Event#4 : St Valentin 2015
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Riven Rivardi
Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Adulte Mécano
Sujet: Event#4 : St Valentin 2015   Sam 14 Fév - 16:47
ST VALENTIN #2 [14/02/2015]

Avec la nouvelle direction et les nouvelles règles, il y a peu de moyens de s'amuser pour la St Valentin cette année. Inutile d'espérer un dérangement hormonal comme l'an dernier, causé par de perfides Fluvetins de l'amour, car le Campus est tellement bien gardé qu'il n'y a pas de place pour ça ici. Tandis que vous vous ennuyez ou que vous batifolez en amoureux dans ce climat assez tendu, une nouvelle fait sonner vos fidèles iPok : "Hey ! Débarquement inhabituel de Lovdisc sur la Plage ! Les Pêcheurs nous prêtent leurs cannes pour qu'on puisse les pêcher, leur prélever une Ecaille Coeur s'ils en portent une, et les remettre dans l'eau ensuite. Dépêchez-vous !"
Une Ecaille Coeur ? Vous savez qu'elles possèdent une utilité pour le moment inconnue. Quoi qu'il en soit, ça a l'air plutôt marrant, non ? Munissez-vous donc de vos bottes en caoutchouc. La pêche commence !


Le cadre

Samedi dans l'après-midi. Le ciel est nuageux, mais il fait plutôt doux pour cette journée d'Hiver. Le soleil brille, et de nombreux Lovdisc se perdent dans la mer, aux abords de la Plage où vous pouvez pêcher grâce aux nombreuses cannes prêtées par les Pêcheurs du coin. De nombreux élèves sont déjà présents. A vous de faire vos preuves !

Comment ça se passe ?

- Pas d'inscription nécessaire ! Postez simplement un RP à la suite de ce topic en vous décrivant en train de demander une canne à pêche, et de pêcher des Lovsdisc. Vous pouvez poster autant de RP que vous le souhaitez.
- Évidemment, vous trouverez un seul cadeau, et ce, qu'importe votre nombre de RP postés.
- Vous pouvez vous décrire en train de pêcher (et remettre à l'eau ensuite) autant de Lovdisc que vous voulez, mais un seul portera une Ecaille Coeur.
- Vous pouvez choisir de trouver une Ecaille Coeur dorée ou rose, comme vous le souhaitez ! Cependant, gardez à l'esprit que les dorées sont exclusives aux Lovdisc shiny doré, et les roses, aux Lovdisc normaux !
- A la fin du post où vous décrivez la trouvaille de l'Ecaille de votre choix, précisez-le simplement en balise HRP.
- Ce sujet commun sera ouvert du 14 février au 14 mars, mais vous ne pouvez récupérer une Ecaille que jusqu'au 21 février. Passé ce délai, il sera trop tard pour récupérer votre cadeau ! Dépêchez-vous donc !
- Pour connaître l'utilité des Ecailles Coeur, rendez-vous ici.
- Amusez vous bien !
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Sam 14 Fév - 19:44
Naïvement, certaines Pyroli, parmi les premières arrivées, avaient pensé que Jackie leur épargnerait le sport matinal aujourd’hui. Ce fut en ricanant discrètement de rire que la préfète se chargea de briser méthodiquement leurs espoirs en les secouant à quatre heures trente du matin, comme à son habitude, pour qu’elles aient le temps de se préparer avant que cinq heures ne sonnent et que la voix claironnante de leur prof principale ne se répercute dans les couloirs. Pourquoi, spécifiquement aujourd’hui, leur intraitable référente les aurait-elle laissé dormir ? Parce que c’est le weekend ? Parce que c’est la Saint-Valentin ? Ah, l’espoir, c’est beau. Saluant Hope d’un vague signe de la main, elle s’enferma dans une cabine de douche, racontant à la blonde morte de rire que les nouvelles avaient vraiment cru que Jackie leur octroierait une grâce pour la fête des amoureux. Jackie, une grâce ? Faut pas déconner. La seule grâce qu’elle leur avait laissé de bon cœur avait été pour la journée portes ouvertes, et ce jour-là, les Pyroli s’étaient réveillées encore plus tôt pour tout installer dans le parc.

« DEBOUT BANDE DE FEIGNASSES ! Je vous laisse une minute pour vous présenter devant moi ! Celles qui traînent la patte auront le privilège de faire l’entraînement matinal sous la houlette de Godzilla avant de le refaire une nouvelle fois ! ET ON SE DÉPÊCHE ! »

Sans se presser, Aileen posa son iPok sur sa table de chevet, refermant toutes les pages ouvertes. Avant que la référente n’arrive, la brune se demandait si elle devait débloquer la page du Zarbdomadaire, passée en blacklist après avoir constaté qu’ils la trashtalkaient encore une fois pour rien, alors qu’elle ne leur avait rien fait. Bande d’emmerdeurs … Bah, elle verrait mercredi prochain. S’ils disaient encore du mal d’elle, elle cesserait de lire ce tissu de ragots sans fondements. S’ils daignaient se trouver une autre victime au lieu de taper aussi facilement sur elle, elle leur laisserait une chance … Peut-être.

___________________________________________________

Interdire à Silica de se coucher sur le lit bien fait après avoir pris sa douche fut une véritable épreuve de force, qu’Aileen passa haut la main en fronçant légèrement les sourcils pour indiquer à la Zorua qu’elle ne plaisantait pas. Et que ce n’était ni en se transformant en Evoli ni en se transformant en Dedenne qu’elle l’attendrirait suffisamment pour avoir le droit de tremper les draps. Et que si ça continuait, elle l’attrapait par la peau du cou et la balançait dehors, comme elle avait été obligée de le faire avec Feänor qui avait failli poser ses pattes mouillées sur le coussin pour embêter sa dresseuse. Se séchant rapidement les cheveux, elle jeta un œil à son iPok. Huit heures trente. Trop tôt pour envoyer un texto à Loan, sans doute, donc elle attendrait sagement neuf heures pour ne pas le réveiller. En voyant une petite icône de message clignoter doucement, elle attrapa l’appareil pour l’ouvrir, le passant en vibreur avant de voir qui lui écrivait.


Maman - 14/02/15 ; 07:40
Bonjour chaton, bonne Saint-Valentin ! J'imagine que tu n'as plus besoin de mes chocolats, hmm ? Je suis sûre que ton Roméo t'en offrira une boîte, et des bons, vu le zigoto qu'il a l'air d'être !
Aileen Sôma - 14/02/15 ; 08:30
Salut m'man ! Bonne Saint-Valentin à toi aussi ! Tu peux toujours me les envoyer, mais ils risquent de fondre pendant le trajet, en fait. Allez, je vais être grande princesse, je te laisse ma part. Mais ne les mange pas trop vite, sinon tu vas grossir et tu ne rentreras plus dans ta robe de concours ... ~
Maman - 14/02/15 ; 08:32
Ha ha ha. Très drôle ! Quoique tu n'as pas tout à fait tort ...
Alors, c'est quoi le programme de la journée ? Des câlins dans la chambre avec ton rouquin ? Attention hein, ma menace des dix-huit ans tient toujours ...
Aileen Sôma - 14/02/15 ; 08:33
Mais de quoi j'me mêle dis donc :<
Enfin bref, ouais, c'était clairement le programme de la journée. Mais j'ai entendu dire par une Pyroli qu'il y avait une affluence de Lovdisc à la plage. La pêche aux écailles coeur, c'est kitch, mais pourquoi pas après tout.
Maman - 14/02/15 ; 08:34
Je me mêle que je suis ta mère, mon petit chaton ♥
La pêche hein ? Oui, c'est très kitch et très niais, mais si ça permet de récupérer une écaille coeur, hein ! C'est la direction qui a organisé ça ?
N'oublie pas de bien te couvrir pour ne pas attraper froid !
Aileen Sôma - 14/02/15 ; 08:35
Hmmm point taken. :>
L'administration de l'école ? La bonne blague. On disait de Rivardi qu'il était assez proche de ses sous, mais Olsen et Jefferson sont encore pire ! Ils n'ont pas bougé le petit doigt pour la sortie capture, on a du se démerder seuls, je les vois mal sortir les banderoles pour la Saint-Valentin.
Maman - 14/02/15 ; 08:36
Oh ma pauvre bichette. Je suis sûre que tu es trèèèèès déçue de ne pas avoir d'évènement pour la Saint-Valentin, c'est ta fête préférée après tout !
Enfin bon. N'oublie pas de bien te couvrir en allant à la plage. Ici (à Nénucrique) le temps est assez doux, mais avec le vent, quel froid !
Aileen Sôma - 14/02/15 ; 08:38
Bah, t'inquiètes. Même si j'oublie, je te parie mes jetons que Loan aura pensé à prendre une couverture de survie au milieu de son armée de thés, de tasses, de théières et de petits gâteaux. :')
D'ailleurs, en parlant de Loan, je vais lui envoyer un texto à neuf heures pour lui proposer de venir avec moi (comme s'il allait refuser !). 8h40 c'est peut-être un peu tôt pour l'appeler ^^

Reposant son iPok, elle fila vers son placard qu’elle ouvrit en grand pour se trouver une tenue à mettre. Alors. Robe ou pas robe ? Robe, ça ferait plaisir à Loan. Pas robe, ça serait plus pratique à porter. Passant une main dans ses cheveux encore un peu humides, elle regarda sa garde-robe en hésitant (Mentali-style *out*) et ce fut finalement Hilda qui, fatiguée de la voir hésiter, lui choisit une tenue en bondissant sur le dos de Sphax pour s’appuyer sur sa tête et tendre une patte vers un kimono rouge très simple, très joli, et très pratique. Avec un sourire satisfait, Aileen s’en saisit après avoir caressé la tête de la Miaouss qui ronronna de contentement. En quelques minutes, la préfète avait enfilé son kimono, et quand elle s’assit sur le lit, Ellie se précipita sur elle pour attacher le nœud dans son dos, aidée par Sissi qui appuyait sa petite patte noire où il le fallait. Récupérant son iPok, elle esquissa un sourire en voyant que sa mère ne lui avait pas répondu – elle avait certainement dû poser son téléphone pour aller s’occuper de son Couafarel – et elle chercha dans ses contacts pour cliquer sur l’image de Loan.


Aileen Sôma - 14/02/15 ; 09:09
Bonjour le plus beau ♥ Bien dormi ?
Il y a une arrivée massive de Lovdisc sur la plage ... Tu veux pêcher des cœurs avec moi, mon cœur ? ♥
Je t'attends vers 11h, le temps de réserver les cannes à pêche et trouver un bon spot (pour moi) et de cesser de paniquer pour faire un an de thé et de gâteaux (pour toi). A tout de suite ! ♥

Aileen se laissa tomber sur le lit, refermant les yeux. La flemme … Mais bon, c’est vrai que les écailles cœur devenaient de plus en plus utiles. Se redressant, elle se saisit de son sac, où elle avait rangé sa bouteille d’eau et quelques gâteaux. Précaution inutile. Connaissant Loan, il allait emporter de quoi faire un festin digne d’un roi sur la plage. Le thé, les pofiteroles, les gâteaux, les ci, les ça … Quittant le dortoir Pyroli après avoir fermé sa chambre à clé, elle salua poliment les Pyroli qu’elle croisait, se fendant même d’un sourire à Astrée qui sortait de sa chambre avec sa petite Marisson. Elle se retrouva vite entourée de Pyroli qui allaient au même endroit qu’elle, et dut batailler un petit moment pour récupérer les deux cannes à pêche. Comment ça, pas de réservation pour un absent ? Et l’autre, qui s’est tiré avec trois cannes, alors ? Finalement, elle obtint gain de cause, et alla s’installer dans un petit coin où il n’y avait pas trop de monde, s’asseyant sur sa serviette de plage pour ne pas pourrir son kimono. Elle ne voulait pas commencer sans lui, et elle commençait à avoir faim. Mais elle allait attendre un peu avant de manger, Loan n’allait pas tarder à arriver avec sa montagne de gâteaux. Il n'était que dix heures quarante, après tout.

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Leonidas Blackhart
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Dim 15 Fév - 19:33
SAINT VALENTIN
 

La saint valentin, avouons le, n'a jamais était une fête dont tu étais spécialement friand.  Ou plutôt disons que tu n'avais jamais véritablement participer a un événement si plein d'amour que ton cœur en avait prit un coup. Non. Tes parents n'étaient pas vraiment lovey dovey entre eux  a la venu de ce jour sois disant fait exprès pour les amoureux. Mais tu sais, de part ta tante, que l'amour a parfois ( non toujours ) ses raisons que la raison elle même ignore et c'est sans te poser la moindre question que tu prendrais ce jour comme il viendrait, le cœur léger.

Tu n'attendais aucun cadeau, pas même une boite de chocolat. Tu n'étais pas assez connu, pas assez sportif ou tu ne sais quoi encore pour véritablement attirer les filles d'un seul regard. Certes tu étais grand, assez bien battit pour un jeune homme de seize ans, mais il y avait tellement mieux chez certain ( tu ne citeras personne ) qu'un pauvre gars a moitié aveugle avait belles idées de se croire convoité. Car sincèrement, qui voudrait d'un Phyllali « blessé » qui passe ses nuits a suer et a trembler devant des cauchemars, en plus d'avoir manquer de courage pour sauver ne serait-ce qu'un de tes pokemons ? Personne ne voulait de ça. Personne ne voudrait s’inquiéter a en pleurer pour toi. Personne, sauf peut-être Estelle. Ah Estelle. A croire que c'est ton coté « animal blessé » qui l'avait attirer jusqu'à toi. Bien qu'elle t'ait pris pour un espion lors de votre rencontre, mais ce n'est qu'un détail !

Tu chasses cette pensée de ton esprit. Ou du moins tu essayes, car la tâche n'est pas facile. Ce qui se passe dans ta tête était l’œuvre de tu ne sais quel pokemon capable de manipuler les rêves et l'imagination. Tu penses trop Leo'... Pourquoi ne pas te détendre avec un petit dessin hm ? Il est tôt, très tôt. Pas que tu avais mal dormis aujourd'hui, au contraire, tu t 'étais même couché plus tôt, pour tenter de soigner ces insomnies qui te pourrissent la vie. Et bizarrement, cela c'était avéré plutôt efficace. Bon, levé à cinq heure du mat' je ne sais pas si c'est vraiment une bonne chose, mais au moins t'étais en forme et bel et bien réveillé. Suivant cette petite voix ( ça c'est moi ), tu bondis hors de ton lit et attrapes ton carnet à dessins.

Comme pris d'une soudaine inspiration, c'est crayon en main que tu commences tout d'abord a dessiner Luné qui roupille encore dans un coin de chambre. Tes traits sont fin, presque invisible. Tu affines les contours en forçant sur ta pointe et souffles délicatement sur le papier pour en faire partir les résidus de fusain. Tu es concentré, plus que d’accoutumé et après avoir parfaitement représenter ton Zoroark dans l'angle de ta page, tu commences a ébaucher un croquis de ton Caninos qui, lui aussi, dort comme un bien heureux dans la chambre. Pour une fois qu'il ne bouge pas, autant en profiter. Ce même dessin, que tu finis en quelques coups de crayon, t’amènes a l'ébauche d'un autre. Sans en suivre les lignes, il est d'abord difficile de comprendre ce qui se dessine sur le blanc de la feuille. Mais petit à petit, partie par partie, un visage s'esquisse. Il est fade, encore sans bouche, tu t'attardes sur les détails des yeux. Chaque cils, chaque ombres passe sous ton regard d'artiste. Tu es méticuleux, attentif. D'un revers de la main tu balayes les fines miettes de gomme. Tu souffles une nouvelle fois pour t'assurer que rien ne vienne en travers de ton crayon et puis tu continues.

Le dessin prend forme, il prend vie sous tes iris ambrés soigneusement dissimuler derrière tes lunettes noires. Après les yeux, ce sont les cheveux que tu tresses à belle langue de noire. Ton poignet danse sur le carnet, sans la moindre hésitation, des mèches se griffonnent autour du visage et n'importe qui pouvait voir de qui il s'agissait. Tu ne relâches pas ton attention, tu fais habilement tourner ton crayon sur ta main, pensif. Ton bras se tend pour éloigner la toile, tu penches la tête sur le côté, songeur, pendant qu'un regard neuf examine avec soin le portrait. Après étude approfondis du dis croquis tu reprends. Tes mouvements se font précis, adroit, comme conduit par l'intuition même du dessinateur.

Des formes se construisent, d'abord arabesques, on comprend bien vite pourquoi certaines lignes en entour d'autre.  Une fleur ornant les cheveux du portrait. La finesse de tes traits ne font qu'accentué le détail que tu cherches a imposer sur la feuille. Tu caresses le papier en penchant d'avantage ton crayon, créant ombres et contours. Tu y rajoutes lumière et concrétises le galbe des joues. Adorable, belle, séduisante, tu reposes ton carnet. Le dessin n'est pas fini, il manque l'exactitude de ses lèvres rosées mais tu ne peux pas continuer. Tu retires un instant tes lunettes et te frottes les yeux. J'peux savoir ce que tu fous Leo ? Tu lèves de ta chaise et lance un dernier regard a ton dessin après avoir soigneusement remis tes verres.

Soudain, tu attrapes manteau et pantalon que tu enfiles aussi vite qu'un Voltali en pleine chasse. Tu manques de tomber, maladroitement, les pieds pris dans la couture des manches de ton jean, mais finalement, après un remarquable rattrapage qui réveille Luné ( et qui donc décide de te suivre envers et contre tout) , tu finis par sortir de ta chambre, laissant derrière toi ce fameux dessin. Cael serait surpris de ne plus t'y voir. Tu te faufiles dans les couloirs vides et fait signe aux surveillants. Une excuse bidon bien ficelé et on te laisse passer. Enfin mensonge... c'était vite dit !

Mains dans les poches, souffle brumeux, tu te diriges vers les serres. Les grandes vitres t’interpelle et par chance l'une d'elle est ouverte. Pas étonnant, Melty Potts s'y trouve déjà. Elle s'occupe des plantes en chantonnant, absorber par leurs couleurs. De ton coté, tu ne cherches pas quelque chose d'extraordinaire, juste une fleure, une rose blanche pour être plus exact. Discret, aidé des illusions de ton Zoroark, tu te glisses entre les plantes et trouves enfin ton bonheur. Parfait. Exactement celle que tu t'étais amusé a dessiner. A l'aide des griffes acérées de ton Pokemon tu récoltes la dite fleur. Tu en retire les épines, te piquant bêtement l'index. Ouch. Mais t'es un homme hein ! Pas de larmes mon petit Leo'. Tu n'en prend qu'une et te faufile a nouveau entre les chemin vert, passant prêt de la Prof', juste pas curiosité. Vraiment pratique ces illusions quand même !

Tu aurais put te permettre de faire un véritable bouquet, quelque chose de brillants, de flashy, d'incroyablement chic, mais ce n'est pas l'effet que tu recherches. De plus, des fleurs destitués aléatoirement ( bon pas si aléatoirement que ça ) de la serre aurait été très suspect, trop suspect.  Grâce a Luné, tu finis par sortir de la bâtisse de verres, comme si tu n'y étais jamais entré. Un véritable espion ! Fleur en main, tu l'examines avec attention. Unique, large, d'une blancheur presque effrayante, tu te surprends a la trouver très ressemblante avec celle que tu avais dessiné. Finalement, souriant, la protégeant au péril de ta vie tu reviens dans la chambre pour prendre une douche et accessoirement te changer. Un t-shirt propre, une meilleure chemise, un nouveau boxer, un nouveau pantalon et te voilà repartit, direction le dortoir Mentali.

Il est encore un peu tôt et tu ne croises que quelque demoiselles sur ton chemin vers la chambre d'Estelle. Oui, cette fleur était pour elle. Cliché vous me dites ? Et bien peut-être, mais Leo n'avait rien trouvé de mieux pour la remercier, encore. Laissez le vivre ce pauvre gosse ! Tu te présentes donc à la porte, nerveux, te disant discrètement, d'une toute petite voix que ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça. Tu recules d'un pas, puis te remets devant la porte. Tu fais les cents pas, sentant une vilaine tension s'emparer de tes larges épaules. Tu déglutis quand un bruit résonne à l’intérieure. Luné avait continué a te suivre... et cette simple raison te poussas a « fuir », laissant ton « cadeau » accompagné d'un message «  pour Estelle » devant la porte alors que tu entendais déjà les trépignements d'Estelle. La porte s'ouvre et vos regards se croisent, bien qu'elle ne peut vraisemblablement pas te voir. La poitrine nouée tu ne bouges pas d'un pouce. Tu aurais put crier, hurler même, sans qu'elle ne puisse t'entendre et pourtant tu t'étais figé sur place, peur que l'illusion ne se brise. Tu avais confiance en Luné et pourtant ce n'était pas l'envie qui lui manquait de rompre son petit tour de passe-passe, ne serait-ce que pour voir ta tête. Cela aurait été priceless. Parole de Zoroark.

Caché sous l'illusion de ton Polymorfox, tu la regardes trouver ta surprise. Sa curiosité te fait doucement sourire. Sa douceur te l'élargie et tu ne regrettes plus. Doucement elle redresse son visage pour tenter d'entrevoir la personne qui aurait put lui offrir la rose. Elle insiste son regard dans ta direction mais tu restes stoïque, jetant parfois un regard à ton Pokemon qui se contente de ricaner dans son coin en restant attentif a la réaction de la demoiselle. Finalement, Estelle retourne dans sa chambre et tu pousses un long et lourd soupire. Mon Arceus cette tension qu'elle fut pesante ! Tu joues de tes épaules pour en faire fuir les dépôts restant. Luné ne manque pas de se moquer et tu le bouscules. Sale renard !

Tu regagnes ta propre chambre et tu te laisses tomber sur ton lit. C'est fatiguant hein, d'être malade comme ça.  Tu passerais bien le reste de ta journée dans ta chambre tiens. A flemmarder, a dessiner, a étudier les rapports électriques entre ta Voltali et ta Statitik. C'est qu'elles s'entendaient très bien ces deux là et sans attendre que tu reprennes un peu de ton souffle qu'elles bondissent toutes les deux ( l'une bien moins lourde que l'autre ) sur ta carcasse endoloris de sentiments. Un grognement s'échappe et tu te retournes pour les ébouriffer. Enfin surtout Korra. Terezi elle préfère venir t'embêter en se faufilant dans tes cheveux. Tu reçois quelque décharge et tu ris, tu ris si fort que tu ne fais même plus attention si cela va réveiller Cael, ni même si ce dernier est déjà partie a l’entraînement, ou même si il était censé s'y rendre. Tu jettes un rapide regard, mais pas de signe de vie...  Tant pit !

Une bataille commence. Terezi et toi contre Korra. Ready. Fight ! La Voltali a plus d'un tour dans son sac et ne manque pas de te pousser de son museau lécher d’électricité. Tu est surpris mais grâce a la Statitik tu ne ressent presque rien, elle aspire directement électricité. Le combat fait rage, mais soudainement, l'araignée electrik se rebelle contre toi et manifeste son pouvoir en sautant sur la tête de Korra. Fourbe !


▬ Ok ok haha vous avez gagner je me rend !

Vous passez la matinée a jouer, a vous chamailler. Arkhan et Luné  font plus amples connaissance et s'amusent comme des petits fous. La team Blackhart reprend un peu plus du poil de la bête et tu ris en perdre ton souffle. Ça te fait un bien fou, d'être aussi soudé, d'être aussi proche de tes pokemons. Alors que tu t'écartes doucement du petit groupe pour aller vérifier ton œuf que tu prends par instinct dans tes bras, tu entends ton Ipok sonner.

Tu t'y intéresses, de très prêt et son contenu t’intrigue d'avantage. Des Lovdisc ? En masse sur la plage ? Ni une ni deux tu attrapes ton carnet a croquis, des crayons a la pelle et ta gomme puis sous ton ordre, l'intégralité de tes pokemons. Ils te suivent tous, aux trot, pendant que tu cours à en perdre haleine. Tu voulais être le premier a y être... Cependant c' était peut-être un peu trop demandé. Tu y croises quelques Phyllali et d'autres élèves munies de Canne à Pêche.

C'est un vieille homme qui t'interpelle alors que tu n'as pas encore eu la possibilité de poser ne serait-ce qu'un regard sur les Lovdisc. Lèvres tremblantes, yeux plissés, il te donne une vieille, très vieilles canne à pêche. Tu la saisis, enfin essayes, et le remercie d'un sourire.

▬ Vas jeune homme, va attraper un cœur pour ton amoureuse. Tu sais moi de mon temps... Commence-t-il en monologue nostalgique.

Adorable.  Tu rigoles de bon cœur et te met a la tâche, dans un coin tranquille avec très peu de monde au alentour. La pêche, de ce que tu en as lu dans les livres, doit être reposant et silencieux. La petite bande derrière toi s'installe sagement et suit des yeux les mouvements de l'eau. Plus d'une fois tu as loupé une prise et une belle, mais après plusieurs essais, ça remord ! Serait-ce la bonne ?





crackle bones

_________________
selkies mood


Event#4 : St Valentin 2015 Hmtm3bv
kado:
 
Ren Lowell
Ren Lowell
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 0
Points d'Expériences : 387
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Dim 15 Fév - 21:07
En retard, sérieusement ? Destin maudit. Ren pressa le pas. Pourquoi était-il si nerveux ? Il faisait tout de travers ! Le jeune homme s'était simplement laissé embarquer dans une situation qui le dépassait. Sans qu'il s'en rende compte, comme aveuglé par une force inconcevable, il avait été berné par le saint chevalier et manipulé jusqu'à suivre un plan. Le plan ? Des chocolats ! Une rencontre ! Une.. déclaration ? Il était Ren Lowell, tout de même. Jusqu'où le soldat M-A comptait-il le faire chavirer de ses propres convictions ? Bon. Côté matériel, il avait plutôt assuré. Il s'était levé assez tôt afin de se procurer les légendaires chocolats de la Saint-Valentin, prenant en compte les facteurs décisifs qui allaient déterminer son succès. Mais quel succès ? Bon sang ! Dans tous les cas, il avait fais la part des choses. Songeant aux alternatives, il ne s'était pas seulement procuré des chocolats noirs, mais plutôt un assortiment basé sur un dosage logique. Pas mal de noirs, d'autres au lait. Assez peu de blancs, par contre. Il n'avait même pas cherché à comprendre ! Tenter de trouver un sens à ses actes ? La blague. Il était ce demi-Ren qui était intervenu durant les événements de la team Rouage. Un gars étrangement sociable.

■  Pas le temps de t'admirer. Il faut qu'on y soit à l'heure prévue.

Diana ronchonnait un peu. Pas étonnant ! C'était la première fois qu'elle sortait en tête à tête avec son dresseur, alors l'empêcher de faire sa parade ? Un véritable crime contre l'humanité. Toutefois, Ren ne comptait pas arriver plus en retard. Il l'était déjà assez comme ça ! Et peut-être qu'en prenant des raccourcis, vendant son âme à une entité maléfique et priant des dieux oubliés, il pourrait arriver à l'heure prévue ? Comme les magiciens. Haha. C'était plutôt impressionnant ! Observer un spécimen de Ren Lowell sprinter dans l'académie, ce n'est pas donné à tout le monde. Il avait bien toujours cet air las totalement contradictoire avec sa course, mais qu'importe ? Un idiot reste un idiot. La majestueuse Prismillon le suivait de nombreux battements d'ailes, ponctuant son vol d'un flot de complaintes destinées à son dresseur ingrat.

■  C'est bon ! Je m'occuperais de toi plus t-..

Oh, une racine. Tel un Méga-Drattak, Ren devint un deltaplane. Il fit un magnifique vol-plané sur plusieurs mètres. La malchance ? La bonne blague. Heureusement, il y avait une justice ! D'un geste savant, le jeune homme parvint à se rattraper avant d'abîmer son tendre visage à tout jamais. Pour une fois, ses prières avaient été entendues ! Pas question de se présenter à Lyph avec une mine disloquée. Mais les chocolats ? Mince.

■  Oh n.. Diana ! La boîte !

Eh oui. Le seul élément qu'il ne fallait pas faire tomber. Pourquoi le porter à main ? Disons que le sac à dos était fourré d'une multitude de choses inutiles : bobines de fil à pêche, calepins et crayons.. Même une bouteille d'eau. Ren avait donc pris la décision de porter la petite boîte à bras. Pas le choix, non ? Tous ses efforts allaient être ruinés ! Il ne pouvait plus que se plaindre de sa vie misérable et sans saveur, de cette constante malchance qui le poursuivait au fil de ses péripéties !

■  Priiii..

Mais rien n'est perdu. Il n'était pas l'heure de décéder intérieurement et de céder au désespoir. N'était-il pas un.. conquérant ? C'est un peu gênant. Quoi qu'il en soit, Ren leva les yeux. La boîte de chocolats semblait intacte, tirée par le bout des petites pattes de son Pokémon papillon. Levant les yeux au ciel, Ren remercia un millier de fois Chiho et Gee pour ce don des cieux. Le jeune homme avait cet étrange sentiment que tous ses camarades étaient à ses côtés dans cette entreprise épique, la terrible quête d'un conquérant. Il devrait également arrêter de fréquenter Marc-Antoine. Ça le rendait plus étrange qu'il ne l'était déjà. Bref ! Offrir des chocolats à Lyph par courtoisie, passer la journée avec elle ? N'est-ce pas.

■  J'ai une dette éternelle envers toi. Il se releva. On y va.

Il reprit sa course effrénée. Finalement, il était dans les temps. Peut-être avait-il tout simplement surestimé l'itinéraire ? Il était anxieux. Il arriva sur la plage où étaient déjà rassemblés une multitude d'élèves, cannes à la main. Il ne restait plus qu'à trouver un pêcheur pour obtenir une canne ! Il s'occuperait du reste. Mais où était Lyphie ? Elle était plutôt du genre ponctuelle, alors pourquoi il ne la voyait pas ? Remarque, la plage était grande. Il envoya un message. Arrêter de paniquer ! Son cœur battait de plus en plus vite. Le rendez-vous, c'était l'idée de Marc-Antoine. Ça n'avait rien à voir avec lui ! [...] Vraiment ? Il n'était plus sûr de rien.
Lyph Flavelle
Lyph Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 15
Jetons : 832
Points d'Expériences : 257
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Dim 15 Fév - 21:29
Ses cheveux étaient parfaits. Rien pour les déranger, pas un seul épi en vue. Elle le savait, pourtant. Elle avait déjà vérifié six fois. Pourquoi ce besoin maladif de se regarder dans le miroir, d'observer si elle était présentable. D'habitude, elle ne s'en souciait pas. Enfin, si, mais pas avec autant d'obsession. La jeune femme choisissait des vêtements selon ses envies, prêtant peu attention aux idées d'autrui. Alors pourquoi aujourd'hui, tout cela était différent ? Pourtant son esprit fanfaronnait dans sa tête. Un chiffre s'imposait à elle, alors qu'elle tentait tant bien que mal de s'en détacher. Le quatorze. De Février. L'article parut dans le Zarbdomadaire la semaine précédente l'avait retournée. Bien qu'elle n'en ait rien dit, l'évaluation de M-A n'était pas tout à fait fausse. Elle ignorait comment il s'était procuré ses goûts en chocolats, mais cela ne lui présageait rien de bon ! Ren tiendrait-il compte de tout cela ? Est-ce que... Est-ce qu'il avait pris au sérieux cette histoire ? Est-ce qu'elle l'avait prise au sérieux ? Son coeur se remit à battre intensément, alors que Naos rejoignait son épaule et qu'elle entamait le chemin vers la plage, silencieuse. Ses pas étaient machinaux, son esprit concentré ailleurs. Que pouvait-elle y faire ? Des Lovdisc ? La bonne blague ! Ça allait grouiller de couples, là-bas ! C'était cela, le vrai scoop. Est-ce qu'elle cherchait un scoop de journaliste, ou bien est-ce qu'elle attendait quelque chose de la part de son camarade Phyllali ? A mi-chemin, la demoiselle s'arrêta. Son iPok se mit à vibrer, et elle fut obligée de décrocher.

« Allô ?
-Lyphie ? Tu es déjà en chemin pour la plage ? »

Noctis. Son aîné n'avait pas perdu un instant. Est-ce qu'il allait lui demander de l'accompagner pêcher ? La Givrali se mordit la lèvre inférieure. Elle ne voulait pas-

« Ce long silence en dit beaucoup, Lyphie. Est-ce que tu as l'intention de parler à ton frère, ou non ? »

Presque immédiatement, la jeune femme se mit à déblatérer un flux de paroles dénué de sens. Il lui fallut reprendre une grande inspiration avant de parvenir à expliquer :

« Je suis désolée Noctis, je vais aller à la plage avec Ren. Ne t'inquiètes pas, il ne m'arrivera rien  ! Et non, ce que tu as lu dans le Zarbdomadaire est... C'est.... ….  Aplustard ! »

Elle raccrocha précipitamment, le rouge aux joues. Incapable de mentir à son frère ? Quelques secondes plus tard, un simple message s'afficha de la part de son aîné. Bonne chance. Prise d'une soudaine tension, elle se mit à courir vers la plage, ressentant le besoin d'extérioriser. Le sable, les odeurs salées de la mer, et puis... la masse d'élèves condensée qui se pressait vers l'étendue d'eau. Alors c'était vrai, cette histoire de Lovdisc ? Peut être pourrait-elle récupérer une écaille, alors. Son Pikachu se frotta contre elle, et même lui semblait savoir que quelque chose clochait avec Ren. Une nouvelle fois, la jeune femme reçut un message.

Battement de cœur plus rapide. Impatience notable. Petit mordillement de la lèvre inférieure. Le regard pressé, qui cherche soudainement une tête familière. Lyph se retourna, cherchant près des arbres sa silhouette familière. Est-ce qu'il était vraiment là ? Chaque pas lui semblait plus difficile. Son cœur ne cessait de s'agiter. Pourquoi ne voulait-il pas ralentir. Et puis, elle le vit. Elle s'approcha doucement, observant le garçon de dos, accompagné de son Prismillon. Ainsi donc, lui aussi en possédait un ? Ikiala avait été tellement gentille de lui en offrir un ! Son coeur battait la chamade. Mais ce n'était pas le moment. Un rapide message, l'iPok de Ren qui le reçoit presque immédiatement. Et puis, l'instant où il se retourne, où elle sourit joyeusement comme à l'habitude pour dire :

« Désolée de t'avoir fait attendre ! On y va ? »

_________________
You tell me to hold on. But Innocence is gone.
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Lun 16 Fév - 0:33
Ginji Labelvi
      rp solo. PARCE QUE PERSONNE M'AIME.



« St Valentin #2 »


La Saint Valentin c'est beau ! Parce que les amoureux sont ensembles ? Huuum... Oui, m'enfin surtout qu'il y a plein de chocolat ! Et les chocolats, ça, c'est cool ! Il y en a de toutes les formes et tous les goûts !

M'enfin, encore faut-il qu'on m'en offre, des chocolats. Hors... Bah ce n'est pas vraiment le cas. Pourtant j'ai vu plein de gens en offrant plein à d'autres. Généralement ils accompagnaient ça de long baiser ... Ils voulaient s'échanger un chewing-gum mais il restait collé ? Pouah, et puis c'est compliqué l'amour...

Je m'apprête donc à passer une journée comme une autre lorsque la sonnerie de mon Ipok retentit. Un court instant, je crois qu'il s'agit de Lucas avec qui j'ai réglé mes comptes la veille, mais il s'avère qu'il s'agit en vérité d'un message alertant les habitants de l'île sur la présence d'un banc de Lovdisc sur les côtes de Lansat. Et apparemment on peut en pêcher quelques uns ! Ça peut être amusant.. J'ouvre la fenêtre de la chambre où se trouve tous mes Pokémons et évalue la température dehors.

« -Eh, mais c'est qu'il fait bon ! Hum... Et si... »

Plage, sable, pêche, soleil qui est au rendez-vous... C'est parti pour un beau pique-nique ! Je rentre tous mes Pokémons dans leurs Pokéballs, à l'exception de Mjöllnir, Shy, et Goldfroy. Si les deux premiers m'accompagneront par pur envie de lier des liens avec eux, le troisième est surtout là à cause des échanges de messages qu'il y a eut entre Lucas et moi. Une façon de m'assurer qu'il est bien avec moi, en somme.

J'entraîne ces trois là avec moi jusqu'au réfectoire de l'académie. Si Mjöllnir et Goldfroy me suivent avec entrain, Shy reste un peu plus distant avec les autres, collé à mes jambes. Le Voltali est excessivement timide et a très peur du monde qui l'entoure.

Arrivé dans les cuisines, je constate que Mama Odie est totalement absente. Seul son Tygnon est encore là, et lorsque je lui demande s'il m'est possible d'emprunter un petit coin pour cuisiner, celui-ci me lance un regard méfiant avant de hocher lentement la tête. Traduction : tu touches à quoi que ce soit que tu n'as pas cuisiné, et tu vas manger mon gars. Mais pas forcement de la nourriture, quoi...

Je jette un œil dans les frigos et placards et en sors de quoi me préparer un petit pique-nique assez simple. Hum... En entrée, on va faire des petits toasts, en plat principal, une salade de riz, et en dessert... Des chouquettes tiens ! Je n'ai jamais essayé d'en faire, on va tester.

Je navigue sur mon Ipok pour trouver une recette et regarde la première sur laquelle je tombe. Ça m'a l'air plutôt facile, on va tester!

Je remplis deux casseroles d'eau que je mets à bouillir sur le feu. Je prends des petits pains pour mini toast que j'insère dans un grille pain puis commence à rassembler de quoi préparer les chouquettes. Le temps de réunir sucre, beurre et farine, les petits toast on terminé de grillé. Je les récupères et les garnis de divers produit : petite tranche de saumon, beurre ou foi gras. Cela vite expédié, je verse du riz dans la première casserole puis les ingrédients pour les chouquettes dans la deuxième. J'attends quelques minutes, puis verse le contenu de la deuxième casserole dans un saladier. Après m'être brûlé les doigts, je rajoute des œufs, mélange, puis tends une plaque de papier sulfurisé. Je dresse les choux sur cette dernière, les recouvre de sucre en grains, puis les mets dans le four. Je goûte ensuite quelques grains de riz pour surveiller la cuisson, et jugeant que quelques minutes de cuisson sont encore nécessaire, j'entreprends de mettre chacun des petits toasts dans des boîtes distincts. Après quelques temps, j'essore le riz, et commence à découper quelques légumes me tombant sous la main : poivrons, tomates et avocats. Je mélange le tout et y incorpore quelques cacahuètes : ma salade de riz est prête. Je couvre le saladier dans lequel il se trouve de papier sulfurisé, puis sors les chouquettes du four. Celles-ci sont prêtes, et j'en fais goûter une à mes trois Pokémons, et une fois qu'ils aient approuvé, je les range à leur tour dans une boîte.

Je nettoie tout le bordel qu'a donné cette préparation, puis, le repas dans le sac, je pars chopper un bus à l'entrée de l'académie. Je jette un rapide coup d’œil à mon Ipok et vois qu'il est encore tôt.

« -Lorsqu'on sera dans le bus, on descendra tout d'abord au centre commercial pour acheter des assiettes et couverts en carton. Puis on ira tout droit vers la plage pour pêcher !  »

Cet emploi du temps semble convenir à Mjölnnir et Goldfroy. Shy se contente d'un très léger hochement de tête pour approuver.

Je passe rapidement prendre une nappe dans ma chambre. Je n'ai ensuite aucun mal à prendre un bus, puisque l'un d'entre eux arrive quelques minutes après moi à l'arrêt. Mes Pokémons et moi grimpons dedans, et partons directement en direction de la ville de Lansat.

Le passage dans une boutique pour acheter les couverts en plastiques et cartons sont brefs -j'en profite d'ailleurs pour prendre une bouteille d'eau, malin comme je suis je l'ai zappé-, et vite nous nous retrouvons sur l'une des innombrables plages de Lansat. Des stands de pêche sont posés un peu partout, et je peux donc facilement demander plusieurs Cannes pour moi et mes Pokémons. Je m'installe sur des pierres frappées régulièrement par les vagues, y installe ma nappe, l'intégralité du pique-nique, puis laisse mes Pokémons profiter. Je donne une Canne à Goldfroy qui se lance à la chasse aussitôt, et une autre à Mjöllnir qui peine à la tenir. Shy se contente de s'allonger sur la nappe pour prendre un peu le soleil, sursautant au moindre bruit.

Je pioche dans les toasts tout en surveillant ma ligne. Cette journée promet d'être agréable !

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Lun 16 Fév - 0:34
« La la la la laaaa ~ »

Samedi 14 Février 2015. Saint-Valentin. En règle générale, Eryn ne fêtait pas trop la Saint-Valentin. Ce jour-là, elle restait au magasin avec son père et, armée de son plus beau sourire, elle vendait des bouquets de roses ou de Gracidées aux couples qui passaient chez eux. Jamais elle n’avait envisagé de réellement participer à la Saint-Valentin, autrement qu’en alimentant le côté commercial avec son sourire de petite fille innocente qui porte une jolie Gracidée hors de prix dans les cheveux. Tout en surveillant la cuisson de ses gâteaux, elle esquissa un léger sourire en passant devant le miroir. Aujourd’hui, Eryn était de très bonne humeur. Et pour cause ! Un débarquement de Lovdisc avait été annoncé à la plage, et elle allait pouvoir enfin en voir un. Peut-être même un shiny ! Amaryllis, qui berçait la Pierre Soleil contre son cœur, espérant toujours évoluer en la touchant, lâcha un petit couinement flûté, faisant immédiatement rosir sa dresseuse. C’est vrai, elle n’était pas contente que pour les Lovdisc. Elle était contente parce qu’elle y allait avec quelqu’un. Et ce quelqu’un, c’était Cael Joy, ce Phyllali qui devenait doucement son ami. Il était gentil aussi. Sentant son iPok vibrer, Eryn l’attrapa en main, se demandant si c’était Caël qui l’attendait. Il n’était pourtant pas midi ! Un léger rosissement monta à ses joues quand elle se rendit compte que c’était sa mère, ou plutôt, ses parents.


Maman - 14/02/15 ; 11:10
Coucou ma p'tite puce ! Alors, tu fais quoi aujourd'hui ? Thé et cookies, calfeutrée dans ton lit, avec de la musique douce en fond sonore ? Il ne pleut pas ici, j'espère ?
Eryn McNellis - 14/02/15 ; 11:11
Coucou ! Ca va, il ne pleut pas, et non, je vais sortir ! Il y a une arrivée massive de Lovdisc à la plage, on va essayer d'aller pêcher une écaille coeur.
Maman - 14/02/15 ; 11:10
Oh, la pêche aux écailles coeur ? Comme c'est romantique ♥ Tu sais que ton père m'y avait emmenée, une fois ? On a trouvé aucun Lovdisc, mais qu'est-ce que c'était bien !
C'est qui, ce "on" ?
Eryn McNellis - 14/02/15 ; 11:12
Oui, je sais, et vous avez failli vous noyer, et vous vous êtes embrassés, comme dans le dessin animé avec les Ponchiot qui se font enlever !
Et ce on, c'est un ami, il s'appelle Cael Joy, et il est très gentil.
Maman - 14/02/15 ; 11:13
Oh oh oh ! Ma fille fête sa Saint-Valentin avec un garçon ! Il faudra nous le présenter, cet ami, un de ces jours, hein ma p'tite puce ?
Papa - 14/02/15 ; 11:13
Pour que tu le traumatises comme tes associés, mon petit requin fleuri ? Pauvre Cael Joy, il risque d'y réfléchir à deux fois avant de venir ...

Le couinement catastrophé de Bleuenn lui rappela qu’elle avait laissé ses gâteaux trop longtemps sur le feu. Avec précipitation, elle les sortit tous, rassurée de voir qu’ils n’avaient pas brûlés. Les bêtises de sa mère avaient failli lui faire rater ses gâteaux ! Les laissant refroidir un peu, elle se changea en vitesse, hésitant bêtement entre deux tenues, pour finalement jeter son dévolu sur une troisième, pour revenir sur les deux autres. Une vraie Mentali ! Finalement, alors qu’elle se laissait tomber de consternation sur son lit, Bleuenn et Achille se chargèrent de choisir la tenue, pendant qu’Amaryllis rangeait tous les petits gâteaux dans une boîte, allant ensuite ranger la boîte dans le sac de sa dresseuse. Suivant les incitations de sa starter très têtue, Eryn se changea à nouveau, se regardant dans le miroir avec une petite moue. Mouais … Une robe noire assez chaude, avec de grosses chaussettes remontant jusqu’au-dessus des genoux, et des bottes noires avec des talons légers, une écharpe rouge … Disons que ça ferait l’affaire. En plus il allait être midi, elle ne devait pas arriver en retard !


Eryn McNellis - 14/02/15 ; 11:40
Bon j'y vais, sinon je vais être en retard ! Profitez bien de votre Saint-Valentin en amoureux et n'arnaquez pas trop les couples de passage !
Papa - 14/02/15 ; 11:41
Oh, on a prévu de rester à la maison, vu que ta mère revient de trois mois à l'étranger. Journée tranquille, pour changer un peu.
Bonne chance avec ton Cael ma chérie !
Maman - 14/02/15 ; 11:41
Et rappelle-toi, pas de familiarités avant que ça devienne sérieux, si tu ne veux pas que ton illustre grand-mère ne meure d'un arrêt cardiaque !
Eryn McNellis - 14/02/15 ; 11:42
Je l'ai embrassé. Ca compte comme une familiarité, ça ?
Papa - 14/02/15 ; 11:44
PARDON ?!
Maman - 14/02/15 ; 11:44
ERYN ISABELLA EVENE MCNELLIS-LUDMORE ! QU'EST-CE QUE TU VIENS DE DIRE ?!

Pouffant de rire, Eryn attrapa son sac, faisant rentrer toute sa team, et quitta en hâte le dortoir Mentali pour aller vers la plage, située à l’autre bout de l’académie. Evidemment ! Ce fut presque en courant qu’elle rejoignit la plage, et prit le temps de reprendre son souffle en s’appuyant sur ses genoux avant de descendre le chemin ensablé, très mal à l’aise au milieu de tous ces couples. Surtout qu’il y en avait un qui se bécotait … Ewww. Filant en douce, elle se leva sur la pointe des pieds pour repérer Cael au milieu de ce monde. Une tignasse rousse, ça ne devait pas être trop dur à trouver non ? Ah, là ! Toute guillerette, elle se dirigea vers Cael, avant de se rendre compte que plus elle approchait, et plus elle était gênée. Une fille, un garçon, la Saint-Valentin … Oui, ils pouvaient aisément passer pour un couple ! Eh galère … Pas étonnant que son père lui ait souhaité bonne chance ! Quand il se tourna, sans doute alerté par son Riolu, elle esquissa un sourire chaleureux, se mettant en équilibre sur la pointe de ses bottes pour lui faire la bise.

« Saluuuuut ! Tu ne m’as pas attendu trop longtemps j’espère ? »

Onze heure cinquante. Elle était en avance. Ponctualité McNellis !

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Josh Aéris
Josh Aéris
Région d'origine : Kanto
Âge : 19
Niveau : 27
Jetons : 385
Points d'Expériences : 606
Adulte Soldat de la 24ème
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Lun 16 Fév - 16:58
Il était à peine quatre heures moins le quart quand le réveil sonna dans la chambre, oui c'est quand même tôt même un samedi, mais Selana avait un entraînement quotidien grâce à son dortoir. La native d'Almia était particulièrement heureuse de pouvoir continuer à s'entraîner comme avant, certes il n'y avait que deux heures et demi de travail mais cela ne l'empêchait pas de faire une heure trente de plus après le cours. Bien que l'entraînement commence à cinq heure Selana préférée se réveiller plus tôt que les autres pour avoir la tranquillité d'une toilette complète, elle pouvait ainsi s'échauffer déjà dehors quand les autres étaient entrain de paniquer pour être à l'heure.

Elle avait prit ses affaires de toilettes, shampoing, gel-douche, crème hydratante, brosse à cheveux et un minimum de maquillage sans oublier les affaires propres. Dans le couloir qui n'était illuminé par les messages indiquant une sortie de secours la demoiselle marchait lentement, Liquid quant-à lui dormait encore dans sa pokéball, sa toilette se ferait après la séance d'entraînement. Seule dans le silence, seule sans humains pour la déranger la demoiselle pouvait se purifier dans une eau brûlante pour se réveiller comme il le fallait et prit un peu plus de temps que d'habitude pour pouvoir se laver les cheveux. Son corps se émergeait petit à petit, ses yeux n'étaient plus rouges mais d'un blanc limpide, son corps reprenait conscience de ses réflexes et elle pouvait se laisser aller un court instant. Enfin propre elle sortit des douches pour se sécher en quatrième vitesse et s'occuper de déposer une couche protectrice sur son corps avec une crème hydratante parfumée à la baie Nanana. Il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes pour se l'appliquer se coiffer de deux chignons et se brosser les dents, il ne lui restait plus qu'à s'habiller et appliquer un peu de crayon noir sous les yeux.

Il n'était que quatre heures et cinq minutes quand elle quitta la bâtiment des Pyrolis pour s'en aller directement au terrain de sport pour débuter son échauffement. Cette fois-ci elle fit sortir Liquid de sa maison, ce dernier ne manqua pas de bailler dès sa sortie, son regard endormi se braquait lentement sur sa dresseuse alors que celle-ci lui parlait.

-Bonjour mon petit Rayon de sable. On s'échauffe pour pouvoir être parfait au moment de l'entraînement quotidien d'accord ? On commence avec trois petits tours de stade au tout petit par de course, puis des accélérations progressives et enfin les gammes.

-Hippopo !

-Oui et les étirements, tu vois tu commences à connaître le programme mon rayon de sable ! Allé on y va !

Elle se mit à trottiner vraiment tout doucement, à rythme de marche presque pour réveiller son corps en douceur et éviter de se faire mal aux muscles. Liquid arrivait à suivre, depuis leur rencontre il supportait mieux l'échauffement et l'entraînement matinal, c'était une bonne chose pensait la Pyroli. Après ces tours vinrent les accélérations, sur un 100 mètres il faut partir à la marche et courir progressivement jusqu'à sa vitesse maximale, l'exercice se répéta cinq fois. Maintenant que les muscles étaient chaud ils pouvait faire leurs montés de genoux, Liquid avait du mal de ce fait il faisait levait les pattes avant plus haut pour bien s'échauffer. Puis ce furent les séances de talons-fessier, Selana n'avait aucun mal, mais Liquid avait du mal à bien relever les pattes arrières jusqu'à sa petite queue, sa dresseuse lui pardonnait, après tout les Hippopotas n'étaient pas des pokémons très agiles comparés à des Sablairaux par exemple. Tout ceci s'acheva grâce à des étirement pour éviter les courbatures, il était quatre heures et trente-cinq minutes. Alors qu'elle étirait ses jambes elle entendait des cris depuis les dortoirs, encore des retardataires débiles pensait-elle. Les étirements achevés elle se dirigea vers l'intérieur du gymnasef ou l'attendait le général  Jackie pour le véritablement entraînement.

Comme d'habitude tout ne fut pas rose bien sûr, le général était intraitable et il fallait être discipliné pour ses exercices. Selana se tenait à l'écart du groupe, toujours seule ne prêtant pas attention aux autres filles présentes, seule elle et ses performances étaient importantes, Liquid était à ses côtés et baillait pour la énième fois, très discrètement fort heureusement pour elle, le général l'aurait très mal prit si son compagnon bâillait pendant ses explications. Après il n'y avait rien de sorcier, courir, faire des parcours d'obstacle, rien de bien compliqué en somme. Il lui était aisé de faire ce qu'on lui demandait et Liquid était plus à l'aise que d'habitude, il commençait à prendre le rythme infernal de ce dortoir, même s'il y avait maintes difficultés heureusement pour lui il se battait férocement contre la difficultés. Si on faisait attention à son regard on pouvait presque y voir de l'émotion mais il ne fallait pas trop lui en demander, ce n'était là qu'une impression.

Quand la séance s'acheva la demoiselle avait le souffle court et marchait en rond pour éviter de perdre de l'énergie et engourdir ses muscles, la salle se vidait petit à petit lorsque les élèves avaient achevées leurs étirements. Selana en profita pour partir vers le fond de la salle, là ou se trouvait quelques sacs de frappe et un espace très légèrement cloisonné pour qu'elle puisse poursuivre son entraînement, après tout il n'était que sept heures et trente minutes. Le général Jackie qui la guettait du regard vint la voir de sa stature imposante avant de la toiser.

-233 pourquoi n'es-tu pas rentrée avec tes camarades ?

-Je dois effectuer mes entraînements familiaux quotidien Général Jackie et puisque mon corps est déjà prêt pour l'exercice j'en profite pour le faire maintenant plutôt que ce soir où mon corps sera refroidi Général Jackie.

-Bien 233, bonne attitude. Continue ainsi tu sortiras quand j'aurai fini de ranger alors.

-Bien Général Jackie.

Elle s'en alla ensuite sans  aucun autre mot, laissant la combattante seule et elle pouvait s'abandonner aux arts martiaux de son village natal. Elle enchaînait les mouvements, frappant sans retenue dans ce sac de frappe qui pouvait hurler de douleur si on l'avait doté de cordes vocales. Liquid quand à lui imitait sa dresseuse en enchaînant les attaques béliers, charges à titre d'exemple pour être plus précis dans ses attaques. La séance perdura environ une heure et demi ce après quoi Selana dut sortir car le Général fermait le gymnase. Elle était tout de même satisfaite de son travail, quand elle entra dans le dortoir neuf heure sonnait à peine. Alors qu'elle se dirigeait vers les douches après un rapide passage dans sa chambre elle capta un morceau de conversation entre deux membres de son dortoir.

-Tu vas y aller avec son amoureux à la plage ? Avec tous ces Lovdisc qu'ils ont lâchés à la plage ça sera romantique attend !

-Non arrête c'est gênant que je m'affiche avec lui... Puis il y aura sûrement Allen et sa saleté de copine j'ai pas envie de voir le plus bel homme de ce campus avec mon copain, il est tellement moche à côté de lui.

-À côté d'Allen tous les mecs sont moches !

-Ouais.. Bon j'irai manière de trouver des écaillecoeurs. Ça pourrait servir pour apprendre des attaques à mes pokémons.

-Tu vois ! Allé on se retrouve ce soir !

Elle ne s'était pas arrêtée à leur hauteur, pas même un bonjour ou un regard en leur direction, aucun doute Selana détestait les gens, surtout en entendant des conversations si niaise, l'amour est un sentiment si inutile à cet âge là pensait-elle. Mais ce fut dans un sourire qu'elle se doucha en prenant son temps cette fois-ci, la solitude était encore de mise, elle pouvait aussi prendre soin de Liquid même s'il n'aimait pas trop l'eau, elle avait l'astuce : poser des baies sous la douche, l'appel du ventre est plus fort que l'instinct de sauvegarde. Elle le brossait, retirait le sable de ses narines et rendait ses dents toutes blanches.

À nouveau propre et prête, habillée, coiffée, maquillée elle pouvait y aller. Ou ça ? À la plage, non pas pour l'idée même d'amour ou de « Saint Valentin » c'était une fête idiote sans intérêt en plus de cela, mais si on pouvait y avoir des écaillecoeurs ça devenait plus intéressant. Liquid sur ses talons elle partie pour la plage en suivant les panneaux indicatifs, c'était une bonne chose à prêt tout, tout objet était à prendre, il n'y avait qu'à voir ce qu'elle avait trouver dans la grotte granite, une babiole, mais il n'y a jamais rien de pauvre, tout se charge de souvenirs.

Elle débarqua sur la plage, mais c'était plein de monde, jamais elle ne pourrait rester, autant aller sur les zones rocheuses, elle serait tranquille pour profiter du paysage qui doit être magnifique quand il n'y a personne autour d'elle. Sur sa route elle prit une canne pour elle puis poursuivit sa route en observant son hippopotame favori. Après quelques minutes de marche elle arriva à la zone voulue, mais deux choses attirèrent son attention : Premièrement elle vit un magnifique Gravalanch qui tenait une canne à pêche, il avait l'air plus robuste que ceux du volcan, mais avait forcément un dresseur. C'est là que le second élément entre en jeu : il avait une odeur de CHOUQUETTES. Bah voilà, son pêché était présent, déjà elle salivait d'envie, mais l'odeur venait d'un panier localisé à côté d'un.. garçon, forcément il y avait quelqu'un, mais elle ne pouvait résister à des chouquettes et la vue d'un Gravalanch, elle devait y aller par un moyen détourner. Sans se presser elle s'approcha du Gravalanch qui pêchait le Lovdisc, dans un sourire elle s'accroupi à sa hauteur, perdant son mètre soixante-dix-huit, Liquid était sur ses talons et affichait un grand grand sourire et une denture parfaite.

-Bonjour toi , fit-elle sur une voix douce. Tu es un magnifique Gravalanch dit donc, il faut faire attention à ne pas tomber dans l'eau, tu coulerais, ça serait dommage vraiment.

Elle risqua une main sur la peau rocheuse du pokémon pour caresser le haut de son crâne calmement, un geste doux, presque maternel, elle avait rarement vu de tels Gravalanch, peu être même jamais, il avait une santé de fer un cœur de pierre bien solide, un pokémon en parfaite santé en outre. Un bruit attira son attention, il y avait le dresseur du pokémon pas très loin, son regard bascula d'un coup sur la chouquette qu'il avait en main, elle avait les yeux pétillant d'envie, mais quand elle revint sur le dresseur elle avait son regard froid habituel.

-C'est un beau pokémon que tu as ici... Elle observait le Gravalanch avec ce même regard pétillant, mais quand elle reporta son attention sur le dresseur son regard était à nouveau froid avant de dire. Sinon je peux avoir des chouquettes ? Hein ? Elles ont l'air bonnes. Son regard était de plus en plus doux au fur et à mesure qu'elle parlait des chouquettes. Hein, allé, j'adore les chouquettes, tu me laisseras pas mourir de fin... hein, monsieur, je connais pas ton prénom, mais je veux bien avoir des supers chouquettes.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Lun 16 Fév - 18:56
« -Oui, mon charmant Léon, je suis tout à fait d'accord. Pour la Saint Valentin en tant que célibataire, mes ongles doivent être peints en un bleu pâle, cela reflétera ma bonne vertu, et le fait que je ne sois absolument pas irritée de ne pas avoir de copain, du tout, du tout, je m'en fiche totalement... »

Le monologue de trois quart d'heure dans la chambre d'internat, devant le regard passif du chaton, se termina par une charmante giclée de vernis à ongles. Irritée par le manque de conversation du bébé monstre de poche, ainsi que par sa solitude, Freyja attrapa son petit compagnon et lui tartina le museau. Drôle de manière de se défouler, certes, mais les éternuements et le regard désespéré de l'animal la rassasièrent un instant. Vint ensuite le temps du dissolvant, ou les feulements de  reproches du Psystigri furent irritants. La paix se profila cependant rapidement, la dresseuse faisant couler un bain chaud dans l'évier au bébé pokémon, avec un jouet moussant pour l'occuper. Il râlait fréquemment, lorsque la perle effervescente tombait de l'évier à cause de parties de jeux folles. La blonde la lui rendait avec un sourire, continuant de se préparer pour la sortie du jour, la pêche aux Lovdisk.
Elle opta pour une salopette en jean avec des boots en cuir, admirant le style décontracté que cela lui donnait, surtout avec sa crinière de lionne. Après un maquillage léger, parsemé de murmures agacés suite à l’inondation dans la salle de bain, Freyja sortit son petit de son bain, et usa longuement du séchoir et de sa brosse pour mettre en valeur son pelage de pokémon chromatique. Elle agrémenta le tout avec un nœud papillon vert sapin en velours, ce qui rendait le petit Léon d'autant plus adorable.
Il n'était pas encore l'heure de partir, la blonde, de nature impatiente, décida d'y aller plus tôt. L'air frais lui obligea à mettre sa veste en daim, ainsi que de nouer quelques mèches de cheveux sur le dessus du crâne, en un petit chignon désordonné. Dans son sac, elle avait pris son Ipok, des jeux pour la plage qu'elle avait gardé de son séjour à Hoenn, ainsi qu'un joli livre de poésie, avec une couverture raffinée, qu'elle avait déniché chez son père, peu avant son départ. Elle pensa rapidement à lui, au début de son enfance à Lavanville, entre terre et mer. Souvent, elle s'aventurait au bord de la plage, aimant voir ses pieds nus patauger dans le sable. Il y avait les autres jeunes du coin qui venaient la voir. Ils mangeaient, ils riaient... Il y avait une légèreté dans l'air de Hoenn qui l’envoûtait, mais son amour pour Ilumnis, l'ayant pris dans ses bras un peu plus tard, était encore plus grand, car il y avait de la fascination, un brin de magie dans la superficialité, qui lui convenait nettement plus.
L'île Lansat était belle, certes. Mais il n'y avait pas de quoi rêver : tout semblait à portée de main. Elle aurait aimé amener Léon à Kalos, et ainsi lui présenter sa mère. Ce ne serait pas encore le cas. Cette pensée lui rappela qu'elle n'avait toujours pas parlé de son starter à son père. La maladie avait mis d'importantes distances entre eux. Elle s'empressa de lui envoyer un message.

FREYDA – 14.02.15 ; 10.02
Salut papa. C'était pour te dire que tout va bien à l'internat. J'ai enfin eu mon premier pokémon, un Psystigri que j'ai appelé Léon. Il a une couleur différente des autres, c'est assez incroyable. Je pense que nous allons créer un lien très fort, c'est encore un bébé et il ne connaît que moi. Bref, prends soin de toi, à bientôt.

Il lui répondit extrêmement rapidement, pendant que la blonde continuait sa marche vers la plage, Léon reniflant tranquillement l'air marin.
PAPA – 14.02.15 ; 10.04
Un Psystigri ? Ah, je t'aurais bien vu avec un Absol, un pokémon déjà puissant de base. Ta conception matérielle des choses t'empêchera de souhaiter son évolution, et je te comprends, il doit être bien trop mignon. Je suis fier de toi, tu sais. Enfin ma petite a un Pokémon ! Je sais pas ce que tu pourras faire avec une si petite bête, mais je suis sûre que vous trouverez, et que vous serez heureux. Prends soin de lui, sois responsable. Bisous.

Elle savait qu'il avait parfaitement raison. S'étant renseignée sur l'apparence d'un Mystigrix mâle, elle s'était promise de ne pas le faire évoluer un jour sauf s'il le demandait vraiment. Léon était bien trop mignon ainsi. De plus, jamais, Ô grand jamais elle ne pourrait le faire combattre aussi jeune. Elle préférait lui faire mener une vie coquette sans violence, et celui-ci semblait d'accord. Si elle venait un jour à faire des combats, ce ne serait pas avec lui : bien trop fragile, bien trop sensible.

Freyja minauda longuement face au vieux loueur de cannes à pêche. Il lui en confia une, et plaça entre les petites pattes du chaton le hameçon. Sur le coup, la demoiselle le remercia avec un grand sourire, mais rapidement, lorsqu'elle s'avança vers la côte, elle retira l'objet bien trop dangereux des griffes du petit. Avant même de jeter la canne, Freyja tenta de trouver un endroit reculé, le seul mec dans le périmètre étant un étrange garçon avec des lunettes noires d'un extrême mauvais goût. Elle sortit plusieurs ustentiles amenés de Hoenn pour jouer sur la plage. Léon avait de quoi faire de jolis châteaux toute la journée.

« -Si tu veux Léon, tu peux aller voir autours pour voir si des Pokémons ne veulent pas jouer avec toi. Mais tu reviens dans moins de cinq minutes, copains ou pas, sinon je vais m'inquiéter. Pendant ce temps, je m'installe pour la pêche.

Elle attacha le hameçon et jeta sa canne. Elle attrapa son recueil de poésies pour faire passer le temps, jetant des regards soucieux vers les alentours.

HRP : Pour ceux qui le souhaitent, mon starter recherche en parallèle des pokémons pour jouer à faire de jolis châteaux de sable.
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Lun 16 Fév - 19:38
11h20
Le 14 Février...Un jour banal pour moi, voir à éviter le plus possible. En même temps, avec des parents propriétaires d'un restaurant (''Réduction spéciale pour les couples, jusqu'à ce soir minuit ! Valable le jour de la Saint-Valentin, uniquement !''), la fête s'apparentait pour moi à un choix très simple: passer une journée entière, SEUL, à servir des plats à de jeunes touristes débordants d'amour l'un pour l'autre ou m'isoler au Parc Safari, toujours SEUL, pour échapper à cette corvée. Alors autant vous dire que jusqu'ici, la simple idée de la passer en compagnie de quelqu'un (autre qu'une personne qui me gueulerait dessus parce que son cœur en chocolat n'était pas assez fondant), ne m'avait même pas effleuré. Mais là, je vous avoue que je me sens extrêmement bizarre.
D'un coté, j'ai envie de crier  ''Branle-bas de combat, je veux tout le monde sur le pont ! Souquez les artimuses (Ouais, mais attend, ça veut rien dire, souquez les arti...ON S'EN FOUT !) !'', et de mettre à contribution toute mon équipe pour préparer l'arrivée d'Eryn, et de l'autre, mon corps refuse tout simplement de se mettre en branle. Assis sur mon lit, mon IPok posé sur l'oreiller, je tente de mettre un peu d'ordre dans les pensées qui m'assaillent : Bon...Léo a raison, ce n'est pas en stressant comme ça que je vais réussir à faire en sorte que tout se passe bien. Et ce n'est pas parce que je vais pêcher des Lovdisc avec une fille, que je dois envisager quoi que ce soit...La seule chose dont je suis sûr, c'est qu'Eryn doit passer un bon moment !
Pour ne rien arranger, Sol semble avoir bien senti mon trouble, puisque son apparence commence à lentement se modifier, jusqu'à ce qu'une copie conforme d'Eryn apparaisse, allongée sur le lit de Léo, et me regarde d'un air coquin...Génial, comme si j'avais besoin de ça. Assis derrière moi, Lucki jette un coup d'oeil aux messages qui défilent sur l'appareil, avant de lâcher un profond soupir : Aïe, à coup sûr, il va encore trouver le moyen de me trainer avec lui, pour m'éviter cette ''distraction'' supplémentaire, et...Hmm?
Contre toute attente, la patte, qu'il vient de redresser, s'abaisse plutôt délicatement sur mon épaule, avant de la tapoter à plusieurs reprises. Puis, d'un geste souple, le Riolu saute hors du lit et se dirige vers le Zorua : d'une frappe bien ajustée, il brise l'illusion qui recouvrait la boule de poils, attrape celle-ci par la peau du dos et se dirige vers le placard de la chambre, en ignorant totalement ses cris indignés. Après l'avoir balancé sans plus de cérémonie à l'intérieur, il en verrouille ensuite la porte et revient vers moi, en attente de la suite du programme...Ben ça, si je m'y attendais...
Pas le temps de m'étonne outre mesure, le temps passe et il ne faut SURTOUT PAS que je sois en retard !


''Bon, un peu d'organisation ! Première étape, les cuisines, ensuite les serres, et puis on fonce à la plage !''


Après avoir emprunté un drap propre dans le placard de Léo, je prends juste le temps de changer de vêtements (Après l'entrainement matinal avec Lucki, ça vaut mieux...), pour quelque chose d'à peu près potable, avant de quitter précipitamment la chambre. Katara saute sur mon épaule avant que je ne referme la porte, et Keru se glisse dans l'interstice du battant, pendant que je fais passer mon sac en bandoulière. Bon, quand il faut y aller !

********************
11h30
Les couloirs de l'académie sont remplis de couples d'élèves qui semblent sur leur petit nuage, mais moi, c'est plutôt un orage façon Fulguris que j'ai dans l'estomac, tandis que je me dirige vers les cuisines, un sac encore vide à la main. À croire que tout le monde a décidé de faire un pique-nique, je n'ai jamais vu l'endroit aussi rempli (Même Ginji semblait sur le point de partir...Je me demande bien avec qui il va y aller, tiens). En zigzaguant jusqu'aux frigos de Mama Odie, je sens que mon stress s'évacue quelque peu. C'est vrai après tout, de quoi je me plains? Je vais passer la journée sur la plage, il fait un temps sublime, je me prépare à pique-niquer, et j'y vais avec une *gloups* une amie extrêmement jolie, et qui me provoque la même sensation que si j'avais des Charmillons dans l'estomac....Raaaah, ça y est , ça recommence !
Même si Keru et Katara aimeraient bien profiter un peu des lieux (Nourriture gratuite et à volonté, juste en piquant sur les tables, vous imaginez?), j'accélère le pas jusqu'à trouver ce que je cherche : Baies Oran, Tamato, Nanab...Ça devrait être assez. J'ajoute deux bouteilles d'eau, et une de limonade dans le sac, avant de repartir vers la porte.

''Non, les filles, vous attendrez qu'on soit arrivé !''

Le trajet jusqu'aux serres, bien que court, est néanmoins extrêmement ardu : Non seulement, je dois lutter contre les envies fruitières de mes deux partenaires, mais en plus, l'odeur qui se dégage du sac me rappelle que l'heure du déjeuner approche.
Non, tu ne craques pas...Je te jure tu ne craques pas (mais elles sont si juteuses) NON, c'est pour Eryn !(Allez, juste une...Je sais que tu en meurs d'envie) Elle a dit qu'elle voulait des baies, tu dois les lui amener intact (Elle ne saura même pas que tu en as mangé une...).

''JE...NE...MANGERAI PAS...CES BAIES!''

Deux élèves, probablement des Mentalis, se retournent en gloussant lorsque j'ouvre brusquement la porte des serres, et sortent sans cesser de pouffer après mon éclat de voix. Les Charmillons se sont transformés en une véritable tornade, tandis que j'arpente les rangées, à la recherche de la perle (ou plutôt de la fleur) rare. Même si je ne sais pas du tout ce qu'elle aime, il doit bien y avoir un moyen de...Je sais !
Dix minutes plus tard, ce sont les bras pleins de fleurs jaunes, oranges, et surtout roses que je ressors des serres, tandis que Katara et Keru me regardent avec de grands yeux (Oui, votre Dresseur est probablement devenu fou...). Une fois juchée sur mes épaules, et au prix de quelques acrobaties, Katara parvient à détacher l'une des petites affiches de Saint-Valentin qui ornent le réfectoire, avant que je n'enroule mon butin à l'intérieur. Bon, plus qu'à trouver un ru...

''Dyna !''

''Euh...Merci, Keru, mais où est-ce que tu as trouvé ça?!''

''EH, MON RUBAN !''

Oh oh...Une Mentali passablement énervé, et à la carrure qui en remonterait à un Ursaring (Ils se sont plantés de dortoir pour elle, c'est pas possible !) avance dans notre direction, une expression meurtrière sur le visage. Ses cheveux sont totalement embroussaillés, et elle tient dans sa main un fouet (de cuisine, je vous vois venir) dégoulinant de pâte. Un bref coup d'oeil à la bande de tissu couleur crème que vient de me donner Keru... Lucki a déjà commencé à se mettre en garde, mais toucher à la tenue d'une Mentali, ça a des conséquences qui terrifierait Giratina en personne ! Ok, activation du plan ''REPLI STRATEGIQUE'' !

''On se taille !''

********************
11h45
Ce n'était pas une fuite héroïque, mais au moins, on a réussi à la semer...Bien essoufflé, je me rends compte que tous ces efforts n'auront pas été vains, et le bouquet pour Eryn se retrouve pourvu d'un petit ruban blanc crème. Nappe, plus baies, plus bouquet, je crois que j'ai le compte....Sauf qu'il ne nous reste plus beaucoup de temps !
C'est donc au pas de course que ma petite troupe rejoint la plage, et dévale la pente pour rejoindre le lieu de rendez-vous. L'endroit est déjà noir de monde, que ce soit sur le sable fin, en mode ''allongé sur une serviette pour se bécoter'', ou les pieds dans l'eau, à l'affût du moindre Lovdisc. De temps à autre, un cri de triomphe (et des soupirs de jalousie) retentit, et l'heureux pêcheur n'a plus qu'à faire admirer sa prise avant de la relâcher.
Avisant un petit coin, un peu isolé, je prends le temps d'installer la net, et charge Lucki de surveiller les lieux (et la nourriture...Pas touche, Keru !), avant de repartir en direction de l'un des stands de pêche qui ont poussés comme des champignons depuis l'annonce du débarquement de Lovdiscs. Le gérant me fait un peu penser à Noé, le genre de type capable de broyer une noix à mains nues, un air toujours jovial sous sa casquette.

''Ex...Excusez-moi?''

''Ouaille, encore un minot ! C'pour une canne, c'est ça, petit? T'serais pas le premier à m'en demander une...Eh, de toi, à moi, elle est jolie?''

''Oui...Non, non, je veux dire, oui je veux une canne, mais c'est pas ce que...''


''Va pas te manquer, pour ça ! Cocagne, t'es pas le seul à venir, ça arrête pas depuis ce matin ! Du coup...te faut une ou DEUX cannes ?''


''...Deux.''

''Fatche, tu vois pitchoune, c'était pas compliqué !''

Tu parles...Sous les éclats de rires du bonhomme, j'embarque les deux objets avant de retourner à mon poste. Les deux cannes vont rejoindre le reste du matériel, et un bref regard à mon IPok me confirme que l'heure approche.
11h50, elle ne va plus tarder, je devrais peut-être l'appeler...Comme un écho à cette  dernière pensée, Lucki me tire brutalement par la manche, et en me retournant, je sens une décharge électrique me parcourir de nouveau le corps.

« Saluuuuut ! Tu ne m’as pas attendu trop longtemps j’espère ? »

Rassemblant mon courage à deux, mains, je m'apprête à lui répondre, mais elle me prend de vitesse, et les mots s’entremêlent lorsque ses lèvres effleurent brièvement ma joue.
Au prix d'un gros effort, je parviens à récupérer suffisament d'emprise pour articuler (Enfin, je pense que j'articule mais si ça ressemble à du ''Aeghohgiorengverpon'', je n'en ai même pas conscience).

''Non, tu es même en avance. Tout...Tout est prêt, on peut se poser ou même aller pêcher tout de suite. Qu'est-ce qui te fait le plus envie?...Et avant que j'oublie, tiens c'est pour toi...''

Lucki hoche la tête d'un air satisfait lorsque je lui tends le bouquet sans la quitter des yeux ( J'ignore comment j'y arrive encore, je vous avoue..)...Arceus, ça va être une bonne journée !

_________________
Event#4 : St Valentin 2015 1529618029-cael
Event#4 : St Valentin 2015 Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Lun 16 Fév - 23:01
Ginji Labelvi
      rp commun



« St Valentin #2 »


Le soleil brille et je ferme les yeux en me laissant baigner dans ses rayons. Aucun Pokémon ne mord, mais ce n'est pas grave, j'ai tout mon temps, et toute la nourriture dont j'ai besoin !
Je profite donc de cette tranquillité pour me reposer en compagnie de Mjöllnir. Goldroy s'est éloigné un peu plus pour être subir de ne pas être touché par l'éclaboussure des vagues, tandis que Shy dort d'un œil.

C'est un cri de ce dernier qui me tire de ma léthargie. Quand j'ouvre les yeux, Shy est venu se réfugier dans mon dos en laissant s'échapper des petits couinements paniqués. Je me tourne pour voir qu'une fille s'est approchée de Goldfroy et commence à lui parler, avant de s'approcher vers moi en regardant avec envie la boîte de chouquette. Son regard est énergique lorsqu'elle fixe Goldfroy, pourtant elle devient bien lus sévère dès qu'elle croise mon regard.

« -Euh... Je peux t'aider ? »

La jeune fille commence à complimenter mon Gravalanch, désignant celui-ci de beau. Bien la première fois qu'on me dit ça tiens ! D'habitude je suis toujours le seul à lui trouver un côté mignon... Elle me réclame alors soudainement des chouquettes. Surpris par sa demande, je cligne quelques fois des yeux avant de hocher lentement la tête.

« -Hum... Oui si tu veux ! » je pioche dans la boîte et lui en tends une poignée « Je m'appelle Ginji Labelvi, j'étudie à l'académie du coin. Je suis un Topdresseur se spécialisant dans le type Electrik ! Goldfroy est le seul de mes Pokémons à ne pas être de type Electrik. Mais il m'est grandement utile ! Hein mon grand ? »

Le concerné lève ses quatre bras et pousse un cri de guerre dont lui seul à le secret. La fille prend les chouquettes que je lui tends et commence à les avaler goulûment. Je m'apprête à lui demander son nom lorsque le fil de ma Canne se tend soudainement et que mon appât s'agite. Je me lève d'un bond et commence à tirer de toutes mes forces pour remonter ma prise.

« -Aaaah ! J'en ai un ! J'en ai un ! Grrrrrrrr viens là toiiiii.... Goldfroy, un coup de main s'il te plaît ! Voir quatre en fait ! »

Oui, parce que ma carrure me rend incapable de soulever un Lovdisc. Le Goldfroy arrive vite à ma hauteur, et de ses quatre bras, tire un coup bien sec sur la Canne. Quelque chose de jaune sort soudainement de l'eau pour atterrir dans mes bras, me faisant crier de joie lorsque je comprends de quoi il s'agit.

« -Ooooooooooooh c'est un Lovdisc shiney ! Qu'il est beau... Vite Mjöllnir, mon Ipok !  »

L'anguille me jette l'appareil que j'attrape d'une main maladroite. Je prends en photo le Pokémon, puis le rends à la mère aussitôt. Il faudrait pas que cette pauvre bête manque d'oxygène à l'air libre.
Un peu secoué par la rapidité de la chose, je prends quelques secondes pour reprendre mon souffle, lorsque Shy laisse s'échapper un couinement à peine audible. Je regarde le Voltali qui, tremblant, laisse tomber une Écaille Cœur Dorée de sa gueule. Je la ramasse tandis que mon regard s'illumine soudainement.

« -Oh ! C'est cool ça ! Avec celle qui me reste du grand jeu de Cobaba, ça me fait deux belles Écaille Cœur Dorée...  »

Je range celle-ci dans mon sac et m'apprête à récompenser Shy d'une chouquette, lorsque je réalise que l'inconnue tient l'intégralité de la boîte dans ses mains. Oh, une gourmande ?

« -Euh... Excuse moi mais... Euh, c'est quoi ton nom ? Tu peux me passer une chouquette pour mon Voltali s'il te plaît ? »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mar 17 Fév - 17:22
Il devait être dix heures, peut-être onze. Je n'en avais aucune idée. Depuis que le jour avait pointé le bout de son nez, j'avais quitté l'académie dès que possible pour aller me poser tranquillement sur la plage et respirer l'air du grand large à l'abri des regards, armé d'une simple canne à pêche prêté par un vieux pêcheur du coin, éloigné de toute vie humaine autant physiquement que psychiquement, ayant pris soin de ne pas emporter mon iPok avec moi afin de ne pas recevoir de message ou de coup de fil surprise. Le ciel était légèrement couvert, mais il ne pleuvait pas. Il faisait doux et le ciel brillait plutôt fort pour un mois de Février, ce qui était plus qu'appréciable. Je n'avais amené qu'avec moi deux de mes compagnons, à savoir Queen, qui avait tenu à venir avec moi lorsqu'elle avait compris par je ne sais quel moyen que je me rendais à la plage, et Mo, qui n'avait pas réellement pu profiter d'un moment de plaisir rien qu'à lui depuis qu'il avait rejoint le groupe. Ils s'amusaient dans l'eau, attiraient parfois les pauvres Lovdiscs jusqu'à ma canne à pêche, et se faisaient des batailles d'eau. Ils profitaient joyeusement de cette journée que je leur offrais.

Il fallait dire que je ne sentais pas faire autre chose. Aujourd'hui n'était pas pour moi le meilleur de tous. En effet, malgré les événements de l'année précédente, mes peurs n'avaient en rien disparus. J'avais toujours aussi peur de cette journée. Cette journée atroce … La Saint-Valentin. Rien que d'en prononcer le nom, j'en frissonne. Plus tôt dans la matinée, lorsque j'étais entré dans la boutique du vieillard, j'avais manqué de m'effondrer lorsqu'il s'était présenté à moi avec des cœurs partout sur lui. Il me foutait les jetons, à tel point que j'en avais du mal à discuter avec lui, surtout avec les propos qu'il lâchait.

« Alors, mon petit ? On vient profiter de la Saint-Valentin au bord de la plage ? Je suppose que tu veux une canne à pêche pour attraper un Lovdisc à présenter à ta petite chérie, je me trompe ? avait-il dit sur un ton rieur.
- Euh … Je-je-je … Je ... avais-je commencé à répondre.N-non. Je veux juste … Juste aller pêcher … normalement.
- Allez, c'est pas grave, je t'en aurais passé une quand même de toute façon. Tiens. Il m'avait alors tendu une canne à pêche tout ce qu'il y a de plus banal. Et Bonne Saint-Valentin, mon petit ! »

Je l'aurais remercié s'il n'avait pas achevé sa phrase par ce nom. Je m'étais simplement contenté de hocher la tête vers le bas avant de quitter les lieux pour aller reprendre ma respiration. Et maintenant, voilà que je me trouvais là, installé confortablement au bord de l'eau, à une centaine de mètres environ de la première personne à deux cents mètres à la ronde, caché par un énorme rocher sur lequel je pouvais m'appuyer pour me reposer et profiter de l'atmosphère des lieux sans craindre d'être gêné. Mais comme on dit, rien ne se passe jamais comme prévu, et j'allais en faire les frais.

Cela débuta par un premier événement qui lança le début des événements : un passage imprévue d'un nombre incroyable de Lovdiscs près de la plage de Lansat. En pêchant, je m'étais rendu compte d'une grande présence de ce pokémon dans le coin mais, dépourvu, d'iPok, je ne savais pas encore que cela allait amener jusqu'ici tous les élèves de l'académie, y compris les couples. Et c'est ainsi que, alors que midi devait approcher, je fus pris d'une immense joie lorsque je vis s'approcher une bande de Lovdisc dans ma zone de pêche. Ils se ressemblaient presque tous, mais on pouvait en remarquer certains dans la troupe qui se différenciaient par une couleur différente. Ceux-là étaient précieux. Il me fallait éviter d'en pêcher un. J'avais donc demander à Mo s'il pouvait continuer son jeu avec les Lovdiscs qui étaient roses uniquement. Il s'était immédiatement exécuté, et une fois sous l'eau, avait dirigé les pokémons cœurs en or vers la ville.

Grâce à l'aide précieuse du Mustébouée, je fus rapidement en proie de pêcher un énorme Lovdisc rose. Il ne se laissait pas faire, mais je sentais qu'il n'était pas très puissant. La canne que j'avais était résistance, et je n'avais aucun mal à tenir la position, encouragé par Queen qui s'amusait en même temps avec le sable avec Mo qui l'avait rejoint. Ils levèrent tous deux les bras lorsque je sortis la bête de l'eau pour la faire atterrir sans problème dans mes problèmes. Ce fut alors comme un éclair dans ma tête : sur le corps du pokémon, une de ses écailles se détachait presque de son corps, et n'était soutenu que par la dureté des écailles alentours qui l'empêchait de s'échapper. Mais l'écaille mouvante n'appartenait déjà plus au groupe, et une autre semblait déjà prête à la remplacer. Je n'hésita donc pas en la voyant et la prit rapidement. Le Lovdisc ne semblait avoir rien senti, et c'est sans douleur qu'il repartit une fois à l'eau.

Je contemplais l'écaille un instant. Elle était d'une grande beauté. C'en était d'ailleurs étrange, mais je savais que je ne rêvais pas. Je finis par la ranger dans ma poche afin de jeter un œil à mes deux compagnons qui s'amusaient à faire des châteaux de sables. Je fus surpris en voyant qu'un petit Psystigri s'était joint à eux. Il était chromatique, et était très mignon. Il semblait déjà s'être lié d'amitié avec Queen, et jouait à faire des châteaux de sables avec elle. Il ne devait pas être là depuis plus de deux minutes au grand maximum. Je me demandais comment il était parvenu à nous trouver, mais il ne m'en laissa pas le temps, partant aussi vite qu'il était arrivé en saluant gentiment la Négapi. Mais cette dernière semblait comme attiré par ce dernier, et vint m'indiquer qu'elle souhaitait le suivre, sans doute pour jouer avec elle.

Après un instant d'hésitation, j'acceptais sa demande, et marcha à sa suite. Après tout, elle était là pour profiter de sa journée. J'étais cependant stressé de mon côté. J'avais peur de tomber sur quelqu'un. La moindre personne que je rencontrais lors de cette journée me faisait flipper, et je savais bien qu'en acceptant de suivre ce Psystigri, cela arriverait. Mais je continuais de marcher derrière Queen. Je le faisais instinctivement. Je laissais mon corps avancer de lui-même sans penser à rien. Et c'est calmement que je parvins jusqu'à une jeune fille assise à côté d'une canne à pêche, le type psy près d'elle. Queen s'approcha sans hésitation de son camarade de jeu, et se mit à sautiller sur place en lui proposant de continuer à jouer ensemble.

De mon côté, je repris la main sur mon corps une fois que je vis la Négapi s'avancer joyeusement vers le Psystigri, et gloussa pour ne pas paniquer. Nous venions sans doute de les déranger, et c'était à moi de rectifier le tir. Il fallait simplement que j'y parvienne. Ne pas laisser apparaître sa peur, rester serein, être le plus gentil possible … Il  fallait que j'y arrive.

« Bonjour. commençai-je plutôt bien avec mon ton le plus amical Veuillez m'excuser de ce dérangement. Ma petite Négapi souhaitait continuer à jouer avec votre Psystigri. continuai-je en gloussant sur la seconde phrase, prêt à ne plus tenir le  coup Mon nom est Lucas Emerillon, du dortoir Noctali. achevai-je avant de lui tourner un instant le dos pour souffler. »

Je revins vers la demoiselle après un instant pour me remettre des événements, et me mit à attendre, ne sachant quoi faire, quoi dire. J'étais comme paralysé. Je ne pouvais qu'attendre sa réponse. Pendant ce temps, Queen attendait elle à savoir si elle pouvait jouer avec le Psystigri. Enfin, Mo avait préféré rester hors de cette histoire et se concentrait sur une tâche plus importante pour lui : s'amuser.

HRP:
 

_________________
Event#4 : St Valentin 2015 1466193127-s1

                         
Josh Aéris
Josh Aéris
Région d'origine : Kanto
Âge : 19
Niveau : 27
Jetons : 385
Points d'Expériences : 606
Adulte Soldat de la 24ème
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mar 17 Fév - 20:17
La demoiselle était tout de même agacée qu'un dresseur soit proche de ce Gravalanch, mais elle devait faire avec, si elle n'était pas sociable du tout elle devait elle devait avouer que les chouquettes faisaient leur effet, elle n'avait presque plus rien d'hostile, son regard était tendre et courtois à la vue de cette somptueuse nourriture et en plus de ça il y avait un magnifique pokémon sol. Selana ne pouvait lutter. Derrière elle se trouvait Liquid qui était tout de même heureux de trouver un semblable dans cette académie, il fallait avouer que depuis deux semaines elle n'avait jamais vue de type sol. Cependant malgré son ton légèrement froid, le garçon lui répondit avec une voix calme et vraiment gentille, ce qui la surprit beaucoup, elle n'avait pas l'habitude que des étrangers soient aussi doux avec elle.

Il répondait à l'identité de Ginji Labelvi, plutôt original comme prénom, il se justifiait en temps que spécialiste du type Electrik, ce qui la fit légèrement sourire sachant qu'elle voulait être du type sol, étrange n'est pas, rencontrer une sorte d'opposé comme ça. La demoiselle lança un regard aux pokémons qui étaient avec lui, un Lampéroie et un Voltali, en effet il semblait bien avoir une jolie équipe électrique, mais si Goldfroy était son seul pokémon qui n'était pas de type électrique il aurait quelques problèmes face à certains types résistants face à la foudre. Mais Selana s'en foutait à vrai dire qu'il puisse se défendre ou pas, il sera un jour celui qui perdra face à sa puissance et celle de Liquid ! Entre temps elle avait prit les chouquettes en mains et avait commencée à manger avec une grande envie, puis elle répondit la voix encore un peu froid et le regard laissant apparaître un courant froid qui transperçait Ginji.

-Je vois. Moi c'est Selana Grey de Terruptive. Elle fit une pause mangeant une chouquette. Son visage changeait du tout au tout, il était radieux et heureux, mais quand elle avait finit elle reprenait cette même expérience. Je projette d'être spécialiste de type Sol et là c'est Liquid mon premier et unique partenaire. Puis elle murmura en rougissant un peu. Les chouquettes sont mégas bonnes, manque un peu de sucre je trouve, mais c'est pas mal, c'est rare les chouquettes avec une pâte si consistance, mais c'est quand même très bon, bravo.

Il y avait déjà là un miracle : Selana avait fait un compliment et Arceus sait à quel point c'est difficile pour elle ! Surtout qu'étrangement elle ne se sentait ni jugée ni observait de manière dérangeante, c'était la première fois de sa vie qu'on était vraiment gentil avec elle. Elle détourna le regard vers le Gravalanch, elle le trouvait vraiment magnifique surtout pour un pokémon de son espèce qui n'était pas très gracieux, son cri l'avait fait sincèrement sourire.. Elle continuait tout de même à manger avec envie et raffinement les chouquettes, elle les trouvait exquises. Quand à Liquid il était allé vers le Gravalanch pour jouer avec lui. Mais ce fut de courte durée par Ginji avait une prise, son pokémon l'avait alors aidé à récupérer un Lovdisc shiny tout de même, Selana avait observée la scène en silence, étonnée de la force de ce petit pokémon et de la complicité entre Ginji et ses pokémons. Elle s'était assise, sa canne entre les mains pour laisser son camarade du jour attraper cette écaillecoeur et la prendre en photo, jolie prise pensait-elle. Quand tout fut plus calme elle se surpris à manger encore des chouquettes, alors quand il en réclama elle tendit la boîte presque vide et rouge de honte.

-Heu oui pardon désolé ! Tient, je laisse la boîte en ta possession, je vais tout manger sinon... Je vais m'atteler à la pêche pendant que tu es avec tes pokémons. Désolé de t'avoir dérangé.

Elle se tourna tout de suite après en lançant l'hameçon dans l'eau en guettant la surface de l'eau battue par les roches. Liquid lui s'en fichait un peu à vrai dire, il préférait s'approcher du Gravalanch pour lui demander quelques jeux dans les pierres sèches et loin de l'eau pour éviter les risques. Après un regard par l'épaule elle laissait son pokémon et son compagnon partir un peu à l'écart pour jouer entre eux, elle était seule devant l'océan sans fin à essayer de voir si ça mordait, mais les minutes de silence passaient et toujours pas. Quand soudain ! Un mouvement sur sa canne qui tirait vers le fond, d'un coup Selana se redressa pour tirer de toute ses forces pour être certaine que le pokémon ne fuirait pas !

-Allé !

Quand elle trouva une faille, elle redoubla d'effort pour faire s'élever dans les airs un Lovdics rose pâle qui finit sa course dans les mains de Ginji. Sans attendre Selana couru jusqu'au jeune homme pour prendre une écaillecoeur que tenait le pokémon avant de le relancer en mer tout aussi sec fin de ne pas faire mourir le pauvre pokémon cœur. Étrangement essoufflée par cet événement elle se redressa et prit l'écaillecoeur des mains de Ginji avec une douce violence, un mélange de force et de puissance.

-Moi aussi j'en ai une ! Son visage était rayonnant sous la réussite et elle observait son gain. J'ai réussis moi aussi ! Merci Ginji pour le rattrapage, c'était professionnel ! Elle sourit au jeune homme pour la première fois et demanda. Si ça te dérange pas je peux rester ? Liquid semble apprécier Goldfroy alors je voudrai qu'il profite de son tout premier ami pokémon si ça ne te dérange pas.

[HRP/ Selana récupère une écaillecoeur normale sur un Lovdisc Rose./ HRP]
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mar 17 Fév - 21:28
Cinq minutes... C'était amplement suffisant pour partir chercher un copain pour jouer. Freyja se rendait compte de son attachement pour la bestiole en multipliant les possibilités de malheurs qu'il pourrait lui arriver en ce court laps de temps. Trébucher contre un caillou et se faire mal, se faire attirer pour jouer dans la mer, tomber sur lesdits voleurs de pokémons. Au fur et à mesure que la demoiselle lisait des alexandrins, son visage devenait livide. Elle jetait plus de regards vers la plage que sur le hameçon qui chancelait sur l'eau.
Léon arriva comme prévu, se jetant sur sa dresseuse. Elle fit un énorme baiser sur le front du chaton, qui répliqua par une moue d'enfant trop couvé. Il se dégagea et ce fut avec stupeur que Freyja découvrit une Négapi près des acolytes, toute pimpante, ne demandant que de jouer.

« - Eh bien mon garçon, tu me ramènes une très jolie femelle en ce jour de Saint Valentin, déclara t-elle en rigolant. »

Un gros moment de gène suivit cette rencontre, car le dresseur de la souris électrique arrivait, fort embarrassé. Elle le regarda avec neutralité, ne sachant pas comment le mettre à l'aise sans paraître trop rentre-dedans en ce jour si ambiguë pour tout type de rencontre.
Il usa de politesses d'un ton amical, dévoilant sa requête -laisser jouer son pokémon avec le chaton- et se présenta. Concis, simple, bien éduqué, en somme, tout ce que Freyja pouvait apprécier. Sa manière d'agir, maladroite et timide, la fit rire de bon cœur, bien qu'elle le dissimulait pour ne pas l’embarrasser déjà plus qu'il ne l'était. Quand il se retourna, après avoir dit ce qu'il avait à dire, Freyja fit les yeux ronds.
Le psystigri lui tirait la manche pour insister. C'était une des premières rencontres de la blonde depuis son arrivée, mais elle ne se montrait guère mal à l'aise. Légère et de bonne humour, elle répondit avec naturel et spontanéité.

« - Enchantée Lucas. Tu peux me tutoyer, tu sais. Je suis nouvelle ici, et Léon est tout petit, il a besoin de compagnons de jeu. Le concerné, sentant l'approbation de la jeunette, sauta de joie et invita sa nouvelle amie à fouiller dans le sac de la dresseuse, dénichant seaux, pelles, et râteaux. Il faut bien s'amuser, non ?  »

Elle rangea discrètement son livre de poésie, gênée à l'idée que la nouvelle connaissance observe ses lectures. Puis rapidement, ils furent dérangés par le bruit du hameçon qui coulait. La blonde, toute paniquée, se jeta sur la canne à pêche et tira sur la molette, mais prise dans l'action, elle trébucha et termina sa course dans l'eau. Mouillée et ridicule, Freyja devint rouge de honte et de colère, commençant à courser le fameux coupable, un Lovdisk doré. La blonde n'en avait jamais vu de pareils, mais elle se contenta de le saisir, de le détacher du hameçon. Elle remarqua une jolie écaille cœur collée à son corps, lui retirant avec délicatesse avant de se laisser repartir. Elle regagna la berge grâce à un semblant de nage, escaladant un ou deux rochers pour se retrouver de nouveau à la hauteur de la troupe.
Léon avait totalement ignoré la scène, préoccupé par la fondation d'un futur château de sable. Mais Freyja s'inquiétait plus du jeune homme, étant à son tour aussi embarrassée que lui. Elle attrapa le manche de la canne à pêche, les rejoignant en traînant des pieds. La demoiselle grelottait et s'essuyait régulièrement le visage avec sa manche toute aussi trempée. Il fallait vite qu'elle trouve une parade pour réchauffer l'ambiance, avant que l'un des deux ne fasse un malaise.

« - Freyja Konrad, du Dortoir Mentali. Je suis totalement inexpérimentée en pêche, en dressage, ou en quoi que ce soit. La seule chose que je peux te dire, c'est que l'eau est bonne..., lança t-elle d'un ton chaleureux, et montrant la belle écaille. »

Drôle de réaction pour une jeunette ayant les lèvres bleues.


HRP : Rencontre avec Lucas. :3
Chute dans l'eau.
Obtention d'une écaille cœur dorée.
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mer 18 Fév - 4:14
Un débarquement de Lovdisc sur la plage ? Voilà le genre de nouvelles qui voyageait à travers les couloirs, y compris chez les Pyroli. Comme quoi ce ne sont pas que des machines de guerre entraînées par Jackie. Si si, je vous le jure ! Elles ont bien un cœur, aussi meurtri soit-il. C'était en raison de la Saint Valentin, alors ? Ruby soupira, restant simplement cloîtrée dans sa chambre à contempler le plafond d'un air livide. Y aller ou ne pas y aller ? Bon nombre de couples y seront probablement. En tant que célibataire, cela pouvait certainement causer un certain malaise d'y aller. Voilà pourquoi la rousse hésitait tant. Peut-être qu'elle pourra y croiser des connaissances, certes. Mais aucun amour, ça non. À moins qu'un quelconque miracle ne survienne... non. Il n'était pas temps de se remettre à déprimer. Tant pis ! Il fallait prendre son courage à deux mains et y aller, malgré les râles de Hex qui ne semblait pas enclin à laisser sa dresseuse s'en aller là-bas.

– Tais-toi. J'y vais et c'est décidé. Peu importe sur qui je tombe. Je serai juste là pour contempler le paysage, prendre l'air, et tout et tout. Ne m'embête pas.

Après un long soupir l'obligeant à réprimer son grand sourire malsain, le Branette se dégagea finalement du chemin de la Pyroli, la laissant quitter sa chambre une fois prête. Bien qu'elle hésita à chaque pas, jamais elle ne fit demi-tour pour une raison qui lui était totalement inconnue. Sans doute un narrateur bien chiant avec ses personnages un malheureux hasard. Quoiqu'il était bien trop tôt pour le qualifier de malheureux. Qui sait quel genre de surprise pouvait arriver ? La topdresseuse ne préféra cependant pas s'avancer trop vite, oh non ! Connaissant sa chance légendaire - ironie, quand tu nous tiens - elle aura tôt fait de déchanter. Bref ! Elle quitta le dortoir d'un pas toujours aussi hésitant et avança jusqu'à arriver à ladite plage, alors que le spectre la surveillait de loin. Je vous jure ! Quel "père" poule !

Comme elle avait pu l'imaginer plus tôt, Ruby se retrouva face à une masse de couples, ou tout du moins de binômes, pour ne pas s'avancer trop vite. Seules quelques très rares personnes étaient seules, comme elle. Un soupir plus tard, elle se fondit dans la foule avant d'arriver au bord de l'eau, avant de constater que celle-ci était devenue au moins aussi rose que celle du lac corail. Il faut dire qu'un Lovdisc, ce n'est pas vert. Bref ! La demoiselle s'assit sur un rocher, laissant son regard se perdre dans le vide avant de remarquer que certains élèves possédaient une canne à pêche. Ah ? Alors il y avait le droit de pêcher des Lovdisc ? Mais pour quoi faire ? Puisque les élèves n'avaient que le droit de capturer lors des sorties prévues à cet effet, il devait bien y avoir une raison à la pêche de ces choses sans grand intérêt. Mais c'est bien sûr ! Les écaillecoeurs, voilà ce qui intéressait la plupart des élèves. Ruby fit donc appel à Queen, seule compagnie du jour, visiblement.

– Dis, tu peux trouver où est-ce qu'ils obtiennent leur canne et m'en ramener une ? Si tu fais ça, je te laisse nager où tu veux pour la prochaine heure.

Aussi joyeuse que les couples présents ici, la pieuvre rose bondit et fit un salut militaire à sa dresseuse qui récupéra ainsi le sourire pour quelques instants. Puis elle s'en alla aussitôt, courant à toute allure en évitant habilement les passants. La spécialiste type n'eût guère le temps d'égarer à nouveau son regard sur l'océan puisque le mollusque ne revînt que peu de temps après, équipé d'une cache à pêche dans une tentacule et d'une boîte à appâts dans l'autre. Elle offrit bien évidemment le tout à sa dresseuse avant de se jeter à l'eau, se confondant ainsi avec les Lovdisc présents. On parie ? 500 jetons qu'elle va plonger à la recherche d'un objet, j'en suis persuadé. En même temps, j'ai imaginé les choses ainsi, alors autant en profiter. Et pendant ce temps, Ruby s'équipa maladroitement de la canne, plaçant un appât aux couleurs assez atypiques sur l'hameçon. Enfin, elle lança la ligne telle la plus grande des débutantes. Au moins, elle avait bien réussi à la lancer sans déclencher de catastrophes, ce qui est déjà une bonne chose.


HRP:
 

_________________

Orren Losvrôk
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mer 18 Fév - 10:39
Orren se leva tôt, reprenant ses habitudes à la PC. Il se leva et s'habilla avant de sortir avec Skoll et Byvir pour seule compagnie pour son sport matinal. Sortant à pas de loup du dortoir il prit la direction de la plage. Aller courir un peu là bas lui ferait du bien. Il emmena aussi au passage de quoi prendre un petit déjeuner à l'extérieur, beaucoup d'élèves le connaissant étaient très curieux de son absence aussi soudaine et d'un retour dans les mêmes conditions. Il n'avait aucune envie de répondre à des questions qui ne les regardaient en rien.
Skoll à ses côtés, il cheminèrent tranquillement vers la plage en passant par les abords du dortoir Pyroli. Et tiens les voilà justement qui rentraient de leur entraînement à elles sous la férule du Général. Il vit passer Aileen en tête de file, suivie par le groupe de Pyrolis dont il connaissait certaines. Il vit Djelly dans le groupe, elle aussi semblait avoir changer quand on voyait la posture qu'elle avait. En continuant d'observer les personnes il vit aussi Ruby. Ruby... étrangement cela ne lui fit rien, comme si tout ce qui s'était passé n'était qu'un mauvais rêve depuis longtemps oublié. Il avait tourné la page, et rien ne servait de se morfondre désormais. Souriant légèrement il reprit sa route avec un rythme de course un peu plus soutenu qu'auparavant, suivi de près par son fidèle molosse de feu.

Orren ouvra un oeil à l'ombre du palmier où il se reposait. Il n'avait même pas vu le soleil se lever avec son aura rosâtre. Il attrapa son Ipok, source de son réveil et déverrouilla le petit objet pour lire le message qu'il venait de recevoir.

"Hey ! Débarquement inhabituel de Lovdisc sur la Plage ! Les Pêcheurs nous prêtent leurs cannes pour qu'on puisse les pêcher, leur prélever une Ecaille Coeur s'ils en portent une, et les remettre dans l'eau ensuite. Dépêchez-vous !"

Hmm.... Des Lovdiscs à la plage le 14 Février. On aurait dis le mauvais scénario d'un film à l'eau de rose. Se relevant, il siffla pour faire revenir Skoll, et avant même qu'il lui pose la question, le chien cornu lui indiqua du museau où se trouvait son Venalgue. Il vit alors son Venalgue sur l'eau, tache violette sur un fond... rose ? Depuis quand l'eau était-elle rose comme le lac Corail ? En se levant et s'approchant de la mer, il s'aperçut que l'eau était rendue rose par les nombreux Lovdiscs dedans. En effet, sacré débarquement !
Bah un bon truc bien cul-cul pour les petits couples voulant venant roucouler en ce jour si... eh bien si habituel si on est seul. Il regarda aux alentours pour apercevoir qu'en fait la matinée était bien entamée et que sa petite sieste avait plus duré que prévu. Il y vit même quelques têtes bien connues. Il vit Eryn avec une jeune fille aux cheveux roses, sûrement qu'elles y allaient entre amies pour ne pas avoir à rester seul ce jour-là. Personnellement ça ne le dérangeait pas d'être seul, tant qu'il pouvait rester tranquille surtout. Et puis il avait d'autres choses à faire, comme de s'occuper de son équipe et... Attendez deux minutes... ce ne serait pas Aileen par là-bas ? Qui attendait-elle ? Loan ? Ce ne serait pas surprenant qu'il aient enfin ouvert les yeux sur le fait qu'ils se tournent autour depuis assez longtemps. Bah il lui demanderait à l'occasion.

Il avait maintenant assez traîné ici, il était temps de rentrer pour s'occuper de son entraînement. Après tout à quoi pouvait lui servir une pêche de... Oh ? Des Ecailles Coeur... Voilà qui pourrait être utile ! Il se retourna pour voir d'où venait toute cette effervescence. Un homme distribuait des cannes à pêches un peu plus loin sur la plage. Il demanda simplement à son Démolosse d'aller lui en chercher une avant de trouver un endroit où s'installer un peu plus proche du Venalgue qu'il voulait garder dans son champ de vision. Après tout ce Pokémon était si distrait de nature qu'un hameçon pourrait le happer qu'il n'y verrait rien. Récupérant la canne que Skoll lui donna avant de se coucher à coté. Orren s'assit et lança sa ligne. AU bout de plusieurs minutes... rien. Il remonta sa ligne pour jeter un oeil et éclata de rire en voyant que comme un idiot il avait oublié d'y mettre un appât ! Un appât... Il ouvrit sa boite et jeta un oeil dedans... que des trucs kitchs. Bien ben on y va pour le petit coeur rose brillant et... gay dirait-on. Relançant sa ligne, il vit Byvir s'approcher, curieux pour une fois. Orren s'apprêtait à se poser un peu plus confortablement quand quelque chose tira sur la ligne. Rapide cette fois-ci !
Remontant sa prise il découvrit avec surprise une pieuvre rose qui tentait de prendre l'âppat brillant.

-Eh non ! C'est pas pour toi ! Rends moi ça !

Il tira sur sa ligne pour tenter de reprendre son bien, mais rien à faire. Cette bestiole cleptomane ne voulait rien lâcher ! Il continua à tirer avant de jurer entre ses dents.

-Foutue bestiole, rends moi ça !!! Byvir fais le lâcher prise !

Le Venalgue cligna des yeux pendant quelques secondes d'une lutte intense entre son dresseur et le Pokémon voleur avant de lancer une attaque Hydrocanon bien puissante qui fit lâcher prise au Viskuse qui se mit à pester violemment.

-Viiiiisk !!!

-Ca suffit ! C'est à moi maintenant !

-Queen ? Qu'est ce qui se passe ?

Le jeune garçon aux cheveux sombre tiqua en entendant cette voix si familière. Et en se retournant il se retrouva face à face avec une rousse bien connue. Ruby, mince pourquoi fallait-il qu'il tombe sur elle ? Et puis était-ce son Pokémon ? Orren resta interdit en la voyant s'approcher. Elle ne semblait pas l'avoir encore reconnue avec ses cheveux foncés et son air sombre.

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mer 18 Fév - 11:55
Après avoir laissé Queen vaguer à ses occupations - sans doute de vol à l'arrachée, de chasse aux trésors et de crise royale - Ruby se mit donc à pêcher, dans l'espoir de pouvoir attraper un Lovdisc gardien d'une écaillecoeur. Quelque chose mordit soudainement à l'hameçon. De ce fait, elle se mit à tirer de toutes ses forces. Enfin... oui mais non. La rousse avait beau faire tous les efforts du monde, elle n'y arrivait pas. C'est bien beau de jouer les bourrins, mais il fallait aussi la technique pour remonter le poisson. Ah mais... c'est donc à cela que sert le moulinet, se dit-elle dans un élan de génie - ou presque - avant d'enclencher le mécanisme. Ce fut tout de suite plus facile puisque la prise fut instantanément remontée. Il s'agissait... d'un Remoraid. Cool ! Il y avait des centaines de Lovdisc, pourquoi tomber dessus du premier coup ? Bah oui ! Rencontrer un Pokémon inutile dès le début, c'est marrant. Hein Arceus ! Avoue, tu es plié de rire devant ton oeuvre.

Quoiqu'il en soit, la demoiselle soupira avant de remettre le poisson à l'eau, lui offrant au passage l'appât afin qu'il ne revienne plus perturber qui que ce soit. Suite à quoi elle s'apprêta à ferrer une nouvelle prise mais n'alla pas plus loin, entendant deux râles consécutifs. Un de Pokémon - qui était à l'évidence celui de Queen - suivi d'un autre d'humain à la voix étrangement familière. La Pyroli tourna donc la tête afin de voir ce qui en résultait et aperçut immédiatement la Viskuse en train de s'acharner sur l'appât d'un grand ténébreux. Un soupir plus tard, Ruby s'avança dans l'unique but de se rapprocher de cette altercation.

– Queen ? Qu'est-ce qui se passe ?

La pieuvre se retourna en gonflant les joues et tentant de conserver l'appât enroulé dans son tentacule. Si ce type beuglait après la rose, ce n'est sans doute pas pour rien. Encore une fois, elle tentait de prendre quelque chose qui ne lui appartenait pas. Un vol en somme. Comme c'était étonnant de sa part ! Sentez la pointe d'irone en cette exclamation. Elle n'avait réellement que ça qu'à faire. Ruby fut obligée de s'approcher histoire d'ôter la pseudo trouvaille du tentacule du Pokémon. Deux mots : rose, brillant. Cela correspondait bien aux goûts du mollusque. Qu'importe, puisque cela n'allait aucunement ramollir les propos de la spécialiste des spectres.

– Non mais je vous jure ! Tu ne peux pas te passer de voler quelque chose ne serait-ce que pour une journée ? Enfin... Si tu pouvais l'excuser, elle est particulièrement surexcitée. Elle releva le tête, tendant l'appât au jeune homme. C'est alors qu'elle constata un fait plutôt mystérieux. Non, ce n'était pas mystérieux, étrange ou je ne sais quoi. C'était juste Orren. Avec le peu de distance qui la séparait désormais de lui, elle put enfin le remarquer. Hem... Orren..?


Situation embarrassante : enclenchée, tout comme le mode bégaiement. Il ne manquait plus que les rougeurs et le cœur qui bat. Les questionnements divers, eux, étaient déjà omniprésents. Si vous saviez... Entre les "Qu'est-ce qui m'arrive ?", les "Pourquoi faut-il qu'on se rencontre ici et maintenant ?" et les "Est-ce que c'est un coup du destin ?", il y avait de tout, ou presque. C'était bien assez pour la tourmenter et lui faire perdre la tête, en tout cas. C'est parti pour une séance de "je ne peux pas te regarder dans les yeux alors j'alterne entre tes pieds et le ciel". Quel jeu fabuleux, n'est-il pas ? Mais au lieu de chercher à fuir de regard, Ruby devrait plutôt tenter d'articuler. C'en devient assez pitoyable, là.

– Ah euh... désolée pour le euh... le d-dérangement. Mais... qu'est-ce que tu fais... enfin... pourquoi est-ce que t'es ici ? Pour ramasser des coquillages... Bah non ! Pour pêcher des Lovdiscs dans doute, espèce d'ahurie. P-pardon... c'est que je ne m'attendais pas à te voir ici... Bien évidemment, elle n'osa pas dire la suite, comme quoi il serait préférable qu'elle s'en aille. Oui. La pauvre avait du mal à tourner la page, ça lui paraissait bien trop compliqué pour tout oublier et passer autre chose, bien qu'elle avait partiellement réussi jusqu'à ce jour. Euh... tu vas bien ? Comme si de rien n'était... ou pas.

_________________

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mer 18 Fév - 22:39
Sacrée nuit que celle du 14 février n’est-ce pas ? Pardon ? Vous n’êtes pas au courant de ce qu’il s’est passé cette nuit ? En même temps c’est normal, vous dormiez..
« Et puis ils ont la chance de ne pas avoir à subir tes rps ma chère ! » Fit Kaeko en tirant la langue avant de continuer à s’habiller pendant que cette chère narratrice raconte en résumé ce qu’il s’est passé cette nuit. Kaeko est (enfin) avec Seth Evans mesdames et messieurs ! Et oui ! Elle ne sera donc jamais une célibataire endurcie avec des spectres à foison vieille fille alone comme je l’espérais.
« Tu voulais que je sois comme toi narratrice ? ♥ » Ahem, bref la demoiselle avait officiellement un copain (enfin officiellement pour Manu Chaho, Rex et Omega, ça ne fait pas un super effectif quoi) et tous les deux avaient passé la nuit de la Saint-Valentin ensemble dans la chambre du Phyllali (non il ne s’est rien passé de Spoink 18). Cependant la demoiselle avait du le quitté prestement vers cinq heure du matin alors que le vert s’était endormi afin de regagner son dortoir d’origine pour ne pas se faire repérer par les surveillants et les référents du dortoir, et encore moins par Estelle qui se serait inquiétée. Avec peine, la demoiselle avait quitté l’élu de son kokoro en lui laissant un dernier bisou sur la joue avant de partir par la fenêtre ninja mode.

La voilà donc à onze heures trente, au petit matin, après une nuit où le sommeil ne fut pas vraiment au rendez-vous. Et non, la brunette n’avait fait que penser à ce qui s’était passé et dirigeait toute ses pensées vers ce cher stratège cher à son cœur. C’est après une loooooongue durée de repos qu’elle réussit à se lever de son lit douillet avec un message sur son Ipok : une invasion de Lovdisc avait été repérée près de la plage à vous les écail’cœur. Elle ne chercha pas plus longtemps à comprendre la situation et s’était empressée d’envoyer un message à ce cher vert qui accepta l’invitation quelque peu laborieuse de la préfète Mentali (si vous voulez voir la conversation mes petits voyeurs c’est ici) que le stratège le plus connu (en bien comme en mal) de l’académie accepta rapidement. Comblée, la brunette avait alors commencé à s’habiller le plus vite possible d’une tenue assez chaude composée waiiit… Mais quels étaient cette diablerie ? Tous les vêtements contenus dans son armoire avaient été substitués pour être remplacé par des tenues un peu trop féminine pour la jeune femme. Il n’y avait pratiquement que des jupes et des hauts un peu trop décolletés à son goût. Elle soupira en jurant dans sa tête qu’elle tuerait un jour toutes les Mentalis (sauf ses amies bien sur, ce qui sauvait peu de Mentalis en fin de compte !). Elle soupira avant de regarder si son bracelet Feuforêve n’avait pas aussi disparu. Elle fut ravie de le voir tranquillement accroché à son poignet. Elle soupira de soulagement avant d’aller dans la salle de bain afin de se décrasser un peu.

« KYAAAAAAAAAA MAIS QU’EST-CE QUE ! » S’était-elle écriée en voyant un immense Ectoplasma en chocolat blanc sur le sol accompagné de cookies spectres et de liqueur de Pokémon fantomatiques. Elle mit alors sa main contre sa bouche avant de s’appuyer contre le mur et tranquillement s’y laisser glisser avant de taper un rire nerveux ce qui alerta Omega qui se mit à voleter autour d’elle en regardant ce qui avait dérangé sa dresseuse. Toujours en riant, Kaeko montra les chocolats du doigt avant de réussir à dire :
« C’est-c’est-c’est ce qu’il y avait dans le paquet de Seth Omega ? Il-il-il-il a vraiment acheté tout cela p-p-p-pour moi ? Ce n’est pas vrai ! Je ne le mérite tellement pas, il est adorable ! » Fit-elle pendant que son starter commençait à se fiche d’elle avant de lui faire une Léchouille sur le visage pour la rassurer. Elle sourit avant de se relever pour pousser son Spectrum hors de la salle de bain. Elle allait se doucher tout de même, pas d’yeux indiscrets par ici !

Après une rapide douche, elle s’habilla de ses nouveaux vêtements et concocta une tenue se mariant avec la couleur de son nouveau bracelet chéri c'est-à-dire une jupe noire d’écolière avec une fine rayure violette de la couleur de ses yeux, un haut de la même couleur que la jupe au niveau des manches avec un col gris et une cravate violette. Elle se saisit de grande bottes allant jusqu’aux genoux avant d’attacher ses cheveux noirs en deux grandes couettes et voilà ! Prête (si vous voulez en savoir plus, elle avait mis un maillot de bain en dessous comme convenu avec le vert hehe, si cette description ne vous a pas plus regardez le vava et pis c’est tout *sort*). Elle se saisit alors des Pokéballs d’Alpha, de Rex, de Karnak, de Lupin et d’Omega (dont elle ne se séparait jamais) avant de prendre un sac avec des affaires de rechanges et les liqueurs chocolat dans une boîte en forme de cœur (que c’est clichéééé ♥). Et effectivement, elle ne prit pas toute son équipe. Pourquoi ? Tout simplement parce que sinon les restants allaient foncer sur Seth afin de gentiment l’immoler pour ne plus qu’il s’approche de Kaeko, voilà pourquoi. Que c’est possessif et jaloux un spectre n’est-ce pas ?

Une fois tout réuni, miss Riviera sortit comme d’habitude par la fenêtre avant de se diriger vers la plage mené par ce cher Omega guide officiel depuis 2014.
Elle arriva bien vite au lieu de rendez-vous bien en avance, elle put ainsi voir ce qu’il se passait aux alentours, beaucoup d’étudiants s’étaient rassemblés sur le lieu où l’amour avait la forme d’un Pokémon eau tout pourri à savoir Lovdisc. Certains avaient des cannes à pêches, d’autres des Pokémons eau super entrainés à la chasse aux faibles ou d’autres… EUUUURk n’en parlant pas, l’échange de salive bien langoureux n’est vraiment pas agréable à regarder. La préfète sourit avant de regarder le ciel bleu si changé depuis cette nuit étoilée…

HRP Kaeko et son Spectrum arrivent sur la plage et regardent le ciel voilà voilà

_________________
Event#4 : St Valentin 2015 Espeon_la_by_GoldFlareonEvent#4 : St Valentin 2015 Giratina_la_by_GoldFlareon
Event#4 : St Valentin 2015 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Orren Losvrôk
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Mer 18 Fév - 23:38
La rousse avait continué de se rapprocher, arrivant bientôt à la bonne distance pour le reconnaître. Bien sûr on s'attendrait à ce que le jeune homme cherche à s'éclipser, pourtant il n'en était rien. Il resta campé à l'endroit où il était, attendant la réaction de la jeune fille quand elle s'apercevrait qu'il s'agissait de lui. Et encore plus étrange, il n'était pas nerveux. Il avait bien changé, les récents événements l'avaient finalement forgé et rendu bien plus fort qu'il ne l'était. Il allait encaisser stoïquement ce qui suivrait, mais il ne fuirait pas. Il ne fuira plus jamais. Il s'était même dit un jour, que si il avait directement parlé à Ruby ils n'en seraient pas arrivés là. Mais le passé est derrière et cela ne servira en rien de se répandre dessus.
Il vit d'un coup les yeux de la rouquine s'écarquiller de surprise.

-Hem... Orren..?

Elle avait l'air assez surprise et on le voyait bien sur son visage. Orren avait aussi été étonné avant en entendant sa voix, mais il n'en laissait rien paraître, un masque d’impassibilité rendant ses traits impénétrables. Elle semblait même tourmenté et il devina tout de suite les questions qu'elle se posait, car il se posait les mêmes malgré son apparente nonchalance. Après tout, elle restait son ex copine, qui avait aussi été la première. Il ne pouvait pas dire que voir la rousse ne lui faisait plus rien, bien sûr il avait un pincement au coeur, une petite pointe de nostalgie. Mais il n'écoutait pas ce genre de sentiments, sachant qu'ils étaient néfastes. Il resta simplement là à la regarder droit dans les yeux avec un regard perçant, sans sourciller.
Elle se mit alors à lui parler, du moins essayait-elle. Elle avait beaucoup de mal à s'exprimer, ce qui l'étonna. Habituellement c'était plus lui qui étaient vraiment nul pour dialoguer. avait-il tant changé ou est ce qu'elle avait été plus affectée qu'il ne l'avait pensé par leur rupture ? Peut être même regrattait-elle ? Non il ne fallait pas penser à ce genre de choses.
Étonnant de le voir ici ? En effet, on ne s'attendrait pas de le voir sur la plage alors qu'il y avait un débarquement de Lovdiscs sur une plage le jour de la Saint Valentin. Boarf il s'en fichait après tout, c'était un jour comme un autre non ? Il sourit légèrement quand elle lui posa cette question si anodine et pourtant monnaie courante si on avait été bien éduqué.

-Euh... tu vas bien ?

- Me voir ici ? C'est vrai que cette fête euhhh... me laisse de marbre, mais l'opportunité d'Ecailles Coeur ne se rate pas non ? A moins que tu es venue ici voir quelqu'un ? Il s'arrêta le temps de réfléchir à ce qu'il allait dire. Bon allons y et jouons la carte de la franchise. Hmmm je suppose qu'on peut dire que ça va ! Je suis retourné quelques temps chez ma mère à Illumis, j'avais besoin de me ressourcer je suppose après tout ces événements. Ça m'a fait du bien. Peut être juste un petit bémol à ce séjour ; Spike a évolué, mais il m'a aussi fait ça.

Orren tira légèrement sur sa chemise, dévoilant un bandage qui lui ceignait le torse en entier, marque de l'attaque de son dragon. Il referma sa chemise comme avant. C'est à dire un bouton sur deux sinon le vêtement serait trop serré lui ferait mal et l'empêcherait de bien se mouvoir. Il regarda l'eau rose et surtout la canne dont la ligne pendait toujours mollement dans l'eau. Bah si il y avait quelque chose, Skoll le préviendrait bien asse tôt. En parlant de Skoll, celui-ci daigna se lever pour avancer de sa démarche princière et saluer la Pyroli qu'il n'avait plus vu depuis longtemps.
Orren passa sa main dans les poils ras du canidé ténébreux. C'est vrai qu'entre son apparence et son caractère, additionné au fait qu'il possédait un Démolosse on aurait aisément le prendre pour un cliché de Spécialiste Ténèbre. Il sourit alors en se tiltant enfin de l'endroit où ils se trouvaient. Ils étaient à l'endroit même où Ruby était tombé sur Orren et où ils... Une légère rougeur s'empara de son visage sans qu'il ne puisse la contrôler. Il baissa la tête en se cachant derrière sa masse de cheveux sombres avant d'inspirer profondément et de secouer la tête pour arrêter d'y penser. Il releva alors à nouveau son regard vers Ruby avec un sourire et lui demanda à son tour.

-Et toi dis moi. Tu vas bien ? De grands changements depuis tout ce temps ?

Semblant de discussion normale, alors que la situation avait tout d'une mauvaise blague jouée par une puissance obscure !

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Jeu 19 Fév - 5:09
Situation vraiment embarrassante. Toute chose, Ruby se devait par conséquent de se calmer. Sa respiration se fit donc plus lourde et régulière. Calme, calme... Il ne va rien se passer de méchant n'est-ce pas ? Avec quelqu'un d'aussi sadique que moi derrière l'écran, on ne sait jamais, héhé. Bref ! Prions pour son salut et laissons la converser avec Orren dans l'espoir que rien de fâcheux ne leur arrive durant cette conversation pourtant si banale et innocente. Ruby prêta d'ailleurs une oreille attentive à tout ce qui lui disait le Voltali, afin de tout saisir correctement et de ne pas se morfondre sur la moindre tournure quelque peu confuse. Ah ça non ! Pas de méprises dans ce genre de situations. Tout sauf ça ! Bien heureusement, elle sembla tout saisir de A à Z et comprit de ce fait que le jeune homme avait été blessé suite à une certaine altercation avec Spike. La rousse ouvrit de grands yeux. Le Griknot - désormais Carmache - était-il toujours aussi désobéissant ? Il semblerait que oui, pour le coup.

– Rassure-moi, tu n'as pas trop mal ? Enfin... vu la tonne de bandages, ça n'a pas l'air d'être rien... Et euh oui ! C'est vrai. Je suis aussi venue pour espérer tomber sur une écaillecoeur. Ma première tentative s'est soldée par un échec misérable... un Remoraid que j'ai remis à l'eau il y a peu.

Ruby, ou l'art de répondre dans le mauvais ordre. Encore heureux qu'elle ne mélangea pas tout au point de s'embrouiller et de dire à voix haute ce qu'elle pensait, auquel cas la honte serait sans doute bien vite montée. Bref ! C'est alors que le Démolosse d'Orren fit acte de sa présence par un simple salut que la rousse lui rendit d'un aimable mais bref signe de la tête accompagné d'un sourire. D'ailleurs, tant qu'on parle de Pokémon, où est passée Queen ? La Pyroli regarda autour d'elle, quelque peu alarmée, avant de constater que la pieuvre nageait gaiement dans l'eau rosée avec laquelle elle se confondait un peu trop bien au goût de la demoiselle. Soit ! Queen n'était pas du genre à s'enfuir. Encore une fois : bref ! Le préfet retourna simplement la question. De ce fait, Ruby lui accorda à nouveau toute son attention et se ressassa brièvement les derniers événements.

– Hm... pour la part, j'ai plutôt tenu le coup grâce à Estelle et Kaeko, elles ont été géniales et je ne les remercierais jamais assez pour ça. On peut dire que ça, convenablement. Je me sens juste un peu mal à l'aise ici à cause de l'ambiance, mais en somme... tout va bien. Mon équipe s'est encore un peu agrandie et j'ai fait quelques rencontres sympathiques. Et dans la partie anecdotes, j'ai juste provoqué accidentellement une avalanche... héhé..!

Bon, ça va ! On avait pas forcément envie de connaître cette petite histoire. C'est déjà une chance que la topdresseuse ne soit pas faite remarquer à cause de ça. Mais pour en revenir à cet événement, c'était assez marrant en y repensant. Pendant quelques secondes, auraient pu croire à la reconstitution d'une guerre. Enfin ! C'était aussi très dangereux et donc à ne pas reproduire. Cela ne l'empêcha pourtant pas de rire de bon cœur, quelques temps avant que le stress ne refasse son apparition. Pourquoi donc ? Oh ! Rien de bien spécial, juste une pensée particulière qui traversa l'esprit de l'étudiante. Ce lieu était assez particulier. Et comme si qu'Arceus en avait décidé un ainsi, ils se revoyaient pile à cet endroit. Enfin bref ! Alors que le rouge lui montait quelque peu aux joues, Ruby se lança finalement, avec autant de difficulté que pour les demandes passées.

– Est-ce que ça te dit qu'on... qu'on se mette à chercher des écaillecoeur ensembles ? Enfin euh... oui voilà ! Rien que ça !

_________________

Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Jeu 19 Fév - 14:19
Cael n’avait pas eu l’air de l’avoir attendu trop longtemps. Ouf ! Il avait même eu le temps de tout poser au sol, cannes comme le reste. Elles avaient l’air en plutôt bon état, les cannes. Alors que la Mentali allait reprendre la parole, le Phyllali, semblant rassembler tout son courage, tendit les mains devant elle pour lui offrir un bouquet de fleurs. Oh. Alors il l’avait vraiment pris au mot quand elle lui parlait de prendre des fleurs ? Et en plus il les lui offrait devant tout le monde … Alors là, c’est hyper gênant. Sans pouvoir se retenir, Eryn se mit à rougir bêtement, ce qui sembla satisfaire grandement Lucki, le Riolu de Cael. Mais qu’il est vilain ce Riolu ! Toute gênée, elle se saisit du bouquet de fleurs et en respira bêtement l’odeur en fermant les yeux. Il sentait très bon, et les fleurs étaient très belles. C’était autre chose que les fleurs presque mortes vendues dans les fleuristes de la ville. Et avec la Saint-Valentin, ces mêmes fleuristes étaient envahis de roses de toutes les couleurs. Ces fleurs sauvages étaient plus jolies, et ça prouvait qu’il était allé les cueillir lui-même, ce qui en rajoutait encore plus à la gêne de la Mentali.

« Merci … Elles sont vraiment très jolies. ♥ »

Assez timide, la Mentali ne savait pas trop comment lui dire qu’elle trouvait dommage qu’il ait arraché des fleurs pour elle. Ces pauvres petites auraient été tellement mieux en terre ! Là, privées de leurs racines, elles allaient tout doucement flétrir et mourir dans un vase rempli d’eau, alors qu’elles auraient pu perdurer encore plus longtemps s’il n’y avait pas touché. Mais un signe discret du Riolu lui apprit la vérité. Sous le papier blanc et le joli ruban – qu’elle identifiait comme étant celui d’une Mentali, d’ailleurs ! – les fleurs avaient encore leurs racines. Lucki y avait veillé. Si elle ne regarda pas le Riolu, elle esquissa un sourire heureux, auquel l’aura du Riolu sembla faire écho. Elle allait pouvoir les replanter ! Se rendant brusquement compte qu’elle était debout, silencieuse, face à lui – il fallut pour ça que Bleuenn lui donne un léger coup de tête dans la jambe – elle releva le regard vers Cael pour lui sourire.

« Oh, et j’ai pris des gâteaux ! Pas autant que ce que j’aurai voulu cependant, je n’ai pas trop eu le temps de me diversifier. Donc j’ai fait des cookies ! De différentes sortes, vu que visiblement, môôôssieur aime mes cookies … J’en ai fait au chocolat noir pour Lucki, aussi, je me suis dit qu’il préférerait ça à la poudre d’amande ! Oh au fait, est-ce que tu aimes les choux ? »

Tout en parlant, Eryn s’était accroupie pour s’asseoir au sol, posant avec précaution le bouquet sur la nappe pour pouvoir sortir plein de petites boîtes. Lucki, qui s’était animé en entendant les mots « chocolat noir », attrapa avec fascination la boîte qu’elle lui tendit sans le regarder, et son regard se mit à pétiller quand il vit l’empilement de petits cookies au chocolat noir à l’intérieur. Sans le savoir, la Mentali venait d’acheter l’amitié éternelle du Riolu avec cette boîte pleine de chocolat noir rien que pour lui. De toute manière, Cael allait avoir fort à faire avec les autres boîtes pour songer à tendre la main pour piquer dans SA boîte à LUI. Ouvrant les autres boîtes, Eryn put montrer à Cael qu’elle n’avait pas chômé non plus. Des cookies aux pépites de chocolat, des cookies à la poudre d’amande, des chouquettes, des choux à la crème … Quand elle se lance en cuisine, rien ne l’arrête, la petite Eryn ! Elle avait même prévu ses thermos colorés avec du thé et du jus de baies dedans !

« Tu sais pêcher, toi ? Je n’ai jamais pratiqué, je ne sais même pas comment on tient ce truc … Bon, je vais apprendre sur le tas. Hop ! »

Après avoir discrètement regardé comment faisait les autres, elle refit les mêmes mouvements, et lança sa ligne vers l’océan. Le petit bouchon remonta à la surface, flottant paresseusement  à côté des autres, et Eryn comprit très vite qu’elle ne pourrait pas le surveiller. Si elle le lâchait des yeux une seconde, elle ne le retrouverait jamais, au milieu des autres. Alors, s’installant confortablement, elle cala sa canne à pêche comme faisaient les autres, gardant une main dessus pour sentir si ça mordait ou non, et attrapa une chouquette de l’autre main pour la manger. Hm … Pas mauvais. Extrêmement critique quant à sa nourriture, elle avait tendance à juger que son cousin était meilleur cuisinier qu’elle. Et ce n’était pas sa petite amie qui allait dire le contraire, vu qu’elle semblait toujours avoir du thé à la main ! En parlant de thé … De sa main libre, Eryn se saisit des gobelets en plastique dur – que sa grand-mère aurait jugé avec mépris de « peu convenables pour une jeune dame de son rang », mais elle les aimait bien, ses gobelets – pour les laisser tomber sur la nappe avec les  thermos.

« Dans le bleu il y a du jus de baies, dans le vert du thé aux – ça mord, ça mord ! »

Serrant les deux mains sur la canne à pêche, elle essaya de tirer l’objet vers elle mais sentit que le poisson était plus fort qu’elle. Lâchant son cookie qui retomba dans la boîte, Lucki bondit pour l’attraper, la voyant se relever par la force pour essayer de ramener le poisson vers elle. Aidée de Lucki, plus rapide que son dresseur, elle put remonter le poisson jusqu’à la ligne de plage. Le Riolu lâcha alors la canne à pêche … Au moment où le Lovdisc, dans un sursaut d’espoir, tirait dessus. Avec un couinement de surprise, la Mentali se sentit partir vers l’avant, et elle tomba dans l’eau, droit sur le Lovdisc qui, malgré sa petite taille, se révélait être un adversaire pugnace. Elle se redressa en crachotant, et se tourna vers Cael qui venait en hâte vers elle. Bêtement, elle leva la main, lui montrant la petite écaille dorée qu’elle tenait entre ses doigts.

« … Trouvé. »

Puis elle éclata de rire, se sentant ridicule, comme ça, toute trempée, avec son écaille en main. Ce qu’elle avait un peu oublié, c’est qu’elle tenait toujours sa canne à pêche dans l’autre main, et que le Lovdisc était encore accroché au bout du fil. Brusquement, ce dernier tira sur la corde, qui s’emmêla entre leurs deux jambes, et Eryn retomba dans l’eau, serrant ses doigts autour de l’écaille pour ne pas la perdre. Quand, en s’asseyant dans l’eau, elle se rendit compte que Cael était tombé aussi, elle ne put résister très longtemps. Un gloussement lui échappa, suivi d’un éclat de rire incontrôlable. Ils avaient l’air fins, tiens …

HRP ;; Pêche d'une écaille coeur dorée.

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Jeu 19 Fév - 16:03
La Saint Valentin. Cette date qui, un an auparavant, avait marqué l'un des jours les plus bizarres de sa vie. Ce souvenir força un léger sourire sur le visage du garçon, qui marchait en direction de la plage avec tranquillité. Dire que maintenant, sa relation avec Ambre durait depuis un an. Le temps passait sacrément vite. Et il était toujours aussi amoureux. Bien que pas mal de choses aient changées, qu'il y aient eu de petites crises, finalement, ils avaient réussi à tenir jusque là. Bon, leur avancée en grade ne rendait pas leurs rencontres plus faciles ; mais il trouvait toujours un petit moment pour s'infiltrer dans le dortoir Givrali quand elle lui manquait. C'était un peu moins facile depuis la mise en place du couvre-feu et l'idée de la préfète du dortoir de mettre des patrouilles d'Onix pour éviter les intrus. Il avait plus ou moins parlementé avec Ikiala pour obtenir un genre d'autorisation pour sa petite soeur, et encore... Elle était sacrément têtue ! Elle se fichait bien de savoir qui rentrait dans la journée, ce qu'elle voulait éviter c'était surtout les intrus de nuit. Mais Noctis passait parfois des après-midi et des soirées entières en compagnie de sa cadette, pour faire un coucou à sa Miss par la suite. Le dortoir féminin était presque devenu comme une deuxième maison. Constat qui n'aurait sûrement pas été au goût de tout le monde. Mais il n'était pas là pour ça. Contrairement à l'année dernière, l'Académie n'avait rien prévu pour cette journée. Rien de si étonnant à vrai dire ; Aaron Olsen n'était pas du genre à se soucier des fêtes et des évènements. S'il était réellement à la botte du gouvernement, seul des chiffres et des pourcentages devait l'intéresser. Noctis en doutait, car il était responsable des espions. Il devait plutôt être versé dans la manipulation. Enfin bref. Dans tous les cas, la seule véritable activité du jour, c'était une soudaine augmentation de la population de Lovdisc sur la plage. Outre le phénomène scientifique qui pouvait l'intéresser, la mention d'Ecaillecoeurs qui semblaient avoir leur importance, le brun espérait pouvoir y trouver sa Miss et passer un moment agréable avec elle. Enfin, si elle sortait. La pêche de Lovdisc, ce n'était peut être pas son truc.

Un instant, il hésita en voyant la masse noire d'élèves qui s'étaient rués sur la plage. Ah, tout de suite, ça perdait en romantisme. Hmpf. Dans le pire des cas, il avait toujours des chocolats pour elle. Peut être parce qu'il était toujours un peu idiot quand il s'agissait d'Ambre, ou peut être dans l'espoir qu'elle note sa manière de lui répondre aux chocolats d'il y avait un an, le jeune homme avait décidé de faire des chocolats pour sa Miss. Et ça n'avait pas été de tout repos ! Sa petite soeur avait tenu à l'aider en cuisine, et il ne fallait même pas parler de sa Fragilady qui avait eu l'excellente idée de vouloir l'aider aussi. Le carnage qui s'en était suivi lui laissait un amer souvenir, surtout quand les deux fauteuses de troubles avait pris la fuite dès qu'il avait fait la mention du mot ranger. Enfin, après de longues heures à se planter dans les recettes – Noctis avait beau être une encyclopédie vivante, connaître la recette par cœur ne faisait pas de lui un bon cuisinier. Point qu'il lui fallait vivement retravailler pour assurer son indépendance – il était finalement parvenu à obtenir un chocolat mangeable. Presque bon, s'il s'écoutait. Ce ne serait pas à lui d'en juger, par contre. La petite boîte qu'il avait soigneusement emballée était fourrée dans son sac, en espérant trouver un moment pour le donner à Ambre. Tiré de ses pensées par un Branette qui le regardait fixement, sans détourner le regard, le brun se mit à marcher un peu plus vite pour le semer. Le spectre sembla cependant trouver très drôle de commencer à le stalker, avant de finalement changer de cible en voyant un couple. Qui avait lâché ça, sérieusement ? Le brun finit par se détacher de ces histoires, décidant d'attraper une canne à pêche en cherchant un coin un peu éloigné des autres, un peu tranquille. Un rapide message par iPok envoyé à sa Miss, et le tour était joué.

Noctis - 14/02/15 ; 15:26
Hey, Ambre. Je suis à la plage, en train de pêcher des Lovdisc. Tu me rejoins ? On pourra peut être avoir des Ecaillecoeurs.


Le message envoyé, le garçon se mit à surveiller sa ligne, prêt à obtenir autant d'Ecaillecoeurs que possible. Enfin, vraisemblablement, tous les Lovdisc n'en ayant pas forcément une. Au moins une petite... Long moment, finalement récompensé. Un petit Lovdisc qui le regardait finit par lâcher une Ecaillecoeur, bien rosée. Peut être que la chance lui sourirait.


HRP - Obtention d'une Ecaillecoeur Rose.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Ven 20 Fév - 0:57
Le dortoir des Voltali était en effervescence. Un brouhaha incandescent planait dans le dortoir. Les jeunes hommes pré-pubère courais partout pour se diriger vers la cuisine commune. Le bruit m'importunait fortement, me donna mal au crane. Je soupirais longuement avant de demander gentiment au garçon s'ils pouvaient faire moins de bruit. L'un d'entre eux me dit non, un second s'excusa en me disant que s'était demain la st Valentin et qu'il ne savait pas quoi faire. Les autres acquiesçait et la majorité d'entre eux me demandais de les aider à faire du chocolat. J'eus le malheur de dire, sous l'agacement, que la st Valentin ne servait à rien et l'on m'avait traité de sans cœur.

« St Valentin, fête des amoureux, est un jour banal parmi tant d'autre. Comment ça je suis sans cœur. Aucunement, au contraire VOUS êtes des sans cœur. Depuis quand à ton besoin d'un jour particulier pour dire je t'aime à la personne qui fait battre votre cœur. Ah ! Aurais-je toucher un point sensible. Pathétique Wattouat que vous êtes. Maintenant veuillez et je vous le demande gentiment faire silence. Mon noble crane souffre grandement par votre faute » disais-je en me massant mon crane. Après mon monologue, les garçons se sentirent mal et devinrent d'un coup plus silencieux. Enfin un peu de calme.

Je reçus ensuite un tape sur la tête venant de mon préfet qui me lançait un regard qui en disait long sur ce qu'il pensait. « Nope n'y pense même pas » il leva un sourcil armant une seconde fois sa main pour me retaper « Ok ok je vais les aider. Mais ne prenez pas cela pour une habitude hein. » je me dirigeais vers la cuisine afin de préparer du chocolat maison pour les pauvres petites âmes perdue qui n'avaient pas su s'organiser correctement pour la st Valentin. J'étais une trop bonne âme...enfin à moitié. Je leur avais bien fait des chocolats de la st Valentin, mais du chocolat noir bien amer, vous savez le chocolat noir 70 % de cacao. Oui c'était sadique, mais je voulais leur donner une bonne leçon. S'il tenait à fêter ce jour il aurait du s'y préparer plus tôt.

Je tournais mon regard vers notre préfet et lui donnais un chocolat au lait que j'avais pris dans mon panier pur Aileen, lui lâchant un « Heureux d'avoir pu te faire plaisir beaux frère.» Avant de me diriger vers ma chambre d'un pas princier promettant à mon ami que la jupe est un outil utile. Oui, je ne changeais pas. Il m'avait manqué ce petit, mais je ne le lui dirais jamais en face.

Je n'avais pas pour habitude d'étaler mes sentiments pour les autres. Aileen et Eryn étaient les rare personne à qui j'avais laissé transparaître mon appréciation. J'aimais énormément taquiner ceux que j'appréciais.

J'arrivais enfin devant ma chambre, m'enfermant dedans pour préparer ma tenue de demain ainsi que le cadeau de ma douce. Cadeau qu'elle aurait dû avoir bien avant notre mise en couple. M'enfin ne chipotons point sur le temps.

~~~~~~~~~~

Mon Ipok vibrait me signalant un message. Je me levais me demandant qui cela pouvait bien être à cette heure-ci.

Aileen Sôma - 14/02/15 ; 09:09
Bonjour le plus beau ♥ Bien dormi ?

Il y a une arrivée massive de Lovdisc sur la plage ... Tu veux pêcher des cœurs avec moi, mon cœur ? ♥

Je t'attends vers 11h, le temps de réserver les cannes à pêche et trouver un bon spot (pour moi) et de cesser de paniquer pour faire un an de thé et de gâteaux (pour toi). A tout de suite ! ♥

Je pris mon objet électronique, le yeux encore embrumés par la fatigue un léger sourire éclairant mon visage. Un réveil tout a fait parfait. Je décidais de répondre à ma belle après m'être étirer tel un miaouss réveillé après une bonne sieste ?

09h10. Houla j'avais fait une bonne grasse matinée. Je relisais le message de ma douce avant de lui répondre enfin. Des Lovdiscs, en voilà une sortie en amoureux vraiment kitch , mais bon j'étais avec elle peut m'importait ce que l'on faisait tant qu'elle était auprès de moi.

Loan McNellis - 14/02/15 ; 09:11
Bonjour ma déesse♥. Comme toujours je dormirai mieux si tu étais à mes côtés mon ange♥. Oh une pêche au Lovdiscs? Ce n'est pas un peu kitch pour la st valentin? Mais si c'est ce dont tu désires pourquoi pas. Tant que tu es près de moi et que je passe cette sublime journée en ta compagnie. Va pour 11h à tout de suite ma petite Miaouss adorée♥.

Le message envoyé, je m'en allais me préparer, continuant à discuter avec ma dulcinée par message. Je me dirigeais vers la cuisine, pris mon petit panier ou se trouvait des profiteroles ainsi qu'un assortiment de chocolat au lait , blanc et chocolat avec des morceaux de baies. Je sortis ma théière spéciale événement spéciaux. Théière en porcelaine cuite par le souffle enflammer de Grotichon peinte par un grand Queulorior réputé pour la qualité de ses œuvres, fabriquer avec tout le savoir faire Kalossien, bien sûr avec les tasses assortie. Oui j'aimais les belles choses.

Mon panier près, j'allai m'habiller, hésitant entre mon costume trois pièces avec la cravate ou une simple chemise blanche avec un veston de couleur. Mon choix ce porta sur ma deuxième idée et je fis vite de me préparer. Ayant fini moment coquetterie je partis vers le lieu de mon rendez-vous.

10H30

Je traversé mon bâtiment pour me diriger vers la plage de l'académie. Je cherchais de vue ma douce Aileen et la trouva rapidement. Elle portait un magnifique kimono rouge, déjà que je la trouvais jolie naturellement, en la voyant ainsi je ne pouvais que la trouver sublime.

« Wouaouh tu es...tu es...Si je te dis qu'aucun mot du vocabulaire de notre langue n'est assez fort pour décrire ta beauté, tu vas me dire que c'est cliché »

Je m'approchai d'elle pour lui voler un baiser, tout en déposant mon panier non loin de nous. Je lui tendis son cadeau, lui souriant tendrement en lui disant avec douceur. « Joyeuse St Valentin, mon amour. Je sais tu me diras que j'en ai fait trop, mais je voulais t'offrir quelque chose d'originale. »

J'attendais qu'elle ouvre son paquet, contenant une petite bouteille avec un petit pendentif taillé en forme de cœur avec une pierre rouge, nos initiale était gravé dessus, accroché sur une chaîne en or. Vous trouvez que ça fait trop, pour moi ce n'était pas assez.

Par la suite, je pris une des cannes et me mis a pêcher les Lovdiscs. Après plusieurs minutes de patience et plusieurs prises infructueuses. Je trouvais enfin un Lovdiscs accroché à un autre, il avait une écaille cœur rose. Je le pris , montrant ma trouvaille à ma dulcinée. La pêche fut longue et difficile, mais très agréable car j'étais avec ma tendre namoureuse.

Hrp: obtention d'une écaille cœur normale

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Event#4 : St Valentin 2015 1469463719-brodiva
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Ven 20 Fév - 1:25
Ouf, elle a l'air d'apprécier les fleurs (Alors pourquoi est-ce que le typhon qui me tord les entrailles ne veut pas se calmer?). Tandis qu'Eryn contemple le bouquet, je me contente d'attraper les boites, sans parvenir à la regarder en face : tout me semble subitement digne d'intérêt, les couples sur la plage, le ressac des vagues, les Goelises dans le ciel, la cabane du pêcheur qui me regarde avec un grand sourire...
Je devrais être content, et en plus, elle est aussi rouge que moi, mais pourtant, je ne parviens pas à me détendre. Si ça se trouve, elle a dit ça pour me faire plaisir, mais en réalité, elle les déteste...Cael, tu es nul, le pire nul que la terre est portée !

''...Oh au fait, est-ce que tu aimes les choux ? ''

''Euh...Oui..Oui, j'adore ça.

Dans mon état, c'est à peine si j'ai entendu ce qu'elle vient de dire (Juste les mots ''gateaux'' et ''cookies'' et bizarrement, même ça, ça ne parvient pas à m'atteindre comme d'habitude). Pourtant, sa question parvient à me faire sortir de cette petite léthargie qui me contrôle, et un faible sourire s'affiche sur mes traits : la voila qui dispose avec précaution sur la nappe ce qu'elle a apporté, ce qui semble être du goût de mon Riolu: le chocolavore se jette sans attendre sur sa part (Du chocolat noir...Encore une fois, elle touche juste), pendant que j'attrape l'une des douceurs qu'elle a préparé, et la grignote. Même si j'ai l'estomac noué, je dois admettre qu'ils sont juste délicieux et croustillants à souhaits. Je devrais lui dire quelque chose, mais les mots se bloquent dans ma gorge, une fois de plus et je préfère reprendre un cookie pour masquer ce nouveau trouble...
Même si je devrais être ravi d'être là, quelque chose me perturbe au plus au point: Pourquoi, moi? Est-ce que j'ai vraiment quelque chose qu'elle apprécie, ou est-ce que je suis juste un bon copain, venu l'aider à pêcher? Allez, Cael, réveille-toi, et parle-lui ! Ou au moins, aide-la à tenir sa canne correctement !

En effet, la petite Mentali vient de se saisir de l'objet, et après un bref regard (super discret) aux couples déjà installés, lance la ligne en direction des flots. Elle ne se débrouille pas si mal, si on considère que c'est sa première fois...Quoi? Oui, j'ai le droit de jouer les experts : Je vivais toute l'année à Nénucrique quoi...à part la pêche, vous faites quoi quand le Parc Safari est fermé, et que les clients sont plus nombreux que jamais au restaurant? Après avoir pris ma propre canne, je rejoint Eryn, et lance ma ligne non loin de la sienne. Puis, à l'aide de deux boites, j'en cale le manche de manière à avoir les mains libres, et tend la main vers les thermos qu'elle a apporté : Peut-être qu'un verre m'aidera à dégager la boule que j'ai dans la gorge, et a enfin pouvoir lui parler normalement. En temps normal, j'aurais gardé mon regard fixé sur le bouchon coloré, dans l'attente d'une prise...Je ne suis pas particulièrement patient , mais plus le poisson se fait attendre plus l'excitation monte. Sauf que là, je ne peux pas m'empêcher de jeter des petits coups d'oeil dans la direction de ma camarade, assaillie par la crainte qu'il se passe quelque chose de grave (Comme une attaque de Sharpedo, ou de Tentacruel géants, et enragés...Quoi, ça peut arriver !)

''...Ça mord, ça mord !''

Pris de vitesse par mon Riolu, je ne peux (une fois de plus) que regarder Eryn se débattre avec le Lovdisc qu'elle vient d'attraper, soutenue par la poigne ferme de Lucki. Leurs efforts cumulées parviennent à rapprocher la prise du rivage, mais mon starter commet l'erreur classique de sous-estimer une prise qui semble déjà vaincue : d'un mouvement puissant, le Lovdisc vient de tenter le tout pour le tout, et d'entrainer Eryn à sa suite.
Plus prompt à réagir, je me rapproche d'elle pour l'aider mais, le grand sourire qu'elle m'adresse (Tiens, les Charmillons sont revenus, et ils ont amenés  tous leurs cousins !) suffit amplement à me rassurer. Un bref regard à l'écaille dorée (et à ses yeux) et je me sens de nouveau rougir, lorsque je lui prends la main, pour la sortir de l'eau.

''Au moins, tu as eu le tien, Eryn. Attend, je vais te...WOUAH !''

Je ne sais pas ce qui vient de me faucher les jambes, mais nous revila tous les deux bons pour un bain supplémentaire ! Allongé de tout mon long à coté d'Eryn, je m'attend à tout de sa part...Sauf à ce qui va suivre. Un petit gloussement...suivi d'un rire franc qui balaye comme une lame de fond les nuages qui oppressaient mon coeur. Et en plus, c'est contagieux, je ne...

''Pff...Ahah...Ahahahaha !''

Effectivement nous avons l'air malins, tout les deux : à plat ventre dans dix centimètres d'eau, je roule sur le coté, les mains sur le visage, incapable de m'arrêter de rire. Pourtant, ce n'est pas faute d'essayer, mais à peine nous sommes nous redressés, qu'au premier regard échangé l'hilarité recommence et nous terrasse. Dans le même temps, je sens comme un claquement en moi, et tout ce que j'espérais réussir à lui dire, jaillit en un flot de paroles précipités.

''Aaaah...Eryn, je...Merci. Je sais pas pourquoi mais depuis tout à l'heure, je n'arrivais tout simplement pas à te le dire, mais du fond du coeur merci de m'avoir proposé de venir avec toi. Tu es une fille formidable, une amie qu'on rêverais tous d'avoir...et une super cuisinière en plus ! Depuis notre mission ensemble, je voulais vraiment que tu le saches. Sans toi, je n'aurais pas tenu le coup là-bas, et je sais que c'est grâce à toi qu'on a réussi à s'en sortir. Voila, il fallait que je te le dise....Et en plus...Je crois que je t'...''


''RIO!''

Coupé par le cri d'alarme de Lucki, je quitte Eryn des yeux un instant, plus par réflexe que de mon plein gré: la canne que j'ai laissé sans surveillance vient de se tendre brusquement, et malgré les réflexes exceptionnels de mon Riolu, celui-ci à toutes les peines du monde à retenir la prise qui tire férocement sur le câble. Je profite de ce petit laps de temps pour relever la Mentali, avant de me jeter littéralement sur la canne, et de tirer de concert avec le Riolu. Il est lourd le bestiau, mais c'est toi qui vas céder, foutu Lovdisc, que tu le veuilles ou non ! Un pas après l'autre, nous reculons jusqu'à ce que notre cible soit assez près pour faire jaillir de grands gerbes d'écumes, dans ses tentatives désespérés pour rejoindre le large. Désolé petit Lovdisc, mais j'ai  promis à Eryn qu'elle en verrait un de près !

''RIO /RA-AH !''

Avec un grand cri, Lucki et moi tirons sur la canne, et un éclair doré jaillit des flots avant de venir s'échouer trois bons mètres en avant,à quelques pas du rivage. Le tirant d'eau étant trop faible pour qu'il puisse se mouvoir à sa guise, j'en profite pour étudier notre prise de prés : Intégralement couvert d'écailles d'un or pâle, le Lovdisc mesure près d'un mètre, et s'agite de plus en plus, malgré la surveillance vigilante de Lucki. Après qu'Eryn est pu observer tout son soûl (et sans risque d'être trempée) le Pokémon Eau, je le soulève, et avec l'aide de mon Riolu, le porte suffisament loin pour qu'il puisse retourner par ses propres moyens dans des eaux plus profondes. Ce n’est qu'en regagnant le rivage qu'un éclat brillant attire mon attention: l'une des écailles du Lovdisc s'est détachée, et avec un grand sourire, je la ramasse avant de la montrer à Eryn, tenue entre deux doigts.

''Et de deux. Bon...Maintenant, si on faisait honneur à tes gâteaux, comme il se doit?...Eryn, ça ne va pas?''

Bien sûr que ça ne va pas, andouille, on est en plein mois de Février ! Ce n'est pas parce que tu te balades toujours avec les mêmes fringues Été comme Hiver, que tout le monde est aussi buté ! La Mentali frissonne de plus en plus...Avec des vêtements trempés et cette température hivernale, elle va attraper la mort. Tant pis pour les gateaux, je ne peux pas la laisser comme ça !

''Il faut que tu ailles te changer...Et non, ne discute pas, s'il te plait, tu commences déjà à trembler, tu vas prendre froid !  Au pire, on reviendra après, ça ne veut pas dire qu'on annule notre pique-nique. Et d'ailleurs...Lucki !''

Plongé dans sa boite de cookies au chocolat (ou plutôt ce qu'il en reste...Je rêve ou il a presque TOUT mangé?), le Riolu s'exécute de mauvaise grâce. Pourtant, la lueur dans son regard est bien moins négative que d'habitude, lorsqu'il relève la tête vers moi pour  savoir ce que j’attends de lui.

''Je raccompagne Eryn à son dortoir. Reste là, et surveille le pique-nique. Il y a ''certaines'' personnes qui n'hésiteraient pas à...Tu vois de qui je veux parler.''

Par-dessus son épaule, je lui indique d'un geste de la tête de prendre garde à un certain Voltali, qui pêche un peu plus loin. Je t'apprécie beaucoup Ginji, mais il est hors de question que tu engloutisses tout ce qu'Eryn a préparé (et surtout avant que j'ai pu goûter à tout !) ! Je ne suis peut-être pas dans ta tête, mais je sais comment MOI, je réagirais en voyant toute cette nourriture abandonnée, et c'est tout comme !
Entrainant Eryn à ma suite, je lui prend la main d'autorité...Elle est glacée la pauvre, il va falloir agir, et vite ! Après avoir remonté la pente, je passe sans même un regard devant le surveillant suspicieux, qui ne se prive pas pour lâcher un grognement en voyant Eryn pénétrer dans le dortoir Phyllali à mes cotés. Bleuenn lâche même un couinement réprobateur sur ce dernier, mais je doute qu'on est le temps pour admirer un match de catch entre un Germignon et une brute au front bas (même si ça pourrait se tenter...)
Le temps d'attraper une couverture dans ma chambre, et je l'enveloppe à l'intérieur..Bien, au moins, elle ne se transformera pas en Grelaçon, pendant le trajet. J'en profite également pour récupérer des vêtements secs, mais dans l'immédiat, c'est elle, la priorité !

''Ça va? Si tu veux qu'on s'arrête pour te réchauffer ici, dis-le, hein !''

Apparemment, elle n'est pas vraiment d'accord avec cette idée (et en un sens je la comprends, elle doit avoir bien plus de confort dans son propre dortoir).
Le campus est étrangement vide tandis que nous nous dirigeons vers le dortoir Mentali, à l'exception de quelques couples entrelacés, qui me rappelle constamment la présence d'une petite main frigorifiée dans la mienne...On a jamais d'Abra avec Téléport sous la main quand on en a besoin !
Bizarrement, le type en faction devant le dortoir féminin, est beaucoup moins pénible que son homologue de chez les Phyllalis. Il se contente de me jeter un regard distrait, avant de nous laisser passer d'un vague signe de la main (Pour une fois qu'avoir des cheveux roses, et une allure....fragile, me sert à quelque chose). L'intérieur est un mélange détonnant de roses, et de paillettes...C'est moi où les Mentalis refont la déco tous les jours, en passant la peinture par dessus la précédente? Un petit groupe d'élèves est agglutiné devant une porte, non loin de la chambre d'Eryn, et notre arrivée semble grandement les déranger, vu les regards venimeux qu'elles nous lancent.
Une fois arrivée, Eryn reprend les choses en main, et ouvre la porte. Mais à l'instant où je fait mine d'entrer, elle referme la porte poliment mais fermement, avec un grand sourire des plus charmants, et je me retrouve sur le seuil, seul(Évidemment, imbécile, tu ne vas pas entrer alors qu'elle se change !). Enfin, non, pas seul : son Germignon se dresse entre moi et la porte, la feuille dressée en avant, et me regarde avec l'air de dire ''Tu essayes de passer, je t’émince, et je te sers à ma Dresseuse, parsemée de fines herbes''.
Détends-toi, petit Bleuenn, j'attendrais tranquillement....Enfin, c'est ce que je pensais...
Après plusieurs minutes de silence relatif, la basse-cour reprend son activité, tout en me jetant des regards en coin.

Tais-toi, j'essaie d'écouter.
On devrait cogner tu crois?
Mais pourquoi tu demandes ça?!
C'est évident, on peut pas le laisser avec cette conne! On doit faire quelque chose!!

Y'a de l'eau dans le gaz, chez les Mentalis, dites-moi...Je ne sais pas qui est la cible de ce conciliabules de Seviper, mais je la plains. Rien qu'à les entendre parler, je les ferait bien toutes entrer dans la catégorie ''aussi connes que méchantes''...
De l'autre coté du battant, Eryn semble sur le point d'avoir fini (Encore heureux, je me vois mal lui proposer d'entrer pour l'aider à se changer), mais à l'instant où je vois la poignée de sa porte qui se tourne, une forte sensation de malaise me force à me retourner tréééééés lentement.
Déjà que de base, je suis assez empathique, là, l'explosion de rage froide qui emplit brusquement l'autre coté du couloir me saisit brusquement. La porte d'Eryn finit de s'ouvrir alors que dans le même temps, l'objet de l'attention des Mentalis s'ouvre, et  révèle une silhouette blonde, qui irradie de fureur en avançant d'un pas dans le couloir...OH...MY...ARCEUS...
Sans attendre, j'attrape le poignet d'Eryn, et en ignorant complétement les couinements de Bleuenn la tire hors du couloir (au risque de lui faire mal...je vais m'en vouloir pendant des jours) . On ne doit pas rester ici, les choses vont devenir franchement dangereuses !
Ce n'est qu'une fois sorti du dortoir (J'espère que les cris que j'entends ne signifient pas ce que je crois...), que je lâche le bras de la Mentali. Espérons qu'elle soit toujours d'accord pour retourner sur la plage, parce que dans tous les cas, il ne faut PAS qu'elle entre dans ce dortoir, avant un bon moment !

HRP:
 

_________________
Event#4 : St Valentin 2015 1529618029-cael
Event#4 : St Valentin 2015 Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   Ven 20 Fév - 1:35
EVENT DE SAINT-VALENTIN
RP DE GROUPE


Une fissure est apparue hier soir et depuis, plus rien. Je regarde la coquille de l'œuf trouvé par Tyran il y a trop longtemps déjà, cet œuf que je pensais vide et inutile, sans pourquoi autant penser à le jeter à chaque fois que mon regard se posait dessus. Sans cette fissure apparue dans la soirée d'hier, j'aurais sans doute pourtant fini par l'amener à l'Inspecteur Derrick pour le lui faire bouffer – un type comme lui doit avoir un estomac résistant à toute épreuve. Mais non. Je me suis contenté de le laisser sur ma commode, jour après jour, nuit après nuit. Faut croire que la patience finit toujours par payer, puisqu'il s'est craquelé sur tout le long, comme un agaçant prologue à sa venue au monde. Quand est ce que cette connerie va achever sa naissance ? C'est pas comme si je l'attendais depuis de longs mois. Non, sérieux, vous imaginez si tous le gosses du monde s'amusaient à rester au chaud et que les trois quart des grossesses ne duraient neuf mois mais douze ou treize parce que les bébés auraient la flemme de sortir du ventre de leur mère ? La galère pour la génitrice quoi, qui prierait pour ne pas avoir un gosse appartenant à la race des feignants quoi. En tout cas la bestiole rose et bleue, si j'en crois la teinte que l'œuf à pris ces derniers temps, semble être un futur membre fiable et honorable de la communauté des flemmards. « Oh et puis que cette coquille de merde aille se faire foutre. J'en ai marre, j'me tire. » Je n'attends même pas Tyran ni le Scalpion capturé à ma dernière sortie capture auquel je n'ai pas encore trouvé de surnom. J'attrape de quoi me laver et je claque la porte derrière moi, après avoir jeté mon ipok sur le lit au cas ou on déciderait de me contacter parce que je n'ai envie de parler à personne. D'ailleurs, je sors pour aller prendre une douche et l'engin ne me serait d'aucune utilité sous l'eau à moins que je ne souhaite m'en débarrasser. Au moins, j'aurais peut être une chance de trouver un mec à mater dans les vestiaires communs.

La bestiole à l'intérieur de la coquille a du entendre mes insultes et les prendre en compte parce que lorsque je reviens dans ma chambre, l'œuf est fendu en deux et des brisures roses et bleues traînent éparpillées sur ma commode de bois. En revanche, aucune trace de l'animal. Je regarde désespérément sous le lit, dans mon armoire entrouverte, dans les tiroirs même mais rien ne se montre à mon regard. Blasé d'avoir attendu si longtemps pour ne rien trouver au final, je me tourne vers Métamorph qui est occupé à imiter une flaque de sang avec deux petits yeux arrondis et vers Scalpion qui fait nonchalamment jouer les deux lames qui lui servent de mains l'une contre l'autre pour les affûter. « D'accoooooord... Lequel de vous deux l'a bouffé ? » Pas de réponses. Ces deux enfoirés lèvent un regard dénué de compréhension vers moi, avant de reprendre leurs activités comme si de rien n'était. Je souffle d'agacement, comme le ferait un Tauros en expirant par le nez avant de charger un adversaire mais je n'ai pas le temps de les engueuler. Derrière moi, mon ipok émet une sonnerie légère indiquant la réception d'un message et s'illuminant rapidement en sortant de sa veille pour confirmer. Je l'attrape, parcourant rapidement des yeux le sms que je ne sais qui m'a envoyé. « Hey ! Débarquement inhabituel de Lovdisc sur la Plage ! Les Pêcheurs nous prêtent leurs cannes pour qu'on puisse les pêcher, leur prélever une Écaille Cœur s'ils en portent une, et les remettre dans l'eau ensuite. Dépêchez-vous ! » Ouais, bon. Cela ou rester dans ma chambre à me faire chier. Des deux maux, choisir le moindre ; je préfère encore bouger de mon lit pour aller emmerder les abrutis qui traînent dans le parc de l'académie en amoureux. Jaloux, moi ? Non, juste chiant.

Je vais donc traîner du côté de la plage en observant les autres adolescents pêcher plus ou moins maladroitement. Certains parviennent à attraper rapidement des Écailles Cœurs, d'autres font des tentatives amplement plus longues, ressortant de et renvoyant dans la mer leurs canes empruntées. Mouais. J'ai pour ma part une idée plus rapide pour en attraper, quitte à en faire crever quelques uns au passage. Mon regard croise celui de Scalpion et je l'attrape avec précaution en me rapprochant de la mer et en m'éloignant dans un coin tranquille, le plus écarté possible des autres étudiants. « Ouais, je sais que t'es fais d'Acier et que l'Acier cela rouille mais... Crèèèèèves et ramène moi un Lovdisc au passage en le chopant avec tes lames. » Métamorph laisse échapper une sorte de rire sadique lorsque le fantassin de fer atterrit dans la flotte et se met à faire des efforts exceptionnels pour franchir les quatre ou cinq mètres qui le séparent du sable dans lequel il pourra être tranquille. Je regarde d'un air amusé pendant quelques minutes sa lutte contre les flots et les vagues, en songeant qu'il me connaît suffisamment pour être habitué puisque ce n'est pas la première fois que je suis cruel avec un de mes pokémons, puis je le rappelle dans sa pokéball pendant une poignée de secondes. Je le libère à nouveau sur la terre ferme cette fois, ricanant légèrement et me demandant s'il parviendra un jour à s'entraîner suffisamment pour nager d'une manière correcte. Je balancerais bien Tyran à la flotte aussi, pour calmer sa crise de rire sadique mais je n'en ai pas le temps. Mon ipok se met à vibrer fortement dans ma poche de pantalon et, même si la sensation de frottement contre ma cuisse n'est pas désagréable, je l'attrape assez rapidement pour comprendre ce qui se passe. Aucun appel, aucun message, aucun faux contact. L'outil vibre simplement au creux de ma main sans aucune raison pendant une demi minute, avant de s'illuminer brutalement. Je ferme les yeux par réflexe et si je les rouvre, c'est uniquement parce mon ipok cesse de trembler. A la place, à mes pieds, une sorte de créature bleue et rose taillée comme une figure géométrique frotte sa tête contre mon mollet droit en émettant une sorte de ronronnement. « Gooooon ! Pory, Porygooooon ! » « Non, mais… CASSES-TOI MACHIN. On a pas gardé les Gruikuis ensemble, tu te crois chez ta mère là pour réclamer des câlins ? Et tu sors d’où, pour commencer ? » C'est à ce moment là que je remettre qu'il tient un truc dans la gueule. Je me penche vers lui pour le saisir, tandis qu'il continue à ronronner comme s'il n'avait pas compris mes paroles. Ce qu'il mordille est un morceau de coquille rose, avec une légère touche de bleu.. Attends. C'est ce truc qui a éclot tout à l'heure et qui s'était planqué dans mon ipok pendant tout ce temps. Je cherche vaguement à me rappeler d'une quelconque information récoltée auprès du vieux Fuji dans mon enfance sur Porygon, mais rien. Bon et puis je m'en fous après tout. Je le laisse planté là près de Scalpion et je vais chercher une cane en compagnie de Métamorph.

« Bon, le principe est simple. Je vais pas me casser le sexe à pêcher, alors t'es gentil Tyran. Tu copies ma forme et tu te met à chercher les Lovdisc à ma place. » Il me fixe pendant une dizaine de secondes comme s'il ne me connaissait pas assez depuis le temps et il se met à gigoter pour que l'académie se retrouve avec un second Nox, comme si un seul ne suffisait pas. J'espère qu'il ne va pas être déconcentré durant sa tâche mais bon.. J'vais quand même rester dans les parages pour surveiller. Scalpion recommence à jouer avec ses deux mains de lames – je vais peut être le surnommer Edward, cela lui irait bien – et je vais me poser à deux mètres d'eux pour surveiller la pêche tout en ayant la paix. Quelques minutes se passent tandis que mon larbin pêche à ma place, ramenant la ligne sur le sol quand il attrape une prise mais la relâchant par manque d'écailles. On est tombé sur un bon coin probablement, puisqu'au  bout de six ou sept rejet à la mer de Lovdisc, il se met à faire des signes dans ma direction. Je me relève, courant jusqu'à lui pour observer une créature de couleur violette pâle, avec les yeux roses vif. Beurk, qu'il est moche. Je ne m'en soucie pas et saisit une écaille accrochée sur lui avant d'observer Tyran qui, ayant accompli sa mission, reprends sa forme de gelée. « Pff, j'ai ce qu'il me faut alors tu fais ce que tu veux de ce truc. Tu le rejette à la mer avec les autres ou alors donne le à manger au nouveau-né, il a rien du avaler depuis son éclosion et… Une minute. Ou est ce qu'il est passé, ENCORE ? »

HRP > Nox prélève une écaille cœur dorée sur un Lovdisc chromatique. Son Porygon nouveau né est quand à lui est soit parti pour fouiller les ipok de personnes inconnues et ramener les données à Nox, soit pour essayer de se faire des amis parmi les pokémons de la plage. Vous pouvez vous en servir si vous voulez ~


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Event#4 : St Valentin 2015   
Event#4 : St Valentin 2015
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :