[Intrigue #3] Du bruit chez les Givralis ?
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: [Intrigue #3] Du bruit chez les Givralis ?    Mer 26 Nov - 8:09

    Comme d'habitude, alors qu'il est près de vingt-trois heure, je suis dehors, attendant tranquillement que le temps passe et observant les étoiles. Je devrais aller me coucher, je le sais. Mais la nuit m'attire à elle, je me sens obligé de rester là avec Kiley assise contre moi. Comme d'habitude, je me suis posé derrière le quartier général du commérage ... Derrière le dortoir des Givralis. Nos rivales. Je ne les espionne pas mais pour une raison que j'ignore, il y a rarement des rondes derrière leur dortoir et du coup, je peux me poser tranquillement. Un paquet de biscuit en main, je grignote. Comme toujours. Alors que je me redresse, j'entends un cri des plus féminins s'échapper du dortoir. Le genre de cri que pousse une demoiselle en détresse et qu'un preux chevalier tel que moi ne peut se permettre d'éviter. D'un mouvement vif, j'envoie sa pokéball sur Kiley :

  • Retourne dans ta pokéball, ma belle.

    Je m'élance alors vers le dortoir. A l'entrée je vois une jeune fille pleurer. Lorsque je lui demande si cela va elle me dit qu'on lui a prit son pokémons. Que c'était une ombre fugace et qu'elle a même cru qu'il s'agissait de Darkraï. Plusieurs cris retentirent à travers le dortoir. Personne ne s'étonnait de voir un garçon dans un dortoir féminin. Tant mieux. La tension commençait à monter. Les filles sortaient de leurs chambres en pleurant et je ne savais pas trop quoi faire. Une jeune s'était même jeté sur moi et je n'avais plus pu bouger avant dix bonnes minutes, le temps que je la rassure. J'étais content de pouvoir être utile mais j'avais peur pour Kiley. Heureusement, sa pokéball était fermement accrochée à un fermoir se trouvant dans ma poche. De quoi être rassuré. Alors que j'arpentais le dortoir féminin sans aucun autre but que celui d'aider, une main se posa sur mon épaule et se resserra.

    Je me suis alors retourné, effrayé qu'il s'agisse de Darkraï mais ce n'était personne d'autre que Roseverte. J'étais heureux de tomber sur lui. Il pourrait m'aider, me dire quoi faire pour que je sois efficace. J'allais sourire lorsque son regard devint noir :

  • Que fais tu la Bark ? Le couvre feu tu connais ? D'habitude je ne dis rien sur tes sorties nocturne mais là ... Semer le trouble dans un dortoir.
  • Mais ...
  • Y'a pas de "Mais ...". Je t'ai posé une question ...

    J'allais exploser. Il n'arrêter pas de me harceler et j'allais péter un câble. Espérons juste que Kiley ne mette pas son grain de sel. Je voulais me faire petit, qu'il m'oublie, juste ça. Et puis il mentionna le mot renvoie. Il suggéra que je serais séparé de Kiley. C'était sûrement sur le coup de la colère mais bon. Je n'en pouvais plus. Je suis sûr que toutes les givralis étant dans le dortoir ont entendu ce que je lui ai répondu :

  • Fermez la. Bordel ! Toutes ses filles se sont fait voler un ou peut-être plusieurs pokémons. Elles ne savent pas quoi faire, qui aller voir. Alors oui, je n'aurais jamais du briser le couvre feu mais, moi, au moins, je cherche à les aider. NON, vous n'êtes qu'un pauvre con ! Incapable d'écouter vos élèves un minimum. Vous êtes pas censés être le référent Phyllali ? N'êtes vous pas censés nous accordez le crédit qui nous ait dû et que certains professeurs ne nous donne pas. Et vous, qu'est ce que vous foutez là ? Encore à draguer Janis ? Arrêtez la poussière de fossile et vous aurez peut-être une chance. VIEUX CON !

    Le silence se fit alors. JE venais d'insulter mon référent. Ca y est, j'allais être viré. Purement, simplement et durement. J'avais du mal à reprendre mon souffle. Toute l'académie saurait que j'ai insulté un professeur. Exit les études de folie. Roseverte émit un sifflement pour disperser l'attention et me faire lever les yeux. Il me fit un clin d'oeil et commença à m'engueuler. Cela ne parraissait pas naturel. Il finit sa phrase par :

  • ... et puisque c'est comme ça, tu va t'occuper de ses filles pendant que je rentre chez moi.

    Enfoiré ! Il décharge son travail sur ses élèves. Même cette partie de son boulot. Le temps que je réalise pleinement, il avait disparu tel un ninja. Toutes les filles me regardaient :

  • Ok euh ... Que les plus vieilles s'occupent des plus jeunes ! Faites un registre des pokémons volés avecle nom des dresseurs à coté mais aussi leurs signe distinctifs s'ils en ont. Euh ... Et voilà ... Votre préfete va me tuer. Je fais son job là ... Je vais voir où en sont celles qui ne sont pas sorties de leur chambre.

    Je toquais aux différentes portes encore closes. La plupart des filles n'étant pas sorties avaient encore tous leurs pokémons et, une fois mises au courant de la situation, allait aider les plus désemparées. En parallèle, j'ouvrais un nième porte de laquelle sorti ... Une tarte finissant dans mon visage ?

  • Mais ... C'est quoi ce dortoir de fou ?

    Après une seconde, je regardais le nom sur la porte : Kathleen Arktycia. Cela ne me disait rien. Mais je comptais bien savoir pourquoi je m'étais pris une tarte !

Tarja Jensen
Tarja Jensen
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
Scientifique Novice
Sujet: Re: [Intrigue #3] Du bruit chez les Givralis ?    Jeu 27 Nov - 17:18
❝ Du bruit chez les Givralis ? ❞

| Ethan Bark |



~Une semaine avant les événements~

Ptiravi m’avait réveillée en tapant sur la fenêtre avec son petit caillou. Encore une journée de fou qui s’annonçait ! Il ne se passe jamais un matin sans que je puisse roupiller tranquille avant le début des cours. Mes Pokémons étaient réellement terrible, il n’y en avait pas un pour rattraper un autre. C’était certainement pour ça que je les aimais tant. Toujours prêts à mettre le boxon et l’ambiance quand il ne le faut surtout pas. Je regardais Zvitany avec des gros yeux pour l’effrayer mais rien n’y faisait, elle continuait son tintamarre jusqu’à ce que ses pattes ne touchent plus la bordure de fenêtre. Mymi avait réagi en la portant par la pensée pour l’écarter des carreaux qui finiraient par céder sous les micros chocs de la roche. Même si je doutais qu’elle craque sous la force minuscule de la boulette rose. Sacrée commencement pour une journée. Direction la salle de bain pour me préparer afin d’aller suivre les cours. Cependant, en regardant sur mon iPok, je vis que nous étions mercredi, et je n’avais pas cours de l’après-midi ! Parfait. Une matinée calme avec deux petites heures sur la reproduction des Pokémons et je serai libre. J’allais me préparer tranquillement quand Ptiravi recommençait son foutoir. Je m’approchais d’elle en la portant vers moi et tentait de comprendre ce comportement plus qu’étrange.

Qu’est ce qu’il y a p’tite boulette ? Tu veux sortir ? Mais tu sais que c’est dangereux d’aller dehors toute seule. On ira tous ensemble cet après-midi, en attendant, joue donc avec Mymi.

Je laissais mes Pokémons s’occuper puisqu’il fallait que je me prépare rapidement. Les cours commenceraient dans une vingtaine de minutes, malheureusement, je n’avais pas vraiment le temps pour une séance de préparation intensive. J’enfilais mon capuchon, coiffait rapidement mes cheveux ondulés, sautait dans mes bottes et pris une veste car le froid était assez présent dehors. Je saluais mes petites crevures avant de passer la porte et de les enfermer à l’intérieur. Akty me suivait tout de même puisque je ne pouvais pas le laisser. Nous étions comme cul et chemise, toujours fourrés ensemble ! Le cours se passait sans accro, et même très rapidement. En même temps, il fût assez passionnant à suivre. Du coup, le temps passe beaucoup plus vite lorsqu’une chose nous occupe complètement. Et comme prévu, en rentrant, j’attrapais mes Pokémons pour sortir dehors. Une grande promenade du côté des boutiques n’allait pas nous faire de mal. Premièrement, nous nous installions à l’intérieur d’un petit restaurant afin de casser la croûte. Mon ventre gargouillait pas mal. Je commandais non seulement pour moi, mais aussi pour les chenapans qui me suivaient. Chacun y trouvait son compte dans les plats qui arrivaient. Le repas se passait bien malgré qu’Adjin soit le seul à nous regarder grignoter avec sa mine triste. Pauvre Tutafeh.

La promenade se poursuivit dans des petites boutiques. Au début, nous sommes passés dans une enseigne de vêtements avec de jolies petites robes. Seulement, le prix me sortait par les yeux ! Je reviendrai le jour où je serai devenue célèbre hein ! Ensuite, Mymi me tirait la manche de ma robe afin d’attirer mon attention sur une boutique plutôt sympathique. Des costumes de Pokémons artisanaux étaient vendus à l’intérieur. J’aimais beaucoup le principe, et Ptiravi sauta pour attraper mon porte-monnaie et s’engouffrer derrière la porte vitrée. Je me dépêchais de la suivre pour la remettre à mes côtés avant qu’elle ne fasse du grabuge à l’intérieur. Mymi s’arrêtait directement devant un costume lui ressemblant étrangement et le câlina. Elle passait pour une attardée devant les quelques personnes présentes et je roulais les yeux.

Allez. Prends-le, je sais que tu l’aime bien. Et ça peut-être amusant de te ressembler un coup !

Le jour où il y aurait une soirée déguisée, j’aurai mon costume ! Après avoir déboursé pas mal d’argent cet après-midi, le soleil commençait à se coucher à l’horizon et il fût l’heure de rentrer. N’oublions pas qu’il se passe pas mal de choses la nuit, autant ne pas tenter le diable et retourner et sécurité…

~Le jour du drame~

Un bruit familier me réveilla en pleine nuit, il devait être aux alentours des vingt-deux heures. Ptiravi avait recommencé à taper contre cette fichue vitre. Il y avait un truc qui clochait ! Je la regardais en fronçant les sourcils et elle se frottait le ventre. Le mien se mit à gargouiller. Je comprenais maintenant pourquoi elle faisait ça aussi tard. Je sortie avec la petite boule rose en laissant mes autres compagnons faire leur sieste nocturne. Comme un ninja, j’approchais des cuisines où de jolies tartes à la crème étaient entreposées sur un plateau plutôt grand. Ce n’était pas dans mon habitude de prendre sans demander, mais pour une fois j’en prenais un petit paquet avant de retourner dans ma chambre pour en manger avec tous les gourmands qui m’attendent. Ptiravi chantonnait derrière le dortoir quand des cris et pleurs fusaient dans tous les sens. Je me cachais afin qu’on ne me prenne pas sur le fait et retournait rapidement dans ma chambre avant de voir que ma fenêtre était ouverte. Quelqu’un était entré ou un Pokémon était sorti ? En comptant mes PokeBalls, je vis qu’il manquait celle de Craby !

CRAAAAAABYYYYYY ! Bordel ! On m’a volé Craby !
 
J’hurlais dans la chambre, rageuse et impuissante. Akty se frottait les nageoires en espérant que nous poursuivions notre voleur. Le problème étant qu’il faisait trop noir pour pourchasser quiconque, d’autant plus que c’était la panique. Des lumières s’allumaient dans toutes les chambres ou quasiment. Je m’asseyais sur mon lit en croisant les bras et laissant tomber ma tête à l’intérieur. Que pouvait-on faire ? Mymi me tendait le costume.

Ta mine est triste… On dirait Adjin. Mets-le et le sourire te reviendra !

Gentille comme elle était,  elle tentait de me remonter le moral. J’enfilais donc le costume et mon visage attristé par les événements disparurent sous le masque souriant d’un M. Mime. Je jetais un regard aux tartes, l’envie de manger était partie quand le malheur était arrivé. Une tarte dans les mains s’échappa pour atterrir dans la tête d’un jeune homme qui venait d’ouvrir ma porte. Sous le masque, j’écarquillais les yeux avant de trouver ça réellement drôle ! Possédée par la folie d’un M. Mime, j’attrapais d’autres tartes ramenées des cuisines et poussait légèrement le garçon pour aller en écraser sur les mines tristes des filles en pleurs. Une idée que Mymi aurait pu avoir pour rendre le sourire aux gens. Puis je me tournais vers d’autres et continuaient ma distribution de tartes gratuites ! Lorsque toutes les tartes furent écoulée, je me tournais vers le jeune homme que j’avais éclaboussé de crème et enlevais mon masque pour afficher la triste réalité, des yeux brillants ainsi qu’un visage malheureux.

Excuse-moi pour ça, j’ai eu besoin de décompresser… et je n’étais plus moi-même. Un de mes Pokémons à disparu…




Spoiler:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: [Intrigue #3] Du bruit chez les Givralis ?    Ven 28 Nov - 13:47

    Une ... Un M.Mime ? Et il lance des tartes ? Sérieusement ? Je comprends rapidement que c'est un déguisement, certainement la dénommée Katlheen. Elle me pousse sur le coté et moi, désabusé par ce qu'il se passait, j'en tombe par terre. J'ai de la crème partout et elle envoie de ses tartes sur toutes les jeunes filles. Je n'ai jamais aimé les M.Mime. Ils m'ont toujours fait un peu peur avec leur manière bizarre de bouger et d'utiliser leurs bras pour faire des attaques mur lumière ou protection. Pendant que ce que je suppose être une jeune fille envoie des tartes partout, je m'essuie le visage du revers de la main. J'ai de la crème dans les cheveux et sur mes vêtements mais qu'importe. Je me relève et le M.Mime revient visiblement à court de tartes. Et là, elle enlève son masque. C'était bien une fille.

    Comme je le craignais, elle s'était fait voler un pokémon. Son visage était foncièrement triste et son perdu quelque part. Je ne pouvais pas sourire. Pas dans de telles circonstances. Je vis une chaise traînant dans le couloir. Je fis signe à Kathleen (je n'en étais pas encore sûr) de rester sur place pendant que j'allais chercher la chaise. Je mis cette dernière près de la déguisée et lui fit signe de s'asseoir. Je dis également.

  • Assied toi, j'avais été un peu dur mais c'était pour lui faire comprendre qu'elle devait se poser, Je vais te poser quelques questions avant qu'on discute, afin de dresser une liste des vols. Ok ?

    Je pris deux petites minutes pour être sûr qu'elle comprennent l'importance de ce que je ... Non. De ce que toutes les personnes de ce dortoir portées volontaires faisaient. Je fis signe à une fille passant avec une feuille. Il y avait déjà une quinzaine de noms et ce n'était pas la seule feuille circulant. J'étais déprimé par cela. La feuille en main, je sortis un stylo et je me suis assis en tailleur par terre devant la jeune fille. Je repris alors :

  • Bien. Quel est ton nom ? Ta position dans l'école, c'est à dire année, spécialité et parcours si tu en as ? Et enfin quel est le pokémon qu'on t'a dérobée ? S'il a un signe particulier comme une cicatrice, une couleur particulière ou quoi que ce soit ? Vas-y, je prends note.

    Pendant qu'elle parlait, je prenais des notes : Kathleen Arktycia, Topdresseur ranger de deuxième année. Le pokémon dérobé est un Craby. Une fois toutes les informations notées, j'ai rendu la feuille à celle qui me l'avait donné. Je pris une inspiration et je me retournais finalement pour dire à la Ranger :

  • Bon ... Comment va-tu toi ? Et pas de "bien" banal et sans profondeur. Vu la situation cela ne peut être ça. Une vraie réponse. S'il-te-plaît.

    J'avais un sourire désolé sur le visage. Elle venait de ce faire voler. Un acte impardonnable. Surement la Team Rouage. Mais ... Comment être sûr qu'il n'y a pas des infiltrés dans l'école ... ? L'interrogation se lisait dans mon regard alors qu'elle me répondait. L'école va mal.

Tarja Jensen
Tarja Jensen
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
Scientifique Novice
Sujet: Re: [Intrigue #3] Du bruit chez les Givralis ?    Sam 29 Nov - 20:38

Le jeune homme semblait vouloir m’aider sur le moment et me fit signe de m’asseoir en attendant qu’il aille chercher de quoi poser son fessier. Je soupirais, impuissante face à cette situation. Dans ce déguisement, je me sentais complètement différente. Mymi tentait de me remettre le masque sur la tête, mais je la repoussais. L’heure n’était plus aux amusements. La moitié des filles du dortoir étaient repeintes de crème, malheur à moi… Comment avais-je pu oser faire quelque chose comme ça dans une telle situation ? Elles se sentaient certainement aussi mal que moi et pourtant, je les avais enfoncée. Pour ma défense, les nerfs craquent, les plombs explosent et le cerveau laisse tout partir, sans aucune limite. Voilà ce qu’il venait de se passer. Des tartes, des visages, un déguisement de clown. La corrélation est simple à faire. Cette idée, jamais je ne l’aurais eu en temps normal mais là, c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Je savais pertinemment, qu’un jour ou un autre, la Pokémon Community serait touchée par ces vols. La sécurité n’est pas optimum et la nuit, personne ne rôde réellement. J’avais besoin d’un peu de temps pour me remettre de mes émotions. Certes, Akty et les autres allaient bien mais pauvre Craby… Même si je n’avais pas eu le temps de m’accrocher réellement à lui, c’était un allié – peureux, oui – mais un allié tout de même. Je fis signe au jeune garçon que j’étais prête à répondre à ses questions et l’interrogatoire commença. D’abord, nom prénom, spécialité, et le pokémon dérobé… Ok, je devrais être capable de répondre facilement, mais les mots restaient coincés dans la gorge jusqu’à ce qu’une bouffée d’air me donne le courage de lui répondre.

Hm… Kathleen Arktyicia, je fais partie de la deuxième année, mais c’est surtout ma première à la Pokémon Community et je suis TopDresseuse Ranger. Quand à ce qu’on m’a dérobé, c’est Craby… Un petit Ecrapince. Il est très peureux, et garde toujours ses yeux grands ouverts pour éviter qu’un danger ne surgisse. Craby aime beaucoup se cacher dès que quelqu’un se pointe ou qu’un Pokémon approche. Il a notamment très peur d’Akty, mon Prinplouf.

J’espérais lui avoir donné assez de détails pour qu’il puisse établir un profil de mon Pokémon  afin de pouvoir remettre la main dessus même si avec ce vol massif, je doute qu’on arrive à les retrouver tous. Je pensais fort à ce crabe qui avait si peur des autres, qu’allait-il se passer pour lui ? Maintenant qu’il n’était plus avec moi… Qui allait s’en occuper ? Ceux ou celles qui avaient fait ça étaient impardonnables. Mais surtout, c’est ma faute s’ils ont réussis à m’en voler un. Je n’ai pas été assez attentive pour le protéger. Assez prudente pour l’éviter. J’aurais dû camoufler mes PokeBalls, mieux que ça. Pourtant, l’école est un endroit surveillé mais plus assez à mon goût. La réputation de l’Académie allait en prendre un coup, et pas qu’un petit. Des questions allaient fuser de tous les côtés, M. Rivardi allait crouler sous les plaintes et demandes… La panique et la crainte allaient être dans toutes les têtes pendant plusieurs jours. Certains quitteraient peut-être même l’école si jamais un incident aussi gros se reproduirait. Puis le garçon me sortit de mes pensées en me demandant comment j’allais, laissant un petit sourire incertain sur ses lèvres.

Pour tout t’avouer, je me sens horriblement mal. Craby et moi n’étions pas très proche, mais cet incident est inacceptable à mes yeux. Je n’ai même pas eu le temps de le connaître correctement et de le dresser qu’on me l’enlève. Je me sens tellement impuissante face à cette situation, comment savoir s’ils n’allaient pas revenir plus tard pour en voler encore d’autres ? Comment ne pas craindre à perdre un Pokémon encore ? Je suis haineuse envers les malfrats qui osent s’en prendre à nos Pokémons alors qu’il y en a foule en liberté. Le jour où on les retrouve, je veux être en première ligne pour leur faire regretter !

Haineuse, oui. C’était exactement le mot qui convenait à mon ressenti actuel. Je ne supportais pas que l’on fasse du mal aux Pokémons, mais qu’on s’en prenne directement à ceux des dresseurs, c’était à me rendre folle. Malheureusement, je ne pouvais pas me lancer à la poursuite d’individus dont je ne connaissais ni l’apparence, ni les motivations…

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Intrigue #3] Du bruit chez les Givralis ?    
[Intrigue #3] Du bruit chez les Givralis ?
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :