Partagez | .
Mon voison Totoro [solo]
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Mon voison Totoro [solo]   Sam 6 Déc - 19:20

C'était un soir comme les autres, à ceci près qu'il pleuvait. Un calme assommant régnait, comme si l'univers avait voulu qu'il n'y ait rien qui vienne déranger les événements à venir. Tous ou presque dormait au sommeil du juste, et ne se doutaient pas de ce qu'il avait advenir. Et même moi, qui allait être l'acteur principal de tout cela, je n'en avais strictement aucune idée. Évidemment, comment pouvais-je prévoir qu'en arrivant près de l'arrêt de bus pour attendre ce dernier que je devais prendre pour rejoindre une petite fête en ville, un Ronflex, un parapluie à la main, allait soudainement faire son apparition à mes côtés ? J'avais d'abord été surpris, évidemment, puis j'avais repris mon plus grand calme pour me tourner vers le pokémon pour l'observer. Se grattant le dos, il semblait comme absorbé par la forêt qui nous encerclait aux trois-quart. Son regard semblait comme interrogateur. Je me demandais bien ce qu'il pouvait essayer de fixer.

Finalement, après cinq bonne minutes de silence, il finit par se diriger vers cette direction, me laissant alors seul dans la semi-pénombre que le lampadaire se trouvant cinq pieds plus loin de ma position venait briser. Le bus apparut dès que le Ronflex eut disparu de mon choix de vision. S'arrêtant devant moi avec un silence presque étrange. Les portes s'ouvrirent, et quelques personnes, dont je ne prêtais nul attention sortirent et partirent dans les deux directions qui s'offraient à eux : l'académie, ou la ville. Je dirigeai mon regard vers celui du chauffeur, et lui fit signe que je ne montais pas. Après quelques secondes d'hésitation, l'homme referma les portes et repartit aussi vite qu'il était venu. Bientôt, plus aucun bruit ne fut audible. Je restait quelques instants sans bouger avant de décider de me diriger vers la direction qu'avait pris le pokémon normal, curieux de savoir de quoi il s'agissait.

Mes pas étaient lourds, j'avançai lentement, et pour cause. La pluie avait fortement ramolli la terre et l'avait transformé en boue spongieuse qui prenait rapidement mes chaussures, les repeignait de ce marron clair peu enviable. Mon parapluie me protégeait de la pluie pour le haut du corps, cependant, mon pantalon en avait pris un coup et était complètement mouillé et froid, ce qui me piquait un frissonnement chaque fois qu'il me touchait les jambes. Mais je n'arrêtais pas d'avancer, bien trop attiré vers cet inconnu que le Ronflex avait rejoint sans hésitation. Cet inconnu qu'une masse infini de branches touffus, de buissons et d'ombres cachaient et que seul ma lampe de poche, que j'avais sorti dès que j'avais quitté l'arrêt de bus, venait éclairer. Et je ne regrettais pas de l'avoir prise avec moi, car elle me permit d'éviter de venir me fracasser sur le tas de ronces qui m'aurait probablement été fatal si la lumière de la lampe ne l'avait pas illuminé à temps.

Observant la forme à demi sphérique mêlé de pointes aiguisés, je m'aperçus bien vite qu'elle possédait une entrée. Le passage était étrangement dénué de pointes, ce qui me permet d'avancer sans problème. Le seul inconvénient fut que je dus avancer à quatre pattes, me salissant mes mains comme mon pantalon de la boue qui parsemait le chemin. Finalement, après trois bonnes minutes d'avancées, je finis pas atteindre une sorte de petit coin de paradis. L'endroit était magnifique, d'une herbe si vert que je demandais comment cela pouvait être possible, surtout à cette période de l'année. En son centre, la pluie tombait en abondance dans une sorte de petit mare qui produisait de la vapeur au niveau de chaque impact de goutte. Il semblait que je me trouvais alors sous une source d'eau chaude, qui devait probablement être ce qui maintenait une telle conservation de l'environnement propre à la saison estivale. Souriant, je sortis du passage et commençait à m'avancer lorsque je repérai, ronflant tranquillement dans un petit espace bizarrement prévu à cet effet, Ronflex. Près de lui, un Goinfrex semblait préoccupé par quelque chose. Lorsqu'il m'aperçut, il fit un bond en arrière et partir se cacher derrière l'autre pokémon.

« Eh … Tu n'as rien à craindre mon grand. lui dis-je en m'approchant lentement.
- ...Goinf ... me répondit-il.
- Ne t'inquiètes pas, je ne te veux aucun mal. Je cherchais juste ce Ronflex. poursuivis-je.
- GOINF-REX ! s'énerva-t-il soudainement. »

Le pokémon sortit de sa cachette et vint se poster entre moi et le dormeur, positionnant ses bras pour tenter de protéger ce dernier. Soupirant puis souriant, je m'avançai calmement vers lui, parvenant à l'angoisser sans le faire fuir ou attaquer, et lui caressai alors généreusement le haut du crâne une fois à sa portée. Alors le pokémon changea soudainement d'expression, et fut pris d'un élan de joie soudain, sautant sur place. Souriant de contentement, je m'avançai vers le Ronflex endormi, et tentait de le réveiller en enfonçant légèrement mon poing dans son ventre bidonné, pensant alors que je n'avais rien à y perdre et que j'avais plus de chances de le réveiller de cette manière, mais sans succès. Surpris, je me tournai vers Goinfrex et lui demandait d'un mouvement de la tête dirigé vers le pionceur pourquoi ne se réveillait-il pas ?

« GOIN, GOINF-REX ! me lança-t-il avant d'aller chercher un petit sac en toile vide, dont il m'indiquait le contenu avant de montrer sa bouche.
- Alors il serait affamé ? dis-je.
- GOINFREX ! s'exclama le pokémon en hochant positivement sa tête.
- Ça expliquerait pourquoi il fixait la forêt tout à l'heure. Hmm, et donc, il chercherait à contenir sa faim en dormant, c'est ça ? renchéris-je.
- GOINFREX ! se répéta le type normal.
- Je vois … Dans ce cas, je pense pouvoir t'aider. lui annonçai-je en souriant. »

Sans perdre de temps, je fouillai dans mes poches et en sortit Freed et Kaïn de leurs pokéballs. Malgré l'heure qu'il était, les deux pokémons semblaient bien enthousiastes. Content que ce soit le cas, je me retournai de nouveau vers Goinfrex, et lui montrait mes deux compagnons.

« Avec ces deux-là, on va aller chercher des baies pour Ronflex, qu'en dis-tu ? repris-je.
- GOIN-FREX ! s'enjoua-t-il.
- Dans ce cas, je n'ai pas une minute à perdre. achevai-je. »

Suivant mes indication à la lettre, je pris congé de Goinfrex et rejoignit le tunnel que j'avais précédemment emprunté pour sortir, mes deux pokémons sur mes talons. La chasse aux baies était ouverte !

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Mon voison Totoro [solo]   Sam 13 Déc - 19:47

En sortant du chemin, je me rendis compte que je ne savais pas vraiment où aller. Il faisait toujours aussi noir, et la pluie n'arrangeait les choses. Ma visibilité était devenud aussi performante que celle d'un Insolourdo, et Arceus sait à quelle point ce pokémon était aveugle. Le sol était encore plus boueux qu'à mon premier passage et chacun de mes pas restaient de laisser des trous derrière eux, ainsi que de vilaines tâches de boues immenses montant au moins jusqu'aux tibias, ce qui était loin d'arranger les choses. Cependant, je restai positive. Quoi qu'il advienne, il y avait peu de chances que je ne trouve pas de baies.

Restant le plus optimiste possible, je me mis en route, me dirigeant vers la droite après avoir rejoint l'extérieur. Silencieux, j'observai les arbres au possible en essayant de diriger ma lampe de poche au maximum vers leur cime. Mon parapluie, sortie une fois mise en route, me protégeait toujours autant, et continuait de remplir mes bas d'eau. Quelques gouttelettes disposés entre les branches d'arbres et d'autres sur mon parapluie me tombait dessus parfois, abreuvant tant mon visage que mon ventre d'une eau froide et frissonnante. Mes deux compagnons tentaient tant bien que mal de me suivre, mais la pluie et le sol boueux et peu palpable leur rendait la tâche difficile.

« Allez, courage, mes grands !  les encourageai-je. »

Le chemin semblait interminable. Chaque arbre se ressemblait étrangement dans la pénombre, et n'esquissait aucun mouvement, même lorsqu'un léger coup de vent venait se poser sur leurs feuillages. En ces lieux ne semblaient subsister aucune autre vie que la mienne et celles de mes compagnons. L'atmosphère s'était soudainement empreint d'un air lugubre et effrayant, cependant, je gardai le même calme qu'en ressortant du tas de ronces, tout comme mes pokémons. Pour nous, rien ne pouvait nous faire fléchir, rien du tout.

C'est ainsi que, silencieusement, courageux, notre trio parvint jusqu'à une petite clairière. De-ci, de-là, des petits buissons étaient disposés, et s'accouplaient tristement avec le parterre d'herbe qui recouvrait toute la zone, protégeant quelques fleurs survivantes du froid. En son centre, un tronc d'arbre fendu était disposé. Et, dansant autour, un groupe de Skelenox. D'abord surpris, je m'étais avancé avec lenteur en espérant ne pas me faire repérer. Mes pas étaient les plus précis possible, de la plus grande finesse. Malheureusement, ayant bêtement oublié d'éteindre ma lampe de poche, je fus bien vite aperçu par l'un des pokémons sauvages. La troupe se retourna alors complètement vers moi, dirigeant un regard à un œil colérique contre moi. Évidemment, je les avais gêné dans leur activité, il ne pouvait donc pas en être autrement.

« Kaïn et Freed, utilisez Mâchouille contre eux ! leur lançai tandis qu'ils venaient vers moi dès l'instant où je fus repéré. »

Ils attaquèrent tous en même temps, formant une petite escadrille de types spectres. Mes deux compagnons parvinrent à renvoyer les deux premiers en arrière, hors d'état de nuire, mais reçurent l'assaut du reste du groupe, j'en comptais alors huit, de plein fouet. Heureusement, il ne s'agissait que d'une faible attaque Poursuite, qui ne fit que blesser légèrement mes deux compagnons. C'est donc sans crainte que je les relancèrent à l'assaut, envoyant à nouveau deux autres membres de la troupe au tapis, puis encore deux autres suivirent très rapidement. Finalement, les quatre têtes flottantes tenant encore debout choisirent de fuir sans demander leur reste. Le silence campagnard accouplé à la pluie reprit son droit et replongea les lieux dans une obscurité lugubre. Dirigeant ma lampe de poche dans les alentours pour voir ce qui s'y trouvait, je choisis de me diriger vers le tronc d'arbre où les types spectre étaient visiblement en train de danser. En amenant ma source de lumière dessus, je m'aperçus qu'un petit sac en feuilles était délicatement déposé. M'avançant lentement vers celui-ci, mes deux compagnons à ma suite, je parvins jusqu'à lui et l'ouvrit, découvrant alors un énorme tas de différentes baies. On pouvait dire que j'avais tiré le gros lot. Evidemment, ces baies appartenaient à ces Skelenox, mais au vu du nombre de baies que contenait ce sac, ils pouvaient se séparer de quelques baies sans problème. Mais visiblement, ils n'étaient pas de cet avis-là.

« Noctu-NOIR ! s'écria un puissant cri dans mon dos.
Cani, Caninos ! enchaîna furieusement Kaïn, me faisant réagir. »

Me retournant, mon regard se porta sur l'immense pokémon spectre qui me fixait d'un air sévère, les pauvres Skelenox derrière lui, me désignant coupable de toutes les fautes. Gloussant un bon coup, je lançai un puissant « Courez ! » à mes compagnons avant de fausser compagnie à mes « agresseurs », qui ne perdirent pas de temps pour se mettre à ma poursuite. Leur vitesse n'était pas très importante, mais le terrain nous ralentissait moi et mes compagnons et ce fut sans peine que nos poursuivants parvinrent à nous rattraper. Sans nous laisser l'espoir de discuter ou autre chose, le Noctunoir se mit à lancer Eboulement. Des dizaines de rochers nous tombèrent soudainement sur la tête, et par instinct, Kaïn se mit à user de lance-flamme pour en renvoyer le plus possible. Il parvint, grâce à l'aide de Freed qui explosa quelques rochers survivants des flammes avec sa corne, à nous sauver de l'écrasement, malheureusement, ceux qui avaient tenus debout s'étaient joints pour la plupart à ceux repoussés pour former un petit mur tenant tout juste en place et qui menaçait de tomber à chaque instant. Le pokémon spectre était parvenu à nous piéger. Semblant rire aux éclats, il finit par disparaître, en tout cas, je l'espérais.

Nous étions donc piégé, sans moyen de contacter l'extérieur pour nous sauver, les rochers éliminant étrangement le réseau, mais ce n'était ce qui importait. L'amoncellement n'était pas très solide, et je sentais qu'au moindre problème, il allait s'effondrer. Il me fallait trouver une solution, ou nous risquions avec mes pokémons de finir en crêpe vivante. Ce fut finalement Freed qui sut comment nous sortir de là. Le rappelant dans sa pokéball, je lui fis réapparaître en l'air pour qu'il atterrisse sur le haut de l'amoncellement de pierre, qu'il dévora sans attendre. Vous allez me dire, pourquoi ai-je fait cela alors que je savais pertinemment que le tas allait s'effondrer au moindre problème ? Tout simplement parce que Freed, avant d'atterrir sur le tas de pierre, prit la peine de lancer auparavant sa propre attaque Eboulement pour faire apparaître des rochers tout autour du tas afin de le maintenir en place. Bien évidemment, quelques morceaux s'en échappèrent, mais ce ne fut pas difficile de les stopper à coup de Lance-Flamme pour Kaïn. Et rapidement, le tas perdit en hauteur jusqu'à disparaître, ayant rempli entièrement le gosier de mon type roche, prouvant à quel point l'appétit de ces pokémons pour les cailloux était énorme. Je ne pouvais que le constater. Et c'est la tête rempli de cette nouvelle information que je repris la route, sac en toile dans ma main gauche.

Calmement, je marchai dans la forêt, portant ma lampe et mon regard de droite à gauche pour voir s'il y avait des baies, sans succès. Je commençai peu à peu à perdre espoir. Le Ronflex risquait de ne jamais se réveiller, ce qui serait mauvais pour lui, voir même mortel. Je devais lui trouver des baies coûte que coûte. Je n'avais pas d'autre choix. Mais lentement, cette idée commençait à s'estomper. Il fallait que je déniche rapidement un gisement d'arbres fruitiers au risque d'abandonner la chasse. Bizarrement, je tombai parfois sur des arbres de la sorte, mais aucune baie en vue. Je me demandai bien pourquoi d'ailleurs. Au bout d'un moment, je parvins jusqu'à une zone brumeuse, qui me fit perdre ma concentration, au points de me stopper dans mon élan, imité par mes deux compagnons. Ne sachant que faire, je demandai à Kaïn de lancer Flair pour voir s'il sentait quelque chose d'intéressant autour de nous, et malheureusement, il ne repérait rien de potentiellement exploitable. Soupirant, je m'apprêtai à faire demi-tour lorsque soudainement, un fin bruit dans la brume m'interpella. Mystérieusement, la pluie décida de s'arrêter, m'amenant dans une atmosphère calme et étrange.

L'espèce de fumée s'éloigna rapidement de ses positions jusqu'à donner une image nette des alentours, cachés en partie par l'obscurité. Dirigeant ma lampe torche devant moi, je vis soudainement apparaître un énorme Persian, qui s'avança lentement vers moi jusqu'à parvenir à mon niveau et de me présenter son dos, me miaulant en indiquant ce même dos. Surpris, je refusai d'abord sa demande par un mouvement des mains, mais un miaulement plus autoritaire me fit revenir sur ma décision. Montant sur son dos, Freed sur mes mains, le pokémon de type normal se mit à sprinter à une vitesse à laquelle je ne me serais pas attendu. Joyeusement, Kaïn nous suivait de près en poussant par moments des petits cris de joies.

Notre petite course nous amena jusqu'à une clairière de taille modeste et décorés par des buissons et des arbres de-ci de-là. L'endroit ressemblait en dehors sensiblement à l'endroit où se tenait les Skelenox, à ceci près que la zone était presque complètement plate, conformément à l'expression que je me faisais d'une clairière. Je me demandai bien pourquoi le Persian m'avait amené ici, et bien vite, je compris. De l'autre côté de la zone, le groupe de Skelenox accompagné du Noctunoir étaient en train de piquer les baies disposés sur les arbres. Ils devaient sûrement être en train de les voler, ce qui justifiait leur colère tout à l'heure. Kaïn poussa un grognement de joie, comme s'il avait senti quelque chose d'intéressant. Et effectivement, il me semblait qu'il restait des baies dans la zone. Le groupe de Skelenox étaient actuellement en train de tout dévaliser. J'allais devoir batailler pour pouvoir en obtenir de mon côté, quitte à affronter ce Noctunoir. La bataille des baies allait commencer, et je n'allais pas laisser une once de chances à ces fichus types spectres la victoire. Ma détermination à vaincre était sans devenu illimité à cet instant, selon moi en tout cas.


HRP:
 

_________________


                         


Dernière édition par Lucas Emerillon le Sam 13 Déc - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Mon voison Totoro [solo]   Sam 13 Déc - 19:47

Le membre 'Lucas Emerillon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CUEILLETTE' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: Mon voison Totoro [solo]   Ven 19 Déc - 16:59

CUEILLETTE LUCAS


Commentaires: La rédaction est bonne et le rp est vraiment agréable à lire, j'aime beaucoup cette petite histoire de Ronflex affamé. Néanmoins, ton deuxième post semble un peu plus négligé et l'on y retrouve plusieurs fautes facilement évitables (Genre Lucas qui dit "Cependant, je restai positive" ....), et un petit problème d'incohérence: je vois mal comment le feu de l'attaque Lance-Flamme peut repousser des rochers (A la limite les faire exploser, mais théoriquement les rochers ne verront par leur trajectoire entravée par les flammes.). Sinon il y a de l'action et de la recherche, mais j'aurai voulu voir une plus grande description des lieux.  

Voici les baies récoltées:
Baies Ceriz (x2)
Baie Willia (x1)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Mon voison Totoro [solo]   Sam 20 Déc - 17:36

Je lançai tout d'abord Kaïn à l'assaut, le laissant se diriger sans perdre de temps vers le groupe de Skelenox qui fouillait continuellement dans les arbres. Noctunoir semblait fort occupé à les superviser, et il ne vit pas arriver la bête devant qui lui infligea une violente attaque Nitrocharge dans le ventre, le dégageant dans la forêt. Les types spectres sentirent et entendirent mutuellement leur chef se faire attaquer, et comme une seule tête, se tournèrent vers le Caninos avec un regard sévère. Mais je ne leur laissèrent pas le temps d'attaquer pour lancer Freed sur eux, usant de Mâchouille pour dégager le premier qui passait sur son chemin. Ils n'étaient maintenant plus que neuf, et le Noctunoir avait l'air d'avoir fini de se remettre de l'assaut surprise. Le véritable duel allait pouvoir commencer. Je fis reculer mon type feu de ses positions pour revenir face aux Skelenox qui ne le quittèrent pas des yeux sans bouger d'un cil. Le moindre faux-pas, et c'est toute la troupe qui allait les attaquer, lui et mon Embrylex, accompagné par leur chef. Les petites têtes seraient faciles à éliminer, cependant le gros restait un danger inévitable. Si j'espérais vaincre la troupe, il allait falloir que j'abatte tout d'abord le Noctunoir. Et si j'avais un minimum de chances, les Skelenox fuiraient alors sans demander leur reste. Cependant, cela restait une simple supposition que j'espérais voir s'accomplir. Il fallait que je vois ça.

« Kaïn, utilises Lance-Flamme, et Freed, prépares Eboulement ! criai-je calmement. »

Sans manifester la moindre réponse, le Caninos se jeta vers le type spectre tandis que son camarade chargeait sa propre offensive. Les têtes volantes choisirent ce moment pour se jeter dans la mêlée, une partie s'attaquant au type feu et le reste au type roche. Le premier ne fut pas le moins du monde intimidé par le groupe qui le prenait d'assaut, et usa de Nitrocharge à nouveau pour les dégager de son chemin, augmentant encore plus sa vitesse. Il courait désormais deux fois plus vite, et c'est en un rien de temps qu'il parvient à sa cible, ouvrant soudainement grand sa gueule pour charger son Lance-flamme. Le pokémon eut tout de même le temps de lancer d'Eboulement avant de voler de nouveau dans la forêt, sans doute hors de combat définitivement. Néanmoins, mon souhait quand à la prise de fuite des Skelenox ne se réalisa pas. Les têtes volantes ne lâchèrent pas le morceau et continuèrent de prendre d'assaut mes deux combattants, sans faire attention à l'offensive lancé par leur chef. Cette dernière toucha de plein fouet Kaïn qui en pâtit par des bleus dans la majeure partie de son corps. Il tint cependant et heureusement le coup, et put recevoir ses ennemis sans trop de problèmes, recevant que peu de dégâts.

« Bien, finissons-en ! Kaïn, Danse-Flamme et Freed, Eboulement ! lançai-je. »

Les deux pokémons s'exécutèrent et lancèrent mutuellement leur attaque respective, prenant soin d'éviter de se toucher l'un l'autre. Une masse importante de rochers tombèrent ainsi sur les Skelenox qui entouraient l'Embrylex tandis qu'une puissante tornade de flammes s'occupa d'abattre ceux qui encerclaient le Caninos. Toutes les tête s'effondrèrent en même temps au sol avant de se relever pour prendre la fuite sans demander leur reste. Dans la forêt, une grande ombre se déplaça dans le même moment vers la même direction, me faisant comprendre que le Noctunoir fuyait également. Bientôt, le calme revint, mais il fut de courte durée. En effet, le Persian qui m'avait amené ici, accompagné d'une dizaine d'autres pokémons, s'avancèrent vers moi et, me surprenant grandement, se mirent à genou comme s'il me remerciait. D'abord gêné puis souriant, je leur indiquai que ce n'était rien. Se relevant, les pokémons s'approchèrent encore plus qu'ils ne le l'étaient, et me tendirent un petit tas de baies. Il y en avait bien assez pour le pauvre Ronflex, et c'était exactement ce qu'il me fallait. Remerciant à mon tour les pokémons, je rangeai ma récompense dans le sac en toile vieilli prévu à cet effet, et prirent congé de cette troupe pour retourner voir le ronfleur affamé.

« Mais … Que ?! m'exclamai-je. »

Revenu à mon point de départ, je fus plus que surpris en m'apercevant que l'entrée de ronces avait mystérieusement disparu. Plus aucune trace, plus rien. Le Ronflex et le Goinfrex n'étaient plus là. Comment était-ce possible ? Ne trouvant de réponse à cette question, je décidai de retourner à mon arrêt de bus avant de m'apercevoir que trois bonnes heures venaient de passer depuis l'apparition du Ronflex. Sachant ainsi qu'il était trop tard pour prendre le bus, je choisis de retourner à l'académie, m'arrêtant auparavant quelques minutes à l'arrêt de bus, me disant que j'avais une chance de recroiser l'affamée. Je ne fus donc pas si surpris en sentant au moment de repartir que mon énorme sac de baies ne contenait plus que deux baies Ceriz et une baie Willia. Ayant longuement soupiré en voyant le vol que l'on m'avait fait, je décidai de ne plus jamais faire confiance aux Ronflex et aux Goinfrex. Pour une fois, j'avais pris une bonne décision, mais je ne le savais pas encore ...

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mon voison Totoro [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
Mon voison Totoro [solo]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-