Partagez | .
Plongée dans les abysses du crime [PV Ayako]
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Plongée dans les abysses du crime [PV Ayako]   Lun 9 Fév - 22:41

''Allez Katara, cette fois, c'est la bonne. Comme la dernière fois, tu inspires doucement, et tu relâches sans te presser, une fois dans l'eau.''

Ça n'aura pas été sans mal, mais là, je sens que ça va marcher ! Debout face à la mer, pied nus malgré la température presque glaciale du sable de la plage, je vais bien finir par réussir à faire comprendre à la petite Mustebouée ce que j’attends d'elle. Il nous aura fallu presque un mois d'entrainements, et d'échecs divers pour réussir à reproduire la technique d'Aileen et Naveen. Mais à présent, Katara est (presque) capable de générer une bulle d'oxygène suffisament grande, et solide pour que je puisse l'accompagner dans ses escapades sous-marines.
Et aujourd'hui, c'est le grand jour: Histoire de mettre à l'épreuve ses capacités, nous voila prêt à explorer l'épave qui repose par le fond, à quelques dizaines de mètres de la plage qui jouxte le dortoir. D'après certains Phyllalis, les cales et les couloirs sont remplies de trésors, mais je dois avouer qu'entre ça et la perspective de rencontrer des Pokémons inconnus, mon choix est vite fait (et pourtant, imaginez tous les repas qu'on pourrait se payer avec ce qui doit reposer là-dessous...).

Katara échauffe déjà les deux petites queues qui nous serviront de propulseurs, et le temps que j'enfile l'une des combinaisons empruntées au gymnase (On est en plein Février, et bizarrement je ne suis pas très motivé à l'idée de finir en Grelaçon...), elle semble prête à descendre jusqu'au fond des failles de Nénucrique, s'il le faut.
Sol, Keru et Lucki sont bien au chaud dans leurs Pokéballs, et vu leurs passions respectives pour les balades en eau trouble, il y a de grandes chances pour qu'ils y restent.
La plage est déserte à cette heure, au moins, il y a peu de risques que l'on soit dérangé pendant l'exploration. D'après ce que j'ai cru comprendre, l'épave se situe à quelques dizaines de mètres de rivages, on ne devrait pas avoir trop de problèmes pour trouver quelque chose de cette taille.
L’immersion est un peu plus lente que prévu (C'est moins froid que ce à quoi je m'attendais mais je ne sens quand même plus mes jambes ), mais une fois dans l'eau, je constate avec soulagement que la température n'entrave pas mes mouvements, et que je peux suivre la petite loutre sans trop de difficulté. Cette dernière en profite d'ailleurs pour frimer un peu, en projetant plusieurs jets d'eaux dans ma direction avant de replonger hors d'atteinte.
Tu t'amuseras plus tard, là les choses vont devenir sérieuses !

''C'est quand tu veux, Katara...''

Mademoiselle se décide enfin à accomplir sa tâche, et après deux essais infructueux , parvient à générer une bulle assez grande pour me servir de casque de plongée. La main sur sa fourrure, je la laisse me guider tandis que nous descendons progressivement vers le fond. L'eau a le mérite d'être claire et limpide, et vu la taille de l'épave, impossible de rater la silhouette gigantesque, qui repose tel un géant endormi plus au large. Ensevelie sous plusieurs tonnes de sables, la coque n'a pas résisté à l'assaut des flots et du temps, et présente de larges brèches. Le reste du bâtiment n'est pas dans un meilleur état, couvert de Corayon, et de Kokiyas, mais dans l'ensemble, la structure semble avoir perduré.
À force de gestes, je parviens à rediriger Katara vers le pont, et après plusieurs minutes de recherches, à trouver une écoutille pour pénétrer à l'intérieur des coursives du navire.

Des couloirs submergés, une atmosphère lugubre, et pas la moindre lumière à l'intérieur....Bienvenue à Creepy-land ! Sans la lampe étanche que j'ai emprunté à Léo, je me serais pris plusieurs murs depuis longtemps, d'autant que ma Mustebouée ne semble pas disposé à ralentir. Bon, qu'est-ce qu'on va bien pouvoir trouver là-dedans?
La première salle d'envergure que je traverse se révèle complétement vide...Tout comme la suivante...et la suivante...et la...(C'est bon on a compris !).
L'aventure, je suis pour mais encore faut-il qu'il y ai quelque chose à voir...Et pour le moment, l'endroit se révèle étrangement vide et silencieux. Pas un mouvement même pas un Remoraid pour égayer ce tombeau sous-marin. Ou en tout cas, c'estce que je croyais...

Au détour d'un couloir, Katara accélère brusquement sa propulsion et m'entraine à sa suite. Lorsque je parviens à le stabiliser, c'est pour apercevoir plusieurs mètres avant, une silhouette tourner à l'angle d'une coursive. Une autre élève qui aurait eu la même idée que moi ? Je ne suis pas sûr de ce que j'ai vu, mais elle est un peu trop grande pour ça...
Comme convenu, j'exerce une bref pression sur la fourrure de ma torpille orangée, afin de la faire ralentir progressivement et de stopper complétement notre avancée à quelques mètres de l'inconnue.
On dirait qu'elle cherche quelque chose : si ça se trouve, elle a besoin d'un coup de main, et vu comme la communication orale risque d'être efficace...
Mon approche que j'espérais discrète se retrouve totalement compromise lorsque ma cible se retourne brusquement...Elle a des yeux dans le dos, ou je rêve?
Espérons qu'elle parle le langage des signes, sinon, on est pas sorti de l'auberge !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Adulte Espion
avatar
Adulte Espion
Région d'origine : Hoenn
Âge : 25 ans.
Niveau : 7
Jetons : 294
Points d'Expériences : 94

MessageSujet: Re: Plongée dans les abysses du crime [PV Ayako]   Mer 11 Fév - 12:23

L'eau remontait à mes pieds, me donnant des frissons désagréables qui remontaient le long mon échine. Il faisait encore relativement froid à cette période de l'année, le printemps ayant quelques difficultés à pointer le bout de son nez. La plage n'était forcément pas le lieu idéal, surtout quand le vent se mettait à souffler fort pour faire valser le sable tout autour de vous. Et pourtant, j'appréciais cet endroit, sans vraiment savoir réellement pourquoi. Etait-ce simplement parce que l'on pouvait y ressentir une solitude appréciable ? Sûrement, puisqu'il n'y avait personne à l'horizon actuellement. Néanmoins, tout au fond de moi, je pouvais regretter la carte postale habituelle que cet endroit pouvait m'offrir : pas de soleil où les rayons réchauffent notre corps enduit de crème, simplement un ciel nuageux et grisâtre. Je respirais fortement, mes yeux contemplant l'horizon dans un regard vide et une légère expression de tristesse sur le visage. Je secouais finalement la tête pour chasser les idées noires et me concentrer sur mon nouvel objectif.

Depuis mon retour à l'académie, j'avais entendu parler d'une épave qui se trouverait à proximité. Une épave enfuit depuis quelques temps d'après les dires. Je n'en avais pas écouté d'avantage, trouvant que c'était le strict nécessaire pour s'y intéresser. L'appât du gain est plus fort que tout, c'est ce qui m'a poussée à me retrouver ici en ce moment. Le navire avait pu échouer avec un trésor en profondeur, qui sait ? Malheureusement, si la plupart des personnes en connaissaient son existence, il se pouvait aussi qu'il n'y ait plus rien à se mettre sous la main. Mais comme dit le dicton : qui ne tente rien, n'a rien. Je m'étais préparée et équipée au préalable avant d'arriver ici. En dessous de mes vêtements, j'abordais fièrement ma tenue de plongée iso thermique, idéale pour ce genre d'exercice. J'avais aussi prévu ma petite bonbonne d'air que je fixais dans ma bouche. Mon partenaire serait bien évidemment Hokkai, très agile dans l'eau puisqu'il s'agissait d'une créature aquatique. Je savais que l'exploration serait efficace avec lui, grâce à ses puissantes nageoires.

« On y va. »

Dans un élan de courage, je plongeais ma cheville dans cette eau fraiche. Je me faisais une barrière mentale pour contrer ce froid qui m'envahissait de plus en plus. Le plus dur serait de noyer la tête mais je restais concentrée. J'avais attaché mes cheveux en queue de cheval afin de facilité ma vision lors de ma nage sous-marine. Une fois complètement dans l'eau, je rejoignais mon compagnon qui m'entrainait dans les profondeurs rapidement. Un mal de tête me submergeait mais je le faisais vite disparaitre. Ayant l'habitude d'effectuer des plongées, je savais comment m'y prendre pour ne pas être perturbée physiquement à cause de la pression qu'engendrait les profondeurs. Je tapotais sur l'épaule de mon ami afin de le diriger dans un endroit précis. Arrivée, je me décalais afin de me mouvoir et de fouiller avec plus de facilité. De nombreuses bulles d'air s’échappaient de ma bombonne au moment où j'expirais. La nature reprenait ses droits sur ce navire, il y avait cette sorte de mousse verdâtre partout et même des coraux ! Intriguée par un rocher, je décidais de m'approcher pour tenter de le soulever. En vain, bien évidemment... Je faisais alors signe à mon partenaire pour lui ordonner d'utiliser son acidité. Les secondes passaient et rien ne se produisait : il n'y avait aucune réaction de mon Pokemon.

« … »

Intriguée, je faisais volte-face le plus rapidement que je pouvais et constatais un jeune homme juste derrière moi en train de m’observer. Des bulles d’airs s’échappaient de nouveau, pouvant marquer ma surprise. Que faire ? Comment réagir ? Je ne savais pas tellement car beaucoup de choses se bousculaient dans mon esprit : m’avait-il suivi ? Et ce dans l’unique but de pouvoir mettre la main sur un trésor avant moi ? Ou alors simplement me le dérober au meilleur moment ? Dommage pour lui, j’étais bien trop attentive pour me faire avoir –quoi que, pour le coup, c’était surtout grâce à mon Kravarech. Habituellement, j’aurais directement fait un signe pour que Hokkai utilise son attaque brouillard afin que je m’éclipse rapidement. Mais devant moi, ce n’était qu’un gamin donc je n’avais pas vraiment de raison de le craindre. Je haussais les épaules, décidant de l’ignorer dans un premier temps et revenait là où j’en étais, tirant sur l’une des nageoires de mon compagnon. Son attaque acide dissolvait en partie cette roche, ou du moins, me permettait de la bouger avec beaucoup moins d’efforts. Elle était simplement collée. Juste en dessous, il y avait un trou et bien évidemment mon dû. Je m’en emparais sans même attendre et le fourrais de mon sac.

En me retournant de nouveau, je remarquais que ce garçon c’était rapproché. Et cette fois-ci, je jugeais qu’il était trop proche. Malheureusement, sous l’eau, je ne pouvais pas tellement le rembarrer puisque l’usage de la parole était impossible. Je me contentais donc de pester intérieurement, profitant aussi pour mieux le regarder que tout à l’heure. Il arrivait à respirer grâce à une bulle d’air, ce que je trouvais astucieux sur le moment mais que peu esthétique. Au vu de son apparence physique, je ne doutais presque plus : il faisait forcément parti de l’académie… Sa tenue aussi en disait long : abîmée, elle avait servi plusieurs fois. Son compagnon n’était autre qu’un Mustebouée. Je me disais qu’il devait peiner à diriger son dresseur dans les profondeurs au vu de son gabarit mais ses queues servaient très bien de propulseur. Il devait pourtant s’épuiser bien vite. Tirer un poids, ce n’était pas évident. Bon… Je terminais mon analyse rapidement, car je n’arrêtais pas de me dire qu’il se montrait trop curieux à mon gout. Et pour mettre les choses au clair, il faillait remonter à la surface. Subtilement, je me saisissais de son poignet pendant que mon autre main s’accrochait à Hokkai. Ce dernier nous remontait avec aisance. La tête hors de l’eau, je retirais vivement la bombonne d’air et le fusillais du regard.

« Ça va ? Je ne te dérange pas trop ? … Tu veux quoi là ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t927-ayako-shiroi http://pokemoncommunity.forumactif.org/t936-ayako-shiroi-adulte
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: Plongée dans les abysses du crime [PV Ayako]   Mer 18 Fév - 22:13

Un mètre quatre-vingt...Non, deux mètres, il doit faire a peu près deux mètres. La crête rose détonne sur un corps brun sale, et avec la faible luminosité qui règne ici, son allure générale est encore plus inquiétante que ce à quoi je m'attendais. Le regard du Pokémon Dragon est beaucoup moins terrifiant que ce que les histoires de marins laissent entendre, et son corps souple marque l'agilité que l'on prète à son espèce. ok, je retire tout ce que j'ai dit (ou que j'étais sur le point de dire) au sujet de ce bateau, les choses deviennent franchement intéressantes (Un Kravarech, quoi...Même si pour le coté sauvage, c'est raté, ça reste un Kravarech !).
Alors que j'observe la bête de haut en bas, un signal impérieux de sa Dresseuse la fait brusquement se retourner (Rien à faire, je peux au moins voir les écailles de son dos, et ses espèces de ''lianes'' dorsales !), et tandis qu'ils poursuivent tout deux leur étrange manège, je prend soudain conscience d'un petit détail : Ma Mustebouée et mon moyen de propulsion ont disparus dans le même temps.
Impossible de parler avec ce casque artisanal sur la tête, donc pour l'appeler, c'est rapé...Mais où est-ce qu'elle est passée?

L'inconnue a manifestement finie ce qu'elle avait entrepris de faire, et une espèce de pellicule verdâtre émane de l'endroit qu'elle vient de fouiller. Ma curiosité l'emporte sur l'envie de retrouver Katara, et alors que je me rapproche, la voila qui se retourne pour me fusiller du regard. On dirait celui d'Aileen...mais en plus terrifiant (Oui, je vous jure que c'est possible.) ! Elle me détaille de haut en bas, avant de relâcher une série de bulles supplémentaires, comme si elle se vidait les poumons brutalement...Attend, je rêve où elle soupire? Dans une tentative malheureuse pour voir ce que contient le sac qu'elle tient en main, j'en viens à me hisser désespérément à une hauteur suffisante, mais la silhouette imposante de son Kravarech me cache la vue....Eh !
Le sac passé en bandoulière, une main sur l'échine de son Pokémon et l'autre sur mon poignet, la jeune femme agrippe avec une force que son apparence ne laisse VRAIMENT pas supposer. Puis, avant que je n'ai pu faire quoi que ce soit pour me dégager, le Dragon s'élance par l'un des trous de la coque, nous entrainant à sa suite.

Une fois en surface, j'ai à peine franchi la barrière aqueuse que la bulle qui entourait ma tête éclate brusquement. Ce qui me rappelle que...Katara ! Elle est probablement restée à bord, et sans son aide, je vais devoir faire appel à quelqu'un d'autre pour aller la chercher !
Comme une réponse à mon appel silencieux, un léger frottement glisse le long de ma main, et je sens un objet dur s'insérer doucement entre mes doigts. Dans le même temps, la petite tête de la loutre fend les flots, et me regarde avec des grands yeux, dans l'attente de mon verdict concernant sa trouvaille.

''Préviens-la prochaine fois, amiga, j'ai failli...Euh...pardon?''

Remettant à plus tard l'examen de ce que Katara vient d'extraire des profondeurs, je me retrouve un peu pris de court, moins par la question que la jeune femme que par le ton qu'elle vient d'employer. Et on peut dire que ce dernier n'est pas du goût de ma Mustebouée: déjà qu'en temps normal, elle se serait lâchée sur celle qui vient de la séparer de SON Cael, là, c’est une petite boule de poils oranges sifflante et furieuse que je tente à grand peine de contrôler. En même temps, elle n'a pas tort, je l'ai un peu en travers de la gorge, là...
Je lui retourne le même regard, avant de me dégager brusquement (Ouais bon, c'est tout comme...Elle a de la poigne, quand même.) le bras, et de lui faire face en battant lentement des jambes pour me maintenir à sa hauteur.

''Euh, je...Attendez, non mais vous vous foutez de moi? C'est vous qui venez de me trainer hors du bateau, sans préavis. Je peux vous retourner la question !

Lui tournant le dos, je lutte un peu pour rester à flots et empêcher Katara de se rapprocher d'elle. Maintenant qu'elle m'a lâché le bras, mes mouvements sont beaucoup plus aisés mais la température de l'eau reste très en-deçà de ce qu'il faudrait pour une expédition idéale.
Je me moque de qui est cette fille, là tout de suite, la question la plus urgente, c'est de savoir comment je vais faire pour redescendre. Et surtout si elle va de nouveau venir interrompre mon exploration. C'est vrai quoi, l'épave est à tout le monde, il doit y avoir des dizaines d'élèves qui la visitent chaque semaine...
Katara semble encore assez en forme pour tenter un dernier essai, mais avant que je ne puisse lui demander quoi que ce soit, une sensation désagréable me fige sur place (Non, pas totalement, je ne tiens pas à jouer les enclumes...). Et il ne me faut pas longtemps pour deviner que mon interlocutrice en est la source : je ne sais pas si c'est le fait de côtoyer Lucki à longueur de journée, mais je ressens une impression bizarre lorsque je me retourne pour lui faire face....Une impression de danger.

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8922

MessageSujet: Re: Plongée dans les abysses du crime [PV Ayako]   Ven 20 Fév - 18:38

MOdération Cael

Utilisation de la CS Plongée
Gain Nada !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Plongée dans les abysses du crime [PV Ayako]   

Revenir en haut Aller en bas
Plongée dans les abysses du crime [PV Ayako]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-