Partagez | .
Nouvelle approche... [with Djelly Fish]
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Sam 17 Jan - 1:27

Nouvelle approche.  



« Qui n'a pas les faiblesses de l'amitié n'en a pas les forces. »

Lundi 12 janvier 2015,
Heure du déjeuner
Parc de Pokémon Community.



La vie semblait réellement reprendre son cours. En effet, pour la première fois depuis ce qui me semblait être une éternité, je refoulais pleinement le sol de cette académie. Ce lieu, cette école, était vraiment la première que j'ai vraiment aimé fréquenté, la seule en même temps. Autrefois, ici, j'avais vécu, rêvé, ri, joué et tout un tas d'autre chose. Diverses aspects de mon âmes avaient été révélés au grand jour, des fragments de ma personnalités dont je n'aurais sans doute jamais cru pouvoir disposer. Je m'étais laissé allé à des amitiés, des rivalités et même à croire à l'amour. Non pas que je crachais dessus, loin de là, après tout, je l'étais toujours, amoureux oui, mais perdu et en phase à un désarroi absolu. Enfin, je n'ai pas envie de m'étendre plus sur ce sujet. Toujours était-il qu'ici, on m'avait donné des outils pour cheminer, qu'ici, on m'avait offert la possibilité de m'exprimer et d'exprimer mon talent, qu'ici, j'avais rencontré des personnes qui m'avaient donné envie d'avancer et de me surpasser, qu'ici, j'avais pu poser les bases de la construction de mes rêves, me battre pour, les défendre. Une autre vie ? Possible. Toutefois, je ne comptais pas broyer du noir, du moins, plus ! Ce n'était pas moi, enfin si, mais il serait donc plus judicieux de déclarer que cela faisait partie de moi, mais que ma personnalité de base faisait que je ne voulais pas être ce genre de personne. A présent, je voulais recoller avec mon moi de référence, ce moi qui allait toujours de l'avant, ce moi qui se battait pour ses rêves, ce moi qui n'avait peur de rien ni personne, ce Yuki qui tout simplement vivait. La vie m'appartenait et non pas l'inverse.

Voilà ce à quoi je pensais en ce moment précis, en ce jour de rentrée 2015. Bras tendu vers le ciel, allongé sous un arbre,  ma main venait de se refermer sur un objet fictif, comme si elle avait essayé de s'emparer de cette ancienne vie ou je ne savais quel autre objectif. Ce point levé clos, faisant face avec force et arrogance à l'immensité de la mer céleste, donnait l'impression de défier une force bien supérieure dont on ne pouvait capter l'essence même. La seule chose dont j'étais sûr, c'était qu'il était la manifestation d'un changement en moi, de la mise en route d'une machine qui était restée bien longtemps inactive. Il était évident que je comptais avancer, aller de l'avant. Plus question de trainer, plus question de me laisser aller. J'allais avancer, reprendre cette route qui me mènerait vers mes objectifs et cette fois, je n'en dévierai plus. Avec ou sans acolytes humains, peu m'importait, je n'en avais cure -ou presque- du moment que mes amis Pokemon, les fers de lance de mes rêves, me prêteraient leurs forces. Ensemble pour le meilleur comme pour le pire, c'était là notre promesse et j'étais plus que déterminé à m'y tenir.

Revenons un peu en arrière...

Rentré la veille au soir, j'avais passé la plus grande partie de mon temps à me réinstaller dans ma chambre. Je l'avais retrouvée avec une certaine once de bonheur, mais non sans appréhension et non sans ce fameux pincement au cœur qui m'était devenu familier ces derniers temps. J'avais eu peur de ne pas pouvoir la récupérer, puis d'avoir un nouveau coloc, puis qu'on m'ait volé. En arrivant, j'avais pu constater avec joie qu'elle était toujours là, telle que je l'avais laissée, mon ancien iPok sur ma table de chevet, etc. Tout, oui absolument tout était en place, comme si le temps s'était figé à tout jamais sur le moment précis où ma mère était venue me tirer de mon lit en pleine nuit. J'avais alors eu un sourire sans réelle saveur à l'évocation de cette pensée, puis j'avais franchi le seuil de la porte, pour constater que Wolfy n'était plus mon colocataire. Peut être avait-il quitté l'école, peut être avait-il demandé une autre chambre, je n'en savais rien. Il était cool, mais la solitude, c'était tout aussi bien, peut être même mieux.  Après avoir posé mes affaires, j'avais libéré tous mes Pokémon et sans même prendre le temps du repos, je m'étais attelé à la tâche. Pas un seul d'eux n'avait paressé, venant m'aider sans même que je ne le demande à qui que ce soit. Nous avions alors rangé la chambre de fond en comble, la réaménageant intégralement. Les deux lits avaient été collés, les bureaux également.  Nouvelle décoration, nouveaux aménagements, nous avions agis de concert, main dans la main. Il ne nous avait pas fallu plus de deux heures tout au plus pour venir à bout de notre entreprise. En bout de course, vannés, nous nous étions tous affalés et très rapidement, le sommeil nous avait emporté.

Matinée du lundi, jour de la rentrée. Exceptionnellement, en ce jour, nul réveil aux aurores pour aller s'entrainer. Cette fois, le réveil avait été tardif selon nos habitudes, normal selon un point de vue d'élève lambda. Je m'étais réveillé avec le dortoir. Préparation d'usage, j'avais enfilé une tenue nettement plus habillée que celles qu'on me connaissait l'an passé. J'avais alors quitté la chambre, direction les salles de cours, après avoir pris un petit déjeuner. Ma mine n'était pas des plus chaleureuse, mon moral, des plus hauts. Amical ? Nullement, mais en même temps, je n'avais jamais été réputé pour être ce genre de personne, au contraire, j'étais plutôt perçu comme un être froid et distant, ne se mêlant pas aux foules et préférant la compagnie de ses Pökémon à celles d'autres élèves. Toutefois, lorsque j'étais avec Chi et Allen, Noctis et quelques exceptions, il était devenu banal de me voir agir comme tout un chacun.
Ce matin là, c'était une toute autre histoire. Allen ou Chiho ne faisaient pas partie de mon cortège, mais plus important encore, chose qui avait fait se retourner toutes les têtes sur mon passage, Yuki Yuna YUTAKA n'était pas accompagné d'Hikari. Le duo inséparable n'était plus.  En lieu et place de mes habituels compagnons, c'était en compagnie de ma chère Kawaii que j'avais commencé cette nouvelle année et pris le chemin des cours.
Matinée plutôt banale, insipide et sans saveur, j'avais passé le plus clair de mon temps à regarder le ciel au travers de la fenêtre, la tête posée sur mon poing, absent, l'air vaguement songeur, Kawaii allongée sur ma tête, mais silencieuse. Pour je ne savais quelle raison, le prof n'avait pas relevé et m'avait laissé dans mon coin. En fait, je soupçonnais Mémé d'avoir glissé un mot ou deux et dévoilé les tenants de cette fameuse affaire qui m'avait tenu éloigné de PC tout ce temps. Les regards compatissants de certains, les blablas d'autres n'avaient de cesse de m'exaspérer et je n'avais plus qu'une envie, m'extirper de ce lieu glauque et mettre le plus de distance entre eux et moi.

C'est donc fort de cet état d'esprit que je m'étais retrouvé allongé sous un arbre, semi adossé contre son tronc, ce même arbre sous lequel je m'étais trouvé ce fameux jour de pâques durant lequel Asobu s'était pointé avec l'œuf de ce bon vieux Heri. Aussitôt la sortie des classes autorisée, celle du midi, je m'étais éloigné de l'agitation pour venir me perdre ici, au calme. Pas de réfectoire aujourd'hui. A vrai dire, je n'avais pas plus que cela envie de croiser Chiho ou Noctis. Allen passait encore, ma cousine Hope, Estelle ou Ruby, pas de problèmes, mais certainement pas l'un des deux, pas après ce que j'avais lu en rentrant de Pumkin. Je me surpris même à me dire que j'aurais préféré croisé cette filles aux yeux rouges dont j'avais fait la connaissance avec Allen l'an dernier en centre ville et qui s'était dite meilleure amie de Chiho. D'ailleurs, en repensant à elle, j'avais ressorti ce strap de Simiabraz noir de ma poche. En y regardant de plus près, il était clairement évident qu'elle l'avait fait de ses propres mains. Elle avait dû y passer du temps, beaucoup de temps. En plus, elle avait même pris le soin de pigmenter la figurine selon les couleurs d'Hikari, même si cette dernière n'avait pas encore atteint ce stade. Quelle charmante et délicate attention, mais la question qui me taraudait était pourquoi ? Ce n'était pas comme si nous étions amis, nos rapports avaient certes très mal débutés et s'étaient un peu améliorés avec ce fameux combat, mais on ne pouvait pas dire pour autant que nous étions ce que l'on pouvait qualifier d'amis, enfin... Je ne le pensais pas.  Malgré tout, j'appréciais son geste à sa juste valeur et j'avais pris le temps de lui trouver quelque chose en retour. Glissant l'objet dans ma poche, je levais de nouveau les yeux au ciel, me promettant d'essayer de la retrouver après les cours pour la remercier et lui rendre la pareille. Tarsal ayant sans aucun doute compris ces émotions variées qui se bousculaient en moins venait de se téléporter sur mon torse. Plongeant son regard de le mien, elle semblait me sonder, à la manière d'un docteur en pleine auscultation.

" Tar, sal ?"

" Haha, ne t'en fais pas ma chère petite beauté au regard si envoûtant d'or et d'émeraude, tout va bien. "

" Tarsal ?"

"Oui promis ! Comment veux-tu que je déprime alors que je t'ai avec moi, hein ? Comment peut-on bien déprimer avec un être aussi adorable que toi ? En plus, je ne peux pas te mentir, tu peux lire dans mon esprit ainsi que dans mon cœur. "

Elle me toisa un instant, comme si elle me scannait.

" Tarsal !"

" Haha, tu es sacré phénomène toi dites donc !"

J'éclatais de rire alors que mon amie du double type Psy et Fée semblait plus que ravie par mes propos.  Elle s'était allongée sur mon torse, posant sa petite tête sur mon cœur avant de fermer les yeux, bercée par mon rythme cardiaque. Attendri, je ne bougeais plus, la regardant avec tendresse. Il y avait encore un peu de temps avant la reprise, elle pouvait donc bien se reposer encore un peu de la sorte si cela lui convenait.

* Si seulement je pouvais être aussi insouciant qu'elle...* avais-je pensé.

Machinalement, j'avais ressorti mon iPok et rouvert l'article de la gazette, me remettant à le lire comme si j'espérais que mes souvenirs eussent été erronés.  

°soupir°




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Lun 19 Jan - 5:07

RAAAAAAAHHH je hais le lundi. Ce jour immonde qui m'annonçait la reprise des cours. Mais ce lundi était bien pire et un peu spécial, il annonçait aussi la fin des vacances...Adieu mes réveils à 8h du matin...Adieu mes moments de flemmardise... Adieu neige, euh non réflexion faite je préférais rester à Lansat et me taper les entraînements matinaux de Jackie.

Bon le pire étant dit passons à ce qui rendait ce lundi spécial. Le changement au niveau de la direction. Un nouveau directeur avait fait son apparition dans l'académie ainsi qu'un nouveau vice directeur. J'étais un peu triste de savoir que je ne croiserais sûrement plus monsieur Rivardi quand j'irais faire des demandes de missions...Mon cœur en était presque serrée et je ne savais pas pourquoi. Enfin, malheureusement je n'avais pas le choix c'était ainsi.

Bien sûr qui disait nouvelle direction disait nouvelle règle. Cela s'illustrait à moins de liberté, mais c'était pour notre protection donc bon. Au moins on n'aura rien à craindre sur le possible retour de la Team Rouage en pleine nuit et perdre encore des pokémons.

La disparition de Caym me hantait encore et toujours, je me sentais terriblement mal n'ayant rien fait pour le retenir. Je m'étais vraiment énormément attaché a Caym. Il était devenu très important à mes yeux. Vivre sans lui allait être dur. Cet événement m'avait tellement tiraillé l'esprit, que je fus obligé de retourner voir Ghost pour des séances supplémentaire...Ordre de ma mère. Oui ma mère, celle qui m'avait enfanté, donné le sein, nourris, aidé m'avait vendu à ce Psychopathe.

Je soupirais, me dirigeant à la cafette de l'académie pour y manger. Mon plateaux en main, je m'assis sur une table un peu en retrait des autres, seule. Mes pokémons étaient dans ma chambre, sous la surveillance accru de mon Dimoret. De toute façons, après mon repas j'irais leur voir et profiter pour leur donner et je me ferai une petite pause détente avant la reprise.

De là où j'étais, je pouvais tout entendre. Un peu de tous les potins de l'académie. Ça devait être ici que les rédacteurs du Zarbdomadaire devaient venir pour récolter des infos ou rumeur. En parlant de rumeur, il y en avait une à mon sujet. Comme quoi, je ne m'étais pas battue pour récupérer mon pokémons, que j'étais resté figée comme un Darumacho en phase sommeil... Ce qui était vrai en fait...Que c'était normale, j'étais la petite dernière de ma promo, je n'aurais pu rien faire. Que j'ai réussi à battre Wills seulement parce qu'il avait eu pitié de moi et avait abandonné son match pour m'offrir généreusement la victoire. Phrase suivit de petit couinement de sale peste fangirl niveau 100, vous imaginez bien, pour ensuite rajouter que je n'étais pas digne d'être dresseuse, comme tous ceux qui avaient perdu un pokémon.

Le fait d'entendre ça, m'avait plus énerver qu'autre chose et par réflexe, j'avais tapé sur mon bol de Vulpix Udon, renversant tout le contenue du bol sur moi. Bravo Djelly, j'étais bonne pour aller me changer aujourd'hui. J'allais sortir, quand je me disais que leur propos méritait punition. Dans le lots, il avait inclus Aileen, Orren ainsi que bon nombres de victimes dont moi, ça ne pouvait pas rester impunie. Je me dirigeais vers elles, avec un grand sourire noir et attrapa une par le col la forçant à se lever, avant de lui mordre l'épaule jusqu'à ce que je sente le goût métallique de son sang en bouche. Ma pauvre victime criait de douleur et essayait de se débattre tant bien que mal. Ses amies restaient là figée, ne faisant rien, ayant peur que je ne leur saute au cou aussi.

Je relâchais ma proie, un léger filet de sang qui décorait la commissure de mes lèvres étirés par un sourire. « A votre place je ne recommencerai pas à parler ainsi de ces victimes. Dans le lots il n'y avait pas que moi, il y avait des personnes qui me sont chers... Dénigré les encore une fois et c'est de vos cadavres que les Corayons du Lac Corail se nourriront. Ais-je été assez claire ? » disais-je d'une voix bien plus dur et sombre qu'à mon habitude. Les jeunes filles hochèrent la tête tremblant légèrement devant mon attitude quelque peu violente. « Bien, m'en voilà ravie » rajoutais-je en m'éloignant de mes victimes. Les autres étudiants, présent dans la salle, me regardaient étonnés, comme s'ils ne pensaient pas que j'aurais été capable de m'énerver ainsi. Bien sûr, j'aurais été incapable d'appliquer cette menace, j'étais bien trop gentille, mais ça personne ne le savait.

Je sortis enfin de la cafette, lançant un regard noir au groupe de pintade, qui couinant légèrement effrayer en ayant croisé mon regard et m'éloignais le plus vite possible pour retrouver mon dortoir ainsi que me changer avant de commettre un meurtre. Ils pouvaient me traiter de monstre, je m'en tamponnais le croupion. Si c'était pour défendre mes camarades, j'étais prête à assumer ce rôle à la perfection.

Les mauvaises langues ne s'arrêtaient jamais de parler, je considérais ces personnes comme des camarades. Cracher dans le dos des gens, c'était d'un pathétique et ça osait se nommer camarade de classe. Bien sûr, je n'étais pas la seule victimes de ses ragots de bas niveaux, qui n'était autre que de la sous merde de Grostadmorv. Ces personnes risquaient fort de me faire sortir de mes gonds, mais violemment...Quoi que, ça, c'était déjà fait.

Non mais sérieusement, il aurait voulu que je fasse quoi ? Que je me la joue Hoenn Ranger Rouge et que je défonce les méchants à coup de baguette Magicarpe, pour les envoyer au pays arc-en-ciel des Bisoursaring. Non mais soyons sérieux à un moment. Je suis une jeune fille qui était ici pour apprendre des astuces pour qu'elle puisse réaliser son rêve. UNE ENFANT. Une enfant, une simple jeune fille de 16 ans.

J'entrais dans ma chambre et fut accueilli par mes Pokémons que j'avais sorti pour l'entraînement. Garuda, Bandit, Givre et Baron. Tous les quatre furent surpris de me voir entrer aussi grognon. Je baragouinais ma rage, j'essuyais la fine tâche de sang sur mes lèvres et balançais mes vêtements sales dans ma corbeille à linge sale, ainsi que ma brassière. J'allais dans mon armoire prendre des vêtements et un Soutif propre pour me changer. Je profitais de l'instant pour grignoter quelque chose et nourrir mes pokémons.

« Aaaa merci Arceus, ça va mieux !!! » Je regardais mes Pokémons trouvant qu'ils en manquaient un... Je voyait Givre Baron et Garuda, mais pas bandit. Je tournais la tête, par réflexe, vers mon armoire et vis la petite Nirondelle farfouiller dans mes...Mes...MES SOUS-VETEMENTS !

« Baaaaaannndddddiiittt » disais-je au petit oiseau chromatique en guise d'avertissement. L'oiseau redressa sa tête, me regarda en la penchant sur le côté, avec un de mes hauts de maillot dans le bec. « Bandit repose ça, s'il te plaît » disais-je doucement à ma petite plume chromatique en m'approchant d'elle. Celle-ci sentit que le danger était proche et s'envolait par la fenêtre, mon haut de maillot deux pièces dans le bec.

« RAAAAAA BANDIT RENVIENT ICI »
criais-je en courant après elle suivit de mes compagnons. Baron volait non loin de moi et Givre courait à côté de moi avec Garuda sur la tête.

Notre course poursuite nous mena jusqu'au parc de l'académie. Je commençais à rougir de gêne et de rage de voir le petit oiseau exposer un élément de ma lingerie de cette façon. Elle aurait pu prendre un t-shirt ou une peluche. Mais non, madame piaf préférait mes sous-vêtement. Pourquoi elle me les piquait à chaque fois ?...bon là c'était un maillot va pour, mais quand même. Je n'avais pas envie que toute l'académie vois ma petite lingerie. « Bandit revient ici !! Tout de suite » disais-je avec un ton autoritaire. Rien y faisait; le petit oiseau virevoltait en chantonnant dans le parc. Ignorant royalement mon existence. Ma patience s'effrita rapidement et j'ordonnais à Baron et à Garuda de s'en charger.

Mon petit Roucool lança une attaque tornade, depuis la tête de Givre, sur l'oiseau qui fut déstabilisé dans son vol. Baron lui lança une attaque cru- aile ce qui la fit se cogner sur le tronc d'un arbre et tomber, légèrement sonné avec mon haut de maillot toujours dans le bec, sur la tête de quelqu'un qui s'y était allongé dessous.

Je m'approchais de la personne en courant et attrapais ma Nirondelle qui lâcha, comme de par hasard (oui c'est fait exprès) son butin sur le corps allongé de la pauvre victime. « Oh nom de saint Dialga, je suis désolée. Ma Nirondelle ne t'a pas fait mal en te tombant dessus » Je récupérais mon haut de maillot sur la tête de la victime et me retrouvais face à de perle ambré que je connaissais déjà. Par réflexe, le rouge teinta mes joues, montrant un peu ma gêne pour cette scène. Ma chance avait voulu que je tombe sur Yuki Yutaka... Je ne l'avais pas revu depuis Noël et je ne l'avais plus parlé depuis notre affrontement devant chez les Noctali. Je cachais mon haut de maillot dans mon dos, faisant comme s'il n'existait pas et réitérais ma question, préférant me concentrer sur le fait que ma Bandit avait atterrie sur sa tête. « Ça va ?Tu n'as pas mal ? »

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Sam 31 Jan - 2:44

Nouvelle approche.  






Et puis quoi encore ? N'y avait-il donc pas moyen d'être tranquille même sous cet arbre en cette heure de repas ? Alors que j'étais en pleine lecture de l'article, une énième fois me diriez-vous et ce à juste titre, un bruit dérangeant et quelque peu inquiétant me fit sortir de ma torpeur. En effet, un bruit de feuillage et de branchages cassés se faisait entendre au dessus de ma tête, ce qui n'augurait absolument rien de bon.  Je levais alors les yeux pour apercevoir une chose me fonçant dessus à tout vitesse. Plus le temps de tenter quoi que ce soit, il était bien trop tard. Cette masse informe était rentrée en contact avec mon crâne et sous le choc, mes yeux s'étaient clos.  L'instant d'après, quelque chose me chatouilla le visage, mais je ne bronchais pas. toujours dans la même position, le téléphone toujours levé, je ne pouvais toutefois pas le voir car quelque chose me barrait la vue. Le poids sur ma tête disparut. J'étais profondément agacé, mais je me contenais du mieux que je le pouvais. Un compte à rebours s'était enclenché dans ma tête.
°5,4,3...°

En fin de compte, je n'allais pas pouvoir résister. Je n'avais pas encore fini de reconstruire les fortifications  de mon cœur et de mon âme. Compte à rebours achevé, j'allais bondir lorsqu'une information de dernière minute fut transmise à mon cerveau, en provenance de ma fosse nasale. En effet, il s'agissait d'une odeur, mais pas n'importe laquelle. C'en était une du style douce et agréable, une odeur florale, du type jasmin aurais-je dit.

* UNE FEMME ! *

Ce que j'avais sur le visage sentait réellement la femme.  Mon esprit de Tanuki s'emballa rapidement, me faisant oublier toute réalité ainsi que le fait qu'il y avait quelques secondes, j'étais sur le point d'exploser. J'essayais de me figurer ce que cela pouvait bien être sans pour autant y parvenir réellement.

« Oh nom de saint Dialga, je suis désolée. Ma Nirondelle ne t'a pas fait mal en te tombant dessus ?»

Je tiquais. Cette voix m'était familière. Elle me disait quelque chose mais ne parvenais pas à remettre de nom dessus, ni même de visage. Désagréable sensation que celle de savoir sans pouvoir même l'affirmer. La lumière fut et dans mon esprit, ce fut l'explosion. Ce qui avait masqué mon visage venait  de m'être retiré et de nouveau, la pleine lumière fut. L'objet qui avait élu domicile sur mon visage de Tanuki des Flammes, n'avait été autre qu'un soutient gorge et de quelle taille ! A vue de nez, un bon petit D, minimum ! L'instant d'après, c'étaient des prunelles singulières puisque rouges sang qui s'imposaient à ma vue.

* Ma... Ma... MAJI DE ?!?!  * (Sé... Sé... SERIEUSEMENT ?!?!)

« Ça va ?Tu n'as pas mal ? »

" Dje... Dje... Dje..DjedjedjeeeeeEEEEEEEH !!!! OPPAI NO MEGANEEEEEEH !!!!????"

J'avais bondi sur mes jambes, la pointant du doigt, la machoire pendante, les yeux exorbités, figé dans cette singulière position d'un genre assez stupide, comme pétrifié, changé en statue de pierre comme si j'avais été la malheureuse victime d'une rencontre avec échange de regard avec la femme-Absol de la mythologie. Vous savez, celle dont on dit qu'elle avait uen chevelure dont les cheveux n'étaient autre qu'un amas d'abos et qui d'un regard, d'un seul,  vous changeait en statue de pierre pour l'éternité. Il m'avait fallu un certain temps pour contrer les effets du charme. A force de courage et de volonté, mais surtout parce que Kawaii, en se téléportant sur ma tête, avait semblait-il réactiver les connexions neuronales de mon cerveau. Alors que tout semblait rentrer dans l'ordre en mon moi intérieur, je retrouvais une stature plus humaine, centrant toute mon attention sur mon interlocutrice.

" Ca... Ca  va merci. Et toi même ? Il  y avait un message caché  dans cette entreprise ou est-ce  dans tes habitudes de laisser tomber tes soutiens gorge sur les gens comme ça ? Non, parce que ça craint un peu quand même. Enfin... Ca ne veut pas dire que je n'aime pas tes énormes seins si envoutants et qui doivent être sacrément lourds à porter... "

Mes yeux s'étaient figés sur la dite poitrine et un air malsain, salace à souhaits, s'était dessiné sur mon visage.

" Tu sais, si tu veux de l'aide, je peux t'aider à les porter... " J'avais alors ouvert les mains, mimant une palpation dans le vide. " Euh non non ! Ce n'est pas ce que je voulais dire ! Je crois que je me fourvoie de plus en plus alors il me serait bien plus judicieux de la boucler. C'est étrange que ce ne soit pas Hikari qui me..."

Je m'étais soudain tu. L'absence de mon starter me pesait lourdement sur le cœur, bien plus que ce que je pouvais bien vouloir laisser transparaître. Malgré ces victoires sur Pumkin, elle n'avait pas daigné me pardonner totalement. Qu'attendait-elle ? Que devais-je faire ?  Je commençais à être sérieusement à court d'options. Une éventuelle sortie capture avait été annoncée pour la fin de semaine, je me disais donc que j'allais essayer de capturer un nouveau membre d'équipe et que ce dernier la motiverait peut être. Je pensais qu'en participant et revenant avec une nouvelle recrue, cela lui signifierait que j'étais bel et bien de retour, comme avant. Une pensée me traversa l'esprit. Et si en fait elle espérait depuis le début que je redevienne le Yuki d'avant ? C'était une chose bien impossible. Avec tout ce qui s'était passé, je ne pouvais certainement pas redevenir comme avant. Je ne savais même pas comment j'arrivais à être là, à l'académie, vivant cette vie que je vivais alors qu'au fond de moi, j'étais brisé, mon âme semblable à de la poussière d'étoile. L'étoile qui brillait autre fois de mille feu n'était plus et celle qui avait pris sa place était le nouveau moi. Elle devait s'en contenter, elle n'avait pas le choix. Fort de cette détermination, j'étais résolu à la confronter dès mon retour dans la chambre, mais une autre chose chemina dans mon esprit. Un prénom tonna, un seul, se réverbérant sans fin dans mon crâne. Chiho ! Elle s'était grandement attachée à la scientifique.  Mon cœur sembla se compacter de lui-même.  En y repensant, c'était comme si Chiho était de la famille. Un jour, nous la rencontrions et bientôt, elle était devenue incontournable, faisant partie intégrante de notre quotidien. Elles avaient leurs petites habitudes, leurs secrets et autres choses encore que je ne parvenais à saisir... Si c'était là ce qui la travaillait, j'avais bien peur, une fois de plus, de ne pas pouvoir accéder à sa requête. Cette relation ne m'appartenait plus. Si j'avais un rôle à jouer, il était bien défini que celui de Chiho était bien plus grand, la décision finale lui revenant à elle. Mes sentiments étaient bien là, à elle d'en disposer comme bon lui semblait.  J'avais vraiment été idiot. Vraiment trop !

" Tar, sal ?"

Je sortais de mes songes et une fois de plus, mon coupe se souffla, mes pupilles se dilatèrent et mes yeux menacèrent dangereusement de tomber au sol, rejoignant ainsi ma malheureuse mâchoire qui y trainait déjà, partie en éclaireuse au cas où ils se décideraient enfin à faire le grand saut.

" Tarsal ?"

Kawaii, certainement parce qu'elle avait senti mon désarroi et qu'elle cherchait un moyen de me rendre un moral bien haut, avait dû faire l'amalgame entre le bonheur et ces sentiments si particuliers qui avaient déferlés en moi suite à la vision de ce vêtement  et des promesses qu'il dégageait.
" Euh... Merci bien Kawaii. C'est... Comment dire... Très gentil de ta part, oui c'est cela, très attentionné et gentil de ta part. "

Elle me toisa un instant, comme si elle me scannait, puis elle lâcha le soutif dans ma main ouverte, toute sourire, pour ensuite se téléporter sur une branche au dessus de nous et de se perdre dans le lointain du paysage.  Le rouge aux joues. Brûlant comme si j'avais de la fièvre, je le tendis à Djelly.

" Tiens, reprend-le vite avant que je n'y prenne gout et que je laisse de nouveau vagabonder mon esprit de Tanuki. En plus, toucher ce vêtement intime qui a pour habitude de côtoyer ta délicieuse et si provocante innocente poitrine, c'est un peu comme si je la touchais moi-même alors fait vite je te prie..."





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Lun 9 Fév - 2:34

Le jeune semblait surpris de me voir. Il devait sûrement attendre quelqu'un d'autre, ou ne semblait pas s'attendre à ce que quelqu'un vienne le déranger. Il restait là pétrifier devant moi comme s'il avait vu un fantôme. Me scandant un Oppai no megane...c'était une langue étrangère...Oh donc Yutaka était donc bilingue. Je n'avais jamais remarqué cela...aussi ne faisait pas vraiment attention à ce genre de choses. Maintenant je me demandais pourquoi il m'appelait Oppai no megane est-ce que ça avait une signification précise ?

Je sortis de ma réflexion sur ce surnom bizarre que le Noctali me donnait, quand sa voix me sorti de mes pensées.

" Ca... Ca va merci. Et toi même ? Il y avait un message caché dans cette entreprise ou est-ce dans tes habitudes de laisser tomber tes soutiens gorge sur les gens comme ça ? Non, parce que ça craint un peu quand même. Enfin... Ca ne veut pas dire que je n'aime pas tes énormes seins si envoûtants et qui doivent être sacrément lourds à porter... "

Son visage changea d'expression me laissant sans voix pendant quelque bonne minute. Il passa de l'air pervers, a désolé pour ensuite être triste et finir gêné et me retendre mon soutif qu'il avait dans les mains...Comment était-il arrivé en sa possession, j'avais raté un épisode...Il faut dire que je m'étais déconnecté de la réalité après son changement éclair d'expression.

« En faite je te demandais si tu allais bien parce que tu t'étais pris Bandit en pleine face. Mais sinon oui je vais....Bien je crois merci. » Je regardais mon soutient dans les mains du jeune homme et rougis avant de dire. « Je crois que... euh ça, ça m'appartient Merci »

" Tiens, reprend-le vite avant que je n'y prenne gout et que je laisse de nouveau vagabonder mon esprit de Tanuki. En plus, toucher ce vêtement intime qui a pour habitude de côtoyer ta délicieuse et si provocante innocente poitrine, c'est un peu comme si je la touchais moi-même alors fait vite je te prie..."

Je tiltais à ses mots et eus comme une soudaine envie de le taquiner. Je lâcha donc au tac ou tac « Si je le laisse dans tes mains tu souffriras donc ? Je n'ai presque pas envie de le récupérer en sachant ça » je le laissais cogiter avant le reprendre, le cacher et de rajouter « Non je rigole, merci. Encore désolée ma Nirondelle à la fâcheuse habitude de me voler ma lingerie. C'est encore un bébé je n'ai pas encore une totale autorité sur elle. »

Je regardais l'ipok de mon camarade qui était dans ses mains, le strap de Simiabraz chromatique y était accroché. Je ne pus me retenir de sourire avant de dire. « Ah tu l'as accroché ! Il te plait ? Je l'ai un peu fini vite fait le soir de Noël j'espère qu'il n'a pas trop de défauts. Au pire dit moi ce que t'en pense comme ça je serais fixé sur ce que je dois améliorer.»

Mon Dimoret me regardait étrangement, il était surtout étonné. Je m'étonnais moi-même aussi, parler ainsi avec une personne, voir la personne qui m'avait rabaissé l'an dernier. Faut dire je ne suis pas rancunière, mais quand même le pardon aussi avait ces limites. Peut-être que je lui parlais comme ça parce que j'avais sentis que quelque chose n'allais pas le jour de Noël. C'était que ce jour là il était seul, le soir de Noël c'était triste. Moi qui pensait qu'il l'aurait fêté avec Allen et Chiho. Ils étaient tous les trois inséparable. Ça m'avait fait de la peine pour lui et par pure bonté je lui avais offert un strap que je mettais mise à finir sur le moment. Mon sourire s'était étiré en grand, j'attendais que le jeune homme me donne son avis dessus, au moins j'étais sûre d'une chose tout du moins je l'espérais, qu'il allait être franc avec moi.

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥


Dernière édition par Djelly Fish le Mer 18 Mar - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Lun 23 Fév - 23:54

Nouvelle approche.  






Les paroles de la jeune femme me trotterent un instant durant dans la tête, puis je les décortiquais.

" Tu es bien Djelly Fish ? "

Je la regardais d'un air incrédule.

" On parle bien de la petite secrétaire à lunettes à forte poitrine là ? Depuis quand es-tu aussi vicieuse ? En fait, non, je ne veux pas savoir du tout ! "

Je me pinçais alors la base de mon  arrête nasale, à proximité de mes glandes lacrymale, m'octroyant un petit massage, les yeux clos avant de les rouvrir et reprenant un stature plus adéquate, laissant un instant  mes yeux parcourir le strap sur mon iPok et vagabonder mon esprit avant de reprendre parole en me centrant de nouveau sur Djelly.

" Oui, je l'ai accroché, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement. Tu as vraiment bien travaillé alors au moins, en ce sens, je me dois d'honorer ce présent fait avec les mains du cœur, ton cœur... Qui plus est, il ressemble vraiment à Hikari alors... "

Je marquais un temps d'hésitation puis je mis la main dans ma poche pour en sortir ce petit présent que je lui avais trouvé en farfouillant comme un forçat dans les rues marchandes de l'Île Pumkin lors de la période de noël.

" Tiens, attrape, c'est pour toi !  "

Je lui balançais alors son présent, à savoir un petit strap Flambusard.

" Ce n'est vraiment pas grand chose, trois fois rien comparé à ce que tu m'as offert. Je ne suis pas doué pour ce genre de choses comme tu peux l'être alors je l'ai acheté, cela se voit, c'est indéniable. Toutefois, en attendant de pouvoir trouver mieux... J'espère que cela te siéra. J'ai pensé que cela pouvait symboliser ton ambition future... "

Je détournais la tête, quelque peu gêné, le rose aux joues. Oui, je rougissais, aussi superficielle que cela eusse put être, j'avais bel et bien rosi, mais pourquoi ? Ce n'était pas comme si je l'aimais ou un truc du genre. Etait-ce vraiment que je portais une quelconque importance à son avis et sa réaction ? Oui, probablement, mais encore une fois, pourquoi ? Etait-ce parce qu'il s'agissait d'un Pokémon feu et qu'il y avait moyen qu'elle y voit un lien  ? Oui, je crois que c'était bien cela en y pensant. Je venais de m'en rendre compte sans même le savoir sur le moment.  Me grattant la tête, j'avais alors levé un instant les yeux au ciel, puis croisant le regard interrogateur de Kawaii qui se tenait sur une branche au dessus de nous, j'avais vivement détourné la tête, toussotant, les yeux clos.  Mes yeux croisèrent enfin ceux de Djelly, mais ils s'en échappèrent bien vite.

" Tu sais... Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu m'as fait ce cadeau. Et puis, pour être franc, ta manière de procéder m'a laissé quelque peu perplexe. Tu es apparue de nulle part, me lâchant un petit présent et disparaissant de nouveau dans la pénombre, pareille à un Branette en pleine œuvre.  Je ne savais et ne sais toujours pas trop quoi penser...  "

J'avais alors reculé de quelques pas, m'adossant à l'arbre contre lequel je me tenais au début de cette aventure. Le pied droit parfaitement posé à plat contre le tronc, j'avais alors croisé les bras, soupirant.

" Là encore... Y avait-il quelconque message que mon esprit quelque peu embrumé aurait dû capté ? Désolé de te demander ça de manière aussi abrupte Fish, mais je suis vraiment perdu ces derniers temps et mes repères ne sont plus du tout les mêmes. "

" Tar, sal ?"

Kawai venait de se téléporter de nouveau sur ma tête, la tapotant avant de laisser tomber sa tête devant la mienne.

" Ne t'en fais pas Kawaii, tout va bien, je ne suis plus vraiment triste, tout du moins, la déprime, c'est bel et bien du passé. "

" Tarsal ?"

" Oui oui, je te le garantis ma belle. Allez, viens là toi ! "

Je l'avais alors prise dans mes mains, la soulevant le plus haut possible, à la hauteur que me le permettait l'extension de mes bras. La gardant un instant ainsi, je lui adressais un sourire de remerciement avant de la rabattre contre moi, la serrant fort ce qu'il fallait, pour lui témoigner mon amour auquel elle répondit en posant sa tête prêt de mon cœur. Son corps chauffait, elle avait tout saisi. Cette chaleur si distinct et particulière, j'en devenais accroc et m'était avis qu'elle l'avait remarqué et en jouais un peu, beaucoup, énormément même en y repensant avec du recul. Malgré cela, je n'en avais cure. Elle avait un rôle important dans ma vie et je lui étais redevable...





_________________


Dernière édition par Yuki Yutaka le Lun 6 Avr - 7:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Dim 15 Mar - 23:00

Je levais un sourcil à l'entente du surnom qu'il m'avait donné. Petite secrétaire à lunette. Je m'apprêtai à dire que je n'étais pas petite, mais refermai vite ma bouche regardant la taille du Noctali qui me faisait face.

*Ok, comparé à lui ....je suis petite, je le conçois == *
pensais-je à contrecœur, alors que le brun me regardait toujours. Je me demandai si je n'avais pas un truc bizarre sur le visage. Il m'expliqua que cela avait été normale pour lui de l'accrocher sur son portable, il appréciait le cadeau. Surtout le fait qu'il ait la même couleur que son Chimpenfeu. Je lui souris, gardant pour moi que son starter avait un peu été mon modèle quand j'avais façonné ce strap, heureuse de savoir que ça l'avait plus.

" Tiens, attrape, c'est pour toi !"


Je t'attrapai au vol l'objet qu'il m'avait envoyé, faisant Bandit s'envoler et se poser sur mon épaule. Je regardai l'objet de plus près et vit que c'était un oiseau. Mes yeux s'illuminaient, je ne connaissais pas ce pokémon. Ce devait êtres un de ses fameux oiseau que papa était parti étudier avec des membre de son laboratoire à Kalos. Il était magnifique, mon regard remplis d'étoiles se posa sur le Noctali. Il disait que ce n'était pas grand-chose, mais je m'en fichais que ça soit grand-chose ou non c'était l'intention qui comptait. Quand il dit cela je secouais la tête de gauche à droite.

« Merci beaucoup, c'est gentil de ta part. Je ne connais pas vraiment cet oiseau. C'est un pokémon de ta région ? Il est magnifique, dis tu peux me donner son nom ? Son type ?Son écologie ? Me parler de son alimentation et deeuuhh ....Non donne moi juste le nom je ferais des recherches moi-même. En tout cas merci, il est vraiment génial. Je vais l'accrocher avec la plume du Guériaigle de Goya. »

Heureuse. Ce mot était petit pour décrire la joie que je ressentais face au cadeau, gaga des oiseaux oblige non. Je ne connaissais pas vraiment le Noctali, mais son geste me toucha vraiment. Il n'était pas obligé de me rendre la pareille, mais l'avais fait quand même. Givre pencha sa tête sur le côté et s'approcha de moi me tirant légèrement sur la jupe pour me faire comprendre qu'il voulait voir aussi.

Je m'accroupis pour lui montrer, lui disant " Regarde tu as vu. Il est joli ! ". Mon Dimoret regarda le jeune homme par la suite et fit une légère courbette pour le remercier aussi. Je me relevai et regardai le garçon oubliant le début gênant de cette rencontre.

" Tu sais... Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu m'as fait ce cadeau. Et puis, pour être franc, ta manière de procéder m'a laissé quelque peu perplexe. Tu es apparue de nulle part, me lâchant un petit présent et disparaissant de nouveau dans la pénombre, pareille à un Branette en pleine œuvre. Je ne savais et ne sais toujours pas trop quoi penser...Là encore... Y avait-il quelconque message que mon esprit quelque peu embrumé aurait dû capté ? Désolé de te demander ça de manière aussi abrupte Fish, mais je suis vraiment perdu ces derniers temps et mes repères ne sont plus du tout les mêmes. "

Haha! Nous y voilà, la question que je m'attendais à avoir. Pourquoi je lui avais offert ce strap. Il était vrai que nous n'étions pas ami et pourtant je lui avais offert une chose que j'avais faite moi-même. Je regardai le strap de l'oiseau, gardant toujours mon sourire sur le visage. Alors qu'il se mit à parler à son tarsal.

« Pour être franche aussi, je ne sais pas vraiment comment te l'expliquer. » Je regardai le ciel soupirant doucement avant de plonger mon regard dans celui de mon camarade de classe.« En fait ce soir-là *c'était mon anniversaire et...Non il n'avait pas besoin de savoir ça* je faisais juste ma tournée pour offrir mes cadeaux et par hasard je t'ai vu tout seul...Pour un soir de Noël j'ai trouvé ça un peu triste donc je l'ai fini pour te le donner...Ce n'est pas par pitié ou quoi ce soit puisqu'il t'était déjà destiné, vu que je l'avais fait pour te remercier du combat et que ...euh j'ai perdu. Je me suis un peu inspirée de ton starter pour le faire. Voilà...Et pour la disparition tel une Branette...Ben c'était par peur que tu ne refuses ce cadeau. On n'est pas ami donc ...enfin voilà quoi. Tu semblais un peu déprimé et seul dans ton coin ce jour-là, je voulais juste te remonter un peu le moral... C'est un peu un cadeau par pur bonté, sans arrière pensé. » finissais-je tout doucement ayant peur qu'il le prenne mal.

Il n'y avait rien de bien méchant dans ce que j'avais fait, je le savais. C'était même un peu fou de ma part même...Offrir un cadeau à une personne que tu ne connais pas vraiment. Je me sentis encore plus gênée rougissant malgré moi. Je voulais me cacher dans un trou...Oui un trou de Ratata ou même un nid de Rapasdepic...

Ma Nirondelle profita de cet instant pour reprendre mon haut de maillot dans son bec, puis se posa sur mon épaule piaillant en ma directe. Je souriais en la regardant, avant de prendre un air semi sérieuse et de lui dire.

« Mais tu vas arrêter d'exposer mon maillot à tout va oui ! Canaille va, la pokémon community n'a pas besoin de savoir que je porte des maillots deux pièces » chuchotais-je à l'oiseau « Vas-y lâche ça s'il te plait » L'oiseau chromatique piailla avant de me redonner le haut que je cachai dans ma poche arrière de ma jupe.

Je ne savais pas comment le jeune homme allait prendre cette révélation, mais il fallait que je m'attende à tout. Je posai mes iris sur lui, cherchant à voir sa réaction sur son attitude ou même son regard. De toute façon je n'avais rien à me reprocher, je n'avais aucunement cherché à lui faire du tort.

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Mer 18 Mar - 3:31

Nouvelle approche.






Je regardais la Fish débiter son flot de paroles. Je ne l'écoutais qu'à moitié à dire vrai, pensant à toute autre chose. Je me disais à ce moment là que si elle avait été Chiho, je l'aurais certainement, non, à coup sûr, embrassée afin de mettre fin à cette tirade peu assurée. Des souvenirs d'un autre temps me revinrent et je ne pus réprimer un sourire béat que je perdis lorsque je me rendis compte que la demoiselle ne parlait plus. Me centrant sur elle, je notais de la gêne sur son visage, puis elle s'emporta, si je puis ainsi dire, contre son volatile cleptomane. Un Pokémon qui aimait les sous-vêtements hein ? Je ne pus m'empêcher de faire un parallèle avec Gee le voyeur, Sukebe le peloteur et Kawaii l'aficionado de yaoi. Une belle brochette que nous avions là. Elle aussi avait donc tiré un sacré gros lot. Je me mis à rire malgré moi. La situation plus qu'improbable me faisait vraiment marrer. Il n'y avait pas d'autre alternative situationnelle pour moi que celle de me gausser comme je le faisais. Me tenant les côtes, je finis par reprendre mon sérieux.

" Sacré numéro ! "

Je me détournais alors d'elle, allant m'adosser contre l'arbre pour finalement me laisser tomber le long du tronc et finir ma course les fesses sur le sol. Jambe tendue, l'autre repliée vers moi, je posais alors mon sur le genou qui s'offrait en guise de socle. Je passais alors la main de ce même bras dans mes cheveux avant de soupirer. Je regardais un moment la pyrolie, puis le ciel, avant de finalement revenir sur elle et son Dimoret.

" Je vois, je vois... C'est une chose que je peux aisément concevoir. Je ne pensais pas que tu pourrais faire ce genre de choses vu nos relations douteuses, quoique, en fait, tu étais un peu remontée dans mon estime, mais pour être franc, je ne pensais rien de toi... Je ne me posais aucune question. Non, aucune... "
Ma tête se posa contre le tronc d'arbre, mes yeux se perdant dans le lointain entre Givre et Djelly.

" Qui aurait cru qu'avec un départ aussi merdique nous en arriverions à ce genre de situation... ? Tu es une personne plutôt gentille et attentionnée, ce qui est tout à ton honneur. Et puis..."

Je marquais un temps d'arrêt, plongent mon regard dans le sien. Mon air quelque peu effacé et lointain d'il y avait encore une fraction de seconde venait de se dissiper. En lieu et place, c'était le visage du Yuki taquin, du Yuki corrosif, celui du rentre dedans dérangeant. Un sourire indescriptible de Kitsune en faction sur les lèvres, je repris la parole.

" Je te l'avais déjà dit, tu es plutôt mignonne... Si je n'étais pas amoureux et que je n'étais pas un gars bien, je t'aurais pris en tant que maîtresse à défaut de faire de toi ma secrétaire coquine... "

J'éclatais alors de rire. Pour certaines raisons, je prenais goût à la taquiner. En même temps, telle était ma nature. Une thérapie peut être, un substitut à Allen et Chiho... Peut être avais-je besoin de quelqu'un à qui lancer des piques, non, c'était une certitude. Je me tus, dardant mes yeux carnassiers sur elle.

" Personne dans ton cœur ou dans ton lit Oppai no Megane ? Il y a plein de garçons ici, on ne peut pas dire que ce soit ce qui manque le plus..."










_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Jeu 26 Mar - 3:32

Un sacré cas ça oui je ne te le faisais pas dire. Ma petite furie de Nirondelle réussissait à voler des caleçon dans les dortoirs des garçons, des culottes dans les dortoirs des filles et rassemblait tous ses sous-vêtements sans surveillance en boule pour en faire un nid. Depuis qu'elle était née, j'ai eu la chance de voir la boule grandir dans mon armoire. J'avais eu plusieurs fois l'envie de déposer le tas de sous-vêtements au objets trouver, mais elle m'en empêchait, et farouchement en plus. La bataille Bandit/Djelly pour la récupération de son butin, prenait fin généralement rapidement. En effet la petite fourbe chromatique avait réussi à amadouer Nessy que bloquait l'accès de sa caverne d'Alibaba. Elle savait que je ne faisais pas le poids face à mon Lokhlass, mais ce n'était que partie remise. J'espérais un instant que personne ne vienne réclamer leur objets perdu, et surtout que je ne n'avais pas un caleçons du Noctalien dans ma penderie...je l'espérais très fort. Je ne voulais pas de problème.

Je posais mon regard sur la Nirondelle qui me regardait en retour, penchant sa tête sur le cotée. Je lui souriais avant de lui caresser la tête. Malgré tout ce qu'elle pouvait me faire vivre comme moment gênant je l'aimais énormément. Je pensais que si je devais choisir entre un Nirondelle obéissant et elle je l'aurais choisis sans problème. Comme tout ms autres pokémon.

Garuda profita de mon moment de réflexion pour descendre de la tête de Givre et venir chantonner à côté de moi. J'imaginais qu'il voulait monter sur mes épaules. Je lui présentai ma main, afin qu'il puisse monter dessus et le déposa sur mon autre épaule. Il faudrait vraiment qu'un jour je m'occupe de son cas. Pour un oiseau, voler était vitale. Il pouvait voler pendant de courte distante, s'il prenait bien son élan. C'était plutôt la prise d'altitude qui était son vrai problème. Je regardais mon Strap d'oiseau, me disant que je le ferais voler un jour.

Le Noctalien profita de mon moment de silence pour s'asseoir sous l'arbre sa tarsal dans ses bras. Le tableau qui s'offrait à moi était...Mignon. Qui l'aurait cru, je trouve UN Noctali mignon avec son pokémon. Quoique...c'était vrai qu'il était mignon, tiens c'était bien le premier Noctalien que je trouvais mignon. Le premier garçon étant mon papa, suivi d'Orren, je devais rajouter Yuki sûrement...Non ça serait trop déplacée de ma part. Sa voix me fit sortir de ma pensée légèrement déplacer pour ce qui se passait. Il m'avoua qu'il ne pensait rien de moi, absolument rien. Qu'il n'arrivait pas à croire que l'on soit là avec nos débuts plutôt houleux. Il eut une petite pose dans sa phrase, et se mit à sourire tel un Dimoret...Je posais vite fait mon regard sur mon Dimoret qui fit comme si, il levait un sourcil, les bras croisés, pas impressionner du tout par ce sourire, avant de plonger mes yeux dans le regard du brun.

" Je te l'avais déjà dit, tu es plutôt mignonne... Si je n'étais pas amoureux et que je n'étais pas un gars bien, je t'aurais pris en tant que maîtresse à défaut de faire de toi ma secrétaire coquine...

Mes joues rosirent par automatisme, puis je l'entendis éclater de rire. Une tanuquinerie j'imagine. Je regardais mon pokémon, lui souriais, puis regardait à nouveau le jeune avec le même sourire. Je m'apprêtais à lui demander s'il n'avait pas reçut mon CV que pourtant j'étais sûre de l'avoir déposé pour le poste. Répondre à une taquinerie par une taquinerie. Mais, je fus coupée dans mon élan par le brun qui n'avait pas fini sa phrase.

" Personne dans ton cœur ou dans ton lit Oppai no Megane ? Il y a plein de garçons ici, on ne peut pas dire que ce soit ce qui manque le plus..."

Sa question me surpris plus qu'autre chose, je laissai tomber l'idée de l'histoire du CV et lui répondis tout simplement.

« En plus de mes pokémons et ma famille ? Euh...non, personne »
Je me dirigeai vers l'arbre et m'assis à côté de lui, suivi par mon starter. « Je t'avouerai que je n'y connais rien en amour.» disais-je levant les yeux vers la branche de l'arbre où Baron avait décidé de s'y poser avant de reposer mes yeux sur Yuki.

« Je ne me souviens pas avoir intéressé un garçon de la sorte. J'en croise beaucoup pourtant, mais non aucun. Il faut dire que je ne pense pas être déjà tombée amoureuse. Une profonde admiration oui, mais amoureuse non jamais... Suis-je étrange docteur ? » disais-je en lui souriant. « Pourquoi cette question? » demandais-je par curiosité.

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   Lun 30 Mar - 20:41

Nouvelle approche.  






J'observais la jeune femme, détaillant ses moindres mimiques, chacun de ses faits et gestes, l'analysant et enregistrant chacune des informations ainsi récoltées. Elle était passée au crible, ne laissant nul détail m'échapper.  Ses réactions m'amusaient.  Son corps la trahissait, son visage, ses poses, sa voix, tout. Oui, absolument tout. Alors qu'elle prenait la parole, elle vint se poser près de moi, contre l'arbre. Je la regardais faire en silence, puis fermais les yeux, laissant le doux mais froid vent hivernal venir me chatouiller le visage et humant cette promesse de neige qu'il charriait. Un flashback. J'avais eu une vision du passé, un passé proche, bien trop proche et bien encore assez vif. Pumkin, Pumkin, petite île coquine ! Mes yeux s'étaient grand ouverts, mon corps ayant sursauté, faisant réagir ma Tarsal à l'identique. Nos regards se croisèrent et silencieusement, de manière tacite, je l'apaisais, lui faisant comprendre qu'il n'y avait rien d'inquiétant. Je laissais retomber ma tête en arrière contre le tronc d'arbre qui me servait de dossier.  Allen et Chiho... Mon cœur battait à tout rompre. Un nouveau pincement de cœur, une sensation étrange et  désagréable de boyaux se tordant encore et encore, j'éprouvais de nouveau une multitude de sentiment retords, diverses et variés que je m'empressais de chasser au plus vite. Je ne voulais plus sombrer, plus jamais m'ébrécher et exploser en mille morceaux comme cela avait été le cas. Il m'avait fallu longtemps pour rassembler suffisamment de fragments d'âme pour de nouveau avoir un semblant d'humanité suffisant pour pouvoir me mouvoir et faire face à ce monde et ses occupants, d'énormes efforts pour arriver à cet ersatz du Yuki Yutaka d'antan, fier Noctali de son état. Je me passais une nouvelle fois la main dans les cheveux, dégageant les mèches qui avaient eu la bonne idée de venir taquiner mon visage. Je soufflais un bon coup, puis reportais toute mon attention sur ma voisine et interlocutrice du moment.

" Oh je vois, je vois... "

Je me détournais alors d'elle, allant chercher quelque chose du regard dans le lointain azuré et laiteux de ce ciel de janvier.

" Pourquoi ? Faut-il nécessairement qu'il y ait une arrière pensée ? J'avais juste envie de te piquer un peu. Je pensais que tu étais une lesbienne ou un truc du genre vu ta réaction l'an dernier, mais passons... "

Je n'avais pas envie de m'étendre de nouveau sur notre rencontre avec Allen et elle au centre ville et notre clash à sens unique. Je soupirais une fois de plus, mon apparente gaieté s'étant subitement envolée. Je me perdis un instant dans ma tête avant d'émerger à nouveau.

" Tu sais fiche, tomber amoureux ne se contrôle pas. Il n'y a aucun mal à n'avoir jamais succombé à ce sentiment si... Particulier... Toutefois, sache que lorsqu'il te tombera dessus, tu le sauras et tu ne seras aucunement épargnée. L'amour... "

Je me tus une fois de plus, étant en proie à de profondes méditations. Toutes mes pensées s'étaient tournées vers Chiho et il me fallut me pincer les lèvres pour pouvoir passer outre. J'étais perdu, terriblement perdu. Je l'aimais, c'était un fait avéré, mais je ne savais que faire. Comment m'y prendre, comment la reconquérir ? Mais en toute finalité, en tout état de cause, en avais-je sincèrement le droit ? Tels étaient quelques-uns de mes questionnements intempestifs et notamment de ce moment là. Je resserrais un peu plus mon étreinte sur ma Tarsal qui me le rendit bien, me permettant de m'apaiser juste ce qu'il fallait pour pouvoir poursuivre.

" Oublie ça veux-tu ?   "

J'avais alors laissé apparaitre un sourire blancheur éclatante digne d'une publicité pour dentifrice. Artificiel  ? Oui, mais pas malintentionné. C'était un sourire forcé, exprimant un réel sourire qui ne pouvait plus sortir de lui-même. Maladroit ? A cent pourcent, oui. La sociabilisation avec les humains, j'avais du mal, ce n'était pas nouveau. L'étiquette, la noblesse et tout ce monde d'apparences, je maîtrisais mais le reste...

" Tu sais, si tu veux plaire, c'est à toi de faire en sorte d'y arriver et si malgré tout tu n'y arrives pas, je suis certain que quelques jeune étudiantes seraient ravies de pouvoir te relooker et faire de toi un attrape mecs de compétition. Je fais ici allusion aux membres du dortoir mentali bien entendu. "

Un petit sourire non forcé cette fois, un clin d'œil, j'étais simplement moi, sans artifices. Mon iPok sonna. Je me relevais, m'apprêtant comme il se devait, veillant à ce que tout soit impeccable et donc qu'il n'y ait aucune tâche sur mes effets. Satisfait, je déposais Kawaii au sol, pour ensuite attacher ma longue chevelure en une queue de cheval haute. Ce faisant, j'avais pris la parole.

" Désolé, mais il va falloir que j'écourte notre entrevue. J'ai quelques choses à faire avant de reprendre les cours, mais ce fut un réel plaisir de partager ce bref instant avec toi. "

Je me détournais d'elle, m'en allant mains en poches, Kawaii se téléportant sur mon épaule, assise. Elle s'était mise à fredonner et sa joie s'empara de moi, me faisant sourire.

" Si jamais tu ne sais pas à quelles mains confier ton opulente poitrine, prend un numéro et fais la file derrière mes prétendantes et mon fan  club. Qui sait... Tu auras peut être un traitement VIP de ma part...  "

Je pouffais silencieusement de rire. J'avais parlé sans même me retourner vers elle, tout en poursuivant ma route. Je doutais d'avoir un tel fan club ou même des prétendantes et je n'en voulais pas en fait. Je laissais ce genres de Choses à Allen. Je lui laissais prendre la lumière et éclairer le monde, s'attirant la gloire et se couvrant de lauriers. Pour ma part, l'ombre me ravissait pleinement. Je souriais de plus belle, une pensée me traversant l'esprit mais que je tairai pour le moment, vous en parlant sûrement une prochaine fois. En point final à tout ceci, j'avais simplement levé la main gauche, l'agitant en l'air en guise d'au revoir.  





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nouvelle approche... [with Djelly Fish]   

Revenir en haut Aller en bas
Nouvelle approche... [with Djelly Fish]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-