[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.
Faith Quinn
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Sujet: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Ven 24 Oct - 17:59
Je passe une journée des plus reposante à l'auberge Chacripan. En effet je m'occupe de mes deux pensionnaires : Garden et Ellie. Après avoir massé le Mysdibule femelle et ranger mon kit de message je sors de la pension. Plusieurs étudiants accourent et hurlent dans les couloirs de l'établissement. Un blond me pousse, s'excuse rapidement et crie à son camarade : « Trop bien les cours spé ! Obligé j'm'inscris au cours topdresseur ! »
▬ Mmh.
Selon ce que je peux entendre ci et là les inscriptions pour les cours spécialisés viennent tout juste d'arriver. C'est donc tout naturellement que – comme bon nombre d'élèves de la Pokémon Community – je suis le troupeau et pars m'inscrire. Si je ne dis pas de bêtises chaque élève peut participer à deux cours en tout et pour tout. Je m'inscris dans un premier temps au cours de ma spécialité, à savoir le cours coordination. J'ai un plutôt bon souvenir de ce fameux cours. En effet la dernière fois, j'étais en compagnie de Yamato. Lui et moi – ainsi qu'un troisième individu dont je n'ai guère souvenance – avions habillé son Noarfang en aristocrate du XVIeme siècle. L'activité avait été plutôt sympathique je l'avoue. Reste à déterminer dans quel second cours vais-je m'inscrire. Pokéathlète ? M'ouai … Je préfère éviter. La mission que j'ai pu réaliser avec Nami m'a suffit. En effet plus j'évite ce monstre qu'est Jackie, mieux je me porte. S'offre alors à moi deux choix : ou bien la science – domaine dans lequel excelle mon père – ou bien le cours topdresseur. N'étant pas férue de combat, je préfère ne pas m'incruster dans le cours que gérera sûrement le célèbre Ace S. Creed. En outre je suis plutôt douée en SVT et en physique alors bon ! Avec un peu de chance ces capacités vont m'être utiles lors de ce cours.

Si je ne dis pas d'âneries le premier cours commence demain et il s'agit de celui des scientifiques. Évidemment je ne sais pas du tout en quoi l'exercice va consister c'est pourquoi je ne me prépare absolument pas. Autant les topdresseurs peuvent s'entraîner – et c'est ce qu'ils font d'ailleurs – pour se rassurer de leurs aptitudes à assurer un minimum lors de leur cours, autant les scientifiques … A part préparer des torches et des chaussures de marche – il se peut que nous ayons à explorer une crypte ancienne – je ne vois pas que faire de plus.

Le jour J arrive bientôt et je me prépare à partir. J'ai eu quelques informations la veille et il s'avère que nous allons quitter l'île pour nous rendre je ne sais trop où. Le voyage en bateau dure quelques temps et est fort sympathique mais tout cela importe peu. Une fois sur la terre ferme notre professeur nous explique pourquoi sommes-nous là. Janice attend de nous que nous observions des pokémons et que nous répondions à plusieurs de ses interrogations. À savoir que lesdites questions varient selon les pokémons que nous sommes susceptibles de trouver. Après avoir fini son très long – trop long – discours, la prof de bio établit des binômes. Parce que oui nous n'avons pas le droit de choisir notre partenaire. Tant mieux me suis-je alors dit ! Si nous avions eu la possibilité de choisir notre compagnon de galère, j'aurais certaine finie seule ! En effet peu de scientifiques voudraient d'une coordinatrice avec eux. Qui plus est, à bien y réfléchir, je ne connais pas beaucoup d'académicien ayant fait de la science leur voie de prédilection.

Bref, au final le groupe se font au bon gré de Mme Jauplain et me voici avec mon partenaire.
▬ On se connaît ! Tu es … Attends ça va me revenir.
Où l'ai-je vu déjà ce garçon. Il me faut bien une minute avant de me souvenir. Il s'agit du jeune homme qui m'a vendu Lulu, mon Cupcanaille. J'étais certaine de l'avoir croisé et c'est bien le cas.
▬ Ça y est, tu es l'ancien dresseur de Lulu, le Cupcanaille.
Quelle belle périphrase. La vérité c'est que je ne me souviens même plus de son nom. En revanche je suis sûre d'une chose : il appartient au dortoir Noctali. En effet c'est là-bas que je l'ai rencontré et, ça, je m'en souviens très bien. Je me souviens aussi de son message vocal qu'il m'a laissé … Ce dernier, bien que touchant, était aussi troublant, je dois l'avouer. Quoiqu'il en soit je vais devoir coopérer avec ce mystérieux Noctali.
▬ Bref, si tu ne te souviens pas de moi ; je me présente à nouveau : je suis Faith Quinn, coordinatrice chez les Mentali. Dis, tu préfères étudier quel groupe ? En ce qui me concerne tant qu'on évite celui des évolutions, tout me va !
Je ne suis pas très difficile en somme et lui laisse plus ou moins le choix de notre sujet d'étude. En attendant la réponse de l'adolescent, je sors de ma poche deux pokéballs, une contenant Venom – mon Nidoran – et l'autre Valor – mon Furaiglon. Mes deux camarades sont plutôt doué en ce qui concerne les recherches. Ainsi, en leur compagnie, nous trouverons plus facilement les pokémons que nous avons à étudier … Du moins je l'espère.
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Sam 25 Oct - 14:28
Mouais … Je ne savais pas vraiment au final ce que je pouvais bien foutre dans un tel endroit, entouré de dizaines d'élèves attendant leurs instructions tel des Ponchiens attendant qu'on leur lance l'os. La veille, alors que je me promenais dans les couloirs de l'académie, me dirigeant vers le dortoir, j'étais tombé sur un élève complètement euphorique qui ne fit même pas attention à moi et me bouscula violemment avant de continuer son chemin si de rien n'était, un papier à la main. Rapidement, un second suivi, mais je ne lui laissai pas le loisir de me pousser, l'arrêtant de ma seule main droite. Mes yeux d'un bleu céleste très clair, je fixai calmement cet élève qui devait mesurer dans le mètre trente, ce qui n'était pas négligeable en voyant mon mètre quatre-vingt cinq en face. Il devait s'agir d'un gamin arrivé sur l'île depuis le mois dernier, ce qui apportait une raison logique à sa joie : il ne savait pas encore ce qui l'attendait une fois sur l'île.

Cependant, pour éviter de l'embêter trop longtemps, histoire qu'il puisse encore profiter de cette joie qui l'avait pris, je lui demandai ce qu'il tenait dans ses mains. Il s'empressa sans retenu de me dire que des cours de spécialité venaient d'être ouverts, et qu'ils commençaient le lendemain. Je relâchai le garçon qui prit immédiatement congé de ma personne, et sourit, manquant de rire ouvertement. Je savais qu'il y avait eu de nouveaux cours de prévus, mais je n'aurais jamais pensé qu'ils suscitent un tel comportement chez les nouveaux. Peut-être étais-je tombé sur les deux exceptions de toute l'académie. En tout cas, il m'avait donné envie d'aller voir de quoi il en retournait.

« Vous voilà donc inscrits pour le cours scientifique. Bon cours. »


Une fois dans la zone d'inscription, j'avais tout d'abord lu ce qui concernait le cours de topdresseur, et avait rapidement compris que je n'allais pas y participer. Il y avait trop de chances pour que je tombe sur un dresseur bien trop faible pour moi et qu'il se retrouve à combattre avec Midas, Queen ou même Layla, ce qui je ne voulais pas. Je m'étais donc tourné vers ma seconde spécialité : scientifique. Le cours semblait des plus intéressants, d'autant qu'au vu de ce que je pouvais déduire de ce cours, il y avait de fortes chances que ma Négapi rencontre nombres des siens. J'avais donc tout intérêt à m'inscrire à ce cours. Je ne pouvais d'ailleurs pas y échapper finalement : il aurait été bête de ne pas montrer que les anciens en ont dans le slip en participant à ne serait-ce qu'un cours. J'espérais bien convaincre du fait que je faisais parti des meilleurs par cet acte.

Et voilà que j'étais parti, le lendemain, accompagné de Queen, Midas, mes deux petits, et Zero, qui me servait de transport et qui pourrait toujours m'être d'une bonne utilité. Dans mon sac, j'avais mis ma lampe Luminax, toujours utile dans le cas où je me retrouverais dans une grotte, ainsi que mon oeuf de Zebibron, que Ryan m'avait offert pour ma victoire sur la championne Blanche, délicatement posé dans une boîte destiné à les conserver à la température qu'il faut. Je me disais que dans le cas où nous retrouvions à étudier des éclosions, cet œuf pourrait nous être utile, d'autant que j'avais envie de laisser Myrtille et Layla profiter d'une pause en m'en occupant à leur place pour le couver. Mais bref, là n'est pas le sujet. J'étais donc arrivé sur l'île en question, presque en même temps que les autres élèves, étant obligé de les suivre pour ne pas me perdre. Au moins mon Dracaufeu et moi avions en tête le chemin maintenant, ce qui faciliterait le retour. En attendant, l'heure était à la préparation.

