Partagez | .
(défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: (défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.   Dim 23 Nov - 23:13

Quatre heures trente. Les yeux violets de la préfète s’ouvrirent comme si elle n’avait pas dormi, fixant le mur avec assez de force pour le trouer. En entendant son starter se relever souplement du tapis sur lequel il avait passé la nuit, elle se tourna pour lui signaler qu’elle était réveillée. Ses yeux accrochèrent alors le plafond. Et quand elle se releva, ils se posèrent presque naturellement sur le coin de la pièce où dormait Vesta, sa Ponyta, volée quelques jours plus tôt par la Team Rouage. Vesta. Ses poings se serrèrent autour de la couette, et Hilda tourna la tête pour la regarder, inquiète pour sa dresseuse. Vesta lui manquait. Au tout début, la Ponyta avait essayé de lui faire peur, pour qu’elle quitte sa prairie, pendant la sortie capture. En voulant lui lancer un caillou pour la faire fuir, Aileen lui avait lancé une Poké Ball et l’avait capturée. Il avait fallu un long moment avant que la Ponyta n’accepte son amitié, et elles avaient commencé à poser quelques bases timides … Avant que la Team Rouage ne l’emporte. Se relevant brusquement, elle fit sursauter sa Miaouss en attrapant ses affaires posées sur la chaise pour s’enfermer dans la salle de bains des Pyroli. Pour une fois, elle était la première. Ca changeait. Aileen prit très rapidement sa douche, avant de la quitter sans dire bonjour à personne. Bonjour ? Parce que vous trouvez que c’est une bonne journée, vous ? Au moins, aucun autre Pokémon n’avait été volé dans son équipe. Sphax avait ordonné à Aurum de faire rentrer tout le monde, de planquer le sac et de fermer la porte. Il ne manquait que Vesta.

Son poing s’écrasa avec violence sur le punching-ball qui pendouillait mollement dans sa chambre. Plusieurs fois de suite. Jusqu'à ce que le pauvre objet inanimé se détache de son pied métallique pour retomber avec un poum étouffé sur le sol en linoléum. Cassé. Elle était bonne pour en racheter un ... Aucun de ses Pokémon ne fit le moindre commentaire quand elle déplia les doigts en grimaçant. Tous savaient que la préfète était en plein rejet, n’arrivant pas à accepter le fait que son Pokémon lui ait été volé, comme ça, le plus facilement du monde. Elle n’avait pas été la seule à perdre un ami. Orren avait perdu son Kraknoix, Kaeko son Pitrouille, tout le monde, ou presque, était victime de la Team Rouage. Fermant les yeux sur son accès de colère, elle prit un rapide petit déjeuner, donnant quelques morceaux de céréales à Ellie, qui s’approchait timidement, comme si elle avait peur de prendre des coups, elle aussi. Pauvre choupette … Se sentant un peu coupable, Aileen souleva doucement sa petite Mysdibule pour lui faire un câlin, et lui posa un bisou sur le crâne pour la rassurer. Elle la reposa quand la voix autoritaire de Jackie résonna dans les couloirs. Aileen sortit de sa chambre et lança un rapide coup d’œil dans le couloir pour être sûre que toutes les portes s’ouvraient. Non, pas toutes. Avec un grondement de colère, la préfète fila jusqu’à la porte close et donna un violent coup de poing dedans, la faisant s’ouvrir avec fracas. La porte heurta brutalement le mur et la Pyroli, encore couchée dans son lit, se releva en sursautant.

« DEBOUT NOM DE DIEU ! »
« NAN MAIS CA PAS PAS OU QUOI ?! »

Sans s’émouvoir de ses protestations, Aileen attrapa sa camarade au col et la jeta hors de son lit sans grande douceur. La blondinette se releva, les poings sur les hanches, se heurtant au regard glacial d’animosité de la brune aux yeux améthyste.

« Bouge. T’as une minute pour te préparer. »
« Une minute, mais t’es malade, tu sais combien de temps il faut pour – »
« T’as qu’à te lever plus tôt comme les autres au lieu de piailler comme une Mentali. Quarante secondes. Bouge. »
« Ooooh, désolée, préfète, mais à la différence de toi, je prends soin de moi, MOI ! »
« La différence entre toi et moi, c’est que moi j’ai la classe. J’ai pas besoin de trois heures pour boucler mes anglaises ou m’étaler de la graisse de Phogleur sur la gueule. Ta minute est écoulée. Tant pis pour toi. »

De nouveau, la préfète attrapa la blonde par le col de son pyjama, et elle la jeta hors de sa chambre, presque dans les pattes du Général Jackie qui venait voir pourquoi une de ses filles mettait autant de temps. Les baskets blanches de la Pyroli suivirent le même chemin, manquant de heurter la blonde en pleine tête, et Aileen sortit de la chambre, enjambant sa camarade sans la regarder pour rejoindre les autres Pyroli devant la porte. Quelques secondes plus tard, la Pyroli, encore en pyjama, rejoignit le reste du dortoir en lui lançant un regard haineux qu’elle traita par le mépris. Elle ne voulait pas lui montrer que ses paroles avaient fait mouche, parce qu’elle commençait à fatiguer de son petit jeu avec Loan. N’était-elle rien d’autre qu’un jouet pour lui, la regarderait-il différemment si elle se maquillait un peu ? Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. Mais leur jeu durait depuis trop longtemps, et l’impression de n’être qu’un divertissement pour lui pesait lourd sur le moral de la petite brunette. D’un pas tranquille, Sphax la rejoignit, s’asseyant à côté de sa jambe gauche, et chose pour le moins surprenante, Hilda s’assit de l’autre côté, à côté de sa jambe droite, levant négligemment une patte pour la lécher tranquillement. Alors que Jackie allait prendre la parole, l’attention du dortoir fut attirée par quelque chose qui bougeait. Une fille qui approchait, en fait. Aileen la reconnut très vite. Tignasse rose et regard vif, Dahlia Black, une Mentali Pokéathlète, chose assez rare pour être soulignée. Le sourcil de la brune se releva imperceptiblement. Mais qu’est-ce qu’elle foutait là, celle-là ?

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779

MessageSujet: Re: (défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.   Lun 24 Nov - 22:43

Dahlia tapa sur son réveil qui sonna horriblement, lui agressant les oreilles de si bonne heure. Elle se redressa légèrement dans son lit avant de regarder l'heure marquée sur l'écran digital de l'appareil. 4H du matin. Parfait elle avait amplement le temps de manger, de se laver et de préparer ses affaire de sport. Oui aujourd'hui était un jour spécial. Elle arrêterait de baver devant l'entraînement matinal des rouges en les observant au loin et y participerait. Tant pis elle irait voir Jackie avant qu'elle ne fasse le tour de ses troupes pour lui demander l'autorisation de participer. Elle espérait juste qu'elle n'essuierait pas un refus de la part de la référente du fait de son dortoir.
Elle se leva alors pour prendre les affaires qu'elle avait préparé la veille et se diriger à pas de loup dans la salle de bain des Pyrolis. Bien sûr aucune Mentali levée à cette heure-ci. La plupart de ces filles étaient de vrais feignasses, se levant à des heures pas possible ! Elle rentra donc discrètement dans les douches, se déshabilla et prit une bonne douche fraîche pour se réveiller complètement. Elle ne se lava pas les cheveux, ne les mouilla même pas, de toute façon après le sport elle devrait bien se laver à nouveau. Elle se sécha donc et retourna tout aussi discrètement dans sa chambre, fermant doucement la porte derrière elle.

Isis dormait toujours sur l'oreiller, s'étalant de toute sa longueur. La jeune Pokéathlète alla donc prendre les quelques mets qu'elle avait piqué hier à Melty Potts. Elle sorti un gateau et le grignota tout en mettant ses affaires de sport dans son sac. Chaussures au cas où elles iraient dans une zone où mieux valait pas rester pied nu, bouteille d'eau, baies pour Isis vu que le Kraknoix ne participait jamais au sport, trop lent. Elle mit encore quelques barres de céréales avant de fermer son sac et de le mettre sur son épaule, prête à partir. Il ne manquait plus qu'à réveiller Isis.
Elle alla donc doucement secouer la petite Evoli pour la réveiller. Celle-ci ouvrit une paupière et en voyant sa dresseuse réveillée s'enfouit sous l'oreiller pour échapper au réveil. Quelle petite peste ! Elle la sorti alors de sa cachette sous ses piaillements outrés et la prit dans ses bras. Mais la petite boule de poils n'apprécia pas tellement d'être forcée et se décida de se venger. Elle attrapa dans sa gueule l'élastique de Dahlia qui maintenait ses cheveux en une queue de cheval pratique et le chipa. Ses cheveux détachés et la petite créature allant se planquer sous l'étagère avec son butin, elle ne pouvait pas aller au dortoir Pyroli. Elle tenta alors de récupérer son bien sous l'armoire, mais impossible, Isis s'était vraiment mise au fond. Après diverses tentatives infructueuses elle pensa à une autre stratégie et s'assit sur son lit en disant de manière à ce que l'Evoli l'entende.

-Bon ben tant pis pas d'entraînement militaire ce matin alors. Après tout je comprends, seuls les meilleurs Pokémons et les plus athlétiques y vont.

Elle n'eut pas à attendre longtemps avant que la chromatique sorti de sa cachette pour lui ramener son élastique et s'asseoir à coté d'elle en attendant impatiemment d'y aller. Dahlia rigole et lui donna ses baies avant de se recoiffer. Elle avait eu énormément de chance quand même l'autre jour. Tant d'élèves s'étaient faits voler leur Pokémon, mais ils n'étaient pas passés dans sa chambre, surement pris de court par la réaction tout de même assez rapide du corps enseignant. Elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait si on lui avait volé sa précieuse starter. Même Kraknoix aurait tout de même été une perte tragique pour elle. Elle voulait l'échanger, pas se le faire voler. Savoir à qui elle elle confiait. Secouant la tête pour chasser ces pensées, elle se concentra sur l'entraînement à venir et... oh merde déjà en retard. Pestant contre l'Evoli, elle finit de se coiffer avant de sortir de sa chambre et de se ruer vers le dortoir rouge, Isis sur les talons.

Elle arriva dans le dortoir au moment où Jackie faisait le tour des troupes. Tout les regards se tournèrent vers elle quand elle déboula en courant dans le couloir. Elle vit même la préfette la regarder, l'air de se demander ce qu'elle faisait là. Le Général se retourna et la toisa de son regard dur.

-Qui es-tu et que fais-tu ici ?

-Je suis Dahlia Crystal Black, Mentali et Pokéathlète et je voulais me joindre à l'entraînement !

-Une Mentali à l'entraînement matinal des Pyrolis ?! brusque éclat de rire

-Je suis une Mentali, mais je suis pas du genre à me laisser pouponner, je veux de l'action et dans mon dortoir c'est toujours mou comme un Tadmorv amorphe !

-Bien rejoins les rangs rapidement et je veux pas entendre de plaintes ou de pleurnicheries. Si tu viens aujourd'hui et que tu suis, tu viendras tout les jours comme toutes les Pyrolis !

Après un "Oui Général !" enthousiaste, elle alla se mettre à coté de la préfette après avoir fait un sourire à la dresseuse et ses Pokémons. Isis se posta bien droite devant ses pieds, elles étaient toutes les deux prêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1982-dahlia-c-black-l-eclair-rose http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1995-t-card-dahlia-c-black#22546
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: (défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.   Jeu 27 Nov - 17:23

Une Mentali à l’entraînement matinal des Pyroli ? Cette fille a sérieusement un pet au casque. Elle pensait réellement suivre le rythme ? Aileen n’était pas particulièrement arrogante, mais elle n’avait aucun mal à dire en toute modestie qu’en tant que Pokéathlète Pyroli, sa condition physique était meilleure que celle des autres élèves. Cette Mentali, là, allait juste tester une fois, et retourner dans son dortoir en pleurant qu’elle s’était pété un ongle. Son regard passa assez rapidement sur les mains de la Mentali. Très propres, ongles courts et légèrement vernis. Tseuh. Finalement, le Général Jackie, qui devait être d’une excellente humeur, finit par accepter sa présence, en lui signalant qu’il y avait de très fortes chances pour qu’elle soit tirée à l’entraînement matinal tous les matins, à partir de dorénavant. Oh, Aileen se ferait une joie de foutre un bordel incroyable dans le dortoir Mentali, et réveiller tout le monde pour ramener cette insouciante aux cheveux roses devant sa référente. La jeune demoiselle accepta le deal et alla se placer à côté d’Aileen en lui envoyant un regard lumineux. Aileen ne répondit pas. Franchement, elle a l’air d’aller bien ? Une bande d’enfoirés en collant lui a volé Vesta, sa Ponyta, elle est d’une humeur massacrante, elle en a marre de son jeu débile avec Loan et de la déprime perpétuelle de son frère, et en plus de ça elle se retrouvait là, à faire le chaperon d’une princesse aux cheveux roses qui se prend pour une Pyroli, parce qu’il était clair que Jackie allait la lui refourguer dans les pattes.

« Je laisserai le soin à la préfète de juger de tes … Aptitudes. »

Et allez ! Aileen s’assombrit quelque peu, mais elle hocha la tête pour accuser réception du message. Génial. Elle qui pensait utiliser l’entraînement matinal pour faire ressortir ce trop-plein de colère, voilà qu’elle devait faire équipe avec une imbécile qui, parce qu’elle avait pris Pokéathlète, pensait pouvoir supporter l’entraînement militaire matinal du dortoir Pyroli. Silencieuse, elle emboîta le pas aux autres élèves, ne tenant pas compte des ragots des rouges, même si elle esquissa un très léger sourire en entendant une fille parler du moment où elle avait chopé l’autre blondinette au col pour la balancer dans le couloir parce qu’elle refusait de se lever. Deux ou trois regards se tournèrent vers elle, mais elle ne se retourna pas, préférant garder ses yeux bien devant elle, se concentrant pour ne pas craquer. Rester droite. Pleurer devant tout son dortoir était le meilleur moyen de perdre toute crédibilité. Ce qui avait été accepté au moment du vol ne le serait certainement pas après, surtout ici et maintenant. A côté d’elle, la Mentali suivait de près, son Evoli chromatique essayant d’engager la conversation avec Hilda, qui l’ignorait, trop concentrée sur sa dresseuse pour porter de l’attention au reste. Sphax et elle avaient compris que dans peu de temps, Aileen allait faire une connerie. Comme, par exemple, insulter son professeur référent. Dans trois, deux, un …

« Pour la séance d’aujourd’hui, rien de bien compliqué ! Formez des duos, et allez me récupérer un brassard de couleur caché au bout du parcours, quelque part dans la jungle ! Un brassard par équipe, tous les coups sont permis, et le dernier binôme qui termine fera cent pompes sous la houlette de Godzilla ! Des questions ? »
« Ouais, on ne pourrait pas faire un truc utile, plutôt que de perdre notre temps dans la jungle ? »

Les Pyroli tournèrent la tête vers leur préfète en ouvrant de gros yeux choqués, pendant que Jackie posait un regard tranchant sur la jeune Pokéathlète, qui le soutint en lui faisant l’extrême plaisir de ne pas broncher. Sphax tenta de lui attraper la manche pour l’empêcher de dire des bêtises, mais elle bougea légèrement le bras, et les crocs de son starter claquèrent dans le vide à quelques millimètres du tissu.

« Explicitez truc utile, matricule 0121. »
« Oh, je ne sais pas, par exemple, écumer cette école pour trouver comment la Team Rouage a pu s’y infiltrer sans qu’une alerte ne soit donnée ? »

Parmi les Pyroli, il y eut des hochements de tête, discrets chez certaines, appuyés chez celles qui, comme Djelly ou elle-même, avaient perdu un Pokémon et avaient la rage au ventre. Même la blonde en pyjama – heureusement pour elle, ça pouvait passer pour un survêtement – hochait la tête pour marquer son accord, et vu la conviction qu’elle y mettait, elle avait du perdre un Pokémon, elle aussi.

« C’est hors de question. »
« Pourquoi donc ? »
« Parce que c’est trop dangereux pour des élèves. L'administration s’en occupe. »
« Oh, oui, notre cher directeur s’absente comme par hasard avant les vols, et le vice-directeur a la brillante idée de fermer les portes de l’école après le vol, et pendant ce temps la Team Rouage est entrée et sortie comme dans un moulin en récupérant des Pokémon au passage. Ils comptent revenir ou pas ? Si c’est le cas, qu’ils envoient un mail, on laissera la porte du dortoir ouverte, on se les gèle dans la salle commune depuis qu’ils ont pété la fenêtre. »

Il y eut quelques éclats de rire nerveux, qui se turent vite quand la référente du dortoir promena son regard sur le petit groupe, s’arrêtant un instant sur Dahlia avant de se rappeler qu’elle avait laissé une non-Pyroli les accompagner. Quelle bonté d’esprit, quelle charité d’âme. L’adulte posa à nouveau son regard sur l’élève qui lui tenait tête, et ses sourcils se froncèrent.

« Ils vous ont volé un Pokémon. »
« Ouais. Ma Ponyta. »
« Raison pour laquelle vous surréagissez. Agir sur un coup de tête ne vous attirera que des ennuis, en plus de vous mettre en danger. Maintenant, reformez les rangs, choisissez votre binôme, et faites-moi cet exercice ! »
« Quoi, vous, le graaaaand Général Jackie, vous trouvez ça dangereux ? Vous êtes quoi, une militaire surmédaillée, ou une lavette ?! »

La référente, qui avait tourné la tête, riva de nouveau son regard sur la préfète. Mais cette fois-ci, c’était de la colère qui y luisait, et non pas une compassion cachée. Il y eut brusquement un grand vide autour d’elle. Les Pyroli, sentant venir la foudre, s’étaient toutes reculées d’un coup. Il ne restait plus que la Mentali. Soit elle n’avait aucun instinct de survie, soit elle avait du cran, mais pour le moment, Aileen penchait plutôt pour la première idée. Puis, avec un temps de retard, elle se rendit compte qu’elle venait de traiter son impitoyable référente de lavette. Hmmm. Impossible de s’excuser maintenant, elle passerait pour une froussarde, et lui dire qu’elle ne le pensait pas serait mentir. Bon ok, elle ne pensait pas du tout que sa référente était une lavette, mais elle était clairement persuadée que l’équipe enseignante de l’école n’allait pas bouger le petit doigt pour retrouver la Team Rouage. En bref, elle allait morfler pour ses convictions. Sympa, comme épitaphe à graver sur sa tombe, tiens.

Spoiler:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Jeu 18 Déc - 11:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779

MessageSujet: Re: (défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.   Mar 9 Déc - 22:57

Étrangement, Aileen ne répondit pas au sourire enjoué de Dahlia. Mais celle-ci n'en fit pas grand cas, trop excitée à l'idée de participer à un entraînement des Pyrolis ! Elle regarda avec enthousiasme les autres Pyrolis qui montraient deux réactions distinctes. Soit elles la dévisageaient comme si elle était absolument tarée, ou soit elle avait droit à des regards méprisants, sûrement dût à sa condition de Mentali. Bah qu'elles la regardent comme ça, on verra si après l'entraînement elles oseraient encore la toiser de cette manière !
Jackie la mit en plus sous la tutelle de la préfette, ce qui ne fut pas pour déplaire à la jeune Pokéathlète, contrairement à la Pyroli qui sembla prendre l'ordre d'une manière très peu enthousiaste. Avait-elle dit ou fait quelque chose de mal ? Surtout dans la précédente mission qu'elles avaient partagées ? Elle ne pensait pas, mais bon on ne sait jamais ! Quoi qu'il en soit, le programme de l'entraînement fut dévoilé. Course dans la jungle en duo pour récupérer un brassard et tout les coups sont permis pour faire chier les autres ! Bien reçu, elle avait justement un petit stock de mauvais tours à tester en situation réelle ! Par contre le dernier devrait faire 100 pompes sous le regard attentif du Lamantine du Général. Ok, de toute façon elle ne comptait pas finir dernier !

-Ouais, on ne pourrait pas faire un truc utile, plutôt que de perdre notre temps dans la jungle

Oulah, ce genre de trucs ça sent le grabuge... Et comme si elle avait vu dans l'avenir, la référente demanda à la préfette de s'expliquer et d'approfondir ses propos. Elle le fit immédiatement en proposant qu'ils cherchent comment les voleurs s'étaient infiltrés dans l'académie. Dahlia hocha la tête en signe d'approbation, comme plusieurs Pyrolis. Visiblement le dortoir avait été sévèrement touché aussi, et ce ne serait pas chez les Mentalis qu'une contre attaque serait pensée ! Autre avantage de venir dans ce dortoir pour s'entraîner ? Le jour où il y aura une vendetta, elle ne doute pas que les rouges seront en première ligne. Et comme ça elle pourra essayer de se faire une place dans le front, pour venger ses amis qui ont été volés.
Elle pensa à Issun qui s'était fait voler ses Pokémons, dont son adorable Blizzi et qui était parti de l'académie. C'était horrible de voler les Pokémons d'enfants ! Elle comptait bien venger son ami qui lui manquait aujourd'hui beaucoup. Elle aimait tant le taquiner et maintenant il avait quitté l'académie à cause de ces salopards ! Elle aura leur peau pour venger les élèves qui, comme Issun, se sont fait voler un ou plusieurs de leurs compagnons !

S'en suivi un échange de paroles entre Jackie et Aileen, fini par une répartie très crue de la jeune fille.Enfin non, elle l'avait carrément insulté, la traitant de lavette. Le Général qui quelques secondes avant semblait compatissante avec la jeune fille qui s'était fait voler sa Ponyta, se tourna avec un regard empli d'une profonde colère. A ce regard, toutes les Pyrolis s'éloignèrent d'un pas au minimum de leur préfette. Oui toutes les Pyrolis, mais pas Dahlia, après tout elle est Mentali. Non c'est surtout qu'elle était assez d'accord avec Aileen. Et puis elles avaient été en duo, donc si elle plongeait, la jeune fille aux cheveux roses plongeait avec. Même si elle avait un peu peur, elle savait que de toute façon tout le dortoir plongerait, méthode militaire, donc autant rester à faire front et pas paraître pour une lâche. La référente resta silencieuse à les regarder avant de prendre la parole. Et au lieu des cris auxquels Dahlia s'attendait, ce qu'elle dit lui parût étrangement plus violent.

-Bon, grâce à votre préfette, vous venez de gagner une épreuve supplémentaire dans l’entraînement de ce matin, une course contre moi. Vous pouvez la remercier ! Et pour celles qui échouent, ce sera 100 pompes avant la course dans la jungle.

Dahlia fut entraînée dans la cohue générale, perdant au passage sa partenaire du jour. Bah elle la retrouverait bien dehors. Elles se retrouvèrent toutes à l'extérieur. Jackie leur expliqua qu'il faudrait courir du dortoir jusqu'à la jungle et qu'elle ne voulait pas entendre pleurnicher. Bon eh bien elles se mirent toutes à courir, certaines en se mettant directement à courir à pleine vitesse, tandis que d'autre conservaient leurs forces. Dahlia fit partie du deuxième groupe, mais elle fut tout de même impressionnée par la cadence du Général qui allait à une vitesse étonnante et ne semblât pas faiblir, même vers la fin. Bien sûr peu importe la stratégie, elles perdirent toutes contre la référente rouge. Elle durent donc rapidement se mettre en position et entamer la série de 100 pompes en suivant le rythme donné par le Génral. Dahlia se mit en position et commença à descendre et remonter à la force de ses bras. Arrivant à la fin, ses muscles la brûlait, lui donnant l'impression de pouvoir se rompre à tout moment.
Et la fin arriva enfin plusieurs Pyrolis, sûrement en première année, se laissèrent tomber au sol hors d'haleine. Dahlia resta un peu agenouillée, le temps de détendre ses muscles endoloris. La Mentali se leva ensuite et rejoint Aileen qu'elle retrouva finalement, debout à l'écart du groupe. Puis Jackie donna impitoyablement le signal de départ de la course dans la jungle, ne leur laissant aucun répit. La jeune fille s'élança au cotés de la préfette dans ce parcours, talonnée par Isis.

-Pouah, elle plaisante pas le Général, même si je suis assez d'accord avec toi !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1982-dahlia-c-black-l-eclair-rose http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1995-t-card-dahlia-c-black#22546
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: (défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.   Jeu 18 Déc - 11:22

« Grâce à votre préfète, vous venez de gagner une épreuve supplémentaire dans l’entraînement de ce matin. Une course contre moi ! Vous pouvez la remercier ! Et pour celles qui échouent, ce sera cent pompes avant la course dans la jungle ! »

Aileen leva vaguement les yeux au ciel tandis que les Pyroli suivaient leur référente en maugréant. Il n’y en eut aucune pour avoir la mauvaise idée de la bousculer, là où tout le monde pourrait la voir. Oh, non, elles attendraient tranquillement d’être dans la jungle, là où tous les coups étaient permis, pour se venger de leur préfète impulsive et renvoyer la Mentali dans son dortoir, accessoirement. Au départ de la course, elle se retrouva coincée entre une blonde et une rousse qui n’étaient ni Hope ni Ruby. Si être avec Hope ne la dérangeait pas, il valait mieux, pour le moment, que Ruby se tienne loin d’elle, surtout après avoir plaqué son frère d’une manière aussi sale en le laissant poireauter pendant trois bons mois. Beaucoup plus prudent. Top départ. Comme il fallait s’y attendre, la référente du dortoir prit la tête de la course sans réelle difficulté, talonnée par les premières années qui donnaient tout ce qu’elles avaient pour prouver qu’elles valaient autant, sinon mieux, que les anciennes. Elles se firent cependant dépasser par ces dernières qui avaient bien compris qu’elles ne couperaient pas à la course contre Jackie, mais qui économisaient leurs forces au maximum pour la suite de la matinée. Sans grande surprise, Jackie finit la course la première, suivie des deuxièmes années, et des premières années, bonnes dernières et très essoufflées. Tournant légèrement la tête, la brune eut la surprise de voir la Mentali évoluer parmi le groupe de tête, ne semblant pas du tout mise à mal par la course. Hm.

« Vous vous croyez où là, en vacances sur l’île Cobaba ? On enchaîne avec les cent pompes ! Et ce sera deux cent pour les traînardes ! »

Il n’y eut personne pour protester, et bientôt, toutes les Pyroli se retrouvèrent en position. Aileen, en tournant la tête, se rendit compte qu’elle était au milieu des nouvelles, et que nombre d’entre elles lui jetaient des regards furtifs, non pas pour la trouer des yeux, mais pour regarder comment elle faisait pour rester bien droite. Alors, reprenant un peu ses fonctions de préfète, elle ralentit imperceptiblement pour leur montrer, leur expliquant à voix basse entre deux remontées, assez discrètement pour que Jackie ne s’en aperçoive pas et ne leur en colle pas cent de plus dans la tête pour leur apprendre à tailler une petite bavette au milieu de l’entraînement militaire du matin. Or, monter et descendre à la force des bras en gardant le dos bien droit était quelque chose de relativement crevant, surtout que ça ne faisait pas si longtemps que ça qu’elle était sortie de l’infirmerie. Elle avait beau faire la bravache et lever les sourcils quand on lui demandait si elle avait encore mal, la douleur était bien présente et se faisait bien sentir. Mais elle n’abandonnerait pas. Quatre-vingt pompes. Plus que vingt. Pour se donner un peu de courage, elle leva les yeux pour regarder les Pokémon faire des tours de terrain avec Godzilla. Sphax suivait tranquillement la cadence, Hilda le talonnait par fierté, et l’Evoli chromatique de la Mentali semblait mettre toute son énergie dans la course pour ne pas se faire distancer. Cent. Les premières années se laissèrent tomber au sol, Aileen se retourna pour s’asseoir et étirer ses bras en les croisant.

« Vous ! Vous essayez d’évoluer en Ramoloss, ma parole ? Relevez-vous, et plus vite que ça ! Vous, réajustez-moi cette tenue immédiatement ! Et vous, vous appelez ça vous tenir droite ? On dirait un tas de loques ! La nuit sert à dormir, pas à vous balader dans les autres dortoirs ! Allez, on enchaîne, ET QUE CA SAUTE ! »

Garde à vous général, et toutes les filles s’enfoncèrent dans la jungle. Aileen fut rapidement rejointe par Sphax, toujours aussi imperturbable, Hilda, motivée à bloc par sa course, Isis, l’Evoli chromatique qui bondissait sur ses petites pattes pour les dégourdir, puis par Dahlia, qui semblait ne pas avoir trop souffert de la course et des cent pompes. Mouais. Peut-être qu’elle en a un peu dans le bide, finalement. De manière assez surprenante, la Mentali réussit à lui arracher un sourire en se plaignant de leur référente, tout en lui disant qu’elle était assez d’accord. Vu l’excellente humeur de la miss, elle ne s’était fait voler personne, elle. Quelle chance. Aileen ne savait pas quel dortoir avait été le plus durement touché – demander au Zarbdromadaire pourrait être une bonne idée, qu’ils fassent quelque chose d’utile, pour une fois, au lieu de diffuser des rumeurs merdiques sur les gens, tiens – mais elle savait que chez les Pyroli, ça avait frappé fort. En plus d’elle, de Chiho et de Djelly, il y avait eu une infinité d’autres filles, certaines qu’elle ne connaissait pas. Pour les Mentali, elle n’avait eu vent que de Kaeko. Estelle avait été épargnée, Faith aussi visiblement, de même que la jeune suicidaire excentrique qui l’accompagnait actuellement.

« Ouais. Enfin bon. Faut pas trop en demander aux directeurs à mon avis, vu la manière dont ils nous méprisent ouvertement, ils doivent plus penser au pognon et à la réputation de l’école qu’à la sécurité des élèves. Cette école est un vrai moulin. Les élèves se baladent de nuit dans l’école pour aller dans un autre dortoir sans rencontrer de difficultés, et maintenant c’est la Team Rouage qui vient y faire ses courses. Ca va finir par leur exploser à la figure. »

Aileen, si elle avait très hypocritement couru pour entrer dans la jungle en même temps que les autres, marchait maintenant d’un pas tranquille en papotant avec la Mentali. Pourquoi se presser ? De toute manière, elle savait qu’elle arriverait avant la moitié des élèves Pyroli, qui avaient dû se liguer pour lui faire regretter son éclat de colère. Alors elle restait aux aguets, Sphax restant à côté d’elle, Hilda évoluant tranquillement dans les arbres, attentive aux moindres bruits. Puis, la jungle était vaste, courir à l’aveugle pour trouver les brassards à rapporter ne servirait à rien, sinon à se fatiguer plus encore. Tendant une patte, Sphax lui bloqua les jambes pour l’empêcher d’avancer, les yeux rivés sur une toute petite corde tendue proche de la terre. Aileen tendit alors le bras pour bloquer Dahlia, et s’accroupit pour regarder la corde. Hilda, descendant à son niveau, miaula discrètement qu’il y avait un filet en liane grossier au-dessus d’elles, et que si elle coupait la corde, elle se retrouverait aspergée de terre, de boue, et d’autres trucs bien cool dans ce genre-là. Réfléchissons. Des groupes de deux. Trois ou quatre groupes étaient rentrées avant elles dans la jungle. Il suffisait qu’au moins deux groupes s’allient, et à quatre, il était facile de rassembler des lianes traînant au sol pour faire un vieux piège avec quelques nœuds coulants grossiers. Suivant la corde du regard, elle s’aperçut qu’elle était accrochée à deux arbres, et que couper la corde ferait effectivement chuter le piège sur elles. C’était grossier, basique, sommaire, mais cependant bien pensé. Personne ne pense à regarder si près du sol, en général, sauf un Absol qui sait que sa dresseuse s’est attirée des ennuis.

« Ah. Je savais bien qu’elles se vengeraient. A mon avis, ce n’est pas un piège de Jackie ça, et on va y avoir droit tout le long du parcours. Les Pyroli vont essayer de me faire payer cette course et ces cent pompes de plus. Passer par les arbres serait certainement beaucoup plus prudent que de rester au sol et devenir des cibles faciles. Qu’en dis-tu ? »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779

MessageSujet: Re: (défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.   Ven 13 Mar - 11:21

- Ouais. Enfin bon. Faut pas trop en demander aux directeurs à mon avis, vu la manière dont ils nous méprisent ouvertement, ils doivent plus penser au pognon et à la réputation de l’école qu’à la sécurité des élèves. Cette école est un vrai moulin. Les élèves se baladent de nuit dans l’école pour aller dans un autre dortoir sans rencontrer de difficultés, et maintenant c’est la Team Rouage qui vient y faire ses courses. Ca va finir par leur exploser à la figure.

Sur ce coup là, la préfette n'avait pas tord ! IL est vrai que la sécurité n'était vraiment pas de mise dans l'académie. Les élèves pouvaient se balader où bon leur semblait et à toute heure, sans craindre de se faire attraper et punir. Enfin, mieux valait ne pas rencontrer certains professeurs comme le Général Jackie si on voulait faire une sortie nocturne. Et puis la rafle de la Team Rouage montrait bien que l'académie était loin d'être en sécurité. Peut fallait-il penser à engager des surveillants qui feraient des rondes la nuit pour empêcher un nouveau vol organisé. Mais avant que l'administration n'en arrive à cette solution, ils avaient le temps de se faire voler tout leurs Pokémons non ?
En tout cas Dahlia n'aurait pas été contre d'aller débusquer ces brigands pour récupérer les Pokémons qui avaient été volés. Ils avaient été pris par surprise, sinon bon nombre de dresseurs se seraient défendus. En y repensant, elle se demanda si cela aurait servi à quelque chose. Après tout bien d'autres dignitaires de la ville avait été sous la protection d'élèves, et pourtant à chaque fois ces voleurs avaient réussi en éradiquant impitoyablement toute résistance. Dahlia cessa de penser  un sujet si déprimant. SI on partait de ce point de vue, alors il n'y avait aucun espoir. Et elle préférait penser qu'ils avaient une chance de combattre et de résister si ils pensaient revenir !

La jeune fille marchait aux cotés de la brunes. Elle ne semblait pas vouloir se presser alors autant suivre son rythme, elle savait sûrement bien mieux comment se comporter dans un tel entraînement. Et la Mentali avait le mauvais pressentiment que les autres Pyrolis ne laisseraient pas leur préfette s'en sortir si facilement. Elle regarda Isis qui marchait tranquillement en humant l'air alentours, avait-elle flairé quelque chose ?
D'un seul coup, le bras tendu d'Aileen arrêta net Dahlia dans son avancée. Elle regarda avec elle au sol, avant de voir une corde tendue au niveau du sol et qui semblait déclencher un piège. Quand elle suivit le regard de sa camarade, elle put en effet voir un filet de liane suspendu au-dessus d'elles. C'était simpliste, mais fourbe ! Si Aileen n'avait pas été là, elle aurait sûrement marché sur cette corde et se serait retrouvé piégée. Aucun doute que ce piège était avant tout destiné à la jeune brune à ses côtés, mais Dahlia supposa que celles qui avaient élaboré ce piège n'auraient pas été contre de piéger une intrus à leur entraînement. Elle avait bien vu les regards réprobateurs des autres filles quand elle était venue pour demander l'autorisation de s'entraîner. Après tout une Mentali parmi les Pyrolis voilà un comble non ?

- Ah. Je savais bien qu’elles se vengeraient. A mon avis, ce n’est pas un piège de Jackie ça, et on va y avoir droit tout le long du parcours. Les Pyroli vont essayer de me faire payer cette course et ces cent pompes de plus. Passer par les arbres serait certainement beaucoup plus prudent que de rester au sol et devenir des cibles faciles. Qu’en dis-tu ?

-Ok va pour les hauteurs !

Aussitôt Dahlia sauta sur l'arbre le plus proche en s'accrochant à une branche basse et épaisse. Elle se hissa sans problèmes à la force des bras et commença son ascension pour arriver à deux mètres du sol sur une grosse branche. Aileen la rejoignit rapidement sur l'arbre voisin et la petite Evoli n'eut non plus de mal à suivre sa dresseuse. AVant qu'elles ne se remettent en route Dahlia demanda à sa starter d'activer le piège en lançant Météores sur la corde au sol.

-Autant leur faire croire que leur piège à fonctionner. Si elles veulent jouer à ce jeu là ok , ça leur fera perdre du temps et bien fait !

Dahlia eut un grand sourire enfantin, mais pas pour autant innocent. Elle comptait bien jouer le même jeu que celles qui voulaient faire payer à la préfette sa colère précédente. Elles étaient en équipe, donc elles devaient se soutenir non ? Elle se mit en marche, marchant sur les grosses branches pour aller d'arbre en arbre ou en sautant avec aisance et attrapant parfois une branche un peu plus haute et s'y hissant avec souplesse. Elles étaient sur le terrain de jeu préféré de la jeune fille. Elle avait passé son enfance dans les arbres de la forêt de Jade.
Au bout d'un bon quart d'heure Dahlia crut discerner un tissu de couleur dans un buisson en contrebas. Elle averti Aileen d'un simple sifflement court et lui désigna du doigt le tissu. Déjà un brassard ? Ce serait étonnant qu'un brassard soit déjà accessible. Dahlia se rapprocha du buisson, tout en restant en hauteur, pour voir de quoi il en retournait. Non ce n'était pas un brassard, mais un foulard de couleur. Elle revint vers sa camarade en lui expliquant ce qu'elle avait vu.

-C'est pas un brassard, mais un foulard. Eh ben elles l'ont mauvaise ! Pourtant la plupart ça leur ferait pas de mal de faire plus de sport quand on voit comme elles tiennent une petite course !

Son léger éclat de rire démontra bien ce qu'elle pensait de ces jeunes filles qui voulaient absolument se venger. En plus en cherchant la vengeance, elles en oubliaient la raison de leur présence dans cette jungle et risquaient de finir dernière. Bah tant pis pour elle ! D'un seul coup un groupe de Pyroli passa juste en dessous d'elles au pas de course. Dahlia se tut et se mit un peu plus en arrière, cachée dans les feuillages avec sa starter sur l'épaule. Les Pyrolis eurent une exclamation heureuse en voyant le bout de tissu jaune et allèrent le prendre. Mais quand elles le tirèrent hors du buisson, un claquement retenti. Un déluge de boue suivi bientôt le bruit sec et enseveli les deux jeunes filles qui crièrent. Les voilà pleines de boue, heureusement que Dahlia avait d'abord vérifié, car elle n'avait pas vu ce piège. Les jeunes filles poussèrent de virulentes exclamations, devenant encore plus indignées quand elles remarquèrent que le bout de tissu n'était qu'un foulard et non un brassard. Elles partirent alors au pas de course en tentant de s'épousseter. Une fois hors de vue, Dahlia chuchota à la préfette.

-Eh bien, un piège un peu bas quand même. Dommage pour elles de s'être fait avoir, mais mieux vaut elles que nous non ? On continue ?

Alliant le geste à la parole elle se remit tranquillement en route. Se déplaçant furtivement et souplement dans les arbres.

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1982-dahlia-c-black-l-eclair-rose http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1995-t-card-dahlia-c-black#22546
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.   

Revenir en haut Aller en bas
(défi intrigue) Cuisine à la sauce Jackie.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-