Touche pas a mon coffre.
Soraya Mercier
Soraya Mercier
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500
Scientifique Novice
Sujet: Touche pas a mon coffre.   Jeu 8 Jan - 0:21

Un jour avant l'accident. Île Pumkin.

Cael. Ginji. Orren. Les trois camarades de chambrée. Avec Ginji, il était facile de trouver le frigidaire vide alors qu'ils revenaient à peine des courses. Étrangement, sous son lit, il y avait des emballages vides. Pour Cael, et bien... Kaleb s'était demandé à la base pourquoi il était accepté ici alors que les chambres ne sont pas mixtes. En plus c'est pas trop son style les planches à pains aux cheveux roses. Et son préfet semblait le moins dérangeant du groupe. Mais l'Athlète profitait d'être ici, dans une région à peu près comme la sienne, comme Auffrac. Et de toute façon, il ne comptait guère rester enfermé, un homme comme lui avait besoin de se dépenser pour se sentir bien. Pour cette sortie, il n'avait pas pris grand chose. Si ce n'est son garde attitré Ursaring, Meian le Noctali d'Ambre – question de sécurité, il ne pouvait pas laisser la pokeball dans sa chambre sans y faire attention comme à la prunelle de ses yeux – ainsi que pour finir, Domingo. Celui-ci, véritable tête de mule, devait participer à la première fouille de sa vie. Blake était certain qu'il avait un potentiel caché pour ce genre de choses. Après tout, il savait bien faire autre chose que dormir et se battre, non ? Sa truffe pouvait servir énormément, ses sabots pouvaient déblayer une zone, et à l'unisson avec l'Ursaring, ils étaient voués à faire de grandes choses. Ceci étant, d'habitude une fouille se prépare, et Kaleb n'avait aucune idée de comment trouver un point de « fouille » dans la région. Il s'était rendu à l'office du tourisme donc, pour connaître quelques bons coins sympathiques.

▬ Bonjour. Avec mes collègues, on adore jouer au chasseur de trésor. Vous connaissez un coin sympathique ici pour tenter de trouver la perle rare ?  Avait-il demandé d'une voix fluette à la jeune femme qui tenait l'enseigne. Celle-ci d'ailleurs lui répondit tac-o-tac.

▬ Et bien... Il y a bien un endroit mais je vous le déconseille. A quelques mètres d'ici, plus à l'est, des grottes servent d'habitat naturel aux pokemons cavernicoles. Certains se sont fait voler des objets, et tout le monde pense qu'il s'y trouve à l'intérieur. Mais une vieille légende raconte qu'un pokemon terrifiant vit dans cette grotte. De ce fait, personne n'y est jamais entré. Libre à vous de tenter votre chance...

Quelques mots sympathiques pour tenter de lui faire passer son envie d'y aller. C'était plutôt bien joué comme style de comédie, mais ça ne marchait pas avec le coach. Un repaire pour pokemons voleurs ? C'est le meilleur des endroits possibles alors ! Seul hic, cette légende de pokemon terrifiant vivant à l'intérieur de la grotte. On se croirait dans un de ses films de mauvais goût, pseudo film d'horreur avec une maison hantée ou un bâtiment maudit construit sur un ancien cimetière. En tout cas, même si au fond de lui, il avait un petit pincement au cœur, le Kalosien avait cette lueur dans les yeux, cette envie d'essayer. Et puis dans le pire des cas, Domingo ferrait une monture parfaite, il était rapide et pas trop mauvais pour prendre des virages dans la neige. Testé et approuvé lors de la chasse à la baie Pumkin. Bien. Il lui fallait très certainement un partenaire pour cette excursion en territoire inconnu.

Quittant ce chalet constitué de boisailles pour le conserver bien au chaud, Kaleb pénétrait à nouveau dans le monde réel. Le froid polaire d'une région glacière de l'hémisphère. Oui, ça fait énormément de mot se terminait par le son « air ». Marchant dans ses propres pas pour retourner dans sa maisonnette et pouvoir échafauder un plan qui allait fonctionner, il faisait le tour des numéros de téléphone pour savoir qui pourrait le rejoindre. Faith Quinn ? C'est vrai qu'il avait croisé l'éleveuse pendant une de ses excursions. Kaeko ? Non impossible, son Tauros penserait plus à la dévorer qu'à écouter les dires de Kaleb. Kathleen ? Pas encore. Il ne peux pas la voir pour le moment. C'est beaucoup trop tôt pour ce qu'il est en train de préparer. Les Voltali ? Même s'il était bien en leur compagnie, il préférait voir quelque chose de plus... Féminin. CAEL ! Non. En fait, apparemment, ça serait pas vraiment une fille. Il ne restait qu'une seule et unique personne. Celle qu'il avait rencontré sur la plage et qui avait bousculé son cœur dès la première seconde où il avait pu poser les yeux sur elle. Il prit son Ipok, tapotait pour envoyer un message avant de tout effacer.  