La professeur, M.Jauplin, accompagné de sa Grotadmorv, nous expliqua par un véritable discours ce que nous aurions à faire. Je me contentais de mémoriser les informations importantes, et me dirigea ensuite vers la demoiselle que Janice m'avait désigné comme partenaire. La reconnaissant rapidement, je souris : Il s'agissait d'une demoiselle nommé Faith Quinn qui était la demoiselle a qui j'avais remis le Cupcanaille attrapé à la dernière sortie capture. C'était un heureux hasard que de me retrouver avec elle, je n'aurais pas à me représenter et … Par ses premières paroles, je compris que j'allais devoir le faire, au moins ne serait-ce que redonner mon nom et mon prénom. Je lui donnai quelques secondes pour se rappeler, et elle y parvint, à une petite exception près : il ne se rappelait pas de mon prénom, ce qui n'était pas très grave.

« Je me nomme Lucas Emerillon. »


Ne semblant pas avoir entendu, je décidai de ne rien dire et de répondre à sa phase suivante par un « J'ai une préférence pour le groupe complémentaire, mais je te laisse voir, à ta guise. », pendant que celle-ci s'occupait de sortir deux pokéball de ses poches. Me disant que cela ne gênerait pas, je sortis à mon tour deux de mes pokéballs, et en fit sortit Queen et Midas. La Négapi se posa sur ma tête qui lui servait de piédestal, le Ningale chromatique se contenta de mon épaule gauche. Autant dire que je servais de perchoir à ces deux-là, mais je pouvais laisser passer : ils étaient encore jeunes dans leurs têtes, d'autant qu'à mes débuts, Freed, lui aussi, était perché sur l'une de mes épaules et parfois sur mon crâne. Il n'y avait pas de mal. Restait à voir ce qu'en pensait la demoiselle Faith.

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1466193127-s1

                         
Faith Quinn
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Sam 25 Oct - 17:27
Le Noctali sort à son tour deux de ces compagnons. Parmi eux il y a un Négapi et évidemment cela attire mon attention. Si Lucas veut étudier le groupe des pokémons complémentaires, son camarade électrique pourra nous être utile. En effet ce Negapi peut faire office de un sujet d'observation idéal.
▬ C'est donc décidé, nous étudierons les pokémons dit complémentaires.
En effet théorie, ça ne devrait pas être trop difficile d'étudier le couple Négapi-Posipi. En effet nous avons un des deux spécimen ici. Il nous suffit donc de croiser un Posipi égaré pour que l'étude commence.

Le quatuor que nous formons part dans une direction donnée. Pour nous guider, je fais confiance à l'instinct de nos pokémons et en particulier à celui de Venom. Le quadrupède de type poison a un sens de l'orientation remarquable. Valor de son côté est parti faire un repérage aérien. À ma grande surprise, ce n'est pas le Nidoran qui trouve ce que nous cherchons mais bien le Furaiglon. Effectivement l'oisillon ne tarde pas à revenir et nous somme de le suivre, chose que nous faisons sans discuter. Nous passons à travers une petite jungle, des sentiers mal balisés et rejoignons bientôt un terrain plus propice à la marche : à savoir un plateau. À partir de là je propose que nous nous faisions discrets. Si nous voulons observer les comportements les plus naturels possible, il est préférable que nous ne soyons pas repérés par la faune. C'est pourquoi je fais rentrer mes pokémons dans leur pokéball respective et ce pour un petit moment. Lucas peut garder ses compagnons sur son épaule si ça lui chante, mais les miens ne doivent en aucun être libres de tout mouvement. Ces deux là ont l'habitude d'être intenables, en particulier mon Nidoran. À tous les coups il ferait capoter l'opération ! Après avoir rappelé les deux chenapans, je chuchote à mon partenaire :
▬ Marchons lentement.

Pour le moment je ne vois toujours pas de Posipi ni aucun autre pokémons d'ailleurs. Il se peut que le Furaiglon ait fait fausse route, néanmoins nous continuons notre avancée discrète.
▬ Hey, regarde là.
Je pointe du doigt deux formes de couleurs différentes sautant un peu partout. Si nous voulons mieux les observer, il faut avancer : chose que nous faisons délicatement. Nous voilà à dix ou quinze mètres d'eux, habilement cachés derrière des herbes hautes.
▬ Wow. Regarde là-bas, puis ici, et là !
Il n'y a pas seulement un duo Posipi – Négapi mais bien des dizaines de pokémons de ces deux espèces. Bien alors maintenant observons les comportements des différents sujets ! Je sors un calepin et un crayon puis note plusieurs observations sous forme de tirets et de flèches organisées. Au bout de cinq à dix minutes de gribouillis, voilà ce que ça donne :


► Étude n°1 : Posipi et Négapi :
▬ Jouent ensemble par groupe de deux voire plus mais sont toujours en nombre pair.
→ Permet sûrement de favoriser la cohésion et de lutter en groupe contre un éventuel prédateur.

▬  Se motivent parfois en se lançant des décharges électriques. Un Posipi et un Négapi lancent une décharge sur un autre membre de la communauté (Négapi ou Posipi)
→ Les décharges combinées d'un Négapi et Posipi semblent renforcer le pokémon visé … WTF.


Pour le moment c'est tout ce que j'ai remarqué, et donc noter. Mais nul doute que nous avons encore plein de choses à découvrir sur ce joli duo.
Soit dit en passant, je viens de remarquer un Posipi éloigné. C'est peut-être notre chance !
▬ Lucas, ce Posipi est seul. Ça ne te dirait pas d'envoyer ton Négapi le rejoindre pour faire copain copain. En les suivant, on pourra découvrir plein de choses.
C'est une évidence ! Allez Lucas, dis à ton Négapi d'aller traîner avec ce pauvre petit pokémon délaissé !

***

Le Négapi de Lucas part rejoindre le Posipi. Ce dernier, un peu déprimé, reprend vite des couleurs en voyant le pokémon bleu et jaune faire jaillir des étincelles de ses joues. Je tiens là une troisième observation intéressante et la note illico à la suite des autres :
▬ Lorsqu'un des deux partenaire est déprimé, l'autre – en créant des étincelles – peut le réconforter.
→ Effet anti dépresseur assez drôle à constater et plus efficace encore que l'Anafranil !


Si vous ne savez pas ce qu'est l'Anafranil, tant mieux pour vous. Quoiqu'il en soit, les deux pokémons semblent vouloir se détacher du groupe et s'en vont. Suivons-les ! Lucas et moi pistons ensemble les deux individus. À noter que je fais sortir de leur pokéball les deux garnements que sont Venom et Valor. Si nous voulons pouvoir pister efficacement le Posipi et le Négapi, nous aurons probablement besoin de leurs talents.
▬ Tu crois qu'ils vont où comme ça ?
J'avoue : ma question est un tantinet stupide. Pour cause, je doute que le Noctali en sache plus que moi sur le sujet. Néanmoins ce n'est pas faute d'essayer !
Je remarque cela uniquement maintenant mais depuis le début nous avons relativement peu échangés sur ce que nous avons pu noter Lucas et moi. Pourtant je suis certaine que cela nous serait profitable à tout les deux d'échanger nos remarques et observations. Ceci-étant lorsque la situation sera un peu plus propice – c'est-à-dire pas maintenant puisque nous suivons activement les deux sujets d'observation –, je pense montrer mon calepin et ce qui y est écrit à l'Emerillon.
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Lun 27 Oct - 0:44
Apparemment, Faith ne sembla même pas se soucier des positions prises par mes deux compagnons, ce qui n'altérait en rien le plus important : le cours. D'ailleurs, la demoiselle s'empressa de répondre à ma proposition en annonçant que nous étudierions les deux groupes complémentaires, soit le couple Négapi et Posipi, ce qui ferait que Queen allait pouvoir nous être d'une très grande utilité si jamais nous trouvions un Posipi unique ou que l'on ferait se confronter deux Négapi avec un seul Posipi, quoi qu'il advienne elle aurait son utilité dans le cours, la petite, soit le duo Séviper et Mangriff. J'avais entendu beaucoup de choses sur ces deux pokémons, ce qui m'avait donné envie de regarder un peu les informations les concernant, et j'avais vite compris que le jour où je tomberais sur les deux dans un même lieu, je devrai fuir au plus vite au risque d'être pris dans leur conflit. Et dire que ce jour-là, j'allais devoir les observer, surtout qu'il y avait de fortes chances pour qu'il y en ait tout un troupeau, ce qui ne fera que s'aggraver la situation. Mais je ne devais pas désespérer. J'étais là pour montrer que les anciens de l'académie, il paraît que beaucoup des nouveaux arrivés cette année s'amusent à nous appeler de cette manière, n'étaient pas des gros flemmards et qu'il en avait à la fois dans la tête, dans la bidoche et dans les bras, d'une certaine manière. Et ce n'était pas en refusant d'observer deux pokémons comme ceux-là que j'allais pouvoir y arriver.

« Allons-y, alors. »


Vêtu de ce manteau noirâtre que m'avait récemment envoyé ma mère après un passage, sans doute, dans un des magasins de vêtements d'Oliville qu'elle connaissait comme sa poche, je suivis Faith qui se dirigeait, apparemment, à l'instinct de son petit Nidoran et de son Furaiglon qui partit se promener dans les airs, faisant presque jalouser Midas qui se retint plutôt bien en secouant ses petites ailes pour essayer de s'envoler lui aussi, sans succès néanmoins. Finalement, l'oisillon fit son retour après plusieurs minutes de promenades et nous indiqua de le suivre, visiblement attiré par ce que nous cherchions, à savoir un des couples complémentaires. J'espérai d'abord tomber sur celui des Négapi et Posipi. Queen semblait intenable, sentant bien qu'autour d'elle, des membres de son espèces étaient présents. Ce devait un instinct chez eux. Enfin bref. Après avoir traversé une petit jungle possédant nombres de chemins dont les balises avaient été relativement mal placés, parfois même inexistantes, nous obligeant à nous repérer à nos réflexions et le Furaiglon parmi les sentiers rocailleux que nous traversions. Après un petit temps, nous parvînmes jusqu'à un gigantesque plateau où je repérai rapidement un grand lac. La vue nous était majoritairement caché par les hautes herbes, et nous empêchaient de voir parfaitement s'il y avait âme qui vive dans ce coin de l'île, mais bien vite, la Mentalienne parvint à apercevoir deux formes identiques qui semblaient de couleurs différents. Il n'y avait presque aucun doute à se faire sur leurs identités, mais nous approchions tout de même délicatement. Faith avait décidé de rappeler ses deux compagnons, je me demandais d'ailleurs pourquoi, mais là n'était pas l'intérêt.

« Hey, regarde là. Wow. Regarde là-bas, puis ici et là ! »


Notre approche furtive nous avait mené jusqu'à un véritable troupeau de Négapi et Posipi, tous plus joyeux les uns que les autres ensembles. Faith ne se fit pas prier pour se mettre au boulot et sortir un calepin et un crayon à papier avant de se mettre à noter lentement des informations sur ce qui se passait devant nous. Profitant que la demoiselle soit occupé à écrire,J'observai les couples de Négapi et Posipi se gambadant dans le plateau. Des éclairs jaillissaient souvent de leurs joues, et bien vite, je me demandai pourquoi. En observant un peu mieux les situations dans lesquels les pokémon usaient de leur électricité, je finis par comprendre qu'il s'agissait là d'un moyen pour eux de communiquer. Leurs éclairs étaient visiblement très calculés pour transmettre tels phrases, tels mots. Parmi tous ces éclairs, je repérais certains qui différaient complètement des autres, et reliait toujours un couple entre eux, et à certains moments les autres. Les petites têtes devaient assurément modifier leurs transmission pour que les éclairs qu'ils s'envoient entre membres de la même espèce ne soit compris que d'eux seuls. Je ne pus malheureusement pas en connaître plus, puisqu'à force d'observer les éclairs, ma vision était plus que restreinte. Usant des quelques minutes restante pour que Faith finisse, je me remettais de ces observations.

« Lucas, ce Posipi est seul. Ça ne te dirait pas d'envoyer ton Négapi le rejoindre pour faire copain copain. En les suivant, on pourra découvrir plein de choses. »


En me tournant vers la direction donné, je remarquai facilement ce pokémon solitaire, tout déprimé qu'il était. Négapi tenait sa chance de nous aider. Tandis que je descendais la demoiselle de son perchoir, je remarquai furtivement que Midas était plongé dans ses pensées. Je me devais de noter les observations que j'avais fait juste avant. Lâchant Queen pour lui demander de se diriger vers le Posipi solitaire, je pris mon Ipok, seul calepin à ma disposition, me disant qu'il m'était inutile de m'encombrer de choses inutiles, et me brancha sur l'application magnétophone, où je commençais à noter à l'aide de mon oreillette mes premières constatations :  

Etude N°1 : Les liens entre les Négapi et les Posipi


 I/ Moyen de communication utile

Les Négapi et les Posipi semblent user principalement de leur  électricité pour communiquer entre eux, ainsi qu'entre les pokémons du même type. Il y a fort à parier qu'ils peuvent caler leur rythme pour que seul leur espèce complémentaires puissent comprendre leurs paroles. C'est un talent qui peut s'avérer très utile si un pokémon venait à les attaquer. Y aurait-il un lien avec leurs capacités spéciales communes Plus et Minus, qui augmentent l'attaque spéciale de son partenaire dans le cas où celui-ci possèdent l'une des deux capacités ? Cela reste à vérifier.

 II/ Une aide précieuse et voulue ?

Les Négapi et Posipi ont l'utilité de posséder tous les deux l'attaque Coup d'main, qui selon certains scientifiques, augmenterait la puissance des attaques de son partenaire pendant un court instant. Y aurait-il une possibilité que les deux pokémon aient développés cette capacité afin de renforcer leurs liens ? Possible. En tout cas, il est clair que les deux espèces ont développés des techniques qui peuvent leur venir en aide entre eux. Reste à déterminer par quels procédés en sont-ils arrivés là.

 III/ Les Négapi et Posipi dans leur habitat naturel

Un sujet intéressant, mais néanmoins encore bien vide. Il semblerait que les deux espèces préfèrent se rassembler vers les plateaux où ils peuvent voir arriver leurs ennemis de loin, et sûrement majoritairement près des points d'eau, cependant, il n'est pas possible d'en être sûr. Des observations poussés permettront sans doute de le déterminer. En attendant, je ne me prononce pas.


Grâce à cette oreillette toujours présente sur mon oreille gauche, je pus enregistrer tout cela avec une rapidité déconcertante, tout juste le temps que Queen rejoigne le Posipi pour communiquer par éclairs avec lui, lui remontant rapidement le moral. Le duo semblèrent soudain être devenu les meilleurs amis du monde, et partirent ensemble se promener en sautillant sur le plateau. Qu'est-ce qui les prenait, de fuir comme ça ? J'allais devoir les suivre pour en savoir plus, et Faith était sûrement du même avis que moi.

« Tu crois qu'ils vont où comme ça ? »


La question n'était des plus bêtes, mais pas des plus intelligentes non plus. Elle était neutre. Je me contentai d'y répondre par un hochement négatif de la tête, avant de fixer les deux pokémon fuyards plus loin, puis les deux pokémons de ma partenaire, Nidoran et Furaiglon. Du haut de son perchoir, Midas, resté silencieux jusqu'ici, semblait intéressé par les événements. Qu'avait-il en tête, surtout pour un pokémon aussi jeune que lui ? Il fallait voir.
HRP:
 

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1466193127-s1

                         
Faith Quinn
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Mar 28 Oct - 22:45
Les deux pokémons électriques se dirigent on sait trop où mais qu'importe ; Discrètement, nous les suivons. Le terrain étant plat, il est difficile pour nous de nous camoufler. Nous ne pouvons en effet pas user les reliefs pour nous cacher et seule la végétation nous permet de ne pas être repérés. Hé hé. Il n'y a pas à dire la mission réalisée en coopération avec la Kisuke m'a été utile. Dans cette dernière le Général m'a enseigné les bases du camouflage et je mets en application ces savoirs récemment acquis. Lucas et moi sommes maintenant cachés derrière un grand arbre et observons le Negapi et son acolyte. Les deux pokémons se trouvent près du lac et s'abreuvent.
▬ Ton Negapi a vraiment l'air de ne pas apprécier l'eau …
Si le Posipi plonge sa tête la première dans le lac afin de se rafraîchir, le Negapi est quant-à lui bien plus réticent. Cependant, encouragé par son alter-ego, le pokémon de Lucas finit par entrer en contact avec l'eau du lac. Cette scène peut paraître anecdotique et pourtant il y a des enseignements à en tirer, j'en suis certaine ! Aussi il me semble important de consigner des notes claires et précises c'est pourquoi je m'empresse de sortir mon calepin et de noter ceci :
▬ Négapi exècre l'eau ce qui n'est pas le cas de Posipi. Le second encourage donc le premier à aller s'abreuver au point d'eau le plus proche.
→ L'eau est indispensable à la vie. Négapi, seul, n'a pas l'air pleinement capable d'étancher sa soif. Donc Posipi est en quelque sorte indispensable au Négapi.
→ On peut supposer que dans une autre situation, c'est Négapi qui encourage Posipi à faire quelque chose de naturel et indispensable.


