Partagez | .
N'abandonne pas [Terminé]
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: N'abandonne pas [Terminé]   Dim 23 Nov - 20:35

Orren sorti du cabinet de l'infirmière Needle. Encore de nouveaux cachets et encore une fois elle avait soupiré en le voyant arrivé. Orren ne dormait plus du tout désormais, les anciens médicaments ne faisaient tout simplement plus assez d'effets pour calmer ses angoisses qui l'empêchait de dormir. Elle avait donc demandé à Mine de lui faire une piqûre et avait fait de grands yeux en voyant Orren tendre simplement le bras après avoir remonté sa manche, aucune réaction sur son visage quand le Noacier fit son office. Elle s'était alors muré dans un silence profondément gênant pour le préfet et avait fini par lui demander.

-Mr. Losvrôk, êtes vous déjà allé parlé de vos problèmes avec quelqu'un ? En plus pour les récents événements nous avons spécialement mis une cellule psychologique en place, tenue par le Docteur Ghost.

Il avait simplement fait non de la tête. Ghost, il ne l'avait pas vu souvent, mais cet homme faisait froid dans le dos. Quand il vous regardait, on avait l'impression qu'il vous disséquait du regard, cherchant à vous percer à jour avec ses yeux entourés de sombres cernes. Niveau cerne, Orren lui faisait tranquillement concurrence comme l'avait dit Aileen. Et son sourire, un sourire froid et calculateur qui semblait dire "Je sais tout...". Pas franchement rassurant le type !
Mais quand Needle lui proposa l'idée d'aller le voir, il acquiesça simplement avant de se lever, de prendre ses médicaments et de se diriger vers le cabinet du psychologue.

Il se tenait donc dans le couloir, à se diriger vers le sombre bureau. Il repensa à tout ce qui s'était passé ces derniers temps. Le divorce de ses parents l'avait ébranlé, sa mission au musée l'avait angoissé, sa rupture avec Ruby l'avait déchiré... et le vol de son Kraknoix l'avait achevé. Il se sentait minable... Il n'avait même pas put les arrêter. Il s'était réveillé en sursaut dans la nuit, tandis qu'une masse sombre faisait tomber ses Pokéballs et se saisissait de l'une d'entre elles. A peine avait-il eu le temps de se lever et de se saisir de son Ipok pour s'éclairer, que l'ombre était déjà loin, emmenant avec elle Hrund, son petit Kraknoix. Il était sorti en courant dans le dortoir ; mais déjà l'engin volant dans lequel s'était évanouie l'ombre prenait de l'altitude.
Il s'était laissé tomber au sol et avait juré, cirant la perte de son nouvel ami avant qu'un Andreas Heartnett des plus compatissant ne lui mette une main sur l'épaule en lui disant des paroles de réconfort. Orren était fou de rage et de tristesse. Comment pouvait-on voler le Pokémon d'un élève ?!

-Tu n'y est pour rien jeune préfet, personne n'y peut rien à part ces malfrats. Tu ne pouvais rien faire.

Ce n'est que quand l'adulte lui avait tendu un petit mouchoir en tissu brodé qu'Orren avait remarqué qu'il pleurait. Il pleurait devant tout ses autres camarades de classe, lui le préfet du dortoir ! Pour lui, il ne devait pas montrer ses faiblesses, devait tenir un rôle envers et contre tout. Il s'était alors levé et était retourné vivement dans sa chambre, s'y enfermant pour laisser éclater sa colère.
Par la suite il avait appris que Aileen s'était aussi fait voler un Pokémon, tout comme Djelly. Deux amies à lui avaient subis le même sort. En était-il de même pour Ruby dans le dortoir Pyroli ? Ses pensées revinrent au jour de leur rupture. Il avait vraiment péter un plomb ce jour là, et il regrettait.

Inspirant profondément il toqua à la porte et entra quand une voix l'en invita. Le bureau était sombre, des peintures sordides couvraient les murs, les rideaux sombres étaient tirés et seul une petite lampe de bureau à la lumière morbide éclairait le visage du psychiatre. Celui-ci leva son regard vers le jeune homme, l'analysant quelques secondes avant qu'un sourire malsain n'étire ses fines lèvres blanches comme la mort.

-Bonjour, donc Needle t'as dit de venir me voir ? Prends place, je t'en prie.

Il s'assit sur un grand fauteuil étonnamment confortable, dans lequel il s'enfonça aussitôt. L'homme se leva et s'assit en face de lui sur un fauteuil du même genre. Il sorti un petit bloc-note et un stylo avant d'engager la conversation.

-Tu viens pour le vol de Pokémon je suppose. Je suis là pour que tu me dises ce que tu penses, pour t'aider. Tu peux dire tout ce que tu veux, rien ne sortira de ce bureau.

-Euhhh oui... Orren dégluti. Eh bien... j'ai l'impression de m'être fait arracher une partie de moi. Je sais pas... je suis au courant qu'on ne pouvait rien faire, mais tout de même l'inaction me rend fou !

-Je vois... Mais avais-tu ce Pokémon depuis longtemps ?

-Non, mais... il était super, c'était un membre de mon équipe ! Aujourd'hui j'ai peur de ne pas pouvoir protéger mes autres Pokémons. Si ils ont réussi une fois, qu'est qui les empêche de recommencer ?

-Tu sais. l'homme prends une meilleure position. Ils nous ont eu tous par surprise. Personne ne s'attendait à une attaque, mais aujourd'hui tout le monde est sur le qui-vive. Ce sera bien moins facile et nous pourrons réagir. Mais je penses que ce n'est pas tout. As-tu vécu d'autres grand changements dans ta vie ces derniers temps ?

-Euhhh.. je.... je le suis séparé de ma copine... et... Orren déglutit, la gorge serrée. Et j'ai appris que mes parents divorcent...

-Oh je vois. Deux éléments très durs dans la vie d'un adolescent. Mais je comprends que ce soit dur d'en parler. C'est pour cela que je te proposes l'une de mes thérapies les plus... douces : l'hypnose.

-Humm... ça consiste en quoi ?

-Oh rien de bien méchant ne t'en fais pas. Je vais simplement demander à Voodoo de t'endormir, puis il te guidera pour que tu puisse libérer ce que tu as sur le coeur. Fais moi confiance, ce sera bien plus facile ainsi.

Orren réfléchit. Il se sentait mal à l'aise sous le regard inquisiteur de Ghost et ne savait que penser de cette "thérapie". Il avait entendu parler des méthodes peu orthodoxes du psychologue. Il se servirait des élèves comme d'expériences, cherchant à découvrir les facettes de l'esprit humain.Il fallait être fou pour accepter de manière volontaire les délires de cet homme.
Pourtant Orren acquiesça, faisant sourire l'adulte qui se tourna pour attraper une Pokéball et un métronome. Il posa le métronome sur l'accoudoir de son siège et le mit en route, émettant un claquement régulier calé sur le balancement de l'aiguille. Il appuya sur le bouton de la sphère et libéra un Branette qui fixa aussitôt Orren. Immédiatement il se sentit prit d'un engourdissement, le "Tic, tac, tac ,tac" du métronome étant la seule chose sur laquelle il parvenait à se concentrer. Peu à peu, ses paupières se fermèrent et les bruits alentours s'estompèrent. La dernière chose qu'Orren vit, fut le sourire malsain soulignant les deux yeux au regard fou du Docteur Ghost. Puis plus rien, l'obscurité.

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...


Dernière édition par Orren Losvrôk le Dim 23 Nov - 23:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: N'abandonne pas [Terminé]   Dim 23 Nov - 23:15

Orren avait l'impression de flotter. Tout autour de lui n'était qu'obscurité profonde et silence. Il était dans le Néant le plus complet. Ça lui rappela la fois où il avait mangé avec Ruby au restaurant avant de tomber et de finir dans les vapes. C'était ce jour-là qu'il avait réalisé qu'il éprouvait des sentiments pour la jeune rousse. Il secoua la tête, ou du moins en eut l'impression, il se sentait comme dans un rêve. Il tenta de chasser ces pensées qui parasitaient son esprit. Il ne voulait pas se laisser aller à la nostalgie. Mais au fait... où était-il ? Il n'avait pas souvenir d'être tombé ou quoi que ce soit, alors quel était cet endroit ?
Comme une réponse à sa question, deux yeux brillants s'allumèrent devant lui et une voix polytonique résonna dans l'espace sombre autour lui. Il se sentait comme empli par cette voix qui représentait la seule chose le reliant au vrai monde. Elle susurra de sa voix étrange.

-Ne rejettes pas les souvenirs. Montre moi cette fille, montre moi tout.

Il se sentait envoûte par cette voix multiple et ne put qu'accepter, revivant sa rencontre avec Ruby. Ce jour-là le soleil brillait fort et l'air salin faisait voleter les mèches de cheveux bien plus courtes et brunes du garçon. Loki avait couru comme un fou et renversé une jeune rousse qui s'était présentée comme Ruby. Ils avaient beaucoup discuté, même si une sorte de gêne permanente faisait barrière entre eux. Celle-ci ne fut que plus puissante quand ils tombèrent et s'échangèrent un rapide baiser involontaire. Baiser qui scella sans le vouloir le destin de leurs sentiments. Le jeune homme sourit à cette scène. Il avait oublié à quel point tout était simple à ce moment.
Naviguant au fil de ses souvenirs il vit ensuite leur petit rendez-vous au centre commercial. Ils avaient mangé dans ce petit restaurant et encore une fois la malchance et le destin s'étaient joués d'eux. Tout d'abord ils avaient reçu une immense glace, sensée être mangée à deux par un couple, puis il était tombé à cause de sa patte folle et avait sombré dans l'inconscience. Il se rappelait encore le ton angoissé de la Pyroli, alors que lui ne parvenait pas à reprendre ses esprits. Elle l'avait guidé comme un phare dans une nuit sombre avant qu'il n'ouvre les yeux et aperçoive son visage au dessus du sien. Même dans la lumière artificielle des néons, elle lui avait apparu si belle. C'est ce jour là qu'il avait pris conscience de ses sentiments. Il lui avait même acheté un collier dont il avait gardé la deuxième partie. Partie qu'il avait rangé au fond d'un tiroir de son bureau.

La présence dans son esprit sembla le presser pour qu'il en arrive à l'essentiel. Il fit donc un bond de plusieurs mois dans son esprit pour arriver à cet instant à Illumis. Au pied de la Tour Prismatique ils avaient été là, à profiter des derniers instants de leurs vacances ensembles, sans qu'aucun ne semble vouloir se dévoiler. Et d'un coup elle l'avait embrassé timidement. "Je... je t'apprécie beaucoup, Orren... Non. Je t'aime..." Il se souvenait encore de ses mots ce jour-là, gravés en lui comme on les avait écris à l'encre rouge dans son âme. Mais il ne préféra pas s'attarder sur ce moment, trop de douleurs, trop de souvenirs. Il passa vite leurs adieux avant d'en venir à leur retour à l'académie. Ils avaient eu déjà une dispute le jour de la rentrée alors qu'elle le pensait infidèle. Et dire que ce n'était que Loan, travesti et avec la voix modifiée grâce à sa Girafarig. C'avait été le début de la descente infernale.
Puis arriva le point de non retour, la rupture. Il revit le début des événements. Son énervements et sa tristesse tandis qu'il hurlait sur la rousse en mettant sa chambre sans dessus-dessous, complètement hors de contrôle. Il ne préféra pas rester longtemps sur ce moment, car déjà son coeur se serra et il sentit les larmes lui monter aux yeux. Mais pouvait-il pleurer dans cet univers étrange ?

Elle n'avait pas été là pour lui. jamais depuis toutes ces épreuves. Et elle ne le serait plus dorénavant. Après le vol de son Kraknoix, il avait tellement voulu retourner la voir, s'excuser et chercher du réconfort. Mais il savait très bien que c'était impossible désormais, il était allé trop loin. Si seulement elle avait put lui consacrer quelques instants, pour qu'il puisse même lui parler du divorce de ses parents, de ses angoisses concernant ces vols de Pokémon.

-Tes parents... pourquoi se sont-ils séparés ?

-Mon... mon père a été infidèle... il est allé voir une autre femme après une dispute avec ma mère...

La voix continua de chuchoter, cherchant à aller plus loin dans ses pensées les plus intimes. Le vol du Pokémon, la désobéissance continuelle de Spike qui induisait Orren en doute sur ses capacités à devenir un bon dresseur. Elle s'intéressa particulièrement à ce dernier point : son choix de devenir un Top Dresseur. Elle lui demanda d'une voix malade d'où lui venait cette envie de suivre ce parcours. Le Voltali raconta déjà la complicité qu'il avait avec le Bruywerne de sa mère, qui lui avait donné un tel amour des Pokémons dragons. Puis il en vint à ce fameux jour à Relifac-le-Haut.

Il avait 7 ans et accompagnait son père sur une petite fouille. Ils s'étaient arrêtés faire une pause non loin de l'arène. Son père s'était assoupi et il avait entendu un véritable vacarme sortant de l'arène. Il avait donc décidé de s'y rendre pour voir ce qui pouvait faire ce bruit. Il était tombé en plein dans un combat de champion. Lino, le champion Roche de la ville, affrontait un dresseur et son Blindépique à l'aide de son Rexilius. Il avait eu des étoiles dans les yeux et avait suivi tout le combat. A la fin de celui-ci Lino qui l'avait vu était venu parler au petit garçon. Il n'avait fait que renforcer la décision qu'il avait pris en regardant le match, quand il serai grand, il deviendrait champion d'arène spécialiste des Dragons ! Mais quand il avait voulu le dire à son père, tout ne s'était pas passé comme il l'avait prévu...

-Que s'est-il passé ce jour là ? Dis m'en plus...

_________________

-Plus tard ce que je veux faire, c'est champion dragon pour pouvoir moi aussi faire de grands combats de Pokémons.
-Il est hors de question ! rétorqua son père
-Mais...
Orren fut stoppé net par une cinglante gifle de son père.
-Mon fils ne sera pas un stupide duelliste ou champion d'arène, tu seras un brillant savant, voilà ce que tu seras ! Les champions ne sont que des vantards et des m'as-tu-vu, je refuses que tu en fasses partie !

La baffe était partie, cinglant le visage du garçon qui se tenait le coté du visage, les yeux emplis de larmes retenues. Son père le toisait de sa taille avec un regard mauvais, la main levée pour lui montrer qu'il était prêt à remettre ça s'il le fallait. C'était la joue rougie et douloureuse qu'il avait baissé les yeux alors que son père s'écriait.

-Tu m'as bien entendu ! Tant que je vivrai, jamais tu ne sauras un champion d'arène tu entends ? Tu feras comme je le dis, tu iras étudier avec le professeur Platane et tu suivra la voie de la science comme moi et ton grand-père avant moi !

Il avait alors tourné les talons pour se diriger vers la sortie de la ville, son fils sur les talons qui regardait le sol avec une mine misérable. Son père l'avait giflé simplement parce qu'il avait un rêve à lui. Il se sentit frustré et cette situation injuste lui avait fait monter les larmes aux yeux.

____________________

Et c'est des yeux emplis de larmes qui vivaient à nouveau la scène. Son père avait été invivable pendant les semaines qui suivirent, l'interdisant de sortir, puni à rester dans sa chambre et à devoir étudier encore plus assidûment les livres de sciences et d'archéologies que son père lui donnait. Cette période avait été si dure, à tel point qu'il l'avait enfermé dans un coin de son esprit, mais maintenant tout sorti à nouveau. A chaque fois que son père le surprenait à lire quelque chose sur les combats Pokémons ou à jouer au grand champion avec Bruywerne, il avait le droit à une semonce sévère. Son père le prenant par le col pour le coller devant son bureau et lui poser des exercices. Il devait les faire avant le dîner ou mangerait tout seul. Et mieux valait que les résultats soit juste sinon la punition n'était jamais loin. ce n'était qu'une suite de punitions et de sermons qui l'avait petit à petit fait devenir le jeune garçon renfermé et timide qu'il était.
C'en était trop il ne pouvait revivre encore tout ça ! Il en avait marre de vivre tout ces malheurs et voulait sortir de cet espèce de rêve maudit ! Il se débattit mentalement de toutes ses forces pour sortir de ce cauchemar. Petit à petit tout s'estompa à nouveau comme s'il s'endormait sans pouvoir lutter. Tout s'estompa autour de lui, lui faisant voir en dernier ces deux yeux brillants follement dans les ténèbres.

Il se réveilla en sursaut dans le fauteuil et mit quelques secondes à réaliser où il était. Tout était sombre autour de lui, mais il était couché dans fauteuil dont le dossier était abaissé et avec un repose pied relevé. Brusquement le repose pied s'abaissa et le dossier se releva avant qu'il ne puisse distinguer un Branette qui alla voleter aux cotés d'un homme assis en face de lui. Ces yeux... c'était les deux petits yeux brillants du la poupée qu'il avait vu dans les ténèbres. Voodoo, le Pokémon de Ghost ! Et d'un coup tout lui revint et se mit en place dans son esprit. il ne put se contenir et commença à pleurer à chaude larmes, pleurant tout les malheurs qui s'abattaient sur lui. Il se sentait épuisé, absolument à bout. Le Pokémon Spectre lui apporta une petite boite de mouchoir et le préfet s'en saisit pour se moucher et essuyer les traînées d'eau salées sur ses joues.
L'homme fixait son bloc-note d'un air concentré, mais avec un sourire dément sur les lèvres. Il releva son regard hétéro-chromatique et fixa Orren plusieurs secondes avant de prendre la parole.

-Je voit que les récents événements ne vous ont pas épargnés et que certaines blessures du passé ne se sont pas refermées. Je penses que cela prendra du temps, mais si nous avons d'autres entrevues et avec le traitement que vous a prescrit Mademoiselle Needle, vous devriez arriver à vous remettre sur pied.

Orren hocha la tête, trop hébété par cette brusque vague d'émotions pour réagir.

-Vous êtes un sujet... euh patient intéressant et d'autres hypnoses ne vous permettront que de pouvoir panser ces blessures. J'ai aussi vu que vous aviez un grand problème d'intériorisation de vos problèmes. Vous n'arrivez pas à relâcher la pression que jusqu'à ce que vous explosiez. Il vous faudrait quelque chose pour remédier à ça, un catalyseur en somme. Avez-vous déjà pensé à la musique ? Ça calme les maux de l'esprit et cela vous permettra d'exprimer d'une autre manière qu'avec les mots, ce que vous avez sur le coeur ! En tout cas, nous en avons fini pour aujourd'hui, je vous demande de revenir la semaine prochaine et n'oubliez pas mon petit conseil...

Orren hocha simplement la tête et se leva pour se diriger vers la porte. Étrangement il se sentait un peu soulagé et reconnaissant envers le psychologue. Il tenta donc de faire un pâle sourire à l'homme avant de sortir, mais une voix dans sa tête l'en empêcha.

"La vie est souffrance, souviens-t-en. N'abandonne pas..."

La voix avait dit cette phrase d'un ton presque joyeux et en se retournant il croisa les yeux rieur de Voodoo qui le fixait. Le Pokémon semblait presque se délecter de ses souffrances et attendre avec impatience la prochaine séance. Le Voltali sorti vivement du bureau et referma la porte derrière lui. Il se sentait vidé, il ne voulait plus que dormir, même si il savait qu'il n'y arriverait pas. Il sorti de sa poche les calmants de l'infirmière et les fixa quelques instants avant de se mettre en route vers le dortoir Voltali. Peut être que ça allait l'aider ? En tout cas il avait hâte de retrouver son équipe qu'il avait laissé dans leur Pokéballs dans son sac. Toutes ces émotions l'avaient abattu et il avait besoin de tout le réconfort qu'ils pouvaient lui apporter. Peut être devrait-il aussi en parler à Aileen ? Surement, il le fera. Pour le moment il arriva dans sa chambre, libéra sa team et après un cachet se coucha dans son lit avec tout ses Pokémons en attendant que le sommeil le rattrape. Pourvu qu'il ne rêve pas, il avait assez voyagé dans son inconscient pour quelques temps.
Tandis qu'un engourdissement s'emparait de lui, surement dut aux cachets, il entendit à nouveau la voix de Voodoo dans sa tête qui lui susurrait "N'abandonne pas..."

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
N'abandonne pas [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-