Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Ven 19 Déc - 4:39

J'étais emmitouflée dans une chaude couverture de laine, tout près de la fenêtre, en plein ouvrage. D'une main, je tenais une sphère et, de l'autre, un pinceau. Concentration. Délicatement, je traçai une nouvelle ligne, fine. Puis, j'avais replongé mon outil dans la peinture qui reposait à mes côtés, sur une table basse, et j'avais achevé l'oeil d'Henné. Enfin! Je déposai le pinceau et éloignai la boule de noël pour avoir une vue d'ensemble. Parfait! Je la laissai à sécher, juste à côté de la boule de noël à l'effigie d'Ancy et celle à l'effigie d'Hex. Oui bon, jusque là c'est difficile a comprendre, mais je vous explique. J'étais arrivée la première à notre petit chalet à moi et les filles et, bien sûr, je n'avais pas pu m'empêcher de décorer l'endroit de guirlandes et autres accessoires, dont un gigantesque sapin. Néanmoins, j'avais voulu faire original et j'avais donc pris des boules à personnaliser, y traçant le visage et les caractéristiques principales des Pokémon que je connaissais dessus. J'avais déjà terminé ma team et celle de Kaeko. Puis, j'avais commencé celle de Ruby et fait une petite pause pour commencer celle d'Allen, même si techniquement il n'était pas dans le même chalet que nous, mais voilà qui était un tout petit détail! Oh, et je vous ai dit que j'avais essayé de faire des biscuits? Enfin, ils étaient au four là. Ne sentez-vous pas cette merveille odeur de... fumée? Je tournai la tête vers la petite cuisine, chassant ma couverture et me redressant. Ah tiens, mais quel est ce chant mélodieux et harmonieux, dérangeant probablement le tiers le l'île à grands coups de BIIIIIP BIIIIIIP? Ne serait-ce pas les élégantes lamentations de l'alarme d'incendie? Merde!!

Ni une ni deux, je me ruai vers la cuisine pour constater l'ampleur du désastre. L'intérieur du four était léché de flammes orangé, laissant présager le pire si je n'agissais pas au plus vite. Prenant mon courage à deux mains, je m'approchai rapidement pour éteindre le four, histoire d'espérer ne pas encourager le désastre. Puis, j'ouvris la porte pour retirer vivement le plat enflammé qui tomba au milieu de la cuisine avant de reculer vivement, espérant tout de même ne pas me brûler au passage. Au moins le feu ne s'était pas propagé au four, mais je devais éteindre mes biscuits avant que le plancher du chalet ne sente le roussi! Instinctivement, je portai ma main à ma ceinture, décrochant la pokéball d'Hime, ma barpau et seule pokémon eau.

- Hime! Éteint ces biscuits!

Dis-je d'un ton décidé, pointant dramatiquement la plaque de cuisson à viser d'un quelconque pistolet à O ou autre technique du même acabit. Tristement, le poisson ne pouvait toutefois faire rien d'autre que gigoter au sol en me regardant d'un oeil intrigué. Bon, j'allais devoir lui apporter mon soutien, nous ferions ça en équipe! Pleine de conviction, je posai le genou à terre afin d'adopter une position plus stable et je m'armai de ma feebas, la tenant fermement avant de l'appuyer sur mon épaule tel un véritable bazooka. Ne me manquait plus que les lunettes de soleil et j'aurais eu tout l'air d'un super commando prêt à faire exploser le chalet, bien que j'essayais plutôt de le sauver dans ce cas ci. Que dis-je, j'étais une véritable super espionne, en mission pour sauver l'île Pumkin! Bien, maintenant à nous deux, plat en flammes!

- Hime, à toi de jouer!!

"Barpaau?" C'est là que le poisson me glissa des mains, allant réaliser une splendide technique trempette dans les flammes. C'est beau le dévouement, quand même, mais ça! Heureusement que je compris vite mon erreur et que je réagis en conséquence. Ni une ni deux, je rappelai ma Pokémon, mon air devenu complètement blême. Comment avais-je pu oublier que ma feebas n'avait encore aucune technique aquatique? Un peu plus et nous aurions mangé du poisson grillé si je n'avais pas songé à la ramener dans sa pokéball. Pour une éleveuse, on a déjà vu mieux comme soins de la peau pour un Pokémon. Bref, au final, je réussi à jeter le tout dans l'évier avant d'ouvrir l'eau et, en deux temps trois mouvements, le désastre fut complètement évité. Je poussai un soupir de soulagement. Certes, il y aurait une insupportable odeur durant quelques temps, mais sinon tout allait bien. D'ailleurs... Raah, mais c'était horrible! Je me bouchai le nez avant d'aller attraper manteau, foulard, iPok et bottes. Vite, je devais sortir de là! Aller faire n'importe quoi, tant que je n'avais pas à respirer l'odeur de ce massacre. Espérons que Ruby et Kaeko ne rentrent pas trop tôt!

-- Quelques minutes plus tard --

Je me retrouvai donc dans un petit café servant des chocolats chauds exquis, passant le temps en compagnie d'Ouji-sama qui mangeait élégamment une pâtisserie quelconque. J'avais ensuite parcouru mes messages, sur mon iPok, jusqu'à trouver une invitation ou, plutôt, ce qui ressemblait fortement à un ordre de mission. Organiser une soirée thématique unique pour le fabuleux calendrier de l'avent de l'île Pumkin? Voilà un boulot qui semblait fait pour moi, à ne pas en douter! Ni une ni deux, je m'inscris donc et l'on me répondit presque dans la minute. J'échangeai quelques textos avec l'adulte en charge et, lorsqu'il avait appris mon implication dans la planification du festival de Parmanie, il avait semblé vivement enthousiaste à l'idée que je m'occupe de l'une de ses soirées. Il est difficile de vraiment décrire toute la satisfaction qui me traversa. Je n'aurais pas cette opportunité à cause d'un membre de ma famille, ni parce qu'un professeur avait choisi arbitrairement de m'assigner un rôle d'organisatrice. Je l'aurais à cause de mon expérience et de mon propre talent et ça, ça n'avait pas de prix. Quoi qu'il en soit, il me donna les coordonnées de quelques salles à inspecter avant la soirée et les coordonnées de l'élève avec qui je devrais faire équipe, un dénommé Leonidas Blackhart. Jamais entendu parler à dire vrai. Bon, au mieux ce serait un type sympathique et on ferait un duo d'enfer et au pire, eh bien, je n'aurais qu'à le renvoyer à son chalet et terminer l'organisation toute seule avec Ouji-sama. Ce ne serait pas très plaisant, mais je tenais mordicus à ce que cette soirée soit un franc succès, ma réputation en dépendait, plus seulement celle de l'Académie!

Après avoir réajusté le foulard de mon Vipelierre, nous quittâmes donc le café, en direction de la première salle potentielle. Par chance, le concierge se trouvait sur place et je pu admirer l'espace de danse quasi inexistant. Néanmoins il y avait un petit coin lounge qui semblait assez agréable pour une soirée tranquille ou pour un cocktail et les salles de bain étaient on ne peut plus luxueuse. Enfin, ce n'était quand même peut-être pas l'idéal pour une fête. Seconde salle donc. Je fis le chemin au pas de course, relevant le col de mon manteau et rentrant la tête dans les épaules avant de pénétrer ce nouvel endroit inconnu. Cette fois, j'eu l'impression d'être entrée dans un entrepôt. Le plafond était haut et l'endroit vaste, mais les murs peu chaleureux à dire vrai. Cet endroit aurait besoin de toute une touche d'amour. Au moins il y avait une cuisine à notre disposition et, bien que les salles de bain ne soient pas aussi impressionnantes que les précédentes, elles avaient le mérite d'être propres et clairement indiquées. Plus qu'une dernière location donc et, ensuite, il me faudrait faire mon choix afin d'envoyer l'adresse de la fête à mon coéquipier et, accessoirement, à l'adulte responsable du concept des soirées de l'avent. D'un point de vue organisation, l'endroit n'était vraiment pas mal, ça il faut avouer. L'espace était bien réparti, avec un petit espace cuisine, un coin lounge un peu à l'écart, etc etc. Mais les murs. Comment pourrions-nous profiter de cet endroit avec des murs d'un jaune aussi criard? Et impossible de re-peinturer, il était déjà 10h39 et à soirée devait commencer dans un peu plus de huit heures à peine. Le choix fini par s'imposer de lui-même et c'est l'adresse de la seconde salle que je joignis à mon message à ce fameux Leonidas.

