[#11] De l'épanouissement à la déception
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [#11] De l'épanouissement à la déception   Lun 6 Oct - 4:03
Ce matin je m'étais levée avec le même entrain que Gee lorsqu'on l'interrompt durant sa sieste, autant dire, pas beaucoup. Bien entendu j'étais assez contente de la reprise des cours, même si bien évidemment ma mère me manquait plus que tout. La reprise des sorties captures avait depuis été annoncée, au grand plaisir des survoltés de mon équipe, à savoir Robyn, Freeze et Bane principalement. Ra's avait à ma grande surprise pas mal changé depuis son évolution, ce qui l'avait rendu plus pondéré. Il était toujours un grand sportif près à s'entraîner jusqu'à l'épuisement, mais il était devenu bien plus posé et réfléchi, ce qui n'était pas un mal. En fait j'étais assez soulagée de ne plus devoir autant le surveiller pour être sûre qu'il ne se crée pas d'ennuis, et avec mon nouvel œuf à charge, cela me faisait un sacré poids en moins.
Enfin dans tous les cas je n'étais pas vraiment d'humeur à quitter mes recherches trop longtemps, surtout que j'avais décidé de me consacrer aux différentes évolutions de Ramoloss. Ce serait un investissement personnel à long terme qui me demanderait pas mal de ressources, mais j'espérais bien en tirer assez d'expériences pour écrire mes thèses. Et en ce sens continuer à élargir mon équipe et poursuivre l'entraînement de ses membres actuels était indispensable. Et puis bon à vrai dire je voulais aussi rassurer ma mère concernant mon état. Depuis que j'avais quitté Jadielle elle se montrait très présente, m'appelant tous les jours pour voir comment j'allais, surtout... Surtout depuis le départ de Yuki. J'avais trouvé en elle ainsi qu'aux rares amis qui m'entouraient la force de poursuivre, et même quelques fois j'avais encore l'impression de n'avoir la force de rien, je m'interdisais d'abandonner. Oh et bien entendu mes pokémons veillaient au grain chacun à leur façon, ce qui me mettait toujours du baume au cœur même si c'était un peu lourd parfois. En bref, je n'avais pas le droit de me laisser aller alors que tant de monde comptait sur moi. Un sourire flanqué de force sur le visage... et c'était reparti.

La presqu'île Lansat n'était pas si loin du campus, et pour la première fois depuis longtemps, nous n'avions pas dû prendre le ferry ou l'avion pour nous déplacer. C'était plutôt plaisant, en fait, bien que j'aie un peu du mal à gérer l'enthousiasme et le bruit ambiants. J'avais donc choisi un siège à l'arrière du bus, j'avais mis mon casque sur les oreilles avant de parcourir les touches de mon Ipok du bout des doigts. La musique avait alors envahi mon esprit pour me couper du reste du monde, et la chaleur réconfortante de Robyn à mes pieds avait fait le reste. Le trajet avait heureusement été rapide, ce qui mit fin à mon calvaire d'une façon plus que bienvenue. Je descendis donc après avoir rapidement dit bonjour en passant à quelques visages familiers, puis j'écoutai à moitié absente les consignes du vice-directeur Rivardi, avant de m'écarter enfin avec un soupir de soulagement. L'étude et les sorties restaient mes plus grandes distractions, les seules choses capables d'offrir une échappatoire à mon esprit tourmenté.
Il faisait moche et plutôt frisquet. Le ciel était couvert de nuages épais et gris, ce qui ne laissait pas présager la moindre amélioration. Par conséquent j'abattis la capuche de mon pull par dessus ma tête, laissant les deux nattes que je portais pendouiller de chaque côté de mon visage. Mon sac à dos était solidement attaché sur mon dos, contenant non seulement tout le nécessaire d'expédition, mais aussi mon tout nouvel œuf. J'étais donc particulièrement attentive au moindre signe d'éclosion, même si d'après les dires du collectionneur, ce n'était pas pour tout de suite. Je jetai un coup d’œil à mon Ipok pour regarder l'heure. J'avais l'après-midi devant moi, donc je n'avais pas à me presser. Autant dire que c'était le moment d'observer quelques spécimens rares qui croiseraient mon chemin !

Je m'engageai donc sur la route 14, Robyn sur mes talons comme à mon habitude. Néanmoins parce que j'avais déjà planifié à peu près la suite, je sortis la pokéball de Bane de ma ceinture, avant de l'en faire sortir. Dernièrement le petit Bulbizarre était extatique, pour une raison qui m'échappait encore. Ceci dit voir que tout le monde ne paraissait pas animé de ce sourire désolé à mon égard me faisait du bien. J'avais besoin d'énergie, de peps, et de motivation... et le pokémon plante était loin d'être mou du bulbe, c'est le moins qu'on puisse dire. Sautillant partout comme un forcené, Bane me salua par sa petite danse de la joie... une version améliorée et propulsée sur lianes créée par le duo infernal, Ra's et Robyn. Me fixant de ses grands yeux rouges, il se frotta affectueusement à ma jambe en me posant toute une batterie de questions. Est-ce que j'allais bien, est-ce que j'avais bien dormi, est-ce que je l'aimais toujours... Oui. Oui, pensez ce que vous voulez, mais je n'y peux rien s'il avait un petit -bon ok... gros- faible pour moi ! Au moins il était d'une bonne volonté entraînante, et c'est tout ce qui comptait. Je me baissai pour effleurer sa tête en retour, avant de commencer à marcher le long de la route en discutant avec les deux piles électriques. Me forçant un peu moins à sourire, je leur fis un petit débriefing.

« De toute façon ne vous en faites pas les garçons. Pour le moment on va rester soft, on fait un tour, on observe les alentours. Je vous ferai sûrement partir en repérage sur les coins intéressants, et puis après avoir déjeuné on partira tous ensemble voir ce qu'on peut trouver. On ne va de toute façon pas s'aventurer dans l'eau ou dans les grottes, je n'ai pas vraiment envie de crapahuter dans tous les sens. Je vais profiter pour faire quelques descriptions de pokédex si j'ai le temps, et ensuite nous passerons à l'entraînement. Je vous annonce que nous affronterons au moins 2 voir trois adversaires aujourd'hui, alors soyez prêts à tout ! »

« Bulbiiii ! »
« Noooos ! »
Modé:
 

_________________
[#11] De l'épanouissement à la déception 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11794
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Lun 6 Oct - 10:32
ETAPE 1

Voici les dix Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en cinq dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.

[#11] De l'épanouissement à la déception (26)[#11] De l'épanouissement à la déception (32)[#11] De l'épanouissement à la déception (17)[#11] De l'épanouissement à la déception (41)[#11] De l'épanouissement à la déception (46)
[#11] De l'épanouissement à la déception (20)[#11] De l'épanouissement à la déception (49)[#11] De l'épanouissement à la déception (3)[#11] De l'épanouissement à la déception (40)[#11] De l'épanouissement à la déception (4)

Vous possédez 21 PokéBalls et 3 HyperBalls.
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Lun 6 Oct - 15:17
Je choisis


[#11] De l'épanouissement à la déception (32)[#11] De l'épanouissement à la déception (17)[#11] De l'épanouissement à la déception (46)
[#11] De l'épanouissement à la déception (20)[#11] De l'épanouissement à la déception (49)

_________________
[#11] De l'épanouissement à la déception 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Adulte Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Lun 6 Oct - 17:37
ETAPE 2

Tu rencontres Machoc ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !
[#11] De l'épanouissement à la déception (20)
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Mer 8 Oct - 22:23
Leurs cris enthousiastes n'avaient pas réussi à faire disparaître la sensation de vide qui me collait à la peau, mais au moins cela m'avait du bien. J'avais bon espoir qu'à la longue leur entrain finisse par être contagieux, et même si j'avais sûrement tort de m'accrocher si fort à mes pokémons, je ne voyais pas comment faire autrement. J'étais à fleur de peau et ils étaient actuellement le soutien le plus solide que j'avais. Notre lien n'en était que renforcé à chaque fois que nous traversions des épreuves ensemble alors j'espérais en tirer le meilleur. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, c'est que maman nous répétait toujours. Alors j'avais intérêt à tirer des leçons des obstacles qui se dressaient sur mon chemin. Si maman avait réussi à dépasser le deuil de papa pour m'élever seule, alors je pouvais bien faire le pas sur mon premier amour soudainement disparu sans la moindre explication. D'un sourire forcé je rassurai Bane qui me regardait en coin de ses yeux perçants.
Il avait toujours l'air partant pour tout genre d'activités, mais derrière son insouciance il y avait une perspicacité qui avait tendance à me faire un peu peur. C'était comme s'il voyait déjà à travers la façade qui me protégeait du reste du monde, malgré le fait qu'il ait intégré l'équipe en cours de route. Dur de s'imaginer qu'il y a quelques mois encore nous ne nous connaissions pas, et qu'il avait un autre dresseur. L'espace d'un instant j'eus une pensée pour Lucas et Moth, le Vibraninf que je lui avais confié. Je me demandais si le courant était aussi bien passé que de notre côté. J'ajustai les bretelles de mon sac à dos tout en continuant d'avancer le long des hautes herbes en compagnie de mes deux gardes du corps à quatre pattes. Discutant de choses et d'autres, je me sentais un peu plus à l'aise à force de les écouter papoter sans arrêt, tous les deux.

Néanmoins un bruit sourd attira notre attention sur notre droite, ce qui nous fit nous arrêter immédiatement. Sourcils froncés, je portai instinctivement la main à ma ceinture afin d'appeler des renforts si nécessaire. Étant donné le vacarme je m'étais attendue à voir encore débouler un Donphan ou un Grolem, en bref un pokémon massif et sûrement assez agressif qui nous sauterait dessus à la première occasion. Et pourtant... Pourtant ce fut un petit Machoc qui surgit d'entre la verdure, faisait irruption sur la route de gravier en prenant sa plus belle pose de culturiste, un sourire Colgomate sur le visage. Clinquant d'effet surprise, il fit de son mieux pour mettre ses muscles en avant, soulevant deux pauvres Racailloux dans chaque main en guise d'haltères... Sauf que niveau muscles, il n'y avait pas grand chose à montrer, en réalité. Je clignai des yeux à plusieurs reprises, mon cerveau se refusant à accepter ce qu'il voyait.
J'avais déjà lu des articles sur des Machocs auparavant, et je savais qu'ils étaient des lutteurs débutants, des aspirants cogneurs... sauf que hélas pour eux, leur motivation n'était pas du tout à la hauteur de leur physique. Il ne faisait sûrement pas plus d'un mètre, et son gabarit plutôt fluet rendait ses efforts de showman assez pathétiques. En fait bien que les formes évoluées soient plutôt à l'image qu'on se fait d'un pokémon combat, leur stade premier manquait cruellement de crédibilité. Pour faire court, ce colosse en herbes avait le même problème de Pandespiègle, sauf qu'en plus du reste il n'avait pas non plus ce côté mignon de la peluche vivante. Je fronçai les sourcils de désapprobation. En temps normal j'aurais certainement ri et applaudi sa vivacité malgré sa pose ridicule, mais là mon humeur ne s'y prêtait pas, tout simplement.

« Bon, bah je crois qu'on va y aller... »


J'avais haussé les épaules, décidée à ne pas laisser Bane et Robyn se laisser déconcentrer par un pokémon de passage, qui ne s'intéressait qu'à l’esbroufe. Certes j'avais une équipe bien établie et avec de nombreux membres, mais cela ne voulait pas dire pour autant que j'allais capturer le premier qui passait. D'un signe de tête, j'invitai mes amis à l'ignorer pour suivre notre route. J'étais blasée et je n'avais pas envie de perdre mon temps, ce qui me fit confier la mission de repérage que j'avais déjà évoquée, à ce bon vieux Robyn.

« Robyn, il y a un petit bois par là-bas. J'aimerais que tu ailles y jeter un coup d’œil, voir si tu repères quoi que ce soit d'intéressant. Comme d'habitude tu ne t'attardes pas plus que nécessaire, et si jamais il y a le moindre danger tu ne joues pas les héros, tu reviens vers nous le plus vite possible, histoire qu'on puisse te prêter main forte, d'accord ? »

Il me répondit par un aboiement joyeux et tira la langue en sautillant, ayant déjà du mal à contenir l'excitation. Je soupirai. Décidément on ne le referait pas. Je lui donnai la permission d'y aller après une dernière caresse, ne pouvant m'empêcher de lui répéter encore d'être prudent. Je n'aimais toujours pas le laisser seul, surtout avec les rumeurs peu rassurantes sur les enlèvements qui couraient à Lansat. Néanmoins j'avais tendance à trop m'accrocher à mes petites bêtes, et j'avais besoin de les laisser respirer un peu. Ce n'était pas parce que j'étais en plein naufrage affectif que je devais leur faire payer le prix de mes échecs. Inquiète, je me tournai vers Bane pour l'appeler, seulement pour voir que ce dernier était immobile, le regard fixé sur le Machoc sauvage qui continuait d’enchaîner les poses herculéennes, les unes après les autres. Visiblement le Bulbizarre intrigué essayait de comprendre la raison de ce spectacle improvisé, ce qui indirectement poussait son vis à vis à continuer de plus belle. Oh non pas ça.

Cet échange de regards, ce défi dans les yeux de Bane, je le connaissais. Pour une raison qui m'échappait il prenait cet affichage public comme une tentative de séduction détournée, comme une invasion de son territoire -comprenez bien qu'il s'agit de moi- ce qui le poussait à réaffirmer son autorité. D'un coup et d'un seul, l'attaque Fouet Lianes fusa dans l'air avec un claquement, atterrissant douloureusement contre la figure du pauvre Machoc, qui bien que légèrement narcissique, n'avait pas fait de mal à une mouche. Ça sentait le combat à plein nez, et le pire c'est que je ne pourrais pas faire grand chose pour l'éviter, maintenant. Et puis si je faisais intervenir un autre membre de l'équipe pour calmer le jeu, je risquais de vraiment blesser l'amour propre du poké plante. Merde, alors.

« Bane, qu'est-ce que tu fais ? Pourquoi tu l'agresses comme ça ? »

Mais il ne m'écoutait plus. Il me murmura quelque chose en mentionnant un « combat d'homme à homme », quelque chose qu'apparemment je ne pouvais pas comprendre. Et sur ce point au moins, il n'avait pas tort. Roulant des yeux, je me retins de lui hurler dessus. C'était vraiment n'importe quoi, et en plus ce duel était loin d'être ce que j'avais imaginé comme entraînement. Dodelinant de la tête, complètement dépitée, je me promis de punir Bane pour avoir désobéi. Ce n'était pas parce que j'étais gentille et affectueuse que je devais les laisser dépasser les limites imposées. Oh non. Une corvée inspirée du manuel de Jackie le ferait s'en souvenir !

« Bon on ne va pas s'éterniser pendant des plombes. Bane, attaque poudre dodo suivie de Damoclès. »

Un peu ennuyée, je croisai les bras et m'assis sur une souche non loin, bien décidée à repartir le plus vite possible. Ce n'est pas que j'avais d'autres choses à faire, mais c'était tout comme. Et puis quitte à enclencher un combat, autant le mener jusqu'au bout...

Modé:
 


_________________
[#11] De l'épanouissement à la déception 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Adulte Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Jeu 9 Oct - 20:06
ETAPE 3

Tu rencontres Polichombr ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade). Attention il s'agit du dernier Pokémon que tu pourras rencontrer lors de cette sortie capture.
Bon courage !
[#11] De l'épanouissement à la déception (49)
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Sam 11 Oct - 5:17
Bane avait sûrement fait de l'excès de zèle en attaquant un pokémon qui n'était pas hostile, mais au moins il savait ce qu'il faisait. L'attaque poudre dodo ne tarda pas à faire son effet, et le petit Machoc retomba subitement sur ses fesses, ronflant comme une machine à vapeur. De ce fait il subit l'attaque suivante de plein fouet, ce qui étrangement ne sembla pas le réveiller pour autant. Intriguée, je m'étais levée d'un bon. J'avais hésité à m'approcher pour voir comment allait notre premier adversaire car la violence de l'impact aurait pu sérieusement le blesser. On ne se refait pas aussi facilement et de ce fait je ne pouvais changer du jour au lendemain. Aussi détachée que je sois, je n'étais pas indifférente à son sort. Certes je ne comptais pas le prendre dans mon équipe, mais cela ne voulait pas dire que j'allais faire comme s'il ne s'était rien passé. Contrariée, je me penchai finalement sur le petit combattant, rassurée à voir sa poitrine se lever et se baisser tandis qu'il respirait. Un soupir de soulagement s'échappa d'entre mes lèvres, tandis que je réajustai la capuche autour de ma tête. Décidément, il faisait de plus en plus froid. Il allait sûrement pleuvoir, et si possible je voulais rentrer avant. Je me craquai les doigts avec résolution, et indiquai de l'index un des grands arbustes qui bloquait un passage étroit serpentant entre les collines rocheuses. Mon ton se fit sec.

« Lance Coupe pour me permettre de continuer. » Bane s'exécuta avec un petit saut pour la forme, enjoué... Mais il allait vite déchanter. « Bien. Maintenant que tu as enfin fait quelque chose d'utile, retourne dans ta pokéball. Puisque je ne peux pas te faire confiance, il est inutile que tu continues de me suivre aujourd'hui. Je ne tiens pas à ce que la sortie capture tourne mal, tout ça parce que tu ne sais pas ravaler ton ego. On discutera plus tard de ton comportement, mais comme tu comprendras j'ai plus important à faire pour l'instant. »

Sans autre forme de procès je le rappelai de force sans faire le moindre compliment sur son combat, prenant bien soin de ne pas lui laisser le temps d'en placer une. J'étais déçue et je n'avais pas envie de discuter. De plus j'étais conscience que lui dire clairement ce que je pensais, sans mâcher mes mots, était le moyen le plus efficace de le faire réfléchir. Ne pas obtenir le moindre signe d'approbation le blesserait sûrement, mais j'étais convaincue que c'était pour le mieux. Il fallait qu'il comprenne et accepte que c'était moi et personne d'autre qui donnait les ordres. Et tant que ce ne serait pas chose faite, il n'aurait tout simplement son mot à dire. Il en allait de la stabilité de l'équipe, alors bien que cela me fasse mal au cœur, il fallait que je sois inflexible. Je vérifiai que je n'avais pas laissé des baies ou des objets derrière moi, puis me remis en marche.
Je baissai les yeux sur mes chaussures, pensive. Je me faisais l'impression d'avoir été cruelle et injuste, alors que Bane avait seulement voulu me protéger à sa façon. D'une façon disproportionnée c'est vrai, mais sa maladresse n'était pas calculée. Un conflit de sentiments contradictoires m'envahit d'un énorme doute, m'amenant à reprendre la marche d'un air distrait et perdu. Je soupirai à en fendre l'âme, me sentant très seule tout à coup. C'est fou ce que le silence me pesait dès que mes compagnons ne me tenaient pas compagnie. Dodelinant de la tête, je levai le regard vers le vaste bois dans lequel j'avais envoyé Robyn. Il était temps de voir ce qu'avaient donné les recherches, et occasionnellement de rompre la solitude qui à peine installée, me pesait déjà.

Pressant le pas, je m'engouffrai sous la lisière des arbres et portai les doigts à ma bouche pour siffler. C'était plus efficace que de crier un nom, et ça avait l'avantage de porter plus loin, aussi. J'attendis en scrutant les environs, constatant avec dépit que tombaient les premières gouttes... Mais rien ne vint. Je fronçai les sourcils et sifflai à nouveau, de plus en plus appréhensive. J'avais un mauvais pressentiment. Robyn avait une excellente ouïe, et même s'il était loin de l'endroit où je me trouvais, en temps normal il aurait forcément au moins aboyé en réponse. Je pressai le pas en faisant attention où je mettais les pieds, le sol se faisant de plus en plus glissant au fur et à mesure que j’avançais. Je ne t'y tenais plus, l'appréhension montant dans ma poitrine avec la force d'un ouragan. Et s'il lui était arrivé quelque chose ? Et si ces dresseurs criminels l'avaient enlevé ? Je courais presque sur le sentier mal dessiné qui lézardait entre les arbres, manquant sans cesse de me casser la figure. La pluie battait le sol comme un millier de coups de feu, ne tardant pas à créer de la fumée à son contact.
Ce fut là que je le vis. Cloué à terre, gisant sur le flanc, Robyn avait les yeux fermés et la mâchoire entrouverte. Je criai avant de m'en rendre compte, puis courus en sa direction aussi vite que mes jambes pouvaient me porter. J'entourai son cou de mes bras et l'attirai à moi, dans une tentative vaine de l'aider. Pourtant la vérité c'est que mon cerveau se refusait à fonctionner. La panique insidieuse de sa vue s'était infiltrée en moi et avait paralysé mon esprit, m'empêchant de réfléchir. Le berçant doucement, je répétais son nom encore et encore, ne me calmant un peu que quand je constatai qu'il respirait encore. Il était sonné mais son pouls battait encore, faible mais régulier. Lui demandant pardon sans arrêt, je sentais mes mains trembler tandis que j'effleurais tendrement son museau. Il allait s'en remettre, il le fallait. J'avais besoin de lui ! J'agitais frénétiquement la tête dans une tenative de reprendre mon sang froid lorsque une pokéball s'ouvrit sans demander gare.

Ivy en sortit alors d'un bond élégant, me fixant de ses grands yeux de poupée à plumes. D'un ton calme mais ferme, elle me demanda alors de laisser le pauvre Robyn respirer, me promettant qu'elle allait s'occuper de lui. Je déglutis mais finis par obtempérer, à défaut d'avoir une meilleure idée. De toute façon je lui faisais pleinement confiance, si quelqu'un pouvait s'occuper de lui, c'était bien la petite fée. La réalité me heurta comme une claque à pleine vitesse. Robyn n'était plus un débutant, il n'était pas sans défense et pouvait se défendre seul, ce qui me laissait donc perplexe quand à la cause de son état. Il n'avait aucune blessure ouverte, et malgré mes inspections de son pelage, je n'avais rien trouvé d'alarmant. En fait il y avait seulement une drôle de tâche noire sur son front. Une marque bizarre qui avait teinté son poil alors qu'il ne l'avait pas avant de m'avoir quittée. Intriguée, je faisais les cents pas, les genoux couverts de boue. Frottant une main contre l'autre pour essayer de me débarrasser de la terre, je laissai Ivy soigner son camarade, tandis que je montais le guet... Ou plutôt que je tournais en rond.
Impatiente et appréhensive, j'entrepris alors d'étudier les environs d'un œil critique. Il faisait de plus en plus sombre alors même que nous étions en début d'après-midi, ce qui il faut bien l'avouer, en rajoutait à mon sentiment d'insécurité. Marchant à l'aveuglette tout en gardant tout de même mes pokémons dans mon champ de vision, je discernai une ombre étrange sur un sapin. Effrayée mais curieuse, je m'approchai alors, une main instinctivement portée à ma ceinture. Est-ce que le coupable était toujours là, quelque part ? Si c'était le cas, j'allais lui faire la peau !! Soudainement ma peur se mua en soif de revanche, tandis que comme je l'avais suspecté, l'agresseur se montra d'un bond, m'arrachant un cri d'effroi au passage. Il y fut alors de son grand rire narquois, me narguant sans la moindre gêne. Je serrai furieusement le poing, brûlant de le lui coller dans la figure. Sauf que je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'appelai Freeze, jugeant qu'il serait un bon choix quel que soit le type en face. De toute façon je pouvais toujours aviser plus tard, en tout cas là ma priorité était ce truc... ce Polichombr, d'après le pokédex en ligne.

« Toi, là !! Tu vas payer pour ce que tu as fait ! Et c'est même pas la peine de faire cet air innocent, je sais que c'est toi ! »

Il pencha la tête sur le coté, me dévisageant de ses grands yeux étranges. Visiblement il persistait à jouer aux imbéciles... Ce qui ne faisait qu'attiser encore plus ma révolte. Si ce petit pokémon avait mis KO Robyn, alors il fallait que je le prenne au sérieux. Je n'allais pas me faire avoir deux fois, et surtout, j'allais lui apprendre la vie !

« Polichombr... Brrr Brrr... »

Son cri grave et traînant me donna la cher de poule. C'était bien un spectre, pas de doute là-dessus. Qu'importe ses ripostes et le fait qu'il jure n'avoir rien fait ! Il n'y avait pas un Chacripan dehors par cette pluie, et encore moins des humains ! C'était forcément lui ! Il n'y avait donc pas matière à hésiter, ou du moins j'essayais de m'en convaincre. Il pleuvait, j'avais donc l'avantage... Et je comptais bien m'en servir.

« Freeze ne le laisse pas partir, lance Éclats Glace suivi d'Aqua Jet ! »

J'allais le forcer à tout me raconter, mais pour ça je n'avais pas trente six solutions. Si je ne voulais pas qu'il prenne la poudre d'escampette, j'avais intérêt à en faire mon prisonnier. Et quoi de mieux que...

« Pokéball, go ! »

Modé:
 

_________________
[#11] De l'épanouissement à la déception 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11794
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Sam 11 Oct - 14:12
ETAPE 4

Tadam ! Polichombr est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.
[#11] De l'épanouissement à la déception %2849%29

Si vous participez à l'intrigue, merci de le signaler en balise HRP dans votre prochain post pour rencontrer un autre Pokémon. La capture sera automatique (pas besoin d'attendre une intervention du PNJ, dites juste que vous le capturez au post suivant celui d'annonce de la rencontre du Pokémon sauvage) et ne nécessitera aucune Pokéball de votre inventaire. Précisez quel est le Pokémon que vous souhaitez rencontrer (ou précisez si vous souhaitez qu'il soit aléatoire)

Il vous reste 20 Pokeballs.

_________________
[#11] De l'épanouissement à la déception 7z5c
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Dim 12 Oct - 7:45
Le combat s'était engagé immédiatement, bien qu'il ait été on ne peut plus bref. De fait je fus surprise de voir que Polichombr avait fait une petite moue triste, comme pour hausser des épaules et rendre les armes, avant que la Pokéball ne tombe sur sa tête en l'engloutisse entier. Et effectivement une fois tombée au sol cette dernière ne remua même pas, avant d'émettre le clic caractéristique d'une capture réussie. Sceptique, je la ramassai rapidement et la pris dans mes mains, espérant pouvoir tirer quelques informations du suspect numéro un. Ceci dit le spectre me devança et sortit de son nouveau foyer portatif, déversant une flopée d'explications confuses, tandis qu'il flottait confusément autour de moi. Il me donnait le tournis à force d'essayer d'accompagner ses mouvements incessants du regard.

« Oh hé, doucement. Maintenant que tu ne peux plus fuir, tu as intérêt à tout me dire. Qu'est-ce qui s'est passé, et pourquoi as-tu attaqué ce Caninos ? »
« Ce n'est pas moi ! J'étais seulement caché sur cet arbre en attendant d'être rejoint par un ami, lorsque j'ai vu ce pokémon bizarre attaquer le chien. C'est pas moi je le jure !! »
« Par où est-il parti ? Si tu veux que je te prenne au sérieux, tu as intérêt à m'aider ! »

Il -que je découvris être une femelle- acquiesça vivement de la tête et sautilla dans le vide pour m'inciter à la suivre. Je dois dire qu'au début je me méfiais pas mal d'elle, seulement quelque chose dans l'urgence de son regard me disait qu'elle ne me jouait pas de mauvais tour. Et puis ce serait très bête de sa part, juste après s'être volontairement laissée capturer. De plus je ne possédais pas d'autres pistes solides pour l'instant, ce qui limitait mon champ d'action. M'en retournant d'abord auprès d'Ivy, je lui confiai l'oeuf de Ramoloss et le plus gros du contenu de mon sac. Je m'armai seulement quatre pokéballs au cas où j'aurais besoin de renforts, mais m'assurai d'appeler Gee pour qu'il monte la garde avec elle. Si quelque chose venait à se passer, il pourrait toujours me téléporter pour revenir en triple vitesse. C'était le mieux que je puisse faire pour l'instant.
Je chassai donc l'excès de pluie de ma veste et commençai à courir derrière Polichombr, que je renommai Quinn pour plus de facilité. J'avais pris les pokéballs de Freeze, Syl, Ra's et Azrael, ce qui selon mes estimations serait largement suffisant pour venir à bout de n'importe quel type d'adversaire. Mais avant ça il y avait la progression ralentie par la météo peu clémente, ce qui en plus de me fatiguer faisait de moi une vulgaire poupée aux chiffons poisseux et lourds. Mes chaussures et mes chaussettes étaient trempées depuis longtemps, sans parler de mon pantalon qui collait d'une façon insupportable. J'étais frigorifiée et ma seule envie était de retourner dans la chaleur relative du bus, pour rentrer au dortoir le plus vite possible. Seulement j'avais promis que je découvrirais ce qui s'était passé, et une Lime ne revient jamais sur sa parole. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, je me forçai à continuer, même si nous étions finalement sorties du bois pour nous engouffrer dans un dédale rocheux plein de cavités et de renfoncements qui pouvaient cacher des grottes. Je n'étais pas rassurée le moins du monde, à vrai dire. Et les dires de la nouvelle acquisition de mon équipe ne firent qu'augmenter mon appréhension croissante. Je décryptai son charabia, ce qui me demanda quelques efforts de concentration.

« Je vais lancer une attaque ténèbres, chef. Ils sont nombreux alors faites attention. »

Bon, au moins elle semblait me prendre au sérieux, et désireuse de me prouver son innocence. J'avais un peu du mal à accepter de me faire appeler 'chef', seulement pour l'instant je n'avais pas le temps de rectifier le tir et lui dire ce qu'il en était. Un vrombissement étrange dans l'air me donna la chair de poule, me préparant d'avance au pire. D'autres pokémons spectre ? Non, pitié pas ça, j'avais déjà eu ma dose pour la journée ! Me rapprochant de Quinn et de Freeze, je priai pour ne pas nous embarquer dans un énorme piège.
Modé:
 

_________________
[#11] De l'épanouissement à la déception 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11794
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Dim 12 Oct - 15:51
Tadam ! Tutafeh est capturé ! Ce Pokemon sera utilisé pour l'intrigue, comme convenu dans le sujet concerné. Tu peux à présent écrire ton post de capture du Pokémon sauvage intrigue, et clôturer ton sujet en indiquant [Terminé] dans le titre.

Cette capture ne nécessite aucune Pokéball.

[#11] De l'épanouissement à la déception (46)
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   Lun 8 Déc - 8:20
Je n'étais plus très sûre que me trouver là soit une bonne idée. Le mauvais temps avait rendu le ciel d'un gris tellement sombre qu'il devenait de plus en plus compliqué d'y voir quelque chose. En plus du reste je menais l'enquête sur les agresseurs de Robyn sans trop savoir où je mettais les pieds, ce qui connaissant ma malchance ne présageait rien de bon. Dans quel guêpier m'étais-je encore fourrée ? Oui c'était bien le mot, si l'on en jugeait le bourdonnement incessant qui résonnait sur les parois de pierre. C'était le bruit causé par un insecte, ou plutôt par toute une nuée d'entre eux. La bonne nouvelle c'était que je n'avais plus affaire à des spectres, mais la mauvaise c'est que l'attaque ténèbres lancée plus tôt ne me facilitait pas vraiment la vie. Enfin au moins j'étais invisible à leurs yeux perçants, brillant ça et là dans le noir. Posant une main sur mes pokéballs, j'en appelai immédiatement à Syl. Il ne ferait qu'une bouchée des pokémons gardant du renfoncement menant à la grotte devant nous. La chauve-souris m'informa qu'il s'agissait d'Apitrinis peu accueillants ainsi que de leur seule Apireine, une grosse bête réputée très hostile.

« Syl, Nous n'avons pas intérêt à combattre tout ce monde. Si des adversaires s'approchent, chasse-les avec Cyclone. Tu y vois dans le noir alors je compte sur toi pour garder nos arrières. »

J'avais soif de revanche, après ce qu'ils avaient fait à mon Caninos, et la Polichombr semblait parfaitement le comprendre. Bien qu'elle tremble un peu chaque fois qu'elle flottait autour de moi, elle ne reculait pas pour autant. Je lui fis finalement signe de s'installer sur mon épaule, ce qu'elle accepta avec plaisir. Je la sentais parfois frémir contre ma peau mais étrangement sa présence ne me mettait plus mal à l'aise. Il y avait du progrès. Mais d'un autre côté je ne voulais pas qu'elle combatte à nouveau, surtout après avoir fait face à Freeze une première fois. Il ne restait donc pas beaucoup de solutions. Il me fallait savoir ce qui nous attendait et m'y préparer le mieux possible. M'avançant prudemment, je sortis mon Pokédex en guettant le moindre signe d'activité. J'entendis néanmoins du raffut derrière moi, ce qui me fit craindre pour la sécurité de Syl. J'envoyai donc Ra's en renforts, me devant tout de même de garder au moins deux pokémons pour faire face au responsable principal, qui selon Quinn, nous attendait au fond de la grotte.

« Tu es sûre que c'est bien par là ? »

Je l'interrogeai et n'osai allumer ma lampe de peur d'attirer l'attention. Seulement je n'arrivais pas à progresser en progressant à l'aveugle, ce qui au final ne me laissait pas vraiment d'autre option que de céder. J'allumai donc ma lampe torche, seulement pour faire face à un décor surréaliste. On se serait crus dans une de ces tombes exotiques que ma mère m'avait plusieurs fois montré dans les livres. La pièce entière était parcourue de symboles et sigles bizarres, qui entouraient harmonieusement de drôles de dessins colorés et d'apparence très ancienne. Une salle aux trésors, pleine de vases et autres bricoles, mais surtout avec un je ne sais quoi d'angoissant et presque morbide qui me donnait la chair de poule. Je ne voyais pourtant pas de pokémons, ce qui me fit m'interroger. Était-il possible que Quinn m'ait menti pour m'attirer dans un traquenard ? Je me tournai vers elle d'un air suspicieux, sursautant lorsqu'elle flotta dans les airs pour attirer mon attention vers un coin de la pièce. Une grande caisse métallique était placée contre le mur, décorée de dorures et autres pièces précieuses. Cet endroit... on aurait dit une tombe. Creepy...

« Riaaa... »

Apparemment c'était un avertissement... Mais où voyait-il du danger ? Je ne tardai pas à le savoir, puisque deux Tutafeh surgirent de l'intérieur de la boîte qui s'anima tout à coup. Deux mains spectrales me rendirent prisonnière tandis que les deux plus petits s'enfuirent le plus rapidement possible, se réfugiant dans un coin de la salle. Ils ne pouvaient pas sortir eux non plus, étant donné que Ra's et Syl se battaient toujours à l'entrée. Et moi... j'avais les mains coincées, ce qui m'empêchait d'atteindre la pokéball d'Azraël à ma ceinture. Merde... Qu'est-ce que je pouvais bien faire ? Si ça continuait j'allais être être enfermée à mon tour, comme l'avaient été les deux Tutafeh avant moi... Paniquée je me mis à crier, ce qui révolta Freeze, hésitant à attaquer de peur de me blesser.

« N'attends pas, essaye de le refaire reculer pour me libérer ! Attaque Coup d'Boule ! »

Toujours un peu sceptique, Freeze contourna son adversaire par le flanc pour espérer le surprendre et lui faire perdre l'équilibre. Néanmoins le Tutankafer riposta en m'enfermant à l'intérieur de sa... bouche, en une attaque Abri à laquelle je ne m'attendais pas. Néanmoins il n'en resta pas là et après que l'otarie ait lancé l'assaut, il contre-attaqua sans lui laisser l'occasion de se défendre. Un vent sombre se leva alors dans la salle, faisant valser les deux pauvres Tutafeh rescapés. Toutefois ils ne furent pas les seuls concernés, puisque Freeze encaissa durement le coup. Sa langue pendante et surtout sa grimace trahirent la douleur, alors que j'essayais vainement de me débattre pour lui donner des consignes. Mais mon ravisseur ne l'entendait pas de cet œil, clairement décidé à m'enfermer pour l'éternité. Sa main spectrale se posa sur ma bouche, et je fus trop terrifiée pour pouvoir articuler quoi que ce soit. Alors c'était la fin, je ne pouvais plus rien faire ? Je sentais la panique me consumer, tandis que mon pokémon me regardait, impuissant. Alors, dans le noir enveloppant qui précédait l'inconscience, je le vis.
Le halo lumineux et aveuglant qui était irradié par le corps clair de Freeze. Sa silhouette se fit plus élancée et élégante, et son visage s'allongea en même temps que ses nageoires. Et son visage justement, témoignait d'une expression colérique comme je lui en avais jamais vu. Il ne pensait plus à l'évolution en tant que telle, ni à la gloire qu'elle pouvait lui apporter. La seule chose qui comptait pour lui était de vaincre le pokémon sauvage qui s'en était pris à moi, et sa détermination était plus solide que la glace qu'il pouvait produire. D'ailleurs en le voyant lutter bravement pour dépasser ses limites j'affrontai aussi l'envie de me laisser porter par les ténèbres. Je ne pouvais pas m'évanouir maintenant... Pas tant qu'il avait besoin de moi. Et comme s'il m'avait entendue, il se tourna vers les deux Tutafeh malmenés qu'il incita à combattre aussi. Il leur dit de lancer une attaque Ball'Ombre, tandis que lui même reculait pour préparer son attaque. C'était le moment.

Je me débattis autant que possible, distrayant le Tutankafer autant que possible, histoire de leur offrir le temps dont ils avaient besoin. Ayant du mal à respirer, je frappai l'intérieur du sarcophage comme si ma vie en dépendait. Je troublai alors la stabilité du pokémon qui me propulsa hors de son carcan protecteur, comme on recrache le noyau d'un fruit qu'on a fini de danger. Je tombai alors à genoux dans un coin de la salle, tandis que mon Lamantine propulsa toute sa puissance dans un Laser Glace redoutable. Les deux Tutafeh y mirent également de leurs maigres forces, conjuguant leurs Ball'Ombre pour avoir raison de l'ennemi, qui tenta d'avaler les attaques tout rond... sans succès. Sonné et blessé il finit par rendre les armes, tombant au sol dans un grand fracas. C'était fini... J'étais libre.
Émue, je me précipitai sur Freeze pour le prendre dans mes bras. Évidemment je glissai, comme d'habitude, mais avec délicatesse il m'entoura d'une nageoire pour m'enlacer. Apparemment il aussi plus adroit qu'avant, ce qui me laissa pantoise. Soulagée que tout ce soit bien terminé, je levai les yeux pour voir Ra's et Syl revenir vers moi, un peu esquintés mais sains et saufs. Souriant de joie, je remerciai alors les otages que j'avais libérés, leur proposant une escorte afin qu'ils retrouvent une vie normale. Ils acceptèrent un peu timidement, nous suivant néanmoins de bon cœur. Ils nous expliquèrent alors qu'ils avaient été gardés là pendant des semaines par le Tutankafer tyrannique, avant d'exprimer leur gratitude par une multitude de courbettes.

L'un d'eux brandissait son masque avec obstination, de la même façon qu'on brandit un trophée, de telle façon que je me demandais même s'il n'essayait pas de me l'offrir. Seulement... ce n'était pas vraiment possible. Intriguée, je l'interrogeai sur ce qu'il essayait de me dire. Et son explication me surprit plus encore que l'attaque soudaine dans cette drôle de crypte. Ils voulait rejoindre mon équipe, et se disait prêt à suer sang et eau si seulement je lui apprenais comment devenir aussi fort que Freeze. Sur le coup je ne sus pas quoi dire. Nous avions regagné l'air libre et pourtant je me creusais toujours la tête. Était-ce bien sage d'accepter ? Et si jamais il était malheureux, et si jamais je n'étais pas à la hauteur de ses attentes ? Ce fut le Lamantine qui trancha, m'encourageant à lui accorder au moins la chance de faire ses preuves. J'acquiesçai alors en me mordillant la lèvre, lui tendant une pokéball vide dans laquelle il entra de son plein gré.

« Sois le bienvenu parmi nous. »

Je souris doucement, accueillant un nouveau membre dans l'équipe et menant un autre vers la liberté. C'était une bonne chose de faite. Désormais il ne manquait plus que retrouver les autres et prendre soin du pauvre Robyn, toujours mal en point. Suivie de près par le fan numéro un de Godzilla, je respirai profondément. On allait enfin pouvoir rentrer.

Modé:
 

_________________
[#11] De l'épanouissement à la déception 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [#11] De l'épanouissement à la déception   
[#11] De l'épanouissement à la déception
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :