Partagez | .
Un câble en moins | Kaeko
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 360
Points d'Expériences : 108

MessageSujet: Un câble en moins | Kaeko   Ven 28 Nov - 20:02


J'étais assise dans ma chambre, songeuse. J'avais fait le ménage de ma chambre et la fenêtre était maintenant condamnée par un panneau de bois plutôt mince, laissant donc s'infiltrer un peu de la brise de l'automne. J'avais donc du allumer ma lumière, la fenêtre n'étant plus une source viable de lumière après cela. J'avais ramené mes talons sur l'assise de ma chaise et entouré mes jambes de mes bras, déposant mon menton sur mes genoux. Les yeux las, je regardais la peluche de Chinchidou sur mon bureau. Le voleur qui avait fouillé ma chambre l'avait bien abîmée et, même si normalement j'aurais su quoi faire, mes mains tremblaient dès que j'essayais d'y toucher et sa simple vue me mettait mal à l'aise. Plus que tout le reste, c'était la preuve que quelque chose s'était passé pour moi qui avait eu la chance de ne pas perdre de Pokémon. Néanmoins, depuis ce jour là, j'avais développé des difficultés à dormir. Je mettais toujours de longues heures à m'endormir et ce, même si Ash s'était porté volontaire pour monter la garde chaque soir. Puis, une fois que j'étais assoupie, il m'arrivait de faire des cauchemars ou de m'éveiller en panique, sans aucune raison. Malgré tout, j'avais gardé ça pour moi, essayant l'usage de tisane pour me calmer le soir, sans grand succès. Je dissimulais mes cernes avec du maquillage, ce qui était pourtant contraire à mes habitudes et à mon éthique du : zéro fond de teint!

Je levai la main et allai attraper l'aiguille. J'avais réussi à y passer un fil, c'était déjà ça. Mais je tremblais toujours et elle me glissa des mains, allant rejoindre le sol après que je me fut piquée le bout du doigt par mégarde. Je ne bronchai pas, c'était quelque chose de si courant maintenant lorsque je faisais de la couture. Me mordant l'intérieur de la joue, je décidai qu'il était temps de sortir et de m'aérer un peu l'esprit. Je n'allais accomplir rien de bon ici. Je rassemblai donc tout mon petit monde, plaçant mes balles dans mon sac à bandoulière et sortant, direction la bibliothèque. Je me demandais si Totoro et ses camarades étaient encore là depuis l'attaque. Qui sait, je pourrais peut-être leur lire une histoire et en profiter pour me vider un peu l'esprit de toutes ces pensées qui m'assaillaient. Je quittai le dortoir mentali et remontai le col de ma veste, pour me protéger du vent frais. Heureusement que j'avais pensé à mettre mes bottillons. Et dire que nous n'étions qu'en novembre, il ne faisait pas aussi froid à Céladopole. Ou peut-être était-ce seulement la fatigue qui me donnait l'impression qu'il faisait plus froid? Je ne savais même pas.

J'entrai dans l'établissement principal et ré-ouvrit ma veste, soulagée de sentir le chauffage qui m'enroba. Maintenant, direction la bibliothèque. Je me dis que je pourrais peut-être laisser sortir ma Dedenne pour m'accompagner, la bonne humeur de Spark réussissant toujours à agir comme un baume sur mes inquiétudes habituellement, mais je n'en eu pas l'occasion. Je n'avais même pas encore atteint le couloir de la bibliothèque que je croisai ce qui semblait être une petit troupe de Givrali, conversant avec autant d'enthousiasme que des dindons. L'une d'entre elle était même accrochée à son ipok en train de taper un message, disant que ça devait se savoir. Il se passait quelque chose, mais quoi? M'arrêtant, je tendis l'oreille et ce que j'entendis ne me fit pas plaisir.

- ...ouais, la préfète mentali j'te dis! Je pense que c'est pas fini, vite ou on va tout rater!

- Sephiroth, regard noir.

Le Pokémon spectre sorti de sa balle avec grand plaisir lorsque j'appelai son nom et inutile de parler de sa joie en voyant qu'il devait m'aider à intimider des Givrali. Au moins il y avait bien des choses pour lesquelles il s'avérait capable de m'écouter. Les regards convergèrent bien sûr vers mon compagnon et, maintenant que j'avais capté leur attention bien comme il faut, je pu mener mon "interrogatoire" sans qu'une seule n'ose parler.

- Vous allez me conduire à la préfète des Mentali, tout de suite.

Étrangement, elles acquiescèrent sans discuter et c'est au pas de course que notre quatuor improvisé se rendit à la course vers les salles de classe. À peine avais-je tourné l'angle que je pu voir une foule d'élève amassés devant une classe en particulier, jouant des coudes afin de voir ce qui se passait dans la classe. Un terrible pressentiment vint m'assaillir, je savais où se trouvait ma destination. Normalement, j'aurais commencé à souhaiter que Kaeko aille bien environ à ce moment là, mais c'est cette fois une pensée toute autre qui me traversa l'esprit. Pourvu que je n'arrive pas trop tard, pourvu que je n'arrive pas trop tard. Gagnant finalement l'attroupement, mon Gastly m'aida à jouer des coudes afin de me frayer un chemin, jusqu'à réussir à entrer dans la classe, là où se trouvait ma plus proche amie. Je me dirigeai vers elle, m'arrêtant tout de même à une certaine distance, attendant de pouvoir jauger son état avant d'avancer trop.

- Kaeko? Qu'est-ce qui se passe? Il faut te calmer, on prendra le temps d'en parler toi et moi autant que tu veux, mais s'il-te-plait, calme toi. Je suis ici pour t'aider, Kaeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   Dim 30 Nov - 1:23

Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? Parce que yolo mes chers amis ! Ahem, ce n’est pas vraiment le moment de faire des blagues vu l’état mental défaillant de notre Kaeko nationale, qui, pour la première fois, ne s’était pas couchée au couvre-feu comme elle le fait d’habitude. Non, elle avait décidé d’elle-même que plus jamais elle ne laisserait son dortoir se faire envahir par qui ou quoi que ce soit. Plus jamais elle ne se laisserait prendre un Pokémon. Plus jamais elle ne voudrait ressentir ces sentiments d’impuissance et de gaine envers l’univers. Seule, elle se sentait terriblement seule. Illusion. Elle avait des amies, une famille aimante et une équipe de Pokémons sur qui compter. Seulement, elle n’écoutait plus la voix de la raison, seul son bas instinct de vengeance et sa profonde rancœur envers la team rouage. Elle n’écoutait même plus sa narratrice et se fichait de tout. Ça va lui retomber dessus ce genre de comportement et pas qu’avec la fois dans le parc avec Hope et Nox.

Du coup, voilà la brunette en train de déambuler silencieusement dans les couloirs avec Kira, son Funecire, éclairant son chemin son vraiment comprendre l’état déplorable de sa dresseuse entièrement vêtue de noir telle une ninja au rabais. Elle marcha ainsi sans dire mot toute la nuit, se cachant des éventuelles Mentalis allant aux toilettes avec un air fatigué. Le sommeil c’est précieux, il ne faut pas se coucher tard, ne faîtes pas comme Kaeko qui sombre d’heures en heures.

Le lendemain arriva avec une lenteur extrême, rien ne s’était passé dans la nuit, rien à signaler. Même pas des discussions ou bruits suspects, que dalle. Fatiguée et sur les nerfs, la topdresseuse se dirigea, toujours avec Kira, dans sa chambre pour se changer et aller directement en cours sans passer par la case médicaments (malgré les conseils de Ghost) ni par la case cantine. Pas faim. Direction les cours. Blasée, à bout de force, Kaeko se dirigea tout de même vers les salles de classe. Ce n’est pas parce que l’on n’est pas bien que l’on devrait sécher les cours. Hors de question ! Au passage, dans les couloirs, la brunette attira pas mal de regard sur elle, des élèves curieux ou tout simplement moqueur. Qu’importe. Baissant ses yeux cernés, elle pénétra dans sa salle de cours en même temps que Percy Yade, inquiet par ce qui venait de se passer dans l’académie.

Les deux heures de cours passèrent aussi vite que la nuit blanche de la grade2, soit très lentement. Des chuchotements se faisaient dans son dos poursuivis par des pouffement antipathiques ne la rassurant pas du tout. Ils se moquaient d’elle. La jeune femme s’en doutait, avec le fait qu’elle ait littéralement explosé devant le bâtiment en parlant à une entité inconnue (mais pourtant bien réelle). Sa lucide folie fut alors révéler à une grosse partie de l’académie et de fil en aiguille, avec l’application SnapChaglam, des vidéos d’elle s’adressant au ciel circulèrent comme une trainée de poudre. Lors de la pause d’entre deux heures, fatiguée, la préfète se fit aborder par deux Noctalis de sa classe et d’une Mentali à l’air mauvais.

« Bah alors, comme ça on s’adresse au grand Arceus Kae’ la cinglée. » S’exlama le rouquin en rigolant.
« Ce sont les spectres qui doivent faire ça ! Ils sont si laids et rendre marteau ! » Fit la fille en bon cliché de Mentali.
« Ils ne rendent pas fou ! Et ne sont PAS moches ! » Leur répondit Kaeko froidement sans leur prêter un seul regard.
« Tu as vu ta tête ? Moche, à l’image de tes ridicules fantômes ! Tout aussi cinglée d'ailleurs! A force de cotoyer le bas de la table-type, il y a des conséquences! » Dit le troisième en pokant l’épaule de la brunette qui ne s’intéressait toujours pas à cette bande d’inculte et s’adressa à eux en regardant ses notes :
« Mais bien sûr, osez me dire que Ruby est folle moche ou ridicule peut-être, elle est spé spectre elle aussi. Vos arguments ne tiennent pas la route ! » Les interlocuteurs de la préfète rirent alors en même temps et un des deux Noctalis l’agrippa avec sauvagerie pour bien montrer son rapport de force avec celle qui n’a pas dormi.
« Mais bien sur! Fous toi de nous! Ta copine n’est plus qu’une locque inutile maintenant, qui se fait défoncer par Ace ! Et qui ne fait que pleurer sur son amour perdu. Orren chérieee. Aussi nulle que TOI et tes spectres ! »

Rire général.

Cette fois-ci, miss Riviera ne pouvait pas laisser couler une pareille insulte sur ses amis. Elle prit la main qui l’agrippait et regarda avec une telle fureur le garçon qu’il déglutit et qu’une goutte perla de sa tempe.
« Répète un peu ? Vas-y je n’ai pas entendu ? » Son regard ne s’était jamais fait aussi sombre. Qu’on la traite de cinglée qu’importe mais Ruby ou ses spectres qu’ils pourrissent en enfer soit avec les types fées. La Mentali prit la parole avec un air condescendant.
« Tu veux faire quoi la ? Ils sont nuls ils sont nuls et Ruby est conne c’est to. »
« TA GUEULE ! » Vulgarité de la part de Kaeko bonsoir. « VOUS ALLEZ VOUS LA FERMER ! LES SPECTRES SONT NULLES ET RUBY EST CONNE ? VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI ?! VOUS ALLEZ VOIR ! » Hurla la demoiselle en sortant les Pokéballs de Tomberry et d’Omega qui eurent un air mauvais en voyant le trio qui recula d’un pas en voyons la férocité de la préfète d’habitude si calme… Enfin si calme, pas depuis une ou deux journées maintenant !
« Mais bien sur tu veux faire quoi contre deux Noctalis stratège ? » Fit le garçon qui essayait d’avoir l’air un tant soit peu courageux devant l’attroupement d’élèves commençant à faire une masse informe de corps entremêlés Les garçons sortirent respectivement une Gardevoir et un Smogogo à l’air farouche. Sans plus attendre la dresseuse fit attaquer ses spectres par un combo d’attaque rondement mené sur le plus dangereux, à savoir la Gardevoir.

« Tomberry vent mauvais, Omega ball’ombre ! » Fit la dresseuse énervée qui vit ses Pokémons agir rapidement en terrassant la double-type qui s’écroula d’un coup. Faisant agir avec fureur son dresseur qui voulut frapper Kaeko cependant ses deux Pokémons lui barrèrent la route. Omega lança une attaque regard noir qui stupéfie le Noctali de terreur. Quant aux deux autres, ils voulurent l’attaquer par derrière mais la demoiselle esquiva par chance leur coup médiocre.

« Vous osez me dire que mes spectres sont nulles, je peux vous réduire en charpie si je le voulais. Oh mais oui, je le veux ! VOUS ALLEZ PAYER VOTRE AFFRONT ! » Cria-t’elle avant de se faire stopper par une voix douce, calme mais surtout… rassurante. Miss Riviera se retourna rapidement vers cette voix et put voir Estelle. Son amie Mentali. Pendant ce temps, de stupeur et de peur, les deux imbéciles stéréotypés par une narratrice faignante, s’enfuirent à travers la foule sans essayer de provoquer une fois de plus la spécialiste type sur les nerfs lui répliqua à son amie.
« Laisse-moi… Je vais aussi te faire du mal… » Sa faute… C’est sa faute tout cela. Promptement, la brunette prit ses affaires et voulut quitter la pièce rendu irrespirable par la présence d’humains grouillante trop importante. Suivie de ses deux fantômes, elle essaya de se faufiler à travers cette foule d’imbéciles. Direction le cabinet du docteur Ghost. Elle était sur le point de pleurer.

En courant elle sortit de la salle pour s’arrêter devant la cage d’escaliers afin de se blottir en dessous, dans le noir et pleurer toute les larmes de son corps. « Pardon » Chuchota-t-elle, pour sois-même ou pour Estelle.

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 360
Points d'Expériences : 108

MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   Dim 30 Nov - 5:20

Kaeko avait donc engagé un combat dans une salle de classe, contre deux Noctali en plus de ça? Bon sang, ces types étaient de véritables crétins. Encore heureux pour eux qu'ils soient partis avant que je n'aie eu le temps de mettre la main sur eux, autrement mon châtiment aurait été terrible. Insulter mes deux meilleures amies comme ça, c'est qu'ils étaient suicidaires, tout le contraire de ce qu'un stratégiste intelligent aurait fait. La réaction de la préfète fut presque immédiate lorsqu'elle entendit ma voix. Son air changea du tout au tout, comme si elle venait de percuter un mur, lancée à pleine vitesse. Kaeko, mais qu'est-ce qui t'arrivais? Comment avais-je pu la laisser toute seule alors qu'elle semblait si mal en point? La jeune fille laissa alors échapper des paroles qui me furent douloureuses. La laisser? Je me figeai sur place, entrouvrant les lèvres comme cherchant que répliquer alors qu'elle termina sa pensée. Elle, ma plus proche amie, ma Roméo, me faire du mal? Je voulu tendre la main vers elle, la rattraper et l'arrêter, mais la creepy préfète faisait déjà son chemin parmi la foule, s'éloignant de moi. Sephiroth, ne changeant pas ses habitudes, flottait autour de moi, dardant son regard vif vers la Mentali qui accompagnait auparavant les Noctali, étant visiblement restée sur les lieux alors qu'elle me jeta un air de dédain.

- En plus ça a l'air contagieux son truc, même toi t'as un spectre maintenant. À quand le pétage de plomb? J'ai bien hâte de voir ça tiens! Oh, mais t'as pas l'air contente! Tu vas me gifler moi aussi?

Effectivement, je n'étais pas du tout, mais alors pas du tout enjouée. Je ressentais un mélange de tristesse, de regret et d'impuissance car je ne savais pas comment aider Kaeko. Que dit-on a une amie qui a perdu l'un de ses Pokémon et qui, de par sa position de préfète, semble presque se tenir responsable des malheurs de son dortoir? Mais, j'étais également en colère, bouillonnante de rage alors que j'étais moi-même à bout de patience, rongée par les souvenirs de cette nuit et par le rappel constant qu'était la peluche de Chinchidou, attendant toujours d'être réparée. Arriverais-je à dire à Allen ce qui était arrivé à son précieux cadeau? Qui sait. Quoi qu'il en soit, j'avais dissimulé mon regard derrière ma frange rose et serré les poings alors que Sephiroth flottait autour de moi, comme pour m'inciter à me laisser aller à la colère, parce qu'au fond cette fille ne méritait que ça, une bien bonne gifle. Mais je valais mieux que ça. Je voulais prouver que je valais mieux que ça.

- Non, je ne ferai rien. Mon amie a besoin de moi, je n'ai pas de temps à perdre avec une fille dans ton genre. Ce vol a touché tout le monde. N'as-tu pas toi-même des amies qui auraient besoin de toi, là maintenant, au lieu de rire du malheur des autres pour te sentir mieux? Et ça vaut pour tout le monde ici. Vous avez mieux à faire je pense.

Sur ce, je tournai les talons et ils me laissèrent passer. La plupart s'étaient tus et semblaient maintenant nerveux, ils ne savaient pas trop comment réagir. Normal, tout ce qu'ils avaient tenté de faire, c'était de fuir la réalité. Nous n'étions au final tous que des gamins et il était difficile pour tous de gérer la situation. Néanmoins, décharger leur angoisse sur une camarade, d'autant plus l'une des mes amies, c'était suffisant pour me révolter et, bien que je n'avais pas fait preuve d'animosité, j'osais espérer que mes paroles aient été on ne peut plus claires. Je devais retrouver mon amie maintenant. Je sortis de la classe et une fille que je ne connaissais pas me pointa la direction empruntée par Kaeko. Au moins elle n'avait pas fait la sourde oreille, c'était un départ. Je la remerciai d'un signe de tête et m'engageai dans la direction indiquée au pas de course. Je gagnai l'escalier et m'apprêtai à monter, mais Sephiroth piqua au travers, comme pour aller en dessous. Était-ce donc une piste? Je redescendis les marches que j'avais grimpées et fit moi-même le tour, jusqu'à retrouver mon amie, tapie dans l'ombre. Je me figeai un instant, réalisant qu'elle pleurait.

Je ne savais pas quoi faire. Je ne savais pas quoi lui dire. Et ça me faisait tellement mal de la voir dans un état comme celui-là. Étais-je vraiment digne de la considérer comme ma meilleure amie, moi qui ne savait même pas quels mots employer pour la rassurer? Je sentis mon menton frémir. J'étais incapable de la regarder dans cet état sans moi-même me mettre à pleurer et il ne fallut au final que très peu de temps avant que les larmes ne viennent rouler délicatement sur mes joues. Je devais faire quelque chose, maintenant. Je me rapprochai donc, me laissant presque tomber à genoux à ses côtés avant de la serrer dans mes bras. Par chance, j'avais réussi à ne pas éclater en sanglot puisque j'étais tout de même moins bouleversée qu'elle, mais ça n'allait certainement pas m'empêcher de pleurer. Mine de rien, moi aussi j'avais des trucs à laisser sortir, bien qu'ils furent de bien moindre importance.

-  Nous sommes des amies. Si je dois être blessée, alors je le serai, mais c'est hors de question que je te laisse tout seule. Tu es importante pour moi, tu le comprends ça? Si tu pleures, alors je vais pleurer avec toi. Si tu ris, je le ferai aussi et si tu as peur, alors nous tremblerons ensemble. Mais je refuse de te laisser toute seule, ça... c'est promis!

Je fermai les yeux, serrant les paupières alors que je resserrais également mon étreinte autour de ma meilleure amie. Je ne la laisserais pas seule en proie à ses tourments. Je l'aiderais, par tous les moyens nécessaires, je n'en avais cure. Tentant de me calmai un peu, je la libérai de mes bras et reculai quelque peu, pour voir son visage et lui laisser voir le mien. Du dos de la main, j'essuyai mes larmes et tentai de lui sourire faiblement, pour la rassurer sans doute, mais aussi parce que le sourire était un remède miraculeux parfois.

- Maintenant raconte moi, je veux savoir. Laisse moi t'aider, s'il-te-plait, Kaeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   Jeu 4 Déc - 17:05

Sombre tout était si sombre autour d’elle… En même temps sous une cage d’escalier tu crois vraiment que le Soleil va briller ? Bref, la tête brune de la demoiselle était posée sur ses genoux calleux pendant qu’Omega et Tomberry essayaient désespérément de remonter le moral de leur dresseuse au bout du rouleau. Les élèves de la Pokémon Community ont-ils toujours eu un comportement semblable à ceux du trio ? Il y a des chances. A moins que la situation critique que l’académie a subi dans la nuit n’ait eu aussi un terrible impact sur les autres personnes. Ils deviennent plus agressif, plus méchants pire que dans le jeu donjon mystère. Une main gelée se posa sur l’épaule de la demoiselle, son starter lui fit une petit attaque Léchouille afin d’essuyer les larmes amères qui s’écoulaient des yeux violets de miss Riviera. Etait-elle si seule qu’elle ne le pensait ? Non. Tout ce qu’elle se reprochait était de ne pas avoir pu repousser l’envahisseur Romain la team Rouage et de ne pas avoir su protéger son propre dortoir. Bye bye ego qui vient de mourir ratatiné sur le sol telle un Chenipotte obèse. Elle pleura en silence accompagnée par ses deux plus puissants spectres lorsque des pas lourds (non non je n’insinue pas qu’Estelle est grosse) firent trembler les escaliers servant de toit à la préfète qui eut pour réaction de reculer encore plus à l’ombre quand elle aperçut un petit Fantominus passant sa tête gazeuse à travers les marches. Ruby ? Non impossible elle ne peut pas savoir que Kaeko était en mode loque cachée de tous. Ne voulant pas chercher à qui pouvait bien appartenir ce magnifique spectre, la brunette se recroquevilla encore plus sur elle-même.

C’est alors qu’une nouvelle présence se fit sentir (alors son parfum c’est…), Estelle l’avait retrouvée ? Mauvaise idée mauvaise idée la tristitude tristesse est contagieuse. D’où le fait que la rose ait des larmes s’écoulant le long de ses joues elle aussi. Quand je vous dis que tout est lié ! La coordinatrice se mit elle aussi à genoux et prit Kaeko doucement dans ses bras. Scène émouvante d’un concert de larmes. Son amie prit alors la parole avec une tendresse à toute épreuve en indiquant que toutes deux étaient amies et qu’elle partageait elle aussi les sentiments de la préfète, qu’ils soient bons ou mauvais. Une véritable amie Estelle. Alors Kaeko lui cria dessus en criant : tu ne peux pas comprendre mes sentiments ! Pff comme si elle dirait une chose aussi stupide, réaction égoïste d’une gamine de douze ans d’âge mentale. Non, le propos est bien plus nuancé que ça. Ne sachant pas vraiment comment réagir face à cette gentillesse infinie, la topdresseuse prit aussi la rose dans ses bras laissant aller sa tristesse où elle le décidait. Au bout d’une trentaine de secondes, elle fut assez calmée pour pouvoir répondre à Estelle.
« Je suis *sniiiiff* vraiment désolée Estelle ! Je ne voulais pas te faire du du du du *sniiiff* mal. J’ai tout raté, je n’ai pas su vous protéger et protéger Pimp’ *sniiiiiff*. » Hoqueta-t’elle avant de pleurer toujours un peu plus. Sa faute ? On va dire à moitié, qui n’était pas là pendant l’attaque ? Le directeur. Qui n’a pas su correctement protégé les élèves ? Le corps enseignant donc le directeur qui n’a pas mis en place des dispositifs de sécurité digne de ce nom. M’enfin, Kaeko s’en fichait comme de sa première paire de socquettes de qui est le responsable ! Tout ce qu’elle voulait c’est devenir plus forte afin qu’une telle situation ne se reproduise plus à l’avenir. La vengeance ? À quoi bon, la haine n’aspire que la haine, un cercle infini, un Seviper qui se mord la queue.

Estelle lui proposa de lui raconter ce qu’il n’allait pas, ce qui fit ticquer la préfète. En parler ? Sans s’énerver, sans pleurer ? CHALLENGE ACCEPTED !
« Pardonne-moi Estelle, c’est de la faute de mon incompétence si je n’ai pas su éviter ce vol grouper. Il ne t’est rien arrivé hein ? Dis-moi que tu vas bien ? Je m’en voudrais s’il t’était arrivé à toi ou à Ruby je m’e voudrais terriblement ! » Fit Kaeko entre deux crises de larmes qu’elle tentait de dissimuler sans succès. Omega prit alors le sac de la demoiselle et en sortit un paquet de mouchoir qu’il tendit à sa coéquipière depuis le début de son aventure à Lansat. Miss Riviera prit le paquet pour en donner un à Estelle elle aussi en larme avant que la grade deux ne se mouche sans faire trop de bruit pour ne pas alerter les alentours.
« Je n’ai rien dit de peur de t’inquiètes, je suis terriblement désolée Estelle. C’est égoïste de ma part, ça a aussi dû être dur pour toi cette nuit-là. Ça a dû être dur pour tout le monde. Pourquoi Team Rouage ? Pourquoi ? » Finit miss Riviera avant de cacher son visage livide entre ses frêles mains. Qui aurait pu croire un tel changement de caractère en Kaeko avec un laps de temps aussi court. Mais rassurez-vous, elle ne va rester dans cet état bien longtemps. Elle a beau avoir une constitution pourrave, la spécialiste spectre guérit rapidement. Une blessure, n’importe laquelle cicatrise toujours (sauf si tu en es mort bien sur, comment ça l’humour noir c’est interdit ?)

HRP:
 

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 360
Points d'Expériences : 108

MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   Jeu 4 Déc - 23:22

J'avais retrouvé ma plus proche amie, recroquevillée sous les escaliers, en pleurs. Sans plus attendre, je l'avais serrée contre moi tout en lui partageant ma vision de l'amitié, non sans m'accompagner de quelques larmes. La préfète sembla alors se laisser aller aux larmes et je lui caressai doucement le dos, pour la réconforter, pleurant en sa compagnie pour lui permettre de se laisser aller à sa tristesse sans la moindre honte. Entre deux sanglots, je l'entendis s'excuser, me dire qu'elle ne voulait pas me faire de mal et qu'elle n'avait pas su nous protéger, ni les mentaliennes, ni Pimp. Voilà donc la raison de son état, on lui avait volé un Pokémon. Kaeko continua de pleurer et, pour être honnête, je ne savais pas trop quoi lui dire pour qu'elle se sente mieux vis à vis de la perte de son compagnon, mais ça ne m'empêcherait pas d'essayer.

- Kaeko, tu as quatorze ans. Même si tu as une équipe spectre du tonnerre, même avec toute la bonne volonté du monde, ce n'était pas à toi de protéger tout un dortoir. Tu as fait du mieux que tu peux, tout simplement, et tu ne devrais pas t'en vouloir pour ça tu sais.

Et je pensais tout ce que je venais de lui dire. Enfin, je n'avais pas lu le descriptif des tâches d'un préfet, mais j'étais assez certaine que "protéger des dizaines d'élèves en cas d'attaque d'un sombre groupuscule voleur de Pokémon" n'en faisait pas partie. Malgré tout, lorsqu'elle reprit la parole, elle me resservit la même chose, à quelques mots près. Elle s'était vraiment ancrée cette idée en tête, n'est-ce pas? Il était donc de mon devoir de lui faire voir les choses comme je les voyais de mon côté et de l'aider à se calmer, à se retrouver et à accepter qu'elle n'aurait pas pu faire mieux, très probablement. Parce que c'est la vie et que, parfois, même avec tous les efforts du monde, on fini par perdre.

- Puisque je te dis que ce n'était pas ta faute. Les seuls individus qui sont à blâmer ici, ce sont les membres de la Team Rouage. Et ouais, je vais bien et je n'ai perdu personne. Mais je n'ai pas eu de nouvelles de Ruby je dois l'admettre, et elle n'est pas la seule à m'avoir laissé dans le noir... Je n'ai pas eu de nouvelles d'Allen non plus. Ne pas savoir si les gens que j'aime vont bien, c'est presque pire que cette nuit là...

Oui bon, bravo moi. Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à dire là maintenant, mais c'était aussi la vérité. Peut-être Ruby et Allen étaient-ils dans le même cas que Kaeko? Peut-être que je n'avais justement pas de nouvelles de leur part parce qu'ils ne voulaient pas m'inquiéter? N'empêche, c'était un peu gros quand même. Est-ce que j'avais l'air faible à ce point là pour que personne ne daigne m'informer de son état et pour que personne ne se tourne vers moi dans les moments comme ça? Est-ce que j'étais une si mauvaise amie pour que les gens ne me fassent pas confiance? Est-ce que j'avais fait ou dit quelque chose qui les portait à penser qu'il valait mieux ne pas me parler de ces choses là? Remarque il était vrai que j'étais frappée d'insomnie et que j'avais perdu du poids, mais était-ce une raison de m'empêcher d'aider les gens que j'aimais? Je n'avais pas été capable de tenir tête à ces voleurs, j'étais restée cachée sous mon lit en tremblant. Je n'avais pas du tout pensé aux autres à ce moment là. Était-ce donc ma punition pour n'avoir rien fait? Moi qui n'avait aucun talent particulier pour le combat, les sciences ou voir même la coordination, si je n'étais même pas capable, si je n'étais même pas digne, d'être là pour mes êtres chers, qu'est-ce qu'il restait de moi?

Kaeko avait caché son visage dans ses mains et je l'avais donc étreint de nouveau pendant que toutes ces pensées défilaient dans mon esprit. Sephiroth flottait aux côtés des spectres de la spécialiste du type en question et je sentais son regard sur moi. Il demeurait toutefois silencieux et s'avérait plutôt tranquille, ce qui ne lui ressemblait pas. D'ailleurs, je le sentais aussi jeter de regard en coin de temps en temps vers je ne savais trop quoi, hors de mon champ de vision. En fait il montait la garde?! J'esquissai silencieusement un sourire à son intention, pour le remercier, et reportai mon attention vers mon amie.

- Tu n'es pas égoïste, crois moi. Mais la prochaine fois, dis-moi ce qui ne va pas au lieu de t'isoler comme ça, d'accord? Ce sera beaucoup moins inquiétant, crois moi. Et qui sait, j'arriverai peut-être à t'aider. Maintenant, si tu te sens mieux, tu penserais quoi d'une soirée film d'horreurs, juste nous et les spectres, histoire de te changer un peu les idées? Enfin, remarque le reste de ma team m'en voudrait peut-être de les mettre à l'écart, mais bon, on peut bien leur donner le titre honoraire de spectre pour ce soir, non?



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   Mar 23 Déc - 22:09

#RT si cey tryste

#TMTC ce qui vient de se passer

Followez-moi si vous voulez des potins croustillons sur la Pc ;p ♥♥♥
Alalala le réseau Tilter est juste magnifique n'est-ce pas? Dommage que Kaeko soit dans un état si déplorable, elle aurait bien rit en voyons ces tilts sans queue ni tête qui rendent la situation bien plus ridicule qu'elle n'y paraît! En parlant de situation, où en était notre brunette nationale? En-dessous de la cage d'escalier à ruminer de sombres pensées accompagnée de ses spectres adorés et de sa meilleure amie adulée? Et bien c'est une bonne réponse vous suivez parfaitement malgré le temps qui s'est écoulé immuablement entre deux posts (en retard? Moi? Jamais voyooooons!) Elle était dans un sale état tout de même la petite, ça faisait peine à voir, on aurait envie de rentrer dans son monde pour la cajoler (ou pour lui fiche deux trois baffes et bien la secouer pour qu'elle se réveille!). Heureusement qu'Estelle était là, à ses côtés pour la ramener à la bien triste réalité: elle n'avait que quatorze bordel! Un peu jeune pour protéger l'entièreté d'un dortoir de la solde de voleurs expérimentés! BON ARGUMENT IN YOUR FACE. Juste cette précision lui fit l'effet d'une bombe dans sa petite tête. Pourquoi s'en vouloir autant alors qu'elle possède un corps si frêle et des Pokémons encore trop peu entraînés? La voix de la raison miss Highwind mais serait-ce suffisant? Allons voir ce qu'elle rajoute par a suite. La brunette, les yeux rouges l'écoutait attentivement, les mots de son amie pourraient l'aider ou l'enfoncer, une épée de Damoclès trônait fièrement au-dessus de la préfète prête à sévir.

Il n'y a pas à dire, la rose savait trouver les bons mots, ceux qui touchent directement le coeur l'illuminant de toute les couleurs de l'arc-en-ciel (en même temps il n'y en a pas d'autre, regardez moi ce spectre IR!) , oui ce n'est pas sa faute mais il faut toujours blâmer quelqu'un et la demoiselle préférait cent fois prendre cette erreur sur ces frêles épaules que de le balancer sur un individu lambda, fichus criminels ne pensant pas aux conséquences de leurs actes. Un jour ils le paieront ! Un jour lointain, … Trèèèès lointain. C'est alors que cette chère Estelle continua son récit en ajoutant que le cas de la brunette n'était pas isoler, un peu captain obious mais mine de rien çarassurait Kaeko, elle n'était pas la seule. Faut-il s'en réjouir que d'autres qu'elle partage son malheur ? Pas vraiment mais on s'en fout, au moins elle n'était pas la plus faible de l'académie c'est déjà ça de gagner ! Par chance, Estelle n'avait pas été touchée directement, ce qui soulagea grandement la petite préfète qui soupira, heureuse qu'elle n'ait rien.

« Arceus merci, tu es de type normal je le sais mais merci ! » Avait-elle alors chuchoté pendant qu'Omega la dévisageait bizarrement. Puis elle reprit : « Pas de nouvelle d'Allen ? Il est le plus puissant topdresseur de l'académie il doit s'en être sorti ! Ruru par contre je m'inquiètes ! On lui rendra visite, en espérant qu'elle ne soit pas dans le même état que moi *sniiiff* » Essaya de plaisanter Kaeko avant de se dire que c'est vraiment pas le bon moment baaaka,

Une nouvelle fois, Estelle la rassura en ne disant que la brunette n'est pas égoïste. Pour le coup si quand même, elle avait agit sans réfléchir aux conséquences de ses actes et encore moins à ce que penserait la coordinatrice. Bon ce n'était pour ne pas l’inquiéter à la base m'enfin. Ce n'est pas bien d'agir de la sorte, comportement immature... Ou normal pour une gamine de son âge !

« Tu n'es pas la mieux placée pour parler narratrice, niveau maturité ! » Chuchota l'étudiante qui commençait à reprendre du poil de la bête. Elle prit un autre mouchoir et essaya de se moucher avec le moins de bruit possible. Elle essuya ses dernières larmes avant de regarder dans les yeux son amie et lui dire avec un sourire encore un peu maussade :
« Estelle, merci... Merci d'être là ! Je ne sais vraiment pas ce que je ferais sans toi ! » Elle lui sauta alors directement dans les bras et se blottit ainsi pendant cinq bonnes minutes ? Si quelqu'un passait ? Yolo il penserait ce qu'il veut tant que ce n'est pas Allen qui voit ça tout va bien . Elle répondit ensuite positivement à la soirée film d'horreur de la rose charmante :
« C'est d'accords pour moi, nous acceptons tes spectres *clin d'oeil * dans mon antre ! Je dois avoir des pop corns en réserve et du chocolat chaud (enfin chaud à réchauffer quoi!). Par contre, je ne sais pas si tu vas me croire mais euh, les films d'horreur avec des tripes ce n'est pas vraiment... Mon... Trip... » Facepalm de la demoiselle qui n'en revenait toujours pas de son jeu de mot totalement vaseux. Sérieusement elle l'avait vraiment fait ? La honte ! Bref on s'en fiche, la topdresseuse commençait à reprendre deux trois couleurs, c'est déjà ça de gagné. Non ne vous en faite pas je ne suis pas une narratrice si médiocre pour dire : et depuis elle pète la forme youloulou vive les Papilusions on vit dans un monde tout beau tout rose tout Sucroquin ! Non non, elle se sort de la situation grandit et est un peu plus en forme mais la perte d'un être cher est toujours si difficile à vivre, même si ce n'était qu'un Pokémon, ce n'est jamais qu'une petite chose sans importance. Jamais.

Spoiler:
 

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle


Dernière édition par Kaeko D. Riviera le Sam 24 Jan - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 360
Points d'Expériences : 108

MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   Lun 19 Jan - 5:03


Tiens, salut.... C'est le moment où je m'agenouille en pleurant et en implorant à nos fidèles lecteurs de me pardonner pour le délai, c'est ça? Enfin, oui bon, ce n'est pas tout à fait mon genre de faire ces commentaires là dans ma narration je vous l'accorde... Oui bon! Je trouve ça super comme idée, je peux bien me laisser être inspirée par ma meilleure amie de temps en temps, non?! Enfin, remarque vous avez raison, si elle a des droits d'auteurs là dessus je suis mal... Ouais bon, désolé, faut que je retrouve le fil après tout ce temps quoi! Il faut que je me replonge dans le bain comme on dit. Alors, nous étions ensemble sous un escalier, ça je me souviens. Oh! Ouais! J'étais en train d'essayer de rassurer Kaeko car, suite au vol de son précieux Pokémon, son moral semblait au plus bas et même d'affreuses rumeurs commençaient à circuler à son sujet. Je l'avais donc prise dans mes bras et j'avais tenté de l'apaiser avec mes mots, tenté de lui apporter mon soutien alors qu'une partie de mon propre être était assailli de doute, ce qui ne m'empêchait nullement d'être là pour épauler ma meilleure amie. Je lui avais ensuite partagé les informations dont je disposais au sujet des autres gens que nous connaissions toutes deux et c'est sans hésiter qu'elle affirma qu'Allen était tout de même le plus puissant topdresseur de l'Académie et que, donc, il devait sans doute s'en être assez bien sorti. Oui, ce n'était pas faux, mais j'avais un peu peur que sa réputation l'ait précédé et que les membres de la team Rouage aient su à quoi s'attendre. Puis, elle poursuivit au sujet de Ruru et mentionna que nous devrions aller la voir, pour s'assurer qu'elle n'était pas dans le même était qu'elle-même. Voyant que Kaeko semblait essayer de plaisanter, j'embarquai dans son jeu en lui chatouillant doucement les côtes.

- Nous n'aurons qu'à la couvrir de câlin et à la faire rire jusqu'à ce qu'elle aille mieux elle aussi!

Après tout cela, Kaeko essuya ses dernières larmes, ce qui me soulagea beaucoup. Je détestais tellement voir les gens que j'aimais pleurer, ça me tuais toujours un petit peu à l'intérieur. La suite, néanmoins, me pris de court. La jeune fille venait de me remercier d'être là avant de se jeter dans mes bras, me laissant stupéfaite. Néanmoins, au bout de quelques secondes d'hébétude, je la serrai à mon tour dans mes bras, lui rendant son étreinte tout en répondant de quelques mots.

- C'est ma réplique, Roméo chéri!

Nous restâmes comme ça un long moment, mais je n'étais pas inquiète. Je savais que Sephiroth montait toujours la garde de son air grimaçant, prêt à éconduire tout élève un peu trop curieux. Je ne l'aurais pas cru capable d'une telle dévotion d'ailleurs et me demandai s'il le faisait vraiment pour moi ou si, en réalité, il n'appréciait pas simplement Kaeko plus que les autres individus de mon entourage. En même temps, ce serait bien compréhensible, ma petite Kaeko était si adorable et si gentille après tout! D'ailleurs, la demoiselle en question se montra réceptive à mon idée de cinéma d'horreur et accepta de laisser mes Pokémons prendre le type honoraire de spectre pour la soirée. Ohhh! Et elle avait même du popcorn et du chocolat chaud en réserve! Vous voyez les grosses étoiles obèses dans mes yeux là? Vous les voyez?! Puis, elle enchaîna en disant ne pas aimer les films plein de tripes puisque bah, ce n'était pas son trip. Et dire que je ne pu m'empêcher de rigoler de cette blague vachement douteuse. Peut-être qu'au fond, moi aussi, j'avais un sens de l'humour douteux, mais c'était tellement secondaire. Tant que nous on se comprenait et qu'on arrivait à sourire ensemble, rien d'autre n'importait.

- Ça va, ce n'est pas non plus mon trip! Haha! Alors, on y va, ma petite fantôme japonaise préférée?

C'est donc le coeur un peu plus léger, un peu plus fort peut-être et un peu plus riche que nous avions quitté notre cachette improvisée, entourées d'assez de spectres pour nous garantir une certaine tranquillité sur le chemin nous séparant au dortoir. La nuit serait longue et, déjà, j'avais hâte de me blottir sous une couverture devant la télé et de sursauter en coeur avec ma meilleure amie et nos Pokémons.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   Sam 24 Jan - 13:52

Oh mon bleu, oh mon bleu, oh mon bleu ! Mon style a été réadapté, je crois que je vais pleurer ! Bon avant je vais installer des copyrights dessus pour me faire un maximum d'argent MUHUHUHU ! Ahem reprenons au moment où nous en étions le voulez-vous ? … De toute façon vous n'avez pas le choix et puis c'est tout point. Ahem, les voilà en train de se rassurer en se câlinant Fanboy de Yuri incoming, la présence d'Estelle était vraiment apaisante. Certes ça ne réglera pas tout d'un coup de baguette magique mais faire sourire la brunette si vite après la perte de sa Pitrouille est un exploit en soi ! Croyez-moi ! Donc voilà voilà tout va bien dans le meilleur des mondes, les Passerouges gazouillent, les Crôaporals croassent et les Mentalis se foutent probablement de la tronche de leur préfète. Mais comme dit le poète « C'est d'la bonne gros ! » Comment ça un hippie camé n'est pas forcément un poète ? JE NE CROIRAIS PLUS JAMAIS EN QUELQUE CHOSE !

Hum hum, Estelle chatouilla sa meilleure amie qui eut pour réaction instinctive de rigoler comme une nouille avant de repousser gentiment ses mains de ses côtes. S'en suivit une belle preuve d'amitié de la part d'Estelle qui proposa ensuite de se faire une soirée à deux plus des spectres en pagaille (toute leur équipe quoi). L'évocation du chocolat chaud et des victuailles fit instantanément briller les yeux de la coordinatrice qui ressemblait à une héroïne de shojo (en 100 fois mieux bien sûr) avec la brillance et le swagg qui en découle. La blague vaseuse complètement nulle de la topdresseuse n'eut pas l'effet escompté, il n'y eut pas un énorme blanc mais un fou rire de la part de la rose. La spécialiste spectre bugua alors complètement, non mais vraiment ? Elle doit être encore sous l'emprise de Ghost, c'est un rêve c'est bien ça ? Quelqu'un qui rit à ses jeux de mots, impensable, inimaginable ! Bon ça fait quand même vraiment plaisir un peu de reconnaissance dans ce monde de brute mais quoi ? C'est tout bonnement impossible !

Bref, la brunette essayait de retenir les larmes de couler de ses yeux boursouflés et essaya de sourire à sa meilleure amie, qu'aurait-elle fait si elle n'avait pas été à ses côtés ? Elle aurait probablement été en dépression pendant un laps de temps bien trop long que je l'aurais reroll... Non non je plaisante je ne ferais jamais ça, jamais vous m'entendez ! Donc la soirée d'horreur pouvait débuter non ? C'est parti pour The Conjuring à fond dans le noire avec la peur au ventre et les cookies en main ! Bonne soirée, vos nuits vont être très agitées après ces films spéciaux hinhinhin !

« Merci... » Termina miss Riviera, pour elle-même, mais surtout pour Estelle et sa brigade de fantômes. Bonne nuit !

HRP Fini pour moi aussi o/ Le retard ? Comme si je pouvais te dire quelque chose dessus la blague X33 Pardon c'est un peu court par contre 'A'

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un câble en moins | Kaeko   

Revenir en haut Aller en bas
Un câble en moins | Kaeko
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-