▬ Moussaillon, après avoir amarré sur une plage inconnue, c'est avec un grand plaisir que nous allons refaire équipe une nouvelle fois. J'ai trouvé un endroit connu pour ses moult trésoreries, sans parler de bouteilles de gnôles ! Cela dit, une légende raconte qu'un Corsaire Maudit hante ses lieux. Partante ?
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   Jeu 8 Jan - 14:05
❝ Touche pas à mon coffre ❞

| Kaleb Blake |


De la neige, et encore de la neige. Azureus n’arrêtait pas d’en balancer partout, sans s’arrêter. Mantys prenait son mal en patience et tentait de trouver un moyen pour ne pas lui en coller une. Cela me faisait rire, ils étaient toujours à se supporter l’un et l’autre alors que tout les opposes. Je penserai à souhaiter un bon courage au prochain qui arrivera dans notre équipe. Peut-être qu’une fois que nous serons de retour sur Lansat, nous irions en sortie capture. Mais ce n’était qu’une supposition ! En attendant, il fallait trouver de quoi s’occuper pendant ses vacances. Parce que jouer à se lancer des boules de neige n’était plus amusant. Non, je voulais explorer les recoins de cette île. Histoire d’avoir quand même de bons souvenirs ici. J’avais entendu parler du lac gelé, des Grelaçons y seraient en ce moment pour patiner au milieu des personnes. Je voulais voir ça de mes propres yeux ! Alors, avec mes deux acolytes, je me dirigeais vers ce lac et demandait une paire de patins. Oui, j’avais envie de surfer sur la glace, dévoiler mes talents artistiques au monde entier ! Enfin monde… Il y avait quelques élèves, des adultes et les fameux Grelaçons ! Ils étaient charmants, se laissant porter par la glace et la poussée que les gens leur offraient.

Mantys avait déployé ses ailes, ne supportant pas du tout être sur une surface lisse. Azureus – quand à lui – se jetait ventre à terre pour se laisser glisser de long en large sur cette grande surface gelée. On passait un bon petit moment de détente, et pour une fois, il n’y avait rien pour nous déranger. Mon ventre grommela un coup, signifiant que nous approchions de l’heure du déjeuner, et apparemment, j’avais besoin d’avaler quelque chose. Une odeur de gaufre et de crêpe chatouillaient nos narines, et même la mante religieuse semblait saliver à l’idée de dévorer un si bon mets. Je rendais les patins qui m’avaient couté la moitié de mes économies à son propriétaire et me dirigeait vers les tables avant de commander une dizaine de crêpes au sucre.  Oui, une dizaine. J’avais extrêmement faim, et comment résister à ce plat si friand ! L’odeur du chocolat chaud chatouillait nos narines, autant vous dire que nos estomacs allaient bien être entretenus ! Même si je redoutais le moment de la digestion qui allait nous faire quelque peu souffrir. Trop de chocolat et de sucre tue la gourmandise, je vous le dis !

Après ce bon petit moment de dégustation intensive, mon iPok se mit à vibrer. Un regard et Azureus – prit d’une folie soudaine – m’arracha l’engin des mains. Curieux comme il était, il voulait certainement savoir qui m’avait envoyé un message et l’image d’un blondinet l’interpella. Je lui lançais un regard assez furieux. Oui, j’avais horreur que l’on se mêle de mes affaires et surtout de cette manière.

Rends-moi ça maintenant. Ca ne me plait pas du tout, fais attention ou Mantys va t’apprendre les bonnes manières !

C’est d’un air triste qu’il me rendit le bitoniau et que je pu enfin lire le message. C’était Kaleb, le Voltali rencontré sur la plage, mon Capitaine ! Il me proposait de fouiner avec lui un nouvel antre qui renfermerait des trésors. Mais la légende sur cet endroit me paraissait bien plus intéressante. J’envoyais donc une réponse positive à son offre, en même temps… Pourquoi ne pas fouiner dans les environs, si j’étais gagnante, c’était encore mieux ! Je passais un coup par la maisonnette vide, les filles étaient certainement sorties aussi. Je fouillais dans les affaires qui trainaient un peu partout afin de trouver le trésor que j’avais ramené de la plage. Rackam le Rouge revit en moi ! Je mis le cache-œil et m’habillais un peu comme une pirate en assortissant divers fringues que j’avais emporté. Mantys soufflait, et Azureus sautillait de joie à l’idée que nous repartions à l’aventure. J’envoyais un énième message au beau blond afin de savoir où le rejoindre, histoire de ne pas s’amuser à cache-cache dans un si grand endroit. J’emportais aussi mon appareil photo, puisque je n’étais plus une simple scientifique maintenant ! J’étais aussi une Chercheuse Pokémon et il y aurait peut-être des choses sympathiques à voir dans cette énième chasse aux trésors.


Soraya Mercier
Soraya Mercier
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500
Scientifique Novice
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   Mar 13 Jan - 17:07
Cette fraîcheur... Incroyable. Le jeune homme ne sentait quasiment pas la température du fait qu'il était natif d'un village enneigé, figé dans la glace. Auffrac-les-Congères est une ville qui forge les hommes et les femmes à des conditions climatiques très rudes. La géolocalisation de cet endroit rappelait celle de sa contrée. Pendant quelques instants, il s'était allongé à même le sol, quelques flocons lui tombèrent sur le visage pendant qu'il scrutait le ciel. Alors que ses yeux se fermaient lentement, il repensait à sa famille, là-bas. Avaient-ils déménagés ? C'était peut être la raison pour laquelle ils n'envoyaient rien. Mais ceci semblait louche, très louche. En fermant les yeux, il revoyait l'image « spirituelle » de ses parents. Son père et sa mère étaient tout à fait comme lui : Deux blonds vénitiens. Se relevant, il sortait de son petit sac à dos quelques barres de céréales goût fraive. Boo était à ses côtés, il ne se plaignait guère du froid contrairement au Tauros qui courait de partout pour réchauffer son corps via un entraînement sportif. Ses muscles étaient bouillants, mais il avait peut être trop froid pour ce genre de températures. Kaleb l'envoyait dans sa pokeball pour qu'il reste au chaud. L'ursidé de son côté, possédait une grosse toison de poils qui devait le protéger sans doute du froid. Puis, le message de la belle blonde arrivait sur le Ipok de Kaleb. Il lui conseillait d'ouvrir l'application « GPS & Géolocalisation » et de rentrer la latitude et la longitude suivante : 93 ; -40. C'était l'endroit où il était, tout simplement. Après tout, le jeune garçon vivait avec son temps, et ce genre d'applications était réellement pratique. C'était la première fois qu'il en avait recours, mais certainement pas la dernière.

Lui, était habillé tout en blanc, mais sous sa tenue blanchâtre il avait déjà prévu du noir. Le blanc pour l'infiltration dans la neige, se fondre dans le décor. Et le noir pour la grotte, afin de ne pas être trop voyant. Oui, il avait déjà tout prévu. Aujourd'hui, il rêvait de trouver un trésor, un vrai. Ceux-là même qui font de vous quelqu'un de connu. Il rêvait qu'on puisse lancer des phrases du style « Kaleb ? Tu sais, le mec qui à trouvé le trésor de -- » ou du moins quelque chose dans le genre. Mais bon, pour le moment il était déjà connu et peut être même reconnu comme étant un bon coach, un travailleur très actif qui ne perd jamais de temps pour prendre en compte quelques requêtes. A chaque fois qu'une personne lui demande, il répond dans l'heure qui suivait, c'était son mode de travail. Et c'est uniquement de cette façon qu'il pouvait à ce jour être quelqu'un de plus ou moins connu. Dans la soirée d'hier, le jeune homme avait peaufiner son dossier de passage deuxième niveau de spécialité, le grade deux. Au même titre que son « amie » Ruby et d'autres personnes assez connues ici. Il lui fallait juste attendre que le directeur puisse se charger de voir si tout était en ordre et lui donne une réponse dans les jours qui venaient. Il était tout excité à l'idée de pouvoir se perfectionner. Il allait être encore plus connu, plus « célèbre » en quelques sortes. Du coup il allait devoir s'occuper de plus de monde et ce, en même temps.

Une fine silhouette apparaissait devant lui. L'équipe était au complet. A peine le temps de se saluer, qu'il démarrait les explications. Mais cette fois-ci, contrairement à la plage, il était on ne peut plus sérieux.

▬ Bon cette fois-ci hélas, ce ne sera pas une partie de plaisir. Prend ma longue-vue et regarde par toi-même. La grotte est juste là. Mais autour...

Autour, c'était pas très compliqué à voir. Une bonne dizaine de Farfuret avaient quittés la grotte et s'amusaient dehors dans la neige. Personne n'osait approcher un « gang » de Farfuret. En même temps c'était plutôt débile. Ces roublards sont de nature très espiègles. Il leur fallait trouver un moyen d'entrer sans déclencher de combat, sans histoires, sans problèmes. Il ne faut pas attirer l'attention de ce genre de crapules. Ils ne savaient pas s'il y en avait un « nid » à l'intérieur de la grotte, ou si tout les membres de cette famille étaient de sortie. Une petite troupe avait quitté le groupe, certainement à la recherche de butin, d'humains à dilapider, de marchands à dévaliser.

▬ Il va falloir être furtif. Et avec ton accoutrement ça risque d'être à peine compliqué. Hmmm, comment faire ?... Une tenue de pirate pour une mission furtive, c'est pas ce qu'il y a de mieux, alors comment on va faire pour ne pas faire de bruit ni éveiller de soupçons ?
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   Dim 18 Jan - 16:19

J’arrivais sur le terrain, Kaleb était déjà là à m’attendre. J’espérais bien qu’il venait d’arriver. Avec le froid qu’il faisait, je ne voulais pas imaginer qu’il attende depuis au moins une demi-heure. A peine avais-je eu le temps de le saluer qu’il commença ses explications sur notre petite excursion. Une grotte, un trésor et des Farfurets. Voilà le sujet. La longue vue entre mes mains, je portais mon regard sur les Pokémons qui semblaient vraiment bien garder l’endroit. Et pour qu’ils gardent l’endroit aussi bien, ce n’était pas pour faire joli. Il devait bien y avoir un truc camouflé là-dedans. Et qui sait, peut-être que ce sont eux qui ont ramenés le trésor dans leur habitat. Mais Kaleb souleva un point important, ma tenue. J’avais froid en plus, ça ne m’aidait pas. Il fallait que je bouge rapidement pour garder les muscles chauds, mais si on faisait trop de bruit ou de mouvements, nous allions attirer l’attention des Pokémons voleurs. Mais j’avais ma petite idée, ils étaient attirés par les objets brillants. Alors nous allions trouver un objet assez brillant pour les attirer loin de la grotte pendant que nous entrerons à l’intérieur, ni vu, ni connu.

Je peux peut-être envoyer Mantys, avec un objet entre les pattes afin qu’elle survole la zone et qu’elle attire toute la bande de Farfuret assez loin de l’entrée. Ensuite, nous nous infiltrerons silencieusement et une fois à l’intérieur, ça sera du gâteau !

Je filais ma Lampe Torche à Mantys qui s’amusait à appuyer sur le bouton ON/OFF. L’intensité variait réellement, mais la lumière blanche atteindrait les yeux des gardiens de la grotte. En même temps, ce fût la seule et unique idée qui me vint en tête. Comment faire différemment ? Si Kaleb trouvait une meilleure idée, qu’il propose, j’étais toute ouïe. Seulement, l’insecte n’attendait pas de signal et commençait à s’envoler vers le groupe, en allumant et éteignant à intervalle régulier la petite lampe que je lui avais confié. En attendant, nous nous dirigions vers l’entrée de la grotte aussi furtivement que possible. Mais bon, ce n’était pas une mince affaire. Certes, certains d’entre eux étaient partis avant que la mission d’infiltration ne commence, mais Mantys n’attirait pas tous les autres. Il restait seulement deux petits Farfuret. En faisant le moins de bruit possible, je pense qu’il y  avait moyen d’entrer sans éveiller les soupçons. La mante religieuse faisait des tours dans les arbres afin de les attirer de plus en plus loin, certains grimpaient au plus haut pour tenter d’attraper la lampe mais Mantys était bien trop agile pour se laisser avoir.

En attendant, nous avions réussi à entrer dans l’antre sombre sans nous faire remarquer. Mais quelque chose me disait qu’un Pokémon nous attendait bien sagement à l’intérieur. C’était trop facile… Evidemment que le coffre devait être protégé par quelque chose de plus dangereux que des Farfuret. Je fis signe à Mantys de nous rejoindre à l’intérieur dès qu’elle le pourrait car les deux jeunes Farfuret étaient toujours à l’affût. Heureusement pour nous, ils étaient trop occupés à s’amuser avec la neige et quelques objets volés. C’est pourquoi ils ne nous avaient pas remarqués auparavant. Et peut-être qu’ils étaient trop jeunes pour comprendre quoique ce soit aussi ! A l’intérieur, il faisait trop sombre pour voir plus loin que le bout de notre nez. Malheureusement, c’était la mante qui possédait notre seule source de lumière… En attendant qu’elle n’arrive, il fallait se débrouiller avec le peu de lumière qui pénétrait au fond…

Soraya Mercier
Soraya Mercier
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500
Scientifique Novice
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   Ven 23 Jan - 16:42
Opération infiltration plus ou moins réussie. Bah oui, ils étaient arrivés sans trop de mal à rejoindre la caverne. Insécateur avait réussi sa partie du job en écartant les farfurets qui jouaient le rôle de garde dans cette opération. A présent, l'équipe était arrivé à bon port, sain, sauf, et invisible. Mais dans cette noirceur, ni Kaleb ni Amy pouvait s'avancer sans se taper des murs. Blake fouillait son sac. Y avait-il quelque chose qui pourrait l'aider ? Des pokeballs, très peu utile à mon goût pour faire avancer les choses. Des CT. A moins que Flash puisse pointer le bout de son nez, elles ne serviront à rien. Une Roche Royale. Un Évoluroc. Des objets utiles à garder sur soi, mais aucunement utile dans le cas présent. Un médaillon rouillé, un briquet qui était vide mais qui est rempli aujourd'hui, issu d'une fouille dans le bois de la brume. Et bien voilà notre solution ! Le Zippo pouvait être utilisé pour offrir de l'éclairage à notre équipe et pouvoir profiter de l'avancée de l'opération. Le Tauros et l'Ursaring étaient les seuls à pouvoir aider le dresseur lors de cette fouille. Celui-ci pris sa longue-vue pirate et tentait de scruter les lieux, voir plus loin que le bout de son nez. Hélas, ce n'était pas aussi simple. L'une des deux bêtes était de sortie, le starter plus précisément. Il était plus silencieux et facile à gérer que l'autre. Car c'est une sacré paire de manche pour notre Pokéathlète national de pouvoir faire en sorte que son Tauros l'écoute. Celui-ci préfère user de ses cornes et de l'attaque repos qu'autre chose. Un fainéant. Néanmoins, il s'est montré utile par le passé. Blake faisait avancer la troupe, et à ses côtés, Ursaring usait de son nez pour « sentir » les ennemis. Pour le moment il n'y avait rien. Puis, il y eu deux couloirs. Celui de gauche et celui de droite. Ils pouvaient se disperser, hélas, un seul d'entre eux possédait de quoi s'orienter dans la nuit.
Du coup, le nyctalope se dirigeait seul dans le couloir de gauche pendant que Kaleb, Amy et les autres passèrent dans celui de droite. Au bout de quelques secondes, l'Ursaring était revenu. Sans doute un cul-de-sac. Haussant les épaules, il repris le lead du groupe et les emmenaient très certainement à leur perte.

Un bruit sourd accompagné d'un petit tremblement. Le plafond sablonneux s'effritait et quelques parcelles minimes en étaient tombées. Blake stressé, avançait tout doucement, laissant la truffe de son starter le guider. Personne ne parlait – GROSSE AMBIANCE ! - pour qu'ils ne se fassent pas griller. Puis, une grande salle – enfin si on peut dire ça comme ça. Kaleb pris sa longue-vue pirate pour regarder à travers le monocle, et voilà ce qu'il voyait. Un gros truc brillant au loin, et un petit truc brillant. Dans la noirceur de l'endroit, ils ne voyaient pas grand chose. Ursaring était méfiant, il sentait quelque chose. Kaleb pris l'initiative. Il lançait une pierre dans la salle pour voir s'il y avait quelqu'un. Aucune réponse.

▬ Ce trésor est à nous !

Ursa' mettait son doigt devant sa bouche pour lui faire comprendre qu'il fallait se taire. Mais le jeune homme n'écoutait pas les conseils avisés de son ursidé. Il n'y avait personne alors pourquoi ne pas faire de bruit ? Certes l'entrée n'était qu'à dix petites minutes d'ici, les Farfurets pourraient revenir. Mais bon, maintenant qu'ils étaient ici, ils pourraient provoquer un combat assez aisément. Dans les petits couloirs, Ursaring et sa force gargantuesque ainsi que le Tauros pourraient facilement envoyer leurs ennemis commun au tapis, ou contre les murs. Ceux-là s'effritaient à vue d'oeil, il était fait en roche et donc, devait très certainement faire très mal au dos lorsqu'un gros ours mal luné te frappe et que tu ricoche dessus. Libérant le Tauros, Kaleb demandait à son compagnon d'aider Ursaring à trouver quelque chose. Grattant le sol avec griffes et sabots, ils creusaient de petits trous. Blake lui était fasciné par le petit truc qui brillait. Il n'y voyait pas assez bien hélas, mais s'en approchait dangereusement. Il posait sa main sur le diamant froid. Tirant d'un coup sec, il sursautait.

▬ FIIIIIIIIIIIIIIX
▬ OH PUTAIN !

Ursaring pris ce qu'il avait trouvé, et pris également ses jambes à son cou. Ce n'était pas un diamant, là posé par-terre. C'était l'oeil d'un Ténéfix qui dormait tranquillement. Et le gros truc derrière qui ressemblait à une épaisse paroi de diamant n'en était pas non plus. C'était juste un bon gros Steelix blanc -Chromatique ?- , dont la lumière reflétait et donnait cet aspect de trésorerie. Boo était parti, loin sans doute. Son trésor comptait plus que tout. Amy était là, certainement comme Kaleb, elle devait être tétanisée par le mastodonte. En fait, pour le Voltali, ce n'était pas le Steelix qui était effrayant. Le Spectre lui foutait la trouille, littéralement, il se chiait dessus lorsqu'il voyait un maudit spectre. Est-ce que le combat allait commencer ? Non parce que ça risque d'être compliqué. Blake n'avait que Charpenti & Tauros pour ce combat. Amy ? Toi qui est scientifique – donc qui est forcément une tête – possède-tu une solution à son problème ?
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   Ven 23 Jan - 21:39

Kaleb semblait pouvoir prendre les devants. Il fouillait aisément dans son petit sac qui contenait pas mal de choses à en voir le temps qu’il prenait. A un moment, il sortit un briquet. Etait-il vide ? J’espérais que non, puisqu’il possédait notre seule et unique source de lumière. Mantys n’était toujours pas revenue de sa balade avec les Farfurets, j’espérais qu’il ne lui soit rien arriver de grave. Mais la connaissant, rien ne pouvait lui arriver tant qu’elle était dans les airs. Du coup, il en appela à son ours pour nous guider, la truffe de l’ursidé était réellement pratique dans ce genre de cas. L’odorat de ce Pokémon était réellement plus développé que la nôtre et nous servir de guide à travers cet antre sombre était ce qu’il y avait de mieux à faire. Alors il prit les devants, guidant nos pas toujours plus loin. Rien ne semblait gêner notre progression, cependant, quelques mètres plus loin, le chemin se divisait en deux parties. Une source de lumière, deux chemins. Il était certain que se diviser n’était pas la solution, alors l’Ursaring partait de son côté tandis que nous poursuivions sur l’autre route. C’était trop calme, bien trop calme… L’endroit ne m’inspirait pas confiance, mais alors pas du tout. J’avais peur de retrouver le clan des Farfurets pilleurs. Mais je pense que c’était le cadet de nos soucis…

L’ours revenait bredouille et continuait à nous guider sur la route que nous avions empruntée en premier. L’insecte qui me servait de starter ne nous avait pas rejoints. Je commençais à me poser des questions… En tout cas, Flobio semblait réellement silencieux. Quelque chose ne tournais pas rond, l’amphibien n’était jamais aussi sérieux d’habitude. J’avais envie de prévenir Kaleb mais quelque chose de très brillant attira mon attention. Tellement attirée que j’en avais oublié le plus important. Le Voltali semblait ne pouvoir se retenir de gueuler après avoir vérifié que rien ne faisait obstruction entre le trésor et notre position. L’ours tentait de le calmer, mais rien n’avait d’effet sur lui.

Shhhtt, Kaleb. Quelque chose ne va…

Rien à faire, il se dirigea sur l’objet brillant ressemblant à un diamant. En tirant dessus, un hurlement fit trembler les parois de la grotte. Un Ténéfix sortit de son sommeil et la grande pierre brillante se mouvait. Un Steelix blanc se dressa devant nous, la peur me paralysa et le gigantesque Pokémon avançait vers nous. Qu’avons-nous fait ? Courir resterait-il la meilleure solution ? Je ne pense pas, il gardait forcément un objet précieux. Et ma curiosité semblait vouloir prendre le dessus. Le combattre ? Il fallait être fou pour tenter d’abattre un Steelix. Quoique nous avions l’avantage du nombre. Mais il était chromatique ! Je sortis mon appareil photo avec flash pour pouvoir garder un petit souvenir de lui et le flash se déclenchait quelques instants après. Il semblait aveuglé par la forte intensité de la lumière. Depuis combien de temps était-il ici ? On dirait bien qu’il n’était pas sortit d’ici depuis des lustres. Etait-il coincé ? Sa taille semblait gigantesque, les murs étaient serrés. Il se pourrait qu’il ne puisse pas sortir à l’air libre. Devrions-nous lui proposer notre aide ? J’avais vraiment trop de questions sans réponses en tête, et je ne savais pas comment réagir. Azureus tentait de nous protéger et envoyait quelques attaques par-ci, par-là. J’oubliais ! Mais Steelix craignait mon Pokémon Aquatique et Sol à la fois.

Peut être qu’Azureus pourrait le contenir pendant que nous cherchons ce qu’il camoufle ! Il y a forcément un truc ici, mais je ne sais pas quoi. Je peux continuer à le flasher pendant que tu fouille, le spectre semble ne pas apprécier non plus !

Soraya Mercier
Soraya Mercier
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500
Scientifique Novice
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   Mar 27 Jan - 23:43
L'Ursaring avait apparemment pris ses jambes à son cou, laissant son dresseur plus ou moins seul contre le duo abominable. Enfin, dans le sens où l'un d'entre eux était gigantesque et l'autre était un type spectre. Mais, Kaleb avait crû voir qu'il n'était pas parti les mains vides. Peut être avait-il eu le temps de chopper quelque chose avant de partir comme un cinglé. Enfin, là il y avait un petit problème. Bouche-bée, jambe qui tremble, tétanisé, le jaune ne bougeait plus. Le Steelix était beaucoup trop impressionnant puis en plus de ça, il avait une certaine phobie des types spectres. Il ne possédait qu'un Charpenti et un Tauros pour l'aider. Et aucun des deux ne pouvait attaquer le spectre. Problématique. Par contre le Steelix pouvait être touché, mais c'était beaucoup trop violent pour le jeune homme d'envoyer ses amis à l'abattoir. Amy semblait avoir moins la frousse que le PokéAth', elle avait même trouvé une solution pour tenter de gagner ce combat. Mais lui, non c'était impossible. Il n'était pas dans le style de ceux qui se battent tête baissée contre un ennemi beaucoup trop violent, puis merde quoi, il y avait un putain de spectre. Quand il était plus petit, sa nourrice avait un petit Fantominus. Ça lui arrivait qu'il quitte sa pokeball, et à chaque fois il se cachait pour faire peur à Kaleb, tout petit, celui-là s'amusait à le réveiller la nuit, à faire bouger des choses dans le placard, à tirer sur sa couette, tout en le fixant dans les yeux avec son regard glaçant. Depuis ce jour, il voue une certaine haine aux types spectres dont il préfère s'abstenir d'approcher. Le Tenefix le regardait d'un air odieux. Après tout, personne n'aime qu'on leur arrache les yeux pendant le sommeil. Même par mésaventure.

▬ Je... Je sais pas. Il est parti, et c'est le seul qui possède un bon flair pour ce genre de choses. Je crois... Je crois qu'on va devoir se battre mais... Je préférerais que tu t'occupe du Spectre. Il me fout les boules. On pourra reprendre la fouille si on arrive à gagner... Mais j'ai un gros doute.

Charpenti avait rejoint le Tauros, non pas pour remuer le sol afin de trouver quelque chose, mais plutôt pour combattre le géant Steelix. Bien évidemment, il ne pouvait pas se dresser à cause du plafond – et surtout de ses neuf mètres. Le pokemon lombric à la forme phallique regardait d'un œil perçant notre petit duo, qui semblait réellement minuscule à côté du bestiau. Blake priait pour qu'il ne leur fasse pas un plaquage en bonne et due forme. Car quatre cent kilogrammes dans le buffet, ça risque de ne pas passer inaperçu niveau douleur. Et puis surtout, la caverne risquait de s'effondrer. C'était pas un journée pour mourir ça, oh non. Le jaune était trop jeune pour ça ! Puis merde quoi, il n'avait pas envie de crever. Le mini-duo était prêt à attaquer. Charpenti s'était lancé seul dans cette bataille pendant que le Tauros se rengorgeait afin d'augmenter ses statistiques. Le Colérique n'obéissait que très peu à son dresseur, c'est pour cette raison que Blake ne lui dictait plus aucune technique. En espérant qu'il arrive à faire quelque chose d'à peu près potable. De son côté, gros ours brun avait enfin quitté la grotte, les mains pleines de babioles qu'il avait trouvé. Mais face à lui, se trouvait quelque chose d'enquiquinant. Un petit groupe de farfurets étaient revenus, les mains pleines également. L'Insécateur semblait être plutôt proche du groupe, et pouvait attaquer à tout moment. Deux combats sur deux plans différents. Gros Ursidé enterrait ses trouvailles dans la neige – les farfurets également – et le combat pouvait prendre place. 3 Farfurets contre Insécateur & Ursaring, et sur l'autre plan, Charpenti & Tauros contre Steelix puis Flobio contre Tenefix. La morale de cette histoire ? Ne jamais voler un voleur dans sa propre cachette. C'est le genre d'histoire qui pue l'embrouille.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   Mer 28 Jan - 23:44

Le Voltali ne semblait pas en accord avec mon idée. Sa crainte des spectres prenait carrément le dessus et Flobio allait se retrouver contre Ténéfix. Ce n’est pas exactement ce que j’espérais mais je pouvais bien m’occuper de ça tandis que son Tauros et Charpenti tentaient d’affronter le géant d’acier. Ursaring avait filé la queue entre les pattes, un butin entre les mains. Ce n’était pas très sympathique de sa part. Mais bon, Kaleb n’avait pas le pouvoir de le retenir. J’aurais bien aimé avoir Mantys à mes côtés mais elle devait être prise dehors, par les Farfurets. Des bruits venaient de l’entrée. J’espérais juste qu’elle n’était pas dans la mouise totale et que l’ours allait pouvoir lui venir en aide, quoiqu’il arrive. En attendant que nous puissions rejoindre la sortie et atteindre la lumière du jour, nous devions nous débarrasser des opposants qui nous empêchaient de retourner à l’air libre. Ténéfix avait des yeux perçants, rongés par la fureur. En même temps, Kaleb avait tenté de lui arraché les pauvres pierres brillantes qui lui servait de globes oculaires. Alors je pense que j’aurais réagi à peu près similairement. Ca doit quand même faire mal de se faire arracher les yeux comme ça, même quand on est un Pokémon. La rage se lisait dans les joyaux. Oui, c’était vraiment étrange mais ce n’est pas grave.

Je préparais Flobio à frapper le spectre avec des techniques toutes aussi puissantes les unes que les autres. Surtout que mon Pokémon aquatique possédait Clairvoyance, ce qui allait me faciliter la tâche. Il commença par engager le combat avec ladite technique et enchaîna avec Pistolet à Ô. Inondant alors la moitié de la grotte nous entourant, mes pieds pataugeaient dans l’eau. Steelix ne semblait pas apprécier la flotte qui coulait sous son corps. Il en profitait alors d’être dans un endroit fait de roche pour prendre quelques morceaux sur la paroi et créa une petite boule de boue. La roche humide était malléable et il fît les mêmes gestes qu’il avait vus à la télévision. Un levé de jambe puis un lancé directement dans la face du Ténéfix. Mais le spectre fan de gemmes n’allait pas en rester là. Au contraire. Il hurla un grand coup afin d’apeurer mon équipier, et je devais bien avouer que la façon dont il avait de crier me faisait froid dans le dos. La caverne laissait le hurlement se répercuter entre les murs, faisant alors un écho terrifiant. Puis Flobio se préparait à user d’Ebullition quand une ombre sortit de nulle part et attrapa le petit amphibien.

Azureus, crache tout maintenant ! Ne le laisse pas t’agripper ou tu vas prendre un sacré coup !

Je préférais prendre les devants et Flobio recracha l’eau à moitié bouillante sur le spectre. Il n’avait pas vraiment l’air d’aimer ça. Il fallait en finir au plus vite afin de sortir. J’étais certaine que Mantys était avec Boo. Mais je voulais l’avoir près de moi, je ne pouvais attendre plus longtemps. J’indiquais à Kaleb qu’il fasse attention à lui, et que Flobio était assez doué pour achever le mangeur de gemmes. Qu’il n’avait surtout pas à s’inquiéter ! Azureus allait terminer le travail comme un grand. J’accouru vers la sortie quand je vis le grand poilu aux côtés de mon insecte. Plusieurs Farfurets voulaient protéger quelques choses et Mantys tentaient de les attirer ailleurs afin de leur voler leur butin.

Mantys ! Faux-Chage !

Plusieurs Farfurets se jetaient droit sur les deux Pokémons et il fallait en toucher le maximum d’un coup. La mante religieuse préparait ses faucilles afin de faire des dégâts à tous ceux s’approchant. L’ours était là aussi pour aider si jamais… Maintenant, je n’avais plus qu’à attendre le retour d’Azureus ainsi que de mon cher ami le blond !

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Touche pas a mon coffre.   
Touche pas a mon coffre.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :