Partagez | .
[ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.
Invité

Invité

MessageSujet: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Lun 24 Nov - 22:25

bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.
rp en commun
26.10.2014. De simples affiches, balancées en dessous de la chambre d'une petite vingtaine d'étudiants de l'académie. Si j'en avait sélectionné aussi peu, c'était pour plusieurs raisons. Il y avait d'abord le fait qu'imprimer autant d'exemplaire que d'internes relève de l'impossible ; après cela, il y avait des personnes que je ne souhaitais pas voir à la séance dans le collège. Et pour finir, il aurait été impossible de faire tenir plus d'une vingtaine de personnes dans le bureau du psychologue de l'école. De toute façons, si la première séance fonctionne, je trouverais toujours le moyen d'en organiser d'autres. En attendant, je termine de déposer les flyers sous les portes et je regagne le chemin de mon dortoir tranquillement en compagnie de Tyran qui m'a aidé à les distribuer. Je prie silencieusement pour ne pas croiser le Général étant donné que je sors de chez les Pyrolis, les plus courageuses de tous les dortoirs féminins si j'en crois les rumeurs et je mordille doucement mes lèvres en caressant du bout des doigts la seule des vingt et une affiches que j'ai gardé dans les mains.

NOX HAWKINS a écrit:

« Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison ; le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. »

J'invite par la présente chacun des étudiants ayant reçu l'affiche à se rendre dans précisément une semaine, soit la journée du Premier Novembre, lendemain d'Halloween et digne fête de la Toussaint, à se rendre dans le bureau du Docteur Ghost pour une thérapie collective sur le coup des neuf heures du matin. Il sera question principalement de faire oublier les affres du passé à certain d'entre nous, mais il est possible que la visite chez le psychologue réserve à la plupart de nombreux amusements. Parce qu'il paraît que vous qui lisez ces lignes êtes soit amateur de sensations fortes, soit jeune personne sensible qui rendront le jeu plus amusant, soit un sadique qui se réjouit des souffrance des autres, je vous ai choisis pour honorer de votre présence la première séance de thérapie collective. Alors venez, si toutefois vous l'osez, en sachant que vous repartirez probablement le cœur secoué par la séance… Mais n'est ce pas ainsi que l'on s'amuse ? Comparez donc votre visite à un manège à sensations fortes – très fortes – pour vous donner du courage.

01.11.2014. Le jour est arrivé. Je traîne devant le bureau de Ghost, qui espère probablement autant que moi que de nombreuses victimes auront mordu à l'hameçon de son sadisme et viendront téter le vers de son instabilité psychologique. Je me fiche de savoir si les élèves ont mal dormi, ou se sont creusés suffisamment la tête à résoudre le Cluedo que l'académie nous avait proposé, mais j'espère tout simplement que certains d'entre eux auront été assez courageux pour sortir de leurs lits. Voyons... Je ne me fais pas de soucis pour les deux ou trois Pyrolis que j'ai invitées qui ont forcément été levées à l'aube, je compte également sur la présence d'au moins un Noctali à moins que mon dortoir ne me déçoive. Les Phyllalis, ils se seront peut être levés pour aller à la bibliothèque, alors j'en trouverais au moins deux qui auront le courage d'affronter Ghost plutôt que Pervenche. Oui … Je compte sur la capacité à se lever tôt et à se préparer de manière à être en avance de plusieurs étudiants parmi ceux que j'ai sélectionné au départ et je pense que la séance va en être d'autant plus amusante que je ne sais pas encore lesquels auront répondu à mon appel. A notre appel, d'ailleurs, si je compte Ghost et Voodo bien que l'idée vienne de moi à la base. Des bruits de pas interrompent subitement mes pensées, me faisant tendre l'oreille dans le sens d'où ils proviennent. Pas un instant je ne doute que ce soit dans la direction du bureau du psychologue que la personne se rends.

Enfin.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Mar 25 Nov - 11:08


    Prospectus a écrit:
       « Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison ; le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. »

    J'invite par la présente chacun des étudiants ayant reçu l'affiche à se rendre dans précisément une semaine, soit la journée du Premier Novembre, lendemain d'Halloween et digne fête de la Toussaint, à se rendre dans le bureau du Docteur Ghost pour une thérapie collective sur le coup des neuf heures du matin. Il sera question principalement de faire oublier les affres du passé à certain d'entre nous, mais il est possible que la visite chez le psychologue réserve à la plupart de nombreux amusements. Parce qu'il paraît que vous qui lisez ces lignes êtes soit amateur de sensations fortes, soit jeune personne sensible qui rendront le jeu plus amusant, soit un sadique qui se réjouit des souffrance des autres, je vous ai choisis pour honorer de votre présence la première séance de thérapie collective. Alors venez, si toutefois vous l'osez, en sachant que vous repartirez probablement le cœur secoué par la séance… Mais n'est ce pas ainsi que l'on s'amuse ? Comparez donc votre visite à un manège à sensations fortes – très fortes – pour vous donner du courage.

    Un sourire avait barré mon visage endormi le jour où j'avais lu ce papier. J'étais carrément en manque de sensations fortes et rencontrer Ghost allait changer cela. Le psychologue fou de la Pokemon Community avait une renommée terrible sur l'île. On ressortait toujours différent d'une discussion avec lui. Alors une thérapie de groupe ! L'expérience serait plus qu'intéressante. Je m'étais donc préparé pendant un moment à le rencontrer. Que dire ? Comment agir ? allais-je jouer un rôle pour voir s'il perce le mensonge ? Carrément ! J'allais devenir quelqu'un d'autre mentalement le jour de la rencontre pour m'amuser un peu. J'imaginais plusieurs rôles pendant la semaine. Mais aucune idée ne me venait réellement. Ou plutôt, aucune ne me satisfaisait.

    Le jour J, j'abandonnais l'idée, déçu par mon manque d'inspiration. Je me rendais donc avec Kiley, ma petite chamallot, au lieu de rendez vous. Une fois sur place, je ne vis que l'instigateur de tout ça: Nox C. Hawkins. Je ne le connaissais pas vraiment et je n'avais découvert son nom que dans le message d'invitation. Je m'avançais tranquillement lorsque Kiley commença à ralentir. Alors que je me tournais vers elle, je réalisai qu'elle avait peur. Je n'ai pas compris sur le coup mais en fait, elle sentait à cette distance la force de Voodo, la branette du psychologue. Elle refusait même d'avancer. Elle semble me supplier de ne pas y aller. Je sors donc sa pokéball pour la faire entrer dedans. Au moins, elle sera tranquille. Je suis à porté de Nox lorsque je dis :

  • Tu es bien matinal, Nox Hawkins. Je pensais arriver en premier. Belle journée n'est-ce-pas ?

    La carte de la sympathie. Je n'ai que celle la à jouer puisque c'est dans ma nature. Un sourire franc aux lèvres, je tends ma main vers lui. La journée promet d'être très intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Ven 28 Nov - 14:32

Observant par la fenêtre, je ne vis pas immédiatement le papier qui voleta à l'intérieur de ma chambre, apparu après le passage étrange et soudain d'un autre membre du dortoir qui passait par là. J'observai l'horizon, me demandant quoi faire pour le lendemain. N'ayant rien trouvé d'intéressant jusqu'à présent, j'avais pris congé du vasistas et m'était rendu sur mon lit, attrapant la feuille qu'on m'avait déposé et qui ne passait pas inaperçu. La lisant avec intérêt, je compris bien vite de quoi il en retournait : une thérapie. Ou plutôt, une thérapie à la docteur Ghost. Cela me semblait une expérience très intéressante à vivre, d'autant que j'avais toujours rêvé d'aller visiter au moins une fois dans ma vie le fameux cabinet de cet homme, allez savoir pourquoi. De plus, c'était pour la semaine à venir, ce qui me laissait largement le temps de me préparer pour y aller, bien que dix bonnes minutes me suffirent pour le faire. Pour cette fois, je n'allais emmener que Ningale avec moi. Il pourrait m'être utile qui sait ? J'y croyais fermement en tout cas. Y repensant une dernière fois avant de me coucher, je me dis que ça risquait d'être mon expérience la plus mémorable de toute ma vie.

Il n'était encore que sept heures, et j'étais déjà debout, comme à mon habitude. J'étais dehors, sur les terrains, à effectuer mon entraînement quotidien tout en observant joyeusement les pauvres Pyrolis faire le leur. Pour cette journée comme pour les trois précédentes, j'avais donné la priorité à Midas, qui se devait de se préparer physiquement avant d'y aller, tout comme moi. Et quoi que ce n'eut que peu d'importance, il me sembla qu'il n'avait jamais été aussi motivé que depuis sa naissance à s'entraîner. C'était d'une joie intense, mais cependant inutile pour une quelconque autre personne. Donc, après l'entraînement, j'avais rejoint le cabinet de Ghost pour y retrouver les autres élèves conviés à la « thérapie ». Ils n'étaient pour le moment que deux, mais c'était largement suffisant pour venir parler un peu.

« Bien le bonjour, je suis Lucas. Comment allez-vous ? leur dis-je. »


Et cela dans le plus sincère des sourires amicales.

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1698

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Dim 30 Nov - 20:43

Je…suis…vidé. J’aurais dû insister quand Lucki s’est mis en tête de prolonger son entrainement d’une ou deux heures, ça aurait évité à mes courbatures d’avoir des courbatures…Deux tours complets de la Pokémon Community en courant, suivi d’une petite séance d’escalade sur le terrain des Pyrolis, je veux bien. Mais plus JAMAIS de parcours du combattant après ça ! Le tout combiné aux cinq ou six Forte-Paume qu’il m’a collé lorsque je rechignais, vous comprendrez pourquoi je n’aspire qu’à me laisser tomber sur mon lit, à présent.  Alors que je pénètre dans ma chambre, et m’effondre sur le matelas dont je rêve depuis des heures,  la patte poilue de mon Riolu vient me tapoter l’épaule. Même si je refuse dans un premier temps d’en tenir compte, ce dernier, avec un soupir exaspéré, use une fois de plus de son argument préféré (Kyaaaaaaah ! ), et, complétement paralysé, les yeux grands ouverts, je ne peux que contempler ce qu’il me tend avec insistance. Si j’en juge par ses gestes de plus en plus excités, il a trouvé ça sur le pas de la porte. ..
A première vue, il s’agit d’une invitation pour une séance de…thérapie ? Et avec le docteur Ghost en plus ! Même si je n’ai jamais visité le bureau de ce type (Il a un Branette comme partenaire, vous vous attendiez à quoi ?), les rumeurs qui courent au sein du dortoir Phyllali le présentent comme quelqu’un de ‘’légérement instable’’…Bon d’accord, la première fois qu’on me l’a décrit c’était comme ‘’un psychopathe sadique, qui adooooooore tripatouiller le cerveau de ses patients’’.  Tandis que les derniers effets de la Forte-paume commencent à se dissiper, je m’assois sur le lit, la feuille entre les mains. Alors récapitulons : Une invitation surgit du néant pour une séance de thérapie avec un fou qui ferait passer Hannibal Lecter pour un Teddiursa…L’occasion est beaucoup trop belle pour que je la laisse passer, enfin !
********************
Pas d’entrainement à 4h du matin pour être en forme pendant la séance, la perspective de me faire de nouveaux amis, et une plongée dans l’inconnu la plus totale...On peut dire que  la journée commence bien.  Lucki m’accompagnera durant la séance, peut-être qu’avec un (beaucoup) de chance, Ghost parviendra à modifier son esprit, et qu’il arrêtera de me frapper (Ne me regardez pas comme ça, j’ai le droit de rêver). L’invitation dans mon sac, et mon Riolu sur les talons, je me glisse hors du dortoir Phyllali, tandis que le reste de ses occupants se prépare à une dure journée d’étude, et que les autres…Non, je ne veux pas savoir.
Mon trajet jusqu'au cabinet de Ghost étant à peu près aussi passionnant qu'un cours de Roseverte sur les populations Pré-Pokémonides de Frimapic (En bref: C'est chiant), autant entrer directement dans le vif du sujet: Alors que nous approchons de notre destination, je repère la silhouette familière d'Ethan, et de sa coupe de Sablaireau, aux cotés de deux autres garçons qui me sont inconnus...Mission n°1 pour l'équipe Ranger Cael: Premier contact avec ceux qui ont été assez fous pour accepter l'invitation.
Je salue rapidement Ethan, avant de me tourner vers les deux autres élèves, tandis que Lucki semble chercher Kiley du regard (Bizarre, elle est toujours fourrée dans les pattes d'Ethan).

''Yop amigos, Cael Joy et Lucki, prêt à partir. J'aimerais juste savoir lequel d'entre vous a eu une idée pareille. Et surtout...Quand est-ce qu'on commence?''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Lun 1 Déc - 1:56

❝ Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.❞

| RP Commun |



Une semaine avant.

Le vingt six Octobre, j’avais trouvé un prospectus proposant une séance chez Ghost, le psychologue de la Pokémon Community. Il conviait des élèves en manque de sensations fortes à venir faire une séance une semaine plus tard, soit le jour d’après Halloween. Je réfléchissais en me mordillant la lèvre, sur mon lit, si j’allais y faire un tour ou non. Se libérer des affres du passé. J’aimais bien ce passage, ça me donnait vraiment envie d’y aller. On pourrait même en sortir secoué et ça, ça m’excitait ! Rien ne m’avait encore amusé ici. Mis à part les futures sorties, je n’avais pas fait grand-chose. Et surtout, je n’avais pas rencontré grand monde. Peut-être l’occasion pour moi de voir un peu de population, et puis je n’étais pas toute saine dans ma tête ! J’aimais tout ce qui touche à la folie, ma place était bien chez un psychologue donc. Cette soirée me donnait de plus en plus envie, et en lançant un regard à Mantys, ma décision fût radicale : Je serai prête le Premier Novembre pour neuf heures du matin ! En attendant, j’avais du chemin à faire car une semaine ne se passait pas en claquant des doigts. Il fallait que je continue à suivre les cours normalement sans trop y penser car ce prospectus allait plus me perturber qu’autre chose…

Le jour J.

Réveil programmé, debout à huit heures pour avoir le temps de grignoter un petit bout avant d’aller au bureau du Docteur Ghost afin de me faire triturer le cerveau. Bien sûr, cela n’était qu’une expression car j’espérais bien qu’il n’était pas du genre psychologue savant fou qui avait envie d’ouvrir le crâne de ses patients… Moi, morbide ? Jamais ! Je m’habillais légèrement, comme à mon habitude, saluait mon insecte et je partais pour aller prendre mon petit déjeuner léger. Oui, léger. Sensations fortes et nourritures ne font pas bon ménage, tout le monde le sait. Après avoir englouti un croissant au beurre et un verre de jus d’orange, je retournais à ma chambre pour me coiffer, une pointe de maquillage histoire de paraître bien et j’emmenais Mantys avec moi. Je la regardais et rigolant. J’espérais bien qu’elle s’amuse aussi, car les sensations fortes devaient être quelque chose qu’elle aime bien, vu son caractère fort. A cette heure-ci, très peu de personnes trainaient dans les couloirs. Certains devaient encore être au chaud sous leur couette tandis que d’autres étaient en cours. Moi, je me dirigeais vers le bureau de Ghost. En poussant la porte, je vis déjà plusieurs personnes assises…

Bonjour, c’est bien ici la séance du psychologue ? Je suis Amy Alistair, et voici Mantys ! J’ai hâte de débuter la séance, j’espère bien m’amuser !

Les regards s’étaient tournés vers moi et je pris place, attendant alors que d’autres arrivent ou que la séance débute tranquillement.

Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Mer 3 Déc - 0:44

Appuyée contre un mur, errant dans les couloirs je me demandais encore si je devrais aller au rendez-vous si gentiment proposé par un inconnu. Ouais, c'était sur une petite affiche. Trop chaleureux, quoi. Enfin bon, appuyée contre ce fameux mur, un matin à huit heures et demi. Qu'est-ce que j'y perdais à y aller, au final ? Une matinée de c-... Ah non, on est le samedi. Baaaah, de toute manière ça aurait plus été un gain qu'une perte. Je me baladai un peu devant le tableau des missions. Rien d'intéressant. Ou peut-être que rien ne m'intéressa. De toute façon, j'avais juste pas envie de courir jenesaisoù avec mon état. Pas que j'étais faible et tout ça, mais juste que mon bras me faisait terriblement chier. J'avais l'impression d'être un manchot amputé unijambiste. Non, je n'exagère pas, ne me contredites pas. J'ai servi à quoi à la soirée d'Halloween au final ? À rien. Nada. Je me serais pris un malin plaisirs à parcourir les conduits d'aération, mais déjà que je suis petite et que c'est galère pour grimper dans des endroits vraiment haut, de base, alors avec un bras en moins, vous imaginez ?! Je le ferai une fois débarrassée de cette fichue attelle. Qu'est-ce que j'y ferai ? Baaah... Ouais, je repeindrai les tuyaux, ça ne me semble pas être une mauvaise idée. Des tags plutôt, au fait. Enfin, on verra bien.

À vrai dire, le M'sieur Ghost ne m'inspirait pas vraiment confiance. Jusqu'à présent, il m'a juste parût chelou et étrange. Genre, plus que le reste des profs bizarres, quoi. Mais il fallait l'avouer, le mec qui avait rédigé le texte du prospectus savait donner envie. D'un côté, je savais que je n'étais pas au top de ma bonne humeur, et que j'avais des risques à prendre, en y allant. Mais de l'autre, le fait d'observer les autres me paraissait tellement passionnant et épique aussi. Ça en promettait, de toute manière. J'espérais juste que les rôles ne seront pas inversés une fois que j'y serai. Mais quelque chose me disait que ce sera peut-être sûrement le cas. Je ne l'espérais pas.
Gum' avait grimacé en entendant l'idée. Allez savoir pourquoi, il n'avait pas semblé plus intéressé que ça. Il en avait été de même avec Malw qui avait juste refusé radicalement. Ouais, les deux spectres, quoi... Le reste n'avait pas semblé éprouvé une réticence particulière.

J'avais emprunté à nouveau un autre couloir. Où me trouvais-je ? Et à quel étage ? Je penchai la tête vers une fenêtre. Mmm, au second. Mes pas s'enchaînaient alors que mon coeur se balançait. L'hésitation était bien présente. Ma main droite, jouait avec le clavier de mon iPok qui était toujours resté dans la poche de mon sweat. Baskets aux pieds, sac sur le dos, mes cheveux étaient encore un peu humides aux pointes à cause de mon séchage qui, cette fois-ci, avait été un peu trop rapide. Sans cesser d'avancer, je tournoyai quelques fois, faisant s'entrechoquer le bordel qui se trouvait dans mon sac. Un porte défila. Une seconde. Une troisième. Mais la combientième serait-ce si j'y ajoutais toutes celles devant lesquelles j'étais passée depuis que j'avais pénétré dans le bâtiment ? Je continuai à avancer. Et soudain, une porte claqua. Je sursautai. C'était justement celle à ma droite qui s'était ouverte soudainement. Et avant que je ne puisse faire quoique ce soit, une force étrange me tira à l'intérieur de la pièce. Je me retrouvai d'une seconde à l'autre, avec le sourire psychopathe du psy de l'académie devant moi. Je grimaçai malgré moi. Ok, j'y avais donc été forcé. Très sympa... Quelle heure était-il à part ça ?

« Neuf heures piles, mademoiselle Spettell. »

Résonna la voix – un peu trop – claire et – un peu trop – articulée de l'hôte. Trop de gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Mer 3 Déc - 21:02

En rentrant dans le dortoir ce jour-là, Eddy était complètement démoralisé. Il voulait partir, il n’arriverait jamais à approcher les pokémons. En classe, la seule vue d’un Mewtoo dans ses livres de théories le faisait trembler. Le jeune homme n’était pas fait pour être en contact avec ces bestioles dangereuses et il n’avait donc rien à faire dans ce lieu. Meddy le suivait toujours sur ses talons et bien qu’il eut appris à ne pas fuir devant lui, il n’était toujours pas parvenu à le toucher. Il savait que c’était idiot, il savait que le Medhyena le respectait comme maître et qu’il ne le mordrait pour rien au monde... Mais sa peur était plus physique que psychologique : il était incapable d’écouter sa raison.

Au-dessus de son lit, il trouva un petit prospectus l’invitant à une rencontre avec le psychologue de l’école pour vaincre les problèmes du passé. Dans son état déplorable, Eddy vit ce bout de papier comme un sauveur. Et si plutôt que de partir chez lui et quitter l’académie, il soignait son problème de phobies grâce à l’aide d’un professionnel? Il décrocha le prospectus et le lut une dizaine de fois. Il vit des compagnons de dortoir rire en voyant l’invitation et la jeter immédiatement à la poubelle. Qu’y avait-il de drôle? Si le Docteur Ghost était engagé à l’académie, c’était sans doute qu’il était compétent, non? Il était sûrement qualifié pour comprendre le passé d’Eddy et soigner ses blessures.


* * *

C’est ainsi que le 1er novembre, le jeune Eddy se leva après une nuit remplie de cauchemars. Extrêmement anxieux, il s’était rappelé un détail la veille au soir : il n’allait pas être seul avec le psychologue et allait être obligé de rencontrer plein de nouveaux élèves et donc, plein de nouveaux pokémons inconnus. Aussitôt qu’il mit le pied sur le sol, Medhyena accourut vers lui et Eddy dut se retenir pour ne pas retourner se cacher sous ses couvertures.

Il prit son petit déjeuner rapidement avant de consulter sa carte de l’école afin de trouver le bureau du psychologue. Il consulta son iPok et attendit sagement qu’il soit 8 h 55 pour se rendre au rendez-vous. Une boule était coincée dans le fond de son estomac et il ferma les yeux quelques minutes pour tenter de reprendre son calme. Ce fut un jappement de Meddy qui le ramena à la réalité. Il regarda l’heure : 8 h 58! Zut! Il allait être en retard!

L’adolescent ramassa ses choses et courut aussitôt vers le bureau du psychologue, Meddy sur ses talons. Ce dernier adorait quand Eddy courait : c’était probablement son jeu préféré. Il courait, gambadait en aboyant et en grognant. Eddy s’arrêta brusquement quand il aperçut un petit groupe d’élèves regroupés devant la porte. Il devint immédiatement rouge : il allait devoir affronter ces élèves inconnus. Meddy, protecteur, se posta devant Eddy et montra ses crocs. Ce n’était sans doute pas la façon la plus efficace de se faire des amis. Eddy lui chuchota :


- Chut! Meddy! Arrête!

Puis, il tenta de faire un sourire qui rassemblait plutôt à une grimace crispée par la nervosité. Il s’avança d’un pas, puis s’arrêta, sentant que ses jambes allaient flancher sous lui tellement il tremblait. Il demanda alors, en bégayant :

— C’est... C’est ici l.. la th.. th.. thérapie?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Mer 3 Déc - 22:53


       Comme chaque matins, je me lève des draps douillets de mon lit. Mon lit bien chaud et si accueillant… Mais Goupy vas grogner, si je ne me lève pas. Le visage éteint par la fatigue, je m'avance vers ma fenêtre et ouvre lentement les volets. La lumière, dès le matin... Pfiouuuu, j'aime pas trop ça. Goupy est déjà en pleine forme, à sautiller dans la chambre : pourquoi est-elle si excitée ? A vrais dire… Je n'en ai aucune idée. Tout en réfléchissant, je bloque les volets et garde la fenêtre ouverte, pour aérer la chambre. Je me retourne pour faire mon lit, mais en voyant mon starter, je ne bouge plus. Elle tient une lettre dans sa gueule. Alors, je me presse de faire mon lit et je prends la lettre. Je l'ouvre avec délicatesse et je la lis, Goupy me regardant, la tête penchée.

Lettre a écrit:

   « Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison ; le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. » J'invite par la présente chacun des étudiants ayant reçu l'affiche à se rendre dans précisément une semaine, soit la journée du Premier Novembre, lendemain d'Halloween et digne fête de la Toussaint, à se rendre dans le bureau du Docteur Ghost pour une thérapie collective sur le coup des neuf heures du matin. Il sera question principalement de faire oublier les affres du passé à certain d'entre nous, mais il est possible que la visite chez le psychologue réserve à la plupart de nombreux amusements. Parce qu'il paraît que vous qui lisez ces lignes êtes soit amateur de sensations fortes, soit jeune personne sensible qui rendront le jeu plus amusant, soit un sadique qui se réjouit des souffrance des autres, je vous ai choisis pour honorer de votre présence la première séance de thérapie collective. Alors venez, si toutefois vous l'osez, en sachant que vous repartirez probablement le cœur secoué par la séance… Mais n'est ce pas ainsi que l'on s'amuse ? Comparez donc votre visite à un manège à sensations fortes – très fortes – pour vous donner du courage.
       Alors... Voici où je vais aller. Je replis la lettre que je pose soigneusement sur ma table de chevet, et je vais devant mon placard pour m'habiller. Alors je me tourne vers Goupy, tout en portant une petite robe suivie de long collants, et pour couronner le tout, j'ai resserré mes petits rubans émeraudes qui tiennent mes deux mèches roses. Je prends mes clefs, la pokeball de Goupy -même si je sais qu'elle est inutile- et mon IPok. Je peux toujours rencontrer de nouveaux pokémons !
    J'ouvre la porte, Goupy grimpant de mes pieds pour venir sur mon épaule. Je lui souris, et je referme ma chambre à clefs. Je m'avance désormais vers la zone centrale, ou je me rends à la thérapie.


********************

       Je suis dans le bâtiment centrale, et je m'avance lentement vers le cabinet de Ghost. Je serre un peu plus Goupy contre moi, et je me répète sans arrêt la même chose : “La vraie peur est de voir sa famille en danger…". C'est très banal, je sais, mais j'arrive à me calmer devant la porte du cabinet. Réunissant mon courage à deux mains, j'ouvre la porte pour voir que beaucoup de monde est là, finalement. Je les regardent tous un par un, reconnaissant Ethan et Kiley. Un garçon au cheveux roses - Au départ, j'ai crus que c'était une fille... -, deux jeunes garçons aux cheveux noires, deux blondes, et un garçon aux cheveux blancs. Goupy lève la tête pour observer les autres volontaires. Pour le moment, elle n'a vue aucun pokémon… Ah bah si : Un medhyéna. Mon starter lâche un grondement. Je pousse un petit soupire et je referme la porte, tout en parlant d'une voix calme.


B-Bonjour, je viens pour la.... thérapie ! Je suis Amethyst… Amethyst Red Fox, des Givralis… Et elle, c'est Goupy… !
Feunnec !! Feunnec !!

       “Je vais massacrer les pokémons qui se trouvent ici ! " Je pousse un léger soupire et je m'assieds sur une chaise, gardant Goupy près de moi pour ne pas qu'elle fasse de folie. Car, je pense que cette thérapie sera amusante. Je n'ai pas peur ; je n'ai plus peur.
Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Dim 8 Fév - 2:36

Spoiler:
 

Finalement, la séance débuta. Durant le discours du psy un peu taré, et pas que sur les bords, il l'était carrément. Je l'écoutais que d'une seule oreille, mais l'observais néanmoins avec un sourire aux lèvres. Il était quand même amusant, dans son genre. Puis soudain, d'un coup, nous nous retrouvâmes plongés dans l'obscurité. Combien étions-nous pour cette thérapie ? De quoi Ghost avait parlé, d'ailleurs ? Ça ne devait pas être si important, sûrement.
Deux, quatre, six... Huit. Nous étions huit. Pourtant, une à une, des silhouettes semblaient disparaître. Pour n'en rester plus que la moitié. Ou bien un peu moins de la moitié ? Je n'en savais rien. Ça me paraissait futile comme préoccupation, sur le coup. Puis une sensation de vide m'envahit. Je chutais. Je tombais. Était-ce seulement vraiment le cas ?

J'eus bien rapidement ma réponse. Le ciel s'éclaircit soudainement, l'orage était passé. Un bel arc-en-ciel  en réglisse se dressait quelques collines plus loin. Je rebondissais sur une surface douce et moelleuse. Hmm ? Mon regard se dirigea vers le bas. Et soudain je me rendis compte que j'avais atteris sur... Des marshmallows ?! Mes mains s'étaient enduit de sucre en poudre blanchâtre. Où étais-je ? Que faisais-je ici ? Était-on toujours Lansat ? Où est passée l'académie ? M-mais... Je jetai un regard autour de moi, perdue. Je réalisai après seulement que je tenais quelque chose dans ma main droite. C'était comme une énorme massue, mais... En forme de dango. Quelque chose se nichait dans mes cheveux également. Je sortis de mes manche mon iPok pour me regarder dans la glace, déjà trop perturbée par le changement de paysage brutal. Une Dedenne nichait dans mes cheveux, bien qu'adorable. D'ailleurs, j'avais des carottes plantées... Dans la tête ? J'essayai de les enlever, mais n'y parvenait pas. Enfin si. Des carottes ne cessait de s'empiler au sol, faisant fondre les marshmallows, mais sur ma tête, il ne cessait d'en pousser. On aurait dit un cauchemar. Finalement, j'abandonnai. Ah ! Mais aussi, tant que j'y pense, mon iPok ne me semblait pas aussi familier qu'avant. Pourtant, il avait bien sa forme hexagonale avec un clavier qui se matérialise tout seul. Mmmh ? Est-ce étrange ? Bref, je l'avais rangé dans mes manches. J'avais de longues manches à l'extrémité décorées avec des lièvres blancs. Mon large pull, en noir et blanc, me retombait sur mes épaules. J'avais aux pieds, des bottes à pompon confortables. Enfin, confortable... Disons qu'avec le Dedenne qui nichait dans celle de gauche, ça ne l'était pas vraiment. Après des minutes de bataillons, je finis par réussir à le déloger, mais il partit rejoindre sa comparse... Dans mes cheveux. Vous voulez voir ma bonne humeur ? Ah, bah tiens ! Elle n'est plus !

D'ailleurs, l'air de rien, ma massue était quand même assez lourde.
Me baladant pour découvrir les alentours, je rebondissais sur le sol pour le moins spécial. On aurait dit que j'étais sur la lune. D'ailleurs, y avait-il une lune ici ? Dans le ciel bleu, au plus au sommet, se dressait un soleil. Un beau soleil en feutrine coloré, scintillant de joie. Et la lune ? Où était-elle ? Je la cherchai mais ne la trouvai pas. Alors je décidai de partir à sa recherche. Les manches au vent, j'avançais dans ce désert en marshmallows à grands saut. Il y avait-il des gens aux alentours ? Ouhoooou ? Des geens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1698

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Dim 8 Fév - 20:29

Spoiler:
 

''Et ne vous inquiétez pas, j'ai déjà fait ça des dizaines de fois, il n'y a, a priori, aucun risque !''

''A priori''? Comment ça ''à priori'' ? Tandis que la voix grinçante et carrément flippante de Ghost (Ce type serait bon pour l'asile rien qu'avec une voix pareil...) égrène les secondes, je sens que mon corps se fait de plus en plus lourd. Garder les yeux ouverts devient un acte au-delà du possible, et je sens plus que je ne vois les autres élèves, qui semblent subir le même sort. À la lumière vacillante des bougies qui éclairent le bureau de Ghost, leurs silhouettes semblent de plus en plus flous, jusqu'à ce que finalement, je me retrouve seul au monde. Pourtant, aucune peur, aucune angoisse, juste une ultime pensée consciente me frappe brièvement avant de s'estomper, mais avec une telle force que rien d'autre ne semble avoir d'importance : J'ai faim !

Le retour à la lumière n'en ai que plus douloureux, lorsque mes yeux baignés par l'obscurité s'ouvre brusquement sur...Attendez, je rêve ?!
Au-dessus de ma tête, le ciel est d'un bleu éclatant, à mille lieux de l'atmosphère sinistre qui emplissait le bureau de l'autre malade. Mais bien plus que ce brusque changement d'ambianc,e c'est ce que je discerne au loin qui me révèle tout à fait. Ce sont des..MERINGUES GEANTES !
Aussi hautes que des montagnes, elle se dressent, couvertes de sucres, et luisant au soleil resplendissant qui a fait son apparition. Mais lorsque je pose mes deux mains à terre pour me relever et courir dans la direction de cette vision de rêve, le simple contact de ma paume avec un tapis poudreux me fige sur place. C'est mou, ça sent le sucre, ça rebondit même plutôt bien (Attention, connexion des neurones dans trois, deux, un ...)...MARSHMALLOWS !
Je viens d'apparaître dans un champ, non, une plaine entière de marshmallows ! Ghost, je retire toutes les vacheries passées que j'ai pu dire à votre sujet, et même celles à venir !

Ce n'est qu'après avoir dévoré deux marshmallows (de ma taille environ), que je reprends un semblant d'esprits : Bon...Je ne suis plus à Lansat, ça c'est clair, encore moins à l'académie. Ghost a dit qu'il nous enverrait quelque part ''au sein même de nos subconscients les plus profonds'', mais je ne comprends toujours pas un traitre mot de ce que ça veut dire. Pour le moment, tout ce que je vois, c'est que j'ai atterri dans un endroit qui ne doit pas être très loin de la définition du paradis.
Sauf qu'on dirait qu'il n'y a pas que les lieux qui ont changés !

''Qu'est-ce que c'est que ces friiiiiingues ?!''


En m'essuyant les mains sur ce que je pensais être ma veste, je me rends compte que l'intégralité de ma tenue s'est transformé en une espèce d'armure, d'un vert d'eau luisant. Envolé le survêtements et la veste associée bleu et blanche : à la place, je porte une paire de cuissardes avec deux énormes rubis enchâssés au niveau des genoux, ainsi qu'un drôle de bassin métallique qui masque mon bas ventre et se déploie en six pointes comme une étoile. La même pierre rougeoyante se retrouve sur mon torse, et sur les deux espèces d'épaulières qui me couvre les omoplates, et deux gantelets blancs crème viennent compléter l'ensemble. En me contorsionnant, je découvre également que des bandes de tissus d'un rose vif (POURQUOI DU ROSE, ENCORE !) dépasse de l'arrière de l'armure qui me recouvre. Enfin, tandis que je porte machinalement la main à mon front, en espérant que quelque chose vienne m'aider à comprendre ce qu'il s'est passé, mes doigts entre en contact avec un espèce de diadème qui rappelle un peu la forme d'un masque aux yeux rouges.
Ok...Du calme...Résumons: d'un coté un monde de sucreries, de l'autre une armure dont le design en remontrerait à n'importe quelle Hoenn Ranger un soir de cuite. Et pour couronner le tout, personne a l'horizon...Quoi que...
En plissant les yeux, je discerne plusieurs dizaines de mètres en avant une silhouette qui progresse par bonds prodigieux sur les marshmallows. D'abord mal assuré (Essayez de sauter avec une armure pareille, vous comprendrez mieux.), je parviens à prendre suffisament d'élan pour partir en direction de l'être inconnu. Après tout, quitte à être perdu dans un monde où les caramels poussent sur les arbres, autant que ce soit en équipe.
Pourtant, alors que j'arrive presque à sa hauteur, un saut plus appuyé que les autres me propulse directement au-dessus de ce qui s'avère être une jeune fille, qui brandit d'énormes dangos (Miam !). Alors que j'entame ma redescente (à ce rythme-là je vais finir sur la Lune...Si y'en avais une.), un mouvement parcourt les marshmallows de la plaine, et une forme sombre et immense jaillit du sol, directement devant l'inconnue.
Le temps d'un salto, et je plonge à ses cotés pour me retrouver face à un...Onyx. Enfin, on dirait un Onyx , mais dont le corps serait composé d'un ensemble de Ferrero Rochers.
Jamais je ne serais battu par quelque chose qui se mange, alors yahaaaaa !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Mar 24 Fév - 1:48

Je cherche la lune. Je suis à la conquête de la lune. Je suis à la recherche de la lune disparue. Lune, où es-tu ?
Suis-je sur la lune ? Mais la lune n'est-elle pas faite de fromage ? ... Merci Monsieur le professeur de sciences de nous avoir parlé aussi précisément de l'astronomie et ses joyeusetés. Non, mais je peux toujours continuer à croire que la lune est faite de fromage, non ? C'est plus joyeux, ça fait rêver. Briser un rêve, c'est briser une part de l'enfance, de l'innocence. D'un côté, je pourrais presque envier les imbéciles heureux. Nathaniel en serait-il un ? Imbécile, certes heureux, sûrement, mais je préfère quand même ne pas me choper des hallucinations à cause du venin des Qwilfishes.
Toujours perdu dans mes pensées, je me déplaçais de sauts qui auraient parus normalement haut et long. Normalement ? Que signifiait normalement ? Je hochai la tête, perturbée par cette question.

Soudain, devant moi, une longue créature jaillit du sol de marshmallow. Je battis des bras pour tenter de raccourcir mon saut et éviter de me cogner contre cette créature qui me semblait peu amicale. Mon pied se posa à une dizaine de centimètres de cette dernière. Levant la tête pour le juger, je découvris un Onix chocolaté. Je clignai des yeux et repris de l'élan pour sauter en arrière. Machinalement, mes deux mains saisirent la manche du dango géant. Toujours en l'air, en plein milieu de mon saut, je fis un geste circulaire avec ma massue tricolore. De celle-ci sortit alors un nuage de poussière immaculée qui se déposait sur tout ce qu'elle touchait.
Pliant les jambes, j'amortis l'atterrissage et sautillait encore deux ou trois fois pour me poser. Ceci fait, je secouai mes manches qui avaient reçu un peu de poussière immaculée. De la poussière immaculée... On aurait dit de la neige. Ou, non ! Du sucre en poudre ! D'ailleurs, n'était-ce pas ça ? Je dirigeai mon regard sur le Onix chocolaté. Celui-ci semblait encore plus furieux que tout à l'heure. Sa couverture dorée avait commencé à fondre, laissant apparaître des bouts de sa chair chocolat. À côté de la créature, je remarquai un jeune homme aussi. Ou jeune femme un peu masculine ? En tout cas, il s'agissait d'un individu sûrement inconnu, portant une armure. Un semblant de cape volait dans son dos. Il voulait lui-aussi attaquer le reptile. Mais pour quelle raison ? Bah, tant mieux s'il l'occupe.

Je fis un saut pour me cacher derrière un bloc de marshmallow. J'avais besoin de comprendre comment fonctionnait mon bâton. Je l'examinai attentivement pendant plusieurs secondes. Puis, prudemment, je tapotai sur la boule jaune, celle du milieu. Aussitôt, je commençai à émettre une vive lueur jaune. Euh, comment ça, moi ?! Par contre, la discrétion, c'était plus trop ça, du coup. Je voulus sauter pour prendre un peu de hauteur et voir comment ça se passait derrière. Cependant, à peine eus-je pris mon élan que... Je m'envolai. La puissance de mon saut s'était décuplé, et j'avais éjecté à plus d'une vingtaine de mètre du sol. Heureusement que je n'avais pas vraiment le vertige. Enfin, pas vraiment... C'est flippant quand même. Je vais crever si je tombe de là. J-je... JE VAIS CREVEEER. Derrière moi, j'avais laissé une traînée de lumière jaune. Je la regardai alors que j'étais toujours élevée en l'air. Puis peu de temps après, deux secondes tout au plus, elle commença à s'estomper. Et je tombai.

« KYYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !! »

Certes, c'est des marshmallow en bas, mais... Je ne vais pas me transformer en crêpe quand même ? Ma massue, me tirait vers le bas aussi. Était-elle lourde ? Pourtant elle ne m'en donnait pas l'impression. À mes cheveux s'accrochaient les Dedennes que j'hébergeais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1698

MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   Sam 25 Juil - 6:10

*BUNK*

Whaaaaa, comment j'ai fais ça ? Je pensais que l'armure verte et rose que je portais n'était là que pour la déco mais non...À l'instant où l'Onyx de chocolat brun plonge droit sur moi avec un mugissement, les deux rubans (Sérieux, il n'y avait pas plus efféminé comme arme? j'ai l'impression d'être un Nymphali !) qui ornent mon dos se mettent en mouvement et viennent stopper la créature gigantesque de plein fouet. Attend, il se passe quoi si je bouge le bras...comme ça?
Un simple mouvement du poignet et la bande de tissu va cingler le museau de l'Onyx, qui laisse échapper un second cri d'outre-tombe avant de piquer, corne en avant vers moi. Sauf qu'au lieu du petit pas en arrière complétement réflexe et inutile que je tente d'effectuer, c'est un véritable bond de plusieurs mètres qui me permet de me mettre hors d'atteinte. Le Pokémon Roch...Ferrero plonge alors au travers de la couche de Marshmallows, avant d'émerger bruyamment, en faisant s'élever une véritable tempête de sucre blanc.
Et devant les pauvres confiseries massacrés, une seule chose à faire...

''Espèce...de...MOOOOOOONSTRE !''

Vengeance pour les guimauves ! Je sais pas si mes ''armes'' (sérieusement, même une épée ou un Riolu ç'aurait été trop demandé?) sont alimentées par ma colère mais si c'est le cas, je pourrais soulever une montagne ! Et c'est exactement ce que je vais tenter de faire ! Mes poignets se retournant, et avec un claquement sec, les deux fouets se détendent pour aller s'entorrtiller autour du museau de l'Onyx...Je te tiens, ça y est, tu vas payeeeeeeeeeer !
Et c'était donc une TRES MAUVAISE IDEE pour changer ! D'un simple mouvement de tête, le Pokémon de chocolat vient de m'envoyer voltiger dans les airs. Pendant on envol des plus gracieux, l'armure scintillant au soleil....Tiens d'ailleurs, il est bizarre le soleil, j'aurais juré que y'en avait qu'un avant de me réveiller. Et pourtant, là je suis sûr de voir un deuxième point lumineux qui...grossit de plus en plus ! Et qui laisse une trainée jaune derrière lui !

*HOPE SKYFALL IMPACT G2*

Soufflé par le nuage de sucre de l'impact, je me retrouve propulsé en roulé-boulé, jusqu'à percuter un rocher-marshamallow (Fort moelleux...Juste une petite bouchée, alors). Lorsque la brume sucrée se dissipe enfin, je me retrouve face à la silhouette de l'Onyx, complétement KO, tandis que la jeune fille bizarre vacille et ondule sur son dos. C'est marrant, on dirait qu'elle a des carottes dans les cheveux...
Je devrais peut-être lui filer un coup de main pour descendre de là, mais....Mais l'un des Ferrero Rocher qui composaient l'Onyx s'est détaché, et il doit faire à peu près ma taille ! Et en plus, sa coquille s'est brisée pour révéler du chocolat fondant...La fille ou le choco...j'ai choisi !
C'est donc la bouche à moitié pleine de miettes et de cacao (C'est trop boooooooon) que je me retourne enfin quand elle met pied à terre.

''Ch'lut. M'ch'est C'el.Une idch d' chom'nt*miom* on 's ta''riv' ichi?'' (*Salut, Moi c'ets Cael. Une idée de comment on est arrivé ici?*)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.   

Revenir en haut Aller en bas
[ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-