Bonjour! Je m'appelle Estelle et je suis du dortoir Mentali, c'est avec moi que tu dois faire équipe pour la planification de la soirée. J'ai déjà trouvé le site, dont je vais t'envoyer l'adresse, donc n'hésite pas à m'y rejoindre dès que tu le pourras pour qu'on puisse décider d'un thème. La journée sera longue donc n'oublie pas de te munir de bonnes chaussures, tu en auras besoin. En espérant que cette soirée soit inoubliable, à très vite, Estelle.

Envoyer. Bon, je n'avais rien oublié, n'est-ce pas? Plus qu'à retourner au lieu choisi -j'avais écris et envoyé mon message alors que je n'avais pas encore quitté la salle jaune-. Je fis donc le chemin en sens inverse, les yeux rivés sur mon iPok, ne regardant même pas devant moi. J'étais bien trop occupée à faire des recherches sur le net afin de trouver une liste des traiteurs de l'île. Certes, nous n'avions pas encore décidé d'un thème, mais dans tous les cas nous devrions trouver de quoi nourrir nos invités et plus vite nous prendrions contact avec les restaurateurs, mieux ce serait pour tout le monde. Inutile donc de mentionner que je ne vis pas du tout le jeune homme blond se dirigeant vers le même endroit que moi. Inutile de mentionner, également, que je ne vis pas du tout la glace au sol, sous la neige légère. Inutile, aussi, de vous faire un dessin sur ce qui allait se passer ensuite j'imagine. Vous êtes intelligents, après tout, sans oublier que c'est assez cliché il faut l'avouer. Un jour, peut-être, je vaincrai la maladresse! Mais, en attendant, j'avais surtout l'air d'une pauvre cruche qui ne regardait pas devant elle, qui avait glissé et qui, avec toute la grâce d'un girafarig acrobate, avait entraîné un pauvre inconnu avec elle. Glace 1 - Estelle 0.  
Leonidas Blackhart
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Lun 22 Déc - 18:34


Estelle & Leonidas

Te revoilà Leo'. En forme ? J'en doute. Un peu cassé, tu portes un lourd pansement sur le cœur. Tu as des remords qui traînent à tes pieds comme de véritables boulets d'acier et tes faits et gestes sont devenus tendus. Tu respires fort quand tu sens ta poitrine se serrer et tu as du mal a rire. Tu as une tension qui fait perdre douceur et témérité a tes épaules. Une tristesse qui transperce même le verre noire de tes lunettes et dégouline sur ta frimousse comme une cascade d'encre.

Difficile de te reconnaître, de venir vers toi avec le sourire et de te taper joyeusement dans le dos. Tu as l'air si distant et perdu.  Il y a de ça un petit moment, tu t'en serais royalement foutu de tes Pokemons et aujourd'hui, voilà que tu faiblis quand un danger se présente devant eux, devant toi. Pathétique. Redresses toi. Revis une nouvelle fois. Forge de nouveaux souvenirs. Tu ne demandes que ça.

•••

Face à toi, le plafond blanc de ton lit, au chalet. Il te suffit de tendre un peu le bras pour le toucher... Tu tournes et tu vires tout en détournant tes yeux de ce blanc sale en préférant le vide de la chambre. En contre-bas, tes affaires, minutieusement rangées, ainsi que Luné qui, allongé lui aussi, roupille comme un bien heureux avec entre ses pattes Arkhan, le petit Caninos. Heureusement qu'ils sont toujours présent.

Réussissant à esquisser un fade sourire, tu te redresses doucement et descend l'échelle menant à ton lit pour ensuite bondir sur le parquet gelé de la pièce. Tu frisonnes. Ton échine se crispe et tu claques un instant des dents tout en frottant tes bras devenus bien plus larges afin de les réchauffer. Tu t'agenouilles presque devant tes Pokemons endormis et les observe avec attention. Luné à tellement grandit. Devenu si grand, si large, si fort... Il y avait de quoi être fier. Le personnel n'avait pas manqué de te le dire et de te le répéter. On avait même eut la joie d’évoquer ta propre évolution, autant sur le plan physique que moral.

Fermant les yeux tout en lâchant un lourd soupire, tu sursautes légèrement en voyant ton Pokemon se réveiller. Le PolymorFox se mit a bailler en s'en décrocher la mâchoire, avant de finalement se redresser en s'étirant de tout son long, gonflant ainsi son poil d'hiver. Quand au chiot, il lui fallut un peu plus de temps avant de se décider à émerger de ce qui semblait être un sacré rêve en course effrénée. Tu aurais put te permettre de rire clairement, pour une fois, si ton Ipok ne c'était pas mit a sonner et à vibrer dans tout le chalet. Tu sautes sur tes pieds nus et commence a chercher l'appareil. Une fois trouvé, tu constates avec surprise qu'il s'agit là d'un message d'une élève dont tu n'as jamais entendu parler. Estelle Highwind.

Bonjour! Je m'appelle Estelle et je suis du dortoir Mentali, c'est avec moi que tu dois faire équipe pour la planification de la soirée. J'ai déjà trouvé le site, dont je vais t'envoyer l'adresse, donc n'hésite pas à m'y rejoindre dès que tu le pourras pour qu'on puisse décider d'un thème. La journée sera longue donc n'oublie pas de te munir de bonnes chaussures, tu en auras besoin. En espérant que cette soirée soit inoubliable, à très vite, Estelle.

Mais oui ! La soirée ! Tu te facepalm. Si violement que tu bascules en arrière, tombant ainsi dans les affaires d'un coloc' du chalet. La soirée bordel de merde ! Comment t'avais put zapper ça Leo' ! C'est toi qui t'étais proposé pour y participer en plus ! Pour se vider l'esprit et passer a autre chose ! T'es une plaie mon pauvre... Finalement, tu te redresse une fois de plus en t'étirant. Tu fixes tes Pokemons, et même si tu portes des lunettes opaques, ils savent et sentent cette détermination qui t'envahis. Plus de temps à perdre, t'es assez en retard comme ça. Bouges toi !

Une fois prêt, tu embarques ton sac, enfiles tes meilleurs godasses et fonce dehors. Personne dans les chambres ni dans le salon pour freiner ta frénésie. Tu remballes ton Caninos dans sa Pokeball et fonce dehors.

▬ Dépêches toi Luné, on est à la bourre !
▬ Zaaark'

Le Zoroark s’exécute et bondit sur ses pattes pour suivre son dresseur. N'ayant plus de pokeball et n'ayant plus la possibilité de grimper sur la tête de Leo' depuis son évolution, le gros Sombrenard s'essaye a la marche rapide, voir a la course. Pour la troisième fois depuis qu'ils sont arrivés sur l'Île Pumkin, ses coussinets s'enfoncent dans la neige pour son plus grand plaisir. Ça bondit, encore et encore, et sans qu'il ne s'en rende compte, son humain en percute un autre. La bête s’arrête, saute en arrière, une pointe d’inquiétude dans le regard avec les oreilles rabattues sur son crâne. Heureusement Léo' est costaud, il le sait, mieux que personne, car son dresseur c'est le meilleure, même si il a son lot de défauts.

▬ Ça va mademoiselle ?

Que t'es polis mon Leo'. T'as beau t'être écrasé le coccyx sur la glace ( c'est pas une petite larme là, oui juste là, sur ta joue droite? ) , tu t'es quand même relevé le premier pour aider la donzelle. Vas falloir que tu commences a penser un peu à toi. Ct'un conseil comme un autre, après t'en fais ce que tu veux.( Ah et maintenant que j'y pense, heureusement que t'es lunettes sont restées sur le bout de ton pif, c'est que le soleil tape en cette matinée.)

Bref, tu la redresses sur ses gambettes et tu la déneiges. T'en fais de même pour toi, parce que tu sens le froid te mordre les mollets. Tu tentes aussi de réchauffer tes mimines. Les gants chez toi, faut croire que c'est une option. En même temps, ça ne te paraissais pas si loin, cette cahute en bois. La porte à côté quoi. Qui aurait crût qu'une jeune fille aller te tomber dessus, comme ça, sur une ligne droite ?

D'un souffle chaud entre tes mains devenues gelées, tu t'empresses de demander.

▬  Tu ne connaîtrais pas une fille du dortoir Mentali qui s'appelle Estelle ? On s'est donné rendez vous & je suis en retard... haha.

Rire nerveux qui craint.



© EKKINOX


_________________
selkies mood


Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas  Hmtm3bv
kado:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Mar 23 Déc - 6:33

J'avais à peine eu le temps de dire "aie" que, déjà, Ouji-sama s'esclaffait un peu plus loin de ma maladresse. Parce que, bien sûr, ça le tuerait de venir m'aider hein! Heureusement que tout le monde ici n'était pas comme lui. Effectivement, le Pokémon de l'inconnu semblait être bienveillant, contrairement à une plante verte que je connais. D'ailleurs, c'est qu'il était imposant ce Pokémon! Je n'eu toutefois pas le temps de le détailler d'avantage, ma personne se retrouvant interpellée par le blond que je venais de rencontrer de manière percutante. Mademoiselle? Devant une demande si élégamment formulée, il n'y a bien sûr que d'une seule et unique façon que je me devais d'y répondre. Comme dans les films, je me relèverais comme une fleur splendide, avec un doux sourire, disant que je n'avais rien entre deux regards brillants de cet éclat qu'ont toutes les filles dans les films. Enfin, ça, c'est le plan si je n'avais pas été moi, une pauvre fille maladroite et encore abasourdie par cette appellation si inédite. Ma réponse ressembla donc plutôt à quelque chose comme :

- Ah bah je... ah bah c'est que... en fait je... la glace tu vois... enfin vous voyez... ouais bah je.... Non, mais c'est que...

Le tout avec les joues complètement rouges pendant qu'il prenait même la peine de retirer la neige de ma personne avant d'en faire de même de son côté. Et puis il avait de ces lunettes! Oui bon, bien sûr que c'était le premier truc que j'allais remarquer. C'était aussi évident qu'un nez au milieu du visage, haha! Non, blague pourrie à part, impossible de les louper quoi. En fait, ce type était un super espion intégré dans les rangs de l'Académie pour découvrir comment le vol avait pu se produire et s'assurer que nous étions tous en sécurité sur l'île Pumkin! Ça expliquerait même pourquoi un "élève" avait un Pokémon aussi classe avec lui. En fait il les portait pour dissimuler son identité secrète et le fait qu'il avait facilement dix années de plus que tous les étudiants, parce qu'impossible d'être un véritable super espion à notre âge, sauf si on a un Barpau-zooka bien sûr, mais je suis une exception. Oh, et puis qu'on me laisse vivre mes petits délires jusqu'au bout! Et en plus poli comme ça, qu'on vienne me faire croire qu'un simple adolescent parlerait à ses congénères de sexe féminin avec d'élégantes appellations telles que "mademoiselle". Et dire que j'étais probablement en train de lui faire une très mauvaise impression! Je devais me rattraper au plus vite! Me dis-je en esquissant un sourire gêné alors que, de son côté, Ouji-sama semblait remis de sa petite crise de rire, bien que son sourire habituel ne s'était pas amoindri. Même qu'il semblait considérer le blond avec un air hautain jumelé à son habituel sourire transpirant de narcissisme, le jaugeant pour voir s'il pouvait le laisser me parler ou s'il méritait d'être éconduit à coup de phytomixeur. Ah, ce starter, même pas capable de reconnaître un agent de la paix en mission secrète pour notre bien à tous!

- Je voulais dire : je vais bien, merci de votre sollicitude. Et désolé pour cette rencontre malencontreuse...euhm... monsieur.

Si Ouji-sama avait pu hausser un sourcil, je pense bien qu'il l'aurait fait. Il était des plus rare, après tout, que je passe pour une jeune fille de bonne famille. Estelle Highwind, posséder un vocabulaire élaboré, la douceur des gestes d'une princesse et les habitudes sophistiquées? Pouah! Même moi je n'achète pas. Du coup, m'entendre appeler quelqu'un monsieur comme ça me semblait si peu naturel, même dans mes propres oreilles. Bref, au moins je faisais un effort hein, après à l'inconnu aux cheveux blonds de déterminer si je lui faisais une bonne impression ou pas. D'ailleurs, il se réchauffa les mains et j'allais lui proposer de prendre mes gants -de toute façon j'en avais deux autres paires au chalet- lorsqu'il me posa une question qui me désarçonna. Moi, connaître une fille du dortoir Mentali qui se nommait Estelle? Je me figeai sur place, agrandissant les yeux et sentant un frisson d'effroi me parcourir. J'étais recherchée?!

- Non, pas du tout. Jamais entendu parler. Il doit y avoir une erreur sur la personne.

Glissais-je rapidement, en toute panique, avant d'analyser le reste de ses paroles. Ils s'étaient donné rendez-vous et le jeune homme était en retard? Oww, une élève avait un rendez-vous avec monsieur l'agent secret trop classe! Mais une mentalienne? Si on parle de super espionne trop forte, j'aurais plutôt parié pyroli m'voyez? Et puis, Estelle n'était pas non plus un nom super épique de femme fatale, tout juste un nom de pauvre fille maladroite incapable de cuisiner des biscuits sans mettre le feu... Ah ouais, logique, puisque c'était moi qu'il cherchait! Aller, retour à la réalité petite Estelle. Il faut parfois considérer l'option selon laquelle toutes tes petites hypothèses fantaisistes ne sont pas les bonnes. Il y existait donc des adolescents avec ce niveau de classe et de politesse? Woaw.

- Enfin, si ce n'est pas pour un interrogatoire intenable dans une salle sombre et lugubre, c'est peut-être moi... Leonidas Blackhart, c'est bien ça? Enfin, ce n'est pas que je doute mais...euhm... Vous êtes vraiment un élève? Enfin remarque, quel super espion irait se promener avec des lunettes comme ça, c'est un coup à se faire griller en moins de deux... Désolé, vos lunettes ont la classe, juré!

Dire que je pensais que je ne pouvais pas faire pire que de le renverser maladroitement à cause d'un peu de glace. Bien joué Estelle, maintenant la seconde impression serait encore pire que la première. Retour au sujet premier! Si ce type était véritablement le Leonidas, alors il était là pour m'assister à organiser la fête de ce soir, non? Ohhhhh, j'allais avoir un assistant personnel aussi classe que lui pour toute la journée?! Woaaaaaw prise deux! Et me voilà de retour à mon moi habituel, porteuse d'un sourire enthousiaste alors que toutes mes élucubrations étaient derrière moi et que je me préparais à ouvrir la marche vers le lieu que j'avais choisi pour la fête.

- Je suis enchantée de te rencontrer, je ne t'imaginais pas comme ça. On a beaucoup de pain sur la planche, tu as déjà participé à la planification d'événements auparavant?
Leonidas Blackhart
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Mar 23 Déc - 12:04


Estelle & Leonidas

Tu crois qu'elle va bien ? Elle s'est peut-être cognée la tête quand elle est tombée... Non parce que là... Elle agis bizarrement. Le ralentis à temps réel, je sais pas si elle sait, mais ça ne marche pas des masses.

Tu retiens un rire amusé dans ton gosier et garde contenance qu'en a ton rictus qui peut se tordre à tout instant. Elle avait au moins le mérite, cette damoiselle, de ne pas être une timide craintive du moindre inconnu qu'elle rencontre,  malgré le rouge sur ses paumettes, que tu préfères associé au froid qu'a une forme de honte. Fines de visage et au regard soudainement transformé d'une pointe de maturité, tu te dis qu'elle doit sûrement avoir ton âge, quinze, seize ans à tout casser.

Elle affirme aller bien & Luné penche légèrement la tête sur le coté, n'étant pas si certain de sa toute logique de ce petit bout de femme. Passer du bégaiement à une phrase verbe, sujet, complément, était soit une bonne reprise de soit-même, soit un superbe jeu d'actrice. Cependant un peu admiratif, le Polymorfox capte la présence d'un autre pokemon et tente de le localiser. Facile, une tache verte dans ce blanc immaculé, ce n'est pas bien compliqué. Le Zoroark lui fait signe, en ricanant. Si le Vipelierre avait belle dose de narcissisme à donner, Luné lui ne voyait là qu'une timidité masquée. « Viens » jappait-il en se forçant a garder sa moquerie pour lui. « T'as peur ou quoi ? » Il avait beau avoir évolué, ce bougre, il était toujours au fond de lui, ce petit Zoroa que tu as connu Leo'... Ça te rassures dans un sens... Certes la maturité l'a gagné et il est devenu bien plus protecteur qu'il ne l'était il y a quelque mois, mais il était toujours aussi espiègle et curieux, tout en ayant garder cette frustrante fierté.

Finalement, la jeune fille avoue être celle que tu recherches. Pendant un temps tu croyais t'être trompé d'adresse... Tu soupires, rassuré d'avoir étais si chanceux pour lui tomber aussi rapidement dessus, même si tes fesses souffraient le martyre, mais ça ce n'était qu'un détail. Elle enclenche sur ton physique et surtout tes lunettes. Elles reviennent souvent dans les conversations celles là... C'fou. Mais tu ne peux pas lui en vouloir. Ce qu'elle te sort sans s’arrêter, te fait doucement sourire. Tes lèvres brises cette posture sérieuse et tendu que tu portes depuis ton retour et finalement, tu éclates de rire. Elle est énorme cette fille ! Le pire dans tout ça c'est qu'elle est sérieuse. Étoiles dans les yeux, envoûtait par le mystère qui plane autour de tes binocles noires, elle te fixe, curieuse, et doute un tant soit peu de ton rang d’élève.

Super espion.

Tu pouffes à nouveau de rire. Ça faisait un baille que t'avais pas ris comme ça... Ça enlève un beau poids mort de ton coeur. Tu avais bien fais d'accepter. Ton partenaire semblait idéale pour se changer les idées. Il s'agissait là d'une perle rare. Tu passes discrètement ta main gelée sur tes yeux tellement tu t'es fendu la poire. Pfiou. Ça fait du bien !

Tu reprends donc, affichant un sourire si éclatant que même ton Zoroark en fut surpris. C'était devenu si inhabituel chez toi. C'est ainsi, que le gros renard se mit également à sourire, bien content de te revoir aussi brillant.

▬  C'est bien moi. Mais tu peux m'appeler Leo' si tu veux. Quand à mes lunettes, non ce ne sont pas des lunettes d'espion. Tu ne peux t’empêcher de glousser. J'ai eu un accident et depuis je suis super photosensible. Impossible de me balader sans lunette si il y a trop de lumière.

Tu passes ta main derrière ta nuque en cette mimique qui t'es propre. Mêlant gène & infériorité, tu tentes de garder le sourire. Tu espères seulement qu'elle n'a pas prévue une super fête avec jeux de lumières et flash à tout va.

▬ En tout cas enchanté Estelle. En ce qui concerne l'organisation de fête, je suis tout nouveau en la matière. J’espérais que tu puisses m'éclairer – mais pas trop – (roh le jeux de mots pourrave) sur le sujet. Tu as l'air d'être bien plus habituée que moi.

Tu remontes ta jambe, pour lui montrer tes chaussures qu'elle t'a conseillé de prendre. Elle savait de toute évidence a quoi s'attendre et c'était déjà pas mal. Il n'y avait rien de mieux que de partir sur de bonnes bases.

▬ Sinon une idée de thème pour cette soirée ? Si on pouvait se la faire soft sans trop d'artifice, ça serait pas mal. Tu pointes tes verres noirs avec un petit sourire gêné. Qu'elle aille pas te rendre aveugle cette Estelle. Bizarrement, tu sens qu'elle en est capable, c'est ça le pire...

Enfin, sans vraiment  attendre qu'elle te réponde, tu prends l'initiative d'inviter la Mentali à te montrer le chemin dans une attitude de gentleman, comme pour dire "Après vous."

© EKKINOX


_________________
selkies mood


Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas  Hmtm3bv
kado:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Mer 24 Déc - 6:06

Mais... mais... mais! Il avait éclaté de rire?! Okay, le sourire ça passait bien. Je trouvais ça super bizarre de voir quelqu'un sourire sans pouvoir voir ses yeux, mais c'était quand même bien. Ça lui donnait l'air de ce qu'il était probablement, simplement un jeune homme d'environ mon âge qui dissimulait ses yeux. Par contre, le voir éclater de rire avec autant de spontanéité parce que je l'avais gratifié de super espion, c'était amplement suffisant pour me faire prendre mon air parodique et caricatural de "c'pas gentil de se moquer des autres!" tout en boudant, gonflant un peu les joues.

- C'était un compliment!

Dis-je avant d'éclater de rire à sa suite, incapable de conserver mon sérieux plus longtemps. En même temps bon, le rire attire le rire, nan? Puis, il se passa même la main sur les yeux, comme pour les essuyer après avoir trop rit, et c'est un large sourire de fierté qui vint illuminer mon visage. Plus le visage est sérieux, plus précieux est le sourire. Et je venais de réussir à lui en donner un beau à part de ça! Ouaip, je savais maintenant que nous allions faire une bonne équipe, il ne fallait rien de plus. Quoi qu'il en soit, une fois les éclats de rire calmés il fallait bien poursuivre la conversation. Donc il n'y avait pas erreur sur la personne, c'était déjà ça. Imaginez si on avait sympathisé et tout et qu'au final je me retrouvais à devoir aller retrouver un autre partenaire morose et flemmard, le contraste rendrait la compagnie d'un tel individu plus insoutenable encore. D'ailleurs, il dit que je pouvais l'appeler Leo, ce que je notai mentalement après avoir acquiescé. C'est noté dans le super cerveau de madame l'assistante. Je pourrais me faire surnommer Hunnigan vous croyez? Je pourrais le contacter sur son iPok et le guider dans son périple sur l'île Pumkin tiens! Hum! Retour à la réalité Estelle!

Donc ce n'était pas des lunettes d'espions, mais bien un accessoire pour lui indispensable à cause de la sensibilité de ses yeux depuis un accident. Oh. Ah merde! Du coup je me sentais super mal, c'était une chance déjà qu'il n'ait pas eu l'air d'être dérangé par mes idées farfelues. N'empêche, ça devait être dommage de ne pas pouvoir admirer directement les choses de la vie, de toujours les voir au travers de ce voile filtrant la lumière. D'ailleurs, il passa la main à sa nuque cette fois, me laissant deviner le malaise que le sujet devait déclencher chez lui. Ouch, j'ai vraiment merdé quand même, ou en tout cas c'est l'impression que j'ai alors que son sourire semble moins sincère maintenant. J'aurais voulu balbutier une excuse, mais que dire dans ces cas là? Mis à part remuer le couteau dans la plaie, je ne pense pas que je pourrais rattraper celle-là, valait mieux tout simplement changer de sujet, pour l'instant au moins. L'organisation de fêtes donc. Il se dit novice, avant de mentionner qu'il espérait que je l'éclaire, mais pas trop. Je souris au jeu de mot, parce que c'était une bonne façon de dédramatiser quand même, bien que le jeu de mot était, avouons le, un peu douteux. Oh et puis les miens sont encore pires alors je vais pas commencer à juger! Oh, il avait même pensé à apporter de bonnes chaussures, il apprenait vite.

- Je ferai de mon mieux pour te guider, promis!

Puis, il entra dans le vif du sujet, me poussant à la réflexion. Une idée de thème pour la soirée, de préférence soft et sans trop d'artifice. Donc quelque chose qui se prêtait bien à une ambiance feutrée, à la lumière tamisée et, si possible, où Leo n'aurait pas l'impression de détonner de tout le monde avec ses lunettes qui le rendaient, avouons-le, plutôt original dans une foule. D'ailleurs, j'étais tellement loin dans mes pensées que j'avais à peine remarqué la façon dont il m'avait invité à prendre le chemin de notre salle de réception. J'avais seulement ouvert la marche, sans regarder où j'allais -vive le pilote automatique-, ayant même oublié pour l'instant les questions de traiteur. Au final, c'est devant la porte de la salle que je finis par me retourner vers lui, les yeux illuminés de ma soudaine... illumination?

- On pourrait faire une soirée sur le thème des espions! Avec lunettes fumées, habits chics et classe obligatoires. Comme ça on pourrait tamiser les lumières, peut-être même trouver une machine à fumée pas très chère pour envelopper un peu le tout et se la jouer "cachette secrète d'agents secrets". Avec ça on aurait qu'à mettre des cartes de différentes régions sur les murs, avec des liens en corde rouge et des clichés hasardeux.

Avais-je dis avant de pénétrer la pièce, bloquant la porte en position ouverte pour que la lumière du couloir l'illumine assez pour que l'on puisse voir sans allumer la lumière. Je m'étais également départie de mon foulard tout en m'avançant dans le vaste espace, visualisant déjà la salle prête à accueillir les invités alors que je poursuivais mon monologue.

- Ça habillerait bien ces murs froids et puis avec la lumière chaude, mais tamisée et peut-être un peu de fumée on oublierait vite les plafonds trop haut, ce serait bien meublé, mais quand même vivable vu que l'endroit est vaste. Après sur qu'on devrait la laisser au minimum -la machine à fumée-, dans ce coin là, derrière la petite scène. Et dans l'autre coin peut-être un petit coin jeu, genre une table de poker ou un truc comme ça, parce qu'il y en a toujours dans les films. On pourrait aussi mettre un garde à la porte ou un truc du genre, comme pour contrôler les entrées et les allées et venues. Oh, et donner des missions à la porte! Tu sais, des trucs qui commencent par : votre mission ce soir si vous l'acceptez, avec de petits défis ridicules à faire sans être repérés ou quelque chose comme ça! Ne manquerait plus qu'un genre de petite orchestre jazzy et l'ambiance serait parfaite! Tu en dis quoi, Leo?

Dis-je en me retournant vers lui, des étoiles dans les yeux, attendant avec impatience son point de vue sur la question. Qui sait, peut-être aurait-il des suggestions pour rendre cette soirée encore plus épatante? Après tout, il n'y avait rien de mieux que le partage des idées pour arriver à un résultat bien poli et optimal. J'avais déjà hâte d'y être! Notre soirée serait la meilleure, c'était obligé!
Leonidas Blackhart
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Jeu 25 Déc - 12:34

007


Le lien est tissé en des éclats de rires partagés. Tu te répètes, c'est sur, mais ça fait un bien fou de se lâcher comme ça. Estelle avait réussis a te détendre sans même te toucher. Tes épaules étaient tombées, s'étaient délivrées de cet insupportable poids. De simples paroles avaient suffit a te faire oublier les mauvais souvenirs, et même si elle avait maladroitement citer tes lunettes, cela ne t'avais point gêné. Une nouvelle route se présentée à toi & cette fête était l'occasion idéal pour faire un énorme bond en avant.

Plus de pression, juste une grande sensation de liberté. Tu inspires, tu expires, et ainsi de suite jusqu'à retrouvé ce sourire qui te sied si bien. T'étais là pour t'amuser non ? Pour profiter de la vie ! Vivre la grande aventure ! Elle avance donc, te montrant le chemin, tête rose et pensante dont tu emboîtes le pas. Tu l'observes l'espace d'un instant, le temps de votre marche, sans dire un mot, alors qu'elle marmonne des brins d'idées en gestuels réfléchie. Pour sûr, Estelle était concentrée. Elle se donnait corps et âme à la tache et vous n'avez encore rien commencé que tu commences a comprendre dans quoi tu t'es embarqué. Ne penses même pas à flâner, avec cette fille, ça va pas être possible. Il faudra faire de ton mieux, garder la tête haute, toute la journée, toute la soirée si il le faut ! Pour elle, mais surtout pour toi. Pour tes Pokemons aussi, qu'ils comprennent enfin que tu t'es relevé de tes jours sombres et qu'ils n'ont plus à s’inquiéter pour toi.

Finalement, Estelle s'arrête, net. Elle brise ton pas et tu te forces à reculer pour ne pas trop la coller, bousculant ainsi ton Zoroark qui grogne, mécontent. T'as presque marché sur sa papatte. Il se décale un peu, se retournant a son tour, cherchant le petit Vipelierre. Disparu...  Il hausse les épaules et reporte toute son attention sur toi. En tout cas, la Mentali ne manque pas d’énergie et te fait partager son enthousiasme et ses idées en te lançant ses mirettes remplies d'étoiles.

Une thème sur l'espionnage ? Tu penches légèrement la tête sur le côté, en esquissant l'un de ces sourires que tu ne peux toi même définir. Mêlant excitation et moquerie tu essayes de voir si elle cherche toujours à se moquer de toi ou si vraiment, elle faisait preuve de sérieux. Tu ne dis donc rien, et écoutes avec attention ses idées, les unes après les autres. Plus elle continue sa petite explication, plus ta tête retrouves sa posture d'origine. Sérieuse, elle ne pouvait l'être plus et malgré un début douteux, il y avait là une véritable idée.

Claire, net et précise, tu peux facilement imaginer la salle se transformer à chacun de tes pas. La carte sur le grand mur, l'ambiance feutrée au brouillard épais et mystique. Le coin jeu, avec cartes et dés qui galopent sur un tapis rouge. Un jeune croupier qui bat des cartes et les distribue aux joueurs.  Les jeux sont fais, misez, jouez, gagnez. Tu te retournes immédiatement vers la demoiselle alors qu'elle continue son long discours qui ne manque pas d'originalité.

Toi aussi tu as des idées, hein Leo'. Des petites envies, des petites personnifications. Ça bouillonne dans ton cerveau en petites bulles pétillantes, comme pour le champagne. Tu l'imagines déjà, cette fête. Les convives émerveillés, robes de soirée et nœuds papillons à volontés. Les talons qui claquent et les faux cigares, merveilleux mélange entre les films d'espionnages et les années Jazz, 1920 & Co'.  Mélodie des trompettes, rythme soutenu d'une batterie retenue, le tout harmonieusement soudé par une voix en or. Tu ne peux t'empêcher de chantonner cette chanson qui te trotte dans la tête.



Tu n'es pas musicien, et encore moins chanteur, mais ta voix n'est pas désagréable et ces petits marmonnements en calme mélodie retranscrivent encore plus l'ambiance qu'Estelle cherche à donné. Le mystère et le plaisir, couplés en des notes volages qui s'échappent de tes lèvres alors que tu continues d'observer la pièce.


▬ Je vois tout à fais ton idée ! Là, en fond –   Tu cours doucement à l'autre bout de la pièce avec des gestes plus qu’exagérés – la table de poker avec la roulette, qu'on atteindrait en suivant un tapis rouge après avoir traverser la fumée. Les missions peuvent être liées aux murs dont tu as parlé. Les invités seraient forcer d'apporter une petite babiole qu'ils devront accrocher à leur tenue. Un "agent" de Sinnoh devra donc tromper quelqu'un d'Hoenn, & j'en passe. Je suppose qu'on y pensera plus tard ! Haha. Et il nous faudra obligatoirement une piste de danse.

Ton regard se pose finalement sur ton Pokemon. Luné est un Zoroark et part définition un maître incontesté des illusions. Tu repars en arrière, traversant une nouvelle fois la pièce vide pour revenir vers ton Zoroark.

▬ Pour les finissions, si il nous manque quoi que ce soit, nous avons Luné. Ses illusions peuvent transporter une foule de gens dans un univers de sa création. Tout sera parfait. Je peux lui demander de crée tout ce dont on a besoin. Soudaine attaque militaire ou terroriste, plus vrai que nature. Il peut tromper tout les sens, alors si tu as d'autres idées et quelles te semblent improbable, pas de soucis ! Pas vrai Luné !?

▬ Zaarrk ! Pour prouver à l'humaine que tu dis pas de la merde, Luné prend son apparence et pense même à changer ses vêtements.  Robe sombre, espionne en herbe, il tourne et vire pour le plaisir des yeux. Une veritable copie parfaite. Impressionnant non ?



© EKKINOX


_________________
selkies mood


Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas  Hmtm3bv
kado:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Ven 26 Déc - 17:02

Cet air sceptique semblait se transformer au fur et à mesure que je parlais, alors qu'il commençait à me prendre de plus en plus au sérieux. Je le surveillais du coin de l'oeil tout en parlant, un éclat malicieux au fond de mes yeux alors que je le vis s'avancer dans la pièce et que j'eu l'impression, en un instant, qu'il venait de mettre un pas dans ce monde fabuleux que j'entrevoyais déjà. Puis, de ses lèvres s'échappa un air un peu envoûtant, un air qui, ma foi, semblait plus qu'à sa place dans notre décor. Plus que cela, cette musique lui donnerait vie, le ferait apparaître devant nous. Enfin, il laissa ses idées prendre forme, me les partageant à voix haute alors que je l'admirais trotter jusqu'à l'autre bout de la pièce, maintenant animé de la même passion que moi. La table de poker, le tapis rouge, la roulette! Même l'idée des missions n'échappa pas à l'inspiration du jeune homme qui précisa l'idée un peu plus encore, portant mon inspiration du niveau d'idée floue à celui d'idée établie et utilisable. Oh, et une piste de danse, bien sûr! Mon vif regard ambré la délimita mentalement alors que j'imaginais déjà les couples d'agents de choc s'entraîner en danses emplies de ce velours caractéristique de l'ambiance que nous recherchions. Oh, son Zoroark pouvait faire ça? Ouah, trop géant l'idée de l'attaque surprise pour vider la salle en fin de soirée! À coup sûr tout le monde s'en souviendrait et en parlerait pour le reste de l'année!

- Mais mais! Il me faudra une robe comme ça! Je n'aurais jamais pensé que ça irait si bien à ma silhouette... c'est même étonnant tiens. Ça doit vraiment être pratique d'avoir un Pokémon comme ça quand on magasine...

Hum! Pas le moment d'entrer en monde mentalienne! Il y avait bien plus important que cela en jeu, soit la meilleure soirée de l'année. L'organisation devait être parfaite, le thème sans tache. C'était l'occasion de me faire un nom, même si ce n'était qu'à petite échelle. Si l'instigateur des soirées de l'avent appréciait suffisamment notre soirée pour me recommander à d'autres en recherche d'organisateur, lentement, mais sûrement, je me construirais une réputation et on ferait bientôt appel à Estelle Highwind, pas à l'Académie qui m'enverrait après avoir pioché mon nom au hasard.

- Je veux dire, ce serait une superbe idée pour mettre les gens dehors en fin de soirée! Une fausse descente de police où tous devraient fuir, de quoi se souvenir de ce soir pour un bon moment quoi.

Terminais-je de me rattraper avec le sourire. Tout le monde semblait heureux et décidé à jouer son propre rôle. Tous, non. Un irréductible petit prince tapait du pied dans son coin, les bras croisés, observant la salle avec son regard hautain. Même pas besoin de demander à Ouji-sama ce qui lui passait par la tête, je le devinais depuis le temps. Monsieur était mécontent, n'arrivant pas à se trouver une activité pour la soirée qui pourrait justifier qu'il soit mis en évidence et entouré de la foule. Je me penchai donc pour tapoter doucement et affectueusement la tête du Vipelierre.

- Nous te trouverons une belle place sur la scène, ne t'inquiète pas.

Il semblait quelque peu sceptique, mais un éclat dans son regard me laissait apercevoir son contentement. Au fond il n'était pas un Pokémon compliqué. On avait qu'à lui promettre une belle apparition sur scène et il était satisfait, prêt à changer le monde en entier pour le forcer à regarder sa magnifique performance. Néanmoins, il y avait encore beaucoup, beaucoup de trucs à faire avant de pouvoir commencer à parler de performance. Pour l'instant, après tout, nous n'avions que la salle vide et des tonnes et des tonnes d'idées. Espérons simplement qu'elles seraient réalisables, autrement nous nous retrouverions avec une soirée décevante et morne, ce qui était hors de question! Il était donc temps de passer aux choses sérieuses car nous avions du pain sur la planche.

- Puisque nous sommes d'accord, nous pouvons dès à présent commencer les préparatifs! Je vais te donner une partie du budget de la fête pour aller acheter les cartes, le fil rouge, prendre les clichés et tout le tralala. Tu peux prendre tout ce qui te semble utile pour bien planter le décor et également pour planifier les petites missions si tu veux. De mon côté j'irai m'occuper des questions de traiteur et j'essaierai de trouver de quoi nous obtenir un espace jeu, ce serait génial d'avoir une vraie roulette d'ailleurs, mais je verrai bien ce que je trouverai. Puis, on se réuni ici dans deux heures, le temps de pouvoir tout faire, et, en attendant les livraisons, on pourra écouter les extraits que m'a envoyé l'organisateur. Ils ont déjà quelque chose comme dix groupes affiliés aux soirées de l'avent, suffit de trouver lequel saura le mieux nous donner notre belle ambiance veloutée. Oh, et tu devrais déjà avoir mon numéro d'ipok en cas de problème, vu que je t'ai envoyé un message texte plus tôt. Des questions, agent double zéro sept?

Terminais-je avec un sourire malicieux, emballée déjà par cette journée qui ne faisait que commencer!
Leonidas Blackhart
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Sam 27 Déc - 15:24

007

Luné est tout beau en Estelle. Même taille, même silhouette, il tourne avec sa magnifique robe d'espion et viens s'accrocher au bras de son dresseur. D'un claquement de crocs, des lunettes noires, semblables au tiennes, se dessine sur sa frimousse pleine d’espièglerie. Tu te prends au jeu et attrape ton pokemon par la taille, de ton autre main tu fais doucement mais sûrement descendre tes lunettes pour laisser brièvement apparaître tes yeux ambrés. Tu ne t'attardes pas sur ce geste assez dangereux et replace bien vite les verres opaques sur le bout de ton nez. Finalement Luné reprend son apparence d'origine et tous deux, vous riez aux éclats. Tu te sentais déjà dans le personnage. Après tout, après toutes les explications d'Estelle, difficile de ne pas vouloir s'essayer au rôle d'espion.

D'un point de vue d’ensemble, tout le monde semblait partant pour forger cette grande soirée. Tous sauf le Pokemon de la Mentali. Un Vipelierre aux manières encore plus narcissique que ton Zoroark se présenta à toi en sourire mi figue mi raisin. Le torse bombé et la tête redressée, il maintenait le regard des humains et celui de Luné avec toute sa prestance de presque prince. Il devait en avoir dans le ventre ce pokemon, pour sûr, il était sans doute un compagnon de choix, avec lequel on ne pouvait s’ennuyer.

La demoiselle le rassure et le lézard reprend ses mimiques de noblesse pincés. Il ne manque pas de cran et Luné l'a bien remarqué, il ne le lâche pas du regard. Tu décides de calmer le fauve qui sommeille dans ton propre pokemon en passant ta main dans sa longue crinière rouge. Tu lui susurres que tu as besoin de lui pour la fête et qu'il n'est pas question qu'il cherche les ennuies, tant bien même le caractère du serpent lui titille la curiosité et la fourberie.

Tu reportes toute ton attention sur Estelle. Enchantée de cette soirée elle récapitule et assigne vos taches. Tu prends des notes mentales tout en acquiesçant docilement.

▬ Aucune Mademoiselle Highwind, je vais immédiatement me charger de cette mission. Faites moi confiance. Et surtout, faites attention à vous.  

Tu te prends vraiment bien au jeu Leo', un véritable agent double aux services de sa dame. Sur ce jeu d'acteur qui avait au moins le mérite d'être merveilleusement bien interprété, à défaut de sa grande originalité, tu embrayes le pas vers la sortie, après avoir récupérer la moitié du budget,  suivit de prêt par ton « chien » de garde.

•••
Alors... fil rouges, cartes des régions, cartes à jouer, ainsi qu'un costume pour être quand même présentable et dans le thème de la soirée. En deux heures, ça devrait être faisable non ? Pas très à l'aise avec tout ce qui pouvait se rapporter aux shoppings tu fais appel a ton Ipok et commence a faire quelques recherches. L'île est grande, mais la journée longue. Il faut que tu te rendes en ville et pour cela, tu rejoins les  transports en commun mis à disposition pour touriste et les habitués de l'île vivant un peu plus en hauteur. Dommage que tu n’aie pas de pokemon volant, cela t'aurais au moins permis de sauver un peu d'argent.

Une fois downtown, tes yeux s’émerveillent. Les décorations sont vraiment fantastique et même en plein jour ça brille de mille feu. Mais tu n'es pas là pour jouer les touristes Leo' ! Tu es en mission, ne l'oublie pas. Tu repères donc les lieux et utilise ingénieusement tes équipements technologiques pour te retrouver. De plus les fêtes n'aident pas la facilité aux mouvements. Tu pousses et bouscules tout en t'excusant passant et touristes pour tenter de te frayer un chemin dans une « grande » surface où tu pourras sans aucun doute trouver tout ce dont tu as besoin.

Après une bonne heure et demi de shopping intensif, tu ressors victorieux. Tu as tout ce dont vous avez besoin.  Tu as prévue, files, nappe, tapis de jeu & tapis de sol, ainsi qu'un long & grand cadre en bois pour entourer les cartes et ainsi combler leur potentiel vide. Niveau vestimentaire tu t'es contenté d'un costume simple et classe, après tout tu seras un agent secret, il ne fallait rien de trop, voyant. Tu as également fait le plein de punaises de couleur, ainsi qu'un grand nombre de magazines sur le monde pokémon pour afficher les plus célèbres têtes de ce monde. Des plus simplets aux plus importants ainsi que ceux recherchaient par les autorités. Et surtout à ne pas oublier deux ou trois mallettes de jeux de Poker, jetons compris. Évidement, c'est assez lourd et bien que mieux bâtit que de part le passé, tu es obligé de demander a ton Zoroark de t'aider à transporter tout ça.

Le temps de remonter, les deux heures sont passées. Tu es tellement chargé que tu te dois d'ouvrir la porte de la salle louée du coude et de la pousser avec ton dos. Tu déposes les sacs pleins dans un coin et reprend un peu de ton souffle.

▬ Me revoilà. Tu cherches la Mentali du regard, la salle n'es finalement pas si petite. Une fois ton regard posé sur elle, tu t'approches doucement et tente de regarder par dessus son épaule. Tu as réussis a réunir tout ce dont tu avais besoin ? Tu veux peut-être que je retourne en ville acheter d'autres bricoles ?  





© EKKINOX


_________________
selkies mood


Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas  Hmtm3bv
kado:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Dim 28 Déc - 1:53

Ouaaaaaah! Une Estelle qui sait danser... une Estelle trop canon en robe de femme fatale, accrochée au bras de Leonidas comme une véritable petite reine. Et même des lunettes fumées en bonus! Une Estelle canon avec une belle robe et un air mystérieux?! Geeeenre, vous y croyez vous?! Et puis j'y croyais plus du tout à l'hypothèse du Leo étudiant hein! La main sur la hanche de sa partenaire, le petit regard par dessus les lunettes, genre ce type! Soit il est un espion incapable de dissimuler sa nature de super personnage de film pokéwoodien, soit c'est tout simplement un coordinateur en fait! C'est possible ça, non? Parce que bon, autrement ça voudrait dire que j'étais tellement nulle que même la fausse moi Zoroark d'un élève non coordinateur faisait plus crédible que moi, c'est triste quand même! Dans tous les cas, après pareil spectacle c'est impossible de ne pas me joindre à eux lors de ce petit rire communicatif. Le seul qui y demeure fermé est le petit prince qui a plissé le regard, comme mécontent du petit jeu de Leo alors que, pourtant, je n'y avais même pas pris directement pars. Ce rabat-joie quand même, de quoi avait-peur à ce point pour rejeter systématiquement tous les garçons qui savaient me faire sourire? Peu importe, cette question aurait sa réponse, mais pas aujourd'hui. D'ailleurs, le grand pokémon semble avoir remarqué l'animosité du mien à l'endroit de son dresseur et il n'y reste pas de marbre. Espérons qu'ils arrivent à s'entendre quand même, sinon la journée serait longue!

J'assignai donc les tâches, espérant que Leo y trouve son compte et qu'il ne soit pas trop perdu. Enfin, il a l'air d'un type intelligent quand même. Après c'est peut-être juste un type qui est bon à avoir l'air intelligent, ça reste à voir puisqu'il est difficile de bien cerner quelqu'un en si peu de temps. Remarque nous nous entendions bien, donc il ne pouvait pas non plus être un super cerveau de la mort qui tue quoi, j'étais une fille bien trop simple et un peu niaise, du coup c'est certain qu'on aurait pas rigolé comme ça dès le départ quoi. Hum! Bref! On s'en fiche de tout ça. L'important, c'est qu'il me dit qu'il n'y avait aucune problème, "Mademoiselle Highwind". Et et.... de faire attention à moi avant de repartir avec tout la classe du monde?! Un poseur! Ce type est un poseur de première en fait! Et d'un fou rire de plus pour moi alors qu'il n'y a plus personne d'autre pour m'entendre que mon starter à l'air mitigé.

---

Je revenais tout juste de chez le traiteur, marchant fièrement alors que j'avais conclu une affaire en or pour la soirée. La livraison aurait lieu une demi-heure avant le début de la soirée, ce qui nous laissait amplement de temps pour préparer la grande table qui devrait accueillir le tout, entre autres choses. Maintenant, direction l'une des petites salles de jeu de l'île Pumkin afin de nous trouver un ou deux croupier pour la soirée. Néanmoins, sur le chemin, je croisai une fois de plus ma némésis, la glace! Mon pied parti vers l'avant et je du faire de grands moulinets avec les mains alors qu'en fond résonnait le thème d'une mission impossible. Je glissais, j'allais m'écraser! Vite, je devais faire travailler mes réflexes de super espionne! Je me jetai donc vers l'avant, amortissant la chute de mes bras avant d'effectuer une super roulade pour me relever un peu plus loin avec style, les pieds maintenant en territoire sécuritaire. Je restai en position quelques secondes, prenant la pose telle une super actrice de la mort en plein tournage alors que certains regards se tournaient vers moi, me félicitant des yeux pour cette prouesse emplie de style et c'est là que...

- Yeaaaah! Une fois, mais pas deux!

Criais-je en me relevant avec enthousiasme, les bras levés de joie alors que tout l'effet venait de disparaître. Mais osef! Le plus important, c'était le pointage. Glace 1 - Estelle 1. Maintenant emplie de fierté, je me me remis en marche avant de m'arrêter devant une vitrine en particulier. Là, sur le mannequin, se trouvait une robe d'un rouge profond, mais vif et velouté. Un rouge qui rappelait ces lèvres écarlates de femmes fatale. Un rouge à en faire tomber. Mmmh.... Naaaan.

---

Pas de chance, sérieusement. Et puis vu l'air que m'avait jeté Ouji-sama avant que je ne repartes, j'allais avoir droit à tout un savon si je ne respectais pas les règles de monsieur durant son absence. Enfin, oui, je vous explique. J'avais rencontré le propriétaire de la salle de jeu, mais malheureusement nous ne pouvions louer les services d'aucun croupier, ces derniers étant tous déjà occupés dans la soirée ou en congé. Néanmoins, après maintes délibération, il fut décidé que deux de mes Pokémons pourraient être formés à cet art au courant de la journée afin de pouvoir animer eux-même les tables la soirée même avec un minimum de savoir faire. Adjugé, vendu! Ouji-sama et Sephiroth étaient les deux meilleurs candidats pour la tâche en question.

Le petit prince semblait en pleine hésitation. Joie de pouvoir faire quelque chose de nouveau et attirer les regards. Déception de ne pas pouvoir me surveiller et me protéger, d'autant plus que son plus fidèle laquais allait lui aussi passer la journée loin de moi. Certes, Spark lui était également obéissante, mais moins capable de me protéger. Ne restait plus qu'Ash, mais le Phanpy m'avait fait serment d'allégeance et, si le Vipelierre était mon prince, lui était mon chevalier. Les indications de mon starter le laissaient donc indifférent, seule ma parole comptait pour lui. Quel dommage, n'empêche, que je puisse passer la journée sans chaperon. Mouhahaha! À moi la liberté! M'esclaffais-je en regagnant la salle de réception. Oh, mais qu'était-ce? Je m'avançai tout près d'une table basse où on avait laissé un petit ordinateur portable, ouvert sur un logiciel de traitement de texte. Je parcouru la pièce encore sombre du regard, personne. Un frisson me parcouru l'échine, on aurait dit un début de mauvais film... pourvu que je n'en sois pas la blonde idiote tout de même. Curieuse, je m'inclinai vers l'écran, y lisant rapidement les quelques lignes inscrites à notre intention.

"Vous n'étiez pas là quand je suis passé, alors je vous laisse mon ordinateur jusqu'à mon retour. Vous devriez y trouver les extraits des groupes disponibles pour ce soir, il ne vous reste plus qu'à choisir ce que vous voulez. Je passerai en fin de journée. En attendant, bon travail les jeunes!"

Soulagement. Pas de menace terroriste ni de partie de Simon says dans les rues de New York... euhm, un instant, c'était pas un film d'espion ça... Osef! C'est mon mot du jour tiens, osef! N'empêche c'était sympathique de la part de l'homme qui avait fait appel à nos services, surtout que c'était pratique. Avec le réseau en carton, c'était un plan pour que les chansons se stoppent en plein milieu de notre écoute quoi, du coup--- AHHHH! Je me retournai avec des grands yeux, mon coeur ayant presque manqué un battement. Ouf, ce n'était que Leo qui venait de revenir. Pour le coup il m'avait bien fait sursauter. Je m'éloignai de l'ordinateur avec un sourire soulagé, curieuse de savoir comment s'étaient passées ses courses. Sans doute plutôt bien à en juger par tous ses paquets.

- Oui, je pense que j'ai ce qu'il me fallait pour l'instant. Enfin, je ne sais pas encore ce que je vais porter, mais je trouverai bien quelque chose. Je t'attendais surtout pour écouter les extraits des groupes possibles pour ce soir. On commence par lequel?

Lui demandais-je pleine de l'entrain me caractérisant, un sourire joyeux sur le visage.
Leonidas Blackhart
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Skyfall, le remake bon marché | [COURS NOEL #4] | feat. Leonidas    Mar 30 Déc - 14:45

Let our sky fall

Tu étais revenu aux trots. La porte n'avait pas grincé, et tes pas s'étaient montrés drôlement silencieux alors que tu t'étais glissé dans la grande pièce pour y déposer tes sacs chargés. De ces mêmes pas de presque espion tu t'étais faufilé sans un bruit dans le dos d'Estelle. Cette dernière sursauta.

Le contre coup d'une telle surprise t'obliges à poser tes mains sur ses épaules, comme pour la rassurer. Elle te sourit et tu lui rends avant de passer à ses cotés pour regarder l'ordinateur. D'un coup d’œil subtiles tu aperçois le message déposé sur votre droite. Étant trop loin et n'ayant pas la meilleure des visions, tu ne cherches pas a le déchiffrer.

Sans doute vient-il de l'homme qui vous avez proposé de préparer  cette soirée. Cet homme, tu ne l'avais d'ailleurs jamais vraiment vu... Il t'avait simplement contacté par e-mail, via ton Ipok, se pressentant sous un nom dont la sonorité ne te revient pas. Sans doute était-il de mèche avec le Professeur Roseverte pour que tu te réintègres dans les règles de l'art. Tu souris, rien qu'a cette pensée.

C'est lui qui t'avais ré-accueilli au sein de l’établissement, en compagnie de Percy Yade, celui responsable de la branche scientifique. Tu ne les connaissais pas vraiment, ces deux là. Une ou deux fois avais-tu croisé Monsieur Roseverte alors qu'il faisait sa ronde parmi les dortoirs et rare était les moments où tu avais vraiment put discuter avec eux. Mais ils s'étaient tous deux investis dans ta réinsertion et cela avait au moins eut le mérite de te remettre un peu de baume au cœur.

Mais revenons à nos moutons ! La musique ! Il fallait trouver une bonne playlist pour la soirée. Quelque chose de jazzy, mais d'également entraînant. Une mélodie envoûtante, qui transcende et donne envie de danser. Du classy, du mouvementé, du gracieux et du feutré...  Tu n'étais pas très musique. Pas que tu n'aimais pas en écouté, mais plutôt que tu n'y connaissais pas grand chose, quelque titres ou mélodies a tout cassé, mais rien de plus. Quel chanteur du moment était en vogue ? Lequel d'entre-eux pouvaient coller le plus a votre thème ? Tu n'en avais pas la moindre idée.

Finalement, ne pouvant pas vraiment décider quelle chanson prendre, tu attrapes la souris, mimine d'Estelle ou pas, et clic aléatoirement sur le premier titre qui t'inspires. Les symphonies passent, certaines sont vites zappés, tandis que d'autres se laisses écouter. Cependant, une mélodie toute particulière se glisse d'entre les haut-parleurs de l'ordinateur & le déclic vint instantanément dans tes oreilles. Le duo des films pokéwodien qui fredonne dans tes tympans, celui où le spectateur coupe son souffle pour suivre de ses yeux ronds les acteurs se pavaner.