Partagez | .
Manhunt [Privé]
Invité

Invité

MessageSujet: Manhunt [Privé]   Dim 19 Oct - 1:58

Comment être un champion d'arène pour les nuls. Cet ouvrage recueillait énormément de trucs insensés, mais aussi tellement drôle ! Chapitre 1 : Pour être un bon maître, il faut savoir chouchouter ses pokemons. Sérieusement ? Cette blague avait du être rajoutée par l'éditeur c'est pas possible autrement. Pour Travis, être un bon maître c'est peu de choses : Imposer le respect à ses pokemons, savoir les entraîner, et écumer les tournois de combat – en les gagnant tant qu'à faire ! D'ailleurs il y avait quelque chose aujourd'hui sur l'Île Lansat. Le Noctali avait trouvé un message dans son Ipok, apparemment distribué à une poignée de personnes, peut être une trentaine sur toute l'île. Il était convié à un tournoi de grande envergure. Mais il ne savait pas du tout ce qu'était le tournoi. La télévision locale et internationale – comme par exemple la chaîne télévisée principale de Kantô – avait été conviée à l’événement. Celui-ci se déroulerait dans le Village des Pêcheurs, à partir de dix-huit heures trente. Et il était censé finir au plus tard à vingt heures pour libérer les élèves pas trop tard. En plus il y avait des transports pour les emmener à l'Académie, comme c'est mignon et bien pensé ! Pour Travis, une seule chose comptait. Le tournoi se passait uniquement entre élèves de l'Académie. Donc c'était le meilleur moyen de faire une grosse impression dès le début, et puis surtout, montrer son talent au monde entier puisque la télévision allait diffuser le tout en direct. Et peut être même rediffuser un jour ou un autre lorsqu'ils seront en panne de bonne série ou d'émissions tardives.

Afin d'affirmer sa suprématie absolue, Alistair s'était préalablement préparé pour sortir. Le ventre rassasier pour ne pas crever la faim devant des millions de téléspectateurs, des vêtements propres et classe afin de ne pas passer pour un sans-le-sou, et surtout une petite sieste pour être bien reposé, et avoir l'esprit entièrement concentré pendant ladite compétition. Travis s'était jure d'offrir une prestation de haut niveau, il comptait monter la barre tellement haute que ça risquait d'être impossible qu'on le surpasse. Ceci étant, il n'était pas encore au courant de ce que proposait réellement ce concours étrange. Le message ne dévoilait pas les réelles intentions. Et c'était là le but. Teaser pour donner envie, et une fois sur les lieux, la vérité apparaît, pouvant à la fois faire incroyablement plaisir à certain, comme envie de partir à d'autres. Rien ne les obligeait à le faire après tout. Si peut être. Une belle somme d'argent pour les meilleurs d'entre eux. Par forcément ceux qui allaient gagner.

Avant de décoller du bercail, pour aller rejoindre le village des pêcheurs, le Noctali pris le journal pour lire ce qui était publié dessus. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il était tombé sur un article sois-disant stratégique pour expliquer ce qu'était le statut « Poison » du moins « Empoisonné ». Simplet, un jeune Phyllali, qui avait le même vocabulaire qu'un enfant de cinq ans sans aucune répartie. Par Arceus, la médiocrité était montrée en exemple sur l'île ? Et le pire, c'est que Simplet possédait des fans sur l'île. Manquait plus qu'on rémunère le péquenaud qui à scribouillé ce torchon ! « Trou de fesse de Ronflex » cette insulte volait aussi bas qu'un Insolourdo. Car oui, Insolourdo possède des ailes, atrophiés, mais ne savait pas voler pour l'information, d'où la métaphore en réalité. En plus de posséder l'intelligence d'un Qulbutoke, il insultait ses propres lecteurs par un « Ta gueule, laisse-moi finir » faut croire qu'il n'y a aucune censure... Quel était donc cette académie qui sur papier, semblait l'endroit rêvé pour un jeune adolescent souhaitant une belle carrière dans le monde du TopDressage ? Chaque jour il en apprenait un peu plus, et chaque jour c'était comme une désillusion.

« C'est incroyable qu'un journal local puisse publier autant de médiocrité venant de la part d'un seul homme ! Un réel talent. Que dis-je, un don !»

Wär n'avait pas réagit à la pique de son dresseur. Elle fixait le néant d'un air tellement ennuyé. On aurait pu croire que le pokemon était dépressif. La Venipatte était tout simplement dans son monde, attendant qu'il soit l'heure de partir pour pouvoir se mettre en route. En attendant, tout ce qui émanait de la fine bouche de son dresseur n'était que futilité. La seule chose qu'elle voulait entendre c'était « Allez on y va. » et lorsque le moment arrivait, elle se mis en route sans trop d’enthousiasme non plus. La route pour rejoindre le village de pêcheur était plutôt longue, Travis était parti afin d'arriver plus ou moins tôt. Quelques minutes à l'avance pour ne pas passer pour un impatient, ni un retardataire. Une fois arrivé, une petite foule s'était attroupée devant l'entrée. Une trentaine d'élèves. Tout ce monde rêvait de se faire botter le train arrière ? Après tout, c'est leur choix.  « Est-ce que tu vois comme moi Wär ? Une belle troupe de rigolos attendant juste que tu leur montre qui est la patronne ! » Pour la première fois, sa Venipatte arborait un grand sourire. Si elle en avait les moyens , il ferait le tour de sa tête ! Les explications n'allaient pas tarder à être révélés à ce beau monde. Les caméras tournaient déjà, il était presque l'heure de débuter. Espérons qu'il ne s'agit pas d'une partie de cache-cache géant, car le refus serait catégorique ! Et faire déplacer Wär pour si peu...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Manhunt [Privé]   Dim 19 Oct - 16:20

❝ Manhunt ❞

| Travis Alistair, Sophitia A. Longstride, Evander O. Reeves |


La télévision, quelle invention magnifique. J’étais entrain de regarder les aventures de Pikachu et compagnie quand mon téléphone se mit à sonner. Un son qui avait extirpé Mantys de son sommeil et qui semblait la déranger au plus haut point. Elle se leva et flotta à l’aide de ses ailes jusqu’à la petite salle de bain pour claquer la porte à l’aide de ses pattes. Ben dis donc, c’était la fête ici ! Elle ne m’aimait pas vraiment et je ne savais pas comment faire pour arranger les choses. Ca lui passera avec le temps. En attendant, je jetais un œil à ce fameux message qui avait emmerdé la jeune Insécateur. Un tournoi m’était proposé au village des pêcheurs vers les dix huit heures et quelques. Je réfléchissais un instant et je me disais que ce n’était peut être pas une mauvaise idée, je ne connaissais aucun détail de ce fameux tournoi mais je me laissais tenter par l’idée de m’y rendre. D’autant plus que des moyens de transport étaient mis à notre disposition pour nous emmener et nous ramener. Je ne disais pas non à cette proposition et me leva pour rejoindre la boudeuse dans la salle de bain.

Oh, écoute ça la chieuse ! On va sortir ce soir, y a un petit truc qui nous attend toi et moi. J’espère que t’es en forme parce que je risque d’avoir besoin de ta superbe mine.


Elle me répondit par un simple son qui me fît comprendre qu’elle voulait encore dormir. Je la laissais tranquille le temps de trouver une occupation. Mes fesses retournaient sur le lit pour regarder la télévision, une émission sur les Pokémons sauvages passait. C’était vraiment intéressant, ils y parlaient de Pokémon préhistorique, comme un magnifique Mammochon chromatique qui avait été libéré de la glace il n’y a pas si longtemps. Dommage que je n’étais pas là pour voir ça ! Cela m’aurait vraiment plu, d’autant plus que certains élèves auraient aidés à cette expérience. Mais j’aurai certainement l’occasion de participer à d’autres choses en étant ici, et ce soir… J’allais faire ma première sortie. Mis à part les cours, je ne faisais pas grand-chose de mes journées. Cette invitation à un tournoi me paraissait donc une bonne occasion de voir du paysage et de rencontrer des personnes. Après, je ne savais absolument pas ce qui allait se passer une fois sur place. C’est pourquoi Mantys ne semblait pas du tout enthousiaste au fait d’aller là-bas sans vraiment savoir le but de cette excursion. Et pourtant, il fallait bien qu’elle se bouge au moment venu puisque j’allais avoir besoin d’elle.

L’heure approchait de plus en plus et je foutais mon starter à la porte de la salle de bain pour qu’elle aille siester ailleurs. J’avais besoin de la douche pour me décrasser et me préparer. Elle n’avait pas besoin de se savonner la tronche, mais moi… Si ! Après ce lavage intensif, je partais mettre mes vêtements, un haut qui allait parfaitement avec une jupe sympathique, des bottes plates au cas où il faudrait courir et me voilà prête pour partir à l’aventure. Je m’approchais de l’insecte allongée sur mon lit et la regardait droit dans les yeux avant d’annoncer les deux manières dont elle allait pouvoir voyager avec moi :

C’est simple, je te propose de venir à mes côtés, ou je te force à venir enfermée dans ta PokeBall. Que préfères-tu ?


C’est nonchalamment que Mantys se leva et approcha de la porte. J’en déduisais donc qu’elle ne voulait pas voyager dans une sphère mais bien à l’air libre. Cela me rassurait quelques peu car j’avais peur qu’elle allait vraiment me donner du fil à retordre. Mais mon starter n’était pas idiote, elle savait aussi faire la part des choses apparemment. Nous nous mettions en route ensemble jusqu’au bus qui nous mènerait au village des pêcheurs. Et en arrivant, il y avait déjà pas mal de monde sur place. Des caméras étaient entrain d’être installée dans certains endroits, tandis que des équipes se donnaient des ordres. Je ne comprenais rien au charabia télévisuel et je me dirigeais plutôt vers l’amas d’élèves qui formait un joli troupeau. Je voyais pleins de nouvelles têtes, des blonds, des bruns, des colorés… Il y avait des élèves de toutes sortes ici. Je m’approchais d’un homme faisant signe de se rapprocher et il demanda le silence. Nous allions enfin savoir de quoi il est question !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Manhunt [Privé]   Dim 19 Oct - 19:54


Bien installé sur son lit en désordre, les mains derrière la tête et accotées sur une montagne d'oreillers, en plein mode relaxation, Evander regardait nonchalamment la télévision qu'il avait réussi à installer dans sa chambre, baillant à l'occasion. Aujourd'hui était sa première journée de congé depuis un bon moment, c'est pourquoi il avait prit la décision de relaxer dans sa chambre toute la matinée, plutôt que de réveiller ses deux pokémons qui dormaient dans un coin de la pièce. Ils méritaient bien un peu de repos. Puis, simplement s'étendre sur son lit et observer les exploits des légendes du dressage pokémon lui convenait bien. C'était toujours intéressant de réaliser à quel point le niveau était élevé et déprimant de se rendre compte à quel point il était encore très loin d'atteindre l'adresse des dresseurs qui défilaient sous ses yeux. Enfin, il ne faisait que débuter dans le dressage de pokémon, après tout. Sans doute que ces champions étaient tous passé par son stade actuel, eux aussi. Même s'il avait particulièrement du mal à imaginer Ace S. Creed comme un débutant. Cette pensée fit naître un sourire amusé sur ses lèvres alors qu'il devint soudainement curieux. Est-ce qu'il existait des extraits vidéos des premiers tournois auxquels la légende de l'académie avait participé? Il serait assez amusant de voir son idole à son âge.

Il s'apprêtait à s'emparer de son iPok, question de feuilleter les archives en ligne de la bibliothèque à la recherche d'un indice, mais il eut la surprise d'entendre la sonnerie de l'appareil technologique résonner dans la pièce alors qu'il se mit à vibrer dans sa main, lui apprenant qu'il venait de recevoir un message. Curieux, il n'avait partager son numéro qu'avec très peu de gens et généralement, il ne recevait jamais quoi que ce soit. Il était toujours considéré comme un nouveau à l'académie, après tout. Appuyant sur la notification qui apparut à l'écran, le communiqué s'afficha sous ses yeux et il le parcourut rapidement du regard. Apparemment, un tournoi était organisé dans un village voisin à l'académie. En croire le message qu'il avait sous les yeux, ce dernier serait d'ailleurs représenté à la télévision, autant locale qu'internationale. De plus, il s'adressait uniquement aux élèves de l'académie. S'étant redressé pour lire le message, le garçon se laissa retomber lourdement sur son matelas, lâchant prise sur son iPok au même moment alors qu'il fixa distraitement le plafond de sa chambre, pensif.

Sérieusement, cette annonce semblait trop parfaite. Un tournoi rediffusé à la télévision, réservé uniquement pour les élèves de l'académie et il avait été choisi? Qu'est-ce qui lui disait que ce n'était pas une grande farce organisée par quelques fauteurs de troubles? De quoi aurait-il l'air s'il se présentait au village, vers dix huit heures, pour finalement faire rire de lui pour sa naïveté par une bande d'étudiants de l'académie? D'un autre côté... Si cette offre était véridique, il ne pouvait pas se permettre de la manquer... Une chance de se faire remarquer était ce qu'il attendait depuis qu'il était arrivé ici. Ce serait son premier véritable pas dans sa grande quête. Raaah! Tant pis. Il se redressa d'un bond, sautant carrément en dehors de sa couette. Au diable la possibilité de se faire avoir, dans le pire des cas, il foutrait une raclée à quiconque se moquerait de lui. Tournant la tête en direction de son Airmure et son Ecrapince, il réalisa que ceux-ci se réveillaient lentement, probablement réveillés par la sonnerie de son iPok. Enthousiaste, il claqua quelques fois dans sa main.

- Lights on, les gars! J'vous ai permis de faire la gra-

Il dut sauter sur le côté pour éviter une attaque écume lancée en sa direction. Il oubliait toujours à quel point Ena pouvait être facilement vexée. Elle n'appréciait vraiment pas être inclue dans son "les gars" et malheureusement, c'était un peu devenu une habitude chez lui. Elle allait probablement s'y faire un jour ou l'autre. Ou alors, il allait finir par vraiment se prendre une vague de bulles à la tronche. Bref, peu importe, pour le moment, ça n'avait aucune importance.

- Allez hop, on se prépare! Faites bien votre toilette, car ce soir, on passe à la télé!

Les deux pokémons se regardèrent d'un air ahuri, visiblement confus par l'annonce de leur dresseur qui s'empressa de leur expliquer brièvement ce dont il était question avant de s'enfermer dans la salle de bain, question d'aller prendre une bonne douche. Il comptait bien faire bonne impression à sa première sortie publique. D'ailleurs, maintenant qu'il y réfléchissait, peut-être même que le tournoi serait diffusé à Johto? Ce qui voulait dire que son père pourrait le regarder en pleine compétition. Excité comme une puce, il s'empressa de finir sa toilette pour ressortir quelques minutes plus tard, les cheveux encore humides, avant de s'emparer de son iPok pour envoyer un SMS à son père. Après quoi, il fit prendre un bain rapide à Ena, malgré ses protestations et brossa avec soin les ailes métalliques d'Icarus. Satisfait, il les rappela ensuite dans leur pokéball respective alors qu'il quitta sa chambre en direction de la cafétéria.

Il s'assura de bien manger, question de mettre toutes les chances de son côté pour la compétition de ce soir. Il n'avait aucune idée d'en quoi consisterait le tournoi après tout, alors autant faire le plein d'énergie, au cas où. Il s'assura aussi que ses pokémons se rassasient à leur faim. Un rapide coup d'oeil à l'heure actuelle lui apprit qu'il restait quelques heures avant l'heure de rendez-vous. Toutefois, n'étant jamais allé visité les villages avoisinant l'académie, il n'avait aucune idée de combien de temps ça lui prendrait pour arriver à destination. Est-ce qu'il y avait un bus qui faisait la navette entre l'académie et le village? Perplexe, il se rendit rapidement au secrétariat de l'école, qui pourrait probablement lui donner les informations qu'il recherchait et en effet, il apprit qu'il existait bien un bus qui se rendait au village en question. Sans perdre de temps, malgré l'heure hâtive, il prit le premier disponible.

Le voyage fut bien plus court qu'il ne l'avait anticipé et il arriva sur place bien trop tôt. C'est tout juste si quelques personnes étaient présentes et il semblait bien que l'invitation n'était pas une blague, puisqu'il pouvait voir de nombreuses caméras disposées un peu partout. Les organisateurs étaient probablement en train de faire des tests pour s'assurer que tout était en ordre. En tout cas, une chose était sûre, il était le premier arrivé, puisqu'il était la seule personne présente en âge d'être étudiant à l'académie. Il ne lui restait donc plus qu'à attendre patiemment l'heure de rendez-vous. Il décida de relâcher son Airmure qui en profita pour se dégourdir les ailes avec plaisir.

Au bout d'un moment, l'endroit se mit à se remplir peu à peu. D'autres élèves, pour la plupart complètement inconnus d'Evander, arrivèrent à leur tour, accompagné de pokémons en tout genre. Il y avait définitivement plus de participants qu'il ne l'aurait cru à l'origine. La compétition allait être féroce, ce qui n'était pas pour lui déplaire d'ailleurs. Plus d'adversaires signifiaient plus d'occasions de se faire remarquer lorsqu'il les abattrait les uns après les autres. Bon d'accord, il doutait que la tâche serait aussi facile, mais il avait pleinement confiance en ses talents et ceux de ses pokémons. Hors de question de perdre la face devant les caméras, de toute façon, surtout pas après avoir pris le temps de texter son père pour lui apprendre la nouvelle.

Bien vite, on annonça que les caméras tournaient et que les explications allaient être révélées très prochainement. Impatient, Evander se sentit taper du pied alors qu'il sentit un drôle de sentiment lui prendre au ventre. Un mélange d'excitation, d'adrénaline et de stress. Il était fin prêt.

It's showtime.

The bucket fist by Selectracks on Grooveshark


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô × Parmanie
Âge : 15 ans
Niveau : 15
Jetons : 780
Points d'Expériences : 284

MessageSujet: Re: Manhunt [Privé]   Dim 19 Oct - 23:39

Quoi de mieux qu'une bonne grasse matinée pour dire de faire passer les courbatures provoquées lors de la mission "Confection de Pâtisseries" en la compagnie de Faith Quinn, cette charmante rose bonbon qui avait eu de quoi me faire rire pendant notre aventure dans de lointaines contrées. Quoi que la tutelle du professeur référent du dortoir des Voltali, Monsieur Heartnett, elle aussi, avait eu de quoi me faire décrocher quelques franches périodes rigolades, si fortes que mes zygomatiques et ma mâchoire s'en souviennent. Sacré professeur ! J'avais hâte de le retrouver pendant les cours, histoire d'en apprendre plus sur lui et sur ses petites manies bien marrante. Enfin ... en espérant que ces cours arrivent, car je devais bien vous l'avouer, ne pas en voir ne serait-ce qu'un seul afficher sur mon emploi du temps transitoire de ce début de premier semestre de première année au sein de l'académie de l'île de Lansat, c'était ... flippant ! Littéralement, flippant. Comment peut-on imaginer une seule seconde que la majeure partie du ou des mois qui s'écouleraient à partir de maintenant n'eut été comblée ou gratifiée de la présence d'un des professeurs dont la renommée s'élevait outre-insulairement ? Qui pourrait bien me croire si je leur disais que je n'avais pas eu encore un seul cours théorique ou pratique au sein de la Pokémon Community ? Même mon père me prendrait pour une cinglée si je venais à lui annoncer ça ... et il en profiterait aussi pour me faire chauffer les oreilles comme il sait si bien le faire, pour me faire rentrer dans le crâne que l'assiduité en classe était non seulement le chemin vers la connaissance, mais aussi, un moyen sûr pour moi de ne pas finir ma vie aux crochets de la société. Bon, il avait pas faux. Mais il n'aurait pas juste pour autant.

Bref, je faisais la grasse matinée. Et si j'en croyais mon réveil, la mi-journée commençait à basculer dans sa seconde partie, midi sonnant. Toujours dans mon lit, j’entrouvrais par intermittence mes yeux, comme pour me persuader que j'avais encore sommeil. Il fallait dire qu'avec les stores et les rideaux fermés, je n'avais aucune véritable source de lumière pour dire de me réveiller d'un coup d'un seul. Pour arranger le tableau, mes trois compagnons d'arme s'étaient agglutinés en trois point stratégique de ma position de sieste : Athéna se trouvait dans le creux de mon dos, en boule ; Thémis, elle, s'était glissée dans l'arrondi que formaient mes jambes, la tête posée sur l'une de mes cuisses ; et Eole - mon Prismillon, qui a enfin rçu un surnom depuis la série pâtisserie de ma petite sitcom qu'est ma vie quotidienne - qui était emberlificoté dans ses ailes, à la base de ma nuque, bénéficiant là aussi d'une sorte de creux incurvé et confortable. Grosso merdo, ils avaient ciblés les endroits où ils pouvaient non seulement dormir en toute quiétude, bien installés, tout en profitant de MA chaleur corporelle pour les maintenir à une température agréable pour un gros roupillon du juste. Bon, je l'avais bien voulu également, car avec le temps, je prenais conscience du lien qui m'unissait à eux, et du coup, plutôt que de les savoir à l’intérieur d'un espace étriqué et pas forcément super chaud, bah ... je les garde auprès de moi au maximum.


Je songeais alors à toutes les aventures que nous avions vécues jusqu'à présent, et celles qui nous attendaient patiemment, ne demandant qu'à être éprouvées par nous quatre en même temps. J'imaginais des sessions de cueillette de baies en tout genre, tout comme j'imaginais de m'essayer au concours pour coordinateurs et coordinatrices, histoire de donner un complément parallèle au monde du duel pokémon vécu aux côtés de Warren et son Feuforêve. Tiens d'ailleurs, lui, comment il va ? Question sans réponse, bien sûr. Si seulement ma tête était pourvue d'un mode d'auto-réponse pour m'entretenir avec moi-même ... Ce n'est pas déjà ce qu'on ... que tu ... que je ... DAAAAAH ! C'est pas déjà ce qui est en train de se produire là ?! ... ah oui, j'oubliais ces moments de dédoublement de personnalité créés par mon ennui profond, ou par des situations d'incompréhensions notoires. Sûrement que cela veut dire que le rouquin va bien, pour que je commence à devenir tarée rien qu'en repensant à lui ... toujours est-il que j'étais dans mon lit, profitant de ce moment de repos pour me détendre encore et encore. Ou du moins, jusqu'à ce qu'une série de bipes eut retentit dans la chambre où j'étais - aucune chance de réveiller qui que ce soit, j'suis toute seule encore dans c'te piôle ! - avec un rythme et une tonalité qui m'étaient familiers. Ah bah oui ! Mon iPoK ! Il n'y avait que lui pour faire office de relais virtuel pour des messages électroniques d'Ezra Plume, ou provenant de l'administration de la Pokémon Community. J'activai sa fonction de messagerie, et un texte s'afficha sur l'écran.



A l'attention de Mlle Longstride. Vous avez été choisie pour représenter la Pokémon Community lors d'un évènement nocturne inédit ! Les festivités rassembleront la bagatelle d'une trentaine d'étudiants de votre école, et vous devrez assister à la cérémonie d'ouverture ainsi qu'au déroulement de cet évènement au village des pêcheurs. Les modalités de participation vous seront expliquées une fois sur les lieux. L'évènement sera, lui, couvert médiatiquement grâce à une réalisation télévisuelle diffusée à grande échelle : Kantô, Johto, Sinnoh ... et bien d'autres régions encore ! Alors, venez sur votre trente et un, et réalisez l'exploit de toute une vie ! Vous verrez, vous serez jalousés ! Rendez-vous donc au Village des Pêcheurs à partir de dix-huit heures trente ! A très vite chers étudiants ! Que la force soit avec vous !

PS : Venez en retard, et vous en subirez les conséquences au sein de la Pokémon Community !


Je n'en croyais pas mes mirettes à peine en la capacité de déchiffrer le message dans sa totalité ! Moi ? Retenue en secret pour un évènement extrascolaire ? Impossible ! C'était trop beau pour être vrai ! Il fallait que je me pince ... AÏE ! Non, je ne suis pas en train de rêver ! Cela me parut tellement invraisemblable, que j'en fis un bond dans mon lit, réveillant au passage mes trois compagnons qui n'étaient pas vraiment ravis d'être réveillés de la sorte. Mais il ne fallait pas perdre un instant : se sustenter pour prendre des forces et être forme pour la fin d'après-midi qui venait ; se débarbouiller et de se faire un brin de toilette pour se sentir bien dans sa peau ; se faire belles et beaux pour paraître sous notre meilleur jour, et faire forte impression devant les caméras ... tout un programme qui m'apparaissait comme splendide, surréaliste. Pour un peu, on aurait pu croire à une réédition du tournoi magique réalisée au sein de cette célèbre heptalogie nommée "Barry Porter, et la Coupe de Feu" ! Et le pire, c'est que je me voyais déjà dans ce type d'évènement ! Hi hi hi hi ! Pourvu que ce soit quelque chose de ce genre !


Et l'après-midi qui se profilait devant nous passa alors à une vitesse folle. Le déjeuner fut avaler à la vitesse d'un avion à réaction, en quantité folle. Repus et quelque peu épuisés de la digestion qui nous avait fait reprendre un petit temps de sieste post-méridien - non en fait, c'est juste qu'on aime vraiment flemmarder en situation de crise, j'ai l'impression d'avoir plus contrôle de ma journée comme ça ... et mes partenaires sur pattes ne semblaient pas réfractaires à l'idée, hé hé ! - avant de nous réveiller et de procéder à la partie toilette. Un bon bain collectif, chaud, avec des bulles et des sels de bain raffermissant et revigorants. Un instant de détente qui collait parfaitement avec le déroulement de la journée. Une fois sortie de cette salle de bain qui était devenue un vrai sauna, je pris le temps de me brosser les dents, de me sécher les cheveux, puis de me les peigner pour les discipliner les rendre éclatant de vitalité : Lareol, parce que je le vaux bien ! Ensuite, je prenais le temps de me faire une petite mise en beauté légère. Un peu de ricil, un petit coup de crayon fin au charbon noir pour accentuer l'azur de mes yeux, un peu de gloss sur mes lèvres pour un rendu pailletée et girly, et une légère touche de fond de teint pour corriger et unifier le teint. Bah quoi ? Une fille de quinze ans, c'est presque une femme non ? Allons ! Moi aussi j'ai le droit à mon quart d'heure de beauté hein ... qu'est-ce que vous êtes lourds avec vos préconceptions de la jeunesse timorée. Beurk !

Tout ça pour finir sur la dernière touche de la préparation : l'habillage. Si mes pokémons étaient restés eux-mêmes, mais dans une allure plus propre, plus soyeuse, plus étincelante de vie, moi, j'avais décidé de sortir mon habit traditionnel et exotique, découvert dans une tribu situé au sein de l'archipel d'Orange. Une sorte de sari, dans les tons du bleu roi, légèrement parsemé de teintes plus claires, avec des broderies plus foncés, pour des bordures argentées, donnant un tout sobre et classieux à la fois. Je me sentais être une vraie fille dans cette tenue, et il était temps pour moi d'afficher mon capital séduction auprès des mecs de la Pokémon Community. J'enfilais alors mes bottes aux allures de spartiates, laissant entrevoir mes doigts de pieds, dont les ongles pédicurés étaient vernis d'un bleu marine ténébreux. Ma manucure était également assortie au ton dominant du bleu, mais avec quelques petites pointes de blanc, pour des motifs semblables à ceux brodées sur mon sari. Ma ceinture munie de ces peaux synthétiques pour imiter le Chinchidou - bah oui, je connais mes limites, et l'exploitation injuste des pokémons est contre mes principes, du coup, plus c'est fake, et mieux c'est - pour ajouter une pointe tribale à la tenue. Un top noir, près du corps, pour recouvrir ma poitrine qui n'était pas cachée par la sari, donnant un effet de nudité minime, et ajoutant de l'allure à mon vêtement traditionnel. Une fois les préparations effectuées, je me rendis compte que je ne m'étais finalement pas conditionnées pour un évènement sportif, ni même pour une soirée qui demanderait beaucoup de mouvements. Non, ce n'était qu'un fantasme passager, et à la place, j'avais choisi la sécurité d'une apparition télévisée pour une sorte de gala de charité ou pour une démonstration des talents de mes pokémons, pour dire de vanter les mérites de la Pokémon Community. Un changement d'idée que j'allais certainement regretter de la façon la plus amère qu'il pouvait être.


A mon réveil, dix-huit heures sonnaient - eh oui, une préparation de fille, ça se prévoir sur la looooo~ongueur - et j'apposai mon tout dernier apparat visuel : le collier offert par mon père le jour de mon quinzième anniversaire. Un collier tout de fil cousu, d'une teinte marine, et au milieu duquel se trouvait une pierre précieuse turquoise, en forme d'oiseau, comme pour représenter la liberté à laquelle j'avais goûté auprès de mon père pendant mon enfance et mon début d'adolescence, et qui faisait office de souvenir vivant pour les moments plus tristes, plus moroses. Une fois sertie de mon plus beau bijou, mes amis et moi prîmes la direction du couloir qui menait vers la sortie du dortoir des Givrali. Presque toutes les filles semblaient être revenues dans leur chambre pour assister au show en direct et auquel je participerai sous leurs yeux ébahis. Exceptés quelques-unes qui, apparemment tout comme moi, avaient dû être conviées à l'évènement, et qui se ruaient comme des pintades sorties de leur basse-cour vers la sortie du domaine étudiant, pour attraper le premier transport qui passerait pour les emmener à bon port. Moi, je la jouais plus cool, plus sereine, pour mieux tromper au sujet du stress qui me prenait au ventre. Heureusement pour moi, ce procédé de dissimulation émotionnelle était rendue plus facile grâce à mes compagnons qui étaient tout excités de savoir qu'ils allaient eux aussi goûter à un peu de la gloire accordée aux humains. Tout était tellement plus simple à leurs côtés. Et au bout de quelques minutes, nous parvînmes à trouver une navette qui faisait le trajet jusqu'au village en question, tout spécialement apprêté par la Pokémon Community. Une chance que le timing de ma préparation eut collé avec les horaires de circulation de la navette. Nous montâmes dedans, et nous attendîmes que le transport se fasse gentiment vers la destination prisée de toute une génération.


L'heure à laquelle j'arriva se situait approximativement dans la dizaine de minutes qui précédaient la cérémonie d'ouverture, ainsi que le speech tenu par l'organisateur ... que dis-je ... l'organisatrice de l'évènement, concernant les spécificités réelles de cette soirée médiatisée à outrance, tout comme les tenants et aboutissants réglementaires. A n'en point douter, ce moment de popularité et de fierté personnelle allait vite ... très vite ... tourner au cauchemar, ou pour certain, à l'excitation dans sa plus pure des définitions. Alors, dans un petit coin de ma tête, je me composai pour être au meilleur de mon allure visuelle, et je lâchai alors ces quelques mots à mes amis pokémons.

« Prêts les amis ? Que le spectacle commence ! »



Quoi de neuf chez Sophitia ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2255-globetrotteuse-dans-l-ame-sophitia-debarque-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2269-sophitia-10-givrali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Manhunt [Privé]   Jeu 23 Oct - 17:43


Un petit troupeau s'était regroupé autour des quelques maîtres de cérémonie, ceux habillés en pingouin – costard cravate et petit attaché-case contenant certainement des tas de feuilles et autres dossiers sur les différentes personnalités que constituaient le petit challenge. Il faut savoir que chaque personne à été triée sur le volet, ils avaient pris non pas les meilleurs, ni les plus performants, mais plusieurs personnes ayant des mentalités différentes, des opinions qui diffèrent, des styles pas vraiment complémentaires. Qui allait sortir grandit de cette expérience ? Il y avait de tout les styles, des agressifs, des méthodiques, des gens qui se fiaient à leur instinct, des sportifs, des intellos, des globe-trotteurs. Toute cette petite communauté allait jouer à un jeu.

« Bien. Il est temps de savoir pour quel raison nous vous avons fais venir ici. » avait commencé le maître de cérémonie, qui de cette simple phrase, avait créé le silence dans la foule. « Vous allez participer à un petit jeu. Chaque dresseur devra prendre avec lui, un seul et unique pokemon. Nous vous fournirons des ceintures numérotés et possédant des émetteurs pour le pokemon que vous avez choisi. Les dresseurs auront des téléphones dont l'écran servira de radar afin de trouver ses petits camarades. Par tout les moyens possibles, vous devez mettre K.O les pokemons ennemis et rentrer le code numéroté dans votre téléphone pour 'éteindre' son émetteur et le mettre hors-jeu. Le dresseur ayant le plus de numéros, ou le dernier en lice, à la fin de la partie aura gagné. Des lots seront distribués à tout les participants. Maître, je vous laisse continuer. »

« Merci. » dit-il avant de se racler la gorge pour se donner un peu de contenance. « Hm hm. Il est formellement interdit : D'entrer dans les bâtiments. De détruire le matériel. D'agresser physiquement un dresseur.  Vous disposez d'une heure et demie pour rassembler le plus de numéros.  Vous allez entrer dans le village, chacun votre tour, à raison d'une minute d'écart entre chaque participant. Mesdames, messieurs, que le meilleur gagne. »

Cette phrase s'adressait directement à Travis. Que « le meilleur » gagne. Il se senti en confiance. Chacun son tour, les élèves récupérèrent une ceinture qu'ils accrochaient à un seul de leur pokemon, confiant les autres à l'organisateur qui notait tout ça sur ses innombrables papiers. Notre star nationale ne possédait qu'un seul pokemon – son starter – il n'avait donc aucun pokemon à laisser entre les mains d'un vil vieil homme n'ayant donné quasiment aucune autre information sur la nature de son petit challenge. Pourquoi mettre plusieurs jeunes dans un village afin de faire une grande chasse à l'homme ? Il y avait en tout et pour tout, trente-cinq participants. Quel lien mis à part l'académie pouvait les unir ? Est-ce que des psychologues allaient étudier chaque comportement pour savoir qui avait le plus de chance de gagner ? Est-ce qu'ils allaient faire l'objet d'une étude comportementale ? Est-ce qu'ils... Tant de questions fusaient dans la tête de Travis, qui s'était dis au final qu'il valait mieux faire le vide dans sa tête, et participer comme tout le monde. Son pokemon était ceci étant, assez faible contrairement à ce que les autres participants possédaient à leur entrée.

A son entrée, il avait décidé d'utiliser la pénombre de ses lieux pour se cacher lui et Venipatte. Ils allaient attendre des honnêtes petits joueurs pour les attaquer par surprise et obtenir leurs ceintures. Il y avait du bruit, certainement des affrontements. Travis était en train d'élaborer un plan, en se cachant derrière un arbre avec son Venipatte posé en hauteur sur les branches, profitant de son camouflage actif pour ne pas être démasqué par les autres. Les règles étaient simples. Gagner par tout les moyens. Enfin plus ou moins. Il reçu un message, très certainement comme les autres élèves. « Plus que 34 participants. » Quoi ? Déjà ? Une élimination, directement ? Par la suite, ça s'était rapproché. Le bruit assourdissant d'une grosse créature se fit entendre. Il y avait un combat dans la rue juste à côté, à même pas vingt mètres d'ici. Le cœur de Travis tambourinait contre son torse, comme si lui aussi avait envie de savoir ce qu'il se passait, et qu'il souhaitait jeter un œil dehors. « Plus que 33 participants » « Plus que 32 participants » « Plus que 31 participants » « Plus que 30 participants » les messages avaient été reçus les uns après les autres. Quatre élimination en moins d'une minute. Le Noctali se grattait la tête. « Diable, qui peut faire une chose pareille ? » Wär ne bronchait pas. Elle était si petite qu'il était complètement impossible de la voir dans le feuillage. Travis lui, était inattaquable. Il s'était levé, laissait son pokemon ici tranquillement, pris son téléphone-radar et s'approchait du point à côté de sa position. Les quatre autres boules lumineuses furent éteintes, l'une après l'autre. Le dresseur avait dû rentrer les codes, il devait déjà être à quatre. Le salaud ! Quel combinaison pouvait faire un truc pareil ?

« Ah... Je vois. Je comprend mieux à présent. »

Un gros Métalosse se dressait contre lui, et cherchait ses nouvelles proies. Son dresseur était confortablement installé sur la carapace du pokemon, l'air fier, arrogant, prétentieux. Lui, il fallait absolument le mettre hors d'état de nuire. Ou quoi que... Il suffisait de lui faire faire le sale boulot, trouver un subterfuge pour le mettre K.O par la suite, et Travis sera alors le dernier participant.

« Où est ton Pokemon ? »
« Si tu veux le savoir, passe-moi sur le corps avant. »

Il est formellement interdit d'agresser physiquement un dresseur. Si celui-ci tombait dans la ruse de Travis, il serai éliminé aussi rapidement qu'il était arrivé. Un grand sourire en coin illuminait le visage du Noctali. Le Métalosse fit profil bas, les deux compères prirent le chemin inverse, là où il y avait plus de monde. Après tout, un seul point d'un côté (le Venipatte) et plusieurs de l'autre, autant aller là où il y avait du monde à affronter !

Comment un sale type peut avoir un pokemon aussi puissant ? Quel ruse Travis allait devoir trouver pour le mettre au tapis ? Tout ceci sera dévoilé, dans le prochain épisode !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Manhunt [Privé]   Ven 24 Oct - 2:26






Un homme fît taire tout les bavardages incessants. Je m’approchais du podium sur lequel étaient perchées plusieurs personnes. Certains d’entre eux avaient des mallettes pleines de feuilles blanches. De là où je me situais, je ne pouvais rien apercevoir. Et même si Mantys avait une meilleure vue, je n’avais aucun moyen de comprendre ce qu’elle me dirait. Autant laisser tomber d’avance. J’écoutais simplement les explications. Un jeu. Voilà ce qui nous avait menées ici, ma mante et moi. Un émetteur allait être remis à chacun des trente cinq participants ainsi qu’une ceinture à porter autour de notre taille. Celle-ci permettrait – de ce que j’avais compris – à détecter les Pokémons adverses. Chacun d’entre nous allait pouvoir prendre un seul et unique compagnon. Problème résolu, je n’avais que mon starter. Mantys croisait les pattes et se posait sur le sol pour tapoter du pied. Elle semblait s’impatienter… Apparemment, les explications l’énervait et la rendait complètement impatiente. Avait-elle hâte de commencer ce petit jeu ? Le but étant d’être l’unique vainqueur et d’annihiler les autres joueurs. En quelques sortes car il y avait des règles à respecter. Nous ne pouvions pas entrer dans les bâtiments alentours. Ceux-ci appartenant alors aux pêcheurs du village. Respect de la vie privée et des biens d’autrui. D’accord ! Personne n’avait le droit d’agresser un dresseur sous peine de disqualification. Compris. La chasse n’avait plus qu’à commencer alors !

Les gens se précipitaient devant l’entrée pour faire la queue et attendre le feu vert pour entrer dans ce qui semblait être notre arène. Que le meilleur gagne ! Voilà ce que l’homme avait annoncé avant de laisser entrer le premier adversaire. J’étais en plein milieu de la file, cela avançait petit à petit… Et au bout d’une dizaine de minutes, ça allait enfin être notre tour de rentrer. J’avais hâte de commencer. Seulement, mon téléphone s’illumina d’un message annonçant qu’il n’y avait plus que trente quatre, puis trente trois participants et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il s’arrête à trente participants. Je n’étais même pas encore entrée qu’il y avait déjà quelqu’un qui faisait un grabuge à l’intérieur ?

Mantys, tu vois ça ? Il va falloir être prudente à l’intérieur, désolée pour toi ma jolie mais il faut que tu sois coopérative là !

Je sentais bien qu’il y avait une certaine tension entre elle et moi, mais j’allais devoir apprendre à la connaître et vice-versa. Mon tour de pénétrer dans le lieu de la chasse était arrivé et nous marchions tranquillement quand une fille hurla. Ses cris résonnaient dans toutes les rues. Mon Insécateur fixait une ruelle avec détermination. Les hurlements semblaient provenir de cet endroit et un message s’afficha à nouveau sur mon téléphone. Super… Quelqu’un était entrain de prendre de l’avance. Je regardais mon appareil et vit qu’un point s’avançait dangereusement de moi, en fait… J’étais complètement encerclée. J’ordonnais à Mantys de prendre de la hauteur sans trop se faire remarquer. L’avantage avec une mante religieuse, c’est qu’elle se fond facilement dans le décor. Je me dirigeais vers des feuillages et lui demandait de rester à proximité des arbres pour qu’on ne la détecte pas. Elle m’indiquait que cinq personnes arrivaient dans la rue où je tentais de me cacher. Seulement, les bips incessants de mon téléphone me rappelait qu’ils savaient où je me trouvais. Sachant pertinemment que je ne pouvais pas affronter cinq personnes à la fois, je tentais de fuir discrètement, en demandant à mon starter de me suivre discrètement. Les cinq étaient arrivés à leur endroit, et ils n’étaient pas venus pour moi. J’entendais un des mecs raconter quelque chose.

Il faut trouver le salaud qui élimine tout le monde. J’ai entendu dire qu’il possédait un Métalosse… On est dans la merde si on reste seul ! Faut coopérer les potes, et le descendre vite fait bien fait…

Ils regardaient aux alentours et une branche que je venais de briser en marchant dessus attirait leur attention. Je filais rapidement entre les arbres et seul l’un d’eux avait réussi à me suivre. Il possédait un petit Osselait qui semblait sans défense. Il savait que j’avais entendu ce qu’il avait raconté à ses collègues et il ne voulait pas me laisser m’échapper. Seulement, Mantys veillait sur moi et un sourire se glissait sur mes lèvres. Je fermais les yeux…

A toi de jouer ma grande.

Mantys tomba sur l’Osselait et le dresseur cria de peur. Mon Insécateur venait de lui tomber dessus en utilisant Vive-Attaque. Elle fût si rapide et surprenante que le Pokémon Sol s’écroula et le dresseur adverse savait qu’il devait me donner son numéro. Un message s’affichait alors… Vingt-neuf concurrents restants…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Manhunt [Privé]   Ven 24 Oct - 19:20


Lorsque le maître de cérémonie prit la parole pour annoncer la raison derrière l'invitation qu'ils avaient tous reçue, le brouhaha qui s'était élevé du groupe d'étudiant se tut immédiatement. Tous les regards portés sur eux, les maîtres de cérémonie annoncèrent finalement qu'ils allaient participer à un jeu. Chaque dresseur allait devoir choisir un seul et unique pokémon qui recevrait une ceinture contenant un émetteur. Un téléphone qui allait leur servir de radar pour repérer les signaux envoyés par les émetteurs des différents pokémons allait aussi être distribué à chaque participant. Le but était bien simple: tout faire pour récolter un maximum de codes numérotés et être le dernier survivant. Il y avait toutefois certaines règles à respecter, qui d'ailleurs, tombaient sous le sens. Ne pas abîmer le village et ne pas se cacher dans les maisons. Il était aussi interdit de s'en prendre directement au dresseur, une règle de base dans toute compétition pokémon. Somme toute, ils étaient plutôt libres, les possibilités étaient immenses. Deux stratégies sautaient immédiatement aux yeux du Topdresseur. La première, la plus évidente, était de se lancer dans la bataille avec la conviction de remporter le plus de codes possible pour s'assurer la victoire. Celle-ci nécessitait donc un pokémon suffisamment puissant pour faire face à une multitude d'adversaires sans faillir. La deuxième option était de choisir un pokémon plus petit, plus rapide, qui pourrait se cacher facilement et fuir les combattants. Une des conditions de victoire était d'être le derrière survivant, cela voulait donc dire que récolter les codes n'était pas une nécessité absolue.

Une idée germa rapidement dans l'esprit du dresseur aux cheveux blancs alors qu'il faisait la file pour récupérer sa ceinture et son téléphone. Les premiers participants entrèrent bien rapidement dans l'arène et honnêtement, Evander était bien heureux de pouvoir échapper aux confrontations qui auraient probablement lieu entre les premiers participants. C'était tout simplement logique; les premiers entrés étaient ceux qui s'étaient jetés tête première sur les maîtres de cérémonie, ceux qui attendaient avec le plus d'impatience le début des hostilités. Il ne fut donc pas vraiment surpris d'entendre son téléphone lui annoncer qu'ils n'étaient maintenant plus que trente-quatre participants, puis trente-trois, trente-deux et ainsi de suite. Quelqu'un à l'intérieur avait déjà débuté le combat. Il était fort probablement flanqué d'un pokémon puissant, pour avoir éliminé ses concurrents aussi vite. À moins que les éliminations se soient partagées entre quelques participants. Peu importe, le fait qu'un dresseur prenne de l'avance dès maintenant ne l'inquiétait pas vraiment pour le moment. Parce qu'il n'avait jamais envisagé d'être du premier type de toute façon. Il avait confiance en ses talents de dresseur, mais il n'était pas non plus stupide. Icarus n'était un pokémon fait pour affronter plusieurs adversaires à la fois dans un battle royal. Toutefois, il était tout indiqué pour la deuxième stratégie. S'il n'était pas nécessairement petit, il avait l'avantage incroyable de pouvoir voler. De plus, il possédait une défense conséquente qui lui permettrait de tenir le coup longtemps.

Rapidement, ce fut son tour d'entrer dans l'arène et immédiatement, il capta une cible du coin de l'oeil. Un jeune élève qui ne semblait clairement pas rassuré par l'épreuve. À ses côtés, un Papillusion terrifié restait collé à son dos. La tentation d'encaisser une victoire facile le saisit, il serait tellement simple de voler en sa direction pour mettre son insecte KO d'un bon coup de bec, mais justement, c'était une occasion beaucoup trop facile. S'il l'avait réalisé, il était clairement que d'autres participants fonderaient sur le pauvre garçon d'ici quelques secondes. Ça ne valait pas la peine de risquer autant. De plus, la distraction qu'il créerait lui permettrait de s'échapper facilement. Restant donc fidèle à son idée de départ, Evander sauta sur le dos métallique de son Airmure qui ne perdit pas de temps pour décoller. Comme prévu, en regardant par-dessus son épaule, il vit rapidement 2-3 dresseurs foncer vers le papillon. Parmi les pokémons, il reconnut facilement la silhouette d'un Reptincel et se félicita pour sa décision. Le pokémon feu aurait été un gros problème pour son Airmure. Jetant un coup d'oeil sur les points lumineux qui apparaissaient à l'écran de son téléphone, il vit de nouveaux émetteurs s'éteindre et le message indiquant le nombre de participants restant qui continuait de diminuer. Apercevant un espace libre, loin de la plupart des autres points, il somma à son Airmure de se poser sur le bâtiment le plus haut du coin, qui honnêtement, n'était pas si haut que ça, ce n'était pas dans un village de pêcheurs qu'il trouverait un gratte-ciel, mais tout de même. En se plaçant au centre du toit, le voir allait être assez difficile et la hauteur était tout de même assez conséquente pour ne pas pouvoir être atteint avec facilité.

Posant pied sur le toit, il caressa le dessus du bec de son pokémon, le regard sur son téléphone. Voilà, il était en place. Pour le moment, il était loin de tout le monde et ainsi percher sur le toit, même si la ceinture que portait Icarus révélait leur position, ils étaient difficiles à atteindre. On n’avait pas le droit de s'en prendre aux bâtiments, donc à moins de pouvoir voler à son tour, atteindre leur niveau était difficile. De plus, ils avaient bien précisé qu'il était interdit d'entrer à l'intérieur des bâtiments, mais aucune règle ne lui interdisait de se cacher sur le toit. Certes, certains pokémons pourraient escalader le bâtiment, mais pour le moment, il voyait mal quelqu'un prendre le temps de le faire et risquer de se faire attaquer pendant ce temps. De plus, il avait choisi un endroit assez désert. Ceux à la recherche de codes allaient certainement se diriger vers les agglomérations, question de les récolter le plus vite possible. Une cible solitaire n'était pas suffisamment alléchante. Sa stratégie faisait probablement preuve d'un manque de courage, mais il le voyait plutôt comme une façon de s'assurer que les éléments inutiles seraient dégager du passage lorsqu'il ferait son entrée dans la compétition. Les plus faibles seraient éliminés et les plus forts affaiblis par les combats incessants. À ce moment-là, il pourrait briller. De toute façon, même en se cachant ainsi, il allait devoir affronter au minimum un adversaire, s'il voulait être le vainqueur.

Mais pour le moment, il attendrait, les yeux fixés sur son radar, à la recherche d'une quelconque menace. Si un adversaire se présentait à lui, il jugerait alors à ce moment s'il valait la peine de combattre et dans le cas où ça ne serait pas le cas, il jouerait au chat et à la souris avec son agresseur. Il regrettait devoir utiliser de telles stratégies, surtout qu'il était entièrement possible qu'il soit filmé en ce moment et que les téléspectateurs critiquent sa fuite de l'affrontement, mais il s'en fichait bien. Il allait faire ce qu'il fallait pour l'emporter, quitte à mettre son orgueil de côté. De toute façon, son immobilité était probablement trop ennuyante pour passer à l'écran, avec toute l'action qui se déroulait en bas. Un sourire en coin, il se laissa donc choir sur le toit, oeil attentif aux signaux de son téléphone, observant calmement les points lumineux se tourner autour. Il espérait intérieurement voir la plupart d'entre eux disparaître rapidement, question de pouvoir entrer en scène le plus rapidement possible. Même s'il s'agissait de sa propre décision, attendre était vraiment ennuyant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Manhunt [Privé]   

Revenir en haut Aller en bas
Manhunt [Privé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-