Partagez | .
Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Dim 11 Jan - 19:04

Une heure que la préfète tournait dans sa chambre réfléchissant à la situation horrible dans laquelle toute l'académie s'était empêtrée bien profondément. Non mais le directeur parti et Riven qui venait de poser sa démission. Plus de sortie capture, plus de possibilité de sortir après 21h et d'autres interdictions aussi totalitaires que l'ex Urss. Non non déjà que la demoiselle avait eu un temps fou pour se remettre de ce qu'il s'est passé lors de l'attaque de la team rouage et maintenant ça ! Il n'y a pas à dire, cette fois-ci elle n'allait pas rester les bras croiser à déprimer dans son coin, elle devait faire quelque chose à tout prix ! Tant pis pour les conséquences ! Ses parents lui avaient toujours appris qu'il fallait se battre jusqu'au bout quand on pensait qu'une cause était juste ! Ils ne diront rien si elle se fait virer à cause de ça non ? Le problème c'est qu'elle ne pourra pas se la jouer Cheguevara et hurler viva la revolucion alone non non, il faut d'autres personnes avec elle. Des personnes de confiance avec qui elle pourra faire des opérations étranges. Estelle sa meilleure amie ? Oui c'est une idée mais la brunette ne veut pas qu'il lui arrive quoique ce soit à cause de ses décisions irréfléchies. Elle tomba alors à la renverse sur son lit défait et soupira réveillant au passage son starter qui se mis à voler autour d'elle. Rex se tenait aussi prêt de sa dresseuse avec Tomberry, tout deux inquiets. Quand au reste de l'équipe, ils dormaient paisiblement dans leur pokéball. Qu'est ce que putain de quoi ?

« Narratrice, dis moi, que ferais-tu dans cette situation ? Toi qui es interne ? » Fit la Mentali mettant un bras devant ses yeux s'empêchant ainsi de craquer. Que faire dans cette situation ? Une ombre d'une adolescente se projeta sur le mur, hallucination de la demoiselle ayant prit la dose de trop de ses médicaments. Cette ombre s'avança révélant une forme humaine décoiffée au visage sombre décelant un sourire sardonique :
« Je ferais ce que tu penses faire, se revolter dans l'ombre ! Les grondements d'une révolte souterraine va prendre forme, à toi de le mettre en œuvre ma chère ! » Fit l'ombre qui n'était pas moi avant de disparaître, délire schizophrène d'une shooté à la poudre de Rafflésia comprenant l'enjeu. Elle souriait à son tour avant de se mettre assise, une idée derrière la tête. Elle prit son Ipok qui éclaira de sa lumière blême le visage diabolique de la topdresseuse :

« Salut Estelle,
Pardonnes moi, mais le riz gronde dans la poéle, pour ne pas qu'il brûle j'ai pris des Rubis me servant à acheter de quoi ne pas tout faire cramer.
Je ne sais si tu comprendras mais voilà. J'espère que tout ira bien pour toi !
Kaeko.
 »

Elle ferma alors son Ipok, bien consciente que son message n'a du sens que pour elle, priant Giratina pour qu'Estelle comprenne, la brunette se leva en s'étirant avant de prendre son sac contenant des cookies, ses médicaments, une lampe de poche et les Pokéballs de ses pokémons. Elle remit son kimono sombre bien en place avant de mettre sur son visage son masque de Kitsune en mode anonymous. Sa mission allait commencer chez une rousse qui allait encore devoir subir les frasques d'une brunette folle à lier. Elle sourit à Omega et Rex avant de faire rentrer dans sa Pokéball Tomberry pour éviter de se faire repérer par ce stalkeur bavard.
« Les gars je vais avoir besoin de vous, Rex je vais devoir te faire travailler mon grand excuse moi d'avance et Omega, peux-tu m'emmener chez Ruby s'il te plaît. Cette soirée va être mémorable ! » Les deux Pokémons se regardèrent avant que le Girafarig ne fouille dans l'esprit tortueux de sa préfète avant de comprendre de quoi il pouvait s'agir. Comprenant ce qu'il se passe, le double-type décrivit le plan au Spectrum qui ne put s'empêcher à son tour de sourire. Ils étaient d'accords donc hehehe.
Discrètement, la spécialiste type sortit par sa fenêtre avant de tomber avec légèreté sur le sol suivie de ses compagnons de mission pour une fois non proposée par les secrétaires. Kaeko se mit sur le dos de Rex et la fine équipe se dirigea en hâte vers le dortoir le plus dangereux d'entre tous : celui des Pyrolis. Des gardes faisaient une ronde autour du bâtiments fortement éclairé. Rentrer par la porte principale n'était pas la meilleure des idées, il va falloir passer par la fenêtre elle avait l'habitude à force de fuir les Mentalis maintenant, une véritable yamakassi au rabais.

La demoiselle fit aller Rex au pas, lentement guidé par Omega indiquant la bonne fenêtre du dortoir. Ils se cachèrent ensuite derrière un bosquet observant les alentours complètement désert. Pas de garde ? C'était l'occasion inespéré d'y aller ! Mais avant il fallait ouvrir la fenêtre de l'intérieur. Une mission pour Omega qui avait des bras depuis son évolution. Pratique ! En chuchotant, Kaeko lui donna l'ordre d'ouvrir la fenêtre pendant qu'elle le couvrait à l'arrière. Elle sortit alors Gollum dont les yeux luisaient dans la nuit et lui demanda de lancer l'attaque ténèbres pour ne pas que quelqu'un s’aperçoive de l'intrusion ninja de la spécialiste type revêtant le costume de Snake pour la nuit. Le ténéfix s'exécuta à la perfection pendant que le Spectum traversa tranquilement le mur. Au loin, le groupe d'infiltré put voir la vitre bouger de quelques centimètres. C'est maintenant ou jamais ! Très vite, l'étudiante se précipita vers le mur de la chambre de sa rousse préférée avant de s'y glisser avec  Gollum. Rex avait été remit dans sa Pokéball pour des raisons pratiques voyez-vous !

Elle atterrit sur le parquet avant d'aller voir directement Ruby qu'elle réveilla en chuchotant :
« Ruru, Ruru, Ruru ! Pardon de te déranger mais la situation est grave et j'ai besoin de ton aide ! Au vu de ce qu'il se passe dans l'académie, je ne peux rester là sans rien faire, tu es la personne en qui j'ai le plus confiance avec Estelle alors je voulais te demander si... » Elle déglutit avant de continuer son monologue : « Si tu ne veux pas faire la révolution avec moi ! On ne sera pas qu'à deux je pense à être contre ce qu'il se passe mais il faudra embaucher des personnes de confiance ! Comme Ginji, ou Cael, un ranger que j'ai rencontré lors d'une mission qui me semble juste et droit ! Le problème c'est qu'il y aura des mouchards et qu'on peut se faire prendre n'importe quand, mais la liberté n'a pas de prix ! Alors veux-tu me suivre ? Oh et pardon pour le dérangement je parle un peu vite mais j'ai décidé de faire tout ça il y a dix minutes à peine ! En plus je dois te déranger désolée ! Je comprendrais si tu ne veux pas, trop de risque c'est normal.. » Finit-elle en se mettant sur le sol accroupie. Pitié qu'elle accepte.. Ou qu'elle lui demande de répéter moins vite ça peut passer aussi ! Cette décision peut sembler prise à la légère, mais si elle en parle à quelqu'un ça peut se concrétiser, non ? De toute façon, dans tous les cas la cocotte cherchera à abolir ce système totalitaire alors autant le faire à plusieurs, enfin si Ruby accepte bien sur!

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Dim 11 Jan - 19:48

Qui aurait cru qu'autant de changements pouvaient se succéder en quelques temps seulement ? Il ne fallut que quelques instants pour que la direction se retrouve totalement changée. Deaglan qui s'est vu démis de ses fonctions, puis Riven qui décide de démissionner afin de la apporter son soutien... Tout cela allait trop vite, bien trop vite. À la place de l'ancien directeur régnait désormais Aaron Olsen, un nom qui sonnait bien trop amer au goût de Ruby. Pourquoi donc ? L'avait-elle déjà entendu quelque part ? Quoiqu'il en soit, tout cela ne laissait rien présager de bon. Cela avait été beaucoup trop vite. C'est comme si que la chose avait été planifiée du début à la fin. C'était assez inquiétant. Enfin ! Le pire dans tout ça restait la hausse soudaine de l'intolérance face à l'irrespect du règlement intérieur. Le couvre-feu à 21h, passe encore. En ce qui concerne les gardes qui se relayaient en permanence afin de surveiller que personne ne "s'échappe" de l'académie... était-ce réellement nécessaire ? Bien qu'elle avait toute la nuit à sa disposition, la rousse n'eût besoin que de quelques secondes pour répondre. Ces mesures étaient bien trop disproportionnés. Sa liberté était menacée, celle de tous les autres élèves également.

Elle se posa sur son lit, soupirant un nombre incalculable de fois tandis que son starter restait dans son coin, pensif. Il ricanait de temps à autres. Pour sûr que cette situation devait l'amuser au plus haut point. Après tout, ce n'était qu'une partie d'échecs en plus. Néanmoins, ça inquiétait la spécialiste type. Et si lui, ce fourbe de génie, s'en allait soutenir ce nouveau régime un tantinet totalitaire sur les bords ? Le pire, c'est qu'il en serait parfaitement capable. Ainsi commença-t-elle à se poser des questions, jugeant secrètement la fiabilité de son starter.

– Hex ? Tu ne t'en iras pas, hein ?

En guise de réponse, il grommela. Mais quel antipathique, celui-là ! Enfin bref. On dit que la nuit porte conseil. C'est sur cette pensée que la demoiselle s'endormit aussi simplement que rapidement, non pas sans quelques airs de belle au bois dormant. Oui, je devais insérer un certain quota de rimes, c'est le bail. Bref ! Dans la nuit, le Branette entra finalement en mouvement, se redressant et quittant banalement la chambre en traversant un mur. Pourquoi donc ? Il semblerait qu'il ait en quelques sortes flairé la venue d'une certaine personne. Il ne put donc s'empêcher d'accueillir l'invitée avec un grand sourire digne du Chat de Cheshire ou même du chapelier fou. C'était certain ! Il allait jouer le jeu, s'y adonner corps et âme. Mais pour cela, il fallait y attirer un maximum de participants.

Quelques instants après, un coup de vent. Sans même se réveiller, Ruby frissonna. Et finalement, c'est une personne masquée qui la réveilla. Encore un peu dans le gaz, la Pyroli manqua de tomber de son lit et de brailler comme une hystérique. Encore heureux que la voix qui accompagnait cette personne lui permit de l'identifier. C'était Kaeko. Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? À toute question allait une réponse. Il n'y avait qu'à attendre que la brune finisse son monologue. Et aussi fou pouvait-il être, ce n'était pas si stupide et irréfléchi que ça, en fin de compte.

