Retour à la maison
Orren Losvrôk
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Sujet: Retour à la maison   Mer 4 Fév - 21:31
Le ferry arriva au port, frôlant les abords il se mit en place très doucement. On voyait dans les mouvements contrôlés de l'embarcation l'expérience du Capitaine. Le vent soufflait un air frais, vent puissant du renouveau qui s'approchait. On était plus si loin du printemps, toutes les fleurs commenceraient à renaître et la faune se réveillera aussi d'une longue léthargie. Le jeune homme qui était assis nonchalamment le dos appuyé contre la proue du navire se sentait dans le même esprit. Une renaissance, comme les chiens légendaires qui étaient ressortis de leurs cendres plus forts, lui aussi il renaissait. Fini le jeune garçon timide qui se laissait marcher sur les pieds et impressionner, il serait un dresseur rigoureux et implacable. Il n'irait pas écraser ceux qui sont plus faibles que lui, mais tout ceux qui se trouvaient entre lui et son objectif. Devenir un Grand Maître des Dragons. Un sourire étira les lèvres du garçon qui se leva en sentant l'embarcation s'arrêter. Il se releva et s'étira avec précaution. Le Solochi et le Démolosse à ses côtés l'observèrent quelques peu inquiets. Il les rassura d'une caresse sur la tête et se dirigea vers la passerelle qui venait d'être abaissée.

-Hep mon gaillard ! Faites gaffe hein ? J'vous l'dit moi, vot' académie là. L'a bien changée depuis Noël, nouveau directeur et tout. Parait qu'c'est un gars pas commode. Alors pr'nez soin d'vous et allez pas l'chercher !

-Vous en faites pas Capitaine, et encore merci pour ce briefing ! Je ne vous promets rien, je vais déjà tâcher de voir ce qu'il en est plus là bas ! A bientôt Capitaine Habboc !

Le garçon continua son chemin après un dernier salut de la main à l'homme qui remonta dans son bateau. Orren souri en repensant aux récents événement qui l'avaient transformés. Il passa en ville et se remémora la première fois qu'il était passé ici. Tant de temps était passé, tellement de choses vécues sur cette île. Reprenant son souffle en portant une main à son torse douloureux après cette marche, il repensa à son départ de l'île Pumkin.

________________________________________


-Il est hors de question que je partes de l'académie.

-Orren ! Ça suffit maintenant ! Tu vas me faire le plaisir de prendre le ferry de ce soir et on rentre à Illumis, non mais tu as vu dans quel état tu es ?! Tu fais peine à voir, tu n'es plus que l'ombre de toi-même ! Soit tu viens avec moi gentiment, soit je t'attache au dos de Bruywerne !

-Mais, je veux pas partir. Il retenait avec peine les larmes qui lui montaient aux yeux.

-Tu reviendra ne t'en fais pas. Je veux juste que tu prenne des vacances. Tu reviendras quand ça ira mieux, tu peux pas continuer comme ça.

Le jeune homme abandonna et parti avec sa mère sans rien dire à personne. Seul sa sœur et Riven Rivardi étaient au courant. Ah et sans oublier Heartnett qu'ils croisèrent sur le chemin.
Dans le ferry il raconta tout à sa mère. Le vol de Pokémon, son ressenti sur le divorce, sa rupture avec Ruby et même ses soucis à dresser Spike. Bien sûr il craqua et pleura à chaudes larmes dans les bras de sa mère, laissant ressortir toute cette tristesse et cette rage qui l'emplissait. Cela leur prit une bonne partie du trajet et il s'endormit à bout de forces dans ses bras tandis qu'elle caressait doucement les cheveux de son fils. Finalement elle devait avoir raison, il devait prendre de la distance avec l'école, oublier un petit peu tout ses problèmes et se reconstruire pendant une certaine période.

Arrivant à Illumis, ils allèrent dans l'appartement de sa mère et il alla se coucher, trop épuisé pour faire quoi que ce soit. Il laissa sortir de leur Pokéballs son équipe. Skoll alla se coucher calmement sur le tapis près du lit de son dresseur tandis que Skoll et Freya le rejoignirent sur le lit pour le consoler. Des sanglots incontrôlables le secouaient encore et il n'arrivait plus à se calmer. Ressortir tout ça avait été dur, bien trop dur pour le jeune garçon fragile qu'il était.

Les premiers jours se passèrent ainsi, il restait majoritairement dans l'appartement n'allant marcher dans les rues de la capitale de Kalos que très rarement. Loki et Skoll avaient été ravis de retrouver Mélinda, Freya avec son immense timidité passait le plus clair de son temps à se cacher dans les bras de son dresseur et Spike, comme d'habitude, faisait preuve d'un dédain particulier, s'en fichant complètement de l'endroit où il était et menait sa vie comme bon lui semblait.
Un soir sa mère l'obligea à l'accompagner à une soirée de gala. Selon elle il y aurait beaucoup de jeunes gens de son âge et ça lui ferait du bien de sortir et d'oublier sa morosité. Il l'accompagna, quelque peu interdit, et ils se rendirent dans un musée de la ville. Le gala était à l'occasion d'un vernissage. Certes il y avait un coté très sérieux et empli de retenue si proche à la haute société. Cependant une pièce à coté avait été arrangé pour les enfants, une sorte de soirée un peu plus décontractée pour que les jeunes n'aient pas à subir les manières pompeuses des adultes. Orren y alla sans grandes convictions, après tout ça ne pourrait pas être pire que de subir toutes ces questions et serrages de mains qui étaient monnaies courantes dans ce genre d'endroits. Il soupira en se dirigeant vers une table sur laquelle étaient posés des jus de baies. Il en prit un et but une petite gorgée.
Il resta près de cette table avec Skoll et Loki à ses cotés et Freya cachée comme d'habitude dans sa veste, observant les jeunes qui faisaient la fête. Beaucoup se connaissaient déjà et rigolaient et chahutaient bruyamment. Une jeune fille aux cheveux auburn s'approcha de lui avec un sourire et le salua.

-Salut je m’appelle Elynn, je t'ai encore jamais vu à une soirée à Illumis.

-Orren, non c'est la première fois que j'accompagne ma mère. Oh et voilà Loki et Skoll.

-Ouah c'est tes Pokémons ? Tu es dresseur ?

-Oui je suis à la Pokémon Community, mais là j'ai pris des vacances.

-Oh ! J'ai entendu parler de cette école, on dit que les profs sont cinglés.

Orren rigola en faisant signe que oui de la tête. Il suivit alors la jeune fille qui le présenta à un groupe d'amis à elle. Ils l’accueillir tous avec un grand sourire et Orren se détendit peu à peu, commençant à rigoler avec les uns et à discuter avec les autres. Ils furent tous impressionnés quand il dit être un Top Dresseur spécialisé dans les dragons. Il leur présenta donc la quasi intégralité de son équipe, même le Posipi et Blaze le Passerouge qui chantonna gaiement, émerveillant les fille du groupe de sa douce voix.
Il passa la soirée en leur compagnie, se laissant même aller à "danser" quand Elynn l'y invita. Il ne savait pas danser, se laissant simplement aller au rythme de la musique. Strykna, sa sœur aurait été contente de la musique, son articte préférée si il se souvenait bien. Il avait même oublié son éternelle timidité et tout ses problèmes semblèrent si loin pendant ce temps. Mais comme toutes les bonnes choses, la soirée avait une fin et ils se séparèrent, se promettant de se revoir bien vite. Le garçon aux cheveux sombres rejoignit sa mère qui vit avec plaisir qu'un sourire étirait ses lèvres.

-Oh tu t'es bien amusé ?

-Oui, c'était cool. J'ai rencontré d'autres jeunes et on a prévu de se revoir !

-C'est très bien mon Riri, je suis contente que tu as passé un bon moment.

Ils rentrèrent alors chez eux, marchant dans les rues éclairées jusqu'à leur logement et Orren s'endormit dans ses couettes, ses soucis loin de lui.

Les jours qui suivirent furent dans le même genre. Souvent avec Elynn et ses amis se donnaient rendez-vous à un endroit de la ville pour discuter et passer l'après midi ensemble. Malgré ça, Orren n'oubliait pas de continuer à entraîner son équipe et c'est sous les yeux ébahis de ses nouveaux amis, qu'il entraîna ses Pokémons. Bien souvent ils étaient impressionnés qu'il lutte avec son Solochi, chose tellement banale pour lui et il leur expliqua que pour lui un bon Dracologue devait connaître personnellement la force de ses dragons. Seul Spike faisait comme toujours, preuve de mauvaise volonté. N'hésitant pas à agresser tout Pokémon passant pas loin ou à désobéir clairement à son dresseur.

__________________________

Ils arrivèrent en Janvier et Orren n'avait aucun rendez-vous avec qui que ce soit aujourd'hui. Il se dit que c'était la bonne occasion pour aller au nord d'Illumis, dans les marais pour s'occuper un peu plus du cas de son Griknot. Il emmena avec lui Loki et Skoll, laissant le reste de son équipe chez sa mère.
Arrivant dans le marais, il les fit tout trois sortir de leur Pokéballs et commença à proposer à Spike de l'entraîner à suivre les ordres. Bien sûr il ne reçut que dédain en réponse et le dragon s'assit dos à lui et bailla. Petit à petit la patience du garçon s'émaciait. Il en avait assez de ce Pokémon qui ne voulait jamais rien faire. Il continua encore et encore à le pousser à se bouger, jusqu'à ce que le Griknot se retourne et appuie sur le bouton central de sa balle de capture pour y rentrer. Poussant un soupir, il décida d'abandonner. Au même moment son Ipok sonna et il décrocha. Elynn lui proposait d'aller faire un tour sur Relifac-le-Haut, son père devant aller là bas pour s'occuper de promouvoir sa nouvelle collections d'habits dans la boutique. Il accepta et se rejoignirent à la sortie de la capitale kalosienne pour se rendre à Relifac.
Le trajet fut plaisant. Le père ventant les mérites de ses habits et disant au jeune homme que son Démolosse avait un magnifique poil brillant qui lui inspirait un nouvel ensemble de vêtement, ce qui fut très loin de déplaire au canidé de feu dont l’ego sembla enfler de plus en plus. Il surprit même le molosse à prendre la pose quand le père prit quelques clichés comme base de travail. Quel incorrigible Pokémon empli de fierté. Il rigola devant l'air outré de Skoll après la remarque sur son ego devenant plus imposant qu'un Galeking. Arrivant sur place ils sortirent de la voiture avec chauffeur qu'ils avaient utilisé et le père se rendit immédiatement avec plusieurs valises contenant ses nouveautés vers la boutique.

-Dis Elynn, ça te dérange si j'essaie de faire un match à l'arène ? Pas un officiel, mais j'ai rencontré Lino quand j'étais enfant et c'est lui qui m'avait donné envie de faire ce que je fais.

-Oh non pas de problèmes ! J'ai hâte de voir ça, je suis sûre que tu vas gagner.

Orren n'en était pas moins sûr. Il allèrent à l'arène et par chance tombèrent directement nez à nez avec le champion.

-Oui ? C'est pour un badge que tu es là ?

-Oh euh non, je suis Orren Losvrôk, je vous ai rencontré quand j'étais enfant et c'est vous qui m'avez poussé à être Top Dresseur spécialiste des dragons ! Je voulais faire un petit combat sans prétention contre vous.

-Un match amical ? Ouais, je suis partant ! Il dévisagea quelques secondes le jeune garçon. Maintenant que tu le dis, ta tête me dit légèrement quelque chose... Bah allons faire ce combat, je suis sûr que la mémoire me reviendra.

Ils se dirigèrent tout les trois vers l'espace de combat. Orren et le champion se mirent en place.

-Ce sera un combat à un contre un. Et pour ma part j'envoie lui !

Un imposant Rexilius sorti de sa Pokéball. Le combat allait être dur, mais Orren s'en fichait de gagner ou perdre, il voulait surtout prendre plaisir et donner le meilleur de lui-même. Il envoya alors Spike qui le regarda, étonné d'avoir été à nouveau dérangé.

-Spike je compte sur toi, l'adversaire sera redoutable alors donnons notre maximum.

Le Griknot ne broncha pas, semblant s'en foutre complètement. Le combat débuta et Orren lui demanda d'utiliser Tunnel, mais au lieu de ça, le Griknot attaqua de front et lança une Dracogriffe sur le Rexilius. Il fut juste reçu par une attaque Fracass'Tête qui l'envoya voler. Orren soupira, le combat commençait mal. Lino se mit alors à lui donner des conseils, l'aidant pour se faire obéir. Le dresseur les suivit et demanda à son dragon de lancer Tourbi-Sable, mais rien à faire encore une fois une attaque Dracogriffe qui fut arrêté cette fois dans la gueule de leur adversaire avec une attaque Machouille et il jeta le Grknot au sol comme un fruit pas mûr au goût désagréable. Et le combat suivit ce schéma. Spike désobéissant à son dresseur et se faisant contrer à chaque fois par l'imposant Dragon/Roche. Au bout de quelques minutes Lino stoppa le combat en faisant revenir son Pokémon.

-Ça ne sert à rien de forcer, ton dragon est trop fonceur et il ne veux pas du tout t'obéir. Il doit juger qu'il n'a aucun ordre à recevoir de toi. On arrêta ici cette fois, mais le jour où il t'obéira je serais heureux de faire un match contre toi !

Orren baissa la tête dépité, et après avoir dit au revoir au champion il sorti avec Elynn, Skoll, Loki et Spike. Dehors il ne put s'empêcher et se mit à crier sur requin des sables.

-Tu vois ! Encore une fois je perds parce que tu n'écoutes rien ! Je sais pas ce que j'ai fait pour mériter ça, mais tu pourrais un peu m'aider !

Le Griknot vociféra en retour faisant mine de mordre son dresseur. Celui-ci le repoussa et hurla.

-Stop ! Tu veux faire genre que tu es dangereux, alors qu'en fait tu es la honte des dragons. J'en ai marre de devoir tout le temps te crier dessus, sale bête idiote et inutile !

Le requin des sables accusa le coup et ses yeux se devinrent petits sous le coup d'une rage si puissante. Il se mit à grogner tout en restant face au garçon. D'un seul coup le dragon se mit à luire d'une lueur bleutée. Une... évolution ? Il évoluait comme ça de vexation ? C'est vrai qu'il avait déjà vu avec Skoll que les émotions poussaient les Pokémons à grandir, mais il n'avait encore jamais entendu parler d'un Pokémon évoluant pour une telle raison. Orren sentit le colère du dragon irradié pendant qu'il devenait de plus en plus luminescent. Sa forme devint flou, devenant plus haute et un peu plus imposante avant que la lumière ne s'estompa et qu'ils puissent voir un Carmache qui poussa un cri sur son dresseur.

-Quoi ? Tu crois que tu me fais peur ? Je me demandes bien comment tu as fait pour évoluer ?! Après tout, tout tes combats tu les perds !

Le Carmache lança un regard assassin au garçon qui se tenait devant lui et refit mine de vouloir le mordre, mais cette fois ce fut un coup de son dresseur qui le stoppa net. Orren venait gifler son dragon qui fulminait maintenant de rage. Sa griffe droite se mit à luire dangereusement et alors qu'Orren voulut se saisir de la Pokéball pour le rappeler, il l'attaque avec une Dracogriffe en plein dans le torse. Le temps sembla ralentir et s'allonger. Le jeune dresseur ressenti une vive douleur irradier son torse tandis qu'il voyait Skoll et Loki foncer tout deux sur le Carmache à la griffe ensanglantée. Il vit la jeune fille pousser un cri, le visage tordu d'horreur, mais aucun son ne parvenait à son oreille, rien. Seul le bruit des battements de son cœur emplissait l'espace, se mélangeant avec cette douleur, ô si vive douleur. Et puis une sensation d'humidité, quelque chose qui coulait sur son abdomen. Il vit son Démolosse maintenir fermement le Carmache au sol en le tenant à la gorge tandis que Loki se dressait de sa stature devant lui et n'arrêtait pas de le frapper avec son crane dur. Orren appuya simplement sur le bouton de la Pokéball qui était toujours dans sa main serrée et fit revenir Spike. Il ne voulait pas que cette créature incontrôlable s'en prenne à quelqu'un d'autre, il fallait la garder là dedans.
Il vit des gens accourir et s'approcher de lui. Un homme le fit se coucher plus confortablement tout en prenant son téléphone à sa main et il se mit à bouger dans tout les sens. Orren tentait de comprendre ce que disait l'homme ou au moins de lire sur ses lèvres, mais sa vue se troublait. Plisser les yeux pour mieux voir n'aidait pas, bien au contraire, l'obscurité voila son regard, puis rien. Des bribes, des petits éclairs de lumières, morceaux de mots ou de phrases. Seul l'obscurité l'entourait. L'obscurité et la douleur.

_______________________________

-Ne t'en fais pas Maman, ça va mieux. Je peux bouger tout seul maintenant, sans que ça s'ouvre à nouveau.

-Fais attention mon chéri ! Ne fais pas de mouvements brusques tu sors à peine de l'hôpital !

Orren marchait doucement, se tenant le dos légèrement voûté. La blessure ne s'ouvrait plus aussi facilement qu'avant, mais elle n'en était pas pour le moins douloureuse. Il avançait à pas lents et réguliers, ne se pressant surtout pas. Sa mère se tenait à coté de lui, prête à intervenir au moindre signe de faiblesse de son fils. A l'hôpital beaucoup de personnes étaient venus le voir. Souvent sa mère, presque tout les jours, il y avait aussi eu les amis qu'il s'est fait entre temps. Mais il n'avait plus vu Elynn, la jeune fille ne lui avait plus donné de nouvelles depuis l'incident il y a deux semaines. On était mi-janvier, presque un mois avait passé depuis qu'il était retourné à Illumis. Il n'avait dit à personne pour l'attaque de Spike, ne voulant pas alarmer ses amis ou sa sœur.
Ils arrivèrent à l'appartement de sa mère et il fut accueilli par un Loki tout fou de revoir son dresseur. Bien sûr il fit attention à ne pas lui sauter dessus, conscient qu'il était blessé. Skoll vint simplement lui lécher les doigts. Il les caressa tout les deux en se baissant pour ne pas avoir à se pencher et appuyer sur la plaie. Orren se releva et alla s'asseoir à la table à manger, épuisé par le peu de marches qu'ils avaient eus. Sa mère vint lui poser un grand verre d'eau fraîche et lui donna les deux médicaments qu'il devait avaler avec une régularité prescrite par le médecin. Un pour la douleur et un pour la cicatrisation qu'il lui a dit.

-Couuuuuup !

Freya vint et se colla à sa jambe en chouinant. La pauvre petite ne l'avait pas vu depuis deux semaines. Il la prit dans ses bras et la câlina. Celle-ci se blottit dans ses bras et ferma les yeux en roucoulant doucement. Il prit ses médicaments qu'il fit descendre avec l'aide du grand verre d'eau. Il resta encore un peu assis à regarder son Ipok. Devait-il mettre ses proches au courant. Machinalement il déverrouilla l'objet et commença à tapoter un message à sa sœur. Se rendant compte de ce qu'il faisait, il effaça le contenu et referma l'objet. Il ne fallait pas, les inquiéter maintenant serait mal avisé.
Finalement il bâilla à s'en décrocher la mâchoire. Il était épuisé malgré ces deux semaines d'hospitalisation. Faut dire c'était pas vraiment reposant avec les différents bruits nocturnes qui troublaient son sommeil. Sans parler de la douleur qui le vrillait si par malheur il prenait une mauvaise position pendant la nuit. Il n'avait qu'une envie, se coucher dans son lit et dormir. Le petit Posipi vint rejoindre Freya dans les bras du garçon, se couchant avec elle pour profiter aussi de quelques caresses. Même le fougueux Blaze se posa sur l'épaule d'Orren pour gazouiller doucement. Le dresseur ténébreux souri, enfin le voilà de nouveau avec sa petite équipe qui lui avait tant manqué. En bâillant une deuxième fois, il informa sa mère qu'il allait se reposer dans sa chambre.
S’asseyant doucement dans son lit et posant la Coupenotte et le Posipi tout deux endormis dans le lit, il tourna son regard vers sa table de nuit sur laquelle trônait une Pokéball. La Pokéball de Spike. Il porta machinalement la main à son torse en la fixant. Dire que son Griknot, euh Carmache désormais, l'avait attaqué. Il avait toujours du mal à l'accepter et ça le travaillait.
Que devait-il faire ? L'abandonner ? Continuer son dressage en étant plus laxiste ou plus sévère ? Il ne savait pas, et franchement il ne voulait pas se torturer l'esprit avec ce genre de questions pour l'instant. Il le laisserait simplement dans sa Pokéball et continuerait d'y réfléchir. Il n'était pas vraiment pressé de le voir, pire ça l'effrayait. Le regard haineux du Pokémon quand il avait évolué le poursuivait parfois la nuit, le faisant se réveiller avec la sensation d'être observé par deux yeux emplis de colère. Comment la situation avait-elle put s'envenimer à ce point ?! Certes il avait eu des mots très durs pour le dragon des sables, mais celui-ci ne faisait que donner du fil à retordre à son dresseur. Le garçon aux cheveux d'ébène en ressentait même une pointe de colère froide. Il avait tout fait pour que Spike soit à l'aise dans l'équipe, le nourrissait à sa convenance, ne le tuait pas à la tâche et n'était pas dédaigneux avec lui comme l'auraient été certains dresseurs. Alors pourquoi, pourquoi était-il si désobéissant et arrogant ? Avait-il quelque chose à se prouver ? Tout les autres dragons obéissaient sans broncher sauf lui. Se couchant sur le dos, il continua de réfléchir à cette véritable énigme avant que le sommeil ne le rattrapes et ne le fasse s'endormir d'un sommeil de plomb ; à tel point qu'il ne sentit même pas que la quasi-totalité de son équipe vint le rejoindre dans le lit.

_________________________________________

Une nouvelle semaine avait passée sous les bons soins de sa maman et le jeune homme se sentait dans une bien meilleure forme. Bonne forme au point qu'il aille dehors prendre l'air tout seul, sans avoir besoin d'aide pour se déplacer. Bien sûr il devait faire une pause régulièrement toutes les demi-heures de marche douce environ. Depuis qu'il était sorti de l'hôpital toujours pas de nouvelles de la jeune fille qu'il avait rencontré. Elle devait être bien trop effrayée par son dragon fou.
EN parlant de ce dragon fou, il était sorti une ou deux fois de sa Pokéball en la présence de son dresseur. La première fois il n'avait pas daigné le regarder, chose rendue par le garçon qui l'avait aussi ignoré. Spike était simplement allé manger avant de réintégrer sa balle de capture sans un regard. Orren avait certes eu un pincement au cœur d'être si éloigné de son Pokémon, mais il sentait en même temps que c'était la bonne chose à faire. Il ne fallait pas faire le premier pas où il se mettrait dans une situation de faiblesse, c'est du moins ce que disait un livre sur le dressage qu'il avait trouvé.

Ah des livres il en lisait. En même temps vu le peu de marche qu'il pouvait faire, il fallait bien s'occuper. Et il avait trouvé beaucoup d'ouvrages sur l'élevages, les combats et sur les dragons. Il avait même trouvé un magazine spécialisé sur ce type avec beaucoup de conseils de champions ou membres de conseil 4 ou encore de dresseurs utilisant des dragons. Il s'y était inscris pour pouvoir lire les prochains articles qui en étaient très intéressants.
Et vint la deuxième fois où Spike était sorti de sa ball. Orren était seul à l'appartement avec Freya, sa mère étant allée faire toiletter tout les Pokémons de son fils "pour leur bien-être" qu'elle disait. Mais la Coupenotte ne pouvait pas venir avec, son extrême timidité la rendait impossible à sortir si son dresseur ne la tenait pas dans ses bras. Il était allé se chercher quelque chose à boire à l'heure de prendre ses médicaments quand il fit un faux mouvement, glissa et tomba lourdement au sol. La douleur lui brouilla la vue et le choc fit sortir tout l'air de ses poumons. Il resta au sol, incapable de se relever, avec une petite chromatique près de lu qui le regardait avec deux grands yeux roses pâles apeurés. Il avait tenté de se relever sans y parvenir et ce n'était pas la petite qui allait l'aider.
D'un seul coup il se senti hisser en l'air et se retrouva sur ses jambes avec quelqu'un ou quelque chose le soutenant. EN tournant la tête, il ne put que voir la tête de Spike qui l'aidait à tenir debout. Le regard effrayé, il ne put s'empêcher de faire quelques pas claudiquant en arrière, avant de se retrouver en appui contre la table de la cuisine. Il regardait son Carmache avec des yeux apeurés et n'osait pas bougé, chacun de ses muscles paralysés de terreur. Devant la réaction de son dresseur, le dragon eut pendant quelques secondes un regard attristé, et après une vaine tentative de se rapprocher qui avorta dans un soupire du squall draconique, il retourna dans la chambre et dans sa Pokéball. Orren se sentait aussi bête de ne pas l'avoir remercié, mais la surprise et la crainte avaient rendues le garçon muet comme un Magicarpe. Il ne put que continuer ce qu'il avait commencé en rassurant la petite Coupenotte chromatique.

Orren marchait tranquillement dans les rues illumisiennes en observant du coin de l’œil ses Pokémons qui jouaient. Il n'y avait pas à dire, depuis son incident il avait développé une poigne bien plus ferme sur son équipe. Un certain sérieux s'emparant petit à petit de lui. Il passait tant de temps à bouquiner et s'imposait une rigueur encore plus stricte qu'à l'accoutumé. Tout les matins il faisait le peu de sport possible, augmentant petit à petit l'effort. S'en suivait une séance de dressage avec des ordres de plus en plus complexes ou incompatibles avec le caractère de ses Pokémons. Il leur fallait savoir agir dans toutes circonstances, même si cela ne leur plaisait pas forcément de base. Ainsi il faisait combattre la petite Coupenotte pacifique, se tenir tranquille Loki, il faisait nager son Venalgue. Seul Spike et Skoll y échappaient. L'un parce qu'Orren s'en méfiait encore trop pour le sortir et l'autre parce que de toute façon il n'écoutait que les ordres qu'il jugeait sensés. Et puis le garçon savait que le Démolosse agirait de la meilleure des façons dans n'importe quelle situation. Ainsi se déroulaient ses journées avec encore quelques lectures sur les différents sujets qu'il étudiait à la Pokémon Community. Il ne voulait pas trop prendre de retard tout de même ! Il lui tardait d'y retourner.
Il s'assit doucement sur un banc alors qu'une légère fatigue le gagnait. Cela faisait en effet une bonne heure qu'il se promenait, dire qu'à la sortie de l'hôpital un petit quart d'heure de marche très lente l'épuisait. C'est bien il reprenait vite des forces. Il souffla tout en surveillant son Solochi qui jouait avec la petite chromatique. Celle-ci se cachait dans des fleurs disposées dans la rue et le dragon foufou la cherchait frénétiquement, poussant un cri de victoire excité comme une puce quand il la trouvait. Son canidé de feu se coucha  coté de lui, le Posipi niché entre les cornes et le Passerouge posé sur l'une d'entre elles.  Il passa sa main dans le poil court mais soyeux du molosse, se laissant aller à la fraîcheur de cette belle journée ensoleillée. Il fini même par s'assoupir, bientôt rejoins par une Freya éreintée qui se lova dans sa veste pour dormir à l'abri du regard d'inconnus. Si cela l'empêcha de dormir ? Bien sûr que non, bien au contraire il était habitué à la présence de la Coupenotte dans ses bras et la sentir contre lui le rassurait. Après tout il avait peur pour son petit bébé dragon ! Ce fut tout autre chose qui troubla son sommeil. Une voix qu'il ne pensait plus entendre avant très longtemps et dont le timbre suffit à lui hérisser les cheveux sur la nuque.

-Orren ? Mais qu'est ce que tu fais là ? Tu ne devrais pas être à ton école ?

Ouvrant légèrement un œil, il ne lui suffit que d'apercevoir la silhouette de l'homme en face de lui pour savoir qu'il avait bien affaire à la personne qu'il souhaitait le moins du monde voir. Samuel Losvrôk, son père. Orren bâilla aux corneilles, levant un regard dédaigneux vers son paternel qui le toisa en croisant ses bras, l'air sérieux. Si il croyait vraiment qu'une telle technique d'intimidation marchait désormais sur lui, il se trompait. Orren avait grandi, mûri et souffert. Des souffrances autant psychologiques que physiques qui l'avaient renforcé. Aujourd'hui il n'avait plus aucun ascendant sur lui, il n'était plus rien pour le jeune Top Dresseur qui se leva pour toiser son père dans les yeux, faisant à peine une tête de moins que l'homme au visage impassible.

-Oh, je suis en vacances.

-Ne te fiches pas de moi, les vacances sont finies depuis longtemps.

-Et alors ? Tu peux me dire ce que ça peut te foutre ? C'est pas maintenant qu'il faut rappliquer, pas après tout ce temps et de cette manière.

-Tu ne me parles pas sur ce ton ! Non mais c'est quoi ces manières ? Ta mère t'élèves...

-Tu ne parles pas de Maman ! Elle au moins est là pour moi, pas comme toi ! Avec elle au moins je peux être qui je veux.

-Tseuh, un simple dresseur.

-Oh non, un Top Dresseur, Spécialiste des Dragons. Et ne penses pas que je prenne exemple sur toi. Je ne vois pas quel modèle il y a chez un père absent et mari infidèle.

-Tu.... Tu n'as rien à dire sur ce sujet ! Je...

-Tu vas te la fermer surtout !

Un choc retenti, envoyant le visage d'Orren sur le coté. Une vive douleur s'emparait déjà de sa joue, une chaleur cuisante qui irradiait le coté de sa face. Encore une fois son père l'avait giflé, et bien plus violemment que cette fois là, alors qu'il était môme devant l'arène de Relifac le Haut. Mais il y avait une autre différence. Orren était un garçon dans la fleur de l'âge désormais, et ce geste allait se payer. Cependant pour le moment ce fut surtout Freya qui en fit les frais, la petite Coupenotte eut tellement peur qu'elle chercha encore plus à s'enfoncer la veste de son dresseur, ouvrant celle-ci et faisant sauter les boutons de la chemise de son dresseur en voulant s'y cacher, dévoilant ainsi la blessure de son dresseur qui transparaissait encore avec une légère trace rougeâtre sur le bandage d'un blanc pur.
Samuel regarda tout d'abord le bandage avec de grands yeux écarquillés par l'étonnement. avant que ceux-ci ne se plissent pour être remplis de mépris et qu'un sourire narquois n'étire ses lèvres fines et pâles comme des larves rongeant un cadavre. Il ouvrit alors sa bouche, laissant se déverser son fiel, venin des plus virulents pour le cœur du ténébreux en face.

-Eh bien eh bien, on voit le spécialiste. Même être un bête de dresseur est au dessus de tes force on dirais, tu te fait blesser. Est ce que tes Pokémons ne savant pas te défendre ou que c’est carrément l'un d'eux qui t'as fait ça. Je penses en effet que tu n'aurais finalement pas put reprendre le flambeau familial, tu n'es qu'un dresseur au rabais.

Cette fois s'en était trop. Il en avait assez entendu. Cet homme qui l'avait toujours empêché de faire ce qu'il aimait voulait maintenant le traîner dans la boue ? Cet homme qui avait trompé sa femme et fait un enfant à une conquête d'un soir et ne s'était même pas inquiéter pour la demi sœur de son fils ? Serrant les dents, Orren serra son poing droit, et l'envoya en plein milieu de la figure de son père. Ses phalanges rencontrèrent le nez de son père qui émit un craquement sonore. Après ce choc, l'homme porta les mains à son visage, son nez déjà ensanglanté, tandis que son fils tournait vivement les talons en rappelant son équipe d'une voix ferme. Tous le suivirent, mais le chien sombre prit quand même le temps de montrer les crocs à l'homme, le menaçant ouvertement.
Le garçon se dirigea vers le chemin du retour, bien décidé de dire à sa mère qu'il rentrait à l'académie et peu importes ce qu'elle en pense. Il voulait prendre sa revanche, prendre sa revanche sur la vie. Et cette fois il était bien décidé à ne plus se laisser abattre, à surmonter tout les obstacles qui barreraient son chemin. Il était décidé et déterminé. Il n'était pas un dresseur, non. Encore moins un dresseur au rabais. Il était Orren  Losvrôk, futur grand champion et Maître des Pokémons de type Dragon !

___________________________

Le jeune homme aux cheveux sombres poussa un long soupir en posant le pied hors du bus. Il se retrouva comme il y a longtemps devant les portes de l’académie. Seulement qu'à l'époque il était novice et seul. Aujourd’hui il avait des amis, un dortoir et une équipe sur qui compter. Il s'avança d'un pas déterminé, la tête haute et les traits sérieux de celui qui est déterminé à tout faire pour atteindre son but. Il avait hâte de retrouver sa chambre et toutes les petites habitudes de l'école comme les cours et tout. Il avait aussi hâte de retrouver son dortoir et ses amis. Est ce que Ginji mangeait toujours autant ? Kaleb toujours un grand fan d'entraînement ? Warren un pervers ? Et Loan et sa sœur, se tournaient-ils toujours autour ? Tant de questions et bien d'autres encore. Il passa les portes du bâtiment principal. Beaucoup de regards se tournèrent vers lui, certains connus, d'autres non. Il ne fit que les regarder légèrement avant de laisser sortir un petit sourire en coin.

*Le préfet des Voltalis est de retour et ça va bouger !*

Modo:
 

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Retour à la maison
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :