rugueux de visuel, un sol aussi rempli de cailloux qu'une plage contient de grains de sables, et pour couronner le tout une obscurité digne des meilleurs films d'horreurs, heureusement réduit de moitié par la luminosité naturelle de ma Ponyta, et de ma lampe Luminax que je me suis alors décidé de sortir de mon sac pour me mettre à la recherche d'objets en tout genre. Je rajoute dans mon récit que malgré le problème de Myrtille, je ne m'étais toujours pas arrêté. Ma course était aussi effréné qu'à mon entrée dans les souterrains.

« Oups ! »

Notre trio avançait à pas de géants dans les recherches. Nos regards se tournaient vers la droite comme la gauche, Bahamut ajoutait à cela quelques ondes pour savoir quelle direction prendre, là où il était sûr de trouver des trésors à ramener au dortoir. Si seulement la bête avait donné ne serait-ce qu'un peu de concentration à autre chose qu'à la recherche et le fait de me suivre, elle aurait pu me prévenir de l'approche d'un immense gouffre devant moi. Mon dernier pas fut comme pour saluer le sol avant la descente imminente. On aurait dit que j'allais dévaler une gigantesque cascade. Comment allais-je pouvoir m'en sortir ?

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Course d'orientation sous la surface [solo]   Sam 4 Oct - 16:29

Course d'orientation sous la surface


J'avais basculé dans le vide. Mes deux compagnons avaient mis du temps à comprendre que j'étais en danger. Il fallait dire aussi qu'avec l'obscurité des souterrains, bien qu'éclairé en partie par les flammes parcourant le corps de Myrtille, il y avait peu de chances qu'ils s'aperçoivent immédiatement du problème. Bien évidemment, dès lors qu'ils eurent compris ce qui se passait, ils réagirent. Vibraninf s'élança vers moi à toute vitesse, provoquant un vrombissement énorme avec ses ailes, et Ponyta sauta dans le vide pour me rejoindre et éclairer ma descente. Je pris tout d'abord cet acte comme suicidaire, mais je m'aperçus bien vite que la demoiselle m'indiquait d'attraper ma lampe Luminax, situé dans mon sac, pour remplacer sa lumière à elle. Probablement, et même sûrement qu'elle souhaitait rentrer dans sa pokéball.

Je ne fis pas prier pour m'exécuter, remerciant mon pokémon de son aide, bien que je fus accablé par la tristesse d'être pris pour un assisté, et attrapa ma lampe avec difficulté. Je fus heureux de l'avoir posé juste au-dessus du reste : j'aurais pris le risque de perdre quelques affaires. Heureusement, ce ne fut pas le cas. J'attachais ensuite la lampe à ma ceinture afin d'éviter qu'elle ne tombe et que je puisse avoir les mains libres, et remit mon sac sur mes épaules avant de sortir la pokéball de Myrtille et de l'y ramener rapidement, laissant le champ libre à Bahamut pour venir me sauver à son tour. Il reprit de la vitesse après s'être stabilisé sur mon côté droit, et je plaça ensuite sous mon ventre avant de ralentir lentement pour réduire ma chute, jusqu'à la stopper complètement. Nous achevâmes notre descente tranquillement, et nous atteignîmes une espèce de grotte souterraine. Je fus déposé par mon compagnon, et put enfin souffler.

« Merci de ton aide, Bahamut.  »

Une fois remis des évènements, je me fis une idée de l'endroit où nous avions achevés notre course. Nous avions bien dû descendre d'une centaine de mètres minimum, au vu du temps que nous avions eu pour tout accomplir sans danger. Le tout nous avait amené à cette grotte qui ne semblait à première vu pas fait de roche, mais de fils. J'en avais été surpris sur le coup, mais après réflexion, et l'apparition soudaine d'une bonne centaine de Migalos visiblement énervés de me voir arriver sur leur territoire, ou dans le cas présent dans leur nid. Et j'étais maintenant devenu leur proie. Je n'avais pas le choix, il fallait se défendre, au risque que ça finisse mal. Mais je n'étais en bonne position pour attaquer maintenant, il me fallait pour l'instant fuir et trouver un meilleur endroit pour se battre. Je m'empressai donc de me mettre à courir de nouveau, suivi de près par Myrtille et Bahamut. Je remerciais le ciel qu'il n'y ait alors pas de toiles posés sur le sol. Cependant, les types insectes furieux d'avoir été dérangés se chargèrent de remédier à se problème et tentant de nous attraper tous les trois. Je me demandais comment ils pouvaient être aussi bête : Ponyta était immunisé aux toiles par ses flammes, et Vibraninf pouvait toujours utiliser ses ailes pour s'en sortir.

« Allons par là. »

Notre fuite nous avait mené jusqu'à de route souterraine qui partait dans toutes les directions comme le ferait une autoroute. Nos poursuivants gagnaient malheureusement peu à peu du terrain sur nous. Si nous n'agissions rapidement, nous risquions de nous faire avoir, par quelque moyen qu'il soit. Je me serais bien chargé d'eux, mais tout le chemin était constitué de toiles de Migalos et si je les cramais, je risquais de tout détruire, et de brûler avec. Je devais donc trouver un endroit où Myrtille pourrait lancer des attaques sans risquer de nous mettre en danger. Les ondes de Bahamut n'étaient quand à elles inutiles pour trouver un bon endroit pour se battre. Je ne pouvais compter que sur ma chance. Chance qui, au détriment des Migalos, tourna en ma faveur, au bout de cinq longues et épuisantes minutes.

Au détour d'un virage, nous atteignîmes finalement une zone à moitié vidé des toiles, et assez grande pour combattre sans risque de causer de problèmes. Je ne me fis pas prier pour dégager les types insectes qui arrivaient en masse, et ordonna à Myrtille d'utiliser Feu d'Enfer sur eux. Les flammes brûlèrent autant les toiles que les Migalos qui les avaient tissés. Nous avions transformé ce nid en véritable barbecue géant. Je sollicita rapidement l'aide de Mo et Pit pour éteindre les flammes, et estima les dégâts : une bonne cinquantaine de pokémon vaincus en une attaque, et un nid entièrement brûlé à première vue. Et la disparition des nombreuses toiles avait fait apparaître un chemin mystérieux. Curieux, je rappelais mes deux types eau dans leur pokéball après les avoir remercié de leur aide, et reprit ma course. Après tout, j'étais au départ venu pour ça. Ainsi ne pouvais-je m'empêcher de penser à différentes choses impossibles comme une caverne de pierres évolutifs, des choses comme ça ...

« Regardez-moi donc ça ! »

Le chemin m'avait fait atterrir dans un lieu surprenant. On aurait dit que j'avais rejoint la surface en prenant ce passage. Il s'agissait là d'une plaine herbeuse entouré par un large espace fermé par la roche brillante et contenant nombres de fleurs, de pokémons qui s'amusaient parmi les nombreux trous et cailloux énormes qui se présentaient à eux. Cela sentait les gains à plein nez. Je n'avais plus qu'à renifler un bon coup pour trouver le bétail, comme dirait le fermier. J'aurais souhaité être dans ce cas-là ce jour-là. Mais cela apportait une chose en plus que je n'aurais pas pu dans l'autre cas : le plaisir de chercher. Et sans tarder, je m'y attelais, prenant soin de laisser les occupants des lieux faire ce qu'ils faisaient de base.

INFOS:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Course d'orientation sous la surface [solo]   Sam 4 Oct - 16:29

Le membre 'Lucas Emerillon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: Course d'orientation sous la surface [solo]   Dim 5 Oct - 13:30

MOdération

Appréciation Un bon rp, les Pokémons y sont utilisés de manière correct et la fouille est assez présente malgré la taille du rp. L'histoire est assez mouvementée et intéressante à lire,  dommage qu'il n'y ait pas vraiment de description des lieux. On peut également relever quelques soucis de cohérence, comme par exemple lors de la chute (qui est déjà plutôt longue, il est descendu à combien de mètre sous terre là?), Lucas range son Ponyta dans sa Pokéball, mais dit que celui-ci est en dehors à peine quelques lignes plus loin. Attention donc!
Gain Obtention de la  CT Tomberoche et du Ruban de Janice !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Course d'orientation sous la surface [solo]   Dim 5 Oct - 18:11

Course d'orientation sous la surface


J'avais tout d'abord dirigé ma fouille vers le fond de la plaine. Elle était beaucoup plus sombre que le reste de la zone, et cela m'avait paru suspect. Bien évidemment, j'avais pris soin de m'accompagner de mes deux compagnons Bahamut et Myrtille pour m'épauler en cas de danger. Je n'avais aucune raison d'avoir peur. J'avançais d'un pas assuré, fixant attentivement l'espèce de petit bois qui se présentait à moi. Une légère brume y flottait, apportant un air mystérieux et lugubre aux lieux, contrastant parfaitement avec le reste de la plaine. Je gloussai un coup pour m'encourager et passa les premiers buissons limitant la zone forestière. Plus je m'enfonçais parmi les arbres, plus l'endroit prenait des allures ténébreuses. Je sentais des présences autour de moi, mais je ne faisais rien. Avec ma Ponyta à mes côtés, je n'avais aucune crainte d'être plongé dans le noir et pris par surprise par un quelconque pokémon spectre ou ténèbres. Je demandai cependant à mon Vibraninf de lancer quelques ondes sur la zone pour s'assurer que nous nous trouvions à bonne distance de sécurité des pokémons sauvages et pour permettre de faciliter les recherches d'objets. Bien sûr, il y avait de la difficulté dans cela : le pokémon dragon ne pouvait pas détecter en même temps deux sortes de choses à la fois, de façon distinct tout du moins. Au moins avait-il l'utilité de pouvoir ne permettre d'éviter les pokémons agressifs des environs.

« Nous y voilà. »

Notre marche nous avait amené au centre parfait de ce petit bois. Il était complètement noir, et à chaque pas que j'entreprenais, j'avais l'impression qu'un pokémon allait surgir soudainement de la zone obscure du centre. Néanmoins, je m'en approchais progressivement, avançant pas par pas, lançant parfois mon regard vers les arbres, grands comme un Groudon, et sombres comme Darkrai, pour m'assurer que rien ne s'apprêtait à nous sauter dessus. Je finis par atteindre le centre parfait du cercle, et je découvris que cette fumée noire était provoqué par une boîte à fumigène coloré. Je compris alors que quelqu'un était déjà passé par là. Je ne pus m'empêcher de pousser un soupir de mécontentement avant de m'apercevoir qu'au pied de l'outil était déposé une capsule technique que je connaissais déjà puisque j'en avais déjà une en ma possession : Tomberoche. Une bien belle attaque, quand on sait la maîtriser. Mais je n'allais cependant pas me contenter de cela. Je devais chercher encore. Je repris donc ma route, et finis par quitter le petit bois lugubre, retrouvant la belle plaine herbeuse et chaleureuse. De l'autre côté, un passage dans la roche m'indiquait qu'on pouvait continuer par là. Je m'y rendis donc, et m'arrêta non loin d'un petit lac. Il y avait largement de quoi constituer un superbe parc en ces lieux.

« Oh, mais que vois-je ? »

En tournant mon regard vers les roseaux de l'étang, maintenant me souvenais-je du nom, je m'aperçus que quelque chose y était accroché. En m'approchant pour attraper le-dit objet, faisant fuir quelques pokémon ayant élus domicile autour du point d'eau, je m'aperçus qu'il s'agissait d'un ruban. Sur un des bords, je notais les initiales JJ. Par curiosité, je scannais l'objet avec mon Ipok. Surpris, je découvris qu'il appartenait à Janice Jauplain, la droguée référent des Givralis. Il se pouvait donc qu'elle soit celle qui m'ait précédé dans la découverte de ces lieux. Mais alors, comment avait-elle atterri sachant que le chemin que j'avais pris était au départ caché par les toiles de Migalos ? La réponse allait se trouver au bout de ce nouveau chemin qui se présentait à moi. Je repris ma course après avoir ramené Bahamut et Myrtille dans leurs pokéballs pour gagner du temps, et m'engagea dans le chemin. Je sentis bien qu'il montait. Et bien vite, je fus remonté à la surface. Ma surprise fut complète. En soulevant une dalle, je m'aperçus bien vite que je me trouvais en plein milieu du dortoir Givrali. Et où précisément ? Bien évidemment dans le bureau du professeur. J'étais arrivé dans un des pires endroits possibles. Heureusement, Janice n'était pas là. Je pouvais donc voir en toute discrétion. Je sauta par la fenêtre la plus proche, je ne souviens plus à quel étage était-elle situé, et je fuis aussi vite que possible. Je n'en avais pas fini avec cette journée, d'autant qu'il n'était encore que midi. Il … pleuvait ...

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Course d'orientation sous la surface [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
Course d'orientation sous la surface [solo]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-