– Si tu veux mon avis... commence par chuchoter. Je serai même pas étonnée qu'on essaie de nous espionner. Et sinon, je pense aussi que ce changement de direction est trop suspect, sans parler des mesures qui ont été prises juste après. C'est trop suspect. Et puis Aaron Olsen, j'arrive pas à mettre le doigt dessus, mais je digère pas ce nom, étrangement. Après s'être frotté les yeux, elle se redressa, histoire de paraître un minimum plus ouverte à la conversation. Tu comptes faire quoi exactement ? Parce qu'être contre, c'est bien beau. Mais il faut des idées, des projets, des plans... Ils vont pas s'en aller juste parce qu'on veut pas d'eux, au contraire.

Et pendant ce temps, Hex traversa à nouveau la chambre, mais pour passer cette fois-ci à travers la porte. Quoi encore ? Oh ! Rien. Il semblerait juste qu'il allait y avoir des invités en plus. Ainsi fit-il une courbette aux prochains arrivants, les gratifiant de son sourire le plus sinistre, l'air de dire "bienvenue aux porte de l'enfer", ce qui était assez exagéré mais pas pour autant faux en soi...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Dim 11 Jan - 21:50

Ginji Labelvi
      Feat. Kaeko, Ruby, Cael and Estelle



« Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève »


« -Noooooon ! C'est la cata c'est la cata c'est la cataaaaa ! Comment je vais faire ?! »

Éclairé par la seule lumière émise par ma lampe, je regarde avec effroi l'intérieur de mon frigo, assis en tailleur au milieu de ma chambre. L'appareil est dissimulé sous un drap lui même planqué sous mon bureau, bureau auquel j'ai tout fraîchement ajouté une planche en bois pour bien tout cacher. A cause des derniers événements se déroulant à l'académie, je suis obligé de redoubler de prudence... L'attaque de la Team Rouage n'est plus que de l'histoire ancienne désormais, le problème maintenant, c'est le rectorat, qui en plus d'avoir renvoyé Deaglan, et donc contribué à la démission de Riven, a totalement revu le règlement de l'académie. Du coup, j'ai plus qu’intérêt à faire attention à ma réserve de nourriture... A aucun endroit il n'est précisé que c'est interdit de posséder à manger dans sa chambre, mais sait-on jamais qu'ils votent ça sur un coup de tête.

Et actuellement, je suis face à un gros dilemme : trouver comment faire taire l'horrible son qui s'échappe de mon estomac. Mon frigo est totalement vide (Bah oui, l'anxiété, ça creuse), et je n'ai pas le droit de sortir après le couvre-feu... Lucina, à mes côtés, se lève pour aller en direction de la fenêtre, présageant ma décision. Smegta, lui, se contente d’exécuter sa rotation habituelle autour de mon frêle corps. Faut que je comprenne d'où il tient cette habitude. Il était satellite dans une vie antérieure ?...

Je soupir, ferme la porte du frigo, le pousse sous le bureau, le recouvre du drap, attrape la planche, la pose devant, puis me lève. Je me tourne vers mon armoire que j'ouvre en grand et attrape une tenue plutôt inhabituelle : un jogging noir, et un gros pull en laine, noir également. Si je veux être discret et ainsi échapper à la vigilance des gardes, j'ai pas intérêt à me ramener avec mes vêtements blancs et jaunes...

Une fois mon pyjama troqué contre cette tenue camouflage-de-nuit, j'attrape mon sac, vérifie son contenu, puis éteint ma lampe. J'ouvre doucement la fenêtre et laisse Lucina passer au travers, avant de la suivre et d'abaisser la vitre en verre. Smegta la traverse, et doucement nous partons en direction des cuisines de l'académie...

Par chance, je ne tombe sur aucun garde. N'ayant aucune difficulté à trouver mon chemin de nuit (A force... ), j'arrive sans tarder devant la porte amenant à la cafétéria. J'appuie sur la poignée, et constate sans surprise qu'elle est fermée. Je tourne donc au coin du bâtiment et me baisse pour soulever une poterie une fois à sa hauteur. Je tends ensuite ma main et tâtonne mais... Rien. Étrange, Mama Odie planque toujours un double des clefs là ! Ne me dîtes pas que...

Grmplf. Sûrement un coup des nouveaux dirigeants de l'académie. Je me lève et retourne devant la porte du réfectoire, puis tourne la poignée à nouveau dans l'espoir qu'un miracle se produise... Mais nada.

Lucina fait alors volte-face. Elle lève légèrement la lèvre pour dévoiler ses magnifiques crocs en direction d'un inconnu en approche. Zut, on va se faire repérer ! Je m'apprête à partir me planquer, lorsque Smegta décide soudainement de partir à la rencontre de la personne. Je suis pris d'une peur panique, mais lorsque le Motisma éclaire de par des petits éclairs l'individu, je me décontracte immédiatement. Un grand sourire s'affiche même sur mon visage, tandis que Cael Joy se tient maintenant devant moi. A voix basse, je demande à Smegta de cesser sa fonction de lampe de poche, puis toujours en chuchotant, je m'adresse au Phyllali.

« -Ah, salut Cael... Un petit creux, toi aussi ? Pas de bol pour nous, visiblement il n'y a pas moyen de passer... Raah, si seulement on pouvait traverser les murs... Oh ! Smegta, file dans la cuisine pour nous prendre à manger ! »

Enthousiaste, le Pokémon Spectre disparaît à travers la porte, nous laissant à l’extérieur. Ne voulant prendre trop de risque, je fais signe à Cael de me suivre pour que l'on aille se planquer derrière un buisson en attendant que Smegta revienne.

« -Pouah... T'en pense quoi, toi, des nouvelles règles ? Perso j'ai jamais été contre un peu de sévérité, mais là... C'est pire qu'un centre diététique... »

Je frémis à la mention de ce genre d'institut. Mais j'ai tôt fait de penser à autre à l'approche de Smegta déjà de retour avec tout un tas d'aliments divers et variés... Ah non, juste un paquet de ships qu'il tient dans sa bouche. Il le laisse tomber à nos pieds, avant d'agiter les ectoplasmes lui servant de bras d'un air tristounet.

« -Ah, je vois, tu ne peux rien transporter avec tes bras... On va pas pouvoir te demander de ramener assez à manger pour deux en cinquante allers-retours ! Si seulement j'avais d'autre Pokémon Spectre... Cael, je suppose que t'en as pas ?... Argh... J'ai tellement faiiiiiim....  »

Je me plie en deux en tenant mon ventre, espérant pouvoir calmer la faim qui me tenaille, en vain. Il faut que je mange... Si je fais une crise d'hypoglycémie, peut-être qu'on va me passer à manger ?... Ouais nan, c'est un coup à finir chez Needle ça. Pas le choix... Il faut qu'on se procure des Pokémons Spectres. Et qui dit Spectre dit Ruby. Et qui dit Ruby dit histoire-qui-va-mal-se-terminer... Bah, c'est pour la bonne cause !

« -Cael, si toi aussi tu tiens à manger, je te conseille de me suivre... Et discrètement...  »

Je demande à Lucina et Smegta de rester près de moi, et pars en direction du dortoir des Pyrolis... Ouais, ça va être dur de s'infiltrer dedans, mais on a pas le choix. J'irai bien demander à Kaeko, mais on ne se connaît que très peu au final, et je crains qu'elle reufse de me confier ses Pokémons... Sinon il y a toujours Warren mais.... Je dois vraiment justifier pourquoi?

Lors de notre escapade nocturne, Cael et moi manquons de justesse de rencontrer plusieurs surveillants, mais par chance, aucun ne nous aperçoit. Espérons que tout continue de se dérouler de la sorte !
Nous logeons les murs du bâtiment sans un mot, et en arrivant devant l'entrée principale, je constate sans trop de surprise que celle-ci est gardée... Hmm... Je demande à Smegta de passer de l'autre côté pour faire diversion. Une fois à l'opposée totale de notre direction, le Motisma fit jaillir un grand éclair qui a tôt fait d'attirer l'attention des gardes, et très vite, ces derniers délaissent l'entrée des Pyrolis. J'attrape Cael par la main et l'entraîne avec moi à l'intérieur, suivi de près par Lucina. Nous traversons rapidement les divers couloirs du dortoir, avant d'arriver devant la chambre de Ruby. Smegta nous rejoint rapidement en traversant les murs, tout joyeux. J'espère qu'il s'est fait discret... Sans frapper, j'ouvre la porte de la chambre de Rouquine et déboule à l'intérieur avec Cael et mes deux Pokémons. Et visiblement, nous avons deux spécialistes spectres pour le prix d'une...

« -Ah, Rouquine, t'es levée ! Oh, et coucou Kaeko, qu'est-ce que tu fais là ? M'enfin qu'importe, Cael et moi avions besoin de votre aide pour....  » je remarque à l'instant Hex faisant une espèce de courbette « … Hex, tu sais que tu fais peur avec ton sourire sadique ?  »

Le Pokémon sourit encore plus, tandis que je ré-attire mon attention sur les deux spécialistes spectres. Je vois que Ruby est en train de taper quelque chose sur son Ipok, visiblement une cinquième personne est elle aussi en train d'ignorer le couvre-feu pour communiquer avec elle... De toute façon, il est évident que les interdits sont faits pour être bravés!

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1669

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Lun 19 Jan - 15:47

''Et donc, en conclusion, on peut dire que...que....que j'en ai aucune idée. Pourquoi est-ce que ça doit être aussi dur, ce truc?''

Presque affalé sur mon bureau la tête au creux du bras, je regarde d'un air quasi meurtrier les deux pages couvertes de ratures qui semblent me narguer...Salaud de Roseverte, il a fallut qu'il m'ajoute une punition supplémentaire après l'incident dans le dortoir (Trois pages de dissertation sur ''L'usage du Capstick et les choix moraux qui en découlent''....Je vais le tuer, comment peut-on amener le boulot de Ranger à un niveau aussi CHIANT?). La chambre n'est plus éclairé que par la lampe de mon bureau, et les flash intermittents des lampes torches des patrouilles, qui circulent autour du dortoir.
Leo dort comme un bienheureux dans son lit, imité en cela par l'intégralité de nos équipes respectives. Lucki a repris son poste habituel au pied de mon lit, et semblerait s'être transformé en statue sans le très léger tressaillement de la poitrine qui marque sa respiration. Les filles ne se sont pas gênées, par contre : Pelotonnés l'une contre l'autre, Keru et Katara ont pris possession de mon lit, et de mon oreiller par la même occasion. Encore un défi en perspective, si je ne veux pas dormir sur le tapis de la chambre...
Je me laisse aller en arrière, avant de griffonner furieusement une conclusion baclée. Rien à foutre, je veux juste aller me coucher, il est déjà beaucoup trop tard pour qu'un humain normal est encore à travailler...GROUIK!

''Oh non...Pas encore.''

Et un humain affamé en plus ! Réfléchir comme ça, ça creuse bien plus que nécessaire, et mon estomac se rappelle soudain à mon bon souvenir. Même si je sais par avance qu'ils sont complétement vides, j'ouvre par acquis de conscience les cinq tiroirs de mon bureau...Pas de bol, je les ai complétement ''nettoyés'' cette après-midi. Plus rien à manger dans la chambre, à moins que Leo ne cache quelque chose sous son lit (Sauf que Luné et Arkhan dorment devant, et que si j'essaye de m'y glisser, c'est moi qui finirait en casse-croûte).
Reste à résoudre le problème suivant: avec ce nouveau règlement (Je te revaudrai ça Roseverte...et toi aussi Olsen, croyez-moi !), ça risque d'être bien plus difficile que la dernière fois de me glisser dehors et de rejoindre les cuisines...D'autant que Ginji ne m'a toujours pas montré où Mama Odie dissimule sa précieuse clé (Aucun sous-entendu, je vous vois venir encore une fois). GROUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIK !

''Rah ! C'est bon j'ai compris, tu ne vas pas me lâcher comme ça. Psst, Lucki!''

Les yeux orangés de mon Riolu s'ouvrent presque instantanément, et tandis qu'il s'étire, j'en profite pour griffonner un petit mot à l'intention de Leo (''Parti chercher à manger. Ne reviendra peut-être pas mais trop faim. Adieu amigo''). Il ne dort que d'un oeil décidemment, je ne sais pas si je devrais m'en réjouir ou m'en effrayer...Le temps d'enfiler un survêtement un peu plus sombre, et nous nous glissons tous les deux dans les couloirs du dortoir. Si je ne me trompe pas, il n'y avait pas de gardes en faction à l'arrière du batîment cette après-midi, avec un peu de chance...Oui !
En entrouvrant l'une des fenêtres du rez-de-chaussée, je parviens à ménager une ouverture suffisament grande pour y passer, rapidement suivi de mon Riolu. Plus qu'à la refermer le plus doucement possible pour qu'un grincement n'interrompt pas notre escapade à ses débuts, et c'est parti !

''Maintenant, c'est à toi de jouer Lucki, je veux un maximum de discrétion. Prend ça comme un entrainement nocturne, on ne doit se faire repérer par PERSONNE, compris?''


''Entrainement'', le mot magique...Lucki m'unit une fois de plus à son aura, et prend la tête de notre petite équipe. La sensation est encore plus bizarre que d'habitude, mais pas désagréable: c'est un peu comme si, au lieu de me fier à mes yeux, je percevais vaguement la présence de ce qui m'entoure. Une légère émanation bleue et vaporeuse semble s'échapper de chaque garde, et les traces qu'ils laissent derrière eux nous permettent de nous glisser au travers du dispositif, sans faire de mauvaise rencontre. Bon ,d'accord, je ne maitrise pas encore bien le phénomène, Lucki me stoppe brutalement une dizaine de fois, au risque de nous faire repérer (et de me briser une côte) mais au moins, le résultat est là...

Pourtant, alors que nous approchons de notre objectif, un événement imprévue stoppe brusquement mon Riolu sur place, et je ne tarde pas à faire de même: quelques mètres droit devant nous, une aura étrange et distordue flotte à quelques mètres du sol, avant de se précipiter dans notre direction. Ce n'est pas un garde, c'est beaucoup trop diffus, et en plus, ça ne fait pas plus d'une trentaine de centimètres...Qu'est-ce que c'est que ce truc?
Deux autres formes vaporeuses apparaissent dans mon champ de vision, et je manque de laisser échapper un cri de surprise lorsque Lucki désactive notre lien et me rend ma vision habituelle : Ginji en chair et en estomac se tient devant moi, accompagné de sa Luxio, et de son Motisma (Brrr, heureusement qu'il ressemble davantage à un type Elektrik qu'à un Spectre, j'arrive à peu près à garder mon calme en sa présence...mais ne t'approche aps trop près Stegma !). On dirait que les grands esprits (ou les grands appétits) se rencontrent, manifestement, il a eu la même idée que moi.
S'il n'a pas réussi à entrer dans les cuisines, je pense que ça risque d'être encore plus dur pour nous, aussi, lorsque son Motisma disparait à travers le mur (ne pas crier, ne pas crier...) nous n'avons plus qu'à lui faire confiance.
Accroupi derrière un buisson, je vérifie machinalement que Lucki ne l'a pas suivi par goût du défi (il en serait bien capable, tiens), avant de répondre aux questions du Voltali.

"M'en parles pas, j'ai déjà eu l'occasion de l'apprécier ce nouveau réglement...Et on est plus proche de l'académie militaire que du centre diététique, je ne sais pas ce qui est le pire''


Pour Ginji, on dirait que ça ne fait aucun doute, vu comme il tremble lorsque je répète les deux mots honnis. Son Pokémon revient sur ses entrefaits, mais son butin est bien maigre: un seul paquet de chips, je doute que ça suffise à combler ne serait qu'un centième du trou noir qui déchire mon estomac, alors si on ajoute celui du Volta-morfale...SOn mostisma risque de se faire repérer à la longue, réfléchissons...

Malgré la situation quelque peu sombre dans laquelle nous nous trouvons, la proposition suivante de Ginji manque me faire éclater de rire (jaune).

''Moi, des Spectres? Euh...On peut trouver une autre solution, tu sais.''

Il m'a bien regardé? Je dois déjà me focaliser sur des pensées agréables (Cookies, brownies, chips, beignets....Cookies, brownies, chips, beignets,...) pour ne pas partir en courant que Stegma s'approche de moi en souriant de toutes ses dents.
Pas l'impression qu'il m'écoute en plus, il est beaucoup plus affamé que moi sur ce coup-là. Je connais ça, son estomac est en train de prendre le pas sur toutes les fonctions de réflexions de son cerveau. Dans quelques minutes, il va proposer qu'on se déguise en Tropius et qu'on agite un régime de bananes sous le nez des gardes pour les distraire, avant de forcer la porte. GROUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIK !
...Et je risque de le suivre, j'en ai mal au ventre tellement j'ai faim. Le paquet de chips de Stegma est ouvert, partagé, et vidé dans le même mouvement. Heureusement on dirait que ce petit boost de nourriture a réactivé le cerveau de mon compagnon Voltali, le voila qui m'entraine à sa suite.

''Quelle question, bien sûr que je veux manger...Je te suis, amigo.''


Où est-ce qu'il m’emmène ce coPAIN? On dirait qu'il veut nous faire faire le tour de l'académie, et sans l'aide de Lucki et de sa Luxio, je pense qu'on aurait dû se faire repérer au moins quatre fois. Les allées terreuses s’enchainent, tandis que nous progressons sous le couverts des bâtiments et des buissons que nous rencontrons, et je me rends compte qu'il aurait été bien plus simple de revenir au dortoir Pyllali et d'emprunter Luné à Leo pour nous ouvrir l'accès aux cuisines...Tant pis, j'y penserais la prochaine fois.
Dans le plus grand silence, nous parvenons jusqu'aux abords du dortoir Pyroli, et après une intervention ingénieuse de son Motisma (Remarquez que je n'ai pas dit discrète...), Ginji et moi pénétrons par la grande porte. Il a l'air sûr de lui, je me demande chez qui il m'emmène avec autant d'assurance. Et surtout comment cette personne pourra nous aider à nous remplir l'estomac...
Je ne vais pas tarder à le savoir, mon partenaire vient de s'arrêter devant l'une des chambre, et ouvre la porte sans plus de cérémonie avant de m'entrainer à sa suite.
Sauf qu'une fois à l'intérieur...

''Kaeko?!''

Deux jeunes filles nous attendent déjà, et semblent surprises de nous voir débarquer à l'improviste : Une rouquine que je ne connais pas,en train de taper quelque chose sur son IPok et la folle aux Spectres en personne. Nooooooon, si elle est là, ça veut dire que...Asefoiehrgreonvp !
Son Spectrum et son Tenefix sont déjà là, et je sens que je me liquéfie de l'intérieur à la vue des deux Spectres, lorsque leurs petits yeux avides de dévorer mon âme se tournent vers moi. Ça y est, ça recommence : incapable de bouger, je sens presque mon sang s'écouler loiiiiiin de mon visage, et mes jambes tremblent assez violemment pour provoquer une attaque Seisme. Même si je voulais sortir d'ici, c'est mort, je n'ai aucune chance de me déplacer dans mon état !Ils sont là, ils me veulent, ils vont m'engloutir, je le vois bien dans leurs yeux, cette petite lueur du ''Hmmm, une sucrerie rose et tendre...Viens-là, petit'' !
Pourtant, on est encore loin du degré de terreur qui me submerge lorsque Ginji s'écarte pour révéler un...BRANETTE ! ENCORE UN SPECTRE !
Trou noir de la panique nucléaire, apocalypse mentale, ou encore l'Océane qui coule, appelez-ça comme vous voulez, mais en attendant...Je me sens glisser dans un espèce de gouffre, et les ténèbres m'engloutissent finalement, tandis que le sourire maléfique du Branette flotte à hauteur de mes yeux.
Oublié le nouveau règlement, l'escapade nocturne et même la faim qui me tenaille (C'est vous dire...)...Rideau !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 25
Jetons : 84
Points d'Expériences : 586

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Mer 21 Jan - 22:40


 ❝ Opération Rebellion ❞
feat. L'armée de Deaglan



Tu sais Alpha. Je ne pourrais jamais vous remercier suffisamment à mes yeux toi et les autres. Vous n'êtes pas obliger de venir me soutenir dans cette lutte contre la direction. Le désespoir vous dépouille de votre force, plus vite que la maladie. Toi, Atlas, Aphrodite, Artémis, Poséidon, Gaïa. Vous êtes ma force. Vous êtes ceux grâce à qui je ne suis jamais malade. Je veux que les autres étudiants puissent eux aussi vivre ainsi, vivre comme nous.

Ce n'est qu'une série de mots comme une autre. Une phrase qui traverse les pensées de la cherche, mais qui n'aurait jamais eu autant d'impact avant, dans un contexte différent. Quand Riven et Deaglan étaient encore les têtes pensantes de l'Académie, la scientifique n'aurait probablement pas fait attention d'ailleurs à cette phrase, mais maintenant, avec l'ambiance lourde que cet Aaron installe, la donne n'est plus la même. Maintenant que le ninja et son nouveau bras droit sont là, depuis que ce sont eux qui dirige d'une main de fer l'école, on ne risque  plus de voir autant de sourires, on entendra  plus autant de rires. Tant que l'on se trouvera dans cet endroit, l'ambiance est et sera bien moins bonne enfant. Peut-être que le terme désespoir est un peu fort pour parler de la peine  qui gagnera certains étudiants, mais quand elle pense aux autres, qui, juste parce qu'ils oseront dire haut et fort ce qu'ils pensent, seront privés de sorties captures, de cours et autres choses importantes à l'apprentissage, peut-on vraiment parler de liberté ? Peut-on vraiment vivre avec ce genre de dirigeants ? Clairement non. Qui sait ? Aaron serait bien capable à l'avenir de prendre les pokemons des rebelles. Possibilité réelle ou pas, Astrée ne veut pas le vérifier et c'est pour cela qu'elle compte agir cette nuit. Il n'y aura pas de désespoir, pas plus que de maladie, que sont les larmes et les peines,

D'ailleurs, qu'elle triomphe ou non, elle trouvera le moyen de le faire. Que les autres puissent savoir qu'ils ne sont pas seuls. Que ceux qui veulent se lever contre Aaron, contre la Team Rouage et contre tout ceux de cette espèce d'humain, ne perde pas l'espoir d'un jour meilleur. C'est peut-être niais, mais Astrée ne démord pas de cette idée. Ses pokemons sont au courant et tous sont prêts à l'accompagner sur ce long chemin qu'elle va désormais prendre. Si son histoire à l'Académie doit prendre fin ce soir, cette nuit, alors advienne que pourra et si ce n'est pas le cas, alors elle continuera tant que l'amant du gouvernement sera encore sur le siège de Deaglan. Si Astrée est renvoyée, il faut que les autres étudiants comprennent que ce n'est pas une raison pour abandonner. Il ne faut pas que le renvoi d'une personne cesse cette révolte qui gronde dans les couloirs. Dans le silence de la chambre, la vibration de son Ipok s'entend facilement. Astrée s'en empare, pour découvrir le message de Ruby qui l'invite dans sa chambre, pour une réunion à ce sujet. Soit. Elle n'y restera pas, elle ne fera qu'un passage rapide là-bas, avant de se mettre e route pour la première partie de sa propre rébellion.

Lentement, la jeune femme se change, se prépare pour la nuit et remplis sa sacoche du nécessaire, embrassant doucement du bout des lèvres chaque pokeball qu'elle prend sur elle, un dernier merci à ses compagnons, avant de se glisser hors de la pièce. C'est en faisant attention à ses mouvements qu'elle arrive à la porte de l'autre Pyroli. Elle y aperçoit l'un de ses spectres, ou du moins, la forme évoluée d'un des fantômes de Ruby qu'elle connaissait. Elle sourit. L'évolution est un phénomène magique chez les pokemons, mais les humains aussi se doivent d'évoluer de nos jours plus que jamais. Dans la chambre, elle recouponnait Kaeko, la fille qui n'a pas le sens de l'orientation. Elle connaît aussi Ginji, l'estomac sur patte des Voltali et bien entendu Ruby. Astrée ne connaît pas l'autre, mais ce n'est pas grave. Elle ferme derrière elle, et avance un peu, avant de prendre la parole.

Je ne resterais pas longtemps avec vous. Trop de mondes ici serait un soucis. Je vais faire le nécessaire pour que les pions de ce maudit Aaron soit occupés ailleurs, fait attention.

Et sans un mot de plus, elle s'en va. Elle ne fait que quelques pas dans le couloir, qu'elle croise Aileen dans une tenue légère, non vulgaire, mais qui ne lui fera pas perdre des kilos à cause de la chaleur de son pyjama. Ce n'est pas l'ambiance qui habite le corps d'Astrée, ce n'est pas vers elle que ses pensées sont tournées, mais pourtant, rien n'y fait. Un brin de rougeur gagne les joues de la scientifique. Son regard croise celui de la préfète. Une fois encore, elles ne sont pas loin l'une de l'autre, mais cette fois, ce n'est pas pour un baiser qu'Astrée, c'est simplement pour murmurer à voix basse, de sorte que seule Aileen peut l'entendre

Je sais ce que je fais. J'en prendrais toute la responsabilité. Je répondrais de mes actes auprès du général. Les hommes tombent sous les balles, pas les idées, pas nos idées Aileen.


Puis elle s'en va, aussi simplement, comme un courant d'air qui deviendra tempête.


@Eques sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t605-astree-harper-pour-vous-servir-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t753-astree-harper-pyroli#6498
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Ven 23 Jan - 15:01

Bruit.

Aileen ouvrit les yeux. Il y avait eu du bruit. Au même moment, Sphax releva la tête sans un bruit. Elle l’avait très bien entendu. Son starter aussi. Hilda aussi. Sur sa commode, Aurum avait ouvert un œil curieux. Joyce, posé sur le bois du lit, remua silencieusement, prouvant qu’il avait entendu. Les autres ne bronchèrent pas. Tendant la main, elle attrapa la Poké Ball de Moon rangée dans son sac, et appuya dessus sans un. Placidement, le Pokémon Spectre sortit de sa Poké Ball, tournoyant doucement sur lui-même dans les airs avant de s’immobiliser devant sa dresseuse, lui demandant sans un mot pourquoi il avait été convoqué, et pourquoi quelques membres de l’équipe semblaient plus réveillés que les autres.

« Bruits dans les couloirs. Hantise. Tour un, tu vas voir, tour deux, tu reviens. »

L’exuvie flotta quelques secondes de plus, se demandant si ça valait la peine d’être réveillé. Décidant que oui, il disparut d’un coup, et la préfète se redressa dans son lit. Aussitôt, Aurum décolla pour se poser sur ses genoux, qu’elle redressait pour lui permettre de s’y installer. Depuis le vol de Pokémon il y a quelques mois, Aileen avait le sommeil léger. Très léger. De nombreux réflexes s’étaient mis en place. Si les Pokémon continuaient à dormir où ils le voulaient dans la chambre, elle gardait ses Poké Ball très près d’elle, et avait mis au point un habile jeu de passe-passe avec sa team pour le cas où une de ses Poké Ball lui échapperait. Chaque Pokémon était capable d’attraper sa balle de capture, ou celle de ceux qui ne le pouvaient pas, comme Moon, et partir avec avant qu’elle ne soit volée. Elle avait appris à reconnaître le pas de chacune de ses camarades de dortoir, et quand elle doutait, Moon ou Joyce se faufilaient hors de la chambre pour jeter un coup d’œil et lui faire un rapport. En parlant de Moon … Le voilà qui réapparaissait tranquillement devant elle, aussi imperturbable qu’à l’accoutumée. Le Ninjask, posé sur ses genoux, commença alors à vrombir et cliqueter doucement, servant d’intermédiaire au Munja silencieux. Aileen ne comprenait pas comment ils faisaient pour parler, mais ne cherchait pas à comprendre. Peut-être qu’avec l’évolution, le Ningale, laissant place à deux formes, avait séparé son essence en deux, leur permettant de communiquer ? Enfin bref, aucun intérêt. Le Ninjask lui fit donc le compte-rendu de son camarade. De la lumière sous la chambre de Ruby, il n’était pas entré à cause des Spectre qui auraient senti son aura. Il avait d’ailleurs du fuir en retraite quand Hex avait traversé la porte pour accueillir deux autres personnes. Puis une troisième était entrée dans la chambre alors qu’il s’en allait.

« Et ces personnes, c’étaient qui ? »

Nouveaux vrombissements. Le jaune de l’été. Ginji Labelvi. Le rose de la patinoire. Cael Joy. La fille de la plage. Astrée Harper. A l’intérieur, il n’avait pas pu voir. Sortant de son lit, la brune attrapa ses Poké Ball pour faire rentrer tout son petit monde à l’intérieur sans les réveiller. Il ne restait plus que Sphax, qui s’était redressée, Hilda, qui avait refusé d’entrer dans sa Poké Ball, et Joyce, qui bondit sur sa tête pour s’y installer. L’Absol tendit le cou, et Aileen y passa la lanière de son sac contenant ses Poké Ball. Sans un bruit, elle déverrouilla sa chambre, qu’elle gardait fermée par mesure de sécurité, et se faufila sans un bruit dans le couloir plongé dans l’obscurité. Sphax ne fut pas long avant de l’attraper par le haut de son pyjama pour l’empêcher d’avancer, et éventuellement de percuter Astrée qui, toute habillée, se dirige vers la sortie. Les deux filles s’immobilisent, se toisent, et finalement c’est Astrée qui s’avance, sous la surveillance du Dedenne qui n’hésitera pas à lui envoyer une attaque électrique si elle dépasse encore les bornes.

« Tes belles idées qui pourraient te faire renvoyer, Astrée. Tu y réfléchiras quand tu seras à bord du bateau qui te ramènera chez toi à cause de tes conneries. »

Astrée s’éloigne. Aileen en fait de même. Les conneries de la fille Harper ne sont pas son problème. Son problème, en revanche, c’est le bruit étouffé qui émane de la chambre de Ruby, suivi d’un bruit de chute et de quelques exclamations discrètes. Inspirant calmement, Aileen posa la main sur la poignée, puis ouvrit la porte en grand, faisant sursauter tout le monde. Pris sur le fait ! Elle devait offrir un spectacle des plus étranges, en pyjama léger, mais elle restait un témoin de leur petit rassemblement, et de surcroît une préfète, ce que Joyce n’omit pas de rappeler en tombant sur son épaule pour accrocher à son haut de pyjama le badge qu’il avait pris en partant. L’accrocher à l’envers d’ailleurs, et beaucoup trop haut. Ca lui faisait perdre encore plus de crédibilité, tout ça … Alors que Joyce, tout fier, remontait sur sa tête, Aileen prit le temps de fermer la porte, détacher le badge pour l’accrocher à sa place, et dans le bon sens cette fois-ci. Elle avait tout juste eu le temps de voir que la première personne, que Moon n’avait pas pu voir, était Kaeko Riviera, la préfète des Mentali. Tiens, pourquoi Cael était-il couché par terre ? Aileen porta la main à une de ses Poké Ball pour en faire sortir son Grenousse.

« Réveille-le, Naveen. »

Prenant le temps de bâiller pour se réveiller lui-même, le Grenousse sauta adroitement sur le torse du Phyllali, et lâcha une série de petites bubulles destinées à lui picoter le visage. Attendant patiemment que le Phyllali aux cheveux roses se réveille et s’assoie plus confortablement, elle croisa les bras – dans une attitude très Jackie, elle commence à être formatée, c’est grave là – et prix la parole d’un ton calme … Et légèrement amusé.

« Vous savez, je ne pense pas que se rassembler au même endroit pour parler d’une révolution soit une excellente idée, surtout quand c’est dans un dortoir où la préfète a le sommeil très léger parce qu’on lui a volé un Pokémon. Kaeko, je t’ai entendue passer sous ma fenêtre. Et vous deux, vous êtes aussi discrets que des Donphan dans un magasin de porcelaine. »

Joyce lâcha un bref pouffement de rire, avant de recomposer son visage hyper sérieux qui le rendait juste incroyablement craquant.