Une fois mes observations notées, je lève la tête et remarque que les autres Posipi et Négapi ont rejoint nos sujets principaux. Tous les pokémons se mettent à boire puis à jouer. La scène à laquelle j'assiste est surprenante, colorée et enthousiasmante mais nous ne sommes pas forcément ici pour profiter du spectacle indéfiniment. Je pense avoir quelques éléments de réponse aux questions de Janice et si Lucas a bien travaillé il doit en être de même pour lui. Vu qu'il ne se passe pas grand chose de nouveau – les pokémons jouent de la même façon qu'ils le faisaient tout à l'heure hein – je profite de ce temps mort pour montrer à Lucas mon carnet.
▬ Tiens si tu veux lire mes observations.
Je ne lui dis rien concernant les siennes mais évidemment de manière plus ou moins implicite, j'attends qu'il me fasse part de son travail.

***

Sept à huit minutes passent et rien de bien nouveau s'est produit. Les bestioles de type électrique s'amusent comme elles le peuvent en réalisant des acrobaties. Lorsqu'un pokémon échoue ou se blesse, son compagnon se met à geindre tandis que lorsqu'il réussit, l'alter-ego est tout excité et produit de l'électricité. C'est à croire que les pokémons sont en parfaites empathie l'un vis à vis de l'autre. Je note ceci sur mon calepin – car Lucas me l'a rendu il y a de cela quelques minutes – et soupire. Tout cela relève du détail et n'est peut-être pas très pertinent. En effet je pense que Lucas et moi disposons de suffisamment d'éléments pour vriller sur notre second cas d'observation, à savoir la dualité Seviper / Mangriff.
▬ Je pense qu'on a assez recueilli d'info là. Faut maintenant trouver un moyen habile de faire revenir ton pokémon … Euh. Si t'as une idée moi je suis preneuse.
Je ne suis pas emballée à l'idée de venir interrompre leur séance de jeu et simplement rappeler le Négapi comme si de rien était. Cela pourrait chagriner son compagnon rouge et jaune ainsi que toute la horde qui a vraisemblablement « adopter » le petit être bleu. Bien sûr il n'est pas question de le laisser là et de repartir sans lui. Du moins je présume que ce n'est pas dans les plans de Lucas de se séparer de son pokémon. Ceci-étant il nous faut trouver un plan pour le ramener ici sans que cela ne crée trop de problème. D'un autre côté le temps nous n'avons pas jusqu'à demain matin et il faut vite que nous partions chercher des Mangriff ou des Sevirper. D'ailleurs quand on parle du loup – ou plutôt du serpent dans le cas présent –, on en voit la queue. Juste derrière nous, perché la branche d'un arbre, se trouve un vil Séviper. Celui-ci désire sûrement faire d'un des Posipi – ou Négapi peu importe – son déjeuner c'est pourquoi je prends la liberté d'intervenir. J'ordonne à Valor, mon Furaiglon, de lancer cru-aile sur le pokémon afin de le faire tomber de sa branche. À peine est-il au sol que mon Nidoran se rue sur lui et lui assène un vilain Koud'Korne. Et voilà. C'est aussi simple que ça de vaincre un pokémon ! Comme quoi mes pokémons ont bien progressé en combat ces derniers temps. Fier de moi comme jamais, je me retourne vers Lucas tout sourire toutefois ce dernier s'efface rapidement de mon visage.
▬ On a un problème.
J'aurais mieux fait de dire : « Ils ont un problème ». Car ce sont bien les Posipi et Négapi de la horde qui sont en danger, pas nous. Cinq Seviper, dont un plus gros que les quatre autres, entourent les pokémons électriques. Les queues des pokémons sont aiguisées et prêtent à injecter leur infâme venin. Certes nous ne voulions pas nous faire remarquer mais il est impensable de rester ici les bras croisés sans rien faire. Quelque chose me dit que, même s'ils ont l'avantage du nombre, leurs chances de tous s'en sortir indemne sont faibles.

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Ven 31 Oct - 18:09
Intervention PNJ

Janice Jauplain errait tranquillement sur l'île Yago, se laissant aller là où le vent la portait. Princesse avançait de manière beaucoup moins sûre, inquiète quant à un changement soudain de trajectoire. La référente des Givralis, le nez à l'air, sortit soudainement de sa transe lorsqu'elle entendit des petits piaillements dont la source était proche du lac. Doucement mais sûrement, la scientifique alla satisfaire sa curiosité en s'approchant de l'étendu d'eau, pour finalement apercevoir un groupe de Posipi et de Négapi, ainsi que deux jeunes étudiants cachés dans des broussailles. Un sourire aux lèvres, Janice rejoignit discrètement les deux élèves et surgit dans leur dos comme si de rien n'était pour lire les observations de la jeune fille.

-Hmm, voila des hypothèses intéressantes. Vous saviez que les étincelles combinées de Posipi et Négapi ont des effets thérapeutiques pour les humains également ? Vous pourriez essayer d'en profiter, cela fait toujours du bien....

Un cri attira l'attention de la scientifique sur le groupe de Pokémon Acclameur. Elle ne remarquait les Séviper que sur le coup, mais ne saisit pas immédiatement le danger. Au lieu de ça, Janice caressa gentiment sa Princesse d'un air sceptique.

-Vous étudiez les Séviper en plus de cela ? Je vous rappelle que je ne vous demande d'étudier qu'un seul duo, n'allez pas vous torturer les méninges pour rien !

Un second cri, mais différent cette fois-ci. Une horde de six Mangriff surgit des buissons, encerclant les Séviper qui encerclaient eux-même les Posipi et Négapi. Ils semblent venus chercher leurs grands rivaux, étant d'ailleurs étonnement en plus petit comité que les mangoustes. Il leur manquait un membre ? Peu importe, puisque Janice vit là une occasion en or pour ses deux élèves.

-Oh, cette scène promet d'être intéressante ! Si les Mangriff et les Séviper se battent, il est fort probable que les Posipi et les Négapi soient eux aussi pris dans la mêlée. Vous pourrez en profiter pour voir leur cohésion en plein combat ! Sur ce, je vous laisse, bonne chance !

Janice disparut aussitôt, mais pas aussi discrètement qu'à l'aller, ce qui eut pour effet d'alerter les Pokémons de la présence de deux jeunes étudiants sur leur terrain de chasse....


Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Sam 8 Nov - 18:58
Les deux pokémons s'étaient rendus au niveau d'un lac pour s'y désaltérer. Caché derrière un gros arbres aux côtés de Faith, nous avons une vue plutôt correcte à la fois sur les deux spécimens suivis et sur toute la troupe resté aux abords de la jungle. Posipi n'a pas hésité à se jeter à l'eau pour se mouiller et se rafraîchir le visage en plongeant sa tête dans la surface limpide et clair. Ce qu'il était étrange de voir, c'était que mon Négapi  ne semblait pas très pour se mouiller. En y réfléchissant, il y avait une certaine logique dans la chose, et j'allais m'apprêter à noter ces nouvelles informations lorsque la Mentalienne posté à mes côtés me lança quelques mots.

« Ton Negapi a vraiment l'air de ne pas apprécier l'eau …  »


D'une certaine façon, cette phrase ne m'était pas très utile, sachant qu'elle m'apprenait ce que je savais déjà. Mais je ne devais pas me montrer mauvais en répondant que ces mots étaient inutiles, et me taisais pour me préparer à donner mes informations quand je m'aperçus que Queen se décida enfin à se mouiller la tête, tout joyeux. L'influence du Posipi y était pour beaucoup, c'est sûr. Je ne devais pas rater de noter tout ça.

Etude N°2 : Les liens entre les Négapi et les Posipi


IV/ Une aide spécifique ?

D'après ces récentes observations, il m'est devenu clair que les deux espèces possèdent des caractéristiques physionomiques auxquels seul leur homologue peuvent répondre. Ici, l'exemple de l'eau permet de nous montrer que si un Posipi apprécie l'eau dans sa globalité, un Négapi aura tendance à la repousser s'il se trouve seul. Ainsi, on peut supposer que les deux espèces ont développé des capacités capable de répondre uniquement aux besoins auxquels ne peuvent pas répondre seul leur homologue. On peut également supposer que le fait que les deux espèces possèdent toutes deux Coup D'Main serait une trace visible de ce changement dans le but de venir en aide à l'autre, mais cela reste à prouver. Il se peut également, ce n'est que mon opinion, que la légère différence étrange entre les deux espèces, avec une attaque et une défense spéciale respectivement de soixante-quinze et quatre-vingt cinq, selon les données diffusés par les scientifiques qui se sont penchés sur le sujet, pour Négapi et inversement pour Posipi, ait une certaine influence dans cette importance que porte les deux pokémons à être en duo. Que peut-il en être ?

Mes notes enregistrés, je me tourne d'abord vers Faith, qui semble également avoir terminé, puis vers Queen et son compagnon, qui ont été rejoints par leurs compères et ont commencé à jouer et se rafraîchir près du lac, rien de bien extraordinaire, bien que la scène était superbe et selon moi très rare. Quoi qu'il en soit, profitant de cette pause que les types électriques nous accordèrent, Faith se tourna vers moi et me tendit ses notes.

