Partagez | .
Premières rencontres.
Invité

Invité

MessageSujet: Premières rencontres.   Lun 10 Nov - 23:42

  • Voici donc la grande Pokémon Community ?!

    Et voilà. Fin du voyage. Après une traversée en navire depuis Poivressel à Hoenn, je suis arrivé sur l'île de Lansat. En premier, il a fallut régler toutes les questions administratives : paiement, dossier d'inscription, fiche d'infirmerie ... Toutes ses petites choses en sommes ! Cela le prit une bonne heure. Ces mecs faisaient des appels par ordre alphabétique, fort heureusement je m'appelle "Bark" et je suis passé rapidement. On m'orienta vers le Collectionneur. Après m'être perdu trois fois dans les souterrains je l'ai trouvé. Un monsieur au rôle très surfait à mon avis ! Distribué des pokémons de manière personnalisée c'est bien. Mais poser des questions sans queue ni tête n'est pas franchement ce que j'appelle ... Quelque chose de pertinent ! En attendant, il me fit bien rire. Il me dit avant que je parte :

  • Ton pokémon est Chamallot. Cette petite, car oui, c'est une femelle, a un tempérament bien trempé. Elle connaît trois attaques : Charge, Rugissement et Flammèche. Les Chamallots sont des pokémons de type feu et sol et ils évoluent en Camérupt avec le temps et l'expérence. Fais attention aux pokémons de type Eau.

    C'est avec la pokéball en main que je suis parti, sourire aux lèvres. Contrairement à de nombreux étudiants, je n'ai pas immédiatement fais sortir mon pokémon. J'ai préféré attendre un peu, trouver le moment adéquat pour que cela soit une rencontre magique pour elle comme pour moi. Je suis donc sorti et j'ai déposé rapidement mes affaires dans mon dortoir. Je n'ai pas fais attention. Je l'avoue, ce n'était pas une bonne idée de fermer les yeux une seconde pendant que je marchais. J'ai percuté quelqu'un. Et je me suis écrasé au sol.

    J'avais mal au dos et j'émis un petit cri sur le coup. Lorsque j'ai ouvert les yeux, je vis mes affaires étalées au sol. J'ai commencé par les rassembler, oubliant pour le coup les bonnes manières. Soudain, me sentant coupable, je me suis retourné vers la personne en disant :

  • Désolé, vraiment. Je suis nouveau et j'étais distrait. S'il vous plaît ne m'en voulez pas.

    J'ai alors levé les yeux et je l'ai vu. C'était ...
[HRP : LE prochain posteur peut-être la personne que j'ai percuté ou quelqu'un ayant vu la scène. Bon RP Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1669

MessageSujet: Re: Premières rencontres.   Mar 11 Nov - 3:42

Vêtements rangés, matos de cours posé sur le bureau, Ipok en poche, tout est en place, suite du programme:  repos puis exploration de l’ile Lansat !   On dirait que la chambre n’est pas uniquement à mon goût, Lucki en a déjà fait vingt fois le tour, jusqu’à monter sur tous les meubles. Dès l’instant où il est sorti de sa Pokéball, il n’a pas arrêté un instant de courir partout et m’a même trainé au pas de course,  sur le chemin du dortoir. Et lorsque je me suis assis (Bon, d’accord, on peut dire effondré) sur le perron du dortoir Phyllali, il a recommencé de plus belle. Je ne sais pas où cette petite boule de fourrure trouve son énergie, mais je prendrais bien la même chose. Pour le moment, je me sens plus fatigué qu’un Monaflemit, et la seule chose qui me fait réellement envie, c’est ce lit douillet en train de me faire de l’œil…C’est vrai quoi, après plusieurs jours de bateau pour atteindre l’île, j’ai le droit de me reposer un peu. Ras-le-bol des planchers qui tanguent sans arrêt, maintenant que je suis là, autant en profiter. J’enlève mes chaussures, avant de les balancer négligemment dans un coin de la chambre. Dehors, j’entends les voix d’autres élèves en train d’arriver, mais j’aurais largement le temps de faire connaissance, après une petite…Lucki ? WAHA!
J’ai à peine le temps de comprendre ce qu’il m’arrive, que la patte du petit Riolu agrippe rapidement mon poignet, et  m’entraine à sa suite. Sans prêter la moindre attention à mes cris de protestations, le voilà qui se dirige vers la porte d’entrée, tandis que je me retrouve forcé de le suivre…Il est beau le futur Ranger intrépide !

‘’Lucki, ralentis un peu, tu vas…Ah !’’