« Et puis, une révolution, si tôt ? Vous n’avez pas l’impression que vous surréagissez ? On ne les connaît même pas, on ne sait même pas ce qu’ils vont faire, si ça se trouve ils seront mieux que Rivardi et Cadigan … Même si ce n’est pas dur de faire mieux que ces deux incapables qui n’ont même pas été fichus d’empêcher la Team Rouage de faire ses courses ici. Le couvre-feu, les patrouilles, ça prévient tout nouveau passage de la Team Rouage. Je ne comprends pas très bien pourquoi vous êtes contre. »

Finalement, elle se tourna vers sa collègue, Kaeko, la préfète des Mentali. Elle ne la connaissait pas très bien, mais elle savait que, lors du vol, la Mentali avait perdu un ami. Tout comme elle. Tout comme d'autres élèves de l'école.

« Surtout toi, Kaeko. A toi aussi, on t’a volé un Pokémon. Ton Pitrouille, tu te rappelles ? Comment peux-tu être contre Olsen et Jefferson, qui empêchent des gens comme la Team Rouage de te – de NOUS – voler encore plus de Pokémon ? D’amis ? »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Sam 14 Fév - 13:42

musique d'ambiance:
 

Kaeko parlait vite, même un peu trop vite. Ses paroles n'avaient presque pas de sens d'ailleurs mais ça on s'en fiche c'est habituel ! Elle respira avec saccade et retira son masque de Yokai qu'elle avait oublié d'enlever avant de réveiller sa rouquine favorite. En parlant de rousse, cette dernière faillit voir un arrêt cardiaque à la simple vue de la brunette ninja. Encore un peu et Kaeko aurait tué une de ses amies, alala le karma ! Omega virevolta autour d'Hex qui avait un sourire à faire pâlir un mort. Gollum inspectait la pièce afin de voir s'il n'y avait aucune trace de poussière et si tout était bien en ordre. Lui maniaque ? À peine voyons ! La rouquine se frotta les yeux pendant que la ninja du dimanche l'écoutait avec la plus grande attention. Il leur fallait des plans c'est bien cela ? En effet mais quels plans ? Quelles choses d'insensées mais pourtant utiles pourraient-ils faire pour leur dire : On sait ce que vous cachez, vous n'êtes pas les bienvenue ici, on se révoltera et ferons tout pour ravoir notre liberté ! Bah oui quoi, tous ces événements s’enchaînaient bien trop vite au goût de la demoiselle c'est suspect bien plus que suspect. Et puis avoir un larbin du gouvernement en temps que directeur urfff c'est mauvais très mauvais ! Rappelez vous Harry Pottier et l'ordre du Archéoptérix voyons, tout est dit la-dedans ! On va essayer d'isoler la Pokémon Community et étouffer toutes les affaires s'y découlant.

Hex disparut comme pour aller chercher du renfort pendant que miss Riviera ouvrit la bouche pour répondre cependant, un élément majeur l'empêcha de donner sa réponse à la question de Ruby qui avait, par chance, accepté directement la proposition de la brunette diantre cette phrase est bien trop longue. Ginji venait de pénétrer dans la demeure de la Pyroli aux spectres, il salua vivement les deux comparses avant de dévoiler derrière lui une personne que la Mentali connaissait plus que bien : Cael. Coïncidence que les deux soient dans cette pièce alors qu'elle venait de justement, les citer dans sa tirade ? Je ne crois pas, c'est le destin, le DESTIN chers amis ! (Ou alors une squatteuse de chat box un peu trop bavarde!). La demoiselle leur sourit alors timing idéal ! Quoique petit problème, Cael plus spectres = évanouissement exactement ! Le petit rose était tombé complètement liquéfier sur le sol sans que Kaeko ne puisse réagir à temps.
« Et damn it j'avais oublié ! Omega Gollum restez près de moi ! Ruru je te présente le ranger dont je t'avais parlé il y même pas trente secondes ! Cael, il a une légère phobie des spectres par contre hehe. Ginji tu ne sais pas à quel point tu tombes à pic je... » Fit la préfète avant de se faire une nouvelle fois interrompre par une nouvelle personne arrivant bien vite chez la meilleure spécialiste spectre de tout Pokémon Community. Une fille que Kaeko avait rencontré lors d'une fouille avec Axel, un ami chercheur. Astrée Harper. Elle ne savait pas du tout ce qu'elle fichait ici d'ailleurs. Une espionne ? Non, impossible ! La brunette haussa un sourcil avant d'entendre les dire de la chercheuse Pyrolienne. Ce squatt n'empêche, pauvre Ruby qui n'avait, en soi, rien demandé du tout !

La dernière arrivée ferma la porte et dit alors qu'elle ferait le nécessaire afin d'éloigner les pions de ce cher directeur déjà tant aimé. Bon bah au moins on est sûr d'une chose : elle ne faisait pas partie des sbires d'Aaron ! C'est déjà cela de gagner non ? Tout s'enchaîna si vite que Kaeko n'eut pas le temps de dire ouf, Astrée parti pour laisser place à Aileen, la préfète Pyroli. Et merde. Oui oui merde, les ennuis vont commencer ! Les dresseurs n'avaient rien à faire ici et en plus Cael cômatait dans un coin. Niveau personnes louches on ne pouvait pas faire pire ! L'étudiante en marge de cette réunion improvisée déglutit. Elle allait devoir prendre la responsabilité de tout cela alors que rien n'avait encore commencer. On peut dire que le projet fut avorté dans l'oeuf. La révolution n'aura duré qu'une minute, si ce n'est pas triste ça !

Quoique, non. Aileen ne venait pas vraiment pour les sermonner ou leur dire de partir. Kaeko avait été bien négative de penser que Miss Sôma soit une si piètre personne ! Ma cocotte excuses-toi ! Tes pensées négatives pourrissent mon rp déjà qu'il n'était pas terrible. La concernée dit une grimace avant d'écouter ce que sa collègue avait à dire à la troupe. Elle leur dit qu'ils avaient tous la discrétion d'une Wyverne lâchée dans un magasin de porcelaine (bon ok ce ne sont pas ces dires exactes mais j'avais envie de caser cette phrase). Bah quand je vous disais que Kaeko n'était pas faite pour être espionne c'était bien vrai la preuve ! Nouvelle grimace de la topdresseuse écoutant cette chère Aileen qui prit cette intrusion avec humour n'empêche. C'est une brave personne, elle aura droit à des cookies de la part d'une personne anonyme fufufu. Elle leur indiqua que faire une révolution si tôt n'était pas la meilleure des idées, si vite ? Pourquoi ne pas voir comment tout allait se goupiller. Point de vue intéressant mais pourtant pas celui de la brunette. Non non, elle n'allait pas être attentiste dès le début ! Ça ne donne jamais rien de bon d'attendre de voir comment les choses se passent. Elles s'empirent bien trop vite sans qu'on ne puisse y faire quelque chose ! Regardez le régime de Vichy, les gens attendaient de voir comment ça allait se passer et franchement ce n'était vraiment pas terrible d'avoir regarder les choses sans y participer ! Heureusement qu'une poignée de personnes avaient réagi très vite sinon on y serait encore (et je ne serais probablement pas là pour écrire ces lignes). Pourtant, ce dont parlait Aileen était très mature et réfléchi, les deux directeurs n'avaient rien fait pour contrer l'attaque de la team rouage et Aaron a mis des mesures pour éviter qu'une telle nuit se reproduise. L'estomac de la spécialiste spectre se noua, cette soirée, elle s'en souviendrait toute sa vie, la perte de sa Pitrouille était encore une blessure ouverte dans son cœur. Il fallait certes avancer, on ne pouvait rien y faire mais cela faisait mal, terriblement mal ! Par chance, Kaeko n'avait pas plongé dans la dépression et la solitude grâce à Estelle qui l'avait aidée à s'en sortir et à sourire. Alpha aussi avait été d'une grande aide tout comme l'équipe de spectre de la topdresseuse. Ils avançaient main dans la main désormais et n'allaient plus jamais être séparé par quoi que ce soit !

Aileen se tourna vers la Mentali désignant le fait que Pimp' se soit aussi faite voler et que se rebeller contre des personnes cherchant à te protéger d'une nouvelle représailles était inutile. La brunette détourna le regard, observant avec ferveur le sol, réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien répondre à des paroles aussi sensées. Un gros blanc s'installa, une minute passa avant que la concernée ne réponde enfin.
« Tout ce que tu dis est vrai Aileen, je ne contredirais aucunement la-dessus. Je me suis en effet faite voler ma Pitrouille sans que je ne puisse y faire quoique ce soit mais ce n'est pas pour autant que je ferais confiance à un gouvernement n'ayant rien fait pour nous protéger dès le début et enquêter sur la team rouage ! Ils n'ont pas bougé un pouce à ce que je sache ! Rien nada zéro et là, ils viennent déloger nos directeurs pris au dépourvu afin de régner en maître sur l'académie instaurant des règles qui me semblent être proches d'une dictature qu'une école ! On n'a plus le droit de sortir, tout est toujours contrôlé on doit remplir une tonne de paperasse avant de faire des missions de larbins ! Non je ne suis pas d'accord ! Et puis ne trouvez vous pas que c'est louche que tout s'enchaîne de cette façon ? Que le gouvernement puisse faire main basse sur la Pokémon Community juste après l'attaque de la team rouage ? Il est regrettable qu'on perde nos Pokémons, je le sais, j'ai passé un moment très difficile après le vol de ma Pitrouille mais si pour notre protection on doit perdre notre liberté je ne suis pas du tout d'accords ! Que se passera-t-il ensuite ? On deviendra les larbins d'un gouvernement passif ? Je dis non ! Libre à vous d'être de mon côté ou pas mais il faut faire quelque chose, tout de suite sinon ce sera bien pire à l'avenir. Ils pourraient tout surveiller sans qu'on ne puisse lever le petit doigt ! Et là, là ce sera trop tard ! D'où le fait de se réunir maintenant même si la réunion est surtout un concours de circonstance ! On peut essayer de trouver des idées ensemble, j'en parlerais à Estelle plus tard. Vous pouvez faire n'importe quelle choix je ne vous en voudrais pas le moins du monde. Voilà, j'ai peur de m'être un peu trop répétée, c'est un peu trop brouillon mais c'est ce que je pense ! » Finit-elle en souriant. Tout cela pour la liberté, ce que l'on peut faire pour une idée si abstraite quand on la possède mais si nécessaire quand on la perd.

HRP:
 

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle


Dernière édition par Kaeko D. Riviera le Mer 1 Avr - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Jeu 19 Fév - 3:43

Connaissiez-vous cette sensation ? Mais si, celle qui fait que vous vous sentez étrangement à l'étroit pour X ou Y raison. Dans le cas présent, Ruby se sentait étouffée voire gênée par toute cette populace. Une, deux, trois, quatre, cinq et six. Six personnes en tout. Pour sûr que ce n'était pas discret. Cependant, il y en avait un qui n'était pas dérangé par tout ce beau petit monde. Après avoir accueilli chaque personne à sa façon, il se cala dans un coin sombre de la chambre, non pas sans s'être moqué du garçon aux cheveux roses venant de s'évanouir. À moins que... était-ce une fille ? Le doute était présent. Qui plus est, l'obscurité ambiante n'arrangeait en rien la situation. Par ce K.O, on pouvait considérer qu'il ne reste plus que cinq personnes. Non... quatre ! Aussitôt venue, Astrée s'en alla. Euh... ok. Ruby resta interdite, ne sachant que dire. Mais encore ? Elle prêta simplement une oreille attentive au reste de la conversation qui eût lieu entre Aileen et Kaeko. Après tout, rien n'avait besoin d'être ajouté à ce sujet. Dans ce cas, que faire ? Rien, si ce n'est le meuble Ikea jusqu'à ce que la préfète Mentali ait terminé son monologue. Enfin, une prise de parole fut possible.

– Aileen, arrête-moi immédiatement si j'ai faux mais... crois-tu réellement que ces simples mesures empêcheront quelque chose de tel d'arriver à nouveau ? Les vols ont été commis alors que nous dormions. Si l'heure le couvre-feu est placée plus tôt... je te laisse deviner la suite. Et ces patrouilles, parlons-en ! Regarde. Kaeko, Ginji et Cael ont bien réussi à venir ici sans se faire choper. Imagine le résultat avec des personnes spécialement préparées à un casse. C'est pas vraiment efficace... Je pense que même Jackie pourrait te le dire. Ces types ne savent pas surveiller correctement. Si c'était uniquement pour nous protéger, ils auraient mis plus de moyens à disposition. Je ne sais même pas si on peut qualifier ces nouvelles mesures de protections, quand on voit leur efficacité. Soit ils sont totalement incompétents, soit ils se foutent un peu de notre gueule ou bien ils nous surveillent tout simplement. Penses-y. C'est triste à dire mais tu crois qu'on est à l'abri d'une autre attaque juste parce qu'on se couche plus tôt et que des dizaines de guignols se relaient ? Je suis pas trop de cet avis...

Elle soupira, se redressant de sorte à ce qu'elle puisse s'adosser contre le mur et consulta rapidement son iPok. Il était tard, très tard. Astrée avait beau s'être dévouée pour retenir l'attention des surveillants, son sacrifice ne pourra pas couvrir la petite bande si longtemps. S'il y avait bien un point où Aileen avait raison, c'était sans doute la discrétion. À parler ainsi en groupe si "nombreux" pour une chambre de cette taille, lesdits guignols auront tôt fait de les trouver, aussi incompétents soient-ils. La rousse consulta alors son répertoire avant de regarder une à une les personnes présentes, constatant ainsi qu'il ne lui manquait que le numéro du prénommé Cael qui lui était encore inconnu jusqu'à présent. Elle l'observa alors longuement, incitant subtilement Hex à se replier pour ne pas que l'androgyne fasse une rechute.

– Excuse-le. Il n'a pas toujours conscience qu'il est peu - voire trop - effrayant, héhé... Enfin ! Cela ne te dérangerait pas de me donner de ton numéro d'iPok ? Je trouve ça plus pratique, qu'on puisse communiquer individuellement plutôt que de passer par un intermédiaire. Un sourire plus tard... Oui. Scène cucul et niaise en approche. Et puis... Si Kaeko te fait confiance, je vais en faire de même.

Qu'est-ce que j'avais dit... Bref ! Suite à quoi elle lui donna évidemment son propre numéro. Libre à lui de le prendre en note et de l'enregistrer ou non ! Puis la Pyroli se retourna vers son amie après un soupir. C'est dommage mais... on ne pouvait guère rester plus longtemps ici. Et puis agir si promptement est assez irréfléchi en soit. On pouvait néanmoins s'opposer à ces règles aussi strictes qu'injustifiées sans pour autant l'afficher directement. La dernière remarqua de la rousse fut donc pour Aileen, une nouvelle fois.

– Ne t'en fais pas. Personnellement, je ne compte pas aller faire je ne sais quelle connerie pour exprimer mon mécontentement. Pour l'instant, c'est bien trop gros. Et puis je n'ai envie de causer des problèmes au dortoir, et j'espère que tu le sais. Tout ce que je pense faire pour le moment, c'est continuer d'en parler et d'attendre. Avec le temps, je pense qu'on verra bien ce qu'il en est réellement. Soudainement, du bruit. La rousse eût une grande mais très grande montée de stress alors que ce n'était que... l'estomac de Ginji. Ou de Cael. Ou de... non. C'était un des deux. Le placard juste derrière toi Ginji. Il doit me rester des gâteaux. Bref ! Je pense qu'on devrait faire bande à part pour le moment, car on est vraiment pas discret, c'est vrai...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Jeu 19 Fév - 22:17

Ginji Labelvi
      Feat. Kaeko, Ruby, Cael and Estelle



« Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève »


Oula. Je comprends plus rien là.
Kaeko dans la chambre de Rouquine, coPAIN qui tombe dans les pommes (Hmm, pommes *o*), Astrée qui débarque pour repartir aussitôt et Aileen qui finit par arriver avant de parler d'une révolution tandis que Kaeko et Ruby répliquent que.... Que quoi ?! Diversions ? Règlement ? Révolutions ?  Pommes ? Gbftbnyei...

Heureusement que Ruby est là pour me faire débuguer.

« -Hein ? Gâteaux ? Ooooooh oui ! Ça me parle ça ! Copain, réveille toi, il y a des GÂTEAUX.  »

J'ouvre le placard en question et lance l'une des pâtisseries à Cael, ce qui doit largement suffire à tirer le dernier des vapes. D'après ce que j'ai compris, il a une phobie des spectres ? Ça expliquerait pourquoi il est si réticent à approcher Smegta... J'attrape à mon tour un gâteau et commence à le grignoter, tandis que je remets un peu d'ordre dans mon esprit.

« -Genre, vous en faîtes plein des réunions top secrètes comme ça ? Bouhahaha, c'est trop classe ! Une révolte cachée... C'est énorme ! C'est quand qu'on va dans les couloirs en reversant les bureaux et en criant "anarchie" ? Non ? On va pas le faire ?...  »

J'ai trop l'habitude de regarder des films de guerres et de révoltes où le héros, drapeau à la main, mène tout un groupe de rebelle au combat sur un fond de musique épique... Ouais, peut-être que je rêve un peu. Enfin. En attendant, ce qu'ils se disent... Je ne sais pas vraiment pour qui je suis d'accord. Aileen a complètement raison en disant que tout ce qui se fait en ce moment à l'académie est pour notre sécurité... Mais... Il est quand même assez flippant ce Aaron. Surtout que les arguments de Rouquine tient la route : si des gens comme moi arrivent à venir jusqu'ici en ayant fait un détour par les cuisines, c'est que leurs gardes sont pas très compétents...

« -C'est vrai qu'à priori, on a plus l'impression qu'ils regardent nos agissements qu'autre chose. Ils nous surveillent, ils nous espionnent... Mais... Au moins, si on subit une nouvelle attaque, ils seront plus rapides à agir non ? Puisqu'ils grouillent de partout... Et puis, de toute façon, j'ai du mal à voir pour quelles raisons ils feraient des choses dans le but de nous nuire... Nous ne sommes que des élèves d'une académie comme une autre non ? Si la Team Rouage nous a attaqué, c'est pour la simple et bonne raison que nous possédons beaucoup de Pokémon, rien de plus rien de moins. C'est vrai quoi, Lansat possède une grande ville, pourquoi le gouvernement voudrait nous faire quoi que ce soit ? Vous croyez que c'est vis-à-vis de Deaglan et Riven ? Après tout, il y a plein de rumeurs à leur sujet... Comme par exemple cette histoire d'explosion de l'ancien laboratoire du vice-directeur... Raaah, mais qu'est-ce que je raconte ? Ça n'a pas de sens ! Ils sont partis, donc si c'est eux qu'ils veulent ils ont aucune raison de s'acharner contre nous ! Donc s'il y a une raison cachée à tout ça, je ne vois absolument pas ce que ça peut être !... Puis au final, c'est quoi qui vous dérange exactement ? C'est tout simplement que le règlement est plus strict ou parce que c'est louche ?  »

J'ai avalé plusieurs autres gâteaux en même temps que je parlais. C'est que ça creuse de réfléchir... Au final, pour qui être, et pour qui ne pas être ? J'avoue être un peu perdu. Autant le nouveau règlement permet une meilleur sécurité, autant celui-ci est intrusif et étrange.

« -Bon... Et du coup, on est d'accord que c'est pas une bonne idée de rester groupé là ? Si on veut vraiment opérer discrètement, des conversations par Ipok vont devoir s'imposer... Eh mais si ça se trouve, même nos Ipoks sont surveillés !.... Glps, ils ont pas installé de caméra quand même ?... Mais... Si ça se trouve... Ils savent que j'ai planqué un frigo sous mon bureau?! Ah non, ça je dis non, non, non et non ! »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1669

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Mar 10 Mar - 18:00

Puisque je vous dis que je veux PAS ouvrir les yeux ! Je sais que si je le fais, ils vont me les gober ! Et puis ensuite, ils vont essayer de me dévorer bras et jambes pour pas que je puisse m'enfuir, et pour finir, ils prendront possession de mon corps, et comme ça, pas besoin de me porter jusqu'à la marmite pour me faire cuire..Je veux pas finir en ragoût pour Spectre !
Pourtant, au milieu de ce néant obscur qui m'a englouti (Si ça se trouve, je suis déjà mort, et c'est à ça que ressemble l'intérieur d'un Branette...Fais plus chaud que ce que j'imaginais, tiens), une masse encore plus sombre emplit soudainement mon champ de vision, avant qu'un poids ne me pèse soudainement sur l'estomac. Ok, donc même mort , je peux encore avoir faim...Une torture à la fois, c'était pas suffisament?
La silhouette indistincte se meût soudainement, et quelque chose de froid vient me chatouiller le nez. Ses contours se précisent de plsu en plus, jusqu' àprendre une étrange couleur bleue, mais je garde obstinément les yeux fermés. Non, pas question, je sais que c'est un piège, ils me veulent, ils sont là et..Aïeuh !Ils essayent de me crever les globes oculaires avec des aiguilles ou quoi, ça fait vachement mal, et puis...

''Naveen?!''

Mes paupières papillonnent de plus ne plus vite, tandis que j'émerge, afin de chasser les derniers reliquats de bulles d'O qui me piquent les yeux ...Retour à la réalité ! APparement, je la dois au Grenousse qui se tient debout sur mon torse avec un air extrêmement satisfait sur le visage. Pendant que ce dernier va rejoindre sa Dressesuse (Tiens, Aileen qui s'est matérialisé dans la pièce...Mais j'ai dormi combien de temps? Est-ce qu'on est dans le futur?), le souvenir du sourire d'un certain Pokémon me glace une fois de plus le sang. Où...Où est-il passé?
Tournant la tête en tout sens, je dois me rendre à l'évidence :Kaeko a rappelé ses deux monstres et le Branette a disparu. La chambre semble étrangement plus chaude et agréable, vu sous cet angle, et Ginji n'a qu'à prononcer le mot magique (GATEAUX) pour que je retrouve subitement le reste de mes forces. Il faut néanmoins attendre que la pâtisserie est disparu dans un néant autrement plus inaccessible (Définition de l'estomac pour les incultes) , pour la parole me revienne totalement. Encore heureux, sans ça, tout ce que j'aurais pu répondre à Ruby, c'est ''glargh''. Pour couronner le tout, je manque de rougir un peu quand elle évoque la confiance que Kaeko a en moi...et évite soigneusement de regarder la Mentali à ce moment précis.
Je sais qu'un échange de numéro au beau milieu d'une réunion top secrète de révolutionnaires moustachus (c'est une métaphore !), qui complotent pour renverser l'ordre établi, ça fait un peu hors-propos mais vous m'expliquez QUAND on aura l'occasion de le faire? Si ça se trouve on va devoir prendre le maquis dès ce soir !

''C'est...C'est bon. C'est phobique, j'y peux rien, alors même si tu le peignais en rose, ou que tu le déguisais en Dedenne, ça ne changerait pas grand-chose.''

Après lui avoir passé mon propre identifiant, et récupéré le sien, je fais signe à Ginji de m'envoyer une autre pâtisserie (Oui, j'ai failli mourir, ça creuse !), tout en admirant le débat en cours. Faut dire que les deux cotés ont leurs arguments, manquerait plus qu'on enregistre ça et qu'on le passe en débat télévisé sur Lansat TV, on tient l'audimat pour les deux semaines à venir. Quoi que non, Olsen nous enverrait tous nettoyer l'épave qui repose non loin du dortoir Phyllali...Et sans bouteilles d'oxygène...
Plus qu'une réunion pour la révolution, on est entré dans la phase où chacun débat pour la justesse de sa cause...Et je ne suis pas en reste. Au terme d'une intervention (à applaudir, c'était long, c'était beau, c'était Ginji! Et n'oubliez pas son slogan de campagne pour la présidentielle de Lansat: ''Des cookies pour tout le monde, des cookies pour le Président !'')

''Pour moi, c'est son coté strict, qui fais réagir Kaeko comme ça. Après, vous êtes tous arrivés à l'académie bien avant moi, donc je ne suis peut-être pas au courant de toutes les erreurs de l'ancienne direction. Et en plus, je n'ai pas perdu de Pokémon  durant l'assaut de la Team Rouage, donc je ne peux qu'imaginer ce que ressente les élèves comme vous...
Par contre, sur ce règlement, je vais quand même vous donner mon avis : qu'il soit plus strict changera absolument rien,  vu que sa mise en place, ça nous touche NOUS , pas la Team Rouage. Alors à moins que leurs membres se planquent parmi les élèves (Je savais que Roservete était louche !), je doute qu'ils se sentent concernés. Si des élèves comme nous arrivent à se réunir sans que l'intégralité du dispositif nous tombe dessus, alors une organisation entrainée, et aussi violente, elle entre à la PC comme dans un moulin...Exactement de la même manière que lors de leur dernière attaque.
Ruby et Ginji l'ont déjà dit, mais les gardes semblent uniquement là pour nous surveiller, en action et paroles, le coté protection, je veux bien y croire cinq minutes, mais alors qu'ils mettent des gens efficaces, qui ne se font pas duper par un Motisma, par exemple. Des surveillants supplémentaires pour notre sécurité, ok, sur le papier, ça ne me gêne pas. Des Simularbres plantés comme des poteaux, qui épient le moindre de nos faits et gestes, là par contre, ça coince un peu...
Olsen a l'air de juste vouloir ''reprendre en main'' l'académie, et je parle de la sienne, de main...La sécurité des élèves, et le reste il s'en tape, ce que je vois moi, c'est qu'il fait de la pub pour sa nouvelle gestion auprès de l'extérieur. Alors oui, on peut dire ''Regardez à la PC, on a plein de gardes , et donc les élèves sont en sécurité, envoyez-les chez nous''. Sauf que ça , c'est comme quand tu regardes un menu, mais que tu jettes même pas un coup d'oeil au plat quand on te le sert...''


Fiou...Pas mon genre de parler aussi longtemps, mais après ce petit passage dans les pommes, on dirait que j'ai besoin de me convaincre que je suis en vie. Seule solution, reprendre un gâteau (ce que je fais) au moment où Ginji reprend la parole.
C'est vrai que là, il a raison: Déjà par Ipok, aucune chance de tomber par hasard sur un Spectre (Brrr), et encore moins sur l'un des gardes. Par contre, il va falloir le calmer, parce que si coPAIN panique comme ça à propose de son frigo, ils ne vont pas tarder à débarquer (notons que je sais maintenant où est son frigo...Bon à savoir la prochaine fois que je passe par le dortoir Voltali)

''Si ils ont mis des caméras, on les aurait remarqués, je pense. Y'aurais violation de la vie privée, et en plus, Olsen s'ennuierait bien vite en nous surveillant comme un Maitre du Mal. Je pense que ton frigo ne risque rien (pour le moment mouahahahahahah). Du coup, il va falloir qu'on réussisse à rentrer dans nos chambres sans se faire repérer et...''


...Et ce ne sera pas pour tout de suite. Des bruits de pas précipitées plongent la chambre dans une immobilité totale, tandis que dehors, plusieurs raies de luières viennent transpercer l'obscurité. Je ne sais pas si c'est Astrée qui provoque ce remue-ménage, mais on va devoir attendre un peu avant de sortir d'ici, si on ne veut pas tomber droit dans les bras d'une troupe de surveillants sur le qui-vive. Pas grave, tant qu'on a des gateaux !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Mer 1 Avr - 17:22

L’entrée de la préfète avait jeté un blanc dans la petite chambre, et vu le regard de Kaeko, elle devait être persuadée qu’Aileen allait tous les vendre. C’était fort mal la connaître, Aileen n’aimant pas trop balancer ses amis. Ok, elle ne connaissait pas trop Kaeko, mais elle était amie avec Estelle. Les autres faisaient parti de ses amis … Même Ruby. Malgré le fait qu’elle ait traité son frère de la sorte et qu’elle ait fini par le plaquer. C’est qu’elle n’a pas la rancune tenace, la préfète !  Cependant, l’atmosphère se réchauffa quand elle prit la parole avec une pointe d’amusement, faisant aussitôt retomber la pression. Qui remonta très vite. Apparemment, dans ce petit rassemblement de gens, Aileen était la seule à ne pas avoir d’avis sur leurs nouveaux directeurs. Et … Oui, Kaeko semblait la prendre pour une imbécile. Comme si elle n’avait pas remarqué qu’il était très étrange que les choses se soient enchaînées aussi vite ! Rivardi sur Pumkin avec eux, Cadigan quelque part dans le monde, et quand ils reviennent, pouf, nouvelle direction ! Oh bah ça alors, quel hasard ! Ils ne s’étaient entretenus (si on peut dire ça comme ça) qu’avec Rivardi, et honnêtement, Aileen ne faisait pas grand cas de lui. S’il n’y avait pas eu son Pokémon, l’école s’effondrait ! Ils avaient été intelligents de faire ça dans le dos de Rivardi, face auquel ils n’auraient jamais pu remporter la moindre bataille.

« Tu crois que je ne le sais pas ? Oui, c’est un enchaînement étrangement rapide, peut-être parce que, oh, Rivardi est le plus coriace des deux et qu’il était avec nous sur Pumkin ? Tu croyais vraiment qu’ils allaient attendre qu’on rentre de vacances pour lui présenter son renvoi ? Mon œil … »

Après Kaeko, ce fut à Ruby de lui expliquer, et Aileen retint d’extrême justesse un profond soupir. Diable ! Jouait-elle si bien la médecin, qu’ils n’imaginaient pas qu’elle était une espionne avec fausse spécialisation comme couverture ? Apparemment. Ceci dit, ça arrangeait ses affaires. Mais bref, Ruby. Ruby qui pensait lui apprendre que toutes ces patrouilles ne garantiraient pas leur sécurité, si la Team Rouage voulait passer, elle passerait. Aileen se mordit la langue pour lui répondre qu’elle ne le savait que trop bien. Elle-même, n’avait-elle pas eu pour désagréable habitude de quitter sa chambre d’hôtel en passant par la fenêtre pour échapper aux réceptions de sa mère, et au personnel qui veillait au grain ? Quel que soit l’étage, ils n’avaient jamais réussi à la retenir. Elle glissait sur les gouttières, courait sur les toits, et finissait toujours par filer comme un courant d’air. Alors les surveillants … Bah. Ils pouvaient renforcer autant qu’ils voudraient la sécurité, quand elle voudra quitter son dortoir pour aller dans celui de Loan, ce n’étaient pas ces gugusses en costard qui allaient l’intimider. Ginji reprit juste après, et à nouveau, elle se fit violence pour ne pas soupirer. Grands dieux. De Ginji, ça ne l’étonnait pas tellement, mais quand même, était-elle réellement la seule à y voir clair dans cette chambre ? Ohlala, et Cael qui s’y mettait. Bon.

« Evidemment qu’ils nous surveillent, ce n’est un secret pour personne. Rivardi et Cadigan empêchaient le gouvernement de foutre leur nez dans l’établissement alors ils y ont envoyé Olsen en tant que prof référent des espions, ce que les deux dirlos ont contré en mettant Jackie et Hortense dans l’équipe, vous vous souvenez ? Maintenant qu’ils sont partis et que le clébard du gouvernement est à la tête de l’école, vous croyez qu’ils sont là pour quoi, ces surveillants, nous faire du thé et des petits gâteaux ? Tu parles, ils suivent les ordres et ils nous cadrent, c’est tout. Après tout, Pokémon Community est la seule école qui forme des dresseurs, si le gouvernement peut remettre la main dessus pour la transformer à sa sauce, c’est tout bénef. Il faut juste que les mômes ne fassent pas de vagues. D’où les surveillants. »

Et la lumière fut. Métaphoriquement parlant. Cependant, Aileen ne voyait toujours pas le problème. Que ce soit le gouvernement ou deux indépendants qui lui donne ses cours, c’est pareil. Enfin, non, le gouvernement c’était mieux, en fait, vu que c’était là qu’elle voulait bosser. Qu’elle fasse seulement le moindre faux pas en laissant penser à Olsen qu’elle est contre lui, et son nom serait rayé des listes des espions. Adieu, pôle d’espionnage, adieu, police internationale ! Oui, c’est une demoiselle pleine d’ambitions. Aussi, même si la nouvelle direction semblait bien partie pour l’irriter, elle allait s’écraser, pour ne pas avoir un mauvais dossier avant même d’avoir pu entrer dans la monde du travail. Il suffisait qu’Olsen glisse un mot ou deux aux bonnes personnes, et finis, les rêves de gloire. Arf.

« Ca n’empêchera pas qu’ils seront peut-être meilleurs que Rivardi et Cadigan. Ok, on a un paquet de surveillants qui sont bien partis pour nous stalker, mais quand la Team Rouage reviendra – parce qu’elle reviendra forcément, c’est un vrai supermarché cette école – ils seront là pour nous défendre. Imaginez le scandale que ça ferait si un envoyé du gouvernement laissait la Team Rouage faire ses courses ici ! Alors okay, vous n’avez eu aucun mal à passer, mais attendez qu’ils connaissent l’école et »

… C’était quoi ce bruit ? Sans un bruit, Aileen s’approcha de la fenêtre de Ruby pour jeter un coup d’œil dehors. Il y avait du monde. Plusieurs surveillants, et un gamin. Blond. Ginji ? Non, trop grand, puis, Ginji était dans la chambre, juste derrière elle. Curieux, Joyce bondit de sa tête pour s’approcher du groupe dans la plus extrême discrétion, espionnant leur conversation. Quand le groupe s’éloigna, il revint, bondissant souplement dans sa main pour couiner doucement que les adultes avaient chopé quelqu’un qui rôdait dehors, un élève. Entendant la suite, la brune lâcha un juron bien senti, et fit signe à Aurum qui alla voleter à côté d’elle, bourdonnant doucement près de son oreille gauche.

« Visiblement, Kaleb a fait diversion pas loin du dortoir Voltali parce que les surveillants commençaient à se douter de quelque chose. Ils l’amènent chez le dirlo et ils enverront des patrouilles fouiller tous les dortoirs pour essayer de choper les participants de cette petite réunion avant qu’ils n’aient atteint leurs chambres. Ginji, tu pars avec Joyce. Il va te ramener jusqu’au dortoir Voltali. Même si ce n’est pas très loin, il vaut mieux ne pas faire trop de bruit. Cael et Kaeko, prenez Aurum, il vous couvrira depuis les airs. »

Aussitôt, le Dedenne quitta la main de sa dresseuse pour bondir sur le Voltali, s’accrochant à son pull pour grimper sur sa tête, et la Ninjask s’éleva paresseusement pour aller se poser sur la tête de Kaeko. Première à ouvrir la porte, elle jeta un coup d’œil dans le couloir désert et plongé dans l’obscurité, et laissa passer les trois fuyards et ses deux Pokémon.

« Allez, filez, avant de vous faire choper ! »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    Mer 1 Juil - 15:18

Combien de temps ? Sûrement deux bons mois. Oulalala je sens que je vais me faire tuer dans les commentaires de cette vidéo pire qu'à une sortie d'un nouveau what the cut dis donc. Comment ? Nous ne sommes pas sur Youtube et ? Quwaaa ? Un rp ? Mais je ne connais pas ce Pokémon ! Kaeko leva alors les yeux au ciel totalement consternée par sa narratrice incompétente. Après tout depuis le dernier post, de son point de vue, il ne s'était même pas écoulée une seconde donc quelle différence pour elle ? ET BIEN TOUT ! Oui tout relire et devoir tout recomprendre les sentiments de rébellion de la petite n'est pas chose aisée au final. Bon, on va faire un résumé pour les petits nouveaux qui semblent perdus au fond même si on se doute bien qu'ils ne vont pas lire un tel topic, non mais regardez moi ces pavés aussi ! Bref, après cette courte introduction, passons au vif du sujet : le cas Olsen et Pokémon Community. Ruby, visiblement assez mal à l'aise (en même tu vois débarquer dans la nuit une armée de dresseurs sans que tu y es pour quelque chose, ça doit être assez déroutant) s'exprima et bien sûr semblait être en accord avec la désastreuse brunette ici présente l'écoutant avidement les yeux plein d'étoiles. Il en fallut de peu pour qu'elle lui saute dessus. Par chance Gollum ayant eu un pressentiment l'arrêta n'oubliant pas de se facepalmer merveilleusement la trombine signifiant sa désapprobation ! De plus, la rouquine avança un élément important : le fait que tous ici présent ait pu pénétrer sans soucis dans la chambre de la Pyroli sans se faire repérer. Preuve que leur surveillance est totalement bidon. Alors pourquoi avaient-ils instauré ce couvre-feu absurde si les gardes ne sont même pas capables d’intercepter de pauvres étudiants même pas Pokéathlète pour la plupart ? Il y avait forcément une raison derrière tout cela, il ne fallait pas être dupe. Comme dirait le philosophe : Tout est lié !

Puis, cette chère Ruby finit son paragraphe, demandant au passage le numéro d'Ipok de Cael, en disant qu'elle ne causerait aucun problème au dortoir en regardant Aileen droit dans les yeux. Elle en soit elle avait raison. Peut-être que Kaeko se faisait du soucis pour rien, peut-être qu'elle en faisait trop que tout allait parfaitement bien se passer... Non, elle avait beau y réfléchir, dans tous les cas quelque chose clochait et puis franchement, mieux vaut réunir un conseil avant le raz de marée qu'après et qu'il y ait des personnes qui seraient bien plus susceptibles de les trahir que maintenant. La peur peut faire faire des choses absolument terrible pour certain. Alors que en discuter avant que les choses sérieuses ne commencent.

« Je ne suis pas vraiment d'accord, attendre peut s'avérer dangereux ! Autant se préparer tout de suite et ensuite voir s'il se passe quelque chose. Si oui on agit si non on ne fait rien. Mais on ne peut en aucun cas rester les bras croisés sans rien dire, je suppose ! » Fit Kaeko avant que Ginji n'intervienne avec de la nourriture chipée dans le placard de la spécialiste spectre plein la bouche. Il semblait aimer les réunions trop secrètes de la mort qui tue, il était vrai que ça avait un certain côté bad ass quoique la réunion de ce soir était totalement improvisée et n'avait de secret que le nom. Puis son côté totalement naïf (et adorable) intervint, pourquoi le gouvernement voudrait nous nuire ? La Pokémon Community n'avait rien fait, du moins ses élèves ? C'était plutôt les anciens directeurs dont il fallait se méfier. En un même mouvement Omega, Gollum et Kaeko hochèrent négativement la tête. Depuis le temps qu'ils étaient à l'académie il n'y avait jamais eu de réels problèmes avec les directeurs (les 15% de pertes n'ont jamais été respecté après tout), le seul vrai problème était bel et bien cette team rouage et ces chiens du gouvernement qui arrivent comme des fleur et mettent un règlement totalitairement stricte (comment ça cette phrase ne veut rien dire?). Ils les privent de liberté et ce n'est pas vraiment avec cela qu'ils empêcheront un vol organisé de malfrats préparés. Une barrière psy aurait amplement suffit. Alors pourquoi tout cela ? Excellente question.

Ce fut ensuite le pauvre Cael traumatisé par la foule de spectres des demoiselles récemment sorti de sa léthargie grâce au Grenousse d'Aileen. Il indiqua le fait que ça soit bel et bien le côté trop strict des directeurs qui faisait réagir la brunette, et il n'avait pas tort en soit ! De plus il semblait d'accord avec Ruby et Ginji sur le fait que les gardes et le règlement ne sont pas fait pour contrer la team rouage mais bel et bien contre les élèves, les surveiller style big brother is watching you. On se croirait presque dans 1984 c'est dire. À cela Gollum fit la tête, il est un dictateur envers sa dresseuse après tout, ça le connaît. Si on pouvait lire dans les pensées on pourrait sûrement trouver qu'il y a du génie là-dedans selon ce cher Ténéfix. Cependant une dictature mise en place par les autres ne lui plaît absolument pas , il se contenta alors de rester proche de sa dresseuse et d'hocher la tête. Même Aileen ensuite confirma que c'était évident que les gardes étaient présents pour surveiller les élèves. Pour ne pas faire de vague hein ? Il fallait du profit apparemment, la seule école de dresseur Pokémon tout type, ça a de quoi faire rêver ce gouvernement corrompu !


« C'est surtout parce que c'est louche je pense, tout va bien trop vite à mon goût et puis, instinct spé spectre, je ne les sens pas ! Comment ça mon pressenti n'entre pas en compte ? Ahem sinon oui tu as raison rester tous groupé ici longtemps n'est pas la meilleure des solutions. Autant s'échanger nos numéros et essayer de se contacter quand on le pourra ou quand quelque chose qui nous paraît bizarre se passe. Sauf si ça ne va pas bien sûr. » Intervint Kaeko qui semblait bien trop défendre son point de vue et ne voulait pas en démordre. C'est alors que des bruits de pas dans le couloir et dehors firent réagir les étudiants. Il fallait vite partir. Ce fut Aileen qui réagit la première en envoyant Aurum se poser doucement sur la tête de Kaeko qui remit une nouvelle fois ses Pokémons spectres dans leur Pokéball évitant une grosse frayeur à ce cher rose. Le double-type allait les mener vers leur dortoir respectif.

« Merci Aileen tu es adorable ! On essaiera d'en reparler au calme une prochaine fois si vous le voulez !» Fit la brunette avant de saisir promptement la main de Cael et l'emmener dehors le plus rapidement possible. Direction dortoir avec le Ninjask qui s'était alors envolé pour prendre la tête du petit duo.La brunette remit alors son masque de Kitsune et sortit son Lewsor qui lui indiquerait s'il n'y avait pas de surveillants aux alentours.

« Si un jour on m'aurait dit que la Pokémon Community était comme ça, avec des team de malfrats un gouvernement corrompu et des vols de Pokémons je crois que j'aurais cru à une vaste blague ! » Soupira-t'elle avant de regarder son camarade.  « Personne autour on peut se séparer je pense, je te laisse Aurum, Omega va me guider. J'espère que vous aurez raison et qu'il ne va rien se passer... Bonne soirée du coup ! » Fit-elle avant de disparaître dans les ténèbres d'un pauvre buisson, sortant son starter qui la mena très vite à sa chambre. Elle dut éviter plusieurs garde en se cachant derrière des arbres ou en s'allongeant sur le sol pendant que son Spectrum faisait une attaque ténèbres pour la dissimuler. Ni vu ni connu je t'embrouille. Tu parles d'une vie de ninja. Après ces quelques péripéties, la préfète put rentrer presque sans encombre dans sa chambre. Mission accomplie !

HRP:
 

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève    

Revenir en haut Aller en bas
Le grondement sourd d'une révolte souterraine s'élève
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-