Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | .
[Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Jeu 22 Jan - 15:46

Samedi matin, pire journée de la semaine. Niki aimait son nouveau travail sauf le samedi. Surtout le samedi, parce qu'il y avait tout ce qu'elle détestait le plus, c'est-à-dire des clients, mais pas des clients ordinaires, des clients bavards, pas pressé par le temps, qui vont venir pour des bricoles de rien du tout et vont passer leur temps à parler à Niki. Et on ne va pas mentionner que ses pokémons veulent jouer après une dure semaine, donc insoutenable. En bref, des gens à qui il faut parler, des réparations pas très importants et des pokémons tête en l'air qui vont passer la journée à faire des farces. Vivement demain, vivement la grasse matinée du dimanche, vivement que la journée passe vite.
Niki s'approchait de l'atelier d'un pas non-chaland, les cheveux pas coiffées, le ventre vide, le soleil n'était pas encore levé, mais sa empêchait pas Niki d'avoir de tout petit yeux, la nuit fut rude, Mr. Biscuit et Pandamours avaient décidé d'attacher Grande-Soeur avec du scotch contre le mur pendant son sommeil et de faire un concours de solo de batterie avec les casseroles de la cuisine... L'enfer... Niki n'est pas quelqu'un qui s'énerve d'habitude, sauf quand il s'agit de son sommeil et là il s'agissait de son sommeil. Elle semblait calme, semblait... Elle ramassa le scotch laissé aux pieds de Grande-Soeur et se dirigea vers la cuisine. Ni une ni deux, elle scotcha les deux pokémons fautifs contre la porte d'entrée et alla se recoucher tout de suite après avoir libérée Grande-Soeur. Courte nuit certes, mais au moins elle n'allait plus être dérangée.
Et c'est ainsi que fatiguée que Niki allait commencer sa journée. Elle prit quatre tasses à café, une grande et trois petites, et les remplirent pour elle et ses petites pokémons. Assis au comptoir elle regardait son oncle qui finissait sa tasse. Il l'a posa, réajusta son pantalon, partit en direction de la porte d'entrée pour tourner la pancarte qui signalait ouvert d'un côté et fermé de l'autre avant de s'adresser à Niki

''-Aujourd'hui va être un jour spécial Niki. On va avoir un stagiaire...''
Rien de nouveau pour Niki, toutes les entreprises prennent des stagiaires pour montrer à quoi ressemble la vie d'adulte et profita de reprendre une gorgée de café.
''-...Et c'est toi qui va-t'en occuper.''
Niki, surprise cracha tout le contenu de sa bouche sur la tête de Pandamours
''-Pandééé...
-QUOI?! Mais...mais, ce n'est pas possible, tu sais que je déteste parler à des inconnus...
-Tu préfères faire toutes les réparations et les discutions avec les clients du samedi? Non, c'est ce que je pensais. Donc tu vas apprendre des choses à ce charmant jeune homme, qui étudie dans le pensionnat d'à côté, il s'appelle Ginji Labelvi, en tout cas c'est ce qu'il à noté sur sa lettre de motivation.
-Parce qu'en plus c'est un garçon, nooooooon, je vais mourir. Et qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui montrer?
-Montre lui comment son Ipok fonctionne par exemple. Tiens d'ailleurs je crois que c'est lui qui est en train de s'approcher de l'atelier. J'te laisse j'ai des réparations dans l'atelier à faire.''
Pendant que Pandamours s'essuyait le visage avec une lavette que Grande-Soeur lui avait donné, un homme, plutôt un adolescent, rentra dans l'atelier et s'avança vers le comptoir. Niki se leva, Ginji était plus grand que lui, et tendit une main un peu tremblante vers le jeune homme.
''-Vo..Vous êtes..devait..être Gi-Ginji...''
Niki marqua une pause, souffla un bon coup, et lâcha son prénom comme si c'était un fardeau, et s'en était un.
''-Niki, Rav..Ravit de vous co..connaître...''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Ven 23 Jan - 15:31

Ginji Labelvi
      Feat. O'Ech Niki



« De la mécanique, des Pokémons et une explosion... »


« -Hum... Tu sais papa, je suis pas sûr que cela soit une bonne idée...
-Mais si ! Maintenant que tu es un peu plus dégourdi, je suis persuadé que cela peut le faire ! »

J'essaye de tenir en équilibre sur un seul des pieds de ma chaise, tout en parlant à mon père via mon Ipok. Celui-ci, posé sur mon bureau, est en mode haut-parleur, permettant à tous mes Pokémons présents dans la pièce d'entendre la voix de mon géniteur. Comme aucun d'entre eux ne l'a rencontré, cela leur permettra de le reconnaître le jour où ça arrivera.

« -Plus dégourdi, plus dégourdi... Tout est relatif. J'arrive à me sortir de quelques situations délicates, mais ça m'empêche pas de faire exploser une cuisine en voulait faire des gâteaux...
-Tu exagères. Peu importe, de toute façon, je suis bien décidé à ce que tu apprennes les bases de mon métier, qui sait, peut-être qu'un jour tu reprendras le flambeau !
-Euh...
-Oui bon, peut-être pas. Mais lorsque tu auras ta propre arène, tu seras bien content d'être capable de remettre le courant lorsque celui-ci saute ! Avec tes Pokémons Electriks et tes deux mains gauches, les fusibles ne risquent pas de faire long-feu ….
-Il y a deux minutes j'étais pas censé être dégourdi ?
-J'ai regardé sur Internet, et j'ai trouvé un mécano installé à Lansat. Je t'enverrai l'adresse par message, tu n'auras qu'à écrire une lettre de motivation pour qu'il te prenne en stage !
-Moui, pourquoi pas... Ça peut toujours être sympa... Enfin, à condition de ne pas tout faire sauter.
-Je compte sur toi fiston ! Je te laisse, j'ai du boulot, pense à passer à la maison un de ces quatre ! »

Le bruit classique d'un raccrochage se fait entendre. Alors que je crois avoir enfin trouvé l'équilibre, le seul pied de la chaise touchant le sol glisse, et me voilà vautré sur le sol. Ne bougeant pas, je contemple le bureau sur lequel l'écran de mon Ipok se noircit petit à petit, passant en veille. Un stage de mécanique... Cela risque de faire bizarre puisque je ne suis pas parti pour travailler dedans, mes deux filières n'ayant aucun rapport avec ça, mais ça peut toujours être intéressant. Peut-être que je pourrai apprendre à fabriquer moi-même des Electriks balls ! Ça pourrait être génial, elles me sont tellement pratiques. Bon et bien, je sais ce qu'il me reste à faire...

Je me relève et remet la chaise sur pieds. Mes Pokémons me regardent faire avec plus ou moins d’intérêt, alors que je me lance dans la rédaction d'une lettre de motivation. La sonnerie de mon Ipok retentit la minute suivante, signe que mon père vient de m'envoyer l'adresse. Anh ! Peut-être que je pourrai apprendre à monter un frigo !

***

Même si j'étais plutôt sceptique au début, je suis désormais impatient de commencer le stage ! En fait ça ouvre plein de possibilités, c'est cool.

Le bus me dépose à un arrêt de bus censé être à proximité de l'atelier, dans la rue commerçante. J'espère que je suis à la bonne adresse, ça risque de ne pas vraiment le faire sinon... Il est encore tôt au pire, je dois avoir le temps de me perdre. Enfin je crois.

Zelf et Châtaigne, mon Wattouat et mon Zébibron, sont tous deux à mes pieds et me suivent joyeusement. Ces deux-là s'entendent super bien, mais espérons qu'ils ne fassent pas de bêtises dans leur enthousiasme débordant. Et espérons que moi non plus, je ne fasse de bêtise...

Après quelques minutes de marche, je finis par arriver devant une enseigne semblant correspondre au lieu du stage. Je vérifie une énième fois le nom et l'adresse, puis me décide à rentrer à l'intérieur. Je m'approche en direction du comptoir tout en observant la pièce. Une jeune fille -ah non, une femme-, s'approche de moi timidement et me tend sa main toute tremblante. Elle est plus petite que moi -ce qui est quand même peu commun-, et a des cheveux très courts. Elle m'identifie comme étant Ginji, avant de se présenter. Elle met beaucoup de temps à parer et bafouille, elle semble vraiment gênée par la situation...

Lui faisant un grand sourire, j'attrape la main qu'elle me tend et la secoue chaleureusement.

« -Bonjour Niki ! Oui, je suis bien Ginji... Je suppose donc que c'est bien ici le stage ? C'est cool, j'espère que je vais apprendre quelques trucs ! Oh, par contre, je suis vraiment pas très doué et même un peu maladroit, j'espère que tu sauras faire avec... Euh, ça te dérange pas si on se tutoie ? 'Fin je peux toujours te vouvoyer s'il le faut... Ah, et eux, c'est Zelf et Châtaigne ! » je désigne les deux Pokémons du doigt « Voila voilà.... Bon ! On commence par quoi ? »

Faut vraiment que j'apprenne à cesser de débiter trente mille paroles à la seconde.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Ven 23 Jan - 17:19

Quelle idée de prendre un stagiaire, surtout un samedi. Niki n'imaginait même pas le bordel qu'allait faire ses petits chenapans de pokémon. Elle espérait de tout son coeur qu'aujourd'hui Mr. Biscuit et Pandamours allaient pas faire des siennes... Niki réfléchissait à ce qu'elle allait bien pouvoir lui montrer pendant qu'elle se faisait secouer la main et que le jeune homme débitait des mots à une tel vitesse que même un rappeur serait jaloux. Ginji lâcha, enfin, la main de Niki mais celle-ci la gardait toujours tendue. Elle attendit une seconde, comme si elle avait planté, en réalité elle cherchais des mots, avant de demander l'Ipok de Ginji.
''-On...Je vais te mon..montrer comment marche un I..Ipok''
Le coeur de Niki battait à cent à l'heure, d'habitude elle ne parlait pas aussi longtemps avec des gens, surtout pas des inconnus et là elle allait devoir rester une journée entière avec un stagiaire. Ginji lui tendit son Ipok, étonnamment confiant et sûr de se qu'il faisait, c'est ce que Niki pouvait lire sur le visage du stagiaire. Elle brancha l'appareil sur l'ordinateur du comptoirs et commençais à faire une sauvegarde des données de l'Ipok de Ginji puis se tourna vers lui.
''-Je..je vais te...te montrer co...comment marche un Ipok et après tu vas essayer de l'amé...améliorer et... et pendant qu'on..on fait ça, mes po..pokémons vont montrer aux ti..tiens com..comment assister un mé..mécano.''
C'était la plus longue phrase que Niki avait dit à un inconnu depuis longtemps, elle voulait presque pousser un cri de joie. Elle se tourna vers Grande-Soeur, sa Mystibul, s'agenouilla et s'adressa à elle bien que tout le monde autour d'elle pouvait l'entendre.
''-Va à l'atelier avec les quatre autres pokémon et va aider mon oncle à l'atelier tout en apprenant le métier d'assistant à tout le monde et surtout en surveillant Mr. Biscuit et Pandamours qui vont chercher à se venger de cette nuit, même si au fond c'est de leur faute...''
La petite troupe de pokémons partit en direction de l'atelier pendant que Niki se releva et regardait l'avancement de la sauvegarde, environ 60%.
''-De...depuis combien de temps es-tu..tu sur l'île?''
Pendant que Ginji répondait, une petite sonnerie se faisait entendre annonçant que la sauvegarde avait fini et que c'était maintenant sûr de débrancher l'appareil. Ce que Niki fit. Elle posa ensuite l'appareil devant elle et d'un coup de vis, démonta la coque arrière de l'ipok puis elle déplaça le tout devant Ginji et à l'aide d'un crayon lui montra les différentes parties du fabuleux appareil.
''-Alors Ici, c'est la ba..batterie, le gros cu..cube noir, c'est grâce à sa que ton téléphone n'as p..pas besoin d'être br.branché tout le temps. Là les pe..petites cube gris, se sont des modules de réseaux, d'échange de donnée et d'identification, c'est grâc..ce à eux que t.tu peux appeler, sa.savoir qui t'appelle et qui envoie ton i.identifiant. La pe..petites cartes bleu, c'est l'espace de sto.stockage, c'est la mé..mémoire du téléph.phone. Sous la car..rte mère, le ma..machine vert, se trouve le reste, ap.appareil photo, modules Ho..holographique et cetera ma...mais on ne va pas ou..ouvrir c'est trop complexe.''
Niki reprit son souffle après cette longue explication très théorique, se baissa et pris un fer à souder ainsi qu'une boîte pleine de composant emballé dans des sachets plastiques portant chacun une étiquette avec une petite description dessus. Elle brancha le fer sur une prise qui pendait du plafond et se tourna vers Ginji.
''-Maintenant on..on va améliorer ton Ipok. Que veux-tu rajouter, de la mémoire, une au...autre module de batterie ou quelque chose...''
Niki s'était approché de Ginji pour chuchoté, on pouvait apercevoir dans ses yeux des étincelles qui brillaient et qui montrait à quel point elle adorait la mécanique.
''-Des modules, normalement pas mis en vente, pour plus qu'on trace ton téléphone...''
Niki remarquait seulement à présent qu'elle était très proche, trop proche de Ginji et recula d'un mouvement sec et était rouge de honte. Elle prit un morceau de métal et le fer à souder et montrait comment souder, pendant que le stagiaire se décidait quel module rajouter. Elle toucha avec la pointe du fer un bout de métal pour qu'une petite boule liquide se forme sur la pointe et posa cette pointe de métal entre deux câbles qui trainait sur le bureau et après quelque seconde, le temps que cela sèche, elle montra le résultat à Ginji.
''-Easy peasy, maintenant tu fais avec le module que tu as choisi et après il faut souder ce câble avec le petit bo..bout en métal qui dépasse là et ce câble a.avec la batterie ici. N'ai p..pas peur la seul chose que tu risques c'est de créer un faux contact en mettant trop de métal. Et dès que t'as fini on regarde comment tes pokémon s'en sorte dans l'atelier.''
Elle pointa du doigt les différents endroits qu'il fallait souder et surveiller attentivement ce que le stagiaire faisait pour intervenir en cas de pépin. Elle se rendit aussi compte qu'elle avait beaucoup plus de facilité à parler avec lui, peut-être parce qu'elle était absorbé par la mécanique. A cette pensée elle recommença à rougir un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Sam 24 Jan - 13:26

Ginji Labelvi
      Feat. O'Ech Niki



« De la mécanique, des Pokémons et une explosion... »


Visiblement, ma tutrice était vraiment très timide. Plantée devant moi, elle avait gardé la main tendu alors que je venais de la lui lâcher.

« -Euh... Il y a un problème ? »

Elle finit cependant par me demander mon Ipok. Enthousiaste, je farfouille dans mon sac en bordel pour en sortir le petit appareil électronique. Niki m'explique ensuite la suite du programme, ses phrases ponctués de petit bégaiement. Elle va donc me montré le fonctionnement d'un Ipok, tandis que ses Pokémons vont apprendre aux miens à assister un mécano. Oh, je ne savais pas que c'était inclus dans le programme ! C'est super, mes Pokémons vont pouvoir trouver une occupation.

Niki brancha mon Ipok à un ordinateur sur lequel elle copia toute la sauvegarde. Elle envoya ensuite sa Mysdibule se charger de Zelf et Châtaigne, qui partirent tous trois dans une pièce annexe.  Pour patienter, elle me posa une question sur mon ancienneté sur l'île, à laquelle je répondis joyeusement.

« -Eh biiiiien... Dans sept jours, ça fera un an ! Je suis arrivé au second semestre du cycle scolaire de l'académie, du coup je suis pas l'un des plus anciens élèves, mais j'ai quand même mon p'tit bout de chemin... Ouah, que le temps passe vite,  j'avais même pas réalisé que ça fait presque un an que je suis ici ! Et toi du coup ? Ça fait longtemps que tu travailles dans cet atelier ? »

Un petit bruit se fait alors entendre. Il s'agit du téléchargement des données de mon appareil qui se termine. Niki débranche l'Ipok, et à l'aide d'un tournevis, elle dévisse la coque pour laisser place à une série de branchement électronique m'étant encore inconnue jusqu’alors. Elle le pose ensuite entre elle et moi, s'empare d'un crayon, et commence à me montrer chaque branchement et module de l'appareil. Je m'empare vite d'un cahier et d'un stylo, et note au fur et à mesure chaque explication de sa part. Comme elle bafouille, j'ai le temps de noter chaque nom, et parfois même accompagné d'un dessin fait à la va-vite.

Lorsqu'elle a terminé, elle se baisse pour sortir une boîte contenant plein de petits sachets sur lesquels étaient écris divers noms de composant, ainsi que ce qui semble être un fer à souder. J'ai souvent vu mon père en utiliser un, mais il n'a jamais voulu que j'y touche... Allez savoir pourquoi..
Elle m’explique ensuite que l'on va maintenant optimiser les performances de mon Ipok, captant tout mon intérêt. Aaaaaaanh, on peut faire tout plein de truc dessus ? Peut-être qu'un jour il y aura une fonction micro-onde !... Hum, peut-être pas en fait. Niki s'approche de mon oreille pour me chuchoter quelque chose, des étoiles dans les yeux. Sa passion est contagieuse, puisque je suis aussitôt fasciné par sa proposition. Oh oui, ça va faire comme les téléphones d'espion ! In-traçable ! Ça c'est la grande classe !
Elle recula d'un mouvement sec, gênée de s'être approchée si près de moi. Elle était vraiment timide ! On dirait moi lorsqu'Aileen me taquinait lors de notre rencontre à Cobaba... Pourtant je ne fais rien de gênant, non ?
Chuchotant moi aussi, je lui donne mon accord, et ce sans cacher mon envie.

« -Ooooooooh ouais ! Comme ça, on pourra jamais savoir quand je vais braquer le frigo de la cantine de l'écooooole !... Et puis on sait jamais, avec la Team Rouage qui traîne... »

Niki, pendant que je répond, me montre comment l'on soude deux morceaux de métal. Je reprend l'écriture de mes notes, notifiant frénétiquement chacun de ses gestes, mes yeux naviguant entre ses mains et mon cahier.

Lorsqu'elle a terminé, elle me montre le résultat. J'aurai bien pris une photo avec mon Ipok maiiiiis.... Je crois que ça va être un tout petit peu compliqué. Elle me tend ensuite le fer à souder, et m'explique comment est-ce que je dois faire pour rajouter le module... Que quoi ?! C'est moi qui que va souder là ?!
Tremblant, je m'empare de l'objet, puis du module à rajouter sur mon Ipok. Lentement, trèèèès lentement, j'approche le fer à souder des endroits que me désigne Niki, et dépose la pointe dessus. Tout doucement, une étrange petite boule apparaît sur chacun des points indiqués, et, à la va-vite, je dépose le module dessus. Cela fait, je cesse tout mouvement pendant quelques secondes, à l'exception d'une série de clignement des yeux montrant mon incrédulité.

« -Euh... C'est terminé là ?... Rien n'a explosé ?... »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Dim 25 Jan - 13:47

[O'ech Niki regardait Ginji travailler, il ne semblait pas très à l'aise avec le fer à souder mais néanmoins, après quelques hésitations et des gestes exécutés très lentement, le jeune stagiaire arrivait enfin à fixer le module qui rendrais les agents secrets jaloux. Niki prit l'ipok, revérifia tous les branchements et visa la coque arrière à sa place. Elle le ralluma enclencha la fonction téléphone et essaya d'appeler son Ipok. Celui-ci vibra et on pouvait très distinctement lire sur le petit écran ''Identifiant non-reconnu'' , Niki raccrocha et tendit le téléphone à Ginji avec un grand sourire

''-Fé...félicitation tu as un tél..léphone d''agent secret et tu as fai...fait un bon boulot de sou..soudure''

Niki commençait à ranger les boîtes avant de désigner à Ginji que c'était l'heure de la pause de dix heures et qu'il pouvait se servir de café avant de rajouter.

''-Pendant que je...je range prépare des cafés pour tout...tout le monde. Les petites tasses pour poké...pokémon ainsi que le plateau qui sont dessous la co...commode.''

Niki rangeait les différentes affaires répartit partout et prépara avec un panneau pour la porte d'entrée. On pouvait y lire ''Nous sommes tous à l'atelier, porte d'à côté'' et utilisa de bande adhésive pour la faire tenir sur la porte vitré avec de revenir vers Ginji qui avait fini de faire le café et qui portait le plateau. Tous deux se dirigèrent vers l'atelier pour voir comment les pokémons s'en sortaient.

''-Po..pour répondre à ta question d'avant, je...je suis arrivée sur l'île il y a pei..peine deux semaines. La team Rouage? C'est une é..équipe de mécanicien co..comme moi?''

Des étincelles brillaient dans les yeux de Niki rien qu'en pensant qu'il existait une équipe de mécanicien sur l'île, peut-être qu'elle y trouverait l'âme soeur. Niki laissa Ginji répondre avant d'ouvrir la porte qui donnait sur l'atelier et de découvrir l'horreur.

Car d'horreur il fallait parler et c'était peu dire. Niki ne savait même pas où commencer, enfaite oui, elle vit la scène et s'écroula au sol, évanouie. Quand je parlais d'horreur ce n'est pas une blague.

Un oncle hilare qui ne pouvait plus se reprendre, Grande-soeur était solidement attachée au plafond grâce, ou plutôt, à cause, d'une lourde chaîne qui servait normalement à soulever des moteurs et qui se débattait mais qui ne pouvait plus descendre sans l'aide d'un tiers, Mr. Biscuit et Zelf qui se chassait en tournant en rond, Zelf aillant volé une partie des biscuits de Mr. Biscuit et mangé l'autre moitié, Pandamours était recouvert d'huile et qui pleurait dans un coin et enfin Châtaigne qui avait la bouche pleine de boulon assis sur le capot d'une voiture en réparation...


HRP:
 



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Ven 27 Fév - 18:41

Ginji Labelvi
      Feat. O'Ech Niki



« De la mécanique, des Pokémons et une explosion... »


***


Zelf

« -Watou? A ton avis on va où ?
-Bron... Zébibi. Zébibron ! Je ne sais pas... Va savoir ce que prépare encore Ginji. Je suis sûr que ça va être amusant ! »

Je marche aux côtés de Châtaigne et Ginji, curieux de savoir quelle est notre destination. Nous venons tout juste de descendre de ce que Ginji appelle un « bus », et qui nous permet de nous déplacer très rapidement. C'est vrai que c'est beaucoup plus rapide que lorsque je dois marcher sur mes quatre petites pattes... Là, on marche parmi les nombreux bâtiments d'humain, je me demande bien ce que Ginji vient faire ici. Notre dresseur est un humain assez imprévisible... Sauf lorsqu'il est question de nourriture. Je l'ai vu participer à une espèce de compétition une fois, il ne me laissait pas le temps de terminer un morceau qu'il avait déjà tout terminé ! Je le trouve rigolo, la plupart des humains que j'ai vu ne sont pas comme lui.

Nous venons de nous arrêter devant un bâtiment qui, pour moi, n'est pas différent des autres. Ginji nous ouvre l'entrée et attend que nous soyons passés pour faire de même, avant de se diriger vers une humaine. Ils s'échangent quelques paroles, alors que Châtaigne et moi observons l'endroit où nous nous trouvons.

« -Zébibroooon? Zelf, tu ne trouves pas que ça sent mauvais ? »

Je hume l'air, avant de renifler bruyamment pour expulser l'odeur nauséabonde de mes nasaux. Non, ça ne sent vraiment pas bon...

« -Wattou wattouat... Wat ! On dirait la même odeur que l'endroit où Ginji va chercher ses Pokéball jaunes... Tu sais, comme celle de Thoron ! »

Châtaigne hoche lentement la tête pour approuver mes propos, tandis que mon attention est attirée par une boîte contenant plein de petits bouts de métal... Je m'en approche doucement pour sentir l'odeur, lorsqu'un Pokémon que je n'avais pas vu vient vers nous.

« -...Bule ! Mysdibule... Mysdi mysdi... Di ?… Hum, bonjour ! Euh... Niki m'a demandé de vous apprendre à assister votre maître dans la mécanique... Comme vous êtes quadrupèdes ça risque d'être un peu compliqué, mais on va quand même essayer quelques trucs... Vous venez? »

Je jette un œil à Ginji, et lorsque je constate que celui-ci nous encourage à avancer, je fais un petit bond joyeux et commence à suivre la Pokémon qui nous emmène dans une autre salle. Châtaigne me rattrape hâtivement.

« -Zébiiiii? A ton avis on va faire quoi ?
-Tou! 'Sais pas ! »

Le temps de passer la porte de la nouvelle salle, la Pokémon se présente comme étant une Mysdibule ayant pour surnom Grande-Sœur. C'est rigolo comme surnom !
On arrive dans un endroit un peu plus sale que le précèdent avec une grosse voiture au milieu de la pièce. Il y a un monsieur ainsi que deux autres Pokémons, qui lancent de drôles de regard à Grande-Sœur.

L'homme s'approche de nous et nous observe quelques secondes avant de hocher lentement dans la tête. Grande-Sœur montre la grosse voiture, ce qui semble faire comprendre à l'homme la raison de notre venue. La Mysdibule s'approche d'une boite métallique contenant plein d'objets bizarres, fouille dedans, et en sors un drôle de bâton qu'elle nous tend.

« -Mysdi mys. Mysdibule. Tenez, essayez de tenir ça dans votre gueule pour voir. On appelle ça une clé à molette. »

Châtaigne s'en approche doucement et attrape la clé avec ses dents, avant de la laisser tomber aussitôt en tirant la langue.

« -Zéé ! Zébibroooon ! Pouah ! C'est pas bon !
-Dibule, mysdibule. Normal, ce n'est pas censé être mangé, c'est juste qu'il faut que vous appreniez à amener les outils à votre maître.
-Zébibron ? Zébibi ! Amener quelque chose à Ginji qu'il ne puisse pas manger ? Ah non, pas possible ça ! »

Je rigole de la blague de Châtaigne, dont Grande-Soeur ne semble pas totalement saisir le sens. Puis je m'approche de cette fameuse clé à molette et essaye à mon tour de la tenir dans ma bouche. Même si le goût étrange de l'objet me dégoûte en premier temps, je finis par le tenir bien droit.

L'un des deux autres Pokémons présents dans la pièce s'était approché de nous, et après avoir entendu les paroles de Châtaigne, est allé vers lui.

« -De, pande pan spiègle... Pandespiègle. Tu sais, si tu veux vraiment manger quelque chose de bon... Il y a plein de petits bonbons là sur le capot.
-Zé ? Le capot ?
-Pandespièèègle... Oui, le couvercle de la voiture si tu préfères...
-Bibron ! Aaaaah, je vais voir !
-My ! Mysdibule ? Non, attends ! Quels bonbons ? »

Châtaigne n'écoute cependant pas Grande-Sœur, et grimpe, à l'aide de quelques caisses posés côté à côté, sur ce fameux capot.

« -Zébiiiii!.... Bibrooooooon ! Je crois que j'ai trouvé !.... Pouah, mais c'est encore plus dégoûtant ça ! »

Le Zébibron crache ce qu'il a goûté, et le petit objet tombe jusqu'à nous. Grande-Sœur semble reconnaître ce dont il s'agit.

« -Mysdi, mysdibule ?! Pandamours, tu lui as fait manger un boulon ?!
-Biiiiiiii Aaaaah il y en a plusieurs coincés sur mes dents !
-Sdibule ?! Mais tu en as mangé combien ?! »

« Pandamours » semble bien se marrer de la situation. Eh, mais c'est de sa faute tout ça ! Irrité par son comportement, je pousse une boîte se trouvant juste à côté de lui pour que son contenu se déverse dessus. Le Pokémon est alors recouvert d'un étrange liquide noir tout gluant.

« -Despièèèèèèègle ! Graaaah, je suis recouvert d'huile ! »

Pandamours commence à courir dans tous les sens, renversant plusieurs choses sur son passage. Le monsieur rigole en voyant ça, et le dernier Pokémon, resté en retrait depuis tout à l'heure, tire doucement sur le pantalon de l'homme pour attirer son attention. Il lui tend ensuite une boîte à gâteaux vides, que l'homme prend en soupirant, avant de partir de la pièce, sûrement pour la remplir. Cela fait, le Pokémon bleu vient nous rejoindre, tandis que Châtaigne galère toujours avec ses « boulons ». Il s'approche de Grande-Sœur et commence à lui parler.

« -Mistigrix? Pourquoi tu es allée rapporter à Niki pour cette nuit ?
-Mys ! Mysdibule. Je n'ai rien rapporté ! C'est elle qui m'a trouvé scotché au mur.
-Grix. Bien sûr, moque-toi de moi.
-Mysdibule ! Mais c'est la vérité ! »

Grande-Soeur semble indignée par l'accusation du Pokémon bleu. Soudain, les oreilles de ce dernier se déplient, et ses yeux deviennent entièrement violets, tandis qu'une chaîne s'enroule comme par magie autour de la Mysdibule. Oh, c'est un Pokémon Psy !
Pandamours arrive alors à la charge et pousse Grande-Soeur en direction d'un espèce de crochet. Lorsque celle-ci le touche, une chaîne s'accroche au crochet, avant que le Pokémon bleu n'appuie sur un bouton élevant Grande-Sœur dans les airs.

« -Dibule ! Mais faîtes moi descendre ! »

A ce moment là, l'homme revient dans la pièce, et pose une boîte de gâteau sur une table. Pandamours se dirige vers lui comme pour se plaindre, lorsqu'il glisse bêtement à cause de l'huile et se cogne contre une caisse, déclenchant le fou rire de l'humain. Je m'approche de la boîte de gâteau que je renifle tout doucement, avant de m'emparer de l'un d'eux pour le manger d'une bouchée.

« -Mistigrix! Eh ! Ce sont mes biscuits!
-Watouuuuuuu! Non ils sont à mooooooooi ! »

Amusé, je prends d'autres gâteaux dans la bouche et commence à courir dans la pièce, le Pokémon bleu à mes trousses, alors que la porte par laquelle nous sommes rentrés s'ouvre...

***

Ginji

Mes yeux trahissent ma fascination devant ce qu'affiche l'écran de l'ordinateur. « Identifiant non reconnu ». Ça y est, j'ai un Ipok d'espion super-secret !
Je récupère mon appareil, content d'être parvenu à poser le module sans accroc. Niki semble un peu plus à l'aise en ma présence, même si elle continue de bégayer légèrement. Elle me propose d'aller voir comment nos Pokémons s'en sorte, ce que j'accepte aussitôt, impatient de passer à la suite. J'en oublie presque de répondre à sa question.

« -Tu connais pas la Team Rouage ? Tu as de la chance, j'ai envie de dire... Non, ce ne sont pas des mécaniciens, hélas, mais une bande criminelle qui sévit sur l'île. Ils ont emprisonné des gens dans un chapiteau en feu, fait plusieurs agressions et volé plusi.... Oh Arceus. »

Lorsque Niki à ouvert la porte, nous tombons sur ce qui semble être un véritable champ de bataille. Je remarque d'abord la Mysdibule accrochée, puis Châtaigne mangeant des boulons sur un capot, tandis que Zelf tourne en rond dans la pièce, un Mistigrix à ses trousses.

« -... Je suis pas un expert, mais je suis pas sûr que cela soit comme ça que l'on répare une voiture...  »

Je me tourne vers mon interlocutrice et me rends compte que celle-ci... S'est évanouie. Oui oui, vraiment, elle vient juste de s'écrouler sur le sol. Pris d'une grande panique, je jette un regard désespéré à l'homme qui semble ne pas réussir à se remettre de son fou rire. Je relève alors Niki et la secoue pour essayer de la réveiller.

« -.. Ni... Niki! Réveille-toi!... Ah qu'est-ce que je dois faire qu'est-ce que je dois faire?!   »

Je vois un seau posé juste à côté. Voulant agir vite, je m'en empare aussitôt...

... Et jette son contenu au visage de la mécanicienne.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Mer 12 Aoû - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Mer 29 Juil - 11:21

HRP:
 

Néant. Le trou noir. Niki ne se souvient presque pas de ce qu’elle voit en rentrant dans l’atelier. Des vagues souvenir lui montent à la tête. Des pokémons qui courent dans tous les sens, le bordel dans l’atelier et le vide. Elle est à peine rentré dans l’atelier qu’elle s’évanouie. Heureusement que Ginji est là pour lui venir à l’aide…

…enfin presque…

Si on considère que être réveiller à coup de seaux d’eau comme salvateur.
Mais le résultat est là. Niki, la tête détrempée, est réveillée. Elle regarde l’atelier et du se frotter les yeux pour être sûr qu’elle ne rêve pas. C’est le bordel. Mr. Biscuit avait finalement réussit à rattraper Châtaigne et ils essaient de mettre le plus de biscuits possible dans la bouche pour que l’autre en a le moins. Grande-sœur réussit à couper la chaine avec ses crocs de métal mais est tombé sur Zelf. Le pauvre, il a enfin réussit à retirer tous les boulons. Pandamour pleurs toujours dans son coin en se frottant la tête. Foutu Bordel. Niki ne veut même pas savoir comment la situation en est arrivée là. Son oncle, la larme à l’œil, s’approcha des deux jeunes.
‘’-Niki, retourne vite chez toi cherchez des habits secs. Prend Ginji avec toi et en revenant prenez-moi à manger. Je vais profiter de rattraper le temps perdu pendant la pause de midi. Les pokémons restent ici, j’aurais besoin d’aide et comme ça ils peuvent réparer leurs bêtises.’’
Le garagiste vient de tendre un billet à sa nièce qui le glisse dans la poche, la moins trempée et se tourne vers la sortie. Ginji ne semble pas trop se soucier de laisser ses pokémons à l’atelier bien que ceux-ci semblent se plaindre mais l’oncle ne se laissa pas vraiment le choix. Niki ferme la porte de l’atelier, pris un panneau ‘’fermé’’, l’accroche à la porte du magasin et les deux jeunes se dirige vers la maison de Niki. La jeune fille veux savoir un plus sur  Ginji. Le trajet est calme et il faut attendre d’être devant son appartement pour qu’elle trouve le courage de lui poser la question.

‘’-Don..donc tu étudies qu..quoi au pen…pensionnat ?’’

Ginji lui répond quand ils rentrent dans l’appartement de la jeune mécanicienne.
Il contient peu de pièce. On débouche tout de suite sur un grand salon. On remarque au fond un seul la porte, celle de la salle de bain. Le salon est divisé en trois parties. À droite on trouve une cuisinière encastré dans le mur. Petite, elle fait penser à une de ces cuisines pour enfant. Il n’y a même pas l’essentiel. Une plaque à cuisson, encore à gaz, deux armoires et, étonnamment pas de four ni de lave-vaisselle, pas la place. La cuisine doit faire un mètre de long au maximum, juste suffisant pour la jeune mécanicienne. À gauche on apercevait le lit de Niki. Un King size, deux mètres sur un huitante. Surement assez grand pour que ces pokémons puissent dormir avec elle. Le lit est fait soigneusement, voir presque militairement, pas un pli sur le duvet évoli de Niki. On apercevait des miettes de cookie sur un des coins, là ou dormait Mr. Biscuit. Juste à côté, on voit encore la silhouette de Grand-sœur sur le matelas, elle ne bouge quasiment pas pendant la nuit. Pandamour, lui ne dort pas sur le lit, Niki trouve qu’il agite trop durant son sommeil, et à installer un hamac au-dessus de sa tête. Dans le salon il reste juste assez de place pour installer une table à manger et une télé accroché au mur.
Niki passa rapidement à la salle de bain mettre un bleu de travail sec et mit un bandana sur sa tête, orange cette fois. Elle ressort rapidement de son appartement suivi de Ginji. Ils se dirigent de nouveau vers l’atelier de son oncle. Elle s’adressa au stagiaire.

‘’-Je…je ne sais pas c..ce que tu veux manger ? D’ha..d’habitude je prends un ben…bento à l’angle de la rue de l’at…l’atelier.’’

Niki se demande combien de kilogramme de nourriture un adolescent comme Ginji pouvait s’envoyer et a un peu peur que les bentos se soit pas suffisant. Il a quand même l’air d’être un ogre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Ven 31 Juil - 20:07

Ginji Labelvi
      Feat. O'Ech Niki



« De la mécanique, des Pokémons et une explosion... »


Je retiendrai une chose de ce stage : l'eau ça mouille.

… 'Fin, c'est ce que je déduis après avoir aspergé Niki avec le seau à ma disposition. Fort heureusement, cela permet, en plus de me faire découvrir les merveilleux mécanismes de ce monde, de réveiller la mécanicienne aussitôt après son évanouissement.

La pièce est dans un bien sale état : nos Pokémons n'y sont pas allés de main morte. Ils ne m'ont même pas laissé le temps de casser quoi que ce soit... Cela ne semble d'ailleurs pas déranger l'oncle de Niki, qui, au bord des larmes suite à son fou rire, s'approche de nous. Il conseille à la mécanicienne de rentrer chez elle pour se changer, de m'emmener avec elle, et de lui prendre à... MANGER ?! Oula, calmos Ginji, c'est pour lui la nourriture, pas pour toi. Et depuis quand tu te parles à toi même, à la seconde personne ?! Ne fais pas de changement de narration aussi brusque, enfin !

Enfin. Je jette un coup d’œil à mes deux Pokémons, m'assurant qu'ils se calment tous les deux, avant de suivre Niki en dehors du garage. Mais avant de quitter la pièce, je leur adresse quelques dernières paroles.

« -Ne faîtes pas de bêtise ! Je reviens bientôt. » à l'adresse du garagiste « N'hésitez surtout pas à les gronder, au besoin... » à nouveau en direction des Pokémons « Mais ça ne sera pas nécessaire, n'est-ce pas ? »

Un hochement de tête légèrement inquiet de mes deux compagnons, avant que je suive Niki en dehors de la pièce. Après avoir fermé l'atelier, et l'avoir signalé aux clients par le biais d'un panneau à l'entrée du magasin, l'adulte part dans ce qui semble être la direction de sa maison. Je la suis docilement, tandis qu'elle me questionne sur ma scolarité.

« -Je suis TopDresseur ! Mon but est de devenir un champion d'arène, spécialisé dans le type Electrik !... Voir plus.... Mais bon, j'ai encore du boulot pour ça ! Ça n'a pas grand rapport avec le stage, mais ça pourra toujours m'être utile par la suite. Surtout que mon papa est lui même mécano, c'est grâce à lui que je suis là. »

Nous rentrons dans son appartement. Il ne contient pas beaucoup de pièce, mais surtout un grand salon, dans lequel je remarque aussitôt la petite cuisine, qui me rappelle presque celle de mes parents. A gauche il y a un grand lit, parfaitement fait à la différence du mien..., mais où l'on peut voir des signes distinctifs rappelant les divers Pokémons de la mécanicienne.
Je ne m'attarde pas plus sur le détail, et m’assois timidement au bord d'une chaise en attendant que Niki se change. Cela fait, nous quittons son appartement, et reprenons la route en direction de l’atelier, avant que la question fatidique ne vienne : que manger ? Mes yeux s'illuminent à l'entente du mot « bento », et à toutes les saveurs que ceux-ci peuvent offrir...

« -Ça me va très bien ! Ils sont bons ?... Et pas trop cher ? J'ai plutôt l’habitude de prendre des trucs premiers prix... On dirait que j'ai pour préférence la quantité à la qualité ! M'enfin je dis ça, mais le prix n'est pas forcément gage de qualité... Ah, et sinon j'avais pris un sandwich au cas où en quittant l'académie, donc je vais pouvoir me faire un grand festin... T'inquiètes pas hein, je peux partager ! Et j'ai pris pour mes Pokémons aussi, j'en donnerai aux tiens également, au moins pour m'excuser pour les boulons et les cookies ! »

Apprendre à ne pas parler trop vite. Apprendre à ne pas parler trop vite. Je vais vraiment en effrayer plus d'un à ce rythme...

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Dim 2 Aoû - 23:25

Niki était très surprise par la vitesse d’élocution du jeune homme. Elle le jalousait presque. Elle qui parle si mal en présence d’inconnu. Elle n’avait pas très bien compris tout Ce que Ginji avait dit mais elle a pu comprendre que le jeune homme était un gros mangeur. Ça en fera deux avec son oncle. Autant que son oncle est plutôt enrober et on peut plus que vaguement imaginer  où va toute cette nourriture, alors que Ginji. Niki reluquait de façon innocente le jeune homme, se demandant comment le jeune homme pouvait stocker la nourriture. Elle le trouvait tout menu et tout petit mais elle savait que les adolescents, comme Ginji, pouvaient manger au moins quatre fois son poids. Ce qui effrayait un peu la jeune mécanicienne.
Le duo s’avançait vers le sacrée graal. Le magasin de Bento ‘’Okan Sous 6’’ se trouvait à l’angle de la rue ou ils se trouvaient. C’était un de ces fameux take-away comme il y en avait partout dans cette avenue mais celui-ci était différant des habituels sandwiches et kebab. Dans cette boutique la spécialité était les pic-Nic au riz recouvert d’anguille. Et ça tombaient bien parce que c’était aussi le plat préférer de Niki.
Le duo entrait dans la boutique. La douce odeur de riz cuit et d’anguille leur fouetta doucement le visage. Ginji semblait être aux anges. Le magasin était presque vide. Ils étaient arrivés après le rush de midi, heureusement pour Niki. Elle détestait ça, le rush de midi. Trop de gens, trop de bruit, trop de bousculade. La jeune adulte s’approchait du comptoir et commandait.
‘’-Bon…bonjour, j’aimerais hu…huit portions po…pokémons et qua…quatres portions adulte s’i…s’il-vous plait’’
Elle se tourna vers Ginji qui était collé contre la vitre du présentoir. Elle ria doucement.
‘’Plutôt c…cinq portions adultes’’
‘’-Tout de suite damoiselle’’
Le caissier préparait plein de boîtes, les emballa dans un sac et l’échangeait contre le billet que la Mécanicienne lui tendait. Elle le remerciait et sortit de la boutique suivit de Ginji. Ils retournèrent enfin à l’atelier de leur oncle. Niki laissait Ginji passer en premier et enleva le panneau ‘’fermé’’. On n’entendait aucun bruit du garage. Ils avaient peut-être fini ? En ouvrant la porte ils tombèrent sur un étrange spectacle.
‘’Je suis ren…’’
Niki fut interrompue par son oncle qui lui disait de ne pas faire de bruit en pointant du doigt le tas de pokémon endormis. Ils dormaient tous sur Léo, le Kicklee de l’oncle de Niki.
‘’-Ils ont bien bossé à midi, laisse les se reposer ils mangeront plus tard.’’
Finit-il en refermant la porte du garage. La petite clique mangeait tranquillement quand la première cliente de l’après-midi arrivait. Elle devait avoir l’âge à Ginji, peut-être un peu plus jeune, et tenait entre ses mains un Ipok un peu démembré. L’oncle se tourna vers Ginji et lui adressa la parole avec la bouche plein de riz.
‘’-Aller bonhomme, jte surveille, c’est facile, les pièces de rechange sont là-bas’’
Il pointait une boîte avec ses baguettes. La même boîte qui lui a permis d’avoir un téléphone d’agent secret.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Mer 5 Aoû - 22:59

Ginji Labelvi
      Feat. O'Ech Niki



« De la mécanique, des Pokémons et une explosion... »


Je m'arrête face à la devanture du magasin, des étoiles dans les yeux, et un léger filet de salive aux bords des lèvres. Okan Sous 6. Je ne sais pas ce que la nourriture vaut, mais en tout cas ça sent sacrément bon !

Lorsque nous entrons à l'intérieur, je balaye la pièce du regard à la recherche de la provenance de cette succulente odeur. Alors que Niki prend les commandes, je colle mon nez contre l'une des vitrines en dessous desquelles sont exposées toutes sortes de plats. L'employé prépare alors plusieurs boîtes et sachets, et lorsque vient le moment de payer, je me redresse subitement avant de farfouiller maladroitement dans mon sac.

« -A... Attends ! J'ai de quoi pay...  »

Mais la mécanicienne a déjà réglé, et sort du magasin. Gêné, je la suis à l'extérieur, et la remercie vivement, avant de reprendre la route en direction de l'atelier.

Une fois devant celui-ci, Niki me laisse rentrer à l'intérieur et en profite pour remettre le panneau dans sa position originelle, puis me rejoint. Aucun bruit à l'intérieur de l'atelier. Il ne s'est rien passé j'espère ?... Ma formatrice s'avance donc vers la porte du garage et l'ouvre, mais son annonce est interrompu par son oncle qui lui montre du doigt les Pokémons tous endormis. Attendri par la scène, un doux sourire s'affiche sur mon visage pendant que j'observe mes deux Pokémons roupiller paisiblement. Les bêtises de tout à l'heure les ont sûrement fatigué !

Bien que gêné d'avoir deux portions à moi tout seul -soit presque la moitié de ce qu'a payé Niki-, je dévore malgré tout mon repas avec des étoiles dans les yeux. Mais avant que je n'ai le temps de finir ma deuxième boîte, la porte de l'atelier s'ouvre sur une jeune fille d'à peu près ma taille, un Ipok en morceau dans ses mains. Elle est probablement à l'académie elle aussi. C'est alors que l'oncle de Niki se tourne vers moi, avant de pointer des baguettes un boîtier un peu plus loin... Je manque alors de m'étrangler avec mon riz à l'entente de ses paroles.

« -T-tout se... *kof*... Vous voulez que je fasse ça tout seul ?!... Je... Très bien... glps...  »

Je pose mon repas, et me lève pour aller chercher la fameuse boîte, un peu hésitant. Je prends ensuite l'Ipok des mains de la fille en souriant pour la mettre en confiance, mais à la façon dont elle me dévisage, elle a bien compris que son Ipok est en danger de mort. Je m'approche ensuite d'un établi, et y dépose le tout, avant de comparer les différentes pièces pour savoir ce qu'il y avait à changer.

« -Euh... L'écran, ça c'est sûr il va falloir le changer… Hum... Il y a cette pièce bizarre là, elle est tordue en deux... Ah ! J'ai trouvé une pièce de rechange qui correspond... Euh... Niki ?... Ça se met où ça ?...  »

J'attrape maladroitement un tournevis, et commence à retirer la coque de l'appareil, pour accéder aux pièces qui ne sont pas sortis de l'Ipok. Hmm, ce n'est pas en trop mauvais état. Cela doit pouvoir être réparable... Mais comment ? Raaah, j'en ai aucune fichtre idée ! Je ne sais même pas quels outils utiliser !... Réfléchissons. Ils ont forcément des notices pour tous les appareils qu'ils doivent réparés, ils ne peuvent pas tous les connaître sur le bout de la langue...

« -Hum... Il y a moyen d'avoir le manuel de l’appareil ?... Pitié...  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Jeu 6 Aoû - 13:29

Niki regardait attentivement ce que Ginji faisait tout en finissant son bento. Elle avait mangé que deux des cinq anguilles et la moitié du riz, néanmoins elle était déjà repue. Au contraire de Ginji qui semblait pouvoir manger au moins dix milles Bento. La jeune mécanicienne ria silencieusement en imaginant le garçon sur un trône de Bento vide. Mais maintenant au lieu de manger, il allait devoir réparer un Ipok et il semblait perdu. Il avait encore du riz sur les joues, mais ne le remarquait même pas. Il se tourna et demanda de l’aide discrètement. Enfin, aussi discrètement qu’un Ronflex qui bouge dans un magasin de porcelaine. La cliente de semblait pas rassurer, mais le garagiste lui fit un clin d’œil.

‘’-Tu ne risques rien, ton Ipok est déjà en morceau de toute façon’’

Il ria et proposa un thé à la jeune fille pendant que Niki s’approchait de Gargantua. Magiquement, il n’y avait plus d’hésitation dans sa voix, on parlait mécanique.

‘’-C’est facile. Surtout pour des appareils fabriqués à la chaine. Donc ça veut dire que chaque espace est rentabilisé un maximum. Tout doit tenir dans le couvercle.’’

Niki sortit de la boîte un nouvel écran et une pièce en forme de demi-lune.

‘’La mécanique, spécialement la réparation ça se fait petit à petit. Change déjà ces deux pièces et regarde si l’Ipok se rallume’’

Ginji se mit au travail, d’abord avec beaucoup de peine, jusqu’à ce qu’il comprenne que toutes les pièces s’emboitaient entre elles. Niki essaya de rallumer l’Ipok mais sans succès.

‘’Bon alors, deuxièmes étapes, vérifier les câbles. A voilà, c’est surement ça qui faisait faux contact. !’’

Niki montra du doigt le câble qui était déchiré par endroit et retira le câble. Elle en prit un nouveau ainsi qu’un fer à souder.

‘’Là ça ne s’emboite pas il faut ressouder. Mais c’est facile. Je ne montre le premier tu fais le deuxième et après je te laisse tout seul à essayer de continuer de le réparer. J’ai trouvé ce qui clochait, mais je ne vais pas te le dire.’’

La porte du garage s’ouvrait et une meute de Pokémon zombies en sortit. Fatigué il s’avançait tous vers l’établis ou se trouvait Ginji et Niki. Ils les aidaient à les mettre sur l’établi en les portants. Les Pokémons avaient des tâches de saleté partout. Niki prit le fer à repasser, approcha une tige en métal du bout et y fit fondre une toute petite boule argentée. Elle approcha la boule de l’endroit pour souder, la posa et de l’autre main mis le bout du câble dessus. Elle attendit deux minutes, le temps que le métal refroidisse et se solidifie avant de montrer le résultat à Ginji.

‘’Voilà, c’est à toi maintenant de jouer’’

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Mar 11 Aoû - 22:03

Ginji Labelvi
      Feat. O'Ech Niki



« De la mécanique, des Pokémons et une explosion... »


L'oncle de Niki tente de rassurer la jeune fille en lui disant que son Ipok ne peut être en plus mauvais état, et bien que toujours aussi peu convaincue, elle le suit lorsqu'il l'invite à boire un thé. Au moins, elle n'a pas à assister aux massacres. C'est déjà ça...

Niki s'approche de moi. Je m'attends à ce qu'elle parle lentement et en bégayant comme elle le fait depuis tout à l'heure, mais pourtant, sa voix est soudainement beaucoup plus assurée. Elle commence donc à m'expliquer quelques informations, dont je ne comprends pas toujours la subtilité.

« -Mais euh... Ça veut aussi dire que tout est super étroit, nan ? Du coup je risque pas d’abîmer une pièce par mégarde en voulant en réparer une autre ?... »

La mécanicienne attrape un nouvel écran, ainsi qu'une pièce en forme de demi-lune, que j'observe avec des yeux attentifs. Si ça se trouve il y a un dispositif d'auto-destruction à l'intérieur, je dois faire gaffe à ne pas le casser ! Elle m'explique ensuite que tout doit se faire petit à petit, et m'indique des pièces à changer. J'attrape les deux pièces en question, et, les sourcils froncés, tente de mettre en place la nouvelle pièce pour remplacer la précédente. Au début, j'hésite sur la façon de remettre la pièce en place, mais en forçant un peu (J'ai bien peur de casser quelque chose mais... Au final, c'est pas avec ma force que je risque d'y arriver), je parviens à faire ce qu'il m'est demandé.  Niki récupère alors l'Ipok et tente de l'allumer, en vain. Aïe, j'ai fait quelque chose de travers ?

Apparemment non, puisqu'il y a une deuxième étape, en fait. Elle m'a bien dit que cela se fait lentement, mais j'espère tout de même qu'il n'y a pas cent étapes non plus...

Il faut vérifier les câbles, donc. Elle pointe du doigt l'un d'eux, déchiré à certains endroits, et l'enlève d'une main experte. Elle en prend un nouveau, et attrape le fer à souder. L'adulte enchaine en me disant que la tâche est facile, et qu'elle va donc ne me montrer qu'une fois comment il faut s'y prendre, et qu'après je devrai me débrouiller tout seul. Comme un grand.

… Bouuuuuuh j'ai peuuuur....

En plus elle ne veut même pas me dire ce qu'il ne va pas. Je dois trouver tout seul ?! Mais comment je suis censé faire môa ?! Oh la la oh la la... J'espère qu'elle ne tient pas trop à son Ipok, la fille.

Mais avant de pouvoir commencer le massacre, la porte du garage s'ouvre sur nos chers Pokémons casse-cous. Zelf, Châtaigne et les trois Pokémons de Niki s'approchent de nous, encore dans les vapes. Nous les mettons sur l'établi, où ils observent ce que nous faisons entre deux bâillements, avant que Niki attrape à nouveau le fer à souder qu'elle approche d'une tige en métal, avant de faire tomber dessus une espèce de goutte argentée. Elle approche ensuite la boule de l'Ipok, la pose, et met l'extrémité du câble dessus. Elle reste silencieuse quelques minutes, attendant probablement que tout se solidifie, avant de me montrer le résultat, et de me dire de prendre la relève... Je déglutis, et attrape le fer à souder, avant de passer en revue l'ensemble de l'Ipok. J'attrape une tige en métal comme l'a fait Niki précédemment -avec beaucoup plus d'assurance-, et presse le fer à souder pour en faire sortir la petite boule argentée, que je dépose, les mains tremblantes, sur le bout de la tige. Jusque là, tout va bien. Puis je dépose la boule juste en dessous du bout du câble précédemment changé par la mécanicienne, et appuie sur le câble pour le "coller" contre...

L'opération est un succès.

… Du moins... Jusqu'à ce que mon doit touche par mégarde la fameuse boule argentée... Brûlante.

Je fais un bond en arrière en me tenant la main, avant de me mettre à sautiller sur place.

« -AOUCH ! Chaud chaud chaud chauuuuud !  »

Sauf qu'en reculant, je percute par mégarde une étagère remplie de divers outils... Et qui bascule en arrière, faisant tomber l'ensemble des objets dans un fracas ahurissant. Faisant tomber l'ensemble des objets sur une table, dans un fracas ahurissant. La table ne résistant pas au poids de l'étagère, un de ses pieds casse aussitôt, ce qui conduit à une chute inexorable de la pauvre table, et qui renverse à son tour son contenu sur le sol...

Les Pokémons, surpris, sursautent, faisant dégringoler certains d'entre eux de l'établi. Les yeux écarquillés, je me précipite vers la table pour tenter de la remettre droite, mais marche sur un tournevis, ce qui me fait irrémédiablement dévier de ma trajectoire, pour ensuite me faire trébucher sur une boîte à outils. Je me rattrape comme je peux à une chaise sur laquelle est posé un marteau, et qui, manque de bol, est à roulettes. Du coup, la chaise part tout droit, et tandis que je me mange le sol, elle glisse jusqu'à la vitrine du magasin, où elle tombe juste devant...  Et comme cela serait triste que cela s'arrête là, le marteau tombe sur la vitre qui se brise aussi sec...

… Ohoh.

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Mer 12 Aoû - 16:12

Tout semblait irréel, comme si c’était sorti d’un manga ou d’un récite sur un forum d’écriture. Les catastrophes étaient tout pire l’une que l’autre et aucun moyen de l’arrêter. Tout s’arrêta quand la vitre se fracassa au sol dans la ruelle. Personne ne bougeait. La rue était silencieuse.

Ginji venait de casser le cours du temps. On pouvait presque apercevoir une faille temporelle.

Niki fut la première à bouger. Elle s’approcha de Ginji qui se trouvait au sol. Elle avait retrouvé son bégaiement, normal on ne parlait plus de mécanique.

‘’T…tu vas bi…bien ?’’

Évidemment qu’il va bien, il vient de tout renverser se brûler les doigts, cassé une vitre et lâcher l’Ipok, qui ne ressemblait plus à rien soit dit en passant. Niki tendit une main que Ginji utilisait pour se relever. Elle sortit ensuite une trousse de soins pour penser la saucisse qui servait de doigt au garçon. Elle tira un large rouleau de pansement et commença à tourner autour du doigt. Elle coupa le tissu et mettait un bout de ruban adhésif pour que le tout tienne.

Pendant ce temps-là, l’oncle regarda sa vitrine. Enfin ce qu’il en restait. Rapidement, il prit une spatule et gratta le cadre de la vitre.

‘’C’est pour éviter que des gens maladroits comme toi viennent se couper.’’
Il parlait calmement, comme si casser une vitre était habituel. Les différents Pokémons de l’atelier suivirent son exemple et en moins de temps qu’il fallait, le cadre était sécurisé. Le garagiste se tourna vers Ginji.

‘’T’en fais pas mon garçon, des bêtises tout le monde en fait. C’est bien pour cette raison que j’ai une assurance.’’

Niki fit signe au maladroit de le suivre et de l’aider a porté un gros rouleau de papier. Il devait faire au moins trois mètres de long. Il s’approcha de l’ancienne vitrine et recouvrit le trou par cette bâche provisoire. Toute l’équipe du garage se mit dans la rue pour ramasser les débris de verres, sauf l’oncle qui réparait l’Ipok de la jeune fille.
Au bout de quarante-cinq minutes, la ruelle était comme neuve. S’il n’y avait pas le papier, on pourrait douter que Ginji eût démoli la vitrine. L’oncle sortit dans la rue avec une enveloppe et la tendit à Ginji.

’’ C’est 17 h, rentre chez toi t’as journée est fini. T’as fait du bon travail dans l’ensemble. Tiens, normalement le stage n’est pas rémunéré, mais Nini m’a dit que tu adorais les Bento à l’anguille donc voilà un petit truc.’’

L’oncle retournait à l’intérieur pendant que Niki et ses Pokémons se tenaient dans le cadre de la porte. Elle rougissait encore du surnom que l’oncle avait dit. Nini, surnom qui datait de sa plus tendre enfance.

‘’C’é…c’était un plaisir de travailler a…avec toi et t’es poké…Pokémon. À tou…tout bientôt j’espère.’’

Niki saluait de la main pendant que Ginji se redirigeait vers son lit, ou d’un frigo, qui sait avec la fringale qu’il a.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2629

MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   Mer 12 Aoû - 23:16

Ginji Labelvi
      Feat. O'Ech Niki



« De la mécanique, des Pokémons et une explosion... »


Niki est la première à briser le silence qui s'est installé dans la boutique suite au massacre. Elle s'avance vers moi et m'aide à me relever, en me demandant si je vais bien, mais je suis trop occupé à regarder le résultat de ma maladresse avec de gros yeux ronds, ahuri.

« -O-o-oui... J'ai... J'ai tout cassé ?...  »

La mécanicienne va chercher une trousse à pharmacie, alors que je reste planté là, encore sous le choc. Zelf et Châtaigne viennent se frotter à mes pieds en lançant des petits cris pour tenter de me faire redescendre sur terre, mais je n'ai aucune réaction. Avant que je ne m'en rende compte, Niki a déjà passé un pansement autour de ma brûlure. Je remarque alors l'oncle de Niki qui gratte le cadre de la vitre avec une spatule... C'est une nouvelle méthode de cuisine ? Visiblement non, en réalité, cela permet de rendre ce qu'il reste de la vitre moins coupant, ce qui n'est pas une mauvaise idée compte tenu de la situation...

Leurs Pokémons lui viennent en aide, tandis que les miens tentent de les imiter tant bien que mal. Je commence à ramasser quelques unes des affaires tombées au sol, en balbutiant à tout va.

« -Je-je-je-je suis désolé ! J'ai pas fait exprès ! Je vais vous aider à tout remettre en ordre ! Je... Je vais faire le ménage ! Si-si il y a des trucs de casser je... Je vais essayer de rembourser ! N'envoyez pas la facture à l'académie ! Ni à mes parents ! Je vous promets de tout régl... »

Mais le garagiste tente de me rassurer aussitôt, disant qu'ils ont une assurance qui permettront de limiter les dégâts. Bien que peu convaincu par ses paroles, je viens en aide à Niki qui me demande de porter un gros rouleau de papier avec lequel nous tentons de combler le trou qui fait place à l'ancien emplacement de la vitre. Cela fait, nous nous rendons dehors pour ramasser les débris de verre présents dans la rue (Avec délicatesse ! Il ne faudrait pas qu'en plus je me coupe la main...), pendant que l'oncle de Niki répare l'Ipok de la jeune fille, qui semble pouvoir, miraculeusement, être réparé malgré toutes ses aventures.

Au bout de longues minutes, durant lesquels je n'ose placer un mot suite à la gêne, l'homme finit par nous rejoindre dans la rue, après le départ de la jeune fille, et me tend un enveloppe. Il a déjà préparé la facture ? Je l'attrape, me demandant bien quel peut être le montant, et pendant combien de temps je vais devoir restreindre ma nourriture, avant d'écarquiller les yeux -encore, il est étonnant que durant tout ce temps, je n'ai eu aucune poussière dans l’œil- à l'entente de ses paroles.

« -Qu-Qu-Quoi ?! Mais je peux pas accepter ! Mes Pokémons ont foutu le bordel dans le garage, vous m'avez payé mon repas, j'ai saccagé tout l'atelier, cassé la vitrine, et manqué de démolir complètement l'Ipok de votre cliente !  »

Mais l'oncle ne semble pas prêter attention à une seule de mes paroles, et rentre à l'intérieur. Niki le suit, mais s'arrête sur le seuil de la porte. Légèrement gênée, elle me salue, avant de dire avoir apprécié cette journée de travail

« -Ah ?... Euh...  » je m'incline face à l'adulte « Merci à toi ! Cette journée m'a été très instructive ! Je pense que mes Pokémons ont également apprécié ce stage ! Et excuse moi encore pour tous les problèmes que j'aurai causé aujourd'hui !  »

Je me redresse, salue une nouvelle fois Niki, toujours aussi gêné par ma rémunération malgré mes bêtises, avant de tourner les talons et de me diriger vers l'arrêt de bus, Zelf et Châtaigne me suivant bien docilement.

Lorsque nous arrivons à l'arrêt de bus, je m'assoie sur un banc et sors un stylo ainsi qu'un bloc-note de mon sac, et commence à griffonner quelques trucs.

« -Je dois à tout prix garder au propre tout ce que nous avons appris aujourd'hui ! Il ne faut pas que tous ces sacrifices de la part de Niki et son oncle aient été vains... »

Je mets donc à l'écrit tout ce que j'ai retenu lors du stage, espérant n'avoir rien oublié. En tout cas, deux choses sont sûres.

Un, l'eau ça mouille.
Deux, je suis définitivement un boulet.


HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]   

Revenir en haut Aller en bas
[Stage] de la mécanique, des pokémons et une explosion [Feat. Ginji Labelvi]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.