>

Partagez | .
La filature.
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: La filature.   Mer 18 Fév - 23:47

Entraînement-test : la filature

La filature est quelque chose d’important dans le métier d’espion. Avec la filature, on obtient des informations, des renseignements, qu’on peut garder ou revendre selon l’importance desdits renseignements. Qui veut réussir sa filature doit d’abord savoir rester discret. Se cacher dans l’ombre se dissimuler, marcher en pleine lumière pour ne pas être vu. Ne pas se faire remarquer. Jamais. Bien sûr, il vous faudra être vif pour vous cacher sans être vu, et rester naturel si, malgré tout, votre cible vous voit. Devenir un passant parmi les autres si son regard vous accroche. Et disparaître quand il ne vous verra plus. Le sens de l’observation sera alors très important, pour pouvoir détailler le fruit de votre filature et pouvoir le décrire au mieux, ainsi que la discrétion, pour récupérer ce que vous devez et vous enfuir sans être vu. N’oubliez pas qu’une filature n’est jamais vraiment finie. Même sur le chemin du retour, il vous faudra être discret. Car si vous vous faites attraper avant, pendant ou après, il vous faudra trouver une bonne excuse, mais vous pourrez considérer que vous avez lamentablement échoué votre mission de filature.

Ce qui veut dire que vous ne serez pas payé.
Et ça, c’est très grave.


La filature : mise en situation

« Un dossier important de la Pokémon Community a été volé ici même, dans mon bureau … »
« Une pile de feuilles blanches dans une pochette en carton … »
« … Et votre mission est de nous le ramener avant la fin de la journée. »

Aaron Olsen se permit un regard en coin au Général Jackie, qui l’avait très impoliment coupée en plein milieu de ses explications, avant de reposer son regard sur la jeune espionne qui lui faisait face, droite comme un i. Inutile de préciser que sa posture rigide n’était due qu’à la présence de sa référente de dortoir dans la pièce, car dans le cas contraire, la Pyroli aurait été un peu plus … Nonchalante. Elle réfléchissait déjà. Avant ce soir, ça voulait dire avant le couvre-feu, donc avant 21h. Il était actuellement aux alentours de 16h. Elle avait donc cinq heures. Ou plutôt quatre, vu comment Jackie semblait la foudroyer du regard pour lui faire bien comprendre que si elle traînait en chemin, elle pataugerait tellement dans la boue pendant les entraînements matinaux que des branchies lui pousseraient en accéléré pour qu’elle s’adapte à son nouvel environnement. Sympathique. Et pas du tout stressant, bien entendu.

« Comme l’a dit ma *hrm* collègue, le dossier est contenu dans une pochette en carton beige, très classique. A première vue, il a été volé il y a moins de cinq minutes et doit être ramené ici avant ce soir. Bien sûr, ne vous faites pas voir … Et ne le tuez pas. »

Ne le tuez pas. Wow. Ce mec est vraiment un gros psychopathe. Enfin, bref. Se contentant d’opiner sagement du chef, Aileen sortit du bureau pour porter tout de suite la main à sa ceinture et faire sortir Aurum, son Ninjask, de sa Poké Ball. Elle lui expliqua rapidement le plan, qui consistait à faire le guet près de la porte pour voir passer leur petit voleur, qui devait certainement être un pion, ou un truc du genre. Aussitôt, le Ninjask fila dans les airs, utilisant sa formidable vitesse pour atteindre le portail le premier, pendant que sa dresseuse s’y dirigeait à son rythme. Elle aurait bien couru pour y aller le plus vite possible, mais elle attirerait alors l’attention sur elle. Accompagnée de son starter, un Absol chromatique répondant au nom de Sphax, elle s’avança tranquillement, vite rejointe par Aurum qui se stabilisa devant elle en vrombissant. Visiblement, c’était une femme à l’air revêche qui avait donné ledit dossier à quelqu’un en parlant d’un aquarium. Ah. Si Jenner Jefferson s’en mêlait, ça allait devenir plus compliqué d’un coup !

Le Ninjask s’envola à nouveau pour surveiller la progression du coursier pendant qu’Aileen se hâtait de quitter l’école, Sphax sur ses talons et Joyce bien dressé sur sa tête pour voir plus loin qu’elle. Alors qu’elle descendait vers le village, dédaignant le bus – vu l’heure et vu la circulation, elle risquait surtout d’être coincée dans les embouteillages – Aurum vint se poser sur son épaule pour lui dire qu’il avait trouvé l’homme. Bien, elle l’aurait rattrapée d’ici quelques minutes. Avec Aurum dans les airs, Joyce sur sa tête et Sphax avec elle, sans compter ceux qui attendaient patiemment leur heure dans leurs Poké Ball. Récupérer ce dossier serait un pur jeu d’enfant ! Les mains dans les poches, Aileen tourna à l’angle d’une ruelle pour emprunter un raccourci lui permettant de rattraper l’adulte. Gagné. Il était là. Et Aurum le suivait de loin. Adroitement, sans se faire remarquer, la Pyroli se mêla à la foule, et sa méfiance s’éveilla. Après le vol des Pokémon orchestré par la Team Rouage, elle faisait très attention à sa team quand elle se retrouvait dans un lieu bondé de monde, comme ici. Et en voyant que son starter tournait discrètement la tête de droite et de gauche avec une certaine inquiétude, elle comprit qu’il y avait un problème. S’arrêtant à un étal, elle se laissa distancer par le coursier, pendant que Joyce, feignant l’ennui, étirait ses petits bras en bâillant tout en levant la tête. Il fut donc le premier à voir la silhouette qui bondissait de toits en toits, suivant à la trace le coursier de l’aquarium.

Doucement, Joyce tapota sa tête pour lui signaler qu’ils étaient suivis. Visiblement, il y avait un deuxième espion sur le coup. Pourquoi Olsen ne lui avait-il pas dit ? Elle se traita d’idiote juste après avoir pensé ça. Pourquoi lui aurait-il dit ? C’était une compétition entre deux espions maintenant. Le premier qui ramènerait le dossier à Olsen avait gagné. Esquissant un petit sourire, la brune se fondit dans la foule, laissant Joyce bondir de sa tête pour escalader le mur avec agilité et grimper sur le toit pour suivre l’autre espion. Ce dernier avait choisi l’obscurité des toits, elle allait choisir la lumière de la foule. Cette luminosité anonyme allait lui servir. Visiblement, l’espion avait clairement vu le Ninjask qui surveillait l’adulte, et avait bien compris que l’insecte ne retournait pas vers son dresseur parce qu’il avait été repéré. Du coup, le dresseur en question pouvait se trouver n’importe où. Profitant du fait qu’il cherchait l’autre espion, ses yeux balayant la foule dans l’espoir de reconnaître un camarade, Aileen fila vers une allée, pour opérer un bref changement stratégique. Le but de l’exercice n’était pas de filer le coursier pour lui piquer son dossier. Non, le but de l’exercice était de filer l’autre espion pour l’empêcher de prendre le dossier pour le ramener à Olsen. C’était une simulation de mission. Plus d’une fois, dans leur vie future, il arriverait qu’ils ne soient pas seuls sur le coup. Il faudrait donc être le plus rapide, le plus furtif, le plus intelligent. Le plus sournois. Aileen sourit. Cet exercice allait beaucoup lui plaire.

Du coin de l’œil, la jeune Pyroli vit que l’autre espion était descendu de son toit, devant juger qu’il était trop visible de là-haut et que se mêler à la foule serait plus aisé pour lui. Tournant la tête vers son starter, Aileen posa une main sur une Poké Ball. Après avoir soupiré en levant les yeux au ciel, l’Absol chromatique se laissa enfermer, ayant bien compris qu’il était le seul chromatique de son espèce sur l’île, donc aisément repérable de par sa couleur rouge. Elle perdait du temps avec ces bêtises, en plus de perdre l’aide précieuse de son starter. Quittant le couvert de sa ruelle, elle retourna dans la foule, retrouvant assez rapidement l’autre espion, essayant de le sonder discrètement pour le reconnaître. Impossible de savoir qui c’était, de dos, avec les cheveux rentrés dans le pull. Une fille ou un garçon ? A première vue, une fille. Ou un androgyne. Tout est possible après tout. Quand l’autre élève tourna brutalement, la brune résista à l’envie de le suivre, flairant qu’il devait certainement s’agir d’un piège. Classique. On tourne, on se cache, et on voit qui nous suit. Au lieu de ça, elle continua tout droit, prenant la direction de l’aquarium, et une fois bien sûre que l’autre ne pouvait plus la voir, elle tourna dans une petite ruelle pour chercher un endroit à escalader, histoire d’atteindre les toits de la ville. Si son adversaire du jour pensait être le seul à pouvoir se la jouer oiseau, il allait vite apprendre qu’elle aimait bien ça, elle aussi.

Sur les toits, elle put faire ressortir Sphax, qui fut très content d’être libéré de sa prison ovale. Il lui fallait retrouver son adversaire, ce qui ne serait pas très difficile. Après tout, le Ninjask suivait toujours le coursier de l’aquarium, non ? Sautant de toits en toits, restant suffisamment bas pour ne pas être repérée, Aileen finit par se laisser glisser sur une toiture, s’accrochant à un tuyau pour ne pas tomber au sol. Elle voyait Aurum. Ce dernier, voyant que sa dresseuse ne le suivait plus, s’était très légèrement élevé, petit à petit, suffisamment pour être visible de loin sans que cela ne se remarque. En la voyant s’approcher, le Ninjask disparut, pour réapparaître à ses côtés et se poser sur son épaule, lui bourdonnant qu’elle avait été devancée. Zut ! Suivant son Ninjask, la Pyroli courut agilement sur les toits pour atteindre l’endroit où se trouvait l’autre élève. Pendant qu’elle élaborait une stratégie, le Pokémon vrombissait doucement pour lui expliquer ce qu’il s’était passé. Il avait envoyé son Evoli pleurer devant le coursier pour le distraire et avait essayé de lui chiper son dossier en douce. Manque de pot, il s’était fait attraper, et avait donc laissé sortir un Seviper qui avait fait diversion pendant qu’il lui prenait son sac pour partir en courant. Evoli ? Seviper ? La brune esquissa un petit sourire en posant la main sur sa ceinture à Poké Ball. A ses côtés, Sphax lâcha un petit reniflement amusé. Elle avait un plan. Et son starter l’approuvait totalement.

Posant sa main sur une Poké Ball, Aileen fit tout d’abord sortir Feänor, son Evoli, pour lui expliquer à voix basse ce qu’elle attendait d’elle. Hochant la tête, l’Evoli sauta sur un toit et, guidée par le Ninjask, bondit au sol pour disparaître silencieusement dans une ruelle. Juste après ça, elle fit sortir Asami, sa Mangriff, un peu plus loin. Comprenant vite qu’elle devait se mettre à couvert, cette dernière s’accroupit pour se diriger à quatre pattes vers sa dresseuse. Problème ? La brune lui indiqua d’un mouvement de tête discret l’autre espion qui, après avoir fouillé dans la sacoche du coursier, venait de trouver le dossier qui l’intéressait. La Mangriff comprit vite que son but était de vandaliser tous les autres dossiers pour que la disparition du seul qui intéressait sa dresseuse passe inaperçu. Tombant en souplesse dans la ruelle, la Mangriff se propulsa vers les dossiers qu’elle devait détruire, ses griffes commençant déjà à luire de blanc. Mais au dernier moment, elle se retourna pour frapper dans la tête le Seviper qui venait de sortir de sa Poké Ball. Ce dernier lâcha un long sifflement de défi, auquel Asami répondit par un rugissement de colère. Et d’un Eclategriffe bien placé, elle fit voler dans les airs le sac du coursier, résuisant en charpie tous les autres papiers à l’intérieur. Ne restait que le dossier en carton beige que l’autre serrait contre sa poitrine, abasourdi par la tournure des évènements. Très vite, le bruit du combat des deux ennemis séculaires ameuta quelques badauds, et finalement, se frayant un chemin entre les pattes des gens, Feänor bondit en couinant de joie sur l’autre espion pour frotter sa joue duveteuse contre la sienne, avant de laisser tomber un petit objet dans sa main.

Perchée sur son toit, Aileen se faisait violence pour ne pas éclater de rire, de même que Sphax, qui observait la scène de son air moqueur. Juste avant d’envoyer Asami faire diversion, la Pyroli avait chargé Feänor de retrouver le coursier, qui devait sans doute tourner en rond pour retrouver sa sacoche, se faire passer pour l’Evoli de l’autre et le percuter pour lui voler quelque chose, avant de retourner vers l’autre dresseur en s’assurant bien que l’adulte la suivait. Ayant rapidement compris que l’autre espion aurait alors abandonné la sacoche pour s’enfuir avec sa team, elle avait alors envoyé Asami combattre le Seviper, vu qu’il était connu de tous que dès que l’un des deux Pokémon était dans les parages, l’autre apparaissait aussitôt pour le combattre. Dans la foulée, la Mangriff avait détruit les dossiers, un plus acceptable qu’elle n’avait pas prévu au départ, et avait attiré de la foule avec son petit combat. L’autre espion ne pouvait plus fuir, du moins pas tant que son Seviper n’aurait pas gagné, sinon la Mangriff se retournerait contre lui. Mais le bruit du combat avait attiré des gens, ce qui l’empêchait de s’enfuir vu que tous avaient compris qu’il était le dresseur de l’un des deux Pokémon. Mais voir l’Evoli arriver avec un objet volé était la cerise sur le gâteau. D’imprudent, de destructeur, il devenait aussi un voleur, pris la main dans le sac par une bonne dizaine de témoins, plus le coursier qui ne pouvait que constater la destruction de ses affaires, sans relever le dossier manquant que Joyce, qui attendait patiemment son heure, caché sur son toit depuis une bonne heure, avait attrapé du bout des pattes pour le tirer discrètement dans une ruelle, où Aurum les avaient récupérés, dossier comme Dedenne, pour filer avec, faisant un grand tour pour revenir vers sa dresseuse. Profitant du chaos général, Aileen rangea soigneusement le dossier dans son sac avant de faire revenir Feänor et Asami, et aller de l’autre côté du toit pour sauter dans la ruelle et retourner dans la grande rue. Maintenant, elle pouvait prendre le bus.

Assise dans le bus, Aileen se détendit un peu, surveillant tout de même à chaque arrêt que son adversaire mystère ne monte pas. Ce ne fut heureusement pas le cas, et elle put atteindre assez vite l’école, et descendit à son arrêt, toute guillerette. Sphax la ramena sur la terre ferme en l’attrapant à la manche pour la tirer plus loin, et obéissante, elle le laissa faire, comprenant vite qu’il y avait un problème. Et quel problème ! L’autre espion arrivait du ciel, à dos de Guériaigle, et se posait à l’entrée de l’école pour l’intercepter avant qu’elle n’entre. Ok, il veut jouer à ça ? Cette fois-ci, elle ne pouvait pas se permettre de provoquer le chaos pour entrer. Alors elle allait juste se mettre en pleine lumière. A tous les coups, il allait chercher quelqu’un qui essaie de se cacher ou d’entrer en douce, pas une Pyroli qui rentre tranquillement des courses avec ses copines … En parlant de copines, n’était-ce pas un groupe de Pyroli qui montait le chemin ? Descendant discrètement, elle se débrouilla pour arriver dans leur dos et se mêler à elles, ses camarades acceptant avec le sourire que leur préfète les accompagne jusqu’au dortoir. Discutant avec ses camarades, Sphax ayant l’air de profondément s’ennuyer derrière elle, elle passa les portes de l’académie sous le regard indifférent de l’espion qui la cherchait, et se dirigea vers son dortoir, lâchant le groupe de Pyroli au dernier moment pour filer vers le bâtiment principal, sautant sur l’occasion quand une des filles dit qu’elle allait chercher la clé du gymnase. Une Pyroli et sa préfète qui vont chercher la clé du gymnase, quoi de plus normal pour ce dortoir, hm ? Du coup, elle put passer tranquillement devant l’Evoli de l’espion, qui faisait le guet devant le bâtiment principal, et s’y engouffra tranquillement. Laissant la Pyroli aller chercher la clé, elle lui demanda de l’attendre quelques minutes et fila dans le couloir des professeurs pour entrer dans le bureau du directeur. Quand elle entra, Olsen, occupé à lire un rapport, Jackie, qui s’ennuyait à mourir, et Hortense, qui papouillait sa Rose, levèrent les yeux vers elle. Sans un mot, elle sortit le dossier en carton de son sac pour le poser sur le bureau.

« Pas trop de difficultés ? »

Se retenant de ne pas éclater de rire, la brune se contenta de hausser les épaules. Si, un peu. Mais ça faisait tout le charme de l’exercice. Elle se serait ennuyée si son seul travail avait été de récupérer un dossier sans se faire choper, non ? Gardant ses impressions pour elle, elle esquissa un petit sourire qui fit lever les yeux au ciel à son Absol. Sans rien dire, Olsen la congédia d’un mouvement de la main, et elle sortit du bureau pour retourner vers l’autre Pyroli qui venait juste de récupérer les clés. En sortant du bâtiment, elle sentit le regard de l’Evoli se braquer brièvement sur elle, et faillit sourire d’un air narquois. Trop tard, petit Evoli. L’exercice était terminé, et ce ne sera pas ton dresseur qui aura la meilleure note.


Bilan : réussir efficacement sa filature

La réponse d’un esprit simple sera « ne vous faites pas remarquer » (ce qui, entre nous, est un peu le but de la filature, à la base). D’autres diront de faire comme dans les films – ce qui est encore plus stupide, à mon avis. Le mythe de l’agent hyper secret que tout le monde sait qu’il l’est mais qu’on le laisse quand même entrer dans les lieux ultra sécurisés pour poser des questions au méchant, ça n’existe pas, sauf, justement, dans les films. Mais on n’est pas dans un film. Faites comme dans un film, et vous finirez mort. Rapidement, dans le meilleur des cas. Très lentement, dans le pire des cas. Ce serait dommage, quand même, non ?

1 – Vous n’êtes pas seul.
Ne vous y trompez pas. Derrière cette phrase rassurante se cache une vérité à ne pas ignorer. En filature, vous n’êtes pas seul. Que vous soyez au milieu d’une foule ou seul dans une ruelle, il y aura toujours quelqu’un pour vous regarder (ou du moins, c’est ce que vous devez vous dire si vous vous retrouvez seul). Dans une foule, dans un magasin, l’attention des gens sera concentrée sur vous de manière distraite. Restez naturel, et ils vous oublieront comme ils oublient ce qui ne touche pas à leur confortable petite vie. Agissez de manière stupide, et l’attention distraite se transformera en intérêt. En plus de voir votre cible s’éloigner au loin, vous deviendrez le centre de l’attention générale. Filature ratée.

2 – Analysez votre environnement.
Selon l’endroit où vous vous trouvez, votre comportement ne devra pas être le même. Dans une rue bondée de monde, rester dans la foule ne vous permet certes pas de suivre efficacement votre cible, mais cela vous rend plus discret que si vous vous baladiez sur les toits. Certes, les toits sont relativement pratiques, vu qu’ils permettent d’avoir une vision d’ensemble de la foule De plus, cette vue aérienne ne sera dérangé par aucune présence extérieure, et vous bénéficierez d'une discrétion accrue, puisque très peu de gens pensent à lever les yeux vers le ciel quand ils marchent. Alors pourquoi éviter les toits, sauf en cas d’absolue nécessité ? Parce que celui qui prend en compte la première règle pensera à jeter un coup d’œil vers le haut. Et à moins que vous ne sachiez très précisément à quoi ressemble à personne que vous devez filer, la retrouver dans une foule blindée de monde, même avec une vue de haut, est impossible. Votre cible, en revanche, ne verra que vous, imprudemment posté sur votre toit, qui sonde la foule pour le retrouver.

3 – Utilisez votre environnement.
Si analyser l’environnement dans lequel vous vous trouvez est essentiel pour ne pas passer pour un imbécile, l’utiliser à votre avantage sera tout aussi indispensable. Tout ce qui vous entoure et vous sépare de votre cible n’est pas nécessairement une gêne, c’est à vous de les transformer en aides salutaires pour la bonne réussite de votre mission. Une poubelle renversée qui vous empêche de passer peut devenir une bonne cachette en s’accroupissant derrière pour ne pas être vu. Les ruelles parfois labyrinthiques de la ville peuvent être une bonne solution pour semer votre cible si cette dernière vous a repéré (ou si vous êtes vous-mêmes victime d’une filature). De même, si votre cible tente de vous semer dans les ruelles, passer par les toits pour la suivre tranquillement peut s’avérer une bonne idée. N’oubliez cependant pas les deux premières règles. Se cacher brusquement derrière une poubelle n’est pas une très bonne idée pour passer inaperçu, et même sur les toits, votre cible peut toujours vous voir en levant les yeux.

4 – Vous n’êtes pas seul 2.
Bien qu’elle porte le même nom que la première règle, celle-ci a une toute autre signification. Si la première vous met en garde contre les éléments extérieurs, les gens tout autour de vous, vous rappelant que, lors de votre filature, tout le monde peut facilement devenir un ennemi potentiel si vous faites preuve de négligence, cette règle-là met l’accent sur une vérité indéniable. Vous n’êtes pas seul. Si les ennemis vous entourent, les amis ne sont pas loin, attendant leur heure dans leur balle de capture. En effet, vos Pokémon sont vos alliés les plus précieux. Véritable compagnons doués de conscience et d’intelligence, il ne tient qu’à vous d’en faire des atouts plutôt que des gênes.

5 – Utilisez vos Pokémon de manière intelligente.
Même durant une mission solo, vous ne serez jamais seul, votre précieuse team étant toujours à vos côtés. Il vous faudra donc apprendre à l’utiliser à bon escient. Vos Pokémon ne sont pas stupides et n’ont pas forcément besoin qu’on leur donne d’ordres. Apprenez-leur à analyser la situation par eux-mêmes pour qu’ils agissent de leur propre initiative. Un Pokémon Vol peut sans souci s’élever pour surveiller la cible à filer. Un Pokémon petit et rapide peut la suivre discrètement. Un Pokémon Psy peut très facilement faire la liaison entre le reste de la team et vous, communiquer vos ordres à distance et vous remettre les rapports de ceux qui sont trop loin pour revenir vers vous. Utilisez votre imagination pour créer votre stratégie afin d’être le plus efficace possible en mission.

6 – Soyez imaginatifs.
Si suivre quelqu’un peut se révéler facile avec un minimum d’habileté et de discrétion, réussir sa mission de filature peut devenir plus complexe si vous manquez d’imagination. Il ne faut jamais partir du principe qu’un plan de mission est linéaire ; au contraire, la cible que vous suivez peut brusquement décider de changer de route, ou s’enfuir en vous apercevant. Votre plan doit être en perpétuel mouvement afin de pouvoir parer à toutes les éventualités sans trop de dommages. Ne sous-estimez pas votre adversaire ; considérez-le comme aussi intelligent que vous, et essayez de l’être davantage que lui pour le surprendre sans vous faire remarquer. Utilisez pour cela tout ce qui vous entoure. Une cheminée pour vous cacher en hauteur, vos Pokémon pour faire diversion et voler ce que vous devez récupérer … Les possibilités sont infinies, c’est à vous d’être suffisamment intelligent et imaginatif pour y réfléchir le plus rapidement possible.

7 – Gardez toujours une porte de sortie.
Si vous pensez que la mission se termine une fois que l’objet ou l’information que vous recherchiez est en votre possession, vous vous trompez. Maintenant que vous avez ce que vous êtes venu chercher, il vous faut retourner jusqu’à votre employeur, et les choses se compliquent, car c’est là que vous pouvez devenir la cible d’une filature vu que vous êtes en possession de choses intéressantes. C’est maintenant qu’il vous faudra utiliser les quelques règles exposées ci-dessus pour retourner jusqu’à votre employeur sans être intercepté en route. Vos adversaires tenteront de vous arrêter en chemin, ce qui vous poussera à réfléchir à plusieurs moyens de vous échapper, en saisissant toutes les occasions qui s’offrent à vous de retourner vers votre employeur sans avoir été découvert.

Oh, et n’oubliez pas. Votre mission consiste juste à filer quelqu’un pour récupérer les informations qu’il possède. En aucun cas vous ne devrez ouvrir le dossier ou chercher à en savoir plus, sauf si vous voulez passer pour un fouineur. Et en règle générale, les employeurs n’aiment pas trop que les gens qu’ils emploient se permettent de fouiner dans les informations qu’ils doivent récupérer …


Dernière édition par Potiron le Ven 7 Avr - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: Re: La filature.   Mer 18 Fév - 23:51

Vous pouvez envoyer des commentaires et/ou questions par MP à Aileen Sôma, et ainsi recevoir un gain de jetons ! Autres spécialités que Pokeathlète comprises !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La filature.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Administration de l'école :: gestion du personnage :: Ateliers :: Exposés-