Et ce qui devait arriver, arriva. Je viens de littéralement m’écraser contre un autre élève, et nous nous retrouvons tous les deux à terre, tandis que ce qu’il tenait dans ses bras retombe en pluie autour de (et sur) nous. C’est comme une malédiction, dès que vous vous mettez à courir, il faut toujours qu’un imbécile se perde je ne sais où, dans ses pensées, et vienne se placer pile sur votre trajectoire…À croire qu’ils le font exprès, c’est pas croyable ! Comment ça, c’est ma faute ? Je voudrais bien vous y voir, vous, dans la même situation, vous auriez fait quoi ?  Un triple salto croisé, suivi d’une réception impeccable ?
En plus, Lucki a relâché sa prise à la toute dernière seconde, avant de se glisser avec une pirouette entre les jambes de ma pauvre victime. Et maintenant le voilà qui repart comme une fusée, à travers les couloirs du dortoir…Bien joué, petit monstre, tu viens de mettre deux adversaires KO en une seule attaque !
C’est alors que ma situation me saute aux yeux…Allongé de tout mon long sur l’autre étudiant, recouvert d’un fatras indescriptible, en chaussettes, et abandonné par mon propre Pokémon… C’est tellement absurde que je ne peux pas m’empêcher d’éclater de rire. Je parviens à rouler sur le côté, tout en me tenant les côtes, incapable d’arrêter mon fou rire, tandis que l’autre semble se remettre de la collision. Alors que je sens ma respiration qui retrouve son rythme normal, je m’aperçois qu’il est en train de rassembler ses affaires. Je me relève avec précaution, tandis que le couloir complétement vide semble me narguer…Hors de question que je sorte du dortoir en chaussettes, mais attend un peu que je t’attrape, Lucki!

*Désolé, vraiment. Je suis nouveau et j'étais distrait. S'il vous plaît ne m'en voulez pas.

J’ai un peu honte d’entendre celui que je viens de percuter comme un missile, s’excuser. C’est vrai quoi, je ne peux pas vraiment lui en vouloir de s’être trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.  Inutile de jouer au dur, je suis aussi nouveau que lui sur cette île. Il va bien falloir se serrer les coudes ! Je lui tends la main, tout en affichant mon sourire le plus franc…En plus, il a une bonne tête avec ses cheveux plus hérissés que la fourrure d’un Sablaireau (Je sais, je ne suis pas le mieux placé ici, pour parler de la coiffure des autres…), et je n’ai pas le temps de chercher quelqu’un d’autre pour m’aider.

‘’T’inquiète, c’est de ma faute, j’aurais dû essayer de t’éviter. Je m’appelle Cael, et j’suis aussi nouveau que toi, ici. Je sais que c’est un peu étrange vu ce qui vient de se passer, mais tu pourrais me rendre un service ? Mon Riolu vient de sortir du dortoir, et je ne peux pas lui courir après…Je te laisse deviner pourquoi. Tu veux bien essayer de le rattraper, je te rejoins dans moins d’une minute ? ‘’
Espérons qu’il soit aussi gentil qu’il en a l’air, sinon je risque de devoir chercher Lucki jusqu’à la fin de la journée.


Dernière édition par Cael Joy le Jeu 13 Nov - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Premières rencontres.   Mer 12 Nov - 22:07


    C'était une jeune femme. Plutôt mignonne, relativement petite d'ailleurs. Pas plus d'un mètre soixante. Ce que je n'avais pas compris, c'est que la raison de ma chute était le jeune pokémon de mon interlocu ... TEUR ?! Un garçon ? La voix était masculine. L'erreur était stupide, humaine mais stupide.

  • Euh ... Euh bien sûr !

    Après être parti en courant à la poursuite de Lucki, le Riolu fuyard, je fus pris d'un léger fou rire. Qui n'aurait pas ri ? Et ce petit pokémon était plein d'énergie. Et vas-y que je saute sur la tête d'un étudiant, que je fais des salto de tous les cotés et que je me réception sur un pokémon,. C'était juste impressionnant et je n'arivais pas suivre. Comment faire pour l'attraper ? Il se jouait de moi, et franchement. J'eus alors une idée. Tant pis pour le moment magique. J'allais me servir de Kiley, ma chamallot. Pourquoi l'appeler Kiley ? Sur un coup de tête. Je ne connaissais personne s'appelant ainsi et cela m'évoquait un caractère fort et plein de ressources.

  • Kiley vas y, attrape le !
  • CHAMALLOOOOOOOOOOOOOOOT !

    La jeune pokémon semblait en bonne santé. Pendant un fragment de minute, le temps s'était arrêté, il n'y avait qu'elle et moi. Nous étions les deux âmes sur terre. Et puis tout à repris son cours. Elle semblait avoir compris que j'étais perdu car lorsque j'ai ouvert les yeux, elle tenait la manche de mon pantalon entre ses dents et elle tirait dessus. Je me remis à courir, elle juste devant moi. Elle allait vite mais pas autant que le Riolu. Je sortis alors mon IPok pour enregistrer son image :

    IPok a écrit:
    Riolu, le pokémon Emanation. Son corps est frêle mais puissant. Il peut traverser trois montagnes et deux canyons en une nuit. Il évolue en Lucario de jour.

    J'utilisais en suite ce dernier sur Kiley pour voir ce qu'il avait à dire :

    IPok a écrit:
    Chamallot, le pokémon Engourdi. Chamallot stocke du magma à 1200 degrés dans son corps.Lorsqu'il est mouillé, le magma se refroidit et durcit. Le corps du Pokémon devient alors très lourd et ses mouvements très lents. Il évolue en Camérupt.

    Fort de ses nouvelles informations, j'ai repris ma course. Je devais accélérer la cadence. J'eus alors une idée. Si jamais Kiley utilisait charge sur Lucki pendant qu'il tombait, cela le désarçonnerait le temps de l'attraper. Je n'aurais alors plus qu'à le ramener à son propriétaire. Cela me semblait un bon plan. Au pire, Kiley aurait pu utiliser Flammèche mais nous étions dans le dortoir et j'avais peur qu'il y ait des dégâts. Je me serais fait défoncer, le premier jour. Nan mauvais bail. J'ai alors attendu que le Riolu amorce la redescente sur le sol. Une fois qu'il fut dans l'air, j'ordonnais :

  • Allez ma grande ! Attaque CHAAAAAAARGE !
  • Chamaa-llot !

    Elle s'élança. Je me suis alors demandé comment réagirait le propriétaire du Riolu en me voyant attaquer son pokémon ...

Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1669

MessageSujet: Re: Premières rencontres.   Jeu 13 Nov - 18:57

Je reste un instant les bras ballants, quand je le vois partir à la poursuite de MON Riolu...C'est une crème, ce garçon. Après lui avoir attrapé le bras pour le remettre sur pied, il est parti sans poser de questions, juste pour me venir en aide...On a vu mieux comme première rencontre. Alors que je suis encore debout au milieu du couloir, j'ai l'impression d'avoir oublié quelque...Lucki !

Je me retourne et repars vers ma chambre, aussi vite que possible. On peut même dire que ma course à la vitesse et la grâce de celle d'un Doduo ( Vous avez déjà vu un Doduo qui court? Si oui, alors vous avez compris pourquoi je suis soulagé qu'il n'y est personne dans le couloir, à ce moment-là), le parquet étant tellement lisse que je manque plusieurs fois de glisser et de finir contre un mur.
J'effectue une pirouette de patineur, digne des plus grands champions pour plonger dans ma chambre, rate évidemment ma réception, et m'étale de tout mon long au pied du lit. Sans prendre la peine de m'attarder sur ma posture, j'agrippe mes chaussures, et tout en sautillant pour les enfiler, je reprend le couloir en sens inverse.
Venant de l'entrée du bâtiment, j'entends distinctement le brouhaha général, qui ne peut signifier que deux choses: Soit Arceus vient de se matérialiser dans le hall, soit ma terreur à fourrure bleue est en train de n'en faire qu'à sa tête ! Lucki est en train de faire un véritable carnage, je n'ai qu'à suivre les meubles renversés, les étudiants jetés à terre, et les cris qui traversent le bâtiment, pour suivre sa trace. Et donc à présent, il doit être...


*CHAMALLOOOOOOOOOOOOOOOT !


...Par là !
Accélérant ma course, je parviens jusqu'au terrain d'entrainement auto-proclamé de Lucki, et le spectacle qui s'y déroule me coupe net dans mon élan (ainsi que la plante en pot qui orne le couloir....Qui a mis ce truc ici!).
Lucki vient de prendre de la vitesse pour sauter par-dessus un petit groupe d'élèves, et le garçon à tête de Sablaireau le poursuit toujours. On dirait qu'il a fait appel à son propre Pokémon, le cri que j'ai entendu venait donc bien de son Chamallot.
Le petit Pokémon feu a une démarche véritablement comique dans son effort désespéré pour égaler la rapidité de mon Riolu. Alors que je leur emboîte le pas, mon corps se fige sur place, submergé par une impression d'écrasement, presque insupportable.
J'ignore pourquoi mais je ressens une sensation bizarre comme si les murs du dortoir se rapprochait autour de moi, et allaient m'écraser. Et plus je m'approche de Lucki, plus cette dernière est forte....À chaque fois que j'essaye de faire un pas dans sa direction, elle s'amplifie, et me coupe dans mon élan.
Et pour couronner le tout, on dirait que mon partenaire veut en finir le plus rapidement possible. Son Chamallot vient de lancer une attaque Charge, droit sur sa proie, pour la cueillir en plein vol, juste avant qu'il en reprenne ses appuis....Non! Si il fait ça, Lucki va...

*Lucki ! Stop !

Ça va mal finir...Parmi les attaques que peut lancer mon Riolu, le Collectionneur m'a bien précisé de faire attention parce qu'il connaissait Forte-Paume, et qu'il avait tendance à s'en servir dès qu'on lui en laissait l'occasion !  
Comme pour confirmer mes craintes, je vois Lucki placer ses deux pattes avant, devant sa poitrine, tandis qu'une petite sphère dorée commence à grossir au creux de sa paume.
L'oppression que je ressens s'amplifie de plus en plus, à tel point que j'ai même du mal à continuer d'avancer. Mais si il reçoit ce coup, le retour de flamme va provoquer une catastrophe ! Allez, bouge...Bouge!


HRP:
 


Dernière édition par Cael Joy le Ven 14 Nov - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: Re: Premières rencontres.   Ven 14 Nov - 18:21

« Aliéna, Psyko. »

La Mentali albinos n'avait pas perdu de temps pour arrêter tous les combattants, les attaques et les gens qui semblaient dans une situation désespérée. Le jeune préfet observait les deux garçons qui étaient responsables du bazar. Vraiment, Noctis n'aimait pas avoir à jouer à celui qui réglait les conflits, mais étant donné qu'il était responsable du dortoir, il le fallait bien. D'un soupir, il fit signe à sa pokémon de relâcher son emprise sur le Chamallot, observant le Riolu qui, au contraire, semblait bien loin de s'arrêter. Le pokémon feu s'arrêta sur place, ayant stoppé sa charge. Le jeune homme n'avait pris que quelques secondes pour analyser la situation et déterminer le problème. Il se fraya un chemin au milieu de la foule – quoi qu'on en dise, il n'était pas aussi agile que sa petite Mentali – et observa les deux garçons. Un mec aux cheveux roses. Un instant, le brun resta fixé sur cette étrangeté, mais se décida à ne rien dire. Andreas faisait bien pire. L'autre avait les cheveux en bataille, et il paraissait légèrement plus jeune que lui. Le préfet s'approcha du Riolu, et lorsqu'il fut suffisamment prêt, demanda à sa pokémon de relâcher un peu le Psyko. Presque aussitôt, le pokémon combat repartit dans son geste de la forte-paume, mais Noctis lui asséna un petit coup sur la tête couplé d'un regard désapprobateur.

« Ça suffit comme ça, petit. Pour un premier jour, tu as créé une sacrée panique. Si tu ne te calme pas, tu finiras sans doute endormi et dans ta pokéball. Tu as autant envie que les autres de voir le reste, non ? »

Le petit pokémon ne dit pas un mot – évidemment – mais accepta de baisser le bras. Bon. Déjà un bon point. A peine Aliéna eut-elle totalement relâcher son attaque Psyko que le Riolu se précipita vers son dresseur. Quant à savoir s'il resterait sagement là, c'était une autre question, mais ce n'était déjà plus du ressort du préfet. Ce dernier se redressa et fit face aux deux garçon à qui appartenait les pokémons, l'air blasé. Aucun des deux n'avait l'air très expérimenté, et leur visage ne lui disait strictement rien. Pourtant, Noctis connaissait un paquet d'élèves de tous les dortoirs, à force. C'était donc qu'il ne devait pas être là l'année d'avant.

« Bon. Maintenant que c'est réglé... Pouvez retourner à vos activités. Vous deux, ne vous en allez pas trop vite. J'imagine que c'est votre première année, et visiblement, vous avez quelques difficultés. »

Tandis que les élèves retournaient plus ou moins à leur occupation, le préfet s'approcha des deux garçons et préféra s'arrêter directement. Inutile de les sermonner, cela n'aiderait pas la situation. Du peu qu'il en avait vu, ce n'était pas un conflit, mais plutôt un moyen de récupérer les pokémons. Le garçon n'en avait pas vu assez pour savoir ce qui s'était réellement passer, aussi, il ne s'avança pas trop sur le sujet et se contenta de leur dire :

« Je m'appelle Noctis. Je suis le préfet du dortoir, aussi, si vous rencontrez la moindre difficulté, vous n'aurez qu'à me demander un coup de main. Pas pour tout bien sûr, mais... Il semble que vos pokémons n'aient pas un caractère facile. Ton Riolu est très énergique. Je suis sûr que... »

En voulant jeter un coup d'œil au pokémon, le garçon remarqua qu'il avait déjà disparu. Il se contenta d'un nouveau soupir et s'excusa auprès des deux dresseurs pour son manque d'attention. Vraiment, pas sa journée. Il aurait dû rester tranquillement à lire et ne pas s'occuper des problèmes. Peut être. Enfin, son Altaria lui avait clairement fait comprendre qu'elle voulait moins de bruit pour dormir. A croire que c'était ses pokémons qui le dirigeaient. ... Peut être que c'était le cas, après tout.


HRP - Je rappelle que les élèves n'arrivent pas en cours de semestre, et que donc, ce RP se déroule techniquement le premier septembre (juste histoire de se repérer dans le temps). Si jamais l'attitude de Riolu/Chamallot ne convient pas, dites le moi, j'éditerais en fonction ^^
Récap : Noctis met fin aux attaques des deux pokémons grâce à sa Mentali
Il les relâche une fois qu'ils sont à peu près calmés
Riolu retourne faussement vers son dresseur, pour s'éclipser par la suite

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Premières rencontres.   Sam 15 Nov - 3:43


  • C'est quoi ce ? Kiley, esquive !
  • Cha_chama ?!
  • Kiley ? Kiley qu'est ce qui se passe ?

    "Mais c'est quoi ce bordel ? Pourquoi est ce qu'elle peut plus bouger ?" Voilà ce que j'ai failli crier avant de voir le (ou la) Mentali et le dresseur derrière. Au début, j'ai failli m'énerver, lui demander de quoi il se mêlait et lui donner deux ou trois noms d'oiseaux. Et puis j'ai compris. Il nous aidait en faisant cela. Il commença par libérer Kiley qui revint immédiatement vers moi puis il s'approcha du Riolu pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas intérêt de foutre le bordel. Bon. Ok, il n'a pas utilisé ses termes mais dans les grandes lignes c'était ça. Alors qu'il se relevait, j'ai rapidement utilisé mon IPok pour connaître les informations relative à Mentali se trouvant dans le Pokédex.

    IPok a écrit:
    Mentali, le pokémon Soleil. Il est extrêmement loyal envers les dresseurs qu'il respecte. On raconte que ce Pokémon a développé des talents divinatoires pour protéger son Dresseur.


    Visiblement, ce pokémon était digne de confiance et il suivait les ordres de sont dresseurs. Un duo soudé en somme. Alors que le garçon revint vers nous, je dis en souriant :

  • Merci beaucoup pour ton aide ! et en réponse à sa phrase Non non ... Enfin pas trop de difficultés ! Disons que Lucki, le Riolu, a fait que les faits se sont enchaînés rapidement mais sinon, ça va. Merci.

    Je n'avais pas utilisé un ton pour l'envoyer se faire voir chez les Mackogneurs. J'étais reconnaissant de sa proposition sauf que ... Bah en fait, je n'ai pas eu le temps d'avoir des difficultés depuis que j'avais percuté ... Percuté ... Mais comment il s'appelle déjà ?! Ah oui, Cael ! Pendant une seconde, j'ai porté mon regard sur Kiley qui s'approchait d'Aliéna, la Mentali, avec méfiance. Je pouvais clairement voir qu'un fossé les séparait. Cela se voyait juste au regard du pokémon psy. Elle avait une sorte de prestance que l'on acquière qu'avec l'expérience. Le jeune homme arrêta mon observation en se présentant ... ... ... Noctis, le préfet. Dés le premier jour, je m'étais fait remarquer par mon préfet. Quelle chance !

  • Euh ... Bon et bien vu que je n'ai pas pu le faire tout à l'heure, je suis Ethan Bark, nouvel étudiant de l'académie, futur Topdresseur. Et voici Kiley, ma Chamallot que je viens de découvrir, tout comme vous ! Du coup, je ne connais pas trop le caractère de mon pokémon. Mais de ce que j'ai vu, le peu que j'ai vu, elle est du genre à obéir ! Kiley ! ... Dans une certaine mesure.

    Kiley était entrain de toiser la mentali du regard. Et pas qu'un peu. Elle semblait la défier. Quoique non ! En fait, elle faisait barrage entre le pokémon de Noctis et moi. Une rivalité féminine ? Cela m'a fait sourire au début mais en fait ... En fait c'était bien ça ! Dés que la Mentali regardait vers moi ou s'approcher, Kiley faisait un pas en avant et expulser un peu de fumée avec ses narines. Une personne normale se serait indignée face à se comportement. Ce monsieur tout-le-monde aurait réprimandé son allié. Mais moi non. Ma petite Chamallot voulait braver un pokémon qui, quelques secondes plus tôt, l'avait stoppé net et sans difficultés. Je me suis alors baissé pour carésser l'encolure de mon pokémon, ce qui l'a fit sourire et perdre son air sérieux. Les deux jeunes discutaient quand une question me vint à l'esprit :

  • Maintenant que j'y pense j'ai une question ! Comment sont choisis nos dortoirs ? Je veux dire, on m'y a affilié et je ne me suis pas posé de question mais vu que je suis devant le fait accompli, cela m'intrigue. Tu as une indication, Noctis ? Je peux te tutoyer au moins ?

    Espérons qu'il ne réponde pas non à la seconde question. J'aurais l'air ... Comment dire ... Un peu débile.

Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1669

MessageSujet: Re: Premières rencontres.   Dim 16 Nov - 16:32

Incroyable...Cette Mentali est absolument incroyable. En une seule attaque Psyko, elle a réussi à figer totalement Lucki et le Chamallot en pleine course, quelques centimètres avant l'impact. Quand au dresseur qu'il l'accompagne...Je ne sais pas, même si il n'a rien de très marquant au premier abord, on dirait qu'il dégage une sorte d'autorité naturelle. Sinon, comment expliquer que Lucki ai arrêté son geste, sans même qu'il élève la voix. Par rapport au chaos ambiant qui régnait quelques secondes auparavant, le silence qui s'est abattu sur le hall me renforce dans mon idée: Bien joué Cael...Dès ton premier jour, tu t'es fait remarqué par quelqu'un d'important, au sein même de ton dortoir.
La honte est telle que je ne remarque même pas que mes mouvements sont redevenus fluides. Je me rapproche alors de la position de Lucki, tandis que la Mentali relâche son Psyko et le libère de ses entraves. Sans attendre, le petit Pokémon se jette presque sur moi, et de nouveau une étrange sensation m'étreint: un frisson me parcourt toute l'épine dorsale, tandis que dans le même temps, je ressens une furieuse envie de...Oui, c'est ça...On dirait que j'ai envie de fuir, de m'éloigner le plus possible de cette Mentali.
Tandis que cette dernière et son dresseur semble contempler le carnage qui règne dans le hall, je m'agenouille face à Lucki, de manière à me mettre à sa hauteur. Puis, les mains sur ses épaules, je lui fais face, un air engageant sur le visage. Même si je doute qu'il m'écoute plus que tout à l'heure, une petite explication s'impose.

''Lucki...Est-ce que tu peux me dire, pourquoi tu as fait ça? Qu'est-ce que tu cherchais à faire, en te mettant à courir partout?''

Tandis qu'autour de nous, les différents groupes d'élèves quittent le hall en commentant les derniers événements, je plonge mes yeux dans ceux du Riolu. Même si il essaye d'échapper à mon regard, comme un enfant boudeur, je maintiens ma prise sur ses épaules. Je ne m'attends bien sûr pas à une explication complète, mais pourtant, il y a quelque chose...On m'a toujours dit qu'un Pokémon peut communiquer ses intentions à son dresseur, lorsque la confiance entre eux est suffisamment forte.
Pourtant, je n'ai fais la connaissance de Lucki que depuis ce matin, alors pourquoi est-ce que je perçois ses intentions, même aussi faiblement? Pendant un instant, plus rien n'existe alentour, ni dortoir, ni élèves, rien que les yeux orangées de Lucki qui m'implorent presque. Et au fond de ce regard à la fois déterminé, et effrayé, je sens plus que je ne vois une réponse se dessiner.

''Tu voulais...sortir? Quitter le dortoir, c'est ça?''

Léger cillement...J'ai vu juste. J'ai la sensation confuse qu'il a également fait un petit geste avec sa patte pour confirmer mon hypothèse, mais impossible de le vérifier, je ne peux tout simplement pas sortir mon regard du sien...Comme si il était en train de communiquer à travers ce contact visuel.
Un mouvement attire mon attention, et brise l'espèce de transe dans laquelle j'étais plongé...Le dresseur du Mentali a fini son examen de la situation, et s'approche de nous. Tandis que je me relève, une très brève lueur passe sur le visage de Lucki...On dirait qu'il a compris. Sans plus m'attarder sur cette dernière, je me tourne alors vers le nouveau venu...Qui s'avère être le préfet du dortoir ! Même si il a l'air plutôt gentil, pour la première impression, c'est raté. Par contre sa Mentali...Si je ne devais pas surveiller Lucki, je pense que je serais déjà en train de lui gratter l'encolure, ça fait trop longtemps que je n'avais pas vu ce genre de Pokémon.

''Alors, merci pour ton intervention, Noctis. J'm'appelle Cael, ravi de te connaître. Et encore désolé pour...ce qui vient de se passer. C'est la première fois que j'ai un Pokémon à ma charge, donc je ne maitrise pas encore les bases. Si tu as des conseils, Noc...je peux t'appeler Noc?''.

Toujours tutoyer les gens au premier abord, si vous voulez vous en faire des amis...En espérant qu'il ne m'en veuille pas pour le chaos provoqué par Lucki. Après tout, en tant que préfet, son boulot, c'est bien de veiller à l'ordre dans le dortoir? J'espère ne pas avoir griller toutes mes chances...
En tout cas, ce qui viens d'arriver n'a pas l'air d'avoir marqué l'autre garçon, le voila qui se présente de manière nette et précise ...Ethan Bark...Ok, ce sera Ethan, ''Tête de Sablaireau'' risquerait de le vexer.

''Faut aussi que je te remercie, Ethan...Et non, je ne t'oublie pas, Kiley, merci à toi aussi''.


Regarder cette petite Chamallot toiser ainsi la Mentali de Noctis, me fait penser que Lucki a eu le même regard envers elle, lorsque Ethan l'a laissé sortir de sa Pokéball. Ça augure pour la suite, s'il faut que je...Ah non !
Pendant que je parlais avec Noctis, Lucki s'est lentement déplacé, et a réussi à se glisser derrière Ethan, sans attirer l'attention. À présent, le voila en face de la porte d'entrée du dortoir, sans que rien ni personne ne puisse l'arrêter. Il reste là, un instant, comme si il me narguait, avant de repartir à toute vitesse et de disparaitre à l'extérieur.
On dirait que Noctis s'en est rendu compte, le voila qui s'excuse même. Comme si c'était sa faute !

''Pas la peine de t'excuser, cette fois, je gère! ''

Tout en laissant Ethan et Noctis dans le hall, je reprend ma course, bien décidé à rattraper mon Riolu, et à comprendre pourquoi il agit de la sorte.

********************

Fiou...Il va finir par me tuer, s'il continue de courir comme ça. Je ne crous après Lucki que depuis une petite vingtaine de minutes, et pourtant, voila que je souffle encore plus violemment qu'après un marathon de plusieurs heures.  Mon Riolu mène le rythme de manière effrénée, et ne semble même pas un tant soit peu fatigué. Ça doit bien faire trois fois qu'il fait l'aller-retour entre mon dortoir et le Gymnase, et son allure ne diminue pas.
Et en plus, on dirait qu'il me provoque, en s'arrêtant dès que je ne peux plus mettre un pied devant l'autre, avant de repartir à la seconde où je reprends ma course.
Je pourrais sans problème le forcer à rentrer dans sa Pokéball, et pourtant, quelque chose me retient...Comme si...Comme si je trouvais ça injuste. Si je dois lui faire la leçon, ce sera avec ses propres armes.

Enfin, ça c'est vite dit. Pour le moment, je ne vois pas comment, je pourrais le rattraper...Une minute...Si je ne peux pas le rattraper..;Alors autant que ce soit lui qui m'attrape. Afin d'appliquer mon plan, je me fige au milieu de la route, avant de m'allonger tranquillement. Quelques dizaines de mètres plus en avant, je vois Lucki s'arrêter de même, comme il le fait depuis que j'ai commencé à le poursuivre. Pourtant, cette fois, bien loin de repartir, je me contente d'attendre.
Et ça ne manque pas, au bout de quelques minutes, le voila qui se dirige vers moi, intrigué par mon arrêt subit. Allez...Encore un peu plus près...Je discerne presque les quelques gouttes de sueur qui parsèment la fourrure bleutée du petit Riolu, lorsqu'il arrive enfin suffisament près pour que je puisse agir.
Totalement pris au dépourvu, il ne peut pas réagir assez vite, lorsque je me redresse et lui attrape les deux pattes, avant de l'attirer brutalement vers moi. Tout en le gardant serré contre mon corps, je le sens qui panique, mais sa position l'empêche d'utiliser la moindre attaque, et ses efforts désespérés ne pourront pas le libérer.
J'ai beau être mince, sa petite taille le désavantage grandement. Nous restons ainsi, collés l'un à l'autre, pendant plusieurs minutes, avant qu'il ne commence à se calmer. Puis, d'une voix douce, je tente d'apaiser la situation.

''C'est bon, tu es calmé? Je veux bien te lâcher, Lucki...Mais si tu essayes à nouveau de partir en courant, rappelle-toi que j'ai ta Pokéball sur moi''

C'est un Riolu à l'air maussade que je libère de mon étreinte, avant de m'asseoir sur le bas-coté de la route. Puis je l'invite à s'asseoir à coté de moi, en tapotant l'herbe à ma gauche. Même si il semble réticent au premier abord, un simple geste avec sa Pokéball dans la main, et c'est un Riolu extrêmement obéissant qui prend place à mes cotés. Première étape, il faut que je lui fasse comprendre qu'il peut avoir confiance.

''Lucki, je n'essaye pas de t'empêcher d'agir. Je veux juste comprendre ce que tu veux. Alors voila le marché: Dis-le moi, et je verrai si je peux faire quelque chose. ''

Il refuse de me regarder. On dirait que ça ne vas pas être aussi simple...Pourtant, maintenant qu'il est à mes cotés, j'ai cette sensation bizarre qui m'étreint pour la troisième fois. Comme si quelque chose venait perturber mes propres sentiments, et essayait de s'imposer à leur place (Ce n'est pas déjà assez difficile de discuter avec un Riolu, non?).
Le silence s'installe entre nous, sans que je reprenne la parole.
Au loin, on peut entendre le roulis des vagues qui viennent s'écraser sur la plage qui nous fait face. Au-dessus des flots, des Goelises planent paresseusement, avant de descendre tranquillement pour se poser sur le sable chaud. Tiens, on dirait que l'un d'entre eux amorce sa descente...
Pourtant, bien loin du spectacle auquel je m'attendais, le voila qui rate son atterrissage, et qui s'écrase sur l'un de ses congénères qui se répand en cri indigné. Le spectacle est tellement comique, que je ne peux pas m'empêcher de rire aux éclats, et à ma grande surprise, un petit bruit de gorge semblable à un aboiement me répond, juste à coté de moi. Lucki sourit et est même en train de...rire? Il n'y a pas un instant, on aurait dit que toute la misère du monde s'était abattu sur lui, et maintenant le voila dans le même état que moi, les larmes aux yeux devant le spectacle des Goelises furibonds.
...Le même état que moi...J'ai compris ! Et mon Ipok devrait pouvoir me confirmer la chose. Je le sors de ma poche arrière, avant de le pointer vers Lucki, qui s'arrête de rire, intrigué.

I.Pok-Application Pokédex-Recherche ''Riolu,Pokémon Emanation'' : Son aura s'intensifie pour prévenir son entourage quand il a peur ou qu'il est triste. Il l'utilise pour communiquer et peut visualiser les émotions telles que la joie ou la colère sous forme d'ondes.

C'était ça! Lorsqu'il était dans le dortoir, il avait le sentiment d'être enfermé, et c'est cette sensation que j'ai capté la première fois. Tout comme sa peur du Mentali de Noctis, et son envie de l'affronter ! Et maintenant, c'est mon envie de rire qu'il a ressenti ! Si je veux lui prouver que je suis digne de confiance, ce ne sera pas par les mots...
Fermant les yeux, je lui tend la main, avant de concentrer toute mon affection vers lui. Ecoute-moi Lucki...Je suis ton ami, et je veux te comprendre, savoir ce que tu ressens et te soutenir lorsque tu en auras besoin. Une minute s'écoule...Puis une autre...Mais rien ne se passe. On dirait que je ne suis pas capable de lui faire comprendre ce que j'éprouve. Pourtant, alors que je fais mine de retirer ma main tendue, je sens quelque chose se poser sur ma poitrine, quelque chose de chaud et débordant de vie.
Rouvrant les yeux, je me retrouve de nouveau face au regard flamboyant de mon Riolu, tandis qu'une vague d'émotions me submerge. Sa paume contre mon coeur, il déverse en moi une bonne partie de ses sentiments, comme si des flash lumineux frappaient mon esprit l'un après l'autre...Le plaisir qu'il a pris à la poursuite...Son envie de recommencer...Les combats qui espère et qu'il compte gagner...Et tant d'autre chose, avec en clé de voûte, son désir de liberté totale. Même si il devient mon partenaire Pokémon un jour, jamais il n'y renoncera.
Lorsque le flot s'estompe enfin, j'essaye de m'éclaircir les idées un instant, encore étourdi par l'ardeur qui se dégage de Lucki. Je repousse sa patte...avant de l'attirer de nouveau vers moi. Cette fois pourtant, il ne se débat pas, mais pose sur moi un regard curieux.

''J'ai compris, Lucki...J'ai compris. Bon, on va conclure un marché : Si je dois m'adapter, aucun problème, je le ferais. Mais en échange, tu essayeras de faire des efforts pour qu'on forme une vraie équipe...Et plus de dawa dans le dortoir !''

On dirait qu'il accepte, le voila même qui réitère son geste, comme si il voulait communiquer à nouveau via son aura. Tiens, on dirait que sa paume est plus chaude que la fois précédente...C'est à croire que...AH!
Même si je sens qu'il a volontairement affaibli son attaque, la Forte-paume dont il vient de me gratifier me rejette tout de même près de trois mètres en arrière, et pour couronner le tout, je ne parviens pas à faire le moindre geste. Complétement paralysé, et incapable de produire le moindre son, me voila bien...Et maintenant, je présume qu'il va encore s'enfuir. Allongé sur le dos, le regard tourné vers les nuages, je commence à me résigner devant le fait accompli: c'est à croire que le Collectionneur s'est trompé, Lucki et moi ne sommes pas...Hein?
Contre toute attente, mon Riolu est loin d'être parti. Presque hilare, le voila qui s'allonge à coté de moi, extrêmement fier de sa petite attaque. On dirait qu'il l'a exécutée uniquement pour me montrer que même si il m'accepte, il compte bien garder son indépendance....Je sens que notre équipe vas connaitre de grands moments, vu ses débuts...


Dernière édition par Cael Joy le Jeu 29 Jan - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: Re: Premières rencontres.   Jeu 27 Nov - 1:11

Le jeune homme observa les deux étudiants, sans laisser filtrer d'émotions. La question que venait de lui poser Ethan Bark n'était pas simple. Des rumeurs parlaient d'une histoire de jet de dés quant à la répartition des dortoirs, ce qui n'était pas forcément la meilleure chose à dire. En même temps, avec le succès croissant de la Pokémon Community, cela ne l'étonnait pas tant que cela. Répartir les élèves étaient une tâche qui demandait du temps, alors si en plus il fallait prendre en compte le tempérament de chacun, ce temps devait doubler, voir tripler. Rien de très sympathique. Cela étant, il ne pourrait pas leur cacher la vérité éternellement, d'où son souci actuel. Il retint un soupir et se tourna vers l'élève au Chamallot. Visiblement, son pokémon semblait considérer sa petite Mentali comme une rivale, ce qui lui arracha un rictus. Même les pokémons n'avaient pas toujours des relations simples, hein ? Sa Mentali ne s'en formalisa même pas, peu intéressée par l'idée de montrer sa puissance. Elle avait déjà prouvée qu'elle pouvait battre un Champion d'arène, alors un jeune pokémon mené par un dresseur peu expérimenté, c'était du gâteau. Le garçon s'efforça de se concentrer sur Ethan et expliqua :

« En fait, c'est – en principe – selon le caractère des gens. Seulement, il paraît que depuis quelques temps, c'est plutôt aléatoire, par fainéantise ou par agacement, ça, je n'en sais rien. Enfin bref. Au final, peu importe, car tu ne pourras pas en changer. Si tu rencontres le moindre problème, n'hésite pas. »

Le jeune préfet ne s'attardât pas beaucoup plus longtemps sur les élèves qui avaient causés ce remue-ménage, prêt à retourner s'affairer à ses recherches dans sa chambre. Pourtant, une part de lui était curieuse, et avec l'arrivée d'un Riolu difficile à maîtriser dans le dortoir, il se demandait si tout irait bien. Et puis franchement. Un garçon aux cheveux roses ? Ça relevait d'un goût esthétique plutôt particulier et intriguant. Il adressa un rapide signe de main au garçon qui était encore là, avant de reprendre la direction d'où il était venu. Cela ne le concernait plus. Sans vraiment savoir pourquoi, il s'enferma rapidement dans sa chambre et laissa la fenêtre ouverte, juste au cas où. Un accident était si vite arrivé.


HRP - Eeeeet... Désolé pour le délais ! Noctis retourne dans sa chambre, vous n'aurez qu'à l'appeler si vous avez besoin, mais sinon, il n'interviendra plus.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Premières rencontres.   

Revenir en haut Aller en bas
Premières rencontres.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-