« Tiens si tu veux lire mes observations.  »


D'abord surpris, je me tapotais rapidement le crâne pour me punir de ne pas y avoir pensé plus tôt. Bien évidemment, je ne peux pas ne pas lui passer mes observations personnels, cependant, je suis dans l'obligation de les envoyer par Ipok, celles-ci étant enregistrés dans mes fichiers électroniques. Une fois envoyé, je lui souris et lui dit « Je viens de te remettre les miennes par Ipok. Elles sont vocales. N'hésites pas à y jeter une oreille en cas de besoin » avant de tourner vers son carnet pour découvrir ce qu'elle avait écrit. Certaines informations s'approchaient des miennes, mais globalement, nos observations différaient. C'était marrant de pouvoir voir à quel point les gens pouvaient penser de façon parfois complètement opposé. Mais ce n'était pas le sujet que nous traitions, elle et moi. Ainsi donc, je lisais rapidement ces notes, et essayait de m'en faire une petite réflexion à ajouter plus tard à la restructuration totale de mes informations, puis je rendis son carnet à Faith. Après quelques minutes d'observations, la scène n'avait pas changé, les types électriques jouaient toujours entre eux, Queen comme par hasard placé au centre de la foule. Soupirant, j'écoutais la demoiselle me demander comment nous allions pouvoir récupérer mon compagnon parmi tous ses compères. Moi-même, je me posais la question. Et tandis que je réfléchissais, la Mentalienne s'était tourné vers quelques chose, laissant place quelques secondes derrière un bruit sourd qui fit apparaître à mes pieds un énorme Seviper inconscient. Faith s'était donc chargé de l'éliminer. Préférant ignorer ce détail, je m'apprêtais à reprendre ma réflexion lorsque Faith me sortit de ma tête pour m'indiquer la présence subite d'un gang de Seviper, auquel celui qui gisait à mes pieds appartenait sûrement. Comprenant que les types électriques étaient en danger, je m'apprêtais instinctivement à sortir de notre cachette pour aller les défendre lorsqu'une main délicate me toucha l'épaule gauche pour me stopper dans mon élan. Je vis alors qu'il s'agissait du professeur Janice. Comment était-elle parvenu jusqu'à nous sans bruit ? Il était inutile de chercher à le savoir. Elle avait rapidement feuilleté le calepin de Faith et avait sourit en nous fixant avant de se mettre à parler.

« Hmm, voila des hypothèses intéressantes. Vous saviez que les étincelles combinées de Posipi et Négapi ont des effets thérapeutiques pour les humains également ? Vous pourriez essayer d'en profiter, cela fait toujours du bien....  »

Apparemment, La dame n'avait pas encore conscience qu'un danger se profilait à quelques pas d'ici. Enfin, jusqu'à ce qu'elle observe la troupe de Négapi et Posipi entourés de Sevipers, nous lançant un second monologue pour nous apprendre que nous n'avions qu'un seul duo à étudier. Sans chercher à m'y intéresser, je me tournai de nouveau vers le danger, et entendit alors un cri étrange avant qu'un nouveau gang constitué exclusivement de Mangriffs fasse son apparition. Ils ne pouvaient pas tomber au pire moment, ceux-là. Et Janice qui ne semblait apeuré du problème des Négapi et Posipi, nous lança qu'il s'agissait d'une occasion en or d'observer le comportement des deux espèces dans une telle situation, puis nous abandonna en repartant avec fracas de notre cachette, attirant le regard de tous. Et mince, nous étions repérés ! Enfin, en soit, ce n'était pas ce qui me dérangeait. Dès le moment où je serais venu en aide aux types électriques, j'allais devenir la cible des deux gangs. Il n'y avait donc plus de retour en arrière, maintenant. Sans hésiter, je me dévoilai aux pokémons, et dirigea ma main vers ma ceinture pour en attraper une pokéball. Midas sur mon épaule, j'étais prêt à intervenir. Je lançai quelques paroles à Faith.

« Il est temps de passer à l'action ! »


Et sans attendre de temps, je me lançai vers le rassemblement de pokémons, pokéball en main que j'allais bientôt lancer. Mo allait pouvoir faire ses preuves aujourd'hui encore.

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1466193127-s1

                         
Faith Quinn
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Ven 21 Nov - 23:49
Lucas m'envoie ses notes par ipok et me conseille d'y « jeter une oreille ». Je le ferai, pour sûr, mais pas maintenant. Je n'ai pas d'écouteurs à portée de main et cela risquerait de nous faire remarquer. Lorsque la situation sera plus propice, je songerai à écouter les observations du Noctali.

Pour le moment il nous faut régler le petit problème que représente cette horde de Seviper. J'ai beau chercher une solution nous permettant de mettre ces vils Pokémons hors d'état de nuire sans pour autant gêner le groupe de Posipi et Négapi, rien ne me vient à l'esprit. Il va donc nous falloir intervenir. Je m'apprête à me lever quand je sens, d'un coup d'un seul, une présence derrière moi. Janice lit mes observations par dessus mon épaule. Cela a un petit quelque chose d'intimidant je dois l'avouer. À priori mes hypothèses ne sont pas dénuées d'intérêt, le professeur Jaupelin nous donne par ailleurs plusieurs conseils que je note dans un coin de ma tête. En plus des Seviper, voici venir un groupe de Mangriff. Youhou ! C'est la grande fête par ici. Tout le monde s'est réuni pour se taper dessus et comme l'a si bien fait remarquer Janice, les Pokémons électriques risquent d'être pris dans la bagarre générale. En un sens cela a un côté positif car nous pourrons les voir au combat – et Arceus sait que cela peut être intéressant – mais d'un autre côté, il est probable qu'il y ait des blessés. Ceci-étant nous décidons d'intervenir Lucas et moi, en espérant bien sûr que Janice nous offre son aide.
▬ Madame Jaupe … Lain.
Elle était là il y a cinq secondes mais a disparu sans prévenir. Voilà une prouesse des plus fantastiques. À croire que Janice est un véritable ninja : capable de se faufiler derrière vous sans être repérée et de disparaître aussitôt. J'aurais aimé que Janice combatte avec nous cependant je suppose que ça n'aurait pas été d'un grand intérêt que d'être aidé par le professeur.

Il y a en tout et pour tout six Mangriff et cinq Séviper. Si les premiers pokémons sont sensibles aux attaques combat, les seconds le sont quant-à eux aux offensives psy. Et cela tombe bien car je possède justement plusieurs compagnons de ce type. Il est vrai que Venom est un bon combattant toutefois, vu la situation dans laquelle nous nous trouvons, la logique des éléments ne doit pas être négligée. Ainsi je rappelle le quadrupède violet dans sa pokéball et invoque Luna, mon Tarsal. À peine cette dernière est-elle sortie de sa prison sphérique que je lui ordonne d'utiliser Choc Mental sur le plus gros des Seviper. L'attaque touche mais ne met pas KO le monstre. À noter que ce dernier est plus intéressé à l'idée de « casser du Mangriff » qu'à celle de nous attaquer. J'arque un sourcil et avoue ne pas tout à fait comprendre.
▬ Euh. C'est moi ou bien ils nous ignorent ?
Si si, je crois que c'est ça. Les Mangriff et les Seviper se frappent sans même se soucier de nous. Bien sûr de temps en temps des attaques Dard-Venim se perdent mais il est évident que nous ne sommes pas les cibles de ces offensives. Les Posipi et Négapi ayant décelé l’imminence du danger décident à leur tour de prendre part au conflit, si bien qu'un des Pokémon Acclameur use de l'attaque Cage-Éclair sur un Mangriff passé trop près de lui. Peu à peu le terrain devient un véritable champ de bataille. Des attaques Charges se perdent ci et là et finissent par toucher les Pokémons électriques que nous étions en train d'étudier Lucas et moi. Évidemment mes compagnons continuent de lancer des attaques Choc Mental – pour Luna – et Cru-Aile – pour Valor – mais cela n'a pas l'air de calmer les choses, bien au contraire. Certains Mangriff décident de changer de cible et se mettent à nous attaquer. Les serpents de type poison en revanche ne désirent pas s'allier à leurs ennemis de toujours et poursuivent donc leurs offensives.

Mon Furaiglon use à de nombreuses reprises de l'attaque Cru-Aile et cela n'est pas sans conséquence. En attaquant au corps à corps de la sorte, il a bien sûr pris des coups, dont un particulièrement violent au niveau du ventre.
▬ Ça va ?
Il semblerait que non. Et ce n'est pas le seul à être dans une mauvaise posture puisque Luna a elle aussi pris quelques coups. De plus utiliser en chaîne la même attaque la fatigue. Pendant un moment je songe à rappeler mes deux pokémons mais aperçois un groupe de Posipi et Négapi. Les deux Pokémons électriques se positionnent derrière mon Furaiglon, se mettent à crier et à l'encourager. Un autre groupe de Posipi et Négapi lance de petites décharges sur mon Tarsal et, loin de souffrir, cela semble lui redonner du courage. Étant en plein milieu d'un combat, je ne vais pas sortir mon carnet et noter mes observations et hypothèses toutefois je garde à l'esprit ce que je viens de voir et ordonne à mes compagnons d'attaquer !
▬ BATTEZ-VOUS !
La voilà, la fameuse phrase que j'ai sorti lors de l’événement inter dortoir.

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Sam 22 Nov - 12:16
Bien entendu, Mo ne se fit pas prier pour se lancer à l'assaut des nouveaux arrivants, s'élançant grâce à Aqua-Jet à toute vitesse vers eux. Il alla fracasser sa tête sur l'exacte position de l'estomac d'un Mangriff qui valdingua un peu plus loin pour se relever quelques secondes plus tard, une violente douleur au ventre. Le type eau n'avait pas pu s'empêcher de frapper celui qui se trouvait le plus au centre du rassemblement, ce qui l'avait mis en danger. Son envie de combattre s'était relevé bien trop forte pour réfléchir un instant à sa cible. J'allais me préparer à ordonner au type eau de relancer son attaque pour s'échapper, mais je m'aperçus bien vite que cela était d'une inutilité parfaite. En effet, les Mangriffs et les Sevipers semblaient affairés à se bagarrer entre eux plutôt que de se lancer sur mon compagnon ou les types électriques qu'ils avaient encerclés. Les deux espèces se battaient violemment et ne se laissait aucun espace pour s'échapper. Il avait fait de la zone un véritable champ de bataille, qui se remplissait de plus en plus d'un léger nuage de poussière qui allait venir gêner le sauvetage.

« Euh. C'est moi ou bien ils nous ignorent ?   »

Faith venait de me rejoindre et avait lancé deux ses compagnons à l'assaut, le Furaiglon et un Tarsal chromatique qui tentaient du mieux qu'ils pouvaient d'arrêter les pokémons sauvages dans leur folie. J'allais me préparer à répondre à sa question lorsqu'un Dard-Venin perdu passa à un demi-centimètre de mon visage et me coupa la voix. Je me dis alors qu'il valait mieux ne pas perdre de temps à parler et se concentrer sur le combat, au risque de perdre le fil et de ne pouvoir venir en aide aux Négapis et Posipis, et puis de toute façon, la réponse était visible comme le nez au milieu de la figure.

Les types électriques n'avaient pas cherchés à rester spectateurs de la situation, et lançaient tour à tour leurs premières attaques sur les Mangriffs et Sevipers, rajoutant encore plus de fouillis dans cette bataille soudaine. Mo était là, au milieu, à attendre mes ordres pour frapper, et semblait comme observateur, esquivant sans trop de problèmes la plupart des attaques perdus des pokémons sauvages. Du côté de Faith, ça semblait plutôt bien se passer, malgré que ses deux compagnons commençaient visiblement à se fatiguer et à prendre plus facilement des coups à force d'attaquer. Heureusement, le groupe de Négapis et de Posipis étaient là pour venir en aide à ses compagnons. Peu à peu, les ennemis commençaient à tomber. Ils n'étaient que onze au final. Des guerriers fous et violents, mais peu nombreux. Il était possible de les éliminer un par un avec prudence sans problème. Il fallait maintenant se montrer stratégique pour s'en sortir.

Repérant le Mangriff que Mo avait blessé quelques secondes auparavant, j'ordonnai par des mouvements qu'il lance Casse-Brique. Il ne comprit pas immédiatement, et je dus répéter la manœuvre pour que ce soit le cas. Il ne se fit alors pas prier pour s'exécuter, et se jeta sur le type normal en chargeant sa patte gauche de son attaque avant de le placer encore une fois au niveau de l'estomac, cette fois-ci plus violemment. Il l'envoya dans les airs et le fit retomber, inconscient, sur le Seviper qu'il combattait, qui n'avait alors pas réagi pour éviter d'être écrasé, ayant déjà jeté son dévolu sur un autre Mangriff. Ce qui faisait déjà deux pokémons de battus. Il n'en restait que neuf, d'après mon décompte en tout cas. Je tournai alors un instant mon regard vers les pokémons de Faith pour voir où en était leur situation actuel. Pendant ce temps, Mo se dirigeait vers Queen, qui avait rejoint deux autres duos avec son Posipi pour attaquer un Seviper et un Mangriff plutôt massifs.

HRP:
 

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1466193127-s1

                         
Faith Quinn
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Sam 22 Nov - 14:09
Le combat se poursuit. Deux Pokémons ont été neutralisés par le Musteboué de Lucas, cela fait donc ça de moins. Les adversaires ont beau être tenaces, ils n'ont pas pour autant une endurance illimitée. Peu à peu les Seviper faiblissent ; gérer deux fronts en même temps n'était définitivement pas une bonne idée. De leur côté, les félins comprennent aussi que l'issue de cette bataille est incertaine, si bien que certains d'entre-eux battent en retraite. Nous passons de neuf adversaires à seulement six Pokémons à vaincre, dont une majorité de Seviper déjà bien amochée. Les Posipi et Négapi fatiguent un peu mais continuent néanmoins de nous encourager. Certains, plus téméraires que les autres, participe de manière plus directe à l'offensive en ciblant directement les ennemis.

Trois Seviper désireux de reprendre des forces se camouflent dans les feuillages d'un grand arbre. Il n'est pas question de les laisser se reposer. En effet si nous voulons en finir, il faut frapper tout de suite ! Pour cela je vais avoir besoin de Valor. Mais avant cela, il serait judicieux de soigner le Pokémon vol. Mon compagnon a beau être robuste, il n'est cependant pas apte à combattre avec autant d'ardeur sans un petit coup de pouce – autre que celui apporté par les Posipi et Négapi.
▬ Luna, utilises Vibra Soin sur Valor.
J'ai toujours pensé que cette attaque était inutile mais en vérité, lors de combat en duo, il s'avère qu'elle est redoutable ! Valor va beaucoup mieux grâce au Tarsal allié et peut maintenant repartir au combat sans craindre de perdre connaissance. L'aiglon suit mes ordres et part chercher les trois serpents de type poisons afin de les faire sortir de leur cachette. En usant de l'attaque Cru-Aile, mon comparse réussit à les faire tomber de l'arbre. J'ai comme un sentiment de déjà-vu sauf que cette fois-ci ce n'est pas Venom qui va achever les Seviper mais bien Luna.
▬ Choc Mental !
Et c'est parti. Les trois Pokémons sont KO et il est maintenant temps pour nous de vriller sur de nouveaux ennemis.

***

La bataille a été pour longue mais la voilà enfin terminée. Il semblerait qu'aucune perte ne soit à déplorer. Mes Pokémons sont fatigués et blessés, c'est pourquoi je les fais rentrer dans ma Pokéball. Les Posipi et Negapi ne sont pas en super forme non plus mais arrivent à se motiver les uns les autres. Ceci-étant, la fatigue semble moins les atteindre.
▬ Ah oui ! Il faut que je note ça.
Je prends mon carnet et un stylo et marque mes récentes observations.
→ En combat, ils se motivent. Ça ne fait pas office de soin mais c'est agréable pour les Pokémons. Mme Jauplain nous a conseillé d'expérimenter les décharges sur nous-même …
Ça ne m'emballe pas plus que ça de me prendre un coup de jus mais si c'est pour le bien de la science alors je veux bien faire un effort !
▬ Lucas, tu crois que tu peux demander à ton Pokémon de nous électrocuter en même temps que son compagnon ? Juste histoire de voir ce que ça fait sur les humains.
Je ne sais pas si demander aux Pokémons de nous électrocuter est une bonne chose mais qu'importe. Si Janice l'a dit, c'est qu'il faut le faire !

Un duo m'encercle tandis qu'un autre se positionne autour du Noctali. J'avoue avoir quelques appréhensions cependant tout se passe pour le mieux. Les décharges combinées de Posipi et Négapi ne font pas mal du tout, bien au contraire. Je me sens bizarrement pleine de vie !
▬ Vite vite vite, il faut que je note.
→ Les décharges fonctionnent aussi sur les humains ! Après avoir expérimenté le phénomène je me suis sentie comme … Invincible. Oui c'est ça ! Cela fait encore effet pour le moment et j'ai comme l'impression de pouvoir tout faire, même un marathon !
Et pourtant Arceus sait que je ne suis pas du tout sportive. Après avoir noté ces dernières observations, je donne une dernière fois mon carnet à mon partenaire et me mets à écouter ses observations dans un coin. Bien sûr je note ces dernières sur une feuille volante A4. Nos remarques se rejoignent assez souvent sans pour autant être similaires. Il est cocasse de remarquer que mes notes portent plus sur « la vie des Pokémons » tandis que  les siennes sont bien plus portées sur la stratégie et les combats Pokémon.
▬ Je pense que nous en avons suffisamment vu. On rentre ?
C'est un peu triste de quitter le groupe de Pokémons électriques de la sorte mais il faut bien que nous prenions congés d'eux tôt ou tard. En tout cas j'ai hâte de montrer mes notes au professeur Jauplain.

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Sam 22 Nov - 19:23
Dès l'instant où je tournai mon regard vers les compagnons de Faith, ces derniers achevaient trois Sevipers d'un seul coup, ce qui rapportait au nombre de six le nombre de combattants, soit un seul type poison contre cinq Mangriffs face à lui. Il fallait faire vite, et éliminer un maximum de ces pokémons normals avant qu'ils se décident enfin à nous attaquer, une fois leur première cible déjà amoché mis hors d'état de nuire. Je laisse la Mentalienne s'occuper des deux Mangriffs de gauche, et je me charge des deux autres de droites tandis que les Négapis et Posipis s'occupent du dernier tous ensemble. Le groupe parvient à abattre le Seviper avant de se faire abattre par les assauts répétés de nos pokémons, et bien vite, ainsi que relativement trop affaibli par le combat qu'ils avaient menés, les Mangriffs finissent par tomber, et de s'enfuir sans demander leur reste une fois revenu à eux. Nous avions réussi à sauver les types électriques sans problème.

Quelques-uns avaient reçus des attaques perdus de-ci, de-là, mais leur double respective se chargeait de les soigner grâce à leurs éclairs qui avaient, d'après le professeur Jauplain, un effet thérapeutique sur les Pokémons, mais également sur les humains. Et visiblement, elle avait parfaitement raison en nous disant cela. En effet, une fois tous à peu près soignés, les petits pokémons sauvages s'approchèrent de nous et nous lancèrent des éclairs en continu. D'abord surpris, et pensant être électrocuté par « l'assaut », je sentis bien vite qu'il n'en était rien. Je sentais peu à peu que mon corps se vidait de la fatigue que les événements lui avaient fait subir, et que je commençais à prendre du tonus. Du côté de Faith, la même chose semblait se passer.

Cependant, pour moi, un événement additionnel se produisit subitement alors que j'observais les Négapis et Posipis me soigner lentement en sautant dans tous les sens. Dans mon sac, je sentais que ça commençait à bouger de plus en plus, et par instinct, j'avais retiré ce dernier de mes épaules pour l'ouvrir et comprendre de quoi il en retournait. C'est à ce moment-là que je me rappelai que j'avais apporté mon œuf de Zebibron pour le cours. Finalement, il ne m'avait pas été d'une grande utilité, mais bien vite, je vis que l'avoir apporté avec moi n'avait pas été si bête que ça. Effectivement, il allait bientôt éclore ! J'allais pouvoir observer pour la troisième fois de ma vie un tel événement magnifique. J'en avais l'eau à la bouche, bien qu'il ne s'agisse que d'une image.

Une lumière intense entoura l'ovale vivant qui s'éleva dans les airs après que je l'eus sorti de sa boîte de conservation. Bientôt, je dus me couvrir le regard pour ne pas être aveuglé par la luminosité de la chose. L'œuf se mit alors à changer de forme, grandissant de plus en plus, devenant difforme, dessinant les traits du type électrique qu'il contenait. Au bout de quelques secondes, la lumière s'affaiblit jusqu'à disparaître, tandis que le nouveau-né allait se poser délicatement sur le sol pour achever sa naissance. Une fois le tout revenu à la normale, je fixai la nouvelle apparition, qui ouvrit progressivement les yeux jusqu'à les avoir grand ouverts. Le pokémon bougea sa tête dans tous les sens, se demandant ce qu'il faisait ici, et me regarda alors avant de sourire gaiement, me considérant sûrement comme sa mère. Instinctivement, il se tourna pour se mettre en position assis, et tenta vainement de se lever une première fois, puis fut ensuite aidé par les Négapis et Posipis s'aidant eux-mêmes mutuellement pour tenir debout le temps qu'il parvienne à se soutenir par lui-même. Le Zebibron, qui était comme me l'avait dit Ryan lorsqu'il me l'avait remis, chromatique s'approcha de moi, et joyeusement, vint me caresser le ventre avec son museau. Je lui rendis sa caresse, et lui sourit, avant de le regarder essayer de pouvoir marcher tout seul.

Profitant de cet instant, je me rappelai qu'il fallait noter nos observations avant de les oublier. Attrapant mon Ipok, j'allumai la fonction microphone, et y ajoutait alors mes nouvelles observations, donnant parfois de l'œil pour le nouveau-né.

Etude N°3 : Les caractéristiques uniques des Négapis et Posipis


IV/ Les Négapis et les Posipis, des thérapeutes en devenir ?

Il s'avère, après vérification personnelle, que ces pokémons possèdent une électricité à caractéristique thérapeutique. En effet, recevoir l'une de leurs décharges, à condition qu'ils ne soient pas en train de vous attaquer, vous requinque et vous tonifie temporairement, le tout en vous offrant une sensation douce et agréable. J'avertis les médecins que ces deux espèces pourraient vous être d'une grand utilité pour votre avenir. Ne manquez pas une occasion d'en faire des membres de votre personnel médical. Quand aux dresseurs, sachez que vous pouvez toujours vous servir de cette électricité sur vos pokémons. De quoi les échauffer rapidement avant un duel.

Une fois le tout enregistré, je me tournai de nouveau vers Faith. Que faire maintenant ? Devions-nous partir maintenant, ou profiter du reste de notre journée pour imiter Janice en allant visiter tous les coins de l'île ? Pour ma part, les deux choix me convenaient parfaitement.

HRP:
 

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1466193127-s1

                         
Faith Quinn
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Dim 23 Nov - 18:29
À ma grande surprise, un des œufs de Lucas se met à éclore. À croire que les décharges combinées des Posipi et Négapi ont aussi un effet bénéfique sur les bébés Pokémon. Un Zebibron ne tarde pas à sortir de l'objet ovale et je note que le pelade dudit zèbre est d'une couleur bien singulière. Habituellement les Pokémon de cette espèce sont blanc et noir mais ce n'est pas le cas du nouveau-né. Il faut bien sûr que je note cela ! Ce n'est tout les jours qu'on voit un Pokémon éclore suite à un coup de jus. Après avoir gribouillé quelques mots et félicité l'heureux papa – à savoir Lucas –, nous décidons de quitter les lieux et de rejoindre Janice au point de rendez-vous. Bien entendu nous ne manquons pas d'adresser nos adieux aux Pokémons de type électriques. Certains sont tristes de nous en aller et de voir le Négapi du Noctali partir mais les Pokémons Acclameurs se réconfortent vite les uns les autres. Ceci-étant la « séquence émotion » ne dure pas indéfiniment.

Sur la route j'essaie d'organiser mes notes et écoute le document audio que m'a envoyé l'Emerillon. Avec tout ce que nous avons pu noter, il y a matière à faire un bon compte-rendu, pour sûr. Une fois de retour au point de départ, je m'empare d'une feuille et d'un stylo bic bleu. Il est environ quinze heure, j'ai donc en tout et pour tout deux heures pour rédiger quelque chose de correct. C'est parti.


Cours de spécialité scientifique.

Au cours de notre excursion sur l'île nous avons eue la chance d'observer bon nombre de Pokémons sauvages. Parmi ceux-là des Posipi et Négapi, c'est donc sur eux que va porter le restant de ce devoir. Dans le but d'être le plus précis et le plus juste possible, nous sommes amenés à nous poser la question suivante : Quels sont les tenants et les aboutissants d'une telle relation ? Pour répondre à cela, nous verrons dans un premier temps en quoi ces deux Pokémons sont complémentaires. Ensuite nous tâcherons de comprendre quel genre d'impact cela peut avoir sur leur vie de tous les jours. Enfin nous tenterons de comprendre quelles peuvent-être les raisons d'une telle union.

En observant les Posipi et Négapi, nous avons compris pourquoi ces derniers étaient surnommés « Pokémons Acclameurs ». En effet ces bestioles adorent encourager leur voisin ou leur allié. Pour cela il produise de petites étincelles et se mettent parfois à danser. Si cela peut paraître ridicule, il n'en reste pas moins que ce phénomène est utile, voire même indispensable. Après observation notre groupe a effectivement compris que les Négapi haïssaient l'eau. Néanmoins l'or bleu est indispensable à tout organisme vivant, y compris au Négapi. C'est donc sous les encouragements de son partenaire que le Pokémon jaune et bleu peut aller s'abreuver et surpasser sa phobie de l'eau. Bien sûr je suppose que sans la présence de Posipi, un Négapi pourrait parfaitement se rafraîchir à la fontaine la plus proche – si ce n'était pas le cas, les Négapi sauvage seul n'existerait pas – toutefois la présence de Posipi facilite la chose.
En outre, les Pokémons Acclameurs, en jouant ensemble, apprennent les premiers mouvements essentielles et utiles. Tout laisse à croire qu'en jouant avec leur partenaire, ils améliorent certaines de leurs aptitudes telle que la rapidité. Réaliser des acrobaties seul n'a pas grand intérêt, ceci-étant tout laisse à croire que là encore leur alliance est « utile » sur un plan purement pratique. Qui plus est, cela leur permet de s'amuser et donc de s'épanouir.

Nous avons vu en quoi les deux Pokémons étaient complémentaires dans la vie de tout les jours et dans leur développement, voyons maintenant si cette complémentarité ne va pas plus loin. Il y a fort à parier que cette relation s'exprime lors de combat ou de situation plus « graves » et moins quotidiennes.

Il s'avère que les Posipi et Négapi que nous suivions a été attaqué par des Seviper et des Mangriff. Bien sûr nous sommes intervenus et cet épisode a été fort instructif. Nombre de Pokémons Acclameurs ont pris part au conflit et, avant de se jeter à corps perdu dans la bataille, ont été soutenus par leurs alliés les moins téméraires. Comment cela ? Et bien en recevant une décharge électrique ou en observant les danses de leurs alliés. Mais cela ne s'arrête pas là, la capacité spéciale des Posipi et Négapi sont respectivement Plus et Minus ; ces capacités augmentent les pouvoirs (attaque spéciale) de leurs alliés si ce dernier est à portée de vue. Le proverbe : « L'union fait la force » prend ainsi tout son sens lorsque l'on observe une horde de Posipi et Négapi.

De plus ces deux êtres étranges maîtrisent tout deux l'attaque Coup d'Main qui, là encore, permet de booster l'allié pendant un laps de temps donné. Ces Pokémons sont en quelque sorte des « Pokémons Supports ». Seul ils ne valent pas grand chose mais c'est à plusieurs que leur potentiel se révèle.

Enfin il semblerait que les décharges combinées des Posipi et Négapi aient un effet particulier sur la santé et le moral des Pokémons et humains. Pour « booster » mon Tarsal, les deux Pokémons Acclameurs lui ont envoyé une légère décharge et cela semble avoir eu un effet plus que positif sur l'humanoïde. À noter que les décharges combinées de Posipi et Négapi ont un effet sur les humains que nous avons pu expérimenter. Après avoir été électrocutée je me suis soudainement senti « plus forte » que d'habitude. De la même façon l’œuf de Lucas a pu éclore grâce à ces décharges. Certes cela ne vaut pas une attaque « Soin » ou bien une capacité « Plénitude » mais ces phénomènes sont forts intéressants à étudier.

Au cours des deux dernières parties nous avons tenté de comprendre quels étaient les avantages d'une telle relation. Tentons maintenant de comprendre quelle est la ou les origines de l'alliance Posipi / Négapi.

Deux théories s'offrent à nous. La première consiste à dire que cette alliance est purement d'ordre pragmatique. En effet il paraît évident que les Posipi ont besoin des Negapi pour survivre plus facilement et vice versa. Cela se voit notamment à travers de différents exemples cités précédemment, comme celui des Négapi qui – ayant peur de l'eau – ne peuvent boire qu'après avoir été encouragés par leurs confrères. On pourrait donc croire que l'origine de leur alliance est simplement pratique cependant d'autres éléments nous laissent à penser que non. Effectivement les deux Pokémons semblent être capable de communiquer particulièrement efficacement à travers de simple éjections d'étincelles. En outre bien que leurs séances de jeu leur permettent « de développer leurs capacités », elles n'en reste pas moins amusantes pour les deux partis. Ceci-étant ce n'est peut-être qu'une question d'alchimie.

L'origine du lien peut par ailleurs s'expliquer par la génétique. Bien sûr nous n'avons rien de bien concret pour étayer notre propos mais il est évident que les deux espèces de Pokémons se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Hormis quelques détails, rien ne permet de séparer un Posipi d'un Negapi. Il est donc aisé de croire que les deux Pokémons ont un dernier ancêtre commun très proche et que c'est pour cette raison qu'ils passent tant de temps ensemble. Soyons fous et supposons même que – il y a longtemps – les Posipi et Négapi ne formaient qu'une seule et même espèce ! Cela expliquerait pourquoi leurs capacités spéciales sont si similaires et pourquoi ils se comprennent si facilement.

Nous avons vus que la relation des Posipi et Négapi est quasi indispensables au deux partis, à la fois pour leurs bon développement et leurs survie. Nous avons, de plus, discuté de la potentielle origine de ce lien. En guise d'ouverture nous pouvons donc nous demander si la relation Posipi / Négapi est amenée à évoluer vers le futur, notamment à travers l'apparition ou la découverte de nouvelles espèces (type Dedenne).


Fiou. C'est fini.

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    Sam 29 Nov - 16:47
Finalement, nous nous décidâmes à rejoindre Janice au point de rendez-vous pour y faire notre bilan de l'expérience que nous venons d'observer. Nous prîmes congé des Négapis et Posipis après avoir récupéré Queen et le Zebibron, et nous reprîmes le même chemin pour venir en sens inverse. Sur le chemin, je récupéra les dernières notes écrites par Faith et lui transmet les miennes. Je m'aperçois que nos impressions sont approximativement la même chose, mais que notre intérêt pour ces pokémons se porte chacun sur autre chose, respectivement sur la vie des pokémons pour Faith et la stratégie pour moi. Quoi qu'il en soit, il n'y a aucun doute que nos idées convergent vers le même point, bien que ce ne fut d'une grande utilité de le savoir. Au moins, j'avais de quoi ajouter à mes premières observations. Ainsi, lorsque nous atteignîmes notre destination, j'avais largement de quoi écrire quelques lignes de synthèses. Récupérant une feuille à Faith ainsi qu'un stylo, je me mis à écrire mon bilan, cherchant à faire le moins barbant possible.
Bilan de cours : Les Négapis et les Posipis

De ce cours, je ne retire qu'une grande leçon : plus le lien qui nous unit à quelqu'un est fort, plus nos comportements et nos manières de vivre vont s'adapter à cette personne, et inversement. Aujourd'hui, j'ai vu à quel point ce fameux lien qui lie les deux espèces que sont les Négapis et les Posipis entre eux est fort. Cela se traduit par des attaques et des talents spécialement adaptés pour qu'ils se complètement entre eux. J'ai remarqué qu'un Négapi, une fois en compagnie d'un Posipi, aura plus de facilité à accomplir les actions qui lui paraissaient difficiles, tel que se mouiller ou bien encore se battre avec toute sa force. J'ai également noté que lorsque les deux espèces se battent côte-à-côte, elles s'aident toujours mutuellement entre elles pour parvenir à la victoire. Le fait qu'ils possèdent l'attaque Coup D'Main vient renforcer cette idée, et leur talent respectif, Plus et Minus permet de démontrer que leur symbiose les as changé pour s'adapter entre eux.

Cependant, on ne retire pas uniquement de ces deux espèces que cette aide qu'ils s'apportent entre eux, autant par leurs talents et leurs attaques qui viennent se compléter entre elles et le fait qu'ils puissent communiquer uniquement entre eux par transmission électrique, mais également les caractéristiques peut-être uniques de leur électricité. En effet, celui-ci possède des facultés thérapeutiques, ce qui pourrait en faire des assistants pour médecins du futur. Cet électricité se trouve être régulé pour passer dans la douleur qu'il procure habituellement à une douce sensation qui revitalise le corps des hommes comme des pokémons. Les étincelles produites permettent enfin de remonter le moral de la personne ou du pokémon visé. L'électricité des Négapis et des Posipis est donc sûrement essentiellement tourné vers le soutien plus qu'à l'attaque, néanmoins, les deux espèces peuvent toujours s'en servir pour se battre.

En conclusion, La relation entre les Négapis et les Posipis n'existent pas par hasard. Il est le résultat du lien qui s'est formé entre les deux espèces qui se sont ensuite adapté l'un l'autre pour enfin s'unir complètement. Ainsi, en plus des attaques et des talents qu'ils ont dans le but d'aider son compagnon, les deux pokémons possèdent une électricité qui leur permettent de communiquer uniquement entre eux. Cette même électricité possède l'étrange capacité d'avoir des vertus thérapeutiques, ce qui en fait de futurs pokémons médecins. De quoi en attirer plus d'un.

Ceci fait, je remis le tout à Janice et attendit que soit venu le moment de repartir. Je discutai un peu avec ma camarade de ce qu'elle en avait pensé, et la quitta le bateau arrivé, allons m'installer à part pour m'occuper un peu de mon nouveau-né. Il fallait que je lui trouve un surnom qui lui ailles bien. Et observant son petit nez rouge et ses rayures d'un vert luisant magnifique, je lui dégotai rapidement ce surnom.

« Mon grand. Encore bienvenue dans ce monde. Que dirais-tu de t'appeler Rudolphe ? lui proposai-je. »

Le type électrique poussa un cri de joie en sautant sur place pour exprimer son acceptation, et vint me caresser le ventre comme le faisait autrefois Myrtille avec son museau. Un tout nouveau compagnon venait de se joindre à la grande famille. Je ne pouvais qu'espérer son bonheur, tout comme le mien. Et ensemble, nous repartîmes vers l'île Lansat, partant pour de nouvelle aventures !

HRP:
 

_________________
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.  1466193127-s1

                         
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.    
[Cours Scientifique #3] Meilleurs amis et pires ennemis.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :