Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless]
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless]   Lun 22 Déc - 21:45
with Kyan Rion Lawless.  



«Omoitatta ga Kichijitsu !»
« Le bon jour pour faire quelque chose,
c'est le jour où on l'a décidé.


Samedi 20 décembre 2014,
En fin d'après-midi.
Quelque part sur l'Ile Pumkin.



Sensation d'un arrière goût amère dans la bouche, un arrière goût d'une chose que je n'avais pas l'habitude de connaitre, je me trainais péniblement dans la neige, errant sans but. Ce goût âpre n'était autre que celui de la défaite, de l'humiliation. Ce n'était que la deuxième fois depuis celle de cet été qui m'avait fait sombrer plus profond dans ma déprime, mais celle-ci était différente. Même si elle m'avait profondément blessé et marqué, cette défaite était une gifle égale au coup de poing qu'il m'avait balancé en pleine figure. Grâce à ces actions, ma conscience s'activait de nouveau, ma fierté se replaçait dans le rang et ma personnalité, tenue emprisonnée quelque part au fond de moi  durant ces mois de souffrance, semblait entamer son retour, se frayant lentement mais sûrement, un chemin à travers les limbes abyssales des tréfonds de mon âme.

Hikari, ma précieuse Chimpenfeu, se tenait affalée sur ma tête, assise sur mes épaules, récupérant de son combat unilatéral.  Je m'en voulais tellement... Je levais les yeux au ciel. La journée semblait sur le point de s'achever. Le ciel déjà chargé de nuages duveteux semblait perdre en intensité.  Bientôt, la nuit pointerait le bout de son nez.  Cette affirmation me tira un profond soupir de dépit.  Je n'avais nullement envie de me retrouver dans mon chalet et de découvrir ces personnes avec lesquelles j'étais censé passé ces jours de vacances jusqu'à la reprise des cours. En fait, je ne savais pas du tout ce que je voulais, aussi laissais-je mes pieds, mon inconscient et le hasard décider de ma destination actuelle.

Après quelques temps de marche, j'avais fini par me retrouver dans un lieu à la surface plane. Regard tout autour de moi, cela me semblait être une clairière car la zone était entourée d'arbres. Je ne m'étais même pas rendu compte que j'avais traversé une petite forêt, ni même qu'il y avait eu des arbres sur mon chemin, tant j'avais été absorbé par mes sombres et douloureuses réflexions.  Choisissant un tronc d'arbre aléatoirement, je m'étais approché de celui-ci pour ensuite m'y adosser et me laisser tomber au sol, les fesses dans la neige. Nouveau soupir.  Hikari se laissa tomber sur mes genoux tandis que j'extirpait de mon sac, cette œuf à la chaleur innocente mais ô combien assurée de cette créature qui désirait plus que tout vivre en notre monde.  Nous observâmes tous deux ce précieux réceptacle avant que la guenon de feu ne s'en empare délicatement pour se blottir contre ce dernier. Echange de chaleur mutuel, elle semblait y trouver une source de réconfort.


" Hikari, je... Je... "

" Chimpen ! "

Elle m'avait coupé net, me signifiant que je n'avais nul besoin de me confondre en excuses comme j'étais sur le point de le faire, de ce simple mot. Pourtant, je m'en voulais, je me sentais coupable de cette déconvenue et c'était le cas. Il était évident que le blondinet n'avait pas perdu son temps durant tous ces mois comparé à moi qui était resté cloîtré dans le domaine Yutaka, triste, désemparé, esseulé, désabusé, vide de toute âme.  Pourtant, j'avais honte. Je n'avais pas donné ne serait-ce qu'un dixième de ce que je savais et/ou pouvait faire. Même si le résultait aurait définitivement été le même, au moins, j'aurais vraiment perdu en temps que dresseur et non pas en tant que déchet humain comme cela avait été le cas. Je me tus donc. Il était vain de tenter de discuter. Elle me pardonnait, mais je savais que pour que ce soit de véritables excuses, il me fallait me réveiller. Je me devais de revenir à mon top niveau, croire de nouveau en mes rêves et retrouver la force de me battre pour les réaliser comme avant. Elle voulait retrouver son Yuki, cette neige unique au monde, celle qui était ardente, embrasant tout sur son passage, cette flamme vive qui semblait éternelle et ne jamais pouvoir vaciller devant quelque effet que ce soit, un feu auprès duquel elle se sentait chez elle, ce brasier dans lequel elle brûlait elle-même. Actuellement, je n'étais qu'une neige fade et sans saveur, insipide et mortellement et ennuyeusement froide.  Pathétique !  Oui, c'était cela, je devais faire fondre ce Yuki froid, le faire s'évaporer et m'élever de nouveau vers des sommets que seul moi pourrait atteindre, étant le seul à les voir. Lisant en moi, elle me gratifia d'un sourire. Une lueur semblait s'être allumé dans ces prunelles longtemps éteintes qu'étaient les miennes. Nous avions alors éclaté d'un rire commun tous les deux.

" Tu sais Hikari... Je me demande sincèrement à quoi va ressembler ce petit Malosse. Je veux dire par là, penses-tu qu'il sera comme Koocha ou Kuroi, ou totalement différent d'eux niveau personnalité ?  "

Elle avait haussé les épaules. Cet oeuf qui renfermait un Malosse, était le fruit des entrailles de Koocha et Kuroi, les Démolosses d'Ayako Ankoku Yutaka, ma Coordinatrice de Mère. Ils l'avaient conçus il y avait peu et comme elle était dans le coma, c'était moi sui m'en occupait, avec le consentement des deux chiens de feu avec lesquels j'avais grandi.  Je soupirais tout en souriant. Même eux se préoccupaient de mon était mental et de ma déchéance au point qu'ils m'avait confié leur progéniture afin de tenter de me ramener à la surface.  Je devais être le déchet le plus pathétique qui soit et j'en prenais lentement conscience. Je m'étais laissé happé et avait sombré dans la facilité comme ces personnes que je déteste tant.  Je fendis l'air de mon poing comme si j'avais voulu briser mon reflet dans un miroir fictif. Ainsi bras tendu, poing clos, je me promis de remonter la pente et de ne plus jamais me laisser aller. Mes rêves toujours en ligne de mire, je serais ce brasier autour duquel graviteraient mes Pokémon, y trouvant le gite, l'amour et le réconfort, ainsi que tout ce dont ils pourraient avoir besoin ou envie.  

" Saaalaaa "

Ce petit cri tout mignon était celui de ma petite Salamèche qui avait éclos depuis le mois de Juillet. Je l'avais prénommée Chiisai en référence à sa miniscule petite taille. En effet, elle était deux fois moins grande et moins lourde que ses congénères, un véritable poids plume. Avec le temps, elle était devenue la mascotte du groupe,  la petite protégée de tous, y compris du Tsundere Suifu. La petite salamandre venait de se hisser tant bien que mal auprès d'Hikari et de mon œuf contre lequel elle s'était blottit brièvement avant de venir se réfugier contre moi.  Son apparition ne fit que renforcer mon envie de revenir au top afin de rendre la monnaie de sa pièce au Wills et lui faire ravaler ses mots. Mieux que ça, je lui ferais chanter sa défaite ! Un sourire diaboliquement malsain se dessinait sur mon visage mais disparut aussitôt qu'un violent frisson me fis danser la colonne vertébrale. Le fameux regard d'Hikari braqué sur moi et qui augurait souvent LA correction du siècle...

" SUMMIMASEN  !!!" avais-je hurlé, les yeux clos attendant le châtiment divin qui n'arrivait pas.

En lieu et place du Hikari no Punch, ce fut un brouhaha qui percuta mes tympans. Tous mes Pokémons  étaient sortis de leurs pokéballs et s'esclaffait, Asobu en tête de liste, en train de se rouler dans la neige et imité par Heri, son fils adoptif, le petit Mélo issu de l'œuf qu'il avait trouvé à Pâques. Seule Kawaii, ma Tarsal Shiney aux yeux vairons ne riait pas. Elle était venu me câliner, me réconforter comme elle l'avait fait tout au long de ces mois. Par moment, j'avais la terrible sensation d'être comme qui dirait, sien. Mais elle était tellement attentionnée, douce et affectueuse qu'on n'avait nulle envie qu'elle ne change quoi que ce soit, encore moins de la vexer ou la blesser.  Je fis simplement mine de bouder, ce qui les rendit encore plus hilares. Leur joie me fit plaisir et je me rendis compte de la détresse dans laquelle j'avais dû les plonger. Une fois de plus, je me sentais coupable mais ne dis mot, me contentant de plonger mon regard ambré dans le lointain...



_________________
Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless] Sans_t17
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless]   Mer 31 Déc - 22:59
C'est en ce beau jour que l'adolescent se promenait sur l'île Pumkim, dans ses bras, l'artefact emprunté à la sorcière de Bibliothèque Dame Pervenche.

Juste avant le départ sur l'île de vacance, Kyan avait eu l'agréable idée d'aller prendre quelques livres à la bibliothèque. Malheureusement, impossible pour lui de rester tranquille dans un environnement ou le silence est d'or et le calme est roi. Le jour de cette aventure était rempli de péripétie, pour commencer, l'ado s'était levé extrêmement tôt, environ treize heure, et cela uniquement parce qu'il prévoyait de passer de fantastique vacance avec un bon livre près d'une cheminé. Puis il était parti en quête du saint Graal, accompagné de Wing qui le suivait de bonne foi en était tiré par sa pince. L'endroit était désert, aucun bruit et presque aucun signe de vie en dehors de la maîtresse des lieux et de son partenaire, l'endroit était déjà hostile pour les êtres tels que Kyan et ses pokemons. Dès les premiers instants, des regards observaient le duo qui réagissait en lançant un : " Ush " avant de s'élancer dans le bâtiment.

Une fois dans la bibliothèque, l'adolescent pouvait sentir les regards des quelques créatures ici présente. En avançant de manière calme, il arrivait jusqu’à une rangée de livre qui lui paraissait intéressante. Des bouquins sur des théories les plus absurdes les unes que les autres, l'enthousiasme de Kyan rendait son choix difficile. Dormir comme un parecool pour avoir l'air cool, Acupuncture de qwilfish, Danser comme un jolifleur pour mincir, Chevaucher un Galopa sans prendre feu. Tellement de choix s'offraient à lui. Ne pouvant en prendre qu'un seul, il décidait de fermer les yeux des de saisir le premier livre qu'il toucherait. Un coup net et précis, mise à terre de l’étagère ou était rangé les livres, seul le bouquin que tenait l'ado dans sa main était encore à sa place d'origine. Le reste était maintenant au sol, sous les yeux et le sourire du Scorplane.

Un frisson vint parcourir le dos de Kyan et de Wing qui souriaient en admirant l'oeuvre du jeune homme. Un livre décoché comme une flèche arrivait en pleine tête de l'adolescent tandis qu'un crie retentissait dans la bâtisse. Heureusement, Wing retenait son dresseur de la chute causer par le projectile, il en profitait pour le tirer de toutes ses forces vers la sorite pour préparer une retraite stratégique. Une fois revenu à lui, Kyan se retrouvait proche de la sortie avec une bosse luminescente entre les deux yeux. Dans un calme hasardeux, l'adolescent se rapprochait de Dame Pervenche pour emprunter le bouquin. En écoutant les jolies engueulades de la Bibliothécaire, Kyan semblait entendre des mots doux qui le rendait heureux, une fois la manipulation terminée, il courait vers la sortie sous un nouveau et dernier cri de Pervenche. Cette aventure finissait bien, avec la relique et une petite bosse en cadeau.

Il s'était retenu de le lire jusqu’à maintenant pour se réserver un moment au bord de la cheminé qui n'arrivait cependant pas. La décision était prise, il allait chercher un endroit tranquille sur l'île et si installé en compagnie de ses pokémons pour bouquiner la théorie du Axoloto malheureux. De la neige, de la neige partout, aucun endroit pour se poser. Cela ne démoralisait cependant pas la compagnie, après avoir laissé fixer le paysage à ses pokemons, Kyan armait son bras pour lancer une boule de neige en direction des trois créatures. Immédiatement, Tez se penchait pour laisser passer le projectile tandis que Helli ( Nosferapti ) esquivait en augmentant un peu son altitude. La boule finit par atterrir directement sur Wing qui se retrouvait sur le dos, les pinces en l'air. Ensuite une petite bataille de boule de neige eu lieu, Kyan, Tez et Helli esquivaient tandis que Wing se faisait martyriser. Au terme de la bataille, un vielle homme suspect s'approchait du groupe avant de s'adresser à ces derniers : " Hey, toi ! L'étrange jeune homme qui à l'air de bien s'amuser malgré son visage abruti ! Attrape !". Le vielle homme lançait un cadeau en direction de Kyan, intrigué, ce dernier réceptionna le paquet avant de tenter de s'adresser à cette espèce de père Noel : " C'est qu... " la phrase à peine entamée, l'adolescent remarquait que son interlocuteur s'était éclipsé sans laisser de trace. Intrigué par le colis, Kyan et Wing commençait à le déballer, à l'intérieur se trouvait un oeuf de pokémon recouvert de couverture et de bouillotte tiède. Bien que peut instruit sur le sujet, l'étudiant savait comment s'occuper de l'oeuf même s'il n'avait aucune idée de sa provenance. Qui pouvait bien être se vieillard ? Il ne se posait pas la question, après tout, il avait reçu un cadeau.


Quelques minutes plus tard, le groupe se remit en marche pour tomber sur un spectacle peu habituel. Un adolescent venait de se faire corriger par son Pokemon avant de voir toutes ses créatures sortirent de leurs pokeball. Après quelques instants de silence, Kyan se roulait dans la neige en se tenant le ventre tout en riant bruyamment, la scène pouvait paraître émouvante mais le coup donné par sa créature était génial du point de vue de l'étudiant. Helli qui ne comprenait pas ce qui se passait se posait sur le cadeau tandis que Tez et Wing se retenait de sourire devant la réaction de leur dresseur.

HRP:
 
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless]   Lun 19 Jan - 5:42
Nouveau départ : le début d'une nouvelle ère.  




Sérieusement... Qu'est ce qu'il avait à se rouler dans la neige lui ? Je sentis mon sang pulser violemment dans mes tempes. Un inconnu, sorti de nulle part s'en donnait à cœur joie un peu plus loin. Je ne l'avais même pas vu pénétrer mon champ de vision et s'il n'avait pas éclaté de rire, je ne l'aurais sans doute jamais remarqué pour être tout à fait franc. En toute honnêteté, je ne savais même pas depuis combien de temps il était là et pire encore, s'il n'était pas là depuis le début. Tellement absorbé par mes pensées et centré sur les événements d'il y avait peu, je n'avais pas réellement fait attention à qui que ce soit, ne me rappelant même plus du trajet m'ayant conduit jusqu'ici.

Les dents serrées, la mâchoire crispée, je me contenais du mieux que je le pouvais, mais l'effort devenait réellement colossal. Ce... Boulet, puisque c'était ainsi que je le voyais à présent, riait à n'en plus finir et plus il rigolait, plus il m'agaçait. Il était plus qu'évident qu'il se moquait de moi et ça, je ne le supportais pas. D'un côté, j'admirais son courage, à moins que ce ne soit de l'idiotie, pour oser se moquer aussi ouvertement d'une personne qu'il ne connaissait pas. J'avais royalement envie de le pulvériser, de lui faire cracher ses dents. Les yeux clos, je pris une profonde inspiration. Exercices de relaxation, je tentais tant bien que mal de me tempérer. Ma raison pointa le bout de son nez et je m'en remis à elle.  Selon cette dernière, il était fort probable que mon irritabilité eut été causée par cette rencontre avec Allen, le poing reçu en pleine figure, et la défait cuisante d'Hikari face à Trybal. Mais défaite était-il bien le mot vu qu'il n'y avait pas réellement eu de combat. Cela n'avait été qu'un simple lynchage en bonne et due forme. Hikari avait agit de son propre chef, ne pouvant se résoudre à refuser un affrontement contre Trybal alors que je l'avais moi-même refusé. Incapable de rationnaliser, je n'avais pas été en mesure de la guider. C'était donc peut être contre moi et ma présumée idiotie que je m'emportais. Cet étranger n'était qu'un élément qui attisait cette rage, un peu comme un arbre sur le chemin d'un incendie ravageur.

" Marill !  "

" Chimpen... "
" MARIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIL !!!"

" Sala ! "

Suifu s'était avancé de plusieurs mètres dans la neige, raccourcissant la distance qu'il y avait entre l'inconnu et ses trois pokémon et nous. A mi-chemin, Hikari l'avait stoppé, avec l'aide de la téléportation de notre amie Tarsal. Je n'avais pas de mal à comprendre ce qu'il se passait. Il n'aimait pas que l'on se moque ainsi de lui, mais plus encore, il voulait me protéger, ayant vu à quel point j'avais pu être fragile pendant ces presque six derniers mois. La petite boule bleutée était en quelque sorte devenue assez protectrice envers moi,  un peu comme chacun de mes compagnons, mais lui, à un tout autre niveau et à vrai dire, chacun avait son domaine d'activité. Ils n'étaient en aucun cas comparables. C'était vraiment touchant de leur part, même si cela pouvait conduire à des situations cocasses dans des circonstances similaires à celle-ci. Ce fut donc sans surprise qu'il houspilla sur la Chimpenfeu mal en point. Chiisai les avait enjoints, montrant elle aussi son désir de prêter main forte à  mon pokémon eau. Au final, suite à cette conversation, je constatais que Hikari s'était laissée convaincre et que tous trois étaient arrivés à un terrain d'entente, parés à faire front commun.  Je poussais un soupir alors que tous trois avaient les yeux rivés sur moi. Je savais ce qu'ils attendaient.

Je m'étais mis debout. J'avais épousseté mes vêtements pour en ôter le maximum de neige, puis d'un pas qui ne souffrait d'aucun manque d'assurance, je m'étais dirigé vers l'inconnu, passant sans même un regard vers mes Poké. L'air résolu, plus déterminé que jamais, j'avais fait route pour m'arrêter devant l'étranger. De là, je le détaillais un bref instant. Il était plus petit que moi, mais devait être dans la même tranche d'âge que moi. Je passais rapidement en revue ses Pokémon. Un Scorplane, un Baggiguane et un Nosferapti ? Peut être un élève de l'académie, vu la population d'élèves qui se trouvaient en ces lieux, cela ne m'aurait pas étonné en fait. Je me recentrais sur le dresseur qui roulais toujours sur le sol enneigé, n'ayant semblait-il pas remarqué notre actuelle proximité. L'enjambant, plaçant une jambe de part et d'autre de lui, je m'accroupis alors à hauteur de son ventre. Soupire. Je l'attrapais alors par le col pour le redresser à la force de mon bras, du moins son buste. Je dardais mon regard flamboyant dans le sien.  Les traits de mon visage étaient tirés. Je n'avais rien de bien amical et ne cherchais pas à l'être non plus.

" Eh toi ! Tu t'es bien payé ma tronche non ? Maintenant,  bats-toi contre moi ! "

Mon ton était glacialement brûlant. On y sentais une profonde rage, mais animosité. Il n'y avait pas non plus de réelle violence en moi, enfin pas envers lui tout du moins... Il était évident que je m'adressais à lui, mais clairement évident que tout en moi regardait ailleurs. Allen ! Là était mon obsession. Je voulais lui faire ravaler ses derniers mots, aussi justifiés furent-ils.  Me rendant compte de ce que je venais de dire, je m'empressais d'éclaircir la chose.

" Il est clair et net que tu es un dresseur alors affrontons-nous. J'ai ici trois pokémon qui meurent d'envie de se mesurer aux tiens. De plus, tu as bien rigolé de moi, donc je pense que ce n'est pas exagéré de te demander cela en échange... Mais si jamais tu veux une raison un peu plus valable, disons que j'ai besoin de savoir quel est le fossé qui me sépare de celui que je considère comme mon meilleur ami et qui m'a fait cet oeil magnifique.  J'ai aussi besoin de savoir quel est actuellement ma place au sein de la Pokemon Community, mais aussi et avant tout, si je suis encore capable de me battre en tant que dresseur. J'ai besoin de savoir si je suis digne d'être appeler Topdresseur et si je peux oser regarder mes rêves en face à partir de maintenant. Le cas échéant, je devrai agir autrement...  Les stipulations sont simples. Un combat dans lequel nous engageons nos trois pokémon chacun leur tour et c'est toi qui commence. Ma première combattante sera ma Salameche. "

C'était bien cela. J'avais besoin de savoir ce que je valais vraiment. Pouvais-je vraiment oser reprendre ma vie au sein de l'académie ? Si je reproduisais le même schéma que fasse à Allen encore et encore, autant jeter l'éponge de suite. C'était une demande un peu égoïste, mais j'en avais réellement besoin et j'espérais qu'il l'accepterait du fond du cœur, sans guère poser davantage de questions.  Je serrais alors les dents, les sourcils froncés. Si j'avais tenté de retenir ces mots, ce fut peine perdue.

" Si je perds, j'abandonnerai mes rêves et te remettrai l'intégralité de mes Pokémon ici présents. Cela voudra dire que je ne suis plus digne d'être un Noctali, ni même de me prétendre Topdresseur de Type feu.  Je te confierai donc la tâche de t'en occuper au mieux. Crois moi, ce sont des Pokémon de grande valeur ! "

Je ne savais pas s'il comprendrait tout. Si cela se trouvait, il était un autochtone, à des années lumière de notre école, mais je m'en fichais. Il avais de pokémon et c'était tout ce qui comptait. Mon salut passait par lui, seul lui pouvait me tirer de mon abysse profonde, il était ma bouée de sauvetage...


HRP :
 




_________________
Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless] Sans_t17
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless]   Sam 31 Jan - 12:38
A force de faire le malin, on tombe dans le ravin. Toujours à se rouler dans l'herbe, Kyan se faisait assaillir par l'autre adolescent qui semblait retenir en lui un grand nombre de sentiment. Le grand efféminé le saisissait par le col pour le redresser, la tête de Kyan restait penchée en arrière tandis qu'il écoutait son interlocuteur.

" Eh toi ! Tu t'es bien payé ma tronche non ? Maintenant,  bats-toi contre moi ! "

Kyan ne répondait pas tout de suite, mais laissait apparaître sur son visage un sourire qui mettait en avant ses magnifiques et pointues petites dents. Bien qu'il ressentait l'animosité du garçon lui faisant face, il ne réagissait pas à la provocation. Quelque chose était bizarre dans le comportement de cette personne, son expression montrait clairement qu'il y'avait un problème. Quelque chose traversait l'esprit de l'adolescent, un combat Pokemon ? En y repensant Kyan n'avait jamais participé à ce genre d'activité. D'ordinaire il se serait contenté de jouer avec son interlocuteur en cherchant à lui soutirer une super méga expression deluxe en édition limité mais dans cette situation il valait mieux pour lui de retenir un peu son instinct d'auto destruction. Un petit combat n'allait pas lui faire de mal, seulement à ses pokémons. Puis cela pourrait être amusant de voir les créatures qui se servent de lui comme un sac de frappe utiliser leurs compétences en situation réelle. Suite à cette pensée, Kyan imaginait ses monstres se battre. Une nouvelle fois il laissait apparaître un petit sourire avant de se re-concentrer sur les paroles de l'autre garçon. Malgré son effort de concentration, les mots prononcés par son interlocuteur traversait son crâne tel un courant d'air dans un canyon. Une chose était sur, il voulait un combat, la dernière phrase résumait plutôt bien ce que Kyan devait savoir, heureusement pour lui. Trois pokemons et il commençait avec sa Salameche, les règles étaient plutôt simple, Kyan ne demandait rien de plus. Après un léger vide dans la conversation, la personne qui lui faisait face s'adressait une dernière fois à lui.

" Si je perds, j'abandonnerai mes rêves et te remettrai l'intégralité de mes Pokémon ici présents. Cela voudra dire que je ne suis plus digne d'être un Noctali, ni même de me prétendre Topdresseur de Type feu.  Je te confierai donc la tâche de t'en occuper au mieux. Crois moi, ce sont des Pokémon de grande valeur ! " 

Les dernières répliques effaçaient le sourire du visage de Kyan, à la place un regard vide venait prendre place. Comment une personne pouvait parler d'abandonner ses pokemons sur un simple combat et encore pire, de les remettres à un étranger à peine suspect. Une fierté mal placé ? Non, cela ressemblait plus à un choc et une remise en question de la part de son adversaire. Cela restait cependant impardonnable pour Kyan de voir quelqu'un abandonner ses compagnons de cette façon. En s'éloignant de quelques pas de son interlocuteur, l'ado prenait deux trois secondes pour prendre une grosse inspiration avant de parler : " J'accepte ton défi ! Sache cependant que si par miracle je remportait ce duel, je ne prendrais pas tes compagnons. Si tu les abandonnes aussi facilement c'est qu'ils ne doivent pas avoir une grande valeur. En plus les miens me suffisent largement en ce qui concerne la brutalité envers leur dresseur. "

Juste après son petit discours, les pokemons du dresseur venaient à ses cotés. Kyan tendait le bras, bras sur lequel venait se poser Helli. Ré-affichant un sourire, le garçon annonçait son premier Pokémon : " Ma Nosferapti sera l'adversaire de ta Salameche ! "

HRP:
 


Le combat fut plutôt éprouvant pour l'adolescent et ses créatures, un premier match difficile et plein de rire. Cependant l'adolescent devait repartir rapidement, un détail avait été oublié, Son œuf ! Bien qu'équipé pour résister dans le froid il ne fallait pas en abuser. Rapidement Kyan rappelait ses compagnons dans leurs pokeballs avant de s'enfuir en soulevant la boîte contenant l’œuf à bout de bras au dessus de sa tête tout en ricanant.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless]   
Nouveau départ : Le début d'une nouvelle ère. [with Kyan Rion Lawless]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :