Partagez | .
Quand la déforestation fait des ravages [PV]
Invité

Invité

MessageSujet: Quand la déforestation fait des ravages [PV]   Dim 9 Nov - 23:43

La dernière fois que nous avions mis les pieds dans cette forêt, nous avions fui comme une bande de froussards. Je m’en souviens comme s’il s’agissait d’hier, cet entraînement bizarre s’était déroulé complètement aux antipodes de ce qu’il aurait dû en réalité être. Au moins, nous ne pouvions cacher que notre peur bleue vis-à-vis le Spectrum nous avait permis de finalement retrouver notre chemin, par chance. Quelle journée folle… La petite escapade d’aujourd’hui semblait beaucoup plus calme et agréable, la température s’avérait être douce et le paysage était magnifique. Les feuilles vertes des centaines d’arbres qui nous entouraient formaient un charmant dôme végétatif naturel au-dessus de nous. Plus nous progressions dans la végétation abondante, plus il était commun de croiser divers types de champignons en tous genres et de mousses humides poussant sur les pierres et les troncs durs des feuillus centenaires. Un doux arôme de feuillage et bois en décomposition flottait subtilement dans la pure atmosphère régnant dans ces lieux éloignés de toute civilisation humaine, que j’humai profondément, tentant d’en imprégner mes alvéoles pulmonaires. L’absence d’échange de paroles au sein de notre trio permettait à chacun d’entre nous de profiter du décor au maximum, chaque bruit provoqué par la nature résonnant comme une douce mélodie à notre oreille.

Plus nous nous enfoncions au cœur de cette forêt gigantesque, plus j’avais l’impression que la vie en ces lieux magiques n’avait rien de semblable à la nôtre, au sein de la population. Nous avions beaucoup de chance de posséder des endroits semblables où se recueillir et retourner à l’origine de tout ce qui existe s’avérait être possible. Un craquement sonore retentit sur notre droite, ce qui vint mettre un terme à mes réflexions quelque peu philosophiques. Une branche qui venait de se briser, pour une raison que j’ignorais totalement, avait certainement produit ce bruit étrange. L’attention de Rush fut retenue par le son spécial, au contraire de celle d’Hercule et moi. Il lâcha un petit cri dans l’intention de nous dire quelque chose d’apparemment important, bien que nous ayons repris la route sans trop nous en préoccuper auparavant. Ce n’est qu’en m’approchant davantage du petit singe bleu que je perçu les traces au sol que ce dernier me pointait de sa main blanche.

Ce sont des empreintes laissées par un pokémon. Par plusieurs pokémons, on dirait bien. Regardez, il y en a beaucoup d’autres par là-bas ! J’ignore totalement de quelle espèce elles proviennent par contre… Je levai la tête et ce que je vis m’en laissa bouche-bée. Tous ces arbres sont déracinés ! Et on dirait que certains sont calcinés, aux bases. Comment est-ce possible ?

Une bonne dizaine de végétaux reposaient désormais sur le sol terreux de la forêt et tout laissait pour croire qu’il n’y avait rien de naturel là-dedans. Mes sourcils se froncèrent tandis que je tentais de trouver une explication plausible qui saurait expliquer cette catastrophe. Rien ne me vint en tête, cependant. Machinalement, je me mis à relever les pierres de la pointe des pieds, à faire rouler les troncs des arbres les plus petits et à fouiller sous les feuilles sèches qui tapissaient le sol à la recherche d’indices. Le Machoc et le Meditikka en firent de même en me voyant agir, le premier levant avec ses bras forts les plus gros rochers et le second courant autour du secteur. Soudainement, quelque chose attira drastiquement mon attention et je m’arrêtai brusquement de sonder les environs. Ma main tremblotante se posa délicatement sur l’objet en question, et je dus prendre la seconde afin de le maintenir solidement pour éviter qu’il ne chute. Sa couleur brune lui procurait un camouflage très intéressant, je ne l’avais vu qu’au dernier instant et si je ne m’étais pas arrêtée, je ne l’aurais probablement jamais contemplé. De l’objet émanait une toute petite chaleur, qui semblait se dissiper rapidement. D’instinct, je vins le placer dans ma veste, près de ma poitrine. Sa forme arrondie et sa consistance fragile me mirent la puce à l’oreille en ce qui concernait son identité primaire.

Je pense que nous avons trouvé un œuf, les gars. Les pokémons qui ont saccagé cette partie de la forêt ont probablement fait fuir les parents de ce pauvre petit. Ils doivent ignorer que ce dernier a survécu, malgré tout… Selon ses couleurs et l’environnement dans lequel nous l’avons trouvé, je dirais qu’il s’agit d’un œuf d’hoothoot.
Tikkaaaaaaaaa !
Oh dégage-toi, je te vois venir. Non, nous n’en ferons pas une omelette ! On va l’élever comme s’il s’agissait de notre frère… ou sœur, j’en sais rien. Allez, rentrons, on doit le mettre au chaud.
Ma-choc !

Mon fidèle starter m’encouragea en ouvrant lui-même la marche en direction de la pokémon community. Là-bas, nous trouverions une solution pour nous en occuper mieux. Poser des questions aux spécialistes en ornithologie serait une idée qui mériterait d’être appliquée très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Quand la déforestation fait des ravages [PV]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-