[Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Sam 1 Nov - 14:59
La voie du sport, le jeune homme y avait renoncé il y'a bien longtemps, quand son géniteur, dans un passé plutôt proche avait tenté de l'initier au plaisir masculin d'un entrainement rigoureux et régulier. Peu de chose pouvait dégoûter l'adolescent, la fanatisme faisait sans doute parti de ce peu de chose et il avait été gâté par deux parents complètements plongés dans leurs propres mondes. Cependant, ce cour l'avait interpellé, depuis quelques temps, Kyan ne bougeait plus beaucoup et les activités physiques commençaient à lui manquer. Après tout un amusement reste un amusement, qu'il soit virtuel ou réel.

La veille, Kyan réfléchissait longuement, avait il besoin d'une nuit complète ou pas ? D'un coté l'activité du jour suivant, de l'autre, une montagne de jeu, de film et de livre. Un choix bien trop difficile pour l'adolescent qui ne souhaitait qu'une chose, se divertir, s'amuser, évacuer l'énergie euphorique qu'il avait en lui. Après un long moment perdu dans ses pensées, il se tournait en direction de Wing et Tez qui semblait discuter de l'importance du sucre. Le scorplane, les yeux en cœur avec un bonbon dans une pince, regardait le bagguiguane qui apparaissait comme perdu ou encore noyé sur le flux d'information. Le jeune homme prit une grand respiration avant de s'avancer discrètement dans leur direction, puis l'adolescent laissa s'échapper un : " Bouaaaaaaah " qui fit sursauter les deux pokémons. Maintenant qu'il avait leurs attentions, Kyan commença à leur parler : " Dodo, rire, dodo, rire, dodo, rire, On fait quoi d'après vous ? ". Les deux créatures semblant plus malines que leurs dresseur, pointaient le lit en fixant les cernes de l'adolescent, ce dernier commençait de plus en plus à ressembler à un vampire zombi mutant. " Ok Ok, j'ai compris, on rattrapera demain soir vous avez intérêt à pas être fatigué hihihihihi ". Après cette brève discussion, le garçon s'approcha du lit pour si endormir en un instant, a force de dormir de moins en moins, l'adolescent avait réussi à trouver une méthode pour s'endormir instantanement.

Le réveil fut bref et c'est en chantant que Kyan partait à la douche, pendant que ses deux pokemons tentaient d'émerger en se frottant les yeux. La bonne douche du matin pour se mettre en condition et bien se réveiller, rien de mieux pour l'étudiant habitué au nuit blanche. Mais cette fois ci, l'adolescent avait fait une nuit complète et était paré au combat, c'est vêtu d'un pantalon de sport rose, d'un T-shirt blanc ainsi que d'un bandeau rouge autour du front que Kyan se déplaçait en direction du parc.

Arrivé a l'emplacement du cour, le jeune garçon assistait au discours du Général Jackie, c'était la première fois que l'ado la voyait et elle lui rappelais son père, quelle horreur.

« Bonjour. Comme vous pouvez le constater derrière moi, ce cours sera purement physique. Se désinscrire ? Négatif, il faillait réfléchir à deux fois avant d’apposer votre nom sur la feuille.  Vous êtes engagés, vous n’avez plus le choix et je veillerais scrupuleusement à votre participation. »

C'est pas comme si Kyan allait s'enfuir, après tout il était la pour s'amuser. La suite, traversa, tel un courant d'air le cerveau de l'adolescent, puis arriva une information qui vint perturber le garçon qui chuchota : " Partenaire ?!? " puis un :

« Oui, Général Jackie ! »

se fit entendre de la part des autres élèves, ce qui fit sursauter le participant. Le cour était lancé, les premiers groupes passaient déjà et l'adolescent ne savait toujours pas qui était son binôme. Il scrutait du regard au hasard si il n'y avait pas une personne dans le tas qui était seul.
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1064
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Sam 1 Nov - 17:42
Youloulou ça passe ou ça casse !
feat Kyan Rion Lawless


Mais que faisait-elle là ?
Marie ne cessait de se poser la question. En voyant la tête du Général Jackie, elle comprit bien vite que le cours d'aujourd'hui n'allait pas être de la rigolade. Remarque, peu importe en quoi consistait le cours, la Mentali n'en aurait jamais rigolé.

Surtout qu'elle n'avait aucun intérêt à se trouver là. Au lieu de suivre des cours de Topdressage comme devrait le faire tout élève de sa future spécialité, Marie avait décidé d’apposer sa signature sur la fiche d'inscription aux cours d’athlétisme. Soren, ayant compris qu'il allait avoir l'occasion de faire quelque chose de ses journées, avaient insisté pour que la jeune fille les inscrive à une activité demandant beaucoup d'énergie, histoire de compenser leur manque total d'exercice depuis le début de l'année. Le Grenousse se montrait rarement enthousiaste, mais il faut croire que côtoyer une fille encore plus morne que soi avait de quoi motiver un peu.
Et puisque Marie n'y voyait aucun inconvénient -du moins, pas plus que pour les autres cours-, elle avait décidé d'assister à cette séance dispensée par Jackie. Le matin même, elle s'était levée tôt pour se préparer : ce n'est pas parce qu'elle ne prenait aucun plaisir à faire quoi que ce soit qu'elle doit le faire mal. Puisque dans tous les cas elle s'ennuiera à mourir, autant que cela soit utile non ? Elle avait laissé de côté ses vêtements habituels pour enfiler une simple tenue de sport : une veste et un jogging bleu azur, les deux ayant deux longues lignes blanches sur les côtés, partant du bas du jogging jusqu'aux épaules.
Une fois habillée correctement, elle s'était échauffée en faisant le tour de l'académie en trottinant, passant devant chaque dortoir, féminin ou masculin. Elle avait sorti Soren de sa Pokéball, et celui-ci l'avait suivi avec une expression tout aussi morne que sa maîtresse, la seule différence étant qu'au fond de lui, le Pokémon était content de sortir un peu.
A chaque fois que Marie passait devant son propre dortoir, celui des Mentalis, la jeune fille ne pouvait s'empêcher de se demander comment elle y avait atterri. Ce campus était majoritairement composé de pimbêches écervelées qui ne pensaient qu'à se maquiller à longueur de journée, à consulter les derniers magazines People, et à hurler pour une tache sur leur robe favorite. La miss Uana tentait de garder la tête haute dans ce milieu lui étant complètement inhospitalier, heureusement que quelques paroles acerbes permettaient de refroidir le premier inconnu venu à sa rencontre.

C'est ainsi, prête, qu'elle se tenait dans le groupe d'inconscient venu souffrir par pur obligation -ou masochisme allez savoir-. D'après les dires de la Générale, le cours consistait à passer les épreuves d'un parcours du combattant. Marie resta sceptique lorsqu'elle entendit de quoi était constitué le deuxième parcours. Des boulets de canon, rien que ça ? L'académie ne semblait pas avoir peur d'une quelconque retombée juridique causée par une plainte d'élève... Ou alors elle n'était tout bonnement pas au courant de ce qui se tramait ici. Enfin peu importe, Jackie était une tarée, c'était la seule chose dont elle était sûre.
Le discours terminé, les élèves durent s'écrier en cœur pour ne pas subir le mécontentement de l'athlète. Marie n'en fit rien, totalement indifférente aux colères de la femme. Mais lorsque les étudiants commencèrent à se réunir ne groupe de deux, la Mentali fut prise d'un certain désarroi : elle ne savait pas avec qui se mettre et ne connaissait absolument personne. L'occasion de se faire des amis ? Non, elle n'en voulait pas. Tout ce dont elle avait besoin, c'était d'un partenaire pour ce cours.
Très rapidement, elle balaya la foule d'adolescent pour repérer quelqu'un dans la même galère qu'elle. Vite, elle fut interpellée par un garçon à l'allure fantomatique, et jeta son dévolu dessus. Il n'avait pas l'air bien futée, mais ici, seule la performance physique comptait. Elle s'en approcha, et une fois devant lui, l'interpella.

« -Mes salutations. Je souhaiterai savoir s'il m'est possible de participer à ce cours d'athlétisme à tes côtés, puisque toi et moi sommes visiblement seuls. »

Le garçon accepte, et sans attendre plus longtemps, Marie attrape sa main et l'entraîne avec elle dans la file qui se formait petit à petit pour débuter le parcours. Une fois dedans, elle se tourna vers le garçon et fit la révérence.

« -Oh, je ne me suis pas présentée. Je me prénomme Marie Rosalina Uana, heureuse de faire ta connaissance. »

Bien évidemment, il n'en était rien. Marie se moquait bien de connaître ce garçon, elle ne faisait que répéter ce qu'on lui avait appris. Et même si elle savait pertinemment qu'user d'une telle politesse au sein de l'académie était dépassée, elle ne pouvait se défaire de cette habitude qu'elle avait prise.
Elle prit la Pokéball de son starter dans la main, attendant que cela soit à son tour de partir pour le sortir de la petite sphère. Aujourd'hui, elle comptait bien se dépasser, et ce malgré l'irremplaçable ennuie qui l'habitait...


© Mzlle Alice.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Dim 9 Nov - 17:19
Il ne fallut pas longtemps pour qu'une personne s'approche de Kyan et lui propose de faire équipe, heureusement pour lui, il n'était pas le seul à ne pas avoir d'amis. Sans trop lui laisser de temps, la jeune fille qui lui avait proposé d'une façon étrange et vieillotte de participer ensemble, attrapait sa main et l’entraînait dans la file d'attente pour participer au parcours. La surprise se laissait voir sur le visage de l'adolescent, en général les gens qui le peu de gens qui l'approche ont toujours un air méfiant ou encore une certaine peur en l'approchant, cette fois ci, l'adolescente qui l'avait approchée semblait plutôt vide, blasée ou encore découragée. Après avoir rejoint la file, la jeune fille se tournait dans la direction de Kyan, encore une fois avec une façon de parler étrange, elle se présentait. Elle se nommait Marie Rosalina Uana, sa façon de parlait laissait de marbre l'adolescent, comme une impression de parler à une IA, cela rappelait au Gamer de longues soirées passées sur des jeux de drague. Dans ces jeux, il y'a toujours la jeune demoiselle qui parait social mais qui en faite est une blasée de la vie, qui se limite au minimum syndical, enfin bon, la présentation de l'adolescente faisait sourire légèrement Kyan. Après quelques secondes passées à réfléchir, l'étudiant se présentait à son tour : " Kyan Rion Lawless, prêt à gagner petite dame ? " Le garçon avait dit ça rapidement mais il n'en pensait pas moins, il adorait la compétition et comptait bien en profiter.

La jeune fille attendait son tour tout en saisissant une pokéball, pendant ce temps, Kyan, réfléchissait à quel Pokémon utiliser. Wing n'était d'aucune utilité, il se serait contenté de suivre son dresseur en volant, la chose n'était pas non plus utilisable, rien que le fait de la faire sortir donnait de l'urticaire à l'ado, apparemment le bon partenaire allait être Tez. Le Bagguiguane restait le meilleur choix, bien qu'un peu long à la détente et maladroit, il serait surement le plus utile, enfin c'est ce qu'espérait l'étudiant.

Sans trop se soucier de sa partenaire de dernière minute, l'adolescent se lançait pour la première épreuve, l’excitation faisait qu'il tremblait déjà rien qu'en s'élançant. Arriver sur la première pierre, Kyan faisait apparaître son starter en l'air et le rattrapait en sautant sur la seconde. " Saute sur les pierres devant moi, si elle s'affaisse essaie celle d'a coté. " Le Pokemon n'eu pas le temps de réfléchir, son dresseur le lançait sur la roche qui lui faisait face. A mi parcours, Tez semblait avoir compris qu'il servait de crash test, le Pokemon ne semblait pas bien rancunier mais il savait se venger dans ce genre de cas. Sous les yeux mort de Kyan, le Bagguiguane faisait marche arrière, pour se positionner dans le dos de son dresseur. Le garçon se retournait, surpris du comportement de Tez puis en un instant l'ado laissait apparaître une expression très méfiante. " tu vas pas faire ce que je pense n'est ce pas ?"  comme si la personnalité de Kyan avait déteinte sur son Pokemon, Tez affichait un grand sourire en regardant son dresseur droit dans les yeux. Puis, en un instant, un son de choc retentit, c'était le Bagguiguane qui avait donner un grand coup d'boule dans l'estomac de Kyan. Le choc avait repoussé l'adolescent qui avait rebondit sur plusieurs pierres, comme le ricochet d'un galet sur l'eau, pour atterrir de l'autre coté. Le Pokémon rejoignait tranquillement son dresseur, lequel donna un grand coup de tête au Pokemon une fois arrivé. " Bien joué... par contre, on évite de recommencé hein ? Ça fait plutôt mal... le coup de tête aussi " Ce tenant la tête et l'estomac, l'adolescent recherchait ou était passé la jeune fille avec qui il faisait équipe. Apparemment elle n'était pas encore passée, l'adolescent décidait de crier pour l'encourager : " Va y Ma... Mira Rosetta nanana ! C'est pas bien dur !"
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1064
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Lun 10 Nov - 16:09
Youloulou ça passe ou ça casse !
feat Kyan Rion Lawless


Le garçon se prénommait Kyan Kion Lawless. Maire hocha la tête à la fin de sa phrase, il semblait prêt à en découdre et cela arrangeait bien la jeune fille. Réussir le cours d'aujourd'hui serait toujours de bonne augure.
Hélas, elle ne pensait pas que le garçon se montrerait si excité à l'idée de participer à la première épreuve, et lorsque Kyan passa devant elle pour se lancer sur les plate-formes instables, elle ne put s'empêcher d'arquer un sourcil. Si le garçon venait à chuter dans sa précipitation, cela sera du temps perdu pour les deux adolescents. Il sortit alors un Pokémon, un Bagguiguane, et se mit à employer une technique fort ingénieuse. Marie constatait en effet que le jeune dresseur se servait de son Pokémon pour vérifier la stabilité des pierres se trouvant sur son chemin, et même si cette méthode pouvait paraître cruel pour le Bagguiguane, la Mentali était charmée par l'idée. C'était malin, et on pouvait de toute façon rappeler rapidement le Pokémon si celui-ci risquait de tomber. En plus, ce n'était pas vraiment risqué... Sauf si le Pokémon en question était désobéissant : la créature bipède donna un grand coup de boule dans le ventre de l'adolescent pour l'envoyer valdinguer un peu plus loin. Marie écarta les yeux, surprise. Si Kyan était blessé, la suite du parcours risquait d'être compliquée... Le garçon parut cependant encaisser, tant bien que mal, le choc, et se releva pour inciter Marie à le rejoindre. Enfin, c'est ce qu'elle crut comprendre, puisqu'en vérité, Kyan l'avait appelée « Mira Rosetta nanana ». C'était la première fois qu'on la lui faisait, celle-là.
Enfin, elle passa outre de la chose, et fit sortir de la Pokéball qu'elle tenait depuis quelques minutes dans la main un Grenousse. Elle montra à celui-ci les plate-formes un peu plus loin, tandis que celui-ci les analysa, sceptique.

« -Soren, peux-tu bondir sur ses diverses plate-formes pour que je puisse m'assurer d'emprunter un chemin stable ? Tu es un Pokémon agile, cela ne devrait pas te poser de problème, n'est-ce pas ? Ne me déçois pas. »

Le Pokémon Eau hocha lentement la tête, avant de risquer un saut sur la première plate-forme. Il s'arrêta quelques secondes dessus et sauta à nouveau sur la suivante, commençant à prendre confiance en lui.
Marie bondit délicatement sur les plate-formes déjà empruntées par Soren. Elle jeta un œil en dessous pour apercevoir toute la boue qui l'attendait si la jeune fille chutait. Elle restait cependant confiante, pensant clairement que cette première épreuve était en effet plutôt facile. Puisque son Grenousse testait tout d'abord les plate-formes, elle ne risquait pas de tomber à cause d'un déséquilibre, le seul risque pour elle était donc de mal calculer un saut et de louper la plate-forme en question.
Les secondes passaient, et Marie se rapprochait progressivement de Kyan. Soren ne tarda pas à y arriver, par ailleurs, mais dans l'excitation, le Pokémon bondit directement de l'avant-dernière plate-forme à la rive. La Mentali, pensant que son Pokémon était passé sans problème dessus, sauta sur la dernière plate-forme, mais celle-ci s’avéra instable, et Marie fut en déséquilibre dessus. Alors qu'elle s'apprêtait à chuter en avant, elle plia les jambes et sauta jusqu'à la terre ferme, où elle atterrit sur les genoux. Grimaçant, elle se relève avant de fixer son Pokémon en fronçant les sourcils.

« -Je ne te remercie pas. Heureusement que j'ai réussi à sauter jusqu'ici sans quoi j'aurai été obligé de recommencer le parcours. Tu aurais pu nous faire perdre un temps précieux. »

Elle ignora alors l'expression peinée du Grenousse et se tourna vers Kyan. Celui-ci semblait avoir encore un peu de mal à digérer le coup de son Bagguiguane, mais il semblait en état d'avancer.

« -J'espère que malgré le coup que t'a asséné ton Pokémon, tu es encore apte à poursuivre le parcours. Il serait malheureux de perdre du temps à cause de cet incident... Es-tu encore en état de progresser ? »


© Mzlle Alice.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Mer 12 Nov - 22:47
Juste après avoir appelé la jeune fille, l'adolescent observait la demoiselle passer à son tour. Après avoir fait apparaître son Grenousse, elle commençait à le suivre sur les roches au préalable inspecté par son partenaire. De son coté, Kyan continuait à se masser le ventre, l'impact allait sans doute laisser une marque, enfin un belle hématome quoi. Il ne fallut pas longtemps avant que Marie arrive de l'autre coté, en suivant son Pokemon, elle avait passer le premier obstacle sans trop de soucis outre la petite blague de sa créature sur le dernier saut. Elle en profita d'ailleurs pour le faire remarquer a son Grenousse, l'atterrissage sur les genoux bien que admirablement amusant du point de vue de Kyan ne semblait pas réjouir l'adolescente. Adolescente qui comptait bien finir le parcours d'une seul traite, elle fit d'ailleurs une remarque au garçon, il serait malheureux de perdre du temps à cause d'une blessure, elle n'avait pas tout à fait tord. Après s'être replacé de manière correct, le jeune homme adressait un salut militaire à Marie avant de commencer à parler : " cinq sur cinq, tout va pour le mieux...". Après un cour instant de pause, l'adolescent reprenait sa phrase : " ...Je crois."

Après ça, l'adolescent se tournait en direction de son Pokemon, comme pour lui annoncer qu'il allait se venger, après tout, rien de plus amusant qu'une compétition dans une compétition ou tout les coups sont permis. Comme pour lancer une nouvelle fois les hostilités, Kyan fixait Tez dans les yeux. La créature faisait de même comme pour lui répondre, le prochaine obstacle allait déterminer le vainqueur. Tout en s'avançant vers le prochain point, l'adolescent s'adressait à sa coéquipière, comme pour lui montrer qu'il ne l'avait pas oubliée : " Si ça te dérange pas, je vais te laisser passer avant moi, il faut que je règle un truc avec mon collègue ". Le Pokémon se sentant visé tournait la tête dans l'autre direction, pendant que Kyan finissait sa phrase : " Courage... Mata Rosa Taratata ".


Arrivé dans la file pour la prochaine épreuve, l'adolescent livrait une bataille avec sa créature. Kyan était penché en avant et forçait avec son crane pour repousser le Bagguiguane qui essayait de faire de même du haut de son demi mètre, la compétition avait fait oublier la douleur au garçon qui se concentrait pour lutter contre le petit monstre. Au bout de quelques secondes à lutter de toutes leurs forces, l'ado décidait de se décaler rapidement sur le coté. Le résultat fut que Tez força d'un coup et se retrouva au sol un peu désorienté sous les rires du jeune homme. Rapidement le Bagguiguane se redressait et fixait le visage de son dresseur en souriant, à force de passer du temps avec Kyan, le créature commençait à rire de tout. Pokemon qui était plutôt timide et maladroit lors de sa capture, maintenant il faisait réellement parti du groupe.
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1064
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Jeu 13 Nov - 18:04
Youloulou ça passe ou ça casse !
feat Kyan Rion Lawless


Kyan ne semblait pas démotiver, malgré le coup de son Pokémon. Au contraire, il semblait habité d'une nouvelle compétitivité, même si celle-ci était à l'égard de son Bagguiguane et non des autres élèves. Enfin, cela importait peu, il était prêt à avancer, c'était l'essentiel. Cependant, il acheva sa courte pause par un « je crois » sceptique, faisant soupirer intérieurement Marie.
Son partenaire s'en alla ensuite en direction de l'épreuve suivante en lançant quelques paroles de défis à son Pokémon. La Mentali fit un léger mouvement du menton en direction du garçon, sachant pertinemment que Soren était en train de la regarder, le regard désolé.

« -Viens. »

Le Grenousse lâcha un petit cri pour acquiescer et se à la suite de Kyan aux côtés de sa dresseuse, cherchant désespérément à croiser son regard. Mais Marie était loin d'être contente de la réaction de son starter lors de la dernière épreuve, elle comptait bien lui faire savoir.
Lorsqu'ils arrivaient à la hauteur du Phyllali, celui-ci demanda à ce que cela soit Marie qui débute la prochaine épreuve. Elle acquiesça doucement, légèrement irritée.

« -Et c'est Marie Rosalina Uana... »

Même s'il ne lui avait pas proposé, elle aurait demandé à ce que cela soit elle qui passe en premier, afin que Kyan puisse en profiter pour se rétablir un peu.
Hélas, le garçon ne semblait pas vraiment de cet avis, et se lança dans un nouveau combat contre son compagnon. Marie leva les yeux aux ciels, mais ne préféra faire aucun commentaire. Elle s'élança plutôt sur l'étroit pont lorsque cela fut son tour, avant de constater aussitôt que cela aller s'avérer un peu plus dur que prévu. Même si elle savait que les boulets de canon ne lui faciliterait pas la tâche, elle pensait qu'il suffirait de quelques mouvements fluides pour les éviter. Cependant, elle n'avait pas pris en compte la stabilité du pont, qui était plutôt mauvaise.
Elle ne s'en découragea pas pour autant, et évolua délicatement sur le parcours. Soren, ne sachant trop que faire, préféra rester en retrait devant le début du parcours, seulement Marie, et toujours sans le regarder, lui fit signe de grimper sur son épaule droite. D'un bond, le Pokémon atterrit sur son piédestal. Le petit choc fit trembler légèrement le pont, mais la jeune fille l'avait anticipé, et rééquilibra aussitôt en appuyant sur le pied gauche. Le Grenousse, fier de cette petite performance, poussa un petit cri enthousiaste, avant de déchanter aussitôt en voyant le regard dur de sa dresseuse. Oui, elle venait de le regarder dans le yeux, mais de manière beaucoup plus intimidante que ce que souhaitait le Pokémon Eau. Celui-ci baissa doucement la tête, comme pour se faire oublier, tandis que Marie commença à avancer vers les premiers canons.  
D'ailleurs, un premier boulet arriva depuis la gauche de la jeune fille. Un pas en avant suffit pour l'éviter, mais un second boulet fonçant face à elle risquait de la faire chuter. Toujours en gardant la même froideur, Marie ordonna à Soren de lancer une attaque pour le repousser.

« -Vibraqua. »

Le Pokémon s’exécuta, et tira un puissant jet d'eau sur la sphère pour la ralentir, laissant à Marie le temps de s'agenouiller pour l'éviter. Elle sentit l'objet passer juste au dessus de sa tête, puis agrippa avec ses mains le pont, toujours agenouillée, afin que la secousse provoquée par le boulet tombant sur le pont ne la déstabilise pas. Ceci évité, elle se releva et reprit sa marche lente. Elle fit quelques mètres de la sorte, répétant les mêmes gestes. Dès qu'un boulet arrivait sur le côté, elle se contentait d'avancer rapidement, et lorsque l'un d'eux arrivait dans son dos ou face à elle, elle demandait à Soren de lancer une attaque Vibraqua, le temps qu'elle puisse se stabiliser.
Hélas, et alors que Marie pensait que l'affaire serait vite réglée, elle vit deux boulets de canons tirés en même temps depuis l'autre côté du pont sur. Les deux de face, et l'un en dessous de l'autre, rendant l'agenouillement tout à fait inutile. Elle était incapable de sauter assez haut pour les faire passer en dessous d'elle, et le pont était beaucoup trop étroit pour qu'elle puisse se décaler sur le côté. Mais comment était-elle censée esquiver cela ? Il fallait sûrement demander l'intervention de son Pokémon, mais elle ne vit pas immédiatement que demander à son compagnon pour éviter le choc.
La Mentali comprit vite que toute réflexion serait inutile et qu'elle n'avait plus assez de temps pour cela. Elle préféra donc se laisser tomber dans le filet plutôt que de prendre un coup qui pourrait s'avérer gênant pour la suite du parcours.
Soren agrippé fermement sur son épaule, elle regagna le début du second parcours pour rejoindre Kyan. Devant celui-ci, elle baissa les yeux au sol. Elle n'avait pas particulièrement honte et n'était pas énormément désolé, cependant elle trouvait normal de se comporter de la sorte après un tel échec.

« -Navré, j'ai trouvé préférable de sauter plutôt que de subir une blessure en cherchant à avancer. Je te prie d'accepter mes plus sincères excuses et espère que tu comprendras. » Elle releva la tête, et fixa Kyan dans les yeux « Il est impératif que nous trouvions un moyen d'éviter ces deux boulets de canon. Aurais-tu une proposition à faire ? »


© Mzlle Alice.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Jeu 27 Nov - 0:07
Les erreurs répétées de l'adolescent sur le nom de la demoiselle semblait l'avoir vexée, elle le faisait remarquer en lui rappelant une deuxième fois son véritable nom. Enfin bon, Kyan n'était pas la pour se faire des amis mais seulement pour s'amuser, il y'avait de forte chance que l'étudiant ne revoit plus la jeune fille avant longtemps, la faute à ses habitudes d’huître cloîtrée dans sa coquille. Un rythme de vie et des habitudes que Kyan ne jetterait pour rien au monde... quoi que s'il y'avait un moyen de s'amuser encore plus ou encore un monde féerique ou l'amusement rapporte de l'argent. Le tour de Marie arriva rapidement, le commencement semblait aisé pour la jeune fille qui avait décidée d'utiliser son Grenousse pour ralentir ou dévier les projectiles qui devaient la faire tomber. Cependant, elle n'y arriva pas du premier coup, un duo de boulet ninja vint déloger l'adolescente du pont qui se laissait tomber dans le filet sous les yeux de Kyan. Elle semblait déçu de sa prestation et passa le garçon en baissant les yeux, ce qui fit changer la mentalité de l'adolescent. Lui, Kyan Rion Lawless était prêt à se moquer de la demoiselle mais s'était retenu en écoutant celle ci lui expliquer la raison de ça chute, après tout il avait beau être mal élevé et sadique, il n'en restait pas moins respectueux envers les gens qui avancent. Il décidait de cogiter un peu, prenant son Bagguiguane dans ses bras, il commençait à le fixer dans les yeux.


Au bout de quelques secondes, Tez, surement stressé laissait partir un coup de tête directement sur le front de l’adolescent ce qui le fit s'allonger au sol. Rapidement, Kyan levait son bras droit à la façon d'un j'ai une idée et s'exprima : " Tel un ninja tu seras, Un Ohmassacre tu imiteras, devant toi le chemin s'ouvrira. Avance avec prudence et vide ton esprit, la réponse d'elle même viendra à toi. " Puis en un instant, l'adolescent se relevait pour prendre son tour à l'épreuve. Juste avant de s'élancer, Kyan levait son pousse avant de crier en direction de Marie : " J'ai une idée, tu vas voir, j'ai vu ça dans un dessin animé ! " Puis il se jetait sur le pont en faisant un petit saut. Une fois sur le pont, Kyan s'immobilisa un petit temps avant de partir, se concentrant sur les projectiles. Comme il l'avait dit précédemment, l'adolescent utilisait la technique de l'Ohmassacre, comme une anguille qui danse Kyan avançait sur le pont tout en esquivant les boulets. Bien sur cela aurait été trop facile, au milieu de parcours, un projectile boxeur vint frapper le visage du garçon qui fut rattraper par un coup à l'arrière de la tête par son Pokemon. L'astuce du serpent visqueux n'avait pas marché, il fallait maintenant réfléchir rapidement à une autre solution. L'étudiant tournait brièvement la tête en direction de son partenaire le nez ensanglanté pour s'exprimer : " Yolo ? " le Bagguiguane hocha rapidement la face avant de courir devant son dresseur pour lui dégager le passage tandis que celui ci suivait en vacillant de droite à gauche. L'arrivé était à porter, Kyan fit un bon durant lequel il se fit frapper par plusieurs boulets avant de s'étaler sur l'arrivé, ce n'était pas la meilleur méthode mais au moins l'ado était passé. Ce relevant doucement pour faire signe à la jeune fille, l'adolescent se tenait le nez pour empêcher son corps de se vider de son sang mais il cria quand même avec une voix tremblante et aiguë : " Stage clear... Marion ".
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1064
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Jeu 27 Nov - 17:06
Youloulou ça passe ou ça casse !
feat Kyan Rion Lawless


Le garçon venait de s'étaler sur le sol suite à un coup de son Pokémon. Et apparemment, une idée germa dans son esprit. Avancer tel un Ohmassacre... Pourquoi pas, mais... Ça consiste en quoi exactement ? A onduler ? Marie, sceptique, fixait son partenaire.

« -Hum... Si tu le dis. Je te laisse prendre le relais, donc... »

La jeune fille était inquiète, mais à la fois curieuse de savoir comment Kyan allait s'en sortir. En espérant que sa méthode ne soit pas un peu trop farfelue, et que Marie puisse l'imiter sans problème dans le cas où elle fonctionnerait.
Elle regarda donc son partenaire s'élancer sur le parcours, et comprit vite que sa méthode était en vérité de foncer tête baissée en esquivant les boulets grâce à de simples mouvements souples. L'Uana soupira, consciente que la tâche ne serait pas aisée, et fit de petites grimaces à chaque fois que son partenaire se faisait toucher par un canon. Dire qu'elle avait préféré sauter plutôt que de s'en recevoir un... Peut-être que les boulets ne faisaient pas si mal, finalement.
Kyan parvient, grâce à un bond risqué, à atteindre la ligne d'arrivée, dans un état tout aussi pitoyable que pour la première épreuve. Il se releva cependant, comme pour faire bonne figure, et fit comprendre à Marie qu'elle pouvait y aller. Celle-ci soupira en l'entendant déformer une nouvelle fois son prénom, avant de s'approcher de la ligne de départ, Soren toujours accroché à son épaule.

« -Je suppose que je vais devoir faire avec... Bon. Qui ne tente rien n'a rien.  »

Sa phrase achevée, elle s'élança sur le parcours en tentant d'imiter l'allure de Kyan. En voyant un premier boulet arriver, elle, pensa, sur le coup, que si le garçon pouvait en encaisser, c'était simplement grâce à son corps plus robuste. Tant pis, ce n'était pas le moment de faire marche arrière. Elle avait déjà suffisamment ralenti son partenaire qui s'en sort pourtant bien mieux, et ce malgré ses blessures.
Elle esquiva donc avec agilité ce premier boulet, et progressa en allant toujours plus vite. Si l'allure qu'elle avait prise lors de la première traversée lui permettait d'avoir une meilleure stabilité à défaut d'une bonne agilité, celle-ci avait la configuration inverse, et Marie manqua à plusieurs reprises de tomber du filet à cause d'un bête déséquilibre. Elle ne se découragea pas pour autant, et lorsque arrivèrent les deux boulets l'ayant poussé à l'abandon précédemment, elle protégea sa tête à l'aide de ses bras et se prépara à encaisser le coup.

« -Soren, ralentis-les avec Vibraqua !  »

Le Grenousse, bien que ne s'attendant pas à être demandé, s’exécuta sans attendre. Il tira un puissant jet d'eau ralentissant les deux boulets, mais ne les arrêtant pas pour autant. Marie s'en était doutée, et lorsqu'elle s'apprêtait à percuter les deux canons... Elle profita du fait que le sol du pont était mouillé pour se laisser glisser juste en dessous. Elle se laissa donc tomber en arrière, et ses pieds partirent en avant, la faisant passer juste sous le boulet le plus bas. A peine la glissade terminée, elle se releva hâtivement et reprit sa course effrénée, en manquant de trébucher et de tomber sur le filet.
Ainsi, elle réussit à gagner l'extrémité du pont, et rejoignit un Kyan ensanglanté. Non pas mécontente de leur réussite, la jeune fille prit la main du garçon et l'entraîna avec elle.

« -Bien, ne perdons pas plus de temps. Il ne nous reste qu'une épreuve à terminer, ce n'est pas le moment de flancher. Et désolé si je fus un fardeau jusqu'à présent, mais pour ce dernier parcours, je compte bien me rendre utile...  »


© Mzlle Alice.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Lun 1 Déc - 22:24
Contrairement à l'adolescent, la jeune fille semblait beaucoup plus réfléchie dans ses actions. Que se soit pour l'esquive des boulets ou encore le déplacement sur le pont, elle semblait être beaucoup plus soignée que Kyan. Kyan qui regardait sa partenaire arriver en se faufilant entre les projectiles, une nouvelle fois, elle utilisait son Pokémon de façon réfléchit en lui demandant de ralentir les tires qui lui fonçaient dessus. Le garçon regardait arriver la demoiselle tout en se tenant le nez pour empêcher le saignement, cependant une fois au coté de Kyan, Marie attrapait sa main pour le tirer vers le prochaine étape du parcours. Bien que compliqué avec une seule main, l'adolescent sortait un mouchoir de sa main pour essuyer le sang sur son visage. L'adolescente semblait s'excuser d'avoir ralentit Kyan, cependant il ne pensait pas du tout à ça. Au début, apprendre que le parcours se faisait en binôme l'avait secoué mais uniquement car il n'avait personne pour participer, de plus la façon qu'avait Marie de traverser les épreuves étaient amusantes. Juste après la fin de la phrase de la demoiselle, Kyan parlait à son tour : " Pourquoi perdre du temps hihihi c'était marrant j'ai pas perdu mon temps ! Je te follow Marie-Anna. ".

Arrivé devant la last épreuve du parcours, Kyan prenait quelques secondes pour finir de se nettoyer le visage ainsi que de réajuster son bandeau. La prochaine et dernière était un mélange entre orientation, chance et prise de décision, et Kyan était d'accord pour laisser la jeune fille prendre les avants. Après tout, cela pouvait être fun, des gens qui essayent de les attraper, des portes donnant sur l'eau et la sortie. Les yeux du garçon pétillaient d'impatience en attendant leur tour, une fois partit, il allait devoir suivre Marie R Uana sans pour autant ne pas participer. Avec la taille de la jeune fille, elle aurait sans doute du mal à maintenir les portes si jamais les personnes à l'intérieur les pourchassaient. Leur tour arrivait bientôt, Kyan décidait de dire à haute voix un bref discours : " Aujourd'hui, nous entrerons dans l'antre d'ou personne ne ressort et nous triompherons du cauchemar de se perdre dans quinze mètre carré !"


HRP:
 
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1064
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Mar 2 Déc - 12:33
Youloulou ça passe ou ça casse !
feat Kyan Rion Lawless


Kyan ne semblait pas tenir rigueur du retard de Marie. Au lieu de quoi, le Phyllali déclara qu'il se moquait bien de perdre du temps et qu'il étai surtout là pour s'amuser. La jeune fille haussa les épaules, mais nota tout de même qu'il y avait du progrès dans la prononciation de son prénom. Il fallait encore qu'il retienne le deuxième nom et le nom de famille, mais apparemment tout espoir n'était pas perdu.
Enfin. Les deux partenaires arrivèrent à la file d'attente et patientèrent le temps que leur tour arrive. Lorsque ce fut bientôt le cas, Kyan sortit une phrase digne d'un film épique, à la seule différence que celle-ci n'est que pure ironie et que l'exploit qu'ils s’apprêtaient à accomplir était loin d'être glorieux.
On leur fit signe que c'était à leur tour, et Marie, n'ayant toujours pas lâché la main du garçon, entraîna ce dernier à l'intérieur. Soren agrippé fermement à son épaule, elle comprit vite que le jeu risquait d'être particulièrement difficile s'il fonçait tête baissée comme le faisait Kyan jusqu'à présent. C'était à elle de prendre les choses en mains maintenant.
Elle se tourna donc vers son partenaire et pointa leur deux Pokémons du doigts.

« -Soren est un amphibien, il a d'excellentes facultés de saut, et la peau de ton Baggiguane a une constitution élastique capable d'absorbé les coups. Pourrais-tu lui demander d'étirer sa peau pour faire l'équivalent d'un petit tremplin ? Soren pourra rebondir dessus et prendre de la hauteur pour nous indiquer le chemin. Avec un peu de chance, il sera même capable de repérer les personnes voulant nous barrer le chemin. »

Sans attendre de réponse de son camarade, Marie s'accroupit auprès du Pokémon Mue et saisit la partie orangée de sa peau qui traînait souvent sur le sol. Elle tira alors dessus tout en lançant un regard noir au Baggiguane pour lui faire comprendre de ne pas bouger. Elle n'eut pas le temps de déterminer que le message soit bien passé que Soren sauta immédiatement sur la peau étendue, et bondit suffisamment haut pour voir par dessus les murs. Marie lâcha le Pokémon de son partenaire aussitôt, et rattrapa son starter au vol. Celui-ci pointa une porte du doigt, porte que la miss Uana s'empressa d'ouvrir pour constater avec soulagement que nul personne ni piège ne l'y attendait. Elle fit signe à Kyan de la suivre, satisfaite de son idée.

« -Bien, cela semble fonctionner. Soren ? Tu sais où il faut aller ensuite ? » Le Grenousse hocha vivement la tête   « Parfait ! Je pense que nous avons de grandes chances de réu...»

L'une des portes s'ouvrit soudainement tandis qu'un homme foncé sur haut. Marie comprit alors qu'on les avait probablement entendu depuis une autre salle et qu'il suffisait de se diriger au son pour les trouver. Parce qu'ils allaient devoir faire discrètement en plus ? Voila qui allait être compliqué. Mais dans l'immédiat, la jeune fille devait empêcher l'homme de les attraper, et elle avait une solution toute prête pour cela.

« -Soren, Brouillard ! »

Marie attrapa la main de Kyan tandis que son starter s’exécutait, et profita que la visibilité de leur poursuivant soit fortement affaiblie pour emmener son partenaire dans une autre salle. Fort heureusement, la porte qu'elle prit ne menait pas dans l'eau, et ils purent semer l'homme. Elle mit alors son index devant sa bouche pour faire comprendre à Kyan qu'il fallait chuchoter, puis parla à voix basse.

« -Désolé, je n'ai pas eu le temps de regarder par où nous sommes passés... Il va falloir recommencer l'opération de tout à l'heure avec ton Baggiguane et mon Grenousse. Tu m'aides ?  »

HRP:
 


© Mzlle Alice.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Sam 6 Déc - 4:21
Après son petit dialogue, Kyan attendait silencieusement dans la file avec Marie. Pendant ce temps, l'adolescent réfléchissait à quel jeu il allait jouer ce soir, un fps peut être, la dernière fois qu'il y'avait joué, Kyan avait perdu l'esprit et était resté camouflé dans le jardin pendant deux jours avec des vivres. Il secouait la tête pour ôter cette idée puis réfléchissait à nouveau, pourquoi pas un jeu de combat, le seul risque était qu'il pouvait tenter une attaque sur un innocent mur. Dans le pire des cas, un impact sur la parois et un léger traumatisme sur le point de l'adolescent. Un risque moindre qui pouvait être ignoré, c'était décidé, il allait jouer à Pokemon Fighter trois ce soir. Retour à la réalité, c'était bientôt le tour des artiste, la dernière épreuve allait débuter. Consistant en une suite de pièce, rien de bien compliqué pour quelqu'un qui ne perd pas son sens de l'orientation ou encore qui peut rester concentré, Hum, difficile pour l'ado. Heureusement pour lui, sa partenaire était plutôt du type à réfléchir en comparaison, les deux premières épreuves n'étaient pas bien compliquées pour une personne comme Kyan qui n'imaginait pas les conséquences de ses actions.


Le temps de se lancer dans le labyrinthe de quinze mètre carré arrivait, l'adolescente qui n'avait pas lâchée la main de Kyan, le tirait en direction de l'obstacle. Directement, une fois rentré, la jeune fille annonçait son plan au garçon, il allait falloir utiliser la particularité de leurs monstres respectifs. La grenouille allait sauter tandis que l'iguane allait utiliser sa peau élastique comme un trampoline, idée intéressante du point de vue de l’adolescent. Jamais il n'avait pensé à utiliser le surplus de peau de son Pokemon comme d'un trampoline, après tout, il n'avait pas de petit Pokémon pour tenter l'expérience. L'action semblant amusante, il acquiesçait et admirait la demoiselle utiliser Tez. Le manque de contact de l'adolescent ne l'avait pas aidé, mais Kyan venait de trouver un des potentiels points faibles de Tez, il semblait plutôt faible face au sexe opposé. Après avoir réceptionnée son Pokemon, Marie dirigeait l'adolescent et sa créature vers une porte qui semblait être le bon chemin. Mystérieusement silencieux, l'adolescent se laissait guider par la demoiselle, bien que gardant un air appliqué, il continuait à prévoir ça soirée. Dans la zone suivante, une porte commençait à s'ouvrir, une personne venait de trouver les deux adolescents, par chance, Marie réagit plutôt vite en demandant à son Pokémon d'utiliser l'attaque brouillard. Tirer dans une autre salle par l'étudiante, Kyan crachait ses poumons jusqu’à ce que la jeune fille mette sont indice devant sa bouche. Rapidement, il comprit qu'il fallait rester silencieux pour ne pas se faire repérer. Après tout, le but était de s'amuser mais aussi de finir les trois épreuves. Kyan ne pouvait cependant pas s’empêcher de rire, même s'il étouffait son enthousiasme. La demoiselle annonçait aussi qu'elle ne savait plus ou ils étaient en s'excusant, il allait falloir recommencer le petit tour précédemment utilisé. Après quelques secondes de réflexion, l'adolescent décidait de répondre : " Hum... Moui... Pas le temps ! " Sans faire trop de bruit, Kyan saisissait son Pokemon pour le jeter en l'air. La petite créature d'une dizaine de kilo se retrouvait en l'air en indiquant une direction avant de retomber. Pour se différencier de la jeune fille, l'adolescent oubliait de rattraper Tez, qui s'étalait royalement au sol. Pas trop de casse du coté de la créature qui se relevait rapidement avant de voir sa tête agrippée par son dresseur. En ouvrant la porte, Kyan pointait du doigt la direction avant de chuchoter : " par ici très chère. " 
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1064
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Dim 7 Déc - 11:26
Youloulou ça passe ou ça casse !
feat Kyan Rion Lawless


Kyan avait bien compris qu'il fallait se faire discret, et semblait s'être décidé à ne pas foncer tête baissée comme il avait l'habitude de le faire jusqu'à présent. Marie hocha lentement la tête avec un léger sourire, satisfaite, tandis qu'elle s'apprêtait à saisir la peau du Pokémon de son partenaire pour que Soren puisse à nouveau s'en servir de tremplin. Cependant, le Phyllali déclara qu'il n'avait pas le temps de répéter l'opération, et préféra saisir le Baggiguane avant de le lancer en l'air. Le laissant retomber sur le sol, Kyan poussa ensuite une porte en suivant les indications du Pokémon Mue et en invitant la miss à le suivre. La concernée haussa les épaules, cette méthode étant, à défaut d'être plus discrète, plus rapide, mais à un degré moindre.
En passant dans l'autre pièce, Marie vérifia que personne ne les y attendait, et cela fait, elle tendit l'oreille pour essayer de repérer les pas des deux hommes. Mais eux aussi faisaient en sorte d'être discret, de sorte qu'il était impossible de les entendre avec une ouïe aussi peu développée que celle de l'oreille humain. Tandis que Kyan repérait les lieux, la Mentali tenta de réfléchir à une méthode qui permettrait aux hommes de ralentir dans le cas où ils les trouveraient, puisque utiliser Brouillard à chaque fois était certes efficace, mais risqué. Elle eut alors une nouvelle idée lorsque son regard glissa sur Soren, qu'elle décida aussitôt d'appliquer dès que Kyan détermina qu'elle était la prochaine porte à prendre. Sans quitter la pièce, elle saisit son starter et l'amena devant chacune des portes qu'ils ne prendraient pas, puis lui parla à voix basse.

« -Fais mousser ton dos et envoie de la mousse aux pieds des portes. Cela le rendra glissant et les hommes devront ralentir au risque de tomber... »

Le Pokémon hocha la tête puis s’exécuta. Il ne lui fallut que peu de temps pour piéger toutes les portes, à l'exception de celle qu'ils allaient emprunter. Cela fait, Marie suivit Kyan dans une autre pièce, tout en restant aux aguets. Normalement, le parcours n'était pas bien long, et avec leur méthode ils ne devraient pas avoir trop de problèmes pour le terminer, mais il ne fallait pas baisser sa garde. Ils répétèrent l'opération suivante, et passèrent ainsi à une nouvelle salle sans accroc, puis une autre.

BOUM

Marie se retourna d'un coup. Un bruit sourd venait de se faire entendre alors qu'elle était en train de rendre glissant les portes alentours. On dirait que son piège avait fonctionné ! Satisfaite, la Mentali continua son traficotage sans se soucier de Kyan, lorsque des bruits de pas pressés se firent entendre. Marie se releva d'un coup, puis sans attendre, saisit la main de son partenaire.

« -Quelqu'un arrive ! »

Elle entraîna alors l'adolescent derrière une porte prise au hasard. Celle-ci ne menait d'ailleurs pas à une autre salle... Mais à la sortie ! Arrivant à l'extérieur, Marie stoppa soudainement sa course, surprise. On dirait bien qu'ils avaient terminé ! Elle vit le Général Jackie arrêter un chronomètre. Étaient-ils dans les temps ? L'Uana oublia vite cette question, déjà contente d'avoir réussit le parcours. Elle se tourna vers son partenaire, oubliant sa froideur habituelle et arborant au lieu de ça un sourire gai.

« -Ce fut un plaisir de passer ces épreuves à tes côtés. J'espère sincèrement qu'il en est de même pour toi, et te remercie pour ta compagnie. A la revoyure. »

Sur ces mots, elle fit signe à Soren de la suivre, puis quitta Kyan. Le Grenousse affichait un petit sourire satisfait, content de voir que sa dresseuse pouvait faire autre chose que rester placide à longueur de journée....

HRP:
 


© Mzlle Alice.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    Dim 7 Déc - 18:40
Une fois la porte passée, il allait sans doute falloir réutiliser la même technique pour retrouver un chemin menant à la sortie. Cependant, le fait de projeter un Pokemon en l'air était pratique et facile mais n'était pas forcement la plus rapide des solutions. Si une des personnes chargées d'attraper les deux adolescents décidait d'ouvrir une porte au hasard, elle aurait sans doute beaucoup de chance de tomber sur le petit groupe. Marie qui avait suivis Kyan dans sa démarche semblait soucieuse d'un autre détail, la seul chose que Kyan pouvait imaginer c'était qu'elle cherchait un moyen de ne pas se faire attraper. Le garçon remarquait que la demoiselle faisait une manipulation impliquant son Pokémon en dehors du regard de l'ado, à chaque porte passée, elle passait quelques secondes à examiner le pied des portes.

Un peu plus tard, pendant que l'adolescente recommençait ses actions, un bruit sourd retentit. Comme si quelqu'un était tombé de manière violente, en se retournant, l'adolescent remarquait que sa partenaire piégeait les portes qu'ils n'empruntait pas avec des bulles fabriquées par le Greunousse de la demoiselle. Rapidement, la jeune fille saisit le bras de Kyan pour le tirer dans une nouvelle direction, sans prendre le temps de chercher le bon chemin, Marie avait trouvée la sortie du parcours. Arborant un sourire, la jeune annonçait qu'elle avait participé avec plaisir avant de le remercier et de s'éclipser. En regardant la jeunette partir, Kyan levait les bras en bougeant avec énergie avant de crier : " C'était fun ! Arrivederci ! " Puis il laissait retomber ses bras le long de son corps en écoutant les personnes encore à l'intérieur tenter de se relever dans la patinoire laissée par Marie. Les prochains concurrents allaient sans doute bien s'amuser.


Maintenant que tout était finit, l'adolescent devait retourner dans ses appartements mais avant ça, il devait laisser redescendre l'adrénaline. Et pour cela quoi de mieux que de retourner un peu en arrière pour admirer les autres participants, en bien ou en mal. Maintenant que le parcours était terminé, l'adolescent pouvait laisser sortir son autre partenaire, Wing. Des son apparitions, le scorplane dévisageait les personnes qui tentaient leurs chances sur le pont. Attendant avec impatience la chute ou l'humiliation d'un élève. De son coté, Tez était en mode posé sur le bord de l'étendue d'eau boueuse ou encore quelques retardataires essayaient de traverser. Kyan, quand à lui était allongé dans l'herbes sous un arbre, ici il allait enfin pouvoir décider de ce à quoi il allait pouvoir jouer ce soir.


HRP:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]    
[Cours 03. Poké-Athlète] Youloulou ça passe ou ça casse